compteur de visite

Catégories

1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 18:41
Parler du pervers n'est pas une médisance

Question :

 

Que dites-vous de ce hadith : "Il est permis de calomnier un pervers" ?

 

S'il s'agit d'un hadîth authentique, alors, est-ce que le fait de prévenir les gens contre une personne envieuse, fait partie de la médisance ou non ?

 

Quelles sont les personnes vis-à-vis desquelles il est permis de prévenir les gens, sans que ce soit de la médisance ou de la diffamation ?

 

Nous vous prions de nous indiquer le bon comportement à suivre, concernant ce sujet.

 

Qu’Allah vous accorde la réussite .

 

Réponse 5 :

 

La médisance est prohibée, et strictement interdite, selon cette parole divine (traduction rapprochée) :  

 

"et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort?" (sourate alHoujourât verset 12)

 

et selon ce qui a été authentiquement rapporté d'après 'Anas رضي الله عنه, selon lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Pendant l’Ascension, je passai devant des gens qui avaient des ongles en cuivre, avec lesquels ils se lacéraient le visage et la poitrine.

Je dis : «Qui sont-ils, Ô Gabriel ?».

Il dit : «Ce sont ceux qui calomnient les gens, et évoquent leurs mœurs.»"

Rapporté par l'Imam 'Ahmad et 'Abou Dâwoud avec une chaîne authentique.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a expliqué que la médisance consistait à dire des propos sur votre coreligionnaire, qui lui répugneraient.

 

D’ailleurs, il y a des cas très limités, où la charia permet de médire, quand la nécessité l’exige.

 

Par exemple, lorsqu’on sollicite votre avis sur une personne avec qui on désire établir des liens de mariage, de partenariat, ou si quelqu’un porte plainte à son égard auprès du gouverneur, pour rendre justice, ou pour punir.

 

Dans ces cas, il n'y a pas d’inconvénient à médire puisque l’intérêt l’exige.

 

Les situations dans lesquelles il est permis de médire sont évoquées dans deux vers poétiques, qui signifient ce qui suit :

 

Mentionner les défauts n’est pas une médisance dans les six situations suivantes,

quand on subit une injustice, informe autrui, avertit contre quelqu'un

dévoile une perversité, demande une fatwa

ou si l’on demande de l’aide pour mettre fin à un mal

 

Mais, si la médisance ne doit réaliser aucun intérêt, elle serait donc prohibée.

 

En ce qui concerne votre question sur cette expression : "Il est permis de calomnier un malfaisant" ; S'il s'agit d'un hadith ou non ?

 

L’Imam 'Ahmad a dit que ce hadith est rejeté (mounkar), tandis qu’ Al-Hâkim, Ad-Dârqottnî et Al-Khattîb disent qu’il est nul et non avenu.

 

Mais, il existe une preuve rapportée d’après le Prophète صلى الله عليه وسلم, qui désigne qu’il est permis de calomnier le pervers qui commet publiquement son péché :  

 

"Lorsque des hommes passèrent auprès d'un convoi funèbre et firent l'éloge du mort, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : "Il (Le paradis) lui est assuré".

Et quand ils passèrent par un autre convoi et décrièrent le défunt, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : "Il (L'enfer) lui est assuré".

`Omar رضي الله عنه demanda alors : "Qu'est- ce qui est assuré ?- A celui que vous avez loué, répliqua le Prophète صلى الله عليه وسلم, le paradis lui est assuré et à l'autre que vous avez réprouvé, l'Enfer lui est assuré; vous êtes les témoins d'Allah sur terre.""

Le Sahîh d'Al-Boukhârî (Les Funérailles) (1367), Sahîh Mouslim (Les Funérailles) (949), Sounan At-Tirmidhî (Les Funérailles) (1058), Sounan An-Nasâ'î (Les Funérailles) (1932), Sounan Ibn Mâdja (Ce qui est rapporté au sujet des Funérailles) (1491), le Mousnad de Ahmad ibn Hanbal (3/186).

 

En effet, il n’a pas dénoncé le fait que les gens décrient le défunt, connu par sa perversité.

 

C’est donc une preuve qu'il soit permis de calomnier les malfaisants.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 5 de la Fatwa numéro (18586)

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 20-22)

 Traduit et publié par alifta.net

 

لا غيبة لفاسق
س5 : ما قولكم في هذا الحديث:  لا غيبة لفاسق  ؟

فإذا صح فهل التحذير مثلاً من صاحب العين (العائن) يعتبر غيبة له أو لا، ومن الذي يحذر منه ولا تعتبر في حقه غيبة أو نميمة؟ بينوا الحق في ذلك وفقكم الله تعالى

ج5 : الغيبة محرمة، شديدة التحريم؛ لقوله تعالى

 وَلاَ يَغْتَبْ بَعْضُكُمْ بَعْضًا أَيُحِبُّ أَحَدُكُمْ أَنْ يَأْكُلَ لَحْمَ أَخِيهِ مَيْتًا

 ولما ثبت عن أنس رضي الله عنه، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

 لما عرج بي مررت بقوم لهم أظفار من نحاس يخمشون بها وجوههم وصدورهم، قلت: من هؤلاء يا جبرائيل؟ قال: هؤلاء الذين يأكلون لحوم الناس ويقعون في أعراضهم

 رواه الإمام أحمد وأبو داود بإسناد صحيح ، وقد فسر النبي صلى الله عليه وسلم الغيبة بأنها ذكرك أخاك بما يكره
وتجوز في مواضع معدودة دلت عليها الأدلة الشرعية إذا دعـت الحاجة إلى ذلك؛ كـأن يستشيرك أحـد في تزويجه أو مشاركته أو يشتكيه أحد إلى السلطان لكف ظلمه والأخذ على يده- فـلا بأس بذكره حينئذ بما يكره؛ لأجل المصلحة الراجحة في ذلك. وقـد جمـع بعضهم المواضع التي تجوز فيها الغيبة في بيتين فقال

الذم ليس بغيبة في ستة    متظلـم ومعــرف ومحــذر

ولمظهر فسقًا ومستفت ومن    طلـب الإعانـة في إزالة منكر

أما إذا لم يكن هناك مصلحة راجحة في ذكـره بما يكـره فإنه يكون من الغيبة المحرمة
وأما السؤال عن لفظ: لا غيبة لفاسق هل هو حـديث أو لا؟ فقـد قـال الإمـام أحمـد : منكـر، وقـال الحـاكم والـدارقطني والخطيب : باطل ولكن دل على أنه لا غيبة لفاسق قد أظهر المعصية ما ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه

 مر عليه بجنازة فأثنى عليها الحاضرون شرًّا، فقال صلى الله عليه وسلم: وجبت، ومر عليه بأخرى فأثنوا عليها خيرًا، فقال صلى الله عليه وسلم: وجبت، فسألوه صلى الله عليه وسلم عن معنى قوله وجبت؟ فقال: هذه أثنيتم عليها شرا فوجبت لها النار، وهذه أثنيتم عليها خيرًا فوجبت لها الجنة، أنتم شهداء الله في أرضه

 ، ولم ينكر عليهم ثناءهم على الجنازة شرا الـتي علموا فسق صاحبها، فدل ذلك على أن من أظهر الشر لا غيبة له
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 18586

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 20-22)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 18:18
Lettre à ceux qui accusent les savants de la sounnah d'être des savants du sultan ou des suppôts des sultans ou autres parmi les accusations des ignorants

L'idéologie des khawarij est qu'ils ne s'accrochent pas à la sounnah et au groupe des musulmans, ils n'obéissent pas au gouverneur, ils considèrent que sortir contre lui et lui désobéir fait partie de la religion.

 

Et à notre époque, probablement, ils nomment celui qui considère l'écoute et l'obéissance aux gouverneurs comme étant un suppôt, un flatteur et un sot, tu les vois blâmer leur gouverneur et divulguer leurs défauts du haut de leur minbâr durant leurs rassemblements.

 

Le Messager صلى الله عليه وسلم a dit : 


"Quiconque veut conseiller le sultan au sujet d'une affaire qu'il ne le fasse pas en public mais qu'il le prenne par la main et s'isole avec lui.

S’il accepte de lui alors c’est ce qui est voulu et s’il refuse, alors il aura accompli ce qui lui incombait."

Rapporté par Ahmad.

 

S'il voit le gouverneur empêcher l'un d'entre eux de parler dans les assemblées générales, ils se regroupent et font des manifestations. 

 

Ils pensent par leur ignorance que l'arrestation de l'un d'eux ou son emprisonnement, leur permet de se révolter.

 

N'ont-ils pas entendu la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم rapportée par Muslim :

 

"Non, pas tant qu'ils accomplissent la prière"

 

Et dans les deux recueils authentiques :

 

"(...) sauf si vous voyez une mécréance claire à propos de laquelle vous disposez d'une preuve venant d'Allah (...)".

 

Ceci en réponse à la question des compagnons et leur demande d'autorisation de combattre les gouverneurs injustes.

 

Ceux-là ne savent-ils pas combien de temps l'Imam Ahmad est-il resté emprisonné ?

 

Et où est décédé Cheikh Al-Islam ibn Taymiya ? 

 

L'imâm Ahmad n'a-t-il pas été emprisonné quelques années et fut fouetté à cause de la parole du "Qur'an créé" ?

 

Alors pourquoi n'a-t-il pas ordonné aux gens de se rebeller contre le Calife ? 

 

Ne savent-ils pas que Cheikh al-Islam ibn Taymiya est resté en prison plus de deux ans et y décéda, pourquoi n'a-t-il pas ordonné aux gens de se rebeller contre le gouverneur alors qu'ils sont dans le bien et la science profonde, qu'en est-t-il alors de ceux qui leurs sont inférieurs ?

 

Certes ces idées et ces agissements ne nous sont parvenus qu'après que les jeunes aient pris leur science de tel penseur contemporain, et de tel poète, et de tel écrivain islamique. 

 

Ils délaissent les gens de science et les livres de leurs prédécesseurs.

 

Et il n'y a de force et de puissance si ce n'est en Allâh.

 

"Regard rapide sur les groupes égarés" p 36-37

 Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

 رسالة الي من يتهم علماء السنة بانهم علماء سلطان أو عملاء للسلاطين أو غيرها من اتهامات الجهال

قــال العلامة الشيخ صالح الفوزان حفظه الله

مذهب الخوارج أنهم لا يلتزمون بالسنة والجماعة ولا يطيعون ولي الأمر ويرون الخروج عليه من الدين وأن شق العصا من الدين
وفي عصـرنا ربما سموا من يرى السمع والطاعة لأولياء الأمور في غير معصية عميــلا أو مداهـنـا أو مغفلا، فتراهم يقدحون في ولي أمرهم، ويشهرون بعيوبه من فوق المنابر وفي تجمعاتهم، والرسول صلى الله عليه وسلم يقول

من أراد أن ينصح لسلطان بأمر فلا يبد له علانية ولكن ليأخذ بيده فيخلو به، فإن قبل منه فذاك وإلا كان قد أدى الذي عليه

رواه أحمد
أو إذا رأى ولي الأمر إيـقاف أحدهم عن الكلام في المجامع العامة تجمعوا وسـاروا في مظـاهرات، يظنون جهلا منهم أن إيقـاف أحدهم أو سجنه يسوغ الخروج
أو لم يسمعوا قول النبي صلى الله عليه وسلم عند مسلم

لا. ما أقاموا فيكم الصلاة

وفي الصحـيحين

إلا أن تروا كــفرا بواحا عندكم فيه من الله برهان

وذلك عند سؤال الصحابة واستئـذانهم له بقتال الأئـمة الظالمين
ألا يعلم هؤلاء كم لبث الإمام أحمد في السجن؟ وأين مات شيخ الإسلام ابن تيمية؟
ألم يسجن الإمام أحمد بضع سنين، ويجلد على القول بخلق القرآن، فلما لم يأمر الناس بالخروج على الخليفة؟
أو لم يعلموا أن شيخ الإسلام مكث في السجن ما يربو على سنتين، ومات فيه، لم لم يأمر الناس بالخروج على الوالي مع أنهم في الفضل والعلم غاية، فكيف بمن دونهم؟؟
إن هذه الأفكار والأعمال لم تأت إلينا إلا بعد مـا أصبح الشباب يأخذون علمهم من المفكر المعــاصر فـلان، ومـ
ن الأديب الشا عر
فلان، ومن الكاتب الإسلامي 
فلان
ويتركون أهل العلم وكتب أسلافهم خلفـهم ظهـريا، فلا حول ولا قوة إلا بالله

لمـحة عن الفرق الضالة للشيخ الفوزان ص 36–37

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 18:16
Nos bêtes sacrifiées, dans nos maisons, pour nos vivants...

La bête sacrifiée : C'est celle qui est sacrifiée pour Allâh parmi les bestiaux lors des jours de la fête d'Al-Adha.

 

Elle fait partie des rites de l'Islam.

 

Al-Haqq exalté soit-Il dit (traduction rapprochée des sens) :

 

"Accomplis la Ṣalāt pour ton Seigneur et sacrifie"

 

Et dans les deux recueils Sahih, le prophète صلى الله عليه وسلم a sacrifié deux béliers blancs avec un peu de noir, il صلى الله عليه وسلم les a sacrifié avec ces deux honorables mains, il صلى الله عليه وسلم a évoqué le nom d'Allâh et l'a glorifié (Allahu Akbar), et il صلى الله عليه وسلم a mis son pied sur le flanc des deux bêtes.

 

Et comme Ibn 'Umar -qu'Allah les agrée- évoque, le prophète صلى الله عليه وسلم était installé à Médine pendant dix années à égorger.

 

Al-Tirmidhi dit que c'est un hadith bon.

 

Les sacrifices se font après la prière du 'Aid, le prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Celui qui sacrifie après la prière a certes parfait son rite et a atteint la tradition des musulmans"

Rapporté par Al-Bukhary et Muslim

 

Il est obligatoire que la bête sacrifiée par le musulman soit dénuée de tout défaut, comme le fait d'être borgne, malade de manière apparente, qu'elle boite de manière apparente, ou qu'elle soit anorexique.


Ces défauts empêchent le bon accomplissement du sacrifice.

 

Et l'on peut rajouter à ces défauts, des défauts similaires ou pire encore comme le fait qu'elle soit aveugle.

 

Le sacrifice est un rapprochement vers Allâh -exalté soit-il-, c'est une Sounnah confirmée d'après le prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a sacrifié dans son pays, au sein de sa famille et ses compagnons.


Quant à l'appel que beaucoup d'associations et d'organismes bienfaisants font, celui d'amasser l'argent des gens pour sacrifier les bêtes dans les pays musulmans, c'est la voie et le moyen de détruire ce rite et de le dissimuler aux musulmans, parmi eux la famille et les enfants.

 

Celui qui paie la valeur des bêtes à sacrifier à ces organismes :
 

- a empêché l'apparition de ce rite

- est passé à coté de sa bête, c'est la Sounnah du prophète صلى الله عليه وسلم, il sacrifiait sa bête de sa propre main

- il passe également à coté de la Sounnah qui est de manger de ce sacrifice

 

Allâh -exalté soit-il- dit (traduction rapprochée) :


"Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable"

 

Certes, le fait de manger de la bête sacrifiée est un rapprochement vers Allâh -exalté soit-il- et un acte d'adoration envers Lui.

 

Et certes, le prophète صلى الله عليه وسلم a ordonné de manger de la bête sacrifiée.

 

Oui, la procuration est autorisée.

 

Comme le prophète صلى الله عليه وسلم a confié a 'Ali Ibn Abi Talib, mais la bête sacrifiée doit être dans sa maison, ou dans son pays, afin qu'il l'a voit et qu'il mange de cette bête.


le but de ces sacrifices n'est pas seulement une question de viandes et d'offrandes aux pauvres, Allâh dit (traduction rapprochée) :


"Ni leurs chairs ni leurs sangs n’atteindront Allâh, mais ce qui L’atteint de votre part c’est la piété"


Donc, si l'homme fait l'aumône de 100 chameaux sans les égorger (lui même), cela n'est pas suffisant (pour être accepté) à l'unanimité.

 

Et cela indique que qu'on se rapproche d'Allâh en égorgeant les bêtes avant même de porter l'attention sur les avantages que l'on peut tirer de leurs viandes.

 

Les bêtes sacrifiés sont pour les vivants, non pour les morts.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم n'a pas sacrifié pour son oncle Hamza -Qu'Allâh l'agrée- alors qu'il fait partie de ses proches.

 

Nous demandons à Allâh -exalté soit-il- d'accepter de notre part nos bonnes oeuvres, celles qui sont conformes a ce sur quoi étaient le prophète صلى الله عليه وسلم et ses compagnons.

 

Article publié dans le journal Koweitien Al-Qabas daté du 10/02/2003

Traduit par Anas Abou Malik Al-Maimouni

Publié par attamyiz.blogspot.com 

 

 أضاحينا في بيوتنا ﻷ‌حيائنا

اﻻ‌ضحية هي ما يذبح لله من بهيمة اﻻ‌نعام ايام عيد اﻻ‌ضحى، وهي من شعائر اﻻ‌سﻼ‌م فقد قال الحق تعالى

فصل لربك وانحر

.وفي الصحيحين ان النبي، صلى الله عليه وسلم، ضحى بكبشين املحين ذبحهما بيده الشريفة وسمى وكبر، ووضع رجله على صفاحهما وكما اخبر ابن عمر، رضي الله عنهما، ان النبي، صلى الله عليه وسلم، اقام في المدينة عشر سنين يضحي، وقال الترمذي (حديث حسن).واﻻ‌ضحية تكون بعد صﻼ‌ة العيد، قال صلى الله عليه وسلم

من ذبح بعد الصﻼ‌ة فقد تم نسكه واصاب سنة المسلمين

رواه البخاري ومسلم.ويجب ان تكون اضحية المسلم خالية من العيوب كالعور او المرض البين او العرج البين او الهزال، فهذه العيوب مانعة من اجراء اﻻ‌ضحية ويلحق بهذه العيوب ما كان مثلها او اشد منها كالعمى.واﻻ‌ضحية قربى الى الله جل وعﻼ‌ وهي سنة مؤكدة عن النبي صلى الله عليه وسلم، فالنبي صلى الله عليه وسلم ذبح اضحيته في بلده وبين اهله واصحابه،اما الدعوة التي تدعو اليها الكثير من الجمعيات والهيئات الخيرية بأخذ اﻻ‌موال من الناس لذبح اضاحيهم في بلدان المسلمين انما هي سبيل وطريق لتحطيم هذه الشعيرة واخفائها عن المسلمين بمن فيهم اﻻ‌هل واﻻ‌بناء، فمن دفع قيمة اﻻ‌ضاحي لهذه اللجان منع من اظهار هذه الشعيرة، وفوت على نفسه مباشرة اضحيته، وهي سنة النبي صلى الله عليه وسلم، فقد كان يذبح، عليه الصﻼ‌ة والسﻼ‌م، اضحيته بيده الشريفة، ويفوته كذلك سنية اﻻ‌كل منها فقد قال الله تعالى

فكلوا منها واطعموا البائس الفقير

، فإن اﻻ‌كل من اﻻ‌ضحية قربى الى الله عز وجل وعبودية لهِ وقد امر النبي، صلى الله عليه وسلم، باﻻ‌كل من اﻻ‌ضاحيِ نعم يجوز التوكيل، كما وكل النبي صلى الله عليه وسلم علي بن ابي طالب، ولكن لتكن التضحية عنده في بيته او في بلده ليشاهدها، ويأكل منها، فليس المقصود من اﻻ‌ضاحي اللحم وتوزيعه على الفقراء، فقد قال الله تعالى

لن ينال الله لحومها ودماءها ولكن يناله التقوى منكم

فلو تصدق اﻻ‌نسان بلحم مائة بعير دون ان ينحرها، وانما اشتراها من بائع اللحم، فإن ذلك ﻻ‌ يجزئه باﻻ‌تفاق، وهذا يدل على ان باﻻ‌ضحية يتقرب الى الله تعالى بذبحها قبل ان ينظر الى منفعة لحمها.واﻻ‌ضحية للحي ﻻ‌ للميت فلم يصح النبي صلى الله عليه وسلم عن عمه حمزة، رضي الله عنه، وهو المقرب له، فنسأل الله عز وجل ان يتقبل منا ومنكم صالح العمل على ما كان عليه النبي صلى الله عليه وسلم واصحابه

بقلم الشيخ محمد عثمان العنجري حفظه الله مقال منشور في جريدة القبس بتاريخ 10/02/2003

Cheikh Mohammad Outhmân Al-'Anjari - الشيخ محمد عثمان العنجري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 14:04
S’échanger le salâm : «Salâm 'alaykoum - سلامٌ علیكم» ou «As-salâm 'alaykoum - السلامُ علیکم»

Question :

 

Dans le Quraan, il y a les termes Salamoun ‘Aleykum (سلامٌ علیكم).

 

De la même manière, dans Sahih Ibn Hibban, Imam Damiyati a rapporté aussi dans Al Mutajar Ar-Raabah. La question est que, très souvent, au moment de se saluer, les gens se disent Salamu ‘Aleykum (سلامُ علیکم) alors que concernant la salutation, dans les ahadith on retrouve As-Salamu ‘Aleykum (السلامُ علیکم) comme rapporté très souvent par l’Imam Nawawi dans Ryadh As-Salihine.

 

Est-il permis de dire Salamu ‘Aleykum (سلامُ علیکم) ?

 

Réponse :

 

Il est préférable de dire As-Salamu ‘Aleykum (السلامُ علیکم) comme prouvé dans les ahadith mutawatir.

(voir par exemple Sahih Bukhari 6227, Sahih Muslim 2841/7163).

 

Il est aussi juste de dire Salamoun ‘Aleykum (سلامٌ علیکم) qu’on retrouve dans le Quraan.

(voir Sourate Al-An’am : 54, Sourate Al-A’raf : 46, Sourate Az-Zumar : 73)

 

Il est aussi établie de la même manière, seulement Salamoun (سلامٌ) et Salamann (سلاماً).

(voir par exemple Sourate Hud : 69)

 

Par contre il n’est apparu dans aucun verset ou hadith Salamou ‘Aleykum (سلامُ علیکم) et ces termes n’ont ni été transmis par les Salaf Salihine.

 

De ce fait, il ne faut pas dire Salamu ‘Aleykum (سلامُ علیکم) mais il faut plutôt dire As-Salamu ‘Aleykum (السلامُ علیکم) qui est plus préférable.

 

Rappelez vous que passer le Salam est une sunnah et y répondre une obligation.

 

De ce fait celui qui répond à la salutation, doit le faire d’une manière correcte et meilleure.

 

Par exemple, pour As-Salamu ‘Aleykum, on doit répondre avec les termes Wa ‘Aleykum As-Salam Wa Rehmatullah ou Wa ‘Aleykum As-Salam…

 

Les personnes qui répondent à la salutation d’un simple hochement de tête, sans utiliser les termes adéquats, sont sur une erreur évidente et sont même sujet aux péchés.

 

Point bénéfique : Le fait de dire As-Salamu ‘Aleykum Wa rehmatullahi Wa Barakatouh apporte 10 bonnes actions.

(voir Sunan Abi Dawud 5195 Sanad Hassan, Sunan Tirmidhi 2689 Hassan Sahih Gharib)

 

Fatawa ‘Ilmiya Volume 3 Page 278-279

 Publié par ilmpublications.wordpress.com

 

 

 

Cheikh Zubair Ali Zai - الشيخ زبير علي زئي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 13:50
Des évènements te parviendront pour lesquels tu ne te seras pas préparé

'Ikrima demanda à 'Aicha رضي الله عَنهَا :

 

"As-tu entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم réciter une seule fois des vers ?

Elle répondit  :

Parfois, lorsqu'il rentrait chez lui, il disait :

"Des évènements te parviendront pour lesquels tu ne te seras pas préparé.""

Hadith authentique. Voir : Tirmidhî n°2848.

 

Kitab : Al-Adab Al-Moufrad - Chapitre 342. p : 358.

Retranscription par Bint Uthman

 

عَنْ عِكْرِمَةَ قَالَ : سَأَلْتُ عًائِشَةَ رضي الله عَنهَا

هَلْ سَمِعْتِ رسُولَ الله صلى الله عليه ز سلم يَتَمَثَّلُ شِعْراً قَطُّ؟

فَقالَتْ أَحْيَاناً إِذَا دَخَلَ بَيْتَهُ يَقُولُ

وَ يَأْتِيكَ بِالأَخْبَارِ مَنْ لَمْ تُزَوَّدْ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 13:00
Exorciser les animaux et les objets inanimés (vidéo)

Question :

 

La rouqya est-elle spécifique aux humains ou est-elle générale ?

 

Est-il correct de pratiquer la rouqya ou d’invoquer en faveur des animaux et des objets inanimés de crainte d’être touché par le mauvais œil ?

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Cela dit :

 

La rouqya n’est point spécifique aux humains ; Elle est plutôt d’une portée générale et utile pour les humains ainsi que pour les autres choses. Ibn Abî Chayba a rapporté dans [la section intitulée] Ad-Dou‘â’ (Invocations), sous le chapitre : «Si une bête est atteinte par une quelconque maladie, par quoi peut-on l’exorciser ?», d’après Ibn Mas‘oûd رضي الله عنه, selon un hadith mawqoûf (1) :

 

«… puis, souffle quatre fois dans sa narine droite, et trois dans sa narine gauche.

Ensuite, dis : "Point de malheur, fais que le malheur parte, Ô Seigneur des hommes ; guéris, Tu es le Guérisseur. Nul ne peut dissiper le mal si ce n’est Toi".» (2)

 

Ach-Chawkânî ـ رحمه الله ـ a dit :

 

«Il se peut qu’il ait dit parce qu’il avait déjà entendu de la part du Messager d’Allâh صلَّى الله عليه وسلَّم, ou qu’il l’avait dit en s’appuyant sur une expérience qu’il avait eue lui-même, ou vécue par quelqu’un d’autre de son époque parmi les Arabes ou parmi leurs prédécesseurs.

D’ailleurs, les Arabes avaient de différentes et nombreuses rouqya dont ils se servaient.

Et tu n’es pas sans savoir que la rouqya qui est authentiquement attestée de la part du Messager d’Allâh صلَّى الله عليه وسلَّم à propos du mauvais œil n’est point spécifique aux enfants d’Adam [les humains], elle est plutôt avérée pour toute chose atteinte par le mauvais œil, qu’elle soit un être humain ou autre.» (3)

 

Je dis : La permission du fait d’invoquer en faveur des animaux est appuyée par le hadith (qui est) authentiquement rapporté du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم qui a dit :

 

«Si quelqu’un parmi vous se marie avec une femme ou achète un domestique, qu’il dise :

"Ô Allâh, je T’implore son bien et le bien que Tu as mis en elle ; et je cherche protection auprès de Toi contre son mal et le mal que Tu as mis en elle."

Et s’il achète un chameau, qu’il tienne le haut de sa bosse et dise la même chose.» (4)

 

Ibn Al-Qayyim a mentionné aussi le récit de la chamelle atteinte par un mauvais œil et qui a été traitée avec une rouqya contre le mauvais œil (5).

 

En effet, même les choses inanimées sont influençables par la Révélation descendue.

 

Cette influence est connue par le Créateur et n’est nullement perceptible par la créature, sauf pour celle à qui Allâh l’a permis.

 

À ce titre, Allâh عزّ وجلّ a dit :


وَإِنَّ مِنۡهَا لَمَا يَهۡبِطُ مِنۡ خَشۡيَةِ ٱللَّهِ - البقرة: 74
 

Sens du verset :
 

﴾D’autres s’affaissent par crainte d’Allâh﴿ [s. Al-Baqara (la Vache) : v. 74]
 

Celle-ci est une crainte issue d’une perception unique­ment connue d’Allâh عزّ وجلّ Et Sa Parole :


إِنَّا عَرَضۡنَا ٱلۡأَمَانَةَ عَلَى ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضِ وَٱلۡجِبَالِ فَأَبَيۡنَ أَن يَحۡمِلۡنَهَا وَأَشۡفَقۡنَ مِنۡهَا وَحَمَلَهَا ٱلۡإِنسَٰنُ - الأحزاب: 72
 

Sens du verset :
 

﴾Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité [de porter les charges de faire le bien et d’éviter le mal]. Ils ont refusé de la porter et en ont peur, alors que l’homme s’en est chargé, car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant﴿ [s. Al-Ahzâb (les Coalisés) : v. 72]
 

Il y a dans ce verset une déclaration explicite stipulant que ces choses inanimées refusent et craignent avec une volonté et une conception que Seul Allâh connaît.

 

Parmi les hadiths indiquant que les choses inanimées sont influençables, il y a le gémissement du tronc sur lequel prêchait le Messager d’Allâh صلَّى الله عليه وسلَّم, étant affligé de sa séparation (6) [du Messager d’Allâh صلَّى الله عليه وسلَّم], et le fait que le rocher ait salué le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم.

(7)

 

Et Allâh عزّ وجلّ a déclaré un fait pareil dans Sa Parole :

 

تُسَبِّحُ لَهُ ٱلسَّمَٰوَٰتُ ٱلسَّبۡعُ وَٱلۡأَرۡضُ وَمَن فِيهِنَّۚ وَإِن مِّن شَيۡءٍ إِلَّا يُسَبِّحُ بِحَمۡدِهِۦ وَلَٰكِن لَّا تَفۡقَهُونَ تَسۡبِيحَهُمۡ - الإسراء: 44

 

Sens du verset :
 

﴾Les sept cieux et la terre et ceux qui s’y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de glorifier﴿ [s. Al-Isrâ’e (le Voyage Nocturne) : v. 44]
 

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Hadith dont la chaîne de rapporteurs s’arrête au Compagnon. (NDT).

(2) Rapporté par Ibn Abî Chayba dans Al-Mousannaf (29389).

(3) Touhfat Adh-Dhâkirîne d’Ach-Chawkânî (265).

(4) Rapporté par : Aboû Dâwoûd (2160) et Ibn Mâdjah (2252), d’après ‘Amr Ibn Chou‘ayb d’après son père, son grand-père Abd Allâh Ibn ‘Amr Ibn Al-‘Âs رضي الله عنهما. Ce hadith est jugé haşane(bon) par Al-Albânî dans Sahîh Abî Dâwoûd (1876).

(5) Zâd Al-Ma‘âd d’Ibn Al-Qayyim (4/174).

(6) Rapporté par Al-Boukhârî (2095), d’après Djâbir Ibn ‘Abd Allâh رضي الله عنهما.

(7) RapportéparMouslim (2277), d’après DjâbirIbnSamouraرضي الله عنهما.

 

Alger, le 28 de Radjab 1432 H, correspondant au 29 juin 2011 G

Fatwa n° 1109

 Traduit et publié par ferkous.com

الفتوى رقم: ١١٠٩
الصنف: فتاوى طبِّية

في حكم رقية العجماوات والجمادات

السؤال : هل الرقية خاصَّةٌ بالآدميِّين أو عامَّةٌ؟ وهل تصحُّ الرقيةُ أو الدعاءُ للعجماوات والجمادات خشيةَ العين؟ وجزاكم الله خيرًا
الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على مَنْ أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، أمَّا بعد
فليست الرقيةُ خاصَّةً بالآدميِّين، بل هي عامَّةٌ تصلح للآدميِّ ولغيرِه؛ فقَدْ روى ابنُ أبي شيبة في «الدعاء»: «الدابَّة يُصيبُها الشيءُ بأيِّ شيءٍ تُعَوَّذُ به» عن ابنِ مسعودٍ رضي الله عنه موقوفًا

…وَانْفُثْ فِي مَنْخِرِهِ الأَيْمَنِ أَرْبَعًا، وَفِي الأَيْسَرِ ثَلَاثًا، وَقُلْ: لَا بَأْسَ، أَذْهِبِ البَأْسَ رَبَّ النَّاسِ، اشْفِ أَنْتَ الشَّافِي، لَا يَكْشِفُ الضُّرَّ إِلَّا أَنْتَ

(١)

 قال الشوكانيُّ ـ رحمه الله ـ

وهو يحتمل أَنْ يكون قال ذلك لشيءٍ سَمِعَه مِنْ رسول الله صلَّى الله عليه وسلَّم، وأَنْ يكون قالَهُ اعتمادًا على التجريب وَقَعَ له، أو لمَنْ في عصره مِنَ العرب أو لمَنْ قبلهم؛ فقَدْ كان للعرب رُقًى يَرْقُون بها مُخْتَلِفةٌ مُتعدِّدةٌ، ولا يَخْفاكَ أنَّ الرقية الثابتةَ عن رسول اللهِ صلَّى الله عليه وسلَّم في العين ليست بخاصَّةٍ في بني آدَمَ، بل ثابتةٌ لكُلِّ مَنْ أصابَتْه العينُ مِنْ آدَمِيٍّ أو غيرِه

(٢)

قلت: ويُؤيِّدُ مشروعيةَ الدعاءِ للعجماوات ما صحَّ عن النبيِّ صلَّى الله عليه وسلَّم أنه قال

إِذَا تَزَوَّجَ أَحَدُكُمُ امْرَأَةً أَوِ اشْتَرَى خَادِمًا فَلْيَقُلِ: اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ خَيْرَهَا وَخَيْرَ مَا جَبَلْتَهَا عَلَيْهِ، وَأَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهَا وَمِنْ شَرِّ مَا جَبَلْتَهَا عَلَيْهِ، وَإِذَا اشْتَرَى بَعِيرًا فَلْيَأْخُذْ بِذِرْوَةِ سَنَامِهِ وَلْيَقُلْ مِثْلَ ذَلِكَ

(٣)

وقد ذَكَرَ ابنُ القيِّم قصَّةَ الناقةِ المعيونةِ التي عُولِجَتْ برقية العين

(٤)

هذا، والجماداتُ هي الأخرى تَتأثَّرُ بالوحي المنزَّلِ بما يعلمه الخالقُ ولا يُدْرِكُه الخَلْقُ إلَّا لمَنْ يَشاءُ الله؛ فمِنْ ذلك قولُه تعالى

وَإِنَّ مِنۡهَا لَمَا يَهۡبِطُ مِنۡ خَشۡيَةِ ٱللَّهِ - البقرة: ٧٤

 فهي خشيةٌ بإدراكٍ لا يعلمه إلَّا الله تعالى، وقولُه تعالى

إِنَّا عَرَضۡنَا ٱلۡأَمَانَةَ عَلَى ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضِ وَٱلۡجِبَالِ فَأَبَيۡنَ أَن يَحۡمِلۡنَهَا وَأَشۡفَقۡنَ مِنۡهَا وَحَمَلَهَا ٱلۡإِنسَٰنُ - الأحزاب: ٧٢

ففيه تصريحٌ بأنَّ هذه الجماداتِ تأبى وتخافُ بإرادةٍ وإدراكٍ يعلمه اللهُ تعالى، ومِنَ الأحاديث الدالَّةِ على تَأثُّرِ الجماداتِ: حنينُ الجِذْعِ الذي كان يخطب عليه رسولُ الله صلَّى الله عليه وسلَّم جَزَعًا لفِراقِه

(٥)

، وتسليمُ الحَجَرِ على النبيِّ صلَّى الله عليه وسلَّم(٦)، وقَدْ صرَّح اللهُ تعالى بمِثْلِه في قوله تعالى

تُسَبِّحُ لَهُ ٱلسَّمَٰوَٰتُ ٱلسَّبۡعُ وَٱلۡأَرۡضُ وَمَن فِيهِنَّۚ وَإِن مِّن شَيۡءٍ إِلَّا يُسَبِّحُ بِحَمۡدِهِۦ وَلَٰكِن لَّا تَفۡقَهُونَ تَسۡبِيحَهُمۡ - الإسراء: ٤٤

والعلمُ عند الله تعالى، وآخِرُ دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، وسلَّم تسليمًا

الجزائر في: ٢٧ رجب ١٤٣٢ﻫ
الموافق ﻟ: ٢٩ جوان ٢٠١١م

١)أخرجه ابنُ أبي شيبة في «المصنَّف»٢٩٣٨٩

٢)«تحفة الذاكرين» للشوكاني (٢٦٥

٣) أخرجه أبو داود في «النكاح» بابٌ في جامِعِ النكاح (٢١٦٠)، وابنُ ماجه في «التجارات» بابُ شراء الرقيق (٢٢٥٢)، مِنْ حديثِ عمرو بنِ شعيبٍ عن أبيه عن جَدِّه عبد الله بنِ عمرو بنِ العاص رضي الله عنهما. وحسَّنه الألبانيُّ في «صحيح أبي داود» (١٨٧٦)

٤)«زاد المَعاد» لابن القيِّم (٤/ ١٧٤

٥)أخرجه البخاريُّ في «البيوع» باب النجَّار (٢٠٩٥) مِنْ حديثِ جابر بنِ عبد الله رضي الله عنهما

٦)أخرجه مسلمٌ في «الفضائل» (٢٢٧٧) مِنْ حديثِ جابر بنِ سَمُرَة رضي الله عنهما

الفتوى رقم: ١١٠٩
الصنف: فتاوى طبِّية

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 12:37
Couper, cueillir, vendre, préparer le raisin qui servira à faire le vin

Question 1 :

 

Est-il permis au musulman de couper ou de cueillir les raisins dont le jus est utilisé spécialement pour la fabrication de la boisson enivrante et dont l'espèce n'est pas comestible ?

 

Le musulman dont il est question ici n'a pas de revenu ; Il vit grâce aux maigres allocations sociales.

 

Cette saison annuelle de vendange dure trois semaines et il se trouve dans le besoin.

 

Réponse 1 :

 

Il n'est pas permis de vendre les raisins à celui qui les utilisera pour fabriquer du vin.

 

De même, il n'est pas permis de les cueillir, ni les préparer pour celui qui l'utiliserait pour cette fin là.

 

Car, c'est une façon d'apporter son aide à la désobéissance à Allâh. 

 

Allâh تعالى a dit (traduction rapprochée) :  

 

"et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression." (sourate Al-Ma'ida verset 2)

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a maudit la boisson enivrante, son buveur, celui qui la presse, celui pour qui elle est pressée, celui qui la vend, celui qui l'achète, celui qui en touche le prix, celui qui la transporte, celui chez qui elle est transportée.

 

Cela parce qu'ils se sont entraidés dans le péché et la transgression.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro (17853)

(Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 105)

 Publié par alifta.net

 

س1: هل يجوز للمسلم قطع أو جني العنب الذي يستعمل عصيره خاصًّا للخمر فقط، ولا يصلح هذا النوع للأكل؟ والمتصور هنا المسلم الذي لا مدخول له، يعيش بإعانات اجتماعية لا تسمن ولا تغني من جوع، ويدوم هذا الموسم السنوي لقطع العنب أسبوع إلى ثلاثة، وفي حالة الضرورة.

ج1: لا يجوز بيع العنب لمن يتخذه خمرًا، ولا جنيه وتحضيره لمن يفعل ذلك؛ لأن هذا من الإعانة على معصية الله، وقد قال تعالى

 وَلاَ تَعَاوَنُوا عَلَى الإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ

 ، وقد لعن النبي صلى الله عليه وسلم الخمر وشاربها وعاصرها ومعتصرها وبائعها ومشتريها وآكل ثمنها وحاملها والمحمولة إليه؛ من أجل تعاونهم على الإثم والعدوان
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم  17853

(الجزء رقم : 13، الصفحة رقم: 105)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

السؤال الأول من الفتوى رقم  17853
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Commerce - usure et métier - تجار- رشوة -ربا و عمل
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 11:23
A toi de bien choisir avec qui passer ton temps !

Si tu t’entoures et prends comme amis les gens de la dounia,

 

alors tu vas vouloir comparer ta vie à la leur, et chercher à obtenir ce qu’Allâh leur a accordés comme biens.

 

Ainsi, s’ils ont de belles voitures ou de grandes maisons, tu vas vouloir absolument obtenir les mêmes choses qu’eux, voire encore plus.

 

De même pour l’argent, et tout autre bien de ce bas-monde pour lequel tu vas les envier et chercher à avoir les mêmes choses voire les surpasser en cela. 

 

De plus si tu as le moindre problème, ces «amis» vont te donner des solutions mondaines.

 

Ainsi, si tu as des dettes il faut que tu multiplies les heures de travail, si tu es malade il faut passer ton temps chez les médecins et prendre un tas de médicaments, etc…

 

Mais si tu passes ton temps avec les gens du rappel,

 

alors tu vas occuper ton temps à évoquer Allâh, à t’imprégner de Sa religion, du comportement des salafs, même si tu n’apprends pas leurs paroles, tu prendras de leur noblesse de caractère.

 

Tu chercheras à augmenter ta science bénéfique, à atteindre le plus haut degré du paradis, à les concurrencer dans les bonnes œuvres.

 

Et si tu as des problèmes, ils t’orienteront vers les meilleures solutions tirées des textes du coran et de la sounnah.

 

Si tu veux voir ton rizq augmenter, augmente ta crainte d’Allâh, multiplie la demande de pardon, passe ta main dans les cheveux de l’orphelin, etc.

 

Et pour chaque préoccupation, ils t’orienteront vers ce qu’il y a de meilleur parmi les textes.

 

Alors à toi de bien choisir avec qui passer ton temps !

 

Charh tadhkiratou as-sami’i de Cheikh Ibn Djouma’a, 27 rabi al awal 1437

 Publié par la page Anti Hizbi Nous Sommes Salafi

 

 Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 09:15
Soyons attentifs... !

Serviteurs d'Allâh, soyons attentifs... !

 

Essayons d'adopter le comportement de nos Salafs Salihs, et d'appliquer leurs conseils ;

 

Vidons nos cœurs pour la tristesse, soyons triste de notre état, et redoutons le Jour où nous serons debout devant notre Seigneur Le Très-Haut, Le Très-Grand ;

 

Pleurons pour nos péchés et repentons nous sincèrement avec le cœur empli de regrets ;

 

Ayons le cœur tendre et les vêtements usés ;

 

Soyons connus auprès des habitants du ciel et inconnus auprès des habitants de la terre ;

 

Foulons la terre, bientôt elle sera notre tombe ;

 

Car aujourd'hui est un jour d'œuvre sans jugement, mais demain sera un jour de jugement sans œuvre possible.

 

Qu'Allâh nous fasse miséricorde...

 

Ecrit par @NosSalafsSalihs

 Publié par 3ilmchar3i.net

Soyons attentifs... !
Soyons attentifs... !
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 13:00
Nous condamnons avec la plus grande fermeté l'acte criminel de Nice qui n'a rien à voir avec le vrai islam (audio-vidéo)

 

Même s’il s’appelait - selon ce qu’ils ont évoqués - Mohamed untel, qu’il est tunisien et autre, l’islam est innocent de ces faits.

 

Cet acte n’appartient en rien à l’islam.

 

L’islam est innocent de ce type d’actes.

 

Les gens de la sounnah pure combattent cette idéologie depuis longtemps.

 

Puisque le prophète عليه الصلاة والسلام a mis en garde contre les khawaarij, contre les idéologies égarées et contre tous les gens de l’innovation.

 

Nous le verrons dans le hadith d’Abi Dawoud, et c’est un hadith (rapporté) dans les deux authentiques (d’Al-Boukhari et Mouslim), qu’Allâh a dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Les gens, donc, qui ont dans leur cœur un penchant vers l’égarement, suivent les versets à équivoque cherchant les conflits en essayant de leur trouver une interprétation} (Al Imraan : 7).

 

Le prophète عليه الصلاة والسلام a dit à ‘Aisha :

 

«Quand tu verras ceux qui suivront les versets à équivoque, ceux-là sont ceux qu’Allâh a désignés prenez donc garde à eux.»

 

Le messager nous a mis en garde contre eux tous.

 

Ces actes n’ont absolument aucun lien avec l’islam.

 

Ils ne représentent que leurs auteurs.

 

Certaines personnes dans certains pays ont commis des actes, disons-nous que le pays tout entier agit ainsi?!

 

Tous les gens agissent ainsi ?!

 

Une erreur se produit au Pakistan, une erreur se produit par exemple dans n’importe endroit sur terre, en Inde ou là-bas ou au Nigéria ou en Sibérie ou dans n’importe quel endroit ; Disons-nous : Tous les indiens, tous les pakistanais, tous les nigériens, tous les … ?!

 

Ce n’est pas permis !

 

C’est illicite.

 

Nous ne généralisons pas.

 

Allâh جل وعلا dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Et quand vous parlez, soyez équitables} (Al-An’aam : 152).

 

Cela est un acte abject, l’islam s’en désavoue (complètement).

 

La da’wa salafiyya authentique se désavoue auprès d’Allâh de tout ce qui contredit la sounnah, même si (son auteur) ne l’appliquait pas.

 

Si la personne croit en cela en elle-même et en voit la permission, la sounnah se désavoue (complètement) de lui et les gens de la sounnah sont innocents de lui.

 

Certaines personnes, quand il entend les mashaykh de la sounnah dire : «Les khawaarij, les khawaarij au sujet des dawaa’ish et autres qu’eux..», certains disent : «Contre qui se sont-ils révoltés ?»

 

Il n’est pas nécessaire qu’ils se révoltent contre quelqu’un en tout endroit ; S’ils sortaient contre un gouverneur musulman, ils sont khawaarij, eux et autres qu’eux.

 

Si la personne déclare mécréant (celui qui commet) le péché, même s’il ne voit pas l’épée, c’est-à-dire la révolte, c’est un khariji !

 

Alors même qu’il est assis dans sa maison !

 

C’est pourquoi il y a un groupe parmi les khawaarij qui sont appelés «Al-Qa’adiyya» (ceux qui sont assis).

 

Bârak Allâhou fik.

 

Donc : L’islam est innocent de ces actes. 

 

Et cet acte ne représente que son auteur ainsi que ce qu’il porte comme idéologie contredisant la vérité.

 

Bârak Allâhou fik.

 

Je demande à Allâh de préserver les musulmans en tout lieu et les gens de la sounnah particulièrement, qu’Il les préserve des choses qui égarent dans les troubles et particulièrement de ceux-là les gens de l’innovation et des passions : Les khawaarij al-maariqin (qui sortent de la religion).

 

Nous demandons à Allâh qu’Il nous épargne et nous sauve. 

 

Séminaire des Maldives le 16 juillet 2016

 Traduit par l'équipe Mosquée Sounnah Bordeaux - قناة الفوائد العلمية بوردو - @alfawaidalilmyabordeaux

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب