compteur de visite

Catégories

2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 16:20
Les rapports sexuels sont-ils obligatoires ? (vidéo)

On a demandé à shaikh Al-Islam ibn Taymia :

 

Une femme patiente sur son mari un mois, deux mois, pendant lesquels il ne l’approche pas.

 

Commet-il un péché ?

 

Et cela est-il exigible de lui ? 

 

Réponse :

 

Il est obligatoire à l’homme de satisfaire son épouse bil ma’ruf (c’est-à-dire ce qui est connu ou répandu parmi les gens).

 

C’est un des plus grands droits de son épouse sur lui, plus grand encore que le fait qu’il la nourrisse. 

 

Les rapports sexuels sont obligatoires, certains savants ont dit:

 

"au moins une fois tous les quatre mois"

 

D’autres ont dit :

 

"selon le désir (de la femme) et les capacités (de l’homme), de la même façon qu’il la nourrit selon ses besoins et ses capacités"

 

Et c’est l’avis le plus authentique.

 

(Majmu’ Al-Fatawa 32/170).

 

4598

Y a-t-il un temps ou une limite ?

 

On a demandé à shaikh Al-Albani :

 

En ce qui concerne les rapports sexuels, y a-t-il un temps ou une limite spécifiée dans la sunna ?

 

Le shaikh a répondu :

 

Selon son désir à lui et son désir à elle.

 

(Silsila Al-Huda wa Nur 431).

 

 

4598

Donc il n’y a pas de limite dans la sunna, ni dans le temps, ni dans la fréquence, sauf dans ce qui est connu comme les journées de Ramadan, le pèlerinage… 

 

Par contre, certains savants tirent du hadith de Aws ibn Aws At-Thaqafi rapporté par Abu Dawud, An-Nasa’i, Ibn Khuzaïma et d’autres :

 

« Celui qui fait les grandes ablutions, vient tôt, vient à pied, se rapproche de l’imam et écoute attentivement, on lui écrit pour chaque pas la récompense du jeûne et de la prière d’une année »,

 

La vertu d’avoir un rapport avec son épouse le vendredi matin avant la prière.

 

L’imam Ibn Khuzaïma dit :

 

« Sa parole « man ghassala waghtasala » signifie que l’homme a eu un rapport avec son épouse et qu’en cela il lui a rendu le ghusl obligatoire, et il a lui aussi fait le ghusl. ».

 

Cette explication est également rapportée par shaikh ‘Abdel Muhsin Al-‘Abbad dans son explication du Sahih Abi Dawud (cassette 35).

 

traduit par salafs.com

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 14:43
«Il n'y a rien au-dessus du jeûne de Daoud (صيام داود)»

Question :

 

J’aurais voulu savoir incha Allah : j'ai l'intention de faire le siyam de Daoud, mais est ce que je peux aussi rajouter celui du lundi-jeudi et les trois jours lunaires ?

 

Par rapport à la parole du prophète ('ali salat wa salam) :

 

"Il n'y a rien au dessus du siyam de Daoud" ?

 

barak allah ofik 

 

Réponse :

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim 

 Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Le Qadhi de la ville al-Qatif, Sheikh sa`d al-manhal (qu’Allah le préserve), répond :

 

" Il n’y a pas de mal à ajouter au jeûne de Dawoud les jours de jeune supplémentaires cités dans la question, car il représente une sunnah indépendante au jeune de Dawoud, et l’interdiction d`aller au-delà du jeûne de Dawoud, est de jeûner sans interruption (tous les jours).

 

La condition ici, c’est que ce jeune ne soit pas préjudiciable à l’homme dans ses activités journalières qui lui permettent de travailler et donc de subvenir aux besoins de sa famille, car cela est obligatoire, et le surérogatoire ne peut-être prioritaire sur l’obligatoire lors d’incompatibilité.. "

 

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 03/rajab/1433 – 23/05/2012 Joubail – Arabie Saoudite]

copié de dourouss-abdelmalik.com

 

Cheikh Sa`ad Al-Manhal

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 14:39
Une femme reconvertie est mariée mais son tuteur est un non-musulman

Question :

 

As Salam alaykoum wa rahmatoullah .

 

Je suis convertie à l'islam wal hamdoulillah et lorsque je me suis marié c'est mon frère non musulman qui ma représenté mais à cette époque mon mari et moi même nous ne savions pas qu'un non musulman ne pouvais pas marier une musulmane.

 

Ça fait maintenant 9 ans que je suis marié mais je me demande donc si mon mariage est valide ou non ?

 

Nous avons eu des enfants de ce mariage et je me demande aussi ce qu'il en advient de mes enfants si mon mariage n'est pas accepté. 

 

Ma question est vraiment très urgente akhi car si mon mari n'est pas valide, nous devons agir vite pour effectuer un mariage dans les règles inshaa Allah et faire tawba.

 

Allahi jazik bil kheirin pour ton aide akhi wa Salam alaykoum wa rahmatou Allah

 

Réponse :

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Le Sheikh Mohammed Ibn Ramzane (qu’Allah le préserve), répond :

 

" Dans ce cas d`ignorance, car ils ne savaient pas les règles au moment de l'union, ce mariage est considère "zawadj choubhah" c’est-à-dire un mariage ou il y a doute et ambigüité.

 

Par conséquent, ils doivent refaire un acte de mariage avec un tuteur musulman et le reste des conditions. "

 

Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 07/Sha'aban/1433 – 26/06/2012 Joubail – Arabie Saoudite

copié de dourouss-abdelmalik.com

 

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد رمزان الهاجري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 04:20
Quitter un pays de mécréance, de sorcellerie et de charlatanisme

Question :

 

Il va sans dire que l'émigration ne cesse de se poursuivre.

 

Je réside dans un pays qui ne pratique pas l'islam véritable, ni en actes ni en paroles, la plupart des habitants pratiquent de la sorcellerie, et de la magie de tous types, et moi je suis un monothéiste, j'aime Allah et Son Messager.

 

Toutefois, une personne, à elle seule, n'y peut rien, et il m'est difficile de marier mes filles croyantes.

 

Quel en est votre avis ?

 

Réponse :

 

Si la situation est telle que vous venez d'évoquer, vous devez émigrer vers un autre pays où il vous sera possible de préserver votre religion, de trouver des personnes avec qui vous vous entraidez dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété.

 

Vous trouverez, par ailleurs, parmi eux une bonne femme pour vous, et des gens de bien pour marier vos filles si Allah le veut.

 

Si l'émigration ne vous est pas possible, retirez-vous de ces groupes, même s'il vous est difficile.

 

Cramponnez-vous au vrai chemin d'Allah, et persistez sur le Vrai jusqu'à la mort ; Qu'Allah vous en récompense suivant la Parole d'Allah (l'Exalté) (traduction rapprochée) :  

 

"Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion)

 - «Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils.

Alors les Anges diront: «La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?» Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer.

Et quelle mauvaise destination !

A l'exception des impuissants : hommes, femmes"

jusqu'à la fin du verset.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (9629)

(Numéro de la partie: 12, Numéro de la page: 56)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 23:34
Les vertus de la nuit du destin

Question :

 

Quelles sont les vertus de la nuit du destin avec citation des Versets à l’appui ?

 

En réponse :

 

Le Coran met l’accent sur la nuit du destin (qadr).

 

Elle doit son nom, selon une hypothèse, aux événements (distribution des richesses, décès, etc.) qui auront lieu au cours de l’année suivante.

 

Allah عز و جل (traduction rapprochée) :

 

"Cette nuit-là, tout ordre sage est tranché".  

 

C’est la raison pour laquelle le Très-Haut lui aurait donné ce nom.

 

Selon une autre hypothèse, elle fut appelée ainsi en raison de son importance et de son haut rang (qadr) auprès d’Allah عز و جل.

 

Elle est également qualifiée de « nuit bénite » dans le Verset suivant (traduction rapprochée)  :

 

"Nous l’avons révélé lors d’une nuit bénite ; nous étions certes des avertisseurs".  

 

Allah met en avant son importance dans deux Versets (traduction rapprochée) :

 

"Et toi, sais-tu ce qu’est la nuit du destin ? • La nuit du destin vaut mieux que mille mois".

 

Autrement dit, les bonnes œuvres accomplies lors de cette nuit bénite rapportent la récompense de mille mois de labeur, soit plus de quatre-vingt-trois années.

 

Ce qui démontre la valeur extraordinaire de cette nuit.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم, qui était à l’affut de ses mérites, nous prescrit :

 

« Celui qui prie la nuit du destin avec foi et à l’affût de la récompense verra ses péchés, passés et futurs, pardonnés. »

 

En outre, Allah  عز و جل nous informe qu’à cette occasion, les anges et l’Esprit descendent du ciel.

 

Si ce n’était un événement aussi important, ils ne feraient pas ce déplacement.

 

Puis, la sourate conclut (traduction rapprochée) :

 

"Elle est paix jusqu’au lever de l’aurore".  

 

Elle est qualifiée de paix (salâm) en raison de son importance et des biens immenses et bénits qu’elle rapporte ; en s’en privant, on se prive d’un grand bien !

 

Ainsi, cette nuit concède des vertus extraordinaires.

 

Cependant, dans Sa sagesse infinie, Allah l’a cachée aux hommes afin qu’ils redoublent d’efforts toutes les nuits du ramadhân pour la trouver.

 

Cela va les pousser à multiplier les bonnes œuvres.

 

Ils jouissent ainsi de deux avantages : ils se consacrent à l’adoration pendant toutes les nuits du mois, et ils profitent des généreux bienfaits, dont la récompense immense, que rapporte la nuit du destin.

 

Dans sa générosité infinie, Allah leur permet d’être doublement gagnants.

 

En un mot, laïlat el qadr est une nuit extraordinaire ; elle est bénite et constitue un bienfait immense pour les serviteurs d’Allah  عز و جل.

 

Le musulman doit tout mettre en œuvre pour en profiter et jouir de la récompense qu’elle rapporte, lui qui en a grand besoin !

 

Extrait du livre : Fatâwa ramadhân

copié de ramadhan.af.org.sa

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:50
Verser la zakât al-fitr pour les enfants qui vivent dans un autre pays (vidéo)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aumône - الصدقات و الزكاة
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:46
La récitation de la sourate Al-Fâtiha sur les tombes

Question :

 

Quel est le regard de la religion sur la visite des tombes et la récitation de la sourate Al-Fâtiha, particulièrement sur les tombes des walî, comme on les appelle dans certains pays arabes frontaliers, bien que ceux qui le font disent :

 

«Je ne veux pas commettre un acte de polythéisme, mais si je ne visite pas ce walî, il vient dans mes rêves et me demande pourquoi je ne l’ai pas visité.»

 

Quel est le regard de la religion sur cette attitude ?

 

Qu’Allaah vous récompense.

 

Réponse :

 

Il est permis aux hommes musulmans de visiter les tombes comme Allaah سبحانه l’a légiféré par l’intermédiaire de Son Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Visitez les tombes, cela vous rappellera l’au-delà.»

Muslim dans le chapitre des funérailles (108-976)

 

Dans le Sahîh de Muslim, selon Burayda ibn Al-Hasîb رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم enseignait à ses Compagnons, lors de la visite des tombes, de dire :

 

«Que le salut soit sur vous, Ô gens de ces demeures, parmi les croyants et les musulmans, et nous allons, si Allaah le veut, vous rejoindre.

Nous demandons à Allaah le salut pour nous et pour vous.

Qu’Allaah accorde Sa grâce à ceux qui sont morts avant nous et à ceux qui vont les suivre.»

Muslim dans le chapitre des funérailles (975)

 

Dans un autre hadith authentique, selon 'A’icha رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم disait lors de la visite des tombes :

 

«Que le salut soit sur vous, Ô gens de ces demeures, parmi les croyants et les musulmans, et nous allons, si Allaah le veut, vous rejoindre.

Nous demandons à Allaah le salut pour nous et pour vous.

Qu’Allaah accorde Sa grâce à ceux qui sont morts avant nous et à ceux qui vont les suivre ; qu’Allaah pardonne aux morts de Baqîca al-Gharqad. »

Muslim dans le chapitre des funérailles (974)

 

Lors de la visite, le Prophète صلى الله عليه وسلم ne récitait ni la sourate Al-Fâtiha, ni d’autres versets du Coran, et c’est plutôt une innovation et le Prophète صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Quiconque invente dans notre religion ce qui lui est étranger, cela lui est rejeté.»

Al-Bukhârî dans le chapitre de la réconciliation (2697), Muslim dans le chapitre des jugement (1718).

 

Dans la version de Muslim :

 

«Quiconque pratique une œuvre n’appartenant pas à notre religion, cela lui est rejeté.»

Al-Bukhârî, Muslim dans le chapitre des jugements (18-1718).

 

Dans Sahîh Muslim, selon Jâbir ibn 'Abdillah Al-Ansârî رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم disait dans le prône de la prière du vendredi :

 

«Certes la meilleure parole est le Livre d’Allaah, la meilleure pratique est celle de Muhammad صلى الله عليه وسلم et les pires des choses sont les inventions et chaque innovation est un égarement.»

 

An-Nassâ’î ajoute, dans sa version : 

 

«Et chaque égarement mène en Enfer.»

Muslim dans le chapitre du vendredi (867), An-Nassâ’î dans le chapitre des deux fêtes (3/188-189).

 

Il incombe donc au musulman de s’en tenir à la sainte Loi, et de se prémunir des innovations au sujet de la visite des tombes et dans d’autres domaines.

 

La visite des tombes des musulmans, qu’ils soient appelés Walî ou non, est autorisée, puisque tout croyant et croyante sont des Walî, comme Allaah, qu’Il soit Glorifié, le dit (traduction rapprochée) :

 

«En vérité, les bien-aimés d’Allaah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, * Ceux qui croient et qui craignent [Allaah].» [Jonas, v. 62-63]

 

Et le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :

 

«Quoi qu’ils n’en soient pas les gardiens, car ses gardiens ne sont que les pieux. Mais la plupart d’entre eux ne le savent pas.» [Le Butin, v. 34]

 

Mais il n’est pas permis aux visiteurs et ni même à ceux qui ne les visitent pas, d’invoquer les morts, de leur demander assistance, faire des vœux pour eux, faire des sacrifices à côté des tombes ou à n’importe quel endroit spécifique à ces pratiques polythéistes, afin que les morts intercèdent, guérissent leurs malades, les fassent triompher sur l’ennemi ou tout autre service, car tout cela fait partie de l’adoration et l’adoration doit être vouée exclusivement à Allaah.

 

En effet, Allaah dit dans le Coran (traduction rapprochée) :

 

«Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allaah, Lui vouant un culte exclusif.» [La Preuve, v. 5]

 

Et Il dit, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.» [Qui éparpillent, v. 56]

 

Le Très-Haut dit aussi (traduction rapprochée) :

 

«Les mosquées sont consacrées à Allaah : n’invoquez donc personne avec Allaah.» [Les Djinns, v. 18]

 

Il dit encore, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Et ton Seigneur a décrété : « N’adorez que Lui ».» [Le Voyage Nocturne, v. 23]

 

Il dit, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Invoquez Allaah donc, en Lui vouant un culte exclusif, quelque répulsion qu’en aient les mécréants.» [Le Pardonneur, v. 14]

 

Il dit, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Dis : «En vérité, ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allaah, Seigneur de l’Univers.* A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre.»» [Les Bestiaux, v. 162, 163]

 

Et beaucoup de versets convergent dans ce sens.

 

Dans la Sunna authentique, le Messager d’Allaah صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Le droit d’Allaah sur Ses serviteurs est qu’ils L’adorent sans rien Lui associer.»

Selon Mucâdh رضي الله عنه : Al-Bukhârî dans le chapitre du Jihâd (2856), Muslim dans le chapitre de la foi (30)

 

Cela englobe toutes les adorations comme la prière, le jeûne, l’inclinaison, la prosternation, le pèlerinage, les invocations, le sacrifice, les vœux et autre, comme il a été spécifié dans les versets précédents.

 

Dans le Sahîh Muslim, selon 'Alî رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Allaah a maudit celui qui égorge pour autre qu’Allaah.»

Muslim dans le chapitre des sacrifices (1978)

 

Dans le Sahîh Muslim également, selon 'Umar ibn Al-Khattâb رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

«Ne me prodiguez pas excessivement des éloges, comme les Nazaréens l’ont fait pour (Jésus) le fils de Marie, je ne suis qu’un serviteur. Alors appelez-moi : le serviteur d’Allaah et Son Messager.»

Al-Bukhârî dans le chapitre des histoires des prophètes (3445)

 

Les hadiths qui exhortent à adorer Allaah Seul et interdisent le polythéisme et les moyens qui y mènent, sont nombreux.

 

Cependant, la visite des tombes pour les femmes sont interdites, car le Messager صلى الله عليه وسلم a maudit les visiteuse des tombes.

At-Tirmidhî dans le chapitre des funérailles (1056), Ibn Mâjah dans le chapitre des funérailles (1576), Ahmad (2/337), (3/443)

 

La sagesse dans cette interdiction, et Allaah est Plus Savant, réside peut-être dans le fait que leur visite peut causer une séduction pour elles et pour les hommes.

 

En effet, la visite des tombes au début de l’islam était interdite pour prévenir le polythéisme, mais quand l’islam s’est propagé et les principes de l’unicité se sont affermis, le Prophète صلى الله عليه وسلم a permis la visite des tombes à tous et à toutes.

 

Puis, il l’a interdite aux femmes pour prévenir la séduction.

 

Concernant les tombes des mécréants, il n’y a pas de mal à les visiter, pour le rappel et les enseignements.

 

Mais il ne faut pas invoquer Allaah et implorer Son pardon pour eux, conformément au hadith dans Sahîh Muslim, dans lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a demandé la permission à son Seigneur pour qu’Il pardonne à sa mère, ce qui a été refusé.

 

Puis, Il a demandé à Allaah la permission de visiter sa tombe, ce qui a été accepté. 

Muslim dans le chapitre des funérailles (976)

 

En effet, elle est morte en suivant la religion de son peuple (c’est-à-dire, dans la mécréance).

 

Je demande à Allaah d’aider les musulmans hommes et femmes à comprendre leur religion, à l’appliquer dans les actes, les paroles et la croyance et de les protéger contre tout ce qui contredit la Sainte Loi.

 

Il est le Seul Qui a le pouvoir de le faire.

 

Et les prières et le salut d’Allaah sont sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

 

Revue des Recherches Islamiques n° 42, page 132-134

 Traduit et publié par fatawaislam.com

 

 

حكم قراءة الفاتحة على قبور الأولياء
ما حكم من يزور القبور ثم يقرأ الفاتحة وخاصة على قبور الأولياء كما يسمونهم في بعض البلاد العربية المجاورة. بالرغم أن بعضهم يقول: لا أريد الشرك ولكن إذا لم أقم بزيارة هذا الولي فإنه يأتي إلي في المنام ويقول لي: لماذا لم تزرني؟ فما حكم ذلك جزاكم الله خيرا؟
يسن للرجال من المسلمين زيارة القبور كما شرعه الله سبحانه لقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((زوروا القبور فإنها تذكركم الآخرة)) خرجه الإمام مسلم في صحيحه، وروى مسلم في صحيحه أيضا عن بريدة بن الحصيب رضي الله عنه قال: (كان النبي يعلم أصحابه إذا زاروا القبور أن يقولوا: ((السلام عليكم أهل الديار من المؤمنين والمسلمين وإنا إن شاء الله بكم لاحقون، نسأل الله لنا ولكم العافية))، وصح عنه صلى الله عليه وسلم من حديث عائشة رضي الله عنها أنه كان إذا زار القبور يقول: ((السلام عليكم دار قوم مؤمنين وإنا إن شاء الله بكم لاحقون، يرحم الله المستقدمين منا والمستأخرين، اللهم اغفر لأهل بقيع الغرقد))، ولم يكن حال الزيارة عليه الصلاة والسلام يقرأ سورة الفاتحة ولا غيرها من القرآن، فقراءتها وقت الزيارة بدعة، وهكذا قراءة غيرها من القرآن لقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد)) متفق على صحته، وفي رواية مسلم رحمه الله يقول صلى الله عليه وسلم: ((من عمل عملا ليس عليه أمرنا فهو رد)) وفي صحيح مسلم عن جابر بن عبد الله الأنصاري رضي الله عنهما عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه كان يقول في خطبته يوم الجمعة: ((أما بعد فإن خير الحديث كتاب الله وخير الهدي هدي محمد صلى الله عليه وسلم وشر الأمور محدثاتها وكل بدعة ضلالة)) وأخرجه النسائي وزاد: ((كل ضلالة في النار))، فالواجب على المسلمين التقيد بالشرع المطهر والحذر من البدع في زيارة القبور وغيرها
والزيارة مشروعة لقبور المسلمين. جميعا سواء سموا أولياء أم لم يسموا أولياء وكل مؤمن وكل مؤمنة من أولياء الله كما قال الله عز وجل

أَلا إِنَّ أَوْلِيَاءَ اللَّهِ لا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلا هُمْ يَحْزَنُونَ الَّذِينَ آمَنُوا وَكَانُوا يَتَّقُونَ

[سورة يونس الآيتان 62-63]

 وقال سبحانه في سورة الأنفال

وَمَا كَانُوا أَوْلِيَاءَهُ إِنْ أَوْلِيَاؤُهُ إِلا الْمُتَّقُونَ وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لا يَعْلَمُونَ

[ سورة الأنفال من الآية 34]

، ولا يجوز للزائر ولا لغيره دعاء الأموات أو الاستغاثة بهم أو النذر لهم أو الذبح لهم عند قبورهم أو في أي مكان يتقرب بذلك إليهم ليشفعوا له أو يشفوا مريضه أو ينصروه على عدوه أو لغير ذلك من الحاجات؛ لأن هذه الأمور من العبادة، والعبادة كلها لله وحده؛ كما قال سبحانه

وَمَا أُمِرُوا إِلا لِيَعْبُدُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ حُنَفَاءَ

[سورة البينة من الآية 5]

وقال عز وجل

 وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنْسَ إِلا لِيَعْبُدُونِ

[سورة الذاريات الآية 56]

وقال سبحانه

 وَأَنَّ الْمَسَاجِدَ لِلَّهِ فَلا تَدْعُوا مَعَ اللَّهِ أَحَدًا

[سورة الجن الآية 18]

وقال عز وجل

وَقَضَى رَبُّكَ أَلا تَعْبُدُوا إِلا إِيَّاهُ

[سورة الإسراء من الآية 23]

والمعنى: أمر ووصى، وقال عز وجل

فَادْعُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ

[سورة غافر الآية 14]

وقال عز وجل

 قُلْ إِنَّ صَلاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ * لا شَرِيكَ لَهُ وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَا أَوَّلُ الْمُسْلِمِينَ

[ سورة الأنعام الآيتان 162-163]

والآيات في هذا المعنى كثيرة، وصح عن رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((حق الله على العباد أن يعبدوه ولا يشركوا به شيئا)) متفق على صحته من حديث معاذ رضي الله عنه، وهذا يشمل جميع العبادات من صلاة وصوم وركوع وسجود وحج ودعاء وذبح ونذر وغير ذلك من أنواع العبادة، كما أن الآيات السابقات تشمل ذلك كله، وفي صحيح مسلم عن علي رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((لعن الله من ذبح لغير الله)) وفي صحيح البخاري عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((لا تطروني كما أطرت النصارى ابن مريم، إنما أنا عبد فقولوا عبد الله ورسوله))، والأحاديث في الأمر بعبادة الله وحده والنهي عن الإشراك به وعن وسائل ذلك كثيرة معلومة
أما النساء فليس لهن زيارة القبور. لأن رسول الله صلى الله عليه وسلم((لعن زائرات القبور)) والحكمة في ذلك والله أعلم أن زيارتهن قد تحصل بها الفتنة لهن ولغيرهن من الرجال
وقد كانت الزيارة للقبور في أول الإسلام ممنوعة حسما لمادة الشرك. فلما فشا الإسلام وانتشر التوحيد أذن صلى الله عليه وسلم الزيارة للجميع ثم خص النساء بالمنع حسماً لمادة الفتنة بهن
أما قبور الكفار فلا مانع من زيارتها للذكرى والاعتبار، ولكن لا يدعى لهم ولا يستغفر لهم، لما ثبت في صحيح مسلم عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه استأذن ربه أن يستغفر لأمه فلم يأذن له، واستأذنه أن يزور قبرها فأذن له، وذلك أنها ماتت في الجاهلية على دين قومها
وأسأل الله أن يوفق المسلمين رجالا ونساء للفقه في الدين والاستقامة عليه قولا وعملا وعقيدة، وأن يعيذهم جميعا من كل ما يخالف شرعه المطهر إنه ولي ذلك والقادر عليه، وصلى الله وسلم على نبينا محمد وآله وصحبه

سورة الذاريات الآية 56

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:42
Ne suis pas les défauts de ton frère en islam !

-"...Celui qui suit les défauts de son frère musulman, Allah suivra les siens.

Et celui dont Allah suit ses défauts, Il lui dévoilera au grand jour, même ceux qu'il a commis seul dans sa demeure" 

[At-tirmidhi, Abu Dawud et d'autres]

 

-Allah le très Haut est juste, la récompense est de la même nature que l'acte : 

 

L'acte : Suivre les défauts de son frère en Islam 

 

La Récompense : Allah suit tes défauts et les dévoile au grand jour 

 

-Celui qui suit les défauts de son Frère en islam, Allah suivra les siens ! 

 

-Celui dont Allah suit ses défauts, Il lui dévoilera aux grands jours, même ceux qu'il a commis chez lui à l'insu des gens ! 

 

-Sheikh Othaimine explique ce hadith en disant celui qui s’obsède à adopter une telle attitude vis-à-vis d’autrui verra Allah lui assigner une personne qui répandra ses défauts et traquera ses imperfections. 

 

Autrement dit, la personne qui par exemple passe son temps à traquer et suivre les défauts des autres dans le but de leur trouver des erreurs, et qui se réjouit lorsqu'il en trouve car cela lui permet de les dévoiler au grand jour.

 

Allah peut le punir en lui assignant quelqu'un qui agira envers lui comme il agit envers les autres, il peut le punir également en dévoilant aux gens des choses qu'elle a réalisée en secret et à l'insu des gens. 

 

-Ce hadith mentionne la terrible punition de celui qui suit les défauts des gens ! 

 

-On ne doit pas faire aux autres ce qu'on aimerait pas qu'on nous fasse. 

 

Noble frère !

 

Médites sur ce Hadith, applique-le notamment en craignant Allah et ne suivant pas les défauts de tes frères en islam.

 

Ne fais surtout pas autres ce que tu n'aimerais pas qu'ils te fasse, car est Allah est juste et sa punition peut être terrible.

 

Pour te punir il peut en effet dévoiler aux gens des choses te concernant et dont tu aimerais que personne au monde ne soit au courant. 

 

Si tu veux donc obtenir ce voile couvrant tes fautes et tes imperfections dans ce bas monde et dans l'au-delà, il convient de ne pas chercher ceux des autres et de couvrir leur fautes.

 

En effet le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"..Quiconque couvrira les fautes d'un Musulman, verra Allah les lui couvrir en ce bas monde et dans l'Autre".

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:34
Emmagasiner boisson et nourriture pendant le ramadan

Question :

 

Beaucoup de gens pendant le ramadhân ne pensent qu’à manger et dormir ; on dirait qu’il est devenu le mois de la fainéantise et du laisser aller.

 

Certains malheureusement consacrent leurs nuits à s’amuser et leur journée à dormir.

 

Quel conseil pourriez-vous leur donner ?

 

En réponse :

 

Selon moi, en réalité, c’est une perte de temps et d’argent.

 

Le but n’est de varier ses plats, ni de dormir la journée ni de passer des nuits blanches sans intérêt.

 

Il va sans dire qu’on laisse ainsi une occasion en or qui n’est pas sûre de revenir.

 

L’homme déterminé est réglé pendant le ramadhân ; il se couche tôt et se lève à la fin de la nuit pour se consacrer à la prière du tarâwîh dans la mesure du possible.

 

Il consomme avec modération boissons et nourritures.

 

Ceux qui en ont les moyens doivent veiller à faire manger les jeûneurs, que ce soit dans les mosquées ou ailleurs, car la récompense prévue à cet effet est énorme.

 

On jouit en effet de la même récompense.

 

Il faut donc en profiter au maximum.

 

copié de ramadhan.af.org.sa

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:28
La prière du tarawih (vidéo)

 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام