compteur de visite

Catégories

1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 17:19
Quel est le jugement de fantasmer jusqu'à la jouissance ? (audio)

Questionneur :

 

Est-il permis à un homme de fantasmer sur une femme sans qu'il parle, puis ce fantasme conduit à l'éjaculation, est-il pécheur ?

 

Et le questionneur dit aussi qu'il imagine volontairement une femme quelconque, est-ce permis comme cela ?

 

Cheikh Al Albani :

 

Le prophète عليه السلام a dit :

 

"Allâh pardonne aux membres de ma communauté les pensées qui leurs viennent à l'esprit tant qu'ils ne les prononcent pas ou ne les mettent en pratique"

 

Moi je demande au questionneur l'a t-il fait avec son esprit ou pas (le fait de se masturber) ?

 

Questionneur :

 

Ce n'est pas facile...

(te donner une réponse car ce n'est pas moi qui pose la question) 

(le questionneur a un fou rire) 

 

Cheikh :

 

La réponse est claire, il est pécheur parce qu'il est passé du cadre du fantasme au cadre de l'action donc cela n'est pas permis.

 

Par conséquent l'Islam parmi sa perfection est qu'il a interdit des choses sans qu'elles soient par essence interdite mais parce qu'il craint que cela conduit à (une chose) interdite (en son essence).

 

Ceci est ce qu'on surnommé les savants du fiqh par : "La porte du barrage de précaution" (l'acte bien que relevant en soi de la permission originelle, est tel qu'il constitue une porte vers un autre acte qui est interdit).

 

C'est à dire le prophète عليه السلام a dit dans un hadith connu :

 

"que celui qui croit en Allâh et au jour du jugement, qu'il ne s'assoit pas à une table où tourne le vin"

 

"Il ne boit pas", beaucoup de gens te disent : "Ô mon frère, je ne bois pas"

 

Mais tu ne bois pas la première fois, la deuxième fois et la troisième fois et la dixième fois, mais après celles-ci ils te disent : "Ô mon frère une goutte" (litt : "léchouille")

 

Il a trouvé le courage de boire une goutte après quoi la deuxième et ainsi de suite. 

 

Comme a dit le poète arabe : 

 

وما معظم النار إلا من مستطر الشرر

"et les plus grand feu ne furent (au départ) que de la propagation d'étincelles"

 

Par conséquent il est du devoir de chaque musulman si il lui est venu à l'esprit des mauvaises pensées (pécheresses) qu'il les combatte et qu'il essaye de les chasser de son esprit, non pas parce que il sera châtié à cause de cette pensée, non, la première chose qui vient à l'esprit de la personne comme péché c'est la pensée.

 

Donc si cette pensée est fixé dans l'esprit de la personne, elle devient un but, donc si le but est fort en la personne à qui est venu cette pensée dans son esprit, ces pensées deviennent "détermination" et il n'y a rien après la détermination hormis la mise en œuvre (de ces pensées) que ce soit par la parole ou l'acte.

 

Donc parmi la grâce d'Allâh عز وجل sur la communauté de l'Islam est qu'il ne la puni pas pour les pensées, ni pour le but, ni pour la détermination (à faire le péché) sauf si il met en oeuvre l'action avec elles ou parlent avec elles. 

 

Par conséquent nous disons au musulman que parmi "La porte du barrage de précaution" est qu'il combatte ces pensées, craignant qu'elles se renforcent dans son esprit et qu'elles deviennent un but puis craignant que ce but se renforce et qu'il se renforce jusqu'à ce qu'il devienne de la détermination puis il ne reste rien après la détermination hormis la mise en oeuvre (de ces pensées).

 

Ainsi il est du devoir du musulman qu'il combatte les mauvaises pensées qui surviennent bien qu'il ne soit pas puni (pour celles-ci).

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

 Publié par cheikhalalbani.com

هل يجوز لإنسان أن يفكر بامرأة دون أن يتكلم ثم يفضي هذا التفكير إلى إنزال؟ وهل يكون آثما ؟ 

السائل : هل يجوز لإنسان أن يفكر بامرأة دون أن يتكلم ثم يفضي هذا التفكير إلى إنزال هل يكون آثما وهو يقول السائل وأنا أتعمد أن أتصور امرأة ما، هل يجوز ذلك؟

الشيخ : قال عليه السلام

( إن الله تجاوز لي عن أمتي ما حدثت به أنفسها ما لم تتكلم او تعمل به )

أنا أسأل السائل عمل بخاطرته أم لا؟

السائل : مش هون

الشيخ : الجواب واضح آثم هو لأنه خرج التصور إلى حيز العمل فلا يجوز، ولذلك الإسلام من كماله أنه حرم أشياء هي في حدّ ذاتها غير محرّمة لكن لأنه يخشى أن تؤدي إلى محرّم وهذا الذي يكني عنه علماء الفقه بباب سد الذرائع يعني قال عليه السلام في حديث معروف

( ومن كان يؤمن بالله واليوم الآخر فلا يقعد على مائدة يدار فيها الخمر )

هو لا يشرب كثير من الناس يقول لك يا أخي أنا لا أشرب لكن أنت لا تشرب أول مرة ثاني مرة وثالث مرة وعاشر مرة، لكن بعدين يقولوا لك يا أخي مصة يتشجع يشرب مصة تجي بعد منها المصة الثانية وهكذا وهكذا كما قال ذلك الشاعر العربي

"وما معظم النار إلا من مستطر الشرر"

ولذلك فينبغي على كل مسلم أنه إذا خطر في باله خاطرة سيئة أن يجاهدها وأن يحاول صرفها عن نفسه ليس لأن هذه الخاطرة يعذب عليها لا، أول ما يرد في بال الإنسان من معصية ما فهي الخاطرة فإذا استقرت هذه الخاطرة في بال الشخص صارت هما، فإذا قوي هذا الهم في نفس هذا الذي خطرت في باله تلك الخاطرة صار عزما ولا يكون بعد العزم إلا التنفيذ إما قولا وإما عملا فمن فضل الله عز وجل على أمة الإسلام أنه لا يؤاخذها بالخاطرة ولا بالهم ولا بالعزم إلا إذا نفّذ عُمل به أو قِيل به فلذلك من باب سد الذريعة نحن نقول على المسلم أن يجاهد الخاطرة خشية أن تتقوى في نفسه وتصبح همّا ثم خشية أن يقوى هذا الهم ويقوى حتى يصير عزما ثم لا يبقى بعد ذلك من وراء العزم إلا التنفيذ فهكذا ينبغي على المسلم أن يجاهد الخواطر السيئة التي تخطر في باله وإن كان لا يؤاخذ

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 17:15
Cette base peut faire émerger, à tout instant, des fruits et des branches

Il n'est pas permis de mépriser le musulman pervers ni de le juger sous l'impulsion des rancœurs ou des soupçons, puisqu'il y a, dans son cœur, la base de la peur envers Allâh.

 

Cette base peut faire émerger, à tout instant, des fruits et des branches.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @mohamedmerabet7

 Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - @MashaykhDZ

المسلم الفاسق لا يجوز احتقاره أو الحكم عليه بالأحقاد والظنون، ففي قلبه أصل الخوف من الله

وقد يُنبتُ ذالك الأصل في أي لحظة ثمارا وأغصانا

Cheikh Abou Mou'âdh Mohamed Merâbet - الشيخ أبو معاذ محمد مرابط

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 17:12
Certains époux veulent faire de leurs femmes des esclaves

Certains époux veulent faire de leurs femmes des esclaves.

 

La femme a beau faire de son mieux pour respecter les droits de son époux et accomplir les devoirs qu'elle a envers lui, il ne cesse de considérer qu'elle manque à ses obligations et lui fait des reproches pour la moindre broutille.

 

Or ceci n'est pas convenable.

 

Ce qu'il convient au mari de faire, est de fermer les yeux sur certains manquements de son épouse.

 

En effet, il est impossible de corriger tous les défauts de la femme. (...)

 

نصيحتي للنساء - p111/112

Retranscrit par la chaine Telegram مرحبا يا طالبة العلم - t.me/marhabanyataalibatulilm

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 16:31
Les repas servis dans la maison du défunt (audio)

Question :

 

Dans notre ville les gens ont l'habitude de se rendre chez la maison de la famille du défunt et de prendre le dîner chez eux pendant 3 jours, à savoir que la famille du défunt sont ceux qui préparent à manger et invitent les gens.

 

Quel est le jugement de cet acte ?

 

Réponse :

 

Ceci n'est pas permis, ceci est contraire à la sunna.

 

La sunna est qu'on prépare à manger pour la famille du défunt selon le besoin des gens de la maison seulement, et on leur apporte parcequ'ils sont pré-occupés par la calamité.

 

Quant à prendre l'occasion du décés pour se restaurer, et pendant 3 jours ils sont dans ces nourritures et ces tables servies, ceux qui sont censés être tristes pour le mort en ont fait un عaid, ceci n'est pas permis.

 

Premièrement : C'est une charge (pour la famille du défunt).

 

Deuxièmement : Ceci rend les affaires difficiles.

 

Troisièmement : C'est contraire à la sunna, la sunna est de préparer quelque chose pour la famille du défunt seulement.

 

Publié par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 16:26
Les droits et devoirs des hommes - Les droits et devoirs des femmes

Parmi les devoirs spécifiques aux hommes :

 

-Le Djihad où il sacrifie à Allâh sa vie et ses biens dans le but de rendre Sa Parole prépondérante, de propager l’Islam, et de répandre ses frontières.

 

-L’assemblée rituelle journalière et celle du vendredi dans les lieux de prières.

 

-Les dépenses du foyer (en habillement et les charges de la maison), reviennent à l’homme qui doit entretenir ses épouses dans les limites du convenable.

Cette responsabilité en elle-même est énorme ; Elle demande beaucoup d’argent, d’effort, et d’investissement de sa propre personne.

La femme n’est pas en mesure de la remplir, à l’exception de ses efforts bénévoles.

 

-Les armées sont constituées d’hommes uniquement ; La femme n’ayant aucun rôle dans leur formation.

 

Parmi les droits légitimes prépondérant à l’homme au dépend de la femme :

 

-La responsabilité du couple incombe à l’homme.

Allâh a révélé à cet effet (traduction rapprochée) :

"Les hommes ont l’autorité sur les femmes, pour la prépondérance qu’Allâh confère les uns sur les autres, et pour les dépenses provenant de leur argent. Les vertueuses, résignées, protectrices en leur absence de ce qu’Allâh a préservé".

 

-La tutelle de la femme concernant le contrat de mariage étant donné que dans ce domaine celle-ci incombe exclusivement à l’homme ; La femme ne pouvant le contracter seule ou en faveur de quiconque.

 

-La prépondérance des garçons par rapport aux filles pour la ‘Aqîqa (appeler à tord : baptême ndt) ; Il est consacré à chacun deux moutons au lieu d’un seul pour la fille.

 

-La prépondérance des garçons par rapport aux filles en matière d’héritage ; La part de la femme correspondant à la moitié de celle de l’homme, cela concerne aussi bien la sœur, la mère, la fille ou l’épouse.

 

-La distinction dans le prix du sang ; Celui de la femme correspondant à la moitié de celui de l’homme.

 

-Dans le domaine du témoignage, celui de l’homme vaut celui de deux femmes.

Dans certains cas, le témoignage de la femme n’est pas accepté comme dans les affaires criminelles.

 

-Entre autre, le khalifat, les fonctions de juge, de chef des armées, et de gestion des affaires du peuple relèvent de l’autorité de l’homme et de ses responsabilités.

 

-Il a le droit aussi à la polygamie dans la limite de quatre épouses, ce qui n’est pas permis à la femme. Cette prérogative est aussi valable dans l’au-delà.

 

Or, l’Islam a offert à la femme des droits au dessus de ses devoirs imposés.

 

Les obligations, comme les dépenses d’argent et les tâches physiques, lourdes à supporter et pénibles à la fois, sont à la charge de l’homme ; La femme en est soulagée.

 

Quel système actuel ou passé offre-t-il autant d’opportunités à la femme ?

 

Parmi les devoirs de la femme :

 

-L’obéissance à son mari sans que cela n’implique de désobéir à Allâh.

Les droits à l’égard de l’époux sont supérieurs à ceux des parents.

 

-Garder la maison et veiller à la famille.

«La femme est une bergère dans la maison de son mari, et elle est responsable de son troupeau.»

 

-Elle ne peut effectuer des jours de jeûne facultatif sans l’autorisation de son conjoint.

 

-Elle ne peut faire entrer personne chez elle sans l’autorisation préalable de son mari.

 

-Elle ne peut sortir de chez elle sans l’autorisation de son mari.

 

-Elle doit lui préserver sa religion et son honneur, etc

 

Parmi les droits qu’elle concède envers son conjoint :

 

-Il doit lui verser une dote pour la prendre en mariage.

 

-Il doit subvenir à ses besoins dans les limites du convenable.

 

-Il doit lui assurer son habillement, et son habitation.

 

-Il doit lui entretenir des rapports convenables.

 

Cette question mérite de plus amples détails.

 

Entre autre, l’homme doit veiller à se faire aimer de sa femme en l’appelant par exemple par ses plus beaux noms.

 

Il doit communiquer et avoir un bon comportement avec elle. 

 

Quant à moi, bien que je sois convaincu que l’homme est supérieur à la femme, je la respecte cependant en tant que mère, sœur, épouse, fille, etc.

 

Les musulmans doivent également la respecter et prendre soin d’elle conformément aux recommandations du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Il leur a fait connaître ses nouveaux droits que les coutumes païennes lui avaient supprimés.

 

Il a recommandé conjointement à la femme de considérer les droits de l’homme envers elle.

 

Elle doit tenir sa fonction comme le Seigneur le lui a instituée.

 

Si les membres du couple respectent les droits d’Allâh ainsi que les droits et les obligations réciproques, il vivra en harmonie au grand bonheur de la famille et de la société.

 

Il sera heureux et comblé ici-bas et dans l’au-delà. 

 

Extrait du livre : Huqûq wa Wâjibât e-Rijâl wa e-Nisâ fî el Islâm

Publié par dourous.free.fr

ومن الواجبات التي تخص الرجال

1- الجهاد بالنفس والمال في سبيل الله لإعلاء كلمة الله ونشر الإسلام ، والذياد عن ديار الإسلام

2- صلاة الجمعة والجماعة في المساجد

3- النفقة والكسوة والسكن تجب على الرجال لزوجاتهم بالمعروف وهذه وتلك أمور عظيمة تبذل فيها الأموال والطاقات والأنفس ولا طاقة للنساء بها إلا ما تقوم به على وجه التطوع منها

4- تكوين الجيوش لا يكون إلا من الرجال دون النساء

 ومن الحقوق المشروعة التي فضل فيها الرجال على النساء

1- القوامة قال تعالى

 الرجال قوامون على النساء بما فضل الله بعضهم على بعض وبما أنفقوا من أموالهم فالصالحات قانتات حافظات للغيب بما حفظ الله

2- الولاية على المرأة في عقد النكاح إذ لا تكون هذه الولاية إلا للرجال فلا تتولى المرأة عقد النكاح على نفسها ولا على غيرها

3- تفضيل الذكر على الأنثى في العقيقة إذ يعق عن الغلام بشاتين وعن الجارية بشاة واحدة

4- تفضيل الذكر على الأنثى في الميراث فللمرأة نصف ميراث الرجل بنتاً كانت أو أختاً أو أماً أو زوجة

5- التفاوت في الديات إذ دية المرأة على النصف من دية الرجل

6- يفضل الرجل على المرأة في الشهادة إذ شهادة الرجل تعدل شهادة امرأتين وهناك أمور لا تقبل فيها شهادة المرأة كالجنايات

7- ومنها الخلافة والإمارة والقضاء وقيادة الجيوش وتدبير أمر الأمة فهذه للرجال وعليهم

8- وللرجال أن يعددوا الزوجات إلى أربع وليس للمرأة أن تعدد الأزواج وهذا التفضيل حتى في الآخرة

ولقد أعطى الإسلام المرأة حقوقاً أكثر من الواجبات التي افترضها عليها فالواجبات الثقيلة والشاقة ومنها ما فيه بذل المال والنفس فإنما فرضها على الرجال أما المرأة فهي معفوة منها فأي نظام في الماضي والحاضر يعطي المرأة مثل هذا العطاء ؟

 فمن الواجبات عليها

1- طاعة زوجها في غير معصية الله وحق الرجل عليها أعظم من حق أبويها

2- رعاية البيت والأسرة

"والمرأة راعية في بيت زوجها ومسئولة عن رعيتها"

3- ألا تصوم تطوعاً إلا بإذنه

4- وألا تأذن لأحد في بيته إلا بإذنه

5- وألا تخرج من بيتها إلا بإذنه

6- أن تحفظه في دينه وعرضه

وهناك حقوق أخرى له عليها

 ومن حقوق المرأة على الرجل

1- أن يدفع لها مهراً للزواج بها

2- النفقة عليها في حدود المعروف

3- أن يؤمن لها الملبس والسكن

4- وأن يعاشرها بالمعروف

وهذا له تفاصيل منها أن يتحبب إليها ويناديها بأحب الأسماء إليها وأن يحترم حديثها ويجمعها حسن الأخلاق معها

وإني مع إيماني بفضل الرجل على المرأة فإني أحترم المرأة سواءً كانت أماً أم بنتاً أم زوجة أم أختاً أو أي قريبة من القريبات

وأرى أن على المسلمين أن يحترموها وأن يكرموها وأن يستوصوا بها خيراً كما أوصاهم بذلك رسول الله وعلمهم حقوقها التي سلبتها الجاهليات فاستعادها لها

وأوصى النساء أن يعرفن حق الرجال وأن يقمن به على الوجه الذي شرعه الله وبقيام كل من الطرفين بحقوق الله وبحقوق الآخر وواجباته يسعد الزوجان وتسعد الأسر والأمة وتطيب لهم الحياة في الدنيا والآخرة

الحقوق والواجبات على الرجال والنساء في الإسلام

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 16:17
La santé est une couronne !

Il a été dit :

 

الصحة تاج على رؤوس الاصحاء ... لا يراها الا المرضى

 

"La santé est une couronne placée sur la tête des gens en bonne santé

que personne ne peut voir, hormis une personne malade."

 

Cité par Cheikh Al-Albany : Ici

Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 16:04
Lorsque des complications surviennent pendant l'accouchement (audio)

Allâh dit dans le Coran :

 

ٱللَّهُ يَعۡلَمُ مَا تَحۡمِلُ ڪُلُّ أُنثَىٰ وَمَا تَغِيضُ ٱلۡأَرۡحَامُ وَمَا تَزۡدَادُ‌ۖ وَڪُلُّ شَىۡءٍ عِندَهُ ۥ بِمِقۡدَارٍ

 

(traduction rapprochée)

 

«Allâh sait ce que porte chaque femme, et si la période de gestation va être écourtée ou prolongée. Et chaque chose est déterminé à l'avance auprès de Lui». (sourate Ar-Rad 13 verset 8).

 

Cheikh ibn 'Otheymine, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit :

 

Il est recommandé de lire ce verset si des complications surviennent pendant l'accouchement. 

 

En effet, la lecture de ce verset est très utile.

 

Il peut la lire dans de l'eau puis la donner à son épouse.

 

Il peut lire aussi la sourate 99 (Al-Zalzalah) :

 

إِذَا زُلۡزِلَتِ ٱلۡأَرۡضُ زِلۡزَالَهَا (١) وَأَخۡرَجَتِ ٱلۡأَرۡضُ أَثۡقَالَهَا

 

(traduction rapprochée)

 

«Lorsque la terre sera violemment secouée et tremblera, et qu'elle laissera sortir son contenu».

 

Ces versets ajoutés au précédent seront utiles avec la permission d'Allâh.

 

Il est recommandé à la femme de boire l'eau dans laquelle furent récités ces versets, et de s'en passer sur le ventre, et elle accouchera facilement.

 

Traduit par Sami

 Publié par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 15:44
La position de tawarruk (‫التورُّك‬‎ - s’asseoir sur le flanc)

Cheikh Zubair Ali Zai :

 

Que la prière soit d’une unité de prière (rak’ah), deux unités de prière, trois unités de prière ou quatre unités de prière, etc… le tawarruk (s’asseoir sur le flanc) se fera à chaque dernier tashahhud (celui qui se termine par la salutation finale).

 

Pour les preuves, voir Muntaqa d’Ibn Al Jaaroud (numéro 192, sanad hasan), et Sahih Al-Bukhari (numéro 827).

 

Si la prière est composée uniquement de deux unités de prière (par exemple Fajr), ne pas faire le tawarruk au dernier tashahhud n’est prouvé dans aucun hadith alors que ‘Umar رضي الله عنه ayant accompli deux unités de prière a fait le tawarruk (voir Noor Al Ayinin page 204).

 

Maqalaat volume 3 page 583

Publié par ilmpublications.wordpress.com

 

Question :

 

Cheikh, le tawarruk se fait-il dans la prière de quatre raka'at seulement ?

 

Réponse de Cheikh Al-’Outheymine : 

 

Le tawarruk, qu'Allâh te bénisse, se fait au second tashahhud telle que la prière d'Al-Maghrib, de Dohr, d'Al-'Asr et celle d'Al-'Icha.

 

Quant à la prière comportant un seul tashahhud, on ne fait pas de tawarruk. 

 

Ensuite, le tawarruk se fait pendant le dernier tashahhud qui est suivi du salâm.

 

Si nous supposons qu'une personne est entrée avec l'imam à la deuxième rak'ah, et s'est assise avec lui pour le premier et le dernier tashahhud, elle ne fera pas le tawarruk au dernier tashahhud de l'imam parce que ce dernier tashahhud ne le concerne pas.

 

Elle fera plutôt le tawarruk pendant son dernier tashahhud qui précède le salam.

 

Liqâ al-bâb al-maftûh (لقاء الباب المفتوح) tome 5, page 114

Publié par lavoiedespieuxpredecesseurs.over-blog.com

Cheikh Zubair Ali Zai - الشيخ زبير علي زئي

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 15:40
Le rôle et l’utilité du croyant pour son frère

Le croyant est pour le croyant tel les deux mains : L’une lave l’autre avec douceur et s’il arrivait que l’une perdait l’autre, elle resterait alors forcément plus ou moins sale.

 

Et il arrive parfois qu’enlever la saleté sur la main nécessite une certaine friction.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @solyman24

Publié par Fawâ-id du chaikh Soulayman Ar Rouhayli

المؤمن للمؤمن كاليدين تغسل إحداهما الأخرى برفق وإذا فقدت أختها لابد أن يبقى فيها شيء من الوسخ وقد تحتاج إزالة الوسخ أحيانا لشيء من الفرك

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 15:24
Est-il permis de dormir à la mosquée ? (audio-vidéo)

Question :

 

Le frère demande quel est le jugement de dormir à la mosquée ?

 

Réponse :

 

Il n’y a pas de prohibition ni de mal à dormir à la mosquée.

 

Ce sont les maisons d’Allâh et elles sont bâties pour l’adoration.

 

Et le sommeil  ne s’oppose pas à cela car le sommeil peut être une adoration si l’on veut à travers cela prendre des forces pour intensifier l’obéissance à Allâh.

 

Les compagnons ont dormi dans la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم, les gens Soufa et autres qu’eux.

 

Et Ali dormit à la mosquée lorsqu’il advint certaine chose entre lui et son épouse.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم vint à lui et il le réveilla et lui dit :

 

«Debout Ô Abou Tourab, debout Ô Abou Tourab»

 

lorsqu’il صلى الله عليه وسلم vit de la terre sur lui.

 

Ibn Omar dormait souvent à la mosquée.

 

En conclusion, il n’y a pas de prohibition à cela.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان