compteur de visite

Catégories

1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 13:01
Le symbole «coeur» : ❤

Question :

 

Quel est le jugement concernant l'utilisation de ces symboles : 💞 💕 ❤, afin d'exprimer mon amour à mon épouse ou à ma mère.

 

Réponse de Cheikh Fawaz Al-'Awadi :

 

Cela n'est pas permis car c'est un symbole de l'amour interdit et il y a en cela une ressemblance envers les pervers.

 

Publié par 3ilmchar3i.net


Avis du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') :

 

Louange à Allâh, l'Unique, et que la prière et le salut soient sur le Prophète ultime. Après ce préambule :

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') a eu connaissance de la lettre qui est parvenue à Son Eminence, le Grand Mufti de la part de Son Eminence le directeur du Centre de la Prédication et de l'Orientation Religieuse de la province de Djedda responsable de sa lettre numéro 319-9-20-J, datée du 14-04-1420 de l'hégire, transférée au Comité par le Secrétariat Général du Conseil des Grands Oulémas sous le numéro 2382 en date du 19-04-1420 de l'hégire, par laquelle Son Eminence a posé la question suivante:

 

Nous avons reçu de la part du Membre de la Prédication et de l'Orientation Religieuse de la province de Djedda, Le Cheikh: Mohammad ibn `Attiya Al-Djabirî la lettre que nous vous joignons, et dans laquelle il cite avoir trouvé quelques chaînettes porte-clés d'usage répandu chez certaines personnes, dont l'une a la forme d'un cœur qui est le symbole de l'amour, et comporte la locution: je, suivi d'un cœur, le Prophète c'est-à-dire : J'aime le Prophète صلى الله عليه وسلم et derrière, est notée l'expression : Ô mon bien aimé ! Le Prophète d'Allâh, une autre d'une forme arrondie que l'on accroche sur les mûrs, comportant la même expression ; Nous vous informons également que chez les femmes il est devenu répandu de porter des robes mentionnant cette expression du côté gauche en haut du sein, et nous avons reçu une demande de Fatwa la dessus.

 

Nous souhaitons, après votre examen de cette question, de bien vouloir prendre les mesures nécessaires, et de nous en informer afin de pouvoir répondre aux demandeurs de son avis religieux et le faire circuler entre les gens pour en bénéficier.

 

Suite à l'étude de la demande de fatwa entreprise par le comité, ce dernier a répondu :

 

Les formes susmentionnées et les phrases ainsi écrites sur les habits et médaillons et autres, ne font pas partie de la guidée des pieux prédécesseurs, qui sont les meilleures générations et qui ont le plus, aimé et glorifié le Prophète صلى الله عليه وسلم que ceux qui sont venus après eux, de même que cela revient à imiter les vicieux qui utilisent ces symboles pour désigner leur amour interdit d'autrui, en s'y ingéniant sans se soucier des règles de la religion pure.

 

De plus, la forme indiquée pourrait insinuer également que l'amour du Prophète d'Allah صلى الله عليه وسلم est identique à celui des autres créatures, ce qui est une grande erreur, parce que l'amour du Prophète d'Allâh صلى الله عليه وسلم est une obligation religieuse, sans laquelle la foi n'est pas réalisée, par contre, l'amour d'autrui peut être licite comme il peut être illicite.

 

Ainsi, l'inscription des locutions mentionnées, leur vente, achat ou utilisation sont interdits.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (20950)

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 91-92)

✅ Traduit par alifta.net

 

 سلاسل مفاتيح نحتت على هيئة قلب وكتب عليها أنا أحب الرسول
الحمد لله وحده، والصلاة والسلام على من لا نبي بعده، وبعد
فقد اطلعت اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء على ما ورد إلى سماحة المفتي العام من فضيلة مدير مركز الدعوة والإرشاد بمحافظة جدة المكلف بكتابه رقم (319 / 9 / 20 / ج) وتاريخ 14 / 4 / 1420 هـ، والمحال إلى اللجنة من الأمانة العامة لهيئة كبار العلماء برقم (2382)، وتاريخ 19 / 4 / 1420 هـ، وقد سأل فضيلته سؤالاً هذا نصه
تقدم إلينا عضو الدعوة والإرشاد بمحافظة جدة، الشيخ / محمد بن عطية الجابري ، بخطابه المرفق، وفيه: أنه وجد بعض سلاسل المفاتيح التي يتداولها بعض الناس، إحداها نحتت على شكل قلب، وهو رمز الحب، وكتب عليها: (أنا، ثم رسم قلب، الرسول) أي: أنا أحب الرسول صلى الله عليه وسلم، ومن الخلف كتب عليها: (يا حبيبي يا رسول الله) والأخرى دائرية تعلق على الصدر، وكتب عليها نفس العبارة، كما نفيد سماحتكم أنه انتشر بين بعض النساء لبس قمص نسوية مكتوب على الجهة اليسرى منها فوق الثدي هذه العبارة أيضًا، وقد جاءنا بها من يستفته في أمرها
نأمل بعد التكرم بالاطلاع اتخاذ ما ترونه مناسبًا، وإفادتنا بما ترونه حتى نتمكن من إجابة السائلين عن حكمها، وبث ذلك بين المستفيدين منه

وبعد دراسة اللجنة للاستفتاء أجابت بأن عمل الشكل المذكور وكتابة العبارة المذكورة على الملابس والميداليات ونحوها ليس من هدي سلف الأمة الذين هم أفضل القرون وأشد تعظيمًا وحبًّا للرسول صلى الله عليه وسلم ممن جاء بعدهم، كما أن فيه تشبهًا بأهل الفسق الذين يتخذون مثل هذه الرموز دلالة على حبهم وعشقهم المحرم لغيرهم، ويتفانون فيه من غير التفات لحكم الشريعة المطهرة فيه، كما أن الشكل المذكور يُفهم منه أيضًا: أن حب رسول الله صلى الله عليه وسلم كحب غيره من المخلوقين، وهذا غلط كبير؛ لأن محبة رسول الله صلى الله عليه وسلم واجبة شرعًا، ولا يتم الإيمان إلا بها، أما محبة غيره فقد تكون مشروعة، وقد تكون محرمة، وبناء على ما تقدم فإن كتابة العبارة المذكورة وبيعها وشرائها واستعمالها لا يجوز
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم 20950

(91-الجزء رقم : 24، الصفحة رقم: 92)

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya :

 

حُكم استعمال رمز القلب علامة على المحبة

السلام عليكم
ماحكم استعمال رمز القلب (❤) ؟
بسم الله الرحمن الرحيم
فيه فتوى للجنة الدائمة (24/92) وعلى رأسهم الشيخ ابن باز رحمه الله والشيخ صالح الفوزان حفظه الله في سؤال قُدِّم لهم مع بعض المسائل الأُخرى وكانت الفتوى
أن فيه تشبهاً بأهل الفسق الذين يتخذون مثل هذه الرموز دلالة على حبهم وعشقهم المحرم لغيرهم، ويتفانون فيه من غير التفات لحكم الشريعة المطهرة فيه اهـ المراد
وبعد ثبوت الحُكم عليه بأنه تشبه بأهل الفسق لا يخفى حديثُ النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم من تشبه بقوم فهو منهم
ونصيحتي لنفسي وكلُ من يقرأ هذه الرسالة بالرجوع في إشكالاتنا إلى العلماء الراسخين لنكون على نور وبصيرة في أمور ديننا فإن الله عزوجل يقول

 وَإِذَا جَاءَهُمْ أَمْرٌ مِنَ الْأَمْنِ أَوِ الْخَوْفِ أَذَاعُوا بِهِ وَلَوْ رَدُّوهُ إِلَى الرَّسُولِ وَإِلَى أُولِي الْأَمْرِ مِنْهُمْ لَعَلِمَهُ الَّذِينَ يَسْتَنْبِطُونَهُ مِنْهُمْ 

أم عبدالله بنت الشيخ مقبل رحمه الله الليلة العاشرة من شهر محرم 1437

La question : 

 

Quel est le jugement sur le dessin et l'utilisation du symbole du cœur d'une manière générale ? 

 

Réponse de Cheikh Mohammad Bâzmoul :

 

Ce qui est apparent, que cela fait partie des échanges entre les uns et les autres (المعاملات) et l'origine en cela est la permission, et interdire ces symboles en prétextant leur ressemblance à la perversité n'est pas claire car il n'y a pas en cela une particularité à la perversité.

 

Donc le musulman fait cela en fonction de sa grandeur d'esprit.

 

Et  Allâhoul-Mousta’aan

 

Traduit par أبو عبد الله الجزائري 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

سؤال : ما حكم رسم واستخدام رمز القلب بشكل عام؟
الجواب : الذي يظهر أنه من باب المعاملات والأصل فيها الإباحة والمنع من ذلك بدعوى مشابهة الفساق غير واضحة، إذ لا تظهر خصوصية للفساق بذلك والمسلم يعمل في ذلك بمروءته ، والله المستعان

 

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 12:53
Éloge de Cheikh Âdil Mansour sur Cheikh Hâmid Al-Junaiby (vidéo)

Cheikh Abou Al-Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 12:13
Les méfaits du smartphone dans les mosquées (audio)

 

Dans les mosquées, les paroles prononcées et les actes accomplis ne doivent être que ceux pour lesquels ont été construites les mosquées.

 

Les mosquées ont été construites pour la prière, pour le Coran, pour le rappel d'Allah, pour montrer notre reconnaissance envers Allah, pour Le louer, pour la science, pour l'étude et la compréhension.

 

Non pas pour les conversations mondaines et inutiles ou pour se détendre et plaisanter, ou pour l'immense calamité qui est apparue ces temps-ci  - les smartphones - qui contiennent toutes les calamités du monde !

 

Et vous les trouvez dans la mosquée, alors que certains d'entre eux sont en i'tikâf (retraite spirituelle dans la mosquée) – mais quel i'tikâf que celui-ci ?

 

Certains sont en i'tikâf, mais en realité, ils se consacrent à leurs téléphones portables et non pas à l'adoration et au rappel (dhikr) de leur Seigneur.

 

Même le mouvement de la main – et combien de fois l'ai-je mentionné – le mouvement de la main qui a lieu après la prière lorsque la personne fait le Tasbîh en disant Soubhân Allah, Soubhân Allah, Soubhân Allah.

 

Ce mouvement a été remplacé chez certaines personnes par le mouvement de leur pouce de haut en bas ou de bas en haut en fonction des programmes qu'ils veulent ouvrir sur leur smartphone.

 

A tel point que certains, à peine avoir prononcé la deuxième salutation [de clôture de la prière], qu'ils insèrent leur main dans leur poche et en sortent leur gadget ; ce qui montre que, même pendant qu'ils accomplissaient la prière obligatoire, leurs pensées étaient occupées par ce qu'il y a dans l'appareil.

 

Comme si la prière le retenait.

 

Et une fois qu'il a terminé la prière, il reprend tout de suite son gadget pour continuer avec le divertissement sur lequel il était distrait.

 

Et parmi eux, il y en a qui sont en i'i'tikâf !

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc que cela ?!

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc, alors qu'il est insouciant, inattentif et négligent ?!

 

Ceci est une énorme calamité !

 

Pour cette raison, il convient à la personne qui accomplit l'i'tikâf de ne pas du tout utiliser son téléphone ; à moins qu'il y ait une grande nécessité ou un but bénéfique et important.

 

Quant au fait d'utiliser son téléphone selon ce qui vient d'être décrit, en réalité cela amoindrit son i'tikâf.

 

Les mosquées doivent être préservées de ce genre de distractions et divertissements.

 

Ces téléphones et ce qu'ils contiennent comme photos et autres méfaits, par Allah, ont causé du tort aux gens.

 

Par Allah, ils sont la cause de grands malheurs pour des gens.

 

Il y a quelque temps, on m'a rapporté que deux personnes marchaient dans la mosquée, l'un à côté de l'autre.

 

L'un d'eux s'est alors assis à la manière dont on s'assied pour le Tachahhoud, c'est-à-dire qu'il s'est placé directement dans cette position.

 

Puis il a commencé à bouger son doigt pendant que son ami le prenait en photo.

 

Et il se leva et s'en allèrent. Il s'est assis comme s'il priait.

 

Plus tard, ces amis verront cette photo et croiront qu'il priait dans la mosquée du Prophète - prière et salut d'Allah sur lui.

 

Alors qu'à la base, il n'a pas prié.

 

Au contraire, il s'est seulement assis pour qu'on le prenne en photo.

 

C'est comme ce que vous voyez au Hajj.

 

Une personne se tient debout devant les stèles [de Mina], par exemple, et demande à son ami de le prendre en photo, puis il lève ses mains.

 

Et après avoir pris la photo, il baisse ses mains.

 

Ceci pour qu'on voit qu'il faisait des invocations devant les stèles ou devant la Ka'ba.

 

Mais à la base, il ne faisait pas d'invocations du tout. 

 

Ces deux mains n'ont pas été levées sincèrement pour Allah pour invoquer Allah.

 

En fait, elles n'ont été levées que par ostentation.

 

Ceci est un grand malheur !

 

Certaines personnes passent par une assise de science, ils s'arrêtent et prennent en photo le Sheykh et se prennent en photo dans une assise de science.

 

Quel est l'intérêt de ces photos ?!

 

Ta photo et la photo du Sheykh, quel est l'intérêt ?!

 

Tu prends une photo !

 

Tout cela mène au désastre et à la perdition.

 

A cause de ces appareils, les gens sont maintenant touchés par de grands maux au sein même des mosquées.

 

Et parmi les choses déplorables et affligeantes, la musique que l'on entend beaucoup dans les mosquées.

 

Qui l'aurait cru - il y a vingt ans - qu'un jour la musique retentirait tous les jours dans les mosquées, aux heures de prière ?!

 

Il n'y a pas une inclination, une prosternation, ou une position dans la prière sans qu'on y entende la musique.

 

Ceci est un grand malheur.
 

De ce fait, dès lors que la personne franchit les portes de la mosquée, il lui incombe de tenir compte du caractère sacré de la maison d' Allah ainsi que des droits des fidèles.

 

Il doit tenir compte de la sacralité de l'endroit où il est entré.

 

En entrant à la mosquée, il est donc obligatoire de mettre le téléphone en mode silencieux ou de l'éteindre.

 

Ou mieux encore, de le laisser à l'extérieur de la mosquée et d'entrer à la mosquée pour prier, se rappeler Allah et ne pas se préoccuper, ni déranger les fidèles, par ces sons et divertissements.

 

Il y a quelques jours des gens priaient Tarâwih pendant que des enfants jouaient à des jeux sur leurs téléphones et ont dérangé ceux qui s'efforçaient de prier autour d'eux.

 

Certains ont dit être perturbés et incapables de prier.

 

Ces enfants jouaient à un jeu de course de voitures sur leur téléphone, à l'intérieur de la mosquée.

 

Ils ont dérangé et nuit aux gens autour d'eux.

 

Mais certains enfants n'obéissent pas.

 

Vous leur dites : « Ô mon fils, éteins ça ! ».

 

Mais ils n'écoutent pas, sont rebelles et n'ont aucun respect (envers leurs aînés).

 

Tout ceci sont des malheurs qui ont pénétré les mosquées et par lesquels les gens ont été éprouvés au sein des mosquées, ce qui a troublé l'adoration et a influé sur les gens.

 

Dans les mosquées, il n'est pas permis de lever sa voix sur la voix de son frère en récitant le Coran, pour ne pas perturber sa récitation.

 

Alors qu'en est-il de ces calamités présentes de nos jours qui ont engendré beaucoup de maux.

 

On demande à Allah – Puissant et Exalté soit-Il – qu'Il nous corrige tous !

 

Traduit par Al Bounyane

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 11:57
«Ô le troupeau, où allez-vous ?»... Ils disent : «Nous soutenons la chari'a !» (vidéo)

Les gens de la Sounna ne sont pas trompés.

 

Ils ne remettent pas les brides des cœurs et des cerveaux à ces innovateurs, qui à cause de leur innovation ont entraîné le pays et les gens dans la corruption et la détérioration.

 

Ils ont évité la voie de la vérité, la voie de la prophétie.

 

Ils ont détourné de la voie des Salafs.

 

Ils ont créé des mensonges et forgé des faux consensus.

 

Ils ont donc trompé les pauvres du troupeau qui se revendique de la science parmi ses étudiants et ils ne sont pas des étudiants de science en réalité.

 

Ils leur disent : "Demain, à tel endroit."

 

Et ils sortent en criant, en courant, en soufflant.

 

Qu'est-ce que c'est que ça ?

 

Vous n'avez pas de cerveau ?

 

Où allez vous ?

 

Ils disent : "Nous soutenons la chari'a".

 

Quelle chari'a ?

 

Est-ce que vous l'avez appliqué sur vous même ?

 

Quelle chari'a ?

 

La chari'a n'est établie que par ceux qui l'établissent sur eux même.

 

Quant à vos prédécesseurs parmi les Compagnons de votre Prophète صلى الله عليه وسلم, la religion a été établie par eux quand ils l'ont établie sur eux.

 

La religion a été établie par eux quand ils l'ont établie sur eux.

 

Les gens leur ont obéi lorsqu'ils ont obéi à la religion de leur Seigneur.

 

Quant aux commerçants hypocrites, ceux-là sont dans la poubelle de l'histoire.

 

Ne soit pas trompé -comme l'a cité l'Imam as-Sabouni- ne soit pas trompé par le grand nombre des gens de l'innovation ni par leur pouvoir à un endroit.

 

Par Allah ils sont comme les mouches, sans valeur ni danger, des apparences qui disparaissent rapidement.

 

traduit par Sofiane Abou Redwan

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 11:19
L’habitude de jurer tout le temps, pour tout et n’importe quoi (audio)

 

Question :

 

Moi et mon épouse à la maison avons l’habitude de jurer pour tout et n’importe quoi, que nous conseillez vous ?

 

Réponse :

 

Délaissez cela, un tel agissement est une porte ouverte au diable vers d’autres choses.

 

traduit par SalafIslam.fr

 

 ما نصيحتكم لمن يكثر الحلف في أي شيء؟

السؤال : يقول: أنا وزوجتي في البيت نكثر من الحلف على أي شيء؛ فبما تنصحنا؟

الجواب : دَعوا هذا الحلف فإنه من مداخل الشيطان

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 11:02
Avertissement contre le livre «Dawâbit at-Takfir al-Mu'ayyin - ضوابط تكفير المعين» (audio)

 

تحذير الشيخ عبد الله البخاري حفظه الله من كتاب ضوابط تكفير المعين لأبي العلاء راشد

اقتباس المشاركة الأصلية كتبت بواسطة أبو العباس منصور البليدي  مشاهدة المشاركة
جزاك الله خيرًا يا أبا الحسين على هذه الفائدة وأستسمحك للمشاركة في الموضوع فقد قمت بتفريغ الصوتية لينتفع بها إخواننا وبالخصوص من لا تعمل عندهم الصوتيات ومن عندهم ضعف في النت وبارك الله فيكم
[ هذ ا سائلٌ يسأل عن كتاب اسمه التكفير ، ضوابط تكفير المُعيّن ، طبع دار الرشد لأبو العلا راشد أو كذا ، وأنّ هذا الكتاب ينشره الخوارج في تلك البلاد ، قال لنا بعض الناس أنّ الشيخ فلان -يقصدونني- تكلمت ، نعم هذا الكتاب عليه مَلاحظ وفيه مؤاخذات بارك الله فيك ، وكما وصف الرجلُ : أنّ هذا الكتاب ينشره الخوارج في تلك البلاد ، لما هو يُغذي في فكره ، وكون بعض أهل العلم الفضلاء قد قرّظ للكتاب ، فأنا أتّهمُ هؤلاء الكُتّاب في أنّهم لعلّهم أخذوا وقدّموا شيئًا ثمّ لمّا أخذوا التقديم زادوا فيه وأنقصوا ، هذا لايُؤمنون عليه ، والكتابُ نعم فيه مَلاحِظ وقرأت أكثر من نصفه أو ثلاثة أرباعه ولي عليه ملحوظات ، وكلّمتُ الدار الناشرة ثلاث مرات في سنوات مُختلفات وقُلتُ لهم : اتّقُوا الله في أنفسكم لايجوز لكم أن تنشروا هذا الكتاب ، فعليه مآخذ كثيرة وشديدة بارك الله فيكم ، نعم ، لأنّ الكتاب فيه بترٌ للكلام ، وتزييفٌ للحقائق في بعض المواطن ، حتى أني أوّل ما قرأته كنتُ في مكتبتي وقاربتُ في ، منذ أن أخذته قرأته ، (هو في هذا الحجم تقريبًا) ، قرأت في مجلسٍ واحد أكثر من نصفه هذا ، حتى إنّه يعني قد احمرّ لوني من شدّةِ ما فيه من بلاء وبتر ومخالفات ومغالطات ، ودخل عليّ الأهل والأولاد قالوا خير إيش في ؟ ، يعني وجدوا تغيّرًا فيَّ ، قُلتُ : مِنْ هذا البلاء الذي بين يديّ نعم كتاب سيّء نعم ] انتهى كلامه حفظه الله
(شرح عمدة الأحكام ش39 - د90)

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry sur la préface de ce livre :

 

Ce livre, les khawaridj le propage dans ce pays !

 

Je les accuse, ceux qui ont écrit le livre, car il est possible (et là cheikh défend cheikh al fawzan) d'avoir présenter le livre puis lorsqu'ils ont obtenu la préface (de cheikh alfawzan) ils ont rajouté et enlevé des passages, et on ne leur fais pas confiance (sur cette préface).

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 10:56
Donner l'expiation du serment à un seul pauvre (audio)

 

Question :

 

«Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais Il vous sanctionne pour les serments que vous avez l’intention d’exécuter. L’expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n’en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours. Voilà l’expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos serments. Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants !» (sourate 5 « La Table Servie », verset 89)

 

J’ai appris de ce noble verset qu’il était possible de nourrir dix pauvres mais dans le cas où l’individu ne connait pas de pauvres si ce n’est un ou deux seulement, est-il permis qu’il donne l’expiation en monnaie à ces pauvres ou bien qu’il nourrisse un seul pauvre dix fois s’il n’en connaît pas d’autres.

 

Deuxièmement, est-il permis de donner l’expiation aux pauvres sous forme de riz, de blé, de raisins secs sans leur préparer de repas dans ma maison ?


Troisièmement, l’expiation doit-elle être accomplie dans l’ordre [du verset] ou bien le choix revient à la personne ?

 

Réponse :

 

Il lui est obligatoire de rechercher dix pauvres et il ne lui est pas permis de se contenter d’un seul même s’il répète dix fois l’opération.

 

Ceci car Allah a expressément mentionné dix pauvres (traduction rapprochée) :

 

« L’expiation en sera de nourrir dix pauvres ».

 

Il lui est donc obligatoire de les rechercher même en dehors de son pays en leur envoyant l’expiation dans un autre pays.


Et il n’y a pas de mal à donner en expiation des denrées répandues dans son pays comme le riz, les dattes, l’épeautre (sorte de blé), les raisins secs, le fromage « aqit » (sorte de fromage répandue en Arabie et ailleurs) ou d’autres denrées de son pays.


Il leur remet ces denrées ou bien prépare un repas à base de ces denrées auquel il invite les pauvres.

 

Il les invite à un repas fraîchement cuisiné dans sa maison même si les pauvres ne viennent pas tous en même temps ; en invitant deux d’entre eux un jour puis deux autres un autre jour puis quatre un jour puis deux un jour.

 

Qu’il les invite tous ensemble ou séparément, cela est égal.


Mais il n’est pas permis de leur donner de l’argent.


Au contraire, soit de la nourriture, soit des vêtements, soit libération d’un esclave.

 

C’est ainsi qu’Allah l’a dit (traduction rapprochée) :

 

« L’expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. »

 

Le choix lui revient ; s’il veut il nourrit [dix pauvres], s’il veut il donne des vêtements, s’il veut il libère un esclave.


Mais il n’est pas permis de leur donner de l’argent ; il n’a pas d’autre choix que ces trois là : nourriture, vêtements, libération d’un esclave.


S’il ne peut rien faire de ces trois là, il en vient au jeûne de trois jours comme l’a expliqué Allah – glorifié et élevé soit-Il.

 

Traduit par Al Bounyane et publié par zakat.albounyane.com

 

حكم دفع كفارة اليمين لمسكين واحد، وحكم الترتيب فيها
علمت بهذه الآية الكريمة وهي قوله تعالى: لا يُؤَاخِذُكُمُ اللَّهُ بِاللَّغْوِ فِي أَيْمَانِكُمْ وَلَكِنْ يُؤَاخِذُكُمْ بِمَا عَقَّدْتُمُ الأَيْمَانَ فَكَفَّارَتُهُ إِطْعَامُ عَشَرَةِ مَسَاكِينَ مِنْ أَوْسَطِ مَا تُطْعِمُونَ أَهْلِيكُمْ أَوْ كِسْوَتُهُمْ أ
الواجب أن يلتمس العشرة ولا يجوز أن يكتفي بالواحد ولو كرر عليه عشر مرات لأن الله نص على عشرة مساكين (فكفارته إطعام عشرة مساكين) فالواجب أن يلتمسهم ولو في غير بلده ولو في بلد أخرى ينقلها إليهم، ولا بأس أن يخرجها من قوت بلده من أرز أو تمر أو حنطة أو زبيب أو أقط أو غير هذا من قوت بلده، يدفعها إليهم أو يطبخ ذلك ويدعوهم إلى ذلك ويدعوهم إلى طعام ناضج مطبوخ في بيته ولو كانوا متفرقين، كأن يدعو يوماً اثنين، ويوماً اثنين، ويوماً أربعة، ويوماً اثنين لا بأس بذلك، إن جمعهم أو فرقهم، ولا يجوز إعطاؤهم دراهم بل إما إطعام وإما كسوة وإما عتق هكذا قال الله عز وجل: (ولكن يؤخذكم بما عقدتم الأيمان فكفارته إطعام عشرة مساكين من أوسط ما تطعمون أهليكم أو كسوتهم أو تحرير رقبة) بالتخيير، مخير إن شاء أطعم، وإن شاء كسى، وإن شاء أعتق ولا يجوز أن يدفع إليهم دراهم بل ليس له إلا هذه الثلاث، إما إطعام وإما كسوة وإما عتق فإن عجز عن الثلاث المذكورات انتقل إلى الصيام وهو صيام ثلاثة أيام كما بينه الله سبحانه وتعالى

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 10:48
Je ne pense pas qu'il y ait sur terre une personne que Satan ne voudrait voir mourir plus que moi...

Ibn Abbas رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا dit :

 

"Par Allah !

Je ne pense pas qu'il y ait sur terre une personne que Satan ne voudrait voir mourir plus que moi."
On lui demanda : "Pourquoi ?"
Il dit : "Par Allah ! L'innovation religieuse est inventée en Orient ou en Occident, puis un homme me l'apporte et moi je l'anéanti avec la sounnah."

 

وعن ابن عباس ، قال

 والله ما أظن على ظهر الأرض اليوم أحدا أحب إلى الشيطان هلاكا مني

 فقيل: وكيف ؟

 فقال : والله إنه ليحدث البدعة في مشرق أو مغرب، فيحملها الرجل إلي، فإذا انتهت إلي قمعتها بالسنة ، فترد عليه

[اعتقاد أهل السنة لللالكائي 12]

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 10:30
La situation de Yahya Al-Hajouri n'a pas changé (vidéo)

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 09:16
Jugement de la prière du vendredi de celui qui n'accomplit pas le ghusl (lavage rituel) ? (audio)

 

Question : 

 

Noble Cheikh, d'après l'avis de ceux qui voient l'obligation des grandes ablutions le vendredi, quel est le jugement de la prière de celui qui prie sans les avoir faites ?

 

Réponse :

 

Sa prière est valide.

 

Car d'après l'avis que cela est obligatoire, c'est une obligation qui ne fait pas partie des conditions de la prière.

 

D'après l'avis de ceux qui voient son obligation parmi les dhahiriya, c'est une obligation indépendante, qui ne fait pas partie des conditions de la prière du vendredi.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

صلاة من ترك غسل الجمعة
نص السؤال فضيلة الشيخ : على قول من يقول بوجوب الغسل يوم الجمعة فمن صلى دون اغتسال فما حكم صلاته؟

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées