compteur de visite

Catégories

13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:55
Cuillère ou main ? (vidéo)

Le questionneur demande :

 

Est-il meilleur de manger avec une cuillère ou la main ?

 

En gardant à l’esprit que certains savants voient que manger avec une cuillère est mieux car cela est plus proche de l’utilisation des trois doigts, spécialement quand le creux de la main est utilisé pour manger des choses tel que le riz dans ce cas manger avec une cuillère est plus proche de la Sunnah.

 

Réponse :

 

3ala kouli hal, utiliser la main est la manière de manger et cela est approprié (pour manger) si cela peut être fait sans aucune alternative.

 

Cependant si une personne utilise une cuillère ou une fourchette, alors il n’y a pas de péché sur lui.

 

Selon ce que je sais, et ce sujet est long.

 

Donc :

 

-Si l’individu désire manger avec sa main et c’est plus facile pour lui alors il le fait, c’est la méthode fondée (selon la sunnah) de manger.

 

-Et s’il a besoin d’une cuillère ou de quelque chose de similaire alors il n’y a aucun péché sur lui dans son utilisation.

 

✅ Traduit par minhaj sunna

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:54
L’islam est venu pour protéger 5 principes fondamentaux

Ces 5 principes sont :

 

la religion,

la vie,

la raison,

les biens,

l’honneur.

 

Pour chacune de ces choses, l’Islam a apporté des lois et des règles pour éviter que les hommes ne s’égarent.

 

En effet, ces 5 choses sont essentielles pour que les êtres humains vivent en harmonie. 

Sans-titre-1-copie-17.gif

Préserver la religion

 

Ceci, car la religion (la ‘aquida) est la chose la plus importante dans la vie d’un musulman et c’est la raison pour laquelle l’Islam a établi des règles en ce qui concerne l’apostasie.

 

La peine (punition) de l’apostasie est donc une protection pour la religion, pour éviter que n’importe quelle personne ne se permette de jouer avec la religion, en niant des choses faisant partie de l’Islam, ou en en ajoutant ce qui n’en fait pas partie, etc. 

 

Il y a des textes clairs qui montrent que celui qui quitte l’Islam ou qui fait des choses annulant son Islam, il quitte la religion. Selon ‘Abdoullah Ibnou ‘Abbas (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 

« Celui qui quitte sa religion alors tuez-le. »

(Hadith authentique rapporté par Al Boukhari, An-Nassa-i, At-Tirmidhi et l’Imam Ahamed)

 

Il y a également un autre hadith du Prophète (صلى الله عليه و سلم), rapporté par ‘Abdallah Ibn Mas’oud (رضي الله عنه) qui soutient le hadith précédent, qui est :

 

« Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman, sauf dans 3 cas : celui de l’homme marié qui commet l’adultère, celui de l’assassin qui légalement mérite la mort, et celui de l’homme qui renie sa religion et se sépare de la communauté. »

(rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

Sans-titre-1-copie-17.gif

Préserver la vie

 

C’est pour cette raison qu’Allah (تعالى) a donné comme peine pour la personne qui a tué, l’exécution.

 

C’est la loi du Talion qui s’applique : œil pour œil, dent pour dent, et vie pour vie.

 

Cette loi fait d’ailleurs partie des lois reçues par tous les Prophètes avant l’Islam, et elle constitue la loi de la justice absolue. 

 

Allah (تعالى) a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. » (Sourate Al Baqara, verset 178)

 

Et Il (تعالى) dit également (traduction rapprochée) :

 

« C’est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, ô vous doués d’intelligence, ainsi atteindrez-vous la piété. » (Sourate Al Baqara, verset 179)

 

Allah a donc ordonné cela afin de préserver la vie des croyants contre les agressions.

 

En effet, la peine de mort empêche le coupable de récidiver et empêche les autres personnes malintentionnées d’agir ainsi.

Sans-titre-1-copie-17.gif

Préserver la raison

 

Allah (عز وجل) a créé l’homme et l’a distingué de toutes les autres créatures en lui donnant la raison.

 

Ceci, afin qu’il soit capable de différencier entre ce qui est bénéfique de ce qui est nuisible, entre ce qui est bon et ce qui mauvais, et entre la foi et la mécréance.

 

Et Allah (سبحانه وتعالى) a dit (traduction rapprochée) :

 

« Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. » (Sourate Al Isra, verset 70)

 

Et Il (تعالى) a dit (traduction rapprochée) :

 

« Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite. » (Sourate At-Tin, verset 3)

 

Ainsi, celui qui consomme des drogues ou boit de l’alcool au point d’en perdre la raison, il aura commis un crime contre lui-même et mérite la peine qu’Allah a établi pour ces choses.

 

Cette peine est donc faite pour protéger la raison de l’homme.

Sans-titre-1-copie-17.gif

Préserver les biens

 

Les gens ont toujours besoin de leurs biens et de leurs richesses, ainsi que de tout ce qui peut leur être bénéfique dans leur vie.

 

Allah (سبحانه وتعالى) dit (traduction rapprochée) :

 

« Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allah a fait votre subsistance. » (Sourate An-Nissa, verset 5)

 

C’est-à-dire qu’il ne faut pas laisser les biens à ceux qui ne savent pas gérer l’argent, car ils pourraient le gaspiller.

 

Et celui qui transgresse en volant les biens des autres, une punition a été établie en Islam dans le but de préserver les biens des personnes.

 

En effet Allah (سبحانه وتعالى) a dit (traduction rapprochée) :

 

« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. » (Sourate Al Ma-idah, verset 38)

Sans-titre-1-copie-17.gif

Préserver l’honneur et les liens de parenté

 

Allah (سبحانه وتعالى) a préservé l’honneur des personnes en interdisant la fornication et l’adultère.

 

Le terme « zina » en arabe s’applique aussi bien à la fornication qu’à l’adultère, mais on distingue celui qui est marié de celui qui ne l’est pas, et chacun des 2 aura une peine différente.

 

La peine de celui qui n’est pas marié est de 100 coups de fouet.

 

Quant à celui qui est marié, il doit être lapidé avec des pierres jusqu’à la mort.

 

L’application de ces peines permet donc également de préserver également les liens de parenté.

 

En effet, en l’absence de peine et d’interdiction, certaines personnes ne savent même pas qui est leur père ou d’autre ne savent pas qui est leur fils, etc.

 

De même, en ce qui concerne la préservation de l’honneur, il y a l’application des peines en cas d’accusation non fondée.

 

Celui qui accuse une personne de zina ou d’homosexualité doit apporter 4 témoins, et s’il ne le fait pas il sera puni et son témoignage ne sera plus accepté.

 

En effet, Allah (تعالى) a dit (traduction rapprochée) :

 

« Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n’acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers, à l’exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate An-Nour, verset 4 et 5)

 

Charh Nawâqid al Islam de Cheykh Mohammed Ibn Abdel Wahhab

Retranscrit par oum mouqbil

copié de el-ilm.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:53
La plus bénéfique et la plus néfaste des personnes

- La plus bénéfique des personnes est un homme qui te donne l'occasion de semer en lui le bien ou d'être bienfaisant envers lui.

 

En cela, il est la meilleure des aides te permettant d'accéder à tes intérêts et à ton amélioration.

 

En vérité, les bénéfices que tu tires de lui sont équivalents à ceux qu'il tire de toi, si ce n'est plus.

 

La plus néfaste des personnes est celle qui te donne l'occasion par son biais de désobéir à Allah, car elle te pousse en fait vers ce qui te sera nuisible et dégradera ta situation.

 

Al-Fawâ'id - Les Méditations de Ibn al Qayyim - Page : 393

Retranscription: Umm Sâlih

copié de rappel01.fr

 

Imam Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:52
L'appel à Allah تعالى et l'enseignement du bien (citations)

-Salman al Farisi a dit :

“Une science qu’on ne divulgue pas est semblable à un trésor dont on ne dépense rien. “
[Jami' Bayan al-Ilm (1/492)]

-Muhammad ibn al Qasim rapporte :

“Lorsque nous faisions nos adieux à Malik, il nous disait : “Craignez Allah propager cette science, enseignez-la et ne la cacher pas”.”
[Jami' Bayan al-Ilm (1/492)]

-al Hassan al Basri a dit :

“Fils d’Adam, quatre choses te sont obligatoires vis-à-vis des adeptes de ta religion :


aider celui qui est bienfaisant,
aimer celui qui se repent,
demander pardon pour celui qui commet des péchés,
et appeler celui qui te tourne le dos.”

[At-Tawbikh wa-t-Tanbih (28)]

-Sufyan Ibn Uyaynah a dit :

“Tu dois conseiller, pour Allah, Ses créatures, car tu ne Le rencontreras pas avec meilleure œuvre.”
[At-Tawbikh wa-t-Tanbih (17)]

-Abu Al-Husayn ibn al-Munadi rapporte :

” Abu Hamdun at-Tayyib comptait parmi les meilleurs des ascètes enseignant le Coran.
Il se rendait dans les lieux où on ne trouvait personne pour enseigner aux gens, il leur enseignait, et lorsqu’ils avaient mémorisé, il se rendait en un autre lieu, de la même manière.”

[Sifah as-Safwah (2/532)]

-Abd al-Karim ibn Abi Umayyah a dit :

“Faire revenir quelqu’un d’un avis exécrable, m’est préférable au fait d’accomplir une retraite spirituelle d’un mois .”
[Al-Bida' li Ibn Wadah (33)]

-On rapporte que Ibn Shihab se rendait chez les bédouins et leur enseignait.

[Al Hilyah (3/363)]

-Sa’id Ib Jubayr a dit :

“J’espère que les gens ont pris ce que je possède comme science, car c’est ce qui me préoccupe.”
[Al Hilyah (3/363)]

-Hammad ibn Abd Allah rapporte :

“J’ai entendu As-Sha’bi dire :
“ne privez pas de science ses adeptes, sinon vous commettrez un péché, et n’accorder pas la science à ceux qui n’en sont pas adeptes, sinon vous commettrez un péché”. “

[ Al Hilyah (4/324)]

-Abu Dawud rapporte :

“Ibrahim ibn Tuhmân est parti dans le but d’accomplir le pèlerinage, et avant d’arriver à Naysabur, il constata que ses habitants avaient adopté la croyance de Al-Jahm [ibn Sawfan].
Il dit : “Rester auprès d’eux est meilleur que le pèlerinage”
Il s’installa alors et les fit revenir de la croyance de Al-Jahm.”

[as-Siyar (7/381)]

-‘Uthman ibn ‘Ata rapporte de son père :

“L’œuvre en laquelle j’ai le plus confiance est ma propagation de la science.”
[Al-Hilyah (5/199)]

-Abu Musa al-Khawlani a dit :

“Les savants sont de trois catégories : celui qui a vécu avec sa science, en en faisant profiter les gens, celui qui a vécu avec sa science, sans en faire profiter les gens; et celui qui a fait profiter les gens de sa science, tout en se conduisant à la perte.”
[al-Hilyah (5/121)]

-Ibn Hibban a dit à propos de Abu Qudamah As-Sarkhasi :

“C’est lui qui a fait apparaitre la Sunna à Sarkha et y a appelé les gens.”
[As-Siyar (11/406)]

-Wahb ibn Munabbih a dit :

“Celui qui prêche sans science est semblable à celui qui tire sans corde à son arc.”
[Al-Hilyah (4/53)]

-Al Hasan a dit :

“Nous avons cherché et considéré cette chose, et nous n’avons trouvé personne agissant sans science sans que ce qu’il corrompt soit plus important que ce qu’il amende.”
[Az-Zuhd li Ahmad (351)]

-Lorsque ‘Utbah al-Ghulam rompait son jeûne, il disait à l’un de ses frères qui le surveillaient :

“Donne-moi de l’eau ou des dattes, afin que je puisse rompre mon jeûne et que tu obtiennes une récompense similaire à la mienne.”
[Jami' al-'Ulum (1/115)]

Tiré du livre Ainsi étaient nos Pieux Prédécesseurs, page 147-148 des éditions TAWBAH
copié de oumsalih.wordpress.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:50
Comment faire disparaître la dureté du coeur ? (audio-vidéo)

Question :

 

Comment faire disparaître la dureté du cœur et quel en est le remède ?

 

Réponse :

 

La disparition de la dureté du cœur a lieu en étant assidu dans l’accomplissement des obligations (religieuses) sous ses différentes formes. 

 

Ainsi qu’en ayant connaissance des trois degrés de la religion, (à savoir) l’Islam, l’Imân (la foi) et l’Ihssan (la bienfaisance) tout en les mettant en application. 

 

De même, (cela disparaît) en multipliant les adorations surérogatoires tels que :

 

la prière,

le jeûne,

l’aumône,

la lecture du Coran

et le Dhikr d’une manière générale (c’est à dire, le Dhikr qui n’est pas rattaché à une adoration). 

 

De part ces choses, avec l’autorisation d’Allâh, disparaîtra la dureté du cœur, et le cœur s’adoucira et s’apaisera. 

 

Et Allâh est le plus savant.

 

Question posée au Cheikh lors de ses cours journaliers sur paltalk le 04 février 2006

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:49
Le fait de se lever pour quelqu’un qui arrive

Question :

 

Un homme est entré pendant que j'étais dans une réunion, alors les gens présents se sont levés pour lui, et moi je ne me suis pas levé.

 

M'est-il obligatoire de me lever ?

 

Et ceux qui se sont levés ont-ils commis un péché ?

 

Réponse :

 

Il n’est pas obligatoire de se lever pour celui qui arrive, mais cela fait partie des règles de bienséance, celui qui se lève vers lui afin de lui serrer la main et le prendre par la main, et d’autant plus s'il est le maître de maison et un notable, cela fait partie des règles de bienséance.

 

En effet, le Prophète صلى الله عليه وسلم s’est levé pour Fâtima, de même qu’elle رضي الله عنها s’est levée pour lui صلى الله عليه وسلم .
(1)

 

De plus, les Compagnons رضي الله عنهم se sont levés sur ordre du Prophète صلى الله عليه وسلم pour Sacd ibn Mucâdh رضي الله عنه quand il est venu pour juger la tribu des Banî Quraydza. (2)

 

De même, Talha ibn cUbaydillah رضي الله عنه s’est levé, devant le Prophète صلى الله عليه وسلم quand Kacb ibn Mâlik رضي الله عنه est arrivé, une fois qu’Allâh eut accepté son repentir, il lui serra la main et le félicita, puis s'est assis. (3)

 

Cela fait partie des règles de bienséance, l'affaire a ce sujet est souple.

 

Mais ce qui est interdit est de se mettre debout par vénération.

 

Quant au fait à ce qu'il se lève pour accueillir l'invité, pour l’honorer, lui serrer la main ou le saluer ceci est requis.

 

Mais quant à ce qu'il se lève par vénération, alors que les gens sont assis, ou qu'il se lève lors de l'entrée sans accueillir ni serrer la main, alors c'est cela qui ne convient pas.

 

Et pire que cela : le fait de se lever par vénération pour une personne assise, non pas par souci de garde, mais uniquement par vénération.

 

Le fait de se lever pour quelqu’un se divise en trois catégories comme le disent les savants :

 

-Se lever par vénération pour quelqu’un qui est assis

 

Comme les non-arabes vénèrent leurs rois et leurs seigneurs, comme l’a montré le Prophète صلى الله عليه وسلم cela n’est pas permis.

 

C’est pourquoi le Prophète صلى الله عليه وسلم a ordonné (à ses Compagnons) de s'asseoir quand il a dirigé la prière assis.

 

Il leur a donc ordonné de s'asseoir et d'accomplir la prière assis avec lui. (4)
Et quand ils se sont levés, il a dit :

 

«Vous étiez sur le point de me glorifier, comme font les non-arabes avec leurs chefs.» (5)

 

-Se lever pour quelqu’un qui est debout, pour son entrée ou sa sortie, sans l’accueillir ou lui serrer la main, mais seulement par vénération

 

Ce cas est au minimum détestable, et les Compagnons رضي الله عنهم ne se levaient pas pour le Prophète صلى الله عليه وسلم quand il entrait parmi eux, tant ils savaient son aversion envers cela.

 

-Se lever pour aller au devant de celui qui arrive

 

Pour lui serrer la main, le prendre par la main pour le placer en un lieu ou ce qui y est similaire, alors il n’y a pas de mal en cela, au contraire cela fait partie de la Sunna comme vu précédemment.

 

(1) Abû Dâwûd dans le chapitre du comportement (5217), At-Tirmidhî dans le chapitre des vertus (3871).

(2) Al-Bukhârî dans le chapitre du Jihâd (3043), Muslim dans le chapitre du Jihâd (1768).

(3) Al-Bukhârî dans le chapitre des batailles (4418), Muslim dans le chapitre du repentir (2769).

(4) Al-Bukhârî dans le chapitre de l’appel à la prière (689), Muslim dans le chapitre de la prière (411) selon Anas.

(5) Muslim dans le chapitre de la prière (413) selon Jâbir.

 

Majmûc Fatâwâ 4/394

Publié par fatawaislam.com

حكم القيام للقادم

دخل رجل وأنا في مجلس فقام له الحاضرون ، ولكني لم أقم ، فهل يلزمني القيام ، وهل على القائمين إثم ؟

لا يلزم القيام للقادم ، وإنما هو من مكارم الأخلاق ، من قام إليه ليصافحه ويأخذ بيده ، ولا سيما صاحب البيت والأعيان ، فهذا من مكارم الأخلاق ، وقد قام النبي صلى الله عليه وسلم لفاطمة ، وقامت له رضي الله عنها ، وقام الصحابة رضي الله عنهم بأمره لسعد بن معاذ رضي الله عنه لما قدم ليحكم في بني قريظة ، وقام طلحة بن عبيد الله رضي الله عنه من بين يدي النبي صلى الله عليه وسلم لما جاء كعب بن مالك رضي الله عنه حين تاب الله عليه فصافحه وهنأه ثم جلس ، وهذا من باب مكارم الأخلاق والأمر فيه واسع ، وإنما المنكر أن يقوم واقفا للتعظيم ، أما كونه يقوم ليقابل الضيف لإكرامه أو مصافحته أو تحيته فهذا أمر مشروع ، وأما كونه يقف والناس جلوس للتعظيم ، أو يقف عند الدخول من دون مقابلة أو مصافحة ، فهذا ما لا ينبغي ، وأشد من ذلك الوقوف تعظيما له وهو قاعد لا من أجل الحراسة بل من أجل التعظيم فقط

والقيام ثلاثة أقسام كما قال العلماء

القسم الأول : أن يقوم عليه وهو جالس للتعظيم ، كما تعظم العجم ملوكها وعظماءها ، كما بينه النبي صلى الله عليه وسلم ، فهذا لا يجوز ، ولهذا أمر النبي صلى الله عليه وسلم أن يجلسوا لما صلى بهم قاعدا ، أمرهم أن يجلسوا ويصلوا معه قعودا ولما قاموا قال

كدتم أن تعظموني كما تعظم الأعاجم رؤساءها

القسم الثاني : أن يقوم لغيره واقفا لدخوله أو خروجه من دون مقابلة ولا مصافحة ، بل لمجرد التعظيم ، فهذا أقل أحواله أنه مكروه ، وكان الصحابة رضي الله عنهم لا يقومون للنبي صلى الله عليه وسلم إذا دخل عليهم ، لما يعلمون من كراهيته لذلك عليه الصلاة والسلام

القسم الثالث : أن يقوم مقابلا للقادم ليصافحه أو يأخذ بيده ليضعه في مكان أو ليجلسه في مكانه ، أو ما أشبه ذلك ، فهذا لا بأس به ، بل هو من السنة كما تقدم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:48
Te sens-tu l'un de ces frères ? (vidéo)
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 11:18
Les formules de rappels légiférées dans les 10 premiers jours de dhûl-hijja (audio)

 

Question :

 

Votre éminence Cheikh, pouvez-vous nous éclairer concernant les 10 premiers jours de Dhûl-Hijja ?

 

Est-ce qu’il y a des formules de rappels (adkhar - الأذكار) légiférées ?

 

Réponse :

 

Les 10 premiers jours de Dhûl-Hijja, les formules de rappels (adkhar - الأذكار) légiférées sont le takbir (تكبير) continu :

 

الله أكبر الله أكبر - Allah akbar Allah akbar

لا إله إلا الله - lâ ilaha ilâ Allah

الله أكبر الله أكبر Allah akbar Allah akbar

و لله الحمد wa liLLah alhamd

 

Il la répète tout le temps : la nuit, le jour, chez soi, dans les masâjids, dans les magasins, sur la route…

 

Il multiplie le takbir dans les 10 premiers jours de Dhûl-Hijja.

 

Traduit par Umm Mariam

Publié par 3ilmchar3i.net

 الأذكار المشروعة في العشر الأول من ذي الحجة

نص السؤال وإذا كانت يا فضيلة الشيخ تستفسر عن العشر الأُول من ذي الحجة ، هل هناك أذكار مشروعة ؟

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mois de l'hégire et mois sacrés - الشهر
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 22:16
Faire mouqabala et se marier sur le net

Et concernant le mariage :

 

Non !

 

Le mariage n'est pas bon !

 

Il n'y a pas de mariage par l'internet .

 

Il est indispensable, pour le mariage, qu'il y est la présence du tuteur, du prétendant et des deux témoins et aussi il faut à tout prix qu'il y est l'accord de la femme et de remettre la dote .

 

Il n'y a pas de mariage par internet !

 

Le mariage doit être (appliquer ) avec leur présence .

 

La personne (prétendant ) doit être devant lui , le tuteur doit être devant lui et le prétendant et les témoins aussi .

 

Il faut à tout pris que le prétendant soit présent ....


أما الزواج: لا، الزواج ما يصلح، ما في زواج على الإنترنت؛ الزواج لابد من حضور الولى والزوج وشاهدين ولابد من موافقة الزوجة ولابد من دفع المهر، ما في زواج في الإنترنت، الزواج لابد من الحضور، الشخص يكون أمامه، الولى أمامه والزوج أمامه والشهود، ولابد من حضور زوجها

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 10:59
Les âmes s'accordent entre elles

Al-Foudayl Ibn ‘Iyad -Qu’Allah lui fasse miséricorde- (m 187H) a dit :

 

«Les âmes sont [comme] des troupes enrégimentées :

celles qui ont la même nature s’accordent entre elles ; celles qui diffèrent de nature sont en désaccord entres elles" *

et il n’est pas possible pour une personne de la Sounna de supporter une personne de l’innovation, sauf par hypocrisie. »

 

[Al-Lalika’i dans Shar Usoulil-Itiqad n°266]

 

* Cette phrase est une parole du Prophète, sallallahu ‘alayhi wa salam, et le hadith est rapporté par al-Bukhary (3336) et Muslim (2638) – (la traduction de ce hadith provient des editions Maison d’Ennour)

 

قال وسمعت الفضيل يقول : (الأرواح جنود مجندة فما تعارف منها ائتلف و ما تناكر منها اختلف)*

و لا يمكون صاحب سنة يمالىء صاحب بدعة إلا من النفاق

[شرح أصول اعتقاد للالكائي رقم 266]

* هذا حديث أدرجه في كلامه. أخرجه البخاري 3336 و مسلم 2638 و أبو داود 2834

 

copié de citationssalafssalih.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة