compteur de visite

Catégories

1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 19:10
Calcul / Vision : Est-ce une question de précision ou de légitimité ?

Le calcul astronomique est une œuvre humaine qui peut être juste ou fausse, et se référer à la vision est un texte (claire) prophétique.

 

Le professeur ‘Ali al Moussa a écrit dans le journal Al Watan le 11-9-1433 (1) un article titré : «Ceci ne fait pas partie des choses de l’invisible» en réponse à un de mes articles où j’ai commenté ce qui a été publié comme déclaration d’un astronome (NDT: qui disait) : «Il est impossible de voir la lune de (début) du Ramadan 1433H la nuit du vendredi».

 

J’ai alors dit que c’est un jugement de l’avenir que seul Allah connaît.

 

Et il s’est produit le contraire de ce qu’ils ont prédit et la lune a été observée cette nuit, où la vision était impossible selon leurs prétentions.

 

La parole de l’auteur de cet article : «Le calcul astronomique est une science certaine», nous lui disons : Ô frère Ali, les astres dans leurs positionnements ne se trompent pas car elles sont déterminées par Al ‘Aziz Al ‘Alim (2) mais l’erreur vient du calcul humain par lequel ils leurs attribuent des positions (3)

 

Et il (le calcul) s’est trompé cette année et la Louange est à Allah.

 

Et cette erreur n’est pas due aux mouvements des astres mais au calcul humain car il n’est pas infaillible (4).

 

Quand aux paroles avec lesquelles l’auteur s’est éloigné du sujet en faisant l’apologie du calcul astronomique, je ne vois aucun bénéfice à les débattre et d’autres avant lui ont tenu les mêmes.

 

La question n’est pas une question de calcul mais une question de légitimité qui a été tranchée par le Messager صلى الله عليه وسلم quand il a dit :

 

«Jeunez à sa vision et rompez a à sa vision, et si elle vous est cachée complétez Cha’bane à Trente Jours» (5) .

 

Et le calcul correct et juste ne s’oppose aucunement à la Législation et il n’y a pas lieu de polémiquer tant qu’il s’agit d’une affaire religieuse que le Messager صلى الله عليه وسلم a jugé (6).

 

Et je ne vois pas de bénéfice à en dire plus sur le sujet, et la Louange est à Allah.

 

(1) NDT: 2012 calendrier grégorien

(2) NDT: Noms d’Allah dont le sens approche : Le Puissant et l’Omniscient

(3) NDT: Par ailleurs, le calcul vise à estimer si la position de l’astre sera dans le champ de vision terrestre, et quand bien même il excellerait sur ce point, cela ne signifie pas pour autant qu’il sera vu.

D’autres facteurs que le calcul ne considère pas entrent en compte pour être vu, comme par exemple le relief ou les conditions météorologiques qui peuvent voiler aux gens cet astre.

Et le cas ou la vision de l’astre est voilée n’a pas été laissé sans recommandation, le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a ordonné dans ce cas de reculer le jeune et compléter Cha’bane à trente jours.

Tandis que les partisans du calcul disent dans ce cas: «Peu importe qu’on ne le voit pas nous jeûnons !» et blâment ceux qui applique l’ordre du Messager صلى الله عليه وسلم, WAllahul Musta’an.

(4) NDT: Voilà l’excellent point que mentionne le Shaykh et qui normalement devrait être la fin de tout débat entre musulmans.

Pourquoi déplacer le débat sur le niveau de précision du calcul ; Le seul débat qui compte est: «Qu’est-ce qui a été légiféré pour déterminer le début de cette adoration».

Allah nous dit dans le sens Sourate An-Nissa verset 59 (traduction rapprochée)  :

{Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, obéissez au Prophète ainsi qu’à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité. Puis, si vous divergez sur quoi que ce soit, renvoyez cette chose à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation}.

Nous divergeons entre calcul et vision, mettons fin à cela et revenons à Allah et son Messager sur le sujet

(5) NDT: Et nous l’avons aussi vécu en France créant des troubles inutiles, et l’on a vu sous le même toit celui qui jeune et celui qui ne jeune pas, puis celui qui rompt le jeûne et celui qui ne le rompt pas, celui qui célèbre Salât al ‘Id et celui qui la célèbre le lendemain…

Voilà la situation qu’ils ont amené au nom de «La modernité».

Et ils ont accusé ceux qui suivent leur Messager صلى الله عليه وسلم d’en être les fautifs, et peu n’en faut que certains acharnés ne blâment aussi les Astres de ne pas s’être montré !

(6) NDT: De plus, Il n’y a pas de peine dans la vision de la Lune : Voir l’article à ce sujet 

 

Traduit par l’association Sunna de Denain

 Publié par salafidenainetdailleurs.com

 


الحساب الفلكي عمل بشري يخطى ويصيب والعمل بالرؤية نص نبوي

كتب الأستاذ علي الموسى مقالا في جريدة الوطن 11-09-1433هـ بعنوان: (هذا ليس من الغيبيات) تعقيبا على مقالتي التي علقت فيها على ما نشر عن بعض الفلكيين من قولهم: تستحيل رؤية هلال رمضان هذه السنة 1433هـ ليلة الجمعة حيث قلت بأن هذا من الحكم على المستقبل الذي لا يعلمه إلا الله، وقد وقع خلاف ما قالوه فقد رؤي الهلال ولله الحمد في هذا الليلة التي زعموا استحالة رؤية فيها وقول الكاتب في مقالته المذكورة أن الحساب الفلكي علم يقيني ونحن نقول يا أخ علي الأفلاك في واقعها لا تخطي لأنها من تقدير العزيز العليم وإنما يخطئ حساب البشر الذي ينسبونه إليها وقد أخطأ هذه السنة والحمد لله، وهذا الخطأ ليس مرده إلى حركة الأفلاك وإنما مرده إلى العمل البشري لأنه غير معصوم، وأما الكلام الذي استطرد به الكاتب من تعظيم الحساب الفلكي فلا أرى فائدة في الدخول معه في مناقشته وهو كلام قاله غيره، والمسألة ليست مسألة حساب المسألة مسألة شرعية حسم الرسول صلى الله عليه وسلم الأمر فيها حيث قال

"صوموا لرؤيته وأفطروا لرؤيته، فإن غم عليكم فأكملوا عدة شعبان ثلاثين يوما"

، والحساب الصحيح المصيب لا يتعارض مع الشرع ولا مجال للجدل ما دام إن هذا أمر شرعي قد حكم فيه رسول الله صلى الله عليه وسلم، ولا أرى فائدة من إطالة الكلام في هذا. والحمد لله

كتبه : صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

1433-09-11هـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 18:05
Les alliés d'Allâh ainsi que l'obligation de l'amour et l'amitié mutuelle entre les croyants

Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a informés de l'état des alliés d'Allâh et de leur cheminement à devenir Ses alliés.

 

Dans le Sahîh de Al-Bukhârî, selon Abû Hurayra رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Allâh a dit :

 

«Celui qui s'en prend à l'un de Mes alliés, Je lui déclare la guerre. 

Et Mon serviteur se rapproche de Moi en s'acquittant de ce que Je lui ai imposé. 

Et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime. 

Au moment où Je l'aime, Je suis son ouie avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main par laquelle il frappe, son pied par lequel il marche.

S'il Me demande, je lui donne.

S'il cherche refuge, Je lui accorde refuge.

Il n'y a pas une chose dont J'ai autant de réticence à faire que de saisir l'âme de Mon serviteur croyant. 

Il déplaît la mort et Moi Je déplaît à lui faire du mal, mais celle-ci doit être». 

Hadîth Sahîh rapporté par al-Bukhârî - Authentifié par SHeikh al-Albânî dans «Charh at-Tahâwiyyah - n°458 et 753»

 

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ

إِنَّ اللَّهَ قَالَ

مَنْ عَادَى لِي وَلِيًّا فَقَدْ آذَنْتُهُ بِالْحَرْبِ

وَمَا تَقَرَّبَ إِلَيَّ عَبْدِي بِشَيْءٍ أَحَبَّ إِلَيَّ مِمَّا افْتَرَضْتُ عَلَيْهِ

وَمَا يَزَالُ عَبْدِي يَتَقَرَّبُ إِلَيَّ بِالنَّوَافِلِ حَتَّى أُحِبَّهُ

فَإِذَا أَحْبَبْتُهُ كُنْتُ سَمْعَهُ الَّذِي يَسْمَعُ بِهِ وَبَصَرَهُ الَّذِي يُبْصِرُ بِهِ

وَيَدَهُ الَّتِي يَبْطِشُ بِهَا وَرِجْلَهُ الَّتِي يَمْشِي بِهَا

وَإِنْ سَأَلَنِي لَأُعْطِيَنَّهُ

وَلَئِنْ اسْتَعَاذَنِي لَأُعِيذَنَّهُ

وَمَا تَرَدَّدْتُ عَنْ شَيْءٍ أَنَا فَاعِلُهُ تَرَدُّدِي عَنْ نَفْسِ الْمُؤْمِنِ

يَكْرَهُ الْمَوْتَ وَأَنَا أَكْرَهُ مَسَاءَتَهُ

رواه البخاري

Il est certes rappelé dans ce hadîth que le rapprochement auprès d'Allâh تعالى est de deux degrés :

 

Le premier : Le rapprochement en s'acquittant des obligations.

 

Le deuxième : Le rapprochement par les oeuvres surérogatoires après l'acquittement des obligations.

 

Ainsi donc, le premier degré est le degré des pieux assidus qui sont des gens de la droite, et le deuxième degré est le degré des premiers parmi les véritables croyants, comme Allâh تعالى l'a dit dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

إِنَّ ٱلۡأَبۡرَارَ لَفِى نَعِيمٍ ( ٢٢

عَلَى ٱلۡأَرَآٮِٕكِ يَنظُرُونَ ( ٢٣

تَعۡرِفُ فِى وُجُوهِهِمۡ نَضۡرَةَ ٱلنَّعِيمِ ( ٢٤

يُسۡقَوۡنَ مِن رَّحِيقٍ۬ مَّخۡتُومٍ ( ٢٥

خِتَـٰمُهُ ۥ مِسۡكٌ۬‌ۚ وَفِى ذَٲلِكَ فَلۡيَتَنَافَسِ ٱلۡمُتَنَـٰفِسُونَ ( ٢٦

وَمِزَاجُهُ ۥ مِن تَسۡنِيمٍ ( ٢٧

عَيۡنً۬ا يَشۡرَبُ بِہَا ٱلۡمُقَرَّبُونَ ( ٢٨

 

«Les bons seront dans (un Jardin) de délice, sur les divans, ils regardent.»

 

Jusqu'à Sa parole (traduction rapprochée) :

 

«Il est mélangé à la boisson de Tasnîm, source dont les rapprochés boivent.» [Coran, 83/22-28]

 

Ibn 'Abbâs a dit :

 

«Il est mélangé pour les gens de la droite, mais les rapprochés le boivent pur d'un trait.»

 

Certes, Allâh a rappelé ce sens dans de nombreux passages de Son livre et tous ceux qui croient en Allâh et Son Messager صلى الله عليه وسلم, et qui craignent Allâh font parti des alliés d'Allâh.

 

Allâh a rendu obligatoire l'amitié mutuelle entre les croyants, de même qu'Il leur a rendu obligatoire l'inimitié envers les mécréants.

 

Allâh nous a informés que les alliés du croyant sont Allâh, Son Messager, Ses serviteurs croyants et ceci est général pour tout croyant décrit par ce caractère, qu'il appartienne à une descendance, un pays, une école, un groupe ou non.

 

Allâh dit :

وَٱلۡمُؤۡمِنُونَ وَٱلۡمُؤۡمِنَـٰتُ بَعۡضُهُمۡ أَوۡلِيَآءُ بَعۡضٍ۬‌

 

(traduction rapprochée) :

 

«Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres» [Coran, 9/71]

 

Il dit également (traduction rapprochée) :

 

إِنَّ ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَهَاجَرُواْ وَجَـٰهَدُواْ بِأَمۡوَٲلِهِمۡ وَأَنفُسِہِمۡ فِى سَبِيلِ ٱللَّهِ وَٱلَّذِينَ ءَاوَواْ وَّنَصَرُوٓاْ أُوْلَـٰٓٮِٕكَ بَعۡضُہُمۡ أَوۡلِيَآءُ بَعۡضٍ۬‌ۚ وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَلَمۡ يُہَاجِرُواْ مَا لَكُم مِّن وَلَـٰيَتِہِم مِّن شَىۡءٍ حَتَّىٰ يُہَاجِرُواْ‌ۚ وَإِنِ ٱسۡتَنصَرُوكُمۡ فِى ٱلدِّينِ فَعَلَيۡڪُمُ ٱلنَّصۡرُ إِلَّا عَلَىٰ قَوۡمِۭ بَيۡنَكُمۡ وَبَيۡنَہُم مِّيثَـٰقٌ۬‌ۗ وَٱللَّهُ بِمَا تَعۡمَلُونَ بَصِيرٌ۬ ( ٧٢

وَٱلَّذِينَ كَفَرُواْ بَعۡضُہُمۡ أَوۡلِيَآءُ بَعۡضٍ‌ۚ إِلَّا تَفۡعَلُوهُ تَكُن فِتۡنَةٌ۬ فِى ٱلۡأَرۡضِ وَفَسَادٌ۬ ڪَبِيرٌ۬ ( ٧٣

وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَهَاجَرُواْ وَجَـٰهَدُواْ فِى سَبِيلِ ٱللَّهِ وَٱلَّذِينَ ءَاوَواْ وَّنَصَرُوٓاْ أُوْلَـٰٓٮِٕكَ هُمُ ٱلۡمُؤۡمِنُونَ حَقًّ۬ا‌ۚ لَّهُم مَّغۡفِرَةٌ۬ وَرِزۡقٌ۬ كَرِيمٌ۬ ( ٧٤

وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ مِنۢ بَعۡدُ وَهَاجَرُواْ وَجَـٰهَدُواْ مَعَكُمۡ فَأُوْلَـٰٓٮِٕكَ مِنكُمۡ‌ۚ 

 

«Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d'Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres.»

 

Jusqu'à Sa parole (traduction rapprochée) :

 

«Et ceux qui après cela ont cru et émigré et lutté en votre compagnie, ceux-là sont des vôtres.» [Coran, 8/72-75]

 

Madjmu' al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 3/256-257

 Publié par manhajulhaqq.com

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 17:11
Ô vie d'ici-bas, je m'apprête à te quitter

Bats-toi pour ce que tu veux réellement.

Et ne laisse pas cette dûnya te voler ton temps.

 

Ceux passés avant nous avaient acquis biens et forteresses

Ne voit-on donc pas qu'il n'y a aucun reste ?

 

Tourne-toi et incline-toi vers le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Saches donc qu'en vérité il n'y a qu'un seul et unique Dieu.

 

Redouble constamment d'efforts

Car le rendez-vous, c'est la mort.

 

Que ton cœur ne s'attache point à cette vie

N'y a-t-il pas dans l'au-delà meilleure que celle ci ?

 

Ô vie d'ici bas, tu es si belle et si attirante 

Petits comme grands ont été dupés par toi, tant tu es charmante.

 

Ô vie d'ici bas, je m'apprête à te quitter

Mais qu'ai-je à ne faire qu'amasser ?

 

Ô vie d'ici bas que tu m'as trompé 

Je me prépare pour un long voyage, mais de mes provisions y en aura-t-il assez ?

 

Lève-toi donc et aspire à ton Seigneur

Avant que ne vienne ton heure

Car c'est pour chose pareille que doivent œuvrer ceux qui œuvrent.

 

ام عبد الرحمن 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 17:11
L’image de Youssouf et du Ramadân

Les douze mois de l’année sont semblable aux enfants de Ya’qoub عليه السلام.

 

Et le mois du ramadân parmi les autres mois est comme Youssouf parmi ses frères.

 

De la même manière que Youssouf est l’enfant le plus aimé auprès de Ya’qoub, le ramadân est le mois le plus aimé auprès du Savant des choses invisibles.

 

Les frères de Youssouf sont venus en comptant sur lui afin de combler les brèches et enlever les maux, après qu’ils aient été dans l’erreur et la faute.

 

Il les a accueilli de la meilleure des manières et a amélioré leurs situations, il les a nourri quand ils avaient faim et leur a permis de retourner chez eux.

 

Ainsi un seul a résolu le problème de onze.

 

Tel est le mois du ramadân, nous espérons ressaisir nos manquements des autres mois et rectifier les mauvaises choses.

 

Alors Allâh nous accordera une bonne fin avec joie et bonheur.

 

Et une autre indication est que Ya’qoub a retrouvé la vue quand il a senti l’odeur de Youssouf.

 

Il est devenu fort après avoir été faible, voyant après avoir été aveugle.

 

C’est également le cas du pécheur quand il sent les odeurs du ramadân.

 

Bustan Al Wa’izin Wa Riyadh As-Sami’in

Traduit par TawhidFirst.fr

 

الشهور الاثني عشر كمثل أولاد يعقوب عليه السلام وشهر رمضان بين الشهور كيوسف بين إخوته فكما أن يوسف أحب الأولاد إلى يعقوب كذلك رمضان أحب الشهور إلى علام الغيوب جاء إخوة يوسف معتمدين عليه في سد الخلل وإزاحة العِلل
بعد أن كانوا أصحاب خطايا و زَلَل فأحسن لهم الإنزال وأصلح لهم الأحوال وأطعمهم في الجوع وأذن لهم في الرجوع
فسَدّ الواحد خَلل أحد عشر كذلك شهر رمضان نرجو أن نتلافى فيه ما فرطنا في سائر الشهور ونصلح فيه فاسد الأمور فيُختم لنا بالفرح والسرور
وإشارة أخرى ارتد يعقوب لما وجد ريح يوسف بصيرا وصار بعد الضعف قويا وبعد العمى بَصِيرا وكذلك العاصي إذا شم روائح رمضان

بستان الواعظين ورياض السامعين لابن الجوزي

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 17:09
Le jugement de tourner autour des tombes (vidéo)

Celui-ci demande :

 

Quel est le jugement de la personne qui, quand elle s’apprête à partir au Hajj, se rend à la tombe d’un wali, y fait des circumambulation (je cherche refuge au près d’Allâh, et je Lui demande pardon) dans le but d’obtenir la bénédiction d’Allâh ?

 

Allâh est plus Grand !

 

Mon frère, le Hajj a des sens, des adorations.

 

Le fait de tourner autour des tombes est interdit.

 

Si tu visites les tombes pour te souvenir de l’au-delà, il n’y a pas de mal.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Ne prenez pas ma tombe comme lieu où on se regroupe pour l’adoration.»

 

Quand tu pars au Hajj, tu vois des personnes venus de pays étrangers qui veulent faire comme ça (toucher les barreaux des tombes).

 

Et ceux qui surveille leur disent : «Ce n’est pas autorisé Ô pèlerins !».

 

Ils leur disent de saluer le prophète صلى الله عليه وسلم, mais que tu désires toucher avec tes mains, que tu embrasses les tiges métalliques, ou que tu tournes autour alors cela est interdit.

 

Pourquoi les gens font le Tawaf ?

 

Pour la maison  d’Allâh, et c’est là que tu commences ton Hajj.

 

Allâh a dit dans le sens rapproché du verset : 

 

«[…] et effectuent autour du Temple antique les circuits rituels.»

 

Nul Tawaf si ce n’est à la Ka’ba.

 

Ceux qui tournent autour des tombes, plus particulièrement les mères, les personnes âgées, ta grand-mère, ton grand-père, tes oncles…

 

Cela est interdit, c’est du Shirk !

 

Si la personne enterrée serait un wali pieux alors il t’aurait dit : «Je me désavoue de toi ! Je me désavoue de toi ! Va faire le Tawaf à la maison d’Allâh si tu l’aimes réellement ! C’est là-bas qu’Allâh a légiféré les sept circumambulations.»

 

Alors que tout cela est du Shirk.

 

Tu débutes ton Hajj avec du Shirk alors que tu vas prononcer la Talbiya : «Me voici, Ô  Allâh, me voici. Me voici, Tu n’as pas d’associé […]», mais tu viens de faire du Shirk avant de faire le Tawaf à la Ka’ba, tu l’as fait à la tombe !

 

Ô mon frère, qu’est-ce que tu as ?

 

Qui t’as dit cela ?

 

Qui t’as fait montrer cela ?

 

Les personnes âgées, les imams, les enseignants ne t’ont pas dit que cela est interdit ?

 

Qu’Allâh n’aime pas cela ?

 

Que c’est du Shirk ?

 

Le Tawaf doit avoir lieu qu’à la Ka’ba, et uniquement là-bas, sept circumambulations.  

 

De plus, lorsque tu tournes de la Ka’ba, ce n’est pas elle que tu adores (traduction rapprochée) «Qu’Ils adorent le Seigneur de cette maison […]».

 

C’est une bonne parole qu’à dit notre frère (le questionneur) sur ce sujet.

 

Ce n’est pas propre à notre région, d’autre ont également cette habitude.

 

Non mes frères, cela n’est pas autorisé.

 

Quand toi tu dis : «Me voilà, Ô Seigneur, me voilà. Me voilà, Tu n’as pas d’associé, me voilà. En vérité les louanges et la grâce T’appartiennent ainsi que la royauté. Tu n’as pas d’associé.».

 

D’un côté, tu affirmes que Tu n’as pas d’associé, et de l’autre tu tombes dans le Shirk !

 

Ô Habibi qu’est-ce que tu as ?

 

Abandonnes le Shirk (traduction rapprochée) : «Allâh ne pardonne pas qu’on L’associe».

 

Il dit dans un hadith Qoudsi :

 

«Je suis le Seul à même de Me dispenser d’associé.

Quiconque effectue une action en M’associant à un tiers, Je l’abandonnerai lui ainsi que son associé.»

 

Non mes frères, cela n’est pas autorisé.

 

✅ Traduit par TawhidFirst.fr

Cheikh Abdel Ghani Aoussât - الشيخ عبد الغني بن الحسن عوسات

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 16:51
Saluer un interlocuteur au téléphone sans savoir s'il est musulman ou non

Question :

 

Quel est le jugement sur le Sallâm (salutation islamique de la paix) par le biais du téléphone, si l'on ne sait pas si l'interlocuteur est un musulman ou non ?  

 

Réponse :

 

Cet acte prend le même jugement de celui qui rencontre quelqu'un, si vous êtes sûr qu'il est un kâfir (mécréant), ne commencez pas par le Sallâm, par contre, si vous n'êtes pas sûr, vous ne commettrez aucun acte interdit.

 

Qu'Allâh nous accorde le succès.

 

 Publié par alifta.net

 

حكم السلام على المتحدث بالهاتف إذا كان لا يعرف هل هو مسلم أم كافر

ما حكم إلقاء السلام على الشخص المتحدث بالهاتف إذا كان لا يعرف هل هو مسلم أم لا ؟

حكمه حكم اللقاء إذا عرفت أنه كافر فلا تبدأه بالسلام ، أما إذا كنت لا تعرف فليس في ذلك محظور

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 16:27
Les vertus et excellence des dix dernières nuits du Ramadân (audio)

 

(Le Cheikh حفظه لله a commencé avec khutbatul hâjah puis a continué...)

 

Chers frères bien-aimés, ceux qui nous écoutent aujourd'hui et ceux qui ne nous écoute pas encore, ceux que nous aimons pour l'amour d'Allâh سبحانه وتعالى et ceux qui se rassemblent avec nous sur la bonne 'Aqidah qui est pure et exempt de polythéisme.

 

Chers frères, avant de débuter ma conférence qui est sur les vertus des dix dernières nuits du Ramadân, il est indispensable que nous nous arrêtions ici pour louer Allâh pour Ses grandes bénédictions et la première, la plus élevée et la meilleure de ces bénédictions est : La guidée d'Allâh et d'être sur le Tawhid et loin de tout actes de shirk (polythéisme) ou bid'a (innovation). 

 

Cela nécessite également que nous louons Allâh autant que nous le pouvons parce que nous voyons et entendons le monde autour de nous plonger dans l'ignorance et l'égarement en étant loin de la religion et du suivi de Muhammad, l'honorable Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et nous voyons le monde loin de suivre l'honorable Qur'an, le Puissant Qur'an, le Livre d'Allâh qu'Il a révélé à Son Prophète, Muhammad صلى الله عليه وسلم وسلم notre Prophète qui est venu à nous avec la religion droite - la religion pure et propre.

 

Notre Prophète qui était le sceau de tous les prophètes et messagers et le sceau de tous les messages d'Allâh jusqu'au jour de l'Heure et l'au-delà est établi, sans changement et sans aucune déviation, et la louange est à Allâh. 

 

Pour toutes ces bénédictions, nous devons remercier Allâh.

 

Et le deuxième point, je loue mes frères qui sont en charge de ces activités et ceux qui ont de bonnes pensées au sujet de nous, au point qu'ils nous accueillent pour donner une conférence.

 

Je demande à Allâh de nous donner à tous la sincèrité, d'accepter nos actions et nous donner la sincérité dans nos paroles, ainsi que nos actions, et (qu'Allâh) bénisse nos actions dans tout que ce soit le jeûne, la prière, la charité et l'appel à Allâh.

 

Je demande à Allâh de libérer nos cous et vos cous et le cou de tous nos pères et mères et ceux qui sont morts sur le Tawhid (l'unicité d'Allâh) et l'Islâm, du feu de l'Enfer.

 

Chers musulmans, les vertus du mois de Ramadân ne vous sont pas cachées et ne vous sont pas cachées les bénédictions du mois de Ramadân dans lequel Allâh a révélé le Qur'an.

 

Chers frères et sœurs, chers bien-aimés, maintenant nous entrons dans notre sujet qui est les vertus et les bienfaits de la dernière dizaine de Ramadân, y compris Laylatul Qadr.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم augmentait ses actes d'adorations au mois de Ramadân.

 

Il صلى الله عليه وسلم avait l'habitude d'augmenter dans sa récitation du Qur'an.

 

Il صلى الله عليه وسلم revoyait l'ensemble du Qur'an à chaque Ramadân avec Jibril عليه سلام.

 

Au cours des vingt premiers jours de Ramadân, il صلى الله عليه وسلم mélangeait sa nuit entre le sommeil et l'adoration, mais une fois que les dix derniers jours sont venus alors il augmentait son adoration d'Allâh سبحانه وتعالى au point qu'il ne dormait presque pas pendant les dix dernières nuits ; Et cela est bien sûr hors de la recherche de Laylatul Qadr qui, si vous attrapez ce soir-là, son adoration est meilleure que mille mois d'adoration. 

 

Et à partir de là, nous apprenons qu'il est des questions qui sont permises dans la religion d'Allâh en privilégiant les dix derniers jours de Ramadân en augmentant les actes d'adoration dans les dix dernières nuits.

 

Notre Prophète, notre modèle صلى الله عليه وسلم renonçait à toutes les questions de la vie d'ici-bas dans les dix derniers jours et faisait l'i'tikaaf dans sa mosquée. 

 

Il passait la totalité de son temps, vingt-quatre heures, dans la mosquée à se consacrer au dhikr, à l'adoration, la récitation du Qur'an, debout dans la nuit ou le jour en prière, en état de jeûne, et ainsi de suite.

 

Il se tenait aussi loin que possible des affaires de ce monde et tout ce qui l'occupait dans cette vie d'ici-bas si bien qu'il pouvait remettre l'une des questions de ce monde qu'après le mois de Ramadân, car il est une grande opportunité pour ceux à qui Allâh سبحانه وتعالى a donné le succès en etant sur l'adoration dans les dix derniers jours et des nuits de Ramadân.

 

Il est une grande opportunité pour ceux qui cherchent Laylatul Qadr, qu'Allâh accepte leurs actions, sur une telle grande nuit qui est égale dans l'adoration à plus d'un millier de mois ; Et si vous voulez compter, soit plus de quatre-vingt-trois ans d'adoration.

 

Aussi, qu'Allâh سبحانه وتعالى fasse Miséricorde à cette communauté - les musulmans -, Il nous a mentionné cette religion, nous a donné la religion qui est l'Islâm et Il nous a parlé des gens de l'Islâm et de notre Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Comme 'Aishah رضي الله عنها quand elle a mentionné que le Prophète صلى الله عليه وسلم une fois les dix dernières nuit de Ramadân arrivées il se tenait debout la nuit, la majorité de la nuit ou toute la nuit, sauf pour une nécessité, il pouvait interrompre son adoration pour aller se nourrir et d'autres que cela.

 

Il صلى الله عليه وسلم réveillait également sa famille et cela nous montre qu'il est permis à l'homme de la maison de ne pas négliger sa femme et ses enfants, mais plutôt il doit essayer du mieux qu'il peut de les réveiller dans les dix dernières nuit de Ramadân et leur commander de se tenir éveillés dans ces nuits bénies.

 

Aussi 'Aishah رضي الله عنها mentionne que le Prophète صلى الله عليه وسلم resserait son izhar et serrer le izhar a ici deux significations qui sont autorisées d'être mentionner :

 

-Le premier, il est utilisé comme une métaphore pour quelqu'un qui se prépare à faire un travail lourd.

Il est utilisé comme une métaphore pour quelqu'un qui lutte et essaye aussi fort qu'il le peut d'adorer Allâh, parce que si un homme veut se lever la nuit ou si un homme est sur le point d'effectuer un travail physique, alors il sert son izhar autour de sa taille.

Et cela est un sens.

 

-Quant au second sens de serrage du izhar (encore une fois les deux significations sont autorisées à être mentionner) est qu'il n'a pas de relations sexuelles avec ses femmes dans les dix derniers jours de Ramadân

Ceci est de la voie de l'ijtihad dans l'adoration, pas dans le sens d'interdire quelque chose qu'Allâh a rendu licite pour l'homme dans les nuits de Ramadân

 

En outre, le Prophète صلى الله عليه وسلم était connu pour lutter dans ces nuits pour atteindre et attraper la grande récompense qui est Laylatul Qadr parce que si vous le faites comme il a été mentionné dans le Quran et la Sunna, qu'Allâh سبحانه وتعالى va libérer le cou ; C'est-à-dire Il va libérer des adorateurs précis du feu de l'Enfer cette nuit ou les protéger complètement même d'être touchés par le Feu de l'Enfer et ceci est une grande bonté et la bénédiction d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Chers frères et sœurs, chers bien-aimés, voici une question qui se rapporte à la façon de faire Salâtut Taraweeh ou comment faire Salâtul qiyaam. 

 

Je voudrais vous référer à un article écrit par notre honorable frère Cheikh Oussama al-'Utaybi حفظه لله qu'il a écrit dans la section du forum sur le site Sahab.net où il utilise les preuves sur la façon de faire de l'érudit 'Abdullah Ibn  Butayn رحمه لله. 

 

Il parle de la façon de faire tahajjud dans les dix dernières de Ramadân parce que certains de ceux qui appartiennent au minhaj salafi peuvent se restreindre eux-mêmes qu'à onze rak'ât dans les nuits de Ramadân.

 

Et bien sûr, ils peuvent avoir un problème avec ce qui se passe au  Haraam-Nabawiyy et Masjid-ul-Haraam - le fait qu'ils font vingt rak'ât dans les nuits de Ramadân et à la fin de la nuit, ils prie onze autres rak'ât. 

 

Certaines personnes peuvent avoir un problème avec cela.

 

Comme le Cheikh l'a mentionné dans son article avec toutes les preuves, et les quatre Madhahib ont mentionné que la matière en question est vaste et facile.

 

Certains d'entre eux ont mentionné oui, c'est vingt rak'ât, certains ont mentionné autre que cela, et certains ont mentionné oui, c'est  limité à seulement onze rak'ât dans la nuit.

 

Et je dis qu'il est meilleur pour le musulman de s'éloigner de tous les domaines de difficultés.

 

La question est facile et elle n' est pas si difficile.

 

J'ai vu l'érudit Cheikh Ibn Baz رحمه لله avec mes propres yeux, il est venu à la Salâtut Tarawih dans la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم quand il vivait à Médine et donnait des cours à l'Université de Médine, il avait l'habitude de faire l'ensemble de vingt rak'ât derrière l'imam dans la mosquée du Prophète.

 

Mais je l'ai vu aussi quand il est allé à sa propre mosquée qui est dans la ville de Tâ'if.

 

Lorsque Ramadân a l'habitude d'être en été - parce que l'ensemble du gouvernement se déplace à la ville de Tâ`if en été - et le Cheikh Ibn Bâz رحمه لله était dans sa mosquée alors l'imam conduisant la prière ne faisait que huit rak'ât suivit de trois rak'ât de witr.

 

Il limitait à onze rak'ât total des Tarawih.

 

Voyez comment Cheikh Ibn Bâz, lorsqu'il était dans la mosquée du Prophète, il faisait vingt rak'ât et s'il était dans sa mosquée, il applique la Sunna comme elle est et faisait huit rak'ât suivi de trois rak'ât de witr, un total de onze rak'ât.

 

La question est facile et peu importe ce qui est vraiment nécessaire et ce que nous devons vraiment faire, ceci est ijtihad de lutter et adorer Allâh autant que possible dans ces nuits.

 

Donc, quiconque fait onze rak'ât et allonge sa récitation, ce qui signifie la récitation du Qur'an aussi longtemps qu'il le faudra alors qu'il est debout, puis il fait rukuh aussi longtemps que cela prend et fais sujoud aussi longtemps que cela prend, avec la manière dont le Prophète صلى الله عليه وسلم faisait c'est la Sunna comme mentionné dans le hadith de 'Aishah رضي الله عنها que le Prophète صلى الله عليه وسلم n'a jamais dépassé onze rak'ât dans la nuit.

 

Mais rappelez-vous comment le Prophète لى الله عليه وسلم faisait son rukooh et sa récitation et sa prosternation et ainsi de suite, en particulier dans les dix dernières nuits, il peut effectivement étirer ces onze rak'ât sur toute la nuit. 

 

En bref, nous ne voulons pas aller à l'extrême. 

 

Retour à l'article de Cheikh 'Utaybi حفظه لله qu'il a pris de Allaahmah' Abullah Ibn Butayn رحمه الله.

 

Nous revenons à l'objet de notre conférence téléphonique...

 

Cette question se rapporte à la générosité et les bénédictions de Laylatul Qadr dans lequel Allâh dit à son propos dans le Qur'an qu'(traduction rapprochée) : "en elle se distingue chaque question de la sagesse comme une commande pour vous."

 

En outre, Allâh l'a mentionné dans la sourate Al-Qadr.

 

Faites attention aux deux parties du versets nous l'avons mentionné (traduction rapprochée) : "en elle se distingue", révéle toutes les questions de la sagesse et la question qui a été révélée lors de la nuit du décret.

 

Les savants de tafsir ont mentionné qu'Allâh va révéler de la Table Préservée ce qui se passera dans l'année après la Nuit de Décret des questions de subsistance, les questions de bonheur et les questions de la vie et la mort ; Tout cela sera révélé de la Table préservée et donné aux anges en charge de ces questions à exécuter pour le reste de cette année. 

 

Allâh a donné un tel honneur de cette nuit-là que سبحانه وتعالى même si Il sait ce qui va arriver et qu'Il a déjà destiné cela dans la Table Préservée bien avant cette nuit-là, ce sera pris de cette Table préservée et donné aux anges qu'Allâh a mis en charge de l'exécution de ses commandes et qui sont occupés par les affaires des esclaves d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Ainsi, la Nuit de Qadr en elle se distingue et a révélé toutes les questions de la sagesse.

 

Chers frères, cela va être la dernière partie de ce cours téléphonique et nous avons vraiment besoin de plus d'actions que de paroles.

 

De la sagesse d'Allâh سبحانه وتعالى, est qu'Il nous a caché la nuit du décret et nous ne savons pas exactement quand elle va être dans les dix dernières nuits du mois de Ramadân.

 

Et Il سبحانه وتعالى révéla à Son Prophète صلى الله عليه وسلم exactement quand ce serait, et quand le Prophète صلى الله عليه وسلم sortit pour dire à ses compagnons exactement quand la nuit du décret sera, il a trouvé deux musulmans se disputant, ils lui demandèrent de juger entre eux jusqu'a ce qu'il soit occupé avec leur histoire et oublia exactement quelle nuit est la nuit du décret dans les dix dernières Ramadân.

 

Cela en soi indique et nous montre à quel point l'un était en désaccord avec l'autre au point de se battre parmi les musulmans, si bien que Allâh سبحانه وتعالى a enlevé la connaissance du jour exact de Laylatul Qadr dans les dix dernières nuits.

 

C'est une façon de voir les choses.


Une autre façon, au lieu de nous efforcer sur une nuit particulière, Allâh a facilité pour nous et l'a rendu disponible dans les dix dernières.

 

Maintenant, vous adorez Allâh, obtenez plus de récompense et de bénédictions dans la recherche de la nuit du décret des dix dernières de Ramadân.

 

Par conséquent, il est indispensable de nous efforcer durement et d'adorer Allâh autant que possible dans les dix derniers jours de Ramadân et les dix dernières nuits du Ramadân.

 

Pour vous, un peu de hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم, parmi eux un hadith d'Ibn Abbas, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"dans la dernière dizaine de Ramadân (c'est à dire les dix dernières nuits)"

 

La nuit du décret peut être la première des dix derniers jours (à savoir la vingt et unième nuit) ou elle peut être la troisième des dix derniers jours (à savoir la vingt-troisième nuit) ou elle peut être la cinquième des dix derniers jours (à savoir la vingt-cinquième nuit) et ainsi de suite ; Ce qui signifie, les nuits impaires des dix derniers jours de Ramadân. Encore une fois, le vingt et unième, vingt-troisième, vingt-cinquième, vingt-septième et vingt-neuvième du Ramadân.

 

Et voici un autre hadith où le Prophète صلى الله عليه وسلم dit:

 

"Cherchez (recherchez) la nuit du décret sur les nuits impaires des dix dernières jours" 

 

A savoir le vingt et unième, vingt-troisième, vingt-cinquième, vingt-septième et vingt-neuvième.

 

Un autre hadith, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit:

 

"Cherchez la nuit du décret dans le dix derniers jours de Ramadân."

Mentionné dans le Sahih al-Bukhari selon 'Aishah رضي الله عنها.

 

Un des savants des pieux prédécesseurs jura qu'elle est la vingt-septième nuit du mois de Ramadân, mais en général, nous devons apprendre les bénéfices et les récompenses des dix derniers jours de Ramadân, en particulier les dernières nuits impaires des dix derniers jours de Ramadân.

 

Il nous faut donc chercher ce soir-là et nous devons rechercher cette nuit, surtout dans les nuits impaires des dix derniers jours.

 

Nous devons faire autant de récitation que nous pouvons et autant de jeûne que nous pouvons et autant d'aumône que nous pouvons et ainsi de suite.

 

Des actions qui sont légiférées dans le Qur'an et la Sunna.

 

Allâh nous a informé à plusieurs reprises, à plus d'un endroit dans le Qur'an, au sujet de la nuit du décret et Il l'a choisi pour révéler le meilleur livre jamais révélé à l'humanité entre les mains de l'homme le meilleur jamais créé parmi les hommes.

 

Voilà le Qur'an qu'Il سبحانه وتعالى nous a dit a propos de  celui-ci (traduction rapprochée) :

 

"Nous l'avons fait descendre (le Qur'an) sur la nuit du Qadr (décret)".

 

Aussi, le hadith qui est mentionné dans Sahih al-Bukhari de Ubâdah Ibn as-Samit qui a dit (j'ai mentionné le hadith plus tôt, mais je vais vous en parler maintenant) :

 

"Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم est sorti pour informer les gens au sujet de la date de la nuit du décret (al-Qadr).

Il est arrivé une querelle entre deux hommes musulmans.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : "Je suis sorti vous informer au sujet de la Nuit d'Al-Qadr, mais tel et tel se sont querellés, donc les nouvelles à ce sujet m'ont été ôtées, et peut-être que cela est mieux pour vous. Donc, chercher dans le neuvième, le septième, ou le cinquième (des dix derniers jours de Ramadân)."

 

Ce hadith indique également comment est détestable en Islâm d'être en désaccord et discuter les uns avec les autrse ou se battre avec un autre. 

 

Se battre ou être en désaccord avec l'autre en tant que musulman, fut la raison pour laquelle fut ôtée la date précise de la nuit du décret.

 

Cela nous montre la sagesse d'Allâh سبحانه وتعالى dans le traitement de sa création pour spécifier les dix dernièrs jours de Ramadân.

 

Il est facile pour nous de faire autant d'actions qui plaît à Allâh dans ces dix derniers jours et nous sommes littéralement en besoin de plus d'actes que de paroles.

 

En conclusion, je demande à Allâh سبحانه وتعالى d'accepter nos actes et vos actions et nous sommes encore au début de ces dix derniers jours, il est donc indispensable de lutter de plus en plus et il est meilleur pour nous de rechercher cette nuit au cours des dix derniers jours de Ramadân.

 

Je demande à Allâh d'accepter nos actions et les vôtres et je demande à Allâh سبحانه وتعالى de rétablir la sécurité et de la sécurité sur les musulmans et les rendre tous unis comme un seul corps et je demande à Allâh سبحانه وتعالى de détruire et enlever le mal des râfidhah dont Cheikh ul-Islam رحمه لله, il y a plus de huit cents ans a déclaré : 

 

"Le mal des râfidhah est pire que le mal des juifs et les chrétiens"

 

Et Al-Qahtâni al-Andalusi d'Espagne a mentionné dans sa poésie:

 

"Ar-râfidhah est plus mauvais que le nombre de cailloux sur la face de cette terre.

Ar-râfidhah est encore pire que chaque homme et chaque djinns."

 

Et maintenant, nous devons oublier le danger des chrétiens et des juifs parce que nous sommes confrontés au danger des râfidhah, ceux qui sont prêts à mourir pour répandre leur religion corrompue qu'ils prétendent être l'Islâm mais l'Islâm est innocent et de désavoue d'eux, l'Islâm n'a rien à voir avec les râfidhah.

 

Nous demandons à Allâh سبحانه وتعالى de donner la victoire aux gens de la Sunna en Syrie comme Allâh سبحانه وتعالى leur donnera la victoire contre les râfidhah parce qu'ils sont debout face aux râfidhah.

 

Il est de votre devoir à tous d'invoquer Allâh سبحانه وتعالى et de faire des invocations à Allâh pour qu'Il donne la victoire à nos frères et sœurs du peuple de la Sunna en Syrie et les aide et aider autant que vous le pouvez.

 

Et rappelez-vous qu'Allâh est proche et à proximité et il peut entendre votre invocation.

 

Et nous sommes certains, nous sommes sur la certitude que la nation syrienne, la nation syrienne sunnite a résisté contre le râfidhah et contre la nusayriyyah et contre leur président qui est un nusayri qui se jeta dans les bras de l'Iran et est devenu un jouet entre les mains des dirigeants de l'Iran.

 

Il est devenu un captif pour les iraniens.

 

Ils lui font faire ce qu'ils veulent.

 

Même s'il voulait quitter la Syrie maintenant, il ne le pourrait jamais parce qu'ils veulent l'utiliser jusqu'à la dernière goutte de sang qu'il a en lui.

 

Maintenant, il n'a pas le choix de quoique ce soit, mais plutôt il suit les commandes de la râfidhah de l'Iran et il est comme eux.

 

Il est mauvais et ne fait rien, mais causant le mal sur la terre.

 

Il est tout comme son père, peut-être plus mauvais que son père et son père était plus mauvais que lui et peut-être vice-versa.

 

Je demande à Allâh d'accepter toutes nos actions dans ce mois béni et je demande à Allâh de nous faire terminer ce mois-ci comme si nous étions juste nés, clairs et purs de tout péché.

 

Nous vous disons, nous demandons à Allâh de vous bénir avec le bien dans chaque Ramadân et vous bénisse avec le bien dans chaque 'Eid.

 

Traduit par Umm Amatirrahman

Publié par Oummi&Moi 

Cheikh Mohammad Ibn Rabi' Al Madkhali - الشيخ محمد بن ربيع المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 16:07
La hijra est prioritaire et invoque Allâh pour tes enfants !

Questionneur :

 

Assalamu alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh ; Ô Shaykh, qu'Allâh vous préserve et vous récompense du paradis.

 

Je suis un frère de France, je suis rentré dans l'islam et je voudrai faire l'émigration "la hijra" mais ma situation est difficile.


Avant ma reconversion, j'étais marié à une femme mécréante avec qui j'ai eu 3 enfants dont 2 hors mariage ; Ils sont âgés de 8 ans, 6 ans et 4 ans.

 

Depuis ma reconversion, il y a 6 ans, et la louange est à Allâh, je l'ai divorcée.


Je veux faire la hijra, mais le problème c'est que mes enfants vivent en France avec leur mère.


Elle a la garde des enfants et je ne détiens qu'un droit de visite un week-end sur deux (soit deux jours toutes les deux semaines). 


Elle me pose beaucoup de problèmes sur la religion avec les enfants.


Et je ne pourrai pas avoir la garde ou les prendre avec moi pour la hijra car cela me causerai de grands problèmes avec la justice française ou l'état français. 


Ma question est donc : Dois-je patienter pour faire la hijra et subvenir aux besoinx de mes enfants ou dois-je partir émigrer?


Qu'est-ce qui est prioritaire?


Si je dois patienter, jusqu'à quand Ô Notre Shaykh, car j'ai vraiment envie de partir d'ici.

 

BarakAllâhu fikum Ô notre Shaykh, car par Allâh, je n'ai trouvé personne pour répondre à ma question. 

 

Jazakumullahu khayran.

 

Le Shaykh a répondu :

 

La hijra est prioritaire et invoque Allâh pour tes enfants.

 

 Traduit par Mîkâ'îl al-Martinîky


السلام عليكم و رحمة الله و بركاته فضيلة الشيخ حفظكم الله و يجزيكم الجنة
أنا أخ من فرنسا، دخلت في الإسلام و أريد أن أهاجر و لكن ظروفي صعبة. قبل دخولي في الإسلام كنت متزوجا بامرءة كافرة و لي معها ٣ أطفال ٢ منهم قبل الزواج. هم أبناء ٨ و ٦ و ٤ سنين
منذ أسلمت قبل ٦ سنين و لله الحمد طلقتها. و الآن أريد أن أهاجر إلى بلد مسلم و لكن المشكلة أن أولادي يعيشون مع أمهم في فرنسا. الحضانة لها و ليس لي إلا حق زيارتهم يومين كل أسبوعين
و هي تعمل لي مشاكل كثيرة على الدين مع الأولاد. و لن أستطيع أن آخذ الحضانة أو آخذهم معي للهجرة فيسببني هذا مشاكل كبيرة مع العدالة الفرنسية أو الحكومة الفرنسية
فسؤالي: هل علي أن أصبر و ألبّي احتياجات أولادي أو علي أن أهاجر؟
ما هو الأولى؟
إذا كان علي الصبر، إلى متى يا شيخنا؟ فإني أرغب فعلا في الذهاب من هنا
بارك الله فيكم شيخنا
فوالله ما وجدت أحدا يجيب عن سؤالي
جزاكم الله خيرا

أجاب فضيلة الشيخ زكريا بن شعيب العدني : الهجرة أولى و الدعاء لأولادك


 

Cheikh Zakarya Ibn Chou'aîb Al'Adany - الشيخ زكريا بن شعيب العدني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 15:47
Les étudiantes qui se lèvent pour l'enseignante

Question :

 

Quel est l'avis de la charia sur le fait que les étudiantes se tiennent debout par respect pour leur maîtresse ?

 

Réponse :

 

Le fait que les étudiantes se lèvent à l'arrivée de leur maîtresse et que les étudiants se lèvent à l'arrivée de leur professeur est une question qui n'est pas obligatoire et le moindre avis religieux qu'on peut émettre là-dessus est que cela est tellement abhorré, vu les propos de 'Anas رضي الله عنه :  

 

"Personne n'était plus aimée par eux (il veut dire les compagnons qu'Allâh soit Satisfait d'eux) que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et ils ne se levaient pas à son arrivée parce qu'ils savaient qu'il détestait qu'ils le fassent." 

 

Et selon le hadith suivant du Prophète صلى الله عليه وسلم :   

 

"Celui qui aime que les hommes se lèvent à son arrivée, qu'il s'apprête à occuper sa place en Enfer".

 

Ce jugement est aussi applicable aux hommes qu'aux femmes.

 

Qu'Allâh accorde la réussite à tous dans ce qui Le satisfait.

 

Qu'Il nous épargne les causes suscitant Son courroux et nous éloigne de Ses interdits, et qu'Il accorde à tous le savoir utile ainsi que la mise en pratique de ce savoir, car Il est Magnanime et Généreux.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 349)

 Publié par alifta.com

 

حكم قيام الطالبات للمدرسة

ما حكم قيام الطالبات للمدرسة احتراما لها؟

إن قيام البنات للمدرسة والبنين للمدرس أمر لا ينبغي وأقل ما فيه الكراهة الشديدة؛ لقول أنس رضي الله عنه

لم يكن أحد أحب إليهم -يعني الصحابة رضي الله عنهم- من رسول الله صلى الله عليه وسلم ولم يكونوا يقومون له إذا دخل عليهم، لما يعلمون من كراهته لذلك

ولقول النبي صلى الله عليه وسلم

من أحب أن يتمثل له الرجال قياما فليتبوأ مقعده من النار

وحكم النساء حكم الرجال في هذا الأمر. وفق الله الجميع لما يرضيه وجنبنا جميعا مساخطه ومناهيه ومنح الجميع العلم النافع والعمل به، إنه جواد كريم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 15:33
Le jeûne du mois de Ramadân béni

Profiter de ‪Ramadhân‬

 

Combien de proches, d'amis, de voisins, ont assisté avec nous au Ramadhân passé, puis la mort les a saisis, et ils n'ont pu atteindre ce mois.

 

Nous devons donc remercier Allâh pour ce dont Il nous a gratifié avec, comme le fait d'avoir atteint ce mois, et que cela se fasse par l'exploitation de son temps béni dans ce qui rapproche d'Allâh comme obéissances bénéfiques, œuvres pieuses, repentir sincère, et bienfaisance.

 

Le bienfait d'Allâh تعالى dans la prescription du jeûne de Ramadhân

 

Et parmi les immenses grâces d'Allâh, et Ses abondants bienfaits sur Ses serviteurs croyants, Il leur a prescrit le jeûne du mois de Ramadhân béni, et Il en a fait un des piliers immenses de la religion et Ses bâtisses sur lesquelles elle repose, et comme le jeûne de Ramadhân est parmi les bienfaits grandioses dont Allâh a gratifié Ses serviteurs, Allâh termina les versets dans lesquels Il ordonna le jeûne du mois de Ramadhân par Sa Parole تعالى (traduction rapprochée) :

 

"et afin que vous soyez reconnaissants !" (sourate Al-Baqara verset 185)

 

Car le remerciement est le but de Sa création de la créature, et de Sa diversification de bienfaits.


Ramadhân, mois du Qur'ân

 

Certes le mois immense de Ramadhân - mois du jeûne - a une spécificité de par le Qur'ân ; il est le mois durant lequel fut révélé le Noble Qur'ân, une guidée pour les gens, Il تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

"le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement." (sourate Al-Baqara verset 185)

 

Allâh تعالى, dans ce noble verset, vante les mérites du mois du jeûne, parmi tous les autres mois, pour l'avoir choisis pour la révélation du Sublime Qur'ân.


Traduit par Oum Omayr

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام