compteur de visite

Catégories

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 08:02
Craindre de tomber dans le shirk (dossier)

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 07:47
Se voiler pour lire le coran ?

Question :

 

Est-il permis à la femme de lire du Coran avant de dormir, sans mettre de hijeb sur sa tête ?

 

Réponse :

 

Oui, il est permis à la femme de lire le Coran sans se couvrir la tête.

 

Que ça doit avant de dormir ou en étant debout, c'est-à-dire avant qu'elle se prépare à dormir.

 

En bref, le fait que la femme se couvre la tête ou le visage n'est pas une condition à la lecture du Coran, sauf si elle est avec des hommes qui ne sont pas de maharim (pluriel de mahram), il lui est alors obligatoire de se couvrir la tête et le visage.

 

السؤال: أحسن الله إليكم هل يجوز للمرأة أن تقرأ من سور القرآن الكريم عند النوم من غير أن تضع على رأسها حجاب؟

  الجواب الشيخ: نعم يجوز للمرأة أن تقرأ القرآن ولو كانت كاشفة الرأس سواء كان ذلك عند النوم أو في اليقظة يعني قبل أن تتهيأ للنوم المهم أنه لا يشترط لقراءة المرأة للقرآن أن تكون ساترة لرأسها ولا لوجهها اللهم إلا أن يكون عندها رجال غير محارم فيجب عليها أن تغطي وجهها ورأسها

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 22:37
Les dangers de passer la nuit sans dormir

Ô musulmans !

 
Les bienfaits d'Allah envers ses serviteurs sont innombrables ; et parmi ses bienfaits, ses signes et ses dons, le fait qu'il ait fait que le sommeil soit un repos pour les gens.

Il a fait que la nuit soit pour eux un bon moment de repos et un voile, Le Roi et Le Bienfaiteur par excellence a dit (traduction rapprochée) :

{Nous avons fait de votre sommeil un arrêt de vos activités. Et de la nuit un voile}.

Et il a dit aussi dans le chapitre "les bestiaux" (traduction rapprochée) :
{Il fit de la nuit une phase de repos}.
 
Une nuit pendant laquelle la respiration s'apaise et les membres et les sens se reposent.

Allah a fait, par sa miséricorde et sa générosité, qu'elle soit un moment de sommeil, de sérénité, de repos et de tranquillité (traduction rapprochée) :

{C'est de par Sa miséricorde qu'il fit pour vous la nuit et le jour afin que vous y trouviez un repos, que vous recherchiez les dons de Sa générosité et peut-être remercierez-vous}.
 
Ô musulmans !
 
La nuit était dans le passé un moment pour rivaliser dans le bien ; on n'y voyait que des gens qui priaient ou pleuraient ou lisaient le Coran ou appelaient à l'Islam.

Et les pieux prédécesseurs considéraient la nuit comme le meilleur moyen pour accéder aux hauts degrés du paradis.

Tandis que de nos jours, la plupart des gens passent la nuit sans dormir à accomplir des péchés et à regarder des programmes interdits. 

 
Des veilles et des causeries nocturnes qui amènent le mal, qui provoquent la colère d'Allah, qui rendent les coeurs malades et poussent à commettre les péchés.

Ceci provient du fait que les générations de la communauté sont influencées par la vie occidentale ; cette vie dont les particularités principales sont l'éloignement d'Allah (qu'il soit exalté), la désobéissance aux vertus spirituelles et la soumission à la vie lubrique et bestiale. 

 
Donc, la communauté islamique, et surtout les dirigeants, doivent protéger les générations d'un volcan en éruption qui détruit et corrompt tout ce qu'il touche.
 
Ô vous les musulmans !
 
Pendant les vacances des écoliers et les congés des travailleurs, la veille devient un problème et un fléau, car les gens passent la nuit à parler et ne dorment pas.

Ils n'ont pas su que les jours d'été ne sont que des jours qui vont finir et des nuits qui vont passer ; donc, sera bienheureux, le serviteur qui aura tiré des leçons de la chaleur de ses journées et en aura fait un rappel ; mais celui qui aura passé ses nuits dans la désobéissance de son Créateur et dans le gaspillage de son temps en accomplissant les choses interdites, sera malheureux. 
 
Ô musulmans !

Passer la nuit sans dormir jusqu'au matin, parler toute la nuit, repousser le sommeil lorsque l'on en a besoin ou empêcher que les yeux se ferment en s'efforçant de ne pas dormir ou en prenant des médicaments, provoquent de graves maladies et engendrent de grands dangers et impliquent des dommages pour la santé, des troubles psychologiques et intellectuels, le messager de la guidée (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

«Cette veille est une fatigue et un fardeau »
rapporté par Ad-Darami.

 
La veille est la cause principale de beaucoup de crimes des moeurs, des problèmes sociaux, des accidents de la route et des problèmes d'insécurité.
 
Ô vous les musulmans !
 
Prenons l'exemple de la maison du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) pour que nous suivions sa Sounnah et que nous soyons protégés des pièges du diable et des corrupteurs ; Aicha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit :

« Le messager d'Allah ne dormait pas avant la prière d'Icha et ne restait pas pour parler après cette prière »
rapporté par Ibn Majah.
 
Et lorsqu'elle entendit Ourwa qui parlait après la prière d'Icha, elle dit :

« Quelle est cette causerie après la prière du soir ! Je n'ai jamais vu le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) allongé avant cette prière, et je ne l'ai jamais vu non plus parler après elle ; soit il priait donc il gagnait de bonnes actions ou il dormait, alors il était protégé »
rapporté par Abderrazzak. 
 
Et Al-Aswad a dit :

« J'ai demandé à Aicha (qu'Allah soit satisfait d'elle), comment était la prière du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) ». Elle dit : « Il dormait la première partie de la nuit, et se levait pour prier pendant la dernière partie de la nuit »
rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
 
Ô vous les musulmans !
 
Il y a beaucoup de biens et de bénédictions dans le sommeil pendant la première partie de la nuit ; et le repos du corps se réalise pour celui qui dort pendant la première partie de la nuit en suivant la tradition du prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue).

Abdoullah ibn Abbass (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit :

« J'ai passé la nuit chez ma tante maternelle Maïmounah la femme du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; je me couchais sur la largeur du matelas, tandis que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) et sa femme se couchèrent sur la longueur du matelas. Le messager d'Allah dormit jusqu'à ce que la nuit soit terminée ou un peu avant qu'elle ne soit terminée ou un peu après qu'elle ne soit terminée ; le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) se réveilla, s'assit, passa ses deux mains sur son visage pour faire partir le sommeil ; puis, il récita les dix derniers versets du chapitre "La famille d'Imrane", ensuite, il se leva vers une petite outre accrochée au plafond et accomplit lesablutions à la perfection ; puis, il se mit à prier »
rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 
C'est ainsi qu'il passait sa nuit (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; donc où sont ceux qui le suivent et l'imitent ? 
 
Ô musulmans !
 
Vous avez deux anges qui sont avec vous pendant toute votre vie et ils écrivent toutes vos actions ; donc, évitez que soient inscrites dans le livre de vos actions la causerie nocturne interdite et la veille qui ne fait pas partie de la religion. 
 
Malik rapporte dans "le Mouwatta" qu'il lui est parvenu qu'Aicha (qu'Allah soit satisfait d'elle) la femme du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) envoyait dire à certaines personnes de sa famille après la prière d'Icha :

« N'allez-vous pas laisser se reposer les anges qui écrivent vos actions ». 

 
Az-Zarquachi a dit :

« Abou Abdel-Malik a dit : elle voulait dire - et Allah sait mieux - l'ange qui se tient à la gauche de la personne, car il déteste les mauvaises actions du fils d'Adam ; donc, s'il laisse les mauvaises actions, il aura alors procuré du repos à l'ange».
 
Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) critiquait le fait de passer la nuit sans dormir et il avertissait les gens contre cet acte, Abdoullah ibn Mass'oud (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

« Le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) critiquait (blâmait) le fait que nous parlions (la causerie nocturne) après la prière d'Icha »
rapporté par Ahmed et d'autres. 
 
Et selon Abou Bazra Al-Aslami (qu'Allah soit satisfait de lui) le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) aimait que la prière d'Icha soit retardée, il détestait le sommeil avant cette prière, ainsi que la causerie après elle. 
 
Ibn Hajar a dit dans «fath Al-Bari» :

« Car le sommeil avant cette prière (la prière d'Icha) pourrait être la cause que la prière sorte de son temps prescrit ou de son temps choisi ; et la causerie nocturne après elle, pourrait être la cause du sommeil pendant la prière du matin ou pendant son temps choisi ou pourrait empêcher la personne de se lever pour prier la nuit».
 
De même que Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) frappait les gens à cause de cela, et il disait :

« Parlez-vous au début de la nuit et vous dormez à sa fin ?».
 
Et si ceci est la cause de l'interdiction, certaines personnes pourraient faire la différence entre les nuits courtes et les nuits longues ; mais l'interdiction peut être considérée comme une interdiction en général » 
 
(fin de sa parole - qu'Allah lui fasse miséricorde -).
 
L'Imam An-Nawawi (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

« Les savants sont tous d'accord en ce qui concerne l'interdiction de la causerie après la prière d'Icha, sauf pour quelque chose qui renferme le bien ».
 
Et le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) parlait parfois lorsque cela était dans l'intérêt des musulmans ; Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

« Le messager d'Allah parlait parfois la nuit chez Abou Bakr pour une affaire parmi les affaires des musulmans, et j'y participais avec lui »
rapporté par Ahmed et Tirmidhi. 
 
D'après Abdoullah ibn Mass'oud (qu'Allah soit satisfait de lui) le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

«Il est interdit de parler la nuit, sauf pour deux hommes : un homme qui prie et un homme en voyage»
rapporté par Ahmed.
 
Abou Yâlaa rapporte qu'Aicha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit :

« La causerie la nuit est permise à trois personnes : au jeune marié ou au voyageur ou à l'homme qui prie pendant la nuit ».
 
Enfin en ce qui concerne cette question : parler après la prière d'Icha est détestable, sauf pour quelque chose renfermant du bien ou une chose obligatoire. 
 
Et toute veille qui est la cause de l'abandon (la perte) d'une obligation religieuse, est alors une veille interdite, même si c'est cela est dans l'obéissance d'Allah ou l'adoration ou la lecture des livres religieux. 
 
De même que toute veille qui est la cause de l'accomplissement de ce qui est interdit, est alors une veille interdite. 
 
Et la veille dans l'obéissance d'Allah, qui n'est pas la cause de l'abandon d'un droit religieux supérieur à cet acte d'obéissance, est alors une veille louable. 
 
Ô musulmans !
 
Beaucoup de gens ont trouvé bon de veiller la nuit sans dormir, ce qui a provoqué l'abandon de la prière du matin jusqu'à ce que son temps prescrit soit passé ; et ceux qui accomplissent la prière du matin en congrégation ne sont pas nombreux.

Et cette veille est devenue une habitude que la plupart des coeurs ne désapprouve pas, alors que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

«La prière la plus difficile pour les hypocrites est la prière d'Icha et celle du matin ; et s'ils connaissaient la récompense qui se trouve dans ces deux prières, ils y seraient venus même s'ils devaient ramper»
rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 
 
Et Abdoullah ibn Mass'oud (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

« Nous vivions à une époque où personne ne manquait la prière en congrégation sauf un hypocrite connu pour son hypocrisie »
rapporté par Mouslim.
 
Donc, serviteurs d'Allah craignez Allah et évitez la causerie nocturne et la veille (traduction rapprochée) : 
 
{Et ne sois pas parmi les distraits} 
 
{Si des fois satan te fait oublier, ne t'assieds pas, dès que tu te rappelles de nouveau, avec la gent injuste}. 
 
Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

«Lorsqu'un groupe de gens s'assoit dans une assemblée dans laquelle ils n'invoquent pas Allah (qu'il soit exalté) et ne prient pas sur leur prophète, soit Allah les punira ou il leur pardonnera»
rapporté par Ahmed.
 
Ô musulmans !
 
Les heures de la nuit sont des heures pour se repentir, demander pardon et implorer Allah. 
Le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

«Notre Seigneur (qu'il soit loué et exalté) descend chaque nuit au ciel de ce monde pendant le dernier tiers de la nuit ; il dit : {Qui m'invoque pour que J'exauce ses demandes ? Qui me demande pour que Je lui donne ? Qui me demande pardon pour que Je lui pardonne ?}»
Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
 
Et il dit :

«Le Seigneur est le proche de son serviteur pendant la dernière partie de la nuit ; donc, si tu peux être parmi ceux qui invoquent Allah (qu'il soit exalté) pendant cette période, eh bien, sois parmi eux !»
Rapporté par Tirmidhi. 
 
Comment un musulman peut-il écouter la musique pendant ces heures honorables ?
 
Ô vous les tuteurs et les parents !
 
Vous avez reçu l'ordre d'empêcher vos enfants de sortir lorsque la nuit approche, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

«Empêchez vos enfants de sortir jusqu'à ce que le début de la nuit s'en aille, car c'est un moment où les diables sortent»
Rapporté par Al-Hakem.
 
Ô vous les musulmans !
 
Si les diables sortent à cette heure de la nuit, ce qui est la raison pour laquelle il faut garder les enfants à l'intérieur de la maison ; les diables parmi les humains se sont répandus à notre époque pendant les heures de la nuit, ils essayent d'attirer les jeunes et les enfants vers la perversion et la débauche avec des moyens de distraction et d'amusement innombrables ; donc, faites attention, protégez vos enfants de la perdition, soyez des gardiens et des tuteurs loyaux, et des gens doués de sagesse.
 
Ne soyez pas négligeant car les résultats de la négligence sont graves et ses conséquences sont la perte. 
 
copié de darwa.com
 
Cheikh Salah Ibn Mohamed Al-Boudéïr - الشيخ صلاح البدیر
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 22:32
Le sens de la shahada (vidéo)

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 22:09
Doit-on lever les mains pour invoquer ?

Cheikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu'Allâh le préserve) a expliqué que l'invocation est une chose demandée et particulièrement aux heures où les invocations sont acceptées par Allâh - Ta'âla.


Tel qu'entre l'appel à la prière et l'appel à son accomplissement, là où les invocations ne sont pas rejetées comme cela a été rapporté dans la Sounnah.

Quand le musulman prie deux unités de prière et souhaite invoquer après cela, il n'y a pas de mal à ce qu'il lève ainsi les mains pour invoquer, car le fait de lever les mains pour invoquer fait partie du comportement à avoir lors des invocations.

Le fondement à cela est que le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), lorsqu'il fut avec ses Compagnons, entra un jour dans une mosquée et pria deux unités de prière et ensuite invoqua. Et lorsqu'il s'est retourné vers ses Compagnons, ils lui ont dit : 
« Est-ce que tu as invoqué ? » 
Il répondit :« J'ai demandé à mon Seigneur » 
trois fois.
Un hadîth rapporté par Muslim dans son Sahîh.

Ce que l'on tire du hadîth est qu'il n'y a pas de mal à faire des invocations après une prière surérogatoire dans la mosquée en levant les mains, car cela a été fait par le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) et par les anciens pieux.

Ceci dit, certains parmi les gens de science ont dit :
 
« Celui qui accomplit cela tout le temps, il n'y a pas de preuve à cela dans la Sounnah »

Ce qui fait référence à celui qui lève les mains tout le temps après avoir prié.

Il a été rapporté dans la Sounnah que les invocations sont faites de cette manière, mais de manière temporaire, parfois la personne le fait et parfois elle le délaisse.

En dehors des invocations faites entre l'appel à la prière et l'appel à son accomplissement où il a été rapporté qu'elles ne sont pas rejetées. 


Kitâb « Madjmu' Douroûss wa rassâ-îl fîd-Da'wat ila-Allâh » p.230-231

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 21:36
L'arrivée à Médine du Messager صلى الله عليه وسلم (vidéo)

Lorsque les gens de Médine parmi les émigrés (al muhajirin) et les auxiliaires (ansar) ont entendu à propos de la sortie du Prophète (prières et salutations sur Lui) vers eux, ils sortaient tous les matins vers Harrah (village de la province de Makkah, à l'ouest), vers la ville de Harrah attendant l'arrivée du Messager (prières et salutations sur Lui) et ceux avec Lui, jusqu'à ce que la chaleur du soleil les font retourner (chez eux).

 

Et lorsque est venu le jour où le Prophète (prières et salutations sur Lui) arriva à l'apogée de la journée et que la chaleur fut intense, ils sont retournés vers leurs habitations.

 

Et il y avait un homme parmi les juifs qui a grimpé au-dessus d'un mur pour rechercher quelque chose pour lui, et alors il a vu le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) et ceux avec lui arriver, comme s'ils émergeaient (du désert) tel un mirage.

 

Il ne pouvait s'empêcher de crier au plus fort de sa voix

 

"Ô les arabes !"

 

"Il y a votre bien aimé et fort homme que vous attendez !"

 

Alors les muslims se sont précipités à aller rencontrer le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui).

 

Ils ont pris avec eux leurs armes en tant que glorification et respect du Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) et comme signe de leur bonne volonté pour le jihad et pour protéger la religion, qu'Allah les agréés.

 

Ils l'ont donc rencontré, ils ont rencontré le Prophète (prières et salutations sur Lui) à Harrah, et alors Il se retourna avec eux vers la droite et descendit sur la terre des bani 'Amr ibn 'Awf à Quba et Il (prières et salutations sur Lui) y est resté (avec eux) quelques nuits, et Il (prières et salutations sur Lui) a fondé un masjid, Masjid al Quba.

 

Ensuite il s'est rendu vers Médine avec les gens qui étaient avec Lui, et il y en avait d'autres qui l'ont croisé sur les routes.

 

Abou Bakr, qu'Allah le préserve, a dit: 

 

"Les gens sont sortis aussitôt que nous sommes arrivés à Médine, sur les routes, et au-dessus des maisons, et les enfants et domestiques disaient:

"Allah est le plus Grand ! Le Messager d'Allah est arrivé !" 

"Allah est le plus Grand ! Le Messager d'Allah est arrivé !"

"Allah est le plus Grand ! Muhammad est arrivé !"

 

Et Anas ibn Malik a dit, qu'Allah le préserve:

 

"J’étais animée parmi les jeunes garçons, et à cet époque, j'étais un enfant, et les gens disaient: "Muhammad est arrivé ! Muhammad est arrivé !"

 

C'est de cette manière que les gens répétaient, les jeunes et moins jeunes, ils disaient ces paroles, joyeux de l'arrivée du Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) Lui qui est la personne la plus aimée pour eux.

 

Eux qui sacrifieraient leurs pères, leurs enfants et leurs propres personnes pour Lui, et quelle arrivée !

 

Et quelle arrivée !

 

Une arrivée qui comble les coeurs, avec joie et bonheurs et remplit l'horizon de bonheur et de lumière.

 

Et donc le Prophète (prières et salutations sur Lui) est arrivé à Médine, et toutes les tribus parmi les auxiliaires (ansar) discutaient entre eux à propos du lieu où la chamelle s'arrêtera.

 

Ils disaient: 

 

"Pose-toi chez nous ÔMessager d’ Allah"

"Pose-toi chez nous Ô Messager d’ Allah"

 

Ils discutaient sur le nombre, la préparation et la force

 

Et le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Laissez-la (circuler librement) car certes ceci est un commandement (d'Allah) car je m'installerais là où Allah fait que je m'installerais."

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 20:50
La gélatine et les additifs (audio)

Question posée à shaykh Al-'Uthaymîn :

 

Noble shaykh, quel est le jugement sur les aliments qui contiennent de la gélatine ou de la gélatine de vache ?

 

Réponse :

Si nous savons que la vache est morte sans l'action de l'homme ou que le sacrificateur ne l'a pas égorgée de manière légiférée ou que c'est une personne dont le sacrifice ne nous est pas permis, alors c'est une bête morte (maytah, donc illicite), il n'est pas permis de la manger.

Si un  Majûsi (adorateur du feu) égorge une vache, elle est illicite, même s'il prononce le nom d'Allah et fait couler le sang.

Et si un musulman égorge une vache, mais d'une manière non légiférée, elle devient illicite et est considérée comme une bête morte.

 

Et s'il en prend une partie et la mélange avec autre chose et que persiste la trace de son goût, de sa couleur ou de son odeur, (le mélange de deux) est interdit.

Et si cette partie est dissoute et ne laisse aucune trace, il n'y a aucun mal (à en consommer), car les Compagnons mangeaient du fromage des  Majûs (adorateurs du feu), or le sacrifice des Majûs est illicite.

Ceci, car on ne prend que peu de ces matières grasses dans le fromage et que son goût n'apparaît pas dans la nourriture.

Cela prouve que la chose qui ne laisse pas de trace, n'a pas d'effet (sur l'aliment final qui peut être consommé). »
 

Source : Liqa'ât Al-Bâb Al-Maftûh, n° 1170

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Question posée à shaykh Al-Albânî :

Une question concernant la nourriture, il y a un type de chocolat ou plutôt la plus grande partie des types de chocolat, contiennent une quantité d'alcool lors de la fabrication, mais il est dit que cela s'évapore lors de la fabrication, cela prend-il le jugement du fromage dans ce cas ?
 
Réponse :

Cette question demande des explications dont j'ignore si vous avez connaissance ou non.
 Cette quantité est-elle petite ou grande ?
Est-il vrai qu'elle s'évapore que la quantité soit petite ou grande ?
Cela est-il vrai ?
100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Question posée à shaykh Al-Albânî :

Un frère chimiste a fait des recherches sur cela et c'est ce qu'il dit.
La quantité ajoutée s'évapore totalement lors de la fabrication.
 
Réponse :

A partir de là, ou comme nous avons dit à ton compagnon, selon ta parole (et ta responsabilité), nous répondons à ce type de question en parlant de ce qui se rapporte aux médicaments.

Nous savons tous qu'il est écrit sur une grande partie des médicaments : taux d'alcool 10%, 15%, moins ou plus, et plus encore l'eau de cologne.

En ce qui concerne ces médicaments et les chocolats sur lesquels tu interroges : s'il est vrai que cela se passe comme tu l'as décrit (évaporation), il est permis de les consommer de les vendre et de les acheter aux mécréants, mais il est interdit de les fabriquer dans les pays musulmans.

Pourquoi cette différence ?

Il est clair que les médicaments sont plus importants que le chocolat, car le chocolat fait partie des choses superflues alors que les médicaments fait partie des choses nécessaires.

Malgré tout, il n'est pas permis de fabriquer dans un pays musulman un médicament dans lequel il y a de l'alcool.

Pourquoi ?

Car cela implique de ceux qui le fabriquent de faire de l'alcool, de presser du raisin pour en faire de l'alcool, et cela est totalement interdit dans les pays musulmans, d'après ce que nous savons de la parole du prophète ( salallahu' alahi wasalam) : 
 
"Allah a maudit dix personnes dans le vin : celui qui le boit, celui qui le sert, celui qui le vend, celui qui l'achète, celui qui le presse, celui qui le transporte, celui à qui on l'apporte..." jusqu'aux dix types cités dans le hadith.

Donc faire un médicament qui contient de l'alcool nécessite de presser le raisin pour en faire de l'alcool et celui qui le fait est maudit, donc cela n'est pas permis.

Mais si cela nous parvient des pays de mécréance qu'Allah a décrits en disant qu'ils n'interdisaient rien et ne rendaient rien licites, (cela est permis).

Donc ce médicament, s'il n'enivre pas en grande quantité, il est permis de le boire car c'est un liquide.

Ainsi nous revenons au chocolat et nous disons que si la parole de celui qui t'a informé est authentique et que effectivement l'alcool s'évapore lors de la fabrication, cela n'enivre pas et il est permis d'en consommer.

Mais je répète et j'insiste, il n'est pas permis de les fabriquer dans les pays musulmans. La réponse est claire ?
 
Source : Silsila al-huda wa nûr, cassette 491
 

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Question posée à shaykh Ibn Bâz :

Quel est le jugement sur la mise en garde annoncée dans un colloque aux USA mentionnant que certains produits contenaient de la chair de porc, comme des savons, des pâtes, des fromages...
Avez-vous eu connaissance de ce colloque et de ces produits ?
 
Réponse :

Nous avons été interrogé sur ces produits et sur ce colloque, et cela a été transmis aux autorités compétentes du Royaume (d'Arabie) qui ont montré que rien de cela ne parvenait dans le Royaume, et rien ne nous montre le contraire de ce qu'ils ont rappelé, disant que certains produits provenant des pays des Gens du Livre contenaient de la chair ou de la graisse de porc.

Et la règle de base est que les choses sont permises jusqu'à que l'on prouve son contraire, d'après la Parole d'Allah (traduction rapprochée) : « Ô vous les croyants, mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et remerciez Allah si c'est vraiment Lui que vous adorez », et Allah est celui qui accorde le succès.
 
Source : Majmû' fatâwâ wa maqâlât, volume 5.
100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Question posée à shaykh Al-Albânî concernant le savon fabriqué à partir de graisse de porc :
 
Ainsi il ne convient pas de différencier dans ce qui est introduit entre la chair de porc ou la chair du bétail (non égorgé légalement), car le premier est illicite et impur et le deuxième est également illicite et impur.

Ainsi, il apparaît, et Allah est plus savant, que nous ne regardons le départ de la fabrication du savon lorsqu'ils introduisent du porc qui est illicite, mais nous regardons le résultat final, et comme nous l'avons dit souvent précédemment, les œuvres ne valent que par leur fin.

Nous donnons un exemple cité par les juristes, tout en se rappelant que ceux-ci ont divergé sur le hadith précédent : « Toute peau tannée est pure », cela comprend-il les peaux illicites, en particulier le chien.

Certains l'ont assimilé à la globalité du hadith et d'autres l'ont exclu, et ceux qui ont exclu le chien ont exclu a fortiori le porc.

Mais le hadith est global et n'est pas spécifié comme facilité pour la Communauté.

Je reviens à notre exemple et je dis : lorsque les savants ont dit que la transformation était purificatrice, il y a dans le désert différents éléments naturels comme le vent, la pluie, le soleil qui ont transformé ce cadavre en sel.

Celui qui le regarde maintenant voit uniquement que c'est du sel, il goûte et c'est du sel, alors que d'autres peuvent savoir que cela vient de la terre et que cela a été transformé par les éléments en sel.

Et il n'y a aucune différence, ce sel est licite pour toi et lui, bien que lui en connaisse l'origine et toi non.

Venons-en au dernier exemple, ce sel vient d'un porc mort (non égorgé), il est illicite pour deux raisons, il était d'abord illicite (en tant que porc) puis il est mort (sans être sacrifié), ténèbres sur ténèbres.

Ce porc a été transformé en sel, de goût et de nature...

Mais toi tu dois regarder le résultat, c'est du sel licite et pur, et on ne peut te contredire sur cela même si on connaît l'origine de ce sel : un porc mort.

Les actions ne valent que par leur fin, et tant que le résultat est licite et pur c'est ce qui nous est demandé de prendre en considération.

Nous voyons ce savon et peu nous importe qu'ils aient introduit une impureté et l'aient transformée par une méthode chimique en un savon purifiant et parfumé... Nous devons regarder le résultat et nous n'avons pas à regarder au début du processus.
 
Source : Silsila Al-Huda wa Nûr, cassette 91
 

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Question posée à shaykh Ar-Râjihî :

Le frère Ibrâhîm du Danemark demande quel est le jugement sur la gélatine extraite des animaux interdits ?
 
Réponse :

Les animaux interdits sont une impureté ainsi que ce que l'on peut en extraire, car les animaux interdits sont une impureté en ce qui concerne la nourriture et tout ce que l'on peut en extraire est impur, donc il ne faut pas l'utiliser.
 
Source : sh-rajhi.org
100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Question posée à shaykh 'Ubayd Al-Jâbirî :
 
Dans une session de questions-réponses sur Paltalk, shaykh 'Ubayd a été interrogé sur les multiples ingrédients parfois inconnus que l'on trouve dans les aliments, il a répondu en rappelant que le musulman avait un règle de base de laquelle il ne s'écartait pas et qui est que la base pour les choses est qu'elles sont pures jusqu'à ce que l'on montre qu'elles contiennent quelque chose d'illicite.

A partir du moment où l'on sait qu'il y a quelque chose d'illicite dedans, l'aliment entier devient illicite...
100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
On voit donc que les avis des savants divergent, les uns voient la permission, les autres non.

Le musulman attaché à sa religion ne peut se contenter de dire « untel a dit », quelle que soit cette personne, c'est pourquoi il faut essayer de comprendre le fondement de leur divergence.

En fait, les savants ont divergé sur cette question bien avant l'invention de tous les produits chimiques que l'on trouve de nos jours.

Et toute la question repose sur ce qu'on appelle  Al-Istihâlah, c'est-à-dire la transformation d'un corps, le passage d'un état à un autre.

Selon l'avis que l'on adopte sur la question, l'aliment final sera licite ou non, même s'il contient au départ un composant illicite.
100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
Shaykh Al-Bassâm nous résume les avis des savants et nous explique de quoi il en retourne :
 
Al Istihâlah (la transformation)
 
Les savants ont divergé sur la purification de l'impureté par la transformation, c'est-à-dire le passage d'un état (d'impureté) à un autre (pur).
 
  • Abû Hanîfah et Ahl Az-Zhâhir (Les savants qui se sont attachés excessivement au sens apparent des textes) ont été d'avis que l'impureté était purifiée par la transformation, c'est aussi un des avis rapportés de l'imam Mâlik et Ahmad, et c'est également l'avis de shaykh ul-Islâm ibn Taymiyyah.
 
  • La majorité des savants sont d'avis que la transformation ne purifie pas l'impureté, et c'est l'avis de Mâlik, As-Shâfi'î et Ahmad. Leur preuve est que le prophète (salallahu' alayhi wasalam) a interdit de manger la bête qui mange ses excréments (jalâlah) et de boire son lait car sa nourriture est impure. 
 
  • Shaykh ul-Islâm ibn Taymiyyah a dit : « Ce qui est juste est que cela est pur s'il ne reste aucune trace de l'impureté, ni goût ni couleur ni odeur, car Allah a permis les bonnes choses et interdit les mauvaises, et (le jugement) suit nature de la chose et son état et si cela redevient du vinaigre, cela rentre dans les bonnes choses (sa parole concerne la transformation du vin en vinaigre qui a déjà été abordée dans un autre article)."
 
  • Shaykh Muhammad ibn Ibrâhim Âl As-Shaykh a dit : La transformation purifie l'impureté, c'est là l'avis authentique et les preuves à ce sujet sont clairs.
 
La divergence des savants
 
Les savants sont unanimes sur le fait que l'eau pure fait disparaître l'impureté, mais ils ont divergé sur les huiles et les solides, font-ils disparaître l'impureté ou non. Abû Hanîfah et ceux qui l'ont suivi sont d'avis que l'impureté peut être purifiée dans tout lieu et par tout corps pouvant faire disparaître l'impureté, que ce soit une huile ou un solide. Les trois autres imams sont d'avis que les lieux ne peuvent être purifiés que par de l'eau pure, exception faite de l'essuyage avec un solide (istijmar) après avoir accompli ses besoins.
 
Ibn Rushd a dit : la cause de leur divergence est de savoir si la disparition de l'impureté par l'eau consiste seulement à dissiper (désagréger) sa nature (ce qui la compose), dans ce cas tout ce qui peut dissiper la nature de l'impureté est égal à l'eau, ou l'eau a-t-elle une spécificité que l'on ne retrouve pas ailleurs ?
 
Abû Hanîfah s'est appuyé sur des hadiths et des récits des compagnons, parmi lesquels celui rapporté par Abû Dâwûd d'après Abû Hurayrah, le prophète (salallahu' alayhi wasalam) a dit :

« Si l'un d'entre vous marche sur une impureté, la terre est un moyen de purification. »

Et aussi par ce qui est rapporté par At-Tirmidhî d'après Umm salamah qui a dit au prophète (salallahu' alayhi wasalam) :

« Je suis une femme qui allonge son vêtement et je marche en des endroits sales. »

Le prophète lui dit : « (La terre sur laquelle tu marcheras) après le purifiera. »


C'est un des avis de l'imam Ahmad, et c'est aussi l'avis d'Ibn 'Aqîl et shaykh Taqî Ad-Dîn.
 

Shaykh 'Abd Ar-Rahmân As-Sa'dî a dit : Ce qui est authentique est que si l'impureté disparaît par un moyen quelconque, elle est purifiée, de même si elle passe d'un état d'une chose mauvaise à l'état d'une chose bonne, elle est totalement purifiée par cela, car l'impureté dépend de la souillure, si elle est présente ou non.
 

Source : Tawdhih Al-Ahkâm (1/138-139)

traduit par salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي
Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري
Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 20:35
Le coran, c'est du tawhid ! (vidéo-dossier)

Le Qouran fut ouvert par le tawhid et cloturé par le tawhid, le qoran traite de tawhid plutot le qouran tout entier est du tawhid comme a dit le grand savant ibn Qayyim rahimahoullah dans son livre "le sentier des itinerants", le qouran tout entier est dédié au tawhid car le qouran nous renseigne sur Allah qu'Il soit glorifié dans sa Seigneurie, sa Divinité, Ses Noms et attributs et ça c'est le tawhid dans la connaissance, la science.
 
Ou alors le qouran traite de la sincèrité dans le culte, unifier allah dans nos oeuvres dans Son obéissance, éxécuter ses ordres et tout cela c'est le tawhid dans les actes.
 
Ou alors le Qouran nous informe de ce qu'Allah a préparé pour ceux qui ont unifié Allah dans leur actes et leurs oeuvres et ceci est la récompense des gens du tawhid et leur félicité
 
Sinon le qouran nous informe de ce qu'Allah a reservé comme punition et chatiments terrestre ici bas et dans l'au dela a celui qui aura désobéi à Allah, qui l'aura renié, ou aura adoré autre que Lui et ceci sera la conséquence de ceux qui auront abandonné le tawhid.
 
Il y a aussi des description du paradis et de ses délices et de l'enfer et de ses chatiments torrides et qui seront les demeures de ceux qui auront réalisés le tawhid ou alors délaissé le tawhid.
 
C'est ainsi ô musulman qu'il nous faut nous préoccuper du tawhid avant tout autre chose afin qu'il soit notre priorité et cela avant tout autre obligation.
 
Lorsque les prophetes furent envoyé à leur peuple la première chose à laquelle il les ont apellés c'est l'unicité d'Allah, (traduction rapprochée) :

 

"Qu'ils adorent Allah vous n'avez en dehors de lui aucune divinité véritable"
 
Ainsi tout prophète qui fut envoyé par Allah commença son appel sur l'unicité d'Allah.
 
Ainsi lorsque le messager d'Allah sallAllah alayhi wa salam envoya Mu'adh aux gens du yemen pour les appeler a l'islam il lui dit :

 

" que la première chose à laquelle tu les appelles soit le témoignage qu'il n'y a de divinité digne d'adoration si ce n'est Allah et dans une autre version que la premiere chose a laquelle tu les appelles soit d'unifier Allah."
 
Le Tawhid est le premier ordre, et aussi le dernier, d'une maniere interieure et exterieur et il est la base du secours et le secret du bonheur ici bas et dans l'au-delà.

 

Tiré de la cassette "aqsâm at tawhid" 
copié de ahloulhadith.typepad.com 

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 20:13
Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le coran et l’enseigne
Ceci est un commentaire de Chaykh Al Albaany sur le Hadith numero 1173 dans [Assilsila Assahiha] qui est raporté par Abou Abdirrahman Assoulamiy selon Outhmaan Ibn Affaaan que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : 
"Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne".

Il (Rahimahoullah) a dit :

Le Hadith nous indique d'apprendre le Coran, et que le meilleur des enseignants est celui qui enseigne le Coran, et que la meilleure chose que l'individu pourrait apprendre c'est le Coran, si seulement les étudiants de sciences islamiques savaient cela car ça contient un grand bienfait, et parmi les choses mauvaises qui se sont propagées dans notre époque c'est qu'on trouve beaucoup de (  Douaat ) (les gens qui appellent à Allah) ainsi que les débutants parmi les étudiants de sciences islamiques, on les trouve au premier rang de la Daawa, et les premiers à faire des fatawas et a répondre aux questions des gens sauf qu'ils ne savent même pas lire la fatiha et la prononcer correctement, on trouve l'un d'eux prononcer [Assin] [Dhaaad] et [Attaaa] [ Taaaa] et[Athaaal ] [Zaaay] et [Athaaa] [Siiiin] et il prononce mal les mots...

Et ce qui est obligatoire logiquement pour une telle personne c'est qu'elle doit lire le coran de ce qu'elle apprend par coeur, pour qu'il lui soit facile de mentionner les versets pour prouver ce qu'elle avance comme arguments dans sa Daawa , ses rappels et ses cours.

Et tu le vois s'occuper de l'authentification et l'in-authentification des textes, et à faire des commentaires sur les savants et à faire la balance entre les savants, et tu entends de lui des paroles qui sont plus hautes que sa taille, tu le trouves dire : " je vois, je dis, et je dis dans cette question ceci, et l'avis le plus fort pour moi est ceci ...".

Et ce qui est étrange c'est que tu ne trouves pas ces gens là parler sur les questions sur lesquelles les savants se sont mis d'accord, la plus part -sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde- parlent des questions de divergences, on trouve l'un d'eux donner son avis dessus, et faire la balance même si c'est dur pour lui !

Je demande refuge auprès d'Allah, de l'ostentation et de l'envie d'avoir une réputation et d'être célèbre !

Et je me conseille en premier et je conseille à ces gens là en second que la meilleure chose que l'étudiant de sciences islamiques doit faire en premier c'est l'apprentissage du Coran par coeur car Allah dit (traduction rapprochée) : 
      

" Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace." (50/45)
 

Que la paix et la prière d'Allah soient sur notre prophète Muhammad et sur sa famille et ses compagnons.
 

Source : assilsila assahiha Hadith numero 1173
Traduit par Al Qalam

copié de sounna.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 23:00
Pourquoi certaines personnes deviennent affreuses ?

Chez la personne droite et honnête, l'honnêteté se manifeste par une lumière sur le visage, ainsi son honnêteté peut être connue par la clarté son visage, et le contraire se produit sur le visage du pervers et du menteur.

 
Et plus la personne vieillit et plus ce signe s'accentue.
 
Cependant une personne aura durant son enfance un visage lumineux, et ce même s'il devient un être pervers.

Par contre au fur et à mesure qu'il vieillira et qu'il commettra des péchés son visage s'enlaidira, l'intérieur ressurgissant sur l'extérieur, et l'inverse est également vrai.

 

Il est rapporté qu'Ibn Abbas a dit :
 
" Certes la droiture illumine le coeur, ennoblit le visage, renforce le corps, augmente les biens, et entraîne l'amour de la Création pour la personne concernée. 
Tandis que la perversité noircit le coeur, ternit le visage, affaiblit le corps et entraîne la haine de la création envers cette personne. "
 
Il est possible qu'une personne ne mente pas intentionnellement, il peut même être un ascète qui adore beaucoup Allah.
 
Quoi qu'il en soit s'il a une mauvaise croyance à propos d'Allah, Sa religion, Son messager (salallahu'alayhi wa salam) ou à propos de Ses serviteurs pieux, ce qui se trouve à l'intérieur ressurgira sur l'extérieur.
 
Ainsi en fonction de cette croyance erronée son visage s'assombrira proportionnellement au degré d'erreur qu'il possède.
 
Il a été rapporté que 'Uthman ibn Affan a dit :
 
" Personne ne cache le mal en lui même, au contraire Allah le rend apparent à travers son visage et ses paroles ".
 
Les salafs disaient également : " Si une personne de l'innovation teignait sa barbe chaque jour, et bien la teinte de l'innovation resterait sur son visage ". 
 
Et ceci sera clair pour tous au jour du jugement, Allah dit (traduction rapprochée) : 
 
" Et le jour de la Résurrection tu verras les visages de ceux qui mentaient sur Allah, assombris. N'est ce pas dans l'enfer qu'est la demeure des orgueilleux ? "(Az-Zumar verset 60).
 
Allah dit aussi (traduction rapprochée) : 
 
" Le jour où certains visages s'éclaireront, et que d'autres s'assombriront. A ceux dont les visages seront assombris il sera dit : avez vous mécru après avoir eu la foi ? Goûtez donc au châtiment pour avoir renié la foi " (Al-'Imrân verset 106).
 
Ibn Abbas et d'autres ont interprété ce verset en concluant
 
" que les visages éclairés seront ceux des gens de la sunna et du groupe (Ahl Sunna wal jama'a) tandis que les visages sombres seront ceux des gens de l'innovation et de la division ".
 

Source : Al-Jawab As-sahih (Vol.4, p. 306-307)

Traduit par Ibnu Amil

copié de salafs.com

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع