compteur de visite

Catégories

7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:18
Une dureté destructrice accompagnée de dénigrement et de faux jugements...

Nous avons vu que la dureté a détruit la da'wa salafiya et a déchiré ses gens, alors que faire ? 

 

J'ai dit :

 

Ô frères, on voit le feu brûler et on le laisse brûler plus ou on vient avec des choses qui éteignent les incendies ?

 

Je suis donc contraint, c'est mon obligation et je l'ai dit avant aujourd'hui, mais je me suis concentré dessus depuis qu'on a vu cette animosité et cette catastrophe.

 

Je dis :

 

Il vous incombe la douceur,

Il vous incombe la tendresse,

Il vous incombe la fraternité,

Il vous incombe la miséricorde.

 

Car cette dureté est orientée vers les gens de la Sounna eux-mêmes.

 

Ils ont délaissé les gens de l'innovation et se sont dirigés vers les gens de la Sounna avec cette dureté destructrice qui est accompagnée de dénigrement et de faux jugements.

 

Prenez-garde puis prenez-garde à suivre cette voie qui vous détruit, qui détruit la da'wa salafiya et qui détruit ses gens.

 

جهود الشيخ ربيع المدخلي في محاربة الغلو في التبديع

✅ Publié par Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

و قد رأينا أن الشدة أهلكت الدعوة السلفية و مزقت أهلها، فماذا نصنع؟

فقلت: -يا إخوة- لما نرى النيران تشتعل ، أنتركها تزيد اشتعالا؟ أم نأتي بهذه الأمور التي تطفيء تلكم الحرائق؟

فأنا اضطررت و هذا واجبي و أن أقولها من قبل يوم ، لكن ركزت عليها لما رأيت هذا الدمار ، و رأيت هذا البلاء

أقول: عليكم بالرفق ، عليكم باللين ، عليكم بالتآخي، عليكم بالتراحم، فإن هذه الشدة توجهت إلى أهل السنة أنفسهم،إذ قد تركوا أهلالبدع و اتجهوا إلى أهل السنة بهذه الشدة المهلكة، و تخللها الظلم و أحكام باطلة ظالمة فإياكم ثم إياكم أن تسلكوا هذا المسلك الذي يهلككم، و يهلك الدعوة السلفية، و يهلك أهلها

المصدر: كتاب جهود الشيخ ربيع بن هادي المدخلي في محابة الغلو في التبديع

صفحة رقم ١٣،١٤

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:17
Rejeter les injonctions religieuses en usant de la raison

Le premier à avoir rejeté une injonction religieuse en utilisant sa raison est Ibliss.

 

Allâh lui ordonna de se prosterner devant Adam - ceci est une injonction religieuse - et il la rejeta en usant de l'analogie (qiyâs - القياس) : Il prétendit être meilleur qu'Adam étant donné qu'il fut créé de feu alors qu'Adam fut créé d'argile... Comment le meilleur pourrait-il dès lors se prosterner pour celui qui est inférieur ?!

 

Il en va donc de même pour tout ceux qui rejettent les injonctions religieuses en usant de la raison, leur prédécesseur est Ibliss.

 

S'ils veulent finir comme lui, ils n'ont qu'à continuer sur ses traces.

 

Al-Hassan Al-Basrî a dit :

 

"Ibliss eu recours au raisonnement analogique et il fut le premier à le faire."

 

Et ibn Sirîn a dit :

 

"Le premier à avoir eu recours au raisonnement analogique est Ibliss et le soleil et la lune ne furent adorés qu'à cause des Qiyasiyyin (Ceux qui font des analogies.)".


 Traduit et publié par Al-Firqatou An-Najiyatou

 

أول من استعمل عقله ورد به النص الشرعي إبليس أمره الله بالسجود وهذا نص شرعي فرده بالقياس ففي زعمه هو أفضل من آدم لأنه خلق من نار وآدم خلق من طين فكيف يسجد الفاضل للمفضول ؟
وهكذا كل من يستعمل عقله لرد النصوص الشرعية يكون سلفه إبليس فإذا أحب أن يكون مصيره كمصير إبليس فليستمر على ما هو عليه
قال الحسن البصري : قاس إبليس وهو أول من قاس
وقال ابن سيرين : أول من قاس إبليس، وما عبدت الشمس والقمر إلا بالمقاييس

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:16
Le repas organisé à l'occasion d'un décès

Question :

 

Si on m'invite à un repas des proches du décédé après un, deux ou trois jours de son décès, est-ce que je dois me présenter et répondre à cette invitation ? 

 

Réponse :

 

Les repas qu'on organise pour les occasions de décès font parties des choses nouvelles !

 

Il faut donc que le gens s'entraident à délaisser ceci, à s'en débarrasser et qu'ils s'avertissent les uns et les autres à ne pas faire cela.

 

Il ne faut pas se présenter dans une invitation pour l’occasion d'un décès et notamment si certaines personnes organisent ceci (le repas) avec l'argent du mort.

 

Dans certains pays ils font des repas et posent des tentes pour que le gens se rassemblent pendant des jours en mangeant dedans...

 

Ce repas pour le décès va devenir une occasion qui réjouit certains mangeurs qui aiment consommer la nourriture, et ils vont profiter de cette occasion (pour aller manger).

 

Ceci (les repas pour un mort) fait partie des innovations dont les gens doivent à tout prix se débarrasser et s'en éloigner.

 

Charh sunnan Abî Dâwud n°424

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

السؤال : إذا دعيت إلى وليمة من أقارب الميت بعد وفاته بيوم أو يومين أو ثلاثة، هل أحضر وأُلبي الدعوة؟

الجواب : الولائم التي تتخذ بمناسبة الوفاة هي من الأمور المحدثة، وعلى الناس أن يتعاونوا على تركها والتخلص منها، وأن ينبه بعضهم بعضاً على عدم فعلها، ولا ينبغي حضور الدعوة التي بمناسبة الوفاة، لاسيما وبعض الناس يفعلون هذا من مال الميت، فيصنعون أطعمة ويعملون سرادقات في بعض البلاد عدة أيام، والناس يتجمعون ويأكلون، وتصير مناسبة الموت مناسبة يفرح بها بعض الأكلة الذين يحبون أن يأكلوا الطعام، فيجدونها فرصة، فهذه من الأمور المحدثة التي على الناس أن يتخلصوا منها وأن يبتعدوا عنها

شرح سنن أبي داود 424

السؤال: إذا دعيت إلى وليمة من أقارب الميت بعد وفاته بيوم أو يومين أو ثلاثة، هل أحضر وأُلبي الدعوة؟

الجواب: الولائم التي تتخذ بمناسبة الوفاة هي من الأمور المحدثة، وعلى الناس أن يتعاونوا على تركها والتخلص منها، وأن ينبه بعضهم بعضاً على عدم فعلها، ولا ينبغي حضور الدعوة التي بمناسبة الوفاة، لاسيما وبعض الناس يفعلون هذا من مال الميت، فيصنعون أطعمة ويعملون سرادقات في بعض البلاد عدة أيام، والناس يتجمعون ويأكلون، وتصير مناسبة الموت مناسبة يفرح بها بعض الأكلة الذين يحبون أن يأكلوا الطعام، فيجدونها فرصة، فهذه من الأمور المحدثة التي على الناس أن يتخلصوا منها وأن يبتعدوا عنها 

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:14
La règle du digne de confiance (الثقات) dans les affaires mondaines (audio-vidéo)

Question :

 

Comment peut-on concilier entre accepter les informations d'une personne de confiance, et lorsque l'accusé prête serment afin de rendre vaine la parole de cette personne de confiance ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de contradiction, l'information d'une personne de confiance est acceptée par défaut, sauf si elle est contestée.

 

S'il existe un certain type de dispute (en ce qui concerne ses informations), alors la narration de la personne de confiance ne doit pas être acceptée.

 

Ceci s'applique particulièrement aux litiges de ce bas-monde où les désirs de quelqu'un peuvent le tromper en opprimant une autre personne.

 

(Dans de tels cas, ses informations ne sont pas acceptées par défaut), même s'il est digne de confiance.

 

C'est dans le but de fermer les voies d'oppression entre les gens.

 

"Vous devez accepter les informations d'une personne de confiance sauf en cas de litige et de discussion, (la charge) de la preuve incombe à l'accusateur et le serment à celui qui nie l'allégation".

Rapporté par Al-Boukhâry

 

(Cela est vrai même si le demandeur) fait partie des gens les plus pieux.

 

Les Compagnons رضي الله عنهم ont refusé de témoigner quand le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit au Bédoin :

 

"Tu m'as vendu ton cheval".

 

Ce bédouin avait vendu son cheval au Prophète صلى الله عليه وسلم mais il a ensuite dit au Prophète : "Qui est témoin pour toi ?"

 

Les Compagnons ont refusé (de témoigner), même si on ne doit pas refuser dans de telles situations en ce qui concerne les droits du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Cependant, les compagnons savaient que celui qui fait une accusation doit apporter des preuves.

 

Ainsi les compagnons se sont abstenus, jusqu'à ce que Khuzaimah ibn Thabit est venu et a témoigné que le Prophète صلى الله عليه وسلم a en effet acheté le cheval du bédouin.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit (à Khuzaimah) : 

 

"Comment ? Étais-tu présent ?"

 

Il répondit : "Non, mais nous vous tenons comme véridique en ce qui concerne les révélations du ciel, comment ne pouvons-nous pas vous tenir comme véridique au sujet d'un cheval !"

 

Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم a considéré le témoignage, comme le témoin, qui est donné par deux personnes.

 

En outre, des disputes se produirent parmi les compagnons et ils étaient tous justes est dignes de confiance, mais le Prophète صلى الله عليه وسلم n'a pas fait de jugement, sauf en raison de preuve.

 

 Retranscrit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

✅ Publié par minhaj sunna

Cheikh 'Outhman Ibn Abdallah As-Sâlimy - الشيخ عثمان بن عبدالله السالمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:13
La femme qui se parfume avant de sortir...

Question :

 

La sœur N.M.S de Casablanca au Maroc dit dans sa question :

Est-il permis à la femme qui veut se rendre à l'école ou à l'hôpital ou veut visiter les proches et les voisins de se parfumer ?

 

Réponse :

 

Il lui est permis de se parfumer si elle se rend où il n'y a que des femmes et si chemin faisant, elle ne croisera pas d'hommes.

 

Mais, il ne lui est pas permis de se parfumer pour aller au marché où il y a des hommes, selon cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Que toute femme qui touche à un parfum n'assiste pas à la prière de `Ichâ' avec nous."

 

Plusieurs autres hadiths sont rapportés sur ce sujet.

 

C'est aussi parce que se parfumer et sortir dans la rue où passent les hommes ou les assemblées d'hommes telles que les mosquées est une des causes de la tentation.

 

Par ailleurs, il lui est obligatoire de se voiler et de se réserver d'afficher ses atours (parures), vu la parole d'Allâh Exalté soit-Il:  

 

"Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliyah)." (Sourate Al-Ahzâb verset 33) 

 

S'exhiber c'est afficher ses charmes tels que le visage, la tête et autres.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite.

 

 Publié par alifta.com

 

حكم تطيب المرأة عند خروجها

الأخت (ن.م.ص) من الدار البيضاء في المغرب تقول في سؤالها: هل يجوز للمرأة إذا أرادت الذهاب إلى المدرسة أو المستشفى أو لزيارة الأقارب والجيران أن تتطيب؟

يجوز لها الطيب إذا كان خروجها إلى مجمع نسائي لا تمر في الطريق على الرجال، أما خروجها بالطيب إلى الأسواق التي فيها الرجال فلا يجوز؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

((أيما امرأة أصابت بخوراً فلا تشهدن معنا العشاء))

، ولأحاديث أخرى وردت في ذلك؛ ولأن خروجها بالطيب في طريق الرجال ومجامع الرجال كالمساجد من أسباب الفتنة، كما يجب عليها التستر والحذر من التبرج؛ لقوله جل وعلا

وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الْأُولَى -  سورة الأحزاب الآية 33

ومن التبرج إظهار المفاتن والمحاسن؛ كالوجه، والرأس، وغيرهما، وبالله التوفيق

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:12
Conseil aux frères dont les parents commettent des actes de polythéisme

Question :

 

Certains frères ont des problèmes avec leurs parents du fait que ces derniers commettent des actes de Chirk et n’acceptent pas le conseil de leurs enfants.

 

Que conseillez-vous donc à ces frères ?

 

Aussi, notons-nous que cette situation a engendré de graves conflits entre ces frères et leurs parents.

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :


Il incombe à ces frères d’appeler leurs parents à Allâh de la meilleure manière, et de ne pas les abandonner, mais de rester avec eux de façon convenable suivant le verset dans lequel Allâh عزّ وجلّ dit :


وَإِن جَاهَدَاكَ عَلى أَن تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلاَ تُطِعْهُمَا وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفاً - لقمان : 15

 

Traduction du sens du verset :

 

﴾Et si tous deux te forcent a M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable.﴿ [Louqmâne (Luqman) : 15].

 

Ils doivent également être doux lorsqu’ils les invitent (à obéir à Allâh), et éviter la grossièreté et la dureté répugnante, car Allâh عزّ وجلّ dit :

 

ادْعُ إِلِى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ - النحل: 125

 

Traduction du sens du verset :

 

﴾Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.﴿ [En-Nahl (Les Abeilles) : 125].

 

En effet, cette méthode de prédication fait partie des plus importantes causes qui amènent les gens à bénéficier des orientations et des prêches des prédicateurs.

 

Le Prophète صلّى الله عليه وآلِه وسلّم dit :

 

«Si Allâh guide par toi un seul homme, cela est meilleur pour toi que les plus précieuses montures» (1).

 

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre du «Djihad» (hadith 2942), concernant l’expédition de Khaybar, et par Mouslim, chapitre des «Mérites des Compagnons» (hadith 6367) par l’intermédiaire de Sahl Ibn Sa`d رضي الله عنهما.

 

Alger, le 26 Radjeb 1424 H, correspondant au 20 août 2002 G.

Fatwa n° : 19

 Publié par ferkous.com

 

نصيحةٌ لمن وَقَع في بعض الشركيات

السؤال: بعضُ الإخوةِ لهم مشاكلُ مع أهليهم من ناحيةِ أنهم يقعون في الشركِ ولا يقبلون منهم النصيحةَ، فما تنصحهم؟ ووقع جرَّاءَ ذلك فتنةٌ عظيمةٌ بين هؤلاءِ الإخوةِ وأهليهم

الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمَّا بعد
فالواجبُ اتِّجاهَهم أنْ يُحْسِنَ دعوتَهم إلى اللهِ تعالى ولا يُفارِقَهم بل يُصاحِبُهم في الدنيا بالمعروفِ على ما نصَّتْ عليه الآيةُ في قولِه تعالى

وَإِنْ جَاهَدَاكَ عَلَى أَنْ تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلاَ تُطِعْهُمَا وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفًا - لقمان: ١٥

، ويلين في دعوتِه لهم وأن يبتعدَ عنِ الغِلظةِ في الدعوةِ والشدَّةِ المنفِّرةِ لقولِه تعالى

ادْعُ إِلَى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُمْ بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ - النحل: ١٢٥

، فإنَّ هذا الأسلوبَ الدَّعَوِيَّ المنتهَجَ مِنْ أهمِّ أسبابِ انتفاعِ عوامِّ الناسِ بدعوةِ الدعاةِ وبإرشادِهم وتوجيهاتِهم فقدْ قال صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم

«لَأَنْ يَهْدِيَ اللهُ بِكَ رَجُلاً خَيْرٌ لَكَ مِنْ حُمْرِ النَّعَمِ»

(١)
والعلمُ عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصَلَّى اللهُ على نبيِّنا محمَّد وعلى آله وصَحْبِه وإخوانِه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا
(١)

أخرجه البخاري في «الجهاد» (٢٩٤٢) باب غزوة خيبر، ومسلم في «فضائل الصحابة» (٦٣٦٧)، من حديث سهل بن سعدٍ رضي الله عنهما

الجزائر في: ٢٦ رجب ١٤٢٤ﻫ الموافق ﻟ:٢٠ أوت ٢٠٠٢م

الفتوى رقم: ١٩

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'az Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

الفتوى رقم: ١٩
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 18:39
Fréquenter les gens des passions dans le travail

Question : 

 

Je suis un frère de France, chez nous dans nos différents travails on côtoie des gens de l'innovation qui travaillent avec nous.

 

Certains frères les fréquentent au sein de leur travail, c'est-à-dire qu'ils discutent avec eux, qu'ils mangent avec eux et qu'ils rigolent avec eux.

 

Quand on leur explique que cela n'est pas un bon comportement, ils disent que c'est pour les conseiller.

 

Est-ce que cela est correct ?

 

Quel était le comportement des salafs vis-à-vis de cela ?

 

Réponse de de Cheikh Arafat Al-Mohamedi : 

 

Il n'est pas permis de manger avec eux, ni de les accompagner.

 

Question : 

 

Je suis un frère de France, chez nous dans nos différents travails on côtoie des gens de l'innovation qui travaillent avec nous. 

 

Certains frères les fréquentent au sein de leur travail, c'est-à-dire qu'ils discutent avec eux, qu'ils mangent avec eux et qu'ils rigolent avec eux. 

 

Quand on leur explique que cela n'est pas un bon comportement, ils disent que c'est pour les conseiller.

 

Est-ce que cela est correct ? 

 

Quel était le comportement des salafs vis-à-vis de cela ?

 

Réponse de Cheikh AbdelWâhid Al-Madkhali :

 

Conseiller n'est pas fréquenter.

 

Conseille et ne fréquente pas.

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh 'Arafat ben Hussein al Mohammadi - الشيخ عرفات بن حسن المحمدي

Cheikh 'Abd Al-Wâhid Ibn Hâdy Al-Madkhaly - الشيخ عبد الواحد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:30
Pourquoi demandons nous aux gens de mentionner les sources ? - لماذا نطالب الناس بذكر المصدر؟

L'imâm ibnu ´AbdilBarr رحمه الله a dit :


قال الإمام ابن عبد البر رحمه الله

يقال إن من بركة العلم أن تضيفَ الشيء إلى قائله

 

«On dit qu'il fait partie de la bénédiction de la science que tu attribues la parole à celui qui l'a dite.»

(الجامع ٢/٩٢٢)

Shaykh al Islâm ibnu Taymiyya a dit رحمه الله :

 

قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله

فمن اراد ان ينقل مقالة عن طائفة فليسم القائل والناقل ، وإلا فكل أحد يقدر على الكذب

 

«Celui qui veut transmettre une parole de quelqu'un, qu'il nomme son auteur ainsi que celui qui la transmet, car sinon tout le monde pourrait mentir.»

(منهاج السنة ٥١٨/٢)

L'imâm ibnul Mubârak رحمه الله a dit :


قال ابن المبارك -رحمه الله

 الإسناد من الدين ولولا الإسناد لقال مَنْ شاء ما شاء

 

«La chaîne de transmission fait partie de la religion, et si il n'y avait pas de chaîne de transmission n'importe qui dirait ce qu'il voudrait.»

‎(المجروحين ١٨١/١)

Al Hâfizh an Nawawî رحمه الله a dit :

 

قال الإمام النووي رحمه الله

 ومن النّصيحة أن تضاف الفائدة الّتي تستغرب إلى قائلها ، فمن فعل ذلك بورك له في علمه وحاله ، ومن أوهم ذلك وأوهم فيما يأخذُ من كلام غيره أنه له ، فهو جدير أن لا يُنْتفَع بعلمه ، ولا يباركُ له في حاله

 

«Et fait partie du conseil que le bénéfice qui surprend soit attribué à celui qui l'a dit.

Ainsi celui qui le fait, il lui sera béni dans sa science et sa situation.

Et celui qui fait croire cela et dupe à travers ce qu'il prend des paroles d'autrui comme étant de lui, il mérite qu'on ne profite pas de sa science et qu'il ne soit pas béni dans sa situation.»

(بستان العارفين ص٢٩)

L'érudit ibn ´Uthaymîn a dit رحمه الله :

 

قال العثيمين رحمه الله

إننا في عصر كٓثُر فيه المتكلمون بغير علم ، ولهذا يجب على الإنسان ألا يعتمد على أي فتيا إلا من شخص معروف موثوق

 

«Nous sommes dans une époque ou sont devenus nombreux ceux qui parlent sans science, et c'est pour cela qu'il est obligatoire à l'homme de ne pas s'appuyer sur n'importe quel avis, sauf venant d'une personne connue et de confiance.»

(لقاء الباب المفتوح ١٦/٣٢)

✅ Traduit par Abu Zayd ´Abdullah Mayer

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:27
Accepter pour sa religion ce qu’il ne tolère pas pour les sciences mondaines

Ô Allah comme c’est étonnant !

 

Si un homme prétend connaître une technologie parmi les technologies de la dunya (mondaine) alors que les gens ne lui reconnaissent pas cela et n’ont pas vu chez lui les outils (nécessaires à sa connaissance) ; Ils traiteront de mensonge sa prétention, ne lui feront pas confiance dans leurs biens et ne le laisseront pas faire (avec leurs biens) ce qu’il prétend parmi ces technologies.

 

Qu’en est-il alors de celui qui prétend la connaissance du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم alors qu’il n’a jamais assisté à l’écriture de la science du Prophète صلى الله عليه وسلم (c’est à dire qu’il n’a jamais assisté aux assises de science) et ne s’est jamais assis ni n’a étudié auprès (des savants) ?!

 

Ô Allah comme c’est étonnant !

 

Comment les gens raisonnables peuvent-ils accepter ses prétentions, le prendre pour juge dans leur religion qu’il va corrompre avec ses prétentions mensongères ?!

 

 Al Hikam Al Jadîrah Bi-l Idhaaعah (40)

Groupe de traductions et rappels L'Appel de la Sunnah - نداء السنة - telegram.me/AppelSunnah

 

:قال الحافظ ابن رجب رحمه الله

يا لله العجب! لو ادعى رجل معرفة صناعة من صنائع الدنيا ولم يعرفه الناس بها ولا شاهدوا عنده آلاتها؛ لكذّبوه في دعواه ولم يأمنوه على أموالهم ولم يمكّنوه أن يعمل فيها ما يدّعيه من تلك الصناعة
فكيف بمن يدّعي معرفة أمر الرسول صلى الله عليه وسلم وما شوهد قط يكتب علم الرسول صلى الله عليه وسلم ولا يجالس أهله ولا يدارسهم ؟! فيا لله العجب! كيف يقبل أهل العقل دعواه ويحكّمونه في أديانهم يفسدها بدعواه الكاذبة؟

(الحكم الجديرة بالإذاعة (40

Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali - الإمام زين الدين ابن رجب الحنبلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:21
Tous suivent la même politique, ce sont uniquement les visages qui changent ! (audio-vidéo)

Question :

 

Cheikh, certains musulmans observent l'occident et leurs avancements et quand quelque chose s’y passe, ils affichent joie et du bonheur.

 

Cela est-il considéré comme un défaut dans la croyance liées aux actions ou au cœur ?

 

Et que conseillez-vous à ces personnes ?

 

Cheikh :

 

Pardon, qu'est-ce que tu veux dire, qu'est-ce que tu veux dire par…

 

Questionneur :

 

Clinton, Cheikh.

 

Le président de l'Amérique... Untel est allé et untel est venu...

 

Cheikh :

 

Ah !

 

Questionneur :

 

Celui-ci est mieux que celui-là, celui-ci bénéficiera aux musulmans, etc...

 

Cheikh :

 

C'est une faiblesse et dans la foi et de l’intellect, une faiblesse et dans la foi et de l'intellect.

 

La réalité que tout musulman doit garder à l’esprit au sujet de tels événements est Sa Parole تبارك و تعالى (traduction rapprochée) :

 

"Chaque fois qu’une communauté entrera, elle maudira celle qui l’aura précédée" (sourate Al-A'raaf, verset 38)

 

Afin qu'ils goûtent au châtiment.

 

Un intervenant :

 

Le verset (traduction rapprochée) :

 

"Puis, lorsque tous s’y retrouveront, la dernière fournée dira de la première" (sourate Al-A'raaf, verset 38)

 

Cheikh :

 

Allâhou Akbar.

 

Oui… Donc le fait est qu’en réalité, cette joie est (une joie) enfantine, et non celle d’hommes d’une part ; Et d'autre part, non celle d’hommes croyants.

 

Parce que Bush a perdu et à sa place est venu ... 

 

Questionneur :

 

…Clinton.

 

Cheikh :

 

Je ne sais pas quel est son nom.

 

Ce sont des noms qui me sont étrangers.

 

Questionneur :

 

Par Allâh, Ô Cheikh, des noms de diables.

 

Cheikh :

 

Donc… Bush a perdu et untel a gagné les élections : Tous suivent la même politique, et ce sont uniquement les visages qui changent.

 

Pour cette raison, c'est de la sottise que d'être heureux que Bush soit parti et que X ait pris sa place, d'autant plus quand on ne connait pas ni le mal ni le bien de X, si bien en eux il y a.

 

Alors, pourquoi cette précipitation ?

 

Toutes les mécréance sont une seule religion (croyance) et la politique de la population américaine en tant que peuple est pro Juifs, donc le fait que Bush a perdu et qu’untel ait gagné ne change pas la politique de cette population de manière rapide comme certains d'entre eux parmi les faibles esprits et  intelligence l’imaginent.

 

Nous sommes débarrassés de Bush : Très bien mais il se peut que celui-ci (celui qui le remplace) soit pire que Bush.

 

Quoi qu'il en soit, un musulman ne se réjouit pas quand un mécréant perd puis qu’un autre mécréant prenne sa place, car la mécréance est une religion (croyance) et leur politique est une seule et même chose.

 

Observez, celui qui était ce dans le ministère des Juifs et qu’un autre l’a remplacé…

 

Questionneur :

 

…Yitzhak Shamir et Yitzhak Rabin.

 

Cheikh :

 

Itzhak Rabin… Qu'avons-nous vu entre celui-ci qui est tombé et que celui-ci prenne sa place ? Rien du tout. 

 

C'est juste un jeu, ils jouent avec l'esprit de ceux parmi les esprits faibles et aussi malheureusement avec certains musulmans ou certains politiciens qui n'agissent pas selon la politique du Qur'aan et de la Sunna.

 

Donc, à cause de cela, je suis en mesure de dire concernant cela qu'Allâh comme Il عز وجل a dit (traduction rapprochée) :

 

"En effet, Allah n'aime pas les arrogants." (sourate Al-Qasas, verset 76) 

 

Ceux qui se réjouissent de la chute de telle personne et le succès de tel autre, alors ces gens sont comme je viens de le dire : Leurs esprits sont comme ceux d’enfants, ou plutôt, comme ceux de moineaux.

 

Et l'Aide d'Allâh est demandée.

 

Questionneur :

 

Est-ce que cette question a un lien avec la croyance ?

 

C'est à dire : Est-il possible d'appeler… C'est à dire il arrive que certains de nos frères appellent ceux qui font preuve d'une telle joie pour ces gens, des mécréants ?

 

Cheikh :

 

Non, non, tout cela est une erreur et de la désobéissance. 

 

Si cela a un lien avec la mécréance, alors c'est la mécréance de l'acte.

 

Yâ akhy, nous passons par le principe et modérons que la mécréance qui expulse de la religion, est celle relié au cœur, pas à la langue.

 

Cette question qui est la tienne me rappelle une autre manière correcte sur la catégorisation de la mécréance : Donc il y a la mécréance de la parole et la mécréance du cœur.

 

La catégorisation précédente était de celle de la mécréance dans la croyance et de la mécréance dans l'acte. 

 

Maintenant, une autre manière correcte dans la catégorisation de la mécréance est la mécréance de la parole et la mécréance du cœur.

 

La mécréance du cœur est l'équivalent de la mécréance dans la croyance et la mécréance de la parole correspond à la mécréance de l'acte.

 

Ainsi, une personne qui affiche de la joie devant la chute de Bush et le succès de Georges ou Antonious ou quiconque, il ne fait aucun doute que cette joie ne doit pas émaner d'un musulman.

 

Il nous est possible de nommer cela comme de la mécréance de la parole, mais une telle personne n'est pas déclaré mécréante basé sur cela, car il est arrivé à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

Je suis sûr que certain d'entre eux ne seront inconnu à aucun de vous, comme le hadith d'Ibn 3Abbas quand il a dit que le Prophète صلى الله عليه وسلم a donné un sermon un jour à ses compagnons et un homme alors se leva et lui dit : "Comme Allâh et toi veulent"

 

Donc il صلى الله عليه وسلم lui dit :

 

"Veux tu me désigner comme partenaire avec Allâh ?

Dis: "Comme Allâh veut, Seul"

 

Donc, c'est de la mécréance de la parole, il lui a dit صلى الله عليه وسلم:

 

"Veux-tu me mettre en tant que partenaire avec Allâh ?"

 

Mais il n'a pas imposé sur lui aucune des conditions requises de la mécréance dans la croyance.

 

Donc, nous devons toujours garder cette catégorisation correcte devant nos yeux : La mécréance dans la croyance ou le cœur et et la mécréance de l'acte ou de la parole.

 

Car proférer une parole est une action, de sorte que lorsque nous voyons quelque chose comme cela, nous ne nous précipitons pas pour dire : "Il a mécru", même si il a prononcé un mot de mécréance, nous ne nous précipitons pas à le déclarer mécréant et à le sortir de la religion jusqu'à ce que nous clarifions ce qu'il voulait dire par cette parole.

 

Traduit et publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار