108 articles avec aliments et boissons - الأطعمة والأشربة

Stocker de la nourriture

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Stocker de la nourriture

Question :

 

Est-ce que le fait d'acheter de la nourriture et de la stocker à la maison de nos jours contredit At-Tawakkoul (placer sa confiance en Allâh) ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal à acheter de la nourriture et à la stocker à la maison afin de la consommer, et ceci ne contredit pas At-Tawakoul.

 

Cela car ça fait partie des choses dont on a besoin.

 

Sauf si ça amène une nuisance aux autres, si la quantité de nourriture sur le marché est faible et que ça met les gens dans la difficulté ou que ça fait monter les prix.

 

Première partie, chapitre التوكل والدعاء والحلف

Publié par forum-alminhadj.com

هل شراء الأطعمة ووضعها في البيت في هذه الأيام ينافي التوكل على الله عز وجل‏؟‏

شراء الأطعمة ووضعها في البيت من أجل الاستهلاك لا بأس به، ولا ينافي التوكل؛ لأن هذا مما تدعو الحاجة إليه؛ إلا إذا ترتب على ذلك إضرار بالآخرين؛ بأن تكون السلع قليلة، وفي شرائها وتخزينها تضييق على الناس، أو إغلاء للسعر‏.‏

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzanالشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les sirènes (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les sirènes (audio)

 

Le Questionneur :

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite noble Cheikh !

 

Certains spécialistes des poissons du monde marin disent qu'ils existent un poisson qui possède une tête semblable à la tête d'une femme, ce poisson possède un visage et des cheveux semblables à ceux de la femme, les gens l'appellent Sirène (femme féérique) est-il autorisé de manger de ce poisson ?

 

Réponse : 

 

Oui effectivement il existe un type de poisson qui a des ressemblances physiques avec les êtres humains, on l'appelle l'homme de mer et on peut néanmoins le manger sans souci (car comme a dit le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم), tout ce qui est pêché en mer est comestible.

 

Ainsi on peut en manger quand bien même ça aurait des ressemblances physique avec l'homme ou la femme.

 

Traduit par Abou Ahmad

Publié par ahloul-hadith.fr

الحورية التي في البحر

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
نص السؤال يقول فضيلة الشيخ وفقكم الله : يذكر بعض المختصين بالأسماك في البحر أن هناك سمكة رأسها كرأس المرأة ولها شعر ووجه كوجه المرأة ، فهل يجوز أكلها , وهي ما يسمى بالحورية؟
الجواب قمت بتفريغه : فيه إنسان البحر فيه شيء من السمك على شكل إنسان يسمونه إنسان البحر يؤكل كل صيد البحر يؤكل ولو كان على شكل رجل أو شكل إمرأة نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Anneau gastrique

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Anneau gastrique

Question :

 

Je voudrais savoir si il est permis à une soeur obèse dont le poids et dangereux pour sa santé de se faire poser un anneau gastrique.

C'est un embout en silicone que l'on met autour de l'estomac pour le retrecir,il faut savoir que l'on peut le retirer et on ne coupe pas d'organes.

Des soeurs dans le cas se posent la question.

 

Cheikh a répondu :

 

Al hamdulilah : Il n'y a rien dans ceci bi idhni Allah, car le but est de guérir cette obésité [pas plus].
 
الحمد لله : لا شيء في ذلك بإذن الله تعالى ؛ لأن المقصود منه نوع من التداوي من السمنة المفرطة

 

copié de alminhadj.fr
 
Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Al-Aziz Ibn 'Ali Redâ - الشيخ علي رضا بن عبد الله بن علي رضا

Partager cet article

La viande de requin

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La viande de requin

Question :

 

Qu'en est-il de la consommation de viande de requin en Islam ?

 

J'ai trouvé le hadith où il est mentionné que les animaux pourvus de crocs sont interdits mais je ne sais pas si le requin est concerné.

 

Ceci concerne un grand nombre de musulmans dans les pays du maghreb et de l'océan indien. Barakallahufik. 

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Le Qadi de la ville de Joubail en Arabie Saoudite (qu’Allah le préserve) répond :

 

D’aprés le hadith authentique rapporté par Abu Hourayra (qu’Allah soit satisfait de lui) dans le musnad de l’imam Ahmed et d’autres, le Prophète (paix et bénédictions d’Allah) dit : 

 

« à propos de l’eau de la mer "son eau est pure et ses morts sont licites" (هُوَ الطَّهُورُ مَاؤُهُ الْحِلُّ مَيْتَتُهُ) ».

 

Ce hadith est une règle globale qui nous enseigne que tout ce qui vit à l’intérieur de l’eau de la mer est autorisé à la consommation sans exception.

 

Donc il est permis de manger de la viande de requin.

 

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 28/04/1431 – 13/04/2010 Joubail – Arabie Saoudite]

 Publié par dourouss-abdelmalik.com

 

Cheikh Fayssal al-Fawzan - الشيخ فيصل الفوزان

Partager cet article

Est-il permis de manger la viande de cheval ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Est-il permis de manger la viande de cheval ? (audio)

 

La viande du cheval est licite, et le prophète صلى الله عليه وسلم a permis de la manger, cela est la parole de la majorité des gens de science et c'est cela est correct.

 

La viande des chevaux est licite pour nous comme dans la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

D'après le récit de Jâbir ibn `Abd-Allah رضي الله عنهم :

 

"l'Envoyé d'Allah a interdit la consommation de la viande des ânes domestiques et il a permis celle des chevaux"

 

'Asmâ' fille de Abou bakr رضي الله عنها a dit :

 

"Nous égorgeâmes un cheval du vivant du Prophète et nous le mangeâmes". 

 

Et donc ce qui est correcte, les chevaux sont licites mais les ânes domestiques et les mules sont interdits.

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

هل يجوز أكل لحم الخيل

في إحدى القرى في منطقتنا قام أهل القرية بذبح فرس، ووزعوا لحمه على أهل القرية بدعوى أنه مباح شرعاً، فهل ذلك صحيح ؟

نعم، لحم الخيل مباح، هذا قول جمهور أهل العلم وهو الصحيح الرسول -صلى الله عليه وسلم- أذن في لحوم الخيل، قالت أسماء بنت أبي بكر -رضي الله عنها- أنهم نحروا فرساً على عهد النبي -صلى الله عليه وسلم- في المدينة وأكلوها. فالمقصود أن لحوم الخيل مباح، هذا هو الصواب، وهو الذي عليه جمهور أهل العلم. المقدم: تنحر كالإبل أو تذبح كالبقر؟ الشيخ: تذبح كالبقر. المقدم: تذبح كالبقر؟ الشيخ: نعم. بخلاف البغال والحمير، لا، البغال الحمير هذه محرمة، الحمر الأهلية المعروفة، هذه محرمة، أما الخيل فإنها مباحة، الرسول -صلى الله عليه وسلم- نهى عن الحمر والبغال، وأجاز ذبح الخيل

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Ne mêlez pas la faim au mensonge ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ne mêlez pas la faim au mensonge ! (audio)

D'après Asma Bint Yazid رضي الله عنها, un repas a été apporté au Prophète صلى الله عليه وسلم et il nous a été présenté.

 

Nous avons dit : Nous n'en avons pas envie.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

«Ne rassemblez pas la faim et le mensonge (*)»

Rapporté par Ibn Maja dans ses Sunan n°3298 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sunan Ibn Maja

 

(*) Ceci est un avertissement contre le mensonge qui à ce moment là fait que la personne perd l'ici-bas par la faim et l'au-delà par le mensonge.
(Hachiya As Souyouti Ala Sounan Ibn Maja)

 

عن أسماء بنت يزيد رضي الله عنها قالت : أتي النبي صلى الله عليه وسلم بطعام فعُرض علينا فقلنا : لا نشتهيه
فقال النبي صلى الله عليه وسلم

لا تجمعن جوعا وكذبا
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٢٩٨ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن ابن ماجه)

A partir de 42mn40

 

Résumé du commentaire :

 

Ce qu'il faut comprendre de ce hadith c'est que beaucoup de personnes lorsqu'on leur propose une nourriture ou à boire répondent par exemple par : "Non merci, je n'ai pas faim (ou je n'ai pas soif)" alors qu'en réalité ils ont faim (parfois même très faim) ou soif.

 

Ils répondent généralement ainsi par désir de ne pas gêner la personne, par honte ou autre. 

 

Le messager صلى الله عليه وسلم nous enseigne donc ici qu'en agissant ainsi, en plus de subir la faim la personne, commet un péché puisqu'elle ment. 

 

Il est donc plus salutaire d'être véridique et ne pas rentrer dans le mensonge.

 

Autrement dit, il est permis à la personne de refuser mais qu'elle le fasse sans mentir. 

 

شرح سنن ابن ماجه 214

✅ Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

Le pain, maître de la nourriture

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le pain, maître de la nourriture
Le Prophète صلى الله عليه وسلم mangeait du pain avec un autre aliment, s'il en trouvait.
 
Parfois il le prenait avec de la viande et disait : 
 
"C'est le maître de la nourriture des gens de la vie présente et celle de l'au-delà" 
(rapporté par Ibn Majah et d'autres)
 
Tantôt il صلى الله عليه وسلم en mangeait avec la pastèque, tantôt avec des dattes. 

Une fois, il صلى الله عليه وسلم a mis une datte sur un tranche de pain et dit : 

"C'est le condiments de celle-ci !"

C'est donc de l'arrangement de la nourriture, car le pain préparé de l'orge est frois et sec, alors que la datte est chaude et humide, d'apèrs les plus justes des paroles, la prendre comme condiment avec le pain de l'orge est un des meilleurs arrangements, surtout par ceux qui ont l'habitude d'en manger : tels que les habitants des citées.
 
Tantôt aussi il صلى الله عليه وسلم en mangeait avec le vinaigre, et disait : 

"Le vigraine est un excellent condiment ! ". 

C'est une éloge, dans le cas échéant, mais sans aucune préférence à d'autres aliments comme les ignorants pensent.
 
Le motif de ce hadith

"Il صلى الله عليه وسلم est entré un jour chez lui. 
On lui a offert du pain, il dit : "Avez-vous un condiment ?" 
On lui dit : "Nous n'avons que du vinaigre."
et il dit : 
"Le vigraine est un excellent condiment ! ". 
 
Ne pas se contenter que du pain

Il faut manger le pain avec un condiment, car c'est un moyen de conserver la santé ; par contre se contenter d'un seul aliment est nuisible.
 
Source : "La médecine prophétique" d'Ibn Qayyim Al-Jawziah p. 180
 
Imam Muhammad Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

La consommation du vinaigre est-elle licite ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La consommation du vinaigre est-elle licite ?

L’Imâm Muslim rapporte dans son Sahîh que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 
«Quel bon aliment que le vinaigre». 
 
L’Imâm an-Nawawî (rahimahullâh) dit dans son commentaire - que ce hadîth indique le bienfait du vinaigre, et que l’appellation «al-Oudoum» dans le hadîth, indique l’importance de ce grand bienfait.
 
Charh an-Nawawî ’ala Sahîh Muslim, 7/240
Il y a unanimité des jurisconsultes sur le fait que le vinaigre qui s’est modifié naturellement, c’est-à-dire sans intervention humaine, est licite. 
 
Qu’il ait été exposé au soleil directement ou sous son ombre, sans l’intention de le transformer pour le consommer - ceci est licite chez les Hanafites, les Chafiites et les Dhâhirites et toléré chez les Hanbalites. 

 

Selon les Malékites, l’avis est basé sur trois positions : la première qui le prohibe et l’interdit sur la base d’un hadîth rapporté par Mâlik, Ahmad, Muslim et an-Nassâ-î, la seconde le permet mais avec blâme, et la troisième mentionne la permission du vinaigre fait par autrui, mais sans intention de consommation du vin, car il n’est pas permis de transformer du vin au profit du vin.
 
Les Chafiites et les Hanbalites ne permettent pas la transformation du vin afin d’en faire un remède.
 
Al-Fiqh al-islâmî wa Adillatuh, 4/2629-2631 et Kitâb «Souboul as-Sallâm» de l’Imâm as-San’ânî, 1/153
Abû Hanîfa ainsi que ses compagnons disent qu’il n’y a pas de mal à transformer le vin.
 
Al-Thawrî sur la question du vin, ne permet pas sa transformation pour la consommation.
 
Kitâb «Moukhtasar Ikhtilâf al-‘Oulémâ» de l’Imâm Abû Bakr ar-Râzî, 4/359-362 Kitâb «Moukhtasar Ikhtilâf al-‘Oulémâ» de l’Imâm Abû Bakr ar-Râzî, 4/359-362

Les savants de Lajnah ad-Dâ-ima disent que tout ce qui n’est plus appelé vin après sa transformation, n’est plus interdit à la consommation et que les jurisconsultes sont unanimes sur le fait que ce qui est interdit est ce qui est encore nommé vin.

 

Fiqh an-Nawâzil, 4/270

 

Les savants de Lajnah disent encore que l’absorption d’une grande quantité en est interdite, car il est assimilable au vin. 
 
Mais si l’absorption de la grande quantité n’entraîne pas l’ivresse, rien n’en empêche l’achat, la vente et la consommation.
 
Fatâwa Al-Lajnah ad-Dâ-ima lil-Bouhouth al-‘Ilmiyyah wal-Iftâ, 13/52-53
L’Imâm ach-Chanqîtî (rahimahullâh) dit dans son commentaire du Qor’ân, que Abû Dardâ (radhiallâhu ‘anhu) voyait la permission dans la transformation du vin, mais que beaucoup de savants interdisent sa transformation. 
 
Lorsque celui-ci se transforme de par lui-même, sans intervention humaine, il y a consensus sur sa permission à la consommation. 
 
Ach-Chanqîtî cite Ibn Hajar qui rapporte dans « al-Fath » que Abû Dardâ (radhiallâhu ‘anhu) ainsi qu’un groupe parmi eux, consommaient de la sauce de vinaigre fabriqué sur la base du vin. 
 
Et al-Bukhârî a mentionné ce hadîth au chapitre de la purification des aliments de mer.
 
Kitâb « Oudhwâ ul-Bayân fî idhâh il-Qor’ân bil-Qor’ân » de l’Imâm ach-Chanqîtî
Publié par manhajulhaqq.com

Partager cet article

L'alcool dans les desserts (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'alcool dans les desserts (audio)

Question :

 
Une question concernant la nourriture, il y a un type de chocolat ou plutôt la plus grande partie des types de chocolat, contiennent une quantité d’alcool lors de la fabrication, mais il est dit que cela s’évapore lors de la fabrication, cela prend-il le jugement du fromage dans ce cas ?
 
Réponse :

Cette question demande des explications dont j’ignore si vous avez connaissance ou non.

Cette quantité est-elle petite ou grande ?

Est-il vrai qu’elle s’évapore que la quantité soit petite ou grande ?
 
Cela est-il vrai ?
 
Question :

Un frère chimiste a fait des recherches sur cela et c’est ce qu’il dit.

La quantité ajoutée s’évapore totalement lors de la fabrication.
 
Réponse :

A partir de là, ou comme nous avons dit à ton compagnon, selon ta parole (et ta responsabilité), nous répondons à ce type de question en parlant de ce qui se rapporte aux médicaments.

Nous savons tous qu’il est écrit sur une grande partie des médicaments : taux d’alcool 10%, 15%, moins ou plus, et plus encore l’eau de cologne.

En ce qui concerne ces médicaments et les chocolats sur lesquels tu interroges : s’il est vrai que cela se passe comme tu l’as décrit (évaporation), il est permis de les consommer de les vendre et de les acheter aux mécréants, mais il est interdit de les fabriquer dans les pays musulmans.

Pourquoi cette différence ?

Il est clair que les médicaments sont plus importants que le chocolat, car le chocolat fait partie des choses superflues alors que les médicaments fait partie des choses nécessaires.

Malgré tout, il n’est pas permis de fabriquer dans un pays musulman un médicament dans lequel il y a de l’alcool.

Pourquoi ?

Car cela implique de ceux qui le fabriquent de faire de l’alcool, de presser du raisin pour en faire de l’alcool, et cela est totalement interdit dans les pays musulmans, d’après ce que nous savons de la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

"Allâh a maudit dix personnes dans le vin : celui qui le boit, celui qui le sert, celui qui le vend, celui qui l’achète, celui qui le presse, celui qui le transporte, celui à qui on l’apporte…"
jusqu’aux dix types cités dans le hadith.

Donc faire un médicament qui contient de l’alcool nécessite de presser le raisin pour en faire de l’alcool et celui qui le fait est maudit, donc cela n’est pas permis.

Mais si cela nous parvient des pays de mécréance qu’Allâh a décrits en disant qu’ils n’interdisaient rien et ne rendaient rien licites, (cela est permis).

Donc ce médicament, s’il n’enivre pas en grande quantité, il est permis de le boire car c’est un liquide.

Ainsi nous revenons au chocolat et nous disons que si la parole de celui qui t’a informé est authentique et que effectivement l’alcool s’évapore lors de la fabrication, cela n’enivre pas et il est permis d’en consommer.

Mais je répète et j’insiste, il n’est pas permis de les fabriquer dans les pays musulmans.

La réponse est claire ?

 

Silsila al-huda wa nûr, cassette 491 
Publié par salafs.com

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albanyالشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Le vinaigre - الخل (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le vinaigre - الخل (audio)

Pour nous qui découvrons la science jour après jour, il est des questions de la vie courante qui peuvent prendre une ampleur démesurée.


Parmi ces choses, le fait de consommer du vinaigre de vin (nous ne parlons pas du vinaigre de noix ou de citron que l’on peut trouver dans certaines régions).

Il est incroyable de voir comment l’ignorance peut conduire à l’excès : d’un côté ceux qui regardent ceux ceux qui consomment du vinaigre comme des gens qui suivent leurs passions et refusent la vérité ; et de l’autre ceux qui ne veulent rien entendre, ne se donnant même pas la peine d’interroger les savants.

Et entre les deux, il y a ceux qui cherchent (qu’Allah nous mette parmi eux), ceux qui craignent de se nourrir et de nourrir leurs familles de choses illicites et que cela empêchent leurs invocations d’être exaucées par Allah.

Pour toute chose, nous revenons aux savants (traduction rapprochée) :
 
"Demandez aux gens de science si vous ne savez pas". 

Et celui qui revient vers les savants verra qu’ils ont divergé sur cette question, chacun étant sur une preuve du Qur’an et de la Sunna.

Cette divergence les a-t-elle amenés à s’insulter, à se séparer ?
Jamais !

Les gens de la sunna respectent la divergence si elle est appuyée sur des preuves du Qur’an et de la sunna avec la compréhension de nos pieux prédécesseurs.

Ici, notre objectif est de proposer, aux frères et sœurs, un exemple représentatif de chaque avis.

A vous ensuite de chercher, d’interroger plus et de craindre Allah dans ce qui vous semblera l’avis le plus fondé, après étude des preuves.

Tout en gardant à l’esprit que celui qui est à côté de vous dans le rang a peut-être un avis différent sur la question, et que cet avis lui aussi est basé sur des preuves et des paroles dans savants de la sunna.
Ceux qui voient l’interdiction


Ils sont nombreux, parmi les salafs et les contemporains.

Pour illustrer ce point de vue, nous avons choisi un extrait du merveilleux livre  
 At-Ta’liqat Ar-radhya ‘Ala Ar-Rawdhat An-Nadya  qui est un livre de remarques, de commentaires du Muhaddith Muhamad Nasir Din Al-Albani sur le livre Rawdhat An-Nadya d’un autre Muhaddith, Sidiq Hasan Khan (qu’Allah leur accorde à tous deux Sa miséricorde et qu’Il les élève en degré).

Nous avons choisi ce livre car le shaikh cite clairement les preuves et reprend synthétiquement les avis de shaikh Al-islam ibn Taymia (pour plus de détails on peut revenir vers  Majmu’ Al-Fatawa
) et Ibn Al-Qayim.

Jugement sur la transformation du vin en vinaigre

Cela est interdit, la preuve est le hadith rapporté par Ahmad, Abu Dawud, At-Tirmidhi, d’après Anas ibn Malik qui rapporte qu’on a demandé au prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) si on pouvait transformer le vin en vinaigre, il répondit : « Non ».

Ahamd, Abu Dawud, At-Tirmidhi rapportent également que Abu Talha interrogea le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) à propos de deux orphelins qui avaient hérité (des barriques) de vin. Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) lui dit :

« jette-les ». Abu Talha dit : « Puis-je les transformer en vinaigre ? » le prophète répondit : « Non »
.

Ibn al-Qayim a dit :

« Et sur ce sujet (il y a des récits) authentique de Abu Zubayr, Jabir, ‘Umar Ibn Al-Khattab, et nous ne connaissons aucune différence entre les compagnons, et les gens de Médine ne cessent d’interdire cela.»

Al-Hakim a dit : « j’ai entendu Abul Hassan ‘Ali Ibn ‘Isa Al-Hiri dire : j’ai entendu Muhammad ibn Ishaq dire : j’ai entendu Qutayba ibn Sa’id dire : je suis arrivé à Médine à l’époque de Malik et je suis allé voir Qâdh (ou un juge) et je lui ai dit : tu as du vinaigre d’alcool ?

Il me dit : Gloire à Allah ! Alors que le prophète l’a interdit ? Qutayba dit : puis je suis revenu après la mort de Malik et je leur ai rappelé cela et personne ne me l’a reproché.

Et ce qui est rapporté de ‘Ali disant qu’il utilisait le vinaigre, et de ‘Aisha qui dit qu’il n’y a rien de mal en cela, il s’agit du vinaigre de vin qui s’est transformé seul, sans intervention extérieure. »


Et c’est cet avis qu’à choisi Le grand savant, shaikh Rabi’ ibn Hadi Al-Madkhali (qu’Allah le préserve) lorsqu’il a répondu à la question suivante :

 

 

Question : 

 

Quel est le jugement sur l’utilisation du vinaigre tiré du vin et de l’alcool ?

Réponse : 

 

Si le vin se transforme en vinaigre, seul, sans intervention humaine, cela est permis. Mais s’il est transformé (par quelqu’un) cela n’est pas permis ; car on a interrogé le prophète ( salallahu ‘alayhi wa salam) sur le takhlil (la transformation du vin en vinaigre) et il l’a interdit, et ce vin était à des orphelins et (malgré la perte de biens que cela représentait pour eux) le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a refusé (qu’on le transforme en vinaigre). Si le vinaigre vient tout seul, que c’est Allah qui a transformé le vin en vinaigre (sans intervention humaine), cela est licite, mais si on le transforme cela n’est pas licite.

Question : 

 

Et si on ne sait pas comment est fabriqué le vinaigre ?

Réponse : 

 

Le vinaigre est transformé (par des gens) et non pas tout seul, et si les habitudes dans le pays est que l’on transforme le vin en vinaigre, le jugement se fait sur ce qui est le plus répandu. C’est cela le plus répandu et ils ne le laissent pas jusqu’à ce qu’il se transforme seul, le jugement dépend de ce qui est le plus courant. Vous savez que les gens utilisent des choses pour transformer le vin en vinaigre ? Vous le savez ? Répondez-moi !

Questionneur : : 

 

Oui , mais on peut ne pas savoir.

Shaikh Rabi’ : 

 

Non ! Vous savez que leurs habitudes et de transformer le vin en vinaigre.

 : Oui, nous savons qu’ils transforment le vin.

Shaikh Rabi’ : 

 

S’ils le font, alors non (ce n’est pas licite)…

Ceux qui voient la permission


Là encore, beaucoup de savants ont vu la permission et un de ceux qui a le mieux résumé l’ensemble de la question (et des avis) est le grand savant, le juriste Muhamad Ibn Salih Al-‘Uthaymin (qu’Allah lui fasse une large miséricorde) dans une des perles que le shaikh a laissé à la communauté Sharh Al-Mumti’ ‘ala Zâd Al-Mustaqni’.

 

 

L’auteur (Sharaf Din Al-Hajawi) dit : « Si (le vin) est transformé en vinaigre, il ne devient pas pur »,


Shaikh Al-‘Uthaymin : la preuve est le hadith de Anas ibn Malik qui rapporte qu’on a demandé au prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) si on pouvait transformer le vin en vinaigre, il répondit : « Non ».

Cela montre qu’il n’est pas permis de transformer le vin en vinaigre, et si cela n’est pas permis mais que le vin est quand même transformé, il ne devient pas pur.

Car c’est quelque chose sur laquelle il n’y a pas l’ordre d’Allah et de Son messager ( salallahu ‘alayhi wa salam), c’est donc nul et rejeté, car le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) dit :

« Celui qui accomplit un acte sur laquelle il n’y a pas notre ordre. (Son acte) est rejeté. ».

Comment est-ce que cela se fait : le vin (la vigne), lorsqu’il est transformé en vin, donne de la mousse, il bout (du verbe bouillir), comme s’il y avait un feu en dessous, non pas avec force, mais il frémit seulement, et (l’alcool) monte à la surface.

Le  takhlil (la transformation en vinaigre) consiste à verser dedans un produit : du vinaigre (déjà fait) ou autre chose, qui transforme l’alcool en vinaigre, le fait redescendre, et fait disparaître l’ivresse (l’alcool) qu’il contient. Voilà en quoi consiste le takhlil

Premièrement, le takhlil est-il permis ? Et si nous disons que c’est interdit et que quelqu’un le fait, le vinaigre (obtenu) sera-t-il pur ?

D’après la parole de l’auteur : cela ne devient pas pur et le takhlil n’est pas permis.

Et il n’y a aucune différence entre le vin du vinaigrier (le professionnel) et le vin d’un autre.

Car certains parmi les savants ont fait une exception pour le vinaigrier, car celui-ci est rarement touché (en mal) par le vinaigre ou l’alcool, et si nous lui interdisons de faire du vinaigre, nous lui enlevons son gagne pain.

Mais ce qui est authentique c’est qu’il n’y a pas de différence et le vin doit être renversé (jeté) et on ne doit pas en faire du vinaigre.

Mais si, malgré tout,  il est transformé en vinaigre, l’auteur voit qu’il ne devient pas pur, même si son caractère enivrant disparaît, car lorsque le vin est transformé en vinaigre il perd son caractère enivrant.

D’autres savants ont dit : si il est transformé en vinaigre : l’acte est illicite mais cela devient pur, car ce qui en faisait une impureté est le caractère enivrant qui a désormais disparu, et il (le vinaigre) est désormais  licite (halal).

D’autres parmi les savants ont dit : si il est transformé en vinaigre par ceux pour qui cela est permis, comme les juifs et les chrétiens, (le vinaigre) est licite et pur, et si il est transformé par celui qui n’a pas le droit de le faire (le musulman), (le vinaigre) est illicite (haram) et impur.

Cet avis est plus proche (de la vérité) que le deuxième avis.

On a donc trois avis

 

Premier avis : le takhlil est illicite pour le musulman, mais s’il le fait, cela devient-il pur ?

Ce qui est connu du madhab (hanbali) est que cela ne devient pas pur, car le caractère enivrant a disparu par un acte illicite, cela n’a donc aucun effet, au contraire du vin qui se transforme seul (sans intervention humaine) en vinaigre qui devient pur et halal.

Ce qui est transformé par un acte illicite n’est pas permis.

 

Deuxième avis : s’il est transformé en vinaigre et que le caractère enivrant disparaît, cela devient licite mais l’acte lui reste illicite, car le jugement reste lié à la cause, qu’elle ait disparu ou non.

 

Troisième avis : s’il est transformé par celui pour qui cela est permis, il devient licite, et si il est transformé par celui pour qui ce n’est pas permis, cela reste illicite et impur.

Cet avis est le plus proche (de la vérité), ainsi le vinaigre qui vient des juifs et des chrétiens est licite et pur, car ils l’ont fait en croyant que cela était licite, c’est pourquoi on ne leur interdit pas de boire du vin. 

 

 Publié par salafs.com

Partager cet article

La viande des juifs et chrétiens

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La viande des juifs et chrétiens
Question :
 
Quel est le statut au regard de l'Islâm du fait de consommer des viandes –dont la consommation est habituellement licite – comme le poulet en Amérique ?

et Est-ce que les Américains sont à classer parmi les Gens du Livre dont il est permis de consommer les viandes qu'ils égorgent ?  
 
Réponse :

La consommation des viandes qu'égorgent Chrétiens et Juifs aux USA est licite en vertu de ce qu'Allâh-Ta âla- a dit (traduction rapprochée) :

" Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des Gens du Livre, et votre nourriture leur est permise." Sourate 5 (la table servie) verset 5 
 
Ibn 'Abbâs – qu'Allah l'agrée – a dit en expliquant cela : 

" Leurs nourritures, ce sont les bêtes qu'ils égorgent ". 
 
Le Prophète (Salla Allâhu 'alayhi wa sallam) avait consommé de la viande provenant d'une bête égorgée par les juifs. 

Il n'a pas cherché à savoir davantage et n'a posé aucune question à ce sujet. 
 
De fait, il ne nous incombe pas, même qu'il ne nous est guère souhaitable de poser des questions : comment l'ont-ils égorgée ?...du momment qu'elle est égorgée par ceux dont il est permis de consommer les viandes des bêtes qu'ils égorgent, il ne faut pas en chercher davantage. 
 
La preuve de cela, le fait qu'Âisha – qu'Allâh l'agrée – rapporte que des gens ont questionné le Prophète (Salla Allâhu 'alayhi wa sallam) à propos de personnes qui leur apportent de la viande alors qu'ils ne savant pas si ces personnes-là ont mentionné le nom d'Allâh au moment d'égorger leurs bêtes ou non, Il (Salla Allâhu 'alayhi wa sallam) leur a répondu :

"Invoquez vous-même le nom d'Allâh et mangez ! "

Â'isha poursuit : "Ces personnes-ci étaient fraîchement converties"…pareilles personnes peuvent ignorer qu'il faille obligatoirement mentionner le nom d'Allâh au moment de l'abattage. 
 
An-Nabi (Salla Allâhu 'alayhi wa sallam) les a instruit de manger et de ne pas poser de question.
 
De même, concernant la façon d'égorger, nous n'avons pas à demander et ne sommes pas obligés de demander comment ils égorgent. On mange sans nous soucier. 
 
Concernant maintenant le fait de les considérer maintenant comme les Gens du Livre…Na'am (oui).
Ce sont bien des Gens du Livre.

Il n'y a pas de doute à cela, même si dans la pratique, ils renient (mécroient) ce en quoi ils prétendent croire (leur dîn). 
 
La preuve est la parole d'Allâh (traduction rapprochée) :

"Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : En vérité, Allâh est le troisième de trois." (trinité) (sourate 5 Table servie verset 73)
 
Et dans la même sourate, Allâh a permis de consommer leurs nourritures. 
 
C'est pourquoi nous considérons que la consommation des viandes qu'égorgent Juifs et Chrétiens dans ce pays(USA) et partout ailleurs est licite. 
 
Il n'est pas nécessaire de poser des questions pour en savoir davantage du fait que fondamentalement (Asl), cela est permis. 
 
Conférence au Centre de l'Association Islamique de Boston (USA) le 2 joumâda al ouwlâ 1421 soit le 2 Août 2000.
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Partager son estomac en trois : nourriture, boisson et air

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Partager son estomac en trois : nourriture, boisson et air

D'après Al Miqdam (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

 

«Un humain n'a jamais rempli un récipient plus mauvais que le ventre.
 

Il suffit au fils d'Adam de quelques bouchées afin qu'il tienne son dos droit et s'il ne peut se contenter de cela alors :

 

le tiers pour la nourriture,

le tiers pour sa boisson

et le tiers pour sa respiration (*)».

 

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2380 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

 

(*) C'est à dire que après avoir terminé de manger, il reste un tiers de l'estomac qui est vide.

 

عن المقدام رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 ما ملأ آدمي وعاء شرا من بطن بحسب ابن آدم أكيلات يقمن صلبه فإن كان لا محالة فثلث لطعامه وثلث لشرابه وثلث لنفسه

(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٨٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>