Quelques remarques et directives à propos du Coronavirus (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Quelques remarques et directives à propos du Coronavirus (audio)

Fait très certainement partie de la sagesse d’Allâh envers Ses serviteurs que de les éprouver par les épidémies et maladies contagieuses à certains moments et en certains lieux, afin qu’elles soient un signe de Sa force et de Sa puissance, ainsi que de l’exécution de Son décret et de Son destin sur ceux qu’Il veut d’entre Ses serviteurs.

 

Afin également qu’elles soient un rappel pour les gens, leur remémorant leur faiblesse, leur impuissance, leur indigence et leur besoin de leur Seigneur.

 

Afin qu’elles soient en outre discriminantes, permettant de distinguer entre les adeptes du monothéisme pur qui se réfugient vers Allâh seul dans la prospérité comme l’adversité, la facilité comme la difficulté, et (entre) les adeptes du polythéisme qui invoquent leurs divinités dans le bonheur et vouent leur invocation exclusivement à Allâh dans le malheur et l’adversité, ceux à propos desquels Allâh a dit (traduction rapprochée) :

 

"Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allâh Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu'Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu'ils [Lui] donnent des associés. Qu'ils nient ce que nous leur avons donné et jouissent des biens de ce monde ! Ils sauront bientôt !" (Sourate Al-‘Ankabût versets 65-66)

 

Et afin qu’apparaisse clairement le cas de ceux qui sont encore plus ancrés dans la mécréance qu’eux, dont le cœur est plus dur encore, l’ignorance plus sévère et le polythéisme plus abject, à savoir ceux qui ne se réfugient jamais auprès d’Allâh, pas même lorsque s’abattent les tourments, mais cherchent plutôt protection, refuge et secours auprès de leurs divinités parmi les tombes, sépultures et autre mausolées, et leurs imams qui sont décédés et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour eux-mêmes ou pour autrui.

 

Par ailleurs, parmi la sagesse des ces épidémies, il y a qu’elles peuvent être un châtiment infligé par Allâh à Ses ennemis, en guise de sanction imminente en plus de ce qu’Il leur réserve dans l’au-delà comme châtiment immense.

 

Et parmi la sagesse de ces épidémies, il y a qu’elles peuvent être une miséricorde pour les croyants, une expiation de leurs péchés, une élévation de leurs degrés, et une mort en martyr auprès de leur Seigneur.

 

Ainsi, c’est à Allâh que revient la sagesse de ce qu’Il décide et décrète, que l’on en perçoive une partie ou qu’elle nous échappe.

 

Frères en Islâm, avec cette fameuse épidémie actuelle nommée Coronavirus, nous rappelons à nous-même ainsi qu’à vous autres quelques points essentiels.

 

Premièrement :

 

Le musulman doit avoir une foi forte en le destin et le décret, étant intimement convaincu que ce qui l’a manqué ne devait pas l’atteindre et que ce qui l’a touché ne devait pas le rater, et que le terme de l’existence est délimité, les respirations décomptées, et qu’aucune âme ne mourra tant qu'elle n'a pas complété sa subsistance et son terme de vie.

 

Dès lors, si le musulman est atteint par quelque chose, qu’il ne dise pas, en se lamentant et en s’opposant au destin et au décret : "Si j’étais resté chez moi et que je n’avais pas voyagé, rien ne me serait arrivé" ou "Si je n’avais pas fréquenté untel, je n’aurais pas été contaminé".

 

En réalité, ce propos est de l’ignorance de la part de celui qui le tient et il tombe dans ce qu’a interdit Allâh dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

"Ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : «S'ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n'auraient pas été tués.» Allâh en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C'est Allâh qui donne la vie et la mort. Et Allâh observe bien ce que vous faites." (Sourate Âl-‘Imrân verset 156)

 

Deuxièmement :

 

Le musulman doit savoir que ces virus, ces épidémies et ces maladies ne se meuvent, ne se transmettent, ni ne nuisent qui que ce soit, que par la décision d’Allâh et Son décret.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Il n’y a ni contagion, ni augure."

 

C’est-à-dire que les maladies ne sont pas contagieuses en elles-mêmes, mais qu’elles se transmettent par la décision d’Allâh et Son décret, Il en frappe qui Il veut et les écarte de qui Il veut.

 

C’est pourquoi tu vois un groupe d’individus sous le même toit, celui-ci est atteint tandis que cet autre est indemne.

 

Troisièmement :

 

Le musulman doit entreprendre les causes du salut et de la préservation, aussi bien religieuses que thérapeutiques, parmi lesquelles : éviter de voyager vers le pays foyer de l’épidémie ou de le quitter, en vertu de Sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

"La peste est un châtiment infligé aux Enfants d'Israël ou à vos prédécesseurs.

Quand vous l'entendez sévir dans un territoire, ne vous vous y rendez pas.

Si elle se déclare dans le territoire où vous vous trouvez, n'en sortez pas pour vous enfuir."

 

Et Il صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Le malade ne doit pas être amené à celui qui est en bonne santé"

 

(ndt : ou selon une autre interprétation dans le même sens : "celui qui possède des chameaux malades ne doit pas les mêler à ceux en bonne santé").

 

Quatrièmement :

 

Les citoyens et résidents de tout pays doivent observer les mesures prises par les Etats en vue d’éradiquer l’épidémie et contenir ses effets pernicieux, tant qu’elles n’induisent pas de désobéissance (à Allâh), car s’y plier aura un impact louable et des résultats souhaitables sur l’intérêt individuel et collectif.

 

Cinquièmement :

 

L’ensemble des musulmans doivent se montrer compréhensifs vis-à-vis des mesures prises par le gouvernement du serviteur des deux lieux sacrés – qu’Allâh lui accorde la réussite – à travers la suspension de l’entrée au Royaume pour l’accomplissement de la ‘Omrah et la visite de la Mosquée Prophétique, et ce de manière provisoire jusqu’à ce que qu’il n’y ait plus d’entrave, afin de préserver leur âme, leur vie et leur santé.

 

Ils doivent accueillir cette décision favorablement et s’y conformer, car le contraire conduirait à d’importants maux et de graves nuisances.

 

Craignez Allâh, et placez votre confiance en Lui.

 

Placer sa confiance en Lui suppose d’entreprendre les causes légiférées et permises, afin de se préserver des maladies avant leur apparition et de se rétablir et de retrouver la santé après en avoir été touché.

 

Parmi les causes religieuses : être assidu aux formules d’évocation du matin et du soir, lorsque l’on fait une halte quelque part, avant de dormir, boire et manger les aliments que le Prophète صلى الله عليه وسلم a incité de consommer et à propos desquels il a indiqué qu’ils comportaient une guérison de divers maux et maladies ainsi qu’une protection contre les poisons entre autres bénéfices.

 

Parmi les causes thérapeutiques : maintenir une bonne hygiène, prendre les médicaments autorisés, se faire diagnostiquer précocement en cas de doute, et d’autres choses encore préconisées par les autorités compétentes.

 

NB : L'allocution d'introduction et la conclusion du sermon (composée principalement d'invocations) n'ont pas été traduites.

 

Sur le site de Cheikh - http://www.haddady.com/19026-2/

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

حول فيروس كورونا تنبيهات وتوجيهات خطبة مكتوبة

إن الحمد لله نحمده ونستعينه ونستغفره ونعوذ بالله من شرور أنفسنا ومن سيئات أعمالنا من يهده الله فلا مضل له ومن يضلل فلا هادي له وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له وأشهد أن محمداً عبده ورسوله صلى الله عليه وعلى آله وصحبه وسلم تسليماً

أما بعد: فاتقوا الله عباد الله وتوبوا إليه واعتصموا به وتوكلوا عليه

 إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُتَوَكِّلِينَ

إخوة الإيمان :  إن من حكمة الله تعالى في عباده أن يبتليهم بالطواعين والأوبئة العامة في بعض الأزمنة والأمكنة  لتكون آية على قوته وقدرته، وعلى نفوذ قضائه وقدره فيمن شاء من عباده، ولتكون تذكرة للناس تذكرهم بضعفهم وعجزهم وفقرهم وحاجتهم إلى ربهم، ولتكون ممحصة مميزة بين أهل التوحيد الخالص الذين لا يفزعون إلا إلى الله في رخائهم وشدتهم وعسرهم ويسرهم وبين أهل الشرك الذين يدعون آلهتهم في الرخاء ويخلصون الدعاء لله في البأساء والضراء، الذين قال فيهم

فَإِذَا رَكِبُوا فِي الْفُلْكِ دَعَوُا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ فَلَمَّا نَجَّاهُمْ إِلَى الْبَرِّ إِذَا هُمْ يُشْرِكُونَ (65) لِيَكْفُرُوا بِمَا آتَيْنَاهُمْ وَلِيَتَمَتَّعُوا فَسَوْفَ يَعْلَمُونَ

، ولتبين حال من هو أغلظُ منهم كفرا وأقسى منهم قلبا وأعمقُ منهم جهلا وأخبث منهم شركاً وهم أولئك الذين لا يلجؤون إلى الله حتى عند نزول الكربات وإنما يعوذون ويلوذون ويستغيثون بآلهتهم من قبورٍ وأضرحةٍ ومشاهدَ، وأئمةٍ لهم قد ماتوا، لا يملكون لأنفسهم ولا لغيرهم ضراً ولا نفعاً

ومن حكمة هذه الأوبئة أنها قد تكون رجزاً وعذاباً يسلطه الله على أعدائه، عقوبةً معجلة مع ما يدّخره لهم في الآخرة من العذاب العظيم، ومن حكمة هذه الطواعين أنها قد تكون رحمة للمؤمنين وكفارة لذنوبهم ورفعة لدرجاتهم وشهادة لهم عند ربهم. فلله في كل ما يقضي ويقدر الحكمة البالغة علمنا شيئاً من تلك الحكم أم جهلناه

إخوة  الإسلام: مع هذا الوباء المعروف اليوم باسم كورونا نذكر أنفسنا وإياكم ببعض المسائل المهمة وهي كما يلي

أولا: على المسلم أن يكون عظيم الإيمان بالقضاء والقدر موقناً بأن ما أخطأه لم يكن ليصيبه وما أصابه لم يكن ليخطئه وأن الآجال محدودة والأنفاس معدودة ولن تموت نفس حتى تستكمل رزقها وأجلها فإن أصيب المسلم بشيئ فلا يقل متحسرا معترضا على القضاء والقدر لو أني قعدت في بيتي ولم أسافر لم يصبني شيء، أو لو أني لم أخالط فلاناً لم ينتقل إلي هذا المرض،  وهذا في الحقيقة جهل من قائله ووقوع فيما نهى الله عنه في قوله تعالى

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ كَفَرُوا وَقَالُوا لِإِخْوَانِهِمْ إِذَا ضَرَبُوا فِي الْأَرْضِ أَوْ كَانُوا غُزًّى لَوْ كَانُوا عِنْدَنَا مَا مَاتُوا وَمَا قُتِلُوا لِيَجْعَلَ اللَّهُ ذَلِكَ حَسْرَةً فِي قُلُوبِهِمْ وَاللَّهُ يُحْيِي وَيُمِيتُ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ

ثانياً على المسلم أن يعلم أن هذه الفيروسات والأوبئة والأمراض لا تتحرك ولا تنتقل ولا تؤذي أحداً إلا بقضاء الله وقدره قال ﷺ

لا عدوى ولا طيرة

أي أن الأمراض لا تعدي بنفسها وإنما تنتقل بقضاء الله وقدره فيصيب بها من يشاء ويصرفها عمن يشاء ولذلك ترى الجماعة في البيت الواحد وهذا مصاب وهذا معافى

ثالثاً: على المسلم أن يأخذ بأسباب السلامة والوقاية الشرعية والطبية فمن ذلك اجتناب السفر إلى بلد الوباء وكذلك اجتناب المغادرة منه لقوله ﷺ في الطاعون

الطَّاعُونُ رِجْسٌ أُرْسِلَ عَلَى طَائِفَةٍ مِنْ بَنِي إِسْرَائِيلَ، أَوْ عَلَى مَنْ كَانَ قَبْلَكُمْ، فَإِذَا سَمِعْتُمْ بِهِ بِأَرْضٍ، فَلاَ تَقْدَمُوا عَلَيْهِ، وَإِذَا وَقَعَ بِأَرْضٍ، وَأَنْتُمْ بِهَا فَلاَ تَخْرُجُوا، فِرَارًا مِنْهُ» متفق عليه

وقال ﷺ

لا يُوْرِدُ مُمْرِضٌ على مُصِح

رواه مسلم

رابعاً: على المواطنين والمقيمين في أي بلد أن يلتزموا بالإجراءات التي تتخذها الدول لمكافحة هذا الوباء وتقليص أضراره لما في التزامهم بها _ما لم تكن معصية_ من الآثار الحميدة والنتائج المرجوة لمصلحة الفرد والمجتمع

خامساً: على المسلمين جميعا أن يتفهموا الإجراءات التي اتخذتها حكومة خادم الحرمين الشريفين وفقه الله بتعليق الدخول إلى المملكة للعمرة وزيارة المسجد النبوي مؤقتاً حتى يزول العارض، حفاظاً على أرواحهم وحياتهم وصحتهم، وأن يتقبلوها بمشاعر طيبة، وأن يلتزموا بها لما في عدم الالتزام بها من المفاسد الكبيرة والأضرار الوخيمة

بارك الله لي ولكم في القرآن العظيم ونفعني وإياكم بهدي سيد المرسلين أقول هذا القول وأستغفر الله لي ولكم من كل ذنب فاستغفروه إنه هو الغفور الرحيم

الخطبة الثانية

الحمد لله على إحسانه والشكر له على توفيقه وامتنانه وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له وأشهد أن محمداً عبده ورسوله الداعي إلى رضوانه صلى الله عليه وعلى آله وصحبه ومن تبعهم بإحسان إلى يوم الدين أما بعد

فاتقوا الله عباد الله وتوكلوا عليه ومن التوكل عليه الأخذ بالأسباب المشروعة والمباحة للوقاية من الأمراض قبل وقوعها والأخذ بأسباب الشفاء والعافية بعد الإصابة بها

فمن الأسباب الشرعية المحافظةُ على أذكار الصباح والمساء والذكرِ عند النزول في مكانٍ ما، والأذكار ِالمشروعة عند النوم

وتناولُ الأطعمة والأشربة التي رغب فيها النبي ﷺ وأخبر أن فيها الشفاء من الأدواء والأمراض، والوقايةِ من السموم وغيرِ ذلك من الفوائد

ومن الأسباب الطبيّة المحافظةُ على النظافة، وتناول الأدوية المباحة، والكشف المبكر عند الاشتباه. إلى غير ذلك مما تعلن عنه الجهات المختصة

نسأل الله أن يرفع الوباء عن المسلمين وعمن في رفعه عنهم مصلحة للإسلام وأهله، كما نسأله سبحانه أن يحفظ هذه البلاد بحفظه وأن يكلأها برعايته وسائر بلاد المسلمين

اللهم أعز الإسلام والمسلمين وأذل الشرك والمشركين. اللهم آمنا في دورنا وأصلح أئمتنا وولاة أمورنا اللهم وفق إمامنا خادم الحرمين الشريفين وولي عهده الأمين إلى ما تحب وترضى وخذ بنواصيهم للبر والتقوى. اللهم منزل الكتاب ومجري السحاب وهازم الأحزاب اللهم عليك بالحوثيين وإيران اللهم اهزمهم وانصرنا عليهم إنك أنت القوي العزيز، ربنا آتنا في الدنيا حسنة وفي الآخرة حسنة وقنا عذاب النار. اللهم صلّ وسلم وبارك على نبينا محمد وعلى آله وصحبه أجمعين

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article

Qu'est-ce que «le cœur sain» ?

Publié le par 3ilm.char3i

Qu'est-ce que «le cœur sain» ?

Certes, Allâh a fait l'éloge de Son Khalil (Ibrahim) en évoquant le caractère sain de son coeur, Il dit :

 

"83. De son clan, certes, fut Abraham. 84. Quand il vint à Son Seigneur avec un coeur sain."

 

Et Allâh dit en relatant les paroles d'Ibrahim :

 

"88.le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d'aucune utilité, 89. sauf celui qui vient à Allâh avec un coeur sain."

 

Et le coeur sain, c'est celui qui a été exempté d'association, de haine, de rancœur, de jalousie, d'avarice, d'orgueil, d'amour de la vie présente et d'amour de la présidence (pouvoir).

 

Et donc, ce coeur est exempt de toute calamité qui pourrait l’éloigner d'Allâh, et de toute ambiguïté qui pourrait venir contredire ses déclarations, de toute passion qui pourrait aller à l'encontre de son affaire et de toute intention qui pourrait obstruer son objectif, également de toute chose qui pourrait couper d'Allâh.

 

Livre: le mal et le remède p 282

 Traduit et publié ahlsunnahtraduction.com

قال الإمام ابن القيم رحمه الله

وقد اثنى الله على خليله بسلامة قلبه فقال

( وَإِنَّ مِن شِيعَتِهِ لَإِبْرَاهِيمَ (83) إِذْ جَاءَ رَبَّهُ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ (84)

وقال حاكيا عنه أنه قال

( يَوْمَ لَا يَنفَعُ مَالٌ وَلَا بَنُونَ (88) إِلَّا مَنْ أَتَى اللَّهَ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ (89)

والقلب السليم هو الذي سلم من الشرك، والغل، والحقد، والحسد، والشح، والكبر، وحب الدنيا والرياسة، فسلم منه كل آفة تبعده من الله، وسلم من كل شبهة تعارض خبره، وكل شهوة تعارض امره، وسلم من كل إرادة تزاحم مراده، وسلم من كل قاطع يقطع عن الله

 كتاب الداء والدواء، ص282

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

La beauté issue des bonnes actions...

Publié le par 3ilm.char3i

La beauté issue des bonnes actions...

Certes, cette beauté et cet éclat du cœur provenant des bonnes actions se répandent, jusqu'à apparaître sur le visage.

 

Tout comme la laideur du cœur provenant des mauvaises actions se dégage, jusqu'à apparaître sur le visage aussi comme nous l'avons mentionné.

 

Puis (cette beauté ou laideur) s'amplifie selon l'ampleur des bonnes ou des mauvaises actions.

 

Ainsi, chaque fois que la piété et la bonté grandissent (chez une personne), sa beauté en fait de même.

 

De même, chaque fois que le péché et la transgression grandissent (chez une personne), sa laideur en fait de même.

 

Jusqu'à effacer ce qu'il restait à son apparence comme beauté ou laideur.

 

Combien de ceux qui n'avaient pas une belle apparence ont vu leur beauté et leur splendeur grandir jusqu'à se manifester sur leur apparence, et cela, grâce à ce qu'ils détenaient comme œuvres pieuses ?!

 

Al-Istiqâmah p.364

Traduit par Islem Abou Ouweys

 Publié par la chaîne Telegram Rappels et exhortations - @IslemAbouOuweys

الجمال المكتسب من الأعمال الصالحة

قال شيخ الإسلام ابن تيمية (ت ٧٢٨) رحمه الله

وهذا الحسن والجمال الذي يكون عن الأعمال الصالحة في القلب يسري إلى الوجه والقبح والشين الذي يكون عن الأعمال الفاسدة في القلب يسري إلى الوجه كما تقدم، ثم إن ذلك يقوى بقوة الأعمال الصالحة والأعمال الفاسدة

فكلما كثر البر والتقوى قوى الحسن والجمال، وكلما قوى الإثم والعدوان قوى القبح والشين حتى ينسخ ذلك ما كان للصورة من حسن وقبح

فكم ممن لم تكن صورته حسنة ولكن من الأعمال الصالحة ما عظم به جماله وبهاؤه حتى ظهر ذلك على صورته ؟

الاستقامة ص٣٦٤، جامعة الإمام، الأولى

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

La fraternité en Allâh (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

La fraternité en Allâh (audio)

Parmi les grands bienfaits d’Allâh sur l’individu : La fraternité en Allâh.

 

Et les pieux prédécesseurs veillaient à ce que leur fraternité soit en Allâh et veillaient également à sa pérennité.

 

Et ceci est un chapitre important.

 

Parmi les plus importantes composantes :

 

Que cette fraternité soit en Allâh et qu’elle soit pour Allâh.

Ce qui est pour Allâh perdure et ne s'interrompt pas, tandis que ce qui n’est pas pour Lui s'interrompt et se dissocie.

 

Il nous appartient donc de veiller à ce que notre fraternité soit en Allâh et pour Allâh.

 

Parmi ces composantes (également) est le fait de veiller à avoir un ami attaché au livre (le Coran) et à la tradition prophétique (la sounnah), celui qui t’invite à la droiture, celui qui te met en garde contre les passions et les ambiguïtés.

 

Il n’y a aucun bien en un ami qui t'invite aux passions, ni en un ami qui lance des ambiguïtés dans ton cœur.

 

Ces 2 catégories, méfie toi de t'asseoir avec eux et méfie toi de lier une amitié avec eux.

 

Mais plutôt, éloigne-toi d’eux comme tu t'éloignerais du lion. 

 

Si tu fais en sorte d'établir ton amitié en Allâh et pour Allâh et que tu veilles à ce que ton amitié soit envers ceux qui te rapprochent d'Allâh et t'éloignent des désobéissance à Allâh, et s'attachent avec toi à la tradition du Messager d'Allâh (que la paix et le salut d'Allâh soit sur lui).

 

Voici donc l'amitié qui sauve, qui est utile, celle qui perdure dans cette vie d’ici-bas et qui te sera utile et perdurera dans l'au-delà.

 

Traduit par Idriss pour Nour Traductions

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Ce qui sort de la langue en provenance du coeur au moment de la mort (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Ce qui sort de la langue en provenance du coeur au moment de la mort (audio-vidéo)

Ce qui sort de la langue en provenance du cœur au moment de la mort n'est que le bilan de la vie passée.

 

Et le savantissime ibnou-l-Qayyim - qu'Allâh lui fasse miséricorde - a cité dans ''Al-jawaab Ash-Shaafii'' quelques situations de personnes au moment de leur mort :

 

Certains dirent : Il s'adonnait aux échecs (le jeu) et y passait son temps, et quand la mort se présenta à lui, une personne parmi les vertueux vint à lui et lui dit : "Dis: laa ilaaha illalLâh", il dit alors : "Le roi est mort"

À chaque fois qu'il lui disait : "Dis : laa ilaaha illalLâh", il disait : "Le roi est mort", il entendait par là le roi (le pion) des échecs. 

Il disait : "Le roi est mort". 

 

Un autre était vendeur de tissus et faisait le commerce de vêtements. 

Et quand la mort lui vint, certains de ceux qui étaient présents lui dirent : "Dis: laa ilaaha illalLâh" et lui il disait : "Tel vêtement vaut tant".

 

Il ne dit avec sa langue et ne prononce que ce dont son coeur s'est rempli. 

 

Donc si le coeur est rempli de "Laa ilaaha illalLâh" en connaissance et réalisation, alors s'il lui est dit au moment de la mort : "Dis : Laa ilaaha illalLâh" il dit : "Laa ilaaha illalLâh", il n'a même pas besoin qu'on le lui fasse prononcer à ce moment-là.

 

Et de la même manière il répond juste lorsqu'il est interrogé dans la tombe.

 

Nous demandons donc à Allâh de nous raffermir dans ceci et cela, Il est certes capable de toute chose.

 

Traduit par Abou Abdillah Abdarrahman pour Nour Traductions

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

La relation entre mari et femme, basée sur la crainte d’Allâh

Publié le par 3ilm.char3i

La relation entre mari et femme, basée sur la crainte d’Allâh

Je voudrais embrasser la tête de cette questionneuse qui va prochainement se marier, avant de répondre à sa question dans laquelle elle demande :

 

"Avez-vous un conseil pour moi, comment doit-être ma relation avec mon mari, tout en étant basée sur la piété et la crainte d'Allâh ?"

 

Ô Allâh !

 

Quel intérêt grandiose ma fille !

 

Ô Allâh octroie à nos fils des épouses pieuses et adoratrices car la meilleure des choses pouvant être accordée à l'homme est une femme qui craint Allâh.

 

Quant à la piété, place là devant tes yeux lors de ta vie avec ton mari, afin que cela soit un rappel pour les prières, le jeune, les nombreux actes surérogatoires et les adorations en général.

 

De même, instaure entre lui et toi des adorations communes à accomplir ensemble afin que chacun d'entre vous deux épaule l'autre.

 

Et rappelle toi toujours : à chaque fois que tu améliorera ta personne, Allâh سبحانه وتعالى améliorera l'état de ceux qui t'entourent.

 

"Allâh n'altère la condition des gens que si eux même l'altèrent" (traduction rapprochée du verset 11 de sourate ar Ra'd)

 

Et prends cela comme un conseil ô ma fille, ma petite soeur :

 

Fais preuve d'ascétisme dans cette vie ici-bas.

 

Ne lie pas ton bonheur à la beauté de cette vie, il n'y a en celle-ci rien qui réjouit, elle fut plutot créé remplie de difficultés.

 

N'incite donc pas ton mari aux nombreuses sorties (rassemblements, restaurants..) et autres parmi les divertissements de la vie présente qui rendent le coeur malade et qui changent l'homme au point où il n'est plus le même lorsqu'il en revient !

 

Mais propose-lui plutôt de se rendre aux endroits où ne se trouvent pas de choses blâmables ni trop de monde afin que vivent vos coeurs au rythme de l'adoration de votre Seigneur تبارك وتعالى.

 

Et que ton intérêt soit porté vers le bonheur en lui-même et non pas vers les objets menant au bonheur et de la manière dont il te les offrirait.

 

Ne place pas ton intérêt dans ces futilités, en cherchant à savoir par exemple "Est-ce de l'argent ou de l'or?"

 

Il se peut qu'il t'offre peu mais que cela soit à tes yeux tel un fleuve au paradis puis il se peut qu'il t'offre beaucoup mais que dans ton coeur cela n'atteigne pas le poids d'un atome.

 

Et n'oublie pas sa mère, rappelle lui d'être toujours bienfaisant envers elle, car tu auras un jour des fils !

 

C'est elle qui l'a porté dans ses entrailles, elle l'a abreuvé de son sang, l'a nourri de sa chair jusqu'à ce qu'il devienne l'homme qu'il est devant tes yeux.

 

Et pour finir, crains Allâh avec lui !

 

Préserve son honneur en privé comme en public.

 

Il se peut qu'il soit simple de la préserver en public mais ta véritable obligeance envers lui est sa préservation en privé lorsqu'il est absent.

 

Qu'Allâh te rende attentionnée envers cette homme, pieuse, adoratrice et bienfaisante envers Celui qui l'a créé سبحانه وتعالى.

 

Tiré de la chaîne Telegram de Cheikha - ‏@hayaalsabah

 Publié par la Chaîne منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

وقد سألنني الاخوات عن الاجابة، فقلتُ 
وأما تقوى الله فاجعليها نصب عينيك في حياتك مع زوجك
لتكن بالتذكير بالصلوات والصيام وكثرة النوافل والعبادات؛ بل اجعلي بينك وبينه عبادات مشتركة تقومان بها؛ فيشد كل واحد منكما عضد الآخر
وتذكري دائمًا: كلما أصلحتِ من نفسك؛ أصلح الله من حولك

{إن الله لا يغير ما بقوم حتى يغيروا ما بأنفسهم}

وخذيها نصيحة يا ابنتي وأُخيتي 
إزهدي بالدنيا! ولا تجعلي سعادتك مرتبطة بزينتها فليس فيها ما يَسْعد وقد فُطرت على كبد!
فلا تحثينه على الخروجات (المجمعات، المطاعم، الخ) من أمور الدنيا التي تُمرض القلب، والتي يغدو إليها المرء فيرجع ليس كما الذي كان! بل حثيه على الاماكن الخالية من المنكرات وأنفاس البشر؛ فيحيا قلبكما بطاعة بربكما،،،
وليكن همك (السعادة) ذاتها وليس همك (طبق السعادة) وكيف قَدَمها لكِ؟!
فلا تجعلي همك هل هو ذهب أم فضة!
قد يهب لكِ القليل فيكون في عينيك من بركته جنة
وقد يهب لكِ الكثير ولا يزال في قلبك أنه لا يسوى ذرة
ولا تنسي والدته ،، ذكريه دائمًا ببرها فسيكون يومًا لكِ بنون،،،
هي التي حضنته في أحشائها، وسقتهُ من دمها، وأطعمته من لحمها حتى صار إلى ما صار إليه أمام ناظريك
أخيرًا اتق الله فيه
فاحفظيه بالسر والعلن 
وقد يكون في العلَن لا إشكال فيه
إنما هو إحسانك الحق له في ( السر) حين يغيب عن ناظريك،،،،
جعلكِ الله المؤنسة له، الصالحة العابدة المحسنة لمن خلقه ﷻ

Cheikha Hayya As-Sabah - الشيخة هيا الصباح

Partager cet article

Allâh éprouve Ses vertueux serviteurs par les mauvaises personnes

Publié le par 3ilm.char3i

Allâh éprouve Ses vertueux serviteurs par les mauvaises personnes

Allâh éprouve Ses vertueux serviteurs par les mauvaises personnes afin de porter plus haut leur importance et de les élever en degrés, d'agrandir leurs récompenses et d'expier leurs péchés.

 

Il fait ainsi avec Ses serviteurs afin d'agrandir leurs récompenses et d'élever leur évocation parmi les gens pour que l'aboutissement soit en leur faveur et pour que leurs successeurs les prennent pour modèle dans la patience et l'endurance face aux épreuves et aux tests.
 

Sur le compte Twitter - @binbazorg

Traduit par عبد المالك الحامدي - @abouimrane7

 Publié par 3ilmchar3i.net

الله جل وعلا يبتلي عباده الأبرار بالأشرار؛ ليرفع شأنهم وليعلي درجاتهم وليعظم أجورهم ويكفر سيئاتهم، هكذا يفعل بعباده حتى يعظم أجرهم ويرفع ذكرهم وحتى تكون لهم العاقبة وحتى يتأسى بهم من بعدهم بالصبر على البلاء والمحن

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

Prendre grand soin de la portion de lecture (du Coran) quotidienne

Publié le par 3ilm.char3i

Prendre grand soin de la portion de lecture (du Coran) quotidienne

D'après Abî Bakr bin 3amr bin Hazm, un homme demanda permission de rentrer chez Omar en milieu de journée.

 

Il l'en empêcha un long moment, puis il lui autorisa en disant :

 

"Je m'étais endormi sans lire mon chapitre, j'étais alors entrain de le rattraper"

(al-musannaf d'Ibn Abî Shayba 4782).

Le chapitre (al-hizb) est la lecture que l'Homme se fixe à lui-même, comme la portion quotidienne à lire (al-wird).

 

Le soin que les salafs lui portait était certes immense, et ils veillaient à ne pas l'interrompre une fois qu'ils l'avaient entamé.

 

Et compare cela à celui qui lit sa partie quotidienne, ou un peu de Qur'ân, via le moshaf qui se trouve dans son portable : combien de fois l'interrompt-il soit pour répondre à un appel entrant, ou un texto, ou même une vidéo envoyée, et c'est à Allâh que nous implorons l'aide.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

العناية بالورد

عن أبي بكر بن عمرو بن حزم، أن رجلا استأذن على عمر بالهاجرة فحجبه طويلا ثم أذن له فقال

إِنِّي كُنْتُ نِمْتُ عَنْ حِزْبِي فَكُنْتُ أَقْضِيهِ

المصنف لابن أبي شيبة - 4782

الحزب ما يجعله الرجُل على نفسه من قراءة كالورْد، وقد كانت عناية السلف به عظيمة وحرصهم على عدم قطعه بعد الشروع فيه، وقارن هذا بمن يقرأ ورده أو شيئأ من القرآن من خلال المصحف الذي في جواله كم يقطعه من مرة إما ردا على مكالمة واردة أو رسالة نصية أو حتى مقطع مرئي مرسل، والله المستعان

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

La terre témoignera contre toi ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

La terre témoignera contre toi ! (audio)

"Quand la terre tremblera d’un violent tremblement, et que la terre fera sortir ses fardeaux" (trad relat).

 

Il se trouve ici un point bénéfique : le premier endroit dans le Qur’ân dans lequel la terre est mentionnée, il y est fait mention de l’interdiction de semer la corruption sur terre  :

 

"«Ne semez pas la corruption sur la terre»" (trad relat s.2, v.11).

 

Et dans son dernier endroit, il y a l’annonce que cette terre, sur laquelle le corrupteur a semé la corruption, témoignera contre lui et informera de ce qu’il avait commis et perpétré sur cette terre.

 

Ainsi, concernant la mention de cette terre, en premier lieu, il y a l’interdiction d’y semer la corruption et en dernier lieu, il y a l’annonce que cette terre témoignera au jour de la résurrection contre ceux qui y auront semé la corruption par leurs œuvres, leurs actes et leurs perpétrations.

 

Il y a donc là un avertissement pour les serviteurs, avertissement qu’Allâh Azza wa Jall les a placés sur cette terre, la leur a assujettis, et leur y a placé toutes sortes de bienfaits afin qu’ils y agissent avec réforme et non corruption.

 

Celui qui agit avec débauche sur terre, cette terre même sur laquelle il marche témoignera contre lui des œuvres qu’il y perpétrait.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

Le bon comportement (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Le bon comportement (audio-vidéo)

Beaucoup de gens ont du bien en eux-mêmes. 

 

Ils sont sur la droiture, ont à leurs comptes des prières, du jeûne, des aumônes. 

 

Par contre concernant les bons caractères, ils sont retardataires. 

 

Parmi les meilleures actions, il y a le bon comportement. 

 

Ainsi, il ne convient pas à l’étudiant en science d’être insociable ;

Il ne lui convient pas d’être renfrogné ;

Il ne lui convient pas d’être grossier ;

Il ne lui convient pas d’être vulgaire.

 

Plutôt, il lui convient d’avoir un bon comportement, d’être épanoui avec le visage souriant, un bon langage de sorte à ce que les gens acceptent de lui et se dirigent vers lui. 

 

Je pense qu’il ne vous est pas caché que si nous avons deux personnes égales dans la science : 

 

L’un des d’eux a un bon comportement, d’aspect doux, d’émotion simple, épanoui, avec un visage heureux.

 

Et l’autre est tout le contraire.

 

Lequel des deux serait le plus profitable aux gens ? 

 

La réponse est le premier sans aucun doute. 

 

Oui, et malgré qu’ils soient égaux dans la science et peut-être même que le deuxième soit plus savant.

 

Mais les bons caractères jouent un rôle prépondérant dans le bénéfice que les gens peuvent acquérir de la science de l’étudiant.

 

Traduit par Abou Al Boukhari Mohamed Lyadli pour Nour Traductions

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

L'homme bon et le mauvais

Publié le par 3ilm.char3i

L'homme bon et le mauvais

L'homme mauvais,

le mal jaillit de son cœur jusqu'à (se manifester) sur sa langue et ses membres.

 

Et l'homme bon,

le bien jaillit de son cœur jusqu'à (se manifester) sur sa langue et ses membres.

 

Zâd Al-Ma3âd 1/67

Traduit par Islem Abou Ouweys

 Publié par la chaîne Telegram Rappels et exhortations - @IslemAbouOuweys

 الخبيث والطيب

قال الإمام ابن القيم (٦٩١/٧٥١) رحمه الله

"فالخبيث يتفجر من قلبه الخبث على لسانه وجوارحه
والطيب يتفجر من قلبه الطيب على لسانه وجوارحه."

زاد المعاد ١/٦٧، مؤسسة الرسالة، الطبعة السابعة والعشرون

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

À l'extérieur, tel du miel... Dans sa demeure, semblable à un oignon ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

À l'extérieur, tel du miel... Dans sa demeure, semblable à un oignon ! (audio-vidéo)

Si tu t'habitues à un comportement particulier, tu remarqueras, qu'après un certain temps, il deviendra une seconde nature.

 

Il n'existe pas de bon caractère que tu ne peux pas acquérir.

 

Cependant, tu dois solliciter l'aide d'Allâh, puis t'efforcer.

 

Par exemple, certains affirment être colériques et prétendent qu'ils ne peuvent changer...

 

Non !

 

Tu peux t'exercer !

 

Habitue-toi progressivement à ne plus te mettre en colère, tu remarqueras que tu t’énerveras de moins en moins.

 

La douceur est un noble caractère.

 

Au début, tu t'efforces d'être doux, après, cela devient une habitude.

 

Efforce-toi d'être doux avec ton épouse, car elle est la personne avec laquelle il est le plus difficile de bien se comporter.

 

C'est la raison pour laquelle beaucoup de gens n'arrivent pas à se comporter convenablement au sein du foyer.

 

Comme on dit : "À l'extérieur, tel du miel... Dans sa demeure, semblable à un oignon !" 

 

Dehors, ils sourient aux gens, adressent de belles paroles, pardonnent aux autres.

 

En revanche, une fois entrés à la maison, la première chose qu'ils font, lorsque l'épouse commet une erreur, c'est de la blâmer et de s'en prendre à ses parents, car ils ne s'efforcent pas à bien se conduire.

 

À la maison, tout disparaît, il ne reste plus que de bon comportement.

 

Par conséquent, la maison est l'un des meilleurs endroits pour s'habituer à bien se comporter, car si tu arrives à bien te conduire dans ton foyer, sois certain que tu auras un bon comportement en dehors, mais l'inverse n'est pas vrai.

 

Si tu es marié et que tu as des enfants, efforce-toi d'être doux avec eux, par les paroles et les actes.

 

Après un certain temps, tu remarqueras que cela deviendra une habitude.

 

Une fois habitué à cet exercice, cela deviendra facile, même lorsque tu feras face à des situations difficiles, tu pourras mettre en pratique ce noble caractère.

 

Traduit et publié par la chaine Youtube عـــلـــمـــنـــي ديـــنـــي

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Est-ce un péché d’éprouver un amour que l’on ne contrôle pas ?

Publié le par 3ilm.char3i

Est-ce un péché d’éprouver un amour que l’on ne contrôle pas ?

Jâmi’ Ibn Murkhiyah rapporte : j’ai demandé à Sa’îd Ibn Al-Musayyib, le mufti de Médine :

 

"Est-ce péché que d’éprouver un amour qui m’a assailli sans que je puisse le repousser ?

 

Il répondit : Tu n’es blâmé que pour ce que tu contrôles. Par Allâh, personne ne m’a jamais interrogé sur cela, et si quelqu’un l’avait fait, je n’aurais répondu que cela."

 

La chaîne de transmission n’est pas authentique, voir Rawdah Al-Muhibbîn - 227/247.

 

L’amour pour les femmes est de trois types :

 

1● Un amour qui est une adoration et une obéissance, comme l’amour fou de l’homme pour son épouse 

 

et sa servante et cet amour est un amour bénéfique, car il est ce qui amène le plus aux buts pour lesquels Allâh a légiféré le mariage, et ce qui permet le plus au regard et au cœur de regarder ailleurs, c’est pourquoi ce fou d’amour est loué auprès d’Allâh et des gens.

 

2● Un amour qui est une aversion d’Allâh et un éloignement vis-à-vis de Sa miséricorde. 

 

C’est la chose la plus néfaste à l’homme en sa religion et sa vie d’ici-bas, et c’est là l’amour fou porté aux éphèbes.

 

N’est éprouvé par cela que celui qui a chuté au regard d’Allâh, qui a été refoulé à Sa porte, et dont le cœur a été éloigné de Lui.

 

C’est un des plus grands obstacles coupant d’Allâh, comme l’a dit un pieux prédécesseur :

 

"Lorsque l’homme chute au regard d’Allâh, il est éprouvé par l’amour des éphèbes."

 

C’est cet amour qui a provoqué le châtiment du peuple de Lût, et ils n’ont été frappés que pour cette folie amoureuse.

 

Allâh بحانه وتعالى dit :

 

لَعَمۡرُكَ إِنَّہُمۡ لَفِى سَكۡرَتِہِمۡ يَعۡمَهُونَ

 

"Par ta vie (Ô Muhammad) ! Ils s’aveuglent dans leur ivresse" (Sourate Al-Hijr, v.72)

 

Le remède à ce mal réside dans la recherche de secours auprès de Celui qui retourne les cœurs, la véracité du retour vers Lui, la consécration à Sa mention, la recherche de compensation par Son amour et Sa proximité, la réflexion sur la souffrance que suscite cet amour fou, le plaisir qu’il fait perdre, la perte de la chose la plus aimée et la survenue de la chose la plus détestable qu’elle implique.

 

Si, malgré tout, son âme se risque en cela et ce que cela implique, alors qu’il prononce sur elle les Takbîr de la prière mortuaire, et qu’il sache que le malheur l’a cernée.

 

3● L’amour permis incontrôlable, comme l’amour de celui auquel on décrit une belle femme

 

Ou de celui qui la voit involontairement, à l’improviste, et dont le cœur s’attache à elle, suscitant cet amour fou, sans que cela ne provoque aucune désobéissance. 

 

Cet amour n’est pas contrôlable et n’est pas punissable.

 

Il est meilleur pour lui de le repousser et de s’adonner à ce qui lui est plus profitable.

 

Il doit dissimuler cela, rester chaste et patienter sur ce malheur. 

 

Allâh le récompensera pour cela, et compensera sa patience pour Allâh, sa chasteté, son délaissement de l’obéissance à ses passions, et sa préférence donnée à la satisfaction d’Allâh, par ce qui est auprès de Lui.

 

Extrait tiré du livre : Péchés et Guérison - الداء والدواء - Pages 326/327 - Édition Tawbah

Traduit et publié par salafislam.fr

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article