Celui qui méprise sa propre personne, Allâh l'élève

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui méprise sa propre personne, Allâh l'élève

Celui qui méprise sa propre personne, Allâh l'élève.

 

Et celui qui est éprouvé par l'infatuation, est méprisable et abject.

 

Il y a parmi ce qui est rapporté des salafs, la parole de Bakr Ibn Abdillâh Al-Mouzaniy à ce sujet - qu'Allâh lui fasse miséricorde - durant le jour de Arafat :

 

"si je n'étais pas parmi eux, j'aurais dit qu'Allâh leur a certes déjà pardonné".

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

ومن ازدرى نفسه رفعه الله، ومن ابتلي بالعجب كان وضيعاً حقيراً ، ومما يؤثرعن السلف قول بكر بن عبد الله المزني رحمه الله في هذا الباب يوم عرفة

 لولا أنا فيهم لقلت قد غفر الله لهم

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Partager cet article

La religion consiste à vouloir le bien (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La religion consiste à vouloir le bien (audio)

 

Cours en arabe donné à Médine au cours de ce Ramadan (1439) pour les frères venus en omra

Traduit en français par Rachid Abou Louqman

Publié par diffusion.albounyane.com

Cheikh 'Abd Ar-Rahman Ibn 'Awf Kouny- الشيخ عبد الرحمان بن عوف كوني

Partager cet article

Redoubler d'efforts les dix dernières nuits

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Redoubler d'efforts les dix dernières nuits

Le Prophète صلى الله عليه وسلم faisait bien plus d'efforts durant les dix dernières nuits de Ramadhân, que durant les autres nuits.

 

C'est à ce sujet que Âïcha رضي الله عنها a dit :

 

"Quand les dix dernières nuits débutaient, le Prophète صلى الله عليه وسلم resserrait son izâr, veillait durant ses nuits, et réveillait ses épouses"

muttafaqun 3layhi.

 

C'est-à-dire que lorsque les dix dernières nuits commençaient, il s'apprêtait avec vigueur pour l'adoration bien plus qu'à son habitude.

 

Et il est dit qu'il s'éloignait de ses épouses afin de se consacrer à l'adoration.

 

Il veillait durant les nuits de ces dix dernières, c'est-à-dire qu'il passait les dix dernières nuits à prier, à réciter le Qur'ân, à invoquer, à évoquer (dhikr) son Seigneur.

 

Et ce qui est voulu c'est qu'il veillait la majorité de la nuit, et non pas qu'il ne dormait jamais durant les dix dernières nuits, conformément à la parole de Âïcha رضي الله عنها dans un autre hadith :

 

"Je ne connais pas du Prophète d'Allâh صلى الله عليه وسلم qu'il ait lu le Qur'ân entièrement en une nuit, ni qu'il pria la nuit jusqu'au matin"

Rapporté par Muslim et Nassâ'iy, et la version est de lui.

 

Extrait de la khotba

Traduit par Oum Oumayr

 Publié par 3ilmchar3i.net

كان النبي صلى الله عليه وسلم يجتهد في العشر الأواخر من رمضان ما لا يجتهد في غيرها وفي ذلك تقول عائشة رضي الله عنها

كَانَ النَّبِيُّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ إِذَا دَخَلَ العَشْرُ شَدَّ مِئْزَرَهُ، وَأَحْيَا لَيْلَهُ، وَأَيْقَظَ أَهْلَهُ

متفق عليه

أي أنه كان إذا دخلت عليه العشر الأواخر شمّر للعبادة أكثر من عادته، وقيل إنه كان يجتنب فيها أهله تفرغاً للعبادة

وكان يحيي ليالي هذه العشر أي يقضي لياليها مصلياً تالياً داعيا ًذاكراً ربه والمقصود أنه كان يحيي أكثر الليل لا أنه لا ينام في لياليها أبداً لقولها رضي الله عنها في حديث آخر

وَلَا أَعْلَمُ نَبِيَّ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَرَأَ الْقُرْآنَ كُلَّهُ فِي لَيْلَةٍ، وَلَا قَامَ لَيْلَةً حَتَّى أَصْبَحَ

أخرجه مسلم والنسائي واللفظ له

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article

Vendre, pendant la journée de Ramadân, de la nourriture à un mécréant ou à un musulman, sans savoir quand elle sera consommée (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Vendre, pendant la journée de Ramadân, de la nourriture à un mécréant ou à un musulman, sans savoir quand elle sera consommée (audio)

Par cela, nous prenons connaissance d’une problématique sur laquelle beaucoup de frères interrogent, à savoir :

 

Est-il permis de vendre de la nourriture aux mécréants en journée de ramadhân ?

 

Nous répondons :

 

S’il sait qu’il la consommera pendant la journée, il ne lui est alors pas permis de la vendre.

 

Quant à s’il ne sait pas s’il la consommera pendant la journée ou que cette nourriture n’est habituellement consommée que durant la nuit, il est alors permis de la vendre.

 

Il est d’ailleurs permis de vendre de la nourriture au musulman pendant la journée de ramadhân lorsqu’on ne sait pas s’il la consommera pendant la journée ou qu’on en est quasiment sûr.

 

 Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

10 sagesses sur le jeûne du mois de Ramadan

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

10 sagesses sur le jeûne du mois de Ramadan

« Dès la deuxième année de l’Hégire, Allâh عزّ وجلّ a prescrit définitivement le jeûne du mois de Ramadân à l’humanité. C’est une obligation pour le musulman majeur. Il doit l’accomplir s’il est résident et non malade. »

 

« Le Coran a été révélé en ce mois pour faire sortir les gens des ténèbres vers (pour) la lumière, les orienter vers le droit chemin, les éloigner des sentiers de l’erreur et de l’égarement, et leur éclairer les affaires de la vie courante et ce qui touche à leur religion afin de leur assurer la joie et le succès dans les deux mondes. »

 

« Durant ce mois sacré, les portes du paradis s’ouvrent par l’abondance des bonnes actions (qui sont) requises, ouvrant l’accès au paradis, pendant que celles de l’enfer se referment en raison de la diminution des mauvaises actions ouvrant l’accès à l’enfer. »

 

« Parmi les événements les plus marquants de l’histoire musulmane, celui de la bataille de Badr Al-Koubrâ, survenue pendant ce mois sacré durant la deuxième année de l’Hégire, dans laquelle Allâh عزّ وجلّ a fait distinguer le bien du mal. L’Islam et les musulmans ont vaincu le polythéisme et ses adeptes. »

 

« De même, La Mecque fut conquise durant le mois de Ramadân de la huitième année de l’Hégire. Elle devint terre d’Islam après avoir été le nid du polythéisme, et beaucoup de gens avaient embrassé l’Islam. Grâce à Allâh عزّ وجلّ, le polythéisme et l’idolâtrie furent vaincus. »

 

Cheikh Ferkous - Les attributs du mois de Ramadan

« Il permet de se parer du mérite de la patience, car il réunit les trois formes de patience : la patience dans l’obéissance d’Allah, la patience dans l‘abstention de toute désobéissance à Allah, et la patience sur les décrets douloureux d’Allah. »

Bulugh al- Maram - Livre du jeûne page 59 

 

Il comporte des bienfaits pour la santé du corps, le jeûne est un repos accordé à l’appareil digestif, un temps pendant lequel il cesse d’être rempli, et ainsi il reprend force et vitalité.

Bulugh al- Maram - Livre du jeûne page 60 

 

«  Il est une expérience de la privation et de la faim qui rappelle au serviteur les bienfaits continus d’Allah sur lui, ainsi que ses frères pauvres qui vivent cette privation tout au long de l’année. »

Bulugh al- Maram - Livre du jeûne page 60 

 

« L’interdiction de jeûner le jour de doute de l’entrée du mois de Ramadan, il s’agit du jour où on ne sait si le mois a débuté ou non, et il s’agit de la nuit du 30 du mois de sha’bân, si elle passe sans qu’on ait pu observer la nouvelle lune en raison d’un élément empêchant son observation. »

Bulugh al- Maram - Livre du jeûne page 62

 

« Hâter la rupture du jeûne est une preuve de la persistance du bien chez celui qui le pratique et, au contraire, de sa disparition chez celui qui la retarde. »

Bulugh al- Maram - Livre du jeûne page 68

 

Extraits du livre du commentaire de Bulugh al- Maram - Pages 59 à 68

 

 Retranscription par l’Équipe de la Maktaba Tawhid - www.maktaba-tawhid.fr 

 

Partager cet article

Ne délaisse pas ta part d'ici-bas...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ne délaisse pas ta part d'ici-bas...

Prends de la dounyâ (la vie d'ici-bas) ce qui t'es licite (halâl) et n'en délaisse pas ta part*, cependant laisse-la dans tes mains et ne la place pas dans ton coeur !

 

* C'est-à-dire : Ce dont tu as besoin pour vivre et t‘épanouir dans l'obéissance d'Allah.

 

Explication du livre Riyâd as-sâlihine - 173 ص 2 ج 

Traduit par Sulaymân Al-Antîly - @Audio_Sunnah

 Publié par 3ilmchar3i.net

خذ من الدنيا ما يحل لك، ولا تنسَ نصيبك منها، ولكن اجعلها في يدك ولا تجعلها في قلبك

شرح رياض الصالحين - 173 ص 2 ج - لابن عثيمين

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

Des petits seaux ne peuvent polluer la mer

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Des petits seaux ne peuvent polluer la mer

Cheikh Aby Omar Salâh Al-'Âzimy :

 

Le savant, le Hâfidh, le bénéfique, notre Cheikh Mohammad ibn Hâdî - qu’Allah le préserve - il fait partie des exceptions de cette époque, un vestige des salafs qu’Allah le préserve, le protège, allonge sa vie dans l’obéissance et le garde.

 

Et le Cheikh est une mer, des petits sceaux ne peuvent la polluer.

 

Et celui qui veut le hadith, alors qu’il s’en tienne à la mer (de science).

 

As-salâm 'alaykom wa rahmetou Allah wa barakatouh, Cheikhanâ al-fâdil, hayyâkoumou Allah Ô Cheikh !

Nous voulons (un conseil) de votre part Ô notre Cheikh, pour les jeunes qui critiquent le Cheikh Mohammad Ibn Hâdî حفظه الله.

Ils disent qu’il attise des fitan entre les jeunes. Qu’Allah vous bénisse !

 

Réponse de Cheikh 'Abd Ar-Rahman Salih Mohy Ad-Din :

 

C’est une erreur, il ne faut pas faire cela.

 

Cheikh Mohammad ibn Hâdi fait partie des meilleurs parmi les hommes de science.

 

Et celui qui porte la science il est obligatoire de reconnaître son droit car il porte l’héritage du prophète صلى الله عليه وسلم et les savants sont les héritiers des prophètes.

 

Cheikh Dr. Daghash Al-'Ajmi -qu'Allah le préserve- sur ceux qui caractérisent Cheikh Mohamed ibn Hadi de Haddadi :

 

"Celui qui le caractérise ainsi est soit un ignorant soit un égaré, conseillez le et s'ils refuse et s'obstine alors délaissez le."

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam 

 

Cheikh Aby Omar Salâh Al-'Âzimy -  الشيخ أبي عمر صلاح العازمي

Cheikh 'Abd Ar-Rahman Salih Mohy Ad-Din - الشيخ عبدالرحمن بن صالح محي الدين

Cheikh Dr. Daghash Al-'Ajmi - الشيخ دغش العجمي

Partager cet article

Merci pour tout, mes très chers ennemis...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Merci pour tout, mes très chers ennemis...

Il est rapporté que le grand savant Al-Foudayl ibn 'Iyâd a dit :

 

Les bonnes actions inscrites en ta faveur chez ton ennemi (celui qui te déteste) sont plus nombreuses que chez ton ami.

 

Il lui fut demandé : "Mais comment est~ce possible Ô Abâ 'Alî ?" (son surnom).

 

II répondit : "Ton ami lorsqu'on lui parle de toi , il invoque Allah pour toi en lui demandant d'effacer tes erreurs.

Quant à ton ennemi lorsqu'on lui parle de toi, il te diffame, il parle sur ton honneur de nuit comme de jour !

En fin de compte ce miséreux ne fait rien d'autre que t'offrir ces propres bonnes actions..."

 

Hilya al-'awliyâ' 

Traduit par Sulaymân Al-Antîly - @Audio_Sunnah

 Publié par 3ilmchar3i.net

عن الفضيل بن عياض قال

حسناتك من عدوك أكثر منها من صديقك

قيل : وكيف ذلك يا أبا علي ؟

قال : إن صديقك إذا ذُكرت بين يديه قال : عافاه الله 

وعدُوُّكَ إذا ذُكرت بين يديه يغتابك الليل والنهار , وإنما يدفع المسكين حسناته إليك

حـلـيـة الأولـيـاء

 

Ahmad Ibn 'AbdAllâh Al-Asfahâny Abou Nu'aym -  أحمد بن عبد الله الأصفهاني أبو نعيم

Partager cet article

Concernant la divergence des horaires de prières en Europe (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Concernant la divergence des horaires de prières en Europe (audio-vidéo)

Question :

 

Dans certains pays occidentaux, ils prient le icha’ avant l’heure délimitée par l’Assemblée du Conseil de Jurisprudence Islamique.

 

Nous est-il alors permis de prier avec eux ?

 

Réponse :

 

Les éléments déterminants à prendre en compte sont les signes légiférés et non les degrés.

 

Et le signe légiféré du icha’ est la disparition des lueurs rouge à l’horizon.

 

Il n’est dès lors guère permis aux musulmans de prier le icha’ alors qu’ils voient encore les lueurs rouges à l’horizon.

 

Et le signe de la prière du maghrib est le coucher du soleil : Si le soleil a totalement disparu à l’horizon, l’heure de la prière du maghrib est entrée.

 

Et on ne tient nul compte des degrés qui viennent contredire tout cela.

 

De par des études théoriques et d’un point de vue purement théorique, il m’est apparu que le degré en Europe est le 12ème.

 

Certains savants voient que c’est le 15ème et l’Assemblée du Conseil de Jurisprudence Islamique voit que c’est le 17ème ou 18ème degré.

 

Mais, la prise en considération des signes légiférés prime sur toutes ces paroles.

 

Si donc les signes légiférés ne sont pas visibles, il est obligatoire aux musulmans du pays de se mettre d’accord sur un horaire, que ce soit le degré statué par l’Assemblée du Conseil de Jurisprudence Islamique ou l’ancien degré en Europe qui avait été anciennement adopté par beaucoup et il s’agit du 14ème ou du 12ème degré.

 

Mais à condition que cela ne vienne pas s’opposer aux signes légiférés et que cela ne conduise pas aux dissensions.

 

Mais que l’on s’efforce plutôt à se mettre d’accord : ils se regroupent et s’accordent sur un horaire.

 

Mais Ô frères, il n’est pas permis, il n’est pas permis de contredire les signes légiférés.

 

Parmi les paroles et avis juridiques étonnants que j’ai pu entendre ces derniers jours, un mufti a émis comme avis juridique que les pays dans lesquels la journée est longue pendant ramadhân, ce sont des pays où l’on distingue le jour de la nuit sauf que le jour est long, il a dit qu’ils pouvaient jeûner selon le même nombre d’heures de jeûne qu’à Mekka.

 

Il leur a donc permis de rompre le jeûne, et le Refuge est en Allâh, alors qu’ils voyaient encore le soleil.

 

Et sans aucun doute qu’il s’agit là d’une parole caduque et il n’est pas permis de l’appliquer et elle n’a aucune considération.

 

Les facteurs à prendre en compte sont donc les signes légiférés : Concernant le jeûne, il se fait du lever de l’aube véridique jusqu’au coucher du soleil.

 

Tant que les signes sont visibles, même si le jour est long, le jeûne est imposé.

 

Et atteindre le bénéfice religieux a pour contrepartie de supporter la difficulté qu’il requiert.

 

Le temps passera et peut être même que le jeûne ne sera que de 3 heures et il m’est même parvenu que, dans certaines régions, le jeûne pouvait être d’une demi-heure à certaines périodes.

 

Leur dirons-nous aussi : Débordez sur votre nuit (pour jeûner) comme on leur avait dit de délaisser une partie du jour ?

 

Il ne fait aucun doute que ces paroles sont caduques et que les facteurs décisifs sont les signes légiférés.

 

Propos tenus le 2 ramadhân 1439 au masjid an nabawî

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Un brise dos pour les moutasalliqin moutamassihin* qui s'adonnent à la critique gratuite dans l'ombre !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Un brise dos pour les moutasalliqin moutamassihin* qui s'adonnent à la critique gratuite dans l'ombre !

(* ndt : Un individu moutasalliq définit une personne qui essaie de se hisser rapidement à un rang qui n'est pas le sien.

Moutamassih désigne un individu qui se frotte à un autre pour en récolter la barakah en raison de son haut rang.

L'expression désigne ici les individus qui essaient de se hisser au rang des savants en se servant d'une personne de haut mérite pour se faire valoir.)

 

Cheikh Rabee' - qu'Allah le préserve - :

 

«Si tu te permets d'attaquer avec le faux les adeptes de la vérité et les savants de la législation religieuse, de la Sounnah et du tawhîd, alors sois prêt à endurer les rafales destructrices de la vérité qui viendront pulvériser ton oppression et ton injustice et ne viens pas simuler des pleurs en toute fausseté.»

Majmou' al-fatawâ du Cheikh 10/311

 

Al-Makkî dit :

 

Ad-Dinoûri rapporte avec sa chaîne de transmission, selon 'Ataa'i ibn As-Sâib, il dit :

«Alors que je venais de Mekkah, Ach-Cha'bî tomba sur moi et me dit «Ô Aba Zayd, égaie-nous (en nous racontant) ce que tu as entendu à Mekkah»

Je lui dis «J'ai entendu AbdaRahmân ibn Sâbit dire : «Ne peut habiter à Mekkah quiconque fait couler le sang, ni quiconque pratique l'usure ou s’adonne au colportage»

Je fus étonné qu'il place le meurtre, le colportage et l'usure au même niveau. 

Ach-Cha'bî me dit : «Et qu'est-ce qui t'étonne dans cela ?! Est-ce que le sang coule et les catastrophes s'accumulent à cause d'autre chose que le colportage ?» 

Al-moujâlasah wa jawâhir al-'ilm 684

 

Et le savant Ibn Hazm - qu'Allah lui fasse miséricorde - dit :

 

«Et le pire de ce qu'on peut trouver chez les gens est al-wachâh*... et ce sont les colporteurs.

Et le colportage est un comportement qui indique que la base (de l'individu) est pourrie, que ce qui en émerge est vile, que ses mœurs sont corrompues, et que son éducation est mauvaise.

Et l'auteur de colportage ne peut-être qu'un adepte du mensonge.

En effet, le colportage n'est qu'une subdivision du mensonge et une de ses sortes, et tout colporteur est menteur.»

Touwq al-Himâmah 173

(* ndt :  Al-wachâh vient de la racine waw chin yaa oun qui signifie broder, enjoliver, ce mot désigne le colportage calomnieux, car le colporteur enjolive et brode ce qu'il rapporte.)

 

Et As-Souyoûtî - qu'Allah lui fasse miséricorde - dit :

 

«Certes, certains ont évoqué le secret derrière le fait que l'urine et le colportage et la médisance furent spécifiés (comme cause) du châtiment de la tombe, et (le secret) de cela est que la tombe est la première demeure de l'au-delà.

Et il y a dans celle-ci des échantillons de ce qui va se produire au Jour du jugement dernier comme châtiment et récompense.

Et les désobéissances pour lesquelles un châtiment est prévu sont de deux sortes : (celles concernant) le droit d'Allah et (celles concernant) le droit des serviteurs.

Le premier droit sur lesquels le jugement va se porter pour les droits d'Allah est la prière ; et pour les droits des serviteurs c'est le sang.

Dans la tombe, la sentence concerne les introductions de ces deux droits ainsi que les moyens (permettant de les accomplir).

Et l’introduction de la prière est la purification des impuretés et des saletés, quant à l'introduction du sang (meurtre) c'est le colportage et le fait d'attenter à l'honneur d'autrui.

C'est ce qu'il y a de plus simple comme nuisance, c'est donc par cela que débutera le jugement et le châtiment dans la tombe.»

Al-Hâwî lilfatawaa 181/2

 

Al-Makkî dit :

 

Combien avons nous besoin de méditer ce genres de paroles et d'agir en fonction.

 

En particulier en cette époque remplie de fitan, où se propagent la transgression, l'injustice et le colportage.

 

Même au sein de ceux que l'on décrit par la droiture, malheureusement !

 

Le 14/09/1439.

Sur la chaîne telegram de Cheikh - @aalmakki

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

 Publié par la page L’islam c’est la sounnah et la sounnah c’est l’islam

قاصمةُ الظَّهْرِ للمُتَسَلِقِينَ المُتَمَسِحِينَ ، الطَّاعِنِينَ في الَّخَفَاءِ !؟

 قال شَيخُنا العلّامة رَبِيع بنُ هَادِي المَدْخَلِي - حَفِظَہٌ الله تعالــﮯَ

... إذا كنت تستَجيزَ ضَربِ أهلِ الحَقِّ وعُلماء الشريعة والسّنة والتوحيد بالباطلِ فاصمُد لضربات الحقِّ الدامغةِ لعُدوَانكَ وظُلمكَ ودعْ التباكي بالباطلِ؟ اﻫـ

انظر : مجموع الفتاوى له  - ٣١١/١٠

 قال المكي

 روى الدينوري بإسناده عن عَطَاءِ بن السَّائِب ، قال

 قَدِمْتُ مِنْ مَكَّةَ ، فَلَقِيَنِي الشَّعْبِيُّ ، فَقَالَ : يَا أَبَا زَيْدٍ أَطْرِفْنَا مِمَّا سَمِعْتَ بِمَكَّةَ ، فَقُلْتُ : سَمِعْتُ عَبْدَ الرَّحْمَنِ بْنِ سَابِطٍ ، يَقُولُ لَا يَسْكُنُ مَكَّةَ سَافِكُ دَمٍ ، وَلَا آكِلُ رِبًا ، وَلَا مَشَّاءٍ بِنَمِيمَةٍ ، فَعَجِبْتُ مِنْهُ حِينَ عَدَلَ النَّمِيمَةَ بِسَفْكِ الدَّمِ وَأَكْلِ الرِّبَا ، فَقَالَ الشَّعْبِيُّ : وَمَا يُعْجِبُكَ مِنْ هَذَا؟ وَهَلْ يُسْفَكُ الدَّمُ وَتُرْكَبُ الْعَظَائِمُ إِلَّا بِالنَّمِيمَةِ؟ اﻫـ

 انظر : المجالسة وجواهر العلم -  برقم ٦٨٤

وقال العلاَّمةُ ابن حزم - رَحِمَہُ اللهُ تَعَالــﮯَ

 وما في جميع النّاس شرٌ من الوشاةِ ، وهمْ النَّمَامُون ، وإنَّ النميمة لطبع يدلُّ على نتنِ الأصلِ ، ورداءةِ الفَرعِ ، وفسَادِ الطَّبعِ ، وخُبثِ النشأة ، ولابدَّ لصاحبه من الكَذبِ ؛ والنميمةُ فرعٌ من فروع الكذب ونوعٌ من أنواعه ، وكلُّ نمامٍ كذَّابٍ  اﻫـ

انظر : طوق الحمامة - ص - ١٧٣

 وقال السيوطي - رَحِمَہُ اللهُ تَعَالــﮯَ

 قد ذكر بعضهم السِرَّ في تخصيص البول ، والنميمة ، والغيبة بعذاب القبر وهو أن القبر أول منازل الآخرة ، وفيه أنموذج ما يقع في يوم القيامة من العقاب والثواب والمعاصي التي يعاقب عليها يوم القيامة نوعان : حق لله وحق لعباده ، وأول ما يقضى فيه يوم القيامة من حقوق الله الصلاة ومن حقوق العباد الدماء ، وأماّ البرزخ فيقضى فيه في مقدمات هذين الحقين ووسائلهما ، فمقدمة الصلاة الطهارة من الحدث والخبث ، ومقدمة الدماء النميمة والوقيعة في الأعراض وهما أيسر أنواع الأذى فيبدأ في البرزخ بالمحاسبة والعقاب عليهما  اﻫـ

 انظر : الحاوي للفتاوى - ١٨١/٢

 كم نحنُ بحاجةٍ للتأمُلِ في مثل هذا الكلام والعمل به لا سيما هذه الأزمنة المليئة بالفتن ، وانتشار البغي والظلم والنميمة حتى في أواسط من يُوصف بالإستقامة للأسف

 ليلة الأربعاء

 التاريخ : ١٤٣٩/٩/١٤ﻫـ

Cheikh Abou 'Abd-Rahmân El-Mekki - الشيخ أبي عبد الرحمن المكي الليبي

Partager cet article

Combien ?... Remercie Allâh mon frère, ma soeur !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Combien ?... Remercie Allâh mon frère, ma soeur !

Sâlih ibn Janâh ad-Dimashqî (du 2ème siècle de l'hégire) a dit à son fils un jour :

 

Ô mon enfant si s’achèvent pour toi une journée entière de même qu'une nuit et que tu te retrouves préservé dans ta religion, ta santé, tes biens et ta famille alors intensifie ta reconnaissance et ta gratitude envers Allâh !

 

Car combien se sont vus privés de leur religion ?!

 

Combien se sont vus arrachés leurs biens, leurs richesses ?!

 

Combien ont vu leurs "voiles protecteurs" être déchirés et leurs dos brisés, morcelés...

 

Tandis que toi ce même jour tu fûs préservé ?!

 

Siyar A'lam an-noubalâ-i Tome 3 page 222

Traduit par Sulaymân Al-Antîly - @Audio_Sunnah

 Publié par 3ilmchar3i.net

قَالَ صالح بن جناح الدمشقي لابنه

يا بني ، إذا مر بك يوم وليلة قد سلم فيها دينك ، وجسمك ، ومالك ، وعيالك ، فأكثر الشكر لله تعالى ، فكم من مسلوب دينه ، ومنزوع ملكه ، ومهتوك ستره ، ومقصوم ظهره في ذلك اليوم ، وأنت في عافية

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Imam Adh-Dhahabi - الإمام الذهبي

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

«Ce jour-là, on vous demandera compte des bienfaits que vous avez reçus»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«Ce jour-là, on vous demandera compte des bienfaits que vous avez reçus»

 ثُمَّ لَتُسۡـَٔلُنَّ يَوۡمَٮِٕذٍ عَنِ ٱلنَّعِيمِ

 

(traduction rapprochée)

 

"Ce jour-là, on vous demandera compte des bienfaits que vous avez reçus" (sourate 102 At-takâthour verset 8) 

S'agit-il de la santé, de la sécurité, des biens et d’autres faveurs, et par quoi vous avez répondu à Ses bienfaits, soit de par la reconnaissance, soit de par l’adoration.

 

Traduit par ام عمر

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Imam Al-Hâfidh Abî al-Fadâ Ismâ-îl Ibn ‘Oumar Ibn Kathîr - الإمام ابن كثير

Partager cet article

Quelle est la plus bénéfique des invocations ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quelle est la plus bénéfique des invocations ?

L'Imam ibn Qayyim رحمه الله تعالى a dit :

 

La plus bénéfique des invocations est le fait de demander à Allah de nous aider à accomplir les actions qu'Il aime.

 

Puis il rajouta : Cheikh Al-islâm ibn Taymiyyah رحمه الله تعالى a dit :

 

J'ai médité attentivement sur quelle pourrait être la plus bénéfique des invocations et j'ai vu que c'était le fait de demander à Allah de nous aider à accomplir les oeuvres qu'Il aime et j'ai constaté que ceci se trouvait dans la sourate Al-Fâtiha :

 

إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ

 

(traduction rapprochée)

 

"C'est Toi seul que nous adorons et Toi seul dont nous implorons le soutien."

 

78 - 75 / 1 مدارج السالكين

Traduit par Sulaymân Al-Antîly - @Audio_Sunnah

 Publié par 3ilmchar3i.net

فأنفع الدعاء طلب العون على مرضاته ، وأفضل المواهب إسعافه بهذا المطلوب ، وجميع الأدعية المأثورة مدارها على هذا ، وعلى دفع ما يضاده ، وعلى تكميله وتيسير أسبابه ، فتأملها
وقال شيخ الإسلام ابن تيمية قدس الله روحه : تأملت أنفع الدعاء فإذا هو سؤال العون على مرضاته ، ثم رأيته في الفاتحة في

 إياك نعبد وإياك نستعين

78 - 75 / 1  مدارج السالكين

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article