compteur de visite

Catégories

29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 23:05
La position de l'islam vis-à-vis des actes terroristes perpétrés à Paris et la mise en garde contre le groupe kharijite de DAECH (dossier)

Louanges à Allâh.

Nous Le louons, Lui implorons Son aide et Son pardon. 

C’est auprès d’Allâh que nous cherchons protection contre les vices de nos personnes et nos mauvaises actions.

Quiconque Allâh guide, nul ne peut l’égarer, et quiconque Il égare, nul ne peut le guider.

Et j’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allâh, Unique, sans associé et que Muhammad est Son serviteur et messager (que les éloges d’Allâh et le salut soient sur Lui).

 

«Ô vous les croyants, craignez pieusement Allâh comme Il doit être craint, et ne mourrez qu’en étant musulmans» [traduction approchée du sens du verset 102 de la sourate Al 'Imran]

 

«Ô gens, craignez votre Seigneur Souverain qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui, à partir d'eux, a répandu sur terre beaucoup d’hommes et de femmes. Et craignez pieusement Allâh au nom de qui vous vous interpellez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement» [traduction approchée du sens du verset 1 de la sourate An-nisa]

 

«Ô vous les croyants, craignez pieusement Allâh et parlez avec droiture. Il améliorera vos actions et vous pardonnera vos péchés. Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, obtient certes une grande réussite» [traduction approchée du sens des versets 71 et 72 de la sourate Al-ahzab]

 

Ceci étant dit, le discours le plus véridique est la parole d'Allâh, et la meilleure des voies et celle de notre prophète Muhammad (que les éloges d’Allâh et le salut soient sur Lui), et les pires des choses [en religion] sont celles nouvellement inventées, toute nouveauté [en religion] étant une hérésie, toute hérésie une source d'égarement.

 

Tout égarement menant en Enfer.

 

C'est avec tristesse et affliction que nous déplorons profondément, que surviennent de temps à autres des évènements qui viennent faire frémir les cœurs de douleur et d'indignation.

 

Des faits qui touchent forcément le musulman où qu'il soit.

 

Je vise par-là ces actes terroristes immoraux perpétrés par ces criminels.

 Publié par dinealhaqq.fr

 

Cheikh Mohamed Abou 'Abdelhalîm Abdelhâdî - الشيخ أبي عبد الحليم محمد عبد الهادي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:28
Les liens de parenté

Question :

 

Quels sont les liens (du sang) dont Allâh a ordonné (d'entretenir) leur relation ? 

 

Réponse :

 

Les parents dont la législation a ordonné d'entretenir les liens sont les proches du côté du père et de la mère. 

 

Ils sont :

 

Les grands-mères et grands-pères 
Les oncles et tantes paternels 
Les oncles et tantes maternelles 
Les frères 
Les soeurs 

 

Ceux-là sont tes liens (de sang) qu'il t'est obligatoire d'entretenir et d'être bienfaisant envers eux, du fait de leur proximité avec ta mère et ton père. 

 

Wa'Llaahoul mouwaffiq 

 

سؤال : من هم الأرحام الذين أمر الله بصلتهم؟

الجواب : الأرحام الذين أمر الشرع بصلتهم هم الأقارب من جهة الأب والأم
وهم
الجدتان والجدان
والعم والعمة
والخال والخالة
والأخوان
والأخوات
هؤلاء هم رحمك الذين يجب عليك صلتهم والبر بهم، لقرابتهم لوالدتك ووالدك. والله الموفق

Question :

 

Quel est la norme dans la visite des liens de parenté afin qu'il n'y ait pas de rupture ?

 

Réponse :

 

Maintenir les liens de parenté : Rien n'a été rapporté qui puisse le restreindre à la visite seulement ; Cela peut se produire ne serait-ce en leur transmettant le Salam, et demander de leur nouvelle, invoquer pour eux et les mentionner en bien.

 

Et ce qui se passe chez les gens de la masse c'est que maintenir les liens de parenté ne peut être que par la visite, et cela n'a aucune origine dans la législation, le lien peut être avec tout ce qui précède (ci-dessus).

 

Al Albâniy رحمه الله a mentionné dans Silsilat Al Ahaadith As-saahiiha, sous le numéro 1777, le hadith :

 

"Liez vos parentés ne serait-ce avec le Salam"

 

Et il contient une indication : que maintenir le lien de parenté se réalise ne serait-ce avec le Salam qu'il leur fait parvenir.

 

Il faut savoir que la visite des proches et des liens de parenté ne doit pas être une cause de survenance du péché.

 

Car il y a certains gens, ils contrarient leurs parentés et leurs proches en les visitant, et il peuvent les charger de ce qu'ils ne supportent pas, alors ils grognent et se lassent à cause de cela, et une rupture se produit.

 

La cause est son obstination dans le maintien des liens de parenté par la visite sans même soigner sa bienséance ;
 

Ce n'est pas de la courtoise de les visiter au moment de leurs occupations comme les visiter durant les jours de travail ou d'école.
 

Ce n'est pas de la courtoisie de faire durer la visite, elle ne pourrait être donc que durant le déjeuner ou le dîner.

 

Ce n'est pas de la courtoisie de les importuner en les visitant toi, tes enfants, ta famille et tes proches.

 

C'est ainsi que les choses font qu'au lieu que la l'affaire soit une cause dans la relation, elles sont une cause dans la rupture !
 

Wa'Llaahoul mouwaffiq.

 

سؤال : ما هو الضابط في زيارة الأرحام حتى لا تكون قطيعة؟

الجواب : صلة الأرحام لم يرد ما يخصصها بالزيارة فقط؛ فإنها يمكن أن تحصل ولو بالسلام يبلغ لهم، والسؤال عنهم، والدعاء لهم، وذكرهم بالخير

والعوام جرى عندهم أن صلة الأرحام لا تكون إلا بالزيارة، وهذا لا اصل له في الشرع، فالصلة تكون بكل ما تقدّم!

وذكر الألباني رحمه الله في سلسلة الأحاديث الصحيحة تحت رقم (1777) حديث: "بلوا أرحامكم ولو بالسلام"
وفيه دلالة : أن صلة الرحم تتحقق ولو بالسلام يبلغ إليهم. واليوم والحمد لله مكالمة الأرحام والاتصال بهم والسؤال عنهم، عبر الهاتف من أيسر ما يكون والله الموفق

وليعلم أن زيارة الأقارب والأرحام لا ينبغي أن تكون سببا في حصول الإثم، فإن بعض الناس يحرج على أرحامه وأقاربه في زيارته لهم، وقد يحملهم ما لا يحتملونه، فيتذمرون ويتضجرون بسبب ذلك، وتحصل قطيعة، والسبب إصراره على صلة الرحم بالزيارة دون أن يراعي آدابها؛
فليس من الأدب أن تزورهم في وقت انشغالهم كأن تزورهم أثناء أيام العمل والدراسة
وليس من الأدب تطويل الزيارة فلا تكون إلا في غداء أو عشاء

وليس من الأدب أن تثقل عليهم فتزورهم أنت وأولادك وأهلك وعيالك
وهكذا أمور تجعل القضية بدلا من أن تكون سبباً في الصلة، تكون سببا في القطيعة
والله الموفق

traduit par Oum Omayr

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Famille - أهل
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:27
Le bienfait d'avoir des filles (audio)

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah, le Seigneur de l'Univers, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, et j'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'être adorée à l'exception d'Allah, seul, sans associé, la Vérité évidente, et j'atteste que notre Prophète est Mouhammed, qu'Allah le couvre d'éloge et le salue, ainsi que sa famille, ses compagnons, les tâbi3î, et tout ceux qui les ont suivi dans le bien jusqu'au jour des comptes.

 

Serviteurs d'Allah, craignez Allah comme il se doit, et cramponnez-vous à l'anse la plus solide de l'Islam.

 

Certes, la crainte pieuse d'Allah ne pénètre pas dans le cœur d'une personne sans que celle-ci ne réalise ces souhaits.

 

Et elle est la recommandation d'Allah adressée aux premiers et aux derniers, comme l'affirme le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

{« Craignez Allah ! » Voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes} s4 v131

 

Serviteurs d'Allah, Allah le Très Haut dit (traduction rapprochée) : 

 

{Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s'assombrit et une rage profonde [l'envahit] Il se cache des gens, à cause du malheur qu'on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l'enfouira-t-il dans la terre ? Combien est mauvais leur jugement !} s16 v58-59

 

Dans ces deux versets, Allah nous illustre la comportement des gens de l'époque anté-islamique à la naissance d'une fille chez l'un d'entre eux.

 

Cet éclaircissement de leur attitude est fait en guise de réprimander, et parce que cette conduite est abominable, et [aussi] pour avertir contre cela et contre leur répugnance.

 

Lorsqu'une fille venait au monde chez l'un d'entre eux, son visage s'assombrissait et s'obscurcissait, et son cœur s'emplissait de rage et de colère à l'égard de celle qui lui a apporté cette calamité, selon sa prétention erronée.

 

Elle est mise à l'abri des regards et cachée des gens, et il se trouve dans un grand embarras ; est-ce qu'il la garde vivante au risque d'être humilié comme il se l'imagine, ou est-ce qu'il l'enterre vivante pour se débarrasser de son mal, de son affront et des dépenses qui lui sont liées ?

 

Qatâdah – qu'Allah lui fasse miséricorde – dit, concernant ces deux versets :

 

«Cela fait partie des habitudes des polythéistes arabes et Allah le Très Haut les a informé de la perversité de leur acte.

Quant au croyant, il est de son devoir, d'accepter ce qu'Allah lui a préparé et décrété, et ce qu'Allah a décrété est meilleur que ce que la personne décide pour elle-même, et il ignore vraiment que c'est un bien.

Il se peut qu'une fille soit meilleure pour ses proches qu'un garçon. 

Allah vous a informé de leur cas afin que vous y preniez garde et que vous cessiez.»

 

Ô vous les musulmans, de nos jours, cette attitude a commencé à se répandre au sein de nombreuses sociétés, et c'est une chose mauvaise et néfaste.

 

Elle manifeste un désaccord avec Allah et Son Messager et constitue une transgression des lois d'Allah et (traduction rapprochée) : 

 

{Quiconque transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même} s65 v1

 

Et c'est une protestation contre le destin d'Allah et Son décret divin, car la question de la descendance est entre les mains d'Allah ; Il fait don de filles et de garçon à qui Il veut, comme Il le dit dans Sa parole (traduction rapprochée) : 

 

{À Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu'Il veut. Il fait don de filles à qui Il veut, et don de garçons à qui Il veut, ou bien Il donne à la fois garçons et filles ; et Il rend stérile qui Il veut. Il est certes Omniscient et Omnipotent} s42 v49-59

 

Tout le monde connaît le danger de l'opposition au destin d'Allah et à Son décret divin.

 

Il nous est parvenu dans un hadith :

 

«Celui qui agrée obtiendra l'agrément, et celui qui se met en colère obtiendra la colère»

 

c'est-à-dire que celui qui déteste le commandement d'Allah et s'oppose à Son décret divin s'attire la colère d'Allah, et si Allah se courrouce contre lui alors il court à sa perte, à sa ruine et à sa destruction.

 

Et il y a dans cette objection au décret d'Allah et à Son destin, du mépris envers Allah dans le fait que Ses actes seraient dépourvus de sagesse, alors qu'Il n’accomplit rien qui soit sans intérêt.

 

Il les accomplit pour une sagesse grandiose dont certains aspects apparaissent aux gens et d'autres plus nombreux, leur échappent (traduction rapprochée) : 

 

{Et le commandement d'Allah est un décret inéluctable} s33 v38

 

Celui qui se pare de cette attitude odieuse qui consiste à être mécontent [d'avoir] des filles, ressemble donc aux gens de l'époque anté-islamique dans leur mœurs et leurs pratiques.

 

Quelle mauvaise chose qu'il a commise et que ses mains ont perpétré !

 

Et si cette irritation et cette objection sont accompagnés d'une crainte de ne pouvoir subvenir aux besoins de cette fille, alors le péché est encore plus grand et plus grave, car Allah s'est porté garant de la subsistance de toutes les créatures.

 

(traduction rapprochée) : 

 

{Il n'y a pas de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à Allah} s11 v6

 

et Allah a proscrit le meurtre d'enfants par crainte de [nous pas pouvoir] dépenser pour eux (traduction rapprochée) : 

 

{et ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux} s6 v151 et s17 v31

 

Un homme qui se trouvait assis auprès de 3abdeLlah ibn 3omar se mit à souhaiter la mort de ses filles, ce qui mit 3abdeLlah ibn 3omar dans une colère noire, et lui dit :

 

«Est-ce toi qui leur accorde leur subsistance ?».

 

Serviteurs d'Allah, vous ne savez pas ce qui vous est plus profitable.

 

Il se peut que les filles soient meilleures pour leur parents que plusieurs garçons, comme le dit Allah au sujet des femmes (traduction rapprochée) : 

 

{Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien} s4 v19

 

Ibn Qayyim a dit :

 

«Tout comme c'est le cas pour les femmes, il en est de même pour les filles. Il se peut qu'il les déteste, alors qu'il y a en elles un grand bien».

 

Ô toi le frère musulman, si Satan prend le dessus sur toi et qu'il introduit dans ton cœur des insufflations des gens de l'époque anté-islamique ou qu'il te fait ressentir en toi, de l'aversion au sujet des nouveau-nés féminin, rappelles-toi que la progéniture, mâle et femelle, est un bienfait d'Allah qu'Il octroie à qui Il veut parmi Ses serviteurs.

 

Et rappelles-toi tes frères qu'Allah a privé de descendance et de progéniture, afin que tu reconnaisses les bienfaits d'Allah sur toi.

 

Les enfants sont la beauté de ce bas-monde, qu'ils soient garçons ou filles, comme nous l'a informé Allah [dans Sa parole : (traduction rapprochée) : {Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde} s18 v47]

 

Et rappelles-toi sans cesse que les prophètes d'Allah – qu'Allah les couvre tous d'éloges et les salut - avaient des filles (littéralement : étaient des pères de filles) comme l'a dit l'imam Ahmed - qu'Allah lui fasse miséricorde :

 

«Les prophètes avaient des filles».

 

Parmi les bienfaits d'avoir des filles, ce que vous venez d'entendre, craignez-donc Allah, serviteurs d'Allah, et demandez-lui l'intention et la descendance pieuse, et louez-le pour ce qu'il vous a accordé comme enfants, garçons ou filles.

 

Lorsque 3âïsha – qu'Allah l'agrée – était informée d'une naissance, elle demandait :

 

«Est-il en bonne santé ?»,

 

Si on lui répondait par l'affirmative, elle demandait : «est-ce un garçon ou une fille ?».

 

Elle s'informait d'abord sur la santé du nouveau-né car il y a dans sa bonne santé un grand intérêt et c'est une grande faveur de la part d'Allah.

 

Si la personne devait choisir entre un un garçon déformé et une fille en bonne santé, il choisirait très certainement la fille en bonne santé.

 

Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le sublime Coran, et qu'Il nous fasse profiter de ce qu'il renferme comme signes et sages rappels. Je dis cette parole et je demande pardon à Allah l'Immense, le Majestueux, pour tous les péchés, pour vous et moi, et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, Il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.

 

2ème sermon

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah pour sa bienveillance, le remerciement est à Lui pour Son soutien et Sa gratitude, j’atteste qu’il n’y a de divinité digne d'être adoré à l'exception d'Allah, Seul et sans associer, en proclamant son immensité, et j’atteste que notre Prophète est Mouhammed, qu'Allah le couvre d'éloges ainsi que ses compagnons, et le salue d'une manière abondante.

Ceci dit :

 

Certains prédécesseurs – qu'Allah leur fasse miséricorde - ont dit :

 

«Les garçons sont un bienfaits d'Allah et les filles sont des bonnes actions, et Allah demande des comptes sur les bienfaits et Il récompense pour les bonnes actions »

 

et ceci est véridique.

 

Celui qui médite les textes se rend compte de l'immense mérite des filles et de l’énorme récompense de celui qui s'en occupe et qui patiente sur elles.

 

Dans le sahih Mouslim [n° 2631], d'après Anas – qu'Allahl’agrée – le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui s'occupe de deux filles jusqu'à leur puberté, nous serons lui et moi au Paradis, comme ces deux là»

 

et il rassembla l'index et le majeur.

 

Il est confirmé dans sounane Abi Daoud, d'après Ibn 3abbas – qu'Allah les agrée tout les deux – que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui a eu une fille, qui ne l’a pas enterré vivante, ni ne l’a déshonoré et n’a pas non plus donné préférence à ses fils sur elle, Allah le fera entrer au paradis». 

 

Et il est également rapporté dans le mousnad que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui a trois filles et qui se montre miséricordieux envers elles, tout en leur offrant hébergement, nourriture et vêtement, le Paradis lui est dû».

On demanda : «Et celui qui en a deux ?»

«Et celui qui en a deux [aura aussi la même récompense]», répondit le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Certains voient que si on lui aurait demandé pour une seule fille, il aurait également confirmé la récompense du Paradis pour une seule.

 

Regardez le bienfait d'avoir des filles ainsi que l'immense récompense les concernant, et la grande rétribution.

 

Louez-donc Allah à leur sujet et remerciez-le pour Ses bienfaits, en public et en secret.

 

Enfin, sachez, chers serviteurs d'Allah, qu'Allah vous a donné un ordre, en le débutant par Son propre Être, et le faisant suivre par Ses anges, et enfin par vous-même chers croyants, en effet Il dit (traduction rapprochée) : 

 

{Certes, Allah et Ses anges font les éloges du Prophète; Ô vous qui croyez, invoquez pour lui et adressez-lui vos salutations} s33 v56

 

La retranscription écrite (tefrîgh) a été faite à partir de l'audio vu qu'elle n'a pas été trouvée sur la toile arabophone.

 Traduit par abdelmaleek57@gmail.com

 

 فضل البنات

الله ربّ العاامين الرحمن الرحيم ملك يوم الدين واشهد أن لا إله إلّا الله وحده لا شريك له الحق المبين وأشهد أن نبيينا محمد صلى الله عليه وسلم وعلى آله وأصحابه والتابعين ومن تَبِعهم بإحسان إلى يوم الدين

أمّا بعدُ عباد الله: إتقوا اللَه جلّ وعلا حقَّ التقوى واستمسِكوا مِن الإسلام بالعروة الوثقى فإنّ تقوى الله جلّ وعلا ما جاوَرت قلبَ امرِءٍ إلّا أدرك المنى فهي وصيّةُ اللهِ للأوّلين والأخِرين كما قال تعالى

{وَلَقَدْ وَصَّيْنَا الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ مِنْ قَبْلِكُمْ وَإِيَّاكُمْ أَنِ اتَّقُوا اللَّه}

عباد الله، يقول الله تعالى ذِكرُه

{ وَإِذَا بُشِّرَ أَحَدُهُمْ بِالأُنثَى ظَلَّ وَجْهُهُ مُسْوَدّاً وَهُوَ كَظِيمٌ * يَتَوَارَى مِنَ الْقَوْمِ مِن سُوءِ مَا بُشِّرَ بِهِ أَيُمْسِكُهُ عَلَى هُونٍ أَمْ يَدُسُّهُ فِي التُّرَابِ أَلاَ سَاء مَا يَحْكُمُونَ}

في هاتين الآيتين يبيّنُ اللهُ جلّ وعلا حالَ أهلِ الجاهليةِ عندما يولَدُ لأحدِهم بنت, وهذا البيانُ لحالهم إنّما هو على سبيل الذَّمِّ لهم والتقبيح لفعلهم والتحذير منه والتنفير عنه، فإنّ أحدَهم إذا وُلِدَت له بنتٌ إسودَّ وجهُه واكفَهَر وامتلأَ قلبُه غَيذاً وحَنَقاً على تلك المراءَ التي جَلَبَت له هذه المصيبةَ علي حَدِّ زعمه الفاسِد وتَخَفّى عن الأعيُن وتَوارى عن الناس واحتار حَيرةً كبيرةً في هذه البنت، أيُبقِيها حيّا مع ما سيلحقه مِن عارها كما يتصوّر أم يَئِدُها ليستريح من شرّها وعارها ونفقاتها

يقول قتادةُ رحمه الله تعالى على هتاين الآيتين

 هذا صنيع مشرك العرب أخبرهم الله تعالى ذِكرُه بِخُبث صنيعتهم، فأمّا المؤمن فهو حقيقٌ بأن يَرضى بما قسم الله له وقضاءُ الله خير من قضاء المراء لنفسه ولعَمري ما يدري أنّه خير لَرُبَّ جارِيةٍ خيرٌ لأهلها مِن غُلام وإنّما أخبركم الله جلّ وعلا بخبرهم لتحذروه ولتنتهوا عنه

أيها المسلمون، لقد بدأت هذه الظاهِرةُ في الإنتشار بين أوساط كثير من المجتمعات في هذه الأيام وهي ظاهِرةُ شرٍّ وبلى فيها مُشاقّةٌ لله ورسوله صلى الله عليه وسلم وفيها تَعَدٍّ لحدود الله

{ومَن يتعدَّ حدودَ الله فقد ظلم نفسَس}

وهي إعتراضٌ على قضاء الله جلّ وعلا وقدَرِه فإنّ أمرَ الذرّيّةِ بيد الله يَهَبُ لمن يشاءُ إناثاً ويَهَبُ لمن يشاءُ الذكور كما قالى الله جلّ وعلا

{لِلّهِ مُلْكُ السّمَاوَاتِ وَالأرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَآءُ يَهَبُ لِمَن يَشَآءُ إِنَاثاً وَيَهَبُ لِمَن يَشَآءُ الذّكُورَ * أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَاناً وَإِنَاثاً وَيَجْعَلُ مَن يَشَآءُ عَقِيماً إِنّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ }

وقد علِمَ الجميعُ خطرَ الإعتِراضِ على قضاء الله وقدَره، فقد جاء في الحديث

أنّ مَن زَضِيَ فله الرِضا ومَن سخِطَ فله السُخط

يعني مَن سخِطَ أمرَ الله واعترض على قضائِه تعالى فإنّ ذلك مَدْعاةٌ إلى سخط الله جلّ وعلا عليه وإذا سخِط الله عليه فقد هلك وخاب وخسِر، وفي هذا الإعتِراض على قضاء الله وقدره إستِهامٌ لله جلّ وعلا بعدم الحكمة في أفعاله وهو جلّ وعلا لا يفعلُ شيءً عبثا بل يفعلُه لحِكَمٍ عظيمة قد يَظهَرُ بعضُها للناس وقد يَخفى كثيرٌ منها على الناس

{وكان أمرُ الله قدراً مقدوراً}

فالمُتَحَلِّ بهده الخَصْلة الذميمة وهي التسخُّطُ من البنات قد شابَهَ أهلَ الجاهليةِ في أخلاقهم وصنيعهم فبِئس ما فعل وبئس ما اقترفت يداه وإذا كان هذا التسخُّطُ وهذا التذمُّر مُصاحِباً للخوف مِن الإنفاق على هذه البنت فإنّ الجُرم يَزدادُ شرّاً ويَستفحلُ جِدا بأنّ الله جلّ وعلا تكفّلَ برزق المخلقات كلِّها {وما مِن دابّةٍ في الأرضي إلّا على الله رِزقُها}، ونها جلّ وعلا عن قتل الأولاد خشيةَ الإنفاق عليهم {ولا تقتلوا أولادكم مِن إملاق نحن نرزقكم وإياهم}، وقد كان رجلٌ جالساً عند عبدالله ابن عمر رضي الله عنهما وكان له بنات فتمنّى مَوتَهنّ فغضِبَ ابنُ عمرَ غضباً شديداً وقال: " أنت ترزقُهنّ؟"

عباد الله، لا تدرون أيُّهم أقربُ لكم نفعاً قد تكون البناتُ خيراً لأبائهم وأُمّهاتهم مِن كثير مِن الذكور كما قال جلّ وعلا في شأْن النساء

{فَإِنْ كَرِهْتُمُوهُنَّ فَعَسَى أَنْ تَكْرَهُوا شَيْئاً وَيَجْعَلَ اللَّهُ فِيهِ خَيْراً كَثِيراً }

قال ابن القيّم

"هذا كما أنّه في النساء فإنّه يكون في البنات، فقد يَكرهوهُنّ المرء والله جلّ وعلا جعل فيهنّ جيراً كثيرا"

أيُّها الأخُ المسلم، إذا تسلَّطَ الشيطانُ عليك والقى في قلبك نفثاتِ أهلِ الجاهليّة واحتَسَّ مِن نفسك الكراهةَ للبنت المولودة فتذكّر أنّ الذرّيّةَ ذُكوراً وإناثاً نعمةٌ مِن الله سبحانه وتعالى يَهَبُها لمن يشاءُ مِن عباده وتذكّرْ إخوانَك الذين حرمهم الله جلّ وعلا مِن الإنجاب والذرّيّة لتعلمَ فضلَ الله سبحانه وتعالى عليك
فإنّ الذرّيّة هم جمالُ الدنيا بنيناً أو بناتاً كما أخبر الله سبحانه وتعالى [حيث قال : {الْمَالُ وَالْبَنُونَ زِينَةُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا} ] وتذكّر دائماً أنّ أنبياءَ الله صلوات الله وسلامه عليهم أجمعين كانوا أباءَ بنات كما قال الإمام أحمدُ رحمه الله تعالى

"الأنبياءُ أباءُ بنات"

وقد وَرَدَ في فضل البنات ما علِمتم، فتقوا الله جلّ وعلا عباد الله, واسألوا الله جلّ وعلا صلاحَ النية والذرّيّة واحمدوه على ما وهبكم مِن ذرّيّة إناثاً كانت أم ذكوراً

فقد كانت عائشةُ رضي الله عنها إذا بُشِّرت بوِلادةٍ سألت:

" أسليمٌ هو" فإن قيل سليم قالت : "أذكرٌ أم أُنثى؟" فبدأت بالسؤال عن سلامة الخِلقة لأنّ الخِلقة في سلامتها نفعٌ عظيمٌ وهي مِنَّةٌ كُبرى مِن الله جلّ وعلى، ولو خُيِّرَ المرءُ بين ذكرٍ مُشوَّه وبنتٍ سليمة لختارَ بِنتاً سليمة

بارك الله لي ولكم في القران العظيم ونفعني وإياكم بما فيه من الآيات والذكر الحكيم أقول قول هذا وأستغفر الله العظيم الجليل لي ولكم ولسائر المسلمين من كلّ ذنب فاستغفروه وتوبوا إليه إنّه هو الغفور الرحيم

الحمد لله على إحسانه والشكر له على توفيقه وامتنانه، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له تعظيمًا لشأنه، وأشهد أن نبيَّنا محمدٌ صلى الله عليه وأصحابه وسلم تسليما كثيرا إلى يوم الدين, أمّا بعد

عباد الله، يقول بعضُ السلف رحمهم الله تعالى

" البنونُ نِعمٌ مِن الله والبناتُ حسنات، واللهُ يُحاسبُ على النِعم ويُجازي على الحسنات "

، وهذا حقّ. فإنّ المُتأَمِّلَ في النصوص يرى فضلَ البنات كبيراً عضيما وأجرَ مَن عالَهُنّ وصبر عليهنّ أجراً كبيرا، ففي صحيح مسلم عن أنس رضي الله عنه أنّ النبي صلى الله عليه وسلّم قال

" مَن عال جارِيَتَين حتى تَبلُغا كُنتُ أنا وهو في الجنَّةِ كهاتَينِ"، وضَمَّ بين السبّابة والوُسطى"

وثبت في سنن أبي داود عن إبن عباس رضي الله عنهما أنّ النبي صلى الله عليه وسلّم قال

"مَن وُلِدَت له ابناة فلم يَئِدْها ولم يُهِنْها ولم يُؤْثِر ولدَه عليها أَدخَله اللهُ الجنّة"

، وثبت في المسند أيذاً أنّ النبي صلى الله عليه وسلّم قال

"مَن كان له ثلاثُ بناتٍ يُؤْوِيهُنَّ ويَكفُلُهُنَّ ويَرحَمُهُنَّ وَجَبَت له الجنّة", قيل فإن كانت إثنتين قال: " وإن كانت إثنتين"

، قال فرأَ بعضُ القوم أن لو قال واحدةً لقال واحدة، فأُنضروا إلى فضل البنات وما جاء فيهنّ مِن الأجر العظيم والثواب الجزيل، أحمدوا الله جلّ وعلا عليهنّ وأشكروه على نِعَمه سبحانه وتعالى ظاهرتاً وباطناً

واعلموا عباد الله, أن الله جل وعلا أمركم بأمر بدأ به بنفسه وثنّى به بملائكته وثلّث بكم أيها المؤمنون, فقال تعالى

{إِنَّ اللَّهَ وَمَلَائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا}

 

Cheikh 'Abdas Salam Ibn Barjass - الشيخ عبد السلام بن برجس آل عبد الكريم


لله ربّ العاامين الرحمن الرحيم ملك يوم الدين واشهد أن لا إله إلّا الله وحده لا شريك له الحق المبين وأشهد أن نبيينا محمد صلى الله عليه وسلم وعلى آله وأصحابه والتابعين ومن تَبِعهم بإحسان إلى يوم الدين، 
أمّا بعدُ عباد الله: إتقوا اللَه جلّ وعلا حقَّ التقوى واستمسِكوا مِن الإسلام بالعروة الوثقى فإنّ تقوى الله جلّ وعلا ما جاوَرت قلبَ امرِءٍ إلّا أدرك المنى فهي وصيّةُ اللهِ للأوّلين والأخِرين كما قال تعالى: {وَلَقَدْ وَصَّيْنَا الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ مِنْ قَبْلِكُمْ وَإِيَّاكُمْ أَنِ اتَّقُوا اللَّه} 

 
عباد الله، يقول الله تعالى ذِكرُه: { وَإِذَا بُشِّرَ أَحَدُهُمْ بِالأُنثَى ظَلَّ وَجْهُهُ مُسْوَدّاً وَهُوَ كَظِيمٌ * يَتَوَارَى مِنَ الْقَوْمِ مِن سُوءِ مَا بُشِّرَ بِهِ أَيُمْسِكُهُ عَلَى هُونٍ أَمْ يَدُسُّهُ فِي التُّرَابِ أَلاَ سَاء مَا يَحْكُمُونَ} في هاتين الآيتين يبيّنُ اللهُ جلّ وعلا حالَ أهلِ الجاهليةِ عندما يولَدُ لأحدِهم بنت, وهذا البيانُ لحالهم إنّما هو على سبيل الذَّمِّ لهم والتقبيح لفعلهم والتحذير منه والتنفير عنه، فإنّ أحدَهم إذا وُلِدَت له بنتٌ إسودَّ وجهُه واكفَهَر وامتلأَ قلبُه غَيذاً وحَنَقاً على تلك المراءَ التي جَلَبَت له هذه المصيبةَ علي حَدِّ زعمه الفاسِد وتَخَفّى عن الأعيُن وتَوارى عن الناس واحتار حَيرةً كبيرةً في هذه البنت، أيُبقِيها حيّا مع ما سيلحقه مِن عارها كما يتصوّر أم يَئِدُها ليستريح من شرّها وعارها ونفقاتها 

يقول قتادةُ رحمه الله تعالى على هتاين الآيتين: " هذا صنيع مشرك العرب أخبرهم الله تعالى ذِكرُه بِخُبث صنيعتهم، فأمّا المؤمن فهو حقيقٌ بأن يَرضى بما قسم الله له وقضاءُ الله خير من قضاء المراء لنفسه ولعَمري ما يدري أنّه خير لَرُبَّ جارِيةٍ خيرٌ لأهلها مِن غُلام وإنّما أخبركم الله جلّ وعلا بخبرهم لتحذروه ولتنتهوا عنه. 

 
أيها المسلمون، لقد بدأت هذه الظاهِرةُ في الإنتشار بين أوساط كثير من المجتمعات في هذه الأيام وهي ظاهِرةُ شرٍّ وبلى فيها مُشاقّةٌ لله ورسوله صلى الله عليه وسلم وفيها تَعَدٍّ لحدود الله {ومَن يتعدَّ حدودَ الله فقد ظلم نفسَس} 

 
وهي إعتراضٌ على قضاء الله جلّ وعلا وقدَرِه فإنّ أمرَ الذرّيّةِ بيد الله يَهَبُ لمن يشاءُ إناثاً ويَهَبُ لمن يشاءُ الذكور كما قالى الله جلّ وعلا: {لِلّهِ مُلْكُ السّمَاوَاتِ وَالأرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَآءُ يَهَبُ لِمَن يَشَآءُ إِنَاثاً وَيَهَبُ لِمَن يَشَآءُ الذّكُورَ * أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَاناً وَإِنَاثاً وَيَجْعَلُ مَن يَشَآءُ عَقِيماً إِنّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ } وقد علِمَ الجميعُ خطرَ الإعتِراضِ على قضاء الله وقدَره، فقد جاء في الحديث أنّ مَن زَضِيَ فله الرِضا ومَن سخِطَ فله السُخط يعني مَن سخِطَ أمرَ الله واعترض على قضائِه تعالى فإنّ ذلك مَدْعاةٌ إلى سخط الله جلّ وعلا عليه وإذا سخِط الله عليه فقد هلك وخاب وخسِر، وفي هذا الإعتِراض على قضاء الله وقدره إستِهامٌ لله جلّ وعلا بعدم الحكمة في أفعاله وهو جلّ وعلا لا يفعلُ شيءً عبثا بل يفعلُه لحِكَمٍ عظيمة قد يَظهَرُ بعضُها للناس وقد يَخفى كثيرٌ منها على الناس {وكان أمرُ الله قدراً مقدوراً} 

فالمُتَحَلِّ بهده الخَصْلة الذميمة وهي التسخُّطُ من البنات قد شابَهَ أهلَ الجاهليةِ في أخلاقهم وصنيعهم فبِئس ما فعل وبئس ما اقترفت يداه وإذا كان هذا التسخُّطُ وهذا التذمُّر مُصاحِباً للخوف مِن الإنفاق على هذه البنت فإنّ الجُرم يَزدادُ شرّاً ويَستفحلُ جِدا بأنّ الله جلّ وعلا تكفّلَ برزق المخلقات كلِّها {وما مِن دابّةٍ في الأرضي إلّا على الله رِزقُها}، ونها جلّ وعلا عن قتل الأولاد خشيةَ الإنفاق عليهم {ولا تقتلوا أولادكم مِن إملاق نحن نرزقكم وإياهم}، وقد كان رجلٌ جالساً عند عبدالله ابن عمر رضي الله عنهما وكان له بنات فتمنّى مَوتَهنّ فغضِبَ ابنُ عمرَ غضباً شديداً وقال: " أنت ترزقُهنّ؟".

عباد الله، لا تدرون أيُّهم أقربُ لكم نفعاً قد تكون البناتُ خيراً لأبائهم وأُمّهاتهم مِن كثير مِن الذكور كما قال جلّ وعلا في شأْن النساء: {فَإِنْ كَرِهْتُمُوهُنَّ فَعَسَى أَنْ تَكْرَهُوا شَيْئاً وَيَجْعَلَ اللَّهُ فِيهِ خَيْراً كَثِيراً }، قال ابن القيّم: "هذا كما أنّه في النساء فإنّه يكون في البنات، فقد يَكرهوهُنّ المرء والله جلّ وعلا جعل فيهنّ جيراً كثيرا". شششششششششششششششااششششششششششششششششششااا

 
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:26
Les gens de l'innovation ne sont pas dignes de confiance dans la traduction

Question : 

 

Notre Sheikh le questionneur dit :

 

Est-il autorisé de travailler avec les gens de l'innovation dans la traduction de sermon du vendredi ?

 

Réponse : 

 

Les gens de l'innovation ne sont pas dignes de confiance dans la traduction du Coran et non plus dans la traduction de la sounnah, car avec l'expérience tu trouves chez eux de l'altération.

 

Ils ont altéré (le sens) du Coran dans la langue arabe, que dire alors quand il s'agit de traduire dans une langue étrangère ?!

 

Il y a chez les salafis de la paresse à ce niveau-là, une parole prête (à leur disposition) qu'il ne peut pas traduire dans sa langue alors il a besoin des gens de l'innovation pour l'aider dans la traduction de son sermon !

 

Adh-dharî'a ila bayân maqâsid kitab ach-charî'a de l'imam al-ajurry ( qu'Allâh lui fasse miséricorde ) par le cheikh Rabî ' bin Hâdy Al-Madkhaly (qu'Allâh le préserve). Partie 4 p.152 dar al-mirâth an-nabawy

Groupe de traduction et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

سؤال: شيخنا؛ يقول السائل: هل يجوز التعامل مع أهل البدع في ترجمة خطب الجمعة ؟
جواب: "أهل البدع لا يُؤتمنون في ترجمة القرآن ولا في ترجمة السنة؛ لأن بالتجربة تجد عندهم تحريفًا، حرفوا القرآن باللغة العربية، فكيف إذا ترجموها إلى اللغات الأعجمية ؟! فيبلغ بالسلفيين الكسل إلى هذه الدرجة، كلمة جاهزة ما يقدر يترجمها إلى لغته، ويحتاج إلى أهل البدع ليساعدوه في ترجمة خطبته !!." اه‍
"الذريعة إلى بيان مقاصد كتاب الشريعة للإمام الآجري (رحمه الله)" للشيخ ربيع بن هادي المدخلي (حفظه الله)، الجزء الرابع، ص١٥٢، دار الميراث النبوي

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:25
Bavarder trop avec n'importe qui

Question :

 

Je suis hanté par le désir de bavarder trop avec n'importe qui.

 

Lorsque je parle avec quelqu'un, je lui pose des questions, qui sont parfois banales.

 

Puis je commence à réfléchir sur cette question, et je regrette de l'avoir posée.

 

Alors, je me dis : "Comment ai-je pu dire des choses pareilles?".

 

Alors, parfois je me sens gêné, et irrité contre mes frères et sœurs.

 

Au fait, j'aime faire la prière et fréquenter la mosquée, comme je lis beaucoup le Coran, et j'aime l'apprendre par cœur.

 

Renseignez-moi sur cette question, qu'Allah vous rétribue.

 

Réponse :

 

Si vous vous sentez ainsi parce que vous vous laissez aller au bavardage inutile, vous devez donc vous en arrêter, et suivre les règles de bienséance islamique, en vous retenant la langue, qui doit être freinée par les limites de la charia purifiée.

 

Il vous serait utile de consulter les œuvres rédigées par les savants concernant les règles de bienséance islamique.

 

D’ailleurs, si c’était à cause des illusions et des obsessions, alors, n’y accordez aucune attention, parce qu’elles proviennent de Satan.

 

Nous vous conseillons de parler peu, et de vous retenir la langue pour que vous préserviez votre religion et votre vie.

 

N'ayez pas de cesse à évoquer Allah, à implorer Son pardon et Sa protection contre Satan Le Lapidé.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (18289)

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 33)

traduit par alifta.net

 

س: تنتابني كثرة الكلام مع أي شخص عندما أتكلم معه مثل أسأل سؤال من الشخص، ويكون سؤالي تافه، ثم بعد ذلك أفكر في سؤالي الماضي، ثم يصيبني الندم ، وأقول: كيف انطلق مني هذا الكلام. وحيث أحس بضيق أحيانًا وأغضب على إخواني وأخواتي،حيث إنني أحب الصلاة والذهاب إلى المسجد، وأكثر من قراءة القرآن، وأحب أن أحفظه. أفيدوني جزاكم الله خيرًا
ج : إذا كان ما يصدر عنك بسبب الاسترسال والإكثـار في الكلام والدخول في فضوله- فعليك الكف عن ذلك، والتأدب بأدب الإسلام في حفـظ المنطق، وإلجامه بلجـام الشرع المطهر، وينفعك في هذا إن شاء الله الاطلاع على ما كتبه أهل العلـم في الآداب الشرعية
أما إذا كان ذلك بسبب الأوهام والوساوس، فلا تلتفت إليها، فإنها من الشيطان
وننصحك بالاقتصاد في الكـلام، وحفظ اللسـان؛ لتسلم في دينك ودنياك، وعليك الإكثار من ذكر الله تعالى والاستغفار والتعوذ بالله من الشيطان الرجيم
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 33)

الفتوى رقم - 18289

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

الفتوى رقم ( 18289 )
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:24
Quelle réaction adopter devant la multitude des avis des savants ? (vidéo)

Question :

 

Un questionneur interroge et dit :

 

Nous assistons ces temps-ci, et toutes les Louanges sont à Allâh, à un bénéfique essor scientifique, et plus particulièrement parmi les jeunes musulmans qui montent.

 

Et font face à cet essor de nombreuses difficultés, dont la plus importante est la divergence des gens de science dans les avis juridiques (fatwa), ce qui mène à l’indécision de certains et à leur confusion.

 

Quelle doit être la position des jeunes musulmans face à cela ?

 

Soyez nous bénéfiques qu’Allâh vous bénisse.

 

Réponse :

 

Cette question est sans aucun doute parmi les révélations de l’heure.

 

Et nous l’avons déjà entendue dans nos précédents déplacements une multitude de fois.

 

Et ce problème actuellement ne décourage que les jeunes en qui la voie scientifique authentique n’est pas ancrée.

 

Ce que je veux dire par là est ce qui est venu de certains salafs comme Ibn ‘Abbass et ceux qui l’ont suivi parmi les imams comme Mujâhid, Mâlik et autres qu’eux :

 

«Quiconque d’entre nous peut voir ses propos acceptés ou rejetés hormis l’occupant de cette tombe» et il pointa vers (la tombe du) Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Cette vérité, il incombe à nos jeunes musulmans demandeurs de la science authentique de la garder à l’esprit : et cela n’est que « Allâh a dit » et « le Messager d’Allâh a dit » et ce sur quoi nous avons déjà démontré maintes et maintes fois « sur la voie des pieux prédécesseurs ».

 

Et il se doit de garder à l’esprit une autre vérité, une vérité coranique.

 

Allâh تبارك و تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

«Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d’être en désaccord (entre eux,) sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé Miséricorde. C’est pour cela qu’Il les a créés.» 

 

Il n’y a pas d’échappatoire ni de salut à la divergence, c’est la sunna d’Allâh عز و جل sur Sa création (traduction rapprochée) : 

 

« et tu ne trouveras pas de changement dans la sunna d’Allah » 

 

Quant à la controverse : il y a ce sur quoi les gens sont excusés et ce sur quoi ils ne le sont pas.

 

Ils sont excusés sur la controverse qui doit être nécessairement et c’est ce qu’a montré le verset précédemment mentionné (traduction rapprochée) : 

 

« Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté.» 

 

Notre Seigneur n’a pas voulu rassembler les gens sur une seule voie/minhaj ni sur une compréhension unique.

 

Et si cela avait dû être, les personnes les plus en droits à cela auraient été les compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, eux qui sont les meilleures personnes comme cela est venu en toute clarté dans le hadîth mutawâtir connu.

 

Mais Allâh عز و جل a voulu dans Son Extrême Sagesse, qu’atteindra celui qui la comprendra et que beaucoup de gens ne comprennent pas et cela ne nous porte pas préjudice.

 

La divergence est une affaire naturelle comme nous l’avons mentionnée.

 

Quant à la controverse et la dispute à cause de la mauvaise compréhension d’une seule et même question : voilà ce sur quoi est mis en garde, voilà ce qui est interdit, voilà ce dont les salafs ont été épargnés et dans laquelle sont tombés les khalafs.

 

Si les jeunes gardent à l’esprit cette vérité, alors ils ne doivent pas trouver étrange la divergence de certains savants, et plus particulièrement s’ils sont parmi ceux qui sont inclus dans le minhaj unique et qui est le vrai minhaj : le Livre et la sounna et ce sur quoi étaient les pieux prédécesseurs.

 

Ils ne doivent pas réprouver cela ni le trouver étrange car c’est la sounna d’Allâh عز و جل sur Sa création.

 

Et s’ils veulent y échapper, ils doivent alors emprunter le chemin des gens de science.

 

Et c’est ce qu’expose le Texte du Noble Qur’ân (traduction rapprochée) : 

 

«dis : apportez votre preuve si vous êtes véridiques»

 

Donc s’il est fourni à l’étudiant en sciences deux paroles, ou plus, argumentées, de deux honnêtes/vertueux savants dont on pense qu’ils sont équivalents en science et vertu et que (l’étudiant) soit perdu : il est en droit de choisir l’avis le plus évident.

 

Mais, il ne lui est pas permis de demeurer ainsi car il doit demander la preuve, de demander la preuve à chacun des deux savants, que ce soit face à face avec eux ou par voie écrite ou par téléphone ou tout autre moyen de communication facilité aujourd’hui.

 

Après avoir entendu la preuve de chacun d’eux, il n’est alors plus responsable d’avoir été influencé par X ou Y mais plutôt il suit celui qui a avec lui la preuve qui lui apaise l’âme et élargit la poitrine.

 

Et il se peut -et par cela se conclura la réponse- que cela fasse partie des significations de sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

« juge par ton cœur et ce même si les muftis t’ont émis un avis ».

 

Te sont parvenus deux avis de deux vertueux savants alors juge par ton cœur après avoir été clarifié par la preuve.

 

Alors celui des deux vers lequel penche ton cœur, ce sera celui qui si tu le prends, tu seras excusé auprès d’Allâh تبارك و تعالى.

 

Quant à te fanatiser pour l’un au détriment de l’autre, c’est la voie des imitateurs (mouqalid), ceux de qui Allâh عز و جل nous a épargné et nous a sorti de leur voie vers la voie droite.

 

Et toutes les Louanges appartiennent à Allâh, Seigneur des Mondes.

 

traduit par دورة العلوم - Les cercle des sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:23
Comment apprécier son épouse ? (audio)

 

Un des étudiants en science m'a mentionné une chose...

 

Il a dit :

"Un jour, je voulais savoir la quantité de travail que ma femme fait à la maison".

Je voulais faire l'expérience des efforts qu'elle met dans la maison ; Nous avons des enfants ensemble et elle fait beaucoup à la maison. 

Par conséquent, je voulais savoir exactement ce qu'elle fait dans la maison...

Alors un jour, alors que je ne travaillais pas, je lui ai dit le matin :

"Détends toi, ne fais rien dans la maison jusqu'au Adhan de la prière du Isha'.

Je vais cuisiner, je vais laver les vêtements, je vais passer l'aspirateur dans la maison, et je vais laver les enfants si ils sont sales.

Je ne veux pas que tu fasses quelque chose chose à la maison."

Il a dit, quand l'Adhan pour la prière du Isha' a été appelé, qu'il était maintenant conscient des tâches ménagères de son épouse ; Chose qu'il ne pouvait pas imaginer avant.

Il a vu des tâches ménagères dont il ne connaissait rien auparavant.

 

Le point est ; Si la personne est au courant du travail de sa famille et de ceux qui le servent, ceci est un bien.

 

Mais si il est dépourvu de cette compréhension, alors chaque fois il regarde sa famille et ceux qui travaillent pour lui comme ses serviteurs, et les commande.

 

Il ne les regarde que du point de vue de la critique !

 

Il ne sera pas conscient des efforts qu'ils mettent en avant, ou de la lassitude qu'ils endurent, ou de leurs difficultés.

 

Ils le servent, mais il n'est pas au courant de ce qu'ils font, il ne perçoit pas leurs efforts et peut-être qu'ils ne l'entendront jamais dire : "Qu'Allah vous rétribue en bien" ou "Vous avez bien fait".

 

La seule chose qu'ils entendent de lui est le dénigrement et la critique.

 

Cette personne est dépourvue de la compréhension de leurs efforts.

 

Le point est ; La personne doit faire ce genre de choses qui ont été faites par les Salaf afin d'apporter le bien.

 

Et ce n'est pas obligatoire pour l'homme de faire ce que je l'ai mentionné dans cet exemple ; Mais il peut faire ce qui est mentionné dans la Sunna.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم servait sa famille dans la maison.

 

Si l'homme fait cela de temps en temps, il va comprendre ce qu'ils font et il atteindra : bonté, bénédictions et coopération.

 

Et les enfants seront éduqués sur l'amour des autres et sur le travail collectif.

 

La maison ne devrait pas être un lieu ou l'on donne simplement des ordres et des interdictions mais elle doit être un lieu de coopération de chacun pour travailler ensemble et se servir les uns les autres.

 

Traduit de l'anglais et Retranscrit par l'Equipe Oummi&Moi

Relu et révisé par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

D'après Al Aswad, j'ai demandé à 'Aicha (qu'Allah l'agrée) que faisait le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dans sa maison.
Elle a répondu :

 

"Il était au service de sa famille et lorsque venait le moment de la prière il sortait pour prier."
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°676)

 

عن الأسود قال : سألت عائشة رضي الله عنها ما كان النبيُّ صلى الله عليه وسلم يصنعُ في بيتِه ؟

قالت: كان يكونُ في مهنةِ أهلِه فإذا حضرتِ الصلاةُ خرجَ إلى الصلاةِ

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٧٦)

 

D'après 'Orwa, 'Aicha (qu'Allah l'agrée) a été questionnée :

 

"Que faisait le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dans sa maison ?

Elle a dit : Il cousait son habit, il réparait ses chaussures et faisait ce que les hommes font dans leurs maisons."

(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°24903 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4937)

 

عن عروة عن عائشة رضي الله عنها أنها سئلت

ما كان النبي يعمل في في بيته ؟عن عروة عن عائشة رضي الله عنها أنها سئلت : ما كان النبي يعمل في في بيته ؟

قالت : كان يَخيطُ ثوبَهُ ويخصِفُ نعلَه ويعملُ ما يعملُ الرجالُ في بيوتِهم

(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٢٤٩٠٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٩٣٧)

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:22
Regrouper entre l'interdiction des salafs sur le débat avec les gens de l'innovation et entre le fait de parler avec eux, pour leur éclaircir la vérité

Question :

 

Il dit :

Comment regrouper entre l'interdiction des Salafs sur le débat avec les gens de l'innovation et entre le fait de parler avec eux, pour leur éclaircir la vérité ?

 

Réponse :

 

Nous avons déjà parlé de ce sujet à plusieurs reprises, qu'il est venu des paroles des Salaf interdisant le débat et la controverse et ce qui y ressemble.

 

Cependant les salafs ont mis exception, si le débat est utile, s'il fait partie de ceux sur qui la preuve n'a pas été établie alors il n'y a pas de mal et s'il y a une réprimande pour l'innovateur et un secours de la vérité alors il n'y a aucune interdiction à cela.

 

Et parmi les preuves, la parole d'Allah تبارك وتعالى (dans le sens des versets) :

 

{Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.} [An-nahl:125]

 

Si le débat est de la meilleure manière et que son but est l'éclaircissement de la vérité ainsi que le secours de la vérité ainsi que de réprimander le faux et l'établissement de la preuve ; Alors il n'y a pas de mal à cela.

 

Cependant, s'il poursuit jusqu'au stade de la moquerie alors il lui est conseillé d'arrêter cela.

 

Si tu vois celui qui débat, débattre par le faux et qu'il ne profite pas, spécialement si c'est entre toi et lui alors délaisse le car cela compte parmi le délaissement du débat louable.

 

C'est à dire que son délaissement du débat est louable comme l'a dit le prophète صلى الله عليه وسلم

 

«Je garantie une maison à la périphérie du paradis pour celui qui délaisse le débat et ce même s'il a raison»

Rapporté par Abû Dâwûd dans "al-âdab" hadith (4800) hadith Abî Oumâma - qu'Allâh l'agrée - et sa chaîne de transmission est bonne.

 

Adh-dharî'a ila bayân maqâsid kitab ach-charî'a de l'imam al-ajurry ( qu'Allâh lui fasse miséricorde ) " de Sheikh Rabî ' bin Hâdy Al-Madkhaly ( qu'Allâh le préserve ). Volume 3 , p.24-25 , dar al-mirât an-nabawy

Groupe de traduction et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

سؤال: يقول: كيف نجمع بين نهي السلف عن مجادلة اه‍ل البدع وبين تبيين الحق لهم ؟

جواب: قد تكلمنا على هذا مرات، وأنه يأتي في كلام السلف النهي عن مجادلة وعن المناظرة وما شاكل ذلك، ولكن السلف يستثنون إذا كان الجدال نافعًا، وإذا كان مما تقوم به الحجة فلا بأس بذلك، وإذا كان فيها قمع للمبتدع ونصرة للحق فلا مانع من ذلك، ومن الأدلة قول الله ~تبارك وتعالى

ٱدْعُ إِلَىٰ سَبِيلِ رَبِّكَ بِٱلْحِكْمَةِ وَٱلْمَوْعِظَةِ ٱلْحَسَنَةِ وَجَٰدِلْهُم بِٱلَّتِى هِىَ أَحْسَنُ - النحل: ١٢٥

إذا كانت المجادلة بالتي هي أحسن والقصد منها تبيين الحق ونصرة الحق وقمع الباطل وإقامة الحجة فلا بأس بذلك، لكن التمادي فيها إلى درجة المهاراة فينصح بترك ذلك؛ إذا رأيت المجادل يجادل بالباطل ولا يستفيد خاصة إذا كان بينك وبينه فاتركه؛ لأن هذا من ترك المراء المحمود يعني تركه للمراء محمود كما قال النبي ~صلى الله عليه وسلم

"أنا زعيم ببيت في ربض الجنة لمن ترك المراء ولو كان محقًا"

أخرجه أبو داود في "الأدب" حديث (٤٨٠٠) من حديث أبي أمامة ~رضي الله عنه~، وإسناده حسن

 "الذريعة إلى بيان مقاصد كتاب الشريعة للإمام الآجري (رحمه الله)" للشيخ ربيع بن هادي المدخلي (حفظه الله)، الجزء الثالث، ص٢٤-٢٥، دار الميراث النبوي

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:21
Pourquoi «Khoutba al-hâja - خطبة الحاجة» est appelée par ce nom ? (audio)

 

Questionneur :

 

Assalaamou 'aleykoum

 

Cheikh :

 

wa 'aleykoum salaam wa rahmatoullah.

 

Questionneur :

 

Comment allez-vous?

 

Cheikh :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah.

Je vais bien et toi ?

 

Questionneur :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah Seigneur des mondes.

 

Cheikh :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah Seigneur des mondes.

 

Questionneur :

 

J'ai quatre questions.

 

Cheikh :

 

Vas-y.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah augmente votre vertu.

 

Certains se demandent pourquoi khoutba al haaja est appelée par ce nom et qui commence par : "Toutes les louanges appartiennent à Allah que nous le louons et a qui nous demandons son aide..." et ainsi de suite?

 

Cheikh :

 

Je craignais que tu la termines (ndt: que le questionneur récite toute la khoutba al haaja) mais qu'Allah te récompense par un bien de l'avoir raccourcie.

 

Elle se nomme ainsi parce qu'elle est récitée pour accomplir un besoin.

 

Moi, par exemple, quand je suis présent à une assise dans ta maison ou dans une maison autre que la tienne et je veux que mes mots atteignent le profond de vos cœurs ; Alors j'ouvre mon discours par khoutba al haaja parce que j'ai besoin que ma parole atteigne vos coeurs et pas seulement qu'elle rentre dans une oreille et sorte de l'autre oreille.

 

C'est pour cela qu'elle se nomme ainsi.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

لماذا سميت خطبة الحاجة بهذا الاسم ؟

السائل : السلام عليكم
الشيخ : وعليكم السلام ورحمة الله
السائل : كيف حالكم
الشيخ : الحمد لله بخير وأنت
السائل : الحمد لله رب العالمين
الشيخ : الحمد لله رب العالمين
السائل : لدي أربعة
الشيخ : تفضل
السالئل : زاد الله فضلكم يسأل البعض لماذا سميت خطبة الحاجة بهذا الاسم والتي تبدأ بإن الحمد لله نحمده ونستعينه إلى آخره ؟
الشيخ : أنا خفت أنك تكملها لكن جزاك الله خير اختصرتها، سميت لأنها تخطب لقضاء الحاجة ، فأنا مثلاً حينما أحضر مجلساً في دارك أو في دار غيرك وأريد أن يصل كلامي إلى سويداء قلوبكم فأنا أفتتح كلامي بخطبة الحاجة لأن حاجتي أن تصل كلمتي إلى قلوبكم وليس فقط أن يدخل من أذن ويخرج من الأذن الأخرى ،لهذا سميت

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:20
Divorcer si mon époux ne prie pas à la mosquée (audio-vidéo)

 

Une sœur demande :

 

Si mon époux n’effectue pas la prière en groupe à la mosquée avec les fidèles, puis-je demander le divorce et me séparer de lui ?

 

Réponse :

 

Oui.

 

S’il persiste à ne pas prier en groupe, malgré les conseils et les objurgations, tu as donc le droit de lui demander le divorce.

 

Car la prière en groupe est obligatoire, c’est pour elle qu’ont été construites les mosquées, et qu’a été légiféré l’appel à la prière, et qu’ont été mis en place les imams et les muezzins.

 

Ainsi, l’affaire de la prière en groupe est immense.


من سمع النِّداء ولم يأته فلا صلاة له إلا من عُذر

 

«Quiconque entend l’appel à la prière et ne vient pas à la mosquée, alors sa prière n’est pas valable, sauf s’il a une excuse.»

(Rapporté par Ibn Mâjah n°785)

 

Traduit par Abdarrahman Abou Maryam

copié de sounnah-publication.blogspot.fr

 

طلب الطلاق من لا يصلي في المسجد

السؤال : إحدى الأخوات تقول: إذا كان زوجي لا يُصلي صلاة الجماعة في المسجد مع المسلمين، فهل لي أن أطلب الطَّلاق والفراق منه؟
الجواب : نعم، إذا أصرَّ على عدم الصلاة مع الجماعة، وبعد المُناصحة وبعد الإلحاح عليه، فلكِ الحق في أن تطلبي منهُ الطَّلاق، لأن صلاة الجماعة واجبة، ولذلك بُنيت لها المساجد، وشُرع الأذان، ورُتِّب الأئمَّة والمؤذنون، فصلاة الجماعة أمرها عظيم، وفي الحديث

((من سمع النِّداء ولم يأته فلا صلاة له إلا من عُذر))

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق