Mon pèlerinage est-il valide si l’argent dépensé était d’origine illicite ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Mon pèlerinage est-il valide si l’argent dépensé était d’origine illicite ? (audio)

Question :

 

Mon père a effectué son pèlerinage avec certains moyens financiers.

 

Mais ses frères étaient associés avec lui, par voie d’héritage, dans cet argent et ils ne le lui avaient pas permis.

 

Son pèlerinage est-il tout de même valide ?

 

Ou alors que lui incombe-t-il 

 

Réponse :

 

Son pèlerinage est valide.

 

Et il doit se repentir de ce qu’il a fait, demander pardon à ses frères et leur donner leurs droits.

 

Donc, son pèlerinage est valide, et il doit se repentir à Allâh.

 

Car l’origine de l’argent dépensé n’est pas une condition de validité du pèlerinage.

 

Le pèlerinage est un acte corporel.

 

S’il a accompli le pèlerinage selon la forme prescrite par Allâh alors son pèlerinage est valide.

 

Mais, il est pécheur si jamais sa dépense était de sources illicites ou qu’il s’y trouvait une part d’illicite.

 

Il a péché et la récompense de son pèlerinage s’en trouve diminué.

 

Mais sans que son pèlerinage ne soit réduit à néant.

 

Plutôt, il a rempli son obligation au pèlerinage et il est valide mais il porte le péché d’avoir utilisé de ce qu’Allâh a interdit comme argent car appartenant à ses frères.

 

Il doit donc leur demander pardon et s’en repentir à Allâh afin que son pèlerinage soit réparé par le repentir.

 

Questionneur :

 

Qu’Allâh vous récompense en bien.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Une épouse est touchée par le toucher d'un djinn, peut-elle lire le Coran lors des rapports conjugaux ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Une épouse est touchée par le toucher d'un djinn, peut-elle lire le Coran lors des rapports conjugaux ? (audio)

Question :

 

Une femme est atteinte d'un toucher d'un djinn.

 

Lorsque l'époux veut approcher son épouse pour des rapports, le djinn l'en empêche.

 

Réponse :

 

Il l'empêche lui (le mari) ou il l'empêche elle ?

 

Question :

 

Il l'empêche lui. lorsqu'elle lit le Qur'ân à voix haute, le djinn ne peut l'en empêcher (aux rapports conjugaux).

 

Est-il permis de lire le Qur'ân lors du rapport ?

 

Pendant le rapport, elle lit le Qur'ân.

 

Réponse :

 

Oui, il n'y a pas de mal à cela.

 

Si c'est pour un besoin, il n'y a pas de mal.

 

Mais lorsque le rapport a lieu, elle est en état de grande impureté et son mari est en état de grande impureté, alors elle ne lit pas le Qur'ân.

 

Mais avant cela, tant qu'il n'a pas introduit son sexe, elle peut lire le Qur'ân et il n'y pas de mal car cela en est un besoin.

 

Traduit et publié par la chaîne Telegram - @Cercle_des_Sciences

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Se passer des gens

Publié le par 3ilm.char3i

Se passer des gens

Al-Fadl Ibn Ziyad :

 

"J'ai entendu Aba Abdillah (l'Imam Ahmad) ordonnait (d'aller) au marché en disant :

"Quelle bonne chose que de se passer (ne pas dépendre) des gens."

 

الحث على التجارة ٤

 

 أن الفضل بْن مُحَمَّد بْن زِيَاد حدثهم ، قَالَ : سمعت أبا عَبْد اللَّهِ يأمر بالسوق ، ويقول

مَا أحسن الاستغناء عَنِ الناس

الحث على التجارة ٤

L’Imam Ahmad :

 

"Il convient à la personne de ne pas être une charge financière pour les gens, et qu’il enrichisse sa propre personne et ses enfants."

 

الحث على التجارة والصناعة للخلال - ص 158


 كان أحمد بن حنبل يقول
ينبغي للرجل أن لا يكون عياللا على الناس  ينبغي أن يعمل حتى  يغني نفسه وعياله 
الحث على التجارة والصناعة للخلال - ص 158

Saleh Ibn Ahmad dit :

 

Mon père (l'Imam Ahmad) a été interrogé au sujet d'un peuple qui ne travaille pas et qui dit : "Nous plaçons notre confiance en Allâh."

Il répondit : "Ce sont des innovateurs."

 

الحث على التجارة لابن الخلال ١٠٩

 

وسئل أبي رحمه الله عن قوم لا يعملون، ويقولون: نحن متوكلون

فقال: هؤلاء مبتدعة

الحث على التجارة لابن الخلال ١٠٩

 

Cliquez pour agrandir

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Quelles sont les choses menant au déshonneur d’un homme ?

Publié le par 3ilm.char3i

Quelles sont les choses menant au déshonneur d’un homme ?

L’Imam Ash-Shâfi’i fut questionné :

 

«Quelles sont les choses menant au déshonneur d’un homme ?»

 

Il répondit :

«La grande quantité de parole,

la révélation de l’intime

et faire confiance à tout le monde.»

 

الانتقاء ١٥٩

Cité par Cheikh sur son compte Twitter - @sultan2277

Traduit par أنس الميموني - @AnasAbouMalik

Publié par 3ilmchar3i.net

قال ابن عبدالبر في الانتقاء ١٥٩

سئل الشافعي : أي الأشياء أوضع للرجال ؟

فقال : كثرة الكلام ، وإذاعة السرّ ، والثقة بكل أحد

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Sultân Ibn Mohamed As-Subay'i - الشيخ سلطان بن محمد السبيعي

Partager cet article

Se serrer la main

Publié le par 3ilm.char3i

Se serrer la main

Se serrer la main lorsque l’on se rencontre est une sounnah.

 

Au moment de se quitter c’est recommandé et ce n’est pas une innovation.

 

À la fin des prières, c’est une innovation, sauf pour ceux qui ne s’étaient pas déjà rencontrés avant.

 

Sur le compte Twitter صَــحَّـحَـهُ الْأَلْبَــــــانِيُّ - @Sahih_Albany

Traduit par Abdullah A.Khuzaymah - @AMizwak

Publié par 3ilmchar3i.net

أحكام المصافحة

. قال الشيخ الإمام الألباني رحمه الله

المصافحة عند اللِّقاء سُنَّة

وعند الافتراق مستحبَّة وليست بدعة

وأمَّا عَقِب الصلوات فـبدعة ؛ إلا لمن لم يلتقيا

 الصحيحة -١/ ٥٣

Cheikh Mohammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

La trace laissée par le mensonge sur le visage...

Publié le par 3ilm.char3i

La trace laissée par le mensonge sur le visage...

"Le mensonge laisse une énorme trace noire sur le visage, il le vêtit d'un voile de dégoût que peut voir tout véridique."

 

I3lâm Al-Mouwaqqi3în 1/95

Traduit par Islem Abou Ouweys

Publié par la chaîne Telegram Rappels et exhortations - @IslemAbouOuweys

تأثير الكذب على الوجه
‏قال ابن القيم (ت ٧٥١ه) رحمه الله
"الكذب له تأثير عظيم في سواد الوجه، ويكسوه برقعا من المقت يراه كل صادق"
إعلام الموقعين ١/٩٥، دار الكتب العلمية، الطبعة الأولى

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Il n'y a pas dans la science, de chose insignifiante !

Publié le par 3ilm.char3i

Il n'y a pas dans la science, de chose insignifiante !

(L'Imâm) Mâlik fut interrogé sur une affaire et il répondit : "Je ne sais pas".

 

Celui qui l'avait interrogé dit alors : "Il s'agit d'une chose insignifiante et simple dont je veux informer l'émir".

 

Le questionneur était un homme important.

 

Mâlik se mit en colère et dit :

 

"Une chose insignifiante et simple !

 

Il n'y a pas dans la science, de chose insignifiante.

 

N'as-tu pas entendu la Parole d'Allâh تعالى (traduction rapprochée) :

 

"Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes)"

 

Ainsi donc, toute la science est lourde et particulièrement ce au sujet de quoi on sera questionné le Jour de la Résurrection."

 

ترتيب المدارك وتقريب المسالك - 1/72

 Traduit et publié par la chaîne Telegram Cercle des Sciences - @Cercle_des_Sciences

 سئل مالك عن مسألة فقال: لا أدري

فقال له السائل: إنها مسألة خفيفة سهلة، وإنما أردت أن أعلم بها الأمير

وكان السائل ذا قدر، فغضب مالك وقال: مسألة خفيفة سهلة؟ ليس في العلم شيء خفيف، أما سمعت قول الله تعالى

إِنَّا سَنُلْقِي عَلَيْكَ قَوْلًا ثَقِيلًا - المزمل 5

فالعلم كله ثقيل وبخاصة ما يسأل عنه يوم القيامة

ترتيب المدارك وتقريب المسالك - 1/72

 

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

 

Partager cet article

S'attacher à la sunnah n'est pas une chose facile, ils diront : «Il est dur, il exagère etc...»

Publié le par 3ilm.char3i

S'attacher à la sunnah n'est pas une chose facile, ils diront : «Il est dur, il exagère etc...»

S'attacher à la sunnah n'est pas une chose facile, on est confronté aux épreuves et aux tests ; il y a des gens qui vont te dénigrer, te causer du tort et te rabaisser ; ils diront : "Il est dur, il exagère etc...", ou il se peut même qu'ils ne se limitent pas à la parole, il se peut qu'ils te tuent ou te frappent ou t'enferment, mais il faut que tu patientes si tu veux être sauvé et si tu veux boire de ce bassin (*), patiente en t'attachant à la sunnah du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم jusqu'à ce que tu le rencontres au bassin.

 

(*) : Le bassin du Prophète صلى الله عليه وسلم

 

Charh dourat Al moudiyah - page 190

Traduit par Muhammad Wora.

Publié par la chaîne Telegram - @muhammadwora

قـال الشيخ صالح الفوزان حفظه الله

ولزوم السنة ماهو بالأمر السهل ، فيه ابتلاء وامتحان، هناك ناس يعيرونك ويؤذونك ويتنقصونك
ويقولون : هذا متشدد متنطع إلى آخره ، أو ربما أنهم لا يكتفون بالكلام، ربما أنهم يقتلونك أو يضربونك، أو يسجنونك
ولكن اصبر إذا كنت تريد النجاة وأن تشرب من هذا الحوض، اصبر على التمسك بسنة رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى أن تلقاه على الحوض

شرح الدرة المضية في عقد أهل الفرقة المرضية - 190

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Est-il dans le péché celui qui éprouve de la répugnance pour son épouse ?

Publié le par 3ilm.char3i

Est-il dans le péché celui qui éprouve de la répugnance pour son épouse ?

Le questionneur interroge : 

 

Celui qui éprouve de la répugnance envers son épouse est-il dans le péché ? 

 

Réponse : 

 

L’amour comme la répugnance sont deux choses qu’Allâh سبحانه وتعالى jette dans le cœur du serviteur et il se peut que la personne n’ait pas la capacité d’y faire quoique ce soit, c’est a dire qu’il ne soit pas en mesure de faire de la personne qu’il aime quelqu’un qu’il répugne et inversement.

 

Cependant, il y a des causes menant à l’amour et l’aversion.

 

Et Allâh a interdit toute chose qui puisse causer l’aversion et l’inimitié et a ordonné d’accomplir ce qui permet de susciter l’amour et l’affection.

 

Partant de là,  il appartient à l’homme et à plus forte raison vis à vis de son épouse de tout mettre en œuvre pour accomplir les causes qui engendreront l’affection et l’amour entre eux deux.

 

Parmi ces causes, le fait de mentionner ses qualités, de ne pas relever systématiquement ses défauts comme nous y a invité le prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Qu’un croyant ne déteste point une croyante, si lui répugne chez elle un de ses traits de caractère, il en trouvera un autre qui le satisfera."

 

C’est ainsi qu’il doit se comporter avec l’épouse et à elle d’en faire de même, afin que l’amour puisse pénétrer leur cœur à tout deux ainsi que l’affection.

 

Et concernant l’épouse la situation est particulière, elle n’est pas semblables aux autres personnes en raison des liens qui les unissent.

 

La séparation entre les époux n’est pas a prendre à la légère, tout particulièrement quand ils ont des enfants ensemble.

 

Fatawa Nour ‘Ala d Darb - V.10 - p 285/286

Traduit et publié par SalafIslam.fr

Est-il dans le péché celui qui éprouve de la répugnance pour son épouse ?
Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les signes d'acceptation du pèlerinage et de la 'omra

Publié le par 3ilm.char3i

Les signes d'acceptation du pèlerinage et de la 'omra

Question :

 

Y a-t-il des signes apparaissant sur ceux dont l'accomplissement du pèlerinage ou de la 'omra aurait été accepté ?

 

Réponse :

 

Il se pourrait qu'il existe des signes sur celui de qui Allâh a accepté (ndt : l'adoration) parmi les pèlerins, les jeûneurs, les donateurs d'aumône et les prieurs : il s'agit de l'épanouissement de la poitrine, de la joie du cœur et de la lumière du visage.

 

En effet, l'obéissance possède des signes apparaissant sur le corps de l'individu ; plus encore, tant sur son apparence qu'en son for intérieur.

 

Et certains prédécesseurs mentionnèrent que le signe d'acceptation de la bonne œuvre est que l'individu se voit faciliter (l'accomplissement d') une bonne action après celle-ci.

 

Effectivement, la réussite qu'Allâh lui a accordé dans l'accomplissement d'une bonne œuvre après l'autre prouve qu'Allâh عز وجل a accepté sa première action et qu'Il l'a comblé par (l'accomplissement d') une autre action par le biais de laquelle Il sera satisfait de lui.

 

Majmou3 al fataawaa, 24/108

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎هل هناك علامات تظهر على المقبولين في أداء الحج والعمرة ؟

‎فأجاب فضيلته بقوله: قد يكون هناك علامات لمن تقبل الله منهم من الحجاج، والصائمين، والمتصدقين، والمصلين وهي انشراح الصدر وسرور القلب، ونور الوجه، فإن للطاعات علامات تظهر على بدن صاحبها، بل على ظاهره وباطنه أيضاً، وذكر بعض السلف أن علامة قبول الحسنة أن يوفق الإنسان لحسنة بعدها، فإن توفيق الله إياه لحسنة بعدها يدل على أن الله عز وجل قبل عمله الأول، ومنَّ عليه بعمل آخر يرضى به عنه

‎مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج٢٤ ص١٠٨

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Des cœurs qui ne vous détesteront jamais

Publié le par 3ilm.char3i

Des cœurs qui ne vous détesteront jamais

 

Il y a des cœurs qui ne vous détesteront jamais, peu importe combien vous les avez blessés...

هناك قلوب لن تكرهك مهما أوجعتها

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Ecouter de la musique et des chansons

Publié le par 3ilm.char3i

Ecouter de la musique et des chansons

Ecouter de la musique et des chansons, est illicite et fait partie des choses condamnables et répréhensibles, ceci est parmi les causes de la dureté des cœurs, ainsi que de l'obstruction pour le rappel d'Allâh, et pour la prière.

 

Fatâwa 3/429

Traduit par هشام أبو صفا

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Le danger du fanatisme et du suivi aveugle (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Le danger du fanatisme et du suivi aveugle (audio)

Le savant pour lequel certaines personnes se sont fanatisés est excusé lorsqu'il s'éloigne de ce qui est correct dans l'avis qu'il émet, car ce savant a commis une erreur après avoir fait un effort d'interprétation. 

 

Mais celui qui s'est fanatisé pour ce savant n'est pas excusé.

 

Le savant est excusé car l'erreur est survenue après un effort d'interprétation.

 

Quant au fanatique, lui n'est pas excusé parce qu'il a suivi aveuglément ce savant dans son erreur, car il a pris la parole de ce savant tel quel, sans avoir regardé si ce savant a établi une preuve ou pas.

 

Et il arrive même parfois qu'il apparaisse clairement à certains fanatiques que celui qu'ils magnifient parmi les gens de science a émis un avis allant à l'encontre de la preuve et malgré cela ils persistent à le suivre aveuglément.

 

Et il se peut même qu'ils rédigent des paroles et établissent des règles contredisant la preuve.

 

Cela dans le but de consolider la parole du savant pour lequel ils se sont fanatisés.

 

Comme par exemple la parole de certains d'entre eux affirmant que tout hadith contredisant la parole de leur imam est abrogé ou bien à un autre sens que celui qui est apparent.

 

Le hadith sera dans tous les cas rejeté.

 

Ceci est une catastrophe.

 

L'imam Chafi'i qu'Allâh lui fasse miséricorde a dit :

 

«Celui dont la sounna du prophète عليه الصلاة والسلام apparaît clairement ne doit pas la délaisser au profit de la parole de qui que ce soit.»

 

Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit :

 

«Chacun doit prouver ses dires et il n'y a personne dont la parole constitue une preuve en soi, sauf Allâh et Son Messager».

 

La parole d'Allâh et celle de son messager عليه الصلاة والسلام sont toutes deux des preuves.

 

Quant à la parole des gens de science, il leur est demandé d'apporter une preuve.

 

Leurs paroles ne constituent pas une preuve en soi.

 

Mais il leur est plutôt demandé d'apporter une preuve.

 

Si la preuve venant étayer l'exactitude de la parole du savant est établie, elle sera alors acceptée mais dans le cas contraire l'obligation est de délaisser cette parole.

 

Et c'est pour cela que l'Imam Malik, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit :

 

«Chacun voit sa parole acceptée et également rejetée à l'exception du Prophète عليه الصلاة والسلام.»

 

L'imam Abou Hanifa, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit :

 

«Personne ne doit prendre notre parole tant qu'il n'a pas pris connaissance de la preuve la concernant».

 

Traduit par Amine abou Jabir

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Ceux qui prennent les conseils des savants et tapent sur les gens avec ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Ceux qui prennent les conseils des savants et tapent sur les gens avec ! (audio)

Question :

 

Cheikh qu'Allâh vous accorde le succès.

 

Quelqu'un dit :

 

"Certains étudiants en science, lorsqu'ils entendent les orientations des savants et les conseils qu'ils prodiguent aux étudiants, s'imaginent que ce ne sont pas eux qui sont concernés, mais les autres, ils ne font donc pas le bilan de leur propre personne et ne se remettent pas en question afin de corriger leur intention, avez-vous un conseil pour cela ?"

 

Réponse :

 

Oui c'est effectivement comme cela, il se peut même que nous soyons tous comme cela.

 

Lorsque nous entendons la promesse, la menace (de châtiment) et l'avertissement nous pensons que cela concerne les autres, nous ne pensons pas que cela nous est destiné, (c'est comme si) tout cela concernait les autres... "Ceci concerne les négligents, cela concerne les paresseux...", très bien !

 

Et toi ?

 

N'es-tu pas négligent ?

N'es-tu pas paresseux ?

N'as-tu pas de manquement ?

 

Il pense que ceci concerne les autres et c'est un fléau.

 

Lorsque nous entendons les textes qui mentionnent la menace (de châtiment) envers les mécréants, les pécheurs ou les hypocrites dans le Coran, nous pensons que cela ne nous concerne pas et nous ne faisons pas attention alors qu'il nous interpelle nous, c'est nous qui sommes interpellés, serait-ce ceux qui sont déjà partis ?

 

Ils ont déjà rencontré leur Seigneur, mais toi lorsque tu lis le Coran un argument se dresse contre toi et c'est à toi qu'il s'adresse.

 

Publié par la chaîne Telegram كن سلفي على الجادة - @Kun_salafi_3ala_aljaddah

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Parmi les choses dont il incombe de se méfier...

Publié le par 3ilm.char3i

Parmi les choses dont il incombe de se méfier...

Parmi les choses dont il incombe de se méfier :

 

Le fait de faire marcher l'enfant avant l'heure, pour ce qui peut arriver à ses jambes à cause de cela comme déboîtement ou déformation du fait de leur faiblesse et immaturité.

 

Et méfie-toi au plus au point de le priver de ce dont il a besoin comme vomissement, sommeil, nourriture, boisson, éternuement, urine ou saignement car il y a dans cela des conséquences très néfastes concernant l'enfant et l'adulte.

 

تحفة المودود بأحكام المولود - ص ٢٤٦ 

 Publié par la Chaîne منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

ومما ينبغي أن يحذر أن يحمل الطفل على المشي قبل وقته لما يعرض في أرجلهم بسبب ذلك من الانفتال والاعوجاج بسبب ضعفها وقبولها لذلك واحذر كل الحذر أن تحبس عنه ما يحتاج إليه في قيء أو نوم أو طعام أو شراب أو عطاس أو بول أو إخراج دم فإن لحبس ذلك عواقب رديئه في حق الطفل والكبير

 

 

Cliquez pour agrandir

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article