compteur de visite

Catégories

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 08:38
Le comportement vis-à-vis de l'innovateur (vidéo)

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 05:17
Le système socialiste

Désaveu du système socialiste en Irak

 

Votre Eminence le Président de la République, qu'Allah vous conduise vers la vérité :

 

l'Université islamique à Médine désapprouve les décisions socialistes, et joint sa voix à celle des savants de l'Irak et ceux d'autres pays pour désapprouver le système socialiste, et assure que c'est un système qui est fondé sur la mécréance et qui est contradictoire avec l'Islam, et recommande au gouvernement de l'Irak de revenir à un système islamique et à son application dans le pays, car c'est le système le plus juste et le plus apte à régir la vie qu'a connu l'humanité, et c'est un système qui est en mesure d'assurer la justice sociale saine et de solutionner les problèmes économiques ou autres, et de faire parvenir au pauvre son droit, si les musulmans l'appliquent ainsi qu'il se doit.

 

L'Islam interdit au musulman de tuer son frère (coreligionnaire), de lui prendre son argent, de violer son honneur, et lui donne le plein pouvoir de gérer son argent dans le cadre du système législatif islamique, et les préceptes de l'islam indiquent clairement que les principes socialistes véhiculés par ce système ne correspondent nullement à l'esprit de l'islam et n'émanent nullement de ce dernier.

 

Je prie Allah qu'Il guide tous vers Sa Voie juste.

 

إنكار النظام الاشتراكي في العراق

فخامة رئيس الجمهورية أخذ الله بيده إلى الحق: إن الجامعة الإِسلامية بالمدينة المنورة تستنكر ما أصدرته الحكومة العراقية من القرارات الاشتراكية، وتضم صوتها إلى صوت علماء العراق وغيرهم من العلماء في إنكار النظام الاشتراكي، وتؤكد بأنه نظام كفري يصادم نظام الإِسلام ويناقضه، وتنصح حكومة العراق بالرجوع إلى نظام الإِسلام وتطبيقه في البلاد، لكونه أعدل نظام وأصلح تشريع عرفته البشرية، وهو كفيل بتحقيق العدالة الاجتماعية السليمة وحل للمشاكل الاقتصادية وغيرها، وإيصال حق الفقير إليه على خير وجه إذا أخلص المسلمون في تطبيقه.

والإِسلام يحرم على المسلم دم أخيه وماله وعرضه ويعطيه حرية التصرف الكامل في ماله في ظل الحكم الشرعي، وتصرح تعاليمه بأن ما يزعمه بعض الناس من أن النظام الاشتراكي مستمد من روح الإِسلام زعم باطل لا يستند لأي أساس من الصحة.

نائب رئيس الجامعة الإِسلاميةهذا وأسأل الله أن يهدي الجميع صراطه المستقيم.

(الجزء رقم : 7، الصفحة رقم: 394)

 

(Numéro de la partie: 27, Numéro de la page: 487)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:44
Le fait de jouer dans la mosquée

Question :

 

Une discussion a éclaté au sujet du Sahîh d'Al-Boukhârî entre les collègues enseignants de l'école autour du hadith de `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle), dans le chapitre traitant des joueurs avec les lances dans la mosquée, à la page 171 tome 1.

 

Le texte du hadith est comme suit:

 

"J'ai vu l'Envoyé d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) à la porte de ma chambre, au moment où les Abyssins jouaient dans la mosquée.

Je regardais leurs jeux alors que l'Envoyé d'Allah me cachait avec son vêtement."

 

La question est de savoir si le jeu dans la mosquée est permis et comment interpréter ce hadith?

 

Réponse :

 

Ces Abyssins (Qu'Allah soit satisfait d'eux) jouaient avec les lances dans la mosquée le jour du `Aîd (la fête).

 

Ils s'entrainaient à la guerre en préparation au combat contre les mécréants.

 

Il n'y a pas de doute que cet acte est une bonne œuvre car, le djihad dans le sentier d'Allah, se préparer et prendre ses dispositions pour cela, s'entrainer à la manipulation de cette arme afin de s'en servir lorsque l'heure du djihad sonnera.

 

Il n'y a pas de doute que cela fait partie des obligations de l'Islam.

 

Mais, on a qualifié cela de jeu, pour son assimilation au jeu, vu que l'exerçant feint d'agresser sans le faire et donne l'illusion de lanciner son vis-à-vis même si celui-ci est son père ou son fils.

 

Il apparaît donc qu'il n'y a pas de mal quant à faire cela dans la mosquée et surtout le jour du `Aîd car, c'est un jour de joie et d'allégresse, vu que cet acte rapproche d'Allah et est en réalité une bonne action, même si en apparence il est un jeu.

 

Quant au jeu proprement dit dans son essence et sa forme, il est un divertissement et par conséquent, il n'est pas permis de le pratiquer, s'exercer à le faire, l'approuver ou le regarder, surtout de la part du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

 

Dans le même ordre d'idées, sont légitimes les courses des chevaux et des chameaux, le tir à l'arc et l'entraînement dans tous ces domaines pour se préparer au djihad dans le sentier d'Allah, s'entourer des motifs de la force, établir l'Etat islamique et faire triompher l'Islam.

 

Cela est prescrit à son endroit approprié et ne peut pas être compté comme un divertissement interdit.

 

Tout cela rentre dans la parole d'Allah (Gloire et Pureté à Lui) - traduction rapprochée -:  

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée," (sourate le butin verset 60)

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (4672)

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 306)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:42
Parmi les secrets du tawhîd

Ces enseignements reposent sur un des précieux secrets du tawhîd, à savoir que le coeur ne trouvera repos, quiétude et bien être que lorsqu’il aura atteint la compagnie d’Allâh.

 

Toute chose autre que Lui, que l’on aime et désire, est aimée et désirée pour des raisons externes.

 

Et seul l’Unique vers qui tout aboutit peut être aimé et désiré pour ce qu’Il est.

 

De plus, il est impossible que les choses aboutissent vers deux finalités, de la même façon qu’il est impossible que les créatures soient l’œuvre de deux créateurs.

 

Quiconque fait aboutir son amour, son désir, sa volonté et son obéissance vers autre qu’Allâh verra ce dernier rendre caduques ses œuvres.

 

Il quittera sa compagnie et S’éloignera de lui alors même qu’il en a le plus grand besoin.

 

Et quiconque fait aboutir son amour, son désir, sa crainte et ses demandes à Allâh, goûtera aux délices, aux plaisirs, à la joie et au bonheur éternel.

 

Le serviteur est constamment soumis aux ordres divins et aux événements prédestinés.

 

Pour les ordres divins, il a besoin, et c’est même indispensable, de l’aide d’Allâh.

 

Pour les événements prédestinés, il a besoin de la douceur divine.

 

La douceur divine lors des événements prédestinés est proportionnelle à l’observance par le serviteur des ordres d’Allâh.

 

S’il obéit aux ordres divins de façon parfaite tant en apparence qu’intérieurement, la douceur d’Allâh l’atteindra tant en apparence qu’intérieurement.

 

S’il obéit aux ordres divins en apparence mais sans se préoccuper de leur réalité et de leur essence, la douceur d’Allâh l’atteindra en apparence, mais son effet sera bien moindre intérieurement.

 

A la question :

Qu’est-ce que la douceur divine intérieure ?

 

Nous répondons :

Il s’agit des sentiments qu’éprouvent le cœur, tels la quiétude, la sérénité, l’absence de contrariété, de troubles et d’affliction, lorsque les événements prédestinés se produisent.

 

Le serviteur fait alors preuve d’humilité envers son Maître.

 

Humble et déférent (Note du webmaster : qui fait preuve de respect), il Le contemple avec son cœur.

 

Son âme et ses pensées les plus secrètes éprouvent de la quiétude en Sa compagnie.

 

La contemplation de la douceur divine à son égard le distrait de l’intense douleur qu’il éprouve.

 

Il oublie cette dernière en raison du fait qu’il sait pertinemment qu’Allâh choisit ce qu’il y a de mieux pour lui, et du fait qu’il est un serviteur au sens propre du terme, auquel le maître intime des ordres, que cela lui plaise ou non .

 

S’il s’en satisfait, il obtiendra la satisfaction du maître.

 

Et s’il s’en indigne, le maître sera en colère contre lui.

 

Cette douceur divine intérieure est le fruit de ces sentiments internes.

 

Elle augmente ou diminue en fonction de leur intensité.

 

Kitâb al-fawa’îd p293/294 (en arabe)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

وتحت هذا سر عظيم من أسرار التوحيد، وهو أن القلب لا يستقر ولا يطمئن ويسكن إلا بالوصول إليه ، وكل ما سواه مما يحب ويراد فمرا؟ لغيره ، وليس المراد المحبوب لذاته إلا واحد إليه المنتهى، ويستحيل أن يكون المنتهى إلى اثنين ؛ كما يستحيل أن يكون ابتداء المخلوقات من اثنين
فمن كان انتهاء محبته ورغبته وإرادته وطاعته إلى غيره بطل عليه ذلك ، وزال عنه وفارقه أحوج ما كان إليه ، ومن كان انتهاء محبته ورغبته ورهبته وطلبه هو سبحانه ظفر بنعيمه ولذته وبهجته وسعادته أبد الاباد
العبد دائما متقلب بين أحكام الأوامر وأحكام النوازل ؛ فهو محتاج - بل مضطر - إلى العون عند الأوامر وإلى اللطف عند النوازل ، وعلى قدر قيامه بالأوامر يحصل له من اللطف عند النوازل ؛ فإن كمل 
القيام بالأوامر ظاهرا وباطنا ناله اللطف ظاهزا وباطنا ، وإن قام بصورها دون حقائقها وبواطنها ناله اللطف في الظاهر وقل نصيبه من اللطف في الباطن

فإن قلت : وما اللطف الباطن؟

فهو ما يحصل للقلب عند النوازل من السكينة والطمأنينة وزوال القلق والاضطراب والجزع ، فيستخذي بين يدي سيده ذليلا له مستكينا ناظرا إليه بقلبه ساكئا إليه بروحه وسره ، وقد شغله مشاهدة لطفه به عن شدة ما هو فيه من الألم ، وقد غيبه عن شهود ذلك معرفته بحسن اختياره له وأنه عبا محفيجري عليه سيده أحكامه رضي أو سخط ؛ فإن رضي نال الرضى ، وإن سخط فحطه السخط
فهذا اللطف الباطن ثمرة تلك المعاملة الباطنة ؛ يزيد بزيادتها، وينقص بنقصانها

كتاب الفوائد

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:29
La prière nocturne en commun pendant un autre mois que ramadan

Question :

 

Dans notre région, il y a une mosquée dans laquelle une annonce est affichée.

 

Cette dernière informe les fidèles qu'une prière nocturne (Salat Al-Qiyam) se déroulera un jour donné de la semaine et à un moment donné.

 

Cette façon de faire est-elle permise ou pas en nous donnant la preuve ?

 

Réponse :

 

La prière nocturne (Salat Al-Qiyâm) en congrégation n'est légitime que durant le mois de Ramadan comme cela est indiqué par la Sunna.

 

En dehors du mois de Ramadan, il est légal d'accomplir la prière nocturne individuellement mais il n'y a pas de mal à l'accomplir en groupe de temps en temps sans réserver pour cela une nuit particulière et sans en faire une annonce par affichage parce que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) l'accomplissait quelque fois avec certains de ses compagnons.

 

Quant au fait de désigner une nuit pour l'accomplir en groupe et au fait d'en faire une annonce, cela est une innovation qu'il convient d'interdire.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 15528 ) 

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:25
L'homme sera ressuscité avec ceux qu'il aimait ici-bas (audio)

Voici un audio bénéfique du Shaykh 'Oubayd Al Jâbiry qu'Allah le préserve dans lequel il nous apporte des annotations très précieuses au sujet du hadîth  rapporté par Aby Moussâ Al Ach'ary qu'Allah soit satisfait de lui dans lequel il dit que le Messager d'Allah salallahou 'alayhi wa sallam a dit:

 

المرءُ مع من أحبّ

"L'homme sera (ressucité) avec ceux qu'il aimait (ici-bas)" .

 rapporté par Al Boukhâry et Mouslim

 

Le Shaykh clarifie ici avec force et subtilité les incohérences et les contradictions de ceux qui disent que se revendiquer de la salafiyyah est de la vantardise...

 

Traduit à l'écrit par Abu-Khadîdja qu'Allah le préserve

Corrigé et adapté par Abu-Maryam qu'Allah le préserve

Durée : 18min

Récitation coraniques : Abdoullah as Sa'oudi

 

 

copié de ahloul-hadith.fr

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:35
De porter des pétitions auprès du gouverneur pour mettre fin à un acte blâmable (vidéo)

La question :

 

Comment un musulman, jaloux de sa religion doit-il se comporter face à des personnes qui blasphèment et insultent Allah et Sa religion dans les lieux publics ?

 

Est-il licite de signer une pétition dans laquelle les pouvoirs publics sont interpellés pour mettre un terme aux dépassements qui émanent de certains dépravés?

 

La réponse :

 

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

 

La Oumma (nation de l’Islam) est unanime à affirmer qu’il faut dénoncer les actes répréhensibles, car cela assainit les mœurs et la gestion des affaires publiques, suivant les versets :

 

كُنْتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ تَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَتَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَتُؤْمِنُونَ بِاللهِ - آل عمران: 110

﴾Vous êtes la meilleure communauté qu’On ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allah.﴿ [Âl `Imrân (La Famille d’Imran) : 110].

 

Et :

 

وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَيُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَيُطِيعُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُولَئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اللَّهُ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ - التوبة: 71

﴾Les croyants et les croyantes sont alliés les uns les autres. Ils ordonnent le convenable, et interdisent le blâmable, accomplissent la salât, acquittent la zakât et obéissent à Allah et à Son Messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage.﴿ [At-Tawba (Le Repentir) : 71].

 

Néanmoins, cela dépend de la capacité de chacun à changer les œuvres blâmables, par l’action ou la parole : soit avec sa main, ou sa parole ou son cœur.

 

C’est ce qu’énonce le hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم:

 

«Celui d’entre vous qui constate un acte répréhensible doit le changer par l’action.

S’il n’y arrive pas, il doit le faire par la parole, et s’il n’y arrive toujours pas, il doit le faire par un vœu venant du cœur, ce qui est le degré le plus bas de la foi.» [1]

 

Le fait de dénoncer un méfait par le cœur est le devoir de tout un chacun.

 

Il se réalise par la répulsion qu’éprouve le cœur par rapport à cause cela.

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit :

 

«Quand un méfait est commis dans un lieu, celui qui en est témoin et qui le réprouve est considéré comme s’il en était loin, alors que celui qui en est loin et qui l’approuve est considéré comme s’il en était témoin.» [2]

 

Quant à la dénonciation, par l’action ou par la parole, il suffit qu’une partie de la communauté le fasse pour que l’autre soit dispensée.

 

Et il incombe de changer le blâmable pour la personne d’entre le groupe qui est [considérée comme étant] la seule à en être capable.

 

La dénonciation par l’action est dévolue aux dirigeants et à leurs adjoints dans les tutorats généraux.

 

Par ailleurs, il est permis de suivre la voie hiérarchique, administrative ou sécuritaire, dans la dénonciation des méfaits et la répression des dépravés et libérer les gens de leurs nuisances en envoyant une lettre de dénonciation, individuelle ou collective, adressée aux services concernés par le biais des voies administratives connues.

 

Cette lettre ne doit en aucun cas inciter les gens à se rebeller contre leurs gouvernants ou à répandre, à cause d’elle, leurs défauts et les discréditer, car, cette voie, d’une façon ou d’une autre, crée la zizanie au sein de la population et conduit aux troubles et à la division.

 

Ces résultats ne sont religieuse­ment pas agrées, car la fin ne justifie pas les moyens.

 

Ce faisant, mettre fin à un méfait par l’action est aussi du ressort de celui qui en est capable dans les tutorats particu­liers, à l’instar du chef de famille au sein de son foyer, mais il relève aussi de celui qui a une autorité morale, comme celle des enseignants dans leurs classes envers leurs élèves et étudiants.

 

Sinon le blâme se fera par la langue.

 

La dénonciation d’un méfait doit être accomplie de manière douce et avec affabilité, courtoisie et affectation prudente.

 

Elle doit être empreinte de sagesse et aller dans le sens de prodiguer le bon conseil, comme le stipulent plusieurs versets coraniques et hadiths.

 

Cela dans le cas où cette méthode serait le meilleur moyen de convaincre les gens de mettre fin à ce méfait, car ceux-ci ont plus besoin d’une voix qui les conseille sagement et gentiment lui ordonnant, sans dureté, le convenable ; exception faite pour un homme exhibant sa perversion. 

 

Celui-ci n’a pas d’égards, comme l’a affirmé l’imam Ahmad, conformément aux versets :

 

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ - التوبة: 73

﴾Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypo­crites, et sois rude avec eux ; l’Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination !﴿ [At-Tawba (Le Repentir) : 73].

 

Et :

 

وَلاَ تُجَادِلُوا أَهْلَ الْكِتَابِ إِلاَّ بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِلاَّ الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنْهُمْ - العنكبوت: 46

﴾Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes.﴿ [Al-`Ankaboût (L’Araignée) : 46].

 

Néanmoins, nul n’est obligé de tenir tête à plus de deux adversaires, sauf s’il en est capable, mais ceci ne le dispense pas de dénoncer les insultes, les injures et les mauvaises paroles s’il en est capable, avec l’obligation de supporter les méchancetés et de patienter par sincérité à Allah, suivant le verset :

 

يَا بُنَيَّ أَقِمِ الصَّلاَةَ وَأْمُرْ بِالْمَعْرُوفِ وَانْهَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَاصْبِرْ عَلَى مَا أَصَابَكَ إِنَّ ذَلِكَ مِنْ عَزْمِ الأُمُورِ - لقمان: 17

﴾Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise !﴿ [Loqmân : 17].

 

Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

[1] Rapporté par Mouslim dans «Al-Îmân» n°49, d’après Abou Sa`îd Al-Khoudri رضي الله عنه.

[2] Rapporté par Abou Dâwoûd dans «Al-Malâhim» n°4345, d’après Al-`Ours Ibn `Amîra Al-Kindi رضي الله عنه, bonifié par Al-Albâni dans Sahîh Al-Jâmi` n°689.

 

Alger, 9 Rabî`Ath-Thânî 1427h, Correspondant au 06 Mai 2006

copié de ferkous.net

 

 

Cheikh Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:28
Lever les mains lors de l'invocation de la fin d'un cours (vidéo)

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:01
Avis religieux sur les faux ongles, faux cils et les lentilles de contact

Question :

 

Dans nos marchés, il y a de plus en plus d'articles de beauté utilisés par les femmes, tels que : les ongles artificiels, les faux-cils, les lentilles de contact en couleurs.

 

Cela pour les porter sur les doigts et les faux-cils et les lentilles pour modifier la couleur des yeux.

 

Compte tenu des nombreuses questions que cela suscite et de la propagation de ces produits dans les milieux féminins, je souhaite que votre Excellence l'expose à son Eminence, le père, pour nous indiquer ce qui lui parait juste de faire, Qu'Allâh le préserve.

 

Qu'Allâh vous fasse don de Sa réussite!

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis d'utiliser des ongles artificiels, des faux-cils et des lentilles de vue de couleurs et ce, compte tenu du mal que cela cause aux endroits du corps où on place ces objets.

 

Compte tenu également de la duplicité et de la tromperie que cela comporte et de la modification de la création d'Allâh.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro 20840

(Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 134)

Publié par alifta.com

 

حكم الأظفار الصناعية والرمش الصناعي والعدسات الملونة

س: ينتشر في أسواقنا بعض عينات الزينة التي تستخدمها النساء، مثل: الأظافر الصناعية، والرموش المستعارة، والعدسات الملونة، وذلك في اللبس ووضعها على الأصابع، ورموش العين وعدسات العين لتغيير لون العين. ولكثرة التساؤلات عنها وانتشارها في أوساط النساء، عليه آمل من فضيلتكم عرضها على سماحة الوالد لتوجيهنا بما يراه سماحته حفظه الله، والله يتولاكم بتوفيقه

ج: لا يجوز استخدام الأظافر الصناعية، والرموش المستعارة
والعدسات الملونة؛ لما فيها من الضرر على محالها من الجسم، ولما فيها أيضًا من الغش والخداع وتغيير خلق الله
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 17، الصفحة رقم: 134)

الفتوى رقم - 20840

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 21:28
Les priorités dans les adorations

Abû Abd ALLAH a dit : 

 

-La meilleure adoration au temps du Jihâd c'est le Jihâd lui-même, même si cela entraîne l'abandon des actes d'adoration surérogatoires programmés d'avance par le serviteur, notemment la prière du qiyâm de la nuit et le jeûne du jour.

 

-La meilleure adoration à faire dans les moments précédant de peu l'aube, c'est de t'occuper de l'accomplissement de la prière, la lecture du Coran, la pratique du Dhikr et l'invocation.

 

-La meilleur dans le temps de l'appel du muazzin, c'est laisser ces actes surérogatoires et de t'appliquer à répéter ce qui dit le  muazzin .

 

-La meilleure dans les heures de prières prescrites, c'est de t'y préparer dès les premiers moments de temps qui leur sont assignées, de te rendre à la mosquée, même si elle est loin, et de les accomplir de manière parfaite.

 

-La meilleure dans les moments où tu sens que quelqu'un a vraiment besoins d'aide, qu'il s'agisse d'une intercession, ou d'une aide physique ou financière, c'est de t'occuper de son aide.

 

-La meilleure au moment de la récitation du Coran, c'est de concentrer ton coeur et ton esprit sur sa méditation et sa compréhension, comme si c'était ALLAH le Très-Haut qui s'adressait à toi.

 

-La meilleure au moment de la station à Arafa, c'est d'invoquer ALLAH et pratiquer le Dhikr avec ferveur et dans la contrition.

 

-La meilleure dans les 10 premiers jours du mois de Dhul Hijja, c'est de multiplier les actes de dévotion, surtout la célébration de la grandeur d'ALLAH - Takbîr - la proclamation de Son unicité - Tahlîl - et les louanges. 

 

-La meilleure dans les dix derniers jours du mois de Ramadhân, c'est de rester dans la mosquée et d'y faire la retraite spirituelle.

 

-La meilleure pendant la maladie de ton frère musulman ou lors de sa mort, c'est de lui rendre visite ou de participer à ses funérailles, et de donner la priorité à cela sur la retraite spirituelle.

 

-La meilleur adoration au moment de l'arrivée de l'hôte, c'est de t'acquitter du droit qu'il a sur toi et de t'occuper de lui.

 Ainsi va-t-il de l'accomplissement des droits de l'épouse et de la famille.

 

-La meilleur adoration dans tout moment et situation consiste à choisir ce qui plait à ALLAH dans ce moment précis et dans cette situation précise, et à s'occuper de l'obligation liée à ce temps-là de manière à l'accomplir et de ce qu'elle exige.

 

Source : Madârij as sâlikîn, (1/88-89)

copié de el-ilm.net

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع