compteur de visite

Catégories

5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 04:56
L'heure qui précède la prière de l'aube est-elle considérée comme le troisième tiers de la nuit

Question :

 

L'heure qui précède la prière du fajr, fait-elle partie du dernier tiers de la nuit ?

 

Réponse :

 

L'heure qui précède le lever de la deuxième aube (vraie aube) et qui est ici estimée à soixante minutes fait partie du dernier tiers de la nuit et celle-ci est considérée comme la dernière heure du dernier tiers de la nuit puisque la nuit court du coucher du soleil jusqu'au lever de la deuxième aube.

 

Il a été authentiquement rapporté qu'Allah, L'Exalté, descend au ciel le plus proche de la terre à partir du dernier tiers de la nuit.

 

Al-Boukhârî a rapporté dans son Sahîh (Recueil de hadiths authentiques), Vol. 2 - page 47, d'après Abou Hourayra (Qu'Allah soit satisfait de lui) que le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :  

 

"Allah - qu'Il soit Béni et Exalté - descend chaque nuit au ciel le plus proche (de la terre), vers le dernier tiers de la nuit et dit : ''Qui M'invoque, pour que Je l'exauce ? Qui Me demande, pour que Je lui donne ? Qui implore Mon pardon, pour que Je lui pardonne?''

 

Il incombe donc à tout musulman et à toute musulmane de saisir les moments bénis et les moments où les invocations et les supplications sont exaucées pour se provisionner en bonnes œuvres et invoquer Allah pour ce qu'il souhaite parmi les bienfaits de cette vie et de l'au-delà.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 108)

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 20:19
«Lorsque arrive le mois de ramadan, les portes du paradis sont ouvertes et celles de l'enfer fermées, tandis que les démons sont enchaînés»

Interprétation intéressante d'Ibn Taymiyah du hadith :

 

"Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l'enfer fermées, tandis que les “ chayatines ” (démons) sont enchaînés ."

(Al-Bukhari et Muslim) 

 

Il est bien connu que le texte et le consensus établissent l'interdiction à la personne prenante part au jeune de manger, et de boire et d'avoir des relations sexuelles.

 

Il est authentiquement rapporté que le Prophète (salAllahu ' alayhi wa sallam) a dit : 

 

"Le diable court et circule dans le fils d'Adam comme le sang y court et y circule ."

(Al-Bukhari et Muslim) 

 

Sans aucun doute, le sang est produit en mangeant et en buvant; ainsi quand on mange ou boit, les conduits de Satan (les veines) s'élargissent.

 

Donc il est dit :

 

"resserrez les conduits par la faim."

 

Certains disent que c'est une narration (du Prophète (salAllahu ' alayhi wa sallam)). 

 

De la même façon que le Prophète (salAllahu ' alayhi wa sallam) a dit : 

 

"Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l'enfer fermées, tandis que les “ chayatines ” (démons) sont enchaînés ."

(Al-Bukhari et Musulman) 

 

Si ces conduits ont été contraints et les coeurs se sont précipités pour faire les bonnes actions par lesquelles les portes de Paradis sont ouvertes et abstenues de mauvais actes alors les diables sont enchaînés, donc leurs effets diminuent en raison de l'enchaînement.

 

Ils seront incapables de faire ce qu'ils ont l'habitude de faire dans les autres mois que celui du Ramadhan.

 

Le Messager d'Allah (salAllahu ' alayhi wa sallam) n'a pas dit qu'ils seraient tués ou qu'ils allés mourir.

 

Il a dit : "Enchaîné".

 

Le diable enchaîné peut causé un certain mal, mais son mal durant le mois de Ramadhan est plus faible que dans les autres mois.

 

Cela dépend de la perfection du jeune.

 

Ainsi, celui dont le jeune est parfait repousse le diable mieux que celui dont le jeune est imparfait.

 

C'est la sagesse derrière l'interdiction pour la personne prenant part au jeune de manger et de boire.

 

La décision est stable seulement sur ce qui est en accord avec cela. 

 

traduction approximative de "Haqiqatou-Siyam" 

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 00:04
Les oeuvres méritoires pendant le ramadan

Question :

 

Quelles sont les œuvres méritoires pendant le mois du ramadhân ?

 

En réponse :

 

Les œuvres méritoires pendant le mois du ramadhân sont nombreuses.

 

Voici les plus importantes :

 

-observer avec assiduité les rites prescrits :

 

prière,

jeûne,

etc.

 

-multiplier les œuvres surérogatoires :

 

lecture du Coran, 

 la prière du tarâwîh (au début de la nuit ndt.) 

 et du tahajjûd (à la fin de la nuit ndt.), 

 aumône, 

 retraite spirituelle, etc.

 

-et multiplier les formules de dhikr :

 

tasbîh (dire : subhâna Allah !),

tahlîl (dire : lâ ilâh illâ Allah !),

takbîr (dire : Allah akbar !).

 

C’est l’occasion de rester dans la mosquée pour se concentrer sur l’adoration.

 

En parallèle, il faut faire attention à tout ce qui annule ou altère le jeûne (mauvaise paroles, actes interdits ou déconseillés).

 

Extrait du livre : Fatâwa ramadhân

copié de ramadhan.af.org.sa

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 00:00
La situation des musulmans en Birmanie (vidéo)

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 23:59
L’état le plus honorable face à Allâh

Celui qui perd sa proximité avec Allâh en public pour la retrouver dans la solitude, est un homme sincère mais faible.

 

Celui qui la trouve en public et la perd dans la solitude a le cœur malade.

 

Celui qui la perd en public et dans la solitude a le cœur mort, privé de la miséricorde d’Allâh.

 

Et quant à celui qui la trouve en public et dans la solitude, c’est un homme qui aime vraiment Allâh d’un amour sincère et fort.

 

Celui dont la proximité avec Allâh vient dans la solitude ne l’augmentera que de cette manière.

 

Celui qui trouve la proximité d’Allâh parmi les hommes, en les aidant et en les conseillant ne l’augmentera que de cette manière.

 

Celui dont la proximité avec Allâh vient dans le fait de se conformer à ce qu’Allâh lui demande ou qu’il soit et quelle que soit la situation, l’augmentera plus encore que ce soit en public ou dans la solitude.

 

L’état le plus honorable est donc de ne choisir pour ta propre personne que la situation qu’Allâh a choisi pour toi et dans laquelle Il t’a mis.

Reste du côté de ce qu’Il attend de toi et non de ce que toi tu attends de Lui.

 

Kitab al-fawa’îd

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

 من فقد أنسه بالله بين الناس ووجده في الوحدة ؛ فهو صادق ضعيف

 ومن وجده بين الناس وفقده في الخلوة ؛ فهو معلول

ومن فقده بين الناس وفي الخلوة ؛ فهو ميت مطرود

ومن وجده في الخلوة وفي الناس ؛ فهو المحب الصادق القوي في حاله

ومن كان فتحه في الخلوة ؛ لم يكن مزيده إلآ منها

ومن كان فتحه بين الناس ونصحهم وإرشادهم ؛ كان مزيده معهم

ومن كان فتحه في وقولمحه مع مراد الله حيث أقامه وفي أي شيء استعمله ؛ كان مزيده في خلوته ومع الناس

فأشرف الأحوال أن لا تختار لنفسك حالة سوى ما يختاره لك ويقيمك فيه ؛ فكن مع مراد منك ، ولا تكن مع مرادك منه

 كتاب الفوائد

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 23:58
Le fait de dire : «سيدنا - sayidinâ» (notre maître)

Abdoulllah ibn achoukhaîr -qu’allah l’agrée- rapporta : 

 

« je faisais partie de la délégation de bani amir parti voir le prophète -paix et salut d’allah sur lui-, on lui dit : « tu es notre maitre » ( anta sayyidouna).

Il répondit  «  le maitre c’est allah tabaraka oua ta’ala » (assayyid allah tabaraka oua ta’ala).

On dit :   «  tu es le plus généreux et le plus puissant »

il nous dit  « dites ce que vous avez à dire et nous vous laissez pas influencés par shaytan ».

Hadith n°4806, rapporté par abou daoud avec une bonne chaine de transmission et par ahmad (4/24).

 

Anas -qu’allah l’agrée- rapporta que certains gens dirent :

 

« ô messager d’allah, tu es le meilleur de nous tous et le fils du meilleur de nous tous.

Ô notre maitre et le fils de notre maitre !

Il répondit : « ô gens dites ce que vous avez à dire et ne vous laisser tenter par shaytan, je suis mouhammad serviteur d’allah et son messager.

Je n’aime pas que vous m’éleviez au dessus du rang dans le quel allah -le puissant et le magnifique- m’a placé ».

ainsi que le hadith rapporté par an-nasa-ï avec une bonne chaine de transmission, par ahmad (2/99) et al hakim (al-moustadrak 1/125)

 

Dans kitab at-tawhid, sheikh mouhammed ibn ‘abd al-wahhab -qu’allah lui fasse miséricorde- met parmi les enseignements à tirer de ce chapitre bab ma dja’a fi himayati al- moustapha salla-llah allahi wa salam hima attawhid wa saddihi tourouq achirk (chapitre 66 dans l'édition française de dar as-salam), le sheikh mentionne donc :

 

-l’avertissement contre l’exagération

 

-ce qui convient à la pesonne de dire quand on la qualifie de sayyid (maitre)

 

-l’expression du prophète sallallahou 'alaihi wa sallam : « ne vous laissez pas influencer par chaytan» bien qu’ils ( les compagnons) n’aient dit que la vérité.

 

-son propos sallallahou 'alaihi wa sallam : « je n’aime pas que vous m’éleviez au-dessus de mon rang »

 

Dans fath al-majid, le sheikh abd ar-rahman ibn hassan al-sheikh explique ce chapitre en mettant l’accent sur le l’attitude que doit adopter celui qui fait l’objet d’éloges (al mamdouh) ainsi que celui fait les éloges (al madih) et met en garde contre l’exagération dans l’éloge qui peut mener au chirk.

 

Ensuite il dit : quant à la permission de qualifier un être humain de sayyid, il y a une divergence parmi les gens de science.

 

Ibn qayyim mentionne dans badai’ al-fawa-id que certains l’ont prohibé en s’appuyant sur le premier hadith cité plus haut.

 

D’autres l’ont permis en s’appuyant sur une parole du prophète salla-llah allahi wa salam qui s’adressant aux ansars, pour venir en aide à sa’d ibn mou’ad -qu’allah l’agrée- qui était blessé leur a dit :

 

« levez vous pour votre maitre » ( qoumou ila sayyidikoum) et ce compagnon était le chef de la tribu de aws.

 

Donc le plus visible est qu’il y a une différence entre seigneur et seigneur.

 

Source : kitaab at-tawhid

copié de sahab.fr

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 23:57
Donnez à ramadan son importance ! (vidéo)

Toutes les louanges sont pour Allah, nombreuses louanges bénites. J'atteste que nulle n'est en droit d'être adoré excepté Allah, Seul sans auncun associé.

Et je témoigne que Muhammad est Son esclave et Messager, prières et salutations sur Lui, sur Sa Famille, sur Ses Compagnons, et tout ceux qui le suive dans le bien jusqu'au jour du jugement.

 

Ô gens, vous avez été certes ombragé avec le généreux mois de Ramadhan et un magnifique moment.

 

Et cette Oummah (communauté) elle lui a été donné 5 choses spéciales qu'aucune autre Oummah n'a eu auparavant :

 

La première est l'odeur provenant de la bouche du jeûneur qui est plus douce pour Allah que l'odeur du parfum.

 

Cette odeur provenant de la bouche du jeûneur est la mauvaise haleine venant de l'estomac résultant d'un estomac vide de nourriture.

 

Cette odeur est plus douce pour Allah que l'odeur du parfum.

 

La deuxième chose est que les anges cherchent le pardon pour le jeûneur jusqu'à ce qu'il rompt son jeûne.

 

Ensuite, Allah embellit Son Paradis tous les jours et Il dit:

 

"Mes pieux serviteurs vont être soulagé de leurs maux, et se doivent de venir à toi (le Paradis)"

 

La chose suivante est que les plus mauvais démons sont enchaînés et ne sont pas capable de t'atteindre durant ce mois (Ramadhan) alors qu'ils peuvent en dehors de ce mois.

 

Et la dernière chose est que le croyant est pardonné dans la dernière nuit de Ramadhan.

 

Ce mois de Ramadhan : 

 

« quiconque le jeûne avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés passés lui seront pardonnés »  

[Hadith rapporté par al-Bukhari, Fath, no.37.]

 

« Et quiconque se tient en prière avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés passés lui seront pardonnés ».

 

Par cela, les portes du Paradis sont ouvertes et les portes de l'enfer fermées.

 

Il a été rapporté par al Boukhârî et Mouslim, de abou houreyra (qu'Allah l'agrée), que le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Allah a dit : "toutes les actions faites par le fils d’Adam sont pour lui Sauf le jeûne, car il est pour Moi et Je le récompenserais pour cela."

Et le jeûne est une protection, ce qui veut dire que c'est une protection des péchés et du feu de l'enfer.

Donc si tu es en train de jeûner, alors n'aie pas un comportement obscène et ne sois pas lourd et si quelqu'un t'insulte ou essaie de te frapper, alors dis : "Je suis en état de jeûne"

 

Et certes par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, l'odeur qui provient de la bouche du jeûneur est plus douce pour Allah que l'odeur du parfum.

 

Et le jeûneur a deux moment de joie.

 

Il aura deux moment de joies : Il sera heureux lorsqu'il va rompre son jeûne et sera heureux lorsqu'il rencontrera son Seigneur.

 

Quant à ce qu'il soit heureux lorsqu'il rompt son jeûne c'est dû à deux bienfaits :

 

-Le premier bienfait est le fait qu'Allah l'a guidé à jeûner et beaucoup de gens se sont égarés par conséquent ils ne jeûne pas.

 

-Quant au second bienfait venant d'Allah est parce qu'Allah leur a permis maintenant (après avoir rompu) de manger et boire et d'avoir des relations avec son épouse et autres choses qui ont été prohibé pour le jeûneur.

 

Quant au fait qu'il soit heureux lorsqu'il rencontre son Seigneur, c'est parce qu'il va trouver le bienfait éternel qu'il y a dans la demeure de la paix (dar-us-salam).

 

Et tel qu'est mentionné dans le sahih al Bukhârî, le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Certes il y a au Paradis une porte appelée Rayân. Celui qui jeûne passera par cette porte et nulle n'y entrera excepté eux. Et après y être entrés, elle se refermera et ne sera pas ouverte pour autre qu'eux." Ô Allah, nous te demandons que l'on fasse partie de ceux qui y entrerons. Ö Allah fais que l'on fasse partie de ceux qui y entrerons. Ô Allah fais que l'on fasse partie de ceux qui y entrerons.

 

Et le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Il y a 3 (types) de personnes dont leurs invocations ne sera jamais rejetées : Le jeûneur jusqu'à ce qu'il rompt son jeûne, l'imam juste, et l'invocation de l'oppressé.

Allah élève leurs invocations au-dessus des nuages et ouvre les portes des cieux pour elles et dira: "Par Ma force, je vous apporterais sûrement de l'aide même après un certain temps".

 

Serviteurs d'Allah, prenez avantage du mois de Ramadhan en faisant beaucoup d'adorations, en faisant beaucoup de prières et en lisant davantage le Qur'an, et d'être bienfaisant avec les créatures, votre corps et pardonnant aux gens car certes Allah aime ceux qui font du bien et Il pardonnera à ceux qui pardonnent aux autres.

 

Faites davantage sur 4 choses spécifiques.

 

Deux d'entre elles satisfont votre Seigneur, et deux d'entre elles que vous ne pourrez les faire sans ceux-la.

 

Quant aux deux choses qui satisfont votre Seigneur c'est de témoigner qu'il n'y a de divinité méritant d'être adoré excepté Allah seul, et rechercher Son pardon.

 

Et quant aux deux choses que vous ne pourrez faire sans cela c'est de demander à Allah le Paradis et de rechercher refuge auprès de Lui contre l'enfer.

 

Esclaves d'Allah préservez votre jeûne de tout ce qui peut diminuer la récompense et de ce qui va invalider le jeûne.

 

Préservez votre jeûne de la parole vaine et d'être obscène.

 

Et les faux témoignages sont toute paroles illicites.

 

Et l'acte faussé est chaque actes qui est illicite.

 

Donc, quiconque ne renonce pas aux faux témoignages et d'y oeuvrer avec et par ignorance, alors Allah n'a pas besoin à ce qu'ils renoncent à leur nourriture et boisson.

 

Et quiconque ne protège pas son jeûne de ce qu'Allah - Le Très-Haut - a rendu illicite, ils n'auront rien alors de leur jeûne, excepté la faim et la soif.

 

Restez à l'écart de la parole mensongère et honteuse, d'être fourbe et du mensonge.

 

Et rester loin de la médisance et la calomnie et de rester loin de cette musique illicite, et de rester loin de la parole vaine, ne le faites pas, ne l'écoute pas parce que tout cela diminue la récompense de votre jeûne.

 

Etablissez ce qu'Allah vous a rendu obligatoire, incluant l'éxécution de la salat à ses heures et faire la salat en congrégation et donner de bons conseils aux croyants, et ordonner le bien et interdire le mal car certes la sagesse derrière le jeûne et d'obtenir la piété (taqwa).

 

Allah l'exalté dit:

 

"Ô les croyants! On vous a prescrit as-siyam comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété," (sourate la vache 2 verset 183)

 

Efforcez-vous Ô Muslims dans la lecture du Quran, car en certes c'est la Parole d'Allah l'exalté.

 

Et c'est un honneur pour vous de le réciter et une récompense (est acquise à partir de la récitation).

 

Et en oeuvrant par elle, vous aurez une bonne vie et un bon rappel et pour chaque lettre que vous lisez vous aurez dix bonnes actions.

 

Et si vous passez par un verset de prosternation alors prosternez vous tout le temps, il peut être au cours de la nuit ou le jour.

 

Et faire takbir avant d'entrer dans la prosternation et dire alors durant la prosternation "Subhana Rabbi al-A'la" (gloire au Seigneur le très-haut) et faites les du'a que vous souhaitez.

 

Et si cela est facile pour vous, alors faites des du'a à partir des récits qui sont connues et sinon dites ce qui correspond à votre besoin.

 

Et quand tu te lèves de la prosternation ne sors pas sans faire le Takbir, ni donner salam (c.-à-dire le Taslim), sauf si vous faites Sujud dans la prière alors que vous avez à faire le Takbir quand vous faites Sujud ou lorsque vous faites un mouvement ascendant.

 

Ensuite, Ô Musulmans faites preuves de diligence dans la récitation du Livre d'Allah et d'écouter la Parole d'Allah l'exalté.

 

"Alif, Lam, Ra. (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que - par la permission de leur Seigneur - tu fasses sortir les gens des ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de louange. Allah, à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et malheur aux mécréants, pour un dur châtiment [qu’ils subiront].Ceux qui préfèrent la vie d’ici-bas à l’au-delà, obstruent [aux gens] le chemin d’Allah et cherchent à le rendre tortueux, ceux-là sont loin dans l’égarement." (sourate Ibrahim 14 versets 1 à 3)

 

Ô Allah donne-nous la capacité de profiter de notre temps avec des actes pieux.

Ô Allah protége-nous des mauvaises actions. 

Ô Allah, donne-nous le succès en ce que tu aimes et nous rende heureux, Seigneur de 'alamin (tout ce qui éxiste).

Ô Allah réalise pour nous de ce que nous espérons de cette vie ici-bas  et de l'au-delà.

Ô Allah, ne fais pas dévier nos coeurs après que tu nous as guidé et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi le Grand Donateur.

Et toutes les louanges appartiennent à Allah, Seigneur de 'alamin (tout ce qui existe).

Et que la paix et les bénédictions soient sur notre Prophète Muhammad, Sa Famille et tout Ses Compagnons.

 

Donnez à ramadan son importance ! (vidéo)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 23:56
Lire le coran pendant les menstrues et les lochies

Question :

 

Nous sommes des étudiantes, nous étudions à l’école des filles et pendant le cours de Coran, le professeur nous ordonnent de le lire alors que nous sommes indisposées, et comme nous avons honte d’en informer le professeur, nous le lisons quand même.

 

Cela est-il permis ?

 

Et si cela ne l’est pas, comment faire le jour de l’examen si on a nos règles ? 

 

Réponse :

 

Les savants ont divergé concernant la lecture du Coran des femmes en état de menstrues ou de lochies :

 

Un groupe de savants,

 

a proclamé l’interdiction de lire le Coran aux femmes en état de menstrues ou de lochies, en rendant leur cas similaire au cas de celui qui est en état d’impureté majeure, et ils ont dit qu’il est rapporté authentiquement que le Prophète, صلى الله عليه وسلم a interdit la lecture du Coran à celui qui est en état d’impureté majeure, car cela implique le ghousl (les grandes ablutions) et c’est le cas aussi des menstrues et des lochies.

 

Ils ont donc dit que la femme en état de menstrues ou de lochies ne peut pas lire le Coran jusqu’à ce qu’elle se purifie.

 

Ils ont également pris comme preuve un hadith rapporté par Ibnou ‘Oumar, qu’Allâh les agrée tous deux, qui dit :

 

«Que la femme en état de menstrues ou de lochies ne lit rien du Coran.»

 

Et d’autres gens de science,

 

ont dit que la femme en état de menstrues ou de lochies peut réciter le Coran par cœur, car cela dure longtemps, plusieurs jours, donc on ne peut pas rendre cet état similaire à l’impureté majeure, car celle-ci est de courte durée, car il peut se laver et lire le Coran après avoir terminé son besoin.

 

Mais ce n’est pas le cas pour la femme en état de menstrues ou de lochies.

 

Et ils ont dit du hadith cité par ceux qui interdisent la lecture aux femmes en état de menstrues ou de lochies que c’est un hadith faible, que les gens de science ont rendu faible, parce qu’il est rapporté par Isma’il bni ‘Ayyach des hijaziyyin, et ces récits là sont faibles (quand Isma’il bni ‘Ayyach rapporte des récits venant des hijaziyyin), et cet avis est le plus juste. 

Il est donc permis à la femme en état de menstrues ou de lochies de réciter le Coran par cœur, car c’est pour une longue durée et le fait de les rendre similaire à celui en état d’impureté majeure n’est pas juste.

 

Et donc il n’y a pas de problème à ce que l’étudiante récite le Coran, et de même pour l’enseignante durant l’examen ou en dehors, par cœur, sans toucher le Coran.

 

Et si une d’entre elles a besoin de lire le Coran à partir du Livre, qu’elle utilise des gants ou toutes autres choses permettant d’éviter le contact direct de ses doigts avec le Livre. 

 

Publié par assounnah.com

حكم مس الحائض للقرآن الكريم

إننا طالبات ندرس في مدرسة بنات وفي حصة القرآن الكريم يأمرنا الأستاذ بقراءة القرآن ونكون في حالة العذر، ونستحي أن نخبر الأستاذ فنقرأ مراعاة لذلك، فهل يجوز هذا؟ وإن كان لا يجوز فكيف نعمل أيام الامتحان إذا صادفتنا ونحن في حال الدورة الشهرية؟ 

اختلف العلماء رحمة الله عليهم في قراءة الحائض والنفساء للقرآن الكريم: فذهب جماعة من أهل العلم إلى تحريم ذلك وألحقوهما بالجنب، وقالوا: ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم ما أن الجنب لا يقرأ القرآن؛ لأن الجنابة حدث أكبر، والحيض مثل ذلك، والنفاس مثل ذلك فقالوا: لا تقرأ الحائض ولا النفساء حتى تطهرا، واحتجوا أيضا بحديث رواه الترمذي عن ابن عمر رضي الله عنهما قال

((لا تقرأ الحائض ولا الجنب شيئا من القرآن))

وذهب آخرون من أهل العلم إلى أنه يجوز للحائض والنفساء قراءة القرآن عن ظهر قلب؛ لأن مدتهما تطول أياما كثيرة فلا يصح قياسهما على الجنب؛ لأن مدته قصيرة؛ لأن في إمكانه إذا فرغ من حاجته أن يغتسل ويقرأ، أما الحائض والنفساء فليس في إمكانها ذلك، وقالوا في الحديث السابق الذي احتج به المانعون: إنه حديث ضعيف، ضعفه أهل العلم لكونه من رواية إسماعيل بن عياش عن الحجازيين وروايته عنهم ضعيفة، وهذا القول هو الصواب

فيجوز للحائض والنفساء قراءة القرآن عن ظهر قلب؛ لأن مدتهما تطول فقياسهما على الجنب غير صحيح، فعلى هذا لا بأس أن تقرأ الطالبة القرآن، وهكذا المدرسة في الامتحان وغير الامتحان عن ظهر قلب لا من المصحف

أما إن احتاجت إحداهن إلى القراءة من المصحف فلا حرج عليها بشرط أن يكون ذلك من وراء حائل كالقفازين ونحوهما

مجموع فتاوى و مقالات متنوعة الجزء السادس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 23:55
Imiter des lecteurs connus lors du tarawih

Question :

 

Certains imâms s’évertuent à l’occasion du tarâwîh à imiter des lecteurs connus en vue d’embellir leur récitation.

 

La question est la suivante :

 

Est-ce que genre de pratiques est légitime et autorisé ?   

 

En réponse :

 

Embellir sa récitation du Coran est tout à fait autorisé.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم l’a même ordonné.

 

Une nuit, il صلى الله عليه وسلم écouta la lecture d’Abû Mûsâ el Ash’arî qu’il صلى الله عليه وسلم appréciait.

 

Il صلى الله عليه وسلم le lui fit savoir en ces termes :

 

« On t’a doté des chants de la famille de Dâwûd. »

 

Il est donc légitimé d’imiter une belle récitation du Coran en vue d’embellir sa voix et de lire le Livre d’Allah.

 

Cette pratique est légitime à double titre ; déjà pour soit, mais aussi pour donner du tonus aux fidèles qui prient derrière.

 

Ils sont plus à même de rester attentif et concentrer à la lecture.

 

Allah octroie Ses bienfaits à qui Il veut, Lui dont les bienfaits sont immenses !

 

copié de ramadhan.af.org.sa

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 21:47
Les rapports conjugaux ayant lieu durant les jours du rattrapage du jeûne manqué du ramadan

Question :

 

Un homme était entrain d'accomplir un jeûne de compensation pour le jeûne de Ramadan manqué et ce au mois de Chawwâl 1410 H.

 

Alors, sa femme, qui ne jeûnait pas, s'est offerte à lui et il n'a pas pu se maîtriser.

 

Il a donc eu des relations intimes avec elle.

 

Donnez-nous une fatwa, qu'Allah vous rétribue.

 

Réponse :

 

Celui qui a rompu son jeûne, dans un mois autre que Ramadan, à cause de rapports intimes, doit effectuer un jeûne de compensation de cette journée.

 

Et il n'est pas tenu d'expier cela, car son rapport conjugal a eu lieu durant une journée extérieure à Ramadan.

 

De même, il doit se repentir de cet acte, ainsi que son épouse, car elle a été la cause de sa rupture de jeûne.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 10, Numéro de la page: 319)
La question 2 de la Fatwa numéro (13475)

 Traduit et publié par alifta.net

 

 

الجماع في نهار رمضان
س 2: شخص كان يقضي يومًا عليه من رمضان في شوال 1410هـ فتعرضت له زوجته وهي غير صائمة، فلم يتمالك حتى واقعها، أفتونا مأجورين؟
ج 2: يجب على من أفطر في غير رمضان بجماع أن يقضي بدل ذلك اليوم الذي أفسده بالجماع، ولا كفارة عليه؛ لأن جماعه لم يقع في رمضان، وعليك التوبة إلى الله من ذلك، وهكذا الزوجة عليها التوبة من ذلك لأنها تسببت في إفطارك
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 10، الصفحة رقم: 319)
السؤال الثاني من الفتوى رقم - 13475

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام