compteur de visite

Catégories

7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:13
La femme qui se parfume avant de sortir...

Question :

 

La sœur N.M.S de Casablanca au Maroc dit dans sa question :

Est-il permis à la femme qui veut se rendre à l'école ou à l'hôpital ou veut visiter les proches et les voisins de se parfumer ?

 

Réponse :

 

Il lui est permis de se parfumer si elle se rend où il n'y a que des femmes et si chemin faisant, elle ne croisera pas d'hommes.

 

Mais, il ne lui est pas permis de se parfumer pour aller au marché où il y a des hommes, selon cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Que toute femme qui touche à un parfum n'assiste pas à la prière de `Ichâ' avec nous."

 

Plusieurs autres hadiths sont rapportés sur ce sujet.

 

C'est aussi parce que se parfumer et sortir dans la rue où passent les hommes ou les assemblées d'hommes telles que les mosquées est une des causes de la tentation.

 

Par ailleurs, il lui est obligatoire de se voiler et de se réserver d'afficher ses atours (parures), vu la parole d'Allâh Exalté soit-Il:  

 

"Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliyah)." (Sourate Al-Ahzâb verset 33) 

 

S'exhiber c'est afficher ses charmes tels que le visage, la tête et autres.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite.

 

 Publié par alifta.com

 

حكم تطيب المرأة عند خروجها

الأخت (ن.م.ص) من الدار البيضاء في المغرب تقول في سؤالها: هل يجوز للمرأة إذا أرادت الذهاب إلى المدرسة أو المستشفى أو لزيارة الأقارب والجيران أن تتطيب؟

يجوز لها الطيب إذا كان خروجها إلى مجمع نسائي لا تمر في الطريق على الرجال، أما خروجها بالطيب إلى الأسواق التي فيها الرجال فلا يجوز؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

((أيما امرأة أصابت بخوراً فلا تشهدن معنا العشاء))

، ولأحاديث أخرى وردت في ذلك؛ ولأن خروجها بالطيب في طريق الرجال ومجامع الرجال كالمساجد من أسباب الفتنة، كما يجب عليها التستر والحذر من التبرج؛ لقوله جل وعلا

وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الْأُولَى -  سورة الأحزاب الآية 33

ومن التبرج إظهار المفاتن والمحاسن؛ كالوجه، والرأس، وغيرهما، وبالله التوفيق

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:12
Conseil aux frères dont les parents commettent des actes de polythéisme

Question :

 

Certains frères ont des problèmes avec leurs parents du fait que ces derniers commettent des actes de Chirk et n’acceptent pas le conseil de leurs enfants.

 

Que conseillez-vous donc à ces frères ?

 

Aussi, notons-nous que cette situation a engendré de graves conflits entre ces frères et leurs parents.

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :


Il incombe à ces frères d’appeler leurs parents à Allâh de la meilleure manière, et de ne pas les abandonner, mais de rester avec eux de façon convenable suivant le verset dans lequel Allâh عزّ وجلّ dit :


وَإِن جَاهَدَاكَ عَلى أَن تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلاَ تُطِعْهُمَا وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفاً - لقمان : 15

 

Traduction du sens du verset :

 

﴾Et si tous deux te forcent a M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable.﴿ [Louqmâne (Luqman) : 15].

 

Ils doivent également être doux lorsqu’ils les invitent (à obéir à Allâh), et éviter la grossièreté et la dureté répugnante, car Allâh عزّ وجلّ dit :

 

ادْعُ إِلِى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ - النحل: 125

 

Traduction du sens du verset :

 

﴾Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.﴿ [En-Nahl (Les Abeilles) : 125].

 

En effet, cette méthode de prédication fait partie des plus importantes causes qui amènent les gens à bénéficier des orientations et des prêches des prédicateurs.

 

Le Prophète صلّى الله عليه وآلِه وسلّم dit :

 

«Si Allâh guide par toi un seul homme, cela est meilleur pour toi que les plus précieuses montures» (1).

 

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre du «Djihad» (hadith 2942), concernant l’expédition de Khaybar, et par Mouslim, chapitre des «Mérites des Compagnons» (hadith 6367) par l’intermédiaire de Sahl Ibn Sa`d رضي الله عنهما.

 

Alger, le 26 Radjeb 1424 H, correspondant au 20 août 2002 G.

Fatwa n° : 19

 Publié par ferkous.com

 

نصيحةٌ لمن وَقَع في بعض الشركيات

السؤال: بعضُ الإخوةِ لهم مشاكلُ مع أهليهم من ناحيةِ أنهم يقعون في الشركِ ولا يقبلون منهم النصيحةَ، فما تنصحهم؟ ووقع جرَّاءَ ذلك فتنةٌ عظيمةٌ بين هؤلاءِ الإخوةِ وأهليهم

الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمَّا بعد
فالواجبُ اتِّجاهَهم أنْ يُحْسِنَ دعوتَهم إلى اللهِ تعالى ولا يُفارِقَهم بل يُصاحِبُهم في الدنيا بالمعروفِ على ما نصَّتْ عليه الآيةُ في قولِه تعالى

وَإِنْ جَاهَدَاكَ عَلَى أَنْ تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلاَ تُطِعْهُمَا وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفًا - لقمان: ١٥

، ويلين في دعوتِه لهم وأن يبتعدَ عنِ الغِلظةِ في الدعوةِ والشدَّةِ المنفِّرةِ لقولِه تعالى

ادْعُ إِلَى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُمْ بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ - النحل: ١٢٥

، فإنَّ هذا الأسلوبَ الدَّعَوِيَّ المنتهَجَ مِنْ أهمِّ أسبابِ انتفاعِ عوامِّ الناسِ بدعوةِ الدعاةِ وبإرشادِهم وتوجيهاتِهم فقدْ قال صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم

«لَأَنْ يَهْدِيَ اللهُ بِكَ رَجُلاً خَيْرٌ لَكَ مِنْ حُمْرِ النَّعَمِ»

(١)
والعلمُ عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصَلَّى اللهُ على نبيِّنا محمَّد وعلى آله وصَحْبِه وإخوانِه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا
(١)

أخرجه البخاري في «الجهاد» (٢٩٤٢) باب غزوة خيبر، ومسلم في «فضائل الصحابة» (٦٣٦٧)، من حديث سهل بن سعدٍ رضي الله عنهما

الجزائر في: ٢٦ رجب ١٤٢٤ﻫ الموافق ﻟ:٢٠ أوت ٢٠٠٢م

الفتوى رقم: ١٩

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'az Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

الفتوى رقم: ١٩
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 18:39
Fréquenter les gens des passions dans le travail

Question : 

 

Je suis un frère de France, chez nous dans nos différents travails on côtoie des gens de l'innovation qui travaillent avec nous.

 

Certains frères les fréquentent au sein de leur travail, c'est-à-dire qu'ils discutent avec eux, qu'ils mangent avec eux et qu'ils rigolent avec eux.

 

Quand on leur explique que cela n'est pas un bon comportement, ils disent que c'est pour les conseiller.

 

Est-ce que cela est correct ?

 

Quel était le comportement des salafs vis-à-vis de cela ?

 

Réponse de de Cheikh Arafat Al-Mohamedi : 

 

Il n'est pas permis de manger avec eux, ni de les accompagner.

 

Question : 

 

Je suis un frère de France, chez nous dans nos différents travails on côtoie des gens de l'innovation qui travaillent avec nous. 

 

Certains frères les fréquentent au sein de leur travail, c'est-à-dire qu'ils discutent avec eux, qu'ils mangent avec eux et qu'ils rigolent avec eux. 

 

Quand on leur explique que cela n'est pas un bon comportement, ils disent que c'est pour les conseiller.

 

Est-ce que cela est correct ? 

 

Quel était le comportement des salafs vis-à-vis de cela ?

 

Réponse de Cheikh AbdelWâhid Al-Madkhali :

 

Conseiller n'est pas fréquenter.

 

Conseille et ne fréquente pas.

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh 'Arafat ben Hussein al Mohammadi - الشيخ عرفات بن حسن المحمدي

Cheikh 'Abd Al-Wâhid Ibn Hâdy Al-Madkhaly - الشيخ عبد الواحد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:30
Pourquoi demandons nous aux gens de mentionner les sources ? - لماذا نطالب الناس بذكر المصدر؟

«La vérification des preuves, l'évocation de la source et l'attribution de la parole à son auteur»

 

"التثبت من الأدلة وذكر المصدر ونسب الكلام إلى قائله"

L'imâm ibnu ´AbdilBarr رحمه الله a dit :


قال الإمام ابن عبد البر رحمه الله

يقال إن من بركة العلم أن تضيفَ الشيء إلى قائله

 

«On dit qu'il fait partie de la bénédiction de la science que tu attribues la parole à celui qui l'a dite.»

(الجامع ٢/٩٢٢)

Shaykh al Islâm ibnu Taymiyya a dit رحمه الله :

 

قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله

فمن اراد ان ينقل مقالة عن طائفة فليسم القائل والناقل ، وإلا فكل أحد يقدر على الكذب

 

«Celui qui veut transmettre une parole de quelqu'un, qu'il nomme son auteur ainsi que celui qui la transmet, car sinon tout le monde pourrait mentir.»

(منهاج السنة ٥١٨/٢)

L'imâm ibnul Mubârak رحمه الله a dit :


قال ابن المبارك -رحمه الله

 الإسناد من الدين ولولا الإسناد لقال مَنْ شاء ما شاء

 

«La chaîne de transmission fait partie de la religion, et si il n'y avait pas de chaîne de transmission n'importe qui aurait dit n'importe quoi.»

(المجروحين ١٨١/١)

Al Hâfizh an Nawawî رحمه الله a dit :

 

قال الإمام النووي رحمه الله

 ومن النّصيحة أن تضاف الفائدة الّتي تستغرب إلى قائلها ، فمن فعل ذلك بورك له في علمه وحاله ، ومن أوهم ذلك وأوهم فيما يأخذُ من كلام غيره أنه له ، فهو جدير أن لا يُنْتفَع بعلمه ، ولا يباركُ له في حاله

 

«Et fait partie du conseil que le bénéfice [...] soit attribué à celui qui l'a dit, ainsi celui qui fait cela sera bénis dans sa science et sa situation, et celui qui fait croire dans cela et fait croire dans ce qu'il prend des paroles des autres qu'elles viennent de lui, il mérite qu'on ne profite pas de sa science et qu'il ne soit pas bénis dans sa situation.»

(بستان العارفين ص٢٩)

L'érudit ibn ´Uthaymîn a dit رحمه الله :

 

قال العثيمين رحمه الله

إننا في عصر كٓثُر فيه المتكلمون بغير علم ، ولهذا يجب على الإنسان ألا يعتمد على أي فتيا إلا من شخص معروف موثوق

 

«Nous sommes dans une époque ou sont devenus nombreux ceux qui parlent sans science, et c'est pour cela qu'il est obligatoire à l'homme de ne pas s'appuyer sur n'importe quelle avis, sauf venant d'une personne connue et de confiance.»

(لقاء الباب المفتوح ١٦/٣٢)

✅ Traduit par Abu Zayd ´Abdullah Mayer

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:27
Accepter pour sa religion ce qu’il ne tolère pas pour les sciences mondaines

Ô Allah comme c’est étonnant !

 

Si un homme prétend connaître une technologie parmi les technologies de la dunya (mondaine) alors que les gens ne lui reconnaissent pas cela et n’ont pas vu chez lui les outils (nécessaires à sa connaissance) ; Ils traiteront de mensonge sa prétention, ne lui feront pas confiance dans leurs biens et ne le laisseront pas faire (avec leurs biens) ce qu’il prétend parmi ces technologies.

 

Qu’en est-il alors de celui qui prétend la connaissance du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم alors qu’il n’a jamais assisté à l’écriture de la science du Prophète صلى الله عليه وسلم (c’est à dire qu’il n’a jamais assisté aux assises de science) et ne s’est jamais assis ni n’a étudié auprès (des savants) ?!

 

Ô Allah comme c’est étonnant !

 

Comment les gens raisonnables peuvent-ils accepter ses prétentions, le prendre pour juge dans leur religion qu’il va corrompre avec ses prétentions mensongères ?!

 

 Al Hikam Al Jadîrah Bi-l Idhaaعah (40)

Groupe de traductions et rappels L'Appel de la Sunnah - نداء السنة - telegram.me/AppelSunnah

 

:قال الحافظ ابن رجب رحمه الله

يا لله العجب! لو ادعى رجل معرفة صناعة من صنائع الدنيا ولم يعرفه الناس بها ولا شاهدوا عنده آلاتها؛ لكذّبوه في دعواه ولم يأمنوه على أموالهم ولم يمكّنوه أن يعمل فيها ما يدّعيه من تلك الصناعة
فكيف بمن يدّعي معرفة أمر الرسول صلى الله عليه وسلم وما شوهد قط يكتب علم الرسول صلى الله عليه وسلم ولا يجالس أهله ولا يدارسهم ؟! فيا لله العجب! كيف يقبل أهل العقل دعواه ويحكّمونه في أديانهم يفسدها بدعواه الكاذبة؟

(الحكم الجديرة بالإذاعة (40

Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali - الإمام زين الدين ابن رجب الحنبلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:21
Tous suivent la même politique, ce sont uniquement les visages qui changent ! (audio-vidéo)

Question :

 

Cheikh, certains musulmans observent l'occident et leurs avancements et quand quelque chose s’y passe, ils affichent joie et du bonheur.

 

Cela est-il considéré comme un défaut dans la croyance liées aux actions ou au cœur ?

 

Et que conseillez-vous à ces personnes ?

 

Cheikh :

 

Pardon, qu'est-ce que tu veux dire, qu'est-ce que tu veux dire par…

 

Questionneur :

 

Clinton, Cheikh.

 

Le président de l'Amérique... Untel est allé et untel est venu...

 

Cheikh :

 

Ah !

 

Questionneur :

 

Celui-ci est mieux que celui-là, celui-ci bénéficiera aux musulmans, etc...

 

Cheikh :

 

C'est une faiblesse et dans la foi et de l’intellect, une faiblesse et dans la foi et de l'intellect.

 

La réalité que tout musulman doit garder à l’esprit au sujet de tels événements est Sa Parole تبارك و تعالى (traduction rapprochée) :

 

"Chaque fois qu’une communauté entrera, elle maudira celle qui l’aura précédée" (sourate Al-A'raaf, verset 38)

 

Afin qu'ils goûtent au châtiment.

 

Un intervenant :

 

Le verset (traduction rapprochée) :

 

"Puis, lorsque tous s’y retrouveront, la dernière fournée dira de la première" (sourate Al-A'raaf, verset 38)

 

Cheikh :

 

Allâhou Akbar.

 

Oui… Donc le fait est qu’en réalité, cette joie est (une joie) enfantine, et non celle d’hommes d’une part ; Et d'autre part, non celle d’hommes croyants.

 

Parce que Bush a perdu et à sa place est venu ... 

 

Questionneur :

 

…Clinton.

 

Cheikh :

 

Je ne sais pas quel est son nom.

 

Ce sont des noms qui me sont étrangers.

 

Questionneur :

 

Par Allâh, Ô Cheikh, des noms de diables.

 

Cheikh :

 

Donc… Bush a perdu et untel a gagné les élections : Tous suivent la même politique, et ce sont uniquement les visages qui changent.

 

Pour cette raison, c'est de la sottise que d'être heureux que Bush soit parti et que X ait pris sa place, d'autant plus quand on ne connait pas ni le mal ni le bien de X, si bien en eux il y a.

 

Alors, pourquoi cette précipitation ?

 

Toutes les mécréance sont une seule religion (croyance) et la politique de la population américaine en tant que peuple est pro Juifs, donc le fait que Bush a perdu et qu’untel ait gagné ne change pas la politique de cette population de manière rapide comme certains d'entre eux parmi les faibles esprits et  intelligence l’imaginent.

 

Nous sommes débarrassés de Bush : Très bien mais il se peut que celui-ci (celui qui le remplace) soit pire que Bush.

 

Quoi qu'il en soit, un musulman ne se réjouit pas quand un mécréant perd puis qu’un autre mécréant prenne sa place, car la mécréance est une religion (croyance) et leur politique est une seule et même chose.

 

Observez, celui qui était ce dans le ministère des Juifs et qu’un autre l’a remplacé…

 

Questionneur :

 

…Yitzhak Shamir et Yitzhak Rabin.

 

Cheikh :

 

Itzhak Rabin… Qu'avons-nous vu entre celui-ci qui est tombé et que celui-ci prenne sa place ? Rien du tout. 

 

C'est juste un jeu, ils jouent avec l'esprit de ceux parmi les esprits faibles et aussi malheureusement avec certains musulmans ou certains politiciens qui n'agissent pas selon la politique du Qur'aan et de la Sunna.

 

Donc, à cause de cela, je suis en mesure de dire concernant cela qu'Allâh comme Il عز وجل a dit (traduction rapprochée) :

 

"En effet, Allah n'aime pas les arrogants." (sourate Al-Qasas, verset 76) 

 

Ceux qui se réjouissent de la chute de telle personne et le succès de tel autre, alors ces gens sont comme je viens de le dire : Leurs esprits sont comme ceux d’enfants, ou plutôt, comme ceux de moineaux.

 

Et l'Aide d'Allâh est demandée.

 

Questionneur :

 

Est-ce que cette question a un lien avec la croyance ?

 

C'est à dire : Est-il possible d'appeler… C'est à dire il arrive que certains de nos frères appellent ceux qui font preuve d'une telle joie pour ces gens, des mécréants ?

 

Cheikh :

 

Non, non, tout cela est une erreur et de la désobéissance. 

 

Si cela a un lien avec la mécréance, alors c'est la mécréance de l'acte.

 

Yâ akhy, nous passons par le principe et modérons que la mécréance qui expulse de la religion, est celle relié au cœur, pas à la langue.

 

Cette question qui est la tienne me rappelle une autre manière correcte sur la catégorisation de la mécréance : Donc il y a la mécréance de la parole et la mécréance du cœur.

 

La catégorisation précédente était de celle de la mécréance dans la croyance et de la mécréance dans l'acte. 

 

Maintenant, une autre manière correcte dans la catégorisation de la mécréance est la mécréance de la parole et la mécréance du cœur.

 

La mécréance du cœur est l'équivalent de la mécréance dans la croyance et la mécréance de la parole correspond à la mécréance de l'acte.

 

Ainsi, une personne qui affiche de la joie devant la chute de Bush et le succès de Georges ou Antonious ou quiconque, il ne fait aucun doute que cette joie ne doit pas émaner d'un musulman.

 

Il nous est possible de nommer cela comme de la mécréance de la parole, mais une telle personne n'est pas déclaré mécréante basé sur cela, car il est arrivé à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

Je suis sûr que certain d'entre eux ne seront inconnu à aucun de vous, comme le hadith d'Ibn 3Abbas quand il a dit que le Prophète صلى الله عليه وسلم a donné un sermon un jour à ses compagnons et un homme alors se leva et lui dit : "Comme Allâh et toi veulent"

 

Donc il صلى الله عليه وسلم lui dit :

 

"Veux tu me désigner comme partenaire avec Allâh ?

Dis: "Comme Allâh veut, Seul"

 

Donc, c'est de la mécréance de la parole, il lui a dit صلى الله عليه وسلم:

 

"Veux-tu me mettre en tant que partenaire avec Allâh ?"

 

Mais il n'a pas imposé sur lui aucune des conditions requises de la mécréance dans la croyance.

 

Donc, nous devons toujours garder cette catégorisation correcte devant nos yeux : La mécréance dans la croyance ou le cœur et et la mécréance de l'acte ou de la parole.

 

Car proférer une parole est une action, de sorte que lorsque nous voyons quelque chose comme cela, nous ne nous précipitons pas pour dire : "Il a mécru", même si il a prononcé un mot de mécréance, nous ne nous précipitons pas à le déclarer mécréant et à le sortir de la religion jusqu'à ce que nous clarifions ce qu'il voulait dire par cette parole.

 

Traduit et publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 21:36
Voici ce que nous craignions !

Libéraux ou Khawarij, qui sont plus dangereux ?

 

Louange à Allâh, Seigneur des mondes.

Que le salut et la paix soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

Ceci étant :

 

Lors des dernières années, certains écrivains ont eu l'audace de s'attaquer à l'honneur des savants de l'Islam - contemporains soient-ils ou anciens - en disant que «personne n'est au-dessus de la critique» et «qu'il n'y a pas de prêtrise en Islam».

 

Ils comparent ainsi le respect envers les savants de l'Islam avec la vénération que portent les chrétiens à leurs prêtres et moines qu’ils ont pris comme Seigneurs en dehors d’Allâh [1].

 

De plus, ils se servent du prétexte de la «liberté d’expression» pour s'attaquer audacieusement aux établissements religieux officiels.

 

Ces jours-ci, nous sommes arrivés au point que ces attaques audacieuses se sont dirigées vers le Prophète صلى الله عليه وسلم comme l’a illustré le cas de Hamza Kâchaghri dont les divagations ont porté atteinte au statut du Prophète صلى الله عليه وسلم.n[2]

 

Ceci est le résultat inévitable de l'absence de la mise en examen de ces gens pour leurs attaques audacieuses envers les oulémas.

 

Ils n’ont pas été arrêtés à leurs limites, ce qui a abouti à une transgression et une attitude audacieuse envers le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Tout ceci fut rendu possible du fait que nous nous sommes uniquement concentrés sur les extrémistes, les radicaux et les destructeurs.

 

Il ne fait pas de doute que ceci est un devoir religieux, car nos pieux prédécesseurs réprimandaient les Khawârij pour leur dureté et leurs attaques audacieuses contre les oulémas et les gouverneurs.

 

Ils (c.-à-d. les pieux prédécesseurs) les ont combattus sur l’ordre du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم afin que la religion, la croyance et l'unité de la Jama'a (le corps collectif de la oummah) soient toutes préservées. 

 

Or, il n’est pas admissible que nous négligions l’autre bout qui s'oppose aux extrémistes et qui comporte les gens de la débauche et l’irréligiosité.

 

Les deux groupes sont les ennemis de l’Islam et des musulmans.

 

C'est pourquoi il faut que nous nous méfiions d'eux et que nous les empêchions (de commettre du mal). 

 

Cependant, il se peut que le côté du libéralisme et l’irréligiosité constitue un danger bien plus grand que le côté de la dureté et l'exagération, car les extrémistes parmi eux ont un enthousiasme pour leur religion qui les pousse à vouloir la défendre.

 

Mais, dû à leur ignorance, ils sont tombés dans la dureté.

 

En ce qui concerne les autres, les libertins et les débauchés, il se peut qu'ils ne revêtent plus aucun aspect religieux.

 

Ils se cachent derrière leur affiliation à l’Islam pour parler avec la langue des Hypocrites qui disaient (au temps du Prophète):

 

«Nous n'avons jamais vu des gens comme nos récitateurs ; Personne n'est aussi obèse qu'eux, personne ne ment comme eux et une fois confronté à l'ennemi, personne n'est aussi lâche qu'eux.», ils visaient par là le Prophète et ses compagnons.

 

L'événement rapporté dans ce hadith contient une leçon de grande importance pour les musulmans et nous apprend à être méfiant des deux opposés extrêmes : L'extrémité de l'exagération et celle de la débauche.

 

Mais il faut surtout se méfier des derniers parce qu'Allâh nous a mis en garde contre les Hypocrites en disant à leur sujet:

 

«L'ennemi c'est eux. Prenez-y donc garde. Qu'Allâh les extermine ! Comme les voilà détournés (du droit chemin).» (sourate 63 verset 4)

 

Certes, l'initiative prise par le Gardien des Deux Mosquées Sacrées, qu'Allâh le préserve, envers cet incident (Ndt. celui de Hamza Kâchaghri) dans lequel il a ordonné l'arrestation de ce criminel qui s'est audacieusement attaqué au Prophète صلى الله عليه وسلم et dans lequel il a exigé qu'il soit jugé devant un Tribunal Islamique est une très bonne nouvelle.

 

Cette décision témoigne d'une ardeur et d'une jalousie de l'inviolabilité de l'honneur du Prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

Nous avons de grands espoirs à ce qu'il continue ses efforts dans la répression des idées capricieuses de ces deux groupes.

 

Nous espérons également qu'il continuera d'empêcher ces gens de transgresser les limites.

 

Ô Allâh, fais triompher ceux qui font triompher l'Islam et les musulmans.

 

Ô Allâh, abandonne ceux qui ont trahi la religion et les musulmans.

 

Que le salut et la paix soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

 

Ecrit par Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân [3], Membre du Comité des Grands Savants. 

Le 23/03/1433 (12/02/2012)

 

[1] NDT Nous trouvons ce type d’attaques des libéraux envers les savants de l’Islam également chez les islamologues français.

Dans son livre «Zaman al-Sahwa» (p.106), l’islamophobe Stephane Lacroix compare le «Comité des Grands Savants» au Vatican et décrit Cheikh Ibn Baz comme le «pape wahhabite».

C’est pour cela, toujours selon Lacroix, que les membres de «l’établissement Wahhabite» l’appellent «al-wâlid» (le père).

Les libéraux et les islamologues mènent un même combat, non seulement contre l’application de la Charia dans les pays musulmans, mais également contre les grands savants reconnus de l’Islam.

[2] NDT Tout comme leurs acolytes Arabes convertis au libéralisme, certains Islamologues de France souillent l’honneur du Prophète صلى الله عليه وسلم.

Dans son livre «Mahomet : Contre-enquête», le raciste anti-musulman René Marchand décrit le Prophète صلى الله عليه وسلم comme «un despote impitoyable emporté par la conviction d’être l’Envoyé de Dieu».

[3] NDT Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân est né en 1933 (1354 de l’hégire).

Son père mourut alors qu’il était en bas âge. Très tôt, il apprit le Coran et les rudiments de la lecture et de l’écriture.

En 1952 il obtient un diplôme à l’institut éducatif de Buraydah.

Il étudia également à l’Université islamique de Mohammed ibn Sa’oûd à Riyad où il obtient une maîtrise ainsi qu’un doctorat de Fiqh.

Il devint professeur à la faculté de Charia, puis il fut transféré au Département des Fondements de la Religion pour ensuite diriger la Cour Suprême de Justice d’Arabie Saoudite.

Il est actuellement membre du «Comité Permanent pour la Recherche Islamique et les Fatawa» et du «Conseil des Grands Savants».

 

Traduit et publié par islamologues-de-france.com

وهذا ما كنا نحذر منه

الحمد لله رب العالمين، والصلاة والسلام على نبينا محمد وعلى آله وأصحابه أجمعين

وبعد: في السنوات الأخيرة حصلت تطاولات من بعض الكتاب في حق علماء الإسلام المعاصرين والقدامى متذرعين بقولهم: (ليس هناك أحد فوق النقد)، (لا كهنوت في الإسلام)، يشبهون احترام العلماء الربانيين بتعظيم النصارى لأحبارهم ورهبانهم واتخاذهم أربابًا من دون الله متذرعين بحرية الكلمة وتناولوا المؤسسات الدينية الرسمية بتطاولاتهم، وفي هذه الأيام أفضى الأمر إلى التطاول على رسول الله صلى الله عليه وسلم كما جاء في هراء حمزة كاشغري على مقام الرسول، وهذا نتيجة حتمية لعدم محاسبتهم على تطاولاتهم على العلماء وإيقافهم عند حدهم، مما أدى إلى التجاوز إلى التطاول على الرسول صلى الله عليه وسلم، لأننا وجهنا جهودنا نحو المتشددين والمتطرفين والمخربين فقط، وهذا حق لا بد منه وقد أنكر السلف على الخوارج تشددهم وتطاولهم على العلماء وولاة الأمور وقاتلوهم على ذلك بأمر رسول الله صلى الله عليه وسلم حماية للدين والعقيدة ولجماعة المسلمين، ولكن لا يجوز التغافل عن الطرف الآخر المقابل للغلاة وهم أهل التحلل والانفلات، فكلا الطائفتين عدو للإسلام والمسلمين يجب الحذر منهم والأخذ على أيديهم وربما يكون جانب التساهل والانفلات أشد خطرا من جانب التشدد والغلو، لأن الغلاة فيهم دين حملهم الحرص عليه مع جهلهم على الوقوع في التشدد، أما هؤلاء المتساهلون والمنفلتون فقد لا يكون فيهم شيء من الدين أصلًا فهم يتسترون بالانتساب إليه ويتكلمون بلسان المنافقين، الذين قالوا: (ما رأينا مثل قرائنا هؤلاء أرغب بطونا وأكذب ألسنا وأجبن عند اللقاء)، يعنون رسول الله صلى الله عليه وسلم وأصحابه

إن في هذه الحادثة درسًا للمسلمين بأن يحذروا من الجانبين جانب الغلو وجانب الانفلات خصوصا الأخير فالله أمر بالحذر من المنافقين فقال سبحانه

هُمْ الْعَدُوُّ فَاحْذَرْهُمْ قَاتَلَهُمْ اللَّهُ أَنَّى يُؤْفَكُونَ - المنافقون: 4

وإن لمبادرة خادم الحرمين الشريفين حفظه الله نحو هذه الحادثة من الأمر بالقبض على هذا المجرم المتطاول على رسول الله صلى الله عليه وسلم وتقديمه للمحاكمة لدى المحكمة الشرعية لبشرى خير وغيرة على حرمة رسول الله صلى الله عليه وسلم، ولنا أمل قوي في أن تتواصل جهوده حفظه الله في كبح جماح الفريقين وإيقافهم عند حدهم

اللهم انصر من نصر الإسلام والمسلمين، واخذل من خذل الدين والمسلمين وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه أجمعين

كتبه: صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

1433-03-23هـ

 

   

Traduction également disponible en anglais 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 21:19
Celui qui aime les actes d’un peuple

Celui qui aime les actes d’un peuple est comme celui qui les commet.

 

Si c’est du bien, il aura la même récompense qu’eux, et si c’est du mal, il endossera le même fardeau et péché qu’eux - et qu’Allâh nous en préserve.

 

De la même la manière, il est rapporté que celui qui souhaite être comme un savant, qui enseigne le bien aux gens, aura la même récompense que lui.

 

Et celui qui désire être comme la personne riche qui dépense ses biens sur le chemin d’Allâh, aura la même récompense du fait de sa bonne intention.

 

Il en est de même pour ce qui s’y oppose.

 

Celui qui souhaite être comme un criminel et le pêcheur sera complice dans le péché, ou qui souhaite et valide leurs idées, sera considéré comme eux, même s’il n’accomplit pas leurs actes, mais juste parce qu’il admet leurs idées et penche vers eux.

 

Les gens doivent craindre la destruction sans le savoir en ces moments de troubles et de discordes.

 

Tu ne dois dire que le bien, sinon garder le silence. 


إتحاف القاري بالتعليقات على شرح السنة - 2/113-114

Publié par manhajulhaqq.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 21:09
Le tawhîd est le bonheur de l'ici-bas et de l'au-delà

La sincérité et le Tawhîd sont un arbre dans le cœur dont les branches sont les actes.

 

Et ses fruits sont une bonne vie ici-bas et le bonheur durable dans l'au-delà.

 

Et tout comme les fruits au paradis sont sans fin et non interdits alors de même en sont les fruits ici-bas du Tawhîd et de la sincérité.

 

Le polythéisme, le mensonge et l'ostentation sont un arbre dans le cœur.

 

Ses fruits ici-bas sont la peur, les soucis, l'angoisse, une oppression de la poitrine et noirceur du cœur.

 

Et ses fruits dans l'au-delà sont le zaqoum (arbre en enfer) et le châtiment éternel. 

 

Kitâb al-fawâ'id p 164

Traduit et publié par telegram.me/cercle_sciences

التَّـوْحِيدُ نَعِـيمُ الـدُّنْيـَا وَ الآخِـرَةِ

‎ قَـالَ الإِمَامُ ابنُ القَيِّم -رَحِمَهُ الله
 و الإخلاص والتوحيد شجرة في القلب فروعها الأعمال وثمرها طيب الحياة في الدنيا والنعيم المقيم في الآخرة. وكما أن ثمار الجنة لا مقطوعة ولا ممنوعة، فثمرة التوحيد و الإخلاص في الدنيا كذلك. والشرك و الكذب والرياء شجرة في القلب، ثمرها في الدنيا الخوف والهم والغم وضيق الصدر وظلمة القلب، وثمرها في الآخرة الزقّوم والعذاب المقيم

الفــوائد صـ ١٦٤

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 20:36
Doit-on s’acquitter de la zakât sur son logement et un bien immobilier destiné à la location ? (audio)

Question :

 

Un homme détient une maison qu’il occupe à titre de résidence principale et un immeuble qu’il construit pour le mettre en location.

 

Doit-il payer la zakât sur ces biens ?

 

Pouvez-vous nous répondre selon la législation ?

 

Réponse :

 

Quant au logement qu’il occupe, alors il n’y a pas de zakât là-dessus d’après la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Il n’y a pas pour le musulman de zakât (à donner) sur son esclave ou son cheval.»

 

Quant au bien qu’il construit pour le mettre en location, si son intention est seulement de le mettre en location alors il n’y a point de zakât la dessus (sur le bien) sauf sur le montant du loyer si celui-ci atteint un an (de location) à partir de la signature du bail.

 

Mais si son intention concernant ce bien qu’il détient est le commerce, c’est-à-dire qu’il veuille ceci et cela (la location et la vente), dans ce cas il devient éligible à la zakât en tant que tel c’est-à-dire en tant que bien immobilier en estimant sa valeur (au moment du paiement de la zakât) et il est soumis à la zakât également pour sa mise en location et ceci est l’explication dans cette situation.

 

Traduit par l'équipe Al Bounyane - zakat.albounyane.com

السؤال : له سؤالٌ آخر، يقول: رجلٌ لديه منزل يسكنه وعمارة أخرى يقوم بعمارتها للإيجار، هل عليه زكاة فيها أم لا؟ أفيدونا بالحكم الشرعي في هذه الأسئلة، مع تحياتي

الجوابالشيخ: أما البيت الذي يسكنه فلا زكاة عليه فيه لقول النبي صلى الله عليه وسلم

«ليس على المسلم في عبده ولا فرسه صدقة»

. وأما البيت الذي يعمره ليؤجره فإذا كان ليس له نية سوى تأجيره فلا زكاة فيه أبداً، وإنما الزكاة في أجرته إذا تم الحول عليها من حين العقد، وأما إذا كانت نيته في هذا البيت الذي يعمره للتأجير  التجارة أيضاً بمعنى أنه يريد هذا وهذا، صار عليه الزكاة في عينه؛ أي بعينه، ولكنه بالقيمة باعتبار قيمته، وصار عليه الزكاة أيضاً في أجرته. هذا هو تفصيل المسألة في ذلك

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aumône - الصدقات و الزكاة