compteur de visite

Catégories

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:57
Être bon avec les non-musulmans pacifiques

Certes, l’Islâm nous enseigne la bonté et la mansuétude, être juste et loyale envers les gens quels qu’ils soient, et cela, aussi longtemps que le musulman(e) ne subit pas de leur part d’injustice ou d’agression.

 

L’un des principes fondateurs de l’Islâm est la justice, et le fait de faire preuve d’équité envers soi-même comme envers les gens ainsi que de respecter les droits de chacun.

 

Pour ce qui est des non-musulmans spécifiquement, Allâh – Djalla Wa ‘Ala – dit (traduction rapprochée) :

 

« Allâh ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allâh aime les équitables. » [1]

 

Ibn Kathîr précise dans son commentaire : 

 

« Ceci veut dire qu’il ne vous est pas interdit d’être bon envers les infidèles qui ne vous ont pas combattus dans votre religion, comme les femmes, les faibles parmi eux.

La bienfaisance est l’excellence envers eux, et être équitable est le fait de faire preuve de justice à leur égard. » [2].

 

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) a exhorté de manière générale les gens en disant à ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd : 

 

« Crains Allâh où que tu sois, fais suivre la mauvaise action par une bonne qui l’effacera, et comporte-toi bien avec les gens. » 

 

Ibn Rajab a expliqué de la parole « et comporte-toi bien avec les gens » que cela est une des parties de la piété.

 

La piété du musulman « ne sera jamais complète si ce n’est avec un bon comportement avec les gens. » - nous dit Ibn Rajab.

 

Car beaucoup de gens pensent que la piété « c’est le fait d’appliquer ses obligations à l’égard d’Allâh (seulement), sans appliquer ses obligations (droits) à l’égard de Ses adorateurs. » [3].

 

SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve) dit :

 

« qu’il faut faire preuve de bonté avec les gens dans son relationnel avec eux », avoir un bon comportement, parler convenablement et avec gentillesse, « car ceci participe à provoquer la mansuétude dans les cœurs ainsi que la bienveillance entre les gens. » 

 

Le bon comportement est un trait qualificatif louable accordé par Allâh à celui qu’Il veut parmi ses adorateurs [4].

 

Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a souligné dans son commentaire qu’il est recommandé - sur la base de ce hadîth - de se différencier des gens par le bon comportement.

 

Et s’il est demandé : 

 

« Se comporter avec les gens avec tristesse, ou dureté ou fermeté parfois, contredit-il ce hadîth ? » 

 

SHeikh a répondu que cela ne contredit pas ce hadîth.

 

Car « on adapte le comportement (ou les paroles) selon le contexte », et lorsqu’il y a une raison dans l’adoption de ce type de comportement, et bien tu l’adoptes. Et lorsque « la situation contraire le nécessite, et bien tu adoptes le comportement lié à la douceur et la délicatesse. »

 

Certes, le Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) a dit : 

 

« Certes Allâh est doux, et Il aime la douceur en toute affaire. » 

 

Et nous avons beaucoup d’exemples de cette douceur.

 

Comme ce Juif qui une fois est passé près du Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) en présence de son épouse ‘Aisha (radhiallâhu ‘anha), et qui dit au Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) : 

 

« Sâm ‘aleika Ô Muhammad ! » et le mot « Sâm » veut en réalité dire« Mort ».

 

Et ‘Aisha (radhiallâhu ‘anha) répondit à l’homme : 

 

« Que la mort et la malédiction soient sur toi ! ».

 

Mais le Prophète lui interdit cela, et il dit : 

 

« Certes Allâh est doux, et Il aime la douceur en toute affaire.

Et lorsque les Gens du Livre te saluent, répond simplement, et de même sur vous. » 

 

Et c’est Allâh qui assure la réussite [5].

 

[1] Coran, 60/8
[2] Al-Yassîr fî Ikhtissâr Tafsîr Ibn Kathîr, p.1805
[3] Djâmi’ ul-‘Ouloûm wal-Hikam de Ibn Rajab al-Hanbalî, p.219
[4] Al-Minhat ur-Rabâniyyah fî Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah de SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.171
[5] Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.223

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:45
Celui qui déprécie les compagnons رضي الله عنهم... (audio)

 

Question :

 

Quelle doit-être notre position à l'égard des Compagnons (Qu'Allah les agrée) et quelle doit-être notre position face à celui qui les déprécie ?

 

Réponse :

 

La croyance du musulman se traduit en aimant les Compagnons (Qu'Allah les agrée), en les respectant, en leur donnant de la considération, en les prenant pour exemple car ils sont les compagnons du Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui) car ils sont les meilleurs de cette communauté.

 

Le Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui) a dit:

 

"Les meilleurs d'entre vous sont ma génération, puis ceux qui viendront après, puis ceux qui viendront après."

 

Ils sont la meilleure des générations et la meilleure communauté et Allah les a complimenté dans Son Livre.

 

(traduction rapprochée)

 

{Mohammed est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation.} [Sourate Al-Fath, verset 29]

 

Tout ceci est pour les Compagnons !

 

(traductions rapprochées)

 

{Allah a accueilli le repentir du Prophète, celui des Emigrés et des Auxiliaires qui l’ont suivi à un moment difficile} [Sourate At-Tawbah, verset 117]

 

{Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L’agréent.} [Sourate At-Tawbah, verset 100]

 

{Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre. Il a su ce qu’il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche.} [Sourate Al-Fath, verset 18]

 

Le Prophète (Paix et Salut d'Allah sur Lui):

 

"N'insultez pas mes compagnons, N'insultez pas mes compagnons car par Celui qui détient mon âme dans Sa Main, si l'un de vous dépensait l'équivalent de la montagne de Ouhoud en or, cela ne vaudrait même pas l'équivalent du moud de l'un d'eux, ni même sa moitié."

 

La personne qui insulte les Compagnons est :

 

- soit quelqu'un qui a mécru en Allah et qui déteste les Compagnons à cause de sa mécréance et de son Shirk

 

- ou soit un hypocrite

 

Qu'Allah nous en préserve.

 

Il prétend être croyant alors qu'il cache dans son for intérieur la mécréance.

 

Nul n'insulte les compagnons hormis un mécréant ou un hypocrite et l'hypocrite est pire que le mécréant !

 

L'hypocrite est pire que le mécréant d'après la parole d'Allah Ta'âlâ (traduction rapprochée) :

 

{Certes les hypocrites seront au plus profond de l'enfer et tu ne leur trouveras jamais de secoureurs} [Sourate An-Nissâ, verset 145]

 

copié de sounnah-publication.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Compagnons et tabi'un - صحابة و التابعون
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:44
Explication des quatre fondements - Qawa'id al-arba'a (dossier)

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:43
Le meilleur temps pour s'acquitter de la 'omra (petit pèlerinage) est pendant le mois de ramadan

Question :

 

Est-il authentiquement rapporté qu'il y a un mérite particulier à la 'Omra accompli pendant les mois du Hadj (grand pèlerinage) qui diffère du mérite de la 'Omra accompli pendant les autres mois de l'année?

 

Réponse :

 

Le meilleur temps pour s'acquitter de la 'Omra est au cours du mois de Ramadân conformément à la parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : 

 

"La 'Omra accomplie au mois de Ramadân, équivaut (en rétribution) à un Hadj"

hadith dont l'authenticité est unanimement approuvée.

 

Selon une autre version d'Al-Boukhârî:

 

"... équivaut à un Hadj accompli avec moi"

 

et chez Mouslim: 

 

"... équivaut un Hadj ou à un Hadj avec moi"

 

Probablement, c'est-à-dire avec le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), ensuite la 'Omra au mois de Dhoul Qi`da, parce que le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait accompli toutes ses 'Omras pendant ce mois de Dhoul Qi'da, Allah (Gloire et Pureté à Lui) dit (traduction rapprochée) :

 

"En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle (à suivre)"

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 431-432)

copié de alifta.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Pélerinage - Omra - الحج والعمرة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:39
La main d'Allah (dossier)
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:38
Conseil à la ouma concernant le film infâme (vidéo)

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:28
Les châtiments liés aux péchés

Parmi les châtiments qu’entrainent les péchés, ce que rapporte Samura Ibn Jundub ( qu’Allah l’agrée ) :

 

« Le Prophète صلى الله عليه و سلم demandait souvent à ses Compagnons :

 

«  L’un de vous a-t-il fait un songe ?  »

On lui racontait alors ce qu’Allah voulait qu’on lui raconte.

Et il nous raconta un jour : « Deux visiteurs sont venus à moi cette nuit, et me dirent : En route.

 

Je suis donc parti avec eux, et nous sommes arrivé près d’un homme allongé a coté duquel se tenait un homme debout tenant un rocher, ce dernier jetait le rocher sur la tête du premier qui se fracassait, alors que le rocher roulait d’un autre coté.

L’homme debout suivait le rocher, le ramassait et ne revenait pas a sa place sans que la tête n’ait retrouvé sa forme initiale.

Il revenait alors et recommençait ce qu’il avait fait la première fois.

Je leur dis : Gloire à Allah ! qu’est-ce la ?

Ils me dirent : « En route, en route. »

 

Nous sommes donc repartis et nous sommes arrivé a un homme allongé sur le dos, tandis qu’un autre était debout a coté de lui avec un crochet en fer.

Il se plaçait d’un coté de son visage et lui arrachait la bouche jusqu’à la nuque, le nez jusqu’à la nuque, et l’œil jusqu’à la nuque.

Puis il passait de l’autre coté et agissait de même que pour la première moitié du visage.

Il n’en finissait pas de ce second coté que le premier avait retrouvé sa forme initiale.

Puis, il y revenait et agissait de même que pour la première fois.

Je leur dis : Gloire à Allah ! qui sont ces deux la ?

Ils me dirent : « En route, en route. »

 

Nous sommes donc repartis et nous sommes arrivé devant une sorte de four- il me semble qu’il a dit  : il montait de ce four des bruits confus et des voix-.

Nous avons regardé a l’intérieur et nous y avons vu des hommes et des femmes nus, une flamme leur venait d’en dessous, et lorsque cette flamme les touchait, ils hurlaient.

Je dis : Qui sont-ils ? Ils me dirent : « En route, en route. »

Nous sommes donc repartis et nous sommes arrivé à un fleuve – il me semble qu’il a dit qu’il était rouge comme le sang-.

Il y avait dans ce fleuve un homme qui nageait et sur la rive un homme qui avait près de lui une multitude de pierres.

Le nageur arrivait vers lui, ouvrait la bouche, et l’autre lui faisait avaler une pierre.

Ensuite le nageur repartait, puis il revenait vers lui.

Chaque fois qu’il se représentait l’homme de la rive lui ouvrait la bouche et lui faisait avaler une pierre.

Je leur dis : qui sont ces deux la ? Ils me dirent : « En route, en route. »

 

Nous sommes donc repartis et nous sommes arrivé à un homme à l’aspect hideux, ou a l’aspect le plus terrifiant que tu n’aies jamais vu.

Il avait près de lui un feu qu’il attisait et autour duquel il tournait.

Je leur dis :  qu’est-ce la ? Ils me dirent : « En route, en route. »

 

Nous sommes donc repartis et nous sommes arrivé dans un jardin à la végétation abondante et plein de toute sorte de fleurs de printemps.

Au milieux de ce jardin se tenait un homme très grand.

Je pouvais a peine voir sa tête tellement il était haut dans le ciel.

Il y avait autour de lui plus d’enfants que je n’en ai jamais vu.

Je  dis : qui sont-ils ? Ils me dirent : « En route, en route. »

 

Nous sommes donc repartis et nous sommes arrivé à un grand arbre, je n’en avait jamais vu d’aussi haut, ni d’aussi beau.

Ils me dirent :  » Grimpes sur cet arbre. »

Nous avons donc grimpé et somme arrivé à une cité dont les constructions étaient de briques d’or et d’argent.

Arrivés aux portes de la ville, nous demandâmes a entrer, et on nous ouvrit.

Nous avons alors rencontré des hommes aux corps dont la moitié était d’une beauté jamais vue, et l’autre d’une laideur exceptionnelle.

Les deux hommes leurs dirent : « Allez vous jeter dans cette rivière. »

C’était une rivière dont l’eau coulait, blanche comme le lait. Ils y plongèrent, puis revinrent a nous, et leur laideur avait disparu, et ils apparurent dans une grande beauté.

Ils me dirent : « Voici  le Jardin d’Eden, et la-bas se trouve ta demeure. »

 

Je levais les yeux et vis un palais comme un nuage blanc. Ils me dirent : « Voila ta demeure. » J

e leur dis: Que la bénédiction d’Allah doit sur vous ! Laissez-moi y entrer. I

ls me dirent : « Maintenant, non, mais tu y entreras. »

Je leur dis : Cette nuit j’ai vu des choses étranges.

Quelle est la signification de ce que j’ai vu ?

 

Ils me dirent : Nous allons t’expliquer :

 

Le premier homme auprès de qui tu est passé et dont on fendait le crane avec un rocher, est un homme qui apprenait le coran et ne l’appliquait pas, et dormait lors de la prière obligatoire.

 

L’homme auprès duquel tu est passé, et a qui on arrachait la bouche jusqu’à la nuque, le nez jusqu’à la nuque, et l’œil  jusqu’à la nuque, est un homme qui sortait de chez lui porteur d’un mensonge qui se répandait pour atteindre des contrées éloignées.

 

Les hommes et les femmes nus dans cette construction ressemblant a un four, sont les fornicateurs et fornicatrices.

 

Le nageur auquel on faisait avaler des pierres est celui qui consomme de l’usure.

 

L’homme à l’aspect hideux près du feux qu’il attisait et autour duquel il tournait, est Malik, le gardien de l’enfer.

 

L’homme très grand dans le jardin est Ibrahim.

 

Et les enfants autour de lui sont les enfants morts sur la saine nature.

 

Un musulman dit : « O messager d’Allah qu’en est-il des enfants des polythéistes ? »  

 

Le messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) répondit : « [on y trouve également] les enfants des polythéistes. »

 

Quant aux hommes dont la moitié du corps était plaisante et l’autre hideuse, ce sont des gens qui ont mélangé les œuvres pieuses et les péchés, et Allah leur a pardonné. »

 

Al-Bukhary (6640) et Muslim (2275)

 

Extrait de « Péchés et guérisons » d’Ibn Al-Qayyim

copié de salafiyah.fr

 

Imam Muhammad Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:12
À propos de Eric Younous (dossier)

As-Salamou 'alaykoum wa rahmatoullah !

 

J'ai vu que sur certains sites internet vers lesquels beaucoup de salafis francophones reviennent, il y avait des invitations à assister aux conférences du frère dénommé Eric Younous, étudiant à Médine.

 

Certains sites même mettent en ligne les audios et vidéos de ce frère.

 

Étant moi-même étudiant à Médine, je tiens juste à dire que le frère Eric Younous n'est pas connu pour s'asseoir aux cours des savants salafis, alors que cela fait des années qu'il est à Médine.

 

De plus, il s'associe dans la da'wa avec des gens des sectes "ikhwans  mouslimine"  (ou  plutôt "khouwwan  al-mouslimine" qui veut dire  "ceux  qui trahissent les musulmans" comme  les  appelle  cheikh Mohammed ibn  Hadi al-Madkhali) et  tablighs.

 

De  là, il ne convient pas d'assister à ses cours, ni de les écouter, ni de les propager, ni de lui faire de la publicité, et ce, jusqu'à ce qu'il rectifie son minhaj.

 

Surtout qu'il y a des erreurs graves et des ambiguïtés dans ses conférences et ses discours !

 

Ceci est dans son intérêt et dans l'intérêt des musulmans, car celui qui appelle à un égarement obtient, en plus de son propre péché, les péchés de tous ceux qui le suivent dans son égarement jusqu'au jour de la Résurrection, comme l'a mentionné le prophète Mohammed sallAllahou 'alayhi wa sallam.

 

Ensuite, chacun est responsable de ses actes !

 

Il y a d'autre choses que l'on pourrait dire mais je pense que ce que je viens de citer résume la situation de ce frère -qu'Allah le guide-.

 

Qu'Allah nous guide à la vérité, ainsi que tous ceux qui ont dévié du droit chemin : le chemin des salafs salihs !

 

Amin !

copié de ryadussalihin.org
 

Souleyman Abou 'Ali al-Gwadeloupi

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:05
Beau-père non musulman mahram ou pas ? (audio)

 

Question :

 

Une personne de France demande : Mes parents non musulmans sont divorcés.

Ma maman vit avec un homme non musulman depuis 15 ans sans mariage.

Ils souhaitent maintenant se marier. 

Est ce que cet homme devient un mahram pour moi et pourrai-je retirer mon voile devant lui ? 

 

Réponse :

 

Si cette personne se marie avec ta mère, il deviendra alors un mahram pour toi

 

Par contre, s'il ne fait que vivre avec elle sans mariage, cela ne fait pas de lui un mahram pour toi et il ne t'est pas permis de retirer ton voile devant lui.

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 13:58
La nécessité de se désolidariser des innovateurs

-Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 

 

 الْمَدِينَةُ حَرَمٌ فَمَنْ أَحْدَثَ فِيهَا حَدَثًا أَوْ آوَى مُحْدِثًا فَعَلَيْهِ لَعْنَةُ اللَّهِ وَالْمَلَائِكَةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ

 

"Quiconque innove ou héberge un innovateur à Médine, a sur lui la malédiction d'Allah, des anges et de toute l'humanité. "
(Al-Boukhari et Mouslim)

 

-Ibn 'Abbas -qu'Allah l'agrée- (m 68H) a dit : 

 

« En effet la chose la plus détestable auprès d'Allah est l'innovation. »

(Al-Bayhaqi dans « As-sounan Al-Koubra » 4/316)

 

-'Abdellah Ibn 'Omar -qu'Allah l'agrée- (m 84H) a dit : 

 

« Toute innovation est un égarement, même si la majorité des gens la voit comme une bonne chose. »

(Abou Shayma n°39)

 

-Qadi Abou Ya'la -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 333H) a dit : 

 

« Il y a consensus (Idjma') parmi les Sahabas et les Tabi'ins concernant la dissociation et le fait de se désolidariser des innovateurs. »

(« Hajroul-Moubtadi' » p32)

 

-Al-Qourtoubî -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 671) a dit :

 

« Et lorsque la dissociation des gens du pêché est établi, comme nous l'avons expliqué, alors éviter les gens des passions (El-Ahwa) et de l'innovation est plus important encore. »

(« Tafsiroul-Qourtoubi » 5/418)

 

-Al-Baghawi -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 535H) a dit : 

 

« Et les Sahabas, les Tabi'ins, leurs successeurs et les savants de la Sounna ont vécu et ils étaient d'accord et unis sur cela, et ils ont unanimement agréé le fait d'avoir de l'animosité envers les gens de l'innovation et le fait de les fuire. »

(« Sharous-Sounna » 1/227)

 

-Al-Baghawi -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a aussi dit : 

 

« Et le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- nous a informé à propos de la division de la communauté et de l'apparition des passions et des innovations dans celle-ci.

Et il a annoncé que la délivrance sera pour celui qui suit sa Sounna et la Sounna des ses Compagnons.

C'est pourquoi, il est nécessaire pour tout musulman, quand il voit un homme engagé dans les passions et l'innovation, qui y croit, et qui diminue la moindre chose de la Sounna, il est nécessaire pour lui de fuire cette personne, de se désolidariser d'elle et de la délaisser, morte ou vivante.

Il ne doit pas lui donner le Salam quand il la rencontre, ni lui répondre si elle le salue en premier jusqu'à ce que la personne abandonne les innovations et retourne à la vérité. »

(« Sharous-Sounna » 1/224)

 

-Ibn Qoudama -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 620H) a dit : 

 

« Les Salafs ont interdit le fait de s'asseoir avec les gens de l'innovation, de lire leurs livres et d'écouter leurs paroles. »

 

-Al-Hassan Al-Basrî -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 110H) a dit : 

 

« Ne vous asseyez pas avec les gens de l'innovation et des passions, ni ne débattez avec eux, ni ne les écoutez. »

(Ad-Dârimî dans son « Sounnan » 1/121 et Al-Lalika'i n°240)

 

-Al-Foudayl Ibn 'Iyad -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 187H) a dit :

 

« J'ai rencontré les meilleurs des gens de la Sounna et ils m'ont interdit d'accompagner les gens de l'innovation. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°267)

 

-Ibrahim Ibn Maysara -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 132 H) a dit : 

 

« Quiconque honore un innovateur a participé à la destruction de l'Islam. »

(Al-Lalika'i 1/39)

 

-Soufiyan Ath-Thawri -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 161H) a dit : 

 

« Quiconque écoute un innovateur a quitté la protection d'Allah et est livré à l'innovation. »

(Abou Nu'aym dans « Al-Hilya » 7/26 et Ibn Batta n°444)

 

-L'Imam Malik -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 179H) a dit : 

 

« Quelles mauvaises personnes que les gens de l'innovation ! Nous ne leur donnons pas le Salam. »

(« Sharous-Sounna » 1/227 de Al-Baghawi)

 

-Al-Foudayl Ibn 'Iyad -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 187H) a dit : 

 

« Quiconque s'assied avec une personne de l'innovation, fais attention à lui.

Quiconque s'assied avec une personne de l'innovation n'a pas reçu de sagesse.

J'aimerai qu'il y ai un mur de fer entre moi et la personne de l'innovation.

Manger avec un juif ou un chrétien m'est préférable au fait de manger avec une personne de l'innovation. »

(Al-Lalika'i n°1149)

 

-Al-Layth Ibn Sa'd -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 175H) a dit : 

 

« Si je vois une personne des passions marcher sur l'eau, je n'accepterai malgré cela rien d'elle. »

 

-Alors l'Imam Chafi'i -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

 

« Il n'est pas allé assez loin. Si je la vois voler dans les airs, je n'accepterai rien d'elle. »

(As-Souyouti dans « Al-Amr bil-Ittiba' wa-Nahi'anil-Ibtida' »)

 

-Aboul-Djawza -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 83H) a dit :

 

« Que les cochons habitent à côté de chez moi m'est préférable au fait que l'un d'eux (gens des passions) habite à coté de chez moi. »

(Shar Ousoulil-'Itiqad 1/131)

 

-Ibn 'Awn -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 150H) a dit :

 

« Quiconque s'assied avec un innovateur est pire qu'eux. »

(Ibn Batta dans « Al-Ibanatoul-Koubra » n°446)

 

-Al-Foudayl Ibn 'Iyad -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 187H) a dit : 

 

« Il n'est pas possible pour une personne de la Sounna de supporter une personne de l'innovation, sauf par hypocrisie. »

(Al-Lalika'i dans Shar Usoulil-'Itiqad n°266)

 

-'Abdellah Ibn 'Omar As-Sarkasi -Qu'Allah lui fasse miséricorde-, le savant de Khazar a dit : 

 

« J'ai mangé avec une personne de l'innovation et cela est parvenu aux oreilles d'Ibn Al-Moubarak -Qu'Allah lui fasse miséricorde- qui a dit : « Je ne lui parlerai plus pendant 30 jours. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°274)

 

-Lorsque que Souleymane At-Taymi -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 143H) devint malade, il pleura intensément et on lui demanda :

 

 « Pourquoi pleures tu ? Est-ce par appréhension de la mort ? ».

Il répondit : « Non, mais je suis passé devant un Qadari et je lui ai donné le Salam, et je crains que mon Seigneur ne m'en tienne rigueur. »

(Abou Nou'aym dans « Al-Hilya » 3/32 et Ibn Al-Jawzi dans « Talbis-Iblis » p 13-14)

 

-Isma'il At-Tousi -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : 

 

« Ibn Al-Moubarak -Qu'Allah lui fasse miséricorde- m'a dit : « Que ta compagnie sois celle des pauvres et des besogneux.

Et fais attention au fait de t'asseoir avec une personne de l'innovation. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°260)

 

-Al-Foudayl Ibn 'Iyad -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : 

 

« Ne t'assieds pas avec une personne de l'innovation, car je crains que les malédictions ne tombent sur toi. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°262)

 

-Abou Qilaba -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 104H) a dit : 

 

« Ne t'assieds pas avec eux, ni ne te mélanges avec eux car je crains qu'il ne te plonge dans leur égarement et te confondent au sujet de la plupart des choses que tu connais. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°244)

 

-Al-Foudayl Ibn 'Iyad -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

 

« Ne t'assieds pas avec une personne de l'innovation, Allah a rendu leurs actions futiles et leur a retiré la lumière de l'Islam de leur cœur. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°263)

 

-Il a aussi dit :

 

« Ne te sens pas en sécurité concernant ta religion avec une personne de l'innovation.

Ne le consulte pas dans tes affaires et ne t'assieds pas avec lui, car quiconque s'assied avec une personne de l'innovation, Allah lui fera hériter l'aveuglement. »

(Al-Lalika'i dans Shar Ousoulil-'Itiqad n°264)

 

-Ibn Hani An-Nissabori -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : 

 

« J'ai vu Abou 'Abdallah, signifiant l'Imam Ahmed Ibn Hanbal -Qu'Allah lui fasse miséricorde-, aller à la mosquée et un homme des sceptiques (innovateurs) lui donna le Salam. Il ne lui rendit pas son Salam, alors l'homme réitéra son Salam.

L'Imam Ahmed -Qu'Allah lui fasse miséricorde- le repoussa alors et ne lui rendit pas le Salam. »

(« Masa'il Imam Ahmed » de Ibn Hani An-Nissabori 2/153)

 

-Abou 'Othmane As-Sabouni -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 449H) a dit en parlant des Gens de la Sounna :

 

« Et ils évitent les gens de l'innovation et de l'égarement, ayant de l'animosité envers les gens de l'innovation et de l'ignorance.

Ils détestent les gens de l'innovation qui introduisent dans la religion ce qui n'en fait pas parti.

Ils ne les aiment pas, ils ne les accompagnent pas, ils n'écoutent pas leurs paroles, ni ne s'assoient à leurs côtés, ni ne débattent avec eux concernant la religion.

Ils protègent leurs oreilles du faux que les innovateurs transportent vers les oreilles et établissent dans les cœurs, détruisant les cœurs et corrompant les idées… »

(« Aqidatous-Salaf, Ashaboul-Hadith » p 99)

 

-Abou 'Othmane As-Sabouni -Qu'Allah lui fasse miséricorde- (m 449H) a dit :

 

« Et les caractéristiques et signes de l'innovation sur ces gens sont évidents et clairs.

Le plus apparent de ces signes est la sévérité de leur animosité et haine envers les rapporteurs de Hadiths du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-.

Le dédain et la méprise qu'ils en ont, les appelant Hashawiya (gens qui ne valent rien), Jahala (ignorant), Dhahiriya (littéraliste) et Moushabihha (ceux qui comparent Allah à Sa Création).

(Et cela) à cause de leur croyance envers les hadiths du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-.

Ils sont vides de toute science et la science est ce que shaytan leur donne, résultant de leurs intelligences corrompues, des souffles obscurs de leurs poitrines, des fausses notions de leurs cœurs vides de tout bien, leurs paroles et preuves vides de vérité et leurs doutes futiles et non justifiés. »

(« Aqidatous-salaf wa Ashaboul-Hadith » p 101-107)

 

-Ahmed Ibn Sinan Al-Qattan -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : 

 

« Il n'y pas un innovateur sur cette terre sans qu'il déteste les Ahloul Hadith (savants du hadith).

Ainsi quand une personne innove, la douceur du hadith lui est retiré du cœur. »

(Al-Khatib Al Baghdadi dans « Sharafou Ashabil-Hadith » p 73 avec une chaîne sahih, cité par Adh-Dhahabi dans « At-Tadhkira » 2/521 et « As-Siyar » 12/245)

 

-Mohammed Ibn Isma'il At-Tirmidhi -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

 

« Moi et Ahmed Ibn Al-Hassan At-Tirmidhi -Qu'Allah lui fasse miséricorde- étions avec le grand Imam Abou 'Abdellah Ahmed Ibn Hanbal -Qu'Allah lui fasse miséricorde-, et Ahmed Ibn Al-Hassan lui a dit :

 « O Abou 'Abdallah, les Gens du Hadith ont été mentionnés à Ibn 'Abi Qoutayla de la Mecque et il a dit : « Les Gens du Hadith sont des gens mauvais. »

Alors L'Imam Ahmed -Qu'Allah lui fasse miséricorde- se leva en essuyant la poussière de ses habits et dit : « Zindiq, Zindiq, Zindiq (c'est un hérétique) » et il s'en alla en répétant cela jusqu'à chez lui. »

(Al-Khatib Al Baghdadi dans « Sharafou Ashabil-Hadith » p74 , Ibn Al-Jawzi dans « Manaqib El-Imam Ahmed » p233, Ibn Abi Ya'la dans « Tabaqatoul-Hannabila » 1/38/270 et Adh-Dhahabi a mentionné cela dans « As-Siyar » 11/299)

 

-Al-Humaydi, le Shaykh de Al-Boukhari a dit :

 

" Par Allah, que je fasse la guerre contre ceux qui rejettent le hadith du Messager d’Allah (saw) m’est plus cher que de combattre (au Djihad) le même nombre de personnes non-musulmanes. "

[ Al-Harawi dans " Dhamm ul Kalam "]

 

-Ibn Al-Qayem a dit :

 

" Le djihad avec les preuves ( du livre et de la Sunna) et la langue est plus important que le Djihad avec l’épée ".

[ " Al-Djawab Us Sahih " 1/237 ]

 

copié de sounnadourous.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية