compteur de visite

Catégories

23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 12:57
Le niqab de la femme tel qu’il est connu aujourd’hui

Que la Paix et la Miséricorde d'Allâh soient sur vous ainsi que Ses Bénédictions et puis.

 
Antérieurement, j'ai déjà répondu à plusieurs reprises sur l'interdiction (tahrîm) pour la femme de porter le niqâb tel qu'il est connu aujourd'hui auprès d'elles et ce, sous tous ses styles (achkâl) car il est une modification (tahawwul) du hidjâb légiféré [par Allâh] (char'î) pour un hidjâb stylé (chaklî) et [cela] est une progression (tadarrudj) vers l'exhibition [des charmes] (sufûr) et il se peut même qu'il soit [un objet] qui attire les regards vers les femmes ainsi qu'une incitation des gens à la tentation (iftitân).
 
Donc, s'il est ainsi, il n'est pas autorisé de permettre aux femmes de le porter, de le commercialiser et de le répandre et il a été annoncé dans certains journaux que le Ministère du Commerce a prohibé sa fabrication, de même que sa vente dans les marchés d'après la fatwâ du Comité Permanent de l'Avis Juridique et ceci est une mesure saine.
 
Nous sollicitons Allâh [pour] qu'Il réalise [cette opération] et la parachève afin que les musulmans se tranquillisent de ce trouble (fitnah) et de ses maux. 
 
Qu'Allâh accorde le Succès à nos Détenteurs de l'Autorité dans ce qu'il y a de bien pour la Communauté, son bon état (salâh) et sa réussite (falâh).
 
La louange est à Allâh Seigneur des Mondes et que la Prière et le Salut d'Allâh soient sur notre Prophète Muhammad, sa Famille et ses Compagnons. 
 
Et que la Paix et la Miséricorde d'Allâh soient sur vous ainsi que Ses Bénédictions. 
 
Votre frère :Sâlih Ibn Fawzân Al-Fawzân 
 
Autorisation du Chaykh de répandre cette fatwah plus sa signature. Le 01/2/1419
Publié par mukhlisun.over-blog.com

...السلام عليكم ورحمة الله وبركاته وبعد

فقد سبق أن أجبت غير مرة بتحريم لبس المرأة للنقاب المتعارف عليه اليوم بين النساء بجميع أشكاله، لأنه تحول من الحجاب الشرعي إلى حجاب شكلي، فهو تدرج للسفور، وربما يكون مغرياً بالنظر للمرأة والافتتان بها، وإذا كان كذلك فلا يجوز إقرار النساء على لبسه ولا يجوز بيعه وتداوله
وقد أعلن في بعض الصحف أن وزارة التجارة منعت من صناعته وبيعه في الأسواق بناء على فتوى اللجنة الدائمة للإفتاء. وهذا إجراء سليم نسأل الله أن يحققه ويتمه ليستريح المسلمون من هذه الفتنة وأضرارها. وفق الله ولاة أمورنا لما فيه خير الأمة وصلاحها وفلاحها

.. والحمد لله رب العالمين وصلى الله وسلم على نبينا محمد وأله وصحبه

والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 11:38
Ahloul sounna wal jama'a, une voie, une seule... (vidéo)

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 20:39
Oublier un membre pendant les ablutions
Question 139 :
 
Quel le jugement de celui qui oubli de laver un membre pendant les ablutions ?
 
Réponse :
 
Si une personne fait les ablutions et qu' elle oublie un membre, si elle s'en souvient tôt, elle lave le membre (oublié) et les autres qui suivent.
 
Par exemple :
 
Une personne fais ses ablutions et oublie de laver son bras gauche, il lave son bras droit, sa tête ses oreilles, ses pieds.
 
Et lorsqu'il termine de laver ses pieds il se rappelle qu'il n'a pas lavé le bras gauche.
 
Alors nous lui disons: laves ta main gauche puis ta tête et tes oreilles puis tes pieds.
 
Nous l'avons obligé de laver la tête les oreilles et les pieds pour respecter l'ordre.
 
Car on doit respecter l'ordre dans les ablutions comme allah l'a ordonné (mettre dans l'ordre) :
 
 فَاغْسِلُوا وُجُوهَكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ إِلَى الْمَرَافِقِ وَامْسَحُوا بِرُؤُوسِكُمْ وَأَرْجُلَكُمْ إِلَى الْكَعْبَيْن
"lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles" (la table servie verset :6)
 
Par contre si il ne s'en souvient qu'après un long moment alors il doit reprendre depuis le début.
 
Par exemple quelqu'un oublie de se laver la main gauche puis termine ses ablutions et se rappelle qu'il ne s'est pas lavé le bras gauche qu'après un long moment alors il doit recommencer les ablutions depuis le début  cause de la non continuation.
 
Car la continuation entre les membres de l'ablution est une condition de validité.
 
Mais qu'on sache que si il y a doute, c'est à dire lorsqu'il termine les ablutions il doute : est ce qu'il a lavé la main gauche ou la main droite, ou est ce qu'il s'est lavé le nez ou la bouche alors dans ce cas il ne s'en préoccupe pas, continue, fais la prière et il n'y a pas de mal.
 
Car on ne se soucis pas du doute lorsque l'acte d'adoration a été accompli.
 
Car si nous prenions ça en considération on ouvrirait une porte de l'obsession (wasswass) aux gens.
 
Et tout le monde commencerait à douter de ses actes d'adoration.
 
Et c'est par miséricorde d'allah 3aza wa jal que celui qui doute après que son acte d'adoration soit terminé, il n'y fais pas attention et ne s'en soucis pas sauf si il est sûr d'un manquement alors il doit rattraper.
 
س139: إذا توضأ الإنسان ونسي عضواً من الأعضاء فما
الحكم؟
الجواب: إذا توضأ الإنسان ونسي عضواً من الأعضاء، فإن ذكر ذلك قريباً، فإنه يغسله وما بعده، مثال ذلك: شخص توضأ ونسي أن يغسل يده اليسرى فغسل يده اليمنى، ثم مسح رأسه وأذنيه، ثم غسل رجليه، ولما انتهى من غسل الرجلين، ذكر أنه لم يغسل اليد اليسرى، فنقول له: اغسل اليد اليسرى، وامسح الرأس والأذنين، واغسل الرجلين، وإنما أوجبنا عليه إعادة مسح الرأس والأذنين، وغسل الرجلين، لأجل الترتيب، فإن الوضوء يجب أن يكون مرتباً كما رتبه الله عز وجل فقال: ( فَاغْسِلُوا وُجُوهَكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ إِلَى الْمَرَافِقِ وَامْسَحُوا بِرُؤُوسِكُمْ وَأَرْجُلَكُمْ إِلَى الْكَعْبَيْن) (المائدة: من الآية6)
أما إن كان لم يذكر إلا بعد مدة طويلة، فإنه يعيد الوضوء من أصله، مثل أن يتوضأ شخص وينسى غسل يده اليسرى ثم ينتهي من وضوئه ويذهب حتى يمضي مدة طويلة، ثم ذكر أنه لم يغسل اليد اليسرى، فإنه يجب عليه أن يعيد الوضوء من أوله لفوات الموالاة، لأن الموالاة بين أعضاء الوضوء، شرط لصحته، ولكن ليعلم أنه لو كان شكاً، يعني بعد أن انتهى من الوضوء شك هل غسل يده اليسرى أو اليمنى، أو هل تمضمض أو استنشق، فإنه لا يلتفت إلى هذا الشك بل يستمر ويصلي ولا حرج عليه، وذلك لأن الشك في العبادات بعد الفراغ منها لا يعتبر، لأننا لو قلنا باعتباره لانفتح على الناس باب الوساوس، وصار كل إنسان يشك في عبادته، فمن رحمة الله –عز وجل- أن ما كان ما الشك بعد الفراغ من العبادة فإنه لا يلتفت إليه ولا يهتم به الإنسان إلا إذا تيقن الخلل فإنه يجب عليه تداركه . والله أعلم

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 17:01
Dix profits à baisser le regard (vidéo)

1-Baisser le regard permet de se conformer aux ordres d'Allâh, ce qui constitue l'essence même du bonheur de l'homme.


Rien n'est plus bénéfique au serviteur, dans cette vie d'ici bas comme dans l'au-delà, que de se conformer aux ordres de son Seigneur.
 

Aussi, personne n'atteint le bonheur dans ce monde et dans l'au-delà qu'en s'y conformant et personne n'est touché d'un malheur si ce n'est pour les avoir négligés.
 
2-Baisser le regard empêche cette flèche empoisonnée (le regard illicite) d'atteindre le cœur, ce qui le conduirait sans doute à sa perte.  
 
3-Baisser le regard permet de ressentir une intimité avec Allâh et d'amener le cœur à se consacrer entièrement à Lui.
 
Par opposition, poser son regard sur l'illicite disperse l'attention du cœur, le distrait et l'éloigne d'Allâh.
 
Et rien n'est plus nuisible à l'homme que de regarder tout ce qui peut être proscrit, dans la mesure où cela provoque chez l'homme un comportement désinvolte envers son Seigneur.
 
4-Baisser le regard renforce le cœur et le réjouit.
 
Inversement, le cœur de l'homme s'affaiblit et s'attriste lorsque celui-ci ne contrôle pas son regard.
 
5-Baisser le regard illumine le cœur qui, au contraire, s'assombrit lorsqu'on le porte sur l'illicite.
 
C'est pour cette raison qu'Allâh a révélé le verset de la lumière à la suite du verset sur le regard, Allâh dit (traduction rapprochée) : 
 
«Dis aux croyants de baisser leur regard et de préserver leur sexe»
 
ensuite Il en a donné les fruits (traduction rapprochée) :
 
«Allâh est la lumière des cieux et de la terre, Sa lumière est semblable à une niche dans laquelle il y a un flambeau»
 
C'est-à-dire semblable à Sa lumière dans le cœur du croyant qui a accompli ses obligations et s'est éloigné des interdictions.
 
Et lorsque le cœur s'illumine, il accepte une multitude de bonnes œuvres venant de toute part. Au contraire, lorsqu'il s'assombrit, il laisse place à un déluge de calamités qui l'atteint de tout coté.
 
Donc, tout ce que l'on peut concevoir de blâmable, d'innovations, d'égarements, de suivi des passions, d'éloignement de la guidée et de ce qui conduit au bonheur, et d'occupation vers ce qui mène au malheur, tout ceci, seule la lumière qui se trouve dans le cœur peut le dissiper.
 
Mais si cette lumière s'éteint, l'homme se retrouve alors comme l'aveugle qui cherche son chemin dans l'obscurité de la nuit.
 
6-Baisser le regard donne au visage une expression de sincérité qui permet de distinguer le véridique de l'imposteur, le sincère du menteur.
 
Shah ibn Shajâ' Al-Karamânî disait :
 
«Celui qui affiche son attachement à la sunna et s'astreint à un contrôle de soi permanent, détourne son regard de l'illicite, renonce a ses passions, et a pour habitude de manger des nourritures licites, alors l'expression de son visage ne trompe pas.»
 
Et ainsi était Shah ibn Shajâ'.
 
7-Baisser le regard raffermit le cœur et lui donne courage et force.
 
Par sa grâce, Allâh réunit en lui deux facultés : Le jugement et de discernement d'une part, et la maîtrise de soi d'autre part.
 
Comme il est dit dans un récit (âthar) : 
 
«Iblîs fuit toute personne qui combat ses passions»
 
Et au contraire le diable suit celui qui est à l'opposé de cela de par le caractère abjecte, servile, méprisable et indigne de son âme.
 
Comme l'a dit Al-Hasan :
 
«Qu'ils avancent au son des sabots d'une mule ou du pas souple d'un cheval, l'humiliation du péché ne quitte jamais leur cœur. Ainsi Allâh humilie celui qui Lui désobéit.»
 
Allâh veut en cela avilir ceux qui Lui désobéissent.
 
Dans le Coran, la puissance et l'honneur sont liés à l'obéissance d'Allâh.
 
L'avilissement et l'humiliation sont liés à Sa désobéissance.
 
Allâh dit (traduction rapprochée) :
 
 «La puissance appartient à Allâh, ainsi qu'à Son Messager et aux croyants» 
 
La foi se compose de paroles et d'actes; extérieurs et intérieurs.
 
Allâh dit (traduction rapprochée) : 
 
«Celui qui cherche la Puissance, alors la puissance toute entière appartient à Allâh, vers Lui monte la bonne parole par la bonne action qui l'élève »
 
C'est-à-dire que celui qui veut la puissance, qu'il la cherche dans l'obéissance à Allâh, le rappel de bonnes paroles, les œuvres pieuses, comme il est rapporté l'invocation de la prière de nuit. 
 
«Certes, ne sera pas humilié celui que Tu as protégé, et ne sera pas honoré celui que Tu as pris comme ennemi»
 
Celui qui obéit à Allâh, Allâh l'a protégé dans cette obéissance et il en tire honneur en fonction du degré d'obéissance.
 
Et en Lui désobéissant, il s'éloigne de Lui et s'avilit par la même.
 
8-Baisser le regard interdit au Diable l'accès au cœur, car il pénètre par le regard (interdit) et parvient cœur plus vite que l'air ne pénètre dans un lieu vide.
 
Le Diable lui représente alors l'image qu'il a vue et l'embellit, il en fait alors une idole à laquelle le cœur est accroché.
 
Puis, il le surveille et l'éprouve en embrasant son cœur avec le feu des désirs qu'il alimente par des pêchés qu'il n'aurait jamais atteint sans ce regard illicite, mais le cœur est d'ores et déjà dans un feu ardent.
 
Chaque souffle ne fait qu'attiser ce feu qui crépite maintenant, il est trop tard, le cœur est encerclé, cerné de toute part.
 
Comme une brebis au sein d'un enclos incendié.
 
Ainsi, ceux qui regardaient l'illicite seront châtiés dans leur tombe par un lit de feu sur lequel les âmes seront déposées jusqu'à ce qu'elles soient réintroduites dans leurs corps (au Jour de la Résurrection).
 
C'est ce qui fut montré en songe au prophète صلى الله عليه وسلم d'après un hadith authentique.
 
9-Baisser le regard libère le cœur afin qu'il puisse méditer sur ce qui lui est bénéfique, et s'y consacrer.
 
Au contraire, regarder l'illicite détourne le cœur, comme si cela s'immisçait entre l'homme et son cœur.
 
Ses pensées le perdent et il suit ses passions en oubliant le rappel de son Seigneur.
 
Allâh dit (traduction rapprochée) : 
 
«Et ne suis pas celui que nous avons rendu insouciant à Notre rappel, qui suit ses passions et dont le comportement est outrancier»
 
Le regard illicite est la cause de ces trois maux.      
 
10-L'œil et le cœur sont liés, l'un est occupé par ce qui occupe l'autre.
 
Le cœur n'est pur que par la pureté du regard et l'œil n'est pur que par la pureté du cœur.
 
De même, le cœur se corrompt par la corruption du regard, et l'œil, par celle du cœur.
 
Donc, si l'œil se corrompt, il entraînera le cœur.
 
Il deviendra alors comme une poubelle dans laquelle se mêleront impuretés, souillures et saletés.
 
Un tel cœur n'est pas en mesure d'acquérir la connaissance d'Allâh, il n'est apte ni à L'aimer ni à revenir vers Lui.
 
Comment ce cœur pourrait-il ressentir une intimité avec son Seigneur et goûter au plaisir de se rapprocher de Lui, alors qu'il contient tout ce qui y est contraire.


Extrait de son livre : La maladie et son remède - الداء والدواء

Publié par salafs.com

 

الفوائد العشرة ... لمن غض بصره

1)

امتثال لأمر الله الذي هو غاية سعادة العبد في معاشه ومعاده ، وليس للعبد في دنياه وآخرته أنفع من امتثال أوامر ربه تبارك وتعالى ، وما سعد من سعد في الدنيا والآخرة إلا بامتثال أوامره ، وما شقي من شقي في الدنيا والآخرة إلا بتضييع أوامره

2)

يمنع من وصول أثر السهم المسموم الذي لعل فيه هلاكه إلى قلبه

3)

أنه يورث القلب أنسا بالله وجمعية على الله ، فإن إطلاق البصر يفرق القلب ويشتته ، ويبعده من الله ، وليس على العبد شيء أضر من إطلاق البصر فإنه يوقع الوحشة بين العبد وبين رب

4)

يقوي القلب ويفرحه ، كما أن إطلاق البصر يضعفه ويحزنه

5)

أنه يكسب القلب نورا كما أن إطلاقه يكسبه ظلمة ، ولهذا ذكر الله آية النور عقيب الأمر بغض البصر ، فقال

( قل للمؤمنين يغضوا من أبصارهم ويحفظوا فروجهم )

 ثم قال اثر ذلك

( الله نور السماوات والأرض ، مثل نوره كمشكاة فيها مصباح )

، أي مثل نوره في قلب عبده المؤمن الذي امتثل أوامره واجتنب نواهيه ، وإذا استنار القلب أقبلت وفود الخيرات إليه من كل جانب ، كما أنه إذا أظلم أقبلت سحائب البلاء والشر عليه من كل مكان ، فما شئت من بدعة وضلالة واتباع هوى ، واجتناب هدى ، وإعراض عن أسباب السعادة واشتغال بأسباب الشقاوة ، فإن ذلك إنما يكشفه له النور الذي في القلب ، فإذا فقد ذلك النور بقي صاحبه كالأعمى الذي يجوس في حنادس الظلام

6)

أنه يورث الفراسة الصادقة التي يميز بها بين المحق والمبطل ، والصادق والكاذب ، وكان شاه بن شجاع الكرماني يقول : من عمر ظاهره باتباع السنة وباطنه بدوام المراقبة ، وغض بصره عن المحارم ، وكف نفسه عن الشهوات ، واعتاد أكل الحلال لم تخطئ له فراسة ؛ وكان شجاع هذا لا تخطئ له فراسة

7)

أنه يورث القلب ثباتا وشجاعة وقوة ، ويجمع الله له بين سلطان البصيرة والحجة وسلطان القدرة والقور ، كما في الأثر : " الذي يخالف هواه يفر الشيطان من ظله " ، وضد هذا تجده في المتبع هواه من ذل النفس ووضاعتها ومهانتها وخستها وحقارتها ، وما جعل الله سبحانه فيمن عصاه ، كما قال الحسن : " إنهم وإن طقطقت بهم البغال وهملجت بهم البراذين ، فإن ذل المعصية لا يفارق رقابهم ، أبى الله إلا أن يذل من عصاه " ، وقد جعل الله سبحانه العز قرين طاعته والذل قرين معصيته ، فقال تعالى

( ولله العزة ولرسوله وللمؤمنين )

 وقال تعالى

( ولا تهنوا ولا تحزنوا وأنتم الأعلون إن كنتم مؤمنين )

، والإيمان قول وعمل ، ظاهر وباطن ، وقال تعالى

( من كان يريد العزة فلله العزة جميعا ، إليه يصعد الكلم الطيب والعمل الصالح يرفعه )

، أي من كان يريد العزة فليطلبها بطاعة الله وذكره من الكلم الطيب والعمل الصالح ، وفي دعاء القنوت : " إنه لا يذل من واليت ولا يعز من عاديت " ، ومن أطاع الله فقد والاه فيما أطاعه، وله من العز سب طاعته ، ومن عصاه فقد عاداه فيما عصاه فيه ، وعليه من الذل بحسب معصيته

8)

أنه يسد على الشيطان مدخله من القلب ، فإنه يدخل مع النظرة وينفذ معها إلى القلب أسرع من نفوذ الهواء في المكان الخالي ، فيمثل له صورة المنظور غليه ويزينها ، ويجعلها صنما يعكف عليه القلب ، ثم يعده ويمنيه ويوقد على القلب نار الشهوة ، ويلقي عليه حطب المعاصي التي لم يكن يتوصل إليها بدون تلك الصورة ، فيصير القلب في اللهب ، فمن ذلك تلد الأنفاس التي يجد فيها وهج النار ، وتلك الزفرات والحرقات ، فإن القلب قد أحاطت به النيران من كل جانب ، فهو وسطها كالشاة في وسط التنور ، ولهذا كانت عقوبة أصحاب الشهوات بالصور المحرمة : أن جعل لهم في البرزخ تنوراُ من نار ، وأودعت أرواحهم فيه إلى حشر أجسادهم ، أراها الله نبيه -صلى الله عليه وسلم- في المنام في الحديث المتفق على صحته

9)

أنه يفرغ القلب للتفكر في مصالحه والاشتغال بها ، وإطلاق البصر يشتت عليه ذلك ويحول بينه وبينها فتنفرط عليه أموره ويقع في اتباع هواه وفي الغفلة عن ذكر ربه ، قال تعالى

( ولا تطع من أغفلنا قلبه عن ذكرنا واتبع هواه وكان أمره فرطا )

، وإطلاق النظر يوجب هذه الأمور الثلاثة بحسبه

10)

أن بين العين والقلب منفذا أو طريقا يوجب اشتغال أحدهما بما يشغل به الآخر ، يصلح بصلاحه ويفسد بفساده ، فإذا فسد القلب فسد النظر ، وإذا فسد النظر فسد القلب ، وكذلك في جانب الصلاح ، فإذا خربت العين وفسدت خرب القلب وفسد ، وصار كالمزبلة التي هي محل النجاسات والقاذورات والأوساخ ، فلا يصلح لسكنى معرفة الله ومحبته والإنابة إليه ، والأنس به ، والسرور بقربه ، وإنما يسكن فيه أضداد ذلك

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 01:33
La femme musulmane et son foyer (vidéo)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 17:54
Quelques hadiths sur la science
-Abou Hureyrah رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit :
 
"Certes, Allah déteste tout savant des sciences mondaines et ignorant de l'au-delà." 
 
rapporté par l'imâm Abou 'Abdillah el Hâkim dans son "târîkh" et authentifié par sheykh el Albâny dans el Djâmi' (1879). 
 
-Anas Ibn Mâlik رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit :
 

"Il y a deux personne qui ne seront jamais rassasiés, celui qui est à la recherche de la science et celui qui est à la recherche de l'ici-bas." 

 
ibn 'adyi dans el Kâmil et authentifié par sheykh el Albâny dans el Mishka (260) et Sheykh Muqbil dans el djâmi' sahîh fîmâ laysa fî sahîheyn (1/50).  
 
-Selon Anas Ibn Malik رضي الله عنه qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم  - prière et salut sur lui - a dit :
 

« La recherche de la science est une obligation pour chaque Musulman, et certainement celui qui cherche la science, tout chose demande pardon pour lui jusqu'au poisson dans la mer. »

 
[Hadith n°70 et 79 authentifié par Cheikh al Albani rahimahoullah dans le livre Sahih At-Targhib].  
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:34
La voie de la sounnah (vidéo-dossier)

1016611hrh8bu2z4o

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:32
Au sujet de la descente d’Allah عز و جل
Il a été rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques, selon Abû Hurayra, qu'Allah l'agrée, que le prophète, صلى الله عليه وسلم, a dit :
 
« à partir du dernier tiers de la nuit, notre Seigneur descend au ciel le plus proche de la terre et [Allah] dit : « J'exauce les invocations de celui qui M'invoque, Je donne à celui qui Me demande et pardonne à celui qui Me demande le pardon ».
 Rapporté par Bukhâri N° 1145 et Muslim N° 758
 
De plus , ce hadîth fut rapporté par quelques vingt-huit personnes parmi les compagnons, qu'Allah les agrée. Tout comme il a été accepté à l'unanimité des gens de la sunna et de la vérité.
 
La descente d'Allah, ta'âla, au ciel le plus proche de la terre fait partie de Ses attributs qui sont en rapport avec Sa volonté et Sa sagesse (sifâtun fi'liyatun). C'est une descente sur laquelle il ne fait aucun doute et qui sied à Sa majesté et grandeur.
 
Il est interdit de modifier le sens de la descente d'Allah en disant qu'il s'agit, en fait, de la descente de Son ordre (amruhu), de Sa miséricorde, d'un ange parmi Ses anges car ceci est sans fondement à plus d'un titre :
 
-La modification du sens est en contradiction avec le sens apparent du hadîth car le prophète, صلى الله عليه وسلم, a annexé le mot descente à Allah. La règle de base étant qu'une action est annexée à celui qui la provoque ou qui la fait, il devient, dès lors, contradictoire à la règle de base de l'annexer à autre que le sujet concerné.
 
-Découle de la modification du sens, le fait qu'il manquerait un mot dans le hadîth, or, la règle de base est qu'il ne manque aucun mot dans les textes.
 
-La descente de Son ordre ou de Sa miséricorde n'est pas spécifique à cette partie de la nuit en ce sens que Son ordre et Sa miséricorde descendent tout le temps.
Si on nous dit qu'il s'agit là de la descente d'un ordre particulier ou d'une miséricorde particulière et que cela peut se passer à des moments précis, nous répondrons qu'en admettant que ce sous-entendu et cette interprétation soient corrects, cela signifierait, d'après le hadith, que la limite de la descente de ces miséricorde et ordre particuliers serait le ciel le plus proche de la terre, et quel serait l'intérêt d'une descente de la miséricorde d'Allah au ciel le plus proche de la terre jusqu'à ce que le prophète, صلى الله عليه وسلم, nous en informe ?!
 
-Le hadîth nous indique que celui qui descend dit : « J'exauce les invocations de celui qui M'invoque, Je donne à celui qui Me demande et pardonne à celui qui Me demande le pardon » et personne d'autre en dehors d'Allah, subhânahu wa ta'âla, ne peut dire une telle chose.
 
Fathu rabi-l-bariyah bi talkhîsi-l-hamawiyah, Page 54 - 55
copié de avertissement.over-blog.net
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:29
Quelques règles relatives au port des bijoux

Ibn 'Abbas dit : 

« J'ai assisté à la prière de l'Aïd (de rupture du jeûne), avec le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, abou Bakr, 'Omar, 'Othman, et tous effectuaient la prière, après quoi ils faisaient le prône. Alors le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- descendait, et c'est comme si je le voyais faire asseoir les hommes de sa main  puis il se sépara d'eux pour se rendre auprès des femmes avec Bilal, puis il récita :

 

Traduction relative et approchée : {Ô Prophète ! Quand les croyantes viennent te prêter serment d'allégeance, [et en jurent] qu'elles n'associeront rien à Allah, qu'elles ne voleront pas, qu'elles ne se livreront pas à l'adultère, qu'elles ne tueront pas leurs propres enfants, qu'elles ne commettront aucune infamie ni avec leurs mains ni avec leurs pieds...Jusqu'à ce qu'il finisse le verset entièrement, (1)
Puis il dit : C'est bien sur quoi vous êtes, 
Une seule femme de répondre: Oui ô Messager d'Allah !
Puis il dit : Alors donnez l'aumône, Bilal étendit alors son vêtement, et les femmes y déposèrent des alliances et de grosses bagues » (2) 
Et dans une autre version :  « Elles y déposèrent leurs boucles d'oreilles » (3).

Autant de Hadiths nous prouvent que les femmes des compagnons se paraient de bijoux. 

divider--26-.gif

Qu'en est-il de l'or rond ?

 

Cheikh al Albani a dit dans Adab az-Zifaf (comportement relatif au mariage) page 222:

« [Chapitre] 39-  L'interdiction de la bague en or :

Sachez qu'il est interdit aux femmes comme aux hommes de porter des bagues en or de même que les bracelets et les chaînes » Puis il énumère de nombreuses preuves à ce sujet dont la suivante :
 
« Quiconque aimerait mettre un cercle de feu à son bien-aimé(e), qu'il lui mette un cercle [c'est à dire une bague] en or ; et quiconque aimerait mettre une chaîne de feu à son bien-aimé(e), qu'il lui mette une chaîne en or ; et quiconque aimerait mettre un bracelet de feu à son bien-aimé(e), qu'il lui mette un bracelet en or ; mais prenez plutôt l'argent et jouez avec, jouez avec, jouez avec. » (4) 
 
Concernant l'alliance de mariage Cheikh al Albani (pn°212) a dit :
 
«Certains hommes portent une bague en or qui se nomme bague de fiançailles (ou alliance), et ceci, en plus de ce que cela représente comme ressemblance aux mécreants, car cette coutume est originaire des chrétiens, est une violation flagrante des textes authentiques qui interdisent le port de l'or pour l'homme ainsi que pour la femme... »
Quant à Cheikh ibn Baz, il a dit :
 
« Nous ne connaissons pas dans la religion une origine à cela. Et le mieux est de le délaisser, que l'alliance soit d'argent ou autres... » (5)
 
divider--26-.gif 

Peut-on percer les oreilles ou le nez d'une fille pour l'embellir ?

 

A la question : « Peut-on percer les oreilles ou le nez d'une fille pour l'embellir ? »,
 
Cheikh 'Otheymine répond : 
 
« Ce qui est correct de dire, c'est que se percer les oreilles n'a rien de mal car il fait partie de la parure permise. Car il a été rapporté des femmes des compagnons qu'elles portaient des boucles à leurs oreilles. Et le mal causé est infime ; d'autant plus si les oreilles sont percées dès le très jeune âge, le mal guérit très vite. Quant au fait de se percer le nez, je ne connais aucune parole des savants à ce sujet. Mais je considères que cela revient à déformer la création et peut-être que d'autres que moi le considèrent autrement. En somme, si la femme se trouve dans un pays dans lequel se percer le nez fait partie de la parure et de la beauté, alors il n'y a aucun mal à se percer le nez pour y accrocher une boucle d'oreilles ». (6) 
 

divider--26-.gif 

Il est permis de mettre des chaînes aux pieds 
(al Khalkhal)
 
 Cheikh ibn Baz dit à ce sujet :
 
« Il n'y a pas de mal à porter cela devant le mari, les femmes et les Maharims car cela fait partie des bijoux que la femme peut mettre à ses pieds » (7)
 
divider--26-.gif

N'oublies pas le droit d'Allah sur tes bijoux même sur ceux que tu portes

 

Cheikh ibn Baz dit :
 
«  Il y a divergences au sujet de la Zakât à verser pour les bijoux de la femme lorsque ceux-ci atteignent le taux (an-Nissab) et qu'ils ne sont pas à usage commercial : ce qui est juste c'est que la Zakât est obligatoire lorsque le Nissab est atteint quand bien même ces bijoux seraient utilisés comme parure uniquement. [...] Et la Zakât à verser pour chacun est de 2,5 %» (8). 
 
 Cheikh 'Othaymine a dit :
 
« Nous avons estimé le Nissab pour l'or à 85 grammes et pour l'argent à 56 rials saoudiens » (9) 

Et l'argument prouvant l'obligation de la Zakât pour les bijoux de la femme (or et argent) est la parole du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- : « Il n'y a pas un propriétaire d'or et d'argent qui ne verse pas la Zakât sans que le Jour de la Résurrection, il ne soit brûlé par des planches de feu au flanc,  à la tempe et au dos, le Jour dont la durée sera de cinquante mille ans, et ce, jusqu'à ce que les hommes soient jugés ; après quoi il saura quelle est sa place ou bien au paradis ou bien en enfer... » (10). 

 

(1) Sourate « L'Eprouvée », verset 12
(2) Rapporté par Mouslim, abou Dawoud, ibn Majah, Tirmidhi
(3) Rapporté par Mouslim, abou Dawoud
(4) Rapporté par abou Dawoud (2/199) et Ahmad (2/378), d'après abou Houreïra d'après le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-
(5) Fatawa Islamiya  tome 3, page 165
(6) Al Fatawal Jami'a, page 913
(7) Fatawa al Mar-a  page 85
(8) Fatawa al Mar-a  page 41
(9) Fatawa an-Nissa-iya  page 13
(10) Rapporté par Mouslim.

 

copié de al.baida.online.fr

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:16
Célébrer les fêtes innovées et non-musulmanes
Concernant la participation aux fêtes et cérémonies non musulmanes
 
Cheikh Muhammad Salih al-Outhaymine a dit :

« quiconque commet une chose pareille, c'est-à-dire - la participation à leurs cérémonies, est un pécheur, qu'il le fasse par courtoisie ou par affection ou par timidité ou pour d'autres raisons, parce qu'il s'agit de faire des concessions dans la religion d'Allah et parce que c'est un moyen de remonter le moral aux mécréants et de les rendre fiers de leur religion."
 
Source : Madjmou fatawa Ibn Outhaymine, 3/110.
 
article separator1
 
Concernant les fêtes musulmanes
 
Cheikh Muhammad Salih al-Outhaymine a dit :  

"qu'en dehors de ces trois fêtes-là, il n'exite aucune autre fête" :

- « 'idu-l-fitr » (fête suivant la fin du mois de ramadhan).
-  « 'idu-l-adha » (jour du sacrifice de la bête).
-  « 'idu-l-ousbou' » (fête hebdomadaire soit le vendredi).
 
Toutes les fêtes innovées en dehors de ces fêtes-là sont donc rejetées à la face de celui qui les a initiées et n'ont aucune valeur (fausses) dans la religion d'Allah, Exalté soit-Il, conformément à la parole du prophète, صلى الله عليه وسلم :

"Celui qui a initié un acte innové ne faisant pas partie de notre religion est rejeté" [1]

rejeté signifiant non accepté auprès d'Allah et dans une autre version : 

"Celui qui fait un acte ne faisant pas partie de notre religion est rejeté".
 
[1] Bukhâri, 1297
 
Source extrait de : Fatawa arkân al-islâm, Question 90, Page 174. 
copié de avertissement.over-blog.net
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées