compteur de visite

Catégories

31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Et votre Seigneur a dit : «invoquez moi je vous répondrais» (dossier)

Voici l'explication de versets grandioses dans lesquels Allah enjoint ses serviteurs à l'invoquer, et de se tourner vers lui. 

 
Tirée du tafsîr de l'imâm As Sa'dî rahimahoullah.
 
(traduction rapprochée)
 
Et si Mes serviteurs t’interrogent à mon sujet .. et bien Je suis proche : Je réponds à l’appel de celui qui m'invoque lorsqu'il m'invoque. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidé (sourate 2 verset 186)

copié de ahloul-hadith.fr

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Et les massâjid sont dédiées à Allah...
Voici une petite fâ-idah sur le terme Massâjid 
 (qu'on traduit généralement par Mosquées...)
 
Concernant le verset (traduction rapprochée) :
 
"et les massâjid sont dédiés uniquement à Allah n'invoquez donc personne avec Allah." (al Jinn/18)

Il est correct de dire :

-Premièrement 
 
 
Al Massâjid sont les membres sur lesquels on se prosterne.
 
Le premier d'entre eux est le front (avec le nez) et ainsi de suite, les deux mains, les deux genoux et la pointe des deux pieds.

-Et deuxièmement  
 
Al massâjid est le pluriel de masjid (masjid signifie mosquée).
 
Donc dans ce verset on peut dire que ce sont les mosquées qui ont été édifiées pour l'adoration d'Allah.
 
Ces mosquées ont été construites sur la terre, et qui est celui qui a créé cette terre sur laquelle tu te prosternes ?
 
Nul doute qu'Il s'agit d'Allah le Glorifié.
 
Ainsi il ne t'est pas permis de te prosterner sur elle (la terre) pour autre que Lui (Allah), car si tu faisais cela tu aurais alors utilisé un élément du royaume d'Allah dans l'adoration d'un autre qu'Allah.
 
Et il est correct aussi d'expliquer le terme massâjid par les membres qu'Allah a créé (ceux sur lesquels on se prosterne).

Ash Shaykh Ahmad An Najmi dans son livre (ta3liqaat 'alaa al usooli th-thalaathati)

 

وَأَنَّ الْمَسَاجِدَ لِلَّهِ فَلا تَدْعُو مَعَ اللَّهِ أَحَداً : الجـن: 18 
يصح أن نقول 
أن المساجد هي أعضاء السجود السبعة وأولها الجبهة ، وكذلك اليدين والركبتين وأطراف القدمين
ويصح أن نقول 
أن المساجد هي المساجد المبنية التي بنيت لعبادة الله ، هذه المساجد مبنية على الأرض من الذي خلق الأرض التي تسجد عليها ؟
لا شك أنه الله عز وجل فلا يجوز لك أن تسجد عليها لغيره ، لأنك إذا فعلت استعملت ملكه في عبادة غيره ، ويصح أن تفسر بالأعضاء التي خلقها

copié de ahloul-hadith.fr

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
La mixité dans l'enseignement

Louange à Allah, et prières et salut sur le Messager d'Allah. 

 

J'ai pris connaissance de ce qu'a fait paraitre le journal as-Siyâssa paru au jour du 24/07/1404 de l'année de l'Hégire, revue n°5644, (dans un article) attribué au directeur de l'université de San'a, le docteur 'Abdoul 'Aziz al Mouqaalah, qui y a prétendu que le fait de réclamer que les étudiantes soient séparées des étudiants était contraire à la Législation religieuse.


Et il s'est argumenté, quant à l'autorisation de la mixité que les musulmans à l'époque du Messager  -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- faisaient la prière dans une seule mosquée, les femmes avec les hommes.

Et il a dit : c'est pourquoi l'enseignement se doit d'être dans un seul et même endroit (pour les femmes et les hommes).

Je fus étonné que ces paroles puissent venir d'un directeur d'université islamique dans un pays musulman.

Il lui est demandé de diriger les gens (aussi bien) les hommes que les femmes vers ce qui comporte le bonheur et la sauvegarde dans la vie ici-bas et dans l'au-delà. 
 
Nous appartenons à Allah et c'est vers lui que nous retournons, il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah !
 
Et, sans aucun doute, cette parole comporte une atteinte immense et un outrage à la Législation Islamique car la Législation Islamique n'a jamais appelé à la mixité.

Alors comment dire que le fait de l'interdire est en contradiction avec elle.

Mais plutôt la législation l'interdit et elle est ferme vis-à-vis de cela. Elle insiste même sur ceci quand Allah dit :

 

Traduction relative et approchée : 

« Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'Islam (Jahiliyah)».S33 V33.
 
Et Allah dit :

 

Traduction relative et approchée : 

« Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux »S33 V59.
 
Et Allah a dit : 
 
Traduction relative et approchée : 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de préserver leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu 'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu 'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous réussissiez » .S24 V31.
 
Et Allah a dit :

 

Traduction relative et approchée : 

« Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs ».S33V53.
 
Et dans ces nobles versets, il y a une preuve claire sur le fait que les femmes doivent rester dans leurs maisons ; de peur d'être objet de tentation et par crainte d'être tenté par elles, sauf pour un besoin qui les amène à sortir.

Allah les a ensuite averti contre l'exhibition comme celle qui existait avant l'Islam ; et c'est le fait de montrer leur beauté et leurs atours devant les hommes.
 
Il a été authentifié d'après le Messager -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- qui a dit :
« Je n'ai pas laissé derrière moi une tentation plus néfaste pour les hommes que les femmes » (1)

 

Mouslim l'a cité dans son Sahih d'après Oussama et Sa'id ibn Zayd ibn 'Amr ibn Noufayl.
 
Et dans Sahih Mouslim, d'après abi Sa'id al Khoudri, d'après le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- qui a dit :
 
« Ce bas-monde est savoureux et verdoyant et Allah vous y a rendu responsables regardant comment vous agissez. Craignez (ce que renferme) ce bas-monde et craignez les femmes car la première tentation des Bani Israïl était dans les femmes ».
 
Effectivement, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- fut véridique car leur tentation est immense et plus particulièrement à notre époque dans laquelle beaucoup d'entre elles ont retiré le voile et où elles se sont exhibées d'une exhibition (comparable) à celle d'avant l'Islam.

Et pour cette raison, se sont multipliées les turpitudes et les choses blâmables.

Et la plupart des jeunes hommes et des jeunes filles, dans beaucoup de pays, ont délaissé ce qu'Allah a légiféré dans le mariage.

Allah a pourtant montré que le voile est plus pur pour tous les cœurs ; ce qui le  prouve c'est que sa disparition est plus proche de la souillure de l'ensemble des cœurs ainsi que de la déviation du chemin de la vérité.
 
Et il est connu que le côte à côte des étudiantes et des étudiants sur les bancs d'étude est parmi les plus immenses causes de tentation et (aussi) parmi les causes de l'abandon du voile qu'Allah a légiféré aux croyantes. Puis Il leur a interdit de montrer leurs atours à autre que ceux qu'Allah a démontré dans le verset précédemment cité de la Sourate « la Lumière ».
 
Et celui qui prétend que l'ordre du voile est particulier aux Mères des croyants s'est effectivement éloigné du remède, et a contredit de nombreuses preuves qui prouvent la généralité, et a été ainsi à l'encontre de la parole d'Allah :

 

Traduction relative et approchée : 

« C'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs ».S33V53.
 
Il n'est pas permis de dire que le voile est plus pur uniquement pour le cœur des Mères des croyants et pour les Compagnons en excluant ceux qui viennent après eux.

Et il n'y a pas de doute que ceux qui viennent après eux ont plus besoin du voile que les Mères des croyants et les Compagnons, du fait de la différence immense dans leur force de foi et de leur perception de la vérité.

Car les Compagnons aussi bien les hommes que les femmes, dont les Mères des croyants, sont les meilleures personnes après les prophètes et la meilleure génération selon les paroles du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dans les deux Sahih.

Car si le voile est plus pur pour leurs cœurs (les hommes et les femmes) alors ceux qui viennent après eux, ont plus besoin de cette purification et en sont plus nécessiteux que ceux qui les ont précédés.

Les textes rapportés dans le Kitab et la Sounnah, n'autorisent pas que l'on dise que tel texte est particulier à une personne précise de la communauté sauf avec une preuve authentique qui justifie cette particularité.

Ces textes sont généraux pour l'ensemble de la Nation du temps du  Prophète et celle après son époque, jusqu'au jour dernier car Allah a envoyé le Messager -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-pour les Hommes et les Djinns à son époque et (celle) après lui et jusqu'au jour dernier.

Comme Allah a dit : 

 

Traduction relative et approchée : 

« Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d'Allah ».S7 V158.
 
Et Allah a dit :

 

Traduction relative et approchée : 

«Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur et avertisseur pour toute l'humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas ».S34 V28.
 
Et ainsi le Noble Coran n'a pas été révélé uniquement aux gens de l'époque du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- mais plutôt il leur fut révélé ainsi à ceux qui vinrent après eux parmi ceux dont le livre d'Allah leur est parvenu (2), comme Allah a dit :

 

Traduction relative et approchée :

« Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu'ils soient avertis, qu'ils sachent qu'Il n'est qu'une Divinité unique, et pour que les doués d'intelligence s'exhortent ». S14 V52.
 
Et Allah a dit :

 

Traduction relative et approchée : 

« Et ce Coran m'a été révélé pour que je vous avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu'il atteindra ». S6 V19.
 
Et les femmes au temps du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ne se mélangeaient pas aux hommes, ni dans les mosquées ni dans les marchés, de la façon qui est réprimandée par ceux qui veulent et appellent au bien aujourd'hui.

Le Coran et la Sounnah ainsi que les savants de cette communauté enjoignent et avertissent contre cela, par crainte de la tentation ; d'ailleurs les femmes qui étaient dans la mosquée du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, priaient derrière les hommes dans des rangs éloignés des hommes.

Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- disait :
 
« Le meilleur des rangs pour les hommes est le premier et le pire des rangs (pour les hommes) est le dernier, et le meilleur des rangs pour les femmes est le dernier et le pire des rangs (pour les femmes) est le premier » (3) 
 
Et ceci en tant qu'avertissement (dû au risque de tentation) du dernier (des) rang(s) des hommes par le premier (des) rang(s) des femmes.

Et, les hommes au temps du Prophète  -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-avaient reçu l'ordre de patienter pour se disperser (après la prière) afin que les femmes finissent et sortent de la mosquée pour éviter que les hommes ne se mélangent à elles aux portes des mosquées.

Ceci, sachant ce qu'ils avaient comme foi et crainte aussi bien les hommes que les femmes.

Alors que dire de la situation après eux !!!

Et les femmes avaient reçu l'interdiction de marcher au milieu du chemin et (il leur fut) ordonné de se mettre sur les bords du chemin pour éviter le contact avec les hommes et la tentation de se toucher au moment du passage dans les chemins.

Et Allah a ordonné aux femmes des croyants de rabattre leurs grands voiles sur elles pour qu'elles couvrent avec leurs parures afin d'éviter la tentation.

Et Il leur a interdit de montrer leurs parures à autre que ceux qui sont mentionnés dans Son livre ; pour arrêter les causes de tentation et pour motiver les causes de pudeur et pour éloigner l'apparition de la perversité et de la mixité (des hommes et des femmes).
 
Alors comment, après tout cela le directeur de l'université de San'a, qu'Allah le guide et l'inspire à la droiture, peut-il se permettre d'appeler à la mixité et prétendre que l'Islam appelle à ceci, et prétendre que l'intérieur de l'université est comme celui de la mosquée, et que les lieux de cours sont comme les lieux de prières, alors que l'on sait qu'il y a une énorme distinction et une vaste différence pour celui à qui Allah a donné un beau raisonnement, face à Son ordre et Son interdit et qui connaît sa sagesse dans la législation pour ses serviteurs et ce qu'Il a exposé dans Son grand livre comme lois au sujet des hommes et des femmes.
 
Et comment est-il permis à un croyant de dire que le fait qu'une étudiante soit près d'un étudiant sur le banc de l'école est comparable au fait qu'elle soit avec ses sœurs dans leurs rangs de prière derrière les hommes.

Ceci ne peut être dit d'une personne qui a la moindre parcelle de foi et de clairvoyance qui lui permettrait de raisonner sur ce qu'il dit.

Ceci si nous nous accordons (à dire) du devoir religieux du voile, qu'en sera-t-il du fait qu'elle s'assoit (l'étudiante) avec l'étudiant sur les bancs d'étude alors qu'elle exhibe ses atours, ainsi que les regards tentateurs, et les conversations qui incitent à la tentation.

Et c'est à Allah qu'il faut demander l'aide et il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah. Allah a dit :

 

Traduction relative et approchée : 

« Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines (qui s'aveuglent) ».S22 V46
 
En ce qui concerne sa parole que les musulmans depuis l'époque du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- faisaient la prière dans une seule mosquée, aussi bien les hommes que les femmes, et c'est pour cela que l'enseignement doit être dans un même lieu.

La réponse à ceci est qu'il est vrai (que les femmes et les hommes priaient dans un même endroit), mais les femmes étaient au fond de la mosquée avec le voile et une attention et une vigilance pour tout ce qui cause la tentation et les hommes étaient au devant de la mosquée.

Les femmes écoutaient les sermons et les prêches, elles participaient à la prière, elles apprenaient les règles de leur religion dans ce qu'elles avaient entendu et ce à quoi elles avaient assisté.

Et le Messager  -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- au jour de l'Aïd, après avoir exhorté les hommes, allait vers les femmes du fait de leur éloignement et qu'elles n'entendaient pas son exhortation : il les exhortait et les rappelait.
 
Dans tout ceci il n'y a aucun problème, et aucune gêne mais le problème est la parole du directeur de l'université de San'a, qu'Allah le guide et qu'Il améliore son cœur et qu'Il lui fasse comprendre sa religion :

 « et c'est pour cela que l'enseignement doit être dans un même et seul endroit ».
 
Par Allah, comment peut-on se permettre de comparer l'enseignement à notre époque avec la prière des hommes dans une seule mosquée alors qu'il y a une grande différence entre l'enseignement à l'heure actuelle et la prière des femmes derrière les hommes au temps du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-.

C'est pour cela que ceux qui veulent et appellent au bien ont appelé à la séparation des femmes et des hommes dans les lieux d'enseignement et qu'elles soient dans un lieu et les jeunes hommes dans un autre, pour qu'elles parviennent à acquérir la science des enseignantes en toute quiétude sans voile ni difficulté.

Car la durée de l'enseignement est long contrairement au temps de la prière.

Et le fait de recevoir les sciences des institutrices dans un endroit particulier est plus préventif pour tout le monde et cela éloigne des causes de la tentation et c'est plus sain pour les jeunes hommes quant aux tentations.

Le fait de séparer les jeunes hommes des jeunes filles pour l'enseignement, c'est plus pur pour les jeunes hommes au niveau de la tentation et ceci les aide plus à être attentifs pour leurs cours et à s'en préoccuper, et à avoir une meilleure attention à l'égard des professeurs dont ils prennent les sciences, éloignés des jeunes filles et d'en être perturbés et des regards empoisonnés échangés, et des paroles qui appellent à la turpitude.  
 
Quant à sa prétention, qu'Allah l'améliore, que l'appel à la séparation des étudiantes des étudiants est rigoriste et contraire à la Législation ; ceci est une prétention qui n'est pas acceptable mais plutôt (l'appel à la séparation est) en vue de conseiller pour Allah et pour Ses serviteurs, la défense de Sa religion et la mise en pratique des versets et des deux valeureux Hadîths vus précédemment.
 
Mon conseil au directeur de l'université de San'a est qu'il craigne Allah et qu'il se repente à Lui de ce qu'il a dit et qu'il revienne au convenable et à la vérité car le retour vers ceci est la noblesse même, et c'est une preuve que l'étudiant en science (religieuse) cherche la vérité et la justice.
 
Et c'est à Allah qu'on demande de nous guider tous vers le chemin de la droiture.

Qu'Allah nous protège ainsi que l'ensemble des musulmans des paroles à Son sujet sans science, des égarements et des tentations de satan, ainsi que je Lui demande qu'Il accorde l'aide et la droiture aux savants musulmans et ainsi qu'à leurs gouvernants dans chaque endroit dans ce qui comporte le bien du pays et des serviteurs dans leur vie d'ici-bas et de l'au-delà, et qu'il guide l'ensemble vers Son chemin droit car Il est le Donateur et le Généreux.
 
Que la Prière et le Salut d'Allah soient sur notre Messager Mouhammad et ses compagnons et ceux qui les ont suivis dans le bien jusqu'au Jour de la résurrection.


(1) Hadith rapporté par al Boukhari et Mouslim d'après Oussama ibn Zayd.
(2) C'est-à-dire ceux à qui on a transmis le message, le traducteur.
(3) Hadith authentique rapporté par Mouslim.
 

Extrait de Fatawa an-Nissa de Cheikh ibn Baz (qu'Allah lui fasse miséricorde). Traduction de Oummou Mou'adh.

copié de al.baida.online.fr

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Femme au foyer ou en prison ? (vidéo)

Voici une parole du grand savant Cheikh Muhammad Ibn Sâlih Al-'Otheymîne sur le fait que la femme dise que rester au foyer est semblable à une prison.  

 

 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Conseil à ceux qui continuent à porter les armes en Algérie

Le Mardi 29 Radjab 1430 H. | .الثلاثاء 29 رجب 1430 هـ


Comme nous le savons, l'Algérie a connu une période de terrorisme.

Des gens surnomment, à juste titre, ces effroyables années : la décennie noire.

Au cours de cette période tragique notre belle religion a malheureusement été instrumentalisée.

C'est ainsi que des hommes de la pire espèce, massacraient, égorgeaient et violaient au nom de la religion.

Nombreux sont les Algériens des régions du centre de l'Algérie qui ont été touchés directement ou indirectement par ce drame inhumain.

Certains avancent le chiffre de 150 000 victimes !

Quoi qu'il en soit, nous sollicitons Allāh le Très-Haut de faire miséricorde aux innocents et d'assister les familles ainsi que les orphelins.

Quant aux organisateurs de cette tragédie qu'ils soient à l'intérieur ou à l'extérieur de l'Algérie, Allāh le Très-Haut est leur Juge suprême.

La roue tourne... ce qui fut dissimulé et étouffé en ce bas-monde deviendra clair dans l'Au-delà.

Depuis la présidence du gouverneur algérien Abdelaziz Bouteflika (qu'Allāh le préserve, le fortifie et améliore davantage sa situation) la sécurité et la stabilité sont de retour même si, épisodiquement, des attentats sont perpétrés contre des civils, des militaires ou des édifices étatiques.

Concernant ceux qui ont pris le chemin du maquis, ils sont de trois sortes et c'est ce qui apparaît (Allāh est le plus Savant) :

 

- ceux qui sont morts au maquis suite à des affrontements avec l'armée algérienne


- ceux qui ont déposés les armes suite à la loi sur la concorde civile promulguée par le gouverneur algérien et quoi qu'en disent les ignorants, cette loi fut bénéfique pour l'Algérie et ses habitants


- ceux qui continuent à « lutter » vainement contre les Algériens gouverneurs et gouvernés malgré l'étau qui ne cesse de se resserrer autour d'eux

 

Parmi cette dernière catégorie, nous avons ceux qui ont décidés de poursuivre la « lutte » à n'importe quel prix et ceux qui pensent tout stopper après qu'ils aient pris conscience de l'illégalité de leur engagement suite aux multiples appels lancés par les Autorités et les gens de science. 

Nous espérons qu'Allāh le Très-Haut les guide car la porte du repentir reste encore ouverte jusqu'au levé du soleil de son couchant.

 

divider (2)

Le conseil que nous vous proposons n'est pas le premier de ce genre mais il est récent (daté du 05/04/1430 H. /1/4/2009) et l'auteur est l'érudit, le muḥaddith, le chaykh ʿAbd Al-Muḥsin Al-Badr (qu'Allāh le préserve) à ceux [qui continuent] de porter les armes dans les montagnes de l'Algérie (la troisième catégorie).

 

Le conseil transcrit en arabe d'après la lettre originale

 

إلى حاملي السلاح في جبال الجزائر

كتب المقال عبد المحسن البدر  

بسم الله الرحمن الرحيم 

من عبد المحسن بن حمد العباد البدر إلى الإخوة حاملي السلاح في جبال الجزائر أصلح الله حالهم ووفقهم لما فيه سعادة الدنيا والآخرة

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

وبعد، فهذه رسالة نصح من أخ يحب الخير لكم ولبلادكم وللمسلمين في كل مكان، أسأل الله عزّ وجل أن يفتح عليكم ويوفقكم للأخذ بنصح الناصحين الذين يريدون الخير لكم ولبلادكم

فأقول : إنّ من الخير لكل مسلم ومن حسن حظه أن يكون من مفاتيح الخير ومغاليق الشر، وأن لا يحصل منه أي إضرار بغيره يحاسب عليه في الدار الآخرة، وقد قال صلى الله عليه وسلم في الحديث الصحيح : « المسلم من سلم المسلمون من لسانه ويده»، وبيّن عليه الصلاة والسلام حرمة نفوس المسلمين وأعراضهم وأموالهم فشبّهها بحرمة البلد الحرام والشهر الحرام واليوم الحرام، وذلك يقتضي أنّ كل عاقل ناصح لنفسه يحرص على السلامة من الوقوع في هذه المحرمات

والمأمول من كل فرد من أفرادكم الانتهاء مما أنتم فيه وإلقاء السلاح وانضمامكم إلى إخوانكم في المدن والقرى تصلون معهم في المساجد وتتبادلون المودة والاحترام، لاسيما ودولتكم منحت العفو لكل من يؤوب إلى الصواب

وأسأل الله لي ولكم وللمسلمين جميعا التوفيق لما تُحمد عاقبته في الدنيا والآخرة

والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته

المدينة في 5/4/1430 هـ                         باذل النصح لكم : عبد المحسن بن حمد العباد البدر.


Au nom d'Allāh le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

De ʿAbd Al-Muḥsin bn Ḥamad Al-ʿAbbād Al-Badr aux frères qui [continuent] de porter les armes dans les montagnes de l'Algérie : qu'Allāh réforme leur situation et leur accorde le succès dans ce qui assure le bonheur de la vie et de l'Au-delà.

As-salāmu ʿalaykum wa raḥmatu-llāhi wa barakātuh.

Et puis, ceci est une lettre [avec un] conseil de la part d'un frère qui aime le bien pour vous, votre pays et pour les musulmans en tous lieux. 

Je sollicite Allāh, à Lui la Puissance et la Gloire, qu'Il ouvre pour vous les portes du bien et qu'Il vous rend apte à la prise de conseils des conseillers (nāṣiḥīn) voulant, pour vous et votre pays, le bien (khayr).

Je dis :

Certainement, c'est un bien pour tout musulman et il a, [en cela], la chance (ḥaẓẓ) d'être parmi les solutions (litt. : clés) conduisant au bien et contrecarrant le mal (charr) ainsi que [le fait] qu'aucune nuisance (iḍrār) ne résulte de lui à cause d'autrui et dont il en serait tenu coupable dans la demeure de l'Au-delà.

Le Messager d'Allāh - Prière et Salut d'Allāh sur lui - a déjà dit dans le ḥadīth authentique :

« Le musulman est celui dont les autres musulmans ne craignent ni sa langue et ni sa main. »

[Le Messager d'Allāh] - Prière et Salut d'Allāh sur lui - a expliqué la sacralité (ḥurmah) des âmes (nufūs) des musulmans, de leur dignité (aʾrāḍ) et de leurs biens (amwāl).

Il a comparé [cette sacralité] avec celle du territoire sacré (la Mecque), du mois sacré, du jour sacré et cela exige que chaque [individu] raisonnable [et] conseillant sa personne, veille à ne pas tomber dans ces interdictions (muḥarramāt).

Ce qu'on espère pour chaque individu parmi vous c'est l'arrêt (intihā') de ce dans quoi vous vous êtes engagés, le rejet (ilqā') des armes, votre union (inḍimām) avec vos frères dans les villes et les villages ainsi que vous priiez en leur compagnie dans les mosquées et que vous échangiez avec eux, l'affection (mawaddah) et le respect (iḥtirām) surtout que votre pays a accordé pour tout individu [désirant] de revenir à la droiture (ṣawāb), la clémence (ʿafw).

Je sollicite Allāh pour moi et vous ainsi que pour l'ensemble des musulmans le succès dont on a tout lieu d'espérer une issue heureuse dans cette vie et dans l'Au-delà.

Wa-ssalāmu ʿalaykum wa raḥmatu-llāhi wa barakātuh.
Al-Madīnah (Médine), le 05/04/1430 de l'Hégire.
Celui qui a fait de son mieux pour vous prodiguez le conseil : ʿAbd Al-Muḥsin bn Ḥamad Al-ʿAbbād Al-Badr
Signature du Chaykh.

 

copié de mukhlisun.com

 

      Cheikh ‘Abdel Mouhsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Paroles des savants sur Falah ibn Nafi’ al Harbi, chef de « la nouvelle Haddadia »

Au nom d'Allah le Très Miséricordieux le Tout Miséricordieux, la louange est à Allah, le Seigneur des mondes, que Sa prière et Son salut soient sur notre prophète Mohammad. 

 
Chers frères, voici un résumé des propos de savants au sujet du chef de la nouvelle Haddadia (1) : Falah ibn Nafi' al Harbi. 

Avant tout, il faut savoir que beaucoup de répliques ont été écrites contre cette personne, et que par souci de simplicité et de brièveté je n'en ai choisi que quelques unes. Ainsi, pour plus de détails, je vous invite à consulter le site salafi « Sahab », ( site recommandé par cheikh Rabi', qu'Allah le préserve).

Ce site vous proposera un lien dans lequel vous trouverez beaucoup d'informations sur ce sujet. 

Je vous invite également à prendre garde à cet homme et à prévenir votre entourage de son mal, car comme vous allez le constater, si Allah le permet, c'est un individu très dangereux pour la communauté musulmane. 

J'ajoute qu'il est fort possible que vous trouviez des personnes qui défendent cet homme aveuglément et sans preuves. Ne vous préoccupez donc pas de ces gens et de ce qu'ils peuvent apporter comme ambiguïtés car les savants ont parlé et ont démontré les égarements de cet homme. 

 
Le résumé

-- Cheikh rabi' al madkhali, qu'Allah le préserve : 

-Cheikh Rabi' nous informe que Falah a nuit aux Gens de la Sounna beaucoup plus que ne l'a fait al Haddad (2) 

-Il a dénigré les Gens de la Sounna avec exagération plus que ne l'a fait al Haddad. 

-Il ajoute qu'il n'a jamais entendu Falah dénigrer Seyyid Qotb (3) et qu'il tient en faveur de ce dernier des propos que même les Qotbis (4) exagérateurs ne tiennent pas. 

-Il nous dit également que Adnan Arour, Abou al Hassan (5) et Falah exécutent des plans contre les Gens de la Sounna et qu'ensuite ils feintent d'être de leurs côtés. ( voir k7 audio des éditons « Majaliss al Houda », à Alger) 

Cheikh Ahmad ibn Yahya al Najmi, qu'Allah le préserve :

Il a été rapporté à cheikh al Najmi que Falah a dit les propos suivants : 

-Au sujet de cheikh ibn Baz, qu'Allah lui soit miséricordieux : « Personne n'a porté préjudice à la Voie Salafi comme lui ». 

-Au sujet de cheikh al Outhaimine, qu'Allah lui soit miséricordieux : « Il ne sait pas ce qui sort de sa tête » et « Il lui a été difficile d'accepter le hadith de l'Espionne. » 

-Au sujet de cheikh al Albani : « Il fait de la croyance de Ahl al Sounna wa al Jama'a la croyance des gens de l'innovation ». 

-Au sujet de cheikh al Albani, cheikh Rabi' et cheikh Ali Hassan : « Ils ont fait de toute la communauté des Mourjis (6) 

-Au sujet de cheikh Abdoulmohssin al Abbad, qu'Allah le préserve : « Il a fait de sa personne un âne sur lequel montent les sectaires » et « C'est un ignorant ». 

-Il qualifie Aîsha et Hafsa, qu'Allah les agrée, comme étant des personnes qui ont polémiqué et rusé. 

-Il utilise la règle de « La Juste Balance » ,al Moazanat, (7) au sujet de Seyyed Qotb et de son livre « Sous les Ombrages du Coran ». 

Cheikh al Najmi a dit après avoir entendu ces propos : « Je conseille de ne pas prendre la science de la personne dont vous m'avez cité les propos ».( voir k7 audio des éditons « Majaliss al Houda », à Alger). 

Cheikh al najmi a également dit à une autre occasion : 

« Falah a tenu des propos contre beaucoup de savants salafis, mais si je disais contre tous les savants salafis je ne m'éloignerais pas de la vérité, et tout cela est noté chez moi par le témoignage d'étudiants. » (voir « Sahab ») 

Cheikh Salah al Fawzan, qu'Allah le préserve : 

La question suivante a été posée à cheikh al Fawzan : « Une personne dit que cheikh Mouhamad ibn abdoulwahab, qu'Allah lui accorde sa miséricorde n'a rien fait dans le domaine de la prêche, et qu'en fait ce n'est qu'une autre personne qui s'en est occupé. Quel est donc le jugement porté sur cette parole et est-ce que son auteur fait partie des gens dont on peut prendre la science ? » 

Cheikh a répondu : « Cette personne nit les choses évidentes (...) cette personne est ou bien folle ou bien un ennemi qui nit par jalousie et pour égarer les gens (...) il ne faut pas prêter attention à ce sot(...) cet homme est ou bien un ignorant, et il n'est pas permis de prendre la science de lui, ou bien un égaré, et il n'est permis de prendre la science des égarés. (Voir le site « Sahab ») 

Cheikh Mouhamad ibn Abdoulwahab al Banna, qu'Allah le préserve : 

-« Falah n'est pas de ceux qui réussissent ». 

-« Il est déchu ». 

-« Il croit être parmi les meilleurs savants alors qu'il fait partie des plus ignorants des ignorants ». ( voir k7 des éditions « Majaliss al Houda », à Alger). 

Cheikh Mouhamad ibn Hadi al Madkhali, qu'Allah le préserve : 

-« Falah juge avec exagération les gens comme étant des innovateurs et des pervers ». 

-« Il qualifie d'innovateurs des salafis. Il a été conseillé à ce sujet, sa parole n'est donc pas acceptée ». ( voir k7 enregistrée chez Majaliss al Houda,à Alger). 

Traduction et résumé : Abou Youssouf Ayoub al Jazaîri
(1) Groupe égaré qui suit les traces de son prédécesseur, la première Haddadia.
(2) Mahmoud al Haddad : fondateur de la première Haddadia.(Voir l'article que cheikh Rabi' a écrit à ce sujet)
(3) Innovateur très dangereux de ce siècle.
(4) Les partisans de Seyyed Qotb.
(5) Ces deux personnes sont deux innovateurs très dangereux de ces dernières années.
(6) Secte musulmane égarée.
(7) Le principe de cette règle est le suivant : si une personne est critiquée, il est obligatoire de citer ses bons côtés, ses bonnes actions, sinon ce serait être injuste. Signalons que les savants ont réfuté cette règle inventée de toute pièce, parmi eux : cheikh Rabi', cheikh al Outhaimin, cheikh al Albani et d'autres encore.
 
copié de alislamo.com

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

 Cheikh Mohammad Ibn Abdel Wahabb Al Banna - الشيخ محمد بن عبدالوهاب البنا

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Le jugement de la prière dans une pièce qui contient des photos

Question :

 

Je prie dans une chambre qui contient des photos, comme la photo d'un de mes amis qui est accroché sur le mur, ou la photo d'un autre homme.
 
Et un des frères m'a dit: « ta prière est invalide à cause de ces photos présentes. »
 
Que dois-je faire pour ce qui est passé ?

Et quel est le jugement de ma prière ?

Qu'Allah vous bénisse !


Réponse :

La prière est valide.

 
Et celui qui dit qu'elle est invalide s'est trompé.
 
La prière est valide mais il est détestable de prier dans cette pièce s'il est possible [de prier] ailleurs.
 
Sinon, la prière est valide, car tu n'adores pas les photos, tu ne fais que prier Allah, alors ta prière est valide.
 
Et il n'est pas permis de coller des photos dans les pièces, ni de les coller ou les accrocher dans les bureaux.
 
Mais ce qui est obligatoire est de les enlever.

 

Il t'incombe de conseiller ton frère pour qu'il enlève ces photos accrochées des pièces et qu'il ne les laisse pas dans la maison, de par la parole du prophète (صلى الله عليه وسلم) : 


« Les anges ne rentrent pas dans une maison qui contient une image ou un chien. » (1)

Et sa parole (صلى الله عليه وسلم) à 'Alî -qu'Allah l'agrée:


« Ne laisse pas une image sans l'effacer ni une tombe surélevée sans la niveler ! » (2) 

Et lorsqu'il vit chez 'Âichah -qu'Allah l'agrée- un rideau contenant des images, il le déchira et se mit en colère (صلى الله عليه وسلم) et dit :

 

« Les auteurs de ces images seront chatiés le jour de la résurrection. On leur dira: Donnez vie à ce que vous avez créé! » (3) 

 

Donc tu conseilles ton frère qu'il enlève les images accrochées.

Quant à la prière, elle est valide, mais il est détestable de prier à l'endroit où il y a des photos sauf s'il y a nécessité.

S'il ne lui est pas possible [de prier] ailleurs, alors il n'y a pas de mal.
 
(1) NdT: Al Bukhârî et Muslim d'après Abû Talhah.
(2) Ndt: Muslim.
(3) Ndt: Al Bukhârî et Muslim.
 

يقول السائل: أصلي بغرفة بها صور، كصورة صديق لي معلقة على الحائط، أو صورة إنسان آخر، وقد قال لي بعض الإخوة: إن صلاتك باطلة بسبب استقبال هذه الصور. فماذا أفعل في المدة الماضية؟ وما حكم صلاتي بارك الله فيكم؟

الصلاة صحيحة، ومن قال: إن الصلاة باطلة، فقد غلط، فالصلاة صحيحة، ولكن يكره الصلاة في هذه الحجرة إذا تيسر غيرها، وإلا فالصلاة صحيحة؛ لأنك لا تعبد الصور، إنما صليت لله فصلاتك صحيحة

ولا يجوز لصق الصور في الحجر، ولا لصق الصور في المكاتب ولا تعليقها، بل الواجب إزالتها، فعليك أن تنصح أخاك أن يزيل هذه الصور المعلقة وألا يبقيها في البيت؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((لا تدخل الملائكة بيتاً فيه صورة ولا كلب))، ولقوله صلى الله عليه وسلم لعلي رضي الله عنه: ((لا تدع صورة إلا طمستها، ولا قبراً مشرفاً إلا سويته))، هكذا قال نبينا صلى الله عليه وسلم لعلي رضي الله عنه: ((لا تدع صورة إلا طمستها، ولا قبراً مشرفاً إلا سويته))

ولما رأى ستراً عند عائشة رضي الله عنها فيه تصاوير، هتكه وغضب عليه الصلاة والسلام، وقال: ((إن أصحاب هذه الصور يعذبون يوم القيامة، ويقال لهم: أحيوا ما خلقتم))، فأنت تنصح أخاك حتى يزيل الصور المعلقة، وأما الصلاة فصحيحة، ولكن يكره الصلاة في المحل الذي فيه تصاوير إلا عند الحاجة، أما إذا لم يتيسر غيره فلا بأس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
La façon de réprouver le mal avec le cœur

Question :
 

Comment réprouve-t-on le mal avec le coeur ?

Réponse :

 

Il s'agit de détester le mal et de ne pas s'asseoir avec ceux qui le pratiquent, car le fait de s'asseoir avec eux, sans réprobation, ressemble aux agissements des juifs (Banû Isrâîl), et c'est ce qui fut la cause de leur malédiction par Allah, lorsqu'Il dit, exalté soit-Il (traduction rapprochée) :

       

« Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient ! » (1)
 

(1) La Table Servie, v. 78-79.

 

Majmû' Fatâwâ wa Maqâlât Mutanawwi'a, vol.5, pages 74 et 75.
copié de fatawaislam.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
Où est Allah ?
Allah Le Très Haut dit (traduction approchée) :

"Le Tout Miséricordieux s'est élevé « Istawa » sur le Trône" S20 V5
 
Il dit aussi (Traduction approchée) : 

"..Puis Il s'est élevé  « Istawa » sur le trône.." S7 V54   
 
On le trouve a six endroits dans le Coran, qui sont :  
 
-Sourate « al A'raf » verset 54
-Sourate « Younous » verset 3
-Sourate « Le tonnerre » verset 2
-Sourate « Le discernement » verset 59
-Sourate « La prosternation » verset 4
-Sourate « Le fer » verset 4        
 
Et Le Très Haut dit : 
 
(traduction approchée) : "Et Il est le dominateur suprême sur Ses serviteurs" S6V61  
 
Et Le Très haut dit : 
 
(traduction approchée) :  "Ils craignent leur seigneur, au-dessus d'eux et font ce qui leur est commandé" S16 V50  
 
Et Le très Haut dit:
 
(traduction approchée) : "..Vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action.." S35 V10  
 
D'après abou Houreira (Qu'Allah l'agrée), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit (traduction approchée) : 
 
« Allah a écrit dans un livre avant de créer la création : « Ma miséricorde a devancé Ma colère ». Et c'est écrit auprès de Lui au-dessus du trône ».
(Al Boukhari 4/83)
 
al Qaul al moufid fi adilat at-tawhid - Mouhammad ibn Abdel-Wahab ibn Ali al yamany (Qu'Allah le préserve)
Le 19 Rabi 1 1420, Abou'Abde-R-Rahman al Firansy
copié de avertissement.over-blog.net
 
Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
La multiplication des associations islamiques

Question :

 
Quel est le devoir des savants musulmans face à la multiplication des associations et des groupes islamiques dans beaucoup de pays musulmans et autres, ainsi que face à leur division qui va même jusqu'à l'accusation d'égarement ?

Ne pensez-vous pas qu'il serait utile d'intervenir dans ce problème en montrant la voie qu'il faut suivre par crainte d'aggravation de ces problèmes et leurs conséquences sur les musulmans ?
 
Réponse : 
 
Notre Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, nous a montré un seul chemin que tous les musulmans ont pour obligation de suivre.
Cette voie est le droit chemin d'Allah et de Sa religion parfaite.
 
Allah l'Exalté dit (traduction rapprochée) :
            

« Et voilà mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. Voilà ce qu'Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété. » (1)
 

D'autre part, Allah a interdit à la communauté de Muhammad de se diviser et d'avoir des avis divergents, car cela représente une des causes principales de la faiblesse des musulmans et de la domination de leurs ennemis, comme le dit Allah, qu'Il soit élevé (traduction rapprochée) :

 

« Et cramponnez-vous tous ensemble au Habl (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés » (2) ;
 

Il dit aussi (traduction rapprochée) : 

 

« Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : 'Etablissez la religion ; et n'en faites pas un sujet de divisions. Ce à quoi tu appelles les associateurs leur paraît énorme. » (3) 
 

Ceci est un appel d'Allah à l'unité des cœurs et des décisions.

Si les associations se multiplient dans chaque pays musulman, et si leurs rapports sont basés sur le bien et l'entraide dans la piété, sans division de ses membres, cela est une bénédiction de la part d'Allah, et ne pourra que faire du bien et être une bénédiction pour la communauté musulmane entière.

Par contre, si chaque association accuse les autres d'égarement et critique leurs actions, les préjudices et les conséquences seront dramatiques.

Il est du devoir des savants musulmans de clarifier la vérité ainsi que d'avoir des discussions avec chaque groupe ou chaque association, afin de les convaincre et les conseiller de suivre le chemin qu'Allah a tracé pour nous et que le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a appelé à suivre.

Ceux qui malgré cela s'entêtent et veulent rester comme ils sont par intérêt personnel, ou pour des raisons que seul Allah connaît, doivent être dénoncés par ceux qui connaissent la réalité de ces mouvements.

Les gens doivent aussi être mis en garde contre ces groupes.

De cette manière, les gens éviteront leur chemin et n'entreront pas avec eux dans leur groupe, car ils risquent de les égarer du droit chemin qu'Allah nous a ordonné de suivre dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

« Et voilà mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. Voilà ce qu'il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété. » (4)
 

Nul doute que la multiplication des sectes et des groupes dans la société islamique est un objectif poursuivi d'un coté par Satan, et d'un autre coté, par les ennemis de l'islam, car l'unité des musulmans et la prise de conscience du danger qui les guette et qui a pour cible leur dogme, les rend actifs dans la lutte contre ces ennemis.

Ainsi, ils travailleront tous la main dans la main pour le bien-être des musulmans et pour repousser le danger qui guette leur religion, leur pays et leurs frères.

Ce n'est pas du tout ce qu'apprécient les ennemis de l'islam parmi les être humains et parmi les Jinns, et pour cette raison, ces derniers cherchent toujours à diviser les musulmans et à semer les graines de la discorde.

On implore Allah qu'il regroupe les musulmans autour de la vérité et qu'il ôte de leur société la discorde et l'égarement. Il est le Seul Capable de cela.

(1) Les Bestiaux, v. 153.
(2) La Famille d'Imrân, v. 103.
(3) La Consultation, v. 13.
(4) Les Bestiaux, v. 153.
 
Recueil de Fatwas et d'Articles Divers, vol. 5, pages 202 à 204.
copié de fatawaislam.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة