compteur de visite

Catégories

1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:43
La différence entre la croyance ('aqidah) et la voie (manhaj) (audio-vidéo)

Question :

 

Quelle est  la différence entre la croyance ('aqidah) et la voie (manhaj) ?

 

Réponse :

 

"Al-manhaj" c'est la voie, et "al-'aqidah" c'est ce à quoi tu crois dans ton for intérieur vis-à-vis de ton Seigneur, ta religion et ton prophète, c'est-à-dire : La voie d’Ahl As-Sunnah wal-Jama'ah dans la croyance ('aqidah).

 

Donc la voie vers cette croyance et la voie sur laquelle il est, c'est cela la 'aqidah, il n'y a pas de différence entre ces deux choses, mais elles sont liées.

 

Et le fait de dire : "Untel a une croyance ('aqidah) salafie, et une voie (manhaj) ikhwanie" est une philosophie qui n'a pas de sens.

 

Source  : «Les  réponses  en  or  sur  des  questions  de  minhaj» (question n°23).

Par ‘Ali Abou Zayd

Publié par 3ilmchar3i.net

  ٢٣ ﴾ سائل آخر يسال فيقول ما الفرق بين العقيدة وبين المنهج ﴿

الجواب :المنهج الطريق والعقيدة هو ما تعتقده في نفسك نحو ربك ودينك ونبيك، أي منهج أهل السنة والجماعة في العقيدة، فالطريق إلى العقيدة والطريق التي عليه تلك العقيدة لا فرق بينهما هما متلازمان و القول بأن فلانا سلفي العقيدة منهجي الإخوان فلسفة لا معنى لها

Cheikh Mohammad Âman bnou 'Alî Al-Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:21
Que répondre à celui qui te dit : «Untel te passe le salâm» ? (audio-vidéo)

Il, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit : 'AbdAllâh nous a rapporté et a dit : "Al-Layth m'a rapporté et a dit : Younoûs m'a rapporté d'Ibn Shibâb qu'il a dit : Aboû Salamah a dit que 'Aishah, qu'Allâh l'agréée, a dit : Le Messager d'Allâh, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue, a dit :

 

"Ô 'Âish ! Voici Jibril qui te passe le salâm.

Alors j'ai répondu, poursuit-elle : Wa 'alayhi as-salâm wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh.

Toi tu vois ce que moi je ne vois pas."

Et par là elle voulait parler du prophète, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue."

 

حدثنا يحيى بن بكير حدثنا الليث عن يونس عن ابن شهاب قال أبو سلمة إن عائشة رضي الله عنها قالت

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم يوما يا عائش هذا جبريل يقرئك السلام فقلت

وعليه السلام ورحمة الله وبركاته

ترى ما لا أرى تريد رسول الله صلى الله عليه وسلم

 

Puis lorsqu'il (l'imâm Al-Bukhâry), qu'Allâh Le Très-Haut lui fasse miséricorde, a rapporté ce hadîth, le hadîth de 'Âishah, qu'Allâh l'agréée, et est le sens de ce hadîth est déjà passé précédemment mais l'auteur, qu'Allâh lui fasse miséricorde, l'a énoncé (encore) afin de clarifier la façon de rendre le salâm.

 

Afin de clarifier la façon de rendre le salâm et ceci est dans la réponse de 'Âishah au salâm dont le prophète, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue, lui a transmis de Jibrîl.

Il, le prophète, a dit :

 

"Voici Jibrîl qui te salue."

 

Elle, 'Âishah, répondit :

 

"Wa 'alayhi as-salâm wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh."

 

Et son similaire est également parvenu dans le hadîth de Khadîjah où elle répondit :

 

"'Alayka wa 'alayhi as-salâm."

 

Et aussi nous avons récemment passé (le récit) de l'homme qui a transmis le salâm eu prophète, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue, de la part de son père.

 

Il, le prophète, répondit :

 

"'Alayka wa 'alayhi as-salâm."

 

Par conséquent sa parole "Comment rendre le salâm ?" lorsque le salâm est émis et rapporté à un individu.

 

Ainsi il répond de cette manière, tu peux dire : "عليك وعليه السلام - 'Alayka wa 'alayhi as-salâm."

 

Et tu peux dire : "وعليه السلام - Wa 'alayhi as-salâm"

 

Et si tu ajoutes : "ورحمة الله وبركاته - Wa rahmatouLlâh wa barakâtouh", alors ceci est plus complet.

 

Alors ceci est plus complet.

 

Ainsi tu rends le salâm de cette manière.

 

Par conséquent la façon de rendre le salâm émis (par une personne) se fait de cette manière.

 

Soit tu dis : "وعليه السلام ورحمة الله - Wa 'alayhi as-salâm wa rahmatouLlâh"

 

C'est-à-dire sur celui qui m'envois le salâm.

 

ou tu dis : "وعليك وعليه السلام - Wa 'alayka wa 'alaihi as-salâm"

 

Ainsi tu inclus par la réponse, l'émissaire et l'expéditeur.

 

L'émissaire et l'expéditeur.

 

Donc ceci est permis et cela est permis et dans tous les deux la sounnah a été rapporté.

 

Retranscrit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 Traduit et publié par Fafirru 'ila Allah

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:09
Comment revient-on sur une erreur ? (audio)

Il dit (Shaykh Mouhammad Ibn Hadi al Madhkhali حفظه الله) dans ce bayane dans lequel il récita des vers sur la croyance et ou il y remplaça, par inattention, par lapsus, le terme «les plumes» (avec lesquelles on écrit et qui sont créées) par «Coran», laissant ainsi apparaître le sens que le Coran est créé (croyance des jahmiyah) :

 

« ….ceci est une erreur d’inattention, et il n’est pas permis d’attester cela et même si cela a été fait par erreur.

 

Si on attire l’attention de quelqu’un sur une chose advenue de sa part fût-elle un lapsus, il lui est obligatoire de revenir sur son erreur et d’attirer l’attention sur cette dernière.

 

Que la colère (provoquée par son amour propre) ne prenne pas le dessus sur lui, qu’il ne dise pas : "les gens me connaissent et connaissent ma croyance" et qu’il ne dise pas : "les gens ont entendu de moi à tel endroit ce qui prouve que cela n’est pas ma croyance".

 

Il se doit de clarifier et d’attirer l’attention et même s’il s’agit d’un lapsus.

 

Nous recherchons donc la protection d’Allâh contre ce genre de paroles et c’est pour cela que notre Seigneur dit جلّ وعلا à propos de la parole de Ses serviteurs (traduction rapprochée) :

 

{Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur.}…»

 

Résumé de traduction par ‘Abdal Malik Abou Adam Al Firansi

Publié par Les repères de la sunnah - t.me/Lesreperesdelasunnah

  

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:58
Acheter un appartement en phase de plan (audio-vidéo)

Question : 

 

Quel est le jugement sur le fait d’acheter des appartements en phase de plan ?

 

Réponse : 

 

L’achat d’appartements en phase de plan est permis.

 

On appelle cela Al-Istisna‘ (fabrication sous commande).

 

Il est donc permis à la personne d’acheter un appartement dans un immeuble selon l’échantillon, on lui montre le modèle précis, il achète, puis ils lui construisent.

 

On appelle cela Al-Istisna‘ et c’est permis d’un commun accord entre les savants.

 

Néanmoins, celui qui achète ce qui est en phase de plan, n’a pas le droit de vendre.

 

Celui qui achète un appartement en phase de plan, il n’est pas autorisé de le revendre.

 

Question :

 

Jusqu’à ce que ce soit construit ?

 

Réponse :

 

Jusqu’à ce que ce soit construit puisque dans ce cas-là, il n’est pas un fabricant, il ne va pas le fabriquer.

 

Sinon, il serait quelqu’un qui vend ce qu’il ne possède pas.

 

Publié par sounnah-video.com

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Commerce - usure et métier - تجار- رشوة -ربا و عمل
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:47
Brève biographie de Cheikh 'AbdAllâh An-Najmy - الشيخ عبدالله النجم

Voici une brève et concise biographie de Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy fournie par les étudiants en science de Jizan.

 

Son nom :

 

Il est ‘Abd Allâh ibn Mouhammad Hussein An-Najmy, Qu’Allâh le préserve.

 

Sa naissance :

 

Il est né en 1391 H (1971), à An-Najamiyah dans la région d’As-Sâmitah située dans la province de Jizan.

 

Il a obtenu un baccalauréat de la faculté de Oussoul ad-Dine dans la section des Traditions Prophétiques de l’université islamique Mouhammad Ibn Saoud (à Riyadh) en 1413 H (1992-1993).

 

Enseignement et Da’wah :

 

Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy a enseigné pendant 20 ans en tant que professeur de matières islamiques au Ministère de la Culture et de l’Education.

 

Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy dirige des cours quotidiens dans sa ville, à As-Sâmitah et également à Jizan.

 

Il participe également à de nombreuses conférences dans différentes villes qui ont lieu en été.

 

Il donne un certain nombre de cours et de rappels sur de nombreux sujets et participe aux séminaires pédagogiques Al-Hajj.

 

Ses professeurs :

 

1. Le grand savant, Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmy, le Cheikh l’a suivi pendant une longue période et il est celui dont il a le plus bénéficié parmi ses autres professeurs.

 

2. Le grand savant, Cheikh Zayd Ibn Mouhammad Al-Madkhali, le Cheikh l’a également suivi pendant de nombreuses années, et ce -et La Louange appartient à Allâh- jusqu’à sa récente disparition (Qu’Allah lui fasse miséricorde).

 

Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy a de même étudié chez un certains nombres d’autres savants à différentes périodes ; Cependant nous n’avons mentionné que ceux chez qui il a recherché une grande quantité de science et qui sont bien-connus des musulmans de la masse.

 

Parmi eux :

 

1. Le grand savant, Cheikh Abdoul ’Aziz Ibn Bâz (Qu’Allâh lui fasse miséricorde)

2. Le grand savant, Cheikh Mouhammad Ibn SalihAl-‘Outheymine (Qu’Allâh lui fasse miséricorde)

3. Le grand savant, Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan (Qu’Allâh le préserve).

 

Quelques-uns de ses ouvrages :

 

1. سبعون مسائلة في الصيام

2. ارشاد اولى الالباب الا حكم تعدد المناهج الدعوية الاحزاب

3. تحذير سفهاء الاحلام من الطعن في الأئمة الاعلام

4. منبع الارهاب المعاصر

5. جمع الشتات فيما كتب عن الاخوان من ملاحظات

6. الاختيارات العلمية في مسائل الحج الفقهية من دروس وفتاوىالعلامة احمد بن يحيى النجمي

 

Source: dusunnah.com

Publié par tawhidfirst.fr

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:39
La lecture et la méditation du Coran fait réaliser la médiocrité de ce bas-monde

Lorsque le doué de raison lit le Coran et médite dessus, il réalise :

 

- La valeur de la dounia,

- Qu'elle ne représente rien, 

- Et qu'elle est un champ de labour pour l'au-delà, 

 

Alors observe ce que tu y as semé pour ton au-delà : Si tu as semé du bien, bonne annonce à toi alors pour la récolte qui te contentera.

 

Et dans le cas contraire, tu auras alors perdu la dounia et l'au-delà. 

 

Charh riyâadh assâlihîn, 357/3. 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله 

‎العاقل إذا قرأ القرآن وتبصر؛ عرف قيمة الدنيا وأنها ليست بشيء

‎وأنها مزرعة للآخرة ، فانظر ماذا زرعت فيها لآخرتك ؟

‎إن كنت زرعت خيرًا ؛ فأبشر بالحصاد الذي يرضيك

‎ وإن كان الأمر بالعكس ؛ فقد خسرت الدنيا والآخرة

‎شرح رياض الصالحين ٣ / ٣٥٧

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:27
La prière du fidèle seul derrière un rang est-elle valide ou non ?

Question :

 

Parmi les jugements, il y en a au sujet desquels les spécialistes de la jurisprudence ont divergé alors qu'un texte du Coran ou de la Sounnah est rapporté sur le sujet, comme la prière seul derrière un rang.

 

Est-il dit que le texte ou la preuve est faible dans ce cas ou alors la preuve est authentique et il n'y a pas de place pour l'effort d'interprétation ?

 

Réponse :

 

Quoi qu'il en soit, les causes de la divergence sont nombreuses.

 

Et en ce qui concerne la question évoqué par le questionneur, les savants ont plusieurs paroles sur le sujet.

 

La première 

 

Sa prière est valide, que le rang qui se trouve devant lui soit complet ou non.

 

Mais il a certes délaissé ce qui est meilleur.

 

C'est l'avis de l'imâm Malik, Chafi'î, Abou Hanîfah et un des avis attribué à l'imam Ahmad.

 

(Regarde comment la plus part des savants voient sa prière valide, que le rang devant lui soit complet ou non).

 

On compte trois écoles et un des avis répertorié dans l'école de l'imam Ahmad.

 

Ils ont compris que la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

«Point de prière pour celui qui prie seul derrière le rang», exprimait la négation de la perfection de la prière.

 

Ils ont dit «Point de prière», c'est à dire : Point de prière «parfaite».

 

Et non pas que sa prière est invalide.

 

La deuxième 

 

Qui est que la prière seul derrière un rang était invalide, que celui-ci soit complet ou non.

 

En raison de la généralité de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم «Point de prière pour celui qui prie seul derrière le rang» et aussi parce que le Prophète صلى الله عليه وسلم vit un homme prier seul derrière le rang et lui ordonna de recommencer sa prière.

 

Celles-ci sont deux paroles qui se contredisent.

 

La troisième et c'est la parole du juste milieu

 

Si le rang est complet alors sa prière est valide, tandis que s'il est incomplet alors sa prière est nulle.

 

Cette troisième parole est la plus authentique d'entre toutes car elle réunit toutes les preuves.

 

Le sens de cela est : Point de prière pour celui qui prie seul derrière le rang alors qu'il peut le rejoindre.

 

Quant à celui qui n'en est pas capable alors Allâh n'impose pas à une âme plus que sa capacité.

 

Où irait-il ?

 

Doit-il délaisser la prière obligatoire avec l'assemblée ?

 

Certains dirent qu'il devrait aller à côté de l'imâm, mais ceci n'est pas une solution.

 

Car le fait de chercher à rejoindre l'imâm implique d'enjamber les gens et de diviser les rangs.

 

Et ceci porte atteinte aux fidèles en prière, comme lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم vit un homme enjamber les fidèles le jour du vendredi et lui dit :

 

«Assieds-toi, tu causes de la gêne».

 

Ensuite, en rejoignant l'imâm et en se tenant à ses côtés, il aura réalisé une pratique en opposition avec la sounnah.

 

La sounnah est que l'imâm prie seul à sa place afin que les gens ne soient pas guidés en prière par deux imâms.

 

En effet, si quelqu'un se trouve à côté de l'imâm, comment peut-on savoir lequel des deux est l'imâm ?

 

Nous disons donc : la sounnah est que l'imâm se tienne seul à sa place afin que l'on sache distinguer qui est l'imâm.

 

Et ceci est la voie du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et aussi, si un homme rejoint l'imâm puis qu'un autre vient et trouve le rang complet, ils seront trois, et si un autre venait et trouvait encore le rang complet et les rejoignait ils seraient quatre, jusqu'à ce qu'ils soient une dizaine avec l'imâm.

 

Et il est impossible que tous se mettent en rang avec l'imâm.

 

Alors qu'en priant seul derrière le rang et en étant rejoint par la suite, ils formeront ensemble ainsi un nouveau rang.

 

La parole du juste milieu dans cette question est que si tu trouves un rang complet alors prie seul derrière celui-ci et il n'y a pas de mal.

 

C'est la parole authentique et c'est celle dans laquelle toutes les preuves se réunissent.

 

C'est l'avis pour lequel a opté Cheikh al-islam Ibn Taymiyyah ainsi que notre Cheikh AbdouRahman As-Si'dî.

 

En définitive, il est important de savoir qu'il n'est pas possible que les savants et les imâms contredisent un texte religieux tout en sachant qu'il provient du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم si ce n'est par interprétation, ou parce que la preuve est subtile, ou lorsqu'ils pensent qu'un autre texte religieux est plus pertinent que celui-ci sur le sujet, ou encore lorsqu'ils pensent qu'il est abrogé.

 

Tout ceci sont des excuses données aux gens de science lorsqu'il y a contradiction de ce qui est apparent des textes religieux.

 

Et je conseille au frère qui pose la question - ainsi qu'aux auditeurs également - de lire «Dissipation du blâme envers les imâms savants» de Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah رحمه الله ou notre modeste épître rédigé sur le sujet, qui est «Les causes de la divergence des savants et la position à adopter vis-à-vis de cela».

 

Ceci est suffisant et il contient des exemples qui vous permettront d'accroître votre science.

 

Car ce sont des exemples où certains savants contredirent l'apparent d'un texte religieux et les gens de science leur trouvèrent des excuses dans cela. 

 

لقاء الباب المفتوح-33-للشيخ العثيمين

Traduit et publié par la page Al-Firqatou An-Najiyatou

السؤال : بعض الأحكام التي اختلف فيها الفقهاء قد ورد فيها نص من الكتاب والسنة، كصلاة المنفرد خلف الصف، هل يقال في هذا النص أو هذا الدليل: إنه ضعيف وليس حجة، ولا ينبني عليه حكم؟ أو يقال: إنه حديث صحيح، ولا اجتهاد مع النص، فأيهما قد ورد في هذه المسألة؟

الجواب : (...) المثال الذي ذكره الأخ السائل: وهو صلاة الإنسان منفرداً خلف الصف، للعلماء فيه أقوال متعددة
القول الأول: أن صلاته صحيحة سواء تم الصف الذي أمامه أم لم يتم، ولكنه ترك الأفضل، وهذا مذهب مالك والشافعي وأبي حنيفة، ورواية عن الإمام أحمد، انظر كيف أن أكثر العلماء على أن صلاة المنفرد خلف الصف صحيحة سواء تم الصف الأول الذي قبله أم لم يتم، يعتبر ثلاثة مذاهب ورواية في مذهب الإمام أحمد، وحملوا قوله صلى الله عليه وسلم

(لا صلاة لمنفرد خلف الصف)

على نفي الكمال قالوا: لا صلاة أي: كاملة، وليس المعنى أن الصلاة غير صحيحة
القول الثاني: أن صلاة المنفرد خلف الصف غير صحيحة، سواء تم الصف الذي قبله أم لم يتم، لعموم قوله صلى الله عليه وسلم

(لا صلاة لمنفرد خلف الصف)

ولأن رسول الله صلى الله عليه وسلم رأى رجلاً يصلي خلف الصف فأمره أن يعيد الصلاة، هذان قولان متقابلان
القول الثالث:وسط، يقول: إن تم الصف الذي قبله فصلاته صحيحة، وإن لم يتم فصلاته غير صحيحة، وهذا القول أصح الأقوال؛ لأن الأدلة تجتمع في هذا القول، فيكون معنى: لا صلاة لمنفرد خلف الصف مع تمكن القيام في الصف، وأما إذا لم يتمكن فلا يكلف الله نفساً إلا وسعها، أين يذهب؟ هل يترك الفرض مع الجماعة أم ماذا؟ قال بعضهم: اذهب وتقدم مع الإمام وهذا ليس بحل، إذا تقدمت مع الإمام لزم من هذا تخطي رقاب الناس وشق الصفوف، وهذا يؤذي المصلين، كما رأى النبي صلى الله عليه وسلم رجلاً يتخطى الرقاب يوم الجمعة فقال:

(اجلس فقد آذيت)

ثم إنه إذا تقدم وقام مع الإمام حصل بهذا مخالفة للسنة، فالسنة أن ينفرد الإمام بمكانه حتى لا يأتم الناس بإمامين، ولو كان مع الإمام أحد فأيهما الإمام؟ نقول: السنة أن يقف الإمام وحده في مكانه ليتبين أنه إمام، وهذا هدي النبي صلى الله عليه وسلم، ثم لو تقدم وصلى مع الإمام وجاء آخر ووجد الصف تاماً نقول: تقدم فصاروا ثلاثة، ثم جاء آخر وجد الصف تاماً نقول تقدم فصاروا أربعة، حتى يصبحوا عشرة مع الإمام وهذا غير ممكن أن يصف هؤلاء جميعاً مع الإمام، لكن لو وقف وصلى وحده خلف الصف ثم جاء آخر وقف معه وكونوا صفاً، فالقول الوسط الذي يقول: إذا وجدت الصف تاماً فصف وحدك ولا حرج، هذا هو الصحيح، وهو الذي تجتمع عليه الأدلة، وهو اختيار شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله، واختيار شيخنا عبد الرحمن بن سعدي فالمهم: أن العلماء والأئمة لا يمكن أن يخالفوا النص مع علمهم بأنه عن رسول الله صلى الله عليه وسلم إلا بتأويل أو بخفاء الدليل، أو بظن مرجح في غيره، أو بظن النسخ، فهذه أعذار أهل العلم في مخالفة ما يظهر من النصوص، وأنصح الأخ السائل والمستمعين -أيضاً- بقراءة ( رفع الملام عن الأئمة الأعلام ) لشيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله، أو رسالتنا الصغيرة التي ألفناها في هذا الموضوع، وهي ( أسباب اختلاف العلماء وموقفنا من ذلك)، ففي ذلك كفاية وفيها أمثلة -أيضاً- تزيدكم علماً، لأن فيها أمثلة لما خالف فيه بعض العلماء ظاهر النص، وأعذار أهل العلم في ذلك

لقاء الباب المفتوح-33-للشيخ العثيمين

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:23
Le piège des passions

Et que l'intelligent sache que ceux qui sont sous la dépendance des passions se retrouvent dans un état où ils n'y éprouvent (même) plus de plaisir et que, malgré cela, ils ne parviennent pas à les délaisser car elles ont atteint, pour eux, le même statut que la subsistance qui leur est vitale.

 

Rawdhatou l-mouhibbîn, p.470.

 Traduit par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎قال الإمام ابن القيم رحمه الله‎‏

وليعلم اللبيب أن مدمني الشهوات يصيرون إلى حالة لا يلتذون بها وهم مع ذلك لا يستطيعون تركها لأنها قد صارت عندهم بمنزلة العيش الذي لا بد لهم منه

‎روضة المحبين ص ٤٧٠

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:02
Réviser les bénéfices religieux (الفوائد)

Depuis la propagation de ces moyens électroniques (l'ordinateur portable et les systèmes de copier/couper-coller), beaucoup de gens se sont mis à coller la fa'idah sur la feuille (du document) mais ils ne la collent pas dans leur coeur.

 

Et ceci est un type d'erreur.

 

Si l'étudiant en science a tiré des bénéfices d'un certain livre, alors il se doit de réviser ces fawa'id de temps à l'autre.

 

شرح كتاب أحاديث الفتن و الحوادث 9

Traduit par Oum Suhayl Al Jaza’iriyah

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mostafa Mabram - الشيخ أبي يوسف مصطفى مبرم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 16:57
La force des musulmans se trouve dans leur cramponnement à la voie du messager صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons

En toute franchise et sans aucune obscurité :

 

La force des Musulmans se trouve dans leur cramponnement à la voie du messager صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons.

 

Et notre ennemi ne veut pas qu’on revienne à ce fondement. 

 

C’est pourquoi il soutient toutes les sectes égarées contre Ahl As Sounna wAl Jama’a qui se cramponnent à la voie du messager صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons.

 

Les ennemis savent que si cet Islam revient à la voie du messager صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons, il deviendra alors une force dominante face à laquelle ils ne pourront faire face. 

 

Ils ont donc fait s’abattre (contre la communauté) les sectes égarées et les ont appuyées car par le biais de celles-ci les Musulmans dévient de l’Islam authentique et par le biais de celles-ci ils (les ennemis) vont pouvoir perturber la voix de la vérité qui s’accorde avec la saine nature que renferment les âmes.

 

Et car par le biais de celles-ci ils vont pouvoir au minimum freiner l’avancée des Musulmans vers la guidée et la vérité. 

 

[…] 

 

Les mécréants joignent leurs mains à celles de toutes les sectes et les groupes contre Ahl As Sounna wAl Jama’a.

 

Ils savent que si les Musulmans du commun (les ‘awâmm) étaient laissés tranquilles, ils seraient, avec la permission d’Allâh, sur la voie d’Ahl As Sounna wAl Jama’a car cette voie est la religion de la saine nature, la religion qui s’accorde et s’harmonise avec la saine nature.

 

Dans le hadith qoudsi rapporté par Mouslim se trouve : 

 

«J’ai créé mes Serviteurs monothéistes puis les démons sont venus à eux et les ont alors égarés.»

 

Se trouvent au sein d’Ahl As Sounna des ‘awâmm qui suivent la saine nature… Les ennemis ne les ont pas laissés !

 

Plutôt ils ont lancé contre eux les guerres idéologiques et les guerres militaires par le biais de groupes dans lesquels ils se sont introduits et qu’ils ont mobilisés et armés dans le but qu’ils exécutent ce qu’ils veulent : Dâ’ich, les Rafidites et autres.

 

Et c’est pourquoi les ennemis d’Allâh ont ouvert pour les ‘awâmm d’Ahl As Sounna, les suiveurs de la voie des salafs, la porte des chahawât (passions, désirs) et des choubouhât (ambiguïtés, incertitudes, arguments spécieux, égarements) : Les chaînes télévisées, les revues et magazines, les stations de radio, les domaines de la pensée et de la culture …

 

Chacune de ces choses mène à l’autre et le tout est empli de chahawât et choubouhât sauf ce à quoi Allâh a accordé Sa miséricorde.

 

Mais survint une surprise…

 

De derrière l’amas de ces instruments actifs pour les chahawât et les choubouhât, vint au monde une jeunesse désirant un retour à la religion, un retour au cramponnement au culte du monothéisme facile, simple, clair et pur, sur lequel nous laissa le prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Les choubouhât des ennemis n’ont pas été utiles avec cette jeunesse !

 

Ni leurs chahawât n’ont été efficaces ! 

 

Les ennemis sont donc retournés aux armes par le biais de groupes : Dâ’ich, Al Qâ’ida, les (Chiites Rafidites) Hawthis, Boko Haram et autres groupes qu’ils ont pénétrés et qu’ils ont employés pour réaliser leur stratégie sans que les membres de ces groupes ne s’en rendent compte ou parfois (en s’en rendant compte) avec accords passés (entre eux) et intérêts échangés.

 

Qui les aide en cela ?

 

Les Tatars et Houlagou : Qui les avait aidés ? C’était ibn ‘Alqami le Chiite.

 

Et aujourd’hui qui aide Al Qâ’ida et lui donne refuge ? C’est l’Iran.

 

Les Hawthis (au Yémen) : Qui les soutient et les approvisionne ? C’est l’Iran.

 

Le terrorisme et le chaos : Qui se trouve derrière ? C’est l’Iran.

 

Dâ’ich : Le pays duquel ils sont le plus proches en Irak et en Syrie c’est l’Iran, pourtant ils n’ont rien fait contre celui-ci…

 

Ils s’occupent uniquement par tuer les gens de la foi et ils laissent (en paix et tranquilles) les gens de l’association et des idoles.

 

Publié par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

كشكول ١٣٠٥: قوة المسلمين في تمسكهم بما كان عليه الرسول -صلى الله عليه وسلم- وأصحابه

بكل وضوح بدون أي غموض

قوة المسلمين في تمسكهم بما كان عليه الرسول -صلى الله عليه وسلم- وأصحابه

وعدونا لا يريد أن نرجع إلى هذا الأصل

لذلك هو يدعم كل الفرق الضالة ضد أهل السنة والجماعة المتمسكين بما كان عليه الرسول صلى الله عليه وسلم واصحابه

هم يعلمون أن هذا الإسلام إذا رجع إلى ما كان عليه الرسول وأصحابه سيصبح قوة مسيطرة لا يستطيعون مجابهتها

سلطوا الفرق الضالة ودعموها ؛ لأنه بها ينحرف المسلمون عن الإسلام الحق

(...)

أهل الكفر يضعون أيديهم في أيدي كل الفرق والجماعات ضد أهل السنة والجماعة

وهم يعلمون أن عوام المسلمين لو تركوا - بإذن الله - سيكونون على منهج أهل السنة والجماعة، لأن هذا هو دين الفطرة، الذي يوافقها ويلائمها

وفي الحديث عند مسلم في صحيحه حديث قدسي

خلقت عبادي حنفاء فجاءت الشياطين فاجتالتهم

في أهل السنة عوام على الفطرة، لم يتركوهم بل شنوا عليهم الحروب الفكرية، والعسكرية بإيدي جماعات اخترقوها وجندوها لتنفذ لهم ما يريدون - داعش ، والروافض، وغيرها

ولذلك فتح أعداء الله على عوام أهل السنة أتباع منهج السلف باب الشهوات والشبهات؛ فالقنوات ، والمجلات، والإذاعات، ومناحي الفكر والثقافة، كلها مدشنة للآخر شبهات وشهوات إلا ما رحم ربي

وكانت المفاجأة

من وراء ركام هذه الآلة الفاعلة في الشبهات والشهوات، ولد شباب يريد الرجوع إلى الدين، والتمسك بالحنيفية السمحة بيضاء نقية كما تركنا عليها صلى الله عليه وسلم

لم تنفع شبهاتهم

ولم تجدي شهواتهم

فعادوا إلى السلاح بأيدي هذه الجماعات الدواعش، والقاعدة، والحوثيين، وبوكو حرام، وغيرها؛ اخترقوهم ووظفوهم لتحقيق استراتيجيهتهم من حيث لا يشعرون، وأحيانا باتفاق ومصالح متبادلة

من الذي ساعدهم على هذا؟

التتار وهولكو من ساعدهم ... ابن العلقمي الشيعي

واليوم من ساعد القاعدة وكان لهم مأوى ... إيران

والحوثيون ... من يدعمهم إيران

الإرهاب والفوضى من وراءها ... إيران

الدواعش ... أقرب بلد إليهم في العراق وسوريا ... هي إيران ولم يفعلوا لهم شيئاً .. إنما يقتلون أهل الإيمان ويتركون أهل الشرك والأوثان

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح