compteur de visite

Catégories

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:00
L'alliance avec les mécréants (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement de l'alliance avec les mécréants et quelles sont les sortes d'alliance ? 

 

Réponse :

 

-L'alliance avec les mécréants interdite, c'est d'être en accord avec eux dans leur religion et de les aimer pour leur religion.

 

Si le musulman aime un chrétien pour son christianisme, qu'il aime un juif pour son judaïsme ou qu'il aime un idolâtre pour son idolâtrie, et qu'il aime qu'ils soient secourus, alors il devient comme eux, cette alliance lui est donc interdite, comme Allah a dit :

 

 وَمَنْ يَتَوَلَّهُمْ مِنْكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ

 

«Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs.»

 

-Quant à l'alliance dans les transactions, la vente, l'achat, l'échange d'intérêt ou le travail des mécréants pour les musulmans, ceci ne fait pas partie de l'alliance, même si un musulman travaille pour un mécréant afin de prendre de lui un salaire, il n'y a pas de mal dans cela. 

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a engagé un homme mécréant lors de sa hijra vers Médine pour qu'il lui indique la route vers Médine et il lui a donné son salaire. 

 

Donc il faut obligatoirement détailler dans l'alliance, celui qui les prend pour alliés et les aime pour leur religion, celui-ci devient mécréant et le noble verset s'applique sur lui :

 

 وَمَنْ يَتَوَلَّهُمْ مِنْكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ

 

«Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs.»

 

Quant à l'alliance ayant pour sens les affaires avec eux dans toutes sortes d'intérêts, il n'y a pas de mal dans cela et ça ne fait pas partie de l'alliance blâmable. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 21:43
Les bêtes seront-elles jugées au Jour du Jugement dernier ?

Question 3 :

 

Les bêtes seront-elles jugées au Jour du Jugement dernier ?

 

Et est-ce qu’il est permis d’élever certaines espèces dans les maisons ?

 

Réponse 3 :

 

Premièrement :

 

La résurrection des bêtes au Jour du Jugement Dernier est une vérité qui ne soulève aucun doute, et on appliquera le talion sur eux pour les venger les uns les autres, selon les Paroles divines (traduction rapprochées) :  

 

"et les bêtes farouches, rassemblées" (sourate At-Takwir verset 5)

 

Par ailleurs, des narrations des compagnons et les hadiths authentiques ont abordé cette question ; Dont : Ce qui fut rapporté dans (le Sahîh de Mouslim), du hadith d’Abou Hourayra رضي الله عنه qui est narré d’après le Prophète صلى الله عليه وسلم, d’une chaîne discontinue :  

 

"Les droits reviendraient à leurs détenteurs, de telle manière qu'Allâh prendra le droit de la brebis écornée par vengeance de la brebis cornue"

 

Et d'après ce qu'a rapporté l’Imam Ahmad, selon une chaîne de narration authentique du hadith d’Abou Hourayra رضي الله عنه selon lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :  

 

"Allâh prendra le droit de brebis écornée par vengeance de la brebis cornue, et même s'il s'agissait d'un atome"

 

Deuxièmement :

 

Aucun mal d’élever les animaux licites dans les logis en prenant soin de les nourrir et de les abreuver.


Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro (19146)

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 151)

 Traduit et publié par alifta.net

 

محاسبة الحيوانات يوم القيامة

س 3: هل تحاسب الحيوانات يوم القيامة، وهل يجوز تربية بعضها في المساكن؟
ج 3: أولاً: بعث الحيوانات يوم القيامة حق لا ريب فيه، ويقتص لبعضها من بعض كما دل عليه قوله تعالى:  وَإِذَا الْوُحُوشُ حُشِرَتْ  ، وجاءت الآثار والأحاديث الصحاح بذلك، ومنها: ما في (صحيح مسلم) ، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه مرفوعًا:  لتؤدن الحقوق إلى أهلها يوم القيامة، حتى يقاد للشاة الجلحاء من الشاة القرناء  ، وما خرجه الإمام أحمد بإسناد صحيح من حديث أبي هريرة رضي الله عنه: أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال:  يقتص الخلق بعضهم من بعض، حتى الجماء من القرناء، وحتى الذرَّة من الذرَّة
ثانيًا: لا حرج في تربية الحيوانات المباحة في المساكن، مع العناية بإطعامها وسقيها
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 19146

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 151)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

السؤال الثالث من الفتوى رقم ( 19146 )
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 19:26
Ceux qui sont irrités par les réfutations scientifiques (audio)

 

Certains sont irrités par les réfutations scientifiques même si elles sont basées sur les preuves du Coran et de la Sunnah et les paroles des imams.

 

Et ce qui les pousse à cela est l'une de ces deux choses :

 

1 Les sentiments sans restriction qui ont dominé la raison et l'ont couverte d'un voile à tel point que l'individu parmi ces gens-là devient confus et aveugle, aveugle en termes de clairvoyance et donc ils croient que la réfutation est un tabdî' (1) de la personne qui est réfutée et que celui qui le réfute le juge comme étant un innovateur et c'est pour cela qu'ils ont dit : ''Pourquoi met-il en garde contre lui ?''.

Cela n'est pas correct!

Les pieux prédécesseurs ont mis en garde contre des gens qui étaient sur la Sunnah mais qui avaient de la confusion et des erreurs et des choses qu'ils n'aimaient pas d'eux et ils ont mis en garde contre eux

 

2 La hizbiyyah! (le sectarisme).

L'exécrable hizbiyyah n'accepte pas la réfutation.

 

Et donc ici je catégorise ceux qui se sont irrités des réfutations et l'ont dépréciée et ont induit les gens à délaisser le fait de les lire et de prendre connaissance de ce qu'elles contiennent comme preuves fondamentales.

 

Ils sont donc de plusieurs catégories :

 

1 La première : Ceux qui ont délaissé ceux qui ont réfuté et se sont tus.

Et donc après qu'ils aient été en contact, ils ont coupé les liens avec eux et parmi eux il y en a auxquels Satan chuchote et ils disent: ''Moi comment je pourrais savoir donc je les délaisse tous ! Celui-ci est salafi et celui-là est salafi comment peuvent-ils se réfuter les uns autres ?!''

 

Nous disons à ceux-là :Ccomme c'est étonnant !

 

Pourquoi donc ?

 

Nous vous donnons des exemples en plus de ce qui a précédé : Cheikh Soulaymâm bin Sahmân -qu'Allah lui fasse miséricorde- a réfuté un homme de Âli Ach-Cheikh (2) au sujet duquel je pense qu'il a été envoyé à 'Omân pour la prédication et il est tombé dans certaines erreurs de jahmisme et sa réfutation a été préfacée par son père et son oncle !

 

Regardez : Leur fils a réfuté et ils le supportent dans sa réfutation!

 

Ibn Qoudâmah -qu'Allah lui fasse miséricorde- a réfuté Ibn 'Aqîl -qu'Allah lui fasse miséricorde- sur un point au sujet duquel il avait transgressé alors qu'il s'en était repenti !

 

Mais quand il a vu que cette erreur s'était propagée il a vu qu'il devait quand même réfuter !

 

Telle est la voie de ceux qui réfutent à cette époque-ci, car celui qui s'asssoit avec celui qui a une certaine intention et qui est déviant dans les règles et les fondements les prend de lui sur base que cela fait partie de la Religion d'Allah et des fondements des Gens de la Sunnah par lesquelles ils adorent Allah et qu'ils croient et donc les pieux prédécesseurs ont clarifié qu'il faut (que cela soit) le Coran et la Sunnah et une parole d'un imam et toutes les louanges reviennent à Allah

 

2 Celui qui pousse à s'asbtenir des réfutations (disant) : "Ne vous occupez pas des réfutations", délaissez-les !

 

Pourquoi ?

 

 Et cela est une parole générale qui ne vient que de deux types de personne:

 

-un homme qui suit ses passions qui sait que ces réfutations le mettent à nu et le dévoilent et que donc les gens vont le détester

 

ou

 

-un individu moukhadhil (traître, qui fait défection à) et celui-là est un pont vers les innovateurs qu'il le sache ou pas, un pont pour les innovateurs, quelqu'un qui fait défection et ce qu'il devrait dire c'est : "Celui-ci est notre frère il a réfuté et oui c'est notre frère sa réfutation est bénéfique."

Mais s'il voit que les gens s'occupent avec autre chose que la science et qu'ils n'ont entre leurs mains que des livres de réfutation alors il les réprimande et leur dit : "Laissez-cela jusqu'à un temps (ultérieur)" et les occupe avec les sciences.

Mais de dire cela de manière permanente alors non !

Aucun imam ne dit cela !

Jamais !

 

Et que ce qu'il a dit n'est qu'un conseil temporaire dans une certaine situation et pas de manière permanente

 

3 La troisième : Celui qui aime et déteste en fonction de celui qui est réfuté

 

(Disant) : ''Comment peut-il le réfuter?!'' Et donc il déteste ceux qui réfutent et vilipende et leur pose des pièges et met en garde contre eux

 

S'applique alors sur ce genre d'individus la parole d'Ibn Taymiyyah -qu'Allah lui fasse miséricorde-: ''Celui qui place pour les gens un homme pour lequel il aime et il déteste sera parmi ceux qui ont émietté leur religion et se sont divisés en sectes'' (cette parole ou son sens)

 

et donc c'est un hizbî: un sectaire! en fonction de notre terminologie à cette époque-ci car il s'est sectarisé pour ces individus qui ont été réfutés et place l'alliance et le désaveu en fonction d'eux

 

4 Le quatrième : Ceux qui annoncent ouvertement l'inimitié et la dureté et la guerre féroce contre ceux qui réfutent au point de presque citer leurs noms il dit des paroles que ceux qui ont lu les réfutations comprennent.

 

Celui-ci est une pauvre personne, un dupé.

 

(1) Juger quelqu'un comme étant un innovateur

(2) La famille de Cheikh Mohammad bnou 'Abdil-Wahhâb qu'Allah lui fasse miséricorde

 

source : مختصر العبر من سورة العصر

traduit par Mehdi Abou AbderRahman sur twitter.com/mehdimaghribi

 

source:

 

مختصر العبر من سورة العصر

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 19:26
Les catégories de prédicateurs

Certes les prédicateurs ou ceux qui s'affilient à la prédication sont de 3 catégories :

 

La première catégorieIls sont les gens de la clairvoyance 

 

C'est à dire : la compréhension dans la religion d'Allâh, et de l'appel à Lui par la sagesse et la bonne exhortation, et par la raison et les preuves, et ceux-là sont les plus heureux des gens, et ils sont ceux dont Allâh fait l'éloge dans Sa parole adressée au prophète صلى الله عليه وسلم (dans le sens du verset) :

 

{Dis: «Voici ma voie, j'appelle les gens à [la religion] d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente.} [S.Youssouf V.108]

 

La seconde catégorieLes prédicateurs de l'ignorance

 

Ce sont ceux qui se lancent dans le domaine de la dawah, et qui ne comprennent pas la religion d'Allâh, ou ils ont de la compréhension mais ne sont pas qualifiés pour cela (la dawah), et ceux là causent la corruption sur terre et ne réparent pas.

 

Ils sont une échelle vers les gens des passions.

 

La troisieme catégorie : Les prédicateurs du trouble (fitna) et de l'égarement (dalâl) prédicateurs de l'altération (il-inhiraf)

 

Et le premier groupe à s'être engagé dans ce domaine : ce sont les "saba'ya" , qui sont les compagnons de Abdoullah bin Saba le juif Yémeni qui s'est convertis de manière hypocrite à l'Islam. 

 

Le premier incident qu'ils ont commis dans l'islam est l'incitation à la rébellion des gens contre l'émir des croyants, le troisième calife bien guidé 'Othmân bin عaffan - qu'Allâh l'agrée- Jusqu'à ce qu'ils l'aient tué, et ceux là ; c'est à dire : les saba'ya (1) sont les prédécesseurs des révolutionnaires jusqu'à aujourd'hui car parmi les fondements d'Âlh as-sounnah wal jamâ'ah il y a le fait d'unir la parole autour de celui qu'Allâh a placé pour commander les musulmans, et éviter de briser le bâton et de diviser la parole. 

 

Les révolutionnaires font partie de nos compatriotes (ils vivent parmi nous), ils ont pris ce côté des saba'yin, et leurs incidents dans l'islam sont nombreux : 

 

az-zandiqa ; ar-rafida et autre que cela 

 

Et le second groupe : sont les khawarij (al-hajourrya) qui sont sortis contre Âli bin Abî Tâlib - qu'Allâh l'agrée . 

 

Les gens de nahrawan sont des takfiri (rendent les musulmans qui commettent des péchés majeurs mécréants) égarés et égareurs, ils ont rendu mécréants les unificateurs [dans l'adoration d'Allâh] et ont amenés les musulmans aux grands péchés, et viendra par la suite une explication à ce sujet incha Allah.

 

Donc parmi les groupes affiliés à la prédication, on en trouve trois sortes, et les plus heureux d'entre eux sont ceux du premier groupe : les prédicateurs de la clairvoyance et de l'éclaircissement, et de la compréhension dans la religion , et le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

من يرد الله به خيرًا يفقهه في الدين

 

"Celui à qui Allâh veut du bien il lui fait comprendre la religion." (2)

 

(1) voir : "al-farqo bayna al-firaq" de al-baghdâdi (p.15) et "al-fasl fil malal" d'ibn hazm (3/142) 

(2) tiré d al-boukhâri : livre de la science : chapitre : celui a qui Allâh veut du bien il lui fait comprendre la religion, numéro (71) et muslim : livre de la zakat chapitre : l'interdiction sur la question numéro (2386)

 

Explication des trois fondement de Cheikh al-islam Mohamed ibn Abdel-Wahab (qu'Allâh lui fasse miséricorde) par le Cheikh Obeyd bin Abdillah al-Jâbiri (qu'Allâh le préserve) p.24-25, dar al-mirât an-nabawy

Groupe de traduction et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

الشيخ العلامة عبيد بن عبد الله الجابري - حفظه الله

قال (حفظه الله) : "إن الدعاة أو المنتسبين إلى الدعوة ثلاثة أصناف

الصِّنْف الأول: هم أهل البصيرة، أي: الفقه في دين الله، والدعوة إليه بالحكمة والموعظة الحسنة، وبالحجج والبراهين، وهؤلاء هم أسعد الناس، وهم الذين أثنى الله عليهم في قوله لنبيه ~صلى الله عليه وسلم

قُلْ هَٰذِهِۦ سَبِيلِىٓ أَدْعُوٓا۟ إِلَى ٱللَّهِ ۚ عَلَىٰ بَصِيرَةٍ أَنَا۠ وَمَنِ ٱتَّبَعَنِى - يوسف: ١٠٨

الثاني: دعاة الجهل، وهم الذين يتصدرون ميادين الدعوة، ولا فقه عندهم في دين الله، أو أنهم عندهم فقه لا يؤهلهم، وهؤلاء يفسدون في الأرض ولا يصلحون، وهم في الحقيقة سُلَّمٌ لأهل الأهواء
الصنف الثالث: دعاة الفتنة والضلال، دعاة الانحراف
-وأول فرقة خاضت هذا الميدان: هم السبئية، أصحاب عبد الله بن سبأ اليهودي اليمني الذي أسلم نفاقًا، فأول حدث أحدثوه في الإسلام تحريض الناس على أمير المؤمنين، وثالث الخلفاء الراشدين عثمان بن عفان ~رضي الله عنه~ حتى قتلوه، تحريضًا وتهييجًا حتى قتل الخليفة، وهؤلاء هم ~أي: السبئية (١)~ سلف الثوريين إلى اليوم، لأن من أصول أهل السنة والجماعة اجتماع الكلمة على من ولاه الله أمر المسلمين، وعدم شق العصا، وعدم تفريق الكلمة
فالثوريون من بني جلدتنا، أخذوا هذا الجانب عن السبئيين، وأحداثهم في الإسلام كثيرة: الزندقة، والرفض، وغير ذلك
-والفرقة الثانية: هم الخوارج (الحَرُورية) الذين خرجوا على علي بن أبي طالب ~رضي الله عنه~ أصحاب النهروان، وهم التكفيريون، ضلوا وأضلوا، فكفروا عصاة الموحدين وفساق المسلمين بالكبائر، وسيأتي لهذا تفصيل لا حق إن شاء الله تعالى
فهذه أصناف المنتسبين إلى الدعوة، ثلاثة أصناف، وأسعدهم: هم الصنف الأول: دعاة البصيرة والبينة والفقه في دين الله، وقد قال رسول الله ~صلى الله عليه وسلم~: "من يرد الله به خيرًا يفقهه في الدين" (٢)." اه‍
(١) انظر: "الفَرْق بين الفِرَق" للبغدادي (ص: ١٥)، و "الفصل في الملل" لابن حزم (١٤٢/٤
٢) أخرجه البخاري: كتاب العلم، باب: من يرد الله به خيرًا يفقهه في الدين، برقم: (٧١)، ومسلم: كتاب الزكاة، باب: النهي عن المسألة، برقم: 
٢٣٨٦

"إتحاف العقول بشرح الثلاثة الأصول لشيخ الإسلام محمد بن عبد الوهاب (رحمه الله)" للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري (حفظه الله)، ص٢٤-٢٥، دار الميراث النبوي

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 18:46
Le rôle fondamental de la femme

La femme fut créée pour la préservation de la descendance, et l'éducation de l'homme dans ses phases d'évolution les plus faibles, sa gestation et son sevrage durent 30 mois.

 

Elle est ainsi la maîtresse du foyer et son berger, et celle qui est contrainte, par nécessité de la nature innée, d'assumer ce rôle.

 

Il nous incombe donc de lui apprendre tout ce dont elle a besoin pour l'accomplissement de sa mission et de l'éduquer sur les moralités féminines par lesquelles la femme sera une femme.

 

Nous n'alignons pas l'homme et la femme, celle qui enfante un homme qui s'envole est meilleure que celle qui s'envole elle-même.

 

Revue "الشهاب", Novembre 1959
Tome 5, numéro 7, page 15
traduit @MashaykhDZ

 

المرأة خلقت لحفظ النسل وتربية الإنسان في أضعف أطواره، وحمله وفصاله ثلاثون شهرا، فهي ربة البيت وراعيته والمضطرة بمقتضى طبيعة الخلقة للقيام بهذا الدور، فعلينا أن نعلمها كل ما تحتاج إليه للقيام بوظيفتها ونربيها على الأخلاق النسوية التي تكون بها المرأة امرأة لا نصف رجل ونصف امرأة، فالتي تلد لنا رجلا يطير خير من التي تطير بنفسها
مجلة الشهاب نوفمبر 1959
المرأة، الشهاب، ج5، م7، ص150

Le rôle fondamental de la femme

Cheikh 'Abd al-Hamîd ibn Bâdîs - الشيخ العلامة عبد الحميد بن باديس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 18:20
Discours de Cheikh Sâlim Bâmahriz à l’occasion du séminaire qui aura lieu au Maroc avec Cheikh Oubeyd Al-Djabiri (audio)

 

Discours de Cheikh Salim Abou Anouar Bamahrez, qu’Allah le préserve

à l’occasion du 2éme séminaire du Sultane Mohammed Abdou Allah Al-Alaoui

qui aura lieu au royaume du Maroc

avec Cheikh Ûbayd El-Djabiri, qu’Allah le préserve
 

Au nom d'Allah le tout Miséricorde le très Miséricorde Louange à Allah, Seigneur de l'univers.
Et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur notre Prophète Mohammed.
Et qu’elle soit ainsi sur sa Famille et ses compagnons.

Ceci dit :

 

Ce message est pour nos frères et fils au Maroc, qu’Allah garde ce royaume et qu’Allah préserve tout le monde...

 

Vous allez avoir dans ces jours-là la visite d’un grand Cheikh majestueux et un grand enseignant.


Il s’agit de notre père et Cheikh Ûbayd El-Djabiri, qu’Allah le préserve et bénisse ses efforts, et qu’Allah fait de lui le meilleur de cette communautée dans la donia et l’au-delà.
 

Alors mes frères, il faut donner plus d’attention pour ce grand séminaire, cette séance bénie par Allah.


Ce séminaire où Cheikh va vous expliquer des leçons scientifiques dont vous avez besoin.


Il faut que vous soyez présents à ses cotés pour ces cours.

Il faut que vous profitiez de cet avantage d’apprentissage de la science.

Il faut lui poser des questions concernant votre vie, votre religion (sur le Minhaj, la ’aqida, les adorations, l'obéissance…).
 

Et garder tous les enregistrements de ce séminaire, ainsi que les interventions des macheikhs qui participeront à ce séminaire parmi eux (Cheikh Rabi’i Al-Madkhali, Cheikh ben Hadi, Cheikh AL-Bokhari ; Qu’Allah les préserves tous).


Enregistrez bien Barak Allahu fikoum ces conférences et partagez-les avec vos frères, car wa Allahi c’est de la grande science.
 

C’est une grande opportunité par l’accord d’Allah.

 

Il faut que vous remerciez Allah pour ce bénéfice et ce bienfait qui vous est  accordés.


N’oubliez pas la discipline le calme ainsi que le sérieux durant les conférences !

 

Le Cheikh n’aime pas les cohues ; Cheikh est une personne âgée, vous devez être sérieux devant lui.

 

Si vous avez eu l’occasion de lui dire "Salam" et lui tendre la main, faites-le !


Baraka Allahu fikoum, qu’Allah vous préserve.

 

Profitez de ce bienfait dont vous avez besoin (la quête de la science).


D'après Abou Darda (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit :


عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم

من سلك طريقا يبتغي فيه علما ، سلك الله به طريقا إلى الجنة ، وإن الملائكة لتضع أجنحتها لطالب العلم ، وإن العالم ليستغفر له من في السموات ، ومن في الأرض حتى الحيتان في الماء ، وفضل العالم على العابد ، كفضل القمر على سائر الكواكب ، إن العلماء ورثة الأنبياء ، إن الأنبياء لم يورثوا دينارا ، ولا درهما ، إنما ورثوا العلم ، فمن أخذ به فقد أخذ بحظ وافر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٨٢ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

 

«Celui qui prend un chemin pour rechercher la science, Allah lui fait prendre par cela un chemin vers le paradis.

Certes les anges étendent leurs ailes pour celui qui recherche la science et certes tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre demandent le pardon pour le savant même le poisson dans l'eau.
Le mérite du savant sur l'adorateur est comme le mérite de la lune par rapport aux autres astres.
Et certes les savants sont les héritiers des prophètes et les prophètes n'ont pas laissé comme héritage des dinars ou des dirhams mais ils ont laissé la science, celui qui la prend aura pris une part importante».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2682 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

 

Et votre participation aux conférences de Cheikh, c’est un chemin pour apprendre et rechercher la science.


Je demande à Allah de bénir votre éducation et vos comportements et qu’Il bénisse votre science ainsi que vous et vos familles.
 

Je demande à Allah de vous préserver et qu’Il nous donne à tous le succés ainsi que la réussite.

 

As-salam Aalykoum wa rahmatu Allah wa barakatuh.

 

traduit par Mohamed Amine Abou Ilaf

 

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 16:43
Causes de la faiblesse des musulmans face à leurs ennemis et moyens d'y remédier

Louange à Allah, Seigneur des mondes et la meilleure issue est pour les pieux, Prière et Salutation sur son Serviteur, Son Messager et Son Confident pour Sa révélation et Sa meilleure parmi Ses créatures, notre Prophète et notre imam et maître, Mohammad ibn `Abd-Allah ibn `Abd-Al-Mouttalib et sur sa famille et ses compagnons et sur tous ceux qui ont suivi son sentier et sa guidée et ce jusqu'au jour de la rétribution. Et ensuite:

 

Les hommes de la pensée musulmane, les hommes de l'exaltation musulmane et les hommes qui réfléchissent beaucoup et qui se sont intéressés à la situation actuelle des musulmans et à ce qu'ils sont devenus.

 

Ceci les a énormément préoccupés et ils ont beaucoup réfléchi sur les causes de la faiblesse des musulmans, sur les causes de leur retard face à leurs ennemis et sur les causes de leur division et de leurs divergences , et enfin sur les causes de l'emprise de l'ennemi sur eux et leur colonisation .

 

Et après avoir identifié les causes, qui sont claires, ils se sont intéressés également à savoir quel est le traitement pour ces causes qui ont induit ce retard et cette faiblesse, celles-ci sont également évidentes.

 

Mais il est nécessaire de les publier et de les mettre en évidence.

 

L'identification d'une maladie et l'identification du traitement font partie du processus de la guérison et de la bonne santé.

 

Ainsi le malade lorsqu'il connait sa maladie, il en déduit le traitement et il sera alors plus enclin à prendre le traitement et de le porter sur le mal.

 

C'est ainsi que se doit d'être la réaction d'une personne raisonnable qui aime la vie et qui aime être sauf de toute maladie, il lui importe de connaître la maladie pour en connaître le traitement.

 

Mais certaines personnes, la maladie l'emporte sur eux, les domine jusqu'à ce qu'ils se soumettent, en jouissent même, et fait mourir leur conscience.

 

De ce fait, ils n'attachent aucune importance pour celui qui leur prescrit un remède car la maladie leur est devenue naturelle puis ils s'en accommodent.

 

Tout cela à cause de la déviation de leur caractère, de la faiblesse de leur perception et de leur clairvoyance, et parce qu'ils ont succombé à leur passion qui a dominé leur raison, leur cœur et a vaincu leur réaction comme cela est le cas pour beaucoup de personnes en ce qui concerne les maux dans leurs pratiques religieuses et ses traitements.

 

Beaucoup de gens ont trouvé un plaisir et se sont accommodés de leur maladie et de leurs péchés qui les ont affaibli et annihilé leur réactivité et qui les ont rendu insensible au mal qui les ronge et à ses graves conséquences, à proche terme ou à long terme, comme ils ne recherchent pas de médicament et n'en prennent soin, même s'il leur a été prescrit, et s'il est tout près, car ils ne se sentent pas concerner par cela.

 

Tout ceci étant la conséquence de l'emprise du mal sur eux, du fait qu'ils s'en accommodent, de la dissimulation de ses graves conséquences et du fait d'un manque de détermination dans la volonté pour réaliser les choses importantes.

 

Les hommes de science et les hommes de la pensée éclairée, de la clairvoyance perçante et de l'expérience dans les affaires des pays contemporains et d'avant de plusieurs siècles ont mis en évidence les causes de la faiblesse des musulmans et de leur retard.

 

Ils ont mis en évidence également les moyens de guérison, les perspectives et les résultats qui en découleront si ceux-ci ont été employés à bon escient.

 

Les causes de cette faiblesse et de ce retard et de notre domination par nos ennemis sont dues à une cause d'où ont découlé plusieurs autres et un seul élément d'où ont découlé plusieurs autres.

 

Cet élément, qui est la seule cause, est l'ignorance.

 

L'ignorance d'Allah, de sa religion. Cette ignorance s'est généralisée de sorte que le savoir est devenu minime et l'ignorance dominante.

 

Puis cette ignorance a donné naissance à d'autres causes et éléments notamment l'attachement à cette vie et l'aversion de la mort.

 

Entre dans cela: la négligence de la prière, la course vers les passions, le manque de préparation face à l'ennemi, le contentement de s'approvisionner chez les adversaires, le manque d'ardeur de produire ce dont ils ont besoin et d'exploiter les richesses de leur pays. Cela s'est accru par la division des rangs, la divergence dans la parole qui a entraîné le défaut d'entraide et de solidarité.

 

De ces causes néfastes en a résulté fatalement la faiblesse face à l'ennemi et un retard dans tous les domaines, hormis dans ce qu'Allah désapprouve.

 

Puis la course effrénée vers les passions et l'affairement vers ce qui s'oppose au droit chemin d'Allah et à la guidée.

 

Le manque de préparation face à l'ennemi dans l'industrie ainsi que dans la fabrication de son propre armement suffisant pour faire peur à l'ennemi ou à le combattre efficacement et pour récupérer des droits spoliés.

 

Puis le manque de motivation des gens à combattre dans le sentier d'Allah et le défaut de l'investissement dans ce qui est nécessaire pour préparer ses forces contre l'ennemi, pour se préserver de son mal et défendre sa religion et sa patrie.

 

Naquit alors de cette maladie la cupidité, l'amour du gain par tous les moyens et sa thésaurisation.

 

Chaque personne ne s'intéresse qu'à elle-même au détriment de son pays même si s'altère sa foi.

 

Voilà la situation dans laquelle se trouve la majorité des gens et la plupart des pays musulmans aujourd'hui.

 

Il est plus juste de dire que c'est le cas général "sauf ceux qu'Allah a préservé", en ce qui concerne quelques apprêts et quelques acquis mais qui sont, de façon incomplète et indésirable de toutes les manières.

 

La plus grave des causes est la méconnaissance d'Allah, de Sa religion et des réalités dont il est un devoir de s'y accrocher suivant cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans le hadith authentique:  

 

"Celui à qui Allah veut du bien, il lui accorde la compréhension de la religion".

Rapporté par les deux cheikhs Al-Boukhârî et Mouslim dans les deux Sahîh.

 

Des versets allant dans le même sens et d'autres hadiths font la preuve de la fourberie de l'ignorance et la répugnance de ses conséquences.

 

Le Sain Coran renferme en effet plusieurs versets dénonçant l'ignorance, les ignorants et met en garde contre eux.

 

Comme Allah (le Très-Haut) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Mais la plupart d'entre eux ignorent" (sourate Les bestiaux verset 111)

 

Allah (Exalté Soit-Il) a dit :  

 

"et la plupart d'entre eux ne raisonnent pas" (sourate La table servie verset 103)

 

ainsi que dans d'autres versets qui démontrent le mépris de la méconnaissance d'Allah, la méconnaissance de Sa Religion, la méconnaissance de Son ennemi et de tout ce qui est obligatoire de mettre en œuvre comme ardeur, union et assistance.

 

L'ignorance a été la source de ces anciennes situations de désunion et de divergence et l'empressement vers les passions et à la négligence de ce qu'Allah a rendu obligatoire et le défaut de privilégier l'au-delà auquel il faut s'accrocher avec sincérité.

 

Au contraire, n'intéresse la majorité que la vie éphémère comme cela a été dit par Allah dans Son Livre:  

 

"Mais vous aimez plutôt [la vie] éphémère, et vous délaissez l’au-delà" (sourate La résurrection verset 20 et 21)

 

Ou comme dans ce qu'Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit:  

 

"Quant à celui qui aura dépassé les limites et aura préféré la vie présente, alors, l’Enfer sera son refuge..." (sourate Qui arrachent verset 37 à 39)

 

Etc..

 

L'ignorance a donné également naissance à ces catastrophes et à ces mauvaises conséquences qui sont: l'amour de la vie ici-bas et le ressentiment de la mort, l'empressement vers les passions, la négligence des obligations, des prières et la négligence dans les préparatifs contre les ennemis dans plusieurs domaines, sauf ce qu'Allah a préservé puis la désunion, la divergence, le manque d'entraide, ...

 

Puis, cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :

 

"Celui à qui Allah veut du bien, il lui accorde la compréhension de la religion".

 

Ceci prouve que, parmi les signes du bien, du bonheur pour un individu ou pour le peuple ou un état, c'est la compréhension de la religion.

 

En effet, l'empressement vers la quête du savoir religieux, vers l'apprentissage, la prévoyance, la perspicacité dans ce qui est obligatoire, à court ou à long terme constitue le plus important des devoirs.

 

Il y a en cela le signe qu'Allah a voulu, par ces devoirs, leur bien.

 

S'ajoutent à cela -avec la mise en œuvre des préparatifs contre l'ennemi- l'accomplissement des obligations qu'Allah a légiférées, et le délaissement des interdits d'Allah et se fixer à Ses limites.

 

Puis également, la nécessité de trouver dans les pays musulmans une industrie, des équipements, une puissance selon les capacités et moyens de chaque individu et par tous les moyens pour que ses besoins vitaux ne se trouvent pas entre les mains de son adversaire et que celui-ci sache ce dont il dispose et par conséquent, persuader l'adversaire de s'arrêter à ses limites, d'être équitable envers lui pour arriver à la préparation des hommes et ne pas se satisfaire de l'opulence qui diminue la puissance et l'envie de combattre l'ennemi.

 

La science religieuse donne aussi des informations suffisantes au sujet de l'au-delà, sur le Paradis, sa félicité, ses palais et tout ce qu'il renferme de bien énorme, puis sur l'Enfer et ses châtiments exemplaires et variés.

 

Tout cela donne au cœur une ardeur de l'au-delà, et un renoncement à la vie éphémère; et encouragerait à se préparer à affronter les ennemis en veillant au djihad dans le sentier d'Allah et à mourir en martyr dans Son sentier, Gloire à Lui, Le Très Haut.

 

La compréhension de la religion donne aussi aux peuples et aux détenteurs du pouvoir une ardeur dans tout ce qui plait à Allah et le pousse à abandonner tout ce qui provoque la colère d'Allah (Glorifié soit-Il).

 

Il donne également aux cœurs la volonté totale de s'unir avec tout le reste des musulmans, et de s'entraider contre l'ennemi dans le but d'instaurer la religion d'Allah, l'application de Sa Législation et de s'arrêter aux limites fixées par Lui.

 

Il en résultera également l'entraide dans l'accomplissement des droits d'Allah, puis ceux des gens. La science utile exhorte vers le travail, la solidarité, le conseil mutuel, l'exhortation à accomplir le convenable et à délaisser les interdits, de vouloir l'au-delà et de ne pas détester la mort dans le sentier de la vérité et le djihad dans le sentier d'Allah en livrant combat aux ennemis, et la récupération des droits.

 

Grâce au savoir, les âmes, les biens deviennent sans valeur devant le désir de la satisfaction d'Allah et l'élévation de Son Nom, l'assistance des musulmans contre leurs ennemis en les délivrant des différents types d'accablement, de porter secours aux plus faibles contre leurs adversaires et dans le but de préserver l'existence même des musulmans, leurs possessions, et éviter la réduction de leur territoire et leurs droits.

 

Si l'ignorance existe, elle entraîne la perte de toutes ces choses, de tous ces droits, tous ces biens, toutes ces connaissances, toutes ces motivations, et les sacrifices des âmes et des biens dans le sentier de la vérité, le poète a dit:

 

Ce qui parvient aux ennemis de la part d'un ignorant

Ce que l'ignorant ne s'octroie pas à lui-même

 

L'ignorance est un mal incurable, elle tue les cœurs, les sentiments et affaiblit les corps et la puissance.

 

Ceux qui en sont atteint sont transformées en bêtes qui ne s'intéressent qu'aux passions sexuelles et celles du ventre, s'ajoute à celles ci, celles des maisons et des vêtements.

 

L'ignorant a un cœur et des sentiments affaiblis; son discernement a diminué.

 

Il n'y a rien après ses passions immédiates et ses besoins pressant qui puisse l'intéresser ou attirer son attention.

 

Il a été rapporté dans le hadith , rapporté par 'Ahmad et autres, avec une bonne chaîne de transmission d'après Thawbân (Qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d’après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'il a dit:  

 

"Les communautés risquent de s'acharner sur vous comme les mangeurs s'acharnent sur leur plat.

On dit: "Ô Messager d'Allah, serait-ce à cause de notre petit nombre ?".

Il dit : "Non mais vous serez comme du foin, votre ennemi ne vous craindra plus et vos cœurs seront remplis de faiblesse".

Ils dirent : "Ô Messager d'Allah, et qu'est-ce donc cette faiblesse ?".

Il dit : "L'amour de la vie d'ici-bas, et le ressentiment de la mort"." 

 

Cette faiblesse qui a été citée dans le hadith a pour source l'ignorance.

 

Ils sont devenus semblables à une "coulée de foin".

 

Ils ne discernent plus leurs obligations à cause de l'ignorance qui leur a fait atteindre ce qu'ils sont.

 

Ainsi la faiblesse a prévalu sur eux puis s'est établie dans leurs cœurs au point de ne plus avoir de réaction pour ni atteindre les rangs élevés ni le djihad dans le sentier d'Allah ni l'élévation de Sa Parole.

 

Car leur amour de la vie ici-bas et leur passion pour les différentes sortes de mets, boissons, vêtements, demeures et bien d'autres choses les a fait surseoir à la quête de ce qui est haut et au combat dans le sentier d'Allah. Ils sont paniqués à l'idée de laisser échapper ces choses.

 

Cela les a astreints également à l'avarice et leur argent n'est dépensé que pour satisfaire leur passion.

 

Cette ignorance leur a fait perdre le commandement juste et influent, dont le souci n'est que l'élévation du nom d'Allah, le combat dans Son sentier et la souveraineté des musulmans, la protection de leur existence contre leur ennemis et la mise en place des arsenaux par tous les moyens pour protéger la religion des musulmans, sa pérennisation, son élévation et la protection des pays des musulmans, leurs personnes, leurs enfants contre leurs ennemis.

 

L'ignorance engendre de multiples maux et conséquences désastreuses.

 

Parmi celles-ci ce que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a évoqué comme humiliation et avilissement des musulmans face à l'ennemi et leur qualificatif de "coulée de foin", et tout cela à cause de l'arrachage de la crainte des cœurs de leurs ennemis, c'est-à-dire que leurs ennemis ne les craignent pas et ne les considèrent pas pour que ce qu'ils savent de leur l'ignorance et de leur empressement vers les biens de la vie d'ici-bas et leur soumission à elle.

 

Tandis que l'ennemi fortifie sa puissance et ses activités avec beaucoup d'ardeur et de grands sacrifices pour arriver à ses fins.

 

Et lorsqu'un ennemi voit celui qui est en face de lui dépourvu de cette ardeur et que ce dernier ne s'intéresse qu'à ses passions et à son plaisir éphémère, il lui donne de ce qu'il veut, ce qui l'affaiblit et le détourne de l'idée de le combattre.

 

La faiblesse a touché les cœurs, sauf ceux qu'Allah a préservé, puis elle s'est accaparée d'eux, sauf ceux que la Clémence d'Allah a touchés, ils sont le moins nombreux.

 

Ils se sont, pour la majorité, affaiblis face à leur adversaire.

 

La peur a été enlevée des cœurs de leurs ennemis.

 

Ces derniers ne leur accordent aucun intérêt.

 

Ils ne les traitent pas avec équité et justice parce qu'ils savent ce qu'ils sont devenus.

 

Qu'ils n'ont ni puissance ni jalousie ni ardeur dans le combat ni une autre puissance pour leur venir en aide.

 

Ils ne se sont pas préparés à cet effet.

 

Pour cette raison, l'adversaire les sous-estime, ne leur prête aucune attention et se conduit avec eux comme se conduit un maître avec son esclave, un président avec ses gouvernés.

 

Ils se sont plongés dans l'amour de la vie d'ici-bas en s'éloignant des causes de la mort, excepté ceux qu'Allah a rentré dans Sa Miséricorde, engageant leur argent dans leurs passions, se préservant de la mort et en veillant sur le traitement et les médicaments contre petit ou grand mal par peur de la mort, attentifs également à ne pas s'approcher de ce qui peut être la cause de leur mort et de la rupture de leurs passions.

 

Celui qui veut l'au-delà et veut l'élévation du Nom d'Allah et le combat dans Son sentier ne doit pas être dans cette situation.

 

Il doit s'inspirer de l'exemple des pieux prédécesseurs à l'époque de Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et celle de ses compagnons agrées et de ceux qui les ont suivi dans le sentier pour tout ce qu'ils ont accompli comme djihad et préparatifs des moyens, pour tout ce qu'ils ont enduré comme fatigue et subi comme tort.

 

Ils sont les exemples à suivre pour l'élévation de la parole d'Allah, le djihad dans le sentier d'Allah, le sauvetage de nos pays et nos peuples des mains de nos ennemis en faisant preuve d'endurance d'abnégation, d'ardeur en privilégiant l'au-delà, en dépensant les biens, les âmes pour le combat dans le sentier d'Allah (Exalté soit-Il) et en se rappelant tout le temps l'au-delà puis en s'entraidant en unifiant la parole et les rangs pour réaliser le but visé: élévation de la parole d'Allah, le sauvetage des musulmans des pièges de leurs ennemis.

 

Si nous avons identifié le mal, celui-ci est clair et évident, nous savons dés lors que cela est dû à la prévalence de l'ignorance, au manque d'apprentissage et au fait de ce détourner de la science religieuse en favorisant les sciences modernes qui donnent seulement une qualification aux gens pour des fonctions.

 

Sont exclus de ces sciences celles qui affranchissent de la dépendance de l'ennemi et celles qui consistent à assurer les ordres d'Allah et l'éloignement de Son courroux.

 

Ce sont des sciences mineures, faibles du fait qu'elles préparent à un travail éphémère d'ici-bas. Et si l'on sait cela, il est du devoir de traiter ce mal par le savoir religieux.

 

Il y a très peu de gens qui s'intéressent à la science utile qu'a apportée l'Elu (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et très peu sont les pays qui investissent et se préparent contre leurs ennemis pour que ce peuple et ces pays trouvent ce qui les dispensera de leurs ennemis.

 

Le mal est identifié.

 

Il est constitué de plusieurs maux dont la source est l'ignorance, le détournement et l'insouciance jusqu'au point où la mort est crainte et la vie d'ici-bas désirée, et la lutte dans le sentier d'Allah un fantôme terrifiant qui n'est accepté que par très peu de gens.

 

Le but n'est plus l'élévation de la parole d'Allah mais le nationalisme, le patriotisme ou toute chose autre que la mise en valeur de la religion d'Allah et l'élimination de ce qui est s'y oppose.

 

Les préparatifs sont faibles ou limités et les objectifs sont détournés, excepté ce qu'Allah a préservé.

 

Le chemin de la réussite et celui de l'avancement face à l'ennemi est devant eux.

 

Celui de la réussite et celui de la grandeur et du triomphe sont tous acquis par la recherche de la science utile et la compréhension de la religion en recherchant l'agrément d'Allah au détriment de Sa colère, et ce, en accomplissant ce qu'il nous a ordonné et en s'écartant de Ses interdits, en se repentant sincèrement à Lui pour les péchés antérieurs et les négligences puis en unissant les forces, le pays et le peuple dans l'obéissance à Allah (Exalté soit-Il) et à Son Messager et de renoncer à Ses interdits, et aussi il faut de se préparer comme Allah (Exalté soit-Il) a dit: 

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force" (sourate Le butin verset 60) 

 

Etc..

 

Donc il est nécessaire de préparer ce qui est possible comme force physique et matérielle et toutes sortes d'arsenaux pour nous dispenser de nos ennemis, grâce à ce qu'Allah (Exalté soit-Il) nous a accordés.

 

Car lutter contre un ennemi avec ses propres armes, qu'il nous livre, n'est pas chose aisée.

 

Et si l'ennemi ne te livre pas d'armes, avec quoi lutteras-tu contre eux ?

 

En plus du manque de clairvoyance et de science !
 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 101 à 109)

traduit par alifta.net


أسباب ضعف المسلمين أمام عدوهم ووسائل العلاج لذلك
الحمد لله رب العالمين والعاقبة للمتقين، والصلاة والسلام على عبده ورسوله وأمينه على وحيه وخيرته من خلقه نبينا وإمامنا وسيدنا محمد بن عبد الله بن عبد المطلب وعلى آله وأصحابه ومن سلك سبيله واهتدى بهداه إلى يوم الدين
أما بعد
فلقد اهتم أرباب الفكر الإِسلامي وأصحاب الغيرة الإِسلامية وأصحاب التفكير الكثير بحال المسلمين وما آل إليه أمرهم
لقد شغلهم هذا الأمر كثيرًا وفكروا كثيرًا في أسباب ضعف المسلمين وفي أسباب تأخرهم أمام عدوهم وفي أسباب تفرقهم واختلافهم ، وفي أسباب تسليط العدو عليهم حتى أخذ بعض بلادهم
ثم بعد أن عرفوا الأسباب - وهي واضحة - اهتموا أيضًا بأن يعرفوا العلاج لهذه الأسباب التي أوجبت التأخر والضعف وهي معلومة أيضًا، ولكن يجب أن تنشر وأن تبين، فإن وصف الداء ثم الدواء من أعظم أسباب الشفاء والعافية
فإن المريض متى عرف داءه وعرف دواءه فهو جدير بأن يبادر إلى أخذ الدواء ثم يضعه على الداء
هذه طبيعة الإِنسان العاقل الذي يحب الحياة ويحب الخلاص من الأمراض، يهمه أن يعرف الداء وأن يعرف الدواء
ولكن بعض الناس قد يغلب عليه الداء ويستولي عليه حتى يرضى به ويستلذ وحتى يموت شعوره، فلا يبالي بمن يصف له الدواء لأن الداء صار سجية وطبيعة له يرتاح له ويقنع بالبقاء معه لانحراف مزاجه وضعف بصيرته وغلبة الهوى عليه وعلى عقله وقلبه وتصرفاته كما هو الواقع في أكثر الناس بالنسبة للأدواء الدينية وعلاجها
فقد استلذ الأكثر وطاب له البقاء على أمراضه وسيئاته التي أضعفته وعطلت حركاته وجعلته لا يحس بالداء في الحقيقة ولا يحس بنتائجه ولا بما يترتب عليه في العاجل والآجل ولا ينشد الدواء ولا يحرص عليه ولو وصف له وبين له ولو كان قريبا منه؛ لأنه لا يهم ذلك، وما ذاك إلا لاستحكام الداء وارتياح النفس له وخفاء ضرره عليه وعدم الهمة العالية لتحصيل المطالب العالية
وقد بين العلماء وأصحاب الفكر النير وأرباب البصيرة النافذة والخبرة بأحوال الأمم في هذا العصر وقبله بعصور أسباب ضعف المسلمين وتأخرهم، كما بينوا أيضًا وسائل العلاج الناجع ونتائجه وعاقبته إذا أحسن استعمال الدواء
وترجع أسباب الضعف والتأخر وتسليط الأعداء إلى سبب نشأت عنه أسباب كثيرة وعامل واحد نشأت عنه عوامل كثيرة، وهذا السبب الواحد والعامل الواحد هو: الجهل؛ الجهل بالله وبدينه وبالعواقب التي استولت على الأكثرية، فصار العلم قليلا والجهل غالبا
وعن هذا الجهل نشأت أسباب وعوامل منها حب الدنيا وكراهية الموت ومنها إضاعة الصلوات واتباع الشهوات، ومنها عدم الإِعداد للعدو والرضى بأخذ حاجاتهم من عدوهم وعدم الهمة العالية في إنتاج حاجاتهم من بلادهم وثرواتهم، ونشأ عن ذلك أيضا التفرق والاختلاف وعدم جمع الكلمة وعدم الاتحاد وعدم التعاون
فعن هذه الأسباب الخطيرة وثمراتها وموجباتها حصل ما حصل من الضعف أمام العدو والتأخر في كل شيء إلا ما شاء الله والإِقبال على الشهوات المحرمة والشغل بما يصد عن سبيل الله وعن الهدى وعدم الإِعداد للعدو لا من جهة الصناعة ولا من جهة السلاح الكافي الذي يخيف العدو ويعين على قتاله وجهاده وأخذ الحق منه وعدم إعداد الأبدان للجهاد وعدم صرف الأموال فيما ينبغي لإعداد العدة للعدو والتحرز من شره والدفاع عن الدين والوطن
ونشأ عن ذلك المرض الحرص على تحصيل الدنيا بكل وسيلة وعلى جمعها بكل سبب وأصبح كل إنسان لا يهمه إلا نفسه وما يتعلق ببلاده وإن ذهب في ذلك دينه أو أكثره
هذا هو حال الأكثرية وهذا هو الغالب على الدول المنتسبة للإسلام اليوم، بل يصح أن نقول: إن هذا هو الواقع، إلا ما شاء الله جل وعلا، من بعض الإِعداد وبعض التحرز على وجه ليس بالأكمل وليس بالمطلوب من كل الوجوه
ويدل على أن أعظم الأسباب هو الجهل بالله وبدينه وبالحقائق التي يجب التمسك والأخذ بها - هو قول النبي صلى الله عليه وسلم في الحديث الصحيح:  من يرد الله به خيرا يفقهه في الدين  رواه الشيخان البخاري ومسلم في الصحيحين ، مع آيات في المعنى وأحاديث كلها تدل على خبث الجهل وخبث عواقبه ونهايته وما يترتب عليه، بل القرآن الكريم مملوء بالتنديد بالجهل وأهله والتحذير منه كما قال الله تعالى:  وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ يَجْهَلُونَ  وقال سبحانه:  وَأَكْثَرُهُمْ لاَ يَعْقِلُونَ  إلى غير ذلك من الآيات التي تدل على ذم الجهل بالله والجهل بدينه والجهل بالعدو وبما يجب إعداده من الأهبة والاتحاد والتعاون، وعن الجهل نشأت هذه الأشياء التي سبقت من فرقة واختلاف وإقبال على الشهوات وإضاعة لما أوجب الله وعدم إيثار الآخرة وعدم الانتساب إليها بصدق بل لا يهم الأكثرية إلا هذه العاجلة كما جاء في الآية الكريمة من كتاب الله  كَلا بَلْ تُحِبُّونَ الْعَاجِلَةَ (20) وَتَذَرُونَ الآخِرَةَ  وكما في قوله جل وعلا  فَأَمَّا مَنْ طَغَى (37) وَآثَرَ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا (38) فَإِنَّ الْجَحِيمَ هِيَ الْمَأْوَى  إلخ
وعن الجهل أيضًا نشأت هذه الكوارث وهذه العواقب الرديئة التي هي حب الدنيا وكراهية الموت والإِقبال على الشهوات وإضاعة الواجبات والصلوات وإضاعة الإِعداد للعدو من كل الوجوه إلا ما شاء الله من ذلك. ومن ذلك التفرق والاختلاف وعدم الاتحاد والتعاون إلى غير ذلك
فقوله صلى الله عليه وسلم:  من يرد الله به خيرا يفقهه في الدين  يدل على أن من علامات الخير والسعادة للفرد والشعب والدولة أن يتفقهوا في الدين، فإن الإِقبال على التفقه في الدين والتعلم والتبصر بما يجب عليهم في العاجل والآجل من أوجب الواجبات، وفي ذلك علامة على أن الله أراد بهم خيرًا
ومن ذلك - مع إعداد للعدو - تأدية فرائض الله والانتهاء عن محارم الله والوقوف عند حدود الله
ومن ذلك أيضًا أن يوجد في بلاد المسلمين من الصناعة والإِعداد والقوة ما يستطيع كل فرد بكل وسيلة، حتى لا تكون حاجاته عند عدوه، وحتى يعلم عدوه ما لديه من الإِعداد والاستعداد فيرهبه وينصفه ويعطيه حقوقه ويقف عند حده، وحتى يحصل إعداد الأبدان وعدم الرفاهية التي تضعف القوى والقلوب عن مفاتلة العدو وحتى تقوى على الجهاد
والتفقه في الدين أيضا يعطي المعلومات الكافية عن الآخرة وعن الجنة ونعيمها وقصورها وما فيها من خير عظيم، وعن النار وعذابها وأنكالها وأنواع ما فيها من العذاب فيكسب القلوب نشاطا في طلب الآخرة وزهدًا في الدنيا وإعدادا للأعداء وحرصًا على الجهاد في سبيل الله والاستشهاد في سبيله سبحانه وتعالى.
كما أن التفقه في الدين يعطي الشعب والوالي النشاط الكامل في كل ما يحبه الله ويرضاه وفي البعد عن كل ما يغضب الله سبحانه وتعالى، ويعطي القلوب الرغبة الكاملة في الاتحاد مع بقية المسلمين والتعاون معهم ضد العدو وفي إقامة أمر الله وتحكيم شريعته والوقوف عند حدوده، ويحصل بذلك أيضا التعاون على كل ما يجب لله ولعباده، فإن العلم النافع يدعو إلى العمل والتكاتف والتناصح والتعاون على الخير، ويعطيهم أيضًا الحرص الكامل على أداء الفرائض والبعد عن المحارم والشوق إلى الآخرة وعدم كراهية الموت في سبيل الحق وفي الجهاد في سبيل الله وفي قتال العدو وأخذ الحقوق منه.
وبالعلم تكون النفوس والأموال رخيصة في جلب رضا الله وفي سبيل إعلاء كلمة الله وفي سبيل إنقاذ المسلمين من سيطرة عدوهم وتخليصهم مما أصابهم من أنواع البلاء وفي سبيل استنقاذ المستضعفين من أيدي أعدائهم وفي سبيل حفظ كيان المسلمين وحوزتهم وأن لا تنتقص بلادهم وحقوقهم. فإذا كان الجهل فقدت هذه الأشياء وهذه الحقوق وهذه الخيرات وهذه المعلومات وهذا الإِيثار وهذا الإِرخاص للنفوس والأموال في سبيل الحق، وقد قال الشاعر
مـــا يبلـــغ الأعـــداء مـــن جـــاهل    مــا يبلـــغ الجـــاهل مـــن نفســـه
فالجهل داء عضال يميت القلوب والشعور ويضعف الأبدان والقوى ويجعل أهله أشبه بالأنعام لا يهمهم إلا شهوات الفروج والبطون، وما زاد على ذلك فهو تابع لذلك من شهوات المساكن والملابس. فالجاهل قد ضعف قلبه وضعف شعوره وقلت بصيرته، فليس وراء شهوته الحاضرة وحاجته العاجلة شيء يطمح إليه ويريد أن ينظر إليه. وقد جاء في الحديث الذي رواه أحمد وغيره بإسناد حسن عن ثوبان رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال:  يوشك أن تداعى عليكم الأمم كما تداعى الأكلة على قصعتها، قيل: يا رسول الله: أمن قلة بنا؟ قال: لا، ولكنكم غثاء كغثاء السيل تنزع المهابة من قلوب عدوكم منكم ويوضع في قلوبكم الوهن، قالوا: يا رسول الله وما الوهن؟ قال: حب الدنيا وكراهية الموت
وهذا الوهن الذي ورد في الحديث إنما نشأ عن الجهل الذي صاروا به غثاء كغثاء السيل، ما عندهم بصيرة بما يجب عليهم بسبب هذا الجهل الذي صاروا به بهذه المثابة.
فقد سيطر الوهن عليهم واستقر في قلوبهم ولا يستطيعون الحراك إلى المقامات العالية والجهاد في سبيل الله وإعلاء كلمته؛ لأن حبهم للدنيا وشهواتها من مآكل ومشارب وملابس ومساكن وغير ذلك أقعدهم عن طلب المعالي وعن الجهاد في سبيل الله فيخشون أن تفوتهم هذه الأشياء

وكذلك أوجب لهم البخل حتى لا تصرف الأموال إلا في هذه الشهوات، وأفقدهم هذا الجهل القيادة الصالحة المؤثرة العظيمة التي لا يهمها إلا إعلاء كلمة الله والجهاد في سبيل الله وسيادة المسلمين وحفظ كيانهم من عدوهم وإعداد العدة بكل طريق وبكل وسيلة لحفظ دين المسلمين وصيانته وإعلائه وحفظ بلاد المسلمين ونفوسهم وذرياتهم عن عدوهم.
فالجهل أضراره عظيمة وعواقبه وخيمة ومن ذلك ما بينه النبي صلى الله عليه وسلم من ذل المسلمين أمام عدوهم ووصفهم بأنهم غثاء كغثاء السيل، وأن أسباب ذلك نزع المهابة من قلوب أعدائهم منهم؛ أي أن أعداءهم لا يهابونهم ولا يقدرونهم لما عرفوا من جهلهم وتكالبهم على الدنيا والركون إليها
فالعدو إنما يعظم القوة والنشاط والهمة العالية والتضحية العظيمة في سبيل مبدئه. فإذا رأى العدو أن هذا الخصم المقابل له ليس له هذه الهمة، وإنما هو يهتم لشهواته وحظه العاجل أعطاه من ذلك حتى يوهن قوته أمامه ويصرفه عن التفكير في قتاله لانشغاله بحب الدنيا والانكباب على الشهوات
فالوهن أصاب القلوب إلا ما شاء الله، واستحكم عليها إلا من رحم ربك، وما أقلهم، فهم في الغالب قد ضعفوا أمام عدوهم ونزعت المهابة من قلوب أعدائهم منهم وصار أعداؤهم لا يهتمون بهم ولا يبالون بهم ولا ينصفونهم؛ لأنهم عرفوا حالهم وعرفوا أنهم لا قوة ولا غيرة عندهم ولا صبر لهم على القتال ولا قوة أيضا تعينهم على القتال ولم يعدوا لهذا المقام عدته، فلذلك احتقرهم العدو ولم يبال بشأنهم وعاملهم معاملة السيد للمسود والرئيس للمرؤوس وهم سادرون في حب الدنيا والبعد عن أسباب الموت إلا من رحم ربك حريصون على تحصيل الشهوات المطلوبة بكل وسيلة، حذرون من الموت حريصون على العلاج والدواء عن كل صغيرة وكبيرة من الأدواء خوف الموت وحريصون أيضًا ألا يتعاطوا أمرا يسبب الموت والانقطاع عن هذه الشهوات
ومن أراد الآخرة وأراد إعلاء كلمة الله والجهاد في سبيل الله لا تكون حاله هكذا، وفيما جرى لسلفنا الصالح في عهد نبينا عليه الصلاة والسلام وعهد صحابته المرضيين ومن سار على طريقهم بعد ذلك فيما فعلوا من الجهاد وفيما أعدوا من العدة وفيما صبروا عليه من التعب والأذى قدوة لنا وذكرى لنا لإعلاء كلمة الله والجهاد في سبيله وإنقاذ بلادنا وقومنا من أيدي أعدائنا صبرًا وتحملاً وجهادًا وإيثارًا للآخرة وبذلاً للمال والنفس للجهاد في سبيل الله عز وجل، وتدربًا على الجهاد والقتال وحرصًا على الخشونة والصبر والتحمل، وذكرًا للآخرة دائما وعناية بكل ما يعين على جهاد الأعداء وصبرًا على ذلك وتعاونا وجمعًا للكلمة واتحادًا للصف حتى يحصل المراد من إعلاء كلمة الله وإنقاذ المسلمن من كيد عدوهم
وإذا علمنا الداء وهو بين وواضح، وهو كما علمنا غلبة الجهل وعدم التعلم والتفقه في الدين والإِعراض عن العلم الشرعي ورضًا بالعلوم الدنيوية التي تؤهل للوظائف فقط غير العلوم التي توجب الاستغناء عن الأعداء والقيام بأمر الله والبعد عن مساخطه سبحانه، وإنما هي علوم قاصرة ضعيفة قصاراها أن تؤهل لعمل عاجل دنيوي في بلاد الفرد ودولته - إذا علم ذلك فإن الواجب علاجه بالعلم الشرعي، إذ قَلَّ من يعنى بالعلم النافع الذي جاء به المصطفى عليه الصلاة والسلام وقل من يعنى بالإِعداد للأعداء حتى يتمكن ذلك الشعب وتلك الدولة من إيجاد ما يغني عن الأعداء.
فالداء واضح وبين وهو مكوَّن من عدة أدواء نشأت عن الجهل والإِعراض والغفلة حتى صار الموت مرهوبا والدنيا مؤثرة ومرغوب فيها وحتى صار الجهاد شبحًا مخيفًا لا يقبله إلا القليل من الناس وصار الهدف ليس لإعلاء كلمة الله بل إما لقومية وإما لوطنية وإما لأشياء أخرى غير إعلاء كلمة الله وإظهار دينه والقضاء على ما خالف ذلك. فالإِعداد ضعيف أو معدوم والأهداف منحرفة إلا ما شاء الله. فطريق النجاح وطريق التقدم ضد الأعداء وعدم الضعف أمامهم وطريق الفلاح والنجاح والحصول على المقامات العالية والمطالب الرفيعة والنصر على الأعداء - طريق كل ذلك هو في الاقبال على العلم النافع والتفقه في الدين وإيثار مرضاة الله على مساخطه والعناية بما أوجب الله وترك ما حرم الله والتوبة إلى الله مما وقع من سالف الذنوب ومن التقصير توبة صادقة والتعاون الكامل بين الدولة والشعب على ما يجب من طاعة الله ورسوله والكف عن محارم الله عز وجل وعلى ما يجب أيضًا من إعداد العدة كما قال الله سبحانه وتعالى  وَأَعِدُّوا لَهُمْ مَا اسْتَطَعْتُمْ مِنْ قُوَّةٍ  إلخ
فلا بد من إعداد العدة البدنية والمادية وسائر أنواع العدة من جميع الوجوه حتى نستغني بما أعطانا الله سبحانه عما عند أعدائنا فإن قتال أعدائنا بما في أيديهم من الصعب جدًا الحصول عليه، فإذا منع العدو عنك السلاح فبأي شيء تقاتل؟ مع ضعف البصيرة وقلة العلم

(109-الجزء رقم : 5، الصفحة رقم: 102)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 16:17
Porter un maillot de foot ou un vêtement sur lequel est écrit le nom d’un mécréant (audio)

 

Question :

 

Noble shaykh, qu’Allah vous accorde la réussite.

 

Le questionneur demande :

 

Certains jeunes ont de l’admiration pour des joueurs de football parmi les mécréants, ils les suivent, les imitent et portent des vêtements avec leurs noms.

 

Ces choses-là sont-elles autorisées ?

 

Réponse :

 

Il n’est pas permis de porter les vêtements sur lesquels figurent les noms des mécréants.

 

Ce n’est pas permis.

 

Ceci est une glorification des mécréants, une glorification des mécréants.

 

Ce n’est pas permis.

 

On ne porte pas les vêtements sur lesquels sont inscrits les noms des mécréants ou leurs emblèmes.

 

Oui.

 

Ou ceux qui prônent les jeux sportifs car ils font partie du divertissement et du jeu, ils n’ont pas d’utilité.

 

Oui.

 

Donc il n’est pas autorisé de les prôner ou de les vanter.

 

Oui.

 

 Traduit par Oum Suhayl Al Jaza’iriyah

 

لبس الملابس التي تحمل اسماء الكفار

السؤال : بعض الشباب يُعجب بلاعبين للكرة من الكفار ويتابعونهم ويقلدونهم ويلبسون ملابس بأسمائهم؛ فهل تجوز هذه الأمور؟
 الجواب:ـ لا يجوز لبس الملابس التي عليها أسماء الكفار، هذا تعظيمٌ للكفار، هذا لا يجوز، لا تلبس الملابس المكتوب عليها أسماء الكفار، أو شعار الكفار، أو الإشادة بالألعاب الرياضية لأنها من اللهو واللعب ما فيها فائدة فلا يشاد بها ولا تمدح

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 15:18
Il est préférable pour la femme de réserver des vêtements pour les menstrues

Umm Salâma رضي الله عنها rapporte :

 

«Pendant que j'étais au lit couchée avec le Prophète, j'eus mes menstrues.

Je me glissais hors du lit et endossais mes vêtements de menstrues.

-"Tu as tes menstrues ?" me dit le Prophète.

-"Oui", lui répondis-je.

Alors il صلى الله عليه وسلم m'appela à lui et je me couchais avec lui dans le lit {…}»

Source : Sahîh al-Boukhârî (322)  

 

حضت وأنا مع النبي صلى الله عليه وسلم في الخميلة فانسللت فخرجت منها فأخذت ثياب حيضتي فلبستها فقال لي رسول الله صلى الله عليه وسلم أنفست قلت نعم فدعاني فأدخلني معه في الخميلة قالت وحدثتني أن النبي صلى الله عليه وسلم كان يقبلها وهو صائم وكنت أغتسل أنا والنبي صلى الله عليه وسلم من إناء واحد من الجنابة

Commentaire

 

L'Imâm Ibn Hajar a dit :

 

«Il renferme la recommandation pour la femme de prendre pour ses menstrues des vêtements autres que ceux habituels.»

 

Charh ar-Râjihî a dit :

 

«Le hadîth est une preuve qu’il est permis de dormir avec une femme ayant ses mentrues ou lochies.

 

Également, il n’y a pas de mal à ce que l’homme l’embrasse et d’avantage, sauf la pénétration comme rapporté dans le hadîth :

 

«Faites tout sauf le coït.»

Sahîh Muslim (302) et (694) Editions Dâr al-Hadîth»

 

Source : منحة الملك الجليل شرح صحيح محمد بن اسماعيل Minhah al-Malîk al-Jalîl (1/657)

 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

حضت وأنا مع النبي صلى الله عليه وسلم في الخميلة فانسللت فخرجت منها فأخذت ثياب حيضتي فلبستها فقال لي رسول الله صلى الله عليه وسلم أنفست قلت نعم فدعاني فأدخلني معه في الخميلة قالت وحدثتني أن النبي صلى الله عليه وسلم كان يقبلها وهو صائم وكنت أغتسل أنا والنبي صلى الله عليه وسلم من إناء واحد من الجنابة
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 14:16
Tu fais honte à la salafiya ! (audio)

Le Cheikh dit :

 

Parmi les images des croyances égarées c'est que la personne se dit salafi et que son éducation, son comportement et sa façon de faire avec les autres est celle de la jahilia (l'ignorance) et non de la salafia.

 

Et il dit qu'il est salafi, s'il emprunte il ne rend pas, s'ils passent à côté des gens du commun, les pauvres, des ignorants, au lieu de se rapprocher d'eux, de les conseiller et de se faire apprécier, il leur montre sa haine et s'éloigne d'eux et les laisse le coeur serré.

 

Et seul Allâh sait ce que ces personnes-là ressentent à ce moment-là et donne alors une mauvaise image de la salafiya .

 

(Le Cheikh parle ici d une fatwa de Cheikh Outhaymine رحمه الله qui dit que ce comportement la fait de la salafiya de la hizbiya) 

 

Le cheikh continue :

 

Je connais des salafis qui ne connaissent de la salafia que les mises en garde, que les mises en garde !

 

Pour eux la salafia c'est quand ils se posent ils parlent de foulan et de foulan et ils croient que ça c'est la salafia, ceci n'est pas le minhaj des salafs, que personne ne te ment en te disant celà !

 

Ceci n'est pas le minhaj des salafs.

 

Le minhaj des salafs n'est pas les mises en garde, le minhaj des salafs n'est pas tu parles de foulan et 3ilane et tu poses des questions (aux gens de sciences) pour prouver que tu es salafi.

 

Ce genre de personnes pour te prouver qu'il est salafi, dans toutes les assises il va te parler de foulan, critiquer foulan et te ramener des mises en garde pour te prouver que c'est quelqu'un qui cherche la science...

 

Il va te trouver des mises en garde et les enregistrer pour te les montrer.

 

Ceci n'est pas le minhaj des salafs !

 

S'il te dit que ceci est le minhaj des salafs c'est qu'il se trompe énormément !

 

Le minhaj des salafs c'est de suivre sur quoi était le prophète صلى الله عليه وسلم et ses compagnons : La mise en garde à sa place, parler de الجرح و التعديل quand il le faut, accomplir les adorations et avoir le bon comportement et donc le bon minhaj, à chaque chose donner le temps qu'il faut !!

 

Montrer le minhaj sur cette minhaj (que c'est un minhaj de mise en garde) et que tu veux que les gens soient d accord, non !

 

WaLlâhi tu fait honte à la salafiya !!

 

Non !

 

WaLlâhi tu fais honte à la salafiya !!

 

Ceci est une erreur !

 

Ceci est une erreur !

 

La salafia est un minhaj de réforme, de da'awa...

 

Celui qui, quand son frère fait une erreur, veut le détruire, l'anéantir et ne lui laisse aucune chance de revenir sur la vérité, celui-ci n'est pas salafi.

 

Celui-ci n'est pas salafi !

 

La salafia est une miséricorde.

 

Je connais des chouyoukhs qui, pendant 16 années, font la nassiha à celui qui fait l'erreur et ne mettent personne au courant, garde ça pour eux... Une miséricorde !

 

Pas tout le temps, tu casses ton frère, non !... 16 ans... 10 ans, entrain de faire la nassiha, y va doucement et ne se presse pas.

 

Je connais des gens de sciences qui ont fait ça !

 

Et celui qui croit que les mises en garde, parler de foulan et foulan et foulan, faire tomber foulan et tout ce qui y ressemble et sans qu'il est un équilibre, sans qu'il apprenne la science comme il faut et qu'il fasse les choses comme il faut, celui-ci n'est pas un salafi même s'il répète du matin et soir qu'il est salafi, même s'il répète du matin au soir des hadiths et des versets, celui-ci n'est pas salafi !

 

Les khawarijs répètaient du matin au soir des hadiths et des versets !

 

Celui-ci est un khariji au nom de salafi !

 

Parceque ce qu'il fait c'est sortir du groupe musulman !

 

Ceci est une déformation de l'image de la salafia.

 

Celui qui s'assoit et son seul souci c'est de parler de foulan et foulan de ceux qui font la da3wa, de chaque erreur qu'il ait pu faire...

 

Y a t-il quelqu'un qui ne fait jamais d'erreur !

 

Chaque être humain peut commettre des erreurs, Allâh سبحانه وتعالى, en parlant des kouffars, n' a t-il pas dit (traduction rapprochée) :

 

"Que la haine envers un peuple ne vous pousse pas â etre injuste"

 

Si toi tu te comporte ainsi envers l'erreur de ton frère comme si c'était un mécréant, comme si c'était un apostat, est-ce que ceci est juste ?

 

Chaque chose mettez-la à sa place dans la balance !

 

من صور الانحرافات المنهجية للشيخ محمد بازمول حفظه الله

J’ai écrit un message diffusé dans lequel j'ai dit dans son début :

 

"J’ai remarqué que certaines personnes exagèrent dans la description d'une personne par l'innovation, il veut pour lui la plus basse des manières d’agir, pour le simple fait de son apparence et son amitié avec les gens de l'innovation. Al-awzaعi a dit : Celui qui nous cache son innovation ne nous cache pas ses fréquentations.

 

Je dis : Qu'Allâh fasse miséricorde à Al-awzaعi, cependant on donne à chaque chose son degré et son rang, est ce que tu veux agir avec cette personne comme tu agis avec celui qui est connu pour son innovation ? 


Maintenant la voie qu’empreinte certaines personnes et celle-ci !

 

Il n'a rien sur un tel (qui prouve) qu'il est une personne de l’innovation, cependant il dit : Ses fréquentations et son apparence sont ceux des gens de l'innovation, donc c’est fini il fait partie d'eux. 

 

Je dis : Ses fréquentations avec les gens de l'innovation ne t’autorise pas de le sortir de la salafya seulement pour cela, cependant il t’incombe de le conseiller et de lui éclairer, de parler avec douceur.

 

Quant à émettre un jugement par cela et de l'englober, voir que tu exiges de tous qu'ils le boycottent et agissent avec lui comme avec ceux des gens de l'innovation seulement pour ce fait, alors il y a en cela une contradiction avec la voie du messager d'Allâh صلى الله عليه سلم"

 

Je dis : Il m'est parvenu que certaines personnes ont compris de mes paroles que j'autorise l'assise des gens de l'innovations et des passions, et ceci est une chose très dangereuse qui oblige une explication et une excuse pour ce qui a précédé.

 

Il incombe au musulman de prendre en garde aux gens de l'innovations et des passions, ne de pas s'assoir avec eux, de ne pas les fréquenter et de ne pas être avec eux, ils sont comme la gale, comme le lion féroce dont on prend garde à son mal.

 

Et ce sur quoi étaient les salafs c'était la mise en garde des assises des gens de l'innovations et des passions, et de ne pas se mélanger à eux !

 

Dans "al-ibana al-kobra" de ibn batta (2/426) "al-ibana al-kobra" de ibn batta (2/430) "al-ibana al-kobra" de ibn batta (2/430) "al-ibana al-kobra" de ibn batta (2/433). [Regroupé par rida ta3san mo3ti - : deuxième édition, 1415 h 1994 m] : chapitre de la mise en garde sur la fréquentation qui rendent malade les cœurs et pervertissent la foi.

 

Il dit au début :

 

"Je t'ai certes appris Ô mon frère - qu'Allâh me protège ainsi que toi des troubles, et qu'Il nous préserve de toute épreuve, que celui qui a été la cause de la mort du cœur, et qui l’a imprégné de doute après sa prévention, c'est la recherche et l’approfondissement, et la multiplication de questions sur les choses qui ne protègent pas des troubles.

 

Il suffit aux raisonnés leur sûreté, et que celui qui le rend malade après sa santé, lui a dérobé les habits de la santé, il fait partie de la compagnie qui berne l’intimité, qui apporte comme compagnie, le feu au jour de la résurrection.

 

Quant à la recherche et aux questions je te l'ai expliqué, si tu l'as écouter attentivement - avec l'aide d'Allâh - Il te protègera, et tu as ce qu'il te faut et te suffit.

 

Quant à la compagnie, je vais te réciter les nouvelles de son état, ce dont si tu t'y attache te seras utiles, et si Allâh Le Généreux veut par ceci Il t'accordera la réussite, Allâh dit ( dans le sens rapproché ) dans ce qu'il a exhorté Son prophète صلى الله عليه وسلم et ce dont Il la mise en garde : 

 

{Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes} [al-anعâm: 68]

 

Puis Il lui a rappelé ce dont Il l'avait mis en garde , et à répéter le rappel de ce dont Il l'avait averti , Il dit (dans le sens rapproché) : 

 

{Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous Asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l’Enfer} [an-nissâ' : 140]

 

Il a été rapporté par sa chaîne de transmission d'après Mojâhid : {pataugent dans des discussions à propos de Nos versets} [al-anعâm: 68], ils se moquent , Mohamed صلى الله عليه وسلم à été interdit de s'assoir avec eux sauf s'il oublie, s'il se rappelle qu'il se lève ceci en raison de la parole :

 

{dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes} [al-anعâm: 68]

 

Et par sa chaîne de transmission d'après qatâda :

 

{éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion} [al-anعâm:68] , il dit : Allâh lui a interdit de s'asseoir avec ceux qui pataugent dans les versets d'Allâh, et par lesquelles ils mentent et s'il oublie, qu'il ne s'assoie pas avec un peuple injuste après s'en être souvenu . 

 

Et par sa chaîne de transmission d'après Abî Hourayra d'après le prophète صلى الله عليه وسلم : 

 

"L'homme est sur la religion de son ami intime, que chacun de vous regarde qui il prends pour ami intime" 

 

Par sa chaîne de transmission d'après عatâ’, il dit :

 

"Allâh a révélé à moussa عليه السلام : Ne t’assois pas avec les gens des passions car ils innovent dans ton coeur ce qui n'y était pas." 

 

Et par sa chaîne de transmission (2/455) d'après thâbit, ibn massعoud dit :

 

Si les personnes étaient réunis dans un même lieu tous croyants, et parmi eux deux mécréants, l'un d'eux liera d'intimité à l’autre, et les personnes étaient réunis dans un même lieu tous mécréants, et parmi eux deux croyants , l'un d'eux se liera d'intimité pour l'autre. 

 

Et dans l'explication des fondements de la croyance des gens de la sounnah (1/128) chapitre du contexte de ce qui a été rapporté par le prophète صلى الله عليه وسلم dans l'interdiction de débattre les gens de l'innovation, de les disputer, de parler avec eux, d'écouter leurs paroles innovées et leurs opinions répugnante. 

 

Il est rapporté (1/155) qu’Al-Fudayl a dit : "Ne t’assois pas avec les gens de l'innovation [celui qui le fait] Allâh annulera ses actions, sortira la lumière de l'islam de son coeur, et si Allâh aime un serviteur il lui parfum sa nourriture"

 

Il est rapporté (1/156) qu’Al-Fudayl a dit : "La personne de l'innovation, ne lui fait pas confiance par rapport à ta religion , ne le consulte pas pour tes affaires et ne t'assois pas auprès de lui. Celui qui s'assois avec une personne de l'innovation Allâh le fera hérité de la cécité " 

 

D'après Al-Fudayl qui dit : "Certes Allâh à des anges qui recherche les cercles de rappels, regarde avec qui est ton assise, qu'elle ne soit pas avec une personne de l'innovation, car certes Allâh ne les regardes pas, et un signe de l'hypocrisie est que l'homme s'assois avec une personne de l'innovation"

 

Et D'après Al-Fudayl qui dit : "Les âmes sont des armées mobilisées. Celles d'entre elles qui se reconnaissent s'attirent et celles qui se méconnaissent se repoussent et il est impossible d'être une personne de la sounnah qui penche vers une personne de l'innovation si ce n'est de l'hypocrisie " 

 

Et dans "al ibanna - al koubra" d ibn batta par sa chaîne de transmission Abû Qoulâba : "Ne vous asseyez pas aux gens de l'innovations et ne débattez pas avec eux , je ne garantie certes pas qu'il vous plonge dans leurs égarements et qu'ils vous revêtissent [par le faux] ce que vous savez."

 

Et dans "al-ibana al-kobra" d'ibn batta (2/435) par sa chaîne de transmission d'après Abî Hourayra d'après عomar bin al-Khattâb il dit : j'ai entendu le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

 

"Ne vous asseyez pas avec les gens du Qadar ni ne commencez [le débat]" . 

 

Et dans "al-ibana al-kobra" d'ibn batta (2/436) d'après عamr bin qayss : il dit : "On disait : Ne t'assois pas avec une personne déviée , ou ton cœur déviera" 

 

Et dans "al-ibana al-kobra" d'ibn batta (2/439) par sa chaîne de transmission d'après Abî Ishâq il dit : Abdoullah bin massعoud dit : "Ne jugez les gens que selon leurs Compagnons, certes l'homme ne tiens compagnie qu'à celui qu'il apprécie, jugez en fonction de ce que vous voyez" 

 

Et dans "al-ibana al-kobra" d'ibn batta (2/439) d'après Abî Qilâba d'après Abî Darda il dit : "Parmi la compréhension de l'homme, sa marche, son entrée et sa sortie"

 

Puis il dit : "Qu'Allâh combatte le poète lorsqu'il dit : [la longue mer] concernant l'homme ne demande pas , regarde son proche ... Certes le proche imite le proche."

 

Et dans "al-ibana al-kobra" (2/440) par sa chaîne de transmission d'après qatâda dans la parole d'Allâh (dans le sens des verset) : 

 

{Ô gens du livre n'exagérez pas dans votre religion} [an-nissâ:171].

 

Il dit : n'innovez pas , et ne vous asseyez pas auprès d'un innovateur.

 

La prudence... la prudence...

 

Ne vous asseyez pas auprès des gens de l'innovations et des passions.

 

Et Allâh est celui à qui on demande de l'aide, et à lui la garanti.

اعتذار وتنويه

سبق لي أن كتبت منشوراً قلت في أوله : "لفت نظري أن بعض الناس يغلو في وصف الرجل بالبدعة، ويريد معاملته كأقسى ما تكون، لمجرد أن وجهه وألفته مع أهل البدع. وكان الأوزاعي يقول: من ستر عنا بدعته لم تخف علينا ألفته

فأقول : رحم الله الأوزاعي، لكن يعطى لكل أمر مرتبته ومنزلته، فهل تريد أن تعامل هذا كما تعامل من عرف ببدعته؟

الآن الطريقة التي يصنعها بعض الناس هي هذه

ليس لديه شيء عن فلان أنه صاحب بدعة، لكن يقول: ألفته ووجهه لأهل البدع، خلاص هو منهم

أقول: ألفته لأهل البدع لا تسوغ لك إخراجه عن السلفية بمجرد هذا، ولكن عليك أن تناصح وأن تبين، وتتكلم برفق، أمّا أن تطلق حكما بذلك وتعممه، بل وتطالب الجميع بأن يهجره ويعامله معاملة أهل البدع، لمجرد ذلك، هذا فيه مخالفة لمنهج الرسول صلى الله عليه وسلم..... الخ"اهـ

أقول: فقد بلغني أن بعض الناس قد فهم من كلامي أني أجوز مجالسة أهل البدع والأهواء، وهذا أمر خطير جداً، استوجب التنبيه والاعتذار مما سبق، فإن على المسلم أن يحذر أهل البدع والأهواء، وأن لا يجالسهم ولا يصاحبهم ولا يكن معهم، فإنهم كالجرب، وكالأسد الضاري يحذر من شره

والذي عليه السلف التحذير من مجالسة أهل البدع والأهواء، وترك مخالطتهم

في الإبانة الكبرى لابن بطة (2/ 426- 430) حققه: رضا بن نعسان معطي - الطبعة: الثانية، 1415 هـ - 1994 م

بَابُ التَّحْذِيرِ مِنْ صُحْبَةِ قَوْمٍ يُمْرِضُونَ الْقُلُوبَ وَيُفْسِدُونَ الْإِيمَانَ

قال في أوله

"قَدْ أَعْلَمْتُكَ يَا أَخِي - عَصَمَنِي اللَّهُ وَإِيَّاكَ مِنَ الْفِتَنِ , وَوَقَانَا وَإِيَّاكَ جَمِيعَ الْمِحَنِ - أَنَّ الَّذِي أَوْرَدَ الْقُلُوبَ حِمَامَهَا , وَأَوْرَثَهَا الشَّكَّ بَعْدَ اتِّقَائِهَا هُوَ الْبَحْثُ وَالتَّنْقِيرُ , وَكَثْرَةُ السُّؤَالِ , عَمَّا لَا تُؤْمَنُ فِتْنَتُهُ , وَقَدْ كُفِيَ الْعُقَلَاءُ مُؤْنَتَهُ , وَأَنَّ الَّذِي أَمْرَضَهَا بَعْدَ صِحَّتِهَا , وَسَلَبَهَا أَثْوَابَ عَافِيَتِهَا , إِنَّمَا هُوَ مِنْ صُحْبَةِ مَنْ تَغُرُّ أُلْفَتُهُ , وَتُورِدُ النَّارَ فِي الْقِيَامَةِ صُحْبَتُهُ. أَمَّا الْبَحْثُ وَالسُّؤَالُ فَقَدْ شَرَحْتُ لَكَ مَا إِنْ أَصْغَيْتَ إِلَيْهِ - مَعَ تَوْفِيقِ اللَّهِ - عَصَمَكَ , وَلَكَ فِيهِ مُقْنَعٌ وَكِفَايَةٌ , وَأَمَّا الصُّحْبَةُ فَسَأَتْلُو عَلَيْكَ مِنْ نَبَأِ حَالِهَا , مَا إِنْ تَمَسَّكْتَ بِهِ نَفَعَكَ , وَإِنْ أَرَدْتَ اللَّهَ الْكَرِيمَ بِهِ وَفَّقَكَ , قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ فِيمَا أَوْصَى بِهِ نَبِيَّهُ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ وَحَذَّرَهُ مِنْهُ: {وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ وَإِمَّا يُنْسِيَنَّكَ الشَّيْطَانُ فَلَا تَقْعُدْ بَعْدَ الذِّكْرَى مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ - الأنعام: 68

 ثُمَّ أَذْكَرَهُ مَا حَذَّرَهُ , وَأَعَادَ لَهُ ذِكْرَ مَا أَنْذَرَهُ , فَقَالَ تَعَالَى

{وَقَدْ نَزَّلَ عَلَيْكُمْ فِي الْكِتَابِ أَنْ إِذَا سَمِعْتُمْ آيَاتِ اللَّهِ يُكْفَرُ بِهَا وَيُسْتَهْزَأُ بِهَا فَلَا تَقْعُدُوا مَعَهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ إِنَّكُمْ إِذًا مِثْلُهُمْ إِنَّ اللَّهَ جَامِعُ الْمُنَافِقِينَ وَالْكَافِرِينَ فِي جَهَنَّمَ جَمِيعًا - النساء: 140

أورد فيه بسنده عَنْ مُجَاهِدٍ

يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا - الأنعام: 68

يَسْتَهْزِئُونَ , نُهِىَ مُحَمَّدٌ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أَنْ يَقْعُدَ مَعَهُمْ إِلَّا أَنْ يَنْسَى , فَإِذَا ذَكَرَ فَلْيَقُمْ , وَذَلِكَ قَوْلُهُ

فَلَا تَقْعُدْ بَعْدَ الذِّكْرَى مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ - الأنعام: 68

وبسنده عَنْ قَتَادَةَ 

فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ - الأنعام: 68

قَالَ: نَهَاهُ اللَّهُ أَنْ يَجْلِسَ مَعَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِ اللَّهِ , يُكَذِّبُونَ بِهَا , وَإِنْ نَسِيَ , فَلَا يَقْعُدْ بَعْدَ الذِّكْرَى مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ

وبسنده عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ , عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ

«الْمَرْءُ عَلَى دِينِ خَلِيلِهِ , فَلْيَنْظُرْ أَحَدُكُمْ مَنْ يُخَالِلُ»

وبسنده عَنْ عَطَاءٍ , قَالَ: أَوْحَى اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ إِلَى مُوسَى عَلَيْهِ السَّلَامُ: لَا تُجَالِسْ أَهْلَ الْأَهْوَاءِ , فَإِنَّهُمْ يُحْدِثُونَ فِي قَلْبِكَ مَا لَمْ يَكُنْ فِيهِ

وبسنده (2/ 455): عَنْ ثَابِتٍ: أَنَّ ابْنَ مَسْعُودٍ قَالَ: لَوْ أَنَّ النَّاسَ جُمِعُوا فِي صَعِيدٍ وَاحِدٍ كُلُّهُمْ مُؤْمِنٌ , وَفِيهِمْ كَافِرَانِ تَأَلَّفَ أَحَدُهُمَا إِلَى صَاحِبِهِ , وَلَوْ أَنَّ النَّاسَ جُمِعُوا إِلَى صَعِيدٍ وَاحِدٍ كُلُّهُمْ كَافِرٌ , وَفِيهِمْ مُؤْمِنَانِ , تَأَلَّفَ أَحَدُهُمَا إِلَى صَاحِبِهِ

وفي شرح أصول اعتقاد أهل السنة والجماعة (1/ 128) باب في سِيَاقُ مَا رُوِيَ عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فِي النَّهْيِ عَنْ مُنَاظَرَةِ أَهْلِ الْبِدَعِ وَجِدَالِهِمْ وَالْمُكَالَمَةِ مَعَهُمْ وَالِاسْتِمَاعِ إِلَى أَقْوَالِهِمُ الْمُحْدَثَةِ وَآرَائِهِمُ الْخَبِيثَةِ

ذكر (1/ 155)عن الْفُضَيْلَ يَقُولُ

لَا تَجْلِسْ مَعَ صَاحِبِ بِدْعَةٍ أَحْبَطَ اللَّهُ عَمَلَهُ , وَأَخْرَجَ نُورَ الْإِسْلَامِ مِنْ قَلْبِهِ , وَإِذَا أَحَبَّ اللَّهُ عَبْدًا طَيَّبَ لَهُ مَطْعَمَهُ

وذكر (1/ 156) قَالَ الْفُضَيْلَ

صَاحِبُ الْبِدْعَةِ لَا تَأْمَنْهُ عَلَى دِينِكَ , وَلَا تُشَاوِرْهُ فِي أَمْرِكَ , وَلَا تَجْلِسْ إِلَيْهِ , فَمَنْ جَلَسَ إِلَى صَاحِبِ بِدْعَةٍ وَرَّثَهُ اللَّهُ الْعَمَى

وعن الْفُضَيْلَ يَقُولُ

إِنَّ لِلَّهِ مَلَائِكَةً يَطْلُبُونَ حِلَقَ الذِّكْرِ , فَانْظُرْ مَعَ مَنْ يَكُونُ مَجْلِسُكَ , لَا يَكُونُ مَعَ صَاحِبِ بِدْعَةٍ , فَإِنَّ اللَّهَ لَا يَنْظُرُ إِلَيْهِمْ , وَعَلَامَةُ النِّفَاقِ أَنْ يَقُومَ الرَّجُلُ وَيَقْعُدَ مَعَ صَاحِبِ بِدْعَةٍ

وعن الْفُضَيْلَ يَقُولُ

الْأَرْوَاحُ جُنُودٌ مُجَنَّدَةٌ , فَمَا تَعَارَفَ مِنْهَا ائْتَلَفَ , وَمَا تَنَاكَرَ مِنْهَا اخْتَلَفَ , وَلَا يُمْكِنُ أَنْ يَكُونَ صَاحِبُ سُنَّةٍ يُمَالِئُ صَاحِبَ بِدْعَةٍ إِلَّا مِنَ النِّفَاقِ

وفي الإبانة الكبرى لابن بطة بسنده قَالَ أَبُو قِلَابَةَ: لَا تُجَالِسُوا أَهْلَ الْأَهْوَاءِ , وَلَا تُجَادِلُوهُمْ , فَإِنِّي لَا آمَنُ أَنْ يَغْمِسُوكُمْ فِي ضَلَالَتِهِمْ , أَوْ يَلْبِسُوا عَلَيْكُمْ مَا تَعْرِفُونَ

وفي الإبانة الكبرى لابن بطة 2/ 436

عن عَمْرِو بْنِ قَيْسٍ , قَالَ: كَانَ يُقَالُ: لَا تُجَالِسْ صَاحِبَ زَيْغٍ , فَيُزِيغَ قَلْبَكَ

وفي الإبانة الكبرى لابن بطة (2/ 439) بسنده عَنْ أَبِي إِسْحَاقَ , قَالَ: قَالَ عَبْدُ اللَّهِ بْنُ مَسْعُودٍ: اعْتَبِرُوا النَّاسَ بِأَخْدَانِهِمْ , فَإِنَّ الْمَرْءَ لَا يُخَادِنُ إِلَّا مَنْ يُعْجِبُهُِسُوا عَلَيْكُمْ مَا تَعْرِفُونَ

وفي الإبانة الكبرى لابن بطة 2/ 439

عَنْ أَبِي قِلَابَةَ , عَنْ أَبِي الدَّرْدَاءِ , قَالَ

مِنْ فِقْهِ الرَّجُلِ مَمْشَاهُ , وَمَدْخَلُهُ , وَمَخْرَجُهُ

ثُمَّ قَالَ أَبُو قِلَابَةَ: قَاتَلَ اللَّهُ الشَّاعِرَ حِينَ يَقُولُ

[البحر الطويل]

عَنِ الْمَرْءِ لَا تَسْأَلْ وَأَبْصِرْ قَرِينَهُ ... فَإِنَّ الْقَرِينَ بِالْمُقَارَنِ يَقْتَدِي

وفي الإبانة الكبرى لابن بطة (2/ 440) بسنده عَنْ قَتَادَةَ , فِي قَوْلِهِ تَعَالَى

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لَا تَغْلُوا فِي دِينِكُمْ - النساء: 171

قَالَ: لَا تَبْتَدِعُوا , وَلَا تُجَالِسُوا مُبْتَدِعًا

فالحذر ... الحذر ... لا تجالسوا أهل البدع واهل الأهواء ... والله المستعان وعليه التكلان

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية