compteur de visite

Catégories

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 22:26
Qu’est-ce qui est préférable ?
Question :
 
Qu'est ce qui est préférable : S'occuper exclusivement de l'appel à l'Islâm ou se livrer à la recherche du savoir ?
 
Réponse :
 
La recherche du savoir est meilleure et préférable.

L'étudiant peut se livrer à l'appel à l'Islâm tout en poursuivant ses études.

Mais il ne peut appeler à Allâh alors qu'il est dépourvu de connaissances.
 
À ce propos, Allâh - Ta'âla - dit :
 
قُلۡ هَـٰذِهِۦ سَبِيلِىٓ أَدۡعُوٓاْ إِلَى ٱللَّهِ‌ۚ عَلَىٰ بَصِيرَةٍ أَنَا۟ وَمَنِ ٱتَّبَعَنِى‌ۖ
 
(traduction rapproché)
 
«Dis : Voici ma voie, j'appelle les gens à [la religion] d'Allâh, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente.» [Coran, 12/108]
 
Comment pourrait-on appeler à Allâh sans connaissances ?

Personne n'a jamais pratiqué cet appel sans connaissances.

Celui qui le ferait ne jouirait pas de l'assistance divine. 
 
كتاب العلم question 43
 Publié par manhajulhaqq.com

 

 

٤٣ - سئل فضيلة الشيخ : أيهما أفضل: التفرغ للدعوة إلى الله عز وجل أم التفرغ لطلب العلم؟

فأجاب قائلا : طلب العلم أفضل وأولى، وبإمكان طالب العلم أن يدعو وهو يطلب العلم، ولا يمكن أن يقوم بالدعوة إلى الله وهو على غير علم، قال الله تعالى

قُلۡ هَـٰذِهِۦ سَبِيلِىٓ أَدۡعُوٓاْ إِلَى ٱللَّهِ‌ۚ عَلَىٰ بَصِيرَةٍ  - يوسف: الآية ١٠٨

فكيف يكون هناك دعوة بلا علم؟

ولا أحد دعا بدون علم أبدا، ومن يدعو بدون علم لا يوفق

 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 20:23
La lumière du prophète صلى الله عليه وسلم

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) possède une lumière qui consiste dans le message et la direction grâce à laquelle Allâh a guidé la conscience de Ses serviteurs qu'Il a voulu guider. 

 
Et il n'y a point de doute que la lumière du message et de la direction provient d'Allâh.
 
Allâh - Ta'âla - dit à ce propos (traduction rapprochée) :
 
« Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit [le Qor'ân] provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit » [Coran, 42/52]
 

Cette lumière n'est pas acquise auprès du « sceau des saints » comme le prétende certains athées.

Quant au corps du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) il est constitué de sang, de chair et d'os.

 

Et il a été créé grâce à un père et une mère, et il n'avait pas été créé en dehors de ce cadre.
 
Quant à ce qui est rapporté, à savoir que la lumière du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) fut la première chose créée par Allâh et qu'Allâh a extrait une poigné de lumière de Son propre visage et que c'est à partir de cette poigné qu'il a créé Muhammad (sallallahu 'alayhi wa sallam) et que quand Allâh a regardé la poigné, il en a jailli des étincelles et que de chaque étincelle Allâh a créé un prophète...ainsi que l'idée selon laquelle tous les humains sont créés à partir de la lumière du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), toutes ces affirmations ne sont pas du tout rapportées de façon sûre [sahîh] du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam).
 
Ceci montre donc que ces croyances sont erronées. 


Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-'Ilmiyyah wal-Iftâ, 1/310

copié de manhajulhaqq.com

 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 20:12
Une femme refuse de vivre avec sa belle-famille

Question : 

 

Un jeune homme âgé de vingt-trois ans est marié avec sa cousine germaine (fille de son oncle paternel) selon les prescriptions d'Allah et de Son Prophète, prière et salut d'Allah sur lui.

Depuis son mariage, il y a environ quatre mois, il habitait avec sa femme au domicile de son père.

Il raconte qu'un jour, il y a eu un malentendu entre sa femme et sa famille.

Sa femme est alors partie chez ses parents, et a demandé par la suite à son mari de louer un appartement modeste pour eux deux, afin de s'éloigner des problèmes, ou bien d'habiter chez ses parents à elle.

Elle a en outre demandé de ne jamais rompre les liens avec ses parents et de demander régulièrement de leurs nouvelles.

Il a accepté ce projet et en a informé sa famille.  

Mais ils ont refusé et ont insisté pour qu'il revienne habiter chez eux.

Est-ce qu'il commet un péché si jamais il désobéit à sa famille et qu'il habite avec sa femme dans un appartement, dans la maison de son père à elle ?


Réponse : 

Ce genre de litige entre la famille du mari et leur belle-fille est très fréquent.

Dans ce cas, l'homme doit faire son possible pour réconcilier sa femme avec sa famille.

Il doit faire des reproches à celui qui a été injuste et qui a agressé l'autre en premier, d'une manière douce, afin de parvenir à l'accord et à l'entente, qui ne peuvent apporter que du bien.

S'il n'y arrive pas, alors il n'y a pas de mal à ce qu'il habite seul dans un appartement.

Cette solution peut même être la meilleure et la plus bénéfique pour l'ensemble de la famille, pour que disparaisse des cœurs tout ressentiment éprouvé par les uns contre les autres.

Dans ce cas, il faut que le mari reste en contact permanent avec sa famille et ne rompt jamais les liens avec eux.

Il est préférable que la maison qu'il habite avec sa femme soit proche de celle de sa famille, afin qu'il lui soit plus facile de leur rendre visite.

S'il arrive à remplir ses devoirs envers sa famille et envers sa femme, tout en habitant seul avec elle dans une maison indépendante, et que sa famille n'y voit pas d'inconvénient, alors c'est encore mieux. 


Nûr calâ ad-Darb (Lumières sur la voie), pages 50 et 51. 
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Famille - أهل
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 14:26
L’épilation est-elle permise ?

Hôte :

 
Nous débutons notre réunion Shaikh Abdul-Aziz, en revenant à la lettre de la sœur (dont les initiales sont) Alif Mim ou Umm Ahmad de Makkah Al-Mukarama.
 
Nous avons présenté une partie des questions de notre sœur à notre dernière réunion et nous voudrions y revenir dans cette réunion pour qu'elle puisse poser cette question :
 
Certains s'opposent à l'épilation des poils présents sur les tibias et les mains (ou les bras).
 
Et si cela est fait pour le mari, le jugement est-il toujours le même ?
 
As-Shaykh Ibn Baz : 
 
La louange est à Allah et que les prières de paix et bénédictions d'Allah soient sur le messager, sa famille, ses compagnons et ceux qui suivent sa guidée.
 
  • Je ne vois pas de mal dans l'épilation des poils des tibias ou des mains, parce que cela fait partie  des questions sur lesquelles il y a un silence (de Shari'a). 
 
Et en effet il est parvenu dans le hadith du prophète (salallahu 'alayhi wa salam) qu'il a dit : 
 
« Tout ce sur quoi Allah est resté silencieux est pardonné, acceptez d'Allah Son pardon. »
 
  • En ce qui concerne l'épilation des sourcils et des poils du visage, cela a été interdit dans les ahadith qui maudissent la Namisa et la Mutanammisa
 
Les imams de la langue (arabe) ont dit : « An-Nams signifie enlever les poils des sourcils et du visage. » 
 
Donc voilà ce qui a été interdit, à moins que n'apparaisse sur le visage ce qui cause une défiguration et une laideur, comme la femme ayant une moustache ou la femme ayant une barbe.
 
Dans ce cas il n'y a aucun mal à enlever cela (les poils).
 
Cependant, en ce qui concerne les poils du visage normaux, ils ne doivent pas être enlevé parce que le messager (Prières et bénédiction d'Allah sur lui) a maudit la Namisa (la femme qui épile les poils du visage d'autres femmes) et la Mutanammisa (la femme qui épile ses propres poils du visage) et ce type d'épilation fait partie de An-Nams. Oui.
 
Hôte :
 
Qu'Allah vous bénisse.
 
Article tiré du site assalafi.com
Traduit par Aqil Walker - Masjid As-Salaf-Salih
copié de salafs.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 11:53
La masturbation en islam

Question :

Qu'en est-il de la masturbation ?

 
Réponse :
 
Pour ce qui est de la masturbation, la base sur la question est l'interdiction selon l'avis majoritaire des savants.

Et celui qui l'applique est blâmé.
 
Mais ce n'est pas à l'exemple de la fornication.
 
Wa Allahu A'Lâm. 
 
Madjmu' al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/145
 
VFVDFQ
Question :
 
Est-ce que la masturbation est interdite ou pas ?
 
Réponse :
 
La masturbation faite avec la main est interdite selon l'avis majoritaire des savants.

Et cela est le dire le plus authentique des deux paroles dans le dogme de Ahmad.

De la même sorte, celui qui s'adonne à cette pratique sera blâmé.

Et selon un autre dire, [la masturbation] est blâmable, mais pas interdite.

Mais beaucoup parmi eux [les savants] ne la tolèrent pas de crainte de la dépendance et de rien d'autre.

Un groupe des anciens et de ceux qui les ont suivis le permettent en cas de nécessité.

A l'exemple de celui qui craint de tomber dans la fornication et qui n'a pas d'autre moyen que de s'adonner à la masturbation.

Ou encore à l'exemple de celui qui s'il ne s'y donne pas craint de tomber malade.

Et cela est le dire de Ahmad et d'autres que lui.
 
Et sans la présence d'une nécessité, je ne connais pas un avis qui permette de s'y adonner. Wa Allahu A'Lâm.
 
Madjmu' al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/145-146
 
VFVDFQ
Question :
 
Voici le cas d'un homme que son corps excite.

Il se masturbe alors avec sa main, et à certains moments, colle ses cuisses contre son sexe.

Il sait que le moyen d'interrompre ceci [cette envie], est le fait de jeûner, mais cela lui est trop difficile.
 
Réponse :
 
Pour ce qui descend involontairement comme liquide, il n'a pas de péché pour cela.

Mais il lui incombe tout de même de faire ses grandes ablutions à cause de l'éjaculation.

Quant au faite d'éjaculer volontairement en se masturbant, cela est interdit selon l'avis majoritaire des savants, et c'est un des deux avis rapportés de Ahmad, bien plus, le plus évident des deux.

Et dans un autre avis rapporté de lui, ceci est blâmable.

Mais s'il se trouve dans la nécessité de le faire, comme par exemple le fait qu'il craigne de tomber dans la fornication s'il ne se masturbe pas ou de tomber malade, il y a sur cela deux dires bien connus de la part des savants.

Un groupe parmi les anciens et contemporains l'ont permis dans cette situation, et d'autres l'ont interdit.

Wa Allâhu A'Lam. 
 
Madjmu' al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/146
 
copié de manhajulhaqq.com

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 10:38
L'importance du mariage et ses principes (vidéo)

 
Cheikh Saalih Ibn Mohamed Ali Taalib - الشيخ صالح بن محمد آل طالب
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 10:34
Peut-on donner un nom à un animal ?
" Mu'adh rapporte :

 

J'étais assis derrière le messager d'Allah sur un âne appelé 'Oufayr " 

 

Hadith numero 2559 de Sunane Abi Dawud Chap 53 "Chapitre de l'homme donnant un nom à son animal"
Le hadith est authentifié par Sheikh Al Albani

 

Sheikh Al Abbad dans son commentaire mentionne que ce hadith constitue une preuve permettant d'affirmer qu'il n y a pas de mal à donner un nom à un animal.

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 22:00
Le maquillage en poudre

Question :


Quel est le jugement concernant le maquillage en poudre qu'utilisent les femmes pour s'embellir ?

Réponse :

On doit détailler cette question :

 

-Si c'est pour la beauté et que cela ne va pas nuire au visage, et que cela ne va rien lui causer, il n'y a pas de problème.

 

- Mais si cela lui cause un problèmes comme des plaques noires ou d'autres choses, ça devient interdit pour ces raisons. 

 

Wa Allah Al Mousta'an.

 

copié de assounnah.com

 

ما حكم المساحيق التي يضعها النساء على وجوههن للزينة ؟

المساحيق فيها تفصيل : إن كان يحصل بها الجمال وهي لا تضر الوجه ، ولا تسبب فيه شيئا فلا بأس بها ولا حرج ، أما إن كانت تسبب فيه شيئا كبقع سوداء أو تحدث فيه أضرارا أخرى فإنها تمنع من أجل الضرر

والله المستعان

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 21:30
Répondre à la réprimande par : « Tu es un curieux »

Question : 

 
Lorsqu'un musulman réprimande un autre sur une mauvaise action, il arrive qu'il lui réponde en disant : « Tu es un curieux » ou « Ne te mêle pas de ce qu'il ne te concerne pas. »
 
Est-ce que cette réponse est correcte ?

Que doit-on répondre à cette personne ?
 
Réponse : 
 
Cette réponse n'est pas correcte, c'est-à-dire que le fait de répondre à celui qui le réprimande en disant : « Tu es un curieux » ou « Ce ne sont pas tes affaires » n'est pas correct, parce qu'Allah nous a ordonné de réprouver le blâmable et d'ordonner le convenable, selon nos possibilités, que cela plaise à celui que l'on conseille ou celui que l'on réprimande ou non.

La réponse à donner à cette personne est de dire :
 
« Cela me concerne car Allah m'a ordonné que je t'interdise de commettre de mauvaises actions, car le croyant est pour le croyant comme une bâtisse dans laquelle chaque partie supporte l'autre.
 
Donc, ce qui concerne le croyant concerne aussi son frère. »

Expressions et compréhensions dans la balance de la Sharî'a, page 31
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Expression - التعبير
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 13:37
La différence entre la conjuration interdite et la licite
Question :
 
Selon 'Abd Allah ibn Mess'oud, le Messager d'Allah a dit :
 
« La conjuration, les talisman et les enchantements sont de l'Association. » 
 
Jaber raconte : j'avais un oncle qui conjurait contre les piqûres de scorpion, et savait pertinemment que le Prophète interdisait toute conjuration. 
 
Il alla donc à sa rencontre pour lui confier « Cher Messager d'Allah ! Toi, tu interdis toute forme de conjuration, alors que moi, je conjure contre les piqûres de scorpions ! » Le prophète lui répondit (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « Quiconque parmi vous peut aider son frère en quoi que ce soit, doit le faire. »
 
Comment accorder entre ses deux Propos Prophétiques où l'un interdit formellement le recourt à toute exorcisme, et où l'autre autorise tout bonnement certaines formes d'incantations ? 
Est-il autorisé aussi de suspendre au cou de la personne atteinte par un mal des versets du Coran ? 
 
Réponse : 
 
-La conjuration interdite est celle où se figurent des formules d'Association et de sollicitation illicite concédée aux créatures en dehors d'Allah, ou encore certaines formules incompréhensibles, celles dont on ne peut déchiffrer le sens. 
 
-Toutefois, si la conjuration est épargnée de ce genre d'incantations, elle devient tout à fait légitime, elle s'avère même l'un des moyens les plus efficaces pour parer à la maladie, et en venir à bout.
 
À ce effet, le Prophète (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :
 
« Il n'y a aucun mal à avoir recourt à la conjuration (Roqia), si celle-ci est démunie d'association. » 
Rapporté par Mouslim. 
 
Il nous apprend également (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : 
 
« Nul conjuration si ce n'est pour le mauvais oeil et la fièvre. » 
 
Autrement dit, il n'y a aucune conjuration meilleure et plus efficace que ces deux-ci, en sachant que le Prophète lui-même (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a eu recourt à la Roqia pour soigner les autres et se faire soigner lui-même. 
 
-Concernant le fait d'accrocher des pendentifs à des malades ou à des enfants cela est formellement interdit. 
 
Plus connu sous le nom de talismans, d'amulette ou de porte-bonheur, la bonne opinion consiste à dire que ces pratiques sont illicites. 
 
Elles constituent en effet une forme d'association, comme le Prophète (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) nous l'enseigne : 
 
« Que le porte-bonheur ne porte pas bonheur à celui qui se l'accroche, et qu'Allah ne protège pas celui qui porte un coquillage pour se protéger. » ou encore : « Quiconque porte un talisman, aura fait de l'Association. » 
 
Certes, les savants ont divergés sur la question de savoir s'il est autorisé de porter des talismans où sont inscrits des versets du Coran, et des formules d'invocation licites. 
 
En réalité, cela est interdit pour deux raisons :
 
Premièrement : en raison des Propos Prophétiques cités ci-dessus, ils englobent toutes formes de talismans qu'ils soient fait à partir de Coran ou non. 
 
Deuxièmement : il faut veiller à parer à tout moyen faisant parvenir à l'Association. 
 
Si on laisse porter des talismans où sont inscrits des Versets du Coran, il sera très facile de les confondre avec d'autres ; ils risquent ainsi de semer la confusion dans l'esprit des gens, et d'ouvrir la porte aux autres formes de talismans qui pourront ainsi facilement s'incruster dans les moeurs. 
 
Il est notoire que couper court à tout moyen faisant aboutir à l'Association ou aux péchés en général, est une règle fondamentale dans notre noble Législation.
Certes Allah Seul est garant de la réussite !

Le recueil des fatwas du cheikh Abdel Aziz Ben Baz
Tome 6 page 408  
copié de roquia-sunna.phpbb3gratuit.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي