compteur de visite

Catégories

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:28
Enquêter sur le prétendant

Question :

 

Qu'Allâh vous bénisse.

 

Quel est votre avis au sujet de faire une enquête sur le prétendant ?

 

Réponse :

 

Procéder à une enquête sur un prétendant est une chose plus qu'obligatoire surtout de nos jours où il nous arrive de ne même pas pouvoir distinguer le bon du mauvais, vu le nombre important de tromperie, de descriptions mensongères et de faux témoignages.

 

En ce sens qu’il arrive de rencontrer un prétendant donnant l’impression de quelqu’un de sérieux, d’intègre et de bonne moralité alors que c’est tout le contraire.

 

Il se peut également que la famille du prétendant lui apporte son soutien dans son rôle et même qu’un autre témoin qui n’est même pas de sa famille vienne attester de son bon comportement et de sa droiture.

 

Mais une fois l’acte de mariage conclu c’est une tout autre image de cet homme à laquelle nous avons droit que ce soit au sujet de son comportement ou de sa religion.

 

C’est pourquoi je considère qu’il est absolument obligatoire de se renseigner sur le prétendant de façon minutieuse quitte à mettre dix, vingt, trente jours pour rendre la réponse.

 

Et ce, afin que l’homme agisse en toute clairvoyance.

 

Maintenant si le prétendant s'avère être quelqu’un d’intéressant et dispose des qualités requises, qu'on lui accorde la main de la fille.

 

A ce titre, il n’est permis à personne de s’opposer à la volonté de cette dernière de se marier avec un homme quel que soit le motif avancé.

 

On a entendu parler de parents s’opposer carrément au mariage de leur fille avec un homme pieux alors que celle-ci le souhaitait, pour des raisons futiles.

 

Comme le fait de dire par exemple : «Il n'est pas de notre village», «Il n’a pas de diplômes contrairement à notre fille» ou bien «Il n’a pas un bon emploi alors qu’elle a une situation professionnelle correcte»... et d’autres prétextes avancés qui sont vains et sans fondements.

 

Il y a aussi parmi les gens celui qui prive sa fille ou celle qui est placée sous son autorité de se marier rien que pour profiter de son salaire.

 

L’important est que je tiens à recommander à ce genre de parents de craindre Allâh le Très-Haut au sujet de celles qui sont placées sous leur autorité et de ne pas s’opposer à leur mariage avec des hommes connus pour leur piété et leur probité morale à cause des considérations purement personnelles ou ayant trait à des coutumes contraires à ce qui a été rapporté par le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم ou pour d’autres raisons.

 

Je leur recommande en revanche de ne jamais forcer la femme à se marier avec quelqu’un qu’elle ne souhaite pas épouser car c’est interdit (harâm).

 

Il reste que ce type d’union n’est pas valable tel que soutenu par la majorité des savants même s’il est imposé par son propre père en témoigne le hadith suivant dans lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

لا تنكح الأيم حتى تستأمر ولا تنكح البكر حتى تستأذن

 

«On n'accorde la main d’une femme ayant déjà été mariée qu’avec son assentiment.
Et on n’accorde la main d’une vierge qu’avec sa permission.»

 

Bien plus, tel que rapporté par Muslim dans un hadith authentique, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit que le père de la vierge doit lui demander son accord.

 

Il a mentionné ici le père et sa fille.

 

Ceci étant, il n’est pas du tout permis de forcer la femme à se marier avec un homme qu’elle rejette quels que soient les motifs avancés pour justifier un tel choix.

 

Par ailleurs, nul grief n’est retenu contre le père ou le tuteur si la fille ne souhaite pas du tout se marier qu’il ne la marie pas et qu’elle reste ainsi toute sa vie car c’est son choix et ils n’ont pas à l’en empêcher.

 

Tiré du site www.binothaimin.com

Mariage Islamique en questions-réponses par les plus grands savants : Al Albani, Al Fawzan, Al 'Uthaymin, Ibn Baz, Muqbil, As-Sa'di, Comité permanent des savants (Ifta)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:26
Le gaspillage et l'excès dans les dépenses

Louanges à Allah Seul, prière et salut sur le Messager d’Allah ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

 

Il arrive qu’Allah éprouve Ses serviteurs par la pauvreté et le besoin, comme c’était le cas des habitants de l’Arabie au début du quatorzième siècle de l’hégire.

 

Allah le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :

 

« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et dediminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants,qui disent, quand un malheur les atteint : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ».  [1]

 

Mais il arrive aussi qu’Il les éprouve par les bienfaits multiples et par la richesse, comme c’est le cas de nos jours, afin de tester leur foi et leur reconnaissance.

 

Allah le Très-Haut dit à cet égard (traduction rapprochée):

 

« Vos biens et vos enfants ne sont qu’une tentation, alors qu’auprès d’Allah il y a une énorme récompense. » [2]

 

Dans les deux cas, la bonne fin est réservée aux pieux dont les actions seront conformes aux prescriptions d’Allah : ceux qui, par exemple, auront été patients et qui espèrent la récompense d’Allah, s’ils sont pauvres ; et ceux qui auront reconnu et remercié Allah pour ses bienfaits, et qui auront bien dépensé leur argent, s’ils sont riches.

 

La bonne utilisation de l’argent consiste à ce qu’il soit dépensé dans les nécessités, comme la nourriture et la boisson, sans avarice envers soi ou envers sa famille, ni gaspillage, qui est le fait de le dépenser dans des choses inutiles.

 

Allah le Très-Haut a interdit cela en disant (traduction rapprochée) :

 

« Ne porte pas ta main enchaînée à ton cou [par avarice], et ne l’étend pas non plus trop largement, sinon tu te trouveras blâmé et chagriné. » [3]

 

Il dit aussi concernant le fait de gaspiller son argent (traduction rapprochée) :

 

« Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allah a fait votre subsistance. » [4]

 

Allah, Exalté Soit-Il, nous recommande dans ce verset de ne pas donner notre argent aux incapables, car ils le dépensent là où il ne faut pas.

 

Ce verset est donc une preuve que la mauvaise utilisation de l’argent est interdite.

 

Par ailleurs, Allah le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de prière, portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès. » [5]

 

Et Il dit aussi, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

« Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables. » [6]

 

L’excès est le fait de dépenser plus que besoin est.

 

Et le gaspillage est le fait de dépenser son argent là où il ne faut pas.

 

A notre époque, les gens sont éprouvés par la vantardise dans les repas et les boissons, notamment lors des cérémonies et des fêtes de mariage.

 

Ils ne s’y contentent pas de ce qui est nécessaire.

 

D’ailleurs, chez beaucoup de gens, lorsqu’on finit de manger, ils jettent la nourriture restante à la poubelle ou dans des endroits méprisés.

 

Or, ceci est considéré comme une ingratitude envers les bienfaits d’Allah, et il peut causer la disparition de ces bienfaits. La personne raisonnable doit mesurer les choses selon le besoin.

 

S’il lui arrive d’avoir un excédent, elle doit chercher un nécessiteux pour le lui donner.

 

Si ceci n’est pas possible, alors elle doit mettre la nourriture restante dans un endroit non méprisé, afin que les bêtes et ceux qu’Allah veut, puissent la manger, et qu’elle ne soit pas piétinée.

 

Il est un devoir pour tout musulman de veiller à éviter tout ce qu’Allah a interdit, d’être sage dans ses actes en recherchant par là la satisfaction d’Allah, d’être reconnaissant envers Ses bienfaits en évitant de les négliger ou de les utiliser d’une manière inconvenante.

 

Allah le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :

 

« Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible. » [7]

 

Il dit aussi (traduction rapprochée) :

 

« Souvenez-vous de Moi donc, je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi ! » [8]

 

Par ailleurs, Allah, qu’Il Soit Glorifié, nous informe que la reconnaissance se fait par les actes et pas seulement par la parole, lorsqu’Il dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô famille de David, œuvrez par gratitude, alors qu’il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants. » [9]

 

La gratitude envers Allah l’Exalté, s’exprime par le cœur, la langue et par les actes.

 

Celui qui est reconnaissant par la parole et par les actes, Allah lui multiplie Ses grâces et lui réserve une bonne fin. Par contre, celui qui renie les bienfaits d’Allah et qui ne les utilise pas convenablement, alors un énorme danger le guette car Allah l’a menacé d’un dur châtiment.

 

Nous implorons Allah d’améliorer la situation des musulmans, de leur accorder la compréhension de Sa religion, de nous aider tous à être reconnaissants de Ses bienfaits, de nous aider à ce que ceux-ci soient un moyen pour nous de mieux L’adorer et de rendre service à Ses serviteurs.

 

Il est le Garant de ceci et Celui Qui est capable de le faire.

 

Prière et salut d’Allah sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

 

[1] La Vache, v. 155, 156.

[2] La Grande Perte, v. 15.

[3] Le Voyage Nocturne, v. 29.

[4] Les Femmes, v. 5.

[5] Al-Acrâf, v. 31.

[6] Le Voyage Nocturne, v. 26, 27.

[7] Abraham, v. 7.

[8] La Vache, v. 152.

[9] Saba’, v. 13.

 

Recueil de Fatwas et d’Articles Divers, volume 4, page 37.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:25
Trois sont expiations, trois sont degrés, trois sont délivrances et trois sont perditions

D'après Anas رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Trois sont expiations, trois sont degrés, trois sont délivrances et trois sont perditions.

 

Les expiations sont : parfaire les ablutions dans le froid intense, attendre la prière après la prière et marcher vers la prière en commun.

 

Les degrés sont : offrir à manger, propager le salam et prier la nuit alors que les gens dorment.

 

Les délivrances sont : être juste dans l'énervement comme dans la satisfaction, être modéré dans la pauvreté comme dans la richesse et la crainte d'Allah que l'on soit caché ou au grand jour.

 

Et les perditions sont : une avarice à laquelle on obéit, une passion que l'on suit et le fait que la personne soit satisfaite d'elle même».

 

Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°453


عن أنس رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم

 ثلاث كفارات وثلاث درجات وثلاث منجيات وثلاث مهلكات
فأما الكفارات فإسباغ الوضوء في السبرات وانتظار الصلاة بعد الصلاة ونقل الأقدام إلى الجماعات
وأما الدرجات فإطعام الطعام وإفشاء السلام والصلاة بالليل والناس نيام
وأما المنجيات فالعدل في الغضب والرضا والقصد في الفقر والغنى وخشية الله في السر والعلانية
وأما المهلكات فشح مطاع وهوى متبع وإعجاب المرء بنفسه

(رواه البزار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٤٥٣)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 21:59
Le vote et la candidature aux élections

Question :

 

Est-il permis de voter et de poser sa candidature dans les élections ? (sachant que notre pays n'applique pas la loi d'Allah.)

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis au Musulman de poser sa candidature pour s'affilier à un gouvernement qui ne juge pas conformément à la loi d'Allah, et n'applique pas la charia islamique.

 

Il n'est pas permis de voter pour lui ou pour un autre de ceux qui travaillent au sein de ce gouvernement sauf si ce candidat musulman et ceux qui votent pour lui visent en agissant de la sorte à appliquer la charia islamique et qu'ils ont recours à ce moyen pour surmonter le régime établi et ce à condition que celui qui pose sa candidature n'assume, après son élection, que des postes en concorde avec la religion de l'Islam.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

التصويت في الانتخابات والترشيح لها

س 5: هل يجوز التصويت في الانتخابات والترشيح لها؟ مع العلم أن بلادنا تحكم بغير ما أنزل الله

ج 5: لا يجوز للمسلم أن يرشح نفسه رجاء أن ينتظم في سلك حكومة تحكم بغير ما أنزل الله، وتعمل بغير شريعة الإسلام، فلا يجوز لمسلم أن ينتخبه أو غيره ممن يعملون في هذه الحكومة

إلا إذا كان من رشح نفسه من المسلمين ومن ينتخبون يرجون بالدخول في ذلك أن يصلوا بذلك إلى تحويل الحكم إلى العمل بشريعة الإسلام، واتخذوا ذلك وسيلة إلى التغلب على نظام الحكم، على ألا يعمل من رشح نفسه بعد تمام الدخول إلا في مناصب لا تتنافى مع الشريعة الإسلامية

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 4029

(الجزء رقم : 23، الصفحة رقم: 407)

 

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 21:23
Manger avec trois doigts (le pouce, l'index et le majeur)

-748. Selon Ibn 'Abbas (radiallahou ‘anhou), le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) a dit:

«Quand l'un de vous mange, qu'il ne s'essuie pas les doigts avant de les avoir léchés ou de les faire lécher»

[Al-Boukhari & Mouslim]. 

 

- 749. Ka'b Ibn Malik a dit:

"J'ai vu le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) manger avec trois doigts.

Une fois qu'il avait fini de manger, il les léchait"

[Mouslim]. 

 

-750. Selon Jabir (radiallahou ‘anhou), le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) a ordonné de se lécher les doigts et de lécher le plat.

Il disait:

«Vous ne savez pas dans quelle partie de votre manger se trouve la bénédiction d’Allah»

[Mouslim]. 

 

-751. Encore selon lui, le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) a dit:

«Quand l'un de vous laisse tomber une bouchée, qu'il la ramasse, l'essuie et la mange sans la laisser au Diable.

Qu'il ne s'essuie pas les doigts à la serviette avant de les avoir léchés car il ne sait pas dans quelle partie du manger se trouve la bénédiction d’Allah»

[Mouslim]. 

 

-752. Toujours selon lui, le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) a dit:

«Le Diable ne cesse d'épier l'un de vous dans tout ce qu'il fait jusqu'à ce qu'il se trouve à ses côtés quand il mange.

Quand l'un de vous laisse tomber une bouchée, qu'il la ramasse, l'essuie et la mange sans la laisser au Diable.

Une fois qu'il a fini de manger, qu'il se lèche les doigts car il ne sait pas dans quelle partie du manger se trouve la bénédiction d’Allah»

[Mouslim]. 

 

-753. Anas rapporte que le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur Lui), une fois qu'il avait mangé quelque chose, se léchait les trois doigts et disait:

«Quand l'un de vous laisse tomber une bouchée, qu'il la ramasse, l'essuie et la mange sans la laisser au Diable».

Il leur a ordonné de racler le fond du plateau en leur disant: «Vous ne savez pas dans quelle partie du manger se trouve la bénédiction d’Allah»

[Mouslim]. 

 

-754. Sa'id Ibn Al Hareth rapporte qu'il a interrogé Jabir (radiallahou ‘anhou) sur la nécessité de refaire ses ablutions après avoir mangé un aliment cuit au feu.

Il lui dit:

"Cela n'est pas nécessaire.

Du temps du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur Lui), nous ne trouvions que rarement ces repas cuits.

Quand nous en trouvions nous n'avions pour serviette que les paumes de nos mains, nos avant-bras et nos pieds.

Juste après nous faisions la prière sans pour cela refaire nos ablutions"

[Al Boukhari].

 

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-

Explications

 

-L’homme doit manger avec 3 doigts car ceci prouve qu’il n’y a pas de gourmandise et montre de la modestie.

 

Il y a une exception à cette règle lorsque le repas nécessite plus que trois doigts comme par exemple le riz.

 

-La recommandation de se lécher les doigts à la fin du repas avant de s’essuyer sur une serviette.

 

Cet acte peut être fait par soit même ou par une autre personne, dans le cas où il y a un lien d’affection entre les personnes, comme par exemple : une femme pour son mari, ou une mère pour son enfants.

 

-La recommandation de lécher le plat ou l’assiette.

 

En effet on ne sait pas où se trouve la baraka.

Mais malheureusement, les gens quittent le repas sans s’acquitter de cette sounnah.

La cause de ceci est l’ignorance de cette sounnah.

 

-Si une bouchée tombe au sol, il faut la prendre, la nettoyer, et la manger, car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) a dit :

 

« Ne la laisse pas à Shaytan. »

 

Par tous les moyens, shaytan tente de participer au repas avec l’homme comme Allah dit (traduction rapprochée) :

 

{Excite, par ta voix, ceux d'entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants et fais-leur des promesses". Or, le Diable ne leur fait des promesses qu'en tromperie.} [Sourate 17, verset 64]

 

Donc même si l’on dit « Bismillah » au début du repas, shaytan attend qu’une bouchée tombe pour la manger.

 

-Les ablutions après un repas cuit.

 

La question est : Doit-on faire les ablutions après avoir mangé quelque chose de cuit ?

Beaucoup de savants ont dit que « oui » car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur Lui)  a ordonné cela après avoir mangé quelque chose de cuit sur le feu.

Cependant, ceci n’est pas obligatoire, car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) a délaissé cette pratique.

Cela reste donc une sounnah.

Il a été demandé au Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur Lui) :

« Doit-on faire les ablutions après avoir mangé de la viande de chameau ? »

Il répondit : « oui. » (car elle annule l’ablution)

« Et doit-on refaire les ablution après avoir mangé une autre viande ? »

Il répondit : « Si tu veux. »

 

Source : Charh Riyadh as-Salihin de cheykh al Outheymin

copié de el-ilm.net

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 20:43
L'encens - اللبان

C'est (le loubane, en arabe, et le kondor en perse) on a raconté, un récit, inexacte que le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) dit :

 

"Encensez vos maisons avec l'encens et le thym."

 

Mais on raconte aussi que 'Ali dit à un homme qui se plaignait de l'oubli :

 

"Tu dois prendre l'encens, qui encourage et fait l'oubli éliminé".

 

On mentionne également que Ibn 'Abbas (qu'Allah soit satisfait d'eux, tous les deux!) dit :

 

"Celui qui en boit avec le sucre, à jeun, il lui sera utile contre l'urination et l'oubli".

 

On rapporte que Anas (qu'Allah soit satisfait de lui!):

 

"A reçu une plainte de l'oubli, d'un homme; il lui dit : Tu dois prendre le Kondor (encens) trempé dès la nuit; et le matin tu en prendras une gorgée à jeun; il sera utile pour lutter contre l'oubli".

 

Cela est bien naturel et assez évident :

 

Si l'oubli est une conséquence d'un tempérament froid-humide aliéné, dominant le cerveau à tel point qu'il ne conserve pas ce qu'il s'y est imprimé, l'encens, lui, serait utile; mais si l'oubli est le résultat de la domination d'une chose éventuelle : On pourrait l'éliminer rapidement par les matières rafraichissantes.

 

La différence entre les deux cas est : que le tempérament sec conduit à retenir les choses passées, sans conserver les actualités journalières présentes, alors que le tempérament humide a la faculté contraire.

 

L'oubli peut aussi produire des choses particulières : Tel que l'application des ventouses sur la nuque, l'habitude à prendre la coriandre humide et des pommes aigres; l'abondance des soucis, et des chagrins, le regard dans l'eau stagnante et y uriner, le regard des croix sur les sarcophages, et la lecture de ce qui est écrit sur elles, la marche entre deux chameaux en remorques, le jet des poux dans les bassins; et manger la salive des souris; et tout cela est bien connu d'après l'expérience.

 

Cela veut dire, que l'encens est un réchauffant du deuxième degrés, desséchant du premier, il est peu constipant.

 

Il a beaucoup d'avantages et peu de préjudice :

 

Il est utile contre la saignée, la douleur de l'estomac et la diarrhée; il chasse les flatuosité, nettoie les pustules de l'œil, fait germer la chair dans toutes les pustules, renforces les faibles estomacs, et le réchauffe, dessèche le flegme et toute l'humidité pectorale, éclaire l'obscurité de la vue, et empêche les mauvaises tumeurs de se propager.

 

Si on le mâche tout seul ou avec le thym (Perse) : Il attire le flegme, sera utile contre la perplexité, et augmentera le degré d'intelligence.

 

Si on s'en vaporise, il sera utile contre la maladie, l'épidémie, et bonifiera l'odeur de l'air.

 

La Médecine prophétique d'ibn Qayyim Al Jawziyah

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 20:32
Voir Allah تعالى ici-bas !

Question :

 

Ma fille, qui est en bas-âge, demande constamment :

 

"Pourquoi ne pouvons nous pas voir Allah dans la vie d'ici-bas ?".

 

Quelle est la meilleure réponse qu'on puisse lui donner compte tenu de son jeune âge ?

 

Réponse :

 

Dis lui (traduction rapprochée) :

 

" C'est parce que vous n'êtes pas capables de Le voir [dans cette vie]... Vous brûlerez. "

 

Il n'est pas possible pour un être créé de voir Allah dans la vie d'ici-bas.

 

Alors que dans l'au-delà, Allah donnera au croyant la force [la capacité] permettant de le voir.

 

na'am...

 

traduit par sounnah-publication.com

 

يقول فضيلة الشيخ وفقكم الله يقول السائل : ابنتي الصغيرة تسأل دائما ، لماذا لا نرى الله في الدنيا ، فما أحسن إجابة لها حيث إنها صغيرة ؟

العلامة صالح الفوزان حفظه الله : قل لها : لأنك ما تقدرين على ذلك ... تحترقين ، فالمخلوق لا يقدر على رؤية الله في الدنيا وأما في الآخرة فإن الله يعطي المؤمن القوة فيرى الله عز وجل . نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 20:18
La couleur du jilbab (audio)

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 19:45
Est-il permis à un musulman de voter au profit d'un communiste dans les élections au conseil municipal ?

Question :

 

Est-il permis au Musulman de voter, pour les assemblées communales ou autres, pour un communiste ou celui qui se moque de la religion et adopte le racisme comme religion ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis au Musulman de voter, pour les assemblées communales ou autres corps, pour le candidat qu'on sait qu'il est communiste, ne respecte pas la religion islamique ou bien adopte le racisme comme religion.

 

En effet, voter pour lui signifie l'accepter comme représentant pour lui, l'aidant ainsi à occuper un poste où il peut nuire aux autres, et aider ceux qui adoptent son principe et sa croyance.

 

Il peut aussi utiliser son pouvoir pour nuire à tous ceux qui s'opposent à lui, voire les priver de leurs droits au sein de cette région et échanger les intérêts avec ses collègues dans d'autres départements et régions.

 

De même, ceci l'encourage à persister à adopter le principe du faux et appliquer ce qu'il veut .

 

Question :

 

Est-il permis au Musulman de faire connaissance des communistes ?

Est-il permis de les soutenir ?

Quel est l'avis religieux quant à ce sujet ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis au Musulman de faire connaissance de ceux dont la religion n'est pas correcte, sans que ce soit pour une raison légale.

 

Il n'est pas permis de faire connaissance des communiste, des nossayrites, des druzes et les qadianis (partisans d'Ahmadisme) et ceux dont les mœurs sont mauvaises de peur d'être influencé par leur croyance et mauvais comportement ou au moins de faire objet d'accusation et de doute.

 

Ceci dit, il faut appliquer cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):

 

"La compagnie de l'homme vertueux et celle de l'homme pervers sont respectivement comparables à celle du marchand du musc et à celle du forgeron.

Celui qui possède le musc, soit il t’en donne, soit tu en achètes de lui, soit tu sens auprès de lui une belle odeur, tandis que le forgeron, il te brûle les habits ou tu sens auprès de lui une odeur désagréable".

rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

 

De même, il ne faut pas les soutenir sur le faux, car c'est de l'entraide dans le péché et la transgression.

 

Allah (l'Exalté) a dit (traduction rapprochée) :

 

"et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression."

 

Quiconque les fréquente ou les aide dans leur égarement, fait du mal et de l'injustice à la mesure de l'alliance et du soutien qu'il leur apporte.

 

Il se doit de les conseiller et de les guider vers la bonne voie s'il en est capable.

 

S'ils acceptent son conseil, louange à Allah, sinon qu'il les évite.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. 

 

انتخاب من يعتنق الفكر الشيوعي أو يسخر بالدين

س 1: هل يجوز للمسلم أن ينتخب للمجالس البلدية أو غيرها من الدوائر شخصًا يعتنق الشيوعية أو يسخر بالدين ويعتنق

القومية ويعتبرها دينًا؟

ج 1: لا يجوز للمسلم أن ينتخب للمجالس البلدية أو الدوائر الأخرى من علم أنه شيوعي أو يسخر بالدين الإسلامي أو اعتنق القومية أو اعتبرها دينًا؛ لأنه بانتخابه إياه رضيه ممثلاً له، وأعانه على تولي مركز يتمكن من الإفساد فيه، ويعين فيه من يشايعه في مبدئه وعقيدته، وقد يستغل ذلك المركز في إيذاء من يخالفه وحرمانه من حقوقه أو بعضها في تلك الدائرة أو غيرها بحكم مركزه، وتبادل المنافع بينه وبين زملائه في الدوائر الأخرى؛ ولما فيه من تشجيعه من استمراره على المبدأ الباطل وتنفيذه ما يريد .

س 2: هل يجوز لمسلم أن يتعرف بأشخاص يعتنقون الشيوعية، وهل يجوز له تأييدهم، وما حكم الله فيمن فعل ذلك؟

ج 2: لا يجوز أن يتعرف المسلم بمن فسدت عقيدتهم لغير مصلحة شرعية، كالشيوعية والنصيرية والدروز، والقاديانيين، ومن ساءت أخلاقهم؛ مخافة أن تسري عقائدهم إليه، أو تسوء أخلاقه بعشرتهم ومجالستهم، أو يكون موضع ريبة وتهمة على الأقل، وعملاً بقول النبي صلى الله عليه وسلم: صحيح البخاري الذبائح والصيد (5534) ، صحيح مسلم البر والصلة والآداب (2628). إنما مثل الجليس الصالح وجليس السوء كحامل المسك ونافخ الكير، فحامل المسك إما أن يحذيك وإما أن تبتاع منه، وإما أن تجد منه ريحًا طيبة، ونافخ الكير إما أن يحرق ثيابك،

وإما أن تجد منه ريحًا منتنة  رواه البخاري ومسلم، ولا يجوز له أيضًا تأييدهم في الباطل؛ لما في ذلك من التعاون على الإثم والعدوان، وقد قال تعالى:  وَلاَ تَعَاوَنُوا عَلَى الإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ  ، ومن خالطهم أو أعانهم على انحرافهم فقد أساء وظلم بقدر موالاته إياهم وتأييده لهم، وعليه أن ينصحهم ويرشدهم إلى الحق إن كان أهلاً لذلك، فإن انتصحوا فالحمد لله وإلا اجتنبهم.

 

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 3105

(الجزء رقم : 23، الصفحة رقم: 405-406)

 

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 19:33
Réponse à ceux qui appellent à participer aux élections (dossier)

 Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti - أبو حماد سليمان داماس الهايتي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار