Sommaire : Quelques invocations à retenir

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Invocations du qunût dans la prière du witr - دعاء القنوت في صلاة الوتر (audio-vidéo)

Les péchés pardonnés, quand bien même seraient-ils tels que l'écume de la mer...

Remède aux cauchemars durant le sommeil

Invocation pour demander le compagnon pieux (audio)

Parmi les meilleures invocations (après celles des prophètes), les invocations des compagnons

L'éloge la plus éminente et l'invocation la plus éminente

Une invocation de notre Prophète صلى الله عليه وسلم

Invocation immense par laquelle le Prophète صلى الله عليه وسلم entamait sa prière nocturne

Invocation prophétique à dire avant de dormir

Gloire et Louange à Allâh - سبحان الله وبحمده

Ce qui est recommandé de dire durant les jours de tashrîq

Récitez ce verset dans vos invocations pour que vous soyez assidus dans la prière ainsi que vos enfants

Ses péchés seront pardonnés même s'ils sont aussi nombreux que l'écume de la mer

Quelle est la plus bénéfique des invocations ?

Une des invocations de la meilleure des créatures d'Allâh à savoir notre Prophète Muhammed صلى الله عليه وسلم

Lorsque l'on fait l'éloge d'un musulman - Lorsque quelqu'un nous fait des éloges

Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts !

Invocation émouvante (audio-vidéo)

L’invocation qu’Allâh a promis d’exaucer (audio-vidéo)

Parmi les meilleures invocations (vidéo)

Nous demandons à Allâh d'être bon envers nous et de raffermir nos cœurs sur la vérité

Désirerais-tu que Satan soit juste à tes cotés avec toi dans ta prière ? (audio-vidéo)

L’invocation la plus utilisée par le Prophète صلى الله عليه وسلم

Ce que disait Hassan Al-Basri après avoir lu le Coran en entier

Chercher protection en voyant la lune (audio)

«Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts»

Invocations après la prière (audio)

L'importance de chercher refuge auprès d'Allâh (vidéo)

Lorsqu'un malheur nous touche... (audio-vidéo)

Invocations pour se délivrer d'une dette (audio)

Invocation lorsque l'on aperçoit la nouvelle lune - دعاء رؤية الهلال

Allâh me suffit, Il est le meilleur garant - حسبي الله ونعم الوكيل

L'invocation pour repousser la superstition

Invocation à dire lorsque l’on voit une étoile filante (audio)

Erreur répandue dans la compréhension de l'expression : «لا حول ولا قوة إلا بالله - Il n’y a de puissance ni de force en dehors d’Allâh»

N'insultez pas le vent !

L'invocation lors de la peur et de la timidité

Invocation contre l'angoisse et l'inquiétude - دعاء الكرب (audio)

Ce que doit dire celui qui fait une nouvelle acquisition (audio)

Conseil à ceux qui se précipitent à faire le tasbih après la prière (audio)

Les différentes manières de faire le tasbih après la prière (vidéo)

Les supplications citées en cas des malheurs

Améliorer son avenir en termes de religion et dans les affaires du bas monde

Obtenir des millions de hassanat en quelques secondes... (audio-vidéo)

La tombée de la pluie

Se débarrasser de l'incapacité, de la faiblesse et de la fainéantise (audio)

La meilleure formule d'imploration de pardon : «سيد الاستغفار - Sayidul istighfar » (audio-vidéo-dossier)

Jeter de la terre au visage de celui qui nous fait des éloges (vidéo)

Les enseignements à tirer de l’invocation de Younous عليه السلام

Je réponds à ton appel, certes la vie est la vie de l'au-delà

Bienfaits et sagesses que contient l'invocation à prononcer quand on voit une personne éprouvée (par un handicap, un défaut physique, une maladie...)

L'invocation d'entrée aux toilettes

Invocation de protection lorsque l'on rentre dans un lieu

L'invocation en cas de tristesse (audio-vidéo)

L'éternuement

Pour écarter la ruse et le complot des démons rebelles

L'adoration de nuit

L'invocation pour sortir d'une difficulté

Dire les invocations à la place de l'enfant (audio)

Lorsque la personne sort des toilettes elle doit dire : "Ghufranaka, غفرانك" Ô Allâh pardonne moi !"

La meilleure des invocations (audio)

Les invocations du matin et du soir (audio)

Le tonnerre

Un remède contre la fatigue causée par certains travaux difficiles

Invoquer Allâh par ses noms pour obtenir la guérison

L’invocation dite qunût à faire au cours de la prière

L’invocation à dire pour nous protéger du chirk mineur

Après la prière - الأذكار بعد الصلاة

Qui veut des arbres au paradis ?

La dou'a de remerciement pour la compréhension de la science - العلم

Partager cet article

Sommaire : المرأة في الإسلام - Femme en islam

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Généralités sur les femmes 

Celui qui dénigre la femme noire

Avec l’apparition de la lumière de notre religion et sa législation, la femme a été libérée de l’humiliation pour être honorée !

Leçons bénéfiques pour la femme musulmane

Les impératifs indispensables à la femme musulmane - ضرورات لابد للمرأة المسلمة منها (dossier)

La femme pieuse est le bien de ce bas-monde

L'imitation des mécréantes par certaines femmes musulmanes fait partie des plus grandes corruptions

Le palmier distordu

Le tabarroudj - التبرج

Les caractéristiques de l'épouse pieuse

Que la femme prenne garde à l’insouciance ! (audio)

Ô servante d'Allâh, tu es responsable, et la charge qui pèse sur toi est lourde !

Préservation de l'islam pour la femme

Et craignez les femmes !

Je suis excessivement nerveuse avec mon mari et mon fils (audio-vidéo)

La situation des femmes a changé (et un conseil à leurs responsables) (audio-vidéo)

Vilipender les femmes pour leur déficience dans leur raison et leur religion (audio)

La femme est une reine dans sa maison (audio)

La femme a besoin de protection et de préservation

Le voile (hijab) et l'exhibition des charmes (tabarrouj)

Poème sur la femme pieuse (audio-vidéo)

L'imitation des mécréantes par certaines femmes musulmanes fait partie des plus grandes corruptions

L'âge à partir duquel le garçon peut devenir mahram pour la femme

Le statut de la soeur en islam (audio-vidéo)

L’intelligence de certaines femmes

La ruse des femmes (audio)

La meilleure des femmes (audio)

La femme musulmane 

Les 3 catégories de femmes

Le rôle fondamental de la femme

La tentation des femmes

Les femmes sont déficientes en terme de raison et de religion - النساء ناقصات عقل ودين

La femme est comme la fleur

Le rôle de la femme dans la société (audio-vidéo)

La journée de la femme - عيد المرأة (dossier)

L'obligation de quatre choses pour la femme (pour rentrer au paradis)

Est-il permis d'aller dans un salon de thé pour femmes ? (audio)

La femme salafiya est un trésor parmi les trésors (audio-vidéo)

La pudeur et la décence de la femme musulmane dépendent de sa foi et sa piété

Prendre soin de la femme (audio-vidéo)

La femme musulmane tant convoitée

Les erreurs des femmes (vidéo)

La femme vertueuse

Concernant des soeurs qui portent le hijab et qui se réunissent avec des soeurs qui ne le portent pas (vidéo)

«La femme a été créée d'une côte courbée»

Méfiez-vous de la fitna des femmes (audio-vidéo)

L'islam a remis la femme à sa noble place

La place de la femme dans la vie

Le récit d'une pieuse (audio)

Battre les femmes est un odieux comportement (vidéo)

Satan dit à la femme...

Des femmes illustres !

Parole sur les femmes...

Le désir des sens le plus ordinaire est celui que les femmes éveillent…

Le statut de la femme

Le statut de la femme avant et après l'islam

Le statut de la femme en islam

Aux femmes qui agissent comme des hommes... (dossier-vidéo)

La femme peut-elle égorger ?

Les biens de la femme

Les caractéristiques de la femme salafya (vidéo)

Explication du hadîth "Les femmes sont déficientes dans leur raison et leur religion"

La protection de la femme (vidéo)

La plus pieuse sera la plus belle

La femme hors de son foyer, la femme et le travail

La femme qui exerce une activité professionnelle et qui acquiert la science bénéfique

Les précautions religieuses concernant la sortie de la femme pour aller travailler

Les femmes au travail et les hommes au chômage !

La femme qui participe à la politique (audio)

Une femme peut-elle manger dehors seule le soir ou avec un groupe de femmes ? (audio-vidéo)

Je suis obligée de travailler car mon mari ne veut pas travailler (audio)

Les sorties de la femme qui assume beaucoup de responsabilités dans le foyer

La femme qui retire son voile par nécessité (travail)

Elle n'est sortie de chez elle que 3 fois dans sa vie...

Est-il permis à la femme de sortir pour les visites lorsque son mari est absent ? (audio)

La sortie de la femme pour écouter des cours (audio)

La femme qui va au marché

La sortie de la femme au marché, ainsi que le fait qu’elle y commerce

La femme et le marché (vidéo)

Réponse à ceux qui veulent que nos femmes sortent de leur foyer pour travailler (audio-vidéo)

Où est passée la jalousie des hommes ?! (audio)

Ne laisser sortir sa femme qu'une fois par semaine est-il considéré comme de l'injustice ? (audio-vidéo)

La femme qui travaille et qui fait garder ses enfants

Une femme peut-elle enlever son jilbab au travail ? (audio)

Les sorties sans nécessité de la femme

Comment et dans quel cas la femme peut sortir de chez elle ? (audio)

La femme et le travail (vidéo)

Femme au foyer ou en prison ? (vidéo)

Le regard de la femme sur les hommes

Le travail de la femme

Se saluer entre soeurs

Les principes que la femme doit respecter lorsqu'elle sort de chez elle

Le travail permis pour la femme

Il n'y a pas de mal à ce que la femme sorte de chez elle si besoin est

Partager cet article

Sommaire : Le vêtement de la femme

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le vêtement légiféré et le voile du visage (sujet à divergence des savants)

Se moquer du jilbab ou avoir honte de le porter 

Le voile de la femme musulmane contraste avec la nudité des femmes athées et laïques

C'est mon choix !?

Comment agir avec mon épouse qui refuse de se voiler ? (audio-vidéo)

La femme qui prie et jeûne, sans pour autant revêtir le voile au quotidien (audio-vidéo)

L’obligation du voile (audio-vidéo)

Porter le jilbab c'est bien... le porter bien c'est encore mieux !

A propos de la phrase de Cheikh Al-Albany : «Toutes mes femmes et filles se couvrent le visage» (audio)

Le menton fait-il partie du visage ou doit-il être couvert ? (audio-vidéo)

La femme qui rassemble ses cheveux en dessous de son voile (audio)

La réponse correcte sur le niqâb (audio-vidéo)

Mon père m'interdit de porter le niqab (audio)

Porter un masque médical pour couvrir le visage (audio)

Les voiles islamiques à la mode (vidéo)

Les mécréants se moquent d’elle car elle porte le voile légiféré complet… (audio)

Elle persiste à se voiler le visage malgré le refus de son mari (audio-vidéo)

Le jilbab de la femme - جلباب المرأة المسلمة (audio-vidéo)

Conseil aux femmes musulmanes ne portant pas le voile (audio)

La femme à l'intérieur et à l'extérieur de sa demeure

La réponse cinglante - الرد المفحم (dossier en arabe)

La moquerie envers le port du niqab (vidéo)

Le jilbab de la femme musulmane (dossier)

Mettre une veste au-dessus du jilbab

Mes parents refusent que je porte le jilbab (audio-vidéo)

Le port du jilbab (audio-vidéo)

Que doit-on porter sous le jilbab ? (vidéo)

Mettre un voile (khimâr) en dessous du jilbab

Le jilbab de couleur, comme le violet clair (vidéo)

Conseil à une soeur portant le niqab (vidéo)

Le niqâb de la femme tel qu’il est connu aujourd’hui

Couvrir le visage avec le niqâb, qui a deux ouvertures pour les deux yeux (audio)

Le niqab rétréci

Porter le voile du visage dans un pays non musulman (vidéo)

Le voile de la femme est-il forcément noir ?

Concernant la femme qui retire son voile par contrainte

L’importance du voile du visage

La femme qui a choisi de porter le voile du visage mais ressent la fitna dans sa famille (audio)

Les lois du vêtement et du voile de la femme musulmane (vidéo)

La preuve authentique sur le voile intégral (audio)

Le baromètre du vêtement de la femme

Sortir en portant un pantalon dissimulant (sarwel)

Se moquer du port du voile

La femme a pour obligation de se voiler le corps en entier ainsi que le visage même dans un pays non-musulman ! (audio)

Couvrez vos pieds !

Eprouvée à cause du hijab (audio-vidéo)

Le sitâr (dossier)

La comparaison des femmes musulmanes aux corbeaux

Partager cet article

Sommaire : Les parures et la beauté de la femme musulmane

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Partager cet article

Sommaire : Menstrues, grossesse, accouchement, contraception, avortement

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Partager cet article

Le droit de subvenir aux besoins de la femme que le mari doit lui garantir

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le droit de subvenir aux besoins de la femme que le mari doit lui garantir

Question :

 

Mon mari ne tient pas compte, sérieusement, de la responsabilité de la vie conjugale qui lui incombe.

 

Il néglige ses enfants et n’assure pas les dépenses ; il n’assure, plutôt, aucune dépense.

 

Il passe tout son temps dans les cafés où il s’adonne aux jeux de hasard et autres jusqu’à minuit.

 

Il est indifférent envers moi en tant que sa conjointe et la mère de ses enfants.

 

Je n’ai trouvé de moyen pour faire face à cela que de me refuser à lui en dormant sur le sol et lui sur le lit.

 

Après un quart de siècle, je ne supporte plus de vivre avec lui.

 

Je vous prie de me donner un conseil qui me remontera le moral.

 

D’autre part, quelle est la position que je dois adopter, selon la Charia, en tant que conjointe ?

 

Qu’Allâh vous récompense.

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Cela dit :

 

La femme dont le mari ne subvient pas à ses besoins, ou néglige les dépenses dont il doit s’acquitter suivant le Coran, la Sounna et le consensus des savants, c’est-à-dire qu’il ne la nourrit pas, ne lui assure pas le logement et le traitement [médical] et n’est pas à son service ou autres – même si elle est riche – peut agir envers lui de deux manières :

 

Ou bien, elle demande au juge d’imposer au mari la dépense, et le juge la lui impose dès que la validité de la revendication de la femme soit confirmée,

 

Ou bien, elle prend de l’argent de son mari avec quoi elle pourra subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants à juste proportion, en étant raisonnable et en sachant estimer ses besoins, sans pour autant être abusive.

 

Et ce, même si elle le fait à son insu, car elle a le droit à la dépense qui est un devoir du mari.

 

Donc, elle prend son droit si elle est en mesure de le faire.

 

La preuve établissant cela est ce que les deux Imam, Al-Boukhâri et Mouslim, et d’autres ont rapporté par l’intermédiaire de ‘Â’icha رضي الله عنها qui a dit :

 

« Hind رضي الله عنها a dit au Messager صلَّى الله عليه وسلَّم : “Ô Messager d’Allâh, Aboû Soufyâne est un homme avare. Il ne nous donne pas à moi et à mes enfants ce qui nous suffit sauf ce que je lui retire sans qu’il ne le sache.”

Le Messager صلَّى الله عليه وسلَّم répondit : “Prends de façon raisonnable ce qui te suffit à toi et à tes enfants.” » (1)

 

Néanmoins, il y a lieu de souligner que la femme ne méritera la dépense que si elle ne se refuse pas à son mari, le laissant ainsi jouir d’elle.

 

Mais, si elle s’y refuse, dort toute seule et s’éloigne de lui à chaque fois qu’il la demande, elle encourra alors le péché.

 

Ceci d’une part, d’autre part, elle ne méritera pas la dépense, car elle se refuse à lui sans raison valable.

 

En effet, le Messager صلَّى الله عليه وسلَّم épousa ‘Â’icha رضي الله عنها deux ans avant de consommer son mariage et n’a pris en charge ses dépenses qu’après la consommation du mariage.

 

Toutefois, le mari demeure dans l’obligation de subvenir aux dépenses des jeunes enfants.

 

Cela dit, il convient de noter, également, que ce qu’endure cette femme n’est qu’un simple exemple de ce qui se passe dans cette société où la majeure partie des hommes sont négligents vis-à-vis de leurs devoirs religieux et des tâches qui leur sont assignées.

 

Par ailleurs, les caractères des gens et leurs moralités diffèrent. La femme perspicace et intelligente, dans ce genre de situations, accomplit ses devoirs envers son mari et lui obéit dans le bien, tout en demandant – après avoir sollicité l’aide d’Allâh – l’aide de ceux que son mari peut écouter, et qui pourraient l’influencer parmi ses proches et les hommes de son quartier, afin de le ramener vers la conduite droite et de corriger son comportement et [éventuellement] ses déviations.

 

Elle veillera aussi à réaliser l’affection, la miséricorde et le bonheur en empruntant la voie du succès qui consiste en l’endurance, le pardon et la patience.

 

Cela est la recommandation du Seigneur عزّ وجلّ qui dit dans le verset suivant :

 

فَٱعۡفُواْ وَٱصۡفَحُواْ حَتَّىٰ يَأۡتِيَ ٱللَّهُ بِأَمۡرِهِۦٓۗ

البقرة 109

 

Sens du verset :

 

﴾Pardonnez et oubliez jusqu’à ce qu’Allâh fasse venir Son commandement﴿ [s. Al-Baqara (la Vache) : v.109]

 

Allâh عزّ وجلّ dit aussi :

 

ٱدۡفَعۡ بِٱلَّتِي هِيَ أَحۡسَنُ فَإِذَا ٱلَّذِي بَيۡنَكَ وَبَيۡنَهُۥ عَدَٰوَةٞ كَأَنَّهُۥ وَلِيٌّ حَمِيمٞ

٣٤ فُصِّلت

 

Sens du verset :

 

﴾Repousse [le mal] par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux﴿ [s. Foussilate (les Versets Détaillés) : v.34]

 

Et Il dit :

 

ٱدۡفَعۡ بِٱلَّتِي هِيَ أَحۡسَنُ فَإِذَا ٱلَّذِي بَيۡنَكَ وَبَيۡنَهُۥ عَدَٰوَةٞ كَأَنَّهُۥ وَلِيٌّ حَمِيمٞ

٣٤ فُصِّلت

 

Sens du verset :

 

﴾Et Nous avons fait de certains d’entre vous une épreuve pour les autres – endurerez-vous avec constance ? – Et ton Seigneur demeure Clairvoyant﴿ [s. Al-Fourqâne (le Discernement) : v.20]

 

Allâh عزّ وجلّ dit :

 

وَلَمَن صَبَرَ وَغَفَرَ إِنَّ ذَٰلِكَ لَمِنۡ عَزۡمِ ٱلۡأُمُورِ

٤٣ الشورى

 

Sens du verset :

 

﴾Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires﴿ [s. Ach-Choûrâ (la Consultation) : v.43]

 

Espérons que l’on trouvera dans ces versets clairs ce qui remontera le moral.

 

La femme en question doit patienter sincèrement pour la cause d’Allâh afin d’être récompensée comme Allâh سبحانه وتعالى le dit :

 

وَٱلَّذِينَ صَبَرُواْ ٱبۡتِغَآءَ وَجۡهِ رَبِّهِمۡ

الرعد: 22

 

Sens du verset :

 

﴾… et qui endurent dans la recherche de l’agrément d’Allâh﴿ [s. Ar-Ra‘d (le Tonnerre) : v.22]

 

Certes, la difficulté est la cause de l’affliction, et dans les deux cas, on a besoin de patience.

 

En effet, les bénéfices qui résultent du fait d’endurer la difficulté sont le succès, le soulagement et l’aisance.

 

Le Messager صلَّى الله عليه وسلَّم dit :

 

«…Et sache que la victoire accompagne la patience, que le soulagement accompagne l’affliction et qu’après chaque difficulté, il y a une aisance.» (2)

 

Tout cela fait partie de la grâce et de la miséricorde d’Allâh عزّ وجلّ qui dit :

 

سَيَجۡعَلُ ٱللَّهُ بَعۡدَ عُسۡرٖ يُسۡرٗا

٧ الطلاق

 

Sens du verset :

 

﴾… et Allâh fera succéder l’aisance à la gêne﴿ [s. At-Talâq (le Divorce) : v.7]

 

Et Il dit :

 

فَإِنَّ مَعَ ٱلۡعُسۡرِ يُسۡرًا ٥ إِنَّ مَعَ ٱلۡعُسۡرِ يُسۡرٗ

ا ٦ الشرح

 

Sens des versets :

 

﴾À côté de la difficulté est, certes, une facilité ! À côté de la difficulté est, certes, une facilité !﴿ [s. Ach-Charh (l’Ouverture) : v.5-6]

 

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 3 de Ramadân 1417 H, correspondant au 14 janvier 1997 G.

 

(1) Rapporté par : Al-Boukhârî (5364), Mouslim (1714), Aboû Dâwoûd (3532), An-Naşâ’î (5420), Ibn Mâdjah (2293) et Ahmad (24231), par l’intermédiaire de ‘Â’icha رضي الله عنها.

(2) Rapporté par Al-Khatîb dans At-Târîkh (10/287) et par Ad-Daylamî (4/111-112), par l’intermédiaire d’Anas ibn Mâlik رضي الله عنه. Il est aussi rapporté par Ahmad (2803), par l’intermédiaire d’Ibn ‘Abbâs رضي الله عنهما. Cf. : As-Silsila As-Sahîha (2382).

 

Traduit et publié par ferkous.com

حق الزوجة على الزوج في النفقة

السؤال : إنَّ زوجي لا يُقدِّر مسؤوليةَ الحياةِ الزوجيةِ التي على عاتِقِه حقَّ قَدْرها، فهو مُهْمِلٌ لأولاده، مُقصِّرٌ في النفقة، بل تكاد تنعدم، ويظلُّ طيلةَ وقته حبيسَ المقاهي والقمار ونحو ذلك إلى غايةِ منتصف الليل، ويتغافل عن وجودي معه كزوجةٍ وأمّ لأولاده، ولم أَجِدْ مِن سلاحٍ أُواجِه به هذا الموقفَ سوى الفراش، فأصبحتُ أنام على البلاط وهو ينام على السرير، وبعد مُضِيِّ أَزْيَدَ مِن رُبْعِ قَرْنٍ أصبحتُ لا أُطيقُ العيشَ معه في هذه الحياة الزوجية، فالرجاء أن تُقَدِّم لي نصيحةً ترفع معنويَّاتي، وما الموقفُ الذي يُمْلِيهِ عليَّ الشرعُ باعتباري زوجتَه؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على مَن أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، أمَّا بعد

فإنَّ الزوجَ الذي لا يقوم بكفاية زوجته، أو يتركها بدونِ النفقة الواجبةِ عليه بالكتاب والسُّنَّة والإجماع، أي: أَنَّه لا يُوفِّر ما تحتاج إليه مِن طعامٍ ومسكَنٍ وخِدمةٍ ودواءٍ وما إلى ذلك ـ وإن كانت غَنِيَّةً ـ فلها تُجاهه أحَدُ الأمرين

ـ إمَّا أن تطلبَ مِن القاضي إلزامَ الزوجِ بالدفع، ويُجْبِره متى تَحَقَّقَتْ صِحَّةُ دعواها

ـ وإمَّا أن تأخذ مِن مالِه ما يكفيها وأولادَها بالمعروف ـ إن كانت رشيدةً تُحْسِنُ التقدير ـ مِن غيرِ إسرافٍ في الأخذ وإن لم يعلم الزوجُ؛ إذ لها الحقُّ فيما هو واجبٌ عليه: تأخذ حقَّها بيدها إن قَدَرَتْ عليه، ويدلُّ على ذلك ما أخرجه الإمامان البخاريُّ ومسلمٌ وغيرُهما مِن حديث عائشة رضي الله عنها قالت: إِنَّ هِنْدًا قَالَتْ: «يَا رَسُولَ اللهِ، إنَّ أَبَا سُفْيَانَ رَجُلٌ شَحِيحٌ، وَلَيْسَ يُعْطِينِي مَا يَكْفِينِي وَوَلَدِي، إِلَّا مَا أَخَذْتُ مِنْهُ وَهُوَ لَا يَعْلَمُ»، فَقَالَ صلَّى الله عليه وسلَّم

خُذِي مَا يَكْفِيكِ وَوَلَدَكِ بِالمَعْرُوفِ (١)

غيرَ أنَّه يجدر التنبيهُ إلى أنَّها تستحقُّ النفقةَ بشرطِ أن تُسلِّم نَفْسَها إلى زوجها حتَّى تُمكِّنَهُ مِن الاستمتاع بها، أمَّا إذا امتنعَتْ ونامَتْ لوحدها، وابتعدَتْ عنه كلَّما طَلَبَها؛ فهي آثِمَةٌ ـ مِن جهةٍ ـ وغيرُ مُسْتَحِقَّةٍ للنفقة ـ مِن جهةٍ أخرى ـ وذلك لانتفاءِ سببِ الاحتباس، وقد تزوَّجَ النَّبِيُّ صلَّى الله عليه وسلَّم بعائشة رضي الله عنها، ودَخَلَ بها بعد سنتين، ولم يلتزم بنفقتها لِما سَبَقَ إلَّا مِن حينِ دَخَلَ بها

غيرَ أنَّ نفقةَ الأبناءِ الصغارِ تبقى قائمةً في ذمَّةِ الزوج

هذا، وحقيقٌ بالذِّكْرِ ـ أيضًا ـ أنَّ ما تُعانيه هذه المرأةُ مع زوجها هو غَيْضٌ مِن فَيْضٍ داخِلَ هذا المجتمع؛ إذ إنَّ أَكْثَرَ الأزواجِ غافلون عن أمور دينهم، ومُقَصِّرُون في أعمالهم، والناسُ يختلفون في أخلاقهم وأَمْزِجَتِهِم، والكَيِّسُ الفَطِنُ في مثلِ هذه المَواقفِ هو مَن يُؤدِّي حقوقَ زوجِه الواجبةَ عليه وطاعتَه في المعروف، وعليها الاستعانةُ ـ بعد الله تعالى ـ بِمَن يسمع له ويُؤثِّر فيه مِن أقاربِه ورجالِ حَيِّهِ؛ ليُقَوِّمُوا ما فيه مِن اعوجاجٍ وانحرافٍ، ثمَّ لْتَعْمَلْ على تحصيلِ المودَّة والرحمة وتحقيقِ السعادة باتِّخاذ سبيلِ الفوز والنجاح، المتمثِّلِ في الاحتمال والعفو والصبر والصفح؛ هذا ما أَرْشَدَ إليه سبحانه وتعالى: ﴿فَٱعۡفُواْ وَٱصۡفَحُواْ حَتَّىٰ يَأۡتِيَ ٱللَّهُ بِأَمۡرِهِۦٓۗ﴾ [البقرة: ١٠٩]، وقال تعالى: ﴿ٱدۡفَعۡ بِٱلَّتِي هِيَ أَحۡسَنُ فَإِذَا ٱلَّذِي بَيۡنَكَ وَبَيۡنَهُۥ عَدَٰوَةٞ كَأَنَّهُۥ وَلِيٌّ حَمِيمٞ ٣٤﴾ [فُصِّلت]، وقال سبحانه وتعالى: ﴿وَجَعَلۡنَا بَعۡضَكُمۡ لِبَعۡضٖ فِتۡنَةً أَتَصۡبِرُونَۗ وَكَانَ رَبُّكَ بَصِيرٗا ٢٠﴾ [الفرقان]، وقال تعالى: ﴿وَلَمَن صَبَرَ وَغَفَرَ إِنَّ ذَٰلِكَ لَمِنۡ عَزۡمِ ٱلۡأُمُورِ ٤٣﴾ [الشورى]، ولعلَّ في هذه الآيات البيِّنات ما يرفع المعنويَّاتِ، وينبغي على هذه المرأةِ إخلاصُ صَبْرِها لله تعالى حتَّى تَنالَ الأجرَ والثوابَ كما قال سبحانه وتعالى: ﴿وَٱلَّذِينَ صَبَرُواْ ٱبۡتِغَآءَ وَجۡهِ رَبِّهِمۡ﴾ [الرعد: ٢٢]

فإنَّ العسر سببُ الكرب، وكلٌّ منهما مُفْتَقِرٌ إلى الصبر، وثَمَراتُ تَحمُّلِه النَّصْرُ والفَرَجُ واليُسْرُ، قال صلَّى الله عليه وسلَّم

وَاعْلَمْ أَنَّ النَّصْرَ مَعَ الصَّبْرِ، وَأَنَّ الفَرَجَ مَعَ الكَرْبِ، وَأَنَّ مَعَ العُسْرِ يُسْرًا (٢)

. كلُّ ذلك مِن فضله ورحمته ـ سبحانه وتعالى ـ حيث قال ـ عزَّ وجلَّ ـ: ﴿سَيَجۡعَلُ ٱللَّهُ بَعۡدَ عُسۡرٖ يُسۡرٗا ٧﴾ [الطلاق]، وقال تعالى: ﴿فَإِنَّ مَعَ ٱلۡعُسۡرِ يُسۡرًا ٥ إِنَّ مَعَ ٱلۡعُسۡرِ يُسۡرٗا ٦﴾ [الشرح]

والعلمُ عند الله تعالى، وآخِرُ دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، وسلَّم تسليمًا.

الجزائر في: ٣ رمضان ١٤١٧ﻫ
الموافق ﻟ: ١٤ جانفي ١٩٩٧م

(١) أخرجه البخاريُّ في «النفقات» باب: إذا لم يُنْفِقِ الرجلُ فللمرأة أن تأخذ بغير عِلْمِه ما يكفيها وولدَها بالمعروف (٥٣٦٤)، ومسلمٌ في «الأقضية» (٢/ ٨١٩) رقم: (١٧١٤)، وأبو داود في «الإجارة» بابٌ في الرجل يأخذ حقَّه مَن تحت يده (٣٥٣٢)، والنسائيُّ في «الأقضية» باب قضاءِ الحاكم على الغائب إذا عَرَفَه (٥٤٢٠)، وابن ماجه في «التجارات» بابُ ما للمرأة مِن مال زوجها (٢٢٩٣)، وأحمد (٢٤٢٣١)، مِن حديث عائشة رضي الله عنها

(٢) أخرجه الخطيب في «التاريخ» (١٠/ ٢٨٧)، والديلميُّ (٤/ ١١١ ـ ١١٢)، مِن حديث أنس بن مالكٍ رضي الله عنه. وأخرجه أحمد (٢٨٠٣) مِن حديث ابن عبَّاسٍ رضي الله عنهما. انظر: «السلسلة الصحيحة» (٢٣٨٢)

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Ferkous - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Motiver les étudiants avec de l’argent (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

 Motiver les étudiants avec de l’argent (audio)

Question :

 

J’ai fondé, par la faveur d’Allâh et sa réussite, des instituts de mémorisation du noble Coran, en espérant l’agrément d’Allâh, dans plus de cinquante mosquées jusqu’à présent, et j’ai promis à chaque élève qui mémorise un juzz du Coran de lui donner cinquante riyals seulement.

 

Il grandit ensuite dans l’amour de l’argent, et je suis une cause dans cela, je crains concernant ma croyance.

 

Dois-je tenir mon engagement envers eux ?

 

Sachant que cet argent est en réalité un encouragement à la mémorisation, et que la plupart se sont éloignés de la mosquée en apprenant qu’ils n’auraient plus cette faveur.

 

Dois-je interdire cette chose jusqu’à ce qu’ils s’habituent à la mémorisation sincèrement pour Allâh sans attendre une compensation pour cela ?

 

Qu’Allâh vous récompense, éclairez-nous.

 

Réponse :

 

Nous ne connaissons pas de mal à cela, ceci fait partie si Allâh veut, des œuvres pieuses, car ils s’habituent à la mémorisation du Coran, puis Allâh leur octroie la sincérité dans leurs actes.

 

Comme cela est rapporté, certains salafs disaient :

 

« Nous apprenions la science pour autre qu’Allâh, puis nous refusions qu’elle soit vouée à autre qu’Allâh. »

 

La conclusion : l’encouragement à la mémorisation du Coran, à l’apprentissage de la science, à l’aide de cadeaux, il n’y a aucun mal à cela si Allâh veut.

 

Cela soutient l’étudiant, sans aucun doute, dans l’endurance de la demande de science et dans la mémorisation du Coran.

 

Et nous espérons qu’il n’y est aucun mal dans ceci.

 

Car celui qui dépense son argent est rétribué en bien, mais sans que ce ne soit sa zakât.

 

Avec un capital autre que cela, car il se peut que l’étudiant soit riche, et par conséquent, non éligible à la zakât, que cet argent donc, n’en fasse pas partie (zakât).

 

Excepté si l’on apprend que les étudiants sont des nécessiteux, qu’on les encourage avec de l’argent pour étudier et mémoriser le Coran, ces pauvres qui ne peuvent subvenir à leurs propres besoins, il n’y a aucun mal à leur donner de la zakât.

 

Traduit et publié par almadrassa.fr

السؤال : أنشئت -بفضل الله وتوفيقه- حلقات لتحفيظ القرآن الكريم ابتغاء مرضاة الله في أكثر من خمسين مسجدًا إلى الآن، وكنت قد وعدت كل طالب يحفظ جزءًا من القرآن أن أعطيه خمسين ريالًا، ولكني أخشى أن يكون هدف الطالب الحفظ لغرض الخمسين ريالًا فقط، فينشأ على حب المال، وأكون أنا السبب في ذلك، وأخشى على عقيدتي، فهل أوفي بعهدي لهم؟ علمًا بأن الخمسين ريالاً تشجعهم على الحفظ فعلًا، وبعضهم تخلف عن المسجد لما علم أنه لن يأخذ شيئًا، أم أمنع هذه المكافأة؛ حتى يتعود الحفظ لله خالصًا، دون انتظار أجر على ذلك، أفتونا جزاكم الله؟

الجواب : لا نعلم بأسًا في هذا، وهذا إن شاء عمل صالح؛ لأنهم يتعودون حفظ القرآن، ثم يهديهم الله للإخلاص في العمل، كما يروى عن بعض السلف أنه قال

تعلمنا العلم لغير الله، فأبى أن يكون إلا لله

فالحاصل: أن التشجيع على حفظ القرآن، وعلى تعلم العلم بالمساعدة، والجوائز، هذا لا حرج فيه -إن شاء الله- وهو يعين بلا شك على الاستمرار في طلب العلم، وفي حفظ القرآن، فنرجو ألا يكون في هذا شيء، وأن الباذل للمال مأجور، لكن من غير زكاة، يكون من مال آخر غير الزكاة، فإن الطالب قد يكون غنيًا لا يستحق الزكاة، فتكون هذه الأمور من غير الزكاة، إلا إذا علم أن الطلبة فقراء، وشجعوا بالمال ليدرسوا، ويتحفظوا القرآن، والذين أهلهم فقراء لا يستطيعون القيام بشؤونهم؛ فهذا لا بأس من الزكاة

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Sommaire : الحيوانات - Animaux

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Partager cet article

Les insufflations sataniques se présentent sous différents degrés

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les insufflations sataniques se présentent sous différents degrés

Les insufflations sataniques [الوسوسة - al-Waswassah] se présentent sous différents degrés d'intensité et de force.

 

Parmi ceux-ci :

 

- il y a le degré normal, auquel l'ensemble des gens est exposé.

 

- et il y a le degré plus fort que le précédent, où les insufflations persistent d'une manière plus forte que le premier [degré], de sorte que l'individu éprouve des doutes dans ses adorations de manière continue.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a enseigné comment se débarrasser de ces deux degrés [de Waswassah] :

 

Premièrement : chercher refuge auprès d'Allah contre le diable lorsque cela se manifeste, en disant : (A'ûdhu bi-Llâhi min ash-shayṭâni r-rajîm).

 

Deuxièmement : en arrêtant d'y penser et en s'occupant par autre chose.


Même si cela se produit dans les ablutions et la prière, ne reviens pas sur ce quoi tu as douté, continue ton acte et ne te préoccupe pas des insufflations.

 

De cette manière, elles s'arrêteront. Et n'essaye pas d'entrer dans un dialogue avec ces insufflations ou de revenir à l'acte.

 

C'est ce qu'il veut de toi et c'est de cette manière que la situation persistera.

 

Quant au troisième degré, c'est celui qui se nomme le "Waswās al-qahrî".


C'est une maladie qui a des symptômes, parmi ceux-ci : la dépression, les pleurs, la peur intense de perdre une chose qu'on aime, l'incapacité de faire quelque chose quant il est présent et, quelques fois, la volonté de se suicider afin de se débarrasser de cette situation.

 

Et pour celui-ci comme pour les précédents : cherches refuge auprès d'Allah contre Satan et essayes de ne plus y penser.

 

Néanmoins, ceux qui sont dans cette situation ne parviennent pas à s'arrêter d'y penser, c'est pour cela qu'il leur incombe de pratiquer la Rouqyah, et spécialement en lisant la sourate Al-baqarah, la sourate Al-falaq et la sourate An-nâs [Al-mu'awwidhatayn], ainsi que le fait d'être assidus aux invocations du matin et du soir, de multiplier les invocations, en demandant avec insistance la guérison, et la patience.

 

Et il existe chez les psychiatres certains médicaments qui aident à alléger cette situation et il se peut qu'ils soient une cause de guérison, comme cela s'est produit avec certaines personnes que je connais personnellement et dont j'ai eu connaissance de la situation.

 

Cependant, faites attention aux psychiatres, étant donné que ce sujet est lié à la croyance concernant l'existence des jinns, des diables et de leurs insufflations.

 

En effet, beaucoup de psychiatres ont étudié auprès des laïques qui ne croient pas à l'Invisible, ni en ce qui est mentionné dans le Livre d'Allah.

 

C'est pour cela que tu les vois renier ce qui se trouve dans le Livre d'Allah et la Sounnah, comme leurs professeurs auprès desquels ils ont été éduqués.

 

C'est pourquoi il faut que vous choisissiez des médecins véritablement musulmans et qui ont suffisamment de connaissance et d'expérience.

 

Je demande à Allah de guérir toute personne qui est touchée par cette maladie.

 

Wa Allahu a'lam.

 

Écrit par Shaykh 'Ali Ar-Ramli -qu'Allah le préserve- le 31/05/2022 sur sa chaîne Telegam - @t.me/alramly

Traduit et publié par l'équipe "Enseignements du shaykh 'Alî Ar-Ramli en français" - @AliRamlifrancais

الوسوسة تأتي على درجات من الحدة والقوة، منها الدرجة العادية التي يتعرض لها الناس جميعاً، والدرجة الأقوى منها التي تستمر فيها الوسوسة بشكل أقوى من الأولى بحيث يشك المرء في عباداته بشكل مستمر
وهاتان الدرجتان علمنا النبي صلى الله عليه وسلم كيفية التخلص منها فيهما، وهي
أولاً: الاستعاذة بالله من الشيطان عند حصول ذلك، بقول: (أعوذ بالله من الشيطان الرجيم)، ثانياً: قطع التفكير فيه، والاشتغال بأي شيء آخر، حتى الوضوء والصلاة لا ترجع لأي شيء شككت فيه، استمر في عملك ولا تبالي بالوسوسة وبذلك ينقطع، ولا تحاول محاورة الوسواس أو الرجوع إلى العمل فهذا ما يريده منك، وبه يستمر الحال
وأما الدرجة الثالثة وهي التي تسمى بالوسواس القهري، فهذه حالة مرضية لها علامات منها الكآبة والبكاء والخوف الشديد على فقد أمر محبوب، وعدم القدرة على فعل شيء معه، وأحيانا الرغبة في الانتحار للخلاص من تلك الحالة
هذه كتلك تستعيذ بالله من الشيطان الرجيم وتحاول أن تنقطع عن التفكير فيه؛ ولكن أصحاب هذه الحالة لا ينجحون في الانقطاع، لذلك عليهم بالرقية الشرعية وخاصة قراءة سورة البقرة والمعوذتين والمحافظة على الأذكار والإكثار من الدعاء والإلحاح فيه بالشفاء والصبر
ويوجد عند الأطباء النفسيين أدوية تخفف من هذه الحالة، وربما تكون سببا في الشفاء، كما حصل مع بعض من أعرفهم واطلعت على حالتهم
ولكن انتبهوا للأطباء النفسيين، كون هذه المسألة تتعلق بالعقيدة من وجود الجن والشياطين ووسوستهم، فكثير من الأطباء النفسيين درسوا عند العلمانيين الذين لا يؤمنون بالغيب ولا بما في كتاب الله لذلك تجدهم يكفرون بما في الكتاب والسنة كأساتذتهم الذين تربوا على أيديهم، لذلك انتقوا أطباء مسلمين بحق، وعندهم من العلم والخبرة ما يكفي. أسأل الله أن يشفي كل مصاب بهذا الداء. والله أعلم

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Partager cet article

« Alors ainsi est le croyant » (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

« Alors ainsi est le croyant » (audio)

Question :

 

Lorsque j’ai terminé d’avoir invoqué Allâh عز وجل, de m’être soumis à Lui et d’avoir pleuré par crainte de Lui, je pense de manière catégorique qu’Allâh عز وجل m’exaucera et qu’Il Sobhânahou wa Ta’âlã m’aime.

 

Cette pensée-là est elle permise ?

 

Réponse :

 

Elle l’est oui et elle est même exigée, celle que l’Homme bonifie son opinion envers son Seigneur.

 

Lorsqu’Allâh lui permet d’œuvrer, l’Homme espère l’acceptation de cette œuvre.

 

Lorsque l’Homme L’invoque, il espère l’exaucement… et ainsi de suite 

 

Certes, Allâh تبارك وتعالى a dit dans le hadîth qudsî :

 

« Je suis selon l’opinion que Mon serviteur se fait de Moi et Je suis avec lui lorsqu’il M’invoque ».

 

Bonifier son opinion sur Allâh fait partie des causes d’acceptation et d’exaucement.

 

Mais que l’individu ne s’infatue pas de cette œuvre-là en se disant « c’est moi qui ait fait ».

 

Non !

 

Il ne doit pas le faire.

 

Car quoi qu’il ait accompli, il ne l’a fait que pour sa propre âme et Allâh تبارك وتعالى s’en passe, comme Il وتعالى a dit :

 

{ils te rappellent leur conversion à l'Islâm comme si c'était une faveur de leur part. Dis : " Ne me rappelez pas votre conversion à l'Islâm comme une faveur. C'est tout au contraire une faveur dont Allâh vous a comblés en vous dirigeant vers la foi, si toutefois vous êtes véridiques"} (trad relat s.49, v.17).

 

Si une personne demande : « peut-on se réjouir si Allâh nous a permis de L’invoquer et d’œuvrer en actes d’obéissance » ?

 

La réponse est alors : « oui, il se réjouit, il est heureux, et il a bon espoir».

 

Il est mentionné dans le hadîth, d’après le Prophète ‎صلى الله عليه وسلم :

 

« celui que ses bonnes œuvres réjouissent et que ses mauvaises affligent alors ainsi est le croyant ».

 

Traduit et publié par la chaîne Telegram cercle des sciences - @Cercle_des_Sciences

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Pourquoi le mécréant aime les chiens ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pourquoi le mécréant aime les chiens ?

Parmi les sagesses d’Allah عزوجل le verset :

 

{الْخَبِيثَاتُ لِلْخَبِيثِينَ} dans le sens : {Les mauvaises, aux mauvais...} (sourate Al nour verset 26)

 

Il nous dit رحمه الله c’est pour cela que les mécréants aiment les chiens, le chien est parmi les animaux impurs mais malgré cela ce peuple (les mécréants) s’y accoutume, car les âmes mauvaises se rassemblent avec les choses mauvaises.

 

شرح حقيقة الصيام 51

Publié par la chaîne Telegram - Fawaid Islamyia (فوائد إسلامية) - @Fawaidislamya

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Faire de l'exercice pour soulager l'anxiété et la tristesse (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire de l'exercice pour soulager l'anxiété et la tristesse (audio-vidéo)

Autre chose : il n'y a pas de mal à ce que la personne soucieuse et chagrinée exerce des pratiques non prescrites religieusement mais néanmoins autorisées, rentrant dans le périmètre des choses permises, parmi lesquelles le sport par exemple ou encore la marche.

 

Il est établi que lorsque Aîshah رضي الله عنها demanda au Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Quel est le jour le plus pénible que tu aies eu à endurer ?"

il lui fit part d'un des récits de sa vie pleine d'événements, dont celui-ci fait partie.

Lorsqu'il se présenta à Banî 'Abdi Kilâl ibn Yâlîl et exposa (sa sollicitation), ils lui causèrent alors un grand tort.

Il dit صلى الله عليه وسلم : "Je m'en retournai le visage marqué par le chagrin et ne repris mes esprits qu'une fois arrivé à Qarn Ath-Tha'âlib".

 

Qu'une fois arrivé à Qarn Ath-Tha'âlib !

 

Une distance de 30 kilomètres sépare La Mecque, La Mosquée Sacrée de cet endroit.

 

Certains savants en ont déduit qu'il est possible de pratiquer la marche ou le sport, ceux-ci étant un moyen d'alléger la tristesse et le chagrin qui envahissent la personne.

 

Traduction résumée par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Partager cet article

Le jugement de l'enlèvement des rides et de la chirurgie réparatoire (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jugement de l'enlèvement des rides et de la chirurgie réparatoire (audio-vidéo)

Question :

 

Est-ce qu'enlever les rides qui se trouvent sur le front fait partie de l'altération de la création d'Allâh ?

 

Réponse :

 

Il est autorisé à l'homme et à la femme d'enlever les rides qui se trouvent sur le front ou sur n'importe quelle autre partie de leur corps.

 

Ceci fait partie de l'embellissement qu'Allâh aime.

 

En Effet :

 

"Allâh est beau et Il aime la beauté."

 

Quant à ce qui est rapporté de la Parole d'Allâh au sujet d'Iblis (qui dit) (traduction rapprochée) :

 

"Je le leur ordonnerai et ils fendront les oreilles du bétail, Je le leur commanderai et ils altéreront la création d'Allâh" (sourate An Nissa - verset 119)

 

Ce qui est visé ici : c'est lorsque l'individu altère la création sur laquelle il fut créé.

 

En revanche, rétablir son corps comme Allâh l'a créé, ceci n'est pas compté comme faisant partie de l'altération résultant des insufflations ou des ordres du diable.

 

Par exemple, si un individu a un doigt supplémentaire et le fait enlever, ceci n'est pas compté comme faisant partie de l'altération et la création d'Allâh.

 

Cela fait partie du rétablissement du corps à l'état initial de la création d'Allâh.

 

Et fait partie de cela également, enlever les rides qui se trouvent sur le corps que çà soit en raison de la vieillesse ou pour enlever les excès de peau qui se trouvent sur le corps, et ce qui s'apparente à cela.

 

Ce que nous voulons dire est que cela est autorisé et qu'il n'y a aucun mal.

 

Question :

 

Parfois, en raison des injections et de l'enlèvement des rides, il arrive que les sourcils remontent.

 

Est-ce que ceci influence le jugement ou non ?

 

Réponse :

 

Non, ceci n'influence pas le jugement, à condition que cela ne cause aucune nuisance au corps.

 

Si ceci n'occasionne aucune nuisance, il n'y a aucun mal à y avoir recours.

 

Publié par la chaîne Youtube - La Sounnah

Cheikh Saad Ibn Nasser Ach-Chathry - الشيخ سعد بن ناصر الشثري

Partager cet article

Comment soigner la tristesse causée par l'épreuve ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment soigner la tristesse causée par l'épreuve ?

Et parmi ses traitements, c'est qu'elle sache [ndt: la personne] que Celui qui l'a éprouvée est le Plus Sage des sages, le Plus Miséricordieux des miséricordieux, et qu'Il - Exalté soit-Il - ne lui a pas envoyé l'épreuve afin de la détruire par cela, de la torturer avec, ou de la violenter.

 

Par ce biais, Il est plutôt venu l'inspecter afin de tester sa patience, la satisfaction [qu'elle a] de Lui, sa foi, afin d'entendre ses implorations et supplications, et afin de la voir étendue à Sa porte, se réfugiant à Ses côtés, le cœur affligé entre Ses deux Mains, tout en lui faisant parvenir le conte des plaintes.

 

Source: zaad al ma3aad, 4/178.

وَمِنْ عِلَاجِهَا أَنْ يَعْلَمَ أَنَّ الَّذِي ابْتَلَاهُ بِهَا أَحْكَمُ الْحَاكِمِينَ، وَأَرْحَمُ الرَّاحِمِينَ، وَأَنَّهُ سُبْحَانَهُ لَمْ يُرْسِلْ إِلَيْهِ الْبَلَاءَ لِيُهْلِكَهُ بِهِ، وَلَا لِيُعَذِّبَهُ بِهِ، وَلَا لِيَجْتَاحَهُ، وَإِنَّمَا افْتَقَدَهُ بِهِ لِيَمْتَحِنَ صَبْرَهُ وَرِضَاهُ عَنْهُ وَإِيمَانَهُ وَلِيَسْمَعَ تَضَرُّعَهُ وَابْتِهَالَهُ، وَلِيَرَاهُ طَرِيحًا بِبَابِهِ لَائِذًا بِجَنَابِهِ مَكْسُورَ الْقَلْبِ بَيْنَ يَدَيْهِ رَافِعًا قَصَصَ الشَّكْوَى إِلَيْهِ

زاد المعاد ج٤ ص١٧٨

 

Et parmi ses traitements, c'est qu'elle [la personne] se penche sur ce qui l'a atteint.

 

Et elle constatera ainsi que son Seigneur :

 

• Lui a laissé son équivalent [ndt: de ce qu'elle a perdu], ou encore meilleur que cela.

 

• Qu'Il lui a réservé, si elle patiente et se contente, plus immense encore que l'achèvement de cette épreuve.

Et ceci de manière décuplée et redoublée.

 

• Et que s'Il avait voulu, Il aurait fait qu'elle [ndt: l'épreuve] soit pire que ce qu'elle n'est [déjà].

 

Source: zaad al ma3aad, t.4 p.174.

‎وَمِنْ عِلَاجِهِ أَنْ يَنْظُرَ إِلَى مَا أُصِيبَ بِهِ، فَيَجِدُ رَبَّهُ قَدْ أَبْقَى عَلَيْهِ مِثْلَهُ، أَوْ أَفْضَلَ مِنْهُ، وَادَّخَرَ لَهُ - إِنْ صَبَرَ وَرَضِيَ - مَا هُوَ أَعْظَمُ مِنْ فَوَاتِ تِلْكَ الْمُصِيبَةِ بِأَضْعَافٍ مُضَاعَفَةٍ، وَأَنَّهُ لَوْ شَاءَ لَجَعَلَهَا أَعْظَمَ مِمَّا هِيَ

‎زاد المعاد ج٤ ص١٧٤

 

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

«Combien de cœur en rechute...»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«Combien de cœur en rechute...»

Soubhân'Allâh, combien de cœurs en rechute sans prise de conscience de leurs détenteurs, de cœurs pervertis, et de cœurs engloutis, et combien d'êtres séduits par les éloges des gens à leur égard, leurrés par le voile qu'Allâh a posé sur eux, et menés progressivement à leur perte par le biais des bienfaits d'Allâh sur eux.

 

Et tout cela étant châtiments et humiliation que l'ignorant pense être considération distinguée.

 

el-djawâbou l-kâfî p.277 (selon édition)

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

‏قال ابن القيم رحمه الله

فسبحان الله كم من قلب منكوس وصاحبه لا يشعر
وقلب ممسوخ وقلب مخسوف به
وكم من مفتون بثناء الناس عليه ومغرور بستر الله عليه ومستدرج بنعم الله عليه
وكل هذه عقوبات وإهانة ويظن الجاهل أنها كرامة

الجواب الكافي ص277

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article