108 articles avec aliments et boissons - الأطعمة والأشربة

Le statut de l’éléphant (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le statut de l’éléphant (vidéo)

Question : 

 

Ô cheikh qu’Allah vous accorde la réussite, l’éléphant a de grandes défenses, mais il se nourrit d’herbe et ne mange pas de viande et ne chasse et ne dévore pas avec ses défenses.

 

Est qu’il entre dans la catégorie des animaux ayant des canines (carnivores) qui dévorent et chassent ? 

 

Réponse :  

 

J’ai entendu cela, j’ai entendu que les juristes ont considéré l’éléphant faisant partie de la catégorie des animaux dotés de canines (carnivores) qui dévorent et chassent leur proie, il est donc interdit de le manger.

 

Et je n’ai point entendu que l’éléphant se mange, je n’ai jamais entendu cela, je ne pense pas que l’on mange de l’éléphant.           

 

 Publié par kitabwaSunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

La façon de s'asseoir lors du repas (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La façon de s'asseoir lors du repas (audio)

 

Questionneur :

 

Y a t il un hadith sur la façon de s'asseoir lors du repas ?

 

Réponse :

 

Il y a (un hadith).

 

C'est de s'asseoir dressé sur les talons ou de soulever un pied et laisser l'autre pied à plat (et de s'asseoir sur lui), basé sur sa parole عليه السلام :

 

"Certes, je suis un serviteur.

Je mange comme mange le serviteur et je m'assieds comme s'assied le serviteur "

 

Traduit Par Abdoullaah Abu Edem

 Publié par cheikhalalbani.com

 

ما هي كيفية الجلوس للطعام ؟

السائل : هل يوجد حديث في هيئة الجلوس في الطعام ؟

الشيخ : يوجد ، هو الإنتصاب على العقبين أو نصب رجل وافتراش رجل ، إنطلاقا من قوله عليه السلام

( إنما أنا عبد آكل كما يأكل العبد وأجلس كما يجلس العبد )

غيره

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Est-ce que la nourriture peut parler ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-ce que la nourriture peut parler ? (audio)

 

Question d'une soeur :

 

Ma question concerne toutes les choses qu’ALlah a créées.
 

Est-ce que la nourriture peut parler ?... Car j’ai entendu une histoire sur la viande empoisonnée qui a causé la mort du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Pourquoi cette viande ne l’a pas prévenu avant qu’elle était empoisonnée ?

 

Tfadal Cheikh

 

Réponse :

 

C’est une question bonne et importante.
 

Ce que l'on doit savoir, en général, ce qu’il faut bien comprendre, incha ALlah Ta3ala, c’est que : à part les êtres humains, les animaux, les insectes, tout ce qui a une âme, à part cela, ce que l'on appelle nous les choses inertes comme les arbres, le soleil, la lune et les montagnes, la mer, les choses inertes, les cailloux… tout cela, il ne faut jamais dire de toutes ces choses qu’elles n’ont pas une vie.
 

Ça c’est faux !

 

Mais il faut dire : « elles n’ont pas une vie apparente ».

 

Pour nous, on ne comprend pas comment elles vivent sinon elles ont (bel et bien) une vie !

 

C’est pour cela qu’ALlah سبحانه و تعالى a parlé aux cieux et à la terre lorsqu’Il leur a dit :

 

« اِئْتِيَا طَوْعاً أَوْ كَرْهاً قَالَتَا أَتَيْنَا طَائِعِينَ »

« venez bon gré, mal gré »

(Al Fussilat 41 - aya 11).

 

Les cieux et la terre, s’ils ne vivent, ils ne pourraient pas comprendre.

 

IL a parlé au feu de Ibrahim عليه السلام :

 

« قُلْنَا يَا نَارُ كُونِي بَرْداً وَسَلَاماً »

« Ô toi feu, sois froid et ne fais pas de tort »

(Al Anbiya 21 – aya 69)

 

Donc le feu a aussi une vie, il comprend ; Les cieux et la terre comprennent.

 

Et ALlah سبحان و تعالى a parlé aussi aux montagnes :

 

« يَا جِبَالُ أَوِّبِي مَعَهُ وَ الطَّيْرَ »

« Ô vous montagnes ainsi que vous les oiseaux, faites le tasbîh avec lui (Dawoud) »

(Saba 34 – aya 10)

 

Conclusion :

Tout ce qui a été créé a une vie.

Mais on ne comprend pas, nous, comment la chose vit.

 

Des cailloux parlaient avec le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et une fois, notre Prophète Moussa عليه السلام est rentré dans une mare pour nager et il avait nagé nu car il était seul.

Mais les juifs non !

Quand ils nageaient, ils nageaient en groupe et nus.

Et ils ont dit Moussa عليه السلام ne veut jamais nager avec nous donc il a un défaut quelque part dans son corps. 

Parce que toujours lui il nageait seul et nu et un Prophète ne va pas montrer sa 3awra (partie du corps à cacher) aux gens.

Mais eux ils l’ont accusé.

Une fois il est rentré dans la mare pour nager et il a déposé ses vêtements sur un petit caillou/rocher. 

Ce rocher/caillou qu’a-t-il fait ? 

Il s’est enfui avec les vêtements de Moussa عليه السلام

Le hadith se trouve dans sahih Al Boukhari.

Moussa عليه السلام quand il a vu le caillou/rocher courir avec ses vêtements qu’a-t-il fait ?

Il est sorti vite et il a commencé à courir derrière le caillou, il l’a rattrapé et il l’a frappé avec un bâton.

Il l’a frappé 4 ou 5 coups, ou 3 ou 4 coups comme a dit Abou Houreyra dans sahih Al Boukhari.

Ce qui fait que même Moussa عليه السلام comprenait que le caillou avait une vie …sinon on ne frappe pas un caillou pour rien. (1)

 

La viande qu’a mangé le Prophète صلى الله عليه وسلم était ensorcelée (sihr).

C’est une femme qui s’appelait Zaynab Bint Harith, une juive, qui l’a ensorcelé.

Quand il صلى الله عليه وسلم l’a mangé, ALlah تعالى a inspiré la viande pour qu’elle parle.

Pourquoi elle n’avait pas parlé au début comme a dit la sœur ?

ALlah تعالى voulait une hikma (sagesse) derrière cela.

Quelle est la hikma derrière cela?

Pour que d’un côté ça allait être la cause de la mort du Prophète صلى الله عليه وسلم.

Car toute sa vie il a eu des douleurs et certains ont dit qu’il est mort chahid (martyr).

Il est mort empoisonné par une juive.

 

Et c’est une preuve que, ALlah سبحانه و تعالى quand Il veut, toute chose peut parler.

Juste qu’Il lui donne l’ordre ou qu’Il la laisse parler et elle parle بإذن الله سبحانه و تعالى.

 

Note du webmaster

(1) Abou Hourayra رضي الله عنه a dit :

"Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit que Moussa était un homme timide qui avait l'habitude de cacher son corps totalement pour qu'on n'en vît rien.

Ensuite des gens des fils d'Israël le dénigrèrent et dirent : "il ne se couvre de cette façon que parce qu'il a un défaut à la peau : la lèpre ou une hernie ou une autre tare".
Allâh voulut démontrer la fausseté de leurs propos à l'endroit de
Moussa.
Celui-ci s'isola un jour et mit ses vêtements sur une pierre pour se baigner.
Quand il termina son bain, il alla chercher ses vêtements et découvrit que la pierre les avait emportés.
Moussa reprit son bâton et se mit à la poursuite de la pierre en criant : "Mes vêtements, Ô pierre ! Mes vêtements, Ô pierre" !

Il continua ainsi jusqu'à son arrivée devant une foule des fils d'Israël et ils le virent dans la plus belle nudité telle qu'il avait été créé par Allah.
Moussa fut ainsi blanchi de leurs accusations et la pierre se stabilisa et il récupéra ses vêtements puis se mit à frapper la pierre.
Au nom d'Allah, la pierre porte des traces des trois ou quatre ou cinq coups de bâton assénés par
Moussa
.
Voilà à quoi renvoient les propos :
{Ô vous qui croyez ! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moussa. Allâh l'a déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable auprès d'Allah} (33/69)".
(Al-Boukhari n°3404)

 

حَدَّثَنِى إِسْحَاقُ بْنُ إِبْرَاهِيمَ حَدَّثَنَا رَوْحُ بْنُ عُبَادَةَ حَدَّثَنَا عَوْفٌ عَنِ الْحَسَنِ وَمُحَمَّدٍ وَخِلاَسٍ عَنْ أَبِى هُرَيْرَةَ - رضى الله عنه

قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ إِنَّ مُوسَى كَانَ رَجُلاً حَيِيًّا سِتِّيراً ، لاَ يُرَى مِنْ جِلْدِهِ شَىْءٌ ، اسْتِحْيَاءً مِنْهُ ، فَآذَاهُ مَنْ آذَاهُ مِنْ بَنِى إِسْرَائِيلَ فَقَالُوا مَا يَسْتَتِرُ هَذَا التَّسَتُّرَ إِلاَّ مِنْ عَيْبٍ بِجِلْدِهِ ، إِمَّا بَرَصٌ وَإِمَّا أُدْرَةٌ وَإِمَّا آفَةٌ . وَإِنَّ اللَّهَ أَرَادَ أَنْ يُبَرِّئَهُ مِمَّا قَالُوا لِمُوسَى فَخَلاَ يَوْماً وَحْدَهُ فَوَضَعَ ثِيَابَهُ عَلَى الْحَجَرِ ثُمَّ اغْتَسَلَ ، فَلَمَّا فَرَغَ أَقْبَلَ إِلَى ثِيَابِهِ لِيَأْخُذَهَا ، وَإِنَّ الْحَجَرَ عَدَا بِثَوْبِهِ ، فَأَخَذَ مُوسَى عَصَاهُ وَطَلَبَ الْحَجَرَ ، فَجَعَلَ يَقُولُ ثَوْبِى حَجَرُ ، ثَوْبِى حَجَرُ ، حَتَّى انْتَهَى إِلَى مَلإٍ مِنْ بَنِى إِسْرَائِيلَ ، فَرَأَوْهُ عُرْيَاناً أَحْسَنَ مَا خَلَقَ اللَّهُ ، وَأَبْرَأَهُ مِمَّا يَقُولُونَ ، وَقَامَ الْحَجَرُ فَأَخَذَ ثَوْبَهُ فَلَبِسَهُ ، وَطَفِقَ بِالْحَجَرِ ضَرْباً بِعَصَاهُ ، فَوَاللَّهِ إِنَّ بِالْحَجَرِ لَنَدَباً مِنْ أَثَرِ ضَرْبِهِ ثَلاَثاً أَوْ أَرْبَعاً أَوْ خَمْساً ، فَذَلِكَ قَوْلُهُ

( يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تَكُونُوا كَالَّذِينَ آذَوْا مُوسَى فَبَرَّأَهُ اللَّهُ مِمَّا قَالُوا وَكَانَ عِنْدَ اللَّهِ وَجِيهاً )

. طرفاه 378 ، 4799 - تحفة 12242 ، 14480 ، 12302 - 191/4

 

Réponse donnée sur Paltalk lors des questions/réponses

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 Publié par 3ilmchar3i.net


Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Manger avec une cuillère la paume de la main ou les doigts ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Manger avec une cuillère la paume de la main ou les doigts ? (audio)

 

Questionneur :

 

Le repas et le fait de manger avec une cuillère est-il considéré comme une innovation ?

 

Par exemple, le riz de nos jours lorsque nous mangeons (…) par terre, nous mangeons avec cinq doigts.

 

Est-ce une sunna ou ?

 

Réponse :

 

Selon Thabit, dans le sahih Muslim il est rapporté que :

 

"le Prophète salallahou 'aleyhi wa sallam mangeait avec trois doigts."

 

Donc, si nous considérons que manger avec trois doigts est une sunna d'adoration, il est alors meilleur de manger avec trois doigts sans cuillère.

 

Dans ce cas, celui qui mangerait avec les cinq doigts ou avec la paume toute entière, cela serait en contradiction avec la sunna.

 

Par contre, si nous considérons cela comme faisant partie des affaires coutumières comme nous le disons et non des affaires d'adoration alors celui qui mange en utilisant la paume entière n'a pas contredit la sunna, comme ne l’a pas contredit celui qui mange avec une cuillère.

 

Parce que manger avec cet ustensile moderne, comme beaucoup de ces outils dont nous jouissons aujourd'hui comme la voiture, l'avion et le train et ainsi de suite, ils font partie des moyens modernes entrant dans la généralité de Sa Parole Ta3aalaa (traduction rappochée) :

 

"et Il créé ce que vous ne savez pas"


Et toutes les louanges appartiennent à Allah.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

 Publié par cheikhalalbani.com


السائل : الطعام والأكل بالملعقة ، هل يعتبر بدعة ، يعني مثلا بالنسبة للرز الآن عندما نأكل ... في الأرض نأكل بخمس أصابع هل سنة أم
الشيخ : من الثابت في صحيح مسلم ( عن النبي صلى الله عليه وسلم كان يأكل بثلاثة أصابع ) فإن اعتبرنا أن الأكل بثلاثة أصابع سنة تعبدية ، فيكون الأفضل أن يأكل بثلاثة أصابع دون الملعقة لكن في هذه الحالة من يأكل بالخمس أصابع أو بالكف كله ، هذا يكون خالف السنة ، أما إن اعتبرنا ذلك من الأمور العادية كم قلنا وليس من الأمور التعبدية فلا يكون الذي يأكل بالكف مخالفا للسنة ، كما أنه لا يكون الذي يأكل بالملعقة مخالفا للسنة ، لأن هذا الأكل بهذه الآلة الحديثة كهذه الآلات الكثيرة التي نحن نتمتع اليوم بها كالسيارة والطائرة والقطار ونحو ذلك ، فهي من الوسائل الحديثة التي تدخل في عموم قوله تعالى (( ويخلق ما لا تعلمون )) ... والحمد لله

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Manger du concombre avec des dattes fraîches

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Manger du concombre avec des dattes fraîches

Abd Allah Ibn Ja'fâr (رضي الله عنه) a dit :

 

أَنَّ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم كَانَ يَأْكُلُ الْقِثَّاءَ بِالرُّطَبِ 

 

«J'ai vu le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) manger du concombre avec des dattes fraîches.»

Al-Boukhari (2 / 506) ; Sahîh Muslim (6 / 122)

 

 

56 - "كان يأكل القثاء بالرطب"
رواه البخاري (2 / 506) ،ومسلم (6 / 122)،وأبو داود (رقم 3835)والترمذي (1 / 339)، والدارمي(2 / 103)، وابن ماجه (3325) وأحمد (1 /203) ، وأبو الحسن أحمد بن محمد المعروف بابن الجندي في " الفوائد الحسان"(ق 2 / 1)، من حديث عبد الله بن جعفر مرفوعا،واللفظ لأبي داود،والترمذي، وقال الآخرون: "رأيت"،بدل:"كان
وقال الترمذي: " حديث حسن صحيح
وفي رواية لأحمد (1 / 204) بلفظ:" إن آخر ما رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم في إحدى يديه رطبات، وفي الأخرى قثاء، وهو يأكل من هذه، وبعض من هذه
وفي إسناده نصر بن باب وهو واه.وعزاه الهيثمي في " مجمع الزوائد
(5 / 38) للطبراني في " الأوسط " في حديث طويل، وقال:" وفيه أصرم بن حوشب وهو متروك
وكذلك عزاه إليه فقط الحافظ في " الفتح " (9 / 496) وقال
" في سنده ضعف ".وفاتهما أنه في " المسند " أيضا كما ذكرنا، وفي عبارة الحافظ تهوين ضعف إسناده مع أنه شديد كما يشير إلى ذلك قول الهيثمي في رواية: " وهو متروك
ولذلك أقول: إن الحديث بهذه الزيادة ضعيف، ولا يتقوى أحد الإسنادين بالآخر لشدة ضعفهما، نعم له شاهد من حديث أنس بن مالك بلفظ: " كان يأخذ الرطب بيمينه والبطيخ بيساره، فيأكل الرطب بالبطيخ، وكان أحب الفاكهة إليه
ولكنه ضعيف أيضا شديد الضعف، فقال الهيثمي: " رواه الطبراني في " الأوسط "، وفيه يوسف بن عطية الصفار، وهو متروك
ومن طريقه أخرجه الحاكم (4 / 121) ، وذكر أنه تفرد به يوسف هذا. قال الذهبي: " وهو واه "
وقول الحافظ فيه: " وسنده ضعيف، فيه ما قلناه آنفا في قوله المتقدم في حديث ابن جعفر.وهو مع الضعف المذكور فقد ذكر " البطيخ " بدل القثاء. لكن لهذا أصل عن جماعة من أصحاب النبي صلى الله عليه وسلم منهم أنس رضي الله عنه ويأتي بعد هذا
وأخرج أبو داود (3903) وابن ماجه (3324) عن عائشة قالت
" كانت أمي تعالجني للسمنة، تريد أن تدخلني على رسول الله صلى الله عليه وسلم فما استقام لها ذلك حتى أكلت القثاء بالرطب، فسمنت كأحسن سمنة "
وإسناده صحيح. وعزاه الحافظ لابن ماجه والنسائي، وكأنه يعني في "وعند أبي نعيم في "الطب" من وجه آخر عن عائشة أن النبي صلى الله عليه وسلم أمر أبويها بذلك ". قلت: وينظر في إسناده
ثم وقفت على إسناده في النسخة المصورة من كتابه "الطب النبوي"(ق:140-2) ولكن صورة هذه الصفحة غير واضحة مع الأسف ولكن قد ظهر لي من إسناده
"...ابن حميد الرازي:ثنا زيد بن حباب" وابن حميد اسمه محمد وهو من الرواه عن زيد بن حباب وهو ضعيف فالظاهر انه هو علة هذا الوجه، والله أعلم
سلسلة الأحاديث الصحيحة وشيء من فقهها وفوائدها...للألباني
المجلد الأول :رقم الحديث 
- 56

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Recouvrir les récipients qui sont dans le réfrigérateur et les placards la nuit (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Recouvrir les récipients qui sont dans le réfrigérateur et les placards la nuit (audio)

 

Question :

 

Je sais qu'il fait partie de la sunna de recouvrir les récipients pendant la nuit.

 

Les récipients se trouvant dans le réfrigérateur et les placards de la cuisine rentrent-ils dans cela également? 

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal, le mieux est de les recouvrir dans le réfrigérateur, même s'il est devenu comme un récipient à part entière. 

 

Si lui le considère comme un récipient recouvert, il est probable que ce soit ainsi, mais le mieux est de recouvrir les récipients ouverts dans le réfrigérateur.

 

Donc le mieux est qu'ils soit recouvert. 

Question :

 

Concernant les récipients vides, prennent-ils le même jugement ?

 

Réponse :

 

Il les retourne, il est rapporté qu'il faut retourner les récipients vides et les poser à l'envers.

 

Et il n'y a pas de mal à les couvrir.

 

Il les recouvre ou les retourne à l'envers. 


 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh 'Outhman Ibn Abdallah As-Sâlimy - الشيخ عثمان بن عبدالله السالمي

Partager cet article

Le colorant alimentaire rouge E120 (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le colorant alimentaire rouge E120 (vidéo)

Question :

 

Après avoir interdit les matières colorantes qui entrent dans la fabrication du Cachir (1) et d’autres produits alimentaires, vu leurs préjudices sur la santé, ces matières ont été substituées par une autre qui est une espèce de cochenille brûlée.

 

L’utilisation de celle-ci remplace totalement la matière colorante.

 

Y a-t-il une gêne si l’on adopte cette méthode dans la fabrication du Cachir et des autres produits ?

 

Qu’Allâh vous récompense !

 

Réponse :

 

Louanges à Allâh, Seigneur des mondes. Que les prières et le salut soient sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour les univers, sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

 

Le colorant alimentaire rouge dont le symbole (d’additif alimentaire) est le E120, et qui est extrait de la cochenille, n’est pas permis de l’utiliser comme un composant dans la fabrication des produits alimentaires.

 

Sa consommation est également illicite, surtout lorsque sa couleur prédomine.

 

Cela, car selon l’avis de la majorité des gens de science (2), ces cochenilles sont considérées comme faisant partie des insectes qui sont détestables par nature et vu qu’elles sont englobées dans le jugement général de la Parole d’Allâh le Très Haut :

 

وَيُحِلُّ لَهُمُ الطَّيِّبَاتِ وَيُحَرِّمُ عَلَيْهِمُ الْخَبَائِثَ - الأعراف: 157

 

Sens du verset :

 

﴾Il [le Prophète] leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises.﴿ [Al-A’râf : 157]

 

En effet, Allah le Très Haut a octroyé Ses grâces aux croyants en les comblant de bonnes choses en disant :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُلُوا مِنْ طَيِّبَاتِ مَا رَزَقْنَاكُمْ - البقرة: 172

 

Sens du verset :

 

﴾Ô les croyants !, Mangez des [nourritures] licites que Nous vous avons attribuées.﴿ [la Vache : 172]

 

Allâh le Très Haut leur a adressé le même discours qu’Il a tenu aux messagers en disant :

 

يَا أَيُّهَا الرُّسُلُ كُلُوا مِنَ الطَّيِّبَاتِ - المؤمنون: 51

 

Sens du verset :

 

﴾Ô messagers !, mangez de ce qui est permis et agréable.﴿ [les Croyants : 51].

 

Sur cette question, l’imam Mâlik رحمه الله a contredit cet avis en disant que consommer les cochenilles et autres insectes, et les utiliser comme remède est licite, en s’appuyant sur une analogie (Al-Qiyâs) déduite du fait de consommer des criquets dont la licéité est énoncée explicitement dans le hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم:

 

«Il nous est licite de consommer deux genres de bêtes mortes ainsi que deux variétés de sang. Les deux bêtes mortes sont : les poissons et les criquets, et les deux sangs ce sont le foie et la rate.» (3)

 

([Le savant malékite]) Al-Bâdjî rapporte ce même jugement en disant :

 

«Ibn Habîb a dit : ‘‘L’imam Mâlik et d’autres savants ont dit que quiconque a besoin de consommer une bestiole en guise de remède ou autre, cela lui est permis s’il est immolé comme on immole les criquets, à l’exemple des coléoptères, des scorpions, des blattes, des ‘Ouqroubân (4), des sauterelles, des frelons, des libellules, des fourmis et des petites fourmis, des charançons, des acariens, des vers, des moustiques et des mouches, ainsi que d’autres insectes...’’» (5)

 

Pour moi, parmi les deux avis précédents, celui qui est le plus juste et ayant force de preuve est l’avis de la majorité des savants, car la cochenille ne peut être immolée légalement étant donné qu’elle n’a pas de sang liquide.

 

Et tout animal qui ne peut être immolé légalement est jugé comme étant illicite, car c’est une bête morte.

 

Et il est clairement édicté dans le Qour’ân (Coran) que la bête morte est illicite et qu’il est obligatoire d’immoler ce qui peut être immolé selon la Charia.

 

Allâh le Très Haut à dit :

 

حُرِّمَتْ عَلَيْكُمُ الْمَيْتَةُ وَالدَّمُ وَلَحْمُ الْخِنْزِيرِ وَمَا أُهِلَّ لِغَيْرِ اللهِ بِهِ وَالْمُنْخَنِقَةُ وَالْمَوْقُوذَةُ وَالْمُتَرَدِّيَةُ وَالنَّطِيحَةُ وَمَا أَكَلَ السَّبُعُ إِلاَّ مَا ذَكَّيْتُمْ  - المائدة: 3

 

Sens du verset :

 

﴾Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que Celui d’Allâh, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce à dévorée -- sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte.﴿ [la Table Servie : 3]

 

Il est clair que l’analogie faite entre la cochenille -- ainsi que les autres insectes -- et le criquet n’a pas de sens, car c’est une analogie qui s’inscrit en faux avec ses propres principes.

 

Et ce qui sort du jugement général attesté par les Textes –qui est l’illicéité de la bête morte– n’est donc pas valable de lui appliquer l’analogie car c’est une exception qui est en contradiction avec l’analogie elle-même conformément à la règle qui dit :

 

«On ne peut attribuer un jugement par une analogie qui est en contradiction avec ses propres.»

 

Sachant que l’imam Mâlik et les autres savants l’ont permis à condition de l’immoler selon la Charia : on doit prononcer le Nom d’Allâh lorsqu’on le pique avec une épine, une aiguille ou autre pour que le jugement du criquet soit attribué à la cochenille, selon ces savants.

 

Or, cette condition est absente dans la matière ayant la couleur carmin (6) du fait qu’on la brûle et qu’on pulvérise son corps et ses membres ensembles pour extraire cette matière rouge.

 

Subséquemment à tout cela, le colorant alimentaire rouge qu’on extrait de ces cochenilles, en dehors du fait qu’elles soient détestables et qu’elles ne peuvent être immolées, est susceptible de causer des maladies corporelles dont la dangerosité diffère, comme l’allergie pour les enfants, l’asthme, les maladies cancérigènes et autres affections.

 

C’est pour cette raison que cette matière est interdite conformément au hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم:

 

«Pas de nuisance, ni à soi-même ni à autrui.» (7)

 

Et Allâh est plus savant.

Notre dernière invocation est : louange à Allâh, Seigneur des univers. Que la prière et le salut d’Allâh soient sur Muhammad, sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Cachir : sorte de saucisson algérien. (NDT).

(2) Voir : Al-Moughnî d’Ibn Qoudâma (8/585), Al-Madjmoû‘ d’An-Nawawî (9/10), Al-Mabsoût d’As-Sarkhaşî (11/399).

(3) Rapporté par Ibn Mâdjah (3314) et Ahmad dans Al-Mousnad (5723) d’après le hadith rapporté par Ibn ‘Oumar رضي الله عنهما et authentifié par Al-Albânî dans Irwâ' Al-Ghalîl (2526).

(4) ‘Ouqroubân : une bestiole invertébrée qui possède une multitude de pattes. (NDT).

(5) Al-Mountaqâ d’Al-Bâdjî (3/129).

(6) Carmin (qirmiz en arabe) est une teinture arménienne qui a la couleur rouge provenant du suc d’un ver qui existe dans les forêts de ce pays [voir : Al-Qâmoûs Al-Mouhît d’Al-Fayroûz Âbâdî (670) et Al-Mou‘djam Al-Wasît (2/730).

(7) Rapporté par Ibn Mâdjah (2340) d’après ‘Oubâdah Ibn As-Sâmit رضي الله عنه et authentifié par Al-Albânî dans As-Silsila As-Sahîha (250).

 

Fatwa n° 1146

Alger, le 29 de Djoumâda Ath-Thâniya 1433H, correspondant au 20 mai 2012G

 Publié par ferkous.com

 

الملوِّن الغذائي الأحمر

[E١٢٠]

السؤال:بعد حظر الموادِّ الملوِّنة التي تدخل في صناعة «الكاشير» وغيرها من الصناعات الغذائية لِما فيها من أضرارٍ صحِّيَّةٍ، استُبدلت بمادَّةٍ هي عبارةٌ عن خنافسَ يتمُّ حرقُها، واستعمالها يعوِّض تمامًا دور المادَّة الملوِّنة، فهل ثَمَّ حرجٌ في اعتماد هذه الطريقة في تصنيع الكاشير وغيره؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب:الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، أمَّا بعد

فالملوِّن الغذائيُّ الأحمر المستخرَج من هذه الخنافس الذي يُرمز إليه ﺑ

[E١٢٠]

لا يجوز استخدامه كأحد المركَّبات الصناعية الغذائية، ولا يجوز استهلاكه -وخاصَّةً مع طغيان لونه-، لأنَّ هذه الخنافس معدودةٌ من الحشرات المستخبثة طبعًا عند جمهور أهل العلم(١)، حيث تندرج تحت عموم قوله تعالى: ﴿وَيُحِلُّ لَهُمُ الطَّيِّبَاتِ وَيُحَرِّمُ عَلَيْهِمُ الْخَبَائِثَ﴾ [الأعراف: ١٥٧]، فقد أكرم الله المؤمنين بالطيِّبات في قوله تعالى: ﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُلُوا مِنْ طَيِّبَاتِ مَا رَزَقْنَاكُمْ﴾ [البقرة: ١٧٢]، وخاطبهم بما خاطب به الرسل عليهم الصلاة السلام حيث قال تعالى: ﴿يَا أَيُّهَا الرُّسُلُ كُلُوا مِنَ الطَّيِّبَاتِ﴾ [المؤمنون: ٥١

وخالف مالكٌ -رحمه الله- في المسألة ورأى جواز أكل الخنفساء وغيرها من الحشرات والتداوي بها قياسًا على جواز أكل الجراد المنصوص على جوازه في قوله صلَّى الله عليه وسلَّم: «أُحِلَّتْ لَنَا مَيْتَتَانِ وَدَمَانِ، فَأَمَّا الْمَيْتَتَانِ: فَالْحُوتُ وَالْجَرَادُ، وَأَمَّا الدَّمَانِ: فَالْكَبِدُ وَالطِّحَالُ»(٢)، وينقل الباجيُّ –رحمه الله- هذا الحكمَ بقوله: «قال ابن حبيبٍ: كان مالكٌ وغيره يقول: من احتاج إلى أكل شيءٍ من الخشاش لدواءٍ أو غيره فلا بأس به إذا ذُكِّيَ كما يُذَكَّى الجراد كالخنفساء والعقرب وبنات وردان والعُقْرُبان والجندب والزنبور واليعسوب والذَّرِّ والنمل والسوس والحِلْم والدود والبعوض والذباب وما أشبه ذلك»(٣)

والذي يترجَّح -عندي- من القولين السابقين هو مذهب الجمهور لقوَّته، ذلك لأنَّ الخنفساء لا تقبل التذكية إذ لا دم لها سائل، وكلُّ ما لا يُقتدر فيه على ذكاته فحكمُه التحريم لأنه مَيْتةٌ، وقد جاء التنصيص القرآنيُّ -جليًّا- يحرِّم الميتةَ ويأمر بتذكية ما يجوز تذكيتُه ويقبلها، قال تعالى: ﴿حُرِّمَتْ عَلَيْكُمُ الْمَيْتَةُ وَالدَّمُ وَلَحْمُ الْخِنْزِيرِ وَمَا أُهِلَّ لِغَيْرِ اللهِ بِهِ وَالْمُنْخَنِقَةُ وَالْمَوْقُوذَةُ وَالْمُتَرَدِّيَةُ وَالنَّطِيحَةُ وَمَا أَكَلَ السَّبُعُ إِلاَّ مَا ذَكَّيْتُمْ﴾ [المائدة: ٣

ولا يخفى أنَّ قياس الخنفساء وغيرِها من الحشرات على الجراد غير متَّجهٍ لأنه قياسٌ على ما خالف القياس، وما كان خارجًا عن عموم تحريم الميتة بالنصِّ فلا يُعتبر إلحاقُه به لأنه مستثنًى ورد على خلاف القياس عملاً بقاعدة: «مَا ثَبَتَ عَلَى خِلاَفِ القِيَاسِ فَغَيْرُهُ عَلَيْهِ لاَ يُقَاسُ»

علمًا أنَّ مالكًا -رحمه الله- وغيره أباحوه بشرط تذكيته، فيسمِّي اللهَ عند وخزه بالشوك وغرزه بالإبر ونحو ذلك ويُلحقونه بالجراد في الحكم(٤)، ويغيب هذا الشرط في المادَّة ذات اللون القِرْمِزيِّ(٥)، إذ يتمُّ حرقُها أو سحقُ جسدها وأعضائها جميعًا لاستخراج هذه المادَّة الحمراء

فالحاصل أنَّ الملوِّن الغذائيَّ الأحمر المستخرج من هذه الخنافس بغضِّ النظر عن خبثها وعدم قبولها للتذكية فإنها -من جهةٍ أخرى- تسبِّب أضرارًا جسمانيةً متفاوتة الخطورة من الحساسية للأطفال والربو وأمراضٍ مسرطنةٍ وغيرها من الأعراض والأمراض، لذلك تُمْنَع عملاً بقوله صلَّى الله عليه وسلَّم: «لاَ ضَرَرَ وَلاَ ضِرَارَ»(٦)

والعلم عند الله تعالى، وآخر دعوانا أن الحمد لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلَّم تسليمًا

(١) انظر: «المغني» لابن قدامة (٨/ ٥٨٥)، «المجموع» للنووي (٩/ ١٠)، «المبسوط» للسرخسي (١١/ ٣٩٩)

(٢) أخرجه ابن ماجه في «الأطعمة» باب الكبد والطحال (٣٣١٤) وأحمد في «مسنده» (٥٧٢٣) من حديث ابن عمر رضي الله عنهما، وصحَّحه الألباني في «إرواء الغليل» (٢٥٢٦)

(٣) «المنتقى» للباجي (٣/ ١٢٩)

(٤) المصدر السابق الجزء والصفحة نفسها

(٥) القِرْمِز: صبغٌ إرمنيٌّ لونه أحمر يكون من عصارة دودٍ يكون في آجامهم [انظر: «القاموس المحيط» للفيروز آبادي (٦٧٠)، «المعجم الوسيط» (٢/ ٧٣٠)]

(٦) أخرجه ابن ماجه في «الأحكام» باب من بنى في حقِّه ما يضرُّ بجاره (٢٣٤٠) من حديث عبادة بن الصامت رضي الله عنه، وصحَّحه الألباني في «السلسلة الصحيحة» (٢٥٠)

الفتوى رقم: ١١٤٦

الصنف: فتاوى الأشربة والأطعمة - الأطعمة

الجزائر في: ٢٩ جمادى الثانية ١٤٣٣ﻫ

الموافـق ﻟ: ٢٠ مــايـو ٢٠١٢م

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

حلوم وعلوم (dossier-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

حلوم وعلوم (dossier-vidéo)

إختيار الاضحية - Choisir la bête à sacrifier

قطعيات الخروف - Les pièces de viande

حفظ اللحوم - Conserver la viande

دليل سلامة ونظافة التعامل مع اللحوم - Guide de sécurité et de propreté

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Dépenser pour l'invité de manière excessive par rapport à ses moyens

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Dépenser pour l'invité de manière excessive par rapport à ses moyens

Le takallouf pour les invités

 

D'après Chaqiq :

 

« Je suis rentré avec un ami à moi chez Salman Al Farisi (qu'Allah l'agrée), il nous a posé comme nourriture du pain et du sel et il a dit :

 

Si le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) ne nous avait pas interdit le takallouf (*) pour l'invité j'aurais fait du takallouf pour vous ».

(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2392)

 

(*) Takallouf : Le mot takallouf signifie ici le fait de dépenser pour l'invité de manière excessive par rapport à ses moyens.

 

عن شقيق قال

دخلت أنا و صاحب لي على سلمان رضي الله عنه فقرب إلينا خبزا و ملحا فقال

لولا أن رسول الله صلى الله عليه وسلم نهانا عن التكلف لتكلفت لكم 

(رواه الحاكم و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٣٩٢) 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Manger de la viande crue

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Manger de la viande crue

Question 2 :

 

C'est le cas d'une personne qui immole une bête et la dépèce puis en mange le foie et des morceaux de viande crus.

 

Or, j'ai entendu dire qu'il était illicite de consommer de la viande crue, à l'exception des bêtes féroces.

 

Est-ce vrai ?

 

Renseignez-moi sur ces questions, qu'Allâh vous rétribue et vous préserve pour l'Islam et pour les musulmans.

 

Réponse 2 :

 

Il est licite de consommer la viande et le foie d'une bête immolée à l'état cru, dans la mesure où cela ne constitue aucun risque.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 11862 )

(Numéro de la partie: 22, Numéro de la page: 259)

Traduit par alifta.net

الأكل من لحم الذبيحة وكبدها قبل الطبخ

س 2: إذا ذبح الرجل ذبيحته وسلخها يأكل من كبدها وبعضًا من لحمها بدون طبخ، وأنا سمعت أنه لا يحل الأكل بدون طبخ إلا للسباع فهل هذا صحيح؟ أفيدوني عن هذه الأسئلة مأجورين، بارك الله فيكم وأبقاكم لنا للإسلام والمسلمين

ج 2: يجوز الأكل من لحم الذبيحة وكبدها قبل الطبخ إذا أمنت المضرة

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 22، الصفحة رقم: 259)

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 11862

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Autour de la table (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Autour de la table (vidéo)

Au Nom d'Allah.

 

Qu'Allah couvre d'éloges et salue notre Prophète Muhammad, sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui emprunteront sa voie jusqu'à Jour de la Rétribution.

 

Que la religion est complète !

 

Comme rappel, voici quelques points bénéfiques (fawaid) tirés d'une série de courtes assises autour des règles de bienséances liées à la nourriture et à la boisson, du shaykh 'Azîz Ibn Farhân Al-'Anazi, qu'Allah le préserve. 

Le bon comportement en mangeant consister à prononcer le nom d'Allah (at-tasmiyyah)

 

'Umar Ibn Abî Salamah rapporte que le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) lui a dit :

 

"Ô mon garçon ! Prononce le nom d'Allah, mange de la main droite et mange de ce qui est devant toi."

(Al-Bukhârî et Muslim).

 

On dit : bismillah, sans y ajouter : ar-Rahman ar-Rahim.

 

C'est une cause de bénédiction et de préservation du diable.

 

Si la personne s'en rappelle elle le prononce à ce moment en disant : bismillah awalahu wa akhirahu, au nom d'Allah au début et à la fin. 

 

Manger et boire de la main droite est obligatoire

 

la main gauche étant illicite, c'est celle dont use Satan :

 

"[...] car Satan mange avec la gauche et boit avec la gauche."

(Muslim).

 

Ne pas blâmer la nourriture ou réprimander son épouse pour cela

 

On rapporte :

 

"Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) n'a jamais critiqué un plat. S'il en voulait il en mangeait, sinon il le laissait et n'en mangeait pas."

(Al-Bukhârî et Muslim). 

 

Se laver les mains après avoir mangé

 

et avant de dormir

 

Ne pas manger étendu sur le ventre ou le côté

 

Le Prophète avait une position modeste (صلى الله عليه وسلم) et disait :

 

"Je ne mange pas appuyé."

(Al-Bukhârî)

 

Il dit aussi :

 

"Je m'assieds et mange comme l'esclave."

(As-Sahihah, 544). 

 

Il ne convient pas de débuter le repas avant la personne âgée ou de rang important

 

comme le père au sein de sa famille, les Compagnons disaient :

 

"Nous ne débutions pas le repas avant le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم)."

 

cela fait partie de la perfection de la Législation islamique qui n'a pas laissé un bien sans y appeler !

 

La permission de s'exprimer durant le repas 

 

contrairement à une pensée populaire.

 

Alors qu'il mangeait (صلى الله عليه وسلم), le Prophète demanda :

 

"Avez-vous un condiment ? "

On lui répondit : "Nous n'avons que du vinaigre."

Il dit : "Quel bon condiment est le vinaigre ! "

(Muslim).

 

L'interdiction de manger et boire dans un récipient d'or ou d'argent

 

comme dans plus d'un hadith authentique.

 

Les jurisconsultes ont dit :

 

"Parmi les méfaits : cela attriste les pauvres qui n'ont pas de quoi manger." 

 

La Sunna consiste à boire en dehors de la coupe et ne pas respirer dans le récipient

 

dans le hadith :

 

"Si l'un de vous boit, qu'il ne respire pas dans la coupe mais éloigne le récipient de ses lèvres."

(As-Sahihah, 386). 

 

Louer Allah

 

La nourriture et la boisson comptent parmi les bienfaits d'Allah à Ses serviteurs.

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) louait Allah pendant et à la fin. 

 

Boire et manger assis

 

Anas nous a rapporté :

 

"Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a interdit de boire debout."

 

Qatadah l'interrogea alors au sujet de la nourriture, et il répondit : "C'est plus grave."

 

Les savants ont dit :l'interdiction n'indique pas le caractère illicite de l'acte mais son caractère détestable.

 

La pratique courante du Prophète (صلى الله عليه وسلم) consistait à boire assis.

 

Ne pas manger jusqu'à satiété

 

On rapporte du Prophète (صلى الله عليه وسلم):

 

"L'homme ne remplit pas de récipient pire que le ventre. il lui suffit quelques bouchés pour se maintenir, mais si cela est nécessaire, qu'un tiers soit pour la nourriture, un tiers pour la boisson et un tiers pour l'air."

(Tirmidhî, Sahih).

 

Porter de l'attention à ceux qui nous entoure

 

On rapporte du Prophète (صلى الله عليه وسلم) qu'il portait à la bouche de ses épouses la nourriture et inversement.

 

Qu'il s'agisse de nos frères, famille etc. 

 

Manger ensemble

 

On rapporte du Prophète (صلى الله عليه وسلم) conseillait les Compagnons de se regrouper autour d'un seul et même plat.

 

C'est une cause de bénédiction (al-barâkah). 

 

Il le convient pas  de se laisser aller dans une assemblée à l'éructation (تجشؤ)

 

ou le rot dans le langage familier.

 

Dans un hadith bon, At-Tirmidhi rapporte qu'un homme éructa en présence du Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) qui dit :

 

"Épargnes-nous tes éructations."

 

Si la personne ne peut se retenir alors elle pose sa main, se détourne des autres etc. afin de ne pas gêner ses frères.

 

[NdT : Pour la faida, Ibn 'Abd Barr cite l'unanimité des savants quant au fait que l'éructation n'annule pas les ablutions. (voir Al-Istidhkâr)]

 

En mangeant à plusieurs, fait partie de la Sunna de se saisir des aliments lorsque cela est possible un par un

 

comme les dattes, le raisin etc...

 

L'invocation lorsque l'on rompt le jeûne

 

On dit :

 

"La soif est dissipée, les veines sont irriguées, et la récompense persistera si Allah le veut." (Sahih Abû Dawûd).

 

Dhahaba adh-dhamau wa btallati al-'uruq wa thabata al-ajru in shâ'a Allah.

 

En arabe : ذَهَـبَ الظَّمَـأُ، وَابْتَلَّـتِ العُـروق، وَثَبَـتَ الأجْـرُ إِنْ شـاءَ الله

 

Lors du repas en assemblée, il ne convient pas de se laver les dents face aux personnes présentes

 

les Compagnons, qu'Allah les agrée répugnaient cela. 

 

Fait partie du bon comportement de ne pas manger face aux autres dans certaines situations 

 

face aux indigents et pauvres, face au jeûneur si par exemple la personne est en voyage et ne jeûne pas ou encore la femme en période de menstrues.

 

De cette manière, on évite aussi le jugement de certaines personnes qui ne sont pas forcément au fait de notre situation.

 

On rapporte que Abû Hurayrah qu'Allah l'agrée réprouvait que l'homme laisse son enfant manger d'un fruit face à celui de son voisin, en effet ce dernier peut alors exiger de son père dans le besoin la même chose que son voisin et le mettre dans une situation malaisée. 

 

Il n'est pas permis de jeûner le jour du 'Aïd

 

la Sunna du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est : 

 

-lors du 'Aïd al-Fitr, succédant au mois de Ramadan, avant la prière, de manger un nombre impair de dattes avant la prière

-lors du 'Aïd al-Adhah, de ne rien manger jusqu'à manger de sa bête sacrifiée après la prière. 

 

Puisse Allah nous accorder le suivi de la Sunna du Prophète d'Allah (صلى الله عليه وسلم) ! 

 

Nourrir le jeûneur

 

Dans le hadith sahîh :

 

"Celui qui nourrit un jeûneur pour la rupture du jeûne aura la même récompense que lui sans que cela n'enlève rien à la récompense du jeûneur." 

 

Fait partie du bon comportement lorsque l'on partage un plat avec ses frère de manger ce qui se trouve en face de soit

 

comme il est rapporté dans le hadith, laissant le centre du plat pour la fin, c'est une cause de bénédiction.

 

Il n'y a pas de mal à débuter par le centre ou le bord de l'assiette ou autre si la personne mange seule.

 

Et Allah est le plus savant. 

 

Fait partie du bon comportement de partager avec son voisin sa nourriture

 

dans le hadith,le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

"Ô Abû Dharr ! Quand tu prépares un plat [en sauce], augmente son eau et donnes-en à tes voisins."

(Muslim)

 

Ceci en particulier si les demeures sont proches et qu'ils peuvent sentir l'odeur du mets, ou encore qu'ils soient pauvres, dans le besoin.

 

Ce comportement appartient aux plus beaux aspects de la législation islamique, qu'il ne convient pas de délaisser. 

 

Fait partie du bon comportement : la générosité

 

le Coran a rappelé la générosité et la bonté du Prophète Ibrâhîm lorsque se présentèrent à lui des invités, de même Muhammad le sceau des Prophètes et Messagers (صلى الله عليه وسلم) était connu pour cette qualité, il nourrissait le pauvre et acceptait l'invitation, l'invitation d'un juif notamment.

 

C'est une manière de se rapprocher d'Allah et le satisfaire, faire entrer la joie dans le cœur de son frère en acceptant son invitation. 

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) ne critiquait aucun plat 

 

comme nous rappelions, dans le hadith :

 

"Le Prophète  (صلى الله عليه وسلم) entra chez Maymûnah, et on lui présenta un lézard vers lequel il tendit la main.

Une femme présente dit : "Informez le Messager d’Allah  (صلى الله عليه وسلم) de ce que vous lui avez présenté."

Elles dirent : "C’est un lézard, Ô Messager d’Allah."

Aussitôt, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) retira sa main.

Khâlid Ibn Al-Walîd dit : "Est-ce illicite, Ô Messager d’Allah ? "

Il répondit : "Non, mais on n’en consomme pas chez moi, et ça me répugne."

Khâlid le tira à lui et le mangea."

 

Si l'aliment est permis il ne convient pas d'en éloigner les gens. 

 

Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) avait une préférence pour certains plats et aliments comme les dattes et incitait à en avoir chez soit, la courge, l'épaule d'agneau, l'eau fraîche, le lait etc. 

 

Et Allah est plus savant ! 

 

 Publié par lamektaba.over-blog.com

Cheikh Docteur Aziz Ibn Farhan A-Anazi - الشيخ الدكتور عزيز بن فرحان العنزي

Partager cet article

Lécher ses doigts lorsque l'on mange

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Lécher ses doigts lorsque l'on mange

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit :

 

«Lorsque l'un d'entre vous mange, qu'il lèche ses doigts car il ne sait pas dans quelle partie de la nourriture se trouve la bénédiction».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2035)

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال

إذا أكل أحدكم فليلعق أصابعه فإنه لا يدري في أيتهن البركة

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>