compteur de visite

Catégories

1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:44
La sincérité et la science

…Au sujet de la parole d’Allâh Le Très-Haut (traduction rapprochée) : 

 

«Dis : «Voici ma voie, j'appelle les gens à (la religion) d'Allâh, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente.» (Sourate Youssouf verset 108)

 

Sa parole (traduction rapprochée) : «sur une preuve évidente»

 

C’est-à-dire : «Une science». 

 

Cet appel englobe donc la sincérité (envers Allâh) et la science, car ce qui corrompt le plus le prêche est soit le manque de sincérité soit le manque de science. 

 

Et il n’est pas voulu par «la science» dans Sa parole (traduction rapprochée) : 

 

«sur une preuve évidente» seulement la science de la législation, mais plutôt cela englobe : 

 

- la science de la législation, 

- la connaissance de la situation de celui à qui on fait le prêche, 

- et la connaissance de la manière qui va nous faire parvenir à notre but, et c’est la sagesse. 

 

Il (le prêcheur) doit donc être clairvoyant en ce qui concerne : 

 

- le jugement de la législation, 

- la situation de celui à qui il fait le prêche, 

- et la façon d’arriver à la réalisation de ce prêche. 

 

Al-Qawl Al-Moufîd 3alâ Kitâbi At-Tawhîd. 

Groupe de traduction et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

في قول الله تعال

قل هذه سبيلي أدعو إلى الله على بصيرة - يوسف: 108

قوله: على بصيرة

أي: علم، فتضمنت هذه الدعوة الإخلاص والعلم، لأن أكثر ما يفسد الدعوة عدم الإخلاص، أو عدم العلم، وليس المقصود بالعلم في قوله (على بصيرة) العلم بالشرع فقط، بل يشمل، العلم بالشرع، والعلم بحال المدعو، والعلم بالسبيل الموصل إلى المقصود، وهو الحكمة
فيكون بصيراً بحكم الشرع، وبصيراً بحال المدعو، وبصيراً بالطريق الموصلة لتحقيق الدعوة

القول المفيد على كتاب التوحيد

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:42
Jugement de dénigrer un savant en raison d'une faute commise (audio)

Question :

 

Sa dernière question concerne ce qui se produit chez certains jeunes dans son pays, comme dénigrement du shaykh Al-Albânî رحمة الله عليه.

 

Réponse :

 

Premièrement mes frères : Le fait que la jeunesse musulmane fasse de sa préoccupation le dénigrement d’untel ou untel, le fait de chercher les fautes et erreurs des gens… Ceci est une chose dangereuse, ce n’est pas permis.

 

Nous commettons tous des erreurs, et les meilleurs de ceux qui font des erreurs sont ceux qui se repentent.

 

Il n’existe personne parmi nous qui soit immunisé de l’erreur, sauf Mouhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Allâh l’a immunisé de tomber dans les erreurs.

 

Quant à autre que le prophète صلى الله عليه وسلم, les erreurs surviennent de lui.

 

Nous sommes des fauteurs et négligents.

 

Le shaykh Al-Albânî est un savant, honorable, mouhaddith ; Il a son action et son effort, ceci est une chose où il n’y a aucun équivoque.

 

Le fait qu’il survienne de sa part, ou de quiconque, des erreurs… L’erreur est une chose possible, mais quand le savant fait une erreur, il ne nous est pas permis d’oublier ses mérites et ses œuvres, et d’annuler l’ensemble de son effort à cause d’une erreur dans laquelle il est tombé.

 

Il a fauté, sans aucun doute, comme je faute moi-même et autre que moi.

 

Ceci signifie-t-il que quiconque, parmi les savants, fait une erreur, nous disons : Ton erreur annule l’ensemble de tes bonnes actions ?!

 

Combien parmi les premiers savants ont fait erreur dans des fatâwâ qu’ils ont faites et ont contredit les textes !

 

Malgré cela, on implore (Allâh) de leur faire miséricorde et on les excuse d’une quelconque excuse !

 

Shaykh al-islâm a fait une petite épître qu’il a intitulée : «Enlever le blâme vis-à-vis des imams érudits - رفع الملام عن الأئمة الأعلام».

 

Ce livre, le shaykh y a montré que les imams, les imams de la guidée, il n’est pas une chose nécessaire qu’ils ne fautent pas.

 

Plutôt, ils fautent.

 

Mais il convient que nous établissions les excuses, et que nous ne fassions pas de l’erreur dans laquelle ils sont tombés une raison de les dénigrer et les descendre…

 

Non !

 

Ils fautent comme d’autres.

 

Le savant faute, mais sa faute n’annule pas son honorabilité.

 

Le shaykh Al-Albânî est un mouhaddith, il a écrit dans le hadith, il a fait des vérifications, il a écrit… Il a (des choses) à son avantage, et des choses à son désavantage.

 

Il a ses bonnes actions et ses mérites, et il y a certaines remarques le concernant comme c’est connu, certains savants ont accordé de l’importance à éclaircir certaines erreurs, en tant que conseil.

 

Mais cela n’implique pas que nous le vilipendions et l’insultions.

 

Nous mettons en avant sa science et nous l’excusons de ses erreurs, et nous disons que c’est un être humain comme l’ensemble des gens.

 

Document audio issu de l'émission مع سماحة المفتي

Traduit et publié par par Sawtiyyāt Salafiyya - @salafisound_fr

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:39
Un adepte de la sounnah qui a des erreurs (audio-vidéo)

Aujourd'hui ils sont venus à nous avec une nouvelle méthodologie, il dit : "Il et sur la sounnah mais il a des erreurs", ou : "Salafi mais il a des erreurs".

 

Quelles sont ses erreurs ? 

 

Mais sur la voie des khawaridj, on regarde ses erreurs et on constate que c'est un kharidji, on regarde ses erreurs et on constate qu'il est râfidi : Il insulte les compagnons, on regarde ses erreurs et on constate qu il est jahmî, mâ shâa Allâh il est et sur la sounnah mais il a des erreurs, et ils sont passés d'innovateur à inventeur.

 

Mâ shâa Allâh, tout cela n'est que moquerie envers les raisons des gens, et précisément envers les jeunes salafis.

 

Jamais !

 

Cette parole est une fausse parole qui est claire. 

 

Celui qui s'allie avec l'innovateur, le défend, et le soutient, il est comme lui innovateur sans doute et sans hésitation, et s'il le fréquente, comme cela a précédé dans l'assise avec les gens de la passion :

 

"Sur l'individu n'interroge pas mais observe son compagnon car chaque compagnon suit son compagnon proche et que tu ne sois pas l'ami de l'ignorant car combien d'ignorant a agréablement détruit lorsqu'on l'a prit pour frère, on compare l'individu à l'individu lorsqu'il marche d'après lui (ou le contraire)."

 

L'essentiel, si tu vois un homme avec l'innovateur et que tu l'as prévenu mais qu'il a refusé, donne-lui le même statut que celui -ci.

 

Pourquoi ?

 

Car l'individu est sur la religion de son ami intime 

 

"Et les âmes sont des soldats regroupés, celles d'entre elles qui se reconnaissent vivent en harmonie, celles qui s'ignorent demeurent en discordance."

 

"Les coeurs sont des soldats regroupés", la parole du messager صلى الله عليه وسلم n'est pas une parole à controverse, "celles d'entre elles qui se reconnaissent vivent en harmonie et celles qui s'ignorent demeurent en discordance".

 

Ainsi si tu le voit avec lui, sache qu'il aime, car nous avons vu précédemment que le plus haut degré de la foi est le fait d'aimer pour Allâh et de détester pour Allâh.

 

Il n'est pas possible que celui qui est sur la sounnah celui qui est sur l'innovation, ceci car l'amour est une inclinaison du coeur, il n'est pas possible qu'il se rapproche de lui jusqu'à ce que les coeurs se rapprochent.

 

Al Asma'i رحمه الله a dit :

 

"Si les coeurs se rapprochent dans l'affinité, les corps se rapprochent dans la fréquentation."

 

C'est-à-dire que si l'affinité dans ce coeur est similaire à l'affinité dans ce coeur, les corps se rapprochent. 

 

Ainsi l'individu est sur la religion de son ami intime, il n'est pas possible qu'il s'allie avec lui sauf s'il est sur son chemin, et il ne le défend que s'il est et sur son chemin, et il ne le soutient que s'il est et sur son chemin et il ne le fréquente que s'il est et sur son chemin.

 

Même s'il s'apparente auprès de toi qu'il est un adepte de la sounnah, car l'adepte de la sounnah ne se regroupe pas avec l'adepte de l'innovation.

 

Jamais, par Allâh dont il n'y a pas de dieu qui mérite véritablement d'être adoré sauf Lui, même s'il te prétend qu’il est sur la sounnah.

 

Nous répondons que les actes rendent véridique ou démentent.

 

Ton acte dément ta parole !

 

Nous demandons à Allâh le salut et la préservation. 

 

Traduit et publié par sahihofislam

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:35
Lire de courtes sourates du moufassal à la prière (obligatoire) du fajr est détestable (audio)

Et il est détestable de lire dans la prière du fajr de courtes sourates du moufassal (entre sourate alQaf et sourate anNâs).

 

Cela est reprouvé sans excuse ou besoin.

 

Quelle est la preuve que cela est détestable ?

 

La preuve que c’est reprouvé est qu’Allâh a dit (traduction rapprochée) :

 

{et [fais] aussi la Lecture à l’aube, car la Lecture à l’aube a des témoins} (Sourate Le voyage nocturne verset 78)

 

Il a donc nommé le fajr par lecture : Cela montre donc qu’il faut que le Qur’ân y prédomine, que (la lecture du) Qur’ân y prédomine.

 

Donc s’il y lit des sourates courtes du moufassal, la lecture y sera infime et courte.

 

Et le verset est significatif que la lecture doit se prolonger au point que le Qur’ân y prédomine.

 

Ainsi, la lecture des courtes sourates du moufassal dans la prière du fajr est contraire au sens rapporté dans le verset.

 

Et que ce qui prédominait chez le Prophète صلى الله عليه وسلم était d’y allonger.

 

La majorité de ce qui est rapporté du Prophète صلى الله عليه وسلم est qu’il prolongeait dans la prière du fajr.

 

Sauf devant une cause fortuite.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:32
Certains étudiants en science sont devenus des empêcheurs sur le chemin du bien (audio-vidéo)

Il ne convient pas à ce que les étudiants en science se précipitent à désavouer leurs frères jusqu’à avoir appris, c’est à dire avoir pris connaissance de cette affaire : Est-ce que cela fait partie de ce qui doit être désavoué ou non.

 

Aujourd’hui, dans certains pays, certains étudiants en science sont devenus des coupeurs de routes.

 

Il m’est venu un étudiant en science européen qui a étudié à l’université islamique et il continue d’étudier dans les établissements d’enseignement supérieur.

 

Il dit : "Je me rends auprès de mon peuple d’où je suis originaire. Ils ne sont pas musulmans et je les appelle à l’Islâm. Et je leur expose les bienfaits de l’Islâm. Certains de mes frères me blâmèrent alors. Et ils dirent : "Toi,tu veux te mettre en avant"".

 

Cela est un blocage du chemin du bien.

 

Et par Allâh que leur réprobation est blâmable et qu’il est obligatoire de réprouver leur blâme.

 

Par contre, il ne lui est pas permis (à celui-ci qui veut enseigner le bien) d’amener des choses de lui-même ou de se mettre en avant pour l’enseignement alors qu’il n’est pas qualifié (à enseigner).

 

Mais plutôt toute chose se fait avec mesure.

 

 Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:30
Avertissement à celui qui enregistre les savants sans autorisation (audio)

Ceci est un avertissement, certains frères enregistrent sans la permission, nous avons averti sur cela à de nombreuses reprises, qu'Allâh te bénisse, il convient de demander la permission pour enregistrer, et nous avons averti sur cela, ceci est une chose.

 

La deuxième chose, quelque fois il y a des expressions qui peuvent être des dérapages verbaux, une erreur dans l'expression, un lapsus auquel je n'ai pas fait attention, nous revoyons l'audio, nous corrigeons plutôt que l'erreur se propage et que tu prennes la charge du péché, le problème c'est que tu as propagé, tu as voulu le bien, pas vrai ?

 

Celui qui écoute cet audio que ce soit ici ou ailleurs, il va écouter l'erreur en pensant que c'est juste car c'est Cheikh untel qui l'a dit, pas vrai ?

 

Donc ne faites pas ça, qu'Allâh vous bénisse, ne faites pas ça.

 

Notre Cheikh Mohammed Amân, qu'Allâh lui accorde sa miséricorde et son pardon, portait une grande attention à ses élèves et aux gens, ainsi qu'à l'ensemble des gens et autres, de temps en temps lorsqu'il nous enseignait à la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم,  je veux dire, dans certains sujets très pointilleux, que ce soit dans "al-hamawiyya" ou "at-tadmoûriyya" ou autre que cela, il commence à expliquer, nous commencions, puis il changeait et se mettait à faire un sermon, et quand il avait fini nous lui disions, alors le Cheikh répondit :

 

"Ô mon fils, moi je vois et vous ne voyez pas, l'étudiant est assis et regarde le Cheikh, alors que le Cheikh voit qui rentre, qui sort, certaines personnes écoutent d'ici ou là de la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم, que ce soit ceux qui sont assis, ceux qui prient, les visiteurs, il entend une voix alors il vient, il veut écouter le bien, alors que nous nous sommes en train de parler à propos d'une ambiguïté, il va écouter un peu et peut être qu'il ne va pas comprendre et s'en aller, ainsi il aurait écouté l'ambiguïté mais pas la réponse à celle ci, ensuite il va la transmettre et adorer Allâh par celle-ci" et ceci fait parti de la compréhension, qu'Allâh te bénisse.

 

Donc patientez sur nous, et tout sera propagé, une fois complet ça sera propagé bi hawli-llah, donc ne faites pas cela, faites miséricorde à vous-même ainsi qu'à nous, qu'Allâh vous bénisse.

 

Et que les prières et les salutations d'Allâh soient sur le messager d'Allâh, sa famille et ses compagnons.

 

Traduit par أبو زيد عبدالله ماير - @abou_zayd_fr le 24/01/2017, 26 Rabî' Ath-thâni 1438.

Publié par t.me/abu0zayd0fr

هذا تنبيه بعض الأخوة يسجل دون إذن قد نبهنا مرارًا أحيانًا -بارك الله فيك- التسجيل ينبغي أن يستأذن وقد نبهنا على هذا يستأذن فيه هذا أمر

الأمر الثاني أحيانًا هناك عبارة يكون فيها زلقة لسان خطأ في التعبير سبق لسان لا ألحظه نراجع السماع نعدل بدل أن ينتشر الغلط فتحمل الوزر أنت المشكلة أنك نشرت أردت الخير صحيح؟ السامع لهذا الخطأ هناك في تلك الديار في أي مكان يكون يسمع الخطأ يظنه حق لأن الشيخ فلان هو الذي قال، صحيح

فلا تفعلوا بارك الله فيكم لا تفعلوا شيخنا الشيخ محمد أمان -رحمه الله وغفر الله له- كان حريصًا على الطلبة وعلى الناس وعلى العامة وعلى غير ذلك لما كان يدرسنا أحيانًا في المسجد النبوي يعني في مسائل تكون دقيقة سواء كانت في الحموية في التدمرية في غير ذلك يبدأ الكلام ويشرح ونبدأ ثم بعد ذلك يتغير الكلام إلى موعظة فنكلم الشيخ بعد أن ينتهي قال يا ابني أنا أرى وأنتم لا ترون، طالب يجلس وينظر للشيخ والشيخ ينظر من يدخل ومن يخرج قال بعض الناس تسمع من هنا أو من هناك من المسجد النبوي من الجالسين أو المصلين أو الزائرين يسمع صوتًا فيأتي، يريد أن يسمع الخير، قال فإذا بنا نتكلم عن الشبهة فيسمع قليلًا ممكن لا يفهم يقوم فيكون قد سمع الشبهة ولم يسمع الجواب عليها ثم قد ينقلها وقد يتدين لله بها وهذا من الفقه -بارك الله فيك-

فاصبروا علينا وكل شيء منشور إذا تم تجدونه منشورًا -بحول الله- فلا تفعلوا ارحموا أنفسكم وارحمونا الله يبارك فيكم وصلى الله على رسول الله وآله وصحبه وسلم

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:27
Étonnante est la situation des khawârij...

Etonnante est la situation des khawârij :

 

Ils cherchent le Paradis avec les oeuvres des gens du feu,

Ils se tuent eux-mêmes alors que celui qui se tue est au feu,

Enfin, ils tuent le mou'âhad (le non musulman avec les qui les musulmans ont un pacte) alors que quiconque le tue ne sentira pas l'odeur du Paradis.

 

Traduit par عيسى أبوسُلَيمان
Publié par ‏@CreationsdAllah

ما أعجب أمر الخوارج

يطلبون الجنة بأعمال أهل النار
يقتلون أنفسهم وقاتل نفسه في النار
ويقتلون المعاهد وقاتله لايجد ريح الجنة

#تفجيرـقنصليةـجدة

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:12
A quel âge s'arrête la subvention au besoin de l'orphelin ? (audio)

Question :

 

A quel âge s’arrête la prise en charge de l’orphelin ?

 

Réponse :

 

Lorsque l’orphelin atteindra l’âge à partir duquel il pourra s’entretenir en subvenant à ses besoins, c'est-à-dire, au moment où il sera mûr et qu’il aura la capacité de gagner de l’argent licite, c’est bon.

 

Il ne sera plus dans le besoin.

 

Et Allâh est le plus Savant.

 

Traduit et publié par diffusion.albounyane.com

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:11
La da'wa de l'unicité aujourd'hui et ses prédicateurs

Question :

 

Et cette question a un lien avec celle qui a précédée, c'est pour cela que nous l'avons fait suivre.

 

Il dit : Honorable Cheikh, qu'Allâh vous préserve, où est la dawah de l'unicité aujourd'hui ? 

 

Qui sont les prédicateurs ?

 

La réponse :

 

L'appel au tawhid est présent -Les Louanges sont pour Allâh- et actif -Les Louanges sont pour Allâh- et il y a ceux qui s'en chargent et appellent à elle dans chaque pays parmi les pays du monde -Les Louanges sont pour Allâh- elle (la dawah de l'Unicité) n'est pas éteinte, et ne s'éteindra pas, en raison de sa parole عليه الصلاة والسلام :

 

"Il ne cessera d'y avoir une partie de ma communauté, apparente sur la vérité.

Ceux qui les auront délaissés ne pourront pas leur nuire et ce jusqu'à ce que l'ordre d'Allâh vienne, et ils seront ainsi". (1)

 

Cette parole est une trahison et une contradiction comme la précédente : L'Unicité, les règles sont mémorisées en quelques jours !

 

Et certains disent : Une heure !

 

Et certains disent : Une demi heure !

 

Et certains disent : Dix minutes !

 

Nous demandons à Allâh la protection, et qu'Il mette fin à sa vie (l'auteur de ces paroles) dans le faux au nom de l'Islam, nous demandons à Allâh pour eux la protection, et pour les musulmans contre leurs fléaux.

 

(1) tiré du Sahih Muslim (1920) dans le hadith Thawbân (qu'Allâh l'agrée)

 

"Bienvenu Ô étudiant en science" p.345, question du livret " bénéfice de la science utile" dar al mîrâth an-nabawi

 Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

س: وهذا سؤال له تعلق بما سبق، فلذلك جعلناه تلوه، يقول: فضيلة الشيخ، حفظكم الله، أين دعوة التوحيد اليوم من الدعاة ؟

 الجواب: "دعوة التوحيد موجودة ~ولله الحمد~، وقائمة ~ولله الحمد~، وهناك من يقوم بها ويدعو إليها في كل بلد من بلدان العالم ~ولله الحمد~، ما ضاعت، ولن تضيع لقوله عليه الصلاة والسلام

"لا تزال طائفة من أمتي ظاهرين على الحق لا يضرهم من خذلهم حتى يأتي أمر الله وهم كذلك"

(١)

 فهذا الكلام من التخذيل ومن المخالفات كالتي سبق: أن التوحيد قواعد تحفظ في أيام قليلة ! بعضهم يقول: ساعة ! بعضهم يقول: نصف ساعة ! بعضهم يقول: عشر دقائق !! نسأل الله العفية، ويفني حياته في الأباطيل باسم الأسلام، فنسأل الله لهم العافية، وللمسلمين من بلائهم. اه

 (١) أخرجه مسلم (١٩٢٠) من حديث ثوبان (رضي الله عنه)

 "مرحبا يا طالب العلم" للشيخ ربيع بن هادي المدخلي (حفظه الله)، ص٣٤٥، أسئلة رسالة : "فضل العلم النافع"، دار الميراث النبوي

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:08
Cheikh Rabi’ al-Madkhali sur Cheikh Ahmed Bazmoul : «Asseyez-vous avec lui !»

Moi, Jafar Abou Salih, je prend Allâh à témoin que j'ai questionné l'Imam, le savantissime, le porteur de l'étendard de la critique et l'éloge, le Cheikh Rabi3 Ibn Hadi Al-Madkhali le samedi 09/04/1438 H qui correspond au 07/01/2017, à sa sortie de la mosquée du prophète après la prière de al 3icha. 

Question de Jafar Abou Salih :

 

Notre Cheikh qu'Allâh vous préserve, j'ai une question. 

 

Cheikh Rabi3 :

 

Quelle est-elle ? 

 

Jafar Abou Salih :

 

Durant mes études à la Mecque, je me suis beaucoup assis avec vous et avec Cheikh Ahmed Bazmoul.

 

Et maintenant, je suis venu avec certains pèlerins et je souhaite programmer une assise privée avec Cheikh Ahmed Bazmoul, cependant certains frères réprouvent cela. 

 

Cheikh Rabi3 :

 

Qui ?

 

(Le cheikh n'a pas bien entendu le nom de Cheikh Ahmed Bazmoul)

 

Jafar Abou Salih :

 

Le Cheikh Ahmed Bazmoul.

 

Cheikh Rabi3 :

 

Asseyez-vous avec lui. 

Cela c'est déroulé devant un grand nombre de frères, parmi eux : 

 

- Aymen AbouIssa (Bazar Islâmiya)

- Fayçal Menassri (Etudiant du Cheikh Ali Moussa)

- Yazid Abou Imrân Al-Jazairi 

- Jamil Abou Yassine Al-Maghribi 

 

Ainsi que d'autres frères et étudiants de diverses nationalités.

 

Écrit par le frère Jafar Abou Salih diplômé de l'université de la Mecque faculté de chari3a Umm Al Qura.

Traduit par Fayçal Menassri

Publié par 3ilmchar3i.net

أنا، جعفر أبو صالح الفرنسي ، أشهد الله بأنني قد سألت الإمام العلامة حامل لواء الجرح و التعديل الشيخ ربيع بن هادي المدخلي يوم السبت ٩ من ربيع الثاني ١٤٣٨هـ الموافق ليوم ٧ من يناير ٢٠١٧م بعد خروجه من المسجد النبوي بعد صلاة العشاء، و كان السؤال

 جعفر أبو صالح : شيخنا حفظكم الله، لدي سؤال

 الشيخ ربيع :  ما هو؟

- جعفر أبو صالح : أثناء دراستي و إقامتي في مكة جلست كثيرا معكم و مع الشيخ أحمد بازمول، و الآن جئت ببعض المعتمرين و أريد أن أنظم جلسة خاصة مع الشيخ أحمد بازمول و بعض الإخوة ينكرون علي ذلك

 الشيخ ربيع : من؟

جعفر أبو صالح : الشيخ أحمد بازمول

 الشيخ ربيع : اجلسوا معه

و حصل ذلك أمام عدد كبير من الإخوة و منهم

   أيمن أبو عيسى الفرنسي ، فيصل مناصري الجزائري (من طلاب الشيخ علي موسى المصري ) يزيد أبو عمران الجزائري و جميل أبو ياسين المغربي و غيرهم من الإخوة و الطلاب  من بلاد مختلفة

كتبه الأخ جعفر أبو صالح الفرنسي ( خريج جامعة أم القرى بقسم الشريعة بمكة المكرمة يوم ٩ ربيع الثاني في الساعة التاسعة و النصف

وصلى الله على نبينا محمد و على آله و صحبه و سلم

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء