compteur de visite

Catégories

11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:45
21 ahadith dans la croyance et le suivi - مذكرة الحديث النبوي في العقيدة والاتباع (dossier-audio)

مذكرة الحديث النبوي في العقيدة والاتباع

المحدث ربيع بن هادي بن محمد عمير المدخلي حفظه الله

Livre  écrit par Notre Shaykh Al-Muhadith Rabi' Ibn Hadi Ibn Muhammad 'Umair Al-Madkhali (Hafidhahullah).

Il (Hafidhahullah) a écrit cette Risaalah pour aider les étudiants de la Jamii3ah de Médine dans l'étude des ahadith.

Cette Risaalah comporte 21 ahadith sur la croyance et le suivi. 

Introduction (1).mp3 (61.01 MB)

 

Introduction (2).mp3 (67.86 MB)

 

Introduction (3).mp3 (81.12 MB)

 

Introduction (4).mp3 (64.95 MB)

 

Hadith 1.mp3 (54.81 MB)

 

Hadith 2.mp3 (22.31 MB)

 

Ahadith 2,3 et 4.mp3 (79.91 MB)

 

Ahadith 5,6,7 et 8.mp3 (66.52 MB)

 

Ahadith 9 et 10.mp3 (85.73 MB)

 

Ahadith 11 et 12.mp3 (95.90 MB)

 

Hadith 13.mp3 (42.87 MB)

 

Ahadith 14 et 15.mp3 (51.14 MB)

 

Ahadith 16 et 17.mp3 (51.01 MB)

 

Ahadith 18 et 19.mp3 (63.27 MB)

 

Ahadith 20 et 21.mp3 (56.07 MB)

 

                                                                   

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:44
Iblîs fait-il partie des anges ?

Question :

 

Allâh تعالى dit (traduction rapprochée) : 

 

"Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l’exception d’Iblis qui refusa, s’enfla d’orgueil et fut parmi les infidèles." [Sourate Al-Baqarah, verset 34]

 

Iblîs fait donc t-il partie des anges ?

 

Réponse :

 

Cette question est un sujet de divergence entre les gens de science.

 

- Certains ont dit qu'il fait partie des anges en se basant sur le sens apparent de l'exception dans la Parole d'Allâh تعالى (traduction rapprochée) :

 

"Alors tous les Anges se prosternèrent, à l’exception d’Iblîs qui s’enfla d’orgueil..." [Sourate Sâd, versets 73 et 74].

 

Puis lorsqu'il s'enfla d'orgueil face à l'obéissance d'Allâh, Allâh سبحانه وتعالى le châtia et il s'attira Sa Malédiction.

Mais cet avis est faible!

 

- Et l'avis authentique est qu'il ne fait pas partie des anges d'après la Parole d'Allâh تعالى (traduction rapprochée) :

 

"excepté Iblîs qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur" [Sourate Al-Kahf, verset 50]. 

 

L'avis authentique est qu'il ne fait pas partie des anges car les anges sont créés de lumière comme cela est stipulé dans le Hadîth et les diables sont créés de feu comme Allâh dit (traduction rapprochée) :

 

"Tu m’as créé de feu, alors que Tu l’as créé d’argile" [Sourate Al-A'râf, verset 12]

 

Al-Mountaqâ min Fatâwah Sheykh Sâlih Al-Fawzân, tome 2, question 14, page 18

 Publié par sounnah-publication.com


الاختلاف في كون إبليس من الملائكة

نص السؤال : قال الله تعالى‏ :‏ ‏

 وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلاَئِكَةِ اسْجُدُواْ لآدَمَ فَسَجَدُواْ إِلاَّ إِبْلِيسَ أَبَى وَاسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِينَ‏ -‏ ‏سورة البقرة‏:‏ آية 34‏

فهل إبليس من الملائكة‏؟‏

نص الإجابة : هذا موضع خلاف بين أهل العلم قيل‏:‏ إنه من الملائكة لظاهر الاستثناء في قوله تعالى‏:‏

 ‏فَسَجَدَ الْمَلائِكَةُ كُلُّهُمْ أَجْمَعُونَ إِلا إِبْلِيسَ اسْتَكْبَرَ‏ -‏ ‏سورة ص‏:‏ الآيتين‏:‏ 73، 74‏‏

ثم إنه بعد ذلك لما حصل منه ما حصل من استكبار عن طاعة الله، فإن الله سبحانه وتعالى عاقبه وأحل به لعنته، وهذا قول ضعيف‏.‏ والصحيح‏:‏ أنه ليس من الملائكة لقوله تعالى‏:‏ ‏

 ‏إِلا إِبْلِيسَ كَانَ مِنَ الْجِنِّ فَفَسَقَ عَنْ أَمْرِ رَبِّهِ‏ - ‏‏سورة الكهف‏:‏ آية 50‏

فالصحيح‏:‏ أنه ليس من الملائكة؛ لأن الملائكة خلقت من نور ، كما في الحديث والشيطان خلق من نار ، كما قال‏:‏

‏خَلَقْتَنِي مِن نَّارٍ وَخَلَقْتَهُ مِن طِينٍ‏ -‏ ‏سورة الأعراف‏:‏ آية 12‏ ‏‏

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Monde de l'invisible (anges -démons -ibliss) - الغيب
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:43
Est-ce que les étudiants en science religieuse rentrent dans l'expression : «Les gens de science - أهل العلم» ? (vidéo-audio)

 

Question :

 

Est-ce que les étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm) rentrent dans l’expression « Les gens de science (Ahlou-l-’Ilm) » ?

 

Réponse de Cheikh Souleyman Ar-Ruheylî :

 

Oui, les étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm) rentrent dans l’expression « Les gens de science (Ahlou-l-’Ilm) », car la science est une mer qui ne s’épuise pas et qui n’a pas de fin.

 

Et tous ceux qui y sont l’étudient.

 

Mais, certains ont mérité d’être désignés comme savants de par la grande part qu’ils en ont acquis.

 

Et d’autres leurs sont inférieurs (en science) et sont désignés comme étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm).

 

Mais, ils font tous partie des gens de science (Ahlou-l-’Ilm).

 

Question : 

 

Oui. Barakallahou fikoum.

      mmm

Cheikh Al-'Outheymine a dit dans on livre «كتاب العلم», au début, quand il cite les bénéfices de l'apprentissage de la science :

 

5- Le fait que Ahlou-l-’Ilm (les gens de science) sont une des deux catégories de gens détenant le commandement, qu’Allah (nous) a ordonné d’obéir dans Sa parole :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنكُمْ  

traduction relative et approchée

 

« Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager (Mouhammad) et à ceux d’entre vous (musulmans) qui détiennent le commandement. » (Sourate 4 verset 59)

 

Ainsi, ceux qui détiennent le commandement, ici, englobe aussi bien ceux qui détiennent le commandement parmi les émirs et les gouvernants, que les savants et les étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm).

 

Ainsi, l’autorité des gens de science (Ahlou-l-’Ilm) est dans le fait d’éclaircir la législation d’Allah, ainsi que d’y appeler les gens.

 

Quant aux gouvernants, cela consiste à faire appliquer la législation d’Allah et de l’imposer aux gens.

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان الرحيلي

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:42
Fraternité en l’humanité ?

Question :

 

Quand j'invite des non-musulmans à l’islam, je constate que je les appelle parfois "sœur" et "frère" ou je dis "ô frères", sous-entendant la fraternité humaine.

 

Je fais cela pour attendrir leurs cœurs et les attirer à écouter ce que je dois dire.

 

Y a-t-il il y a quelque chose de mal à faire cela ?

 

Réponse :

 

Il n'y a aucun doute qu'il n'est pas permis d'appeler les non-musulmans "frères" parce qu'Allah, gloire à Lui, le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :  

 

« Les croyants ne sont que des frères » [Al-Hujarat  :10]

 

La fraternité, donc, est dans la foi.

 

Cependant, s’il est un frère de lignée, cela est acceptable. Allah, gloire à Lui, le Très-Haut dit (traductions rapprochées) :

 

« Et (Nous avons envoyé) à Aad, leur frère Hud » [ Hud :50]

 

« Et (Nous avons envoyé) au Madyan, leur frère Chuaïb » [Hud  :84]

 

Et d’autres versets similaires .

 

C'est acceptable quand il y a un rapport fraternel par la lignée.

Cependant, il n'est pas votre frère dans la religion.

 

Allah, le Très-Haut, a dit à Nuh, concernant son fils (traduction rapprochée) :

 

« ô Noé, il n’est pas de ta famille » [Hud  :46]

 

Cependant, il est possible de trouver une voie autour de cela.

 

Il ne doit pas dire, "ô mon frère", mais plutôt il doit dire, "ô frère", entendant par cela, qu'il est le frère de quiconque est son frère, dans la religion ou dans la lignée.

 

De cette façon, il peut l'attirer et attendrir son cœur sans lui attribuer une quelconque fraternité.

 

L’insinuation ou l'allusion est une voie en dehors du mensonge.

 

Article tiré du site assalafi.com

Source : Al-Aqalliyat ul-Muslima, p.75, Fatwa n° 15.

copié de salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:41
La awra des enfants par rapports aux parents (audio-vidéo)

Question :

 

Celle qui interroge dit :  J'entre parfois avec mes filles de 5 et 7 ans dans la salle de bain afin de les aider à laver leurs cheveux.

 

Si je vois leur awra, y a-t-il quoi que ce soit contre moi ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal à cela.

 

Tant que les garçons et filles ont moins de 7 ans, il n'ont pas de awra.

 

Il n'y a donc pas de mal à les laver et les y aider.

 

Mais s'ils atteignent 7 ans, alors non : Tu caches leur awra et tu ne touches (leur awra) que pour un besoin.

 

Il n'y a pas de mal à ce que sa mère ou une servante la touche pour nettoyer (l'enfant) s'il ne sait pas le faire lui-même. 

 

Traduit et publié par telegram.me/cercle_sciences

أدخل مع بناتي الصغار خمس سنوات وسبع سنوات الحمام؛ وذلك لمساعدتهن في تنظيف شعورهن، فهل إذا رأيت عورتهن هل عليَّ شيء؟

لا حرج في ذلك، ما دام دون السبع فلا عورة لهم، الصبي والصبية، وتنظيفهم ومساعدتهم على النظافة، كل هذا لا بأس به، أما إذا بلغا سبعاً فلا، تستر عورته، تستر عورته ولا تمس إلا للحاجة، تمسها أمه لأجل تنظيفه، أو تمسها الخادمة للتنظيف، فلا بأس، إذا كان ما يعرف ينظف نفسه

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:08
Tu critiques les gens pour leurs péchés et tu oublies les tiens !

D'après Abou Houreira رضي الله, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

« L'un d'entre vous voit le petit morceau de bois dans l'oeil de son frère mais oublie le tronc d'arbre qui se trouve dans son propre oeil ».

(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°5761 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2331)

 

Le sens du hadith est que la personne doit se concentrer sur ses propres défauts et faire ce qu'il faut pour les corriger et ne pas chercher les défauts des autres.

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

يبصر أحدكم القذاة في عين أخيه وينسى الجذع في عينه 

(رواه بن حبان في صحيحه رقم ٥٧٦١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٣٣١)

222

Al Hassan al Basri رحمه الله a dit :

 

"Ô fils d'Adam!

 

Comme tu es faible et comme est grande ton inattention!

 

Tu critiques les gens pour leurs péchés et tu oublies les tiens!

 

Tu vois le brin de paille dans l'œil de ton frère et tu ne vois pas le tronc qui est étalé dans ton œil!

 

Comme tu es injuste et comme est grande ton injustice!".

 

الحسن البصري

يا ابن آدم ، تبصر القذاة في عين أخيك وتدع الجذع معترضا في عينك

 

Livre hassan al basri

 

      Imam Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:06
Le guide du pèlerin entièrement en français (vidéo)

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Pélerinage - Omra - الحج والعمرة
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:05
Fléchir devant la mort

Nombreux sont ceux qui fléchissent devant la mort.

 

Certains, ébranlés dès le début de la maladie, omettent de réparer les actes répréhensibles commis par le passé auxquels ils ajoutent, de surcroit, une injustice dans l'etablissement de leur testament.

 

D'autres abdiquent soudainement au moment critique de l'agonie, par l'impiété qu'ils commettent ou l'indignation et la contestation qu'ils manifestent a l'égard de la volonté divine.

 

Nous implorons Allah de nous en préserver.

 

C'est bien là le sens de fin malheureuse.

 

A savoir qu'au moment de rendre l'âme, le coeur est gagné par le scepticisme et l'incrédulité, ou encore à une degré moindre par l'indignation contre les décrets divins.

 

Et l'âme est ainsi recueillie. 

 

Hâtim rapporte qu'Abu Ja'far dit :

 

" J'allais à la campagne rendre visite à un homme agonisant chez lui et lui dis : " Dis : Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah."

" Hélas, répondit-il, j'en suis incapable."

 

Un sheykh de Bassora raconté : Ayant rendu visite à un homme qui rendait l'âme, je le trouvais qui disait :

 "N'est ce pas absurde que celle qui brûle de fièvre. S'en va auprés de l'ardente chaleur du brasier ?!"

 

J'ai moi même entendu un homme très assidu au jeûne et la dévotion fléchir sous l'effet de la douleur et dire :

" Il (Allah) m'a fait subir tout genre d'epreuves. Que même s'Il me donne le Paradis en contrepartie, il ne compensera pas ma souffrance."

Puis il continua à délirer encore plus en disant : " Cette épreuve est dénuée de sens. Il peut bien me faire mourrir. Mais à quoi bon cette torture ?!".

 

J'ai entendu un autre dire également sous l'intensité de la douleur : " Mon Seigneur m'opprime."

 

Il s'agit d'une situation extrême où l'on encourt la perdition si l'on ne recele pas la fermeté requise grâce à Allah.

 

D'ailleurs, Sufyân al-Thawri redoutait cette situation.

Il disait à ce propos : " Je crains que les tourments deviennent insoutenables pour moi. Puis, voyant me refuser le soulagement, je flechit et m'égare."

 

sufyân al-Thawrî venait trouver Ibrahim ibn Adham le prier :

" O Ibrahim, invoque Allah de nous garder la foi integre quand Il nous rappellera à Lui.

" Ensuite, quand il fut parvenu au terme de sa vie, il dit : "Je crains de perdre la foi avant de mourir."

 

Meditations sur la Mort, p69.71, Ibn al Jawzy, Maktaba

copié de alhouda.forumactif.com

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:04
L'obligation des mouslimoun vis-à-vis des savants (audio-vidéo)

 

Question :

 

Nous revenons aux messages "..."

 

Cheykh, quel doit-être l'obligation des mouslimoun et de la masse vis-à-vis des savants de la charî'ah ?

 

Réponse :

 

L'obligation des mouslimoun vis-à-vis des savants de la charî'ah est de les glorifier, de les respecter, de leur poser des questions sur ce qui pose problème, de prendre en considération leurs conseils car ils sont les héritiers des Prophètes comme a dit le Prophète (Paix et Salut d'Allah sur Lui) :

 

"Les savants sont les héritiers des Prophètes..."

 

Celui qui ne les respecte pas, ne profitera pas d'eux !

 

Il est obligatoire de les respecter pour la science qu'ils possèdent, pour ce qu'ils clarifient aux gens comme problème parmi les affaires relatives à leur religion.

 

Ils ont par conséquent un certain mérite, ils ont une position, ils ont un rang auprès d'Allah Jall wa 'Alâ et auprès des croyants parmi Sa Création.

 

Nul ne les méprise si ce n'est un hypocrite comme ce qu'ont dit les hypocrites au temps du Prophète (Paix et Salut d'Allah sur Lui): 

 

"Nous n’avons jamais vu de gens comme nos lecteurs de Coran avec un aussi gros ventre, une langue aussi menteuse, et aussi lâches au combat".

 

Ils visaient [par ces propos] le Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui) et ses compagnons.

 

Allah révéla (traduction rapprochée) :

 

"Dis : Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous avez certes mécru après avoir cru" [Sourate At-Tawbah, Versets 65-66]

 

C'est un danger immense qui pèse sur celui qui méprise les savants, qui méprise la science.

 

Ceci est donc la preuve de son hypocrisie, wa il'yâdhoubillah et on craint pour lui l'apostasie de la religion de l'islâm.

 

traduit par sounnah-publication.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Savants - العلماء
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:03
Au téléphone... c'est celui qui appelle qui doit passer le «salâm»

Intérêt bénéfique de la part d'un imâm dans la science, la salafiya et dans le hadith "Cheikh el Albânî" رحمه الله qu'un de ses élèves a transmis, (Son élève -Abou Islam- a dit) :

 

Cheikh el Albânî رحمه الله m'a contacté un jour à (mon) téléphone alors que je n'étais pas présent, donc ma petite fille a répondu en disant, au moment où elle a pris l'écouteur du téléphone : "As-Salâmou 3alaykoum wa Rahmatou Allah"

 

Cheikh a demandé après moi, ensuite il lui a dit : "Informe ton père que Mohammed Nâsir adDin el Albânî a appelé"  

 

(Et il n'a pas dit "Cheikh"... et ceci fait partie de sa modestie, qu'Allah relève son degré au Paradis)

 

Ensuite lorsque je suis revenus chez moi, ma petite fille m'a informé (en me disant) : "Un homme t'a appelé et il s'appelle : Mohammed Nâsir adDin el Albânî ."

 

Je l'ai donc appelé de suite, et juste après qu'il m’ait demandé ce qu'il voulait, il m'a dit : "Ô Abâ Islam ! Lorsque je t'ai appelé, ta petite fille m'a répondu et elle a dit : "As-Salâmou 3alaykoum wa Rahmatou Allah" !

Est-ce que cette attitude est provenance d'une science ?

Ou c'est seulement une attitude personnelle d'une petite fille ?

Nous voulons apprendre Ô Abâ Islam !"

 

(et ceci aussi fait partie de sa modestie et sa sagesse dans la prêche qu'Allah lui fasse miséricorde )

 

Je lui ai dis : "Ceci est une attitude d'un petite fille et même que c'est la première fois !

"Et ce que je sais concernant cela , que la personne doit prendre l'écouteur du téléphone en disant : Oui ?

 

Et c'est celui qui l'appelle qui doit passer le salam et ensuite il lui répond au salam et non pas qu'il commence (lui) à passer le salam ."

 

Il dit (qu'Allah lui fasse miséricorde ) :

 

"voila ce qui est exact dont nous savons !

Car celui qui appelle au téléphone et semblable à celui qui frappe à la porte !

Il n'y a pas de différence entre les deux..."

       

هذه فائدة من الشيخ العلَّامة الألباني رحمه الله نقلها تلميذه الشيخ صالح بن طه أبو إسلام (حفظه الله) في كتابه العقيدة أولاً لو كانوا يعلمون (المجلد الأول /صفحة 16_17) حيث قال

واتصل بي رحمه الله ( أي الشيخ الألباني ) يوماً بالهاتف ولم أكن موجوداً فردَّت ابنتي الصغيرة عليه قائلةً عند رفع سمَّاعة الهاتف : السلام عليكم و رحمة الله , فسأل الشيخ عني , ثم قال لها : أخبري أباك أن محمد ناصر الدين الألباني اتصل . ( ولم يقل " الشيخ " وهذا من تواضعه رفع الله درجته في الجنة ) فلما عدتُ إلى البيت أخبرتني ابنتي أنه اتصل بك رجل اسمه : محمد ناصر الدين الألباني , فاتصلت به على الفور وبعد أن طلب مني ما كان يريده قال لي : يا أبا إسلام , عندما اتصلت بك ردَّت عليَّ ابنتك الصغيرة وقالت : السلام عليكم ورحمة الله , فهل هذا التصرف عن علم ؟ أم هو تصرُّف شخصيٌّ من الصغيرة ؟ نريد أن نستفيد يا أبا إسلاموهذا أيضا من تواضعه وحكمته في الدعوة رحمه الله)

فقلت له : إن هذا تصرف من الصغيرة وللمرة الأولى ,والذي نعلمه في هذا الأمر أن يرفع الإنسان سمَّاعة الهاتف قائلاً : نعم , فيُسلم عليه من يطلبه , فيرد هو السلام عليه لا أن يبدأه بالسلام , فقال رحمه الله : هذا هو الصحيح الذي نعلمه لأن الطالب على الهاتف كالطارق على الباب لا فرق بينهما

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة