Réciter à voix haute ou basse durant le witr et qiyâm leyl ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Réciter à voix haute ou basse durant le witr et qiyâm leyl ? (audio)

Question : 

 

Est-il correct d'élever la voix lors de la récitation d'al-fâtiha et de la sourat qui la suit, durant la prière d'al-witr ? 

 

Réponse :

 

La sunna est d'élever la voix.

 

La sunna durant la prière nocturne, est d'élever la voix, concernant le witr et autre, la sunna est d'élever la voix.

 

Et quiconque récite à voix basse, il n'y a pas de mal.

 

Et s'il récite à voix haute durant le witr, durant sa prière nocturne, cela est meilleur.

 

Tout comme on récite à voix haute durant la première et deuxième (rak3a) de l'3ichâ', et durant la première et deuxième de maghreb.

 

Tout cela est sunna et légiféré.

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام et les compagnons récitaient à voix haute.

 

Il n'y a aucun mal à cela.

 

Mais la récitation à voix haute ne doit causer du tort à personne.

 

S'il y a autour de lui des prieurs, ou des gens qui dorment, qu'il ne leur cause pas du tort.

 

Mais plutôt qu'il récite d'une voix haute ne nuisant à personne.

 

Si réciter à voix basse permet à son cœur plus d'humilité et est plus propice à l'impacter par sa récitation, alors il récite à voix basse.

 

Et si réciter à voix haute permet à son cœur plus d'humilité et lui est plus bénéfique, alors il récite à voix haute. 

 

Quoi qu'il en soit, réciter à voix haute est légiféré, et réciter à voix basse est permis.

 

Mais à condition qu'il ne nuise à personne dans la récitation à voix haute.

 

Naam. 

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

السؤال : أيضًا يقول: هل يصح أن يجهر بقراءة الفاتحة، وسورة بعدها في صلاة الوتر؟ 

الجواب : السنة الجهر، السنة في صلاة الليل الجهر، في الوتر وغيره، السنة الجهر، ومن أسر فلا حرج، فإذا جهر في الوتر، في تهجده بالليل، كان ذلك أفضل، كما يجهر في الأولى والثانية في العشاء، في الأولى والثانية من المغرب، كل هذا مسنون مشروع، وإذا تهجد بالليل، كان النبي يجهر عليه الصلاة والسلام، وكان الصحابة يجهرون، فلا حرج في ذلك، لكن يكون جهرًا لا يؤذي أحدًا، إذا كان حوله مصلون، أو حوله نيام، لا يؤذيهم، بل يجهر جهرًا لا يؤذي أحدًا، وإذا كان سره أخشع لقلبه، وأقرب إلى تأثره بقراءته؛ أسر، وإذا كان جهره أخشع لقلبه، وأنفع له؛ جهر، وبكل حال فالجهر مشروع، والسر جائز، ولكن بشرط أن لا يؤذي أحدًا في الجهر. نعم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Remédier à la dureté du cœur (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Remédier à la dureté du cœur (audio)

Question :

 

Si l'individu a une dureté dans son cœur, quelles sont les choses permettant d'attendrir le cœur ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas meilleur ni plus impératif que le noble Qur'ân.

 

Il est ce qui attendrit les cœurs.

 

Allâh جل وعلا a dit (traduction rapprochée) :

 

"ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allâh ». Certes, c'est par l'évocation d'Allâh que les cœurs se tranquillisent" (1)

 

Ce qui attendrit donc les cœurs, c'est le Qur'ân, celui que si Allâh l'avait fait descendre  (traduction rapprochée) :

 

"sur une montagne, tu l'aurais vu s'humilier et se fendre par crainte d'Allâh" (2)

 

Et de même concernant la fréquentation des vertueux, l'écoute du Qur'ân, l'écoute d'exhortations et de rappels, cela fait partie de ce qui attendrit les cœurs.

 

Ndlt :
(1) Ar-Ra3d, v28
(2) Al-Hashr, v21

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

السؤال : اذا كان الانسان عنده قسوة في قلبه.. فأي الأمور التي تلين من قسوة القلب؟

الاحابة : الجواب: لا أحسن ولا ألزم من القرآن الكريم هو الذي يلين القلوب قال الله جل وعلا

الَّذِينَ آمَنُوا وَتَطْمَئِنُّ قُلُوبُهُمْ بِذِكْرِ اللَّهِ أَلا بِذِكْرِ اللَّهِ تَطْمَئِنُّ الْقُلُوبُ

فالذي يلين القلوب هو القرآن الذي لو أنزله الله

عَلَى جَبَلٍ لَرَأَيْتَهُ خَاشِعاً مُتَصَدِّعاً مِنْ خَشْيَةِ اللَّهِ

، وكذلك مجالسة الصالحين والاستماع للقرآن والاستماع للوعظ والتذكير هذا مما يلين القلوب

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

Le jugement de poser le Coran sur le sol

Publié le par 3ilm.char3i

Le jugement de poser le Coran sur le sol

Question :

 

Quel est le jugement de poser le noble qur'an sur le sol que ce soit pour une courte ou longue durée ?

 

Et est-il obligatoire de le placer à un endroit surélevé d'au minimum un empan par rapport au sol ?

 

Réponse :

 

Le poser à un endroit surélevé est meilleur ; à l'instar de la chaise, de l'étagère murale ou d'une autre chose semblable à cela parmi ce qui le rehaussera par rapport au sol.

 

Et si elle (la personne) l'a posé à même le sol par nécessité et non pas par mépris, et sur une terre pure, il n'y aura alors pas de mal in châa Allâh ; à l'exemple du cas où elle prierait sans avoir à sa proximité un endroit surélevé, ou du cas où elle effectuerait une prosternation de récitation : je ne vois pas de mal en cela. 

 

Il est cependant plus prudent de le poser sur une chaise, un oreiller ou une autre chose semblable à cela, ou (même) sur une étagère.

 

En effet, il a été rapporté que, lorsque les Juifs avaient renié la lapidation, le Prophète صلى الله عليه وسلم avait réclamé la Thora et une chaise sur laquelle fut posée la Thora.

 

Il صلى الله عليه وسلم ordonna de feuilleter la Thora jusqu'à ce qu'ils trouvèrent le verset prouvant (l'existence de) la lapidation et, donc, le mensonge des Juifs. 

 

Par conséquent, si poser la Thora sur une chaise est légiféré pour ce qu'elle contient comme paroles d'Allâh, alors le qur'an est plus à même d'être placé sur une chaise car il a plus de mérite que la Thora. 

 

En conclusion : Poser le qur'an à un endroit surélevé, à l'instar d'une chaise, d'un bicht [1] - rassemblé et enroulé sur lequel il serait placé, d'une étagère ou d'un renfoncement mural, est meilleur ; et c'est ce qui est convenable.

 

Il y a (certes) par cela une élévation et un anoblissement du qur'an, et un respect de la parole d'Allâh.

 

Et nous ne connaissons pas de preuves interdisant le fait de poser le qur'an sur un sol pur et bon en cas de besoin. 

 

[1] : vêtement, semblable à une cape, porté par les hommes. 

 

Majmou3 al fatâwâ, 9/288. 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

س : ما حكم وضع القرآن الكريم على الأرض لفترة قصيرة أو طويلة، وهل يجب وضعه في مكان مرتقع عن الأرض بمقدار شبر على الأقل؟

ج : وضعه على محل مرتفع أفضل مثل الكرسي أو الرف في الجدار ونحو ذلك مما يكون مرفوعا به عن الأرض وإن وضعه على الأرض للحاجة لا لقصد الامتهان على أرض طاهرة بسبب الحاجة لذلك ككونه يصلي وليس عنده محل مرتفع أو أراد السجود للتلاوة فلا حرج في ذلك إن شاء الله ولا أعلم بأسا في ذلك، لكنه إذا وضعه على كرسي أو على وسادة ونحو ذلك أو في رف كان ذلك أحوط، فقد ثبت عنه صلى الله عليه وسلم عندما طلب التوراة لمراجعتها بسبب إنكار اليهود حد الرجم طلب التوراة وطلب كرسيا ووضعت التوراة عليه وأمر من يراجع التوراة حتى وجدوا الآية الدالة على الرجم وعلى كذب اليهود، فإذا كانت التوراة يشرع وضعها على كرسي لما فيها من كلام الله سبحانه فالقرآن أولى بأن يوضع على الكرسي لأنه أفضل من التوراة.
والخلاصة: أن وضع القرآن على محل مرتفع ككرسي، أو بشت مجموع ملفوف يوضع فوقه، أو رف في جدار أو فرجة هو الأولى والذي ينبغي، وفيه رفع للقرآن وتعظيم له واحترام لكلام الله، ولا نعلم دليلا يمنع من وضع القرآن فوق الأرض الطاهرة الطيبة عند الحاجة لذلك

مجموع فتاوى الشيخ ابن باز رحمه الله ج٩ ص٢٨٨

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Si seulement je n'avais pas pris untel pour ami ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Si seulement je n'avais pas pris untel pour ami ! (audio)

وَيَوۡمَ يَعَضُّ ٱلظَّالِمُ عَلَىٰ يَدَيۡهِ يَقُولُ يَـٰلَيۡتَنِى ٱتَّخَذۡتُ مَعَ ٱلرَّسُولِ سَبِيلاً۬ (٢٧

 يَـٰوَيۡلَتَىٰ لَيۡتَنِى لَمۡ أَتَّخِذۡ فُلَانًا خَلِيلاً۬ (٢٨

 لَّقَدۡ أَضَلَّنِى عَنِ ٱلذِّڪۡرِ بَعۡدَ إِذۡ جَآءَنِى‌ۗ وَڪَانَ ٱلشَّيۡطَـٰنُ لِلۡإِنسَـٰنِ خَذُولاً۬ (٢٩

سُوۡرَةُ الفُرقان

 

(traduction rapprochée)

 

"Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira: «[Hélas pour moi!] Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager!... * Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris «un tel» pour ami!... * Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu». Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté)." (sourate Al-Furqân versets 27 à 29)

Le vil camarade, le mauvais ami et compagnon, est un fléau et une calamité pour celui qui le fréquente.

 

Et l'individu regrettera amèrement le Jour de la Résurrection d'avoir côtoyé ces mauvaises fréquentations et vils compagnons.

 

Et autrefois, le mauvais compagnon était un camarade que tu voyais en personne en face de toi, il te tenait compagnie, discutait avec toi et t'attirait vers ce qu'il avait.

 

Tandis que de nos jours, nous constatons une chose nouvelle qui n'existait pas dans l'histoire antérieure de l'humanité : la fréquentation des appareils modernes.

 

Cette compagnie n'existait pas auparavant. 

 

Ô combien de gens regretteront d'avoir eu pour compagnie ces appareils et de les avoir côtoyés !

 

J'entends par là : ceux à qui la réussite n'a pas été accordée d'utiliser ces appareils dans le bien et l'intérêt et qui se sont mis, à travers ces derniers, à consulter les sites du mal, de la dépravation, de la vilenie, de la turpitude, des passions illicites et des débauches.

 

Et ils contiennent des vallées et des dédales fort périlleux par lesquels ont péri maintes et maintes gens.

 

Certaines personnes ont apostasié, certaines ont dévié dans leur croyance, leur conduite, leur moralité, leur interaction, à cause de la compagnie de cet appareil et leur assiduité à regarder et écouter ce qu'elles renferment comme mal et corruption.

 

Quant à celui à qui Allâh a accordé la réussite de l'employer dans le bien, alors il s'agit là d'une grâce d'Allâh.

 

Il s'agit d'un bienfait dont Allâh l'a gratifié, que d'avoir préservé sa vue, son ouïe et son esprit du fait qu'y adhère un quelconque mal contenu dans ces appareils qui en comportent beaucoup.

 

J'implore Allâh en cette heure bénie par Ses plus beaux noms et Ses attributs les plus éminents, Lui Allâh en dehors Duquel nulle divinité ne mérite d'être adorée, de me préserver ainsi que vous et nos descendances du mal et de la dépravation contenus dans ces appareils.

 

Car Il est certes, Celui qui entend bien l'invocation et le plus digne d'espérance. Il nous suffit assurément et est Notre meilleur garant.

 

"Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris «un tel» pour ami !... Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu»."

 

Je reviens une fois encore à la souffrance des coeurs infligée par ces appareils.

 

Combien diront cette parole : "Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu" ?

 

Combien ces appareils font-ils manquer de prières, d'obéissances, d'obligations, de devoirs, de droits considérable ?

 

Combien ont-ils fait périr de personnes et les ont détournées du rappel d'Allâh et les ont occupées dans des divertissements illicites, des distractions futiles et des attachements factices qui ont gravement nui aux gens ?

 

"Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu». Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté)."

 

Derrière tout cela, il y a Shaytân qu'Allâh nous en protège ainsi que nos descendances.

 

Il éloigne activement les gens et a trouvé dans ces appareils un grand objectif pour lui.

 

Et combien a-t-il détourné par leur biais de créatures de la religion d'Allâh et les en a écartées ?

 

[... ndt : Passage non traduit mais résumé :

Cheikh explique que dans le verset, l'ami en question n'a pas été désigné nommément pour englober les personnalités diverses et variées susceptibles d'être suivies.

$Puis il reprend :]

 

Et est inclus dans "untel"... ? Finissez (la phrase) [ndt : shaykh s'adresse aux étudiants présents].

 

Les appareils !

 

Tout particulièrement les portes du mal qu'ils renferment.

 

Sharh ar-risâlah at-tabûkiyyah - شرح الرسالة التبوكية - Cours 7 - 15e min env.

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Les jeunes de cette époque ont besoin de votre clémence ô gens de bien (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Les jeunes de cette époque ont besoin de votre clémence ô gens de bien (audio-vidéo)

Hadîth :

 

"Un jeune homme est venu voir le Prophète صلى الله عليه وسلم et lui dit : "Permets-moi la fornication." 

Les gens se sont alors retournés et lui ont crié dessus.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui dit : "Approche", il s’approcha, puis il lui dit : "Assieds-toi".

Puis il lui dit : "Voudrais-tu cela pour ta mère ?"

Il dit : "Non, par Allâh qui accepterait cela pour sa mère."

Il dit : "Voudrais-tu cela pour ta fille ?"

Il dit : "Non, par Allâh qui accepterait cela pour sa fille."

Il dit : "Voudrais-tu cela pour ta sœur ?"

Il dit : "Non, par Allâh qui accepterait cela pour sa sœur."

Il dit : "Voudrais-tu cela pour ta tante maternelle ?"

Il dit : "Non, par Allâh qui accepterait cela pour sa tante maternelle."

Il dit : "Voudrais-tu cela pour ta tante paternelle ?"

Il dit : "Von, par Allâh qui accepterait cela pour sa tante paternelle."

Puis le Prophète صلى الله عليه وسلم posa sa main sur lui et dit : "Ô Allâh, pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe". 

Abu Umama dit : Après cela, ce jeune ne se détournait plus."

Cheikh AbderRazzâq Al Abbâd :

 

Puis, le loyal conseilleur صلى الله عليه وسلم, envoyé comme miséricorde à l’univers, posa sa main sur la poitrine de ce jeune homme et dit :

 

اللَّهُمَّ اغْفِرْ ذَنْبَهُ ، وَطَهِّرْ قَلْبَهُ ، وَحَصِّنْ فَرْجَهُ

 

"Ô Allâh, pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe". 

 

Voici trois invocations, notez les, apprenez les, accordez leur grand intérêt :

 

"Ô Allâh, pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe". 

 

Je dis de les noter et de les mémoriser car les jeunes d’aujourd’hui sont dans une époque de tentation. 

 

Je ne pense pas que ce jeune homme qui était à l’époque du Prophète صلى الله عليه وسلم se soit trouvé face à des tentations similaires à celles que les jeunes rencontrent en cette époque.

 

C’est pourquoi, le jeune a besoin en cette époque que les gens de bien soient miséricordieux à son égard, qu’ils soient bienveillants, qu’ils soient compatissants envers lui, qu’ils invoquent sincèrement en sa faveur, une invocation émanant du cœur, l’invocation du père envers son enfant est exaucée, l’invocation de la mère envers son enfant est exaucée.

 

Qu’un père ne dise pas contre son enfant : "Qu’Allâh l’avilisse ou qu’Allâh l’enlaidisse ou qu’Allâh le maudisse".

 

Qu’il n’aide pas satan contre son enfant.

 

Les jeunes ont besoin de clémence, celle du père, de la mère, des proches, des camarades, des amis.

 

Les jeunes ont besoin de ces invocations sincères, émanant de cœurs sincères, espérant ce qu’il y a auprès d’Allâh سبحانه وتعالى :

 

"pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe". 

 

Ce jeune, à l’époque du Prophète صلى الله عليه وسلم, suite à ce conseil, à cette clémence, à cette invocation émanant de lui صلى الله عليه وسلم, se releva et il n’avait plus rien dans son cœur.

 

Le désir avait disparu de son cœur.

 

Il se releva et il se trouvait plus dans son cœur la moindre envie pour cette chose à laquelle les cœurs s’accrochent et pour laquelle grande est la fascination.

 

Il se releva n’ayant plus rien dans son cœur.

 

Trois choses que sont la clémence, la bonne façon de prodiguer le conseil et la sincérité dans l’invocation, et dont les fruits sont vraiment grandioses.

 

Par Allâh, les jeunes ont besoin de personnes qui soient douces avec eux, qui soient sincères dans les invocations faites pour eux, qui soient bonnes dans la manière de leur prodiguer le conseil et de les éclairer, qui n’aident pas satan contre eux.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم, dans un cas similaire, avait dit : "N’aidez pas satan contre votre frère", lorsqu’il avait été dit : "qu’Allâh l’avilisse, qu’Allâh le maudisse".

 

Il avait dit : "N’aidez pas satan contre votre frère" : il avait orienté vers le fait de dire "qu’Allâh te fasse miséricorde, qu’Allâh te pardonne".

 

Il avait orienté vers le fait d’invoquer pour lui.

 

En conclusion, ces sens que le Prophète صلى الله عليه وسلم a largement exposés, poussent le cœur à se réveiller.

 

"Voudrais-tu cela pour ta mère. Voudrais-tu cela pour ta fille ? Voudrais-tu cela pour ta sœur ?" etc, cela éveille fortement le cœur.

 

Si l’éclaircissement est accompagné d’un conseil prodigué de la bonne manière, d’une invocation sincère à Allâh سبحانه وتعالى alors des fruits sensationnels et bénis en émergeront.

 

La réussite, la droiture des cœurs et la purification de l’âme sont entre les mains d’Allâh سبحانه وتعالى, Il سبحانه وتعالى guide qui Il veut vers un chemin droit.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Déclarer la rupture des liens de parenté... ?! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Déclarer la rupture des liens de parenté... ?! (audio)

Il est stupéfiant de voir une fratrie, des frères et soeurs, dont les parents représentaient la colonne vertébrale assurant la cohésion de cette famille et un socle inébranlable auprès duquel les enfants se réfugiaient ;

Dès l'instant où le père ou la mère décède, les voir se quereller impudemment, élever l'étendard de satan, déclarer la rupture des liens de parenté, se combattre, éprouver de l'animosité les uns envers les autres, se jalouser, peut-être même pour les vanités de ce bas-monde... 

 

Par Allâh, comme c'est étonnant alors que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La forme de bienfaisance la plus éminente est que la personne entretienne les liens avec ceux que son père affectionne."

 

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Il me vient à l'idée de ne plus fréquenter les gens... Qu'en penses-tu ?

Publié le par 3ilm.char3i

Il me vient à l'idée de ne plus fréquenter les gens... Qu'en penses-tu ?

lbn Abî Dunya a rapporté d‘après ‘Abd Al-Wahhâb ben Al-Ward qui a dit :

 

Un homme vint trouver Wahb ben Mounabbih et dit :

 

"Il me vient à l'idée de ne plus fréquenter les gens. Qu'en penses-tu ?"

 

"N'agis pas ainsi. Les gens ne peuvent pas se passer de toi et tu ne peux pas te passer d'eux.

Tu as besoin d'eux et ils ont besoin de toi.

Cependant, sois parmi eux sourd et entendant, aveugle et voyant, silencieux et disert".

 

La finesse dans les rapports avec les gens (Page 21)

Traduit par عبد المالك الحامدي - @abouimrane7

 Publié par 3ilmchar3i.net

  عن الوهاب بن الورد ، قال : جاء رجل إلى وهب بن منبه فقال

إني قد حدثت نفسي أن لا أخالط الناس ، فما ترى ؟

قال : لا تفعل ; إنه لا بد لك من الناس ، ولا بد لهم منك ، ولهم إليك حوائج ولك نحوها ; ولكن كن فيهم أصم سميعا ، أعمى بصيرا ، سكوتا نطوقا

مداراة الناس

Ibn Abî Dunya - عبد الله محمد عبيد البغدادي أبو بكر ابن أبي الدنيا

Partager cet article

C’est vers Allâh que tu te diriges, que ce soit aujourd’hui ou demain (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

C’est vers Allâh que tu te diriges, que ce soit aujourd’hui ou demain (audio-vidéo)

C’est vers Allâh que toi, tu te diriges.

 

Que ce soit aujourd’hui ou demain.

 

Tu descendras dans ta tombe.

 

Dès que tu y descendras, les anges se présenteront à toi et ils t’interrogeront.

 

Quelles réponses as-tu donc préparées ?

 

Tu dois te soucier de cette affaire, vivre dessus, mourir dessus, t’y attacher.

 

Et c’est une affaire aisée pour celui à qui Allâh la facilite.

 

Il s’agit d’une affaire très importante.

 

Nous devons nous tous, tous les musulmans doivent se préoccuper de cette croyance et se la recommander les uns les autres, l’inculquer à leurs enfants, à leurs petits enfants ou aux enfants des musulmans.


Traduit et publié par la chaîne Telegram Cercle des Sciences - t.me/Cercle_des_Sciences

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L’interdiction de jurer en utilisant les expressions : «حق الله - haqq Allâh» et «حق ربي - haqq Rabbî» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

L’interdiction de jurer en utilisant les expressions : «حق الله - haqq Allâh» et «حق ربي - haqq Rabbî» (audio)

Question :

 

Quel est le jugement relatif au fait de jurer en ces termes, c’est-à-dire en disant : "بحق الله - bi haqqillâh" (par le droit d’Allâh) ?

 

Est-ce que cette manière de jurer revient à attribuer un associé à Allâh même si celui qui en est à l’origine ne vise pas cela ?

 

Réponse :

 

Qu’il ne jure pas par le droit d’Allâh (بحق الله - bi haqqillâh).

 

Qu’il jure plutôt par Allâh en disant :

 

- Par Allâh (والله - wallâh),

- par La Puissance d’Allâh (وعزة الله - wa ʿizzatillâh),

- par l’Infini et Très Miséricordieux (والرحمن الرحيم - wa El-Raḥmên El-Raḥîm),

- par L’infini Puissant (والقادر على كل شيء - wa El Qâdir ʿalâ kulli chay'),

- par Le Seigneur Souverain des mondes (ورب العالمين - wa Rabb el ʿâlamîn),

- ou par Celui entre Les Mains de qui est mon âme (والذي نفسي بيده - walladhî nafsî bi yadih).

 

Par contre, on ne jure pas par le droit d’Allâh, car le droit qu’Allâh a sur nous est de Le vénérer et de Lui obéir.

 

Or, cette vénération et cette obéissance relèvent de nos actes, c’est-à-dire des actes des créatures.

 

Le droit qu’Allâh a sur nous est que nous L’adorions exclusivement, que nous Lui obéissions et que nous Le vénérions ; or tout cela relève de nos actes et nos actes sont créés.

 

Jurer par le droit d’Allâh revient à jurer par Ses créatures, c’est pour cela que c’est incorrect.

 

Jurer ne doit se faire que par Allâh Seul, ou par Ses Noms et Attributs.

 

Sur le site officiel de Cheikh

Traduit par ʿAbd El-Rahmên Colo

Publié par la chaîne Telegram Cours et exhortations - @cours_exhortations

حكم الحلف بحق الله

السؤال : ما حكم الحلف بهذا اللفظ أي بحق الله هل هذا الحلف يعتبر شركًا بالله ولو لم يقصده؟

الجواب : لا، لا يحلف بحق الله، يحلف بالله والله، بعزة الله والرحمن الرحيم والقادر على كل شيء ورب العالمين والذي نفسي بيده

ولا يحلف بحق الله لأن حق الله علينا تعظيمه وطاعته وتعظيمه وطاعته من أفعالنا من أفعال المخلوقين حقه علينا توحيده وطاعته وتعظيمه وتوحيدنا له وتعظيمنا له وطاعته من أفعالنا وأفعالنا مخلوقة، ومعناه الحلف بمخلوقاته فلا يصح؛ الحلف لا يكون إلا بالله وحده أو بأسمائه وصفاته جل وعلا

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La distance que doit obligatoirement respecter celui qui désire passer devant celui qui prie (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

La distance que doit obligatoirement respecter celui qui désire passer devant celui qui prie (audio)

Question :

 

Quelle est la distance que doit obligatoirement respecter celui qui désire passer devant celui qui prie, afin qu'il ne soit pas considéré de ceux qui passent devant le prieur ?

 

Réponse :

 

Il y a deux situations dans lesquelles le prieur peut se trouver :

 

1- Soit il a mis une soutrah devant lui, il ne convient dans ce cas à personne de passer entre lui et sa soutrah.

 

2- Soit il n'en a pas mise.

 

Et la meilleure chose qui fut dite dans ce cas est qu'il estime plus ou moins 3 coudées au-delà des pieds du prieur.

 

Au-delà de trois coudées, passer ne lui causera aucun tort.

 

Et l'argument qu'ils avancèrent dans cela est que lorsque le prophète صلى الله عليه وسلم pria dans la ka'bah, il mis entre lui et le mur la distance de trois coudées.

 

Ils dirent : "ceci prouve que la soutrah se dépose à une distance de trois coudées."

 

Ceci concerne uniquement le cas de celui qui prie seul.

 

Quant à celui qui prie derrière l'imâm, rien ne coupe sa prière.

 

L'imâm est en effet une soutrah pour lui.

 

Le fidèle priant derrière l'imâm n'a pas besoin de soutrah.

 

Même si une femme, un âne ou un chien venait à passer devant lui, ceci n’interromprait pas sa prière. 

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par L’islam c’est la sounnah et la sounnah c’est l’islam

قدر المسافة بين يدي المصلي والسترة

ما المسافة التي يجب على مَن يريد المرور من أمام شخصٍ يُصلي أن يتركها؛ ليكون بذلك خارجًا من المرور بين يدي المُصلي؟

الشيخ: المُصلي له حالان
أحدهما: أن يكون قد وضع سترةً، فليس لأحدٍ أن يمرَّ بينه وبين السُّترة
الثاني: أن يكون ما وضع سترةً، فأحسن ما قيل في هذا أنه يقدر بثلاثة أذرع من قدمه، فإذا كان فوق ثلاثة أذرع لم يضرّ المرور، واحتجُّوا على هذا بأنه ﷺ لما صلَّى في الكعبة جعل بينه وبين الجدار ثلاثة أذرع، بين قدمه والجدار ثلاثة أذرع، قالوا: هذا يدل على أنَّ السترة تكون بهذه المسافة
هذا كله في حقِّ مَن يُصلي وحده، أما الذي يُصلي خلف الإمام فلا يقطع صلاته شيء، فالإمام سترةٌ له، فالمأموم ليس بحاجةٍ إلى سترةٍ، ولو مرَّ بين يديه امرأةٌ أو حمارٌ أو كلبٌ أو غير ذلك لم يقطع صلاتَه

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

«Alimlerin Sözleri» : Rappels islamiques en langue turque !

Publié le par 3ilm.char3i

«Alimlerin Sözleri» : Rappels islamiques en langue turque !

La page «Alimlerin Sözleri» est une page :

 

Qui propage des rappels islamiques en langue turque

qui suit la voie des pieux prédécesseurs.

 

C’est une ni’ma (bienfait) pour tout les turcs.

 

Propagez cette page bénéfique à tous les turcs autour de vous !

 

Cette page est supervisée par Cheikh Ibrahīm At-Turky حفظه الله qui est l’élève de Cheikh Muqbil رحمه الله.

«Alimlerin Sözleri» est actif sur Youtube, Telegram; Twitter et Facebook wAl hamdoulillâh. 

 

‎Youtube :

 

https://www.youtube.com/channel/UCoikSYH2DbOrHo4RvOyGxhA 

 

‎Telegram :

 

https://t.me/AlimlerinSozleri

 

‎Twitter : ⁦‪

 

https://twitter.com/AlimlerSozleri

 

‎Facebook : ⁦‪

 

https://www.facebook.com/Alimlerin-S%C3%B6zleri-654907738282796/

Markaz Hadis Ehli Kayseri

 

https://hadisehli-kayseri.com/

Partager cet article

Un voile sur une belle fin

Publié le par 3ilm.char3i

Un voile sur une belle fin

Les salafs craignaient que les péchés constituent un voile entre eux et la belle fin.

 

Al-dâ' wa al-dawâ' - page 391

Publié par 3ilmchar3i.net

خاف السلف من الذنوب أن تكون حجابا بينهم وبين الخاتمة بالحسنى

الداء والدواء ص ٣٩١

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, et l'innovation comme étant sunna

Publié le par 3ilm.char3i

Ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, et l'innovation comme étant sunna

C'est-à-dire que malheureusement, est-ce que notre religion serait devenue un jeu ?

 

Un coup il amène ci, un coup il amène ça, un coup il gagne, un coup il perd.

 

Qu'est-ce donc cela ô mes frères ?

 

C'est une calamité, un trouble, par Allâh !

 

C'est une impudence !

 

Et malheureusement, hélas !

 

De tels gens sont mis en avant, sont recommandés, on prend leur défense, et on dénigre les savants, il n'y a de divinités dignes d'adoration en dehors d'Allâh quant à ces dissensions répandues.

 

Tu vois les salafis être dénigrés :

 

Le Cheikh, l'érudit Ferkous est dénigré ! 

Le Cheikh, l'érudit Mohammad Bin Hadiy est dénigré ! 

Le Cheikh, l'érudit Abdelmadjîd Djom3a est dénigré ! 

 

Le cheikh, l'érudit untel, untel et untel est dénigré, et plusieurs et nombreuses choses ! 

 

Les mashaykh du Koweït : Cheikh Ahmad Subay3iy, Cheikh Mohammad Andjariy, Cheikh Adel Mansoûr, Cheikh Khaled AbdeRahmân ! 

 

Par Allâh !

 

Des mashaykh !

 

Si l'un d'entre eux était qualifié de savantissime, alors il le mériterait, car il est grand de par la sunna sur laquelle il est.

 

Ils dénigrent ces savants-là alors que, et toutes les louanges reviennent à Allâh, leurs paroles de vérité sont nombreuses et limpides, et ceux qui les dénigrent n'ont pu apporter d'erreurs à leur sujet.

 

Au contraire, ce qu'ils propagent comme erreurs provenant d'eux, sont dans la majorité des cas des exactitudes.

 

Mais ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, puis ils sont vantés.

 

Ces gens-là, qui se trompent dans des sujets clairs, évidents, sont recommandés, présentés aux gens, et sont positionnés comme étant des référents.

 

Qu'est-ce donc que ce fléau !? 

 

Qu'est-ce donc que ce fléau ? 

 

On dénigre Cheikh Al-Abbâd - qu'Allâh تعالى le préserve - Cheikh Abdelmohssin Al-Abbâd, on le dénigre !! 

 

Qu'est-ce que cette calamité ?! 

 

Et Cheikh Mohammad Bâzmoûl aussi ! 

 

On dénigre Cheikh Sulaymân Rouhaylî ! Un dénigrement dissimulé ! 

 

Nous ne disons pas que le savant ne se trompe pas, il peut se tromper.

 

Mais ces savants-là sont mis en garde durant les assises occultes, secrètes.

 

On parle sur eux afin de les supplanter, alors qu'ils sont des gens de la sunna, des savants méritoires !

 

Qu'est-ce donc cette calamité ?

 

Pourquoi !?

 

Parce que ces gens-là, comme nous en a informés Ibn Mass3oûd - qu'Allâh l'agrée - ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, et l'innovation comme étant sunna. 

 

Cheikh Muqbil - qu'Allâh lui fasse miséricorde - un des éminents étendards de la sunna, et un nabot vient l'assaillir et mettre en garde contre lui, ou le qualifie par des qualificatifs infectes ; Al-Albâniy un des éminents étendards de la sunna, et des sots viennent les dénigrer, ils dénigrent des grands savants, et ils défendent ces feinteurs de science.

 

Nous recherchons donc protection auprès d'Allâh, contre les dissensions apparentes et cachées. 

 

Extrait de la conférence : Explication du athâr d'Ibn Mass3oûd : "Comment seriez-vous si la fitna vous recouvrait..." (33'55")

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

الصارم المسلول على الحدادية المقنعة والفلول 

يعني للأسف هل هو يعني ديننا أصبح لعبة مرة نجيب كده ومره ينجيب كده ، مرة يصيب ومرة يخيب ماهذا يا إخواني هذا بلاء هذه فتنة والله ، هذه جرأة و للأسف وللأسف أن يصدر مثل هؤلاء وأن يزكوا وأن يدافع عنهم وأن يطعن في العلماء فلا إله إلا الله من فتنة شعواء تجد الطعن في السلفيين

الطعن في الشيخ العلامة فركوس
الطعن في الشيخ العلامة محمد بن هادي
الطعن في الشيخ العلامة عبد المجيد جمعة
الطعن في الشيخ العلامة فلان وفلان وفلان

عدة أشياء كثيرة مشايخ الكويت ؛ الشيخ أحمد السبيعي ، الشيخ محمد العنجري ، الشيخ عادل منصور ، الشيخ خالد عبد الرحمان
مشايخ والله ولو وُصف الواحد منهم بالعلامة لاستحق لأنه كبير بالسنة التي هو عليها يطعنون في هؤلاء و الحمد لله إصابتهم للحق كثيرة وواضحة وما استطاع من يطعن فيهم أن يأتي بأخطاء بل ما ينشرونه من خطإ عنهم غالبا ما تجده أنه صواب وإنما هؤلاء اعتبروا السنة بدعة ثم يُمدح هؤلاء الذين يخطؤون في مسائل واضحة ظاهرة ويزكون ويقدمون للناس ويجعلون مرجعا ما هذا البلاء
ما هذا البلاء يطعن في الشيخ العباد - حفظه الله تعالى - الشيخ عبد المحسن العباد يطعن فيه
ماهذا البلاء الشيخ محمد بازمول أيضا
يطعن فيه الشيخ سليمان الرحيلي

طعنا مبطنا نحن لا نقول لا يخطئ العالم ، قد يخطئ ولكن هؤلاء يحذر منهم في المجالس الخفية السرية هؤلاء يُتكلم فيهم إسقاطا لهم وهم أهل سنة و علماء فضلاء ما هذا البلاء لماذا ؟ لأن هؤلاء كما أخبر ابن مسعود - رضي الله عنه وأرضاه - هؤلاء يعتبرون السنة بدعة والبدعة سنة

 الشيخ مقبل - رحمه الله تعالى - علم من أعلام السنة ويأتي قزم و يحذر منه أو يصفه بأوصاف رذيئة ، الألباني علم من أعلام السنة ويأتي سفهاء ويطعنون فيهم علماء كبار يطعنون فيهم ، ويُدافعون عن هؤلاء المتعالمين فنعوذ بالله من الفتن ما ظهر منها وما بطن

من المحاضرة النافعة الماتعة : شرح أثر ابن مسعود : كيف بكم إذا ألبستكم الفتنة

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article