Jeûner le vendredi ou samedi seul : règle importante, peu connue (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Jeûner le vendredi ou samedi seul : règle importante, peu connue (audio-vidéo)

Question :

 

Si une personne désire jeûner le vendredi pendant le mois de muharram, car coïncidant à son jour de congé, lui est-il permis de le jeûner seul ?

 

Réponse :

 

Oui, aucun mal à ce que la personne jeûne, à titre surérogatoire, en isolant le vendredi ou le samedi, tant que cette spécification n’est pas liée au fait même qu’il s’agisse du vendredi ou du samedi.

 

S’il ne lui est facilité que de jeûner le vendredi et qu’elle a un travail éprouvant les autres jours ne lui permettant pas de les jeûner avec le vendredi alors il n’y a pas de mal à ce qu’il le jeûne seul.

 

Ou si son jour de repos n’est que le samedi alors pas de mal à le jeûner seul, même s’il lui est préférable de lui adjoindre un jour avant ou un jour après.

 

Et j’ai déjà abordé à plusieurs reprises le sujet du jeûne surérogatoire du samedi seul : j’ai développé de manière détaillée et exposé les avis des savants car le problème de certains étudiants en science est de se restreindre à l’avis d’un savant et à l’imposer à la communauté comme étant la vérité d’une certitude absolue, sans étudier le sujet de manière globale.

 

Le fait que toi,tu appliques une chose te regarde.

 

Mais le fait que tu orientes la communauté, tu ne dois pas de t’appuyer uniquement sur la parole d’un seul grand savant de la communauté.

 

Il t’est obligatoire de disséquer le sujet, de l’étudier et le traiter, puis tu émets la fatwa et exposes, tu enseignes et orientes en te fondant dessus.

 

Et celui qui émet une fatwa en se bornant à ce qu’il a de science est excusé mais on ne se doit guère d’émettre de fatwa sans avoir, au préalable, effectué des recherches, disséqué et approfondi le sujet et ce, afin que son cœur soit serein.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Comment doit-on diviser la viande du sacrifice ?

Publié le par 3ilm.char3i

Comment doit-on diviser la viande du sacrifice ?

Et la sounna pour celui qui sacrifie est :

 

- D'en manger. 

- D'en offrir à ses proches et voisins. 

- Et d'en donner (une partie) en aumône.

 

Majmou3 al fataawaa, 18/38

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎كيف يقسم المضحي لحم الأضحية ؟

‎قال الشيخ ابن باز رحمه الله

‎السنة للمضحي
‎أ-أن يأكل منها
‎ب- ويهدي لأقاربه وجيرانه منها
‎ج- ويتصدق منها

‎مجموع الفتاوى ج١٨ ص٣٨

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L'interdiction de couper ongles et cheveux, dès l'entrée du mois, pour celui qui a l'intention de sacrifier - Cette interdiction concerne-t-elle les membres de la maison pour qui l'on sacrifie ?

Publié le par 3ilm.char3i

L'interdiction de couper ongles et cheveux, dès l'entrée du mois, pour celui qui a l'intention de sacrifier - Cette interdiction concerne-t-elle les membres de la maison pour qui l'on sacrifie ?

Question :

 

Le questionneur dit: j'ai entendu de certains individus qu'il n'est pas permis à la personne de couper ses ongles durant les dix premiers jours de Dhoul Hijjah.

 

Ce que j'ai entendu est-il juste ?

 

Réponse de Cheikh Ibn Baz :

 

Si elle souhaite sacrifier, elle ne coupera alors ni ses ongles, ni ses cheveux, ni (ne touchera) sa peau jusqu'à sacrifier une fois le mois entré.

 

Et ceci, selon ce qui fut rapporté dans l'authentique de Mouslim, d'après Oum Salama - qu'Allâh l'agrée :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Si vous avez vu le croissant lunaire de Dhoul Hijjah, et que l'un d'entre vous souhaite sacrifier, qu'il s'abstienne alors de toucher à ses cheveux et à ses ongles»».

 

Par contre, si elle ne sacrifie pas, rien ne lui sera imposé; elle pourra couper (ndt : ses cheveux ou ses ongles) durant les dix jours de Dhoul Hijjah et en dehors de ceux-là.

 

Fataawaa nour 3ala ddarb, 18/180.

 

س : يقول السائل سمعت من بعض الناس أنه لا يجوز للإنسان قص أظافره في العشر الأول من ذي الحجة، هل ما سمعته صحيح ؟

ج : إذا كان يريد الضحية، فإنه لا يقص أظفاره، ولا شعره، ولا بشرته حتى يضحي بعد دخول الشهر؛ لما ثبت في صحيح مسلم عن أم سلمة رضي الله عنها، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

«إذا رأيتم هلال ذي الحجة، وأراد أحدكم أن يضحي، فليمسك عن شعره، وأظفاره»

أما إن كان لا يضحي، فلا شيء عليه، يقص في عشر ذي الحجة وغيرها

‎فتاوى نور على الدرب للشيخ ابن باز رحمه الله ج١٨ص١٨٠

L'honorable Cheikh ibn 'Outheymin - رحمه الله - a dit :

 

Ce jugement est spécifique à celui qui souhaite sacrifier.

 

Quant aux personnes pour qui l'on sacrifie, elles ne sont pas concernées par ce jugement car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«et que l'un d'entre vous souhaite sacrifier... » 

 

et il صلى الله عليه وسلم n'a pas dit :

 

«et celui pour qui l'on sacrifie»

 

l'on s'en tient donc à ce qui est rapporté dans le texte.

 

Et également car le Prophète صلى الله عليه وسلم sacrifiait pour les gens de sa demeure, et il n’a pas été rapporté de lui صلى الله عليه وسلم qu’il leur ordonnait de s’en abstenir (ndt : s'abstenir de toucher à leurs cheveux ou leurs ongles).

 

Cela prouve donc que ce jugement concerne seulement celui qui veut sacrifier.

 

Majmou3 al fataawaa, 25/140

 

‎قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

‎هذا الحكم خاص بمن يضحي، أما من يضحي عنه فلا يتعلق به هذا الحكم، لأن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال

"وأراد أحدكم أن يضحي"

ولم يقل

"أو يضحي عنه"

 فيقتصر على ما جاء به النص، ولأن النبي - صلى الله عليه وسلم - كان يضحي عن أهل بيته ولم ينقل عنه - صلى الله عليه وسلم - أنه أمرهم بالإمساك عن ذلك، فدل هذا على أن هذا الحكم خاص بمن يريد أن يضحي فقط

‎مجموع الفتاوى 25-140

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui coupe ses poils, ses ongles ou sa peau durant les 10 jours

Publié le par 3ilm.char3i

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui coupe ses poils, ses ongles ou sa peau durant les 10 jours

Certaines personnes du commun pensent que celui qui veut pratiquer la odhiya puis coupe ses poils, ses ongles ou sa peau durant les 10 jours alors sa odhiya n'est pas valable.

 

Ceci est une erreur évidente car il n'y a pas de relation entre l'acceptation de la odhiya et le fait de couper ce qui a été mentionné.

 

Celui qui coupe ces choses sans excuses a certes désobéit à l'ordre du Messager d'Allâh (que la prière d'Allâh et Son salut soient sur lui), ainsi il devra demander pardon à Allâh, se repentir auprès de Lui et ne pas recommencer mais le fait qu'il ait fait ceci n'empêche pas l'acceptation de sa odhiya.

 

Majmou Al Fatawa vol 25 p 161
Publié par 3ilmchar3i.net

 يتوهم بعض العامة أن من أراد الأضحية ثم أخذ من شعره أو أظفره أوبشرته شيئاً في أيام العشر لم تقبل أضحيته

،وهذا خطأ بيّن فلا علاقة بين قبول الأضحية والأخذ مما ذكر

لكن من أخذ بدون عذر فقد خالف أمر النبي صلى الله عليه وسلم بالإمساك ووقع فيما نهى عنه من الأخذ فعليه أن يستغفر الله ويتوب ولايعود وأما أضحيته فلايمنع قبولها أخذه من ذلك

مجموع الفتاوى 25-161

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Ce qu'implique la croyance au Paradis et en l'Enfer

Publié le par 3ilm.char3i

Ce qu'implique la croyance au Paradis et en l'Enfer

Par conséquent, dès lors que le serviteur a foi en le Paradis et en l'Enfer, et en le fait qu'ils sont vérité, il lui incombe d'accomplir les actes et les paroles qui le rapprochent du Paradis, et de s'éloigner des actes et des paroles qui le rapprochent de l'Enfer.

 

Al-maqâlatou l-moufîda sharh hadîth djâmi3 fî l-3aquîda, p.33

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

فإذا آمن العبد بالجنة والنار وأنهما حق وجب عليه أن يعمل الأعمال والأقوال التي تقربه إلى الجنة، وأن يتجنب الأعمال والأقوال التي تقربه إلى النار

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Le jugement religieux d’une personne n’ayant pas de désir sexuel (asexuelle)

Publié le par 3ilm.char3i

Le jugement religieux d’une personne n’ayant pas de désir sexuel (asexuelle)

Question :

 

As salam alaykoum wa rahmatouLlahi wa barakatouhou cheikhannah, qu’Allah vous accorde le Firdaws.

 

Voici la question d'une sœur :

 

Quel est le jugement religieux concernant le mariage d'une femme, n'ayant aucun désir sexuel (asexuelle) ?

 

Baaraka Allah fikoum.

 

Réponse :

 

Wa alaykoum as Salam wa rahmatuAllah wa barakatuh.

 

Si cette femme est malade, et n'a aucune envie, alors pourquoi se marier ?!

 

Sauf si quelqu'un est comme elle, et qu’ils veulent vivre ensemble, dans ce cas ça peut aller, à condition que chacun doit accomplir ses devoirs l’un envers l'autre.

 

Mais dans le cas où cette femme se marie avec un homme normal en lui cachant cette chose, cela est interdit, parce que chaque personne doit avouer ses défauts et maladies avant le mariage, après l'autre a le choix d'accepter ou de refuser, mais sans ça si le mariage est fait le mari a le droit de tout annuler et récupérer son argent (mahr).

 

Question :

 

Jaazakoum Allahu kheyra pour votre réponse.

 

Ce genre de femmes peut alors se marier avec un homme ayant des désirs tant qu'elle ne lui cache pas son problème et tant que les droits et devoirs l'un envers l'autre sont respectés.

 

C'est bien ça cheikh ? 

 

Réponse :

 

Amine et à vous de même cher frère.

 

Oui, exactement, c'est bien ça.

 

Question/réponse posée en français sur le compte Whatsapp de Cheikh par le frère Zakaria Abou Neyla

 Publié par la page Sur la trace de nos prédécesseurs

Cheikh Nadjîb Djelouah - الشيخ نجيب جلواح

Partager cet article

Les caractéristiques de l'épouse pieuse

Publié le par 3ilm.char3i

Les caractéristiques de l'épouse pieuse

Le questionneur :

 

Éminent Cheikh, quelles sont les caractéristiques que l'on voit chez l'épouse pieuse, celle que l'homme aimerait demander en mariage ?

 

Réponse :

 

L'épouse pieuse c'est celle qui est assidue dans l'obéissance aux ordres d'Allâh, celle qui est assidue à la prière dans son heure, celle qui est éloignée de l'exhibition de ses charmes lors de ses sortis dans les marchés, ainsi que celle qui est connue pour sa bonne apparence et réputé pour son bon comportement, celle-ci est l'épouse pieuse.

 

Donc celle que tu veux épouser renseigne-toi sur elle ;

 

Selon la parole du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم :

 

«…choisis plutôt celle qui est pieuse...»

 

C'est pour ceci que j'ai évoqué pour toi celle qui préserve sa salât, qui se couvre et n'exhibe pas ses charmes, qui n'utilise pas le mensonge et ce qui y ressemble.

 

Celle-ci est la femme pieuse, qu'Allâh facilite notre situation et la tienne.

 

مجــموعُ الفَــتاوَى - مسائل متفرقة في النكاح

Traduit par Muhammad Abou Maher

Publié par paroles des gens de science أهل السنة والجماعة - OomeditationoO

صفات الزوجة الصالحة

السؤال: يسأل ويقول سماحة الشيخ: ما هي الصفات التي ترونها في الزوجة الصالحة التي يريد أن يخطبها الرجل

الجواب: الزوجة الصالحة هي المقيمة لأمر الله، المحافظة على الصلاة في أوقاتها، البعيدة عن التبرج في خروجها إلى الأسواق، المعروفة بحسن السمت والسيرة، هذه هي الزوجة الصالحة
فالتي تريد زواجها اسأل عنها؛
لقوله ﷺ

فاظفر بذات الدين تربت يدا

فإذا ذكرت لك بالمحافظة على الصلاة، والتستر وعدم التبرج، وعدم تعاطي الكذب وأشباه ذلك، فهذه هي المرأة الصالحة، الله ييسر أمرنا وأمرك. نعم

 مجــموعُ الفَــتاوَى - مسائل متفرقة في النكاح

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La femme âgée peut-elle voyager sans mahram dans le but d'accomplir le pèlerinage ?

Publié le par 3ilm.char3i

La femme âgée peut-elle voyager sans mahram dans le but d'accomplir le pèlerinage ?

Question :

 

Je suis résident à Riyadh et je souhaiterai faire venir ma mère afin d'accomplir le pèlerinage cette année - إن شاء الله.

 

Sachant qu'elle est âgée - d'environ 70 ans - et que j'ai la possibilité de la faire ramener et de l'accueillir à Jedda.

 

Elle viendra ainsi avec des femmes âgées et une compagnie sûre.

 

Dans l'espoir que vous me délivriez une fatwa, soyez-en récompensé.

 

Réponse :

 

Elle n'a à voyager qu'en étant accompagnée d'un mahram.

 

Donc, voyage jusqu'à elle afin de la ramener du pays où elle se trouve; et tu seras ainsi son mahram.

 

Sinon, que celui-ci soit ton frère ou un autre de tes frères, ou le fils de son frère (à elle), ou le fils de sa fille; [ndt: dans tous les cas] le mahram est nécessaire.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«que la femme ne voyage qu'en étant accompagnée d'un mahram».

 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎أنا مقيم في الرياض وأريد أن أحضر والدتي لحج هذا العام إن شاء الله, وهي كبيرة في السن حوالي سبعين سنة, وباستطاعتي أن أحضرها وأقابلها في جدة, وهي ستحضر إن شاء الله مع نساء كبيرات في السن, ورفقة مأمونة, أرجو أن تفتوني مأجورين؟

‎ليس لها أن تسافر إلا بالمحرم، تسافر إليها وتنقلها من البلد التي فيها وأنت محرمها، وإلا أخٌ لك، وإلا أخٌ لك ثاني، وإلا ابن أخيها، وإلا ابن بنتها، لابد من المحرم، يقول النبي- صلى الله عليه وسلم

لا تسافر امرأة إلا مع ذي محرم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L'infirmier qui prodigue des soins aux femmes

Publié le par 3ilm.char3i

L'infirmier qui prodigue des soins aux femmes

Question : 

 

Je suis un homme, et je travaille en tant qu’infirmier libéral. 
 

Parfois, je soigne des femmes, sans que leurs Mahrams* assistent ou soient présents. 
 

Quel est le statut de mon travail ?

 

Réponse : 

 

Le travail en lui-même est permis, mais les prodigués aux femmes mentionnées ne sont pas permis
 

Tu dois les délaisser, le plus que tu peux.

 

*: NTD: c’est à dire le tuteur tel que le père, époux, fils pubère, etc

 

Publié par Bayna Akhawât

سؤال من فرنسا : أنا رجل، أعمل في مهن حرة كـممرض، و أحيانًا أعالج نساءًا في بيوتهن بدون حضور أو وجود محارمهن 
فما حكم عملي ؟

الجواب : العمل نفسه جائز، وأما معالجة النساء المذكورة فغير جائزة، وعليك تركها ما استطعت

Cheikh Abou Hâzim Al-Qâhiry - الشيخ ابو حازم القاهري

Partager cet article

Celui qui réfute quelqu'un en visant de nobles objectifs

Publié le par 3ilm.char3i

Celui qui réfute quelqu'un en visant de nobles objectifs

Si tu réfutes une personne, il est obligatoire que tu suives la vérité, que tu sois véridique et sincère, il faut que ton objectif soit d'éclaircir la vérité et de mettre en garde contre l'erreur qui s'oppose à cette vérité.

 

Si cela est ton objectif alors ceci est un objectif noble, c'est une chose grandiose à propos de laquelle la communauté toute entière te remerciera.

 

Il n'est permis à aucune personne de t'accuser de mal, et si tu as des mauvaises intentions et qu'il est apparu après une analyse et des études que tu es une personne qui suit la passion, les gens ont alors le droit de te critiquer.

 

Al majmou' / Al naqd manhaj al-char'3i: 2/508

Traduit par Muhammad Wora - @muhammadwora

 Publié par la chaîne Telegram - t.me/muhammadwora

إذا نقدت شخصا يجب أن تلتزم الحق والصدق والإخلاص، ويكون قصدك بيان الحق والتنبيه على الخطأ الذي ينافي هذا الحق
وإذا كان هذا قصدك فهذا مقصد شريف وأمر عظيم تشكر عليه من الأمة كلها، ولا يجوز لأحد أن يتهمك بسوء، وإذا كان لك مقاصد سيئة وتبين بالسبر والدراسة أنك صاحب هوى فللناس الحق أن يتكلموا فيك

المجموع، النقد منهج الشرعي ٥٠٨/٢

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article