compteur de visite

Catégories

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:00

L'équipe d’Al Bounyâne vous présente son nouveau dépliant, réalisé par nos soeurs et révisé par des étudiants en science.

Il présente quelques rappels en français sur les conditions du hijâb et certaines règles de bienséance de la femme musulmane vis-à-vis des mosquées.

Hijâb et erreurs des femmes à la mosquée
Hijâb et erreurs des femmes à la mosquée

En commander pour distribuer

 

Contact soeurs : soeurs@albounyane.com

Contact frères : production@albounyane.com

 

La participation financière est libre, c'est à dire que vous passez la commande de votre souhait et vous nous donnez ce que vous pouvez pour participer aux frais de fabrication, stockage et expédition. 

 

Votre commande doit être rédigée clairement et doit contenir les informations suivantes :

 

- Votre nom

- Votre adresse complète pour expédition (sauf remise en main propre)

- Le montant et le mode de votre paiement

- Votre commande

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 10:52
Détruire les toiles d'araignées

Question :

 

Lors du nettoyage des maisons on retrouves les toiles d'araignées.

 

Est-ce qu'il est autorisé de les détruire car j'ai lu dans quelques livres que c'est l'araignée qui a construit (tissé) sa toile autour de la grotte où le prophète صلى الله عليه وسلمs'était caché et on m'a dit qu'il n'est pas permis de les tuer et de détruire leur toiles ?

 

Réponse (résumé de traduction) :

 

Il n'y a pas de mal à enlever les traces des araignées et on ne connaît rien qui l'interdit.

 

Et le fait que ce soit elle (l'araignée) qui a construit autour de la grotte est cité dans quelques ahadith et leurs authenticités est à revoir (c'est à dire faibles) et même si c'est le cas, celà n'empêche pas d'enlever leur toiles ...

 

Publié par oummietmoi.net

حكم قتل العنكبوت وهدم بيوته 

عندما نعمد إلى تنظيف المنازل نجد فيها بيت العنكبوت المعروف لدى الجميع فهل تجوز إزالته وهدمه علماً بأني قرأت في أحد الكتب أن العنكبوت هي التي بنت على الغار الذي اختبأ فيه الرسول صلى الله عليه وسلم وصاحبه أبو بكر؛ فكانت ببناء هذا البيت مع قدرة لله السبب في عدم وصول المشركين إلى الرسول وصاحبه أبو بكر والنيل منهما، كما أنه قيل لي: إنه لا يجوز قتل هذه الحشرة أو هدم منزلها؛ بالرغم من أنها تسبب تشوهاً بالمنزل؟ 

لا حرج في إزالة آثار العنكبوت ولا نعلم ما يدل على كراهة ذلك فإزالتها لا حرج في ذلك أما كونها بنت على الغار الذي دخل فيه النبي - صلى الله عليه وسلم - وصاحبه أبو بكر فهذا ورد في بعض الأحاديث وبصحته نظر ولكنه مشهور ولو فرضنا صحته فإنه لا يمنع من إزالتها من البيوت لأن هذا شيء ساقه الله جل وعلا كرامة لنبيه ومعجزة لنبيه عليه الصلاة والسلام، وحماية له من كيد الكفرة فلا يمنع ذلك إزالتها من البيوت التي ليس لوجودها حاجة فيها ولا حرج في ذلك إن شاء الله. بارك الله فيكم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 10:47
Prier sous dialyse (vidéo)
 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

 

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 10:44
Les causes de la droiture (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quelles sont les causes aidant l'individu, le musulman à se tenir droit sur le droit chemin jusqu'à ce qu'il rencontre Allah et quels sont les moyens légiférés les plus apparents dans cela?

 

Réponse :

 

Les choses aidant pour sa probité, sa droiture sont:

 

-Premièrement qu'il apprenne la science utile,

-qu'il connaisse le chemin menant au bien du chemin menant au mal,

-qu'il connaisse ce qu'Allah lui a rendu obligatoire et ce qu'Il lui a interdit,

-puis qu'il mette en application ce qu'il a appris...

-qu'il mette en application ce qu'il a appris car la science implique la mise en pratique.

 

Il agit en conformité avec celle-ci dans le bien et s'éloigne du mal.

 

Cependant, s'il n'a pas étudié et ne connaît rien, il se peut qu'il croit que le bien est mal et que le mal est bien car il ne connaît pas!

 

Il est obligatoire qu'il étudie et si une chose lui pose problème, il s'en réfère aux gens de science et s'il désire ardemment cela, Allah Soubhanahou wa Ta'âlâ lui accordera La Réussite.

 

Également, il doit fréquenter les gens du bien et s'éloigner des gens du mal!

 

Il doit préserver son ouïe, son regard et sa langue des interdits d'Allah 'Azza wa Jall.

 

Ceci sont les causes de la droiture par la Volonté d'Allah.

 

Na'am...

 

traduit par sounnah-publication.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 10:02
Les fondements de la da'wa salafiya (audio-dossier)

Sujet : "Les fondements de la Da'wah Salafiyyah"

 

الدرر الذهبية في أصول و منهاج الدعوة السلفية

 

Auteur du sujet : Hassan Al-'Iraqi 

 

Explication : préfacé par Sheikh 'Ubayd Al Jâbiri & Sheikh Ibn Sa'd As-Suhaymi

 

En langue française par le frère Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti

 

Cours 1

 

Introduction du Sheikh ‘Oubeid Al-Jaabiri et du Sheikh Salih As-Souhaymi et présentation du livre et des chapitres.

 

1h 40

Cours 2

 

Chapitre 1 : Fondements et compréhensions dont connaissance est nécessaire

Premier point – Définition du mot Minhaaj.

Deuxième point – Définition du mot Salaf.

Troisième point – Les savants n’ont jamais condamné le terme Salaf.

Quatrième point – L’obligation d’appartenir au Manhaj des Salafs.

Cinquième point – Relation directe entre la ‘Aqidah et le Manhaj.

Sixième point – Se dire Salafi est nécessaire établit par la Shari’ah pour se distinguer des gens de la Bid’ah.

Septième point – De se dire Salafi ne veut pas dire qu’on se vante sois même.

 

1h 40

Cours 3

 

(Suite du chapitre 1) Huitième point – Le Manhaj du groupe victorieux est le Manhaj Salafi.

Neuvième point – La Da’wah Salafiyyah est le juste milieu entre l’excès et le laxisme, l’extrémisme et la négligence.

Dixième point – Le Manhaj Salafi a pour référence fondamentale le Qor’an, la Sounnah, le consensus (Al-Ijmaa’) et le consensus est fondé sur le Qor’an et la Sounnah.

Onzième point – La Da’wah Salafiyyah se distingue par sa clarté, sa simplicité et sa transparance.

Douzième – La Salafiyyah complète et un tout indivisible.

 

1h32

Cours 4

 

(Suite du chapitre 1) Treizième point – Les méthodologies de la Da’wah à Allâh se limitent et doivent s’arrêter aux textes.

Quatorzième point – La divergence est de deux catégories.

 

0h36

Cours 5

 

(Suite du chapitre 1) Quatorzième point – La divergence est de deux catégories.

Quinzième point – C’est une erreur d’appeler la Da’wah Salafiyyah : Da’wah Wahhaabiyyah.

Seizième point – Le groupe qui est décrit dans les Hadiths comme étant le groupe sauvé signifie en fait de suivre la vérité, même si les gens qui la suive sont peu en nombre.

 

0h49

Cours 6

 

(Suite du chapitre 1) Dix-septième point – La dureté envers les gens de Bid’ah est une qualité et non quelque chose de blâmable.

Chapitre 2 : La purification et l’éducation (At-Tasfiyah wat-Tarbiyah) représentent un fondement dans la Da’wah Salafiyyah

1-La signification de At-Tasfiyah.

2-La signification de At-Tarbiyah.

3-Les fruits de At-Tasfiyah wat-Tarbiyah.

 

1h16

Cours 7

 

(Suite du chapitre 2) 4-La globalité du principe de At-Tasfiyah wat-Tarbiyah.

5-La Da’wah au principe de At-Tasfiyah wat-Tarbiyah est la responsabilité de tous selon sa capacité.

6-Les principes que le Salafi doit respecter (Les 14 premiers points sur les 19).

 

1h16

Cours 8

 

(Suite du chapitre 2) 6-Les principes que le Salafi doit respecter (du point 14 au point 19). Que veut-on dire par Al-Moujaadalah?

 

1h29

Cours 9

 

(Suite du chapitre 2) Chapitre 3 : La Salafiyyah est innocente de la Hizbiyyah

 Les preuves du Qor’an et de la Sounnah dans l’interdiction de la Hizbiyyah – Plusieurs Hadiths au sujet de l’interdiction

Les citations des Salafs les plus importantes qui blâment la Hizbiyyah.

 

1h22

Cours 10

 

(Suite du chapitre 3) Parole de Ibn Taymiyyah

Les paroles les plus importantes des ‘Oulamas ultérieurs qui blâment la Hizbiyyah

Les méfaits de la Hizbiyyah (7 points)

Est-ce que la Da’wah Salafiyyah est une Da’wah de Hizbiyyah?.

 

1h05

Cours 11

 

(Suite du chapitre 3) Les faux arguments (Shoubouhaats) auxquels s’accrochent les Hizbiyyines (1-3).

 

1h05

Cours 12

 

(Suite du chapitre 3) Les faux arguments (Shoubouhaats) auxquels s’accrochent les Hizbiyyines (3-9).

Les différentes sortes de Hizbiyyah.

 

1h08

Cours 13

 

Chapitre 4 : Les Salafis et les ‘Oulamas

 Le statut des ‘Oulamas

Les meilleurs hommes de chaque époque sont les ‘Oulamas

Le rôle des hommes de science est établit sur trois fondements.

 

0h56

Cours 14

 

(Suite du chapitre 4) Le danger de s’écarter des ‘Oulamas

Les ambigüités qui sont propagés contre les ‘Oulamas : Qu’ils ne connaissent pas la réalité des choses.

 

0h51

Cours 15

 

(Suite du chapitre 4) Les ambigüités qui sont propagés contre les ‘Oulamas : Qu’ils ne connaissent pas la réalité des choses.

 

0h55

Cours 16

 

(Suite du chapitre 4) Les ambigüités qui sont propagés contre les ‘Oulamas : Qu’ils ne se préoccupent pas des affaires des musulmans.

Chapitre 5 : Connaître la Bid’ah et son effet néfaste sur la Oummah

  La définition du mot Bid’ah et ses catégories – Les catégories de Bid’ah.

 

0h49

Cours 17

 

(Suite du chapitre 5) Les catégories de Bid’ah

Le verdict de la Bid’ah dans la religion.

 

0h58

Cours 18

 

(Suite du chapitre 5) Les principes pour connaitre ce qui est Bid’ah

Les cause de la Bid’ah

Le danger des Bid’ahs.

 

1h01

Cours 19

 

(Suite du chapitre 5) La position des Salafs envers les gens de Bid’ah

L’interdiction de s’assoir avec les gens de Bid’ah et d’étudier chez eux

Les preuves du Qor’an.

 

0h49

Cours 20

 

(Suite du chapitre 5) L’interdiction de s’assoir avec les gens de Bid’ah et d’étudier chez eux

Les preuves du Qor’an

Les preuves de la Sounnah.

 

0h39

Cours 21

 

(Suite du chapitre 5) Le verdict au sujet de lire les livres des gens de Bid’ah.

 

0h52

Cours 22

 

(Suite du chapitre 5) Le verdict au sujet de diviser la Bid’ah en cinq catégories

Le verdict au sujet de diviser la Bid’ah en bonne et mauvaise

Le verdict au sujet de débattre avec les gens de Bid’ah.

 

0h51

Cours 23

 

(Suite du chapitre 5) Les règles concernant le boycott des gens de Bid’ah

Les diverses sortes de boycott.

 

0h33

Cours 24

 

(Suite du chapitre 5) Les règles concernant le boycott des gens de Bid’ah

Les diverses sortes de boycott.

 

0h51

Cours 25

 

(Suite du chapitre 5) Les règles concernant le boycott des gens de Bid’ah

Les diverses sortes de boycott.

 

1h18

Cours 26

 

Chapitre 6 : Définition de certaines méthodologies nouvelles

Le parti des Frères Musulmans (Al-Ikhwaan Al-Mouslimoun).

 

1h36

Cours 27

 

(Suite du chapitre 6) Les positions de Hassan Al-Banna

Sayyid Qoutb

Al-Mawdoudi

Mohammad Qoutb.

 

1h18

Cours 28

 

(Suite du chapitre 6) Les positions de ‘Abdur-Rahman ‘Abdul-Khaaliq 

Ayman Az-Zawaahiri et Ousaamah Bin Laden

Le groupe des Sourouriyyah

Mohammad Zain ‘Aabidine Sourour.

 

1h39

Cours 29

 

(Suite du chapitre 6) Le groupe des Qoutbiyyounes.

 

1h28

Cours 30

 

(Suite du chapitre 6) Parole de Sheikh Rabi’ Al-Madkhali au sujet des groupes

Le groupe de Jamaa’at Tabligh

 

1h00

Cours 31

 

(Suite du chapitre 6) Le groupe des Haddaadiyyah

Les règles de ce qui fait sortir du Manhaj Salafi.

 

1h20

Cours 32

 

(Suite du chapitre 6) L’obligation de faire la différence entre l’erreur faite par Ijtihaad et la personne qui appelle à la Bid’ah

Le Manhaj de Al-Mouwaazanaat

Les paroles des savants qui ont critiqué la Bid’ah de Al-Mouwaazanaat.

 

1h38

Cours 33

 

(Suite du chapitre 6) Les preuves du Qor’an et de la Sounnah qu’il n’est pas nécessaire de mentionner les bonnes œuvres des gens de Bid’ah contre qui on veut mettre en garde

De mentionner les défauts de certaines personnes sans mentionner leurs qualités fait partie de la Nasihah

La position des Sahabahs et des Taabi’ines envers les gens de Bid’ah

Règles à suivre concernant les individus et les groupes

Ceux qu’il est obligatoire d’honnorer

Ceux qu’il est permis de critiquer et de mettre en garde contre eux

Ceux parmis les Salafs qui ne prennaient pas les narrations des gens de Bid’ah

La paroles des ‘Oulamas au sujet de la mise en garde contre les gens de Bid’ah sans mentionner leur bien

Plusieurs savants ont écrit des livres de Jarh wat-Ta’adil sans mettre comme condition Al-Mouwaazanah

Les méfait du Manhaj d’Al-Mouwaazanaat

Des livres à ce sujet.

 

1h47

Cours 34

 

Chapitre 7 : Le Manhaj Salafi et la Fitnah des néo-Khawaarijs

Qui sont les Khawaarijs.

La première apparition des Khawaarijs.

 

1h13

Cours 35

 

(Suite du chapitre 7) La première apparition des Khawaarijs

La position de Ahlous-Sounnah wal-Jamaa’ah envers les Khawaarijs

Que doit faire la personne chez qui les Shoubouhaats des Khawaarijs se sont installées?

Les sortes de Koufr selon les gens de la Sounnah.

 

1h16

Cours 36

 

(Suite du chapitre 7) Les règles du Takfir d’un individu spécifique.

 

1h24

Cours 37

 

(Suite du chapitre 7) La signification et les conditions de La ilâha illa llâh Mohammad Rasouloullah

Les annulatifs de l’Islam.

 

1h29

Cours 38

 

(Suite du chapitre 7) Les empêchements du Takfir

La ‘Aqidah de Ahlous-Sounnah wal-Jamaa’ah au sujet des dirigeants et des Sultans injustes.

 

1h09

Cours 39

 

(Suite du chapitre 7) Les paroles des ‘Oulamas dans les questions reliés au jugement par autre que la révélation d’Allâh

Les différentes sortes de révoltes contre les dirigeants

Le Manhaj des Salafs avec les dirigeants.

 

1h30

Cours 40

 

(Suite du chapitre 7) Les règles concernant le fait de prendre les Kouffars pour alliés – Les fondements de Al-Walaa wal-Baraa

Les règles au sujet de l’imitation des Kouffars.

 

1h28

Publié par salafidemontreal.com

 

Hassan Al-'Iraqi - حسن العراقي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 09:12
Le sens du mot «chi'a» dans le coran (audio)

 

Question :

 

Qu'Allah vous rétribue en bien, le questionneur demande :

 

Un ami dit qu'il fait partie du groupe (chi'a) de Muhammad صلى الله عليه وسلم, et il dit : "Nous sommes tous des chi'as" et s'appuie pour preuve de connaître sa définition.

 

Je l'ai alors contredit en disant que les chi'as n'existaient pas à l'époque du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم.

 

Et celui qui veut s'affilier (à un groupe) s'affilie au madhab des salafs, quel est votre point de vue ?

 

Réponse :

 

"Chi'a" dans le Qur'an veut dire "les suivants" :

 

وَإِنَّ مِنْ شِيعَتِهِ لإٍبْرَاهِيمَ

(traduction rapprochée) :

 

"Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham" (sourate les rangs 37 verset 83)

 

C'est-à-dire parmi les partisans de Noé عليه السلام, c'est-à-dire parmi ceux qui le suive.

 

Chi'as dans le sens de (suivants), il n'y a pas de problème.

 

Quant au sens de chi'as dans la science du hadith des rafidhas, qui adorent ahl bayt (la famille du prophète صلى الله عليه وسلم), et leur spécifie des spécificités qui ne sont permises qu'à Allah سبحانه وتعالى alors ceci est nulle.

 

Et les coutumes d'aujourd'hui ont précisé ce que veut dire "chi'as" ; Les chi'as qualifiés en mal et non chi'as qualifiés en bien.

 

Et la coutume à ce sujet intervient (sur ce mauvais qualificatif), alors délaissez cette chose.

 

السؤال : أحسن الله إليكم، يقول السائل:أحد الزملاء يقول أنه من شيعة محمد عليه الصلاة والسلام ويقول: كلنا شيعة ويحتج بتعريف الشيعة لغةً، فأنكرت عليه بأن الشيعة لم يكونوا في زمن الرسول صلى الله عليه وسلم، وأن من يرد الانتساب فلينتسب لمذهب السلف فما رأي فضيلتكم ؟

الجواب : الشيعة في القرآن بمعنى الأتباع (وَإِنَّ مِنْ شِيعَتِهِ لإٍبْرَاهِيمَ)، يعني من شيعة نوح عليه السلام يعني من أتباعه، الشيعة بمعنى الأتباع لا بأس، أما الشيعة بالمصطلح الحديث حق الرافضة ويعبدون آل البيت ويخصونهم بخصائص لا تجوز إلا للرب سبحانه وتعالى فهذا باطل، والعرف الآن حدد ما المراد بالشيعة الشيعة المذمومون ليس بالشيعة الممدحون، والعرف له دخل في هذا، فيترك هذا الشيء، نعم

 

 Traduit par minhaj sunna

bugvu

 

  -cid_image001_gif-01CB8FAB.gif

 28 015

 

«Il entra dans la ville à un moment d’inattention de ses habitants; il y trouva deux hommes qui se battaient, l’un était de ses partisans et l’autre de ses adversaires.

L’homme de son parti l’appela au secours contre son ennemi. Moïse lui donna un coup de poing qui l’acheva. - [Moïse] dit:

«Cela est l’œuvre du Diable. C’est vraiment un ennemi, un égareur évident».»

(sourate le récit verset 15)

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 08:38
Le comportement vis-à-vis de l'innovateur (vidéo)

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 05:17
Le système socialiste

Désaveu du système socialiste en Irak

 

Votre Eminence le Président de la République, qu'Allah vous conduise vers la vérité :

 

l'Université islamique à Médine désapprouve les décisions socialistes, et joint sa voix à celle des savants de l'Irak et ceux d'autres pays pour désapprouver le système socialiste, et assure que c'est un système qui est fondé sur la mécréance et qui est contradictoire avec l'Islam, et recommande au gouvernement de l'Irak de revenir à un système islamique et à son application dans le pays, car c'est le système le plus juste et le plus apte à régir la vie qu'a connu l'humanité, et c'est un système qui est en mesure d'assurer la justice sociale saine et de solutionner les problèmes économiques ou autres, et de faire parvenir au pauvre son droit, si les musulmans l'appliquent ainsi qu'il se doit.

 

L'Islam interdit au musulman de tuer son frère (coreligionnaire), de lui prendre son argent, de violer son honneur, et lui donne le plein pouvoir de gérer son argent dans le cadre du système législatif islamique, et les préceptes de l'islam indiquent clairement que les principes socialistes véhiculés par ce système ne correspondent nullement à l'esprit de l'islam et n'émanent nullement de ce dernier.

 

Je prie Allah qu'Il guide tous vers Sa Voie juste.

 

إنكار النظام الاشتراكي في العراق

فخامة رئيس الجمهورية أخذ الله بيده إلى الحق: إن الجامعة الإِسلامية بالمدينة المنورة تستنكر ما أصدرته الحكومة العراقية من القرارات الاشتراكية، وتضم صوتها إلى صوت علماء العراق وغيرهم من العلماء في إنكار النظام الاشتراكي، وتؤكد بأنه نظام كفري يصادم نظام الإِسلام ويناقضه، وتنصح حكومة العراق بالرجوع إلى نظام الإِسلام وتطبيقه في البلاد، لكونه أعدل نظام وأصلح تشريع عرفته البشرية، وهو كفيل بتحقيق العدالة الاجتماعية السليمة وحل للمشاكل الاقتصادية وغيرها، وإيصال حق الفقير إليه على خير وجه إذا أخلص المسلمون في تطبيقه.

والإِسلام يحرم على المسلم دم أخيه وماله وعرضه ويعطيه حرية التصرف الكامل في ماله في ظل الحكم الشرعي، وتصرح تعاليمه بأن ما يزعمه بعض الناس من أن النظام الاشتراكي مستمد من روح الإِسلام زعم باطل لا يستند لأي أساس من الصحة.

نائب رئيس الجامعة الإِسلاميةهذا وأسأل الله أن يهدي الجميع صراطه المستقيم.

(الجزء رقم : 7، الصفحة رقم: 394)

 

(Numéro de la partie: 27, Numéro de la page: 487)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:44
Le fait de jouer dans la mosquée

Question :

 

Une discussion a éclaté au sujet du Sahîh d'Al-Boukhârî entre les collègues enseignants de l'école autour du hadith de `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle), dans le chapitre traitant des joueurs avec les lances dans la mosquée, à la page 171 tome 1.

 

Le texte du hadith est comme suit:

 

"J'ai vu l'Envoyé d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) à la porte de ma chambre, au moment où les Abyssins jouaient dans la mosquée.

Je regardais leurs jeux alors que l'Envoyé d'Allah me cachait avec son vêtement."

 

La question est de savoir si le jeu dans la mosquée est permis et comment interpréter ce hadith?

 

Réponse :

 

Ces Abyssins (Qu'Allah soit satisfait d'eux) jouaient avec les lances dans la mosquée le jour du `Aîd (la fête).

 

Ils s'entrainaient à la guerre en préparation au combat contre les mécréants.

 

Il n'y a pas de doute que cet acte est une bonne œuvre car, le djihad dans le sentier d'Allah, se préparer et prendre ses dispositions pour cela, s'entrainer à la manipulation de cette arme afin de s'en servir lorsque l'heure du djihad sonnera.

 

Il n'y a pas de doute que cela fait partie des obligations de l'Islam.

 

Mais, on a qualifié cela de jeu, pour son assimilation au jeu, vu que l'exerçant feint d'agresser sans le faire et donne l'illusion de lanciner son vis-à-vis même si celui-ci est son père ou son fils.

 

Il apparaît donc qu'il n'y a pas de mal quant à faire cela dans la mosquée et surtout le jour du `Aîd car, c'est un jour de joie et d'allégresse, vu que cet acte rapproche d'Allah et est en réalité une bonne action, même si en apparence il est un jeu.

 

Quant au jeu proprement dit dans son essence et sa forme, il est un divertissement et par conséquent, il n'est pas permis de le pratiquer, s'exercer à le faire, l'approuver ou le regarder, surtout de la part du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

 

Dans le même ordre d'idées, sont légitimes les courses des chevaux et des chameaux, le tir à l'arc et l'entraînement dans tous ces domaines pour se préparer au djihad dans le sentier d'Allah, s'entourer des motifs de la force, établir l'Etat islamique et faire triompher l'Islam.

 

Cela est prescrit à son endroit approprié et ne peut pas être compté comme un divertissement interdit.

 

Tout cela rentre dans la parole d'Allah (Gloire et Pureté à Lui) - traduction rapprochée -:  

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée," (sourate le butin verset 60)

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (4672)

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 306)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:42
Parmi les secrets du tawhîd

Ces enseignements reposent sur un des précieux secrets du tawhîd, à savoir que le coeur ne trouvera repos, quiétude et bien être que lorsqu’il aura atteint la compagnie d’Allâh.

 

Toute chose autre que Lui, que l’on aime et désire, est aimée et désirée pour des raisons externes.

 

Et seul l’Unique vers qui tout aboutit peut être aimé et désiré pour ce qu’Il est.

 

De plus, il est impossible que les choses aboutissent vers deux finalités, de la même façon qu’il est impossible que les créatures soient l’œuvre de deux créateurs.

 

Quiconque fait aboutir son amour, son désir, sa volonté et son obéissance vers autre qu’Allâh verra ce dernier rendre caduques ses œuvres.

 

Il quittera sa compagnie et S’éloignera de lui alors même qu’il en a le plus grand besoin.

 

Et quiconque fait aboutir son amour, son désir, sa crainte et ses demandes à Allâh, goûtera aux délices, aux plaisirs, à la joie et au bonheur éternel.

 

Le serviteur est constamment soumis aux ordres divins et aux événements prédestinés.

 

Pour les ordres divins, il a besoin, et c’est même indispensable, de l’aide d’Allâh.

 

Pour les événements prédestinés, il a besoin de la douceur divine.

 

La douceur divine lors des événements prédestinés est proportionnelle à l’observance par le serviteur des ordres d’Allâh.

 

S’il obéit aux ordres divins de façon parfaite tant en apparence qu’intérieurement, la douceur d’Allâh l’atteindra tant en apparence qu’intérieurement.

 

S’il obéit aux ordres divins en apparence mais sans se préoccuper de leur réalité et de leur essence, la douceur d’Allâh l’atteindra en apparence, mais son effet sera bien moindre intérieurement.

 

A la question :

Qu’est-ce que la douceur divine intérieure ?

 

Nous répondons :

Il s’agit des sentiments qu’éprouvent le cœur, tels la quiétude, la sérénité, l’absence de contrariété, de troubles et d’affliction, lorsque les événements prédestinés se produisent.

 

Le serviteur fait alors preuve d’humilité envers son Maître.

 

Humble et déférent (Note du webmaster : qui fait preuve de respect), il Le contemple avec son cœur.

 

Son âme et ses pensées les plus secrètes éprouvent de la quiétude en Sa compagnie.

 

La contemplation de la douceur divine à son égard le distrait de l’intense douleur qu’il éprouve.

 

Il oublie cette dernière en raison du fait qu’il sait pertinemment qu’Allâh choisit ce qu’il y a de mieux pour lui, et du fait qu’il est un serviteur au sens propre du terme, auquel le maître intime des ordres, que cela lui plaise ou non .

 

S’il s’en satisfait, il obtiendra la satisfaction du maître.

 

Et s’il s’en indigne, le maître sera en colère contre lui.

 

Cette douceur divine intérieure est le fruit de ces sentiments internes.

 

Elle augmente ou diminue en fonction de leur intensité.

 

Kitâb al-fawa’îd p293/294 (en arabe)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

وتحت هذا سر عظيم من أسرار التوحيد، وهو أن القلب لا يستقر ولا يطمئن ويسكن إلا بالوصول إليه ، وكل ما سواه مما يحب ويراد فمرا؟ لغيره ، وليس المراد المحبوب لذاته إلا واحد إليه المنتهى، ويستحيل أن يكون المنتهى إلى اثنين ؛ كما يستحيل أن يكون ابتداء المخلوقات من اثنين
فمن كان انتهاء محبته ورغبته وإرادته وطاعته إلى غيره بطل عليه ذلك ، وزال عنه وفارقه أحوج ما كان إليه ، ومن كان انتهاء محبته ورغبته ورهبته وطلبه هو سبحانه ظفر بنعيمه ولذته وبهجته وسعادته أبد الاباد
العبد دائما متقلب بين أحكام الأوامر وأحكام النوازل ؛ فهو محتاج - بل مضطر - إلى العون عند الأوامر وإلى اللطف عند النوازل ، وعلى قدر قيامه بالأوامر يحصل له من اللطف عند النوازل ؛ فإن كمل 
القيام بالأوامر ظاهرا وباطنا ناله اللطف ظاهزا وباطنا ، وإن قام بصورها دون حقائقها وبواطنها ناله اللطف في الظاهر وقل نصيبه من اللطف في الباطن

فإن قلت : وما اللطف الباطن؟

فهو ما يحصل للقلب عند النوازل من السكينة والطمأنينة وزوال القلق والاضطراب والجزع ، فيستخذي بين يدي سيده ذليلا له مستكينا ناظرا إليه بقلبه ساكئا إليه بروحه وسره ، وقد شغله مشاهدة لطفه به عن شدة ما هو فيه من الألم ، وقد غيبه عن شهود ذلك معرفته بحسن اختياره له وأنه عبا محفيجري عليه سيده أحكامه رضي أو سخط ؛ فإن رضي نال الرضى ، وإن سخط فحطه السخط
فهذا اللطف الباطن ثمرة تلك المعاملة الباطنة ؛ يزيد بزيادتها، وينقص بنقصانها

كتاب الفوائد

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد