compteur de visite

Catégories

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 10:55
Ce qui fait mal à l'arbre n'est pas la hache...

Proverbe arabe :

 

ما يؤلم الشجرة ليس الفأس ما يؤلمها حقاً ان يد الفأس من خشبها

 

Ce qui fait mal à l'arbre n'est pas la hache,

mais le fait que le manche de la hache soit taillé dans son propre bois.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 02:35
Concernant la salutation «Salâm» via textos, messages, ...

Parmi les affaires importantes dont on a besoin à cette époque en raison de la diffusion des moyens de communication modernes, c’est que comme il est obligatoire chez les savants de répondre à la salutation verbale il est aussi obligatoire de répondre à la salutation écrite et beaucoup de gens ne sont pas conscients de cela.

 

Lorsqu’ils lisent un message sur le portable, ils le lisent directement sans répondre à la salutation alors que la Sunnah et ce qui est obligatoire c’est de répondre à la salutation lorsque tu lis le message.

 

Si un frère t’envoie un message (disant) : "Y a-t-il cours" ?

 

Toi lorsque tu lis le message tu dis (la réponse à) la salutation.

 

Tu lis : "As-Salâm ‘alaykoum", puis tu dis : "Wa ‘alaykoumou as-salâm wa rahmatoullâhi wa barakâtouh".

 

Et telle était la manière de faire des pieux prédécesseurs qui, lorsqu’un message leur arrivait et qu’ils lisaient : "Salâmoun ‘alayka", ils disaient : "Wa ‘alaykoumou as-salâm wa rahmatoullâh".

 

Donc, on répond à la salutation écrite comme on répond à la salutation verbale.

 

Il n’y a donc pas différence entre les deux.

 

Et ce n’est pas une condition que la réponse soit écrite, s’il répond de manière verbale cela suffit.

 

Il n’est pas obligatoire de répondre de manière écrite à une salutation écrite.

 

Il répond par une salutation verbale et cela suffit.

 

Et cela fait partie des problématiques que beaucoup de gens vivent avec les chouioukh (les gens de science) et il se peut que certains l’utilisent même comme une ruse et disent que la réponse à la salutation est obligatoire et disent Moi je lui ai envoyé un message sur le portable ou autre parmi les moyens de communication disant : "As-salâm ‘alaykoum" puis il attend la réponse.

 

Et peut-être qu’il se ne reçoit pas de message écrit, il blâme (le cheikh) disant : "Tu n’as pas répondu à la salutation".

 

Alors que lui n’est pas conscient du fait qu’il n’est pas obligatoire de répondre à la salutation de manière écrite.

 

S’il lit le message dans lequel il est écrit : "As-salâm ‘alaykoum" et dit : "Wa ‘alaykoumou as-salâm", il se sera acquitté de l’obligation et il aura répondu à la salutation et donc il n’est pas obligatoire de répondre de manière écrite et donc que cela soit su maintenant. 

 

Source : Audio d’Algérie de Cheikh Khâlid Hammoudah qu’Allah le préserve

Traduit par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân 23-08-16 - @mehdimaghribi

Cheikh Khâled Hamoûda - الشيخ خالد حمودة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 01:06
Ibn Taymiyah approuve le mawlid ?!

Parmi l’argumentation des soufis pour affirmer la permission de fêter la naissance du Prophète (صلى الله عليه وسلم), il y a ces paroles de Cheikh al-Islam Ibnou Taymiyah (رحمه الله) dans son livre «قتضاء الصراط المستقيم في مخالفة أصحاب الجحيم» où il détaille et clarifie l’interdiction de cette fête innovée.

 

Ils s’accrochent à une parole citée, dans l’exposé de son argumentation qui met en évidence le caractère innové de cette fête, en délaissant le reste de ses paroles claires et évidentes !

 

Et c’est là l’habitude des gens des passions, anciens et contemporains, ils s’accrochent à une parole ou une erreur commise par un Érudit et bâtissent dessus des châteaux élevés !

 

Le grand savant, Cheikh Al Fawzan, a rapporté les paroles, d’Ibn Taymiyah dans son livre «الإرشاد إلى صحيح الاعتقاد والرد على أهل الشرك والالحاد», mais il a supprimé la phrase ambiguë en question et a mis plusieurs points à la place.

 

Alors les soufis et les chiites diffusèrent partout que : «Al-Fawzan le wahhabi a falsifié et coupé les paroles d’Ibn Taymiyah !».

 

Et j’ai vu un article sur le forum «Al Baidaa» dans lequel l’auteur a rapporté les mêmes citations d’Ibn Taymiyah en supprimant les passages en question, ce qui a aggravé l’affaire et a donné l’occasion à ces imbéciles, qu’Allâh les traite avec équité, de critiquer les gens de la sunnah !

 

J’ai donc souhaité rapporter ici les paroles complètes d’Ibn Taymiyah pour que le lecteur impartial et juste puisse les lire (1).

 

Dans celles-ci, Cheikh Al-Islam a clairement dit que cette fête est une hérésie et un égarement qu’aucun compagnon du prophète, ni aucun pieux prédécesseur n’a fait.

 

Cheikh Al-Islam dit dans «اقتضاء الصراط المستقيم», Chapitre : «Fêtes périodiques innovées», «Prendre la naissance du prophète (صلى الله عليه وسلم) pour une fête comme les chrétiens fêtent la naissance de Jésus» :

 

«Ce qu’ont innové certaines personnes, soit par imitation des chrétiens pour la naissance de Jésus ou par amour et vénération pour le Prophète (صلى الله عليه وسلم), il se peut qu’Allâh les récompense pour cet amour et cet effort. 

 

Non pas pour l’innovation qu’est la fête de la naissance du Prophète (صلى الله عليه وسلم), et les gens divergent sur sa date de naissance.

 

Certes cela n’a pas été fêté par les prédécesseurs, alors que si c’était un bien, les exigences étaient réunies et les empêchements écartés.

 

Et si cela était un bien pur ou prépondérant, les prédécesseurs étaient plus en droit de le faire que nous, car ils avaient plus d’amour pour le Messager (صلى الله عليه وسلم), ils le vénéraient plus que nous, et étaient plus désireux de faire le bien que nous.

 

Et la perfection de cet amour et vénération ne peut être atteint qu’en suivant sa guidée, en lui obéissant, en observant ses ordres.

 

En ravivant sa sunnah, intérieurement et extérieurement.

 

En propageant son message et faisant des efforts dans ce but avec le cœur, la main et la langue.

 

Ceci est la voie des premiers anciens parmi les mouhajirines et les ansars et ceux qui les suivent de la meilleure façon (2).

 

La majorité de ceux qui tiennent à ce genre d’innovations, tout en ayant des bonnes intentions et des efforts pour lesquels on espère qu’ils soient récompensés (3), se montrent paresseux lorsqu’il leur est demandé de se montrer vif et énergique face aux ordres du Prophète (صلى الله عليه وسلم).

 

Ils ressemblent à celui qui embellit le coran mais délaisse sa lecture, ou celui qui le lit mais ne suit pas ses enseignements, ou celui qui décore la mosquée mais n’y prie pas ou très peu, ou celui qui utilise les chapelets ou tapis de prière enjolivés (4), et ce genre d’embellissements illégitimes qui s’accompagnent d’ostentation et d’orgueil détourne la personne de ce qui est légitime et corrompt son état.

 

Et sache que dans certaines œuvres il y’a du bien, pour la part qu’il y’a de chose légitime, et du mal, comme l’innovation et autres.

 

Dès lors, cette œuvre est un bien pour ce qu’elle comporte comme chose légitime, et un mal pour ce qu’elle comporte comme détournement de la religion en totalité, comme c’est le cas des hypocrites et des pervers, et c’est le cas de la majorité de la communauté ces temps-ci.

 

Tu dois alors observer deux bons comportements :

 

- Le premier : Tu dois demeurer attaché à la Sunnah, intérieurement et extérieurement , en ce qui concerne ta propre personne où ceux qui t’obéissent, et que tu reconnaisses le convenable et blâmes le blâmable.

 

- Le deuxième : Appelle à la sunna selon tes possibilités.

 

Donc, si tu vois une personne faire cela, et que celle-ci ne le délaissera que pour une chose plus mauvaise, alors ne l’appelle pas à délaisser un mal pour un mal plus grand, Ou alors à délaisser une obligation ou recommandation dont le délaissement est plus grave que de commettre cette chose détestable.

 

Mais si l’innovation contient une part de bien (5), alors change-le par un bien légitime autant que possible car l’âme ne quitte une chose que pour une autre et il ne convient à personne de délaisser un bien sauf pour un bien équivalent ou supérieur.»

 

Fin de la parole.

 

Ces soufis ont donc laissés toutes ces paroles limpides pour s’accrocher à quelques petits mots au sujet de ceux qui font cela tout en étant ignorants, il s’agit des phrases soulignées.

 

Ils ont donc propagés partout : «Ibn Taymiyah approuve le Mawlid !», «Al-Fawzan (6) le wahhabi coupe les paroles de Cheikh Al-Islam !».

 

Parmi les points bénéfiques cité par Cheikh Al-Islam et face auxquels l’ensemble des soufis semblent frappés de cécité (7) ou d’ignorance :

 

- Fêter la naissance du prophète (صلى الله عليه وسلم) est une innovation, un égarement et une imitation des Chrétiens avec la naissance de Jésus.

 

- Fêter la naissance du Prophète (صلى الله عليه وسلم) n’a jamais été fait par les compagnons, ni par les pieux prédécesseurs alors que les conditions (invoqués par ceux qui le pratique) existaient et rien ne les empêchaient de le faire si c’était un bien.

 

- Aimer le prophète (صلى الله عليه وسلم) et le glorifier se réalise en le suivant, en lui obéissant et en observant ses ordres, en ranimant sa sounnah intérieurement et extérieurement, en propageant son message, en s’appliquant avec le cœur, la main et la langue sur la voie des pieux prédécesseurs.

 

Ils ont laissé toutes ces déclarations explicites pour s’accrocher aux paroles de Cheikh Al-Islam qui concernent celui qui fait cette innovation blâmable sans science tout en aspirant à aimer le prophète (صلى الله عليه وسلم), et cela quant il dit : «Il se peut qu’Allâh les récompenses pour cet amour et cet effort».

 

Est-ce là le comportement de celui qui cherche la vérité et s’y tient ?

 

Nous laissons la réponse au lecteur.

 

D’autant plus que cette parole de Cheikh Al-Islam mérite réflexion, car Allâh peut excuser l’innovateur pour son ignorance et lui épargnera le châtiment, mais de la à le récompenser pour son innovation, cela mérite une grande réflexion.

 

Et pour ces ignorants, nous espérons qu’ils soient exemptés de péchés à cause de leur grande ignorance et la propagation des savants du mal qui leurs embellissent ces innovations blâmables, quant à ce qu’ils soient récompensés pour une innovation, cela n’a pas de preuves dans le Coran ni la sounnah.

 

Le Messager (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

«Celui qui innove dans cette religion ce qui n’en fait pas partie le verra rejeté.»

(Bukhari et Muslim)

 

Cheikh Al Islam (رحمه الله) a dit :

 

«Et il est nécessaire pour l’adorer de réunir deux fondements :

L’un d’eux est de lui vouer sincèrement le culte, le deuxième est la conformité a l’ordre révélé.

 

C’est pour cette raison que ‘Omar Ibn Al-Khattab disait dans ses invocations :

 

"Ô Allâh fait que toute mon œuvre soit pieuse, et fait qu’elle soit voué exclusivement à toi, et ne permet à qui que ce soit d’en avoir une part."

 

Et Al Foudhahl Bn ‘Iyad a dit au sujet de la parole d’Allâh (traduction rapprochée) : 

 

{Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.} [Sourate al Moulk verset 2]

 

"Le plus sincère et le plus conforme"

On lui dit : "Ô Aba ‘Ali, que signifie sincère et conforme ?"

Il dit : "Si l’œuvre est sincère mais non conforme elle n’est pas acceptable. Et si elle est conforme mais pas sincère elle n’est pas acceptable, jusqu’à ce qu’elle soit sincère et conforme. La sincère, c’est qu’elle soit pour Allâh, la conforme c’est qu’elle soit sur la sounnah."

 

Pour cette raison, Allâh a blâmé les polythéistes dans le Coran pour avoir suivi ce que ceux qu’ils ont associés à Allâh leurs ont légiféré dans la religion, sans qu’Allâh l’ait permis.

 

Comme l’adoration d’autres qu’Allâh ou des pratiques qu’Il n’a pas prescrit comme Allâh a dit (traduction rapprochée) : 

 

{Ou bien auraient-ils des associés [à Allâh] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allâh n’a jamais permises ?} [Sourate Achoura verset 21]

 

De la même manière, il les a blâmé parce qu’ils ont interdit ce qu’Allâh n’a pas interdit, car la véritable religion est qu’il n’y a d’interdiction si ce n’est ce qu’Allâh a interdit, et que la religion est uniquement ce qu’ il a prescrit.»

(1/232 Majmou’ Fatawa)

 

Où sont donc les soufi quant à la science et la compréhension de cet Imam sunni ?

 

Il est temps pour eux de se remettre en question concernant leurs divergences claires avec la guidée du Prophète et de ses compagnons.

 

(1) Ndt: A noter que chez les Soufi francophones, la traduction tronquée s’ajoute au simple découpage des paroles.

(2) Ndt: Ce qui nous rappel ce verset (traduction rapprochée) : {Les tout premiers (croyants) parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allâh les agrée et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès!} (Sourate 9 verset 100).

(3) Ndt: L’amour pour le Prophète (صلى الله عليه وسلم) mentionné plus haut.

(4) Ndt: Série d’exemples ou l’apparence prévaut sur le fond.

(5) Ndt: Un mal n’apparaît jamais complet, il comporte souvent une part même infime de bien. C’est souvent derrière cette part de bien que les innovateurs se cachent, hors ce n’est pas cette part qui est attaquée et cette part ne permet pas de justifier son mal, en l’occurrence innover dans la religion.

(6) Ndt: Cheikh Al Fawzan ou d’autres savants de la sounnah, l’important pour eux est d’accuser les références Salafi de ce qu’ils sont eux même en train de faire: Falsifier les paroles d’Ibn Taymiyah.

(7) État d’une personne aveugle.

 

Traduit et publié par l’association Sunna de Denain - salafidenainetdailleurs.com

 

 

بسم الله والحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله وعلى آله وصحبه ومن اتبع هداه ، أما بعد

مما يستدل به الصوفية لإقرار جواز الاحتفال بالمولد النبوي هو كلام ذكره شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله تعالى في كتابه "اقتضاء الصراط المستقيم في مخالفة أصحاب الجحيم " ، وفيه تفصيل وبيان لتحريم هذا الاحتفال المبتدع ، فتعلقوا بكلمة ذكرها في معرض بيانه لبدعة هذا الاحتفال وتركوا باقي كلامه الواضح الجلي ! ، وهذه عادة أهل الأهواء قديما وحديثا يتعلقون بكلمة أو زلة وقع فيها العالم ويبنوا عليها قصورا وعلالي
وقد نقل العلامة الفوزان حفظه الله كلام ابن تيمية المذكور آنفا في كتاب ( الإرشاد إلى صحيح الاعتقاد والرد على أهل الشرك والإلحاد ) صحيفة رقم 317 ولكنه حفظه الله حذف هذه العبارة الموهمة من كلام ابن تيمية ووضع مكانها عدة نقاط ، فطار الصوفية والشيعة في كل مكان وقالوا الشيخ الفوزان الوهابي ! يدلس ! ويبتر كلام شيخ الإسلام !! ، ثم رأيت مقالة في منتديات البيضاء العلمية نقل فيها أحد الإخوان كلام شيخ الإسلام وحذف منه هذه العبارة ! مما يزيد الأمر بلاء ويجعل لهؤلاء السفهاء -عاملهم الله بعدله- على أهل السنة سبيل
فأحببت أن أنقل كلام شيخ الإسلام كاملا بتمامه ليقرأه المنصفون ، وفيه صرّح شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله أن هذا الاحتفال بدعة وضلالة لم يفعلها أحد من صحابة رسول الله والسلف الصالح رضوان الله عليهم
قال شيخ الإسلام بن تيمية في " اقتضاء الصراط المستقيم " فصل ( الأعياد الزمانية المبتدعة !) "
" اتخاذ مولد النبي - صلى الله عليه وسلم - عيداً مضاهاة للنصارى في عيد ميلاد عيسى - عليه السلام -:
ما يحدثه بعض الناس ـ إما مضاهاة للنصارى في ميلاد عيسى - عليه السلام -، وإما محبة للنبي - صلى الله عليه وسلم -، وتعظيماً. والله قد يثيبهم على هذه المحبة والاجتهاد،لا على البدع من اتخاذ مولد النبي - صلى الله عليه وسلم - عيداً. مع اختلاف الناس في مولده. فإن هذا لم يفعله السلف، مع قيام المقتضي له وعدم المانع منه لو كان خيراً. ولو كان هذا خيراً محضًا، أو راجحاً لكان السلف - رضي الله عنهم - أحق به منا، فإنهم كانوا أشد محبة لرسول الله - صلى الله عليه وسلم - وتعظيماً له منا، وهم على الخير أحرص. وإنما كمال محبته وتعظيمه في متابعته وطاعته واتباع أمره، وإحياء سنته باطناً وظاهراً، ونشر ما بُعِث به، والجهاد على ذلك بالقلب واليد واللسان. فإن هذه طريقة السابقين الأولين، من المهاجرين والأنصار، والذين اتبعوهم بإحسان.
وأكثر هؤلاء الذين تجدهم حرّاصاً على أمثال هذه البدع، مع ما لهم من حسن القصد، والاجتهاد الذي يرجى لهم بهما المثوبة، تجدهم فاترين في أمر الرسول - صلى الله عليه وسلم -، عما أمروا بالنشاط فيه، وإنما هم بمنزلة من يحلّي المصحف ولا يقرأ فيه، أو يقرأ فيه ولا يتبعه وبمنزلة من يزخرف المسجد، ولا يصلي فيه، أو يصلي فيه قليلاً، وبمنزلة من يتخذ المسابيح والسجادات المزخرفة. وأمثال هذه الزخارف الظاهرة التي لم تشرع، ويصحبها من الرياء والكبر، والاشتغال عن المشروع ما يفسد حال صاحبها.
واعلم أن من الأعمال ما يكون فيه خير، لاشتماله على أنواع من المشروع، وفيه أيضاً شر، من بدعة وغيرها، فيكون ذلك العمل خيراً بالنسبة إلى ما اشتمل عليه من أنواع المشروع وشراً بالنسبة إلى ما اشتمل عليه من الإعراض عن الدين بالكلية كحال المنافقين والفاسقين. وهذا قد ابتلى به أكثر الأمة في الأزمان المتأخرة.
فعليك هنا بأدبين: أحدهما: أن يكون حرصك على التمسك بالسنة باطناً وظاهراً، في خاصتك وخاصة من يطيعك. وأعرف المعروف وأَنْكِر المنكر.
الثاني: أن تدعو الناس إلى السنة بحسب الإمكان فإذا رأيت من يعمل هذا ولا يتركه إلا إلى شر منه، فلا تدعو إلى ترك منكر بفعل ما هو أنكر منه، أو بترك واجب أو مندوب تركه أضر من فعل ذلك المكروه، ولكن إذا كان في البدعة من الخير، فعوِّض عنه من الخير المشروع بحسب الإمكان، إذ النفوس لا تترك شيئاً إلا بشيء، ولا ينبغي لأحد أن يترك خيراً إلا إلى مثله أو إلى خير منه."
اهـ رحمه الله تعالى
فترك هؤلاء الصوفية كل هذا الكلام الواضح الجلي!! وتعلقوا بكليمات صغيرة ذكرها شيخ الإسلام عن من فعل ذلك جاهلا ، وهما العبارتين اللتين تحتهما خطا
فطافوا بها في كل مطار " ابن تيمية يستحسن المولد النبوي !! " ، " الفوزان الوهابي ! يبتر كلام شيخ الإسلام !! "
ومن الفوائد التي ذكرها شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله تعالى ، وتعامى وأعرض عنها معاشر الصوفية ! ما يلي
1- الاحتفال بالمولد النبوي بدعة ضلالة وفيه مضاهاة لاحتفال النصارى بعيد ميلاد عيسى عليه السلام
2- الاحتفال بالمولد النبوي لم يفعله أحد من الصحابة والسلف الصالح مع قيام المقتضى له وعدم المانع منه لو كان خيرا
3- محبة النبي صلى الله عليه وسلم وتعظيمه تكون في متابعته وطاعته واتباع أمره، وإحياء سنته باطناً وظاهراً، ونشر ما بُعِث به، والجهاد على ذلك بالقلب واليد واللسان كما درج على ذلك سلفنا الصالح
تركوا كل هذه التصريحات الواضحات وتعلقوا بكلام شيخ الإسلام فيمن فعل هذه البدع المنكرة جاهلا وكان حريصا على محبة النبي صلى الله عليه وسلم حين قال " مع ما لهم من حسن القصد، والاجتهاد الذي يرجى لهم بهما المثوبة، " !! ، فهل هذا فعل من يبحث عن الحق ويحرص عليه ؟؟ نترك الإجابة للقارئ اللبيب
وهذه العبارة التي ذكرها شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله فيها نظر كبير ، لأن الله قد يعذر المبتدع لجهله فينجّيه من العذاب أما أن يثيبه على بدعته ! ، فهذا فيه نظر كبير. وهؤلاء الجهال نرجو لهم السلامة من الإثم لفرط جهلهم وانتشار علماء السوء الذين يزينون لهم هذه البدع المنكرة ، أما أن يكتب لهم الثواب أو الأجر على هذه البدع فهذا لا دليل عليه من كتاب ولا من سنة
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد " أي مردود عليه ؛ والحديث متفق على صحته
قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله تعالى
" وَلَا بُدَّ فِي عِبَادَتِهِ مِنْ أَصْلَيْنِ . أَحَدُهُمَا إخْلَاصُ الدِّينِ لَهُ وَالثَّانِي مُوَافَقَةُ أَمْرِهِ الَّذِي بَعَثَ بِهِ رُسُلَهُ ؛ وَلِهَذَا كَانَ عُمَرُ بْنُ الْخَطَّابِ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ يَقُولُ فِي دُعَائِهِ : اللَّهُمَّ اجْعَلْ عَمَلِي كُلَّهُ صَالِحًا وَاجْعَلْهُ لِوَجْهِك خَالِصًا وَلَا تَجْعَلْ لِأَحَدِ فِيهِ شَيْئًا ؛ وَقَالَ الفضيل بْنُ عِيَاضٍ فِي قَوْله تَعَالَى

{ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا }

قَالَ : أَخْلَصُهُ وَأَصْوَبُهُ قَالُوا يَا أَبَا عَلِيٍّ : مَا أَخْلَصُهُ وَأَصْوَبُهُ ؟ قَالَ : إذَا كَانَ الْعَمَلُ خَالِصًا وَلَمْ يَكُنْ صَوَابًا لَمْ يُقْبَلْ وَإِذَا كَانَ صَوَابًا وَلَمْ يَكُنْ خَالِصًا لَمْ يُقْبَلْ حَتَّى يَكُونَ خَالِصًا صَوَابًا ؛ وَالْخَالِصُ أَنْ يَكُونَ لِلَّهِ وَالصَّوَابُ أَنْ يَكُونَ عَلَى السُّنَّةِ وَلِهَذَا ذَمَّ اللَّهُ الْمُشْرِكِينَ فِي الْقُرْآنِ عَلَى اتِّبَاعِ مَا شَرَعَ لَهُمْ شُرَكَاؤُهُمْ مِنْ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ مِنْ عِبَادَةِ غَيْرِهِ وَفِعْلِ مَا لَمْ يَشْرَعْهُ مِنْ الدِّينِ كَمَا قَالَ تَعَالَى

{ أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ شَرَعُوا لَهُمْ مِنَ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ }

كَمَا ذَمَّهُمْ عَلَى أَنَّهُمْ حَرَّمُوا مَا لَمْ يُحَرِّمْهُ اللَّهُ . وَالدِّينُ الْحَقُّ أَنَّهُ لَا حَرَامَ إلَّا مَا حَرَّمَهُ اللَّهُ وَلَا دِينَ إلَّا مَا شَرَعَهُ . " اهـ 1/232 مجموع الفتاوى
فأين هؤلاء الصوفية من فقه هذا الإمام السني ؟ أما آن لهؤلاء أن يراجعوا ما هم عليه من مخالفات صريحة لهدي النبي صلى الله عليه وسلم وصحابته الكرام رضوان الله عليهم 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 00:39
La méthode la plus facile pour mémoriser les moutouns 

La constance dans la mémorisation des moutouns, la non-prolifération de la mémorisation quotidienne, la modération dans la mémorisation : C'est la voie des savants.

 

- قال الزهري - رحمه الله

إنما جمعنا هذا العلم بالحديث والحديثين ، والمسألة والمسألتين


Et le matn (dont le pluriel est "moutoun") : Soit c'est un hadith du prophète صلى الله عليه وسلم, soit un texte, ou une poésie.

 

La quantité de ce que tu mémorises en moutoun est la suivante :

 

1.S'il fait partie des moutoun de hadiths, alors mémorise tous les jours trois hadiths.

 

2.Si c'est un texte, alors mémorise une phrase bénéfique de celui-ci qui ne dépasse pas cinq lignes.

 

3.Et si c'est une poésie, alors ne mémorise pas plus de trois abyaat (vers).

 

Et avec cette dose modérée ainsi que la répétition (des mots), ce qui est mémorisé s'enracine -avec la permission d'Allâh-.

 

La méthode pour mémoriser les moutouns est la suivante :


1.Répète la quantité que tu veux mémoriser vingt fois par cœur (il est conseillé de ne pas regarder sur le support lorsqu'on peut), et le meilleur moment pour la mémorisation est après la prière du Fajr

 

2.Répète après le Asr ou après le Maghrib ce dont tu as mémorisé vingt fois par cœur

 

3.Le lendemain -avant que tu commences à mémoriser la nouvelle quantité-, lis ce que tu as mémorisé hier vingt fois par cœur.

 

4.Puis lis par cœur ce que tu as mémorisé depuis le début du matn jusqu'à ce que tu arrives à l'endroit de la nouvelle mémorisation (le nouveau passage à mémoriser).

 

5.Après ceci, commence à mémoriser le nouveau cours avec la même méthode.

 

6.Répète cette technique quotidiennement jusqu'à ce que tu finisses la mémorisation du matn et que ce qui est mémorisé s'enracine.

 

[...] Et la mémorisation, certes, n'est qu'avec la répétition, et l'enracinement de ce qui est mémorisé avec beaucoup de répétition.

 

Et ceci est la pratique habituelle des enracinés dans la science [...] 

 

Source : Moutoun taalib al Ilm

Traduit, annoté et adapté pour Telegram par Maktabayti - @Maktabayti

المداومة على حفظ المتون و عدم الإكثار من المحفوظ اليومي و التأني في الحفظ هو نهج العلماء

قال الزهري - رحمه الله : إنما جمعنا هذا العلم بالحديث و الحديثين و المسألة و المسألتين

والمتن إما يكون حديثاً عن النبي صلى الله عليه وسلم أو نثراً أو نظما

مقدار ما تحفظه من المتون ما يلي

1. إذا كان المتن المحفوظ من متون الحديث فاحفظ كل يوم ثلاثة أحاديث

2. و إذا كان نثراً فاحفظ جملة مفيدة منه لا تزيد على خمسة أسطر

3. و إذا كان منظوماً فلا تزيد على حفظ ثلاثة أبيات

و بهذا المقدار المتأني مع التكرير يرسخ المحفوظ

و طريقة حفظ المتون ما يلي

1. كرر المقدار الذي تريد حفظه عشرين مرة حفظاً و أفضل وقت للحفظ بعد صلاة الفجر

2. كرر بعد العصر أو بعد المغرب ما حفظته في الفجر عشرين مرة حفظاً

3. من الغد و قبل أن تبدأ في حفظ المقدار الجدي اقرأ ما حفظته بالأمس عشرين مرة

4. ثم اقرأ حفظاً ما حفظته من أول المتن حتى تصل إلى موطن الحفظ الجديد

5. بعد ذلك ابدأ في حفظ الدرس الجديد بنفس الطريقة

6. كرر هذه الطريقة يومياً حتى تنتهي من حفظ المتن و يرسخ المحفوظ

و بهذه الطريقة سر في كل متن تحفظه مع ضرورة مداومة مدارسة العلم حفظاً و مراجعة و قراءة الكتب و حضور دروس العلماء و ملازمتهم و السؤال عما أشكل من مسائل العلم

مقدمة مجموعته متون طالب

Cheikh 'Abd Al-Mouhsin Al-Qassim - الشيخ عبد المحسن بن محمد القاسم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 00:36
 La méthode la plus facile pour réviser les moutouns
1. Révise deux pages tous les jours, et lis-les vingt fois par coeur.
 
2. Et le lendemain -avant que tu commences la nouvelle révision-; Lis par coeur ce dont tu as mémorisé la veille cinq fois.
 
3. Puis commence la nouvelle révision (deux pages vingt fois par coeur).
Et agis comme cela tous les jours, jusqu'à la fin du matn.
 
4. Si tu as fini la révision du premier matn, alors lis-en tous les jours cinq pages par coeur jusqu'à ce que tu le termine.
 
5. Si tu as révisé les cinq pages du premier matn, alors commence à réviser le deuxième (matn), comme tu as fait pour le premier.
 
6. Arrête la nouvelle révision une fois par semaine, et lis (par coeur) ce que tu as révisé dans la semaine
 
7. Si tu as maîtrisé ce qui est mémorisé avec cette méthode, alors il ne s'écoulera pas un mois sans que tu ais certainement tout révisé par coeur.
 

Source : Moutoun taalib al Ilm

Traduit, annoté et adapté pour Telegram par Maktabayti - @Maktabayti

 

Cheikh 'Abd Al-Mouhsin Al-Qassim - الشيخ عبد المحسن بن محمد القاسم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:08
Ceux qui aiment la science sont nombreux mais peu sont ses étudiants

J'ai dit et je dis, et ceci est la parole des gens de science, que ceux qui aiment la science sont nombreux, mais peu, sont les étudiants en science (légiférée)...

 

Ceux qui aiment la science parmi nous, par Allâh ils sont nombreux.

 

Mais les demandeurs de science : Selon les traditions des gens de science et selon la manière des gens de science et selon l'effort de réflexion des gens de science... Par Allâh, ils sont certes peu nombreux !

 

Je me rappelle à moi-même, et prête attention à moi-même avant vous, de me préoccuper de la science en tant que demandeur, en étudiant, en apprenant et en enseignant, en éduquant, obéissant, adorant et en oeuvrant.

 

Explication du livre "Bienvenue Ô Demandeur de science" cours 03

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

مُحبِّي الدِّينِ كَثِيرٌ وطُلابُّهُ قَليلٌ

قلتُ وأقول وهو من كلام أهل العلم أن محبي العلم كثير، وأما طلاب العلم فقليل، من يحب العلم منا والله كثير لكن الذي يطلب العلم على سَننِ أهل العلم وعلى طريقة أهل العلم وعلى جدِّ واجتهادِ أهل العلم قد يكون والله قليل، فأنا أقول لنفسي وأحرص نفسي قبلكم أن نشتغل بالعلم طلبًا ودراسةً وتعلمًا وتعليمًا وتربية وطاعةً وعبادةً وعملا

شرح كتاب «مرحباً يا طالب العلم» - الدرس 03

Cheikh Oussâma Ibn Sa'oud Al-'Oumary  - الشيخ أسامة بن سعود العمري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:07
Conseil en or pour tous ceux qui ont des enfants (audio-vidéo)

 

Ensuite toi Ô le pére suis tes enfants à l'extérieur de la maison ; Où est-ce qu'ils partent ?

 

Qui s'assoient avec lui ?

 

Questionnes les professeurs et les responsables des écoles sur le comportement de ton enfant et sur ses tendances et ses assises, questionnes-les !

 

Suis-le à l'extérieur de la maison, il ne cesse d'être sous ta responsabilité dans la maison et à l'extérieur de la maison, et ceci est une immense responsabilité et lourde sans aucun doute ; Mais Allâh t'aidera à cela lorsque ton intention est véridique.

 

Ensuite le pére lorsqu'il (ton enfant) sait de toi l'attachement et sait de toi que tu le suis, il prendra garde et il se détournera de ce qui l'attire.

 

S'il sait que tu ne questionnes pas sur lui et ne sais rien de lui, il se perdra entre la maison et l'école, là il y a ceux qui saisissent les enfants et ils propagent parmi eux la cigarette, et la drogue, et l'alcool, et ils leurs lancent de mauvaises idéologies et ceci est probablement présent dans l'école et à l'extérieur de l'école.

 

Tu es le responsable d'eux, tu es leur pére, tu es le responsable sur eux, leur suiveur, et choisis leur l'école sur la droiture par son directeur et son enseignement et ses étudiants.

 

Choisis pour ton enfant le lieu approprié, tu es responsable de lui et qu'Allâh t'accorde la réussite et qu'Allâh t'aide.

 

Et ne dis pas : "Je suis dans mon travail et il est dans son occupation", et tu pars vers ton commerce et vers tes biens, tu le développes et tu le préserves et tu ne préserves pas tes enfants.

 

Ton commerce est rentable sans aucun doute, eux sont tes enfants, quand tu tâches d'accomplir leur éducation et les oriente bien ils seront pour toi un commerce, le véritable auprés d'Allâh سبحانه وتعالى et ils seront ceux qui invoqueront pour toi aprés ta mort, et sont ceux qui succéderont dans ta famille et dans ton bien.

 

Quand tu les réformes par leur éducation et leur orientation ils deviendront les meilleurs descendants pour les meilleurs prédecesseurs.

 

Quant à lorsque tu les négliges, ils deviendront une peine profonde de ton vivant et de ta mort.


Craignez Allâh Ô serviteurs d'Allâh dans vos enfants !

 

Tenez à vos dépôts qu'Allâh vous a chargé, Allâh vous questionnera dessus le jour de la résurrection :

 

"Chacun de vous est un berger, et chacun de vous sera interrogé sur son troupeau."

(hadith)

 

خطبة الجمعة ١٤٣٥ 
أمانة الأموال والأولاد

 Publié par مدرسة تحفيظ القرآن بالمروج - École coranique de Mourouj - @madrasat.quran.mourouj

 

ثم أنت أيها الوالد تابع أولادك خارج البيت، أين ذهبوا؟ من يجلسون معه؟ أسأل المدرسين والمسئولين عن المدارس عن سلوك ولدك وعن توجهاته وعن جلسائه، أسألهم تابعه خارج البيت فإنه ما يزال تحت مسئوليتك في البيت وخارج البيت، وهذه مسئولية عظيمة وثقيلة بلا شك؛ ولكن الله يعينك عليها إذا صدقت نيتك ثم الوالد إذا عرف منك الحزم وعرف منك أنك تتابعه فإنه يأخذ حذره ويتجه إلى ما وجه إليه، أما إذا عرف انك لا تسأل عنه ولا تدري عنه فإنه يضيع بين البيت والمدرسة، هناك من يتخطفون الأطفال وينشرون بينهم الدخان والمخدرات والمسكرات ويلقونهم الأفكار السيئة وقد يكون هذا في المدرسة وخارج المدرسة فأنت المسئول عنهم، أنت أبوهم أنت المسئول عنهم تابعهم، واختر لهم المدرسة المستقيمة بمديرها وبمعلميها وبطلابها اختر لولدك المكان المناسب فأنت مسئول عنه وفقك الله وأعانك الله، ولا تقل أنا في شغلي وهو في شغله وتذهب إلى تجارتك وإلى أموالك تنميها وتتعاهدها وتحافظ عليها ولا تحافظ على أولادك، إن تجارتك الرابحة بلا شك هم أولادك إذا قمت بتربيتهم وحسن توجيهم فهم تجارتك الحقيقية عند الله سبحانه وتعالى، وهم الذين يدعون لك بعد موتك، وهم الذين يخلفونك في أهلك وفي مالك، فإذا أصلحتهم بتربيتهم وتوجيههم صاروا خير خلف لخير سلف، أما إذا أهملتهم صاروا حسرة عليك حيا وميتا
فاتقوا الله عباد الله، في أولادكم قوموا بأمانتكم التي حملكم الله إياها، وإلا فإن الله سيسألكم عنها يوم القيامة

"كُلُّكُمْ رَاعٍ، وَكُلُّكُمْ مَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ"

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:06
Le besoin de la nation au ralliement de ses membres sous sa bannière

La nation a fortement besoin, en ces temps, que ses membres s'alignent sous sa bannière de sorte que chacun d'eux forme un élément constitutif tout en étant fort et bon, qui participe au développement de sa nation, à la consolidation de ses fondements et à l'élévation de son édifice.

 

Car, la décadence de la nation est due, en effet, à la dépravation de ses membres (qui la composent) ; De même que, sa réforme est liée à leur droiture.

 

Allâh عز وجل a fait l'éloge de la meilleure génération que l'humanité ait connue (celle des Compagnons رضي الله عنهم), elle posséda des qualités qu'aucune communauté-qui n'a joui de l'Islam- n'a acquises.

 

Elle a, parfaitement, saisi le sens de "laa illaaha ill Llah, Muhammad Rasoul Llah" (Il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allâh et Muhammad est Son Messager) de la façon voulue par Allâh عز وجل et n'a jamais réduit cette expression à de simples mots.

 

Elle ne se démarqua ni des sens contenus ni de la voie, qui englobe tous les domaines de la vie, qu'elle trace.

 

Elle ne fut jamais réduite à un futile sujet que les langues se répétaient, les cœurs en étaient éloignés et leur comportement s'y opposait.

 

Au contraire, c'est en son bon sens qu'ils la saisirent et lui accordèrent l'attention seyante à son importance.

 

C'est ainsi qu'Allâh عز وجل dit (selon le verset traduit) :

 

"Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait apparaître aux hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allâh" (sourate Âl-'imrân verset 110)

 

Ils furent des membres homogènes, en s'accordant autour d'une même croyance et en empruntant la même trajectoire sans le moindre écart, comme le leur a ordonné Allâh عز وجل (selon le verset traduit) :

 

"Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie" (sourate Al-an'âm verset 153)

 

Ainsi, ils formèrent une société croyante ayant des traits d'une rare force, réunis autour du Tawhid (monothéisme) le plus pur, adhérant pleinement à sa doctrine et mettant en pratique ses enseignements et ce, d'une manière fidèle et sincère.

 

Par le Tawhid (monothéisme) se réalisa, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, une union basée sur une adoration exclusive d'Allâh sous toutes ses formes et sur une obéissance sans faille au Prophète صلى الله عليه وسلم considéré comme l'unique guide et modèle, et une mise en pratique de sa Sounna en appelant les gens à s'y attacher en les mettant en garde contre l'innovation dans la religion d'Allâh عز وجل.

 

En fait, la sincérité (dans le Tawhid) et le suivi (véridique du Prophète صلى الله عليه وسلم) ont donné d'excellents résultats.

 

Une chose qui leur a permis de se relever et de mériter la suprématie sur terre.

 

Par les actes de ses membres, Allâh عز وجل a donné naissance à une victoire dont aucune semblable ne fut connue dans l'Histoire ni avant ni après : L'Islam en un demi-siècle allait se propager de l'océan Atlantique aux confins de l'Inde.

 

Allâh عز وجل (selon le verset traduit) :

 

"A ceux d'entre vous qui auront cru et fait le bien, Allâh promet formellement de donner la suprématie sur terre, comme Il l'a donnée à d'autres les ayant précédés. Il établira, fermement à leur intention, le culte qu'Il a choisi pour être le leur. Il changera leur crainte en sécurité. Qu'ils M'adorent sans rien M'associer !" (sourate An-Nour verset 55)

 

La réforme de l'âme , base de la rectitude de l'individu et de la réforme de sa nation p12-14 - الإصلاح النفسي للفرد، أساس استقامته وصلاح أمته

Retranscrit par Ummu Isma3il 

Publié par 3ilmchar3i.net


  
 

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:05
Prononcer une parole de mécréance en état de colère (audio-vidéo)

Si la personne se met en colère et prononce une mécréance… beaucoup de gens m’appellent désormais en disant : «Lorsque mon père se met en colère, il insulte la religion. A-t-il mécru ?».

 

Nous répondons que sur ce jugement, les savants disent que la colère est selon des degrés.

 

Le 1er degré :

 

Que la personne sous la colère devienne comme fou.

 

Sa raison devient voilée et il est comme un fou : Il ne distingue plus le ciel de la terre.

 

Certaines personnes par exemple, et je recherche refuge auprès d’Allâh, sont des colériques et lorsqu’il se met en colère, il ne réalise pas ce qu’il y a autour de lui.

 

Et il se peut que lorsqu’il aperçoit son épouse, il lui dit : «Tu es divorcée » puis sa mère vint «Ô mon fils (tentant d’apaiser les choses)» et il lui dit «Et toi aussi tu es divorcée !».

 

Il ne distingue plus l’épouse de la mère.

 

Sur celui-ci s’applique le jugement du fou, on ne prend pas en compte (sa parole) sur consensus des savants.

 

Lorsqu’il arrive à ce degré de colère et qu’il a dit ce qu’il a dit alors on n’en prend pas compte et ce même s’il a dit une mécréance.

 

Le 2ème degré :

 

Que sa raison n’a pas été ôtée mais (la colère) l’emporte et il ne peut plus se retenir.

 

Il est comme quelqu’un qui glisse d’une pente.

 

Il voit la pente mais il ne peut pas s’arrêter.

 

Il a sa raison mais elle lui est barrée au point de parler sans pouvoir se retenir : S'il voulait se taire, il ne le pourrait pas.

 

Ce qui est authentique de la parole des savants est qu’on ne le prend pas en compte selon la Parole d’Allâh عز وجل (traduction rapprochée) :

 

{Allâh n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait}.

 

Et cela ne fut pas sous sa capacité, il ne fut pas capable de se taire.

 

Donc ce qui est authentique des paroles des savants est qu’on n’en prend pas compte.

 

Et le 3ème degré :

 

Que la colère n’a pas eu d’emprise sur lui jusqu’à devenir comme fou ni emporter jusqu’à ne plus pouvoir se retenir.

 

Alors on prend en compte la parole de celui-ci : S’il divorce, le divorce sera effectif ; S’il insulte Allâh, et on cherche refuge en Allâh, il sera jugé comme étant mécréant.

 

Cela est donc une importante condition mes frères.

 

Que la personne qui parle ou agit soit pubère et doué de raison ; Et que donc sa raison ne se soit pas envolée ni voilée par l’ivresse ni voilée par la colère.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:04
Rattrapage de la prière ratée à cause du sommeil ou celle délaissée

Question :

 

Je suis un jeune homme qu'Allâh a guidé vers Son obéissance ; J'accomplis l'ensemble de mes prières sauf celle du fadjr que je rate des fois à cause du sommeil et je ne me réveille qu'après le lever du soleil.

 

M'est-il permis de faire ma prière à ce moment-là ?

 

Puis, comment doit-on faire pour rattraper la prière qu'on a ratée ?

 

Par exemple : Comment faire pour rattraper la prière de l'`Asr manquée, dois-je la rattraper le lendemain au moment de l'`Asr ou bien je la récupère au moment du Maghrib ?

 

Réponse :

 

Ce que vous avez raté à cause du sommeil ou d'un oubli, vous le rattrapez dès que vous vous réveillez ou vous vous en rappelez, même si votre réveil ou votre rappel coïncide avec le lever ou le coucher du soleil conformément à cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Lorsque l'un d'entre vous s'endort sans avoir accompli la prière ou s'il l'oublie, qu'il la fasse dès qu'il s'en rappelle. Telle est la seule expiation de cela."


Mais les prières prescrites délaissées volontairement sans reniement de leur caractère obligatoire jusqu'à ce que leur moment prescrit soit passé, l'avis le plus correct des savants et que cela est une mécréance majeure et il n'y a pas de rattrapage à faire.

 

Il vous appartient dans ce cas de vous repentir et de demander pardon à Allâh puis de regretter ce délaissement et enfin d'observer les cinq prières en veillant à les accomplir dans les moments prescrits comme le dit cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Ce qui fait la différence entre nous et eux, c'est la prière. Quiconque l’abandonne devient alors mécréant."

 

Puis cet autre hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Entre l’homme, la mécréance et le polythéisme, il y a l’abandon de la prière"

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 10/11)

La première question de la Fatwa numéro 6196

 Publié par alifta.net

 

قضاء الصلاة التي نام عنها والتي تركها

س1: إنني شاب هداني الله إلى طاعته وأصلي جميع الصلوات الخمس ما عدا صلاة الفجر في بعض الأوقات يغلب علي النوم ولا أصحو إلا بعد طلوع الشمس، هل يجوز لي أن أصلي في ذلك الوقت، وكيف يقضي المصلي الصلاة التي فاتته مثلاً: صلاة العصر إذا فاتت عن وقتها هل أقضيها مع اليوم الثاني أم مع المغرب؟

جـ1: ما نمت عنه من الصلوات حتى فات وقته أو نسيته فَصَلِّه إذا استيقظت من نومك أو تذكرت، ولو كان استيقاظك أو تذكرك عند طلوع الشمس أو غروبها؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

 من نام عن صلاة أو نسيها فليصلها إذا ذكرها، لا كفارة لها إلا ذلك

أما ما تركته من الصلوات الخمس عمدًا مع الاعتراف

بوجوبه حتى فات وقته فالصحيح من قولي العلماء: أن ذلك كفر أكبر ولا قضاء عليك، وإنما عليك التوبة والاستغفار، والندم على ما مضى، والمحافظة على الصلوات الخمس في وقتها؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

 العهد الذي بيننا وبينهم الصلاة، فمن تركها فقد كفر

وقوله صلى الله عليه وسلم

 بين الرجل وبين الشرك والكفر ترك الصلاة

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 13)
السؤال الأول من الفتوى رقم - 6196

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة