compteur de visite

Catégories

14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 18:11
Conditions pour vivre parmi les mécréants

Question :

 

Quelles sont les conditions pour vivre parmi ceux qui donnent des associés à Allah (Mushrikun) ?

 

Réponse :

 

Allah, le Puissant et Majestueux dit dans Son Noble Livre (traduction rapprochée) :

 

« Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) - “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur »  [Sourate An-Nisa :97-99]

 

Ainsi si la personne est capable d'établir sa religion (Din Al-Islam) en ce lieu et qu’il peut protéger ses enfants et sa famille, alors il n’y a aucun mal en cela.

 

Cependant, je pense qu'il ne sera pas capable de protéger ses enfants, parce qu'il doit les emmener aux écoles des Chrétiens.

 

Et si l'enfant s’enfuit de son père, le gouvernement le prendra et son père n'aura aucune autorité sur lui et de même pour la femme (c'est-à-dire sa femme).

 

Donc je pense qu'il n'est pas permis de vivre dans ces pays, sauf par grande nécessité, ou pour les appeler (da’wa) à Allah, le Glorifié.

 

Et (avec cela) il doit se protéger de la fitna (épreuves, mauvaises tentations), la fitna des femmes et la fitna de dunya (des choses temporelles).

 

En effet, quelqu'un qui est allé en Belgique m'a informé quand il est revenu et c’est quelqu'un duquel les gens ont profité (c'est-à-dire de sa science).

Je lui ai dit : « Pourquoi n'es-tu pas restés avec eux (c'est-à-dire les musulmans en Belgique) pour qu'ils puissent profiter de toi ? »

Il a dit : « Fitna. »

Donc j'ai dit : « Prends ta famille (c'est-à-dire ta femme) avec toi. »

Il a dit : « C'est non seulement la fitna des femmes, mais aussi la fitna de dunya et beaucoup d'autres fitna aussi. »

 

Ainsi, si la personne craint pour lui en raison de la fitna, il lui est obligatoire de fuir avec sa religion (c'est-à-dire vers les pays musulmans). »

 

Source : Tuhfatul-Mujib 'an As'ilatil-Hadhir wal-Gharib, question n°26.

Traduit par Abu Sumaya

copié de salaf.com

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 18:10
La sincérité et l'amour des compliments sont inconciliables

La sincérité du cœur d’une part, et l’amour des éloges, des compliments et la convoitise à l’égard de ce que possèdent les autres d’autre part, sont aussi inconciliables que l’eau et le feu, ou le lézard et la baleine.

 

Si tu te décide à être sincère, saisis toi alors de la convoitise à l’égard de ce que les gens possèdent et sacrifie la à l’aide du couteau du désespoir à l’égard de leurs biens.

 

Occupe-toi ensuite des éloges et des compliments et renonces y avec autant de mépris que les amoureux de ce bas monde renoncent à l’au delà.

 

Si tu arrives à sacrifier la convoitise et à renoncer aux éloges et aux compliments, la sincérité te sera alors facile.

 

Si tu me demandes : Qu’est ce qui pourrait m’aider à sacrifier la convoitise et à renoncer aux éloges et aux compliments ? 

 

Je te réponds : Concernant le sacrifice de la convoitise, cela te sera facile dès lors que tu sauras avec certitude que quelle que soit la chose que tu convoites, les clés y menant son détenues par Allah ta’ala , personne d’autre que Lui ne les possède, et personne ne peut les octroyer au serviteur si ce n’est Lui.

 

Quant au fait de renoncer aux éloges et aux compliments, cela te sera facile dès lors que tu sauras que seules les éloges d’Allah sont bénéfiques et valorisantes et que seules Ses blâmes sont néfastes et avilissants, comme lorsqu’un bédouin dit au prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam :

 

«Sache que mes éloges embellissent leur destinataire mais que mes diatribes l’avilissent.

Le prophète صلى الله عليه وسلم déclara : Ceci est une caractéristiques d’Allah seul.»

 

Renonce donc aux éloges de ceux dont les éloges ne te valoriseront en rien, et aux blâmes de ceux dont les blâmes ne pourront t’avilir.

 

Recherche en revanche les éloges de Celui dont toute valorisation se retrouve dans les éloges qu’Il prodigue, et dont tout avilissement se retrouve dans les blâmes qu’Il prononce.

 

Cependant, tout ceci ne peut se réaliser que par la patience et la certitude.

 

Si tu te délestes de la patience et de la certitude, tu seras alors comparable à celui qui désire voguer en mer sans embarcation.

 

Allah ta’ala dit (traduction rapprochée) :

 

 فَاصْبِرْ إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ وَلَا يَسْتَخِفَّنَّكَ الَّذِينَ لَا يُوقِنُونَ

 

« Sois donc patient, car la promesse d’Allah est vérité. Et que ceux qui n’ont pas la certitude ne t’ébranlent pas ! » (Sourate Ar Rûm verset 60)

 

 وَجَعَلْنَا مِنْهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا لَمَّا صَبَرُوا وَكَانُوا بِآيَاتِنَا يُوقِنُونَ    

 

« Et Nous avons désigné parmi eux des guides qui orientaient les gens par Notre ordre aussi longtemps qu’ils patientaient et croyaient avec certitude en nos versets. » (Sourate As Sajdah verset 24).

 

Kitâb Al-Fawâ’id

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

الإخلاص وحب الثناء لا يجتمعان

لا يجتمع الإخلاص في القلب ومحبة المدح والثناء والطمع فيما عند الناس إلا كما يجتمع الماء والنار والضب والحوت . فإذا حدثتك نفسك بطلب الإخلاص فأقبل على الطمع أولا فاذبحه بسكين اليأس، وأقبل على المدح والثناء فازهد فيهما زهد عشاق الدنيا في الآخرة، فإذا استقام لك ذبح الطمع والزهد في الثناء والمدح سهل عليك الإخلاص

فإن قلت : وما الذي يسهل علي ذبح الطمع ، والزهد في الثناء والمدح ؟ قلت : أما ذبح الطمع فيسهله عليك علمك يقينا أنه ليس من شيء يطمع فيه إلا وبيد الله وحده خزائنه لا يملكها غيره ولا يؤتي العبد منها شيئا سواه . وأما الزهد في الثناء والمدح فيسهله عليك علمك أنه ليس أحد ينفع مدحه ويزين ويضر ذمه ويشين إلا الله وحده، كما قال ذلك الأعرابي للنبي صلى الله عليه وسلم

إن مدحي زين وذمي شَيْن، فقال : ذلك الله عز وجل

فازهد في مدح من لا يزينك مدحه وفي ذم من لا يشينك ذمه، وارغب في مدح من كل الزين في مدحه وكل الشين في ذمه ، ولن يقدر على ذلك إلا بالصبر واليقين فمتى فقدت الصبر واليقين كنت كمن أراد السفر في البحر في غير مركب . قال تعالى

« فاصبر إن وعد الله حق ولا يستخفنك الذين لا يوقنون »

سورة الروم

الآية رقم : 60 ، وقال تعالى

« وجعلنا منهم أئمة يهدون بأمرنا لما صبروا وكانوا بآياتنا يوقنون »

السجدة : الآية رقم : 24

 
Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:33
Quelle est la Sunna lors de la nuit de noce ? (audio)

 

Question :

 

Quelle est la règle dans la Sunna lorsque le mari entre auprès de son épouse la nuit de noce ?

 

Car cela pose problème à beaucoup de gens, certains lisent sourate al-baqara, d’autres accomplissent la prière, et ces habitudes sont présentes chez beaucoup de gens.

 

Réponse :

 

Lorsque le mari entre auprès de son épouse pour la première fois, il commence par mettre sa main sur son front en disant :

 

اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ مِنْ خَيْرِهَا وَخَيْرِ مَا جبلتها عَلَيْهِ، وَأَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهَا وَشَرِّ مَا جبلتها عَلَيْهِ

 

« Ô Allah, je Te demande son bien et le bien sur lequel Tu l’as prédisposée, et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal et le mal sur lequel Tu l’as prédisposée. »

 

Mais s’il craint que la femme soit incommodée s’il pose sa main sur son front et prononce cette invocation, il lui est alors possible de mettre sa main sur son front en faisant comme s’il voulait l’embrasser par exemple, puis il prononce ce rappel en lui-même sans qu’elle ne l’entende.

 

Il le prononce avec sa langue sans qu’elle ne l’entende afin qu’elle ne soit pas incommodée.

 

Cependant, si c’est une femme étudiante en science qui sait que ceci est légiféré, il n’y a pas de mal qu’il lui fasse entendre.

 

Quant aux deux unités de prières lorsqu’il entre dans la pièce où se trouve son épouse, il est rapporté que certains salafs l’ont fait.

 

Donc s’il le fait c’est une bonne chose, et s’il ne le fait pas, il n’y a pas de reproche à lui faire.

 

Quant à la lecture de sourate al-baqara ou d’autres sourates, je ne connais aucune source à cela.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:11
Les remerciements au gouvernement saoudien et à son roi (vidéo)

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 16:57
Le hadith sur la circoncision au 7ème jour est faible !

Le Hadith :

 

Le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a fait le baptême d'Al-Hassan et Al-Housayn et il les a circoncis . . .

 

Selon Al-Bayhaqî T 8 p 324. Livre des boissons et de leur limite, chapitre intitulé "Le sultan est contraint à la circoncision ou le tuteur de l'enfant et le maître de l'esclave en ont l'obligation, et ce qui a été rapporté au sujet de la circoncision" :

 

'Abou Sa`îd Al-Mâlînî nous a informé qu'Abou 'Ahmad ibn `Oday Al-Hâfiz a rapporté selon Al-Hassan ibn Soufyân selon Mohammad ibn Al-Moutawakkil selon Al-Walîd ibn Mouslim selon Zouhayr ibn Mohammad Al-Makkî selon Mohammad ibn Al-Mounkadir que Djâbir a dit :  

 

"Le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a égorgé une offrande (Al `Aqîqa) à la naissance d'Al-Hassan et Al-Housayn et il les a circoncis, le septième jour. "

 

Fin de citation.

 

Cette chaîne de transmission est faible (Sanad Da`îf) pour deux raisons :

 

-La première : Est que ce Hadith est rapporté par les syriens selon Zouhayr qui est cité, or, leur narration d'après lui n'est pas rigoureuse comme ceci a été mentionné dans "At-Taqrîb".

 

-Et la deuxième : Est le fait que la chaîne de narration soit mentionnée par Al-Walîd sachant qu'il est accusé de Tadlîss (le fait de cacher intentionnellement un vice dans la chaîne de transmission d'un Hadith ou d'attribuer faussement un Hadith à un narrateur) et de Tasswya (rectification dans la chaîne de transmission en omettant intentionnellement les narrateurs faibles qui y existent avec d'autres crédibles).

 

-On y trouve une troisième cause de faiblesse (`Illa) : C'est le fait que Mohammad ibn Al-Moutawakkil qui a rapporté le Hadith d'après Al-Walîd avait de nombreuses illusions, il est à craindre que ce Hadith n'en fasse partie.

 

-Et on y trouve une quatrième cause de faiblesse (`Illa) : C'est le fait que la circoncision au septième jour n'est mentionnée dans aucun des Hadiths authentiques rapportés au sujet d'Al-Hassan et d'Al-Housayn et de leur baptême ni dans aucun autre Hadith à notre connaissance.

 

En revanche, il est connu que ce qui est un acte de Sunna, c'est la circoncision à un âge plus avancé comme ceci est la tradition chez les Arabes, et comme Ibn `Abbâs répondit lorsqu'il fut interrogé sur son âge lorsque le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) décéda en disant :

 

"Le Messager d'Allah décéda alors que j'étais circoncis."

 

A l'époque, il atteignait presque la puberté.

 

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 276/277)

copié de alifta.net


 حديث : عق رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الحسن والحسين وختنهما
43  نقلاً عن البيهقي : ج8 ص 324
كتاب الأشربة والحد فيها باب السلطان يكره على الاختتان أو الصبي. وسيد المملوك يأمران به وما ورد في الختان
أخبرنا أبو سعيد الماليني أنبأنا أبو أحمد بن عدي الحافظ حدثنا الحسن بن سفيان حدثني محمد بن المتوكل حدثنا الوليد بن مسلم عن زهير بن محمد المكي عن محمد بن المنكدر عن جابر قال: عقّ رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الحسن والحسين وختنهما لسبعة أيام  . ا هـ
هذا السند ضعيف لأمرين
أحدهما: أنه من رواية الشاميين عن زهير هذا، وروايتهم عنه غير مستقيمة، كما في التقريب
والثاني: عنعنة الوليد وهو كثير التدليس والتسوية
وفيه علة ثالثة وهي: أن محمد بن المتوكل الراوي عن الوليد ذو أوهام كثيرة فيخشى أن هذا منها
وفيه علة رابعة وهي: أن الختان في السابع غير معروف في شيء من الأحاديث الصحيحة المروية في شأن الحسن والحسين والعقيقة عنهما ولا في غير ذلك فيما نعلم، وإنما المعروف في السنة الختان بعد الكبر على عادة العرب، كما قال ابن عباس لما سئل عن سنه حين مات النبي صلى الله عليه وسلم قال: توفي رسول الله وأنا مختون، وكانت سنه إذ ذاك حول الاحتلام

(277 - الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 276)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 16:31
Les cérémonies organisées lors des circoncisions

 

Question :

 

Célébrer la circoncision.

 

Traditionnellement, certaines personnes pratiquent la circoncision à l'occasion du Mawlid (jour de la naissance du Prophète); et ils égorgent un animal et invitent certaines familles.

 

Puis, ils donnent de l'argent à l'enfant après lui avoir fait la circoncision ; Y a-t-il une façon spécifique de célébrer la circoncision?

 

Réponse :

 

Louange à Allah l'Unique et que la salutation et la prière soient sur le Messager, sa famille et ses compagnons... Après ce préambule,

 

Premièrement:

 

La circoncision est l'une des Sonan-ol-Fîtra (pratiques Islamiques d'hygiène personnelle) recommandées par le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

Deuxièmement:

 

La circoncision n'exige aucune célébration en Islam; et le fait de la célébrer à l'occasion du Mawlid est une innovation en religion.

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Celui qui innovera dans notre religion des choses qui n'en font pas partie, qu'on les lui rejette"

Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.    


س 12: الاحتفال بالختان جرت العادة عند البعض للقيام بعملية الختان يوم المولد النبوي الشريف، ويقومون بالذبائح واستدعاء عدة عائلات، ويقومون بعد الختان بتقديم النقود إلى الطفل. هل هناك طريقة خاصة للاحتفال بعملية الختان؟
جـ 12: أولاً: الختان من سنن الفطرة التي أرشد إليها النبي صلى الله عليه وسلم
ثانيًا: ليس للختان في الإسلام احتفال، وجعل الختان يوم المولد النبوي مع الاحتفال به ذلك اليوم بدعة محدثة، وقد قال
النبي صلى الله عليه وسلم:  من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد  رواه البخاري ومسلم
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم
السؤال الثاني عشر من الفتوى رقم - 9174
(الجزء رقم : 5، الصفحة رقم: 134)

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 114)
La question 12 de la Fatwa numéro 9174
copié de alifta.net


Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 16:25
Faire la circoncision avant le septième jour de l'enfant

Question :

 

Est-il permis de circoncire l'enfant avant le septième jour après sa naissance, surtout que dans certains hôpitaux, la circoncision a lieu avant le septième jour.

 

Quelqu'un m'a dit qu'elle est interdite avant sept jours et blâmable après ce délai.

 

Réponse :

 

Louange à Allah et prière et salut sur le Prophète ainsi que sur sa famille et ses compagnons... Après ce préambule :

 

La circoncision de l'enfant est un acte de la Sunna.

 

Il n'est ni interdit ni blâmable de le faire avant sept jours.

 

De même, il n'est ni interdit ni blâmable de la retarder après sept jours.

 

Une certaine liberté est accordé à ce sujet.

 

Mais on doit veiller à l'intérêt de l'enfant, selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"Il y a cinq choses qui font partie de la Fîtra (disposition naturelle): la circoncision, le rasage des poils du pubis, la taille des moustaches, le rognage des ongles et l'épilation des aisselles"

rapporté authentiquement par Al-Boukhârî et Mouslim.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 8378

copié de alifta.net

 

الختان

س 1: هل يجوز ختان الطفل قبل سبعة أيام من ولادته، خصوصًا أن في بعض المستشفيات يجرون عملية الختان قبل السبعة الأيام، وقال لي شخص: إنه حرام قبل السبع أيام ومكروه بعدها؟

جـ 1: الحمد لله وحده، والصلاة والسلام على رسوله وآله وصحبه.. وبعد

ختان الطفل سنة، ولا يحرم تقديمه على اليوم السابع ولا يكره، ولا يحرم تأخيره عنه ولا يكره، والأمر في ذلك واسع. مع مراعاة مصلحة الطفل؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم:  خمس من الفطرة: الختان والاستحداد، وقص الشارب، وقلم الأظفار، ونتف الآباط متفق على صحته

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 5، الصفحة رقم: 132)

السؤال الأول من الفتوى رقم - 8378

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 14:56
La kafala (كفالة) à travers l'adoption de Zayd Ibn Harith رضي الله عنه

L'adoption ne peut exister en Islam car elle viole plusieurs principes qui sont les bases de l'étique de la société musulmane.

 

Parmi elles, le fait que les enfants ne peuvent s'attribuer un père autre que le leur.

 

L'histoire de Zayd bnou Harrithah en est une parfaite illustration.

 

Zayd bnou Harrithah fut attaqué avec sa mère et vendu comme esclave.

 

Il fut alors acheté et offert à Khadidja, il devint alors son hadim (servant).

 

A son mariage avec le Messager d'Allah (sallallahou 'alayhi wa sallam), elle le lui offrit.

 

Il devient alors le hadim du Messager d'Allah (sallallahou 'alayhi wa sallam).

 

Puis, un jour, la famille de Zayd, à savoir son père et son oncle, surent l'endroit où il se trouvait et virent le chercher à la Mecque en espérant le récupérer contre une rançon.

 

Arrivés à la Mecque, ils demandèrent le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam).

 

On les orienta vers la mosquée où ils l'abordèrent disant :

 

" Ô fils de 'Abdal Mouttalib, fils du Seigneur de son peuple, vous êtes les dépositaires du sanctuaire d'Allah, vous libérez le prisonnier et vous nourrissez le nécessiteux.

Nous sommes venus te voir au sujet de notre fils, ton esclave.

Accorde-nous cette faveur et sois bienfaisant en acceptant la rançon que nous sommes disposés à te payer."

Il leur demanda : "De qui voulez vous parler?"

Ils répondirent : "Zayd Ibn Hârithah."

Il leur dit : "Tout ce que vous voudrez. Appelez-le et donnez lui le choix. S'il vous choisit, il est à vous sans rançon. Mais s'il me choisit, par Allah, je ne suis pas du genre à préférer une rançon contre celui qui me préfère."

Ils dirent : "Tu as été généreux avec nous."

Le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) appela Zayd et lui demanda : "Connais-tu ces gens ?"

Il acquiesça : "Voici mon père et voici mon oncle."

Le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) lui dit : "Tu me connais également et tu connais ma compagnie. Tu as le choix entre nous."

Zayd répondit : "Personne ne m'est plus agréable pour moi. Tu es pour moi un père et un oncle."

Ceux-ci s'exclamèrent : "Malheureux, préfères-tu la servitude à la liberté et à ton père, ton oncle et les tiens ?"

Il répondit : "Oui, personne ne m'est préférable après ce que j'ai vécu avec cet homme."

Quand le Prophète entendit ces paroles, il emmena Zayd dans al-Hijr (un emplacement où les Mecquois se réunissaient pour leurs affaires) et clama : "Soyez témoin que Zayd est mon fils, il hérite de moi et j'hérite de lui."

Satisfaits du sort de leur enfant, les proches de Zayd prirent congé.

Depuis ce jour, Zayd fut appelé Zayd bnou Mouhammad jusqu'à la venue de l'Islam.

'Abdoullâh bnou 'Oumar dit à ce sujet : "Nous l'appelions Zayd bnou Mouhammad jusqu'à la révélation du verset : "attribuez-les à leurs pères""

(hadith rapporté par al Boukhari).

 

De même, à l'époque antéislamique, se marier avec la femme de son fils adoptif était considéré comme une relation incestueuse.

 

Jusqu'au verset suivant (traduction rapprochée) :

 

" Quand tu disais à celui qu'Allah avait comblé de bienfaits, tout comme toi-même l'avais comblé: ‹Garde pour toi ton épouse et crains Allah›, et tu cachais en ton âme ce qu'Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c'est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eût cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu'il n'y ait aucun empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d'Allah doit être exécuté. " (Sourate 33, verset 37)

 

Pourtant, l'adoption comme la vivent les non musulmans, considèrent ces relations incestueuses puisqu'elle considère l'enfant adoptif comme l'enfant biologique (enfant de sang).

 

copié de assounnah.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 14:33
La fleur de henné - زهرة الحناء

Elle compte parmi les plus agréables des aromates.

 

'Abdallah ibn Budayrah rapporte que le Prophète alayhi salat wa salam a dit :

"Le maître des aromates en ce bas-monde et l'au-delà est la fleur de henné."

[Al-Majma' (5/35), la chaîne de transmission de ce hadith est faible]

 

Anas ibn Malik (radiallahou 'anhou) rapporte :

"La plante aromatique préféré du Messager d'Allah salla allahou aleyhi wa salam était la fleur de henné."

[Sahih Abu Dawud (3819)]

 

Allah est plus savant quant à l'authenticité de ces deux hadiths, et nous ne témoignons pas pour le Messager d'Allah  alayhi salat wa salam de ce dont nous ignorons l'authenticité.

 

La fleur de henné est équilibrée dans la chaleur et la sécheresse, et elle est peu constipante.

 

Si on la mets dans les plis des vêtements de laine, elle les protège contre les mites.

 

Elle est aussi un composant des pommades contre l'hémiplégie et la dilatation, et son huile relâche les membres et assouplit les nerfs.

 

La Médecine Prophétique - Ibn Al-Qayyim - Editions Tawbah

copié de sunnah-islam.over-blog.com

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 10:10
Bien gérer la période de l'adolescence

Question :

 

Comment notre Prophète, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, a-t-il géré l'adolescence des jeunes musulmans, afin de les aider à traverser cette période ?

 

Réponse :

 

Le Prophète, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, se soucia des jeunes musulmans, et il leur adressa ainsi qu'à leurs parents des instructions et des directives particulières.

 

Il a donc fait cette recommandation aux parents, en disant :  

 

"Ordonnez à vos enfants d’accomplir la prière dès l’âge de sept ans, et corrigez-les dès l’âge de dix ans (s’ils refusent de l’accomplir) et séparez entre eux (entre les filles et les garçons) dans les couches"

Rapporté par 'Ahmad et 'Abou Dâwoud.

 

De même, il a adressé sa parole, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, aux jeunes, en disant :  

 

"O jeunes gens !

Quiconque parmi vous possède la capacité physique et les moyens financiers nécessaires au mariage, qu'il se marie.

Certes, le mariage est plus enclin à protèger contre les regards lascifs et à préserver la chasteté.

Quant à celui qui n'en possède pas les moyens, qu'il jeûne, car le jeûne le protégera contre la tentation."

(Approuvé par Al-Boukhârî et Mouslim).

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la Prière et la Bénédiction d'Allah soient sur son Messager, sa famille et ses compagnons.

 

علاج مرحلة المراهقة

س1: كيف عالج رسولنا محمد - صلى الله عليه وسلم - مرحلة المراهقة لدى شباب المسلمين؛ كي يساعدهم على المرور من تلك المرحلة؟

ج1: لقد اهتم النبي - صلى الله عليه وسلم - بشباب الإسلام، ووجه إليهم وإلى آبائهم إرشادات وتوجيهات خاصة، فـأمر الآبـاء بقولـه:  مروا أولادكم بالصلاة لسبع سنين، واضربوهم عليها لعشر سنين، وفرقوا بينهم في المضاجع  ، رواه أحمد وأبو داود، وخاطب الشباب بقوله صلى الله عليه وسلم:  يا معشر الشباب من استطاع منكم الباءة فليتزوج، فإنه أغض للبصر وأحصن للفرج، ومن لم يستطع فعليه بالصوم، فإني لي وجاء  متفق على صحته

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 333)

السؤال الأول من الفتوى رقم 6 16021

 

( Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 333)

La première question de la Fatwa numéro ( 16021 )

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال