compteur de visite

Catégories

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 17:10

 

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 16:44
A propos de Tarek Al Souwaidan (vidéo)

Sans titre 1-copie-5

Cheikh Ben Baz :

 

Il n'est pas conseillé d'écouter les cassettes de Taareq As-Suwaydaan racontant la Fitna ayant lieu entre les compagnons car il s'y trouve des contusions sur les compagnons.

 

Quant aux cassettes sur l'histoire des prophètes, je ne sais pas, je ne l'ai pas écouté. 

 

 اشرطة طارق السويدان التي فيها ذكر الفتنة الحاصلة بين الصحابة لا ينبغي سماعها لأن فيها تشويشا في الصحابة ، اما أشرطة قصص الأنبياء فلا اعلم لم اسمعها . ص

 

Traduit par telegram.me/ibnbazfr

Sans titre 1-copie-5

Cheikh Salih Al Fawzan :

 

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 16:40
Il est interdit au musulman de résider parmi les polythéistes

Dans l'origine (de la loi religieuse) le voyage vers un pays de mécréants n'est pas autorisé pour celui qui ne peut pas proclamer sa religion.

 

Et il n'est autorisé seulement dans un cas de nécéssité, comme pour se faire soigner et tous qui ressemble à ceci !

 

Et ceci doit être avec la capacité de proclamer la religion, d'établir ce qu'Allah a ordonné, et qu'il (le musulman ) ne conteste pas et ne dupe pas dans sa religion !

 

Et qu'il ne soit pas paresseux dans les obligations qu'Allah lui a prescrite.

 

Mais par contre l'habitation... cela est plus grave !

 

L'habitation parmi les polythéistes n'est pas autorisé au musulman !

 

Car le prophète, que la Prière et Paix d'Allah soit sur Lui, a certainement interdit au musulman de résider parmi les polythéistes...

 

الأصل أنَّ السفر إلى بلاد الكفَّار لا يجوز لمن لا يقدر على إظهار دينه، ولا يجوز إلا لضرورة؛ كالعلاج وما أشبه ذلك؛ مع القدرة على إظهار الدِّين، والقيام بما أوجب الله سبحانه وتعالى، وأن لا يداهن ولا يُماري في دينه، ولا يتكاسل عن أداء ما أوج

أمَّا السُّكنى؛ فهي أشدُّ، السُّكنى بين أظهر المشركين لا تجوز للمسلم؛ لأنَّ النبي صلى الله عليه وسلم نهى المسلم أن يقيم بين أظهر المشركينب الله عليه

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 16:24
Accroche-toi à la salafiya ! (vidéo)

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 16:13
L'expression : «Koul 'Âm wa antoum bikhair - كل عام و أنتم بخير» n'a aucun fondement ! (vidéo)

Questionneur :

 

As-salamou wa 'aleykoum.

 

Cheikh Al-Albani :

 

Wa 'aleykoumous-salam wa rahmatulah.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah accepte votre obéissance, qu'Il nous pardonne ainsi que vous !

 

Cheikh :

 

A vous aussi, Bienvenue !

 

Questionneur (2) :

 

As-salamou wa 'aleykoum.

 

Cheikh :

 

Wa 'aleykoum salam.

 

Questionneur (2) :

 

Koullou 'am wa antoum bikhayr !

 

Cheikh :

 

Quant à cette forme de salutation, elle n'a pas de fondement, ça te suffirait de dire : "Qu'Allah accepte votre obéissance."

 

Quant à : "Koullou 'am wa antoum bikhayr", celle-ci est la salutation des mécréants, qui nous a été parvenue à nous les musulmans, sans qu'on s'en rende compte.

 

(Traduction rapprochée)

 

« Et, rappelles, certes le rappel est profitable aux croyants »

 

Questionneur (2) :

 

Qu'Allah te récompense !

 

separador-2-

 

Présentateur :

 

En ligne avec nous 'Abdel-Latif de Riyadh, je t'en prie.

 

Questionneur :

 

As-salamou 'aleykoum.

 

Présentateur :

 

Wa 'aleykoumous-salam wa rahmatoullahi wa barakâtouh. Je t'en prie c'est à toi.

 

Questionneur :

 

Koullou 'am wa antoum bikhayr !

 

Présentateur :

 

Que vous soyez également en bonne santé, tout le temps.

 

Questionneur :

 

Question concernant le fait de faire le pèlerinage pour une personne, est-il permis qu'une seule personne fasse le pèlerinage pour deux autres personnes ?

 

Présentateur :

 

Une autre question ?

 

Questionneur :

 

Non, non. As-salamou 'aleykoum.

 

Présentateur :

 

Je vous en prie Shaykh.

 

Cheikh Al Fawzan :

 

-Premièrement mon frère, il ne convient pas de dire : « Koullou 'am wa antoum bikhayr », car le début de l'année hégirienne n'est pas compté parmi les fêtes que l'on célèbre, mais c'est une chose que les gens ont pris comme habitude et qui n'a pas d'origine.

 

-Deuxièmement, faire le pèlerinage pour une autre personne ne peut se faire que par une seule personne et pour une seule personne, et il n'est pas permis de le faire pour plusieurs personnes. Si tu souhaite faire le hajj pour deux personnes ou plus, alors pour cette année tu le fais pour une personne et l'année suivante pour une autre, etc... ou tu demandes à plusieurs personnes [la même année] et non pas à une seule personne, et chacun fait le pèlerinage pour une personne.

 

Traduction : lamektaba.fr

 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 16:11
Le divorce conforme à la sounnah

Question :

 

Pouvez-vous nous montrer comment se fait le divorce conforme à la sunnah car ici nous divergeons beaucoup à ce sujet ?

 

Informez-nous qu’Allah vous récompense !

 

Et que la louange soit à Allah.

 

Réponse :

 

Le divorce conforme à la sunnah est que l’homme divorce, en un seul énoncé, avec sa femme quand celle-ci est dans un état de pureté dans lequel il n’a pas eu de rapport sexuel avec elle.

 

Comme Allah le Très-Haut le dit :

 

يَـٰٓأَيُّہَا ٱلنَّبِىُّ إِذَا طَلَّقۡتُمُ ٱلنِّسَآءَ فَطَلِّقُوهُنَّ لِعِدَّتِہِنَّ وَأَحۡصُواْ ٱلۡعِدَّةَ‌

 

« Ô Prophète ! Quand vous répudiez les femmes, répudiez –les conformément à leur période d’attente prescrite » Sourate 65: ‘ Le divorce’ - verset 1

 

Et le prophète (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) a dit à Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) quand son fils Abdallah avait divorcé avec sa femme alors que celle-ci avait ses menstrues :

 

« Qu’il la reprenne jusqu'à ce qu’elle se purifie et qu’elle a ses règles et se purifie de nouveau.

Puis s’il veut, il la garde ou il la divorce avant d’avoir de rapport sexuel avec elle.

C’est donc la période pendant laquelle Allah a ordonné de divorcer la femme »

Rapporté par al Bukhârî

 

Et c’est d'Allah que vient le succès, que la prière d’Allah et son salut soient sur notre prophète Mohamed, sa famille et ses compagnons.

 

copié de fatawaislam.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 15:44
Quels sont les versets de la prosternation ?

Le nombre de ces versets est au nombre de 15, dans 14 sourates

 

إِنَّ ٱلَّذِينَ عِندَ رَبِّكَ لَا يَسۡتَكۡبِرُونَ عَنۡ عِبَادَتِهِۦ وَيُسَبِّحُونَهُ ۥ وَلَهُ ۥ يَسۡجُدُونَ

الأعراف - 206

« Ceux qui sont auprès de ton Seigneur [les anges] ne dédaignent pas de L’adorer. Ils Le glorifient et se prosternent devant Lui »

(7, Al A'raf / 206)

وَلِلَّهِ يَسۡجُدُ مَن فِى ٱلسَّمَـٰوَٲتِ وَٱلۡأَرۡضِ طَوۡعً۬ا وَكَرۡهً۬ا وَظِلَـٰلُهُم بِٱلۡغُدُوِّ وَٱلۡأَصَالِ

الرعد - 15

« Et c’est à Allah que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres, au début et à la fin de la journée »

(13, Ar Ra'd / 15)

وَلِلَّهِ يَسۡجُدُ مَا فِى ٱلسَّمَـٰوَٲتِ وَمَا فِى ٱلۡأَرۡضِ مِن دَآبَّةٍ۬ وَٱلۡمَلَـٰٓٮِٕكَةُ وَهُمۡ لَا يَسۡتَكۡبِرُونَ يَخَافُونَ رَبَّہُم مِّن فَوۡقِهِمۡ وَيَفۡعَلُونَ مَا يُؤۡمَرُونَ

النحل -49

« Et c’est devant Allah que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et sur la terre; ainsi que les Anges qui ne s’enflent pas d’orgueil »

(16, An Nahl / 49)

وَيَخِرُّونَ لِلۡأَذۡقَانِ يَبۡكُونَ وَيَزِيدُهُمۡ خُشُوعً۬ا

الإسراء - 107

« Et ils tombent sur leur menton, pleurant, et cela augmente leur humilité »

(17, Al Isra' / 109)

أُوْلَـٰٓٮِٕكَ ٱلَّذِينَ أَنۡعَمَ ٱللَّهُ عَلَيۡہِم مِّنَ ٱلنَّبِيِّـۧنَ مِن ذُرِّيَّةِ ءَادَمَ وَمِمَّنۡ حَمَلۡنَا مَعَ نُوحٍ۬ وَمِن ذُرِّيَّةِ إِبۡرَٲهِيمَ وَإِسۡرَٲٓءِيلَ وَمِمَّنۡ هَدَيۡنَا وَٱجۡتَبَيۡنَآ‌ۚ إِذَا تُتۡلَىٰ عَلَيۡهِمۡ ءَايَـٰتُ ٱلرَّحۡمَـٰنِ خَرُّواْ سُجَّدً۬ا وَبُكِيًّ۬ا

مريم - 58

« Voilà ceux qu’Allah a comblés de faveurs, parmi les prophètes, parmi les descendants d’Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi la descendance d’Abraham et d’Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant »

(19, Maryam / 58)

أَلَمۡ تَرَ أَنَّ ٱللَّهَ يَسۡجُدُ لَهُ ۥ مَن فِى ٱلسَّمَـٰوَٲتِ وَمَن فِى ٱلۡأَرۡضِ وَٱلشَّمۡسُ وَٱلۡقَمَرُ وَٱلنُّجُومُ وَٱلۡجِبَالُ وَٱلشَّجَرُ وَٱلدَّوَآبُّ وَڪَثِيرٌ۬ مِّنَ ٱلنَّاسِ‌ۖ وَكَثِيرٌ حَقَّ عَلَيۡهِ ٱلۡعَذَابُ‌ۗ وَمَن يُہِنِ ٱللَّهُ فَمَا لَهُ ۥ مِن مُّكۡرِمٍ‌ۚ إِنَّ ٱللَّهَ يَفۡعَلُ مَا يَشَآءُ

الحج - 18

« N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens? Il y en a aussi beaucoup qui méritent le châtiment. Et quiconque Allah avilit n’a personne pour l’honorer, car Allah fait ce qu’il veut »

(22, Al Hajj / 18)

يَـٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱرۡڪَعُواْ وَٱسۡجُدُواْ وَٱعۡبُدُواْ رَبَّكُمۡ وَٱفۡعَلُواْ ٱلۡخَيۡرَ لَعَلَّڪُمۡ تُفۡلِحُونَ

الحج - 77

« Ô vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, et faites le bien. Peut-être réussirez-vous »

(22, Al Hajj / 77)

وَإِذَا قِيلَ لَهُمُ ٱسۡجُدُواْ لِلرَّحۡمَـٰنِ قَالُواْ وَمَا ٱلرَّحۡمَـٰنُ أَنَسۡجُدُ لِمَا تَأۡمُرُنَا وَزَادَهُمۡ نُفُورً۬ا

الفرقان - 60

« Et quand on leur dit: «Prosternez-vous devant le Tout Miséricordieux», ils disent: «Qu’est-ce donc que le Tout Miséricordieux? Allons-nous nous prosterner devant ce que tu nous commandes?» - Et cela accroît leur répulsion »

(25, Al Fourqan / 60)

ٱللَّهُ لَآ إِلَـٰهَ إِلَّا هُوَ رَبُّ ٱلۡعَرۡشِ ٱلۡعَظِيمِ

النمل - 25

« Allah! Point de divinité à part Lui, le Seigneur du Trône Immense »

(27, An Naml / 26)

إِنَّمَا يُؤۡمِنُ بِـَٔايَـٰتِنَا ٱلَّذِينَ إِذَا ذُڪِّرُواْ بِہَا خَرُّواْ سُجَّدً۬ا وَسَبَّحُواْ بِحَمۡدِ رَبِّهِمۡ وَهُمۡ لَا يَسۡتَكۡبِرُونَ

السجدة - 15

« Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu’on les leur rappelle, tombent prosternés et, par des louanges à leur Seigneur, célèbrent Sa gloire et ne s’enflent pas d’orgueil »

(32, As Sajda / 15)

قَالَ لَقَدۡ ظَلَمَكَ بِسُؤَالِ نَعۡجَتِكَ إِلَىٰ نِعَاجِهِۦ‌ۖ وَإِنَّ كَثِيرً۬ا مِّنَ ٱلۡخُلَطَآءِ لَيَبۡغِى بَعۡضُہُمۡ عَلَىٰ بَعۡضٍ إِلَّا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَعَمِلُواْ ٱلصَّـٰلِحَـٰتِ وَقَلِيلٌ۬ مَّا هُمۡ‌ۗ وَظَنَّ دَاوُ ۥدُ أَنَّمَا فَتَنَّـٰهُ فَٱسۡتَغۡفَرَ رَبَّهُ ۥ وَخَرَّ رَاكِعً۬ا وَأَنَابَ

24 -صٓ

« Il [David] dit: «Il a été certes injuste envers toi en demandant de joindre ta brebis à ses brebis». Beaucoup de gens transgressent les droits de leurs associés, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres - cependant ils sont bien rares -. Et David pensa alors que Nous l’avions mis à l’épreuve. Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se repentit »

(38, Sad / 24)

وَمِنۡ ءَايَـٰتِهِ ٱلَّيۡلُ وَٱلنَّهَارُ وَٱلشَّمۡسُ وَٱلۡقَمَرُ‌ۚ لَا تَسۡجُدُواْ لِلشَّمۡسِ وَلَا لِلۡقَمَرِ وَٱسۡجُدُواْ لِلَّهِ ٱلَّذِى خَلَقَهُنَّ إِن ڪُنتُمۡ إِيَّاهُ تَعۡبُدُونَ

فصلت - 37

« Parmi Ses merveilles, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune: ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est Lui que vous adorez »

(41, Foussilat / 37)

فَٱسۡجُدُواْ لِلَّهِ وَٱعۡبُدُواْ

النجم - 62

« Prosternez-vous donc à Allah et adorez-Le »

(53, An Najm / 62)

وَإِذَا قُرِئَ عَلَيۡہِمُ ٱلۡقُرۡءَانُ لَا يَسۡجُدُونَ

الانشقاق - 21

« et à ne pas se prosterner quand le Coran leur est lu »

(84, Al Inshiqaq / 21)

كَلَّا لَا تُطِعۡهُ وَٱسۡجُدۡ وَٱقۡتَرِب

 

العلق - 19

« Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi »

(96, Al 'Alaq / 19)

 

copié de tajwid.over-blog.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 14:01
Le trône et le coeur

La créature la plus pure, éminente, lumineuse, noble, élevée tant en essence qu’en importance et la plus vaste d’entre toutes les créatures est le Trône du Tout Miséricordieux.

 

Et c’est parce qu’il présente toutes ces caractéristiques qu’Allâh تعالى S’est établi dessus.

 

Plus une chose est proche du Trône, plus elle est lumineuse, pure et noble, et inversement.

 

C’est pour cela que les jardins du Firdaws sont les jardins les plus élevés du paradis.

 

Ils sont les plus nobles, les plus lumineux et les plus majestueux, en raison de leur proximité avec le Trône qui en est le plafond.

 

Plus une chose est éloignée du Trône, plus elle est sombre et étroite.

 

C’est pour cela que le plus bas degré de l’enfer (Asfal sâfilîn - أسفل سافلين) est le pire des lieux, le plus étroit et le plus éloigné de tout bien.

 

Allâh تعالى a créé les cœurs et en a fait le lieu de Sa connaissance, de Son amour et de Sa volonté.

 

Ils sont donc le Trône des attributs de perfection que sont Sa connaissance, Son amour et Sa volonté.

 

Allâh تعالى dit (traduction rapprochée) : 

 

«A ceux qui ne croient pas en l’au delà reviennent les attributs d’imperfection qu’ils attribuent à Allâh. Tandis qu’à Allâh Seul reviennent les attributs de perfection. Et c’est Lui le Tout Puissant, le Sage.» (Sourate An Nahl verset 60).

 

Et c’est Lui qui forme la création une première fois, puis la refait, et cela est plus facile encore pour Lui.

 

Il possède tous les attributs de perfection dans les cieux et sur la terre. 

 

(traductions rapprochées)

 

«Et c’est Lui qui commence la création puis la refait; et cela Lui est plus facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C’est Lui le Tout Puissant, le Sage. » (Sourate Ar Rûm verset 27).

 

«Il n’y a rien qui Lui ressemble, et c’est Lui qui entend et voit tout» (Sourate As Shûra’ verset 11).

 

Cela fait partie des attributs de perfection, perfection qui est établie sur le cœur du croyant et dont ce cœur est le trône.

 

Si le cœur n’est pas la plus saine des choses, la plus pure et la plus éloignée de toute souillure et impureté, il ne convient pas aux attributs de perfection que sont la science, l’amour et la volonté de s’y établir.

 

Ce sont plutôt les considérations bassement matérielles qui s’y établissent.

 

Elles seront aimées par le serviteur, désirées et il s’y attachera.

 

Son cœur sera alors à l’étroit, s’assombrira, et s’éloignera de la perfection et de la réussite.

 

Ainsi, les cœurs sont de deux types :

 

-Un cœur qui est le trône du Tout Miséricordieux, empli de lumière, de vie, de joie, de gaieté, de bonheur et de trésors de bien.

 

-Un cœur qui est le trône du diable, étroit, empli de ténèbres, de mort, de tristesse, de soucis, et d’angoisses. Il s’attriste ainsi pour le passé, s’angoisse pour le futur et se fait du souci pour le présent.

 

At Tirmidhî et d’autres rapportent que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Lorsque la lumière pénètre le cœur, celui ci s’élargit et s’épanouit.

Les compagnons demandèrent : Quels en sont les signes ?

Il dit : Revenir vers la demeure éternelle (l’au-delà), s’éloigner de la demeure d’illusions (la vie d’ici-bas), et se préparer pour la mort avant qu’elle n’arrive.» 

 

La lumière qui pénètre le cœur vient des attributs de perfection, c’est pourquoi le cœur s’élargit et s’épanouit.

 

Mais si ce cœur ne contient ni connaissance ni amour d’Allah, il n’obtient que ténèbres et étroitesse.

 

Kitâb Al-Fawâ’id 

 

 

أنزه الموجودات وأطهرها وأنورها وأشرفها وأعلاها ذاتا وقدرا وأوسعها عرش الرحمن جل جلاله ، ولذلك صلح لاستوائه عليه. وكل ما كان أقرب إلى العرش ؛ كان أنور وأنزه وأشرف مما بعد عنه . ولهذا كانت جنة الفردوس أعلى الجنان وأشرفها وأنورها وأجلها؛ لقربها من العرش ؛ إذ هو سقفها

(1)

وكل ما بعد عنه كان أظلم وأضيق . ولهذا كان أسفل سافلين شر الأمكنة وأضيقها وأبعدها من كل خير. وخلق الله القلوب وجعلها محلا لمعرفته ومحبته وإرادته ؛ فهي عرش المثل الأعلى الذي هو معرفته ومحبته وإرادته . قال تعالى

لِلَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ مَثَلُ السَّوْءِ ۖ وَلِلَّـهِ الْمَثَلُ الْأَعْلَىٰ ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ - النحل / 60

 وقال تعالى

وَهُوَ الَّذِي يَبْدَأُ الْخَلْقَ ثُمَّ يُعِيدُهُ وَهُوَ أَهْوَنُ عَلَيْهِ ۚ وَلَهُ الْمَثَلُ الْأَعْلَىٰ فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ - الروم/ 27

 وقال تعالى

لَيۡسَ كَمِثۡلِهِۦ شَىۡءٌ۬‌ۖ - الشورى/ 11 

 فهذا من المثل الأعلى ، وهو مستو على قلب المؤمن ؛ فهو عرشه . وإن لم يكن أطهر الأشياء وأنزهها وأطيبها وأبعدها من كل دنس وخبث ؛ لم يصلح لاستواء ( 152 أ) المثل الأعلى عليه معرفة ومحبة وإرادة ، فاستوى عليه مثل الدنيا الأسفل ومحبتها وإرادتها والتعلق بها، فضاق وأظلم وبعد من كماله وفلاحه . حتى تعود القلوب على قلبين : قلب هو عرش الرحمن ففيه النور والحياة والفرح والسرور والبهجة وذخائر الخير. وقلب هو عرش الشيطان ؛ فهناك الضيق والظلمة والموت والحزن والغم والهم ؛ فهو حزين على ما مضى، مهموم بما يستقبل ، مغموم في الحال . وقد روى الترمذي وغيره

(2)

عن النبي !لمجيم ؛ أله قال

 إذا دخل النور القلب انفسح وانشرح ". قالوا: فما علامة ذلك يا رسول الله ؟

قال : الانابة إلى دار الخلود ، والتجافي عن دار الغرور ، والاستعداد للموت قبل نزوله

.والنور الذي يدخل القلب إلما هو من اثار المثل الأعلى ؛ فلذلك ينفسح وينشرح ، وإذا لم يكن فيه معرفة الله ومحبته ؛ فحطه الطلمة والضيق

(1)

كما في الحديث الذي أخرجه البخاري 7423 عن أبي هريرة مرفوعا ، وفيه "فإذا سألتم ال!ه فسلوه الفردوس ، فإنه أوسط الجنة وأعلى الجنة ، وفوقه عرش الرحمن ، ومنه تفجر أنهار الجنة

(2)

لم أجده في سنن الترمذي ، وأخرجه الحاكم في المستدرك 2 -311 عن ابن مسعود، وسكت عنه ، وتعقبه الذهبي بقوله : "عدي ساقط " . وضعفه الألباني في السلسلة الضعيفة ( 659 ( وأطال في تخريجه وبيان طرقه

كتاب الفوائد

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 13:36
Honorer les liens de parenté d'un proche mécréant

L'Imam Al-Bukhârî (413/10) rapporte [...] d'après Asmâ' qu'elle a dit :

 

"Ma mère vint à Médine avec son père durant la période du traité de paix que la tribu de Quraysh avait avalisé.

Je demandai au Prophète (sallalahou alayhi wa salam): "Ô messager d'Allah! Ma mère est venue en espérant que je lui rende visite. Puis-je le faire?"

Le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) répondit: "Oui, fais-le." [...]

 

Ibn 'Uyaynah a dit :

 

"C'est à ce sujet qu'Allah a révélé le verset suivant (traduction rapprochée): 

 

"Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion." (1)

 

Ce hadith a aussi été rapporté par Muslim (2/696) [...]

 

Ce hadith indique donc qu'il est légiféré de respecter les liens de parenté même si le proche en question est un mécréant. 

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables."  (2)

 

Al-Hâfidh Ibn Kathîr a dit en commentant ce verset :

 

"C'est-à-dire qu'il ne vous est pas interdit de faire preuve de bienveillance envers les mécréants qui ne vous combattent pas pour votre religion, comme les femmes et les faibles parmi eux. [...]"

 

Ibn Kathîr mentionne ensuite le hadith précédent de Asmâ' comme argument.

 

Puis le continue en disant :

 

"Allah explique ensuite qui sont les mécréants envers lesquels il n'est pas permis d'être bienveillant ni bienfaisant en ces termes:

 

"Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes."  (3)

 

Être bienfaisant envers eux ne fait pas partie de l'affection qu'Allah nous a interdit d'avoir envers eux dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

"Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu."  (4)

 

D'ailleurs, le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) aimait son oncle Abû Tâlib bien qu'il soit mécréant.

 

Et c'est à ce sujet que le verset suivant a été révélé (traduction rapprochée) :

 

"Tu (Muhammad) ne peux guider ceux que tu aimes." (5)

 

Ce dernier verset peut être compris de deux manières différentes, dont la seconde comporte un sous-entendu à savoir:

 

tu ne peux guider ceux que tu aimerais qu'ils soient guidés.

 

Cependant, la règle de base - s'il n'y a pas de nécessité - veut qu'il n'y ait pas de sous-entendu.

 

Ainsi, les arguments indiquant qu'il est permis d'éprouver de l'amitié envers un mécréant concernant l'amitié naturelle [due aux liens de parenté].

 

En effet, personne ne peut maîtriser ce genre de sentiments, et ce n'est pas considéré comme de l'affection interdite.

 

Et Allah est plus savant. 

 

(1) Sourate Al-Mumtahanah v.8

(2) Sourate Al-Mumtahanah v.8

(3) Sourate Al-Mumtahanah v.9

(4) Sourate Al-Mujâdalah v.22

(5) Sourate Al-Qasas v.56

 

Conseils aux femmes musulmanes - Pages: 277 à 279 - Dar Al Muslim

Retranscription: Oum chaïma

copié de Rappel01.fr

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Famille - أهل
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 12:59
La définition complète et définitive de la bid’ah

L'Imām ach-Chātibī, dans son excellent ouvrage al-I’tisām, a donné la définition législative la plus complète, concise et définitive d'al-bid’ah (البدعة), et notre exposé sur les fondements ne seraient pas complet si on n'en parlait pas.

 

L'imām ach-Chātibī a dit dans al-I’tisām (1/43) :

 

فالبدعة إذن عبارة عن: طريقة في الدين مخترعة تضاهي الشرعيّة، يُقصد بالسلوك عليها المبالغة في التعبد لله تعالى 

 

L'innovation (al-bid’ah) désigne donc :

 

-Une voie dans la religion,

-Inventée,

-Qui ressemble à la voie légale islamique (Chari’ah),

-Et qui a pour objectif d'amener celui qui l'emprunte à l'excès dans l'adoration d’Allah l'Exalté.

 

L'Imām ach-Chātibī a ensuite lui-même développé cette définition, et des savants de Ahl as-Sunnah l'ont également commentée.

 

Elle comporte plusieurs éléments et on peut les résumer de la façon suivante :

 

-Élément 1

 

Une voie (طريقة) : c'est tout sabīl, tarīq, sunan (ces termes référant tous à des voies), c'est la même chose, et cela désigne tout ce qui est mis en place pour être suivi et emprunté.

 

C'est donc la première chose : que l'intention derrière la mise au point ou la création d'une telle voie soit qu'elle soit prise comme une ligne de conduite.

 

-Élément 2

 

En matière de religion (في الدين) : cela exclut donc toutes les autres affaires, telles que les habitudes, les coutumes etc., et ce, parce que ce chemin ou cette voie se voit attribuée à la religion, et s'il s'agissait d'une chose mondaine (non religieuse), on ne l'appellerait pas bid’ah (innovation) [dans le sens législatif].

 

Toutes les affaires de l'ordre du terrestre se trouvent donc en dehors de la définition de la bid’ah.

 

C'est une chose qu'il est important de comprendre, car dans le langage de certains savants, on peut les voir employer le terme dans son sens linguistique, plus large ; on peut trouver des exemples de cela dans les paroles de l'Imām ach-Chafi’i, de Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah et de Cheikh Muhammad ibn ‘Abd el-Wahhāb.

 

-Élément 3

 

Inventée (مخترعة) : c'est-à-dire qu'elle n'a pas d'exemple précédent, de modèle antérieur.

 

Avec cette restriction, on exclut beaucoup de choses de la définition de la bid’ah, en particulier les choses qui ont bien un fondement dans la Chari’ah, et ces choses incluent la compilation du Qoran, l'écriture et la compilation des hadiths, la prière de tarawih en congrégation, les principes de fiqh, la science de la grammaire et de la morphologie, etc.

 

Même si elles n'étaient pas formellement présentes, leur fondement se trouve dans la Chari’ah.

 

Elles ne sont par conséquent pas considérées comme des innovations dans le sens législatif (c-à-d. blâmables), et ceux qui ont parlé d'elles en utilisant le terme d'innovations, ne l'ont fait que dans le sens linguistique du terme, comme dans la parole de ‘Umar ibn al-Khattāb parlant du fait qu'il a ressemblé les gens en une seule jamā’ah (groupe) pour la prière de tarāwīh et disant que c'est une « excellente bid’ah », or cet acte a un fondement dans la Sunnah car le Messager (‘alayhis salām) a dirigé les gens pendant trois jours au Ramadan dans une prière de tarawih en congrégation.

 

-Élément 4

 

Elle ressemble à la Chari’ah (تضاهي الشرعيّة).

 

C'est une autre partie cruciale de la définition, car l'innovation dans la religion est de deux types : une qui n'a absolument aucune base et qui est complètement étrangère à la religion, et une qui ressemble à la Chari’ah dans son fondement, mais qui s'oppose à la Chari’ah dans sa forme et ses détails, et la plupart des innovations sont de cette nature-là (la deuxième sorte).

 

Ach-Chātibi donne quelques exemples de ce qui est visé par cette partie de la définition et mentionne le dhikr en congrégation (le rappel à l'unisson, d'une seule voix), et le fait de prendre l'anniversaire du Prophète (‘alayhis salām) comme un jour de fête (‘id).

 

Le dhikr a un fondement dans la Chari’ah et l'existence de jours de fête (‘id) aussi, mais dans les détails particuliers, ces pratiques (le dhikr a l'unisson et la célébration de l'anniversaire du Prophète ‘alayhis salām) sont des innovations.

 

Ach-Chātibi dit que si ce n'était pas la nature des innovations de ressembler à la Chari’ah, on les traiteraient comme des actes habituels, rien de plus.

 

Ach-Chatibi explique aussi que la personne d'innovation innove dès le départ ces choses de telle sorte à ce qu'elles ressemblent à la Chari’ah afin qu'il puisse duper les autres, et il mélange des choses de la Sunnah avec son innovation car c'est la seule façon qu'il a d'obtenir des gens une réponse.

 

Cela fait partie des choses les plus importantes que l'Imām ach-Chatibi signale, car on entend les innovateurs, parmi les adorateurs de tombes contemporains et autres, essayer de justifier leurs actes en prétextant qu'ils ont une base dans la Chari’ah.

 

Ce n'est pas l'endroit pour réfuter ce doute, inchā'Allāh ce sera fait dans un autre article, mais il est important de bien noter cela : que c'est la nature même de l'innovation que de ressembler fortement à la Chari’ah, et c'est ainsi que la plupart des innovations ont une base dans la Charī’ah dans certains aspects, mais s'écartent d'elle dans d'autres aspects.

 

-Élément 5

 

Ce qui est recherché en empruntant la voie innovée particulière, c'est l'exagération dans l'adoration d'Allāh (يُقصد بالسلوك عليها المبالغة في التعبد لله تعالى) : cela participe de la complétude de la définition de la bid’ah, parce qu'il s'agit du principal objectif pour lequel elle (la bid’ah) est inventée, et c'est comme si l'innovateur pensait qu'il avait le droit de faire cela parce que c'est le but de sa création, conformément à la parole d'Allāh (traduction rapprochée) :

 

« Je n'ai créé les Djinns et les Hommes que pour qu'ils M'adorent. » (51:56).

 

Il ne lui est cependant pas apparu que les lois, règles et limites qu'Allāh a légiférées suffisent.

 

Toutefois, l'innovateur a souvent des désirs comme le fait de vouloir être suivi, et c'est ce qui le motive à innover pour les gens, avec comme prétexte de les faire se rapprocher d'Allāh.

 

Et ach-Chatibi cite à ce sujet la parole de Mu’adh ibn Jabal (radiallāhu ‘anhu) :

 

"On craint qu'un homme ne dise :

« Ce ne sont pas mes adeptes et ils ne me suivront pas, même si je leur récite le Qoran. Ils ne me suivront pas tant que je n'aurais pas innové quelque chose d'autre pour eux. »"

Prenez  donc garde à ce qu'il innove, car ce qu'il innove est un égarement."

Rapporté par Abu Dawud dans son Sunan, ad-Darimi dans son Sunan, et également par al-Ājurrī dans ach-Chari’ah, par Ibn Waddah dans al-Bida’ et par d'autres. 

 

Ach-Chatibi souligne aussi qu'avec cette partie de la définition, il devient clair que la notion d'innovation [blâmable] ne concerne pas le domaine de la vie quotidienne, des choses ordinaires (al-'ādāt).

 

Il y a des choses et des voies qui sont innovées, qui ressemblent à la Chari’ah, mais pas avec l'intention de se rapprocher par elles d'Allāh et de L'adorer ; ces choses n'entrent donc pas dans la définition de la bid’ah.

 

Les exemples qu'il donne comprennent les amendes imposées (auxquelles un dirigeant peut soumettre ses sujets), qui ont une valeur précise pouvant ressembler à celle de la zakah, ainsi que l'utilisation de passoires et le fait de se laver les mains avec de la potasse, parmi les choses qui n'étaient pas présentes auparavant.

 

Bien qu'elles peuvent ressembler à quelque chose de la Chari’ah, on n'a pas l'intention par elles d'amplifier l'adoration d'Allāh le Très-Haut.

 

-Élément 6

 

Ach-Chatibi explique aussi que dans sa définition se trouve incluse la bid’ah tarkiyyah, et que c'est lorsqu'une personne délaisse un acte, cherchant par là la proximité d'Allāh et à se rapprocher de Lui, et que cet abandon est contraire à la Chari’ah.

 

Se référer à : al-I’tisām (tahqiq : M. Salman, Maktabah at-Tawhid) 1/41-55.

Source : www.bidah.com

copié de albasyrah.over-blog.com

 

Imam Abou Ishaq Ach Chatibi - الإمام أبو إسحاق الشاطبي 

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع