compteur de visite

Catégories

28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:52
Préoccupes-toi de toi-même et ne te préoccupes pas d'autrui (vidéo)

Il a dit : "Il a dit également que ta préoccupation première soit ta propre personne, préoccupe-toi de toi-même et ne te préoccupes pas d'autrui"

 

Ce qui signifie : Occupe-toi de tes propres défauts et recherche tes propres erreurs et médite sur tes désobéissances.

 

Médite sur tes manquements vis-à-vis d'Allah et que ta préoccupation ne sois pas accès sur les autres.

 

Et combien de personnes s'occupent des autres alors que, peut-être ils sont meilleurs auprès d'Allah que lui...

 

Peut-être sont-ils meilleurs auprès d'Allah que lui !

 

Il convient donc à l'homme de s'occuper de ses propres défauts plutôt que ceux des autres.

 

Et c'est ainsi que certaines personnes vont même jusqu'à avoir des manquements dans certaines obligations, des obligations religieuses et tu les trouves par exemple en train de se pencher (sur le cas des autres) en les insultant, alors que lui-même a des manquements concernant les obligations.

 

C'est pour cela qu'il a été dit à propos d'un prédécesseur...

 

On lui a dit : "Nous ne te voyons jamais parler sur les autres ?"

 

Il répondit : "Je ne suis même pas satisfait par moi-même."

 

C'est-à-dire que sa préoccupation première était sa propre personne et son état plutôt que les autres.

 

Et celui qui se préoccupe des autres alors on a rusé avec lui (il a été dupé).

 

Et dans tous les cas tout ceci sont des interdictions concernant le fait de parler sur les péchés, les médisances, calomnies, moqueries ou autres que cela.

 

Et n'entre pas dans cela les paroles qui sont des conseils concernant la religion d'Allah par des gens qui sont aptes à conseiller, ordonner le bien et interdire le mal ainsi que mettre en garde contre le faux et ainsi de suite.

 

Et ces précautions sur lesquelles il attire l'attention ici رحمه الله, est la préservation de la langue, très peu de gens en sont épargnés sauf celui à qui Allah a accordé la réussite...

 

Et Ibn Al-Qayyîm a une parole semblable à ce sujet, il dit :

 

"Parmi les choses étonnantes, il y a le fait qu'il est banal et normal pour l'homme de se préserver et de prendre ses précautions concernant le fait de manger ce qui est interdit, et l'injustice, la fornication, le vol, boire de l'alcool, regarder ce qui est interdit, etc

 

Mais il est difficile pour lui de contrôler les mouvements de sa langue (ses paroles).

 

Ainsi tu vois l'homme qui est connu pour sa religion, son ascétisme et ses adorations et il prononce une parole provoquant la colère d'Allah, sans lui donner d'importance, et voilà qu'elle le fait plonger dans l'Enfer plus loin que la distance entre l'Est et l'Ouest.

 

Et combien vois-tu de personnes qui s'écartent des péchés et de l'injustice mais sa langue ne cesse de s'attaquer à l'honneur des vivants et des morts sans s'en soucier."

 

Et si tu veux savoir cela alors regarde ce qu'a rapporté Muslim dans son sahih d'après le hadith de Joundoub Ibn AbdiLlah qui a dit :

 

"Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Un homme a dit : "Par Allah !  Allah ne pardonnera pas à untel.""

 

Est-ce que cela représente beaucoup de paroles ou une seule parole ?

 

"Un homme a dit : "Par Allah !  Allah ne pardonnera pas à untel.""

 

Une seule parole, ce ne sont pas de nombreuses paroles ou bien des jours ou des mois passés à parler sur lui, mais une seule parole :

 

"Par Allah !  Allah ne pardonnera pas à untel."

 

Allah عز وجل dit :

 

"Qui ose parler en mon Nom que Je ne pardonnerai pas à untel ?" 

Je lui ai pardonné et J'ai annulé toutes tes oeuvres !"

 

...Je lui ai pardonné et J'ai annulé toutes tes oeuvres !

 

Ibn al-Qayyîm a alors dit :

 

"Cet adorateur qui a adoré Allah selon ce que Allah a voulu, cette seule parole a annulé tous ses actes."

 

Et dans le hadith d'Abou Hureyra après avoir cité le hadith, Abou Hureyra a dit :

 

"Il a prononcé une seule parole qui a détruit sa vie d'ici-bas et son au-delà."

 

Retranscription par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:51
Le mieux lorsque l’on a atteint la trentaine : La mémorisation du coran ou sa lecture ? (audio)

 

Questionneur :

 

Le mieux pour celui qui a atteint la trentaine :

 

Est-ce la mémorisation du Coran, ou sa lecture lui suffit ?

 

Cheikh 3utheymine رحمه لله  :

 

La mémorisation du Coran.

 

Est-ce que l’on peut mémoriser le Coran sans le lire ?

 

Questionneur :

 

Non Ô Cheikh, mais je parle plutôt de la récitation

 

Cheikh :

 

Ou même sans récitation est que l’on peut ?

 

Questionneur :

 

Non, mais qu’un homme se dise qu’il va lire tel jour trois chapitres par exemple.

 

Cheikh :

 

Non, la mémorisation est meilleure parce que par la mémorisation tu auras la récitation et la mémorisation.

 

Questionneur :

 

Même si je parviens à cet âge ?

 

Cheikh :

 

Même si tu parviens à cet âge, parce que les gens sont différents certains même s’ils parviennent à la trentaine mémorisent entièrement le Coran alors que d’autres personnes non.

 

Source : لقاء الباب المفتوح للشيخ ابن عثيمين  (lika bab l maftouh)

Traduction : Darataalibat

 

الأفضل لمن بلغ عمره الثلاثين: هل يحفظ القرآن أم يكتفي بقراءته؟

السؤال: أيهما أفضل: قراءة القرآن أم حفظ القرآن لمن بلغ عمره ثلاثين سنة أو أكثر من ذلك؟

الجواب: حفظ القرآن، هل يمكن أن يحفظ القرآن بلا قراءة؟
السائل: لا، أقصد يا شيخ التلاوة
الشيخ: أو بلا تلاوة، هل يمكن؟
السائل: لا. مثلاً الإنسان يتعبد بأن يقرأ هذا اليوم ثلاثة أجزاء
الشيخ: لا. الحفظ أفضل؛ لأنه بالحفظ يحصل له التلاوة والحفظ
السائل: ولو بلغ عمره هذا السن؟
الشيخ: ولو بلغ؛ لأن الناس يختلفون، بعض الناس حتى لو بلغ ثلاثين سنة يكون عنده حافز وبعض الناس لا

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:50
La réalité de Dâ'ich (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous.

 

Il y a eu une abondance de condamnations sur ce qui est connu comme Daesh, et toute La Louange revient à Allah.

 

Cependant, le problème est que la majorité des gens à cette époque ne connait pas leur origine et leurs sources et de qui ils se sont séparés.

 

Plutôt, certains leur prêtent le fait, c’est-à-dire ceux qui usent de bombes, ils leur prêtent le fait qu’ils sont simplement jeunes, ou qu’ils ont subi des pressions, ou que cela est dû au chômage, ou à la sorcellerie et d’autres choses que cela.

 

Ainsi, quel est votre conseil concernant cela ?

 

Qu’Allah vous préserve.

 

Réponse :

 

Daesh, et qui te diras ce qu’est Daesh ?

 

Daesh est un acronyme (sigle formé d'initiales).

 

Certains disent que (l’acronyme) c’est le langage de la formule.

 

Comme la fourmi qui façonne l’intérieur de la graine jusqu’à ce qu’elle devienne vide.

 

C’est donc le langage de la formule.

 

Daesh se sont nommés ainsi, et ils se sont façonnés pour eux cet acronyme, ce titre abrégé, et cela leur profite.

 

Ils se nomment Al- Dawla al-Islamiyya Fil-Iraq wa Sham (Etat islamique en Irak et au Sham). 

 

Ils ont donc pris la lettre «Dal» du mot Al-Dawla, et la lettre «Alif» après le «Dal» qui signifie Islamiyya, et la lettre «‘Ain» pour Irak, et la lettre «Shin» pour Sham. 

 

Ainsi a été constitué l’acronyme «داعش» (Daesh), signifiant Al-Dawla al-Islamiyya Fil-Iraq wa Sham ; Pourtant ils n’ont absolument rien à voir avec l’Islam, et l’Islam se désavoue de ces gens.

 

Nous n’avons vu personne à cette époque qui les égale en matière de crimes, ni nous n’avons entendu dans l’Histoire quelqu’un qui leur ressemble excepté les Tatars, en ce qui concerne leurs actions, leur sauvagerie, leur tromperie et ce qu’ils font endurer aux musulmans.

 

Ce groupe, le groupe Daesh est un avorton à qui la vie a été décrétée, comme épreuve de la part d’Allah pour la Oummah.

 

Et ce groupe a émergé du ventre de la confrérie des traitres musulmans (Khawwan Al-Mouslimin), qui sont les frères musulmans ; Ils sont sortis d’eux.

 

Leur mère fondatrice est cette confrérie, et ils ont fait scission du groupe Al-Qaida, ainsi toutes leurs origines est Al-Qaida.

 

Al-Qaidatou ‘ani Al-Khayr (ceux qui s’assoient et n’accomplissent aucun bien), mais qui tendent vers le mal ; (le groupe) qui a été créé en Afghanistan après la guerre.

 

Ainsi, leur leadership a été transféré, après Abdoullah ‘Azzam à Ben Laden, et après Ben Laden à Ayman Al-Thawahiri.

 

D’où vient Ayman Al-Thawahiri ?

 

Il vient d’Egypte, membre de la Jama’a Al-Islamiya et il a été emprisonné après l’assassinat d’Al-Sadat.

 

Par la suite, il a été relâché, puis a rejoint ce qui se passait à cette époque en Afghanistan.

 

Cependant, il était de la Jama’a qui est à l’origine des évènements de ces années en Egypte, dans les années 1970 puis dans les années 1980.

 

Ainsi Ayman Al-Thawahiri a reçu le serment d’allégeance d’Al-Qaida après son prédécesseur, Oussama Ben Laden.

 

Puis, lorsque la guerre a débuté en Syrie, s’est passé ce qui s’est passé, et je ne veux pas dévier en parlant des différents groupes combattant en Syrie, car par Allah, qui n’a aucun associé, je connais chacun d’eux, groupe par groupe ; Et si je vous parle de chaque groupe il n’y aura pas assez de temps, mais ce qui nous intéresse aujourd’hui est cette branche (Daesh).

 

Puis alors, Jabhat Al-Nousrah est apparue après que chacun ait afflué (en Syrie) pour s’unir, lorsqu’ils se sont d’abord rassemblés pour combattre le gouvernement syrien qui est Nousayri (1).

 

Donc, ce groupe Jabhat Al-Nousrah a formé, comme ils disent, le mouvement islamique, mais en réalité ils étaient une branche d’Al-Qaida.

 

Peut-être que certains d’entre vous ont entendu qu’ils ont ouvertement prêté allégeance à Al-Qaida, à Al-Thawahiri.

 

Puis des divergences sont apparues entre eux, et ainsi le groupe Daesh a fait scission.

 

Lorsque cette division s’est produite, la séparation a suivi.

 

Ce groupe avait leur imam à qui ils avaient déjà prêté allégeance, aussi comment quelqu’un aurait-il pu les suivre s’ils n’avaient pas de leader ?

 

Ainsi ils se sont désignés un leader, cet inconnu d’Al-Baghdadi.

 

Ils semblaient s’unir autour de lui, mais en réalité la question n’est pas Al-Baghdadi, mais il y a quelque chose derrière, il n’est qu’une figure, il est fantoche.

 

En réalité, derrière lui il y a les leaderships des groupes Takfiri venus d’Afghanistan.

 

Donc, lorsqu’ils se sont dispersés et se sont séparés sur la planète après les attentats du 11 septembre, s’est présentée à eux la cause à partir de laquelle ils ont trouvé l’occasion de s’unir à nouveau.

 

Ainsi, la question irakienne s’est présentée avec les troubles qui s’y sont produits.

 

Puis, les troubles qui se sont produits au Sham suivis par ce qu’ils ont appelés «Le printemps arabe» ; Pourtant nous n’avons pas vu le printemps, nous n’avons que le mal, et c’est ce que je dis toujours.

 

Donc, ce groupe s’est formé (Daesh) et les déviants du Takfir de tous lieux ont afflués.

 

De plus, ils ont la capacité d’utiliser les médias, ce qui leur permet de tromper les gens plus que quiconque, du fait de leur capacité à utiliser les médias, ainsi ils ont réussi dans ce domaine.

 

Aussi, ils représentent un creuset d’individus, d’arabes et de non-arabes, et ce qui les unit est l’idéologie du Takfir.

 

Donc, ce groupe s’est formé, et auparavant, ils étaient plus faibles qu’Al-Nousrah.

 

Puis ils ont gagné en force grâce aux soutiens qui ne peuvent être dissimulés au doué de raison.

 

Alors, il y a ce qui a eu comme connivence entre eux et les Rawafidh.

 

Car eux, les Rawafidh, sont ceux qui les ont aidés au début, jusqu’à ce que leur soit remis la ville de Mossoul.

 

Et cette parole, je la disais il y a longtemps, au début de leur affaire, et ce qui se passe aujourd’hui confirme cela.

 

De fait, celui qui a reculé jusqu’à Téhéran pour leur céder Mossoul a noué des liens étroits, et ce qui était une fois caché est devenu évident.

 

Et alors, ils leur ont cédé cette base militaire majeure qui est la ville de Mossoul, la seconde plus grande ville d’Irak, et ils l’ont pris avec tout ce qui s’y trouvait, et de là ils ont gagné en force.

 

Ils avaient avec eux un certains nombres d’irakiens qui savaient comment utiliser ces armes, et d’autres qui ont reçus une formation en Afghanistan sur l’utilisation de ces armes ; Et de fait ils ont gagné en force.

 

Après cela, ce qui s’est passé les concernant s’est produit, du fait qu’ils ont pris le contrôle de certaines sources de richesses, et cela en dévalisant les banques, et en prenant le contrôle de certains champs pétroliers irakiens ; Ainsi ceux qui avaient besoin de pétrole leur en ont acheté à bas prix sur le marché noir.

 

Daesh n’était pas perdant, et ceux qui en ont acheté n’était pas perdant, tant ils profitèrent de l’achat de pétrole brut à très bas prix.

 

Ils ont donc tiré profit de ces bénéfices qu’ils ont fait sans difficultés.

 

Ils ont encore gagné en force grâce à cela, et ont grandi en nombre, en équipements et en ressources et ont atteint le point qu’ils ont atteint.

 

Aujourd’hui, lorsque les Takfiris dans le monde arabe et musulman ont vus que la force était de leur côté, le côté de Daesh ; Ce groupe pernicieux dont l’Islam n’a pas été affecté ces dernières années par plus mauvais qu’eux.

 

Donc, lorsqu’ils ont vu cette force, parmi eux le malade (du cœur), était venu le temps pour lui de laisser s’exprimer ce qu’il dissimulait dans sa poitrine, et il les a rejoint.

 

Et parmi eux le faible d’esprit qui peut-être avait l’habitude d’être moqué, et ils l’ont trompé avec leurs médias, et ainsi il a voyagé vers eux.

 

Et je dis, pour commenter un propos qui est arrivé comme une épine ; qui a été énoncé dans la question du frère, selon lequel certains ne les rejoignent qu’à cause du chômage.

 

Je dis, certains les ont rejoints alors qu’ils gagnaient 15,000 Riyals par mois.

 

Il a abandonné son emploi et est parti.

 

Est-il parti à cause du chômage ?

 

Hein ?

 

C’est à cause d’une croyance, leur cœur est rempli de haine, de rancœur et de jalousie envers les gens de l’Islam, nous cherchons refuge auprès d’Allah contre cela.

 

Combien de personnes les ont rejoint alors qu’ils avaient un statut professionnel élevé ?

 

Ce n’est pas du chômage, mais seulement de la faiblesse religieuse, et ils ont été envahis par les démons.

 

Même les femmes les ont rejoint, soit dès le début soit plus tard.

 

Elles ont soit suivies les hommes de leur famille, ou elles sont venues au départ du fait qu’elles étaient déviantes à la base, comme les femmes des Khawarijs d’antan.

 

‘Imran Ibn Hittan a épousé une femme des Khawarijs et lorsqu’il en a été informé il dit : «Je vais la guider», mais elle fut la cause de son égarement.

 

Jusqu’au point qu’elle loua celui qui a tué ‘Ali رضي الله عنه.

 

(Le Sheykh cite quelques vers de poésies qu’elle récita en l’honneur de l’assassin de ‘Ali)

 

Est-ce que celui qui a tué ‘Ali est celui qui peut espérer le plus un bon jugement devant Allah ?

 

Je cherche refuge auprès d’Allah contre cela.

 

Celui qui a tué ‘Outhman رضي الله عنه, lorsqu’il lui coupa la tête, il l’a secoua et la fit rouler avec le bout de son épée et dit : «Je n’ai pas vu meilleure tête de mécréant que celle-ci». 

 

‘Outhman Ibn ‘Affan, chef des croyants, celui envers qui les anges Du Seigneur des mondes éprouvaient de la pudeur, celui avec qui Le Messager صلى الله عليه وسلم a marié deux de ses filles et dont il dit :

 

«Si j’en avais une troisième je l’aurais marié avec toi»

 

Et il dit : «Ce que fait ‘Outhman après ce jour ne lui nuira pas»

 

Et il dit : «Qui préparera l’armée de la difficulté pour lui il y aura le paradis (2)».

 

Et il dit : «Qui achètera le puit de Rouma et pour lui il y aura le paradis (3)».

 

Donc le Prophète a dit au sujet de ‘Outhman ce qu’il a dit comme louanges et éloges, et ce criminel a dit : «Je n’ai pas vu meilleure tête de mécréant que celle-ci».

 

Ceux-là, desquels ‘Outhman et ‘Ali  n’étaient pas à l’abri, attendez-vous que les pays musulmans d’aujourd’hui soient à l’abri d’eux ?!

 

Cela est un point.

 

Et le troisième point, et c’est malheureux d’entendre cela ; Des gens dirent «nos enfants».

 

Oui, c’est vrai ils sont nos enfants, nos enfants dans la lignée, mais ceux qui les rejoignent ne sont pas nos fils !  

 

(Le Sheykh cite quelques vers de poésie à ce sujet)

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit (au sujet des Khawarijs) : «Ils ont de petites dents», que voulait-il dire ?

 

Ils sont jeunes, vrai ou faux ?

 

«au raisonnement insensé» signifiant que leur esprit est immature.

 

Celui qui est jeune en âge a l’esprit immature, Ô les jeunes.

 

Quant à l’homme âgé, il est expérimenté du fait de son âge, il a acquis de l’expérience, il n’en est plus à la frivolité, et qu’en est-il si cela est couplé avec le fait d’avoir de la science ?

 

Mes bien-aimés, il y a quelque chose que je souhaiterais vous dire, et je l’ai déjà dit, et c’est une amère réalité et je dirige mon discours de ce soir vers mes fils parmi les jeunes.

 

Considérant qu’ils sont influençables et que leur savoir est limité, particulièrement ceux qui n’ont pas reçu de formation en science légiférée.

 

Je dis, Ô mes bien-aimés, avant si nous voyions quelqu’un portant la barbe, et écouter attentivement parce que ce n’est en aucun pour diffamer la Sounnah du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, mais pour avertir de ceux qui tombent là-dedans ; si nous voyions quelqu’un porter la barbe et raccourcir son vêtement sur la Sounnah, nous étions heureux de cela, et nous étions heureux de voir nos enfants l'accompagner.

 

Nous disions : «Celui-là est sur le bien !» ; Mais maintenant, Ô mes bien-aimés, ne soyez pas trompés par l’apparence, jusqu’à que vous sachiez sur quoi cette personne est.

 

Ne soyez pas trompés par la barbe, oui c’est une Sounnah du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, pourtant, ces individus (Daesh et leurs semblables) l’ont utilisé pour tromper.

 

Aussi, ne soyez pas trompés par le raccourcissement des vêtements.

 

Quelqu’un peut dire : «Ô Mouhammad Ibn Hadi, dénigres-tu la Sounnah ?!»

 

Je serai dans une grande perte si j’agissais ainsi, c’est de l’apostasie de la religion d’Allah.

 

Cependant par Allah rien ne m’a poussé à dire cela excepté que je veuille mettre en garde, et j’ai un Salaf dans cela.

 

Et cela me suffit comme fierté que cela vienne de l’imam des imams, le Salafi, l’Imam Ahmad Ibn Hanbal.   

 

Lorsqu’il lui fut dit au sujet de Harith Al-Mouhasibi, qu’il rapporte les hadiths, qu’il est humble, apaisé ; Ô mes fils, et je m’adresse à la jeunesse, soyez attentifs à mes propos, qu’Allah vous préserve.

 

Ils dirent à l’imam Ahmad lorsqu’il parla contre Harith Al-Mouhasibi, ils lui dirent : «Ô Aba ‘Abdillah, il rapporte les hadiths», les hadiths de qui ?

 

Répondez-moi.

 

Les hadiths du Prophète صلى الله عليه وسلم, avec humilité, apaisement, en adorateur.

 

Il répondit, qu’Allah lui fasse miséricorde : 

 

«Ne laissez pas Harith vous tromper, ni sa tête baissée (par humilité), ni la longueur de sa barbe, ni sa narration des hadiths».

 

Et dans une version de l’imam Ahmad il dit :

 

«Devons-nous nous assoir avec tous ceux qui rapportent des hadiths du Messager d’Allah  صلى الله عليه وسلم?!

Non, et il n’y a aucune excuse à faire, il est un homme mauvais.

Personne ne le connait excepté celui qui est renseigné à son sujet».

 

Ahmad le connaissait.

 

Ecoutez la raison mes bien-aimés.

 

Il disait : «Un tel et un tel s’asseyait avec lui».

 

Il ne nommait pas ceux qui s’asseyaient avec lui, comme aujourd’hui tu peux connaitre des gens et ne pas vouloir les nommer pour les couvrir.

 

Il dit :

 

«Un tel et un tel s’asseyait avec lui et il fut la cause qu’ils adoptèrent les idées de Ya’qoub Al-Moughazili et les idées de Jahm (Ibn Safwan), ils ont donc été détruit à cause de lui».

 

Ne soyez pas trompés par sa longue barbe et par l’abaissement de sa tête montrant qu’il est un adorateur, ni par l’abondance de ses pleurs et son humilité, ni par sa narration de hadiths du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم.

 

Non !

 

Ô les jeunes, ne vous arrêtez pas à la longueur de la barbe de quelqu’un et au raccourcissement de son vêtement, jusqu’à que vous connaissiez ses propos et sa pensée, et qu’il est sur la Sounnah.

 

Sinon, il sera la cause de votre adhésion aux idées de Daesh.

 

Voilà pour le premier point.

 

Deuxièmement, je reviens et je dis que tous ceux qui laissent pousser leur barbe ne sont pas des membres de Daesh, non par Allah.

 

Néanmoins, Ô mes bien-aimés, le conseil nécessite que je vous fasse mention de cela.

 

Donc ne soyez pas trompés par l’apparence, jusqu’à ce que vous examiniez celui qui parle et jusqu’à que vous sachiez quelle est sa pensée.

 

Ceci parce que ceux-là sont nos enfants bien-aimés parcourant la terre, nos enfants, que nous aimons, il est donc normal que nous cherchions à les protéger.

 

Aujourd’hui vous les voyez, il a 19 ans et se fait exploser, 19 ans et il fait exploser les mosquées, 18, 20 ans, pourquoi ?

 

A cause de cette sournoise idéologie de Daesh.

 

Par Allah, des gens prient, ils prient, une obligation parmi les obligations qu’Allah a décrété ; et qui sont-ils (ceux qui prient) ?

 

Ce sont des soldats qui sortent se fatiguer pendant que nous nous reposons.

 

Ils nous protègent avec la protection d’Allah Jalla wa ‘Ala, ils sont à notre service. Ils sont tués alors qu’ils sont en prosternation ?

 

Par Allah, même les mécréants de jadis n’ont jamais agis ainsi, excepté un groupe parmi eux qui rompit l’alliance, et cela fut la cause pour que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم sorte pour la conquête de la Mecque.

 

Pendant l’expédition d’Al-Houdaybiyah, certains de la tribu d’Al-Khouza’a ont signé un traité avec lui, et la tribu des Banou Bakr ont signé un traité avec les Qouraysh, ainsi ils violèrent le traité du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم avec Qouraysh car ils étaient leurs alliés et ils tendirent une embuscade à la tribu d’Al-Khouza’a.

 

Alors ‘Amr ibn Salim vint et récita quelques vers (le Sheykh cite quelques vers de poésie récité par ‘Amr indiquant la violation du pacte par les Banou Bakr et leur traitrise) parmi lequel :

 

« Et ils nous ont tué alors que nous étions inclinés et prosternés ».

 

Alors Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui dit : « Certes tu seras secouru Ô ‘Amr Ibn Salim »

 

Il commanda donc que l’on prépare l’armée de la conquête, jusqu’à ce qu’il conquit la Mecque.

 

Ce fut le seul évènement dans l’Histoire au cours duquel des gens ont été tués en prière.

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Il m’a été interdit de tuer ceux qui prient ».

 

Ces gens, ô mes bien-aimés, tuent ceux qui prient, et ils voient cela comme étant la plus grande forme de Jihad dans la cause du Seigneur des mondes.

 

Est-ce du Jihad ?

 

C’est de la corruption !

 

Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre cela.

 

Si la Fitrah est corrompue et les esprits endoctrinés, alors nous cherchons refuge auprès d’Allah contre cela.

 

Ô mes bien-aimés, Ô mes fils, Ô les jeunes, ne soyez pas trompés par ces gens.

 

Ceux-là, vous les avez vus couper les têtes des musulmans comme l’on coupe la tête des brebis.

 

Ils brulent les gens, cela, par Allah, fait-il partie de l’Islam ?

 

Et avec ça, les pays mécréants disent que dix années sont nécessaires pour les éradiquer.

 

Macha Allah, en Afghanistan vous n’avez eu besoin que de six mois pour détruire un pays entier.

 

Qu’est-ce que cela montre ?

 

Cela montre la connivence qu’il existe entre eux.

 

Ainsi, Ô mes frères en Islam, ceci est la réalité de Daesh en résumé.

 

Méfiez-vous donc des membres de Daesh, les Dawahish (les infiltrés) qui nous ont infiltrés.

 

Par Allah, si j’apprenais que l’un de mes enfants était sur cette idéologie, je le combattrais avec vigueur, et si je n’y arrivais pas, par Allah, Celui qui n’a pas d’associé, je le prendrais et le remettrais aux autorités.

 

Je le remettrais aux autorités qu’ils le soignent et qu’il guérisse (de cette idéologie) et que je le vois, m’est préférable plutôt qu’il les rejoigne.

 

Quelqu’un m’a raconté l’histoire de son cousin ; son fils est parti, et il ne le savait pas jusqu’à ce qu’il fut avec Daesh.

 

Lorsqu’il (le fils) arriva, il appela.

 

Je connais la personne mais je ne veux pas mentionner son nom, il vit à Médine.

 

Il lui dit : «Ô mon fils revient, pourquoi es-tu parti ?»

Le fils répondit : «Incha Allah je reviens vers vous, vous saurez, je vous montrerai Le Droit d’Allah».

Il lui dit : «Qu’as-tu vu en nous ?»

Il répondit : «Incha Allah je vous montrerai Ô mécréants !»

Il (son père) lui dit : «Nous sommes mécréants alors que tu poussais ma chaise roulante jusqu’à la mosquée?»

Il (le fils) dit : «Ça c’est l’Islam des hypocrites (sur lequel vous êtes), et je vais bientôt revenir pour vous Incha Allah.»

Il (le père) raccrocha le téléphone et le laissa.

 

Regardez ces mauvaises paroles, et regardez quel degré (de mal) ce fils ingrat a atteint.

 

Donc, Ô mes bien-aimés, prenez garde à ces sites Internet par lesquels ces gens vous atteignent.

 

Prenez-y garde à tous prix.

 

Par Allah, que quelqu’un chante et joue du luth m’est préférable à ce qu’il rejoigne ces gens.

 

Ceci parce que s’il chante et joue du luth ou boit de l’alcool, par Allah il n’attribuera jamais cela à l’Islam.

 

Vous tous si vous demandiez à l’un d’eux maintenant, que répondrait-il ?

 

Il répondrait : «Demande à Allah de nous guider Ô Sheykh».

 

Vrai ou faux ?

 

Attribueraient-ils son mal à la religion ?

 

Il est impossible qu’ils attribuent l’alcool à la religion ou qu’il attribue le chant à la religion, excepté si son discernement est confus, sinon ils répondraient : «Invoque Allah pour qu’Il nous guide».

 

Mais ceux-là (Daesh) disent : «Tu es un mécréant et qu’Allah te guide».

 

Te guide à quoi ?

 

A la rébellion et à leur mauvaise méthodologie.

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit, Ô les jeunes, concernant ces individus :

 

«Ils sont de jeunes gens au raisonnement insensé, ils prononcent les paroles de la meilleure créature mais sortent de l’Islam telle une flèche sort en transperçant le gibier.»

 

Ils utilisent comme preuves les paroles du Prophète صلى الله عليه وسلم mais ils en sont très loin, et ils quittent la religion rapidement, tout comme la flèche traverse le gibier, ainsi ils n’y retournent pas, comme Le Prophète صلى الله عليه وسلم l’a dit.

 

Et il a dit :

 

« Bonne annonce à celui qui les tue ou à celui qui est tué par eux ; certes celui qui les tue a une récompense, et certes celui qui est tué par eux a une récompense.

Si jamais je les atteignais, je les anéantirais comme furent anéantis les ‘Ad. »

 

Y a-t-il plus clair que ces propos Ô mes bien-aimés ?

 

Ces gens considèrent licite le sang des musulmans.

 

Au temps des compagnons quand Ibn ‘Abbas رضي الله عنهما est allé leur parler, les raisonner, ils s’assirent et lui parlèrent, disant : «et toi Ô Ibn ‘Abbas… » et il portait un nouveau manteau.

 

Ibn ‘Abbas leur dit :

 

«Par Allah, j’ai vu Le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم porter un meilleur manteau que celui-ci.»

 

Aujourd’hui, ils tiennent les même propos ; ils disent des savants qu’ils portent des Bisht (4).

 

Qu’ont-ils vraiment contre eux ?

 

C’est parce qu’ils ne sont pas sur leur méthodologie.

 

Alors Ibn ‘Abbas leur a dit, et il les réfuta triomphalement, il dit :

 

«Je suis venu à vous des compagnons du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم et je n’en vois aucun parmi vous.»

 

Qu’Allah soit Satisfait d’eux tous.

 

Est-ce un signe de déviation ou non ?

 

S’ils avaient été sur le bien, la vérité et la guidée, ils auraient eu au moins un compagnon avec eux.

 

Et les concernant (Daesh) nous disons la même chose, s’il y avait un quelconque bien en eux, ils auraient au moins un savant fermement ancré dans la science parmi eux : alors qu’ils n’en ont aucun.

 

Donc, méfiez-vous d'eux Ô les bien-aimés, et je vous demande pardon si j’ai parlé trop longtemps, pardonnez-moi.

 

Et ce qui a nécessité cela est le conseil, au sujet duquel vous avez un droit sur moi.

 

(1) Une branche des Shi’a duodécimains

(2) En référence à la bataille de Tabouk qui a eu lieu pendant une période de grande difficulté du fait de la forte chaleur, de la distance entre Tabouk et Médine et d’autres facteurs. ‘Outhman est venu avec 1000 chameaux, 60 chevaux, 1000 dinars, 10000 dirhams, et les mis devant Le Prophète صلى الله عليه وسلم.

(3) Le puit de Rouma fut acheté par ‘Outhman et il existe toujours aujourd’hui à Médine.

(4) Un manteau arabe traditionnel.

 

Traduit par Abdarrahman Abou Maryam

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:49
«Google» plus connu qu'Ibn Qawqal ! (vidéo)

Qu’est-ce que l’internet et qui te dira ce qu’est l’internet ?

 

Et combien, Ô combien est arrivé aux gens comme ruine/perte devant ces écrans.

 

Au point que l’on appelle aux obligations d’Allâh سبحانه و تعالى alors que beaucoup de gens sont occupés devant ces écrans : de ce qui y est propagé et de ce qui y est transmis comme poisons et choses dévastatrices et corruptrices pour les raisons !

 

Ce compagnon - qu’Allâh l’agréé- sur sa question grandiose et sa haute motivation, beaucoup de gens ne le connaissent pas : An Nu’man Ibnou Qawqal.

 

Ils ne connaissent pas Ibn Qawqal mais beaucoup plus de gens maintenant connaissent Google !

 

Google ils le connaissent !

 

Ils connaissent Google et ils ne connaissent pas Ibn Qawqal.

 

Beaucoup s’assoient avec lui (Google) : ils entrent par son biais, ce moteur de recherche, ils entrent par son biais vers des labyrinthes.

 

Ibn Qawqal – qu’Allâh l’agréé- sa question portait sur le rassemblement de la motivation et l’union du cœur.

 

Et s’asseoir avec Google, le moteur de recherche, cela est une dispersion de la motivation, sauf celui qu’Allâh a épargné et l’a protégé de cela.

 

Mais, quand le cœur sera attentif et prendra garde à ces sublimités immenses : la préservation du temps, lui porter attention, et prendre soin des prescriptions religieuses grandioses et de ses importantes obligations, ce qu’Allâh سبحانه و تعالى a imposé à Ses serviteurs parmi ce qui mène au salut du serviteur et à sa réussite le Jour de la résurrection. 
 
An- Nu‘mân Ibn Qawqal vint demander au Prophète
صلى الله عليه وسلم :

 

"Ô Messager d’Allah ! Vois-tu si j'autorise le licite et interdis l’illicite et que j’accomplis les prières prescrites, et n'ajoute rien à cela, entrerais-je au Paradis ?".

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم répondit : "Oui"

[Sahih Muslim]

 

 (حديث مرفوع)

مَا أَخْبَرَنَا الْحَسَنُ بْنُ عَلِيٍّ التَّمِيمِيُّ ، قَالَ : أَخْبَرَنَا أَحْمَدُ بْنُ جَعْفَرِ بْنِ حَمْدَانَ ، قَالَ : حَدَّثَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُأَحْمَدَ ، قَالَ : حَدَّثَنِي أَبِي ، قَالَ : حَدَّثَنَا أَبُو مُعَاوِيَةَ ، عَنِالأَعْمَشِ ، وَابْنِ نُمَيْرٍ ، قَالَ : أَخْبَرَنَا الأَعْمَشِ ، عَنْ أَبِي سُفْيَانَ ،عَنْ جَابِرٍ ، قَالَ : أَتَى النَّبِيَّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ النُّعْمَانُ بْنُقَوْقَلٍ فَقَالَ

يَا رَسُولَ اللَّهِ ، " أَرَأَيْتَ إِذَا أَحْلَلْتُ الْحَلالَ وَحَرَّمْتُالْحَرَامَ وَصَلَّيْتُ الْمَكْتُوبَاتِ ، قَالَ ابْنُ نُمَيْرٍ فِي حديثهِ : وَلَمْ أَزِدْعَلَى ذَلِكَ ، أَدْخُلُ الْجَنَّةَ ؟ فَقَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ : نَعَم
(مسلم)

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:48
Une femme peut-elle manger dehors seule le soir ou avec un groupe de femmes ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous.

 

Un frère de France dit :

 

est-il permis à la femme de sortir seule, ou avec un groupe de femmes, pour manger dehors le soir ?

 

Sachant que son mari ne veut pas mais elle lui dit qu’il n’y a pas de preuve pour dire qu’il n’est pas permis à la femme de sortir seule la nuit.

 

Est-ce correct ?

 

Qu’Allah vous bénisse.

 

Réponse :

 

Non, elle n’a pas le droit de sortir sauf avec l’autorisation du mari.

 

Il lui est obligatoire de rester à la maison.

 

Sauf en cas de force majeure, comme, par exemple, si elle n’a pas à manger et que son mari ne lui donne pas, dans ce cas là, c’est possible.

 

Mais si elle peut le faire à la maison, elle n’a le droit de sortir qu’avec son autorisation.

 

Et elle ne peut sortir la nuit qu’à condition d’être en sécurité, en étant avec un groupe de femmes en sécurité ou avec un mahram.

 

Quant au fait qu’elle sorte seule dans un pays mécréant ou dans un pays ou elle n’est pas en sécurité, dans ce cas elle ne doit pas sortir, qu’Allah te bénisse, que ce soit la journée ou la nuit, et cela est pire la nuit.

 

Surtout si elle se rend dans un endroit éloigné à un quart d’heure ou vingt minutes à pied.

 

De cette manière, il est possible que la femme s’expose aux troubles.

 

Donc elle n’a le droit de sortir qu’avec l’autorisation, sauf en cas de force majeure.

 

Voici la réponse de Cheikh Othman Ibn Abdillah As-Salimi, qu'Allah le préserve, l'appel a été enregistré le lundi 20 de Joumada Ath-Thaniya correspondant au 29 avril 2013.

traduit par forum.daralhadith-sh.com

Cheikh 'Outhman Ibn Abdallah As-Sâlimy - الشيخ عثمان بن عبدالله السالمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:47
Comment pouvons-nous réaliser les droits de notre chair et notre sang ?

1. Choisir un bon nom pour lui

 

La preuve en est le fait qu'il est authentiquement rapporté sur le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم qu'il changerait noms viles et qu'il encouragerait (ses compagnons) à choisir de bons noms (pour eux-mêmes et leurs enfants).

 

Ibn 'Umar رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit :

 

"En effet, le plus aimé de vos noms à Allah sont : 'Abdullah et' Abdur-Rahman."

Rapporté par Mouslim dans son Sahih (n°2132)

 

D'après 'Aqeel bin Shabeeb Abou Wahab Al-Jushami - l'un des Compagnons -  le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم  a dit :

 

"Nommez-vous avec les noms des prophètes.

Et les plus aimés des noms à Allah sont : 'Abdullah et' Abdur-Rahman ;

Tandis que le plus véridique d'entre eux sont : Al-Harith et Hammaam.

Et le plus vil d'entre eux sont : Harb et Murrah ".

Rapporté par Ahmad dans al-Mousnad, Abou Dawoud dans ses Sunan (31/377, n°19032) et An-Nasaa'i dans ses Sunan (n°3565) ; La chaîne de ce récit tourne autour de 'Aqeel bin Shabeeb qui est inconnu. Personne n'a affirmé son autorité à l'exception d'un narrateur. Ibn Hibban l'a mentionné parmi les narrateurs fiables. Ceux qui ont vérifié le Musnad ont déclaré sa chaîne de narration faible à cause de cela.

2. Tenir une aqiqah pour lui

 

Selon Muhammad ibn Sirin :

Salman ibn  Amir Ad-Dabbi nous a raconté, en disant : J'ai entendu le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم dire :

 

"Le 'aqiqah doit être offert pour le (nouveau-né) garçon.

Donc répandre le sang sur son nom (c'est à dire, offrir un sacrifice) [...]. "

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°5471) livre des 'aqiqah

3. L'allaitement maternel

 

Ceci est l'un des droits initiaux qu'un enfant reçoit après la naissance.

 

Le noble qur'an l'a affirmé et défini le délai maximal pour lui, en disant (traduction rapprochée) :

 

"Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets." [Sourate Al-Baqarah: 233]

4. Payer ses frais

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens." [Sourate Al-Baqarah: 233]

 

Et Il dit (traduction rapprochée) :

 

"Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux." [Sourate Al-An'am: 151]

 

Et Il dit (traduction rapprochée) :

 

"Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté; c'est Nous qui attribuons leur subsistance; tout comme à vous . Les tuer, c'est vraiment, un énorme pêché." [Sourate Al-Isra: 31]

 

Donc, si il n'y avait pas le fait que les dépenses sur eux était une obligation, ils ne doivent pas craindre la pauvreté.

 

Cependant, Allah a affirmé et leur a montré qu'Il est le Grand pourvouyeur (Ar Razaq) de leur progéniture.

 

Az-Zuhri dit :

De Aa'idhullaah bin 'Abdillah Abu Idriss m'a informé que Ubaadah bin As-Samit رضي الله عنه qui était présent à la bataille de Badr et qui était l'un des chefs de la nuit du Aqabah, a rapporté que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit, tout un groupe de ses compagnons étaient autour de lui :

 

«Engagez-vous à ne rien adorer en dehors d'Allah, que vous ne volerez pas, que vous ne commettrez pas de rapports illégaux.

Ne tuez pas vos enfant, que vous ne serez pas enfanter une calomnie que vous fabriquez entre votre mains et les jambes  [....]

Quiconque parmi vous rempli sa promesse sera récompensé par Allah.

Et quiconque se livre à l'un de ces péchés et est ensuite puni pour cela dans cette vie mondaine, la punition servira d'expiation pour lui.

Et quiconque se livre à l'un de ces péchés, puis Allah le dissimule pour lui, le jugement est à Allah : Si Il le souhaite, il sera pardonné et si Il le souhaite, il sera puni".

 

Ubaadah bin As-Samit a dit رضي الله عنه :

 

"Donc, nous lui avons donné le serment d'allégeance avec ces conditions."

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih "livre de la foi" (n°18) et Mouslim dans son Sahih (n°1709)

 

Nous avons également mentionné précédemment le hadith dans lequel le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit:

 

"Il est un péché suffisant pour un homme qu'il néglige ceux qui sont à sa charge ."

Ses références ont été mentionnées précédemment. Sa source se trouve dans le Sahih Muslim, mais le rapporteur ici est Abu Dawood qui est déclaré avec une bonne chaîne.

 

Hisham a raconté :

Mon père m'a rapporté d'après Aïcha que Hind bint 'Utbah dit:

 

"Messager d'Allah, Abû Sufyân est un homme avare qui ne me donne pas assez pour subvenir à mes besoins et ceux de mes enfants.

Me sera-t-il fait reproche si je me sers dans ses biens sans qu’il le sache ?"

Le Prophète صلى الله عليه و سلم répondit : "Prends ce qui te suffit ainsi qu’à tes enfants, de manière raisonnable"

Rapporté par Al-Boukhari (n°5364) et Mouslim dans son Sahih (n°1714) 

 

Anas ibn Malik رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit:

 

"Celui qui prend en charge deux filles jusqu'à ce qu'elles atteignent l'âge de la puberté viendra le Jour du Jugement avec moi"

Et il صلى الله عليه و سلم a entrelacé ses doigts.

Rapporté par Mouslim dans son Sahih (n°2631)

5. Etre juste en donnant des cadeaux

 

Aamir a raconté :

J'ai entendu An-Nu'man bin Bashir dire alors qu'il était sur le minbar :

 

"Mon père m'a donné un cadeau, mais Amra bint Rawaha (c'est à dire ma mère) a dit qu'elle ne serait pas d'accord, sauf si il prend le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم à témoin.

Donc, mon père est allé au Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم et lui dit : "J'ai donné un cadeau à mon fils (de' Amra bint Rawaha), mais elle m'a ordonné de te prendre comme témoin Ô messager d'Allah."

Il صلى الله عليه و سلم lui demanda : "As-tu donné au reste de tes enfants un cadeau similaire ?"

Il a dit : "Non"

Donc, le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit : "Crains Allah et sois juste envers tout tes enfants."

Donc, mon père a repris son cadeau."

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°2587) et Mouslim dans son Sahih (n°1623)

6. Leur commandant de prier et d'être patient avec eux sur ce qui suit

 

Ceci est basé sur la déclaration d'Allah (traduction rapprochée) :

 

"Et commande à ta famille la Salat, et fais-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture : c'est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété." [Sourate Taha: 132]

 

'Amr bin Shu'aib rapporté de son père qui a rapporté de son grand-père que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit :

 

"Commandez à vos enfants de prier quand ils ont sept ans et corrigez-les (si ils refusent) quand ils ont dix ans ; Et séparez-les dans leurs lits".

Rapporté par Ahmad dans al-Mousnad (2/180) et Abou Dawoud dans ses Sunan (n°495)

7. Méfiez-vous des priere contre eux

 

Ubada bin As-Samit رضي الله عنه a rapporté d'après Djabir Ibn' Abdillah رضي الله عنه que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit :

 

"Ne priez pas contre vous-mêmes ni contre vos enfants ni contre vos biens puisque vos prières peuvent coïncider avec un moment au cours duquel Allah donne tout ce qui lui est demandé".

Rapporté par Mouslim dans son Sahih (n°3014) 

8. L'ordre de retenir les enfants pendant les heures où les djinns se deploient

 

Djabir رضي الله عنه rapporte que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

"A la tombée de la nuit ou au soir, retenez vos enfants car les démons se déploient.

Après l'écoulement d'une heure de la nuit, relâchez-les.

Fermez les portes et mentionnez le nom d'Allah.

Les démons n'ouvrent pas une porte fermée.

Fermez vos outres et mentionnez le nom d'Allah.

Couvrez vos récipients , ne serait-ce qu'en mettant quelque chose là-dessus, puis mentionnez le nom d'Allah.

Eteignez vos lampes." 

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°3280) et Mouslim dans son Sahih (n°2012) 

9. Les inciter à garder la bonne compagnie et les avertir des mauvais compagnons

 

Abou Moussa ( رضي الله عنه ) rapporte que le Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit:

 

"L’exemple de la bonne fréquentation et de la mauvaise fréquentation est comparable au vendeur de parfum et au forgeron.

Concernant le vendeur de parfum, alors soit il t’en donne en cadeau, soit tu lui en achètes ou soit tu trouves une bonne odeur.

Quant au forgeron, soit il brûle ton vêtement, soit tu trouves une mauvaise odeur."

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°2101) et Mouslim dans son Sahih (n°2628)

10. Etre miséricordieux et compatissant envers eux

 

Urwa bin Az-Zubair a rapporté d'après Aïcha رضي الله عنها, l'épouse du Prophète صلى الله عليه و سلم, qui a rapporté de lui, disant :

 

"Une femme vint à moi, accompagnée de ses deux filles, me demander l’aumône.

Je ne trouvais rien auprès de moi, sauf une unique datte que je lui donnais ; Et elle de la partager en deux entre ses filles.  

Puis elle se leva et partit.

Le Prophète صلى الله عليه و سلم entra alors et je lui racontais la chose.

Il dit صلى الله عليه و سلم : "Pour celui qui a été affligé en quelque manière du fait de ses filles et qui a été bon avec elles, celles-ci seront une protection contre le feu"" (sous-entendu de l’enfer)

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°5994) et Mouslim dans son Sahih (n°2639)

 

Az-Zuhree a rapporté :

Abu Salamah bin 'Abdir-Rahman nous a raconté que Abou Hourayra رضي الله عنه rapporte que le Prophète صلى الله عليه و سلم avait un jour embrassé [son petit fils] Al-Hasan Ibn Ali devant Al-Aqra' Ibn Habis At-Tamimi qui était assis à ses côtés.

Ce dernier dit alors : "J'ai dix enfants et je n'en ai jamais embrassé un seul".

Il صلى الله عليه و سلم le regarda et lui dit :

 

"On ne fait pas miséricorde à celui qui ne fait pas miséricorde".

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°5997) et Mouslim dans son Sahih (n°2318)

 

Aïcha رضي الله عنها a rapporté que une fois  un bédouin vint au Prophète d’Allah صلى الله عليه و سلم et lui dit :

 

"Vous embrassez les enfants ! Nous ne le faisons pas".

Le Prophète صلى الله عليه و سلم dit : "Il ne m’appartient pas de mettre la miséricorde dans ton cœur après qu’Allah te l’ait ôtée".

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°5998) et Mouslim dans son Sahih (n°2317) 

 

Abu Sulayman Malik bin Al-Huwairith rapporté :

 

"Nous sommes venus au Prophète صلى الله عليه و سلم quand nous étions jeunes hommes tous du même âge, et nous sommes restés avec lui pendant vingt nuits.

Il صلى الله عليه و سلم a alors pensé que nous avons délaissé nos familles, ilصلى الله عليه و سلم nous a demandé qui nous avions laissé derrière pour prendre soin d'eux, et nous lui avons dit.

Il était compatissant et miséricordieux et nous dit :

"Retournez à vos familles et enseigner-leur.

Et priez comme vous me voyez prier.

Et quand l'heure de la prière arrive, l'un de vous doit faire l'Adhan pour vous tous, et le plus âgé d'entre vous doit diriger la prière.""

Rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih (n°6008)

11. Servir de  bons modèles pour eux

 

Les tuteurs d'un enfant doivent se comporter conformément à leur responsabilité en raison de la généralité des hadith précités :

 

"Chacun d'entre vous êtes des bergers et chacun de vous est responsable sur son troupeau."

12. leur enseigner les aspects de la religion qu'ils sont tenus d'apprendre

 

Anas ibn Malik رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit :

 

"La recherche du savoir est une obligation pour tout musulman."

Rapporté par Ibn Madja dans l'introduction à son Sunan (n°224)

 

Cela va de pair avec une mise en garde contre les enfants voyageant à l'étranger, même à des fins éducatives, jusqu'à ce qu'ils se fortifient d'abord avec la connaissance religieuse et une épouse vertueuse.

 

"فلذات الأكباد حقوق الاولاد - Fildhaat-ul-Akbaad Huqooq-ul-Awlaad" (Votre chair et votre sang: une conférence sur les droits de l'enfant) p 10 à 14

Traduit par l'Equipe Oummi&Moi

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:46
Mérite de serrer la main

Question 3 :

 

Eminences Cheikhs, y a-t-il un Hadith authentique que le salut et serrer la main à un groupe de musulmans, fait que les péchés tomberont comme les feuilles tombent d'un arbre ?

 

S'il y a un Hadith dans ce sens, prière de m'en informer.

 

Réponse 3 :

 

Il a été authentiquement rapporté dans le Sahîh d'Al-Boukhârî :

 

Que l'on a dit à Anas ibn Mâlik (Qu'Allah soit satisfait de lui) : Est-ce que se serrer la main existait parmi les compagnons du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ?

Il répondit : Oui.
 

Il a également été rapporté par Al-Barrâ' ibn `Azib d'après lui (Qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Si deux Musulmans se rencontrent en se serrant la main, Allah leur pardonnera leurs péchés avant qu'ils ne se séparent"

Rapporté par l'imam 'Ahmad, Abou Dâwoud, At-Tirmidhî, Ibn Mâdja ainsi que d'autres.

 

D'autres Hadiths ont été rapportés se renforçant les uns les autres, relativement au fait que se serrer la main est une raison du pardon (un moyen d'expier les péchés) des péchés qui s'envolent tels que le feuillage des arbres, tels que le Hadith :  

 

"Lorsqu’un croyant rencontre un autre croyant, lui adresse le salâm (salut islamique), lui prend la main et la lui serre, ses péchés s’envolent comme le font les feuilles des arbres."

Rapporté par At-Tabarânî dans son ouvrage "Al-Awsat" (Le Médian) parmi les Hadiths rapportés par Houdhayfa (Qu'Allah soit satisfait de lui).

 

En outre, il a été rapporté par Abou Hourayra (Qu'Allah soit satisfait de lui) que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :  

 

"Lorsque le musulman serre la main de son frère, ses péchés s'éparpillent comme les feuilles des arbres."

Rapporté par Al-Bazzâr, nous vous conseillons de consulter l'ouvrage "At-Targhîb et At-Tarhîb" (Incitation et intimidation) de l'érudit Al-Moundhirî, il vous sera bénéfique.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro (21683)

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 113)

traduit par alifta.net

 

 فضل المصافحة
س 3: فضلاء المشائخ: هل ورد حديث صحيح فيما يخص إلقاء السلام والمصافحة على جماعة من الإخوة يسقط الذنوب كأوراق الشجر ؟ فإن ورد ذلك فأود إطلاعي على الحديث
ج 3: ثبت في ( صحيح البخاري ): أنه قيل لأنس بن مالك رضي الله عنه: هل كانت المصافحة في أصحاب رسول الله صلى الله عليه وسلم؟ قال: نع وعن البراء بن عازب رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 ما من مسلمين يلتقيان فيتصافحان إلا غفر لهما قبل أن يفترقا  خرجه الإمام أحمد وأبو داود والترمذي وابن ماجه

وغيرهم. وجاءت أحاديث يقوي بعضها بعضًا في كون المصافحة سببًا في محو الذنوب كما يتحات ورق الشجر، كحديث

  إن المؤمن إذا لقي المؤمن فسلم عليه وأخذ بيده فصافحه تناثرت خطاياهما كما يتناثر ورق الشجر

 خرجه الطبراني في (الأوسط) من حديث حذيفة رضي الله عنه وعن أبي هريرة رضي الله عنه، أن النبي صلى الله عليه وسلم قال

 إن المسلم إذا صافح أخاه تحاتت خطاياهما كما يتحات ورق الشجر

 رواه البزار . وعليك بمراجعة (الترغيب والترهيب) للحافظ المنذري ، فإنه مفيد
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 21683

(الجزء رقم : 24، الصفحة رقم: 113)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:45
Excuse pour ne pas émigrer : «Pas de travail dans les pays musulmans» (vidéo)

Question :

 

Une petite clarification Ô shaykh.

 

Ce qui concerne spécifiquement la hijra, la hijra vers les pays occidentaux.

 

Quand nous questionnons les jeunes sur pourquoi vous émigrez, ils ont une réplique : ils disent qu’il n’y a pas de travail dans nos pays.

 

Et quand on leur dit, pourquoi n’allez-vous pas dans les pays musulmans, ils disent que :

 

«Cela ne leur est permis : ici en Jordanie, pas de travail.

En Arabie Saoudite, ils n’accordent pas de résidence (iqama).

En Libye pas de travail.

En tous pays musulmans, il n’y a pas de travail.

Les jeunes restent-ils alors chômeurs ? ».

 

Quel est votre avis et votre réfutation Ô shaykh ?

 

Réponse :

 

Moi, je suis sûr que, comme l’a dit تعالى (traduction rapprochée) :

 

«Et quiconque émigre dans le sentier d'Allâh trouvera sur terre maints refuges et abondance» (sourate 4 verset 100)

 

Je ne pense pas que l’affaire soit étroite, de cette étroitesse que tu as évoquée précédemment, au point que le musulman ne trouve pas de travail si ce n’est en France ou en Angleterre.

 

Par exemple, si les musulmans aujourd’hui allaient au Pakistan : Ils ne trouveraient pas de travail ?

 

Moi, je dis qu’ils trouveraient du travail, mais eux recherchent un travail à grand salaire, à salaire élevé.

 

Eux recherchent le confort et ils ne recherchent pas la vie suffisante comme il صلى الله عليه وسلم a dit, dans le hadîth authentique :

 

«A certes été donné celui à qui a été accordé ce qu’il lui suffit»

 

Ou dans un autre hadîth :

 

«Ô Seigneur, accorde à la famille de Mohammad une subsistance suffisante»

 

Le problème est que les maladies s’enchainent les unes aux autres : L’une suit l’autre.

 

Ils émigrent dans les pays mécréants afin de vivre, non pas une vie de nécessité mais seulement une vie d’orgueil et de luxe et de ce qui y ressemble.

 

Le musulman peut-il douter qu’Allâh عز و جل - s’Il sait que dans le cœur du musulman, il a abandonné son pays car il n’y trouvait pas de causes d’obtention de sa subsistance vers un autre pays, musulman - qu’Allâh عز و جل lui fermerait les voies de subsistance licites sauf dans un pays mécréant ?

 

Cela, il ne se peut pas que le musulman puisse le concevoir.  

 

Mais, le désir immodéré des richesses et la cupidité matérielles : Sans aucun doute, l’argent est plus facile dans les pays mécréants que dans beaucoup de pays musulmans.

 

Cette voracité et avidité et l’amour de la largesse dans la richesse est ce qui fait croire à ces gens-là d’arguer cette prétention fausse et à dire que : «Nous ne trouvons pas de place dans aucun pays musulman».

 

Je dis, malheureusement, que dans beaucoup de pays musulmans, l’étranger ne trouvera pas de place.

 

Dans beaucoup d’entre eux mais pas tous.

 

Ainsi, l’affaire est comme l’a dit تعالى (traduction rapprochée) :

 

«Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers» (sourate Al-ankabout verset 69)

 

traduit par دورة العلوم - Les cercle des sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:44
L'attestation «Nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah» implique la parole et l'action

Question :

 

L'attestation "Nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah" (Lâ Ilâh Illâ Allah) se limite-t-elle à la simple prononciation par la langue ou bien c'est une parole qui implique une action ?

 

Réponse :

 

Cette parole est la meilleure de toute autre parole que les gens peuvent proférer.

 

Elle est à la fois parole et action.

 

La simple parole ne suffit pas.

 

Si elle suffisait, les hypocrites auraient été considérés comme musulmans pour la bonne et simple raison qu'ils profèrent cette parole bien qu'ils soient incrédules, voire au plus bas fond du Feu.

 

C'est qu'ils la prononcent par la langue sans credo ni foi.

 

Ils doivent la proférer par la langue tout en ayant la croyance et la foi au fond du cœur que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah.

 

Ils doivent également remplir la responsabilité qui leur incombe dès qu'ils disent "Lâ Ilâh Illâ Allah", et ce en observant les consignes de la religion et en abandonnant ses interdits.

 

A cet égard, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:  

 

"J'ai reçu l'ordre de combattre les gens, jusqu'à ce qu'ils témoignent qu’il n'y a point de divinité en dehors d’Allah et que je suis l'Envoyé d'Allah.

S’ils le font, leurs vies et leurs biens seront préservés sauf quand ils seraient condamnés par la loi islamique et leur compte incombe à Allah"

 

Selon une variante, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:  

 

"J'ai reçu l'ordre de combattre les gens, jusqu'à ce qu'ils témoignent qu’il n'y a point de divinité en dehors d’Allah et que je suis l'Envoyé d'Allah, qu’ils accomplissent la prière et versent l’aumône légale (la Zakât).

S’ils le font, leurs vies et leurs biens seront préservés sauf quand ils seraient condamnés par la loi islamique et leur compte incombe à Allah, Exalté soit-Il."

(Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim)

 

Ceci dit, il s'avère alors impératif que la parole se conjugue avec la certitude, le savoir et l'action.

 

Se contenter de la simple parole proférée par la langue ne suffit pas.

 

Les Juifs la prononcent, de même pour les hypocrites mais elle ne leur est pas utile car ils ne se sont pas acquittés de son droit sur eux, à savoir l'action et la foi.

 

Il est impératif d'avoir foi que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah et que ce à quoi les gens vouèrent leur culte, tels les idoles, les pierres, les morts, les Prophètes, les Anges, ou autres, est absolument faux, tel est le polythéisme.

 

La foi est un droit exclusif à Allah, tel est le sens de l'attestation de "Lâ Ilâh Illâ Allah" qui signifie que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah.

 

C'est justement ce que confirme Allah (le Très Haut) par Sa parole (traduction rapprochée) :  

 

"Il en est ainsi parce qu'Allah est la Vérité, et que tout ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est le Faux" (sourate Loqman verset 30)

 

Allah (le Très Haut) le confirme aussi par Sa parole (traduction rapprochée) :  

 

"Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif"(sourate Al-Bayyina verset 5)

 

Il dit également à ce sujet (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :  

 

"C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours." (sourate Al-Fatiha verset 5)

 

Dans ce même contexte, Allah (Gloire et Pureté à Lui) dit de même (traduction rapprochée) :  

 

"Et ton Seigneur a décrété: "N'adorez que Lui"" (sourate Al-Isra verset 23)

 

Il dit aussi (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :  

 

"Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif" (sourtae Az-Zumar verset 2)

 

Quant au Prophète (Sala Allah `Alaihi Wa Sallam), il dit à ce sujet:  

 

من قال لا إله إلا الله وكفر بما يُعبد من دون الله حرم ماله ودمه

 

"Quiconque témoigne qu'il n'y a d'autre divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allah, et renie tout ce qu'on adore en dehors de Lui, son sang et ses biens seront sacrés"

 

Ce Hadith fut rapporté, selon une variante, rapportée par Mouslim: :  

 

من وحد الله وكفر بما يُعبد من دون الله حرم ماله ودمه

 

"Quiconque témoigne qu'il n'y a d'autre divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allah, et renie tout ce qu'on adore en dehors de Lui, son sang et ses biens seront sacrés"

 

L'on tire argument de ce Hadith qu'il est indispensable de témoigner de l'unicité d'Allah et d'attester que nul n'est digne d'être adoré en dehors de Lui.

 

En effet, lorsque le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) envoya Mou`âdh (qu'Allah soit satisfait de lui) au Yémen comme enseignant, guide, gouverneur et commandant, il lui dit:  

 

"Appelle-les qu’ils avouent exclusivement l'adoration à Allah"

 

et selon une variante:  

 

"Appelle-les à attester que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah et que je suis le Messager d'Allah. S'ils le font, dis-leur qu'Allah leur prescrit d'accomplir cinq prières du matin jusqu'au soir, s'ils t'obéissent, informe-les qu'Allah leur prescrit une aumône qui sera perçue sur les riches parmi eux pour être dépensée aux pauvres parmi eux"... jusqu'à fin du hadith.

 

Pour conclure, la foi en cette attestation s'étend pour embrasser la parole et l'action ensemble.

 

Il faut attester que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah en se fondant sur le savoir, la certitude, la loyauté, la sincérité et l'amour du sens même de cette parole, en se pliant aux exigences qui en découlent, en y consentant de bon gré et en désavouant tout ce qui est adoré en dehors d'Allah (le Très Haut).

 

Telle est la foi en cette attestation, il faut dire avec certitude que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah, avec savoir dépouillé de toute ignorance et de tout doute, avec loyauté sans hypocrisie ni vantardise, avec amour pour le sens même de l'unicité d'Allah et l'exclusivité du culte à Lui vouer et avec sincérité absolue.

 

C'est qui distingue le croyant des hypocrites qui, eux, la prononcent par la langue et la renient par le cœur.

 

La foi en cette attestation implique également d'agréer favorablement le sens même de l'unicité d'Allah, de se soumettre à ses exigences, d'aimer le faire, d'observer ces exigences, de désavouer et de renier tout ce qui est adoré en dehors d'Allah.

 

C'est justement ce qu'Allah (Exalté soit-Il) confirme par Sa parole (traduction rapprochée) :  

 

"Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient" (sourtae Al-Baqara verset 256)

 

"Mécroire au Rebelle" signifie le fait de désavouer tout ce qui est adoré en dehors d'Allah, de croire en sa nullité, de désapprouver le culte d'autres qu'Allah, de croire en sa nullité et d'avoir la certitude que le culte est un droit exclusif à Allah (Exalté soit-Il) Seul sans nul associé: nul roi, nul Prophète, nul arbre, nulle pierre, nul mort ou autres ne Lui est associé.

 

(Numéro de la partie: 28, Numéro de la page: 210 - 213)

traduit par alifta.net

 

شهادة أن لاَّ إله إلا الله تقتضي القول والعمل
هل "لا إلـه إلا الله" قول باللسان أو قول يحتاج إلى عمل؟
هذه الكـلمة هي أعظم الكلام الذي يتكلم به الناس وأفضل الكـلام، وهي قول وعمـل، ولا يكفـي مجرد القول، ولو كفى مجرد القول لكان المنافقون مسلمين؛ لأنهم يقولونها، وهم مع هذا كفار، بل في الدرك الأسفل من النار؛ لأنهم يقولونها باللسان من دون عقيدة ولا إيـمان، فلا بد من قولها باللسان مع اعتقاد القلب وإيـمان القلب بأنه لا معبود حق إلا الله
ولا بد أيضاً من أداء حقها بأداء الفرائض، وترك المحارم؛ لأن هذا من حق لا إله إلا الله، قال عليه الصلاة والسلام

((أُمرت أن أُقاتل الناس حتى يقولوا لا إله إلا الله فإذا قالوها عصموا مني دماءهم وأموالهم إلا بحقها وحسابهم على الله))
وفي لفظ آخر: ((أُمرت أن أُقاتل الناس حتى يشهدوا أن لا إله إلا الله وأني رسول الله، ويقيموا الصلاة، ويؤتوا الزكاة فإذا فعلوا ذلك عصموا مني دماءهم وأموالهم إلا بحق الإسلام وحسابهم على الله عز وجل)) متفق على صحته
فالحاصل أنه لا بد من قول مع يقين، ومع علم ومع عمل، لا مجرد القول باللسان، فإن اليهود يقولونها، والمنافقون يقولونها، ولكن لا تنفعهم، لماَّ لم يحققوها بالعمل والعقيدة، فلا بد من العقيدة بأنه لا معبود بحق إلا الله، وأن ما عبده الناس من أصنام ومن أشجار أو أحجار أو قبور أو أنبياء أو ملائكة أو غيرهم فإنه باطل، وأن هذا شرك بالله عز وجل، والإيـمان حق لله وحده، وهذا هو معنى لا إله إلا الله، فإن معناها: لا معبود حق إلا الله، كما قال تعالى: ذَلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّ مَا يَدْعُونَ مِن دُونِهِ الْبَاطِلُ[1]، وقال تعالى: وَمَا أُمِرُوا إِلَّا لِيَعْبُدُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ حُنَفَاء[2]، وقال سبحانه: إِيَّاكَ نَعْبُدُ وإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ[3]، وقال عز وجل: وَقَضَى رَبُّكَ أَلاَّ تَعْبُدُواْ إِلاَّ إِيَّاهُ[4]، وقال سبحانه: فَاعْبُدِ اللَّهَ مُخْلِصًا لَّهُ الدِّينَ (2) أَلَا لِلَّهِ الدِّينُ الْخَالِصُ[5]، وقال عليه الصلاة والسلام: ((من قال لا إله إلا الله وكفر بما يُعبد من دون الله حرم ماله ودمه))، وفي لفظ آخر عند مسلم: ((من وحد الله وكفر بما يُعبد من دون الله حرم ماله ودمه)). فدل على أنه لا بد من التوحيد والإخلاص لله
ولما بعث النبي صلى الله عليه وسلم معاذاً رضي الله عنه إلى اليمن معلماً ومرشداً وأميراً وقائداً، قال له النبي صلى الله عليه وسلم: ((ادعهم إلى أن يوحدوا الله))[6]، وفي لفظ آخر: ((ادعهم إلى أن يشهدوا أن لا إله إلا الله وأني رسول الله، فإذا فعلوا ذلك فأخبرهم أن الله افترض عليهم خمس صلوات في اليوم والليلة، فإن هم أطاعوك فأخبرهم أن الله افترض عليهم صدقة تُؤخد من أغنيائهم وترد إلى فقرائهم...))[7] الحديث
فالخلاصة أنه لا بد من الإيمان بها قولاً وعملاً مع النطق، فيشهد أن لا إله إلا الله عن علم ويقين وإخلاص وصدق ومحبة لما دلت عليه من التوحيد، وانقياد لحقها وقبول لذلك، وبراءة مما عُبد من دون الله تعالى. هكذا يكون الإيمان بهذه الكلمة، يقولها عن يقين وأنه لا معبود بحق إلا الله، وعن علم ليس فيه جهل ولا شك، وعن إخلاص في ذلك لا رياء ولا سمعة، وعن محبة لما دلت عليه من التوحيد والإخلاص، وعن صدق، لا كالمنافقين يقولونها باللسان ويكذبونها في الباطن
ومع قبول لما دلت عليه من التوحيد وانقياد لذلك، ومحبة لذلك، والتزام به مع البراءة من كل ما يُعبد من دون الله، والكفر بكل ما يُعبد من دون الله، كما قال سبحانه: فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِن بِاللّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَىَ لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ

[8]
والكفر بالطاغوت معناه البراءة مما عُبد من دون الله، واعتقاد بطلانه، وأن تتبرأ من عبادة غير الله، وتعتقد بطلان ذلك، وأن العبادة بحق هي لله وحده سبحانه وتعالى ليس له شريك في ذلك، لا ملك ولا نبي ولا شجر ولا حجر ولا ميت ولا غير ذلك
[1] سورة لقمان، الآية 30
[2] سورة البينة، الآية 5
[3] سورة الفاتحة، الآية 5
[4] سورة الإسراء، الآية 23
[5] سورة الزمر، الآيتان 2، 3
[6] أخرجه البخاري في كتاب التوحيد، باب ما جاء في دعاء النبي صلى الله عليه وسلم برقم 7372
[7] أخرجه البخاري في كتاب الزكاة، باب وجوب الزكاة برقم 1395، ومسلم في كتاب الإيمان، باب الدعاء إلى الشهادتين وشرائع الإسلام برقم 19
[8] سورة البقرة، الآية 256

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:43
Critiquer le salafi pour une erreur alors que celui-ci ne persiste pas sur le faux... Ceci est la voie haddâdi injuste

J'ai été questionné sur comment répondre à celui qui dit  : "La critique d'un savant sur un shaykh par sa parole (fattân) ou (kadhhâb) équivaut à une critique détaillée et est prioritaire à toute éloge de manière absolue" ?

 

J'ai donc répondu par ma parole :

 

Non ceci n'est pas de manière absolue, et la réponse à cette parole vient de plusieures manières :

 

1/ La critique prévalant sur l'éloge est conditionnée par le fait qu'elle doit être confirmée sur la personne critiquée.

Ainsi, si elle n'est pas confirmée sur la personne critiquée alors elle est sans conséquence.

 

2/ La parole (fattân) peut contenir de nombreux sens qui peuvent ne pas valoir une critique, donc la critique n'est pas détaillée.

 

3/ Si la critique détaillée a été réfutée et rejetée par un savant reconnu et que celui-ci a éclairci l'absence de conséquence de cette critique, à ce moment-là la critique détaillée ne prévaut pas.

 

4/ Si la critique détaillée est contre des salafis alors il faut prouver leur entêtement et leur persistance sur le faux.

Mais critiquer le salafi uniquement pour une erreur alors que celui-ci ne persiste pas sur le faux et ne s'entête pas, et ne joue pas avec la vérité, alors ceci est la voie haddâdi injuste.

 

Écrit par Shaykh Ahmad bn ´Umar Bâzmûl حفظه الله

Au Koweït le 4 de dhul hijja 1436

Traduit par Abu Zayd ´Abdullah Mayer al Faransi le 4 de dhul hijja 1436 soit le 18 septembre 2015

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية