compteur de visite

Catégories

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 12:56
Obliger sa fille ou son fils à se marier ?

Il y a certes aujourd'hui des choses qui se passent encore au sein de familles musulmanes par certaines personnes, qui sont des pères de famille et qui n'ont toujours pas compris - faute de science ou de demander aux gens de science - la gravité du péché d'imposer un homme à sa fille ou une fille à son fils, et de refuser tout le reste si ce n'est ce qu'il a lui, décidé pour eux...

 
Nous sommes encore dans ce type de comportement, où l'ignorance et les gens agissent de par leur passion et leur méconnaissance totale des textes religieux, d'une religion pure qu'ils pratiquent avec inconscience.
 
La chose qu'il est important de dire haut et fort au père, et de manière intangible, est qu'il n'est pas permis au père de forcer son fils ou sa fille à épouser quelqu'un.
 
Le père se doit de craindre Allâh - Ta'âla - dans le fait de prendre une telle décision !
 
Car certes un mariage non fondé sur le consentement mutuel des deux prétendants est d'entrée de jeux voué à l'échec.
 
Les savants nous disent ainsi que si le fils ou la fille refuse de subir la volonté du père, et ne se marie pas avec la personne voulue par le père, il ou elle ne serait pas pour cela ingrat(e).
 
SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) a indiqué que les pères et mères n'ont pas le droit de forcer leurs enfants à épouser quelqu'un qui ne leur plait pas.
 
Si l'enfant refuse d'obéir, il n'est pas ingrat, car c'est comme si on voulait lui faire manger ce qu'il ne veut pas  [1].
 
SHeikh Muhammad Ibn 'Uthaymîn (rahimahullâh) dit encore qu'il n'est pas permis au père de forcer son fils à épouser une femme qui ne lui plait pas ; que cela soit dû à un défaut religieux ou moral ou encore physique.
 
Que de gens ont regretté avoir obligé leurs enfants à épouser des femmes qu'ils n'aiment pas !
 
Ils disent : épouse une telle puisqu'elle est la fille de mon frère ou puisqu'elle appartient à ma tribu et autre.
 
Il n'est pas obligatoire au fils d'accepter ni au père d'insister.
 
De même, si le fils voulait épouser une femme vertueuse sans l'accord du père, le fils ne serait pas tenu d'en tenir compte.
 
S'il se trouve une bonne épouse et que son père lui interdit de l'épouser, il peut se passer de l'opinion paternelle.
 
Car il n'est pas tenu d'obéir à son père dans une affaire qui lui apporte un intérêt et qui ne porte aucun préjudice à son père.
 
Si nous disions que le fils doit obéir en toute affaire même quand cela pourrait lui porter atteinte et ne réaliser aucun intérêt pour le père, il y aurait des préjudices.
 
Dans le présent cas, le fils doit être habile et ménager son père dans la mesure du possible afin de le convaincre [2].

 

[1] Madjmu' al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 4/576-577
[2] Kitâb « Fatâwa al-Mar'a al-Mouslima » du SHeikh Ibn 'Uthaymîn, p.640-641.

 

copié de manhajulhaqq.com
 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 12:21
L’abandon de la prière et sa négligence aux heures fixes

Question :

 
Qu'en est-il de l'abandon de la prière ?
 
Réponse :
 
Ceci est de la mécréance...
 
Qu'Allâh nous préserve ainsi que nos frères de cela. Certes il y a sur cela des preuves tirées du Qor'ân et de la Sounnah, ainsi que du consensus de la communauté.
 
Allâh - Ta'âla - dit (traduction rapprochée) :
 
« Mais s'ils se repentent, accomplissent la Salâ et acquittent la Zakâ, ils deviendront vos frères en religion. » [1]
 
Et (traduction rapprochée) :
 
« Qu'est-ce qui vous a acheminé à Saqar ? » Ils diront : « Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la Salâ. » [2]
Et des versets encore autres que cela.
 
Et de la « Sounnah » :
 
Le hadîth de Djâbir ou le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
« Ce qu'il y a entre l'homme et entre le polythéisme et la mécréance, c'est l'abandon de la prière. »
Rapporté par Muslim dans son « Sahîh ».
 
Et selon les gens des « Sounans », Barîda Ibn Hassîb rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
« L'engagement qui nous lie à eux repose sur la prière. Quiconque l'abandonne devient mécréant ».
Rapporté par Ahmad et d'autres, et c'est un hadîth Sahîh.
 
Et du « consensus de la communauté » :
 
Et il certes rapporté que 'Abdullâh Ibn Chaqîq (radhiallâhu 'anhu) a dit :
 
« Aucun acte n'était perçu par les Compagnons de Muhammad comme une impiété pour celui qu'ill'abandonnait, hormis la prière. » 
Rapporté par at-Tirmidhî et d'autres avec une chaîne de transmission authentique [Sahîh]. [3]
welcome_02.gif
Question :
 
Qu'en est-il de délaisser la prière à son temps ?
 
Réponse :
 
Ceci contredit la parole d'Allâh - Ta'âla (traduction rapprochée) :
 
« Et certes la prière a été prescrite aux croyants à des heures fixes. »
 
Et les heures fixes : est ce qui a été décrété à des moments bien précis.
 
Et le fait de la retarder de son temps obligatoire sans raison valable fait partie des grands péchés - Wa Allâhu Mousta'ân -
 
Et selon Anas qui a dit : J'ai entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :
 
« Voici la prière de l'hypocrite : Il s'assoit à observer le soleil jusqu'à ce qu'il soit entre les deux cornes de Satan, et à ce moment il se lève et exécute les quatre Raka'ah rapidement et ne mentionne pas Allâh si ce n'est que très peu. » 
Rapporté par Muslim.
 
Et si telle est la prière de l'hypocrite, alors comment peut-être [qualifiée] la prière de celui qui la délaisse jusqu'à ce qu'elle soit sortit [la prière] de son temps sans raison valable ?
 
Il y a certes des avis de plus d'un des gens de science, affirmant que celui qui délaisse la prière obligatoire jusqu'à ce qu'elle soit sortit de son temps, sans être résolu à vouloir l'accomplir [à ses heures fixes], est certes mécréant. [4]

[1] Coran, 9/11
[2] Coran, 74/ 42-43
[3] Kitâb « al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ah » p.37
[4] Kitâb « al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ah » p.38

copié de manhajulhaqq.com
 
Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 02:45
Oeuvrez sans cesse ! (vidéo)

 
وَسَارِعُواْ إِلَى مَغْفِرَةٍ مِّن رَّبِّكُمْ وَجَنَّةٍ عَرْضُهَا السَّمَاوَاتُ وَالأَرْضُ أُعِدَّتْ لِلْمُتَّقِينَ 
 
133. Hâtez-vous de mériter l'absolution de votre Seigneur et un Paradis aussi vaste que les Cieux et la Terre, destiné à ceux qui craignent Allah
 
الَّذِينَ يُنفِقُونَ فِي السَّرَّاء وَالضَّرَّاء وَالْكَاظِمِينَ الْغَيْظَ وَالْعَافِينَ عَنِ النَّاسِ وَاللّهُ يُحِبُّ الْمُحْسِنِينَ
 
134. à ceux qui font l'aumône, qu'ils soient à l'aise ou dans la gêne, qui savent réprimer leur colère et pardonner à leurs semblables, car Allah aime les bienfaiteurs
 
(Al-'Imran.verset 133/134)
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 21:01
Le pouvoir d’émettre une fatwa est réservé aux savants

Question :


Une personne a-t-elle le droit de s'appliquer à donner des avis juridiques à d'autres personnes sachant qu'il n'y a pas parmi eux de personnes qualifiées pour émettre des avis juridiques ou parce que ces personnes n'ont pas eu la possibilité d'interroger les savants ? 
 
Réponse :
 
Si cette personne est ignorante, comment peut-elle donc s'appliquer à donner des avis juridiques ?!
 
Sur quelle base son effort de réflexion repose-t-il ? 
 
Celui qui ne connaît pas le jugement d'une chose doit se taire et si on l'interroge, il doit répondre : « Je n'ai pas de science ».
 
Lorsqu'Allah dit aux anges (traduction rapprochée) :
  
« Et dit : « Informez-Moi des noms de ces choses, si vous êtes véridiques. » (La vache, v.31) 


[Ils répondirent :] 
(traduction rapprochée) :
 
"Ils dirent : « Gloire à Toi ! Nous ne savons que ce que Tu nous as appris. Certes c'est Toi Celui Qui sait tout, le Sage. "(La vache, v.32)
 
Quant au fait de demander si cette parole :
 
« Si je ne trouve pas de savants qui ont la capacité d'émettre des avis juridiques alors je peux le faire » est juste ou pas ; nous répondons que cet acte est une faute et est interdit.

Ce qu'on doit impérativement répondre à celui qui nous pose une question d'ordre religieux est :
 
« Demande donc aux savants. »
 
De nos jours - Allah soit loué -, les moyens de communication sont très accessibles, la personne peut donc téléphoner [à un savant] ou lui envoyer un courrier par voie des airs ou de terre.
 
Fatwa n°102 tirée du livre intitulé « Le livre de la science »
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 16:14
Prononcer son intention (audio)

 

Question :

 

Est-il permis de prononcer sa niyya?

Réponse de 
Cheikh Ibn Bâz :
 
Prononcer sa niyya n'est pas légiféré, c'est une innovation. 
 
Si quelqu'un veut prier, il ne dit pas «j'ai la niyya de prier ceci ou cela ou de faire tawaf...» La niyya est dans le cœur, et de même pour les ablutions, il ne dit pas « j'ai la niyya de faire mes ablutions » ou « j'ai la niyya de faire le ghousl ». 
 
La niyya est dans le cœur, les actes ne valent que par leur niyya, sa place est le cœur
 
La niyya est l'intention, l'intention du cœur, et il n'est pas légiféré de la prononcer.
 
Et ce qu'ont dit certains savants sur le fait de prononcer la niyya est érroné et sans preuve. 
 
Ce qui est légiféré c'est d'avoir la niya dans son cœur, s'il se lève pour faire les ablutions, c'est qu'il a cette intention, s'il se lève pour prier il a eu cette intention et s'il se dirige vers la ka'bah pour faire le tawaf, il a eu cette intention ...
 
Il n'a pas besoin de dire je vais faire ceci cela.
 
copié de assounnah.com
 
التلفظ بالنية
هل يجوز التلفظ بالنية أو لا يجوز؟
التلفظ بالنية غير مشروع, بل بدعة فإذا أراد الصلاة لا يقول نويت أن أصلي كذا وكذا ولا نويت أن أطوف أو أسعى لا، النية محلها القلب, وهكذا عند الوضوء لا يقول نويت أن أتوضأ أو نويت أن أغتسل النية محلها القلب الأعمال بالنيات محلها القلب النية هي القصد قصد القلب فلا يشرع التلفظ بها, وما ذكر بعض الفقهاء من التلفظ لا دليل عليه بل هو غلط, والمشروع أن ينوي بقلبه إذا قام للوضوء قد نوى بقلبه إذا قام يصلي نوى هذه النية إذا توجه إلى الكعبة ليطوف هذه النية توجه إلى المسعى ليسعى هذه النية, ما يحتاج أن يقول نويت أن أفعل كذا. جزاكم الله خيراً
67018787 p

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de prononcer son intention ?

 

Réponse de Cheikh Zakarya Al'Adany :

 

Prononcer son intention est une innovation, comme a rapporté Cheikh al islam ibn Taymiyah (voir dans al moughni volume 2 page 264 et volume 3 page 500 et ainsi zad al moustaqnih volume 2 page 283 a 285 ).

 

As souyouty a dit qu'il resulte de cela deux fondements :

 

-Premièrement : il ne suffit pas de prononcer son intention sans que celle-ci soit présente dans le coeur.

 

-Deuxièmement : il n'est pas conditionné avec la présence de l'intention dans le coeur de prononcer celle-ci . 

 

Le jugement de celui qui prononce son intention :

 

Cheikh al islam a dit dans les fatawa (volume 22 page 111) ; Celui qui exteriorise son intention (par la prononciation de celle-ci) est un innovateur qui a contredit la législation islamique s'il fait cela avec la croyance que cela fait partie de la législation. 

 

Explication de kitab tahara de oumdat al ahkam 

copié de ajurry.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Zakarya Ibn Chou'aîb Al'Adany - الشيخ زكريا بن شعيب العدني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 15:19
Le mérite de la lecture du coran (vidéo)
Selon Abou Mousa Al-Ach'ari (radiya Allah 'anhou), le Messager d'Allah (sallahou 'alayhi wa salam) a dit :
 
"L'image du croyant qui lit le Coran est celle de l'orange : son odeur est suave et sa saveur est suave.
 
L'image du croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n'a pas d'odeur et elle est douée.
 
L'image de l'hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son goût est amer.
 
L'image de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n'a pas d'odeur et son goût est amer".
(Al-Boukhâri, Mouslim)  
 
L'auteur rapporte ce hadith dans le sous-chapitre du mérite de la lecture du Coran dans Riyadu Salihin, pour expliquer les différentes positions des gens vis à vis du Coran.
 
Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) donne des exemples concernant le croyant et l'hypocrite. 
 
Soit le croyant est un lecteur du Coran soit il ne l'est pas :
 
-Si c'est un lecteur du Coran,
 
il est à l'image de l'orange, c'est à dire le fruit, son parfum et son goût sont suaves.
 
En effet, sa propre personne est saine ainsi que son coeur.
 
En lui il y a du bien et les autres pourront en tirer profit.
De plus, il est de bonne compagnie.
 
Comme a dit le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) : 
 
"L'image de la comme compagnie est comme celle du vendeur de musc : il peut te vendre son parfum, il peut t'en donner ou sentir chez lui ce bon parfum" 
 
Ainsi le croyant qui lit le Coran apporte un bien en tout : pour sa propre personne et pour les autres.
 
Il est comme l'orange, elle a une odeur suave et son goût est délicieux. 
 
-Quant au croyant qui ne lit pas le Coran,
 
il est à l'image de la datte.
 
Son goût est sucré mais elle ne dégage aucun parfum comme c'est le cas pour l'orange.
 
Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) ne lui a pas reconnu cet attribut, dans la mesure où son odeur n'est pas apparente, ni claire bien que toute chose ait une odeur.
 
Ainsi, la datte ne possède pas de parfum agréable (que  les gens peuvent sentir) bien que son goût reste sucré.
 
Ceci concerne le croyant que ne lit pas le Coran.
 
Celui qui au contraire lit le Coran est de loin meilleur que celui qui ne le lit pas. 
 
Quant à la signification de "il ne lit pas le Coran", il s'agit du fait que (ce croyant) ne connait pas le livre d'Allah et n'en apprend pas le sens. 
 
-L'image de l'hypocrite qui lit le Coran
 
est celle de la plante aromatique : son parfum est agréable mais son goût est amer.
 
En effet, l'hypocrite en lui même est mauvais, il n'y a pas de bien en lui. 
 
L'hypocrite est celui qui montre en apparence son islam, mais en réalité il cache la mécréante dans son coeur - wa 3iyadhu billah - et c'est celui pour qui Allah a dit : 
 
‫وَمِنَ ٱلنَّاسِ مَن يَقُولُ ءَامَنَّا بِٱللَّهِ وَبِٱلۡيَوۡمِ ٱلۡأَخِرِ وَمَا هُم بِمُؤۡمِنِينَ (٨) يُخَـٰدِعُونَ ٱللَّهَ وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَمَا يَخۡدَعُونَ إِلَّآ أَنفُسَهُمۡ وَمَا يَشۡعُرُونَ (٩) فِى قُلُوبِهِم مَّرَضٌ۬ فَزَادَهُمُ ٱللَّهُ مَرَضً۬ا‌ۖ وَلَهُمۡ عَذَابٌ أَلِيمُۢ بِمَا كَانُواْ يَكۡذِبُونَ (١٠)‬
 
"Parmi les gens, il y a ceux qui disent: «Nous croyons en Allah et au Jour dernier!» tandis qu’en fait, ils n’y croient pas. (8) Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte. (9) Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, à cause de ce qu’ils mentaient. (10)" (Sourate 2 Al Baqara - La vache)
 
On trouve des hypocrites qui psalmodient et récitent soigneusement le Coran, mais ils sont hypocrites 3iyadhu billah.
 
Comme a dit le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) concernant les khawaridj : 
 
"Ils lisent le Coran mais leur récitation ne dépasse pas leur gosier" 
 
Ceux là le Prophète (salallah 3alayhi wa salant) les a comparé à cette plante aromatique dont l'odeur est agréable. 
 
En effet, ils (les hypocrites) présentent une belle image par le Coran qu'ils ont en leur possession. 
 
Mais cette plante a un goût amer comme ce qu'ils cachent, qui est ignoble et comme leur intention corrompue. 
 
-Quant à l'hypocrite qui ne lit pas le Coran,
 
le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) l'a comparé à la coloquinte. 
 
Sa saveur est amère et elle n'a pas une bonne odeur. 
 
Cet hypocrite n'a aucun bien en lui et ne possède pas le Coran duquel les gens peuvent tirer bénéfice. 
 
Ainsi sont les différentes catégories de personnes concernant leur position vis à vis du livre d'Allah 3azza wa jal. 
 
Mon frère musulman cherche à être parmi les croyants qui lisent le Coran, qui le récitent comme il se doit jusqu'à ce que tu sois comme l'orange dont le parfum et le goût sont suaves. 
 
Allahoul mouwaffaq 
 
 
 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 14:16
La fatwa sans science

Question :


Que penser de certaines enseignantes qui émettent parfois des avis juridiques devant leurs élèves sans avoir de science à ce sujet ?

Réponse :

Nous adressons la réponse aux filles qui posent la question à leurs enseignantes, ainsi qu'aux enseignantes qui répondent.

En ce qui concerne les filles, il ne leur est pas permis d'adresser leurs questions aux hommes ou aux femmes, sauf si elles pensent que ceux-ci sont capables d'émettre des avis juridiques, c'est-à-dire qu'il faut qu'ils soient reconnus comme ayant de la science, car c'est la religion qui est concernée, et il faut donc prendre des précautions à ce sujet.

Ainsi, lorsqu'un homme veut voyager vers un pays quelconque, il ne se renseignera pas auprès de n'importe qui, mais recherchera plutôt le guide qui connaît les routes.

Il en est de même pour ce qui est de la route menant vers Allah qui est sa religion, on ne doit se référer qu'à ceux dont on sait - ou dont on est quasi-certains - qu'ils sont capables de donner des avis juridiques.

En ce qui concerne les enseignantes à qui ces questions sont posées, il ne leur est pas permis d'émettre des avis sans science, en raison de la parole d'Allah - Exalté soit-Il (traduction rapprochée) :

« Dis : 'Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas'. » (1) 

Allah a rapproché le fait de parler à Son sujet sans science avec le polythéisme (Shirk). Et Allah - Exalté soit-il - a dit
 (traduction rapprochée) :


« Qui est donc plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah pour égarer les gens sans se baser sur aucun savoir ? Allah ne guide pas les gens injustes. » (2) 

On rapporte authentiquement du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, qu'il a dit :

« Quiconque ment volontairement à mon sujet, qu'il prépare sa place en Enfer. » (3)

Il est donc du devoir de la personne à qui la question est posée de ne pas se prononcer, sauf si elle a quelque science à ce sujet, en faisant elle-même des recherches et en scrutant les preuves, si elle en est capable, ou en consultant un savant en qui elle a confiance... car ce domaine touche la religion, et celui qui émet des avis juridiques informe sur la religion d'Allah, Son décret et Sa loi.

Il est donc nécessaire de prendre de très grandes précautions à ce sujet. (4)

(1) 
Al-A'râf, v. 33.
(2) 
Al-An'âm, v. 144.
(3) Rapporté par Al-Bukhârî Chapitre El-'Ilm n°110 et Muslim en introduction n°3 d'après Abû Hurayra. Ce hadith a d'ailleurs été rapporté d'après plusieurs autres Compagnons.
(4) Cheikh Ibn 'Uthaymîn, Dalîl ut-Tâlibat ul-Mu'mina.


copié de fatwas.online.fr

 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 02:34
La tazkiya - تزكية (recommandation)
D'après Moujâhid رحمه الله : 
 
Bachir Al'Adawy رحمه الله arrive vers Ibn 'Abbâss رضي الله عنهما et commence par lui réciter des ahadiths du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم en disant : 
 
"Le messager d'Allâh a dit صلى الله عليه وسلم... Le messager d'Allâh a dit صلى الله عليه وسلم..."
Alors que Ibn 'Abbâss n'écoutait pas ses paroles et ne le regardait même pas.
Donc il lui dit : "Ô Ibn 'Abbâss, pourquoi je vois que tu n'écoutes pas mes paroles ?! Je te parle du Messager صلى الله عليه وسلم et toi tu n'écoutes même pas"!
Ibn 'Abbâss lui répondit : "Autrefois, lorsque nous entendions un homme nous dire : le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit... nos regards se précipitaient en se fixant vers lui, et nos oreilles l'écoutaient attentivement, mais lorsque les gens sont montés sur le "as-sa'b" et le "adh-dhaloul" *, nous ne prenons que de ceux que nous connaissons parmi les gens".
Introduction de sahih Mouslim
 
*As-sa3b - الصعب : difficile,
Adh-dhaloul - الذلول : trop facile
Cette expression veut dire : Lorsque les gens ont commencé à prendre ou suivre toutes sortes de sentiers critiqués ou vantés.

 

وحدثني أبو أيوب سليمان بن عبيدالله الغيلاني. حدثنا أبو عامر، يعني العقدي. حدثنا رباح، عن قيس بن سعد، عن مجاهد؛ قال : جاء بشير العدوي  إلى ابن عباس فجعل يحدث ويقول

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ، قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 فجعل ابن عباس لا يأذن لحديثه ولا ينظر إليه

فقال: يا ابن عباس : ما لي لا أراك تسمع لحديثي ، أحـدثك عن رسول الله صلى الله عليه وسلم ولا تسـمع؟

فقال ابن عباس : إنا كنا مرة إذا سمعنا رجلا يقول: قال رسـول الله صلى الله عليه وسلم ، ابتدرت أبصارنا وأصغينا إليه بآذاننا ، فلما ركب الناس الصعب والذلول لم نأخذ من الناس إلا ما نعرف

مقدمة مسلم - 13

D'après Souleymâne Ibn Moussa رحمه الله qui dit :

"J'ai rencontré Tâouss et je lui ai dit : "Telle personne m'a rapporté tel et tel hadith... !"
Tâouss lui dit : "Si ton compagnon-là est digne de confiance (En arabe مليا est défini par thiqât* par An-Nawawy dans son charh), alors prends de lui"."
Introduction de sahih Mouslim
 
*Thiqât - ثقات  : Sérieux, digne de confiance et qui ne ment pas
 
حدثنا إسحق بن إبراهيم الحنظلي أخبرنا عيسى وهو ابن يونس حدثنا الأوزاعي عن سليمان بن موسى قال لقيت طاوسا فقلت حدثني فلان كيت وكيت قال إن كان صاحبك مليا فخذ عنه وحدثنا عبد الله بن عبد الرحمن الدارمي أخبرنا مروان يعني ابن محمد الدمشقي حدثنا سعيد بن عبد العزيز عن سليمان بن موسى قال
قلت لطاوس إن فلانا حدثني بكذا وكذا
قال : إن كان صاحبك مليا فخذ عنه

مقدمة مسلم

مقدمة مسلم - 13
D'après Mis'ar رحمه الله qui dit : J'ai entendu Sa'd ibn Ibrâhim رحمه الله dire : 
 
"Les ahadiths du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم doivent être rapportés seulement par les dignes de confiance"
Musnad ibn al-Ja'd
 
حَدَّثَنَا إِسْحَاقُ بْنُ إِبْرَاهِيمَ الْمَرْوَزِيُّ ، نَا سُفْيَانُ ، عَنْ مِسْعَرٍ ، عَنْ سَعْدِ بْنِ إِبْرَاهِيمَ ، قَالَ
لا يُحَدِّثُ عَنْ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ إِلا الثِّقَاتُ
مسند ابن الجعد - رقم الحديث : 1316
D'après 'Abdân ibn 'Outhmân qui dit : J'ai entendu 'AbdLlahi ibn Al-Moubarak dire :
 
"L'isnâd * fait partie de la religion ;
Si ce n'était l'isnâd, n'importe qui aurait dit n'importe quoi." 
Introduction de sahih Mouslim
 
* Isnâd - الإسناد : Chaîne de transmission des hommes "rapporteurs", jusqu'à celui qui a dit le hadith (ou athar) ou entendu directement.
 
وحدثني محمد بن عبد الله بن قهزاذ من أهل مرو قال سمعت عبدان بن عثمان يقول سمعت عبد الله بن المبارك يقول
 الإسناد من الدين ولولا الإسناد لقال من شاء ما شاء
مقدمة مسلم

Mouhammad Ibn Sirine رحمه الله a dit : 
 
"Cette science est une religion, regardez de qui vous prenez votre religion !"
Sahih Mouslim
 
إن هذا العلم دين فانظروا عمن تأخذوا دينكم
L'Imam Ach-Châfi'i رحمه الله a dit : 
 
"La preuve ne peut s'installer (ou s'établir) avec l'information d'une personne seulement si elle possède certaines qualités :
C'est-à-dire que l'informateur soit thiqât dans sa religion,
connu pour être véridique dans ses paroles
et connaisseur de ce dont il parle..."
Risâlah p 370
 
 قال الإمام الشافعي رحمه الله
 ولا تقوم الحجة بخبر الخاصة حتى يجمع أمورا ، منها
أن يكون من حَدَّثَ به ثقةً في دينه ، معروفًا بالصدق في حديثه ، عاقلا لما يحدث به
الرسالة - 370
L'Imam Mâlik رحمه الله a dit : 
 
"Ne prenez pas la science de quatre personnes, et prenez-la d'autres en dehors de ceux-là : 
 
-Ne la prenez pas d'un stupide qui met sa stupidité en apparence même s'il est le plus rapporteur des ahadiths parmi les gens.
 
-Ne la prenez pas d'un menteur qui ment dans ses discours ordinaires avec les gens, même s'il ne se préoccupe pas de mentir sur le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم.
 
-Ne la prenez pas aussi d'une personne de passions (et dans certains récits : d'un innovateur) qui appelle les gens vers sa passion.
 
-Et ne la prenez pas d'un Cheikh de bienfaisance et d'adoration s'il ne sait pas de quoi il parle". 
At-tamhid de Ibn 'Abdelbarr vol 1 p 66
 
وقد روى الخطيب بسنده قال : كان مالك بن أنس يقول
لا تأخذ العلم عن أربعة ، وخذ ممن سوى ذلك
 لا تأخذ العلم من سفيه معلن بالسفه وإن كان أروى الناس
 ولا تأخذ من كذاب يكذب في أحاديث الناس إذا جرب ذلك عليه وإن كان لا يتهم أن يكذب على رسول الله صلى الله عليه وسلم
 ولا من صاحب هوى يدعو الناس إلى هواه
ولا من شيخ له فضل وعبادة إذا كان لا يعرف ما يُحَدِّث
التمهيد لابن عبد البر

Al-qâdy Abou Bakr Al-Baqillâny رحمه الله a dit : 
 
"Le témoin et l'informateur ont besoin d'une tazkiya (recommandation de savant) s'ils ne sont pas connus de droiture et de satisfaction..."
Al-bâhith al-hathyth p 88 avec les marges de Ahmed Châkir رحمه الله
 
وعن القاضي أبي بكر بن الباقلاني أنه قال
 الشاهد والمخبر إنما يحتاجان إلى التزكية متى لم يكونا مشهورين بالعدالة والرضى
الباعث الحثيث
Abd Allâh Ibn 'Awn رحمه الله a dit : 
 
"Ne prenez la science que de celui qui a été reconnu pour être un étudiant (en science islamique authentique)" .
At-tamhid de Ibn 'Abdelbarr vol 1 p 45
 
عن عبد الله بن عون قال
لا يؤخذ العلم إلا ممن شهد له عندنا بالطلب
التمهيد لابن عبد البر
L'Imam Al-Awzâ'y رحمه الله a dit : 
 
"Ô peuple musulmans !
Craignez Allâh et acceptez le conseil des conseilleurs.
Et sachez que cette science est une religion, vérifiez donc ce que vous faites et de qui vous la prenez (la science) et sur qui vous copiez.
Et regardez bien qui est dans votre religion, vous serez en sécurité, car les gens de l'innovation sont tous des imposteurs, menteurs et des pécheurs, ils ne craignent pas (Allâh) et ne respectent pas (leurs paroles) et ne se contrôlent pas non plus.
Soyez donc méfiants et éloignez-vous d'eux.
Rejetez (leurs informations) et sachez que vos savants prédécesseurs ainsi que les pieux parmi eux agissaient ainsi et qu'ils ordonnaient de le faire ainsi"
Târikh damachq de Ibn 'Assâkir رحمه الله vol 6 p 362
 
وقال الإمام الأوزاعي
اتقوا الله معشر المسلمين، واقبلوا نصح الناصحين، وعظة الواعظين، واعلموا أن هذا العلم دين فانظروا ما تصنعون وعمن تأخذون وبمن تقتدون ومن على دينكم تأمنون؛ فإن أهل البدع كلهم مبطلون أفّاكون آثمون لا يرعوون ولا ينظرون ولا يتقون. إلى أن قال: فكونوا لهم حذرين متهمين رافضين مجانبين، فإن علماءكم الأولين ومن صلح من المتأخرين كذلك كانوا يفعلون ويأمرون
تاريخ دمشق - 6/362
Al Hâfidh Ibn Hajar Al-'Asqualâni rapporte sous le titre : "Interdiction à l’homme de ne prendre la science que de celui dont le témoignage est accepté et qu’il soit réputé pour être un étudiant"
 
نهي الرجل أن ياخذ العلم إلا ممن تقبل شهادته، ويكون مشهورا بالطلب
 
Yahyâ Ibnou Abdi ar-Rahmâni Ibni Nâhiyah el Harrânî nous a raconté que Ahmed Ibnou Abdi ar-Rahmââni Ibni Moufaddhal leur a raconté et dit que miskîn Ibnou Boukayr leur a raconté que Ismâ'îl Ibnou 'Iyâch a dit :
"J’ai questionné Ibna Artâh, de qui dois-je prendre la science ?"
Il dit : "De ceux qui sont réputés et connus !"
Ibna 'Awnin a dit : "Ne prend cette science que de celui dont nous avons attesté pour être un étudiant."
 
Lissânou al-mîzâni
 
حدثنا يحيى بن عبد الرحمن بن ناجية الحراني، حدثنا أحمد بن عبد الرحمن بن مفضل قال: حدثنا مسكين بن بكير، عن اسماعيل بن عياش قال: سالت حجاج بن أرطاة عمن آخذ العلم ؟
قال: من المشهورين المعروفين
حدثنا يحيى بن ممد بن أبي الصفيراء البالسي، حدثنا إبراهيم بن مالنذر، حدثنا أيوب بن واصل، قال: سمعت عبد الله بن عون، يقول: لا تأخذ هذا العلم إلا عمن شهد له عندنا بالطلب
لسان الميزان

Al-hâfidh An-Nawawî

 

On ne doit prendre l’enseignement que de celui dont la compétence s’est achevée, que sa (pratique) de la religion est claire, que sa connaissance (de la science religieuse) se soit réalisée et que sa modestie est devenue connue ; Car Mohammed Ibn Sirîne et Mâlik Ibn Anass et d’autres parmi les salafs (prédécesseurs) ont dit : 

 

"Cette science est certes une religion, vérifiez donc chez qui vous prenez votre religion"

 

At-tibyânou fi âdâbi hamalati al-Qurân 1/25

 

و لايتعلم إلا ممن تكملت أهليته و ظهرت ديانته و تحققت معرفته و اشتهرت صيانته فقد قال محمد بن سيرين و مالك بن أنس وغيرهما من السلف

 هذا العلم دين فانظروا عمن تأخذون دينكم

التبيان في آداب حملة القرآن

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz

 

Question :

 

Quel est l’avis de votre éminence sur l’expression qui est souvent répétée de la bouche de nombreux étudiants en science, qui est : "Celui dont le professeur sera son livre s’égarera de la vérité' ?

 

Réponse :

 

Celui dont le professeur sera son livre, ses erreurs augmenteront plus que ses réussites. 

 

Voilà l’expression que je connais.

 

Et ceci est vrai : Certes, celui qui n’a pas pris de cours chez les gens de la science, qui ne tient pas (son savoir) d’eux (des savants) et n’a pas eu connaissance des sentiers qu’ils ont empruntés pour la recherche de la science ; Assurément il fera beaucoup d’erreurs et il mélangera entre la vérité et le faux à cause de sa méconnaissance des arguments légaux (religieux)…

 

Madjmoû' fatâwâ wa maqhâlât moutanawwi3a 7/239 

 

ما رأي فضيلتكم في هذه العبارة التي تتردد على ألسنة كثير من طلبة العلم وهي: (من كان شيخه كتابه ضل عن صوابه)؟

أن من كان شيخه كتابه فخطؤه أكثر من صوابه هذه هي العبارة التي نعرفها

وهذا صحيح: أن من لم يدرس على أهل العلم، ولم يأخذ عنهم، ولا عرف الطرق التي سلكوها في طلب العلم، فإنه يخطئ كثيرا، ويلتبس عليه الحق بالباطل، لعدم معرفته بالأدلة الشرعية

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine

 

L’élève a besoin d’un professeur du côté scientifique et du côté de la pratique.

 

Et c’est à cause de cela qu’il est un devoir absolu pour lui qu’il soit très attentif dans le choix de professeurs connus pour leur science, leur loyauté et leur religion.

 

Et connus pour avoir un bon manhadj et une orientation authentique ; Pour qu’il (l’élève) prenne de leur science premièrement et ensuite de leur manhadj deuxièmement. 

 

Transmis par Cheikh Bazmoul dans sa rissâla


التلميذ محتاج إلى الأستاذ من الناحية العلمية والناحية العملية ، لهذا كان لزاماً عليه أن يحرص غاية الحرص على انتقاء الأساتذة الذين عرفوا بالعلم وعرفوا بالأمانة والدين ، وعرفوا بالمنهج السليم والتوجه الصحيح ، حتى يتلقى من علمهم أولاً ثم من منهجهم ثانياً

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany (pour répliquer à Saqqâf)

 

Ceux qui ce regroupe autour de cet homme... Cet homme qui se considère à l’heure actuelle dans la science, personne ne le connait et personne parmi les savants biens guidés ont attesté pour lui... Et même pas parmi les savants égarés !

 

Personne a attesté en sa faveur pour être un homme de science !

 

Pourquoi donc se retourne-il vers ces jeunes ?!

 

K7 Mâdhâ taraka al-awaalou lil âkhir

 

..فهؤلاء الذين يلتفون حول هذاالرجل ، هذا الرجل ابن اليوم في العلم ، ما أحد عرفه ولا أحد شهد له لا من المهتدين - من العلماء المهتدين - و لا من العلماء الضالين ، ما أحد شهده له بأنه رجل عالم ، فلماذا يلتف حول هؤلاء الشباب؟

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali
 
La façon idéale (pour prendre la science), c’est que tu suives l’enseignement d’un savant comme était le cas des Pieux Prédécesseurs.
 
Ils ne prennaient la science que des savants et lorsque l’étudiant ne prend pas la science et le Coran des savants, on l’appelait "souhoufî".* 
 
Et celui qui ne lit pas le Coran chez les chouyoukh, on l’appelle moushafî.
 
Celui qui ne lit pas la (science) du hadîths, du fiqh et toutes autres (sciences) chez les savants, on dit sur lui que c’est un "souhoufî" parce qu’il apprend par l’intermédiare des feuilles (de livres) et ne prend pas le savoir des savants !
 
Lorsque tu t’assois aux assises des savants, tu apprends d’eux en premier les comportements et les bonnes conduites ; Et il y avait des gens qui voyageaient du bout du monde pour se déplacer vers l’imâm Mâlik رحمه الله, et parmi ceux qui ont voyagés vers lui (l’imâm Mâlik), le grand Imâm Yahyâ Ibn Yahyâ An-Nayssâboârî, celui dont l’imâm Ahmed رحمه الله disait sur lui : «Qu’il n’a jamais vu un semblable à lui !»… 
 
Rissâla "Ad-dourrar an-nadhîd min mouhâdharât al-'aquîda wa at-tawhîd"
 
*Souhoufî - صحفي : Celui qui prend la science que par la lecture des livres.
 
الطريقة المثلى أن تتلمذ على عالم كما هو شأن السلف الصالح فانهم كانوا لا يتلقٌون العلم الاٌ على العلماء,فاذا لم يتلقٌ الطالب العلم و القرآن على العلماء سمٌوه صحفي  و الذي يقرأ القرآن على غير الشيوخ يسمى((مصحفي)),و الذي لا يقرأ الحديث و
الفقه و غيره على العلماء يقال له:((صحفي)),لأنه يتعلم  من الصحف,لا يتعلم من العلماء ,فالعلماء اذا جالستهم تتعلم منهم أولا الأخلاق و الأدب, و قد كان الامام مالك -رحمه الله- يرحل اليه الناس من أنحاء الدنيا ,و ممن رحل اليه يحيى بن يحيى النيسابوري,الامام العظيم الذي قال فيه الامام أحمد - رحمه الله - ما رأى مثله
رسالة الدرر النضيد من محاضرات العقيدة و التوحيد
Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali
 
Et lorsque la personne se renferme sur elle-même sans qu’un enseignant lui enseigne et qu’elle s’instruit par elle-même, ceci est une preuve de maladie !
 
La façon idéale, c’est de prendre la science de la bouche des savants...
 
Rissâla "Ad-dourrar an-nadhîd min mouhâdharât al-'aquîda wa at-tawhîd"
 
فاذا انطوى الانسان على نفسه,و لا يعلمه معلم,يعلم نفسه,هذا دليل على مرض,فالطريقة المثلى أن تأخذ العلم من أفواه العلماء
رسالة الدرر النضيد من محاضرات العقيدة و التوحيد
Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul

...Et lorsqu'on parle de la da'wa, on a un prêcheur qui vient et dit qu'il est prêcheur islamique (dâ'ya islâmy - داعية إسلامي) et veut nous faire des prêches ; Ce cas-là, c'est comme étudiant en sciences (talab al 'ilm - 
طلب العلم), on doit savoir si ce prêcheur a été recommandé par les savants ou n'a pas été recommandé par les savants...
 
حينما تأتي لأمور الدعوة يأتي داعية يقول هو داعية إسلامي ويريد أن يدعونا مثل قضية طلب العلم أن تعلم أن هذا الداعية زكاه أهل العلم أولم يزكيه أهل العلم

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 01:42
Allah se comportera avec toi comme tu te comportes avec autrui
La louange appartient à Allah et que la prière et le salut d'Allah soient sur son Prophète, ainsi que sur ses compagnons et tous ceux qui lui seront alliés.
En outre :

On trouve dans le hadith d'après le Prophète que la prière et le salut d'Allah soient sur lui qui dit :

« Allah fera miséricorde à ceux qui sont miséricordieux » 
(rapporté par Boukhâry)

Y a t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien ?
Celui qui sera miséricordieux avec les créatures, alors le Créateur le sera avec lui. Le Prophète que la prière et le salut d'Allah soient sur lui, a dit :

« Le Miséricordieux fait miséricorde à celui qui fait preuve de miséricorde.
Donc, faites miséricorde à toutes créatures sur terre pour que Celui qui est au ciel vous fasse miséricorde» 
(rapporté par boukhâry)

La rétribution correspond à l'action, Allah se comportera avec son serviteur comme lui se comportera avec Ses serviteurs. Donc, comporte-toi avec autrui comme tu voudrais qu'Allah se comporte envers toi Allah dit (traduction rapprochée) :

« ...Mais si vous (les) excusez, passez sur (leurs) fautes et (leur) pardonnez, sachez qu'Allah est Celui qui pardonne et Très Miséricordieux » (Sourate 'La grande perte' verset 14)

Et Il dit (traduction rapprochée) :

« ...Qu'ils pardonnent et excusent. N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne ? » (Sourate 'La lumière' verset 22)

Désire ardemment apaiser les difficultés des gens pour qu'Allah apaise les tiennes.

Le Prophète que la prière et le salut d'Allah soient sur lui a dit :

«Celui qui apaise la peine d'un musulman, Allah lui apaisera une peine parmi les peines du Jour de la résurrection» (rapporté par Boukhâry).

Il dit encore que la prière et le salut d'Allah soient sur lui :

« Celui qui vient au secours d'un homme en détresse, Allah lui retirera une peine parmi les peines du Jour de la résurrection» 
(rapporté par Ahmad).

Aide les gens dans leurs besoins, Allah te viendra en aide. Le Prophète que la prière et le salut d'Allah soient sur lui, a dit :

«Allah vient en aide au serviteur tant que ce dernier vient en aide à son frère», «celui qui est s'occupe des besoins de son frère alors Allah sera s'occupera de ses besoins» (rapporté par moslim).

Sois un soulagement pour les nécessiteux, Allah te soulagera.
 
Le Prophète que la prière et le salut d'Allah soient sur lui a dit :

«Celui qui soulage un nécessiteux, alors Allah le soulagera dans cette vie et dans l'au-delà»
 (rapporté par Moslim),

et il dit encore :

«avant vous, vivait un marchand qui accordait des prêts aux gens et lorsqu'il voyait parmi eux un nécessiteux, il disait à ses employés : pardonnez-lui, peut-être qu'Allah nous pardonnera, et Allah lui pardonna» 
(rapporté par Boukhâry).

Sois doux avec les serviteurs d'Allah, alors tu seras inclus dans l'invocation du Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) qui dit :

«Ô Allah ! Celui qui est doux avec ma communauté, sois doux avec lui, et celui qui blesse ma communauté blesse-le» 
(rapporté par Ahmad).

Il dit encore (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :

«Allah est doux, et Il aime la douceur, et Il donne par la douceur ce qu'Il ne donne par la rudess» 
(rapporté par Moslim)

et il dit aussi (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :

«Celui qui est privé de douceur est privé de tout bien» 
(rapporté par Moslim).

Dissimule les défauts des gens, Allah dissimulera les tiens. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

«celui qui dissimule les défauts d'un musulman, Allah dissimulera les siens dans la vie d'ici-bas et dans l'au-delà» 
(rapporté par Moslim),

et il dit encore (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :

«celui qui dissimule les secrets de son frère musulman, Allah dissimulera les siens le Jour de la résurrection»
(rapporté par Ibnû Mâjah)

Ne tiens pas compte des erreurs de ton frère, Allah ne tiendra pas compte des tiennes.
Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

«celui qui ne tient pas compte (des erreurs) d'un musulman, Allah ne tiendra pas compte de ses erreurs» 
(rapporté par Abû dawûd).

Nourris les musulmans, Allah te nourriras. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

«Tout croyant qui nourris un croyant affamé, Allah le nourrira des fruits du paradis» (rapporté par Tirmidhî).

Abreuve les musulmans, Allah t'abreuvera. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

«Tout croyant qui abreuve un croyant assoiffé, Allah l'abreuvera du nectar cacheté le Jour de la résurrection» (rapporté par Tirmidhî).

Vêtis les musulmans, Allah te vêtira. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

«Tout croyant qui vêtit une personne nue, Allah le vêtira d'habits verts du paradis» (rapporté Tirmidhî).

Donc, Allah se comportera envers toi comme tu te comporteras avec autrui.
 
Choisis, donc, pour toi-même la manière avec laquelle tu aimerais qu'Allah se comporte avec toi.
 
Agis de cette manière tu en récolteras la récompense.

Prend garde de ne pas brutaliser les gens car Allah te châtiera.

Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

«Allah châtie ceux qui châtient les gens dans la vie d'ici-bas» (rapporté par Moslim).

Allah dit (traduction rapprochée) :

« Et rappelez-vous, lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient le pire châtiment » ( Sourate 'la vache' verset 49)

« Et le jour où l'Heure arrivera (il sera dit) : faites entrer les gens de Pharaon au plus dur des châtiments » (Sourate 'Celui qui pardonne' verset 46)

Prends garde d'être dur avec les serviteurs d'Allah sinon te sera atteint l'invocation du Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :

«Ô Allah ! Celui qui reçoit autorité sur ma communauté puis est dur avec elle, sois dur avec lui, et celui qui reçoit autorité sur ma communauté puis est doux avec elle, sois doux avec lui» (rapporté par Moslim).

Ne fais pas de mal aux musulmans en espionnant sans cesse leurs intimités. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

« celui qui guette sans cesse l'intimité de son frère musulman, Allah guettera la sienne. Celui dont Allah guette son intimité au point de l'humilier au plein cœur de sa demeure » (rapporté par Tirmidhî),

« celui qui dévoile l'intimité de son frère musulman, Allah dévoilera la sienne au point de l'humilier au plein cœur de sa maison » (rapporté par Ibnû Mâjah).

Ne prive pas les musulmans de ta miséricorde car le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

« Celui qui ne fait pas miséricorde envers les gens, Allah Tout-Puissant ne lui fera pas miséricorde » (rapporté par Moslim).

Il dit encore (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :

« Nul n'est privé de miséricorde sauf le misérable » (rapporté par Tirmidhî).

En conclusion, quel que soit ton comportement envers les gens, tu trouveras chez Allah une rétribution équitable.

Ibnû Qayim a dit :

« Allah est généreux, et Il aime celui qui est généreux parmi ses créatures.
Il est savant, et Il aime les savants. Il est capable et il aime le courageux et Il est beau et il aime la beauté.
Il est (qu'Il soit exalté et glorifié) miséricordieux et Il l'aime ceux qui le sont, et Il fait miséricorde à ceux qui sont miséricordieux parmi ses créatures.
Il est celui qui cache (les défauts), et Il aime celui qui ne dévoile pas les défauts de ses serviteurs.
Il est clément, et Il aime celui qui l'est avec ses serviteurs.
Il est celui qui pardonne, et Il aime celui qui pardonne ses serviteurs. Il est infiniment bon, et Il aime celui qui l'est envers ses serviteurs.
Par contre, Il déteste le rude et le brutal au cœur dur et au très mauvais comportement.
Il est doux, et Il aime la douceur.
Il est indulgent, et Il aime l'indulgence.
Il est bienfaisant, et il aime la bienfaisance et les bienfaisants.
Il est juste, et Il aime la justice, et Il accepte les excuses, et Il aime ceux qui acceptent les excuses de ses serviteurs»
.

Ainsi, Il rétribue ses serviteurs suivant qu'il ait ou pas ces comportements cités plus haut.

Celui, donc, qui est clément, Il sera clément avec lui, et celui qui pardonne, Il lui pardonnera, et celui qui fait grâce, Il lui fera grâce, et celui qui est honnête, Il se comportera avec lui avec honnêteté, et celui qui est doux avec ses serviteurs, Il le sera envers lui, et celui qui fait miséricorde envers Ses créatures, Il le sera envers lui, et celui qui est bon avec eux, Il le sera avec lui, et celui qui est généreux avec ses créatures, Il le sera avec lui, et celui qui leur est utile, Il le sera pour lui, et celui qui cache (leurs péchés), Il cachera les siens, et celui qui leur pardonne, Il le pardonnera, et celui qui guette l'intimité de ses créatures, Il guettera la sienne, et celui qui divulgue (leurs péchés), Il divulguera les siens et l'humiliera, et celui qui prive Ses créatures de ses biens, Il le privera de Ses biens, et celui qui se dresse contre Allah, Allah se dressera contre lui, et celui qui dupe, Il le dupera, et celui qui berne, Il le bernera.

Ainsi, celui qui appliquera un comportement sur Ses créatures, Allah appliquera sur lui exactement le même comportement dans la vie d'ici-bas et dans l'au-delà. Allah sera envers Sa créature comme elle sera envers autrui.

Ce que tu as fait pour les autres on le fera donc pour toi, et sois comme tu souhaites, Allah sera avec toi tel que tu l'es envers Lui et ses créatures.

Désire ardemment rendre service aux serviteurs d'Allah, et ceci conformément à la parole du Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :
 

« Celui qui peut d'entre-vous rendre service à son frère, qu'il le fasse donc » 

(rapporté par Moslim),

et désire être bon envers eux car Allah aime les bienfaisants.

Sois paisible, doux et calme envers eux car le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

« Sera privé du feu à toute personne paisible, douce, calme et proche des gens » 

(rapporté par Ahmad).

Fais grâce envers les créatures, oublie (leurs méchancetés), excuse leurs et pardonne leurs.

 

Ainsi, il se peut qu'Allah te fasse grâce et te pardonne, Allah ne laisse pas perdre la récompense de celui qui fait le bien.

Notre dernière invocation est la louange appartient à Allah et que la prière et le salut d'Allah soient sur notre prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Écrit par Abdelquayoum As-souhaïbâny

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 23:00
Les types d'eaux

L' eau se divise en 3 catégories

 

-l' eau pure en elle même et qui purifie des impuretés du corps,

 

-l' eau pure en elle même, non purifiante

 

-l' eau impure


A noter que sheykh ibn baz a été interrogé sur la division de l' eau, et il a répondu qu' elle se divise en deux, une eau purifiante et une eau impurifiante, ensuite il expliqua que dans l' eau impurifiante, il y avait une eau impure et une eau pure mais qui ne purifie pas (voir ses fatawas dans le premier vol concernant la salat)
 
Sans titre 1-copie-3
L'eau pure et purifiante

L' eau pure et purifiante regroupe 9 types d'eau qui sont :

-L'eau de pluie 

Allah سبحانه و تعالى a dit (traduction rapprochée) :

" Nous fîmes decendre du ciel une eau pure et purifiante" 25/48

 

Cheykh sa'dy a dit :
 
"une eau qui purifie du hadath (ce qui demande les ablutions) du khabath (impureté qui se trouve sur le corps,ex: bave de chien) du ghish (allahou a'lam) et des saletés."
(attaysir: 634)
 
Allah a dit (traduction rapprochée) : 

" et du ciel, Il fit descendre de l' eau sur vous afin de vous en purifier" 8/11

ibn kathir a dit : "du hadath mineur ou majeur"
(tafsiroul qoranil 'adhim 2/799)


sheykh sa'dy a dit : "afin de vous purifier du hadath et du khabath."
(attaysir: 325)

-Ce qui est à la base de l'eau

 

D' après abou hourayrah رضي الله عنه :
"Le prophète صلى الله عليه وسلم tenait un silence entre takbiratoul ihram et la récitation lors de la salat.
Il lui dit: ya rasoul Allah, que ma mere et mon pere soient sacrifié pour toi, que dis tu pendant ton silence entre le takbir et la récitation?
Il 
صلى الله عليه وسلم  répondit:
Allahouma, éloigne de moi mes péchés comme Tu as éloigné l' orient de l' occident.
Allahouma purifie moi de mes péchés comme on nettoie le vêtement blanc de la saleté.
Allahouma purifie moi de mes péchés 
avec de la neige, l' eau et la grêle."
(el boukhary: 744; muslim: 598; abou dawoud: 781; nasa iy: 894; ibn madjah: 812 el irwa: 8; el mishkah:813)

-L'eau des sources et des rivières
 
Allah سبحانه و تعالى a dit (traduction rapprochée) :

"Ne vois tu pas qu' Allah fait descendre du ciel de l' eau, puis il l' achemine vers des sources dans la terre" 39/21
On voit à travers cet ayah qu' Allah سبحانه و تعالى nous a permis de nous purifier au moyen des eaux de sources, car comme le montre la ayah, c' est une eau qui descend du ciel, c'est à dire de la pluie , et on a pu voir plus haut que l' eau de pluie est pure et purifiante. -qu' Allah l' agréé- a dit: il n' y a pas une eau sur terre sans qu' elle ne soit descendue du ciel.
(tafsiroul qoranil 'adhim: 4/1614)

-L'eau de la mer 

D' après abou hourayrah رضي الله عنه :

Le prophète 
صلى الله عليه وسلم fut interrogé par un homme (pour celui qui veut connaitre le nom de la personne , qu' il retourne dans neyloul awtar):
Ya rasoul Allah, nous sommes des personnes qui voyageons beaucoup en bateau, en ne prenant avec nous que peu d'eau, et si nous faisons el wodo avec, il ne nous en restera plus (pour boire ...), pouvons nous faire el wodo avec l' eau de mer ?
Il  
 
صلى الله عليه وسلم répondit : son eau est pure et ce qui est mort à l' interieur et halal.
(abou dawoud: 83; tirmidhy: 69, nasa iy: 59/331, ibn madjah: 392; malik: 43; shafi'y:1; ahmed: 7232; ibn hibban: 119; el bayhaqy: 173 el irwa: 9, el mishkah: 479; sahiha: 480; sahihoul jami': 7048)
 
Ibnoul moulqin a dit : "ce hadith est d' une grande importance, un fondement parmi les fondements de la purification. il regroupe plusieures lois et regles importantes."
(neyloul awtar: 1/23 ; 'awnoul ma'boud: 1/126)
 
L' imam Âbady a dit : "l' eau de mer et pure et purifiante."
('awnoul ma'boud: 1/126)
 
L' imam tirmidhy a dit :
"Ceci est la parole de la majorité des savants du fiqh parmi les compagnons du prophète صلى الله عليه وسلم comme abou bakr, 'omar et ibn 'abbas -qu' Allah les agrées- ils ne voyaient pas de mal avec l' eau de mer."
(sahihou tirmidhy: 1/55)
 
A ce sujet là, il y une fatwa d' ibn taymiyya qui dit qu' il n y a pas de mal à utiliser de l' eau de mer meme en présence d' eau normal, voir ses fatawa sur la taharah.

-L'eau de zamzam
 
'ali fut appelé par le prophete صلى الله عليه وسلم afin qu' il lui ramene un seau d' eau de zam zam, c' est ce qu' il fit, puis il صلى الله عليه وسلم en bu et fit el wodo avec.
 
Il y a à ce sujet une fatwa de sheykh ibn baz dans laquelle il a été questionné, s' il nous était permis de se nettoyer les parties avec l'eau de zam zam, il répondit qu' il n ' y avait pas de mal à se nettoyer avec du fait qu' il n ' y aucun dalil qui l' interdit.
 
source : binbaz.org.sa
el irwa: 13, tamamoul minah: 46

-L' eau pure dont soit la couleur, l' odeur ou le gout a changé a cause de sa stabilité (cad du fait qu' elle soit resté longtemps au meme endroit) ou bien qu' elle a été mélangé a quelque chose de pur comme du savon... 

Et ce, d'après la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم adressée aux femmes qui lavaient le corps de sa fille décédée : 

" Lavez-là 3 fois ou 5 fois ou plus si vous le désirez, avec de l'eau et du lotus. Au dernier lavage ajoutez du camphre ou un peu de camphre "
(el boukhary: 1253; muslim: 939; abou dawoud: 3142, tirmidhy: 990, nasa iy: 1880; ibn madjah: 1480; malik: 518. el irwa: 129; el michkah:1634; ahkamoul jana iz: 48)
 
L' imam nawawy a dit :
"ceci est un dalil comme quoi c' est préférable (mostahab) d' utiliser du lotus dans le lavage du mort."
('sharh muslim: 4/2608)
 
D' aprés oum hani le prophète صلى الله عليه وسلم et maymounah se lavaient ensemble dans un seul récipient, dans lequel on trouvait des traces de pâte.
(nasa iy: 240; ibn madjah:384; el michkah: 485; el irwa:)
 
ibn hazm  a dit :
"tout eau qui a été mélangé à quelque chose de pur est permise, tant que l' eau apparait plus que la couleur, le gout ou l ' odeur qui s' est mélangé avec, et tant que l' on appelle encore ca de l' eau."
(el mahallah, mas alah 147)
 
-L ' eau à laquelle s' est mélangée une impureté sans que le gout ni l' odeur ni la couler de l' eau ne change
 
D' après abou sa'd el khoudry رضي الله عنه le prophète صلى الله عليه وسلم fut interrogé sur le puit de bouda 'a, dans lequel sont jetés viande de chien, menstrues, et d' autres saletés, il صلى الله عليه وسلم répondit :

"l' eau est pure rien ne la souille"
(abou dawoud:67, tirmidhy: 66; nasaiy: 325; ahmed; ibn hibban: 116
el irwa:14; el michkah: 478; sahihoul jami': 1925)
 
L' imam shawakany a dit :
"ce hadith montre que lorsque que quelque chose d' impure et mélangé a de l' eau de petite ou de grande quantité rien ne la souille, par contre le consensus des oulama ( el ijma') est d accord pour dire que si l' eau est mélangé a quelque chose d' impur et que soit le gout, l' odeur ou la couleur change, il ne nous est plus permis de faire la purification avec."
(neyloul awtar:1/37)

D' apres ibn 'omar -qu' Allah les agrées- le messager 
صلى الله عليه وسلم a dit : 

"lorsque l 'eau atteint 2 qoullah, rien ne la souille."
(abou dawoud:64; tirmidhy: 67,nasa iy:52, ibn madjah:523; shafi'y:2; ibn hibban:118; el bayhaqy: 174
el irwa:23; el michkah: 477)
 
L' imam tirmidhy  a dit : "ceci est la parole de shafi'y, ahmed et ishaq (je crois qu' il parle de ishaq ibn rahawih), quand l' eau a atteint 2 qoullah, rien ne la souille tant que la couleur, l' odeur ou le gout n' pas changé."
 
zuhry  a dit : "il n y a pas de mal avec de l' eau dont ni le gout, ni l' odeur ni la couleur a changé.
et je renvois les freres et soeurs à assayaloul djarrar de l imam shawkany s' ils n' ont pas compris le hadith des qoullateyn".

-L'eau utilisée 
 
Les ahadith à ce sujet son nombreux mais je vais simplement rappeler un des miracles de notre prophète صلى الله عليه وسلم lorsque jaillirent de ses doiqts de l' eau avec laquelle les sahaba -qu' Allah les agrées- ont pu faire el wodo.
(el boukhary: 187 et voir les autres ahadith dans le meme chapitre.)
 
Il a dit: ceci est un dalil sur la purification de l' eau deja utilisée.
(fathoul bary: 2/391)

Et on a interrogé ibn taymiyya  sur l' eau dans laquelle quelqu' un a trempé ses mains, s' il était permis de l' utilisée.
 
Il  a répondu:
"l' eau ne se souille pas de cette façon, et il est permis de l' utiliser d' apres la majorité des 'oulama."
(fatawa: 21/46)

-L'eau chaude
 
Il est rapporté que 'omar رضي الله عنه se faisait chauffé de l'eau dans un récipient puis de nettoyer avec.
(el bayhaqy: 178; daraqotny el irwa:178)
 
Quant au hadith : ne vous lavez pas avec de l' eau réchauffé par le soleil car ça donne la lèpre.
(hadith mawdou'!!! el irwa:180 et el mishkah: 489)
 

Sans titre 1-copie-3

L'eau pure et non purifiante

L' eau pure et non purifiante est de l' eau qui a été changée par quelque chose de pur à tel point que l' on ne peut plus appeler ça de l 'eau, et ce type d' eau est interdit pour la purification, car la purification ne se fait qu' avec de l' eau pure et purifiante, d 'après la parole d' Allah سبحانه و تعالى (traduction rapprochée) " et que vous ne trouviez pas d' eau alors recourez au tayamoum " 5/6 et 4/43

On rapporte que 'ata ibn abi rabah  répugné el wodo avec du lait et autre chose semblable, et disait :

"j' agrée plus le tayamoum que ça."
(Abou Dawoud:87 et Al -boukhary: ta'liqan)
 
L' imam tirmidhy a dit : " "la parole de celui qui dit : ne fait pas el wodo avec du nabidh est plus proche du qoran et de la sunna car Allah a dit (traduction rapprochée) et que vous ne trouvez pas d' eau alors recourez au tayamoum"
 

Sans titre 1-copie-3

L'eau impure
 
C' est l' eau dont soit la couleur, l' odeur ou le gout a été changé par une impureté, et la purification avec est interdite.
 
Ibn taymiyya a dit : 
"lorsque l' eau a été changé par une impureté, elle devient impure d' après le consensus."
(fatawa: 21/30)
 
Ibnoul moundhir a dit : le consensus des savants et daccord pour dire que lorsque une souillure est mélangée a de l' eau de petite ou de grande quantité et que soit la couleur, l' odeur ou le gout a changé, cette eau devient impure.
(souboulous salam:1/27)
 
copié de darwa.com
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة