compteur de visite

Catégories

1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 07:56
Concernant le fait de gagner (un voyage) pour le hadj ou la 'omra en participant aux jeux et aux concours

La question :

 

Certaines sociétés médiatiques organisent des jeux saisonniers où le gagnant emporte un voyage avec une prise en charge totale pour faire un hadj ou une `Omra.

 

Quel est le jugement concernant la participation à ces jeux-là ; sachant que les questions posées peuvent être inhérentes aux films, aux jeux sportifs, à la musique ou autres ?
 

Quel est le jugement concernant le hadj ou la `Omra de celui qui gagne un tel cadeau en participant à ces jeux ?


Est-ce que le jugement est le même concernant les jeux qui sont organisés dans les domaines des sciences, à l’instar des sciences de la Charia, les sciences de l’univers et les autres sciences similaires ?

 

Nous désirons une réponse bien détaillée, et qu’Allâh vous rétribue abondamment.

 

La réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allâh a envoyé en qualité de miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour de la résurrection.

Ceci dit :

 

Il faut distinguer entre les concours religieux offrant des cadeaux pécuniaires de la part des gouvernants, des sociétés charitables ou des bienfaiteurs, et les concours diffusés par les sociétés médiatiques.

 

La première forme de concours cadre avec l’objectif d’Allâh عزّ وجلّ qui est de préparer le potentiel en foi, par la mémorisation du Coran et de la Sounna et par l’acquisition des questions ayant trait à la science de la Charia.

 

Ce genre de concours se joint alors à ceux fixés par le Prophète صلّى الله عليه و سلّم dans le hadith :

 

«Il n’y a de récompense que dans les concours de Khouff (sabot de chameau), Hâfir (sabot de cheval) et Nasl (fer de lance)» (1)

 

Ce qui signifie : les concours hippiques, les concours de chameaux et les concours de lancement (de javelots, de flèches…etc.) ; ainsi que tout ce qui consiste à préparer le potentiel matériel et les moyens utilisés dans le djihad dans la voie d’Allâh afin de renforcer le rang des musulmans.

 

La récompense donnée dans ce genre de concours est alors valable, car les deux potentiels (mentionnés) sont des objectifs revendiqués par la Charia, parce qu’ils sont des moyens qui aboutissent à une fin religieuse ; et comme l’indique la règle : «Les moyens ont le même jugement que les fins».

 

Pour ce, il est permis, sans aucune gêne, de tirer complètement profit des cadeaux licites offerts par les donateurs afin de réaliser l’objectif susmentionné, que ce soit pour faire un hadj, une `Omra ou autres.

 

Pour ce qui est des concours diffusés par les sociétés médiatiques, tels que les journaux et les magazines ; il n’est pas permis d’y participer étant donné qu’ils contiennent des jeux de hasard, et la personne qui y participe paie une somme d’argent, dérisoire qu’elle soit, pour acheter l’article médiatique ; au moment où la société médiatique obtient des avantages et des gains de plus par l’intermédiaire de la publicité qu’elle fait pour la diffusion de ces concours.

 

D’autre part, l’objectif d’Allâh ne se réalise pas avec ce genre de concours; bien au contraire, ces concours s’y opposent. À travers ces concours, les effets de l’impudeur, de la nudité et de l’obscénité et les apparences séduisantes se propagent en diffusant les films et la musique, ainsi que bien d’autres immoralités qui contredisent notre saine religion.

 

Et même si ces concours contiennent du bien, celui-ci est submergé dans un milieu de corruption. Comme si une volonté imposée employait ce moyen médiatique afin d’anéantir nos principes islamiques et les substituer par les principes avilissants de la civilisation occidentale, et en vue de séparer la religion de la vie sociale sous l’influence de la laïcité que connaît aujourd’hui le monde musulman, accompagnée d’une insouciance de la part de certains prétentieux des nôtres.

 

Ainsi, et puisque : «Les moyens ont le même jugement que les fins», il n’est pas permis de tirer profit des cadeaux qu’on offre de cette manière pour les raisons précédentes.

 

Par ailleurs, quiconque obtient ces cadeaux après avoir su l’interdiction, doit en faire la charité ou dépenser leur valeur en argent dans les bonnes voies ; car se débarrasser de l’argent illicite compte parmi les conditions du repentir.

 

Néanmoins, celui qui accomplit le hadj moyennant cet argent, son hadj est valide selon la plus valable des deux opinions adoptées par les Ulémas, et il sera dispensé de cette obligation et ne sera pas réclamé de l’accomplir ; mais il supportera le péché de cet acte illicite ; car l’ordre et l’interdiction sont détachés l’un de l’autre.

 

De plus, il ne sera pas rétribué pour son hadj ; Allâh عزّ وجلّ dit :

 

وَتَزَوَّدُوا فَإِنَّ خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَى - البقرة: 197

 

﴾Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la piété﴿ [El-Baqarah (La Vache): 197].

 

Le Prophète صلّى الله عليه وسلّم dit aussi:

 

«Certes, Allâh est Bon et Il n’accepte que ce qui est bon» (2)

 

Au cas où la personne ignorerait l’interdiction, elle ne supportera pas alors de péché, car elle sera pardonnée en raison de son ignorance, Allâh عزّ وجلّ dit :

 

فَمَن جَاءهُ مَوْعِظَةٌ مِّن رَّبِّهِ فَانتَهَىَ فَلَهُ مَا سَلَفَ وَأَمْرُهُ إِلَى اللهِ - البقرة: 275

 

﴾Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant ; et son affaire dépend d’Allâh﴿ [El-Baqarah (La Vache):275]

 

Le savoir parfait appartient à Allâh  عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu'Allâh, Seigneur des Mondes soit Loué, et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour de la résurrection.

 

(1) Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre du « Djihad », concernant la récompense (hadith 2574), par Et-Tirmidhi, chapitre du « Djihad », concernant la gageure et la récompense (hadith 1700), par En-Nassâ'i, chapitre des « Chevaux », concernant la récompense (hadith 3585), par Ibn Mâdjâh, chapitre du « Djihad », concernant la gageure et la récompense (hadith 2878), par Ibn Hibbâne (hadith 1638) et par Ahmed (hadith 9788), d’après l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه . Le hadith est jugé bon par El-Baghawi dans « Charh Es-Sounna » (535/5). Il est, d’autre part, jugé authentique par Ibn El-Qattâne dans « El-Wahm Wa El-Îhâm » (5/382), par Ahmed Châkir dans « Thqîq Mousnad Ahmed » (13/232), par El-Albâni dans «El-Irwâ’ » (hadith 1506) et par El-Wâdi`i dans « Es-Sahîh El-Mousnad » (hadith 1408).

(2) Rapporté par Mouslim, chapitre de « La Zakat », concernant l’acceptation et la multiplication de la charité qu’on donne d’un acquis licite (hadith 2346), par Et-Tirmidhi dans « L’exégèse du Coran » (hadith 2989) et par Ahmed (hadith 8148), par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.

 

Alger, le 14 Cha`bâne 1428 H, correspondant au 27 août 2007 G.

Fatwa numéro : 781

Type : Fatwas relatives au hadj

 Traduit et publié par ferkous.com

 

في حكم الفوز في المسابقات بأداء حج أو عمرة

السـؤال : تقوم بعضُ المؤسَّسات الإعلامية بإجراء مسابقات موسمية يحصل فيها الفائزُ على نفقةٍ كاملةٍ لحج أو عمرة، فما حكم المشاركة فيها مع العلم أنَّ الأسئلة المطروحة قد تكون متعلِّقةً بالأفلام أو الألعاب الرياضية أو الموسيقى ونحوها؟

وما حكم حجّ أو اعتمار الفائز في تلك المسابقات بمثل هذه الجائزة؟
وهل ينطبق الحكم على جميع المسابقات التي تكون في أنواع العلوم: كالعلوم الشرعية والعلوم الكونية ونحو ذلك؟ نريد تفصيلاً جزاكم الله خيرًا

الجـواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، أمّا بعد

فينبغي التفريق بين المسابقات الدِّينية ذات الجوائز المالية من ولاة الأمور أو جمعيات خيرية أو من المحسنين، وبين المسابقات التي تنشرها المؤسَّسات الإعلامية، فإنّ الصورة الأولى للمسابقات منتظَمَةٌ وَفق مقصود الشارع من إعداد العُدَّة الإيمانية: من حفظ القرآن والسُّنَّة، وتحصيلِ المسائلِ العلميةِ الشرعيةِ، وهي مُلحقةٌ بالمسابقات التي حدَّدَها النبيُّ صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم بقوله: «لاَ سَبَقَ إلاَّ في خُفٍّ أوْ حَافِرٍ أوْ نَصْلٍ»(١)، أي: ركوب الخيل والإبل والرماية، وكلُّ ما فيه من إعداد للعُدَّة المادية من وسائل الجهاد في سبيل الله في تقوية شوكةِ المسلمين، فيصحُّ السَّبَقُ في هذه المسابقات، إذ كِلاَ العُدَّتين من مطالب الشرعِ ومقاصدِه؛ لأنّها وسائلُ لغايةٍ شرعيةٍ، و«الوَسَائِلُ لَهَا حُكْمُ المَقَاصِدِ».
لذلك فالجوائز المباحة الممنوحة من المتبرِّعين لمصلحة الفائزين تحقيقًا لهذا المبتغى يجوز الانتفاع بها مُطلقًا سواء في حجٍّ أو عمرةٍ أو غيرهما من غير حَرَجٍ.
أمّا المسابقات التي تنشرها المؤسَّسات الإعلامية: من جرائدَ وصُحُفٍ ومَجلاَّت ونحوها، فلا تجوز المشاركة فيها؛ لأنّها تتضمَّن المقامرة والميسر، إذ المشارك يدفع مالاً ولو زهيدًا لشراء الوسيلة الإعلامية، في حين أنّ المؤسَّسة الإعلامية تحصل بترويج المسابقات على زيادة كسبٍ، وفضلِ دخلٍ متولِّدٍ عنها.
ومن جهة أخرى لا يتحقَّقُ بها مقصود الشارع بل بالعكس تضادُّه، حيث تتبلور من خلال جريان المسابقات آثارُ الخلاعة والعري والتبرج، ومظاهرُ الفتنة بترويج الأفلام، ونشر المعازف والموسيقى، وغيرها من الأخلاق المنافية لديننا الحنيف، وإن وُجِدَ السَّليم منها فمغمورٌ في وسطٍ فاسدٍ، وكأنَّ إرادةً مفروضة تعمل بواسطة هذه الوسيلة الإعلامية لتحطيم القيم الإسلامية، واستبدالها بدناءة قيم الحضارة الغربية لفصل الدِّين عن حياة المجتمع تحت تأثير العِلمانية التي يشهدها العالم الإسلامي اليوم، وبغفلة المغرورين من بني جِلدتنا.
هذا، ولَمَّا كانت «الوسائلُ لَهَا حُكْمُ المَقَاصِدِ» فإنَّ الجوائز المعطاة بهذه الكيفية لا يجوز الانتفاع بها للجهتين السابقتين، فمن حصل على الجوائز بعد العلم بالتحريم فالواجب أن يتصدَّق بها أو يُنفق ثمنَها في وجوه البِرِّ؛ ذلك لأنَّ من شَرْطِ التوبةِ التخلصَ من المال الحرام، غيرَ أنَّ من حَجَّ بِهذا المال فإنَّ حَجَّهُ صحيحٌ على أرجحِ قَوْلَي العلماء، وتسقط به الفريضةُ، ولا تُشغَلُ به ذِمَّتُهُ، وهو آثمٌ بفعلِ الحرام، لانفكاك جهة الأمر عن جهة النهي، ولا أجرَ له على حَجِّهِ، لقوله تعالى: ﴿وَتَزَوَّدُواْ فَإِنَّ خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَى﴾ [البقرة: ١٩٧]، ولقوله صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم: «إِنَّ اللهَ طَيِّبٌ لاَ يَقْبَلُ إِلاَّ طَيِّـبًا»(٢)؛ أمّا قبل العلم بتحريمها فلا يلحقُه إثمٌ لكونه معذورًا بالجهل، مِصداقًا لقوله تعالى: ﴿فَمَن جَاءهُ مَوْعِظَةٌ مِّن رَّبِّهِ فَانتَهَىَ فَلَهُ مَا سَلَفَ وَأَمْرُهُ إِلَى اللهِ﴾ [البقرة: ٢٧٥]
والعلمُ عند اللهِ تعالى، وآخرُ دعوانا أنِ الحمدُ للهِ ربِّ العالمين، وصَلَّى اللهُ على نبيِّنا محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانِه إلى يوم الدِّين، وسَلَّم تسليمًا
الجزائر في: ١٤ شعبان ١٤٢٨ﻫ
الموافـق ﻟ: ٢٧ أوت ٢٠٠٧م

١) أخرجه أبو داود في «الجهاد»، باب في السبق:(٢٥٧٤)، والترمذي في «الجهاد»، باب ما جاء في الرهان والسبق: (١٧٠٠)، والنسائي في كتاب «الخيل»، باب السبق: (٣٥٨٥)، وابن ماجه في «الجهاد»، باب السبق والرهان: (٢٨٧٨)، وابن حبان: (١٦٣٨)،وأحمد: (٩٧٨٨)، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه. والحديث حسنه البغوي في «شرح السنة»: (٥٣٥/ ٥)، وصححه ابن القطان في «الوهم والإيهام»: (٥/ ٣٨٢)، وأحمد شاكر في «تحقيقه لمسند أحمد»: (١٣/ ٢٣٢)، والألباني في «الإرواء»: (١٥٠٦)، والوادعي في «الصحيح المسند»: (١٤٠٨).
٢) أخرجه مسلم: كتاب «الزكاة» باب قبول الصدقة من الكسب الطيب وتربيتها. رقم: (٢٣٤٦)، والترمذي في «تفسير القرآن»، (٢٩٨٩)، وأحمد: (٨١٤٨)، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه

الفتوى رقم: ٧٨١

الصنـف: فتاوى الحج - أحكام الحج

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Alger, le 14 Cha`bâne 1428 H

Correspondant au 27 août 2007 G.

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Pélerinage - Omra - الحج والعمرة
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:29
Les bienfaits ne peuvent perdurer et rester constants qu'en les reconnaissant !

L'éminent Sheykh Sâlih Ibn Fawzân Al-Fawzân, membre du comité des grands savants et membre du conseil permanent de Al-Iftah, a confirmé que la reconnaissance des bienfaits et leur maintien ne peuvent être concrétisés uniquement par la langue et que les bienfaits ne peuvent perdurer et rester constants qu'en les reconnaissant!

 

(وَإِذْ تَأَذَّنَ رَبُّكُمْ لَئِنْ شَكَرْتُمْ لأَزِيدَنَّكُمْ وَلَئِنْ كَفَرْتُمْ إِنَّ عَذَابِي لَشَدِيدٌ)

 

{Et lorsque votre Seigneur proclama: «Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible». } [Sourate Ibrahîm, verset 7]

 

Et (le Sheykh a confirmé) que les communautés passées n'ont subies de châtiments qu'à cause de leur ingratitude vis à vis des bienfaits d'Allah 'Azza wa Jal !

 

(وَضَرَبَ اللَّهُ مَثَلاً قَرْيَةً كَانَتْ آمِنَةً مُطْمَئِنَّةً يَأْتِيهَا رِزْقُهَا رَغَداً مِنْ كُلِّ مَكَانٍ فَكَفَرَتْ بِأَنْعُمِ اللَّهِ فَأَذَاقَهَا اللَّهُ لِبَاسَ الْجُوعِ وَالْخَوْفِ بِمَا كَانُوا يَصْنَعُونَ)

 

{Et Allah propose en parabole une ville: elle était en sécurité, tranquille; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient.} [Sourate An-Nahl, verset 112]

 

Son éminence a confirmé que reconnaître les bienfaits nécessite trois choses :

 

1- de les proclamer de manière apparente

 

(وَأَمَّا بِنِعْمَةِ رَبِّكَ فَحَدِّثْ)

 

{Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le} [Sourate Ad-Dhuha, verset 11]

 

2- reconnaître dans son for-intérieur qu'ils proviennent d'Allah et qu'ils ne proviennent nullement de ta capacité et de ta force mais qu'ils ne sont qu'une grâce venant d'Allah. 

 

3- que tu les utilises dans l'obéissance d'Allah et non dans la désobéissance à Allah.

 

Ainsi, celui qui utilise les bienfaits dans la désobéissance à Allah est certes ingrat vis à vis de la grâce accordée par Allah et s'expose au châtiment.

 

Traduction : sounnah-publication

 

النعم لا تدوم ولا تستقر إلا بشكرها
أكد معالي الشيخ صالح بن فوزان الفوزان، عضو هيئة كبار العلماء، وعضو اللجنة الدائمة للإفتاء، أن شكر النعم والمحافظة عليها ليس باللسان فقط، وان النعم لا تدوم ولا تستقر إلا بشكرها (وَإِذْ تَأَذَّنَ رَبُّكُمْ لَئِنْ شَكَرْتُمْ لأَزِيدَنَّكُمْ وَلَئِنْ كَفَرْتُمْ إِنَّ عَذَابِي لَشَدِيدٌ)، وأن الأمم السابقة وما أصابها من العقوبات بسبب كفرها بنعم الله عز وجل (وَضَرَبَ اللَّهُ مَثَلاً قَرْيَةً كَانَتْ آمِنَةً مُطْمَئِنَّةً يَأْتِيهَا رِزْقُهَا رَغَداً مِنْ كُلِّ مَكَانٍ فَكَفَرَتْ بِأَنْعُمِ اللَّهِ فَأَذَاقَهَا اللَّهُ لِبَاسَ الْجُوعِ وَالْخَوْفِ بِمَا كَانُوا يَصْنَعُونَ)، مؤكداً معاليه لابد من ثلاثة أمور لشكر النعم
1-    التحدث بها ظاهرا

(وَأَمَّا بِنِعْمَةِ رَبِّكَ فَحَدِّثْ)
2-    الاعتراف بها باطناً أنها من الله وليست بحولك ولا بقوتك وإنما هي منة من الله عز وجل
3-    أن تستعملها في طاعة الله ولا تستعملها في معصية الله، فمن استعمل النعم في معصية الله فإن هذا كافر لنعمة الله ومعرض للعقوبة

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:28
Qui sont les ashâ'ira ? (audio)

 

Questionneur :

 

Cette question il se peut que ne puissent en profiter que certains étudiants en science, mais que les autres écoutent, tant bien même que ce soit pour la première fois.

 

Il dit : Qui sont les ashâ3ira ?

 

Il dit : Donnez-nous un bref exposé au sujet des ashâ3ira.

 

C’est ce questionneur qui dit.

 

Réponse :

 

Al ashâ3ira : c’est une faction des gens de la parole (ahlou al kalâm).

 

Al ashâ3ira :

 

C’est une affiliation à Abi Al Hassan Al Ash3ari – Abou Al Hassan Al Ash3ari – il s’affilie à Abi Moussa Al Ash3ari, le compagnon.

Abou Al Hassan Al Ash3ari a fait ses premiers pas sur une voie nommée la voie mou3tazila, car son cheikh était l’époux de sa mère, il épousa sa mère alors qu’il était un petit enfant.

Il s’est éduqué chez Abi Ali Al Joubbâ’iy, l’époux de sa mère, il s’instruisit alors auprès de lui, et Abou Ali Al Joubbâ’iy est parmi les plus grand mou3tazila.

 

Et une parole en entraine une autre, pour le questionneur de dire qui est al mou3tazila elle-même ?

 

Al mou3tazila :

 

C’est une faction des gens de la parole.

Ils renient les attributs d’Allâh تعالى, ils n’attestent à Allâh aucun attribut, prétendant la Pureté à Allâh تعالى [ndlr : dépourvu de toute ressemblance avec Ses créatures], c’est-à-dire : renier les attributs, IL n’a pas de puissance, pas de volonté, ni ouïe, ni vue, ni parole, etc.

Celle-ci, on dit d’elle : la voie d’al mou3tazila.

Car ils étaient dans l’assemblée de Abi Al Hassan, l’assemblée de Al Hassan Al Baçriy, Wâçil Ibn 3ata’, leur président [dans l’assemblée], s’est écarté (i3tazala), il est sorti de l’assemblée d’Al Hassan, il s’est éloigné de lui.

Puis il est venu avec de nouvelles pensées et il s’est écarté (i3tazala) des musulmans dans leur croyance.

Ils n’ont pas été nommés mou3tazila du fait qu’ils se soient écartés de l’assemblée d’Al Hassan uniquement, ils se sont écartés de l’assemblée d’Al Hassan puis ils se sont isolés des musulmans dans beaucoup de leurs croyances.

On les désigne donc par : mou3tazila, et elle est une grande faction connue.

 

Et si tu demandes : Existe-t-elle actuellement ?

 

Oui !

 

Chaque chiite est un mou3taziliy, prenez cette règle : Chaque chiite, en commençant du plus proche chiite de la sunna, qui sont : az-zaydiya, et en terminant par les plus éloignés : al imâmiya al dja3fariya, tous autant qu’ils sont, sont sur la doctrine d'al i3tizâl dans la croyance, ceci est une règle.

 

Cette [voie] des mou3tazila, Abou Al Hassan Al Ash3ari vécu dessus environ 40 années, jusqu’à ce qu’il devint imâm après son oncle paternel, mais Allâh a voulu qu’il diverge avec son oncle dans certains sujets, parmi eux : Est-il obligatoire à Allâh qu’il fasse pour Ses serviteurs du meilleur au meilleur ?

 

Selon la croyance des mou3tazila.

 

Abou Al Hassan réprouva de par son instinct le fait que le serviteur dise : Il est obligatoire à Allâh qu’IL fasse ci et ça.

 

Alors il se sépara de lui, et il se mit à rechercher la vérité.

 

Sa situation ressemble à la situation de Salmân Al Fârissiy, celui qui s’est séparé d’al majoussiya (adorateurs du feu) afin de rechercher la vérité, et il se retira chez les moines jusqu’à ce qu’Allâh le guide et qu’il parvienne au Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, à Médine, cela lui ressemble complètement.

 

Abou Al Hassan sortit d'al i3tizâl afin de rechercher la vérité, et se retira chez Ibn Koullâb, et il prit donc la doctrine al koullâbiya.

 

Mais du fait qu’il fut un imâm et connu, du fait de sa généalogie élevée, d’un lignage renommé, le précurseur de la croyance al koullâbiy fut oublié, il fut oublié.

 

Alors la croyance al ash3ariya lui fut attribuée, et celle-ci consiste à distinguer entre les attributs, au lieu que tous les attributs soient reniés selon la voie al mou3tazila, on distingue entre les attributs, pour ce qui est des attributs rationnels, ils sont attestés à Allâh ; pour ce qui est des attributs connus par information (dans le Qur'ân et la sunna), ils sont interprétés, ceci est la voie al ash3ariya.

 

Il vécu sur cela durant un certain temps et enfin, tel que Salmân Al Fârissiy parvint au Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, et qu’Allâh l’a guidé vers la vérité, Abou Al Hassan parvint à la voie des pieux prédécesseurs, et il rédigea un livre qu’il intitula "Al Ibâna", il évoqua dans son introduction – le livre est édité il existe – qu’il est sur la voie de l’imâm des gens de la sunna et du consensus, c’est-à-dire l’imâm Ahmad Ibn Hanbal, et il lui rendit un haut hommage qui lui convient dans l’introduction du livre.

 

Il annonça ainsi qu’il était revenu à la voie des pieux prédécesseurs.

 

Al ash3ariya qui existe actuellement, celle qui est enseignée dans beaucoup d’universités en dehors de ce pays, n’est que sur la croyance al koullâbiya, celle sur laquelle était Abou Al Hassan après qu’il soit revenu d'al i3tizâl.

 

Ils ne cessent de démentir ce qu’il y a dans Al Ibâna, ils disent : "Ceci n’est pas vrai, le retour de Abi Al Hassan à la voie des prédécesseurs, et ce livre n’est pas de lui, mais de ceux qui prétendent la salafiya, ce sont eux qui l’ont écrit en son nom et ils ont menti sur lui".

 

Mais Allâh a voulu que les plus grands suiveurs de Abi Al Hassan reviennent, et parmi eux : l’imâm Al Ghazzâli qui regretta d’un grand regret dans lequel il pleura, et il rédigea un livre qu’il intitula "Ildjâm al 3awwâm 3an 3ilm al kalâm" ; et l’imâm des deux mosquées sacrées ; et le père de l’imâm des deux mosquées sacrées ; et Ar-Râziy ; et As-Shahrastâniy, tous ceux-là sont les immenses savants d’al ashâ3ira, tous autant qu’ils sont ont regretté et ont condamné la science de la parole (3ilm al kalâm) que contient al ash3ariya.

 

Quant au père de l’imâm des deux mosquées sacrées, il est revenu d’un retour clair, et il rédigea une épitre dans laquelle il expose sa croyance, et comment il était et comment il revint, et son épitre se trouve à l’intérieur du recueil "al moutoun al mounayriya", à vous de vous y référer afin de savoir.

 

Donc al ash3ariya est une doctrine sur laquelle était Abou Al Hassan Al Ash3ariy avant son retour à la voie des prédécesseurs, puis il en est revenu.

 

Et elle est enseignée actuellement dans beaucoup d’universités qui se nomment universités islamiques en dehors de ce pays, telle que Al Azhar et les branches de Al Azhar, tous ce qui est enseigné dans la faculté de prédication et les fondements de la religion à Al Azhar As-shariif, et les adeptes de Al Azhar as-shariif, tout cela est de la croyance koullâbiya ash3ariya, dont s’en est repenti Abou Al Hassan Al Ash3ari.

 

C’est ceci al ash3ariya.

 

Traduit par Oum Omayr

 

نبذة مختصرة عن عقيدة - الأشاعرة

فضيلة العلامة د. محمد آمان بن علي الجامي : الأشاعرة : فرقة من أهل الكلام

الأشاعرة : نسبة إلى أبي الحسن الأشعري - أبو الحسن الأشعري - ينتسب إلى أبي موسى الأشعري - الصحابي - ، أبو الحسن الأشعري نشأ نشأته الأولى على طريقة تسمى طريقة المعتزلة ، لأن شيخه كان زوج أمه ، أخذ أمه وهو طفل صغير تربى عند أبي علي الجبَّائي - زوج أمه - ، فتتلمذ عليه وأبو علي الجبَّائي من كبار المعتزلة ، والكلام يجر بعضه بعضًا ، من سائل أن يقول ماهي المعتزلة نفسها !؟
المعتزلة : فرقة من أهل الكلام ينفون صفات الله - تعالى - لا يثبتون لله أي صفة ، في زعمه تنزيه الله تعالى معناه : نفي الصفات ، لا قدرة له ، ولا إرادة ، ولا سمع ، ولا بصر ، ولا كلام إلى آخره ، هذه يقال لها : طريقة المعتزلة لأنهم كانوا في مجلس أبي الحسن ، مجلس الحسن البصري ، واصل ابن عطاء - رئيسهم - اعتزل خرج من مجلس الحسن فاعتزله ، فأتى بأفكار جديدة واعتزل المسلمين في عقيدتهم ، لم يسموا معتزلة لكونه اعتزلوا مجلس الحسن فقط ، اعتزلوا مجلس الحسن ثم اعتزلوا المسلمين في كثير من عقائدهم ، أطلق عليهم : معتزلة ، وهي طائفة كبيرة معروفة
وإذا سألت هل لها وجود الأن !؟ نعم . كل شيعي فهو معتزلي خذوا هذه قاعدة : كل شيعي بدءً من أقرب الشيعة إلى السنة ، وهم : الزيدية ، ونهايةً إلى أبعدهم الإمامية الجعفرية كلهم على عقيدة الإعتزال في العقيدة . هذه قاعدة ، هذه المعتزلة عاش فيها أبو الحسن الأشعري نحو أربعين عامًا حتى أصبح إمامًا بعد عمِّه ، ولكن أراد الله ، اختلف مع عمِّه في بعض المسائل منها : هل يجب على الله أن يفعل لعباده الأصلح فالأصلح !؟
على عقيدة المعتزلة ، أبو الحسن أنكر بفطرته كون العبد يقول : يجب على الله أن يفعل كذا وكذا ففارقه ، فجعل يبحث عن الحق ، يشبه موقفه موقف سلمان الفارسي الذي فارق المجوسية ليبحث عن الحق وعكف عند الرهبان حتى هداه الله ، ولحق برسول الله - عليه الصلاة والسلام - بالمدينة ، تمامًا يشبه هذا ، أبو الحسن خرج من الإعتزال فيبحث عن الحق وعكف عند ... من كلاب فأخذ العقيدة الكلابية ، ولكن لكونه كان إمامًا ومشهورًا ، ولكونه عالي النسب مشهور النسب نسي صاحب العقيدة الكلابي فنُسي ؛ فنسبة إليه العقيدة الأشعرية وهي التفريق بين الصفات ، بدلاً أن تنفى جميع الصفات على طريقة المعتزلة ، يفرق بين الصفات ، ما كان من الصفات العقلية يثبت لله ، وما كان من الصفات الخبرية يؤوَّل ، هذه طريقة الأشعرية ، عاش على هذا فترةً من الزمن وأخيرًا كما لحق سلمان الفارسي برسول الله - عليه الصلاة والسلام - وهداه الله إلى الحق ، لحق أبو الحسن بمنهج السلف الصالح ، وألَّف كتابًا سماه " الإبانة " ، وذكر في مقدمته - الكتاب مطبوع موجود - أنه على طريقة إمام أهل السنة والجماعة يعني : الإمام أحمد ابن حنبل ، وأثنى عليه ثناءً عاطرًا يليق به في مقدمة الكتاب فأعلن أنه رجع إلى منهج السلف الصالح
والأشعرية الموجودة الأن التي تدرس في كثير من الجامعات خارج هذا البلد ؛ إنما هي على العقيدة الكلابية التي كان أبو الحسن عليها بعد رجوعه من الإعتزال ، لايزالون يكذبون ما في " الإبانة " يقولون : ما هو صحيح رجوع أبي الحسن إلى منهج السلف ، وهذا الكتاب ليس له ، وإنما من يدعون السلفية هم الذين ألَّفوا على لسانه وكذبوا عليه ، ولكن أراد الله ، أن كبار أتباع أبي الحسن رجعوا منهم : الإمام الغزالي ندم ندمًا بكى فيه ، وألَّف كتابًا سماه : " إلجام العوام عن علم الكلام " ، وإمام الحرمين ، ووالد إمام الحرمين ، والرازي ، والشهرستاني - هؤلاء فطاحلة علماء الأشاعرة - كلهم ندموا ، وذموا علم الكلام بما فيه الأشعرية ، أما والد إمام الحرمين فرجع رجوعًا صريحًا وألَّف رسالةً بين فيها عقيدته ، وكيف كان وكيف رجع ، ورسالته موجودة ضمن مجموعة " المتون المنيرية " لكم أن ترجعوا إليها لتعرفوا ، الأشعرية إذن عقيدةٌ كان عليها أبو الحسن الأشعري قبل رجوعه إلى منهج السلف ثم رجع عنها ، وهي المدروسة الأن في كثير من الجامعات التي تسمى الجامعات الإسلامية خارج هذا البلد كـ " الأزهر  " ، وفروع " الأزهر " كل ما يدرس في كلية الدعوة وأصول الدين في " الأزهر الشريف " وأتباع " الأزهر الشريف " كلها عقيدة كلابية أشعرية تاب عنها أبو الحسن الأشعري . هذه هي الأشعرية

Cheikh Mohammad Âman bnou 'Alî Al-Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:27
Quand l'insolent et l'ennemi te mettent en colère...

Il se peut que l'insolent et l'ennemi te mettent en colère ; Qu'est ce qu'il t'est demandé dans ce cas ?

 

Ce qu'il t'est demandé dans ce cas, c'est de contenir ta colère afin que tu fasses partie des bienfaisants.

 

Plutôt, il t'est demandé plus que ça, qui est le pardon.

 

Car contenir la colère c'est uniquement la retenir, mais il reste en toi quelque chose de douloureux (blessure).

 

Alors qu'avec le pardon tout s'en va.

 

Accepter les excuses, avoir une bonne âme, voilà ce qui est louable auprès d'Allah تبارك وتعالى et fait partie des caractéristiques des rapprochés (d'Allah تبارك وتعالى) et des bienfaisants.

 

Et c'est pour cela qu'Allah سبحانه dit (traduction rapprochée) :

 

{Et Allah aime les bienfaisants}

 

C'est à dire : les bienfaisants qui contiennent leur colère et pardonnent aux gens.

 

Traduit par Abou Zayd Abdullah Mayer sur telegram.me/abu0zayd0fr  

 

قال الإمام ربيع بن هادي المدخلي -حفظه الله

قد يغضبك السَّفيه والعدوُّ، فما هو المطلوب منك؟ المطلوب منك كظمُ الغيظ حتى تكون من الأبرار، بل المطلوب منك أكثر من ذلك؛ وهو العفو لأن كظم العيظ تكظمه، ولكن يبقى في نفسك شيء من الألم، لكن العفو يذهب معه كل شيء؛ سماحة، طيب في النفس؛ هذا أمر محمود عند الله تبارك وتعالى، ومن صفات المقربين والأبرار؛ ولهذا قال سبحانه

{والله يحب المحسنين}

يعني: الكاظمين الغيظ والعافين عن الناس من المحسنين

المجموع الرائق - ص62

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:26
Les 3 catégories de femmes

Deux extrêmes et un juste milieu

 

-Les femmes du premier extrême ont pour principale occupation de se faire belles

 

S'informer sur la dernière mode et les derniers modèles apparus sur le marché, qu'ils soient licites ou illicites, comme l'épilation des sourcils, le port du pantalon seul, le chignon crêpé, le rouge à ongles, l'imitation des mécréantes et le port des talons hauts.

 

Satan joue ainsi avec leurs pensées, et les écarte du droit chemin pour les mener vers le chemin de l'égarement et de la dépravation.

 

-Les femmes du second extrême ne font pas attention à leur apparence.

 

Elles sont crasseuses, dégagent une odeur nauséabonde et autre inconvenances.

 

Or ceci est une erreur car l'Islam incite à la propreté comme lorsqu'Allah dit (traductions rapprochées) :

 

«Certes, Allah aime ceux qui se repentent et ceux qui se purifient» [Sourate Al Baqarah V.222]

 

«Et tes vetements, purifie-les» [Sourate Al-Muddaththir V.4]

 

«Il s'y trouve des hommes qui aiment se purifier. Or Allah aime ceux qui se purifient» [Sourate At-Tawbah V.108]

 

Et le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit :

 

«Allah est beau, et Il aime la beauté.»

 

-Les femmes du juste milieu font usage des moyens d'embellissement dans les limites qui leur sont licites.

 

Conseils aux femmes musulmanes

Chapitre : Prolonger ses cheveux fait partie des grands péchés - page 123

Retranscrit par Sarah Umm Ayoub

 

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:25
Fréquenter les gens du mal est source d’accusations (audio)

Si tu vois une mauvaise personne et à ses côtés une autre personne, alors cette dernière tu ne peux que l’affilier au mal.

 

Et il est impossible que tu penses du bien d’elle, on ne peut penser que du mal d’elle, car fréquenter les gens du mal est source d’accusations.

 

Le commandeur des croyants ‘Umar  (رضي الله عنه) a dit :

 

«Celui qui se met dans des situations soupçonnables, alors qu’il n’en veuille pas à celui qui a du mauvais soupçon envers lui. »

 

Alors quand tu marches avec l’innovateur, qu’attends tu des gens ?

 

Qu’ils pensent que tu es en train de faire triompher la Sounnah ?

 

Non par Allah, on ne peux que penser que tu es comme lui.

 

فإذا رأيت صاحب السوء ورأيت من بجانبه من النَّاس فإنك لا تنسبهُ إلا إليهِ، ولا يمكن أن تظُن بهِ خيرًا، ما يُظنُّ بهِ إلا السوء، لأن مُصاحبةِ أهل السوء مظنة التُّهم، يقول أمير المؤمنين عُمرُ- رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ-: (مَنْ أوْقَعَ نفسهُ في مواقع التُّهَمَ فَلاَ يَلُومَنَّ مَنْ أَسَاءَ الظَّنَّ بِه) فإذا ماشيت المُبتدع، ماذا تُريد من الناس؟ أن يظنوا بك أنك ناصر السُّنة؟ لا والله. ما يُظن بك إلا أنك مثلهُ

La compagnie du mauvais est une mauvaise action.

 

Il t’entrainera vers ce qu’il a de mauvais comme innovation ou comportements mauvais, blâmables.

 

Alors craignez Allah Ô bien-aimés dans le choix du compagnon.

 

Ne choisis parmi les gens que celui qui va t’aider dans les affaires de ta religion et de ta vie d’ici-bas et dont sa vue te rappelle Allah, sa parole t’oriente vers Allah, son discours te rappelle Allah, ou son état t’oriente vers Allah…

 

Prenez-garde à la compagnie des personnes malveillantes parmi les gens des passions et des innovations et parmi les gens de la débauche et de la perversion ; Et prends garde Ô serviteur d’Allah à ce que l’on te vois avec ceux-là !

 

Alors si tu es vu avec eux, n’en veut pas à celui qui aura des mauvais soupçons envers toi car c’est toi qui t’es mis dans des situations suspectes.

 

traduit par salafidenainetdailleurs.com

 

فمُصاحبةُ السَّيئ سيئة، يسحبك إلى ما هو فيه من السوء، من بدعةٍ أو أخلاقٍ خبيثةٍ ذميمة، فالله الله معشر الأحبة، في إختيار الصاحب، فلا تختر من الناسِ إلا من يُعينك على أمور دينك ودُنياك، تُذكرك بالله رؤيتهُ، أو تدلك على الله كلمتهُ، يُذَكِّرك بالله مقالهُ، أو يدُّلك على الله حاله، فاحذروا مُصاحبة الأشرارِ من أهل الأهواءِ والبدعِ ومن أهل الفجورِ والفسوقِ، واحذر يا عبد الله أن تُرى مع هؤلاء، فإن رُئيت معهم فلا تلومن من أساء الظن بك لأنك أنت الذي أوقعت نفسك في مواقع التُّهم

Fréquenter les gens du mal est source d’accusations (audio)

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:24
L’exagération dans la croyance

Quant à l’exagération dans la croyance, cela revient à dépasser les limites au sujet de ce qu’Allâh تعالى a légiféré concernant les sujets relatifs à celle-ci.

 

En effet, Allâh تعالى n’a révélé le livre et n’a envoyé l’élu que pour que la religion lui soit entièrement consacrée.

 

Quant à l’exagérateur, il ne se contente pas de ce qu’Allâh تعالى a révélé dans sa législation parfaite, mais il s’attelle plutôt à rajouter à ce qu’Allâh a légiféré et à diverger de ce que visait le législateur concernant la facilité et l’aisance accordée aux serviteurs soumis aux obligations et aux interdits en durcissant tout cela à la fois pour lui ainsi que pour les autres et en rattachant cette attitude à la législation d’Allâh تعالى.

 

[…]

 

Et parmi les meilleurs exemples de ce genre d’exagération, il y a celle des khawarij qui sont un groupe égaré dans la communauté islamique connu depuis l’aube de l’islam.

 

Ils représentent une faction chez qui leur exagération les a conduit a assimiler le pécheur à celui qui était tombé dans la mécréance en Allâh تعالى.

 

Cette exagération dans leur croyance les a poussé à commettre toute une série de crimes et de faits ignobles à l’encontre de la communauté islamique parmi lesquels : 

 

-Cela les a conduit a rendre mécréants les détenteurs de l’autorité musulmane pour le simple fait qu’ils soient tombés dans des péchés.

 

-A avoir ensuite rendu mécréants tout ceux qui n’étaient pas convaincus de leur avis parmi les musulmans, ils ont donc rendu mécréantes les sociétés musulmanes.

 

-Enfin, ils ont combattu les musulmans, se sont révoltés contre leurs gouverneurs et de cette manière se sont répandues l’injustice, la transgression et l’affaiblissement de la force musulmane.

 

Ceux là ont commis tout cela à cause de leur exagération dans la religion d’Allâh تعالى.

 

مظاهر الغلو في الاعتقاد و العمل و الحكم على الناس

 Traduit par SalafIslam.fr

 

الغلو من الاعتقاد

أما الغلو في الاعتقاد: فهو مجاوزة الحد فيما شرع الله تعالى من الأمور الاعتقادية فإن الله تعالى إنما أنزل الكتاب وبعث المصطفى ليكون الدين كله لله، والغالي لا يكتفي بما أنزل تعالى من الشريعة الكاملة، بل يسعى إلى الزيادة على ما شرع الله، ومخالفة ما قصده الشارع من التيسير على المكلفين إلى التشديد على نفسه وعلى غيره، ونسبة ذلك إلى شرع الله تعالى . والغلو في الاعتقاد أخطر أنواع الغلو؟ ذلك بأن الاعتقاد درجة عالية من جزم القلب بما فيه من رأي أو فكر أو شرع، فأصعب ما يكون انتزاعها؛ لأن صاحبها يدافع عنها كما يدافع عن دمه وماله وعرضه، ومعلوم أن الغالي إنما يعتقد ما يتوهم أنه شرع الله وليس كذلك، بل إنما يعتقد فكرا أو رأيا مصدره الهوى . ومن هنا كان تحذير علماء المسلمين من أهل ال بدع والأهواء أكثر من تحذيرهم من أهل المعاصي والفسوق فالضرر الحاصل بالغلو في الاعتقاد أعظم من الضرر الحاصل بالغلو في العمل
ومن أبرز الأمثلة على هذا النوع من الغلو : غلو الخوارج وهم الفرقة المعروفة في جسم الأمة الإسلامية منذ العصر الأول : إﻧﻬم فئة قادهم الغل و في الحكم على صاحب المعصية إلى إلحاقه بمن وقع في الكفر بالله تعالى فكان هذا الغلو الاعتقادي دافعا لهم إلى سلسلة من الجرائم الكبرى بحق الأمة الإسلامية
أ)- حيث دفعهم إلى تكفير حكام المسلمين بمجرد الوقوع في المعاصي
ب)- ثم تكفير عامة من لم يقنع بقولهم هذا من المسلمين، فكفروا اﻟﻤﺠتمعات المسلمة
ج)- فقاتلوا المسلمين، وخرجوا على حكامهم . وهكذا صور كثيرة من الظلم والاعتداء وإيهان قوة المسلمين، ارتكبها هؤلاء لأجل غلوهم في دين الله تعالى

Cheikh 'Abdas Salam Ibn Barjass - الشيخ عبد السلام بن برجس آل عبد الكريم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:23
Conseils d'un savant pour un nouveau musulman (audio)

 

Question :

 

Un questionneur d’Italie dit : je suis un nouveau musulman et la louange est à Allah.

 

Je souhaite que le Cheikh me donne un conseil, car je faisais dans ma vie beaucoup de péchés.

 

Enfin, je souhaite que le Cheikh invoque Allah pour qu’Il me raffermisse ?

 

Réponse :

 

Premièrement nous félicitons ce questionneur pour cette grâce et ce bienfait qu’Allah lui a accordés.

 

Il doit remercier Allah sans arrêt pour le bienfait de l’Islam.

 

En effet, Allah l’a sorti des ténèbres de la mécréance vers la lumière de l’Islam, la miséricorde de l’Islam et l’honneur de l’Islam.

 

-Il doit sans cesse être reconnaissant envers Allah pour ces bienfaits et faire beaucoup d’efforts pour s’instruire et apprendre les règles de l’Islam, en commencent par la connaissance de l’unicité (at-tawhid) et de ses catégories : l’unicité dans l’adoration, la seigneurie et les noms et attributs.

 

-Il doit aussi croire aux degrés de la religion qui sont l’Islam, la foi (al-iman) et la bienfaisance (al-ihsan) et chacun de ces degrés a des piliers.

 

-Il doit faire beaucoup d’efforts pour apprendre.

 

-Il doit bien étudier les règles de la purification auprès des gens de science qu’il peut rencontrer.

 

-Il doit également apprendre les règles de la prière afin de l’accomplir de la meilleure manière.

 

-Il ne doit pas négliger l’aboutissement de ce bienfait et pour cela il doit étudier les règles des adorations qui sont comptées parmi les fondements de l’Islam, car le musulman ne peut être réellement considéré comme tel que s’il les met en pratique.

 

C’est-à-dire qu’il doit apprendre l’unicité, la purification, la prière et les autres piliers selon ces capacités.

 

Nous lui conseillons d’être constant dans cela et d’appeler les gens à rentrer dans l’Islam pour qu’il gagne ainsi d’énormes récompenses et un bien abondant.

 

Et qu’il persiste dans cela.

 

Qu’Allah nous facilite ainsi qu’a lui Son obéissance et le rapprochement de Lui par ce qu’Il agrée.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:22
Qu'ont-ils envers l'Arabie Saoudite ? (vidéo)

L'inimité envers ce pays est l'inimité envers la vérité et le tawhid.

 

Quel pays maintient le tawhid aujourd'hui ?

 

Qui de nos pays voisins tels que l'Égypte, le Châm, l'Irak... et Châm le fait ?

 

Qui est celui qui appelle vers le tawhid et gouverne par la loi d'Allah et démolit les tombes qui sont adorées au côté d'Allah ?

 

Qui et où sont-ils ?

 

Quel autre pays, autre que celui-là, fait cela ?

 

Traduit par minhaj sunna

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:21
Dois-je conseiller mon frère ou bien est-ce de la médisance ? (vidéo)

Question :

 

Dans le cas où une personne demande le conseil au sujet d’une femme avec laquelle il veut se marier, puis il lui a été dit qu’elle est perverse, et il lui a été mentionné quelque chose de sa perversité ; Est-ce que cela est considéré comme de la calomnie ou bien fait-il partie du pur conseil ?

 

Qu’Allâh vous récompense.

 

Réponse :

 

 الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله

 

Cette accusation de perversité, elle doit impérativement faire l’objet d’un détail, car les gens divergent dans ses significations.

 

Et nous savons que les termes peuvent être interprétés suivant la réalité légiférée, et ils peuvent être interprétés suivant la réalité linguistique, et ils peuvent être interprétés suivant la réalité coutumière.

 

D’un point de vue légiféré, la signification de la perversité est connue, mais le problème est que beaucoup de gens usent probablement de ce terme et ne veulent pas, voire ne connaissent pas la signification légiférée qui lui correspond.

 

Ils visent par cela le sens coutumier dont leurs langues ont l’habitude, et ceci peut être un écart parmi leurs écarts, et combien sont nombreux les écarts sur les langues des gens, particulièrement à cette époque.

 

Et parmi (ces écarts), se trouve même des écarts dogmatiques !

 

Et c’est auprès d’Allâh que l'on cherche l'aide.

 

S’ils entendaient par le fait qu’elle est perverse qu’elle est une fornicatrice, alors il n’est pas permis au musulman d’accuser autrui d’avoir commis la turpitude tant que son œil n’a pas vu, et qu’il n’y a pas de témoin avec lui.

 

Et c’est pour cela qu’Allâh جل وعلا a (conditionné) l’affirmation de ce crime par la vision oculaire de quatre témoins, à défaut de quoi l’accusateur sera sanctionné par la peine (réservée) à la calomnie, en raison du fait qu’il a calomnié une croyante.

 

Et s’il était visé par là «perversité», et que parmi ses perversions il y a le fait qu’elle commet les grands péchés, qu'elle sort et entre abusivement, qu’elle - comme cela est cité dans le hadith : «Ne repousse pas la main de celui qui la touche», et ils connaissent cela d’elle, ceci est connu à son sujet et de sa situation, nous disons qu’il incombe à ce connaisseur, qu’il est obligatoire en ce qui le concerne de conseiller son frère, car cela est de l’ordre du conseil, qu’il soit véridique en cela et ne forge pas le mensonge, et ceci est auprès d’Allâh تبارك وتعالى grandiose.

 

Et le prophète صلى الله عليه و سلم a été questionné au sujet de ce genre de situation lorsqu’une femme s’est présentée à lui pour (le consulter) sur la demande en mariage de deux prétendants, alors, le prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

«Quant à Mou’awiyya c’est un démuni, et quant à Abou Jahm il n'ôte jamais son bâton de son épaule».

 

Voilà donc la preuve dans ce sujet.

 

Et Allâh تبارك وتعالى est plus Savant.
 

 Traduit par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française : @MashaykhDZ

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق