compteur de visite

Catégories

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 09:31
Du fait de travailler dans une imprimerie dépendante de la banque

Question :

 

La louange est à Allâh et qu’Allâh honore et salue notre prophète Muhammad et sa famille, As-Salâm `Alaykum Wa Rahmatullah Wa Barakâtuh, cela dit : cette question concerne un frère qui travaille dans une imprimerie qui dépend de la banque centrale algérienne et dont le rôle est de fabriquer la monnaie, d’imprimer les passeports, les timbres postaux et autres choses en rapport avec l’imprimerie.

 

Est-il donc permis à cette personne de travailler dans cette imprimerie, répondez-nous et qu’Allâh vous récompense de la meilleure façon.

 

Réponse :

 

La louange est à Allâh, le Souverain des mondes, que les éloges d’Allâh et son salut soient pour celui qu’Il a envoyé comme miséricorde pour les créatures, sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu’au jour de la rétribution.

Cela dit :

 

Sache -qu’Allâh te guide à son obéissance- que le régime et le système économiques actuels sont, globalement, fondés sur les transactions comprenant de l’usure (Ribâ), qui est interdit.

 

Et la règle de base est que tout travail qui renferme une nuisance pour les musulmans, une injustice ou une interdiction, il est interdit de le pratiquer ou d’y participer par quelque effort, qu’il soit matériel ou abstrait, qu’il soit par les actes ou par la parole.

 

En effet, celui qui aide à une désobéissance est associé dans le péché et tout moyen menant à l’interdit doit être interdit, ce qui est le sens de la règle :

 

«ce qui mène à l’interdit est interdit».

 

Le tout est touché par la malédiction selon le degré de participation au péché, c’est pourquoi nous pouvons voir que le Législateur interdit de participer avec celui qui mange l’usure dans sa parole :

 

«Qu’Allâh maudisse celui qui mange l’usure, celui qui la fait manger à autrui, ses deux témoins et celui qui l’écrit.» [1]

 

Ils sont -s’ils ont connaissance de cela- maudits par la bouche du prophète jusqu’au jour de la résurrection.

 

Il dit dans la version de Muslim : «Ils sont pareils.» [2], car toute aide apportée pour commettre une injustice est une injustice et toute entraide dans le péché est un péché, comme le dit le verset :

 

وَلاَ تَعَاوَنُوا عَلَى الإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ - المائدة: 2

 

﴾Et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression﴿ [Al-Mâ'ida : 2].

 

Aussi, tout ce qui suit une chose ou découle d’elle (le Tâbi`) est comme une branche qui est assimilée à sa base, car le Tâbi` suit la chose qu’il suit, comme l’implique la règle de Fiqh :

 

«le Tâbi` n’a pas un jugement indépendant tant qu’il n’est pas voulu pour lui-même».

 

Avec cela, certains savants contemporains sont d’avis qu’il est permis de travailler dans les banques pratiquant l’usure et les banques monétaires actuelles, car une minorité des tâches effectuées par les banques sont interdites alors que la majorité d’entre elles sont licites et bonnes.

 

Leur argument est que délaisser cela comporte un danger pour l’Islam et que cette chose conduira d’une façon ou d’une autre à ce que les non-musulmans prennent le dessus sur lui, avec toutes les conséquences désastreuses et les épreuves qui en découleront pour la communauté.

 

Il est clair que toute cette argumentation n’est pas assez forte pour dire qu’il est permis de travailler dans les banques et dans tout ce qui s’attache nécessairement à elles, car à la base, elles sont fondées sur ce qui conduit à la guerre de la part d’Allâh et son messager, conformément à la règle :

 

«celui qui possède une chose possède ce qui lui est nécessaire».

 

Ceci n’est pas le cas pour ce dont la base n’est pas illicite mais qui est atteint d’interdiction dans l’un de ses rattachements.

 

Ce cas de figure est différent et ceci ne peut être assimilé à cela. Il ne sera interdit que dans ces rattachements interdits.

 

Et Allâh est plus savant, nous disons pour conclure : la louange est à Allâh, le souverain des mondes, qu’Allâh honore notre prophète Muhammad, sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent de la meilleure manière jusqu’au jour de la rétribution.

 

[1] Rapporté par Ahmad (4/43), n°3809, Abou Dâwûd dans «Al-Buyû`», chapitre de celui qui mange le Ribâ et celui qui le fait manger : (3335) et At-Tirmidhi dans «Al-Buyû`», chapitre du fait de manger le Ribâ (1248), d’après `Abd Allâh Ibn Mas`ûd رضي الله عنه. Qualifié de Sahîh par Al-Albânî dans Al-Irwâ' (1335).

[2] Rapporté par Muslim dans «Al-Musâqât», chapitre de la malédiction sur celui qui mange le Ribâ et celui qui le fait manger (4093), d’après Jâbir رضي الله عنه.

 

 Traduit et publié par ferkous.com

 

حكم العمل في مطبعة تابعة للبنك

السؤال: الحمد الله وصلى الله على نبينا محمد وآله وسلم، السلام عليكم ورحمة الله وبركاته، أمّا بعد

فهذا سؤال عن أخ يعمل في مطبعة تابعة للبنك الجزائري المركزي والتي وظيفتها صنع الدراهم وطبع الجوازات والطوابع البريدية وغيرها من الأمور المطبعية

فهل يجوز لهذا الشخص العمل في هذه المطبعة، أجيبونا مأجورين وجزاكم الله خيراً

الجواب: الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على من أرسله الله رحمة للعالمين وعلى آله وصحبه والتابعين إلى يوم الدين أمّا بعد؛

 فاعلم -وفقك الله تعالى وأرشدك إلى طاعته- أنّ تركيب النظام الاقتصادي الحالي وجهازه الحالي عموماً مبني على التعامل بالرِّبا المحرّم، والأصل أنّ كل عمل تضمن ضرراً على المسلمين أو ظلماً أو تحريماً فلا يجوز مباشرة العمل فيه ولا المشاركة فيه بأيّ جهد مادي أو معنوي عملي أو قولي، فإنّ المُعين على المعصية يُعدّ شريكاً في الإثم، وكلّ وسيلة إلى الحرام تُحرَّم وهو معنى التقعيد القائل

 ما أدى إلى حرام فهو حرام

والكلّ تلحقه اللّعنة بقدر المشاركة في الإثم والذنب، لذلك نجد الشارع يحرّم المشاركة مع آكل الرّبا في قوله صلى الله عليه وسلم

"لعن الله آكل الرّبا وموكله وشاهديه وكاتبه"

(١)

إذا علموا ذلك – ملعونون على لسان محمّد (صلى الله عليه وسلم) إلى يوم القيامة، وفي رواية مسلم قال :"هم سواء"(٢) إذ أنّ كلّ إعانة في الظلم ظلم والتعاون على الإثم إثم مصداقاً لقوله تعالى

ولا تَعَاونُوا عَلَى الإِثمِ و َالعُدْوَان - المائدة 2

وما كان في حكم التابع فهو فرع يُلحق بالأصل لأنّ التابع تابع لمتبوعه عملاً بمقتضى القاعدة الفقهية

 التابع لا يفرد بالحكم ما لم يصر مقصوداً

هذا، ويذهب بعض العلماء المحدثين إلى جواز العمل في البنوك الرّبوية والمصارف المالية الحالية لأنّ أعمال البنوك أقلها هو الحرام وأغلبها حلال طيب، بحجة أنّ في العدول عن ذلك خطورة على الإسلام وهذا الأمر الذي يؤدّي بطريق أو بآخر إلى سيطرة غير المسلمين عليه وما يترتب على ذلك من عواقب وخيمة وبلاء على الأمّة، ولا يخفي أنّ كلّ هذا التحليل لا يقوي على القول بحلية العمل في البنوك ولواحقها وضروريّاتها، إذ الأصل فيها قيامها على أساس موجب لحرب من الله ورسوله جريا على قاعدة

من ملك شيئا ملك ضرورياته

وليس الأمر كذلك لمن كان أصله غير محرّم لكنّه شابته شائبة التحريم في أحد لواحقه فالأمر يختلف ولا يقاس هذا على ذاك، فيمتنع فقط في تلك اللواحق المحرّمة

والله أعلم؛ وآخر دعوانا أن الحمد لله رب العاملين؛ وصلى الله على محمد وعلى آله وصحبه والتابعين لهم بإحسان إلى يوم الدين

١- أخرجه أحمد (4/43) رقم (3809)، وأبو داود كتاب البيوع باب في آكل الربا وموكله(3335)، والترمذي كتاب البيوع باب ما جاء في أكل الربا(1248) عن عبد الله بن مسعود رضي الله عنه والحديث صححه الألباني في الإرواء (1335)

٢- أخرجه مسلم في «صحيحه»كتاب المساقاة، باب لعن آكل الربا ومؤكله:  (4093)، من حديث جابر رضي الله عنه

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 09:22
L'arbre de zaqqoûm - شجرة الزَّقُّوم

L'arbre de Zaqqoum est cité dans le noble Coran et les hadith.

 

L'arbre de Zaqqoum est un arbre qui n'existe pas sur terre.

 

En effet, c'est un arbre qui pousse en Enfer, comme l'a indiqué Allah aux versets 64 et 65 de la sourate 37, As-Saffat (Les rangés) : 

 

C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise.

 

Ses fruits sont comme des têtes de diables. 

 

Cet arbre a ses racines au plus profond de l'Enfer, il est créé de feu et nourri de feu ; il dévore tous les autres arbres et son odeur est très mauvaise, voire insupportable.

 

Pour montrer la laideur de cet arbre et la répugnance à le voir, Allah compare ses fruits à des têtes de diables.

 

En plus, ses fruits seront la nourriture des gens de l'Enfer : 

 

"Et puis, vous, les égarés, qui traitiez (la Résurrection) de mensonge, vous mangerez certainement d'un arbre de Zaqqoum. Vous vous en remplirez le ventre." Sourate 56, Al Waqi'a (L'évenement), versets 51 à 53 

 

Quand ils mangeront de cet arbre, les gens de l'Enfer seront obligés de boire pour faire passer son goût tellement il est amer et dégoûtant mais ils ne trouveront que de l'eau bouillante !

 

Les pêcheurs auront tellement faim qu'ils continueront à manger des fruits de cet arbre maudit car ils n'auront pas le choix. 

 

"Certes l'arbre de Zakkoum sera la nourriture du grand pécheur. Comme du métal en fusion ; il bouillonnera dans les ventres comme le bouillonnement de l'eau surchauffée." Sourate 44, Ad-Doukhane (La fumée), versets 43 à 46 

 

Le Prophète Mohammed salla'Allahou alayhi wa sallam a dit : 

 

« Hommes ! Craignez Dieu comme il se doit, et sachez que si une seule goutte de l'arbre de Zaqqoum était tombée dans les mers, elle aurait abimé toute la vie et les moyens de subsistance des habitants de la terre. Qu'en sera-t-il alors de ceux dont la nourriture sera de cet arbre ? » 

 (Hadith rapporté par Tirmidhi)

 

"Et puis, vous, les égarés, qui traitiez (la Résurrection) de mensonge,

vous mangerez certainement d'un arbre de Zaqqoum.

Vous vous en remplirez le ventre,

puis vous boirez par-dessus cela de l'eau bouillante,

vous en boirez comme boivent les chameaux assoiffés.

Voilà le repas d'accueil qui leur sera servi, au jour de la Rétribution.

C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas [à la résurrection] ?"

(Sourate 56 Al Waqi'a (L'évenement) versets 51 à 537)

 

"Est-ce que ceci est meilleur comme séjour, ou l'arbre de Zaqqoum ?

Nous l'avons assigné en épreuve aux injustes.

C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise.

Ses fruits sont comme des têtes de diables.

Ils doivent certainement en manger et ils doivent s'en remplir le ventre.

Ensuite ils auront par-dessus une mixture d'eau bouillante.

Puis leur retour sera vers la Fournaise." (Sourate As-Saaffat) verset 62 à 68)

 

copié de almuhajirat.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 09:00
L'importance du tawhid (audio)

Voici la traduction de notre frère Souleyman Al-Gwadeloupi (Hafidhahoullah) d'une conférence de Sheykh Rabi' Ibn Hâdî Al-Madkhalî (Hafidhahoullah) intitulée : "L'importance du Tawhid".

 

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 08:31
La femme ne trouve pas beau son prétendant...

Question :

 

Je suis une jeune fille de 16 ans et un jeune homme consciencieux dans sa religion qui exerce comme Muezzin dans une certaine mosquée m'a demandé en mariage.

 

Cependant je ne veux pas me marier avec lui.

 

Il ne me plait pas.

 

Au contraire, j'éprouvais déjà de la répugnance à son égard bien avant qu'il ne demande ma main.

 

Suis-je fautive en refusant sa demande alors qu'on peut l'inclure dans la catégorie de ceux dont on agrée la religiosité ?

 

Que dit la religion à ce sujet quAllah vous récompense par un bien

 

Réponse :

 

Si tu ne souhaites pas te marier avec un homme, tu ne commets aucun péché.

 

Même si cet homme est pieux.

 

Le mariage est basé sur le choix d'un époux vertueux et auprès duquel on trouve le repos pour son âme.

 

Maintenant si ta répugnance envers lui est due à sa pratique religieuse dans ce cas là on peut avancer que tu es fautive à plus d'un titre c'est à dire pour avoir éprouvé de la haine envers un croyant et envers quelqu'un attaché à sa religion.

 

Or, il est obligatoire d'aimer un croyant pour Allah.

 

Néanmoins même si tu te dois de l'aimer du point de vue religieux cela ne saurait t'obliger à l'épouser si tu ne ressens rien pour lui sur le plan affectif.

 

Et Allah est le plus Savant.

 

Source : Am muntaqa fatawa al fawzan (3/226-227)

tiré du livre le guide du mariage edition dar al muslim page 24/25

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 08:04
La place de la critique chez les gens de la sounna (audio)

 

Question :

 

L’occupation par les enregistrements audio et les livres de répliques s’est amplifiée ces derniers temps en même temps que le délaissement de l’apprentissage de la religion.

 

De plus, si une personne se met à conseiller les jeunes et les incite à étudier, il se peut qu’il soit classé parmi les partisans Untel ou Untel.

 

Quelle est donc la règle dans ce sujet et quelles directives pouvez-vous donner concernant l’attitude à adopter avec les jeunes sur ce point en vous demandant également un conseil général pour les jeunes par rapport à la recherche de la science ?...

 

Réponse :

 

Je vous ai précédemment donné, Baraka Allah ou fikoum, des indications suffisantes pour répondre à une partie de cette question.

 

Ainsi vous avez déjà pris connaissance des divers livres dont je vous ai parlé et ceux dont je vous ai mis en garde contre.

 

Je vous ai également clairement exposé ce sur quoi on se base pour l'acquisition de toute connaissance religieuse. 

 

Ce que j’ajoute ici est que :

 

« Les répliques font parti du prêche [Ad-Da'wa].

 

Elles sont une diffusion de la Sounna et un rejet de l’innovation et une protection pour les gens de la Sounna [Ahl As Sounna] contre le danger des innovateurs.

 

Et je ne connais aucun savant parmi les gens de la Sounna [Ahl As Sounna], et encore moins un imâm qui interdise les répliques.

 

Ce n’est pas une interdiction absolue mais c’est une interdiction restreinte.

 

En effet si un savant constate que ses élèves ou les gens de son pays, délaissent la compréhension du credo [Al ‘Aquida], de l’adoration et des relations sociales et qu’ils se tournent que vers les répliques, alors il les met en garde et leur dit « ne vous occupez pas avec les répliques » c’est-à-dire n’en faites pas votre seule occupation. »

 

Il vise par là deux choses :

 

-L’acquisition de la science  En effet en observant les imams qui ont mis en garde contre les innovations et les innovateurs, et ont anéanti les ambiguïtés des imposteurs…tu trouveras qu’ils ne parlent qu’avec science et pas par leurs propres sentiments.

 

Ainsi ont agit leurs successeurs, cela par désir d’appliquer la parole du Prophète - que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui - :

 

« Celui à qui Allah veut du bien Il lui donne la compréhension de la religion ». 

 

Les gens de science ont dit :

 

« Et celui à qui Allah ne veut pas de bien, Il ne lui donne pas la compréhension de la religion »

 

voilà l’explication de ce hadith et ceci est vrai.

 

-Que les répliques soient prises avec une certaine mesure de telle manière que cela ne les détourne pas de la science.

 

Comme vous le savez, les Prophètes - paix et la bénédiction soient sur eux, n’ont pas laissé en héritage de dinars ni de dirham, mais ils ont laissé la science, celui qui la prend a certes pris une part abondante.

 

Ceci est la recommandation de notre prophète - que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui -.

 

Nous pouvons donc, en se basant sur cela, classer les personnes qui lisent les répliques en plusieurs catégories :

 

-1ère catégorie : Ceux qui ont la capacité de répliquer

 

Celui qui a la capacité à joindre les répliques sur divers points concernant la science.

 

Celui là on ne le repousse pas, on l’appuie, on demande qu’Allah bénisse son travail, on le soutient.

 

Du moment qu’il a la capacité d’acquérir les différents points de la science, détaillées ou claires, grandes ou petites, qu’il ne néglige pas l’apprentissage, il n’est pas permis de le stopper.

 

Tant qu’il ne délaisse pas la science et l’acquisition de la science.

 

-2ème catégorie : Ceux qui ne se préoccupent pas l’acquisition de la science

 

Celui qui ne se préoccupe pas du tout de l’apprentissage mais dont le seul souci est de savoir ce qui se passe sur la place « un tel a dit, un autre a dit ».

 

C’est cette personne qu’on réprimande sévèrement, non pas parce qu’il a fait une innovation mais plutôt pour son propre bien.

 

Nous lui disons : « tu as négligé une chose plus importante que ça »… 

 

En effet, si les savants disparaissent, ceux par qui Allah a repoussé les innovations et les innovateurs et qui sont devenus des montagnes, qui alors va devenir leurs héritiers si nous n’avons pas de science ?

 

Les ignorants ?

 

Est que les ignorants siéront-ils pour diriger les gens et les guider ?

 

Jamais…

 

Ceux là s’égarent et égarent.

 

Sous ce rapport, nous réprimandons sévèrement notre frère et nous lui disons : « crains Allah ! Tu as donné tout ton temps ou la plupart de ton temps dans ces répliques, alors qu’il te suffisait de savoir que tel savant ou imam a répliqué à telle personne et a dévoilé son cas et le mal qu’il dissimulé, tout en mettant la lumière sur son innovation et son égarement ».

 

Cela te suffit, cela te suffit largement ! 

 

Personnellement je n’ai pas tout lu de ce qu’a écrit Sheikh Rabi', qu’Allah le préserve et préserve tous les savants de l’Islam et de la Sounna, dans cette vie et après la mort.

 

Par Allah, je n’ai pas tout lu ce qu’a écrit Sheikh Rabi' sur Sayyid Qutb.

 

Cependant, j’ai compris, j’en ai lu une partie et j’ai compris le reste.

 

Car Sheikh Rabi', est pour moi celui qui tient l’étendard par lequel il porte l’emblème de la Sounna, défendant celle-ci et ses partisans.

 

Il ne l’a pas élevé, contre un combattant, un ennemi de la Sounna, sans qu’elle ne soit revenue victorieuse et forte, et toutes les louanges reviennent à Allah.

 

Et par ce biais, louange à Allah, il a fait éclaté la vérité sur les gens de l’innovation et de l’égarement et les leaders de l’innovation et de l’égarement …

 

Cela m’a suffit que Sheikh Rabi’ à répliqué à untel… cela m’a suffit largement !

 

-3ème catégorie : Ceux qui sont ignorant des événements

 

Celui qui ne sait pas ce qui se passe autour de lui. Celui-ci nous lui montrons les répliques des savants de la Sounna contre les innovateurs et les leaders de l’innovation et de l’égarement, afin qu’il soit clairvoyant et qu’il ne soit pas attaqué à l’improviste… 

 

Ceci est donc la juste voie [Minhaj] !

 

Ceci est la juste voie [Minhaj], Barak Allah ou fikoum ! 

 

Je vous donne un exemple : Sheikh Mohammed Ibn Al ‘Outhaymine – qu’Alla lui fasse miséricorde, et vous connaissez sa valeur, lorsqu'il fut questionné au sujet des livres de Sayyid Qutb, il répondit : «je ne connais pas ses livres, je n’ai pas lu beaucoup de ses livres sur lui, à part ceux que j’ai lu étant plus jeune». 

 

A une autre occasion, il dit : « L’étude de Sheikh Rabi' sur ce sujet nous suffit », il nous renvoya à Sheikh Rabi' et il dit – qu’Alla lui fasse miséricorde, pour conclure que : « Si ce n’était pas la crainte scrupuleuse [al-Wara'] : nous aurions dit de Sayyid Qutb, qu’il est mécréant. [Sheikh 'Ubayd Al Jâbiri – hafidhahou Allah ajoute qu’il tien cela de la bouche même de Sheikh Abdallah ibn zayd al moussalim] Je vous interdis l’exagération, l’injustice et je vous ordonne la douceur.

 

Celui qui m’interdit de m’occuper avec les répliques et de délaisser la science, je n’exagère pas (je ne suis pas injuste à son sujet) si je sais qu’il fait partie de les gens de la Sounna [Ahl As Sounna], qu’il veut me conseiller, et que j’acquière de la science. 

 

Certes ce sont les gens de l’innovation [Ahl Al Bida’] qui interdisent d’une manière absolue les répliques : « délaissez les répliques ! C’est une perte de temps et ça empêche d’étudier ! ».

 

Mais les gens de la Sounna [Ahl As Sounna] ne l’interdisent pas de manière absolue.

 

Même s’ils disent cette expression d’une manière absolue à un moment précis la plupart du temps, ils veulent par là mon bien et me conseiller, nous savons cela par leurs situations et leurs paroles. 

 

Prenons par exemple Sheikh Mohammed Ibn Al ‘Outhaymine – qu’Alla lui fasse miséricorde, lorsqu’il dit à ses élèves, les gens de son pays et les musulmans : « ne vous préoccupez pas des répliques [Ar-Roudoud] », quelles est sa situation ?

 

Il est sur la Sounna, il appelle à elle, il défend ses partisans.

 

Sa situation explique sa parole ! 

 

Si par contre un ikhwani ou un sourouri, ou alors un tablighi te disait la même chose, que voudrait-il de toi ?

 

Il voudrait diffuser l’innovation, propager ses paroles et égarer les gens de la Sounna [Ahl As Sounna].

 

Avec ces deux exemples apparaît clairement que ceux qui interdisent les répliques [Ar-Roudoud] sont deux catégories de personnes.

 

-les gens de la Sounna [Ahl As Sounna], ceux-ci ne l’interdisent pas de manière absolue et leur but est clair.

 

-les gens de l’innovation [Ahl Al Bida’] : ceux-là l’interdisent de manière absolue ; ceux-là nous les connaissons. 

 

Nous les connaissons, il s’agit des frères musulmans [ ikhwan], les gens de la sourouriya Qutbiya, les gens du tabligh etc… 

 

Et nous connaissons ceux qui se constituent en divers partis politiques, nous les connaissons bien ! 

 

Si un partisan de ces gens là t’interdisait d’une manière absolue les répliques, alors saches que cette personne ne doit pas jouir de ta considération, il ne peut avoir de valeur à tes yeux ni même votre attention. 

 

Mais s’il fait parti des gens de la Sounna [Ahl As Sounna, c'est-à-dire « qu’il est sur quoi je suis aujourd'hui », alors son but est clair, Baraka Allah ou fikoum, son but est clair. 

 

«  الحد الفاصل بين الحق والباطل - Al Had Al Fassil bayna Al Haq oua Al Batil »

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 06:58
La règle d'or des ikhwans (vidéo)

La règle d'or des ikhwans : "On va collaborer ensemble sur les choses sur lesquelles on est d'accord et on va s'excuser sur les choses qui nous divisent".

 

...Même si c'est des questions de bases dans la religion !?

 

Le Tawhid ça nous divise ? On n’en parle pas. 

La Aquidah ça nous divise ? On n’en parle pas. 

Le manhaj ça nous divise ? On n’en parle pas. 

 

Qu'est ce qui nous unis ?... Les bons comportements, les belles valeurs... 

 

Ca ça nous unis avec tous les religions du monde !

 

Les Bouddhistes, les indous, les krichna, les adorateurs des rats, des vaches, des singes et des images, les adorateurs de la croix, les adorateurs des tombes, les adorateurs de rien, ceux qui adorent rien, qui croient à rien et tout ce qui sont sur autre que l'islam... 

 

Ca nous réunit avec tout le monde parce que tout le monde appellent à avoir un bon comportement et à être honnête et ne pas tuer, et ne pas mentir.

 

Ça c'est des valeurs universelles, ils disent.

 

Et nous donc on doit s'unir sur ça. 

 

Et le Tawhid et la Sunna et la Aquidah et les fondements de l'islam ça nous divise donc il faut laisser ça de côté il ne faut pas en parler.

 

Concentrons-nous sur les valeurs universelles !?

 

Imaginez si le prophète Mohammad (sallalahou 3alayhi wa sallam) à son époque était venu voir Quraich et leur a dit : "On va collaborer ensemble sur les choses sur lesquelles on est d'accord et on va s'excuser sur les choses sur lesquelles on est en désaccord". 

 

On est en désaccord sur les idoles ? On va s'excuser là-dessus ! 

On est en désaccord sur l'adoration ? On va s'excuser là-dessus ! 

 

On est en accord sur des aspect comme les valeurs universelles, on va s'unir la dessus ! 

 

Il n’y aurait pas eu de da'wa et Quraich.

Il n’y aurait pas eu de problème avec le prophète Mohammad (sallalahou 3alayhi wa sallam)

 

Ils auraient dit d'accord continu tu peux faire ce que tu veux !

 

On va pas t'empêcher du moment que tu nous laisse nos idoles, que tu critique pas nos idoles et que tu n'appelles pas au tawhid, on a pas de problème avec toi. 

 

C'est le contraire de la da'wa des prophètes !

 

 

Extrait de la conférénce : "La clarté du manhaj et son effet sur la da'wah"

 

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 06:43
L’attitude à adopter face à ceux qui ont insulté le prophète صلى الله عليه وسلم (audio-vidéo)

 

Question :

 

Votre Eminence [Sheikh], qu’Allah prolonge votre bienfaisance, une personne demande :

 

« Quel est votre conseil au sujet des personnes qui ont insulté le Prophète (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui), en se sont moqué de lui en le prenant en dérision?

Que devons-nous faire face à tout cela? »

 

Réponse :

 

[A propos de la réponse à cette question], nous avons déjà répondu à cette question à plusieurs reprises…

 

Quand à ceux qui ont insulté le Prophète (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui) et l’ont dénigré, il en résulte que cet acte n’est en rien quelque chose de nouveau, cela remonte même du temps du Prophète (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui).

 

Allah (djala oua ‘ala) a dit (traduction rapprochée) :

 

﴾ Et quand ils te voient, ils ne te prennent qu'en raillerie : "Est-ce là celui qu'Allah a envoyé comme Messager ? * Peu s'en est fallu qu'il ne nous égare de nos divinités, si ce n'était notre attachement patient à elles !" ﴿ [Sourate Al Fourqane - Versets 41 et 42]

 

Ils ont pris en dérision le Prophète et se sont moqués de lui, et ce depuis qu'Allah l'a envoyé.

 

Ils ne se sont pas contentés de faire cela uniquement à l'encontre de Muhammad (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui), mais ils ont agit ainsi avec tous les Prophètes ; ils les ont dénigrés, se sont moqués d'eux et ont assassiné ceux qu'ils ont réussi à assassiner.

 

En cela rien n'est surprenant, et il ne faut pas s'étonner que de tels actes émanent d'eux…

 

Tout cela n’est [à l’évidence], qu’une suite soutenue de la conduite qui caractérise les mécréants.

 

Mais, al hamdou li Allah, cela ne nuira en rien à Allah et au Prophète (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui), et n’affectera pas non plus la détermination des musulmans.

 

Au contraire, il en résulte de ce rejet [envers eux], une preuve que les musulmans, wa li Allah al hamd, connaissent [actuellement] un bien, une preuve que les musulmans se portent bien…et il semblerait d’ailleurs, que dans cela il y ait un profit, wa al hamdou li Allah.

 

(traduction rapprochée)

 

﴾Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien.﴿ [Sourate Al Baqara - Verset 216]

 

Les musulmans, à l'heure actuelle, se sont rassemblés autour de la défense du Prophète (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui), ils le défendent et cela deviendra, insha Allah, une cause de leur attachement à la Sounna et le délaissement des innovations et des choses inventées, et ceci s’apparente au bien, al hamdou li Allah (traduction rapprochée), « il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien ».

 

Quant à eux, ils ne portent aucunement préjudice au Prophète (paix et bénédictions d'Allah salut sur lui) (traduction rapprochée) :

 

﴾Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d'Allah et se sont mis dans le clan opposé au Messager après que le droit chemin leur fut clairement exposé, ne sauront nuire à Allah en quoi que ce soit. Il rendra vaines leurs œuvres.﴿ [Sourate Muhammad (47), Verset 32]

 

Le préjudice reviendra donc sur eux, oua al hamdou li Allah…

 

Le préjudice reviendra donc sur eux.

 

Fatawas n° 4876 - Sheikh Salih Ibn Fawzân Al Fawzân (Qu'Allah le préserve). 
Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy
copié de alghourabaa.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 05:47
Emigrer sans mahram, vers un pays mécréant

Question :

 

Je suis une soeur divorcée et je vie seule avec ma fille. 

 

Je souhaiterai faire la Hijra incha Allah en Angleterre car vivre l'islam en France est très difficile, mais je n'ai pas de mahram pour m'accompagner (car ils ont délaissés leurs obligations vis-à-vis de moi et de ma fille). 

 

Pour aller vivre en Angleterre je serais dans l'obligation de faire plusieurs allers-retours en attendant d'être totalement installées. 

 

Je ne pourrais pas déclarer mon départ définitif dans le pays où je vie actuellement (en France) par mesure de précaution pour toujours pouvoir bénéficier des droits, juste le temps de m'installer. 

 

Dans ma situation m'est-il permis de voyager seule ? 

 

Baraka Allah ou fikoum 

 

Réponse :

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Le Sheikh Djamel Al-Harithi (qu’Allah le préserve) répond : 

 

Pour la femme qui souhaite la Hijra sans mahram, ceci n’est permis que quand elle le fait d’un pays non musulmans vers un pays d’islam

 

Car certaines femmes au temps du prophète – paix et bénédictions d’Allah soient sur lui – se sont exilées sans mahram, d'une contrée de non musulmans vers une contrée musulmane (en l'occurrence Mekkah avant son ouverture vers Medinah).

 

Par contre, s'exiler d’un pays de koufr vers un autre pays de koufr, ceci n’est pas permis sauf avec un mahram.

 

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 27/04/1429 – 03/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite] 

copié de dourouss-abdelmalik.com

 

Cheikh Djamel Al-Harithi - الشيخ جمال بن فريحان الحارثي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 00:04
Diriger son lit vers la qibla (vidéo)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 00:00
Réveillez-vous !

Question :

 

on colporte parmi les jeunes des appels à rompre les liens avec certains pays mécréants et à boycotter leurs produits manufacturiers et alimentaires en raison de ce qui est diffusé comme paroles et images qui touchent à la personne du Prophète et à son honneur.

Quel est le comportement adéquat à adopter face à ces évènements ?

 

Réponse :

 

J’ai déjà répondu à cette question précédemment. Mais les musulmans ne peuvent se taire devant ces actes, se taire serait un crime et un signe de leur mort définitive. […]

 

Le droit du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’est pas que nous réprouvions cela uniquement par la parole ou le boycott, car nous sommes responsables du fait que les mécréants se moquent du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et de l’islam.

 

Nous sommes comme l’a décrit le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) à la fin des temps :

 

« Très bientôt, les différentes nations se ligueront et s'attaqueront à vous, comme se jettent un groupe d'affamés sur un plat garni. »

Nous dîmes : « Serait-ce en raison de notre faible nombre, ô Messager d'Allah ? »

Il répondit : « Vous serez au contraire très nombreux, mais aussi insignifiants que la broutille (Ghuthâ : paille, poussière, débris) portée par le torrent. » 

 

Nul doute que l’ignorance des musulmans, les nombreux égarements dans lesquels ils sont plongés, leur mauvais comportement, et les mauvais actes dont ils se sont rendus coupables ont amené les ennemis de l’islam à critiquer [ouvertement] le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et l’islam.

 

Lorsque les musulmans étaient sur l’islam véridique, où qu’ils aillent Allah ouvrait pour eux le cœur des gens et leur pays, car ils appliquaient l’islam comme Allah l’a révélé : croyances authentiques, œuvres conformes, véracité, respect du dépôt, bon comportement, tout cela attire et incite les gens à entrer en islam, sans contrainte.

 

Quant à nous, par nos actes nous défigurons l’islam et empêchons les gens d’y parvenir, et nous amenons les ennemis de l’islam à mépriser, dénigrer et se moquer de l’islam et du Prophète de l’islam (salallahu ‘alayhi wasalam). 

 

Et toutes les actions que l’on peut voir [ces jours-ci] sont la réaction de celui qui est dominé, mais cela ne suffit pas !

 

Il est nécessaire que les musulmans reviennent à l’islam et sortent de cette état regrettable que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a décrit comme étant un état de faiblesse extrême [Ghuthâ’iyah], ils doivent en sortir !

 

Ceci, s’il reste chez les musulmans un peu de pudeur, et le secours est auprès d’Allah, de même pour les bonimenteurs qui ont déformé l’islam, s’ils ont encore un peu de pudeur et de fierté pour le Prophète d’Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) et l’islam cela doit les amener à la sincérité envers Allah et l’attachement au Livre d’Allah et la Sunna du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Ils doivent suivre le Qur'ân d’une manière authentique, sur la voie du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et de ses nobles Compagnons.

 

Ils doivent se hâter et se presser à revenir vers Allah et sa religion véridique, qui est le remède que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) leur a présenté [pour sortir de cette situation de faiblesse] et que rien d’autre ne peut remplacer. 

 

Si tous les penseurs de la terre se réunissaient pour sortir les musulmans de cet état d’humiliation, de faiblesse et mépris que nous vivons, ils n’y parviendront pas, au contraire cela ne fera qu’augmenter l’épreuve.

 

Par Allah !

 

L’unique remède est de s’attacher au Coran et la Sunna.

 

Si ceux qui se moquent de l’islam nous voyaient sur l’islam authentique, il se pourrait qu’ils se repentent, reviennent à la vérité, regrettent ce qu’ils ont fait et embrassent l’islam.

 

Mais l’état des musulmans en Europe ou dans leurs pays encourage les mécréants à se moquer du Messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam), de la Communauté et de l’islam.

 

[Le boycott et autres mesures] est la moindre des choses que peuvent faire les musulmans, bien que cela peut n'avoir qu'un effet très limité sans causer de grand tort aux ennemis.

 

Mais c'est plutôt Allah qui domine les ennemis, les vainc, les humilie et les avilie.

 

Ce qui permettra [aux musulmans] d'atteindre le summum de la puissance, de l'honneur, de la fierté et de l'intimidation est de s'attacher fermement au coran et à la Sunna. 

 

Nous appelons tous les musulmans à craindre Allah, nous appelons les savants et les gouverneurs musulmans à se réveiller de leur sommeil, manquements et laxisme.

 

Revenir vers l’islam dans la croyance, la législation, la politique, le comportement.

 

Cela est très important et il n’est pas permis aux musulmans de rester dans cet état d’abaissement lamentable qui permet aux ennemis de mépriser l’islam et le Prophète de l’islam (salallahu ‘alayhi wasalam).

 

Il ne leur est pas permis de rester dans cet état : le Coran est clair et limpide, la Sunna est claire et limpide et les égarements sont également clairs.

 

Et il y a une opposition et une contradiction claire entre les croyances du Coran et la Sunna et la vie que mènent les musulmans.

 

Beaucoup de croyances sont d’un côté et la plupart des musulmans sont de l’autre côté.

 

Dans les pays musulmans, on adore les tombes, on y trouve des égarements, des innovations, la croyance en l’incarnation [Hulûl : Allah s’incarne dans les créatures], la croyance panthéiste [Wihdatu-l-Wujûd : Allah est partout], les appels à l’unicité des religions [toutes les religions sont similaires], la liberté d’en choisir librement une [au sein de l’état musulman et de l’afficher], à la démocratie et tout ce qui va diviser l’union des musulmans, comme si les solutions [aux problèmes] n’existaient qu’en Occident. 

 

[Ils prétendent] que les solutions et la réforme ne reposent que dans la démocratie et les élections.

 

En islam il n’y a rien de tout cela, cette vision des solutions n’existe pas en islam, elle n’est que celle de ceux qui combattent l’islam à travers les élections et trompent de nombreux musulmans insouciants et ignorants.

 

Toute les solutions, pour nous et les autres sont présentes dans le Coran (traduction rapprochée) :

 

« Nous n'avons rien omis dans le Livre (le Coran) »

 

L’islam appelle à la justice et la bienfaisance (traduction rapprochée) :

 

« Allah ordonne la justice et la bienfaisance »

« Allah n’est aucunement injuste »

 

Allah n’est injuste ni envers l’homme, ni la femme, ni le musulman, ni le mécréant. L’islam appelle à la justice parfaite, au meilleur comportement, aux croyances authentiques, et à tout le bien.

 

Et au contraire il rejette et refuse tout mal, et les imperfections dans les législations autres que celles de l’islam [Jâhiliyyah] d’orient ou d’occident.

 

L’imperfection, l’injustice, la transgression et la perversité sont dans les lois des hommes, ces croyances et principes éthiques qui émanent de leur intellect et de celui des démons.

 

Les solutions sont dans l’islam, dans le Livre d’Allah, la Sunna du Messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam), le force et la noblesse sont pour ceux qui croient en cette religion de vérité et en sont fiers.

 

Au contraire l’humiliation, la petitesse et le mépris sont pour ceux qui contredisent cette noble religion, car c’est la religion d’Allah, Sa Législation, Son commandement et Son interdiction, qu’il est interdit de contredire en quoi que ce soit. 

 

Je demande à Allah qu’il accorde aux musulmans un repentir sincère de cette situation dans laquelle ils vivent, qu’Il les guide vers la vérité, le bien, la droiture et toutes les choses qu’implique l’islam.

 

C’est en cela que résident la perfection, l’équité, la bienfaisance, la bonté et d’autres choses encore que nous ne pouvons toutes citer dans cette assise.

 

Beaucoup de gens savent cela, parmi les musulmans et non musulmans, même les mécréants connaissent les qualités de l’islam et ce qu’il contient, qu’Allah vous bénisse, car l’islam vient d’Allah.

 

Notre Seigneur possède les plus hauts degrés de perfection et Sa législation possède aussi les plus hauts attributs de perfection, elle ne contient ni injustice ni préjudice ni imperfection.

 

Elle est aux plus hauts degrés d’équité, de perfection et de tout ce qui peut élever l’homme dans cette vie et l’au-delà.

 

Traiter la situation de cette façon est une preuve de faiblesse, mais elle est proportionnelle à l'état des musulmans comme on le dit.

 

Le remède ne réside pas dans cette façon de faire.

 

Le remède - et c'est le plus adéquat - est de revenir à notre religion de vérité et que nous empruntions le chemin de la grandeur et de la puissance.

 

Si nous le faisions, ces gens ne pourraient en arriver à rabaisser le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam).

 

Nous demandons à Allah qu’Il accorde aux musulman de revenir pleinement [vers la religion], car c’est là le vrai remède. 

 

copié de salafs.com

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة