Sais-tu pourquoi ce sont de bonnes oeuvres qui persistent ?

Publié le par 3ilm.char3i

Sais-tu pourquoi ce sont de bonnes oeuvres qui persistent ?

ٱلۡمَالُ وَٱلۡبَنُونَ زِينَةُ ٱلۡحَيَوٰةِ ٱلدُّنۡيَا‌ۖ وَٱلۡبَـٰقِيَـٰتُ ٱلصَّـٰلِحَـٰتُ خَيۡرٌ عِندَ رَبِّكَ ثَوَابً۬ا وَخَيۡرٌ أَمَلاً۬

 

traduction rapprochée :

 

"Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes œuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et (suscitent) une belle espérance." (sourate Al-Kahf verset 46)

(Al-bâqiyât as-sâlihât - الباقيات الصالحات) Les bonnes oeuvres qui persistent... Sais-tu pourquoi il s'agit d'oeuvres vertueuses durables ?

 

Toutes les oeuvres pieuses sont inscrites (au bilan) selon la balance des comptes : une oeuvre pieuse est multipliée par 10 voire est décuplée 700 fois.

 

Hormis un seul type d'oeuvres, à propos duquel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit qu'il constituait les plantations du Paradis : "SubhânaLlâh - سبحان الله", "Al hamdu li Llâh - الحمد لله", "Allâhu akbar - الله اكبر", "Lâ ilâha illa Llâh - لا اله الا الله".

 

Et le Messager d'Allâh  nous a fait part qu’il y aura là une compensation entre les bonnes et les mauvaises actions à l'actif de la personne.

 

Ainsi on prélèvera de ses bonnes actions afin de les remettre à celui qu‘il a lésé jusqu’à ce qu'elles tarissent.

 

Cette compensation n’affectera pas les plantations du Paradis.

 

En effet, elles sont de bonnes actions qui perdurent au profit de l'individu, elles ne seront pas effacées par la compensation.

 

Ainsi, ces oeuvres ne disparaissent pas avec la compensation ayant lieu entre les bonnes et les mauvaises actions.

 

C'est pour cette raison qu'elles demeureront sous forme de plantations en faveur de leur auteur au Paradis.

 

Elles sont donc des oeuvres bonnes et perpétuelles.

 

C'est pour cela que le Prophète صلى الله عليه وسلم leur a dédié ce nom : al-bâqiyât as-sâlihât (les bonnes oeuvres qui persistent - الباقيات الصالحات).

 

Sur la page Facebook de Cheikh

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

N'éduque pas l'enfant sur l'illicite (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

N'éduque pas l'enfant sur l'illicite (audio-vidéo)

Ceci est un sujet important dans l'éducation des jeunes enfants.

 

Quel est-il ?

 

Il s'agit de l'obligation d'éloigner le jeune enfant des interdits, et ce même s'il n'en sera pas tenu coupable (des péchés).

 

Certains disent : "Ce n'est qu'un enfant, il n'y a pas d'illicite pesant sur lui, laisse-le écouter des chansons", "Ce n'est qu'un enfant laisse le faire ci et ça", "Ce n'est qu'un enfant laisse le dévoiler sa nudité", "La fille est petite laisse-la s'habiller comme-ci". N'est-ce pas ?!

 

Sous quel prétexte ? Qu'il est petit.

 

Cela est une erreur.

 

C'est une éducation erronée.

 

Pourquoi ?

 

Pour deux raisons :

 

car le péché revient au détenteur légal de sa responsabilité d'une part ;

 

et d'autre part, s'il s'éduque, comme l'a dit Ibn Al-Qayyim dans Tuhfatu l-mawdoûd qui est un très grand livre traitant de l'éducation des enfants, s'il s'éduque dessus durant l'enfance, il te sera difficile une fois qu'il sera adulte de lui dire : "Viens donc, cela est illicite, je ne faisais que t'habituer avec souplesse, et faisais preuve de tolérance avec toi", il ne t'obéira pas. 

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Ahmad Bin Moubârak Al-Mazroû'iy - الشيخ احمد بن مبارك المزروعي

Partager cet article

Préservation de l'islam pour la femme

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Préservation de l'islam pour la femme

Certes les bienfaits d’Allâh accordés à la femme musulmane sont exubérants, et Ses faveurs envers elle sont grandioses.

 

Au sein de l’islam, Allâh a déterminé pour la femme les causes de son bonheur, la préservation de ses vertus, la veille sur sa chasteté, l’affermissement de sa dignité et le rejet des nuisances et des maux susceptibles de l’atteindre.

 

Cela afin qu’elle reste détentrice d’une âme pure et d’un comportement purifié, défendue et bien préservée des sources du libertinage et de l’impudeur, et protégée contre les causes du dévoiement, de la dérive et de la dissolution morale.

 

Effectivement, l’islam a très grandement honoré la femme musulmane.

 

Il l’a sauvegardée de la meilleure manière.

 

Il lui a garanti une vie honorable.

 

Dans l’islam, la devise de la femme est la discrétion et la chasteté, son habit est la purification et la pureté, son étendard est l’expansion de l’éthique et l’affermissement des bonnes mœurs, son objectif est la préservation de l’honneur et la protection de la vertu.

 

La femme musulmane demeurera très certainement dans un statut bien élevé, sera difficile d’accès et bien protégée dans ses moralités, tant qu’elle demeure attachée à sa religion, qu’elle observe les ordres de son Seigneur et qu’elle obéit à son Prophète : le Messager d’Allâh -sur lui la prière et le salut-; et tant qu’elle est en cohérence avec Sa charia et Sa Législation en en étant entièrement apaisée et confiante, ne se tournant guère vers les gens insignifiants parmi les promoteurs de la turpitude et de la tentation (traduction rapprochée) :

 

"Et Allâh veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les désirs veulent que vous vous penchiez (vers la faute comme ils le font)" (An-Nicê’ - Les Femmes - verset 27)

 

Or, à cette époque, la femme musulmane est de toute évidence exposée à des attaques terribles, à des conspirations haineuses et à des planifications funestes.

 

Elles ont pour objet l’ébranlement de sa chasteté, l’anéantissement de son honneur et de sa dignité, la disparition de ses vertus, et l’instabilité de sa religiosité et de sa foi en la poussant à rejoindre le camp des femmes débauchées et dévergondées.

 

Ces desseins sont particulièrement mis en œuvre à travers des chaînes satellitaires destructrices et des revues impudiques et libertines.

 

Mais également par le fait de lui confier comme sujet de préoccupation les différentes sortes de tenues vestimentaires exhibées, pour parvenir à l’exciter, par là-même, à vouloir ressembler aux non-musulmanes: du nombre de celles qui n’ont ni foi qui les dissuaderait d’agir mal, ni de moralités qui les exhorterait au bien et ni d’éthique qui les empêcherait de faire ce qui est blâmable.

 

Ils veulent ainsi motiver la femme musulmane à rejeter la charia, à tirer derrière elle les suites de la turpitude, et à s’éloigner des sources de la chasteté et de la vertu ; puisse Allâh les rendre incapables d’y agir !

 

Par ailleurs, les Textes religieux ont clairement indiqué que la tentation par la femme, quand elle advient, en découleront des corruptions, des nuisances et des conséquences gravissimes sans limite.

 

En effet, d’après -Oucêma Ibn Zeyd qu’Allâh les agrée-, le Prophète -prière et salut sur lui- a dit :

 

«Je n’ai point laissé après moi une séduction plus préjudiciable pour les hommes que celle des femmes !» [1]

 

Et il a aussi dit -sur lui la prière et le salut-, d’après le ha d’Aboû Sa’îd El Khoudrî -qu’Allâh l’agrée- :

 

«Prenez donc garde au bas monde, et prenez garde aux femmes, car, en effet, la première séduction des Enfants d’Israël était dans les femmes.» [2] 

 

Et il a dit également -prière et salut d’Allâh sur lui- :

 

«La femme est une ‘awra [3] ; quand elle sort de chez elle, le diable l’épie (la regarde avec insistance) de loin.» [4] 

 

Cela veut dire qu’elle sera la visée du diable pour attiser par elle la turpitude, répandre la dépravation et séduire les hommes, surtout quand elle sort maquillée, parfumée et embellie, exhibant quelques uns de ses attraits ; cela amplifiera inévitablement le mal et accroîtra la corruption.

 

En fait, quiconque médite l’histoire à travers ses très longues étapes dans le temps, apercevra que l’une des plus grandes causes de la destruction des civilisations est tout justement l’exhibition de la femme.

 

L’ostensibilité féminine disloque les sociétés, dissout les mœurs, détruit les valeurs et vulgarise les crimes.

 

Cet état désastreux revient également à la mixité entre les femmes et les hommes, à l’exagération de la femme dans ses atours, à l’isolement de la femme avec l’homme étranger [5] ainsi qu’à sa fréquentation des clubs et des lieux d’assises publics tout en étant de surcroît dans ses pleins ornements et dans ses plus complets parfums !

 

De ce fait, en vérité, l’islam n’a obligé la femme à se vêtir d’un hidjêb («voile»), que pour la préserver de toute tentative d’user d’elle; que pour la protéger de s’exposer à la suspicion et à la turpitude; que pour l’empêcher de tomber dans le crime et la corruption [6] ; et que pour la vêtir, grâce à ce hidjêb, du vêtement de piété, de pureté et de chasteté, ce qui, bien évidemment, coupera toutes les voies menant à la turpitude.

 

Allâh -Très-Haut soit-Il- a dit (traduction rapprochée) :

 

"Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’islam." (El Ahzêb - Les Coalisés - verset 33)

 

et Il a dit également -qu’Il soit Très-Haut- (traduction rapprochée) :

 

"Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le-leur derrière un rideau: c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs" (El Ahzêb - Les Coalisés verset 53)

 

et Il a aussi dit (traduction rapprochée) :

 

"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines" (An-Noûr - La Lumière verset 31)

 

et Il a dit aussi (traduction rapprochée) :

 

"Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux filles des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allâh est certes Pardonneur et miséricordieux." (El Ahzêb - Les Coalisés verset 59)

 

Ainsi que d’autres glorieux Textes ayant tous pour objectif de préserver la femme musulmane, de concrétiser sa chasteté, de garder sa dignité et de l’éloigner des causes du mal et des semences des tentations.

 

Nous invoquons Allâh, Le Généreux, de préserver nos femmes et les femmes de tous les musulmans contre tout mal et calamité, de leur éviter les tentations, apparentes et latentes, et de retourner le stratagème de ceux qui leur veulent du mal contre eux-mêmes ; Allâh écoute certes les invocations ; Il est digne d’espérance ; Il nous suffit très certainement et Il est notre meilleur Garant !

 

Source: www.al-badr.net

 

[1] Rapporté par El Boukhârî, n° 5096, et par Mouslim n° 2740.

[2] Rapporté par Mouslim, n° 2742.

[3] Ndt. Le sens propre du mot «‘awra» est l’équivalent en français du mot «nudité».

Dans ce hadith, le contexte assigne à ce mot un sens figuré signifiant que la femme doit rester dissimulée, voilée, discrète : sédentaire.

[4] Rapporté par At-Tirmidhî n° 1173, d’après le hadith de ‘Abd Allâh Ibn Mes’oûd -qu’Allâh l’agrée-.

Ce hadith a été authentifié par El Elbêni -qu’Allâh lui fasse miséricorde- dans Sahîh Sounan At-Tirmidhî, n° 936.

[5] Ndt. Étranger s’entend ici au sens islamique, signifiant tout homme non mehram, c’est-à-dire autorisé au mariage avec une femme de par sa filiation génitale avec elle.

L’étranger : adjnabî, en arabe, est tout homme qui, par rapport à une femme, a le droit de la demander en mariage, car la relation filiale avec elle le lui permet.

Ce qui donc voudrait dire que l’homme étranger à une femme n’a aucune barrière filiale entre lui et la turpitude : la fornication et l’adultère.

Et c’est à partir de ce statut d’étrangeté qu’en découlent en islam les jugements religieux gérant la relation homme/femme, dont tout justement celui d’interdiction religieuse de s’isoler avec un homme ou une femme étrangers.

[6] Ndt. Voilà ce que les mécréants, notamment les activistes d’entre eux à l’encontre du «voile», ne peuvent jamais comprendre.

Au fait, la mécréance est un voile très épais, dense et intense, qui s’interpose entre la Raison et la Vérité.

Mais Allâh dit la vérité (traduction rapprochée) :

"Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont tel du bétail, voire ils sont beaucoup plus égarés" (El A’râf, v.erset 179) 

puisse Allâh nous en préserver !

 

Traduit de l'arabe par Aboû Fahîma 'Abd Ar-Rahmên AYAD

Publié par kabyliesounna.com

صيانة الإسلام للمرأة

إنَّ نعمة الله على المرأة المسلمة عظيمة ، ومنَّته عليها كبيرة جسيمة ، حيث هيأ لها في الإسلام أسباب سعادتها وصيانة فضيلتها وحراسة عفتها وتثبيت كرامتها ودرء المفاسد والشرور عنها ؛ لتبقى زكية النفس طاهرة الخلق منيعة الجانب مصونة عن موارد التهتك والابتذال محميةً عن أسباب الزيغ والانحراف والانحلال

نعم لقد أكرم الإسلام المرأة المسلمة أعظم إكرام وصانها أحسن صيانة وتكفل لها بحياة كريمة ؛ شعارها الستر والعفاف ، ودثارها الطهر والزكاء ، ورايتها إشاعة الأدب وتثبيت الأخلاق ، وغايتها صيانة الشرف وحماية الفضيلة ، وستبقى المرأة المسلمة رفيعة الجانب عزيزة المنال صيِّنة الأخلاق ما دامت متمسكةً بدينها محافظةً على أوامر ربها مطيعةً لنبيها رسول الله صلى الله عليه وسلم مسلِمةً وجهها لله مذعنةً لشرعه وحكمه بكل راحة وثقة واطمئنان ، غير ملتفتة إلى الهمل من الناس من دعاة الفاحشة والفتنة

 وَاللَّهُ يُرِيدُ أَنْ يَتُوبَ عَلَيْكُمْ وَيُرِيدُ الَّذِينَ يَتَّبِعُونَ الشَّهَوَاتِ أَنْ تَمِيلُوا مَيْلًا عَظِيمًا - النساء:27

إنَّ المرأة المسلمة في هذه الأزمان تتعرض لهجماتٍ شرسة ومؤامراتٍ حاقدة ومخططاتٍ آثمة تستهدف الإطاحة بعفَّتها وهتك شرفها ودكَّ كرامتها ووأد فضيلتها وخلخلة دينها وإيمانها وإلحاقها بركب العواهر والفاجرات ؛ وذلك من خلال قنواتٍ فضائيةٍ مدمرة ، ومجلاتٍ خليعةٍ هابطة ، وشَغْلها بأنواعٍ من الألبسة الكاسية العارية ، وتهييج قلبها إلى حبِّ التشبه بغير المسلمات ممن يمشين على الأرض دون إيمانٍ يردع أو خُلقٍ يزع أو أدبٍ يمنع ، وجرِّها من وراء ذلك إلى منابذة الشريعة وجرِّ أذيال الرذيلة والبُعد عن منابع العفة والفضيلة ؛ لا مكَّنهم الله مما يريدون

ولقد دلت النصوص الشرعية أنَّ الفتنة بالمرأة إذا وقعت ترتَّب عليها من المفاسد والمضار وسوء العواقب ما لا يُدرك مداه ولا تُحمد عقباه . فعن أسامة بن زيد رضي الله عنهما أنَّ النبي صلى الله عليه وسلم قال

مَا تَرَكْتُ بَعْدِي فِتْنَةً هِيَ أَضَرُّ عَلَى الرِّجَالِ مِنْ النِّسَاءِ

 رواه البخاري 5096، ومسلم 2740

، وعن أبي سعيد الخدريّ رضي الله عنه أنَّ النبيَّ صلى الله عليه وسلم قال

فَاتَّقُوا الدُّنْيَا وَاتَّقُوا النِّسَاءَ ، فَإِنَّ أَوَّلَ فِتْنَةِ بَنِي إِسْرَائِيلَ كَانَتْ فِي النِّسَاءِ

رواه مسلم 2742

وقال عليه الصلاة والسلام

الْمَرْأَةُ عَوْرَةٌ ، فَإِذَا خَرَجَتْ اسْتَشْرَفَهَا الشَّيْطَانُ

 رواه الترمذي 1173 من حديث عبد الله بن مسعود رضي الله عنه ، وصححه الألباني رحمه الله في صحيح سنن الترمذي 936

أي اتخذها غرضاً له لتهييج الفاحشة وإشاعة الرذيلة وفتْنِ الرجال بها ، لاسيما إذا خرجت متجملة متعطرة مزيَّنة ، مظهرةً لبعض مفاتنها مبديةً لبعض محاسنها فهنالك يعظم الشر ويتزايد الفساد

ومن يتأمَّل التاريخ على طول مداه يجد أنَّ من أكبر أسباب انهيار الحضارات وتفكّك المجتمعات وتحلّل الأخلاق وفساد القيم وفشو الجرائم هو تبرُّج المرأة ، ومخالطتها للرجال ، ومبالغتُها في الزِّينة ، وخلوتُها مع الجانب ، وارتيادُها للمنتديات والمجالس العامة وهي في أتمِّ زينتها وأبهى حلَّتها وأكمل تعطّرها.

والإسلام لم يفرض على المرأة الحجاب ولم يمنعها من تلك الأمور إلاَّ ليصونها عن الابتذال ، وليحميها من التعرّض للرِّيبة والفحش ، وليمنعها من الوقوع في الجريمة والفساد ، وليكسوها بذلك حلَّة التّقوى والطّهارة والعفاف وتسدَّ بذلك كلَّ ذريعة تفضي إلى الفاحشة . قال الله تعالى

 وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الْأُولَى - الأحزاب:33

 وقال تعالى

 وَإِذَا سَأَلْتُمُوهُنَّ مَتَاعاً فَاسْأَلُوهُنَّ مِن وَرَاء حِجَابٍ ذَلِكُمْ أَطْهَرُ لِقُلُوبِكُمْ وَقُلُوبِهِنَّ  - الأحزاب:53

 وقال تعالى

وَقُل لِّلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبِهِنَّ - الآية النور:31

 وقال تعالى

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُل لِّأَزْوَاجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَاء الْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِن جَلَابِيبِهِنَّ ذَلِكَ أَدْنَى أَن يُعْرَفْنَ فَلَا يُؤْذَيْنَ وَكَانَ اللَّهُ غَفُوراً رَّحِيماً  - الأحزاب:59

. إلى غير ذلك من النصوص العظيمة التي تهدف إلى صيانة المرأة المسلمة وتحقيق عفتها وحفظ كرامتها وإبعادها عن أسباب الشر وبذور الفتن

فنسأل الله الكريم أن يحفظ نساءنا ونساء المسلمين من كل شر وبلاء ، وأن يجنِّبهن الفتن ما ظهر منها وما بطن ،وأن يردَّ كيد من أراد بهن شراً في نحره ، إنَّه سميع الدعاء وهو أهل الرجاء وهو حسبنا ونعم الوكيل

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Parler sur les réseaux sociaux comme si l'on était entre copines (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parler sur les réseaux sociaux comme si l'on était entre copines (audio)

Question :

 

Nous souhaitons de votre éminence un conseil à destination des soeurs qui utilisent les réseaux sociaux et qui parlent entre elles devant l'ensemble des utilisateurs.

 

Ainsi, elles échangent des paroles comme si elles se trouvaient entre amies, avec un langage soigné, mais le fait est que leurs propos sont lus de tous, homme ou femme.

 

Et l'affaire en est arrivée à ce qu'elles recourent désormais à un site appelé "curiouscat.me" (ndt : le nom n'a pas été cité par l'étudiant lecteur de la question mais celui-ci figurait par écrit) lequel consiste en des questions qui te parviennent d'anonymes, qui t'interrogent sur ce qu'ils veulent et toi, tu réponds puis ta réponse est publiée.

 

Ceci a amené les soeurs à dévoiler des informations d'ordre privé afin de satisfaire les questionneurs.

 

C'est devenu comme un jeu entre eux.

 

En pareil cas, sont-elles recouvertes du voile légiféré et revêtues du hijâb comme il se doit ou bien peut-on dire qu'il s'agit d'un genre de déchirement du voile et d'exhibition ?

 

Réponse :

 

Il ne fait aucune doute que ceci est une erreur et une des portes de la fitnah.

 

Et Allâh جل وعلا a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs" (sourtae Al-Ahzâb verset 53)

 

Ainsi, la netteté et la pureté du coeur consiste en ce que si l'individu a besoin de quelque chose de la femme et qu'il y a là une nécessité, il le lui demande derrière un voile.

 

La pureté du coeur des hommes et des femmes réside en cela.

 

Quant à ce que la femme s'offre (en spectacle) de cette manière sur les pages/profils, qu'elle embellisse et enjolive sa voix ; dans ce cas, sa voix est une 'awrah (partie à cacher) qu'il est interdit d'émettre devant les hommes.

 

Et s'il a été rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Que celui qui veut signaler une chose pendant la prière, formule le tasbih (dire soubhan-Allâh - Gloire à Allâh) et que les femmes tapent les mains."

 

Ceci concernant la prière alors que dire des pages facebook et d'internet...

 

L'étudiant :

 

Par écrit, Cheikh.

 

Shaykh :

 

Par écrit, il peut y avoir dans l'écrit des choses menant aux passions illicites ou à leur attisement et à leur consumation et le refuge est auprès d'Allâh.

 

Il peut alors survenir entre les hommes et les femmes un mal dont seul Allâh a connaissance.

 

Fermer cette porte est donc ce qui est requis.

 

Et pour le linceul, la femme est enveloppé dans cinq vêtements et l'homme trois.

 

Ceci montre qu'il est obligatoire pour la femme de se dissimuler davantage que l'homme.

 

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa - الشيخ علي بن عبدالعزيز موسى

Partager cet article

Est-il permis de manger et boire debout ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il permis de manger et boire debout ? (audio-vidéo)

Question :

 

Concernant la permission de manger et boire debout ?

 

Réponse :

 

Le mieux est que l'on mange assis et que l'on boive assis, ceci est le mieux.

 

Mais il est permis de manger debout en cas de besoin, ainsi que de boire.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a interdit de boire debout, puis quand il est venu (à la source) de Zamzam, on lui a donné de l'eau de Zamzam, il en but alors qu'il était debout.

 

Ils ont dit :

 

Soit ceci abroge (l'interdiction), ou bien nous disons que le mieux est de s'asseoir mais s'il a besoin d'être debout alors rien ne l'empêche.

 

L'essentiel est que s'asseoir pour boire est mieux, et en cas de nécessité ou de besoin rien n'empêche (de le faire debout).

 

Il en est de même pour manger, s'il lui est possible de s'asseoir al-hamdouliLlâh, mais si ceci lui est impossible ou pénible alors rien n'empêche (de le faire debout).

 

 Traduit et publié par Mashaykh KSA : la prédication des mashaykh du royaume d'Arabie Saoudite en langue française - @MashaykhKSA

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Partager cet article

Ne parler qu'avec le bien

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ne parler qu'avec le bien

Et parmi ce vers quoi nous a orientés le Messager عليه الصلاة والسلام, il y a le fait de ne parler que par le bien :

 

"Quiconque croit en Allâh et en le Jour dernier, qu'il dise du bien ou qu'il se taise" (1)

 

Dis le bien, et délaisse le mal sous ses diverses formes, délaisse le mensonge, la médisance, le colportage, et tout mal, ne t'exprime pas avec.

 

Et même les choses permises, qui te sont autorisées d'en parler, n'en abuse pas, car elles te mèneront à tomber dans le mal, et "quiconque croit en Allâh et au Jour dernier, qu'il dise du bien ou qu'il se taise".

 

Lis donc le Qur'ân, lis les ahâdith, et lis ce qui te sera bénéfique, exprime-toi avec ce qui te sera bénéfique à toi-même, et bénéfique aux gens comme conseiller, ordonner le bien, interdire le blâmable, et ce qui s'y assimile.

 

Il y a ainsi dans le hadith de Mou3âdh - qu'Allâh l'agrée - :

 

"et qu'est-ce qui culbute les gens dans l'Enfer, sur leur visage, si ce n'est la récolte de leur langue ?" (2)

 

et il y a dans le Qur'ân de nombreuses orientations venant mettre en garde contre le mensonge, et exposant ses corruptions, et de même sans la sunna.

 

Lisez donc le Livre d'Allâh et la sunna de Son Messager صلى الله عليه وسلم, et éclairez-vous avec dans toutes les affaires de votre religion, ainsi que de votre bas-monde, votre existence et votre situation se réformeront ainsi.

 

(1) Al-Boukhâriy (livre du bon comportement/chapitre "que celui qui croit en Allâh et au jour dernier, ne nuise pas à son voisin" (52)), et Muslim (livre de la foi/chapitre : l'incitation à honorer le voisin et l'invité, et à garder le silence (182)), d'après Abî Hurayra qu'Allâh l'agrée 

(2) Ahmad (21008),Tirmidhi (livre : la foi en le Messager d'Allâh/chapitre : le caractère inviolable de la prière (2541)), et Ibn Mâdjah (livre des dissensions/chapitre : retenir la langue lors de la dissension (3963)), d'après Mou3âdh Ibn Djabbal qu'Allâh l'agrée

 

Marâtib al-hidâya - mafâsid al-kadhib, p.37-38 (selon édition)

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

ومما أرشد إليه الرسول عليه الصلاة والسلام، أن لا نقول إلا الخير

من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فليقل خيرا أو ليصمت

. قل الخير، واترك الشر بأنواعه؛ فاترك الكذب والغيبة والنميمة وكل شر فلا تتكلم به. حتى الأمور المباحة التي يباح لك الكلام فيها لا تسرف فيها لأنها تجرك إلى الوقوع في الشر، و

من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فليقل خيرا أو ليصمت

فاقرأ القرآن واقرأ الحديث واقرأ ما ينفعك، تكلم بما ينفع نفسك وينفع الناس من النصيحة والأمر بالمعروف والنهي عن المنكر وما شابه ذلك. ففي حديث معاذ رضي الله عنه

وهل يكب الناس في النار على وجوههم إلا حصائد ألسنتهم

وفي القرآن توجيهات كثيرة جاءت تحذر من الكذب وتبين مفاسده، وكذلك في السنة. فاقرءوا كتاب الله وسنة رسوله ﷺ واستضيئوا بهما في أمور دينكم جميعا، ودنياكم تصلح حياتكم وأحوالكم

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

La récompense qui attend celui qui pardonne et passe outre sur les torts qu’on lui fait

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La récompense qui attend celui qui pardonne et passe outre sur les torts qu’on lui fait

Que le serviteur observe la belle récompense qu’Allâh a promis à celui qui pardonne et endure comme Allâh سبحانه وتعالى en a informé dans sa parole (dont la traduction rapprochée du sens du verset est) :

 

"La rétribution pour une mauvaise action est son équivalent. Celui donc qui pardonne et réforme, son salaire incombe à Allâh, et certes Allâh n’aime pas les gens injustes." (Sourate Ash Shoura, verset 40)

 

Sachant que les gens faisant face à un mal se divisent en trois catégories :

 

L’injuste qui demande plus que son droit

La personne pondérée qui réclame seulement en fonction de son droit

Et le bienfaisant qui pardonne et renonce à son droit.

 

Allâh a mentionné ces trois catégories de gens dans ce verset.

 

Le début du verset fait référence aux gens modérés, le milieu du verset mentionne les bienfaisants et la fin fait référence aux gens injustes.

 

Et que la personne se représente l’appel de Celui qui lancera le jour de la résurrection l’appel suivant :

 

"Que se lève celui à qui sa récompense incombe à Allâh."

 

Et seul se lèvera celui qui a pardonné et enduré.

 

Lorsqu’il constatera que cette récompense est gâchée pour celui qui aura tiré vengeance en sa faveur et récupéré son droit, pardonner et patienter ne lui sera que plus aisé.

 

الأمور المعينة على الصبرِ على أذى الخلق - ص 13

Traduit et publié par salafislam.fr

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

Refuser d'épouser un pauvre (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Refuser d'épouser un pauvre (audio-vidéo)

Question :

 

Si un homme demande en mariage ma fille ou ma sœur alors qu’il est pauvre manquant de ressources, et qu’il n’a ni travail ni de quoi entretenir sa future épouse, et que je refuse de la lui donner en mariage pour cette raison, est-ce que je commets un péché si cet homme est pourtant vertueux et existe-t-il un développement concernant le sujet du mariage de l’homme pauvre ?

 

Réponse :

 

Quant à commettre un péché alors non, tu n’en commets pas car ce qui incombe au tuteur est de regarder ce qui convient le mieux à la femme.

 

Quant à ce qui est bénéfique :

 

Si tu vois qu’il est un homme vertueux alors accroche-toi à lui de tes molaires, puisque le vertueux aujourd’hui est devenu plus rare que beaucoup de choses dont on dit qu’elles sont devenues rares.

 

Toi, épaule cet homme, cela lui facilitera.

 

Épaule-le et donne-lui pour l’intérêt de ta sœur ou de ta fille.

 

Il s’y trouve un bien énorme.

 

Par contre, il incombe au tuteur de regarder ce qui est le plus bénéfique à la femme : S’il voit que son intérêt à elle, et non à lui son tuteur, nécessite de ne pas lui faire épouser untel pour une certaine raison alors il n’y a aucun mal à ce qu’il refuse ce mariage, ce n’est pas considéré comme de la dureté et il ne commet pas de péché par son refus.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

L’intelligence est de savoir quand tu dois t’exprimer et quand tu dois te taire (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L’intelligence est de savoir quand tu dois t’exprimer et quand tu dois te taire (audio-vidéo)

Lorsqu’on voit que l’auditeur n’est pas en état de comprendre le discours, on le trouve en colère.

 

Tu lui parles d’une science et il se met en colère car il ne la connaît pas, la colère le touche.

 

Dès lors, ne continue pas avec lui, tais toi.

 

Pourquoi ?

 

Car la personne en colère est comme le fou et peut-être même qu’elle arrive au stade de la folie : en persistant donc à parler avec elle, elle démentira et amènera des choses gravissimes.

 

Donc délaisse-la.

 

Et cela, ô frères, est une sagesse en toute chose : ne parle pas avec une personne colérique, tant qu’elle est en état de colère alors laisse-la.

 

La grande majorité des causes de divorce aujourd’hui commence par une colère infime.

 

L’épouse, voyant que son époux s’est mis en colère, ne s’arrête tout de même pas : elle essaie de le convaincre, elle persiste et il la divorce.

 

Et il se peut que ce soit le contraire.

 

La grande majorité des causes de rupture entre les étudiants en science provient de leur persistance à s’exprimer tout en étant en colère.

 

C’est pourquoi l’intelligence est de savoir quand tu dois t’exprimer et quand tu dois te taire, cette dernière étant plus dure que la première.

 

Savoir quand parler peut être appréhendé par bon nombre de personnes alors que savoir quand se taire est ardu.

 

Et la plupart des maux s’introduisant entre les gens vient du fait qu’ils ne savent pas quand ils doivent se taire.

 

C’est pourquoi il nous incombe de retenir cette sagesse et de l’appliquer : l’intelligence est de savoir quand tu dois parler et quand te taire.

 

Ainsi, l’égard porté à l’état de l’auditeur et à ce qu’il soit disposé à comprendre est important lors de l’échange.

 

Si tu vois en lui des signes de non disposition à comprendre le discours alors reporte-le à un moment ultérieur ou laisse un autre que toi s’exprimer.

 

SobhânaLlâh, les cœurs ont des clés : il se peut que tu sois la clé de ce cœur et que ton coreligionnaire soit la clé d’un autre cœur.

 

Cependant, la vérité n’est pas délaissée mais on utilise ce qui fera parvenir la vérité aux gens et donc que tu prennes en considération l’état de l’auditeur.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

La manière pour le muhaddith de souligner les mots

Publié le par 3ilm.char3i

La manière pour le muhaddith de souligner les mots

L'imam Al Albani a mentionné que la manière de faire des mécréants dans leurs livres pour attirer  l'attention (le regard) sur un mot - ou des mots - importants, c'est de souligner par un trait en dessous.

 

Tandis que la manière de faire des musulmans dans l'écriture est de souligner par dessus le mot - ou les mots - l'objectif est d'attirer l'attention sur leur importance, et on trouve cette manière de faire dans certains manuscrits...

 

Al Albani a dit :

 

Ceci sont les faits de nos savants selon la méthode des savants du hadith, quant à mettre la ligne sous le mot (souligner) alors ceci fait parti des faits des Européens, et on nous a ordonné de s'opposer à eux (dans leur comportement).

 

حياة الألباني وآثاره - Mohammed bin Ibrahim Al Shaibani (2/465)

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

Publié par cheikhalalbani.com

ذكر الإمام الألباني أن أسلوب الكفار في كتبهم ليلفتوا النظر إلى كلمة - أو كلمات - مهمّة هو بوضع الخط أسف
بينما أسلوب المسلمين في الكتابة هو بوضع الخط أعلى الكلمة - أو الكلمات - المراد لفت النظر إلى أهمّيتها
وتجد هذا الأسلوب في بعض المخطوطات

قال الألباني

هو صنيع علمائنا تبعاً لطريقة المحدّثين، أما وضع الخط تحت الكلمة فهو من صنيع الأوروبيين، وأُمِرنا بمخالفتهم . اهـ

حياة الألباني وآثاره - لمحمد بن إبراهيم الشيباني - 2 /465

Cheikh Mohammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Le jugement concernant l’épilation des sourcils pour s’embellir au mari

Publié le par 3ilm.char3i

Le jugement concernant l’épilation des sourcils pour s’embellir au mari

Question :

 

Quel est le jugement concernant l’épilation des sourcils pour s’embellir au mari ?

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

 

L’épilation - que ce soit en enlevant le poil du visage, en s’épilant les sourcils ou en les rendant plus courts - n’est pas permise conformément au hadith (rapporté à ce sujet), vu qu’elle constitue une altération de la création d’Allâh عزّ وجلّ qui est religieusement interdite.

 

De plus, «Allâh a maudit les tatoueuses et celles qui cherchent à se tatouer, les épileuses et celles qui cherchent à s’épiler, ainsi que celles qui se font écarter les dents pour s’embellir, car elles altèrent la création d’Allâh». (1) 

 

Il a, donc, mis en évidence que celles qui commettent de pareils actes ne font qu’altérer la création d’Allâh عزّ وجلّ en voulant se faire belles.

 

Cependant, si des cheveux excédants poussent (sur son visage) et déforment sa création originale, tels que la moustache, la barbe ou la barbe impériale - ce qui représente, sans doute, une nuisance morale pour elle -, dans ce cas, il n’y a aucun mal qu’elle les enlève.

 

Cela n’est pas inclus dans l’épilation car, en faisant un tel acte, le but n’est pas d’altérer la création d’Allâh, mais plutôt, on voudrait, d’un côté, rétablir la création originale de la femme, et, d’un autre, la nuisance est repoussée et doit être écartée, étant donné que le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit :

 

«Pas de nuisance, ni à soi-même ni à autrui.» (2)

 

An-Nawawî ـ رحمه الله ـ a dit :

 

«Pour ce qui est d’An-Nâmisa, c’est celle qui épile les cheveux de son visage.

Quant à Al-Moutanammisa, c’est celle qui demande qu’on lui fasse cela.

Un tel acte est interdit, sauf si une barbe ou une moustache pousse sur le visage de la femme, car, dans ce cas, il n’y a pas d’interdiction à les enlever.» (3)

 

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Rapporté par : Al-Boukhârî (5931), Aboû Dâwoûd (4169), At-Tirmidhî (2782), An-Naşâ’î (5099), Ibn Mâdjah (1989), Ahmad (4129), Ad-Dârimî (2703) et Al-Bayhaqî (15230), par l’intermédiaire de ‘Abd Allâh ibn Mas‘oûd رضي الله عنه.

(2) Rapporté par : Ibn Mâdjah (2340), Ahmad (22778) et Al-Bayhaqî (12224), par l’intermédiaire de ‘Oubâda Ibn As-Sâmit رضي الله عنه. Il est également rapporté par Ibn Mâdjah (2341) et par Ahmad (2865) par l’intermédiaire d’Ibn ‘Abbâs. Ce hadith est jugé authentique par Al-Albânî dans Al-Irwâ’(896) et dans As-Silsila As-Sahîha (250).

(3) Cf. : Charh An-Nawawî ‘Alâ Mouslim (14/106).

 

Alger, le 28 de Dhou-L-Qa‘da 1432 H, correspondant au 26 octobre 2011 G

Traduit et publié par ferkous.com

في حكم النمص تزيُّنًا للزوج

السؤال : ما حكمُ النَّمْص مِن باب التزيُّن للزوج؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على مَن أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، أمَّا بعد

فالنَّمصُ ـ سواءٌ كان بأَخْذِ شعرِ الوجه أو الحاجبَيْن أو التخفيفِ منهما ـ لا يجوز بنصِّ الحديث لِمَا فيه مِن تغييرٍ للخِلْقة المنهِيِّ عنه، وقد

لَعَنَ اللهُ الوَاشِمَاتِ وَالمُسْتَوْشِمَاتِ، وَالنَّامِصَاتِ وَالمُتَنَمِّصَاتِ، وَالمُتَفَلِّجَاتِ لِلْحُسْنِ، المُغَيِّرَاتِ خَلْقَ اللهِ

(١)

 فبيَّنَ أَنَّهنَّ بهذا الصنيعِ مُغَيِّرَاتٌ لخَلْقِ الله يبتغينَ الحُسْنَ

أمَّا إن نَبَتَ لها شعرٌ زائدٌ مشوِّهٌ لأصلِ الخِلْقة كالشارب واللحية والعَنْفَقَة ـ وهو بلا شكٍّ ضارٌّ بها ضررًا معنويًّا ـ فلا حَرَجَ في أَخْذِه ولا يدخل في النمص؛ إذ لا يُتقصَّدُ به التغييرُ لخَلْقِ الله، وإنما الرجوعُ إلى أصلِ خِلْقة المرأة مِن جهةٍ، ولأنَّ الضرر مدفوعٌ وواجبُ الإزالة بنصِّ قوله صلَّى الله عليه وسلَّم

لَا ضَرَرَ وَلَا ضِرَارَ

(٢)

 مِن جهةٍ أخرى

قال النوويُّ ـ رحمه الله ـ

وأمَّا النامصة ـ بالصاد المُهْمَلة ـ فهي التي تُزيلُ الشعرَ مِن الوجه، والمتنمِّصةُ التي تطلب فِعْلَ ذلك بها، وهذا الفعل حرامٌ إلَّا إذا نَبَتَتْ للمرأة لحيةٌ أو شواربُ فلا تَحْرُم إزالتُها

(٣)

والعلمُ عند الله تعالى، وآخِرُ دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، وسلَّم تسليمًا.

الجزائر في: ٢٨ مِن ذي القعدة ١٤٣٢ﻫ
الموافق ﻟ: ٢٦ أكتوبر ٢٠١١م

(١)

 أخرجه البخاريُّ في «اللباس» (٥٩٣١)، ومسلمٌ في «اللباس والزينة» (٢/ ١٠٢٠) رقم: (٢١٢٥)، وأبو داود في «الترجُّل» بابٌ في صلة الشعر (٤١٦٩)، والترمذيُّ في «الأدب» بابُ ما جاء في الواصلة والمستَوْصِلة والواشمة والمستَوْشِمة (٢٧٨٢)، والنسائيُّ في «الزينة» باب المتنمِّصات (٥٠٩٩)، وابن ماجه في «النكاح» باب الواصلة والواشمة (١٩٨٩)، وأحمد (٤١٢٩)، والدارميُّ (٢٧٠٣)، والبيهقيُّ (١٥٢٣٠)، مِن حديث عبد الله بن مسعودٍ رضي الله عنه

(٢)

 أخرجه ابن ماجه في «الأحكام» بابُ مَن بنى في حقِّه ما يضرُّ بجاره (٢٣٤٠)، وأحمد (٢٢٧٧٨)، مِن حديث عُبادة بن الصامت رضي الله عنه. وأخرجه ابن ماجه في «الأحكام» بابُ مَن بنى في حقِّه ما يضرُّ بجاره (٢٣٤١)، وأحمد (٢٨٦٥)، مِن حديث ابن عبَّاسٍ رضي الله عنهما. والحديث صحَّحه الألبانيُّ في «الإرواء» (٨٩٦) وفي «السلسلة الصحيحة» (٢٥٠)

(٣)

«شرح النووي على مسلم» (١٤/ ١٠٦

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Allâh les a créé pour qu’ils se complètent mutuellement

Publié le par 3ilm.char3i

Allâh les a créé pour qu’ils se complètent mutuellement

(Cette parole) m’a plu sur Twitter :

 

L’homme rêve d’une femme parfaite !

Et la femme rêve d’un homme parfait !

Et ils ne savent pas qu’Allâh les a créé pour qu’ils se complètent mutuellement...

 

Je dis :

 

SubhânALlâh, ceci est vrai !

 

Sur le compte Twitter de cheikh - @momalbaz

Traduit par أم عبد الودود

Publié par 3ilmchar3i.net

اعجبتني من تويتر

يحلم الرجل بإمرأة كاملة

وتحلم المرأة برجل كامل

ولا يعلمون أن الله خلقهم ليكملا بعضهم البعض

أقول : سبحان الله هذا صحيح

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Lever les yeux au ciel

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Lever les yeux au ciel

Le fait de lever les yeux au ciel est permis.

 

Ce qui est interdit, c’est le fait de lever les yeux au ciel dans la prière.

 

Ceci dit, en dehors de la prière il n’y a pas de mal lorsque cela est fait à plus forte raison, dans le but de se rappeler (Allâh) et de méditer.

 

Allâh تعالى dit (traduction rapprochée) :

 

«Ne considèrent-ils donc pas les chameaux, comment ils ont été créés, et le ciel comment il est élevé, et les montagnes comment elles sont dressées, et la terre comment elle est nivelée ?» (sourate Al-Ghâchiyah 88 versets 17 à 20)

 

C’est une interrogation qui a pour but de condamner.

 

Allâh سبحانه وتعالى condamne ceux qui ne méditent pas et ne réfléchissent pas sur cette énorme création, qui sont des preuves de la Force et d’Unicité d’Allâh, et du droit qu’Il a sur Ses adorateurs.

 

Cela indique le caractère licite de lever les yeux au ciel en dehors de la prière, dans le but de méditer et de réfléchir pour tirer leçon.

 

Bien plus, cela est recommandé.

 

Certes Allâh تعالى condamne les polythéistes qui ne méditent pas, n’espèrent rien et ne tirent pas profit de cette création qui renvoie à l’Unicité d’Allâh.

 

Minhat ul-Malik il-Djalîl Charh Sahîh Muhammad Ibn Ismâ-îl - 10/1060

منحة الملك الجليل شرح صحيح محمد بن إسماعيل

Publié par manhajulhaqq.com

 

 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Partager cet article