compteur de visite

Catégories

8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:50
Le menton fait-il partie du visage ou doit-il être couvert ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Ô Shaykh, est-il vrai que la mâchoire -la mâchoire de la femme, ne fait pas partie du visage ?

 

Et qu’il lui est obligatoire de la couvrir jusqu’en dessous, comme le font les chiites ?

 

Shaykh Al Albânî :

 

La mâchoire ?

 

La mâchoire, d’après ce que je comprends (de ta question), fait partie du visage.

 

Et est-ce bien ce que tu entends ?

 

Question :

 

Ce qui est en dessous.

 

Tout en dessous, que les chiites recouvrent.

 

Sous la lèvre, à environ 3 ou 4 doigts de distance.

 

Shaykh :

 

Toi, tu vises le menton ou pas ?

 

Question :

 

Je n’en connais pas le nom !

 

C’est ce qui est en dessous de la lèvre inférieure.

 

Shaykh :

 

D’accord, c’est cela le menton.

 

Ce qui est sous le menton ne fait pas partie du visage.

 

Quant à ce qui en est devant, alors il fait partie du visage.

 

Question :

 

La femme met le hijab sous le menton, cela veut dire que (le menton) n’est pas à cacher ?

 

Shaykh :

 

Ce qui est sous le menton est à couvrir.

Quant à ce qui est apparaît (du menton) face aux gens n’est pas à couvrir sauf si elle le désire.


السائل : يا شيخ! هل صحيح أن الحنك -حنك المرأة- ليس من الوجه؟ وأنها يجب عليها تغطية إلى أسفل، كما يفعل الشيعة؟
الشيخ : الحنك؟ الحنك -فيما أفهم- هو من الوجه، وهل تعنيه أنت؟
السائل : هذا اللي تحت ... تحت أسفل، والشيعة يغطونه؛ يعنى تحت الشفة بحوالى ثلات أصابع، أربع أصابع
الشيخ : تقصد الذقن أنت وإلا إيه؟
السائل : ما أعرفه اسمه هذا! هذا الذي تحت الشفة السفلى
الشيخ : طيب هذا هو الذقن، ما وراء الذقن فليس من الوجة، أمَّا ما أمامه فهو من الوجه
السائل : المرأة تغطى الحجاب تحت الذقن هذا، ما يُغطَّى يعني؟
الشيخ : ما وراء الذقن يُغطَّى، ما أمامه مما يواجه الإنسان لا يغطى إلاَّ إن شاءت

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:49
Quand doit-on lever les mains dans la prière ? (audio)

 

Question :

 

Quels sont les situations où l’on doit lever les mains au moment du takbir dans la prière ?

 

Réponse :

 

Dans 4 situations :

 

La première

 

Au moment du « Takbirat al Ihram », le takbir de sacralisation qui annonce l’entrée dans la prière.

 

La seconde

 

Au moment du takbir qui précède l’inclinaison (ar roukou’).

 

La troisième

 

Au moment  où l’on se redresse de l’inclinaison.

 

La quatrième

 

Au moment où l’on se relève après le premier tashahoud.

 

Et ce n’est pas comme pensent certains qu’il faut lever les mains en étant assis puis on se lève, non, ceci est une erreur, et la sounnah n’indique pas cela.

 

Mais la sounnah c’est que lorsqu’il se lève du premier tachahoud alors à ce moment là il lève les mains.

 

Voilà les 4 situations et en dehors de cela, il n’est pas conditionné le fait de lever ses mains.

 

Nour ‘Ala ad Darb / vol.4 – p.364 n.2115

traduit par SalafIslam.fr

 

مواضع رفع اليدين في الصلاة

السؤال : هذا السائل للبرنامج يقول: ما هي المواضع التي ترفع فيها اليدان عند التكبير؟

الشيخ : يعني في الصلاة؟

السؤال : نعم
الجواب : الشيخ: هي أربعة مواضع

الموضع الأول عند تكبيرة الإحرام

والموضع الثاني عند الركوع

والموضع الثالث عن الرفع من الركوع

والموضع الرابع عند القيام من التشهد الأول، يعني إذا قام من التشهد الأول، وليس كما ظنه بعض الناس أنه يرفع يديه وهو جالس ثم يقوم فإن هذا خطأ ولم تدل عليه السنة، بل السنة إذا قام رفع يديه، إذا قام من التشهد الأول رفع يديه

هذه أربعة مواضع وما سواها فإنه لا يشترط فيها رفع اليدين

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:48
Comment se comporter avec les non-musulmans ? (audio)

Au sujet de l’ordre du Messager d’Allâh صلّى الله عليه و سلّم : 

وخالق الناس بخلق حسن

"Et comporte toi envers les gens d’un bon comportement ".

 

Ce comportement : On dit que l’être humain est citadin par nature ; c’est-à-dire qu’il aime et est aimé.

 

Il lui est donc obligatoire d’échanger des biens et des bénéfices avec ses semblables ; Et pour cela il faut qu’il prenne soin d’eux avec quelque chose qui va le rapprocher d’eux et vont le rapprocher de lui.

 

Une indication de cela est donnée dans la parole du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم :

 

الأرواح جنود مجندة ما تعرف منها ائتلف وما تناكر منها اختلف

 

"Les âmes sont des régiments : celles qui se reconnaissent mutuellement s’accordent et celles parmi elles qui s’opposent les unes aux autres ne s’accordent pas."

Rapporté par Mouslim.

 

Il nous reste à voir : quelle est la règle du bon comportement ?

 

Fait partie du bon comportement : la véracité dans les paroles, la préservation des dépôts, tenir ses promesses, s’acquitter des pactes, le bon voisinage, l’obéissance et le maintien des liens familiaux, la bonne parole, répondre aux salutations et d’autres choses encore qui sont connues chez les musulmans.

 

La règle de cela est la parole du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم :

 

من أحب أن يزحزح عن النار ، ويدخل الجنة ، فلتأته نيته وهو يؤمن بالله واليوم الآخر ، وليأت إلى الناس الذي يحب أن يؤتى إليه

 

"Celui qui veut être écarté de l’Enfer et entrer au Paradis que sa mort arrive alors qu’il croit en Allâh et au Jour Dernier et qu’il fasse aux gens ce qu’il aime qu’on lui fasse".

Rapporté par Mouslim.

 

Cette phrase est donc la règle à observer dans le bon comportement avec tes semblables, Ô serviteur d’Allâh, qu’ils soient musulmans ou non-musulmans !

 

Même les non-musulmans, il nous a été ordonné de ne pas nous en prendre à leur argent ou à leur honneur ou à leur personne qu’ils vivent parmi nous ou que nous vivions parmi eux car dans les deux cas il y a entre eux et nous un pacte.

 

Le premier cas :

 

Il y a entre eux et nous le pacte de nos gouverneurs, ils sont donc protégés par le pacte de l’Islam.

 

(Le deuxième cas) :

 

Tandis que ceux chez qui nous vivons, chez qui nous sommes résidents, ceux-là nous ont fait confiance.

 

Ils regardent les biens de notre religion et comment nous nous comportons envers eux en fonction de cela.

 

Il y avait beaucoup de pays qui se sont convertis à l’Islam lorsqu’ils ont vu les biens de l’Islam et le bon comportement des musulmans avec eux.

 

Ils se sont donc convertis en masse.

 

Ils voient chez les musulmans l’équité, l’intégrité, la probité, le respect des pactes, le bon voisinage, la véracité dans les paroles et d’autres encore parmi les bienfaits de l’Islam.

 

وخالق الناس بخلق حسن

"Et comporte-toi envers les gens avec un bon comportement".

 

 Traduit par Mehdi Abou 'Abdir-Rahmân Al-Maghribî

 

Explication en arabe du hadith complet

 

D'après Abou Dhar Al Ghifari رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

« Pratique la taqwa d'Allâh où que tu sois, fais suivre le péché par une bonne action car elle va l'effacer et comporte toi avec les gens avec un bon comportement »

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1987 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

 

عن أبي ذر الغفاري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم

اتق الله حيث ما كنت وأتبع السيئة الحسنة تمحها وخالق الناس بخلق حسن 

(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٨٧ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:47
Le statut de se lever pour accueillir un invité (vidéo)

Question : 

 

Ô cheikh les gens ont pris pour habitude de se lever pour l’invité lorsqu’ils l’accueillent, quel est le jugement de se lever dans ce cas, sachant que le prophète (paix et salut sur lui) a interdit cela et qu’il le détestait ?

 

Est-ce que ceci entre dans la glorification ?      

 

Réponse :  

 

Ô mon frère ce n’est pas ainsi, le fait de se lever pour accueillir l’invité et le saluer est permis, il n’y a pas de problème à cela.

 

Le prophète (paix et salut sur lui) a dit aux habitants de Médine (Ansars) :

 

« levez-vous pour accueillir votre chef » c’est-à-dire Saᶜd Ibn Mouᶜâdh.

 

-Le fait d’accueillir l’invité et de le saluer, il n y a pas de problème à cela.

 

-Ce que le prophète (paix et salut sur lui) a interdit est de se lever pour une personne alors qu’elle est assise, et que les gens viennent et se mettent debout pour elle en lui faisant face.

 

Ceci n’est pas permis, cela fait partie des actes des romains et des perses.

 

Sauf si la personne a besoin de surveillance et de sécurité, -soyez attentifs- si le gouverneur a besoin de surveillance, il n’y a pas de mal à cela.

 

Quant au fait de se lever pour lui par glorification alors qu’il est assis, ceci n’est pas autorisé.  

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:46
Insérer des publicités payantes sur un site internet qui propage des paroles de savants (audio)

Le questionneur :

 

Salam 3aleykom wa rahmatullâhi wa barakâtouh.

 

Je gère un site salafi en langue française, j'y diffuse des fataawa de savants traduites et non traduites.

 

Ma question, qu'Allâh vous bénisse :

 

M'est-il permis de mettre sur le site des publicités commerciales pour les frères et soeurs salafis, et de prendre une somme d'argent sur ces publicités ?

 

 

Réponse de Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz :
 
Si ce dont tu fais la publicité ne contient aucune menace légiférée, alors il n'y a pas de mal à ce que tu en prennes une rétribution.
 
Qu'Allâh te bénisse.
 
Sur le whatsapp de Cheikh le 27 juillet 2015

Traduit par Oum Omayr

 

Réponse :
 
Si ce dont tu fais la publicité ne contient aucune menace légiférée, alors il n'y a pas de mal à ce que tu en prennes une rétribution.
 
Qu'Allâh te bénisse.

 

 

 

Sur le whatsapp de cheikh le 27 juillet 2015

traduit par Oum Omayr

 

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Question :

 

Assalâmou alaykoum.

 

Est-il permis à celui ayant un site où il y regroupe les fatawas de savants et ce qui y ressemble, d'y propager également des publicités de ses frères et sœurs?

 

Cela est-il une aide sur l'oeuvre pieuse et la crainte révérencielle ?

 

Réponse de Cheikh 'Ali Redâ Al-Madany :

 

Pas de souci, c'est bien.

 

Question posée sur le whatsapp de Cheikh, le 3 juin 2014

 

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

هل يجوز لمن له موقعا يجمع فيه فتاوى علاماء و ما أشبه ذلك أن ينشر فيه أيضاً إعلان إخوانه و أخواته؟ هل ذلك عوان على البر و التقوى؟

لا بأس جيد

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Allah Al-Madany - الشيخ علي رضا بن عبدالله المدني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:45
Le jeu de dés (audio)

 

Question :

 

Quel est le degré d’authenticité du récit prophétique dans lequel il صلى الله عليه وسلم a dit "Quiconque joue au dé a certes désobéit à Allâh" ?

 

Et qu’est-ce que le jeu de dé (an-nardou - النرد) ?

 

Réponse de Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn Bâz :

 

Le jeu de dé est un objet parmi les objets de distractions, et le hadith est confirmé, et il aura certes désobéit à Allâh et à Son Messager.

 

Et dans certaines versions : "C’est comme s’il avait trempé sa main dans de la viande de porc et dans son sang".

 

Il s’agit d’un jeu, je ne connais pas son principe mais il fait partie des jeux de distractions.

 

حكم النرد
ما مدى صحة الحديث النبوي الذي قال فيه -صلى الله عليه وسلم-: (من لعب بالنرد فقد عصى الله -عز وجل-)، وما هو النرد؟
النرد آلة من آلات الملاهي، والحديث ثابت فقد عصى الله ورسوله، وفي بعض الروايات: (فكأنما صبغ يده في لحم خنـزير ودمه)، فهو لعبة لا أعرف تفصيلها؛ لكنه من آلات الملاهي

 

Question :

 

Quel est le jugement du jeu de dé ?

 

Réponse de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri  :

 

Ceci fait partie des jeux illicites.

 

Naam.

 

ما حكم لعبة النرد؟
السؤال:هذا سائلٌ من تونس يقول: ما حكم لعبة النرد؟
الجواب:هذي من الألعاب المُحرَّمة. نعم

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly :

 

Sa parole -qu’Allâh lui fasse miséricorde-  "et le jeu de dé et d’échec", et ceci selon le hadith de Abou Moussa Al Ach3ariy marfou3an (dont la chaîne de transmission remonte au Prophète صلى الله عليه وسلم) :

 

"Quiconque joue au dé a certes désobéit à Allâh et Son Envoyé"

rapporté par l’Imâm Ahmad  تعالى رحمه الله, et Abou Dâwoud dans son Sunan, et Al Hâkim, et Ibn Abdelhumaid dans son recueil.

 

Et lui est témoin un hadith de Burayda rapporté par Muslim, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Quiconque joue au nardichiir c’est comme s’il avait trempé sa main dans la viande de porc et dans son sang"

rapporté par Muslim.

 

C’est-à-dire que c’est une impureté, comme s’il avait fait rentrer sa main dans une impureté, dans la viande de porc et dans le sang de porc et le refuge est auprès d’Allâh.

 

Ce hadith se trouve dans le sahiih Muslim.

 

Et cette comparaison, par cette image hideuse, indique le caractère illicite.

 

Et an-nardou (le dé), c’est un petit morceau de bois, ou d’ivoire ou d’os, elle peut être de bois, d’ivoire, ou d’os, c’est une pièce de forme carrée, sur laquelle il y a des points avec laquelle on joue.

 

Et ce qui lui ressemble le plus de nos jours, est ce jeu auquel ils jouent, dans ce jeu ouvert, comment est-ce qu’ils l’appellent ?

 

Ce jeu que l’on ouvre et sur lequel on joue ?

 

At-taawlah ! At-taawlah.

 

Ce qui lui ressemble le plus c’est at-taawlah (le jeu de table/le Backgammon).

 

Ce jeu ouvert, que l’on ouvre, et on lui fixe deux parois, et on y jette cette pièce qui contient des points noirs sur ces faces, qui sont au nombre de 6 ou 8, ou je ne sais, ou bien 10, je ne sais pas combien, quelque chose dans ce genre.

 

Et on y jette ces petits cailloux de bois, ou d’ivoire, ivoire d’éléphant, ou de ce genre de choses parmi les os.

 

Elle est taillée et polie, puis on y place ces points dessus, et elle est lancée sur cette taawlah, et ils jouent avec, et ils parient avec, nous demandons à Allâh la salut et la préservation.

 

Ceci est illicite !

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم l’a interdit, il dit :

 

"Quiconque joue avec le dé, a certes désobéit à Allâh et à Son Envoyé".

 

Ceci est un jeu perse d’origine. Son origine est en Perse.

 

Et celui qui le pratique est un désobéissant à Allâh et à Son Envoyé.

 

Et quiconque le pratique, c’est comme s’il avait trempé sa main dans le sang du porc et dans la viande de porc.

 

Ceci indique son caractère hideux et le refuge contre ceci est auprès d’Allâh.

 

Quant aux échecs, il n’y a pas de hadith authentifié du Prophète صلى الله عليه وسلم à son sujet.

 

Et le plus élevé qui soit authentique à ce sujet, comme a dit l’imam Ahmad, c’est le hadith de Ali رضي الله عنه, l’imam Ahmad a dit concernant ce qui est authentifié à ce sujet est ce qui est rapporté de Ali رضي الله عنه.

 

Il a dit : "Les échecs font partie du jeu de hasard", fait partie du jeu de hasard !

 

Il passa près d’un groupe d’hommes qui y jouaient, il leur dit :

 

"Qu’est-ce donc ces statues auxquelles vous êtes attachés ? Idolâtres ? Que vous idolâtrez ?"

 

Abdullâh Ibn Omar رضي الله عنهما fut interrogé à son sujet, il répondit :

 

"Ceci est pire que le dé !".

 

Le jeu d’échec, il est pire que le dé, et ceci à cause de ce qu’il contient comme distraction et de perte de temps.

 

Et s’il contient des mises d’argent, alors il est illicite à plus forte raison, car c’est du pari.

 

Cela implique les biens et le fait de manger les biens [d’autrui] sans aucun droit et cela n’est pas permit.

 

Et malheureusement, ce jeu est répandu parmi les muslims et ils lui associent des concours, hélas !

 

Ils ont remporté telle partie d’échecs.

 

Quelle mauvaise partie !

 

Et quel mauvaise victoire est-ce donc dans la désobéissance à Allâh et à Son Envoyé صلى الله عليه وسلم !

 

Malheureusement, maintenant, il y a des concours dans le jeu de dé et dans les échecs, et bien plus dans les échecs.

 

Ceci est en opposition avec le consensus des compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

L’origine de ce jeu provient de la Perse.

 

Le jeu d’échec provient de la Perse.

 

Et les gens de l’islam  se sont assimilés à eux et le refuge contre cela est auprès d’Allâh.

 

Ainsi, les jeux de dé et d’échecs ne sont pas permis.

 

Ils sont illicites.

 

Quant au jeu de dé, vous avez entendu les textes clairs du Prophète صلى الله عليه وسلم à son sujet.

 

Quant au jeu d’échec, cela n’est pas authentifié du Prophète صلى الله عليه وسلم mais c’est authentifié de Ali رضي الله عنه et il est un calife bien guidé, et il nous a été ordonné de le suivre, dans sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

"Accrochez-vous à ma sunna et à la sunna des califes bien guidés après moi, cramponnez-vous-y, mordez-y à pleine molaires…", le hadith.

 

Et il a été authentifié d’après Ibn Omar, ce que vous avez entendu, il a dit à son sujet qu’il est pire que ?

 

Quoi ?

 

Que le jeu de dé !

 

Le témoin est qu’il n’est pas permis de jouer à ces deux jeux, ni le dé, ni le jeu d’échec, ni même d’y associer des concours à plus forte raison, car il s’agit de concours dans des jeux illicites.

 

traduit par Oum Omayr

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:44
Ô vous les salafis, ne vous laissez pas tromper ! (audio-vidéo)

 

J'attire l'attention de mes frères salafis de tout endroit sur un sujet très dangereux.

 

Ce sujet est qu'ils se font tromper par quiconque se met en avant dans l'enseignement en pensant qu'il est digne qu'on prenne la science de lui. 

 

S'ils le voient écrire sur les forums salafis, ils pensent qu'il est salafi.

 

S'il a écrit des livres, ils pensent qu'il est salafi.

 

S'il fait des prêches, s'exprime bien et est éloquent dans son discours, ils pensent qu'il est salafi.

 

S'ils voient qu'il rassemble les jeunes, leur fait mémoriser le tawhid et les trois fondements puis leurs enseigne cela, ils pensent qu'il est salafi. 

 

S'ils voient qu'il est enseignant à l'université, ils pensent qu'il est salafi.

 

S'ils voient qu'il est enseignant dans la mosquée du Prophète (صلى الله عليه و سلم) ou dans la mosquée sacrée, ils pensent qu'il est salafi.

 

S'ils voient qu'il est juge, ils pensent qu'il est salafi. 

 

S'ils le voient faire des conférences et se mettre en avant dans les médias, ils pensent qu'il est salafi. 

 

Et en réalité, toutes ces choses ne suffisent pas chez les gens de science pour affirmer la salafiya de cet homme et affirmer qu'il est apte à enseigner et à faire profiter ses frères.

 

Toutes ces choses ne lui sont en rien bénéfiques pour cela.

 

Mais plutôt, nous trouvons que ceux qui s'écartent des savants salafis se servent de ces choses pour tromper les gens du commun et se faire passer pour des salafis. 

 

Donc de quelle manière peux-tu savoir si untel fait partie de ceux de qui on peut prendre la science ou non? 

 

D’une des deux manières suivantes :

 

La première

 

est que les savants le recommandent en disant clairement que c'est un salafi, un étudiant en science de qui on peut profiter.

 

Et j'attire l'attention sur un point : 

 

Si un cheikh dit : « untel est salafi », cela ne veut pas dire qu'il est apte à enseigner.

 

Il est indispensable qu’il mentionne ces deux points :

 

le premier est qu'il est salafi

et le deuxième est qu'il est apte à enseigner. 

 

Car nous avons vu des personnes tromper les gens du commun en disant que tel cheikh a dit qu'il était salafi. 

 

Mais a-t-il dit que c'était un savant ou que c'était un étudiant en science ? 

 

Le rang de salafi est une chose, mais l'étudiant en science et le savant ont un rang plus élevé en plus de la salafiya. 

 

Nous ne devons donc pas nous faire tromper par cela, de la même manière, par le fait qu’il assiste aux cours de cheikh Rabi', qu'il était dans la maison de cheikh Rabi' et d’autres choses par lesquelles ils trompent les gens. 

 

Il faut donc, premièrement, que le savant le recommande clairement dans son minhaj salafi et dans sa science. 

 

La deuxième manière

 

Est que son cas soit connu par les savants et les étudiants en science, que ses positions salafiya soient connues et que les savants lui fassent des éloges générales, l'aident et le soutiennent.

 

Bien sûr, ceci est dans le cas il est s’est mis en avant dans l'enseignement.

 

Car s'il s’est mis en avant dans l'enseignement et qu’ils ne parlent pas sur lui, mais au contraire,  l’aident et le soutiennent, alors ceci prouve qu'il est sur la vérité inchâ a Allah. 

 

Mais sans ces deux choses… alors prenez garde !

 

Prenez garde !

 

Qu'Allah vous bénisse. 

 

Et ne vous faites pas tromper !

 

Ne vous faites pas tromper par les gens des forums ou ceux qui font certaines choses par lesquelles ils trompent les gens du commun.

 

Donc je dis et je répète, il est possible que certains de ceux qui écrivent sur les forums et certains maftounine mentionnent cheikh Rabi', cheikh 'Obeid, cheikh Mouqbil al Wadi'i -qu'Allah lui fasse miséricorde-, cheikh Najmi -qu'Allah lui fasse miséricorde- ou cheikh ibn Baz et ibn Otheimin pour attraper les gens du commun pour ensuite propager en eux le poison.

 

C'est pour cela que je vois également que nous devons interroger sur ces forums, pouvons-nous entrer dedans ?

 

Sont-ils recommandés ou non?

 

Car ils propagent de la science qui peut être de la science bénéfique ou alors de la science nuisible...

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:00
Concernant l'édition «Al-Bayyinah» et leurs traducteurs

Questionneur : 

 

Salaamou3alaykoum wa rahmatoullah wa baarakatouh, qu'Allah soit bienfaisant envers vous , j'ai une question s'il vous plaît :

 

Nous avons en Europe une bibliothèque qui traduit des livres de salaf ainsi que de savants en langue française.

 

Mais leur minhaj est celui des haddadis, ils font l'éloge de Al-Hâzimî (Note du webmaster : Avertissements des savants contre Ahmad bin ‘Omar Al-Hâzimî : Ici, Ici et Ici) et ils vendent leurs livres.

 

Nous est-il permis de lire les traductions de cette bibliothèque ? 

 

Et qu'Allah vous récompense, les discussions et les paroles se sont multipliées dans cette question.

 

Nous espérons donc une réponse de votre part sur cela.

 

Réponse de Cheikh 'Adil Mansour :

 

Wa 3alaykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh, si cette bibliothèque est haddadi et qu'elle publie Al-Hâzîmî ainsi que ses semblables et que ce sont eux qui traduisent, alors ne prenez pas de leurs traductions car ils ne sont pas des personnes sûres, ni de confiance.

 

Donc ne prend pas leurs traductions.

 

Mais si la traduction est d'une personne sûre et qu'ils sont les seuls à vendre ce qui a été traduit par d'autres qu'eux parmi les livres de la sounna et que vous ne trouvez pas d'autres livres de la sounna si ce n'est chez eux, achetez-donc chez eux si vous ne pouvez obtenir ces livres dans des bibliothèques salafiya.

 

Questionneur :

 

Vous avez été questionné au sujet d'une bibliothèque haddadi et votre réponse fut propagée sur le fait qu'il est permis de lire les traductions de cette bibliothèque si leurs traductions sont correctes et qu'elles concordent avec la croyance des salafs. 


Mais j'ai pu interrogé Cheikh 'Adil Mansour au même moment, qu'Allah le préserve, et il répondit par cela : 

 

Wa 3alaykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh, si cette bibliothèque est haddadi et qu'elle publie Al-Hâzîmî ainsi que ses semblables et que ce sont eux qui traduisent, alors ne prenez pas de leurs traductions car ils ne sont pas des personnes sûres, ni de confiance. 

 

Donc ne prend pas leurs traductions.

 

Mais si la traduction est d'une personne sûre et qu'ils sont les seuls à vendre ce qui a été traduit par d'autres qu'eux parmi les livres de la sounna et que vous ne trouvez pas d'autres livres de la sounna si ce n'est chez eux, achetez-donc chez eux si vous ne pouvez obtenir ces livres dans des bibliothèques salafiya.

 

Donc ma question qu'Allah soit bienfaisant envers vous :

 

Comment pouvons-nous réunir les 2 réponses.

 

Il se pourrait que certains comprennent une contradiction, ce qui provoquera des disputes entre les frères.

 

Nous recherchons protection auprès d'Allah contre les troubles apparents et cachés

 

Réponse de Cheikh Fawaz Al-'Awadi :

 

Qu'Allah te récompense.

 

Ce qu'a dit Cheikh 'Adil Mansour, qu'Allah le préserve, est exact et cela ne contredit pas ce que j'ai mentionné, car la réponse concernait l'achat de livre traduit si la traduction était authentique sans qu'il n'y ait dans cette traduction des innovations de haddadi ou autres ; Et ce que j'ai compris de la question c'est que les responsables de la bibliothèque haddadi s'occupe de la vente des livres de la sounna. 

 

Et c'est pour cela que j'ai mis comme condition que la traduction soit authentique, sans innovation dans ces traductions.

 

Questionneur :

 

Aussi, si ceux qui traduisent les ouvrages sont eux-mêmes des haddadis, pouvons-nous lire leurs traductions ? 

 

Et autre point : Ils sont persévérants dans la traduction des livres dans lequel on trouve des choses équivoques sur le sujet du Takfir ; Tels que les livres de l'Imam Mohammed ibn Abdelwahab ou de l'Imam Soulaymân ibn Abdullah ibn Mohammed ibn Abdelwahab.

 

Ils peuvent ruser en cela dans les traductions. 

 

Après que vous ayez pris connaissance de ceci, est-ce que toute personne peut lire de leurs traductions ou qu'il distingue entre les pensées haddadi et ce qui est authentique ?

 

Réponse :

 

Plutôt, il est obligatoire de prendre garde et de ne pas lire leurs traductions du tout car ce sont des gens fourbes, trompeurs et menteurs.

 

Et beaucoup de gens ne perçoicent pas ce qu'ils dissimulent et n'arrivent pas à le voir à cause de leurs fortes ruses ainsi que la dissimulation de leurs ambiguïtés entre les mots et les lignes.

 

Et comme tu l'as dit, les haddadis sont persévérants dans le sujet du Takfir, il n'est donc pas permis de lire ce qu'ils traduisent.

 

  

 

Le 7 août 2015

traduit par Issa abou Souleyman

 

Cheikh Abou Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 14:56
Défendre l'Arabie Saoudite est une obligation religieuse

Défendre Saudia est une obligation religieuse et un sentiment inné que ressent tout muslim ;

 

Sauf celui qui a dans le coeur de l'animosité envers la sunna.

 

Donc sa stabilité est une affaire religieuse et l'ébranlement de sa sécurité est une affaire occidentale, majoussi et sioniste.

 

Source : le compte twitter de Cheikh ‏@dr_abusalah le 7 août 2015

traduit par Oum Omayr

 

 

الدفاع عن السعودية واجب ديني، وحس فطري يجده كل مسلم، إلا من في قلبه غل على السنة فاستقرارها مطلب شرعي وزعزعة أمنها مطلب غربي ومجوسي وصهيوني

Cheikh Mohamed Hichâm Tâhiry - الشيخ محمد هشام طاهري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 22:56
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prophètes et messagers - الأنبياء والرسل