Poème sur le Ramadân (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Poème sur le Ramadân (audio)

 

‎يا ذا الذي ما كفاه الذنب في رجب * حتى عصى ربه في شهر شعبان

 

Ô celui à qui il n'a pas suffit de pécher durant Rajab

Au point de désobéir à Son Seigneur pendant Cha'bân ! ‎

 

لقد أظلك شهر الصوم بعدهما * فلا تصيره أيضاً شهر عصيان

 

Voilà qu’arrive après ces deux-ci le mois du jeûne

N'en fais pas également un mois de désobéissance ‎

 

ورتل القرآن، سبح فيه مجتهداً * فإنه شهر تسبيح وقرآن

 

Récite le Corân et fais le tasbîh avec ardeur

C'est en effet un mois de tasbîh et de Corân

 

‎كم كنت تعرف ممن صام في سلف * من بين أهل وجيران وإخوان

 

Nombreux sont ceux que tu connaissais jadis parmi les jeûneurs

Parmi eux, de la famille, des voisins et des frères ! ‎

 

أفناهم الموت واستبقاك بعدهم * حيا فما أقرب القاصي من الداني

 

La mort les a emportés mais toi es toujours là après eux

Comme sont étonnamment proches la proximité et l'éloignement
 

Rapporté par Ibn Rajab dans al-lataaif wa al-ma'aarif et cité par cheikh Ibn 'Uthaymin dans majaalis chahri Ramadân

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

 

Partager cet article

La première dizaine du mois de Ramadân s'est achevée...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La première dizaine du mois de Ramadân s'est achevée...

La première dizaine du mois de Ramadhân s'est certes achevée, et elle constitue son tiers.

 

Nous sommes entrés dans la deuxième dizaine qui est le milieu de ce mois.

 

Que nous fassions donc le bilan de nos propres personnes concernant cette dizaine qui a pris fin.

 

Comment l'avons-nous passée ?

 

L'avons-nous préservée par l'obéissance à Allâh عز وجل ?

 

En avons-nous tiré profit ?

 

Ainsi, quiconque a bien agi durant celle-ci, et l'aura préservée, il lui incombe d'augmenter et de compléter pour le reste du mois.

 

Et quiconque a été négligent et paresseux dans la dizaine passée, doit se repentir et se rattraper pour ce qu'il reste de ce mois avant qu'il ne s'écoule entièrement et qu'il n'en obtienne rien.

 

Et celui qui persiste sur les péchés sans s'être repenti au moment de l'entrée de ce mois et lors de l'écoulement de cette dizaine, alors il lui incombe de se repentir, de regretter et de rectifier les œuvres.

 

Madjâliss shahr Ramadhân al-moubârak, p.46

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 قد انتهى العشر الأول من شهر رمضان هي ثلثه ودخلنا في العشر الثاني وهي الأوسط من هذا الشهر، فلنحاسب ﺃﻧﻔﺴﻨﺎ ﻓﻲ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻌـﺸﺮِ ﺍﻟﺘﻲ ﻣـﻀﺖ ﻛﻴﻒ ﻗﻀﻴﻨﺎﻫﺎ ، وﻫﻞ ﺣﻔﻈﻨﺎﻫﺎ ﺑﻄﺎﻋﺔِ اللّٰه ﻋﺰ ﻭﺟﻞ ﻭﺍﺳﺘﻔﺪﻧﺎ ﻣﻨﻬﺎ ، ﻓﻤﻦ ﻛﺎﻥ ﻗﺪ ﺃﺣﺴﻦَ ﻓﻴﻬﺎ ﻭﺣﻔِﻈَﻬَﺎ ﻓﻌﻠﻴﻪ ﺑﺎﻟﺘﺰﻭﺩِ ﻭﺍﻹﻛﻤﺎﻝِ ﻟﺒﻘﻴﺔ ﺍﻟﺸـﻬﺮِ ، ﻭﻣﻦ ﻛﺎﻥ ﻣﻔﺮﻃًﺎ ﻓﻲ ﺍﻟﻌـﺸﺮِ ﺍﻟﻤﺎﺿﻴﺔ ﻭﻣﺘﻜﺎﺳﻼً ﻓـﻌﻠﻴﻪ ﺑﺎﻟﺘـﻮﺑﺔ ﻭﺍﻻﺳﺘﺪﺭﺍﻙِ ﻟﻤﺎ ﺑﻘﻲَ ﻣﻦ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺸﻬﺮِ ﻗﺒﻞ ﺃﻥ ﻳﻔﻮﺕَ ﻛﻠُّﻪ ﻭﻟﻢ ﻳﺤﺼﻞ ﻋﻠﻰ ﺷﻲﺀ، ومن كان مصرا على الذنوب ولم يتب إلى اللّٰه عند ذخول هذا الشهر وعند مضي هذه العشر فعليه بالتوبة والندم وإصلاح العمل

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

La mauvaise haleine du jeûneur est plus parfumée chez Allah que l'odeur du musc

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La mauvaise haleine du jeûneur est plus parfumée chez Allah que l'odeur du musc

La mauvaise haleine (khaloûf ou khouloûf)* du jeûneur est plus parfumée chez Allah que l'odeur du musc.

 

Al-khalouf ou al-khoulouf est l’altération de l'haleine du jeûneur lorsque l'estomac est vide de nourriture et c'est une odeur nauséabonde pour les gens.

 

Tandis que chez Allah elle est plus parfumée que l'odeur du musc en raison du fait qu'elle soit due à l'accomplissement d'une adoration et obéissance.

 

Et tout ce qui est dû à l'accomplissement d'une adoration et obéissance est aimé chez Lui - Subhaanah - ll donne en échange de cela à son auteur ce qui est mieux, préférable et meilleur.

 

N'avez-vous pas vu que le tué dans le sentier d'Allah qui a pour intention que la parole d'Allah soit la plus haute viendra le Jour du Jugement avec des blessures dont le sang qui en jaillit à la couleur du sang mais l'odeur du musc ?

 

Et dans le pèlerinage, Allah vante les mérites, auprès des Anges, des pèlerins rassemblés à ‘Arafat, et leur dit :

 

"Regardez Mes serviteurs, ils sont venus vers Moi ébouriffés et couverts de poussière"

(Rapporté par Ahmad et Ibn Hibbân dans son authentique)

 

Le fait d'être ébouriffé n'est aimé d'Allah à ce moment que parce qu’il est le fruit de l'obéissance à Allah dans l'écartement des proscriptions propres à l'état de sacralisation et au délaissement du confort.

 

* Les deux prononciations sont correctes

 

Majâlis chahri Ramadân page 9

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Que le sommeil ne domine pas ton temps durant Ramadân !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Que le sommeil ne domine pas ton temps durant Ramadân !

Il incombe de se méfier de l'insouciance et de la paresse.

 

Prends ta part de repos dans le sommeil, il n'y a pas de mal tant que tu ne négliges pas la prière.

 

Mais que le sommeil ne soit pas dominant sur ton précieux temps, et le noble moment de Ramadân qu'il est possible que tu n'atteignes pas en dehors de cette année-là, tu seras alors privé des bénédictions et des bonnes œuvres.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

✅ Publié par 3ilmchar3i.net

‏معالي الشيخ د. صالح الفوزان

يجب الحذرمن الغفلة والحذرمن الكسل
خذ راحتك من النوم لا بأس ما لم تفرط في الصلاة
ولكن لا يكون النوم مسيطرا على وقتك الثمين، ووقت رمضان الشريف، الذي يمكن أن لا تدركه غير هذا العام وتحرم من البركات والخيرات

كلمات رمضانية 01 رمضان-1439 هـ

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le siwâk alors que l’haleine du jeûneur est plus parfumée auprès d’Allâh que l’odeur du musc ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le siwâk alors que l’haleine du jeûneur est plus parfumée auprès d’Allâh que l’odeur du musc ? (audio-vidéo)

Il existe ici, sur ce sujet, une question jurisprudentielle, qui est de savoir si une personne peut faire usage du siwâk alors qu’elle est en état de jeûne ?

 

Il existe deux paroles des savants quant à l’usage du siwâk en fin de journée :

 

Ceux qui disent qu’il ne doit pas l’utiliser car le siwâk fait disparaître l’haleine du jeûneur, celle exhalée de la gorge, et qu’il ne doit donc pas faire usage du siwâk.

 

Le second avis est qu’il peut en faire usage, et c’est l’avis correct car le Prophète ‎صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais imposé le siwâk à chaque prière».

 

Et on sait que la prière du ‘asr se trouve en fin de journée et il est légiféré à l’Homme d’utiliser le siwâk lors de chaque prière, qu’il soit en état de jeûne ou non.

 

Ce hadîth prouve donc que la personne, qu’elle soit en état de jeûne ou non, use du siwâk, que ce soit en début et en fin de journée.

 

Du fait de sa parole :

 

«Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais imposé le siwâk à chaque prière»

 

et du fait que la prière du ´asr se trouve fin de journée et qu’il a été ordonné d’utiliser le siwâk lors de toutes les prières -s’agissant ici d’un ordre de recommandation et non un ordre imposant obligation-, cela prouve donc que le jeûneur peut faire usage du siwâk en fin de journée.

 

Puis, sur leur parole disant que l’haleine disparaîtra : Même si l’utilisation du siwâk fera apparaître une bonne odeur, la mauvaise odeur remontera tout de même (de la gorge) et cette haleine résultant du jeûne reviendra.

 

Le siwâk ne doit donc pas être délaissé à cause de ce hadîth, puisque rien ne s’y trouve le prouvant.

 

Mais qu’au contraire, ce qui est clairement prouvé se trouve dans le second hadîth, à savoir sa parole ‎صلى الله عليه وسلم :

 

«Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais imposé le siwâk à chaque prière».

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

Conseil adressé aux frères de France (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conseil adressé aux frères de France (audio)

J'ajoute une chose ici, adressée à nos fils et à nos frères, qui sont venus de France.

 

Ainsi je dis : Je vous conseille Ô mes frères et mes fils, je vous recommande de vous éloigner des lieux du mal.

 

Et vous, qui êtes dans les pays de mécréance, vous voyez des choses blâmables sous vos yeux.

 

Ils sont des pays de mécréance, et ils n'ont aucun respect en cette période méritoire.

 

Comme tel est le cas concernant les musulmans dans les pays musulmans, qui respectent ce mois, lui accordent une grande importance, et une grande valeur.

 

Ce sont des mécréants, tu vois diverses sortes de maux et désobéissances.

 

Je vous conseille donc assemblée de frères, de vous éloigner des endroits du mal, et je vise particulièrement en cela les endroits de perversité et de distractions futiles.

 

N'y passez pas.

 

Et ne vous approchez pas de leurs rues et de leurs emplacements.

 

Autrement, vous y verrez à ce moment-là, ce qui ne vous réjouira pas, et même au contraire ce qui vous nuira peut-être.

 

Et qui vous nuira même assurément plutôt.

 

Éloignez-vous donc de cela durant les journées de Ramadhân.

 

Si vous avez besoin de sortir, d'aller et venir, alors que votre sortie se fasse vers des lieux ne contenant aucun méfait, ou dans lesquels le mal est infime, ou minime.

 

Je vous donne à titre exemple concernant ce qui requiert forcément une sortie : L'homme peut avoir besoin de nourritures, de boissons ou de nécessités quotidiennes, afin de s'approvisionner pour son foyer.

 

Qu'il ne se rende pas aux endroits bondés de nudité et de dépravation.

 

Et surtout en ce mois qui actuellement coïncide avec l'été chez eux.

 

Et en cette période ils se dénudent, le refuge contre cela est en Allâh.

 

Que la personne s'éloigne donc de ce qui attise le désir et les bas instincts, afin de ne pas voir ces choses illicites.

 

Et ainsi, on met à l'abri les enfants et les femmes en ne se rendant pas à ces endroits-là.

 

Que l'on n'y passe pas, ni même aux alentours.

 

Cela fait partie de ce qui préservera le jeûne du musulman, et qui l'aidera à le garder intact.

 

Et qu'ils évitent aussi de multiplier les sorties vers les lieux publics dans ces pays, comme les parcs.

 

Les parcs et lieux de promenade chez eux, sont en effet des lieux de calamités, des endroits de mal, et des endroits de méfaits.

 

Et j'évoque cela car j'en ai certes moi-même été témoin.

 

Et je n'en avais pu poursuivre ma marche, et je suis retourné à l'hôtel directement, en raison de ce que j'ai vu.

 

Quand certaines personnes, parmi ceux qui vivent là-bas sont venues me voir, je les en ai informées.

 

Il m'a dit : "Tu n'as encore rien vu yâ Cheikh Mohammad !"

Je lui ai répondu : "J'ai vu la calamité explicite ! qu'en est-il donc de ce que je n'ai pas vu ?!"

Il a dit : "Tu n'as rien vu !"

 

Alors si cette calamité manifeste que j'ai vu, est ce qui en est apparent, et je l'ai considérée gravissime en moi-même, et voilà que mon frère, plutôt mon fils* (ndlt : Cheikh s'adresse aux frères et parle d'eux en disant "mes fils") qui me raconte cela me dit : "Tu n'as encore rien vu", alors que dire de ce à quoi il faisait allusion, concernant ce qu'il voit constamment lui et ses frères dans ces pays-là ?

 

Cela est encore pire, et oh combien plus grave mes bien-aimés !

 

Le refuge contre cela est en Allâh.

 

Nous demandons à Allâh la préservation et le salut !

 

Je dis : Il incombe à nos fils et à nos frères résidant en pays mécréants en général et en France, et à nos fils et frères présents avec moi ce soir en particulier, d'éviter de sortir et de se rendre à ces endroits, surtout en journée.

 

Pourquoi je dis cela ?

 

Car j'ai appris que certains de nos fils là-bas, vont dans les parcs et les jardins publics, et tentent d'organiser, en de tels endroits, une rupture du jeûne collective.

 

Cela se produit.

 

Je conseille donc mes frères, mes bien-aimés, de ne pas faire cela, et de s'en éloigner.

 

Il se peut que cela les mène à voir ce dont il ne seront pas satisfait.

 

Je demande à Allâh سبحانه وتعالى, par Ses plus beaux noms et Ses attributs suprêmes, de nous guider avec réussite, ainsi que vous tous, vers ce qu'Il aime et agrée.

 

Et qu'Allâh couvre d'éloges, salut et bénisse Son serviteur et Son Messager, notre Prophète Mohammad.

 

Conseil donné le 5 Ramadhân 1439

Traduit par Oum Oumayr

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Est-ce qu'il fait parti de la sunna que l'homme ne sort de la maison que pour un besoin ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-ce qu'il fait parti de la sunna que l'homme ne sort de la maison que pour un besoin ?

Est-ce qu'il fait partie de la sunna que l'homme ne sorte de la maison que pour un besoin ?

 

J'ai dis :

 

En ce qui concerne les périodes de troubles, il est rapporté des hadith clairs ordonnant de rester à la maison.

 

Mais en dehors des périodes de troubles il n'est pas rapporté de hadith clair sur cela, mais il est rapporté ce qui indique que l'homme reste chez lui et ne sorte que pour un besoin.

 

Et ce que j'ai entendu de certains gens, qui considèrent que l'homme ne demeure pas à la maison, mais c'est plutôt la femme qui reste à la maison, cela est sujet à discussion.

 

Certes le Messager incitait à accomplir les prières surrérogatoires à la maison.

 

Et cela signifie qu'il fait partie de la sunna pour lui d'être dans sa maison au moment des temps des cinq prières.

 

Et il rapporté que le Messager -prière et salut d'Allah sur lui- était dans sa maison au service de sa famille et quand il entendait l'appel (à la prière), il sortait comme s'il ne les connaissait pas.

 

Et la sunna du maghreb est nommée la prière des maisons.

 

Et la présence de l'homme dans sa maison est source de réconfort pour son épouse et de réforme de sa famille.

 

Et il est rapporté dans un hadith le fait d'inciter l'homme à prier les nawafil à la maison afin que sa maison ne soit pas semblable à la tombe.

 

Et cela indique que la base est que l'homme ne sorte que pour un besoin... quant à inverser l'affaire en disant : "la base est que l'homme ne reste pas à la maison"  ; alors cela est sujet à grande discussion et Allah est Le plus savant.
 

Traduit par la Page Fawaid

Publié par 3ilmchar3i.net

قال : هل من السنة أن الرجل لا يخرج من بيته إلا لحاجة

قلت : أما في زمن الفتن فقد جاء الحديث صريحا يأمر بلزوم البيت

أما في غير زمن الفتن فلم يأت حديث صريح بهذا لكن جاء ما يدل أن الرجل يكون في بيته ولا يخرج إلا لحاجة

وما سمعته من بعض الناس يرى أن الرجل لا يجلس في البيت وانما المرأة هي التي تجلس في البيت فهذا فيه نظر ؛

فإن الرسول حث على صلاة النافلة في البيت . وهذا يفيد أن الرجل يسن له أن يكون في بيته في الأوقات الخمس

وجاء أن الرسول صلى الله عليه وسلم يكون في بيته في مهنة أهله فإذا سمع النداء خرج كأنه لا يعرفهم

وسنة المغرب سميت صلاة البيوت

ووجود الرجل في بيته يؤنس أهله ويصلح عياله

وجاء في الحديث الحث على أن يصلي الرجل النوافل في البيت لا يكون بيته كالقبر

وهذا يفيد أن الأصل أن لا يخرج الرجل إلا لحاجة .... أما أن يعكس الامر فيقال : الأصل الرجل لا يجلس في البيت ؛ فهذا فيه نظر كبير والله اعلم

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

L'homme invoque en mal comme il invoque en bien

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'homme invoque en mal comme il invoque en bien

Traduction rapprochée du sens :

 

"L'homme invoque en mal comme il invoque en bien, car l'homme est très hâtif." (sourate Al Isrâ', verset 11)

Et ceci par ignorance et précipitation de l'Homme, vu qu'il invoque en mal contre lui-même, ses enfants, et ses biens, en état de colère, et il s'empresse par cette invocation comme il s'empresse à invoquer dans le bien.

 

Mais Allâh, de par Sa bienveillance, lui exauce son invocation dans le bien mais n'exauce pas sa demande de mal.

 

"Et si Allâh hâtait le malheur des gens avec autant de hâte qu'ils cherchent le bonheur, le terme de leur vie aurait été décrété." (Traduction rapprochée du sens Yunus, verset 11)

 

Tafsir As-sa3di

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

وَيَدْعُ الْإِنْسَانُ بِالشَّرِّ دُعَاءَهُ بِالْخَيْرِ ۖ وَكَانَ الْإِنْسَانُ عَجُولًا

وهذا من جهل الإنسان وعجلته حيث يدعو على نفسه وأولاده وماله بالشر عند الغضب ويبادر بذلك الدعاء كما يبادر بالدعاء في الخير، ولكن الله -بلطفه - يستجيب له في الخير ولا يستجيب له بالشر

 وَلَوْ يُعَجِّلُ اللَّهُ لِلنَّاسِ الشَّرَّ اسْتِعْجَالَهُمْ بِالْخَيْرِ لَقُضِيَ إِلَيْهِمْ أَجَلُهُمْ
 

Cliquer pour agrandir

 

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

Un immense mois est à votre seuil...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Un immense mois est à votre seuil...

Ô les gens !

 

Craignez Allah تعالى, et sachez qu'un immense mois, une noble période, est à votre seuil, il s'agit du :

 

"mois de Ramadhân, celui au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement".

 

Il est en effet le mois de la miséricorde, le mois du pardon (des péchés), et le mois de l'affranchissement du Feu.

 

Alors saisissez-en l'occasion avant qu'il ne s'écoule. 

 

Le bien-heureux est celui qui profite de ses heures, se repent de ses péchés, et multiplie ses bonnes actions ; et le malheureux est celui qui est privé du bien. L'être dépourvu est certes celui qu'Allâh prive de ces périodes importantes.

 

L'être dépourvu n'est pas celui qui a manqué le bas-monde, mais c'est en réalité celui qui a manqué l'au-delà. 

 

Saisissez donc l'occasion de ce mois qu'Allâh vous fasse miséricorde, reconnaissez-lui son rang et mesurez sa valeur, respectez-le et occupez ses heures par les obéissances et les actes rapprochant d'Allâh. 

 

Les opportunités ne perdurent pas, et il ne subsistera qu'Al-Hayyou Al-Qayyoum.

 

Vous, vous n'êtes pas voués à perdurer, ni le mois, ni les jours ne perdureront :

 

"Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparaître * (Seule) subsistera La Face (Wajh) de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse" (Traduction rapprochée Ar-Rahmân, v26-27)

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

أيُّها النَّاس، اتقوا الله تعالى، واعلموا أنه قد حل بكم شهر عظيم، وموسم كريم، إنه

شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِي أُنزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِلنَّاسِ وَبَيِّنَاتٍ مِنْ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ

، إنه شهر الرحمة، وشهر المغفرة، وشهر العتق من النيران، فاغتنموه قبل فواته، فإن السعيد من أغتنم أوقاته، وتاب من سيئاته، وأكثر من حسناته، والشقي من حُرم الخير، من حرمه الله هذه المواسم العظيمة فإنه هو المحروم، ليس المحروم من فاتته الدنيا، ولكن المحروم في الحقيقة من فاتته الآخرة، فاغتنموا رحمكم الله هذه الشهر، وعرفوا قدره، وقدروا له قيمته، واحترموه واشغلوا أوقاته بالطاعات والقربات فإن الفرص لا تدوم، ولا يبقى إلا الحي القيوم، فأنتم لستم تبقون ولا الشهر والأيام تبقى

كُلُّ مَنْ عَلَيْهَا فَانٍ*وَيَبْقَى وَجْهُ رَبِّكَ ذُو الْجَلالِ وَالإِكْرَامِ

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Comment se débarrasser de la gêne que l'on éprouve et du manque de concentration durant la prière de tarawih ou autre ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment se débarrasser de la gêne que l'on éprouve et du manque de concentration durant la prière de tarawih ou autre ?

Question :

 

Durant la prière du tarâwiih j'éprouve une gêne en moi et une absence de recueillement.

 

Que me conseillez-vous ?

 

Réponse :

 

Je te conseille de chercher refuge auprès d'Allah contre cheytan le banni car, en apparence, cela provient du cheytan. 

 

Effectivement, il se peut qu'il se présente à la personne, lors de son adoration, pour lui rendre l'affaire difficile; en lui faisant ressentir une gêne respiratoire, une lassitude ou autre (chose) semblable à cela. 

 

Donc, si elle ressent cela, qu'elle cherche refuge auprès d'Allah contre cheytan le banni.

 

Et qu'elle médite sur ce qu'elle lit durant sa prière ou sur ce qu'elle écoute de son imam. 

 

En effet, la méditation fait partie des causes menant à la concentration durant la prière. 

 

Jalsaat ramadhaaniyyah, 7/15. 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

السؤال : أثناء صلاة التراويح أحس بضيق في نفَسي وعدم الخشوع، فبماذا تنصحونني ؟

الجواب : أنصحك بأن تستعيذ بالله من الشيطان الرجيم؛ لأن الظاهر أن هذا من الشيطان، فإنه قد يأتي الإنسان في حال عبادته فيضيِّق عليه الأمر، إما بضيق التنفس، أو بالملل، أو ما أشبه ذلك
فإذا أحس بهذا فليستعذ بالله من الشيطان الرجيم، وليتدبر ما يقرؤه في حال صلاته، أو ما يستمع إليه من إمامه، فإن التدبر من أسباب الخشوع في الصلاة

جلسات رمضانية للشيخ ابن عثيمين رحمه الله ٧/١٥
 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Accueillir le mois de Ramadân

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Accueillir le mois de Ramadân

Question :

 

Qu'est-ce qu'il convient au musulman afin d’accueillir le mois de Ramadân ?

 

Réponse :

 

Toutes les louanges reviennent de droit à Allah ;

Le mois de Ramadân est une période grandiose qui passe dans la vie du musulman, il incombe au musulman d’accueillir (ce mois) avec réjouissance et bonheur,
d'après Sa parole تعالى (dans le sens du verset) :

 

{Dis : « Ceci provient de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde. Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent. »} (Sourate Younous verset 58).

 

Le fait que le musulman atteigne le mois de Ramadân est un grand butin.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم annonçait l'arrivée du mois de Ramadân à ses compagnons et leur exposait ses mérites comme (cela est relaté) dans le hadith de Salmân At-Tawîl dans lequel se trouve :

 

«Que le Prophète صلى الله عليه وسلم a prêché durant le dernier jour de Sha‘bân et a dit :

«Ô vous les gens, un mois grandiose et béni vous a couverts de son ombre, Allah vous en a imposé son jeûne et je vous ai institué comme sounnah de prier pendant ses nuits.

Quiconque s'engage volontairement durant celui-ci en acquérant une qualité parmi les bonnes qualités, est comme celui qui a accompli une obligation en dehors de (Ramadân).

Et celui qui y accompli une obligation est comme celui qui a accompli soixante-dix obligations en dehors de (Ramadân)…».» [1]

 

Dans (ce hadith), le Prophète صلى الله عليه وسلم éclaircit les mérites de ce mois et qu'il convient au musulman de l'accueillir en se préparant à veiller sa nuit par la prière, et sa journée par le jeûne, la lecture du Coran, l'aumône, l'obéissance et la bienfaisance.

 

Car chaque minute de ce mois est une période grandiose, et le musulman ignore la durée de son existence dans cette vie, et s'il va compléter (tout) ce mois ?

 

Et s'il le complète, va-t-il se présenter [de nouveau] à lui une autre année ou non ?

 

Il (Ramadân) est un butin qu'Allah a légué (au musulman), il doit donc s’en réjouir et immerger ce mois, ou ce qui lui en a été facilité de ses journées et de ses nuits, dans l'obéissance à Allah سبحانه وتعالى, multiplier les bonnes actions ainsi que ses causes, peut-être qu'Allah lui inscrira par le biais de ce mois, ce qu'Il a promis aux musulmans.

 

C’est un mois dont le début est miséricorde, son milieu pardon, et sa fin préservation du Feu. Le musulman s’expose aux souffles (de miséricorde) de son Seigneur pendant ces grandioses journées.

 

[1] voir : مشكاة المصابيح ج1 ص612-613 d'après le hadith de Salmân رضي الله عنه

 

 Traduit et publié par Lumière de la Sunnah - lumsunnah

السؤال : ما الذي ينبغي على المسلم أن يستقبل به شهر رمضان ؟

الاحابة : الإجابة: الحمد لله: شهر رمضان من المواسم العظيمة التي تمر في حياةالمسلم، ينبغي للمسلم أن يستقبله بالبشر والسرور؛ لقوله تعالى

قُلْ بِفَضْلِ اللَّهِ وَبِرَحْمَتِهِ فَبِذَلِكَ فَلْيَفْرَحُوا هُوَ خَيْرٌ مِمَّا يَجْمَعُونَ - يونس:58

فإدراك المسلم لشهر رمضان غنيمة عظيمة، وكان النبي صلى الله عليه وسلم يبشر أصحابه بقدوم شهر رمضان ويشرح لهم مزاياه كما في حديث سلمان الطويل الذي فيه

أن النبي صلى الله عليه وسلم خطب في آخر يوم من شعبان فقال: أيها الناس قد أظلكم شهر عظيم مبارك، فرض الله عليكم صيامه وسننت لكم قيامه، من تطوع فيه بخصلة من خصال الخير كان كمن أدى فريضة فيما سواه، ومن أدى فيه فريضة كان كمن أدى سبعين فريضة فيما سواه... إلى آخر الحديث

انظر مشكاة المصابيح ج1 ص612، 613. من حديث سلمان رضي الله عنه

الذي يبين فيه النبي صلى الله عليه وسلم مزايا هذا الشهر وأنه ينبغي للمسلم أن يستقبله بالاستعداد لإحياء ليله بالقيام ونهاره بالصيام وتلاوة القرآن والصدقة والبر والإحسان؛ لأن كل دقيقة من هذا الشهر فهي موسم عظيم والمسلم لا يدري مدى بقائه في هذه الحياة، وهل يكمل هذا الشهر؟ وإذا أكمله هل يعود عليه سنة أخرى أو لا؟ فهو غنيمة ساقها الله إليه فينبغي له أن يفرح بذلك وأن يستغرق هذا الشهر أو ما تيسر له من أيامه ولياليه بطاعة الله سبحانه وتعالى والإكثار من فعل الخيرات والمبررات لعله أن يكتب له من أجل هذا الشهر ما أعده الله للمسلمين، فإنه شهر أوله رحمة وأوسطه مغفرة وآخره عتق من النار والمسلم يتعرض لنفحات ربه في هذه الأيام العظيمة. 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Vos filles sont un dépôt accroché à vos cous ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Vos filles sont un dépôt accroché à vos cous ! (audio-vidéo)

Question :

 

Qu’Allâh soit bienfaisant envers vous, cette femme dit : la majorité des conseils adressés aux tuteurs légaux sont d’interdire à leurs garçons les mauvaises fréquentations, mais nous n’entendons personne conseiller les tuteurs concernant les jeunes filles et ce qu’elles peuvent avoir comme erreurs quant aux téléphones portables et autres que cela.

 

Réponse :

 

Oui en effet, c’est une question pertinente et une alerte bénéfique.

 

Nous ne devrions pas nous concentrer uniquement sur les garçons, mais aussi les filles.

 

Car, maintenant, les filles sont devenues comme les garçons : elles sortent pour étudier, elles sortent dans les commerces.

 

Et elles sortent même plus que les garçons.

 

Tu verras que la majorité des garçons dorment à la maison en raison de la fatigue.

 

Alors que la fille ne dort pas, elle est prompte à sortir.

 

Satan le lui embellit et la pousse à sortir.

 

Elle est donc prioritaire et mérite plus d’être préservée, conseillée et protégée avec fermeté.

 

Car elle est une fitna : sa fitna est plus intense que celle des garçons.

 

On doit donc faire attention aux filles.

 

Il est obligatoire au tuteur des filles de leur être très attentif, de les surveiller et d’avoir l’œil sur elles.

 

Le danger sur elles est plus grave.

 

Particulièrement en cette époque dans laquelle la mixité a augmenté, le mélange des gens, des filles et des garçons.

 

La mixité a augmenté.

 

La fitna est pire et la méfiance plus grande.

 

Les tuteurs des filles doivent faire preuve de minutie à leurs sujets, ils doivent les avoir à l’œil et les protéger fermement.

 

Car elles sont un dépôt accroché à leurs cous.

 

La corruption de la fille ternit la famille toute entière wa lâ hawla wa lâ qowwata illâ biLlâh.

 

Elle ternit toute la famille et le foyer.

 

Cette fille en vient à n’avoir aucune valeur dans la société.

 

C’est une mort, une mort pire que la mort qui, elle, est la fin de la vie.

 

C’est une mort pour la virilité, une mort pour la vie, une mort pour la religion et les bonnes mœurs.

 

Le tuteur de la fille doit demander l’aide d’Allâh, il doit patienter et garder l’œil sur elle jusqu’à ce qu’il la remette à son époux.

 

Si se présente à lui celui dont il agréé la religion et la loyauté, il la lui remet par le biais du mariage.

 

Sinon, c’est lui qui en est responsable (traductions rapprochées) :

 

{Les hommes ont autorité sur les femmes}

 

{Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres}

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Celui qui connaît un jugement mais ne rapporte pas de preuve (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui connaît un jugement mais ne rapporte pas de preuve (audio)

Question :

 

Celui qui connaît un jugement dans lequel il y a un bien pour les gens, mais ne rapporte pas de preuve du qur’an et de la sunnah, peut-il leur indiquer ce jugement ? 

 

Réponse :

 

Quoi qu’il en soit, la clarification de la vérité à la créature doit être fait avec science et droiture.

 

Allah عز وجل a dit dans le sens du verset 36 de Sourate Al-Isra :

 

«et ne poursuit pas ce dont tu n’as aucune connaissance, l’ouïe, la vue et le cœur, au sujet de tout cela il sera interrogé»

 

Si tu parles, parle avec science.

 

Si non, tais-toi par sagesse.

 

Si tu vois une erreur, mais qu’il te manque la preuve, il n’y a pas de mal à ce que tu l’éclaircisses de la meilleure des manières.

 

Et ramener la preuve est une obligation.

 

Et la science est : «Allah a dit», «Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit», «Les compagnons ont dit».

 

Ceux-là sont les gens du savoir.

 

C’est clair ?

 

Malheureusement, beaucoup de gens et d’étudiants, la plupart de leur science et le summum de leur acquisition (scientifique) est : «Untel a dit» c’est tout.

 

Il n’y a aucun doute que les paroles des savants ont leur poids, et leur importance dans la législation purifiée, du fait qu’ils sont ceux qui indiquent aux gens la voie droite.

 

Mais il est obligatoire que tu connaisses la source de ce savant lorsqu’il émet une parole.

 

Ne t’arrête pas à «Untel a dit» seulement.

 

Apprenez et éduquez-vous (à connaître) la science véritable.

 

Combien sont nombreuses les ambiguïtés !

 

Combien sont nombreux ceux qui font entrer des ambiguïtés chez les gens.

 

Combien sont nombreux ceux qui choisissent les textes équivoques, et qui délaissent les textes explicite par tromperie et falsification. 

 

Traduit par Oum Hafsah

Publié par la Chaîne Telegram منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Partager cet article

Je souhaite ouvrir un commerce pour y vendre des parfums (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Je souhaite ouvrir un commerce pour y vendre des parfums (audio-vidéo)

Question :

 

Honorable Cheikh qu’Allah vous accorde la réussite, ce questionneur de France dit : Je suis de France et je désire ouvrir une échoppe pour y vendre des parfums…

 

Réponse :

 

Hein ?

 

Il dit :

 

Je suis de France et je désire ouvrir un commerce pour y vendre des parfums féminins et masculins.

 

Suis-je tenu responsable s’agissant des femmes qui achètent des parfums et les utilisent en dehors de la maison ?

 

Et suis-je dans l’obligation de prévenir par écrit en affichant que cet agissement est interdit aux femmes ? 

 

Réponse du Cheikh : 

 

Non en aucun cas.

 

Tu vends aux hommes et aux femmes.

 

Si elles en font une mauvaise utilisation, toi tu n’es pas responsable de la façon dont (ces parfums) sont utilisés.

 

Traduit et publié par salafislam.fr

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L'opportunité des réseaux sociaux (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'opportunité des réseaux sociaux (audio-vidéo)

Question :

 

les moyens de communication en réseaux et les médias sociaux sont répandus (partout) et nous espérons de votre éminence un conseil pour les étudiants et les prédicateurs sur l'exploitation de ces moyens afin de propager le Tawhid (monothéisme pur et sincère) ?

 

Réponse :

 

Oui, ces moyens (de communication) contiennent du bien et aussi du mal.

 

Vous devez profiter du bien qu'ils contiennent en y propageant le prêche vers Allah (da'wa ila Allah) et clarifier le Tawhid (monothéisme) de la manière authentique dont le prophète صلى الله عليه وسلم nous l'a amené.

 

Vous devez propager cela dans les réseaux sociaux, c'est une opportunité pour vous à prendre, ne les délaissez pas au profit des criminels et des prêcheurs de l'égarement, gênez les dedans (dans les réseaux sociaux), car si (les égarés) voient la vérité se répandre ils arrêtent.

 

Traduction rapprochée

 

"Bien au contraire, Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue, et le voilà qui disparaît." (sourate Al Anbiya verset 18) 

 

Exploitez ces moyens vous-mêmes.

 

Retranscrit par l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 Traduit et publié par Jannah Télévision - jannahtv.fr

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

La chaleur de l'été

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La chaleur de l'été

La chaleur de l'été rappelle au musulman dont le cœur est vivant, la chaleur de l'Enfer, augmentant ainsi sa crainte de son Seigneur.

 

Il s'empresse alors de Lui obéir et s'écarte des désobéissances.

 

Assurément, le feu est d'une chaleur intense.

 

Lorsque les hypocrites dirent : «Ne partez pas au combat par cette chaleur !», Allah leur répondit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Dis : «Le feu de l’Enfer est plus chaud encore !» Si seulement ils comprenaient} (Sourate At-Tawbah verset 81).

 

Sur le site de Cheikh - مع حرّ الصيف مواعظ ووقفات - haddady.com
 Traduit et publié par Lumière de la Sunnah - lumsunnah

وذلك أن حرّ الصيف يذكر المسلم الحيّ القلب بحرّ جهنم فيزداد خوفه من ربه فيبادر إلى فعل طاعاته واجتاب معاصيه فإن النار حرّها شديد فإن المنافقين لما قالوا :”لا تنفروا في الحر” رد الله عليهم بقوله

{قُلْ نَارُ جَهَنَّمَ أَشَدُّ حَرًّا لَوْ كَانُوا يَفْقَهُونَ}

 

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

La femme est une reine dans sa maison (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La femme est une reine dans sa maison (audio)

Je dis :

 

Il est obligatoire à la femme musulmane de rester chez elle, et de ne sortir qu’en cas de nécessité.

 

Ceci est obligatoire.

 

Elle est ainsi une reine dans sa maison.

 

Deuxièmement :

 

Il ne lui est pas permis de négliger les droits de son mari et de ses enfants en faveur de ses amies.

 

Troisièmement :

 

Lorsqu’elle sort, il ne lui est pas permis de sortir sans l’autorisation de son mari.

 

Quatrièmement :

 

Elle doit lui faire savoir où elle se rend.

 

Cinquièmement :

 

La raison de sa sortie doit être une nécessité (selon ce qui est convenable) et selon un temps déterminé (elle ne doit pas rester jusqu’au milieu de la nuit par exemple, car les besoins de l’homme requièrent la présence de sa femme, qui va les accomplir si elle est dehors ?)

 

Sixièmement :

 

Les enfants sont sous la responsabilité de l’homme en ce qui concerne l’éducation intérieure ou bien de la femme ?

 

La femme en premier !

 

L’homme y contribue il n’est pas écarté de la responsabilité mais la première responsabilité incombe à la femme.

 

Car les affaires de la maison la concernent, personne ne les connaît mis à part elle.

 

Et le mari accompagne dans l’éducation, la correction, l’enseignement, le conseil, l’orientation, l’intimidation, l’avertissement... s’il y a besoin de lui.

 

Mais les affaires de la maison incombent à la femme.

 

Traduit par Oum Hafsah

Publié par la Chaîne منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

Cheikh Mohammad Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article