Un père qui commet des actes contraires à la religion

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Un père qui commet des actes contraires à la religion

Question :

 

Quel rapport doit-on entretenir avec un père qui commet des actes contraires à la Loi islamique et la morale ?

 

Demande du frère dont les initiales du nom sont R.A.M. d’Egypte.

 

Réponse :

 

Nous prions qu’Allâh guide ton père et lui facilite la voie vers le repentir et nous vous conseillons la douceur et le conseil de la meilleure manière, et de ne pas désespérer, conformément à la parole d’Allâh :

 

وَوَصَّيۡنَا ٱلۡإِنسَـٰنَ بِوَٲلِدَيۡهِ حَمَلَتۡهُ أُمُّهُ ۥ وَهۡنًا عَلَىٰ وَهۡنٍ۬ وَفِصَـٰلُهُ ۥ فِى عَامَيۡنِ أَنِ ٱشۡڪُرۡ لِى وَلِوَٲلِدَيۡكَ إِلَىَّ ٱلۡمَصِيرُ * وَإِن جَـٰهَدَاكَ عَلَىٰٓ أَن تُشۡرِكَ بِى مَا لَيۡسَ لَكَ بِهِۦ عِلۡمٌ۬ فَلَا تُطِعۡهُمَا‌ۖ وَصَاحِبۡهُمَا فِى ٱلدُّنۡيَا مَعۡرُوفً۬ا‌ۖ وَٱتَّبِعۡ سَبِيلَ مَنۡ أَنَابَ إِلَىَّ‌ۚ 

 

«Nous avons commandé à l’homme (la bienfaisance envers) ses père et mère ; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination.

Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas ; mais tiens-leur compagnie avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. » (Sourate Luqmân, versets 14 et 15)

 

En effet, Allâh a recommandé d’être reconnaissant envers Lui, ainsi qu’aux parents, et de leur tenir bonne compagnie, même s’ils t’incitent à mécroire.

 

Donc, ton devoir envers ton père est de lui tenir compagnie, d’être bienveillant, même s’il ne l’est pas envers toi, et de faire des efforts pour l’appeler vers la vérité, et il se peut qu’Allâh le guide grâce à toi.

 

Mais, il n’est pas permis de lui obéir pour des actes contraires à l’islam.

 

Nous vous conseillons aussi de demander l’aide auprès d’Allâh pour qu’Il le guide, puis de demander l’aide des gens de bien parmi les proches, les oncles ou les autres, les gens qu’il respecte, estime et dont il accepte les conseils.

 

Nous demandons à Allâh qu’Il nous guide et qu’Il facilite la voie vers le repentir.

 

Il est Audient et Proche.

 

Recueil de Fatwas et d’Articles Divers, tome 5, page 354

Publié par fatawaislam.com

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

La manière avec laquelle les compagnons du prophète رضي الله عنهم recevaient l’arrivée du mois de ramadan (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La manière avec laquelle les compagnons du prophète رضي الله عنهم recevaient l’arrivée du mois de ramadan (audio)

Question :

 

De quelle manière les compagnons du prophète - qu’Allâh les agrée tous - recevaient-ils l’arrivée du mois de ramadan ?

 

Réponse :

 

Ils l’accueillaient avec joie et gaîté, s'enjoignaient mutuellement [le ramadan] et accomplissaient les bonnes œuvres le mois durant parce qu’en effet, il représente un mois d’une grande importance, il est un [immense] bienfait d’Allâh, le fait de l’accomplir [relève d’un bienfait d’Allâh].

 

Le prophète – prière et salut sur lui – annonçait la bonne nouvelle à ses compagnons, il (prières et bénédiction d'Allâh sur lui) disait : «Le Ramadan est venu à vous ! C'est un mois de bénédiction...» (1), un mois de jeûne et de prières nocturnes [Qiyam at-tatawou] surérogatoire…

 

Le croyant doit s’en réjouir [de l’entrée ce mois] et y répondre, apprendre les versets du Coran et multiplier l’accomplissement des bonnes œuvres ; il se doit d’être enchanté par ce mois comme le faisait le prophète – prière et salut sur lui – en l’annonçant à ses compagnons.

 

Fatawa Nour 'ala Ad-Darb

Traduction rapprochée par AbuHamza Al Djazairy -  04 Ramadan, 1428 / 16-21-2007

Publié par alghourabaa.free.fr

(1) « Le mois de ramadan vous est venu, c'est un mois béni qu'Allâh vous a imposé de jeûner. Durant ce mois les portes des cieux sont ouvertes, les portes de la géhenne sont fermées et les diables sont enchaînés.

Allâh a dans ce mois une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui est privé de son bien est vraiment privé de tout bien ».

[Hadith Sahih rapporté par An-Nassai 4/129 – voir « Sahih At-Targhib 1/490] 

 

يستقبله بالفرح والسرور و التواصي به و العمل الصالح فيه، لأنه شهر عظيم، وإدراكه نعمة من الله وكان النبي صلى الله عليه وسلم يبشر أصحابه، فالمؤمن يستبشر به ، ويجتهد في أنواع الطاعة ... فعن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " أتاكم رمضان شهر مبارك ، فرض الله عز وجلّ عليكم صيامه ، تُفتح فيه أبواب السماء ، وتُغلّق فيه أبواب الجحيم ، وتغلّ فيه مردة الشياطين ، فيه ليلة هي خير من ألف شهر ، من حُرم خيرها فقد حُرم " رواه النسائي 4/129 ، وهو في صحيح الترغيب 1/490

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Parole sur les femmes...

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Parole sur les femmes...

"Si le divorce revenait à la femme, elle divorcerait son époux plus de 20 fois par jour en raison de sa raison diminuée;

mais par la grâce d'Allah, Allah a donné l'autorité à l'homme"

 

Fawaid min dourouss Abi Abdirrahman ibn Hadi Al Wadi'i page 57

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Tenir le coran pendant la prière

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Tenir le coran pendant la prière

Question :

 

Qu’en est-il du port d’un exemplaire du Coran par l’un de ceux qui accomplissent les prières de Ramadan dites tarawih sous prétexte de pouvoir suivre la lecture de l’imam ?

 

Réponse :

 

Louange à Allah.

 

Porter le Coran dans ce but est contraire à la Sunna pour plusieurs considérations. 

 

La première est que l’on perd la possibilité de poser sa main droite sur sa main gauche quand on est debout. 

 

La deuxième est que cela occasionne de fréquents mouvements superflus liés à l’ouverture du Coran, à sa fermeture ou sa garde sous l’aisselle. 

 

La troisième est que ces mouvements constituent une occupation de plus pour le prieur. 

 

La quatrième est qu’il empêche le prieur de fixer son regard sur l’endroit où il va se prosterner.

Or la plupart des ulémas pensent que, selon la Sunna, il est préférable de fixer son regard sur cet endroit là. 

 

La cinquième est que celui qui se comporte de la sorte risque d’oublier qu’il est en prière faute de concentration suffisante. En revanche, s’il reste révérencieux, la main droite posée sur la main gauche et la tête inclinée vers la direction de l’endroit où il va se prosterner, il est alors plus à même de se souvenir qu’il prie derrière un imam.

 

Extrait des Fatwa de Cheikh Muhammad ibn Salih al-Outhaymine publiés dans la revue ad-Dawa n° 1771 p. 45.

copié de darwa.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Goûter le plat cuisiné pendant Ramadân (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Goûter le plat cuisiné pendant Ramadân (audio)

Question :

 

Certains savants ont jugé comme licite le fait de goûter la nourriture pour la femme qui veut tester le goût de la nourriture qu'elle a préparée, pendant la journée de Ramadân.

 

Ils ont précisé aussi que la condition est que la nourriture ne parvienne pas à la gorge.

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Il n'y a pas de mal à ce que la personne goûte la nourriture, en cas de besoin, en journée de Ramadân, et son jeûne est valable tant qu'elle n'en avale pas délibérément.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.    

 

(Numéro de la partie: 10, Numéro de la page: 332)

La première question de la Fatwa numéro (9845)

 Publié par alifta.net

 

تذوق الصائم للطعام

س1: بعض الناس أي العلماء أجازوا التذوق للمرأة للطعام في الصيام إذا كانت تريد أن تعرف مدى صلاحية الطعام، هل هذا صحيح، وقالوا: بشرط أن لا يصل الطعام إلى الحلق؟

ج1: لا حرج في تذوق الإنسان للطعام في نهار الصيام عند الحاجة، وصيامه صحيح إذا لم يتعمد ابتلاع شيء منه

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 10، الصفحة رقم: 332)

السؤال الأول من الفتوى رقم - 9845

 

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait que la femme goûte ce qu'elle a cuisiné avec le bout de la langue (*) pour savoir ce qui manque comme ingrédients et condiments ?

 

Réponse de Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i :

 

Il n'a pas de mal à cela inchâ a Allâh, mais elle ne doit rien avaler.

 

(*) pendant le mois de Ramadân

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

تذوق الطعام هل يفطر الصائم
نص السؤال : ما حكم تذوق المرأة عند الطبخ للطعام بطرف لسانها لمعرفة ما ينقصه من المكونات والبهارات ؟
نص الإجابة : لا بأس بذلك إن شاء الله ، ولا يتسرب من حلقها شيء
الزيارات:1438 زائراً
تاريخ إضافته:29 شعبان 1434هـ
راجع كتاب - فضائح ونصائح ص 80

 

Questionneur :

 

Goûter à la nourriture pendant la journée pendant le mois Ramadhan, comme à gouter pour la cuisson des aliments pour le sel ou quelque chose comme çà ?

 

Réponse de Cheikh ibn Baz :

 

Il n'y a rien de mal à cela.

 

Il n'y a pas de mal à ce que le cuisinier goûte le goût des aliments, est-il salé ou non... Il n'y a pas de problème à cela, mais il ne les avale pas, il les goûte avec sa langue puis les recrache.

 

Il n'avale rien du tout et il n'y a rien de mal à cela.

 

✅ Traduit par abdoullaah Abu Edem

 

 

حكم تذوق الطعام نهار رمضان

حكم تذوق الطعام نهار رمضان ذوق الطعام في نهار رمضان، كأن تذوق طهية الطعام الملح أو نحوه؟

لا حرج في ذلك، لا حرج في أن يذوق الطباخ طعم الطعام هل هو مالح أو خانس لا بأس بذلك؛ لكن لا يبتلعه يذوقه بلسانه ثم يلقيه يبصقه ولا يبتلع شيئا ولا حرج في ذلك

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Répliquer à l'innovateur sans citer son nom (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Répliquer à l'innovateur sans citer son nom (audio-vidéo)

 

Question :


Est-ce-que la pratique du jarh wa ta3dîl est finie ?

 

Et quel est le jugement de répliquer sur l'opposant sans prêter attention à sa personne ? 

 

Réponse :

 

Moi ce que je crains c'est que cette parole soit une vraie parole pour obtenir le faux !

 

Le jarh wa ta3dîl n'a pas péri, n'a pas été enterré et n'a pas été rendu malade (non plus) -Et la Louange est à Allâh-

 

Il est (toujours) permanent, le jarh wa ta3dîl a lieu sur les témoins chez le juge, car il est possible qu'ils critiquent l'adversaire et qu'on leur demande la preuve.

 

Et il a lieu aussi sur les rapporteurs (de récits ou informations), et nous venons certes d'écouter la lecture de notre imâm lorsqu'il a lu La Parole d'Allah Le Très-Haut (traduction rapprochée) :

 

{Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair..} 


Le jarh wa ta3dîl ne cessera d'être présent tant que l'espèce humaine sera présente... Tant que l'espèce humaine sera présente, le jarh wa ta3dîl sera présent !

 
Mais seulement je crains qu'untel dise : Cet individu est majroùh (a été critiqué) et qu'en vérité il n'est pas majroùh, et qu'ensuite on se serve de cette fatwâ pour propager les défauts des créatures.

 

Et voilà pourquoi je dis : Si il y a sur une personne un défaut et qu'il soit dans l'intérêt ou nécessaire ou dans le besoin de l'énoncer, il n'y a pas de mal à faire cela ; Pas de mal à l'énoncer !

 

Mais le mieux c'est qu'il dise : Certaines personnes font tels actes, certaines personnes disent telle parole, pour les deux causes : 

 

La première cause : Pour qu'il s'échappe du problème de la détermination.

Et la deuxième cause : Pour que ce jugement englobe celui-là et d'autres. 

 

Sauf si nous apercevons une personne déterminée dont les gens ont été séduits par elle alors qu'elle appelle vers une innovation ou un égarement.

 

Dans ce cas-là, il faudra à tout prix la déterminer pour ne pas que les gens soient trompés par elle.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

  

يقول السائل: هل سنة الجرح والتعديل ماتت؟ وما حكم الرد على المخالف بغض النظر عن شخصيته ؟

فأجاب الشيخ -رحمه الله-: أنا أخشى أن تكون هذه كلمة حق أريد بها باطل، الْجَرح والتعديل لَم يَمُت ولَم يدفن ولَم يُمْرض ولله الحمد، هو قائم، الْجرح والتعديل يكون في الشهود عند القاضي، يُمكن يجرحون الخصم ويطلب منهم البينة، ويكون أيضا في الرواية، وقد سمعنا قراءة إمامنا قول الله تعالى

( يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنْ جَاءَكُمْ فَاسِقٌ بِنَبَإٍ فَتَبَيَّنُوا )

فالْجَرح والتعديل لا يزال باقيًا ما دَام نوع الإنسان باقيًا، ما دام نوع الإنسان باقيًا فالْجَرح والتعديل باقيًا
لكن أنا أخشى أن يقول قائل: إن هذا الإنسان مجروح وليس بمجروح فيتخذ من هذه الفتوى وسيلة لنشر معايب الخلق
ولهذا أقول: إذا كان في شخص عيب ما، فإنْ اقتضت الْمصلحة أو الْحاجة، أو الْضرورة إلى بَيانه. فلا بأس به، لا بأس منْ بيانه، ولكن الأحسن أن يقول : بعض الناس يفعل كذا ، بعض الناس يقول كذا، لسببين
السبب الأول: أن يسلم من قضية التعيين
والسبب الثاني: أن يكون هذا الْحكم شاملا له ولغيره
إلا إذا رأينا شخصًا مُعينًا قد فُتِنَ الناس به، وهو يَدْعو إلى بِدْعة أو إلى ضَلالة، فَحِينئذ لا بدّ منْ التّعيين حَتى لا يَغترّ الناس به." اهـ
من هنا بالصوت

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Faire le sacrifice (al-'aqiqa) si l'enfant meurt

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Faire le sacrifice (al-'aqiqa) si l'enfant meurt

Question :

 

Faut-il que l’enfant sorte vivant (du ventre de sa mère) ou suffit-il que l’âme soit insufflée en lui (pour devoir faire le sacrifice) ?

 

Réponse :

 

Certains savants ont dit que si l’âme avait été insufflée mais qu’il était mort-né, alors il n’y avait pas de sacrifice.

 

D’autres ont dit : au contraire, il faut sacrifier pour lui-même s’il est mort-né après que l’âme ait été insufflée.

 

Car si l’âme a été insufflée, il sera ressuscité, c’est donc un être humain dont on espère l’intercession au Jour de la Résurrection.

 

Au contraire de celui qui meurt avant que l’âme ne soit insufflée, pour celui-ci il n’y a pas de sacrifice, car ce n’est pas un être humain.

 

Ainsi, le fœtus n’est pas ressuscité au Jour de la Résurrection s’il meurt avant que l’âme ne soit insufflée, car il n’ pas d’âme qui pourrait lui être rendue au Jour de la Résurrection.

 

Donc il y a quatre cas :

 

--Il est mort-né avant que l’âme ne soit insufflée, on ne sacrifie pas

 

-Il naît mort-né après que l’âme ait été insufflée, il y a alors deux avis parmi les savants

 

-Il naît et meurt avant le 7ème jour, là aussi il y a deux avis parmi les savants, mais l’avis qui dit qu’il faut sacrifier est plus fort que celui dans le cas précédent

 

-Il vit jusqu’au 7ème jour et meurt le 8ème, là il faut sacrifier pour lui.

 

Sharh Al-Mumti' (3/431-437)

copié de salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Elle a maudit son enfant... Que doit-elle faire ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Elle a maudit son enfant... Que doit-elle faire ?

Question 112 :

 

Mon enfant qui est âgé de cinq ans m 'exaspère très souvent, ce qui m 'a poussé un jour à le maudire.

Par la suite j'ai regretté profondément mon acte et demandé à Allah de me pardonner.

Que dois-je faire ?

Dois-je jeûner ou faire l'aumône ?

Ou bien le fait d'implorer le pardon divin est-il suffirait ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis de maudire nommément un être, qu'il s'agisse d'un homme ou d'un animal, et à fortiori si c'est l'un de ses propres enfants, de ses frères ou des membres de sa famille.

 

Cette malédiction constitue une rupture des liens de parenté et une ingratitude.

 

Il incombe à l'auteur d'un tel acte de se repentir et quiconque se repent, Allah accepte son repentir.

 

Qu'Allah nous accorde la réussite.

 

Fatawa Manaril Islam : (1/26) 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les piliers de l’islam expliqués enfants - أركان الإسلام (dossier-audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les piliers de l’islam expliqués enfants - أركان الإسلام (dossier-audio)

article_separator.png

article_separator.png

Comptine en arabe sur les piliers de l'islam

 

article_separator.png
Comptine en français sur le piliers de l'islam

 

article_separator.png

 
نشيد جميل لتعليم أركان الإسلام الخمس للأطفال
 

 


Les paroles


بُني الإسْلاَم عَلَى خَمْس خَمْسَة أَركَان في الدّين
صَوْم، وصَلاَة، وزكاة حجّ والشهادتين
شهادة أن لا إله إلا الله وأن محمداً رسول الله     
إقامة الصلاة، إيتاء الزكاة، وصوم رمضان
وحجّ البيت من اسْتطاعَ إليه سبيلاً

شهادة أن لا إله إلا الله وأن محمداً رسول الله
لا أعبد في الكون إلا الله ورَسُولي للبشر هدى

بُني الإسْلاَم عَلَى خَمْس خَمْسَة أَركَان في الدّين
صَوْم، وصَلاَة، وزكاة حجّ والشهادتين

وأكلّم ربّي خمْسا وأُطهّر بدَني بالصلاة
بوضوئي برُكُوعِي بخُشُوعِي دَومًا ألقاه

بُني الإسْلاَم عَلَى خَمْس خَمْسَة أَركَان في الدّين
صَوْم، وصَلاَة، وزكاة حجّ والشهادتين
شهادة أن لا إله إلا الله وأن محمداً رسول الله     
إقامة الصلاة، إيتاء الزكاة، وصوم رمضان
وحجّ البيت من اسْتطاعَ إليه سبيلاً

وأُنَمّي مَالِي بزَكَاتي وأطَهّره برضا الله   
للفقراء المساكين أعطيهم حقاً لله

بُني الإسْلاَم عَلَى خَمْس خَمْسَة أَركَان في الدّين
صَوْم، وصَلاَة، وزكاة حجّ والشهادتين

نفسي بالصوم أروضها وبحبّ الله أصبّرها 
أتذكّر إخواني الجوعى وبجنّة ربّي أذكّرها

بُني الإسْلاَم عَلَى خَمْس خَمْسَة أَركَان في الدّين
صَوْم، وصَلاَة، وزكاة حجّ والشهادتين

والحج وقوف وطَوَاف حشر أصغر في الدنيا 
لغني وفقير لا فَرْق يكون أمَام الله

بُني الإسْلاَم عَلَى خَمْس خَمْسَة أَركَان في الدّين
صَوْم، وصَلاَة، وزكاة حجّ والشهادتين
شهادة أن لا إله إلا الله وأن محمداً رسول الله 
إقامة الصلاة، إيتاء الزكاة، وصوم رمضان
وحجّ البيت من اسْتطاعَ إليه سبيلاً

 

Partager cet article

Regarder dans la maison d'autrui

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Regarder dans la maison d'autrui

D’après Sahl ibn Sa`d As-Sa`idî (qu'Allah soit satisfait de lui) :

 

"Un homme regarda (en cachette) à travers une fente qui se trouvait dans la porte de l'Envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم, au moment où l'Envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم se frottait la tête avec un bâton (sous forme d'un peigne en bois).

 

Quand l'Envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم le vit, il lui dit :

"Si je savais que tu me regardais, je t'aurais enfoncé ce bâton dans l'oeil".

 

L'Envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم ajouta :

"L'autorisation n'a été imposée que dans le but de ne plus regarder (à l’improviste dans la maison d'autrui)". 

 

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4013 

Partager cet article

L'emmaillotage

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'emmaillotage

Et il convient de ne pas négliger de le langer et de l'emmailloter même si cela lui est difficile à supporter, jusqu'à ce que son corps soit solide, ses membres forts et qu'il puisse s'asseoir.

 

Quand il devient ainsi souple, on peut sans négligence l'entraîner aux mouvements, à se tenir debout doucement, jusqu'à ce qu'il puisse faire cela de lui-même.

 

Les préceptes islamiques relatifs au nouveau-né - p 73

Publié par 3ilmchar3i.net

و ينبغي أن لا يهمل أمر قماطه و رباطه و لو شق عليه إلى أن يصلب بدنه و تقوى أعضاءه و يجلس على الأرض ؛ فحينئذ يُمَرَّن ، و يُدَرَّب على الحركة و لا يستعجل ، و كذا القيام قليلاً قليلاً إلى أن يصير له ملكة و قوة يفعل ذلك بنفسه

فصول نافعة في تربية الأطفال

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Paroles de sages (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Paroles de sages (vidéo)


source: Hassan Al-basrî de l'imam Ibn Al-jawzî
Al-Aqd al-farîd, vol.2 p.243
.

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

La ligature des trompes

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La ligature des trompes

Question :

 
Une femme est âgée d’environ 29 ans, elle a eu dix enfants et elle a dû subir une intervention chirurgicale de procéder à la ligature des trompes afin de ne plus avoir d’autre enfants à cause de sa santé.

Si elle utilise les pilules contraceptives, cela aura également un effet néfaste sur sa santé.

Son mari lui a autorisé de faire cette opération.

Commet-elle un péché en cela ?

Réponse :

 

Il n’y a aucun mal à procéder à l’intérvention en question si les médecins proclament que l’enfantement lui cause du tort, après l’autorisation de son mari.

L’opération consiste à plier les trompes équivaut à la castration pour les hommes.
Par ce type d’opération, la femme ne peu plus en effet plus jamais tomber enceinte.

Une telle intervention ne lui est donc permise que par extrême urgence estimée à sa juste valeur.

Ainsi, dès lors qu’il ya la preuve médicale que la femme sera atteinte d’un préjudice majeur en cas de grossesse, il lui est permis d’empêcher celle-ci par cette opération mais sous deux conditions :

 

 La première

 

Qu’il n’existe pas d’autre moyen de contraception provisoire, au lieu de la restriction totale qui équivaut à la castration.

 

En effet, lorsque cette opération est pratiquée, il est difficile pour la femme de revenir à sa nature première. Bien plus qu’il lui est impossible de tomber enceinte.

 

Cette condition doit être prise en compte vu qu’il est possible que le mal disparaisse de la femme après un certain temps et qu’il ne soit alors plus nécessaire de recourir à aucun moyen de contraception.

 

 La seconde

 

L’accord du mari, l’enfantement étant un de ses droits sur la femme qui en est capable.
 

Fatawas concernant Les femmes 

copié de oummietmoi.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article