compteur de visite

Catégories

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 18:34
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 18:33
Du fait d’avoir un chien

Question :

 

Du fait d’avoir un chien... Le toucher souille t-il la main ?

 

De la manière de purifier les récipients qu’il utilise.

 

Réponse :

 

Avoir un chien n’est pas permis sauf pour ce que le législateur autorise.

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام a autorisé d’avoir un chien dans trois situations :

 

- Un chien berger qui monte la garde contre les fauves et les loups

- Un chien d’élevage qui protège les cultures contre le bétail, les moutons et autres

- Un chien de chasse que le chasseur utilise

 

Ce sont les trois situations pour lesquelles le Prophète صلى الله عليه وسلم a autorisé d’avoir un chien.

 

En dehors de cela, ce n’est pas permis.

 

Sur ce, la maison en pleine ville n’a guère besoin de chien pour monter la garde, avoir un chien pour cette raison dans ce cas est interdit, ce n’est pas permis.

 

Ses occupants voient leur récompense diminuer chaque jour d’un Quirat (ou le carat - est le poids de quatre grains) ou deux.

 

Ils doivent chasser ce chien et ne pas le garder.

 

Mais si la maison se trouve en campagne, dans la nature, sans personne aux alentours, alors il est permis d’avoir un chien pour garder la maison et ses habitants.

 

D’ailleurs, protéger les habitants du foyer est plus important que de protéger le bétail et les cultures.

 

Quant au fait de toucher ce chien, si on le touche sans qu’il n’y ait de salive, la main ne sera pas souillée mais si on le touche et qu’il y a de la salive, cela implique la souillure de la main selon l’avis de nombreux savants.

 

Il faudra laver la main à sept reprises dont une avec du sable.

 

Concernant les récipients qu’il utilise, lorsque le chien boit, il incombe de laver le récipient à sept reprises dont une avec du sable comme cela est rapporté dans les deux sahih et autres selon le hadith d’Abu Hurayra رضي الله عنه d’après le Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Lorsque le chien lèche le récipient de l’un de vous, qu’il le lave à sept reprises dont une avec du sable"

 

Le hadith a de nombreuses (voies de transmission) avec des ordres différents dans les termes.

 

Il est préférable d’utiliser le sable pour le premier lavage, et Allâh est plus savant.

 

Recueil de fatawas concernant les femmes p 39

Publié par dinealhaqq.fr

 

السؤال: ما حكم اقتناء الكلاب؟ وهل مسه ينجس اليد؟ وعن كيفية تطهير الأواني التي بعده؟

الإجابة: اقتناء الكلاب لا يجوز إلا في ما رخّص فيه الشارع، والنبي عليه الصلاة والسلام رخص من ذلك في ثلاث كلاب

 كلب الماشية يحرسها من السباع والذئاب

 وكلب الزرع من المواشي والأغنام وغيرها

 وكلب الصيد ينتفع به الصائد، هذه الثلاثة التي رخص النبي صلى الله عليه وسلم فيها باقتناء الكلب فما عداها فإنه لا يجوز

وعلى هذا فالمنزل الذي يكون في وسط البلد لا حاجة أن يتخذ الكلب لحراسته، فيكون اقتناء الكلب لهذا الغرض في مثل هذه الحال محرماً لا يجوز، وينتقص من أجور أصحابه كل يوم قيراط أو قيراطان، فعليهم أن يطردوا هذا الكلب وألا يقتنوه، أما لو كان هذا البيت في البر خالياً ليس حوله أحد فإنه يجوز أن يقتنى الكلب لحراسة البيت ومن فيه، وحراسة أهل البيت أبلغ في الحفاظ من حراسة المواشي والحرث

وأما مس هذا الكلب فإن كان مسه بدون رطوبة فإنه لا يُنجِّس اليد، وإن كان مسه برطوبة فإن هذا يوجب تنجيس اليد على رأي كثير من أهل العلم، ويجب غسل اليد بعده سبع مرات، إحداها بالتراب

وأما الأواني التي بعده إذا ولغ في الإناء -أي شرب منه- يجب غسل الإناء سبع مرات إحداها بالتراب، كما ثبت ذلك في الصحيحين وغيرهما من حديث أبي هريرة رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم

"إذا ولغ الكلب في إناء أحدكم فليغسله سبعاً إحداها بالتراب"

 والأحسن أن يكون التراب في الغسلة الأولى، والله أعلم

مجموع فتاوى و رسائل الشيخ محمد صالح العثيمين المجلد الحادي عشر - باب إزالة النجاسة

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 21:43
Les bêtes seront-elles jugées au Jour du Jugement dernier ?

Question 3 :

 

Les bêtes seront-elles jugées au Jour du Jugement dernier ?

 

Et est-ce qu’il est permis d’élever certaines espèces dans les maisons ?

 

Réponse 3 :

 

Premièrement :

 

La résurrection des bêtes au Jour du Jugement Dernier est une vérité qui ne soulève aucun doute, et on appliquera le talion sur eux pour les venger les uns les autres, selon les Paroles divines (traduction rapprochées) :  

 

"et les bêtes farouches, rassemblées" (sourate At-Takwir verset 5)

 

Par ailleurs, des narrations des compagnons et les hadiths authentiques ont abordé cette question ; Dont : Ce qui fut rapporté dans (le Sahîh de Mouslim), du hadith d’Abou Hourayra رضي الله عنه qui est narré d’après le Prophète صلى الله عليه وسلم, d’une chaîne discontinue :  

 

"Les droits reviendraient à leurs détenteurs, de telle manière qu'Allâh prendra le droit de la brebis écornée par vengeance de la brebis cornue"

 

Et d'après ce qu'a rapporté l’Imam Ahmad, selon une chaîne de narration authentique du hadith d’Abou Hourayra رضي الله عنه selon lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :  

 

"Allâh prendra le droit de brebis écornée par vengeance de la brebis cornue, et même s'il s'agissait d'un atome"

 

Deuxièmement :

 

Aucun mal d’élever les animaux licites dans les logis en prenant soin de les nourrir et de les abreuver.


Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro (19146)

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 151)

 Traduit et publié par alifta.net

 

محاسبة الحيوانات يوم القيامة

س 3: هل تحاسب الحيوانات يوم القيامة، وهل يجوز تربية بعضها في المساكن؟
ج 3: أولاً: بعث الحيوانات يوم القيامة حق لا ريب فيه، ويقتص لبعضها من بعض كما دل عليه قوله تعالى:  وَإِذَا الْوُحُوشُ حُشِرَتْ  ، وجاءت الآثار والأحاديث الصحاح بذلك، ومنها: ما في (صحيح مسلم) ، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه مرفوعًا:  لتؤدن الحقوق إلى أهلها يوم القيامة، حتى يقاد للشاة الجلحاء من الشاة القرناء  ، وما خرجه الإمام أحمد بإسناد صحيح من حديث أبي هريرة رضي الله عنه: أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال:  يقتص الخلق بعضهم من بعض، حتى الجماء من القرناء، وحتى الذرَّة من الذرَّة
ثانيًا: لا حرج في تربية الحيوانات المباحة في المساكن، مع العناية بإطعامها وسقيها
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 19146

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 151)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

السؤال الثالث من الفتوى رقم ( 19146 )
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 15:34
Prendre soin des animaux

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

«Un homme qui marchait a été pris d'une très forte soif.

 

Alors il est descendu dans un puits dans lequel il a but.

 

Puis lorsqu'il en est sortit il a vu un chien qui tirait la langue et mangeait de la terre tellement il avait soif.

 

L'homme a dit: Il a atteint un niveau de soif comme le mien.

 

Alors il a remplit sa chaussure d'eau et l'a attrapée avec sa bouche puis est remonté et a donné à boire au chien.

 

Allah l'a remercié pour cela en lui accordant son pardon »

 

Ils ont dit: Ô Messager d'Allah! Est-ce que nous avons des récompenses pour les animaux?

 

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Pour toutes les choses vivantes»

 

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2363 et Mouslim dans son Sahih n°2244)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

بينا رجل يمشي ، فاشتد عليه العطش ، فنزل بئرا فشرب منها ، ثم خرج فإذا هو بكلب يلهث ، يأكل الثرى من العطش ، فقال : لقد بلغ هذا مثل الذي بلغ بي ، فملأ خفه ثم أمسكه بفيه ، ثم رقي فسقى الكلب ، فشكر الله له فغفر له

قالوا : يا رسول الله ، وإن لنا في البهائم أجرا ؟

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : في كل كبد رطبة أجر 

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٣٦٣ و مسلم في صحيحه رقم ٢٢٤٤)

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

بينا رجل يمشي ، فاشتد عليه العطش ، فنزل بئرا فشرب منها ، ثم خرج فإذا هو بكلب يلهث ، يأكل الثرى من العطش ، فقال : لقد بلغ هذا مثل الذي بلغ بي ، فملأ خفه ثم أمسكه بفيه ، ثم رقي فسقى الكلب ، فشكر الله له فغفر له

قالوا : يا رسول الله ، وإن لنا في البهائم أجرا ؟

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : في كل كبد رطبة أجر 

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٣٦٣ و مسلم في صحيحه رقم ٢٢٤٤)

 
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 11:15
A propos des criquets (vidéo)

Question :

 

Comment regrouper sa parole -qu'Allah prie et salue sur lui-:

 

"ne tuez pas les criquets car ils font partie de l'immense armée d'Allah"

 

ce hadith est dans "al Djami' as-saghir" et sa parole -qu'Allah prie et salue sur lui- dans le hadith authentique:

 

"nous sont autorisés deux (bêtes) mortes: le poisson et le criquet" ?

 

Réponse :

 

Premièrement : il faut toujours prévenir que si deux hadiths viennent en apparence se contredire chez certaines personnes, il faut obligatoirement préciser le lieu de la contradiction.

 

Ici, il n'y a pas de contradiction entre les deux hadiths.

 

Ceci car dans le premier hadith: "ne tuez pas les criquets", il y a une interdiction explicite quant au fait de tuer les criquets.

 

Dans le second hadith: "nous sont autorisés deux (bêtes) mortes et deux sangs: le poisson et le criquet" ; Ici, il n'est pas cité le fait de tuer les criquets, pour pouvoir dire : comment réunir "ne tuez pas" et "tuez", donc il n'y a pas de contradiction.

 

Moi je dis cela pour repousser la contradiction comprise (par le questionneur). "Ne tuez pas les criquets" ne contredit pas sa parole: "il vous est permis de manger les criquets"

 

Il se peut que manger des criquets se fasse comme le fait de manger les poissons morts, sans les tuer.

 

Ainsi, il n'y a pas de contradiction entre les deux hadiths car dans le premier il y a explicitement l'interdiction de tuer les criquets et dans le second il y a la permission de manger les criquets mais il n'y a pas explicitement le fait de tuer les criquets puis de les manger, il n'y a pas de contradiction.

 

Cependant, il y a ici une question qui n'est pas similaire à la question précédente.

 

Entre ces deux hadiths il n'y a pas de contradiction.

 

La question qui se pose : Est-il permis de tuer les criquets?

 

La réponse : Du moment que dans le hadith il y a "Ne tuez pas (les criquets)", ceci reste la base.

 

Et ceci est une preuve évidente qu'il n'est pas permis de les tuer.

 

Cependant, notre Seigneur -le très Haut- dit (traduction rapprochée) :

 

"c'est Lui qui a crée pour vous tout ce qui est sur la terre" [Baqara, V.29]

 

et il y a beaucoup de chose qu'Allah a crée comme par exemple les fourmis qu'il n'est pas autorisé de tuer, car il n'y a pas d'intérêt à les tuer.

 

Mais malgré cela, si la présence de certains animaux ou de certains insectes impliquent un mal qui atteint les musulmans, leurs biens..., il est permis dans ce cas de tuer ce qui permet d'ôter le mal dans ce que nous avons cités.

 

Ainsi sa parole: "Ne tuez pas les criquets" est la base mais -comme cela arrive dans certains champs- si les criquets dévastent les champs des musulmans et qu'on craint que ces champs soient dévastés et que cela cause du tord aux musulmans, dans ce cas il est permis de tuer les criquets pour repousser le mal.

 

Et ceci est la conciliation entre "ne tuez pas (les criquets)" et ce qui est impliqué par la nécessité de tuer certains animaux dont il est rapporté l'interdiction de les tuer, pour repousser le mal.

 

Quant au fait de "ne tuez pas les criquets" et qu'il nous est autorisé les criquets, il n'y a pas de contradiction dans cela comme nous avons cité qu'il est permis de manger le criquet alors qu'il est mort.

 

Il n'y a pas ici de crime, et s'il y a un mal pour les champs, dans ce cas il est permis de les tuer pour repousser le mal.

 

traduit par sahihofislam

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 14:46
Jugement des objets sentis ou touchés pas le chien (audio)

 

Question :

 

Dans quelques grandes compagnies se trouvent des points de contrôle dans lesquels sont utilisés des chiens entraînés.

 

Ces chiens entrent à l’avant du véhicule puis commencent à sentir et lécher...

 

Que doit faire le propriétaire de la voiture concernant les sièges et les endroits sentis ou léchés par le chien, deviennent-ils impurs ?

 

Qu’Allâh vous récompense par un bien...

 

Réponse :

 

- En ce qui concerne le fait qu’il sente, il n'y a aucun mal car aucune salive n’est libérée par le chien.

 

- Par contre en léchant, il libère de la salive et lorsque la salive du chien atteint un vêtement ou autre il faut donc le rincer sept fois.

 

Et nous ne disons pas de le rincer sept fois dont une avec la terre car ceci peut porter préjudice.

 

En revanche, on remplacera la terre par le savon ou par une chose semblable qui fera disparaître la salive et ceci est suffisant.

 

Série de Rencontres « Porte Ouverte » (Rajab - 1414 h).

Publié par 3ilmchar3i.net
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 15:07
Il frappe un animal qui meurt suite à sa blessure

Question :

 

Un homme a frappé un animal et a brisé sa patte, puis l'animal est mort

 

Quel est le jugement concernant cela ?

 

Réponse :

 

Nous ne savons pas de quel animal il s'agit, et si il a une importance ou une valeur monétaire.

 

Donc ce qui est prévu ici, c'est que tu n'es pas responsable, sauf qu'il ne t'est pas permis de punir un animal.

 

Tu as péché aux yeux d'Allah et il t'incombe de te repentir.

 

En ce qui concerne la kaffaara (l'expiation), alors il n'y a en aucune qui t'incombe .

 

tiré du livre, fatawa et cours au masgid Al Haraam page 925
copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Abdullah ibn Muhammad ibn Houmaid - الشيخ عبد الله بن الحميد

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 13:30
Le miracle de l'immolation rituelle

Question :

 

Dr. John, qu’arrive-t-il à l’animal quand on coupe les veines qui se trouvent dans la partie antérieure de son cou ?

 

Réponse :

 

Du point de vue scientifique, lorsqu’on coupe les veines qui se trouvent dans la partie antérieure du cou de l’animal ou de l’homme, cet être perd immédiatement conscience.

 

Prenant un exemple, le docteur a ajouté :

 

« Si on étrangle une personne et qu’on appuie un peu sur son cou, elle ressentira rapidement un fort vertige et une incapacité à se concentrer, car alors, le sang n’atteindra que difficilement son cerveau.

 

Si la pression sur le cou continue, elle perdra toute sensation et s’évanouira ».

 

Question :

 

Donc, le fait de couper les veines qui se trouvent dans la partie antérieure du cou de l’animal pour vider son corps du sang mène à son évanouissement ?

 

Réponse :

 

Oui, naturellement.

 

Question :

 

Cet animal ressent-t-il des douleurs quelconques directement après son égorgement ?

 

Réponse :

 

Certes non, car il est complètement inconscient.

 

Question :

 

Alors, pourquoi fait-il ces mouvements spasmodiques qui donnent l’impression qu’il souffre ?

 

Réponse :

 

Parce qu’en coupant les veines jugulaires, tout en laissant intacts les os du cou – ce qui constitue la méthode islamique d’immolation – l’alimentation du cerveau en sang s’arrête, alors que celui-ci est encore vivant et que le système nerveux, qui se trouve dans la partie postérieure du cou, est encore relié à tous les membres du corps.

 

Ce système nerveux continue à transmettre des signaux au cœur, aux muscles, aux entrailles et à toutes les cellules qui se trouvent dans le corps de l’animal pour envoyer du sang au cerveau.

 

Par conséquent, ces cellules, entrailles et muscles font ces mouvements convulsifs pour envoyer le sang vers le cœur qui, à son tour, le pompe vers le cerveau.

 

Or, le sang afflue vers l’extérieur du corps au lieu de monter vers le cerveau, en raison des veines coupées. Ainsi, le système nerveux continue-t-il à transmettre ces signaux et les organes du corps, à envoyer le sang, jusqu’à ce qu’il en sorte entièrement.

 

Quant à l’idée courante, prétendant que l’animal souffre en l’immolant de cette manière, elle a été scientifiquement démentie car, comme nous l’avons déjà affirmé, dès que les veines qui se trouvent dans la partie antérieure du cou sont coupées, l’animal s’évanouit et perd définitivement toute sensation.

 

Question :

 

Mais, du point de vue médical, est-il préférable de laisser le sang dans le corps de l’animal après sa mort ou de le vider de son sang ?

 

Réponse :

 

En fait, le sang est l’un des environnements les plus fertiles pour la multiplication des bactéries, car il comporte des matières qui nuisent à la santé de l’homme.

 

Si ce liquide reste dans la chair de l’animal après sa mort, il fournit un terrain propice et fertile pour la multiplication des microbes, en plus des matières nocives qui devraient être évacuées.

 

Question :

 

Et que pensez-vous des autres méthodes utilisées, surtout celles qui sont adoptées dans la majorité des pays européens et qui consistent à frapper l’animal sur la tête pour qu’il perde connaissance avant de l’égorger ?

 

Réponse :

 

Cette méthode a des effets néfastes sur la santé de l’homme, car elle entraîne la mort lente de l’animal. Par conséquent, la membrane qui recouvre les gros intestins perd sa compétence fonctionnelle et les bactéries qui s’y trouvent traversent le corps de l’animal et arrivent au sang ; elles y nagent jusqu’à s’emparer de tout le corps de l’animal mort.

 

La méthode la plus sûre pour consommer de la viande sans sang ni bactérie consiste à débarrasser l’animal immolé de son sang.

hsg

Louange à Allah, Exalté soit-Il, pour le bienfait de l’Islam.

 

D’après Abû Ya’la Shadaâd Ibn Aws (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

 

« Allah a prescrit de faire correctement toute chose. Quand vous tuez, faites-le correctement. Quand vous égorgez une bête, faites-le correctement : aiguisez bien votre lame pour lui éviter de souffrir »

(Rapporté par Muslim)

hsg

Pour parfaire les résultats, une recherche a été effectuée à ce sujet à l’Université allemande de Hanovre par un professeur allemand non Musulman et un docteur égyptien musulman, qui sont arrivés exactement au même résultat.

 

Les détails de cette expérience ont été publiés en anglais il y a environ trois ans :

 

La méthode islamique, adoptée pour l’immolation des bêtes, est la meilleure

 

D’après Abû Ya’la Shadaâd Ibn Aws (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

« Allah a prescrit de faire correctement toute chose. Quand vous tuez, faites-le correctement. Quand vous égorgez une bête, faites-le correctement : aiguisez bien votre lame pour lui éviter de souffrir »

(Rapporté par Muslim)

 

En fait, on a entendu beaucoup de fausses allégations selon lesquelles la méthode islamique, adoptée pour l’immolation des bêtes, est inhumaine.

 

Cependant, le Professeur Schultz et son collègue Dr. Haazim, qui travaillent à l’Université allemande de Hanovre, ont prouvé, par une expérience se servant de l’électro-encéphalographie (EEG) et de l’électrocardiogramme (ECG), que l’immolation des animaux selon la méthode islamique constitue la seule méthode humaine et que la méthode d’assommement, adoptée en Occident, produit des douleurs sérieuses chez l’animal.

 

Les résultats ont surpris de nombreuses personnes.

 

- Détails de l’expérience

 

1) Plusieurs électrodes ont été chirurgicalement implantées à divers points du crâne de tous les animaux, touchant la surface du cerveau.

 

2) On a permis aux animaux de se remettre pendant plusieurs semaines.

 

3) D’autres ont été abattus en faisant, avec un couteau bien aiguisé, une incision rapide et profonde dans le cou, coupant les veines jugulaires, ainsi que les artères carotides des deux côtés, la trachée et l’œsophage, conformément à la méthode islamique.

 

4) Quelques animaux ont été assommés, utilisant un pistolet pour cela, ce qui est la méthode humaine d’abattage, adoptée en Occident.

 

5) Pendant l’expérience, une EEG et un ECG ont été enregistrés pour tous les animaux, afin de connaître l’état du cerveau et du cœur pendant le processus d’abattage et d’assommement.

 

- Résultats et Discussion

 

I) La méthode islamique

 

a) Comme enregistré sur l’EEG pendant les trois premières secondes de l’abattage conformément à la méthode islamique, aucun changement n’a été enregistré par rapport au graphique avant l’abattage, indiquant ainsi que l’animal n’a senti aucune douleur pendant ou immédiatement après l’incision.

 

b) Pendant les trois secondes suivantes, l’EEG a enregistré un état de sommeil profond et d’inconscience, dû à la grande quantité de sang qui a jailli du corps de l’animal.

 

c) Après les 6 secondes susmentionnées, l’EEG a enregistré le niveau zéro, montrant l’absence absolue de toute sensation de douleur.

 

d) Tandis que le message cérébral (l’EEG) descendait au niveau zéro, le cœur battait toujours fort et le corps se convulsait vigoureusement (ceci étant une réaction de la moelle épinière), faisant couler le maximum de sang en dehors du corps et fournissant ainsi une viande hygiénique pour le consommateur.

 

II) Méthode occidentale d’assommement à l’aide du pistolet utilisé à cet effet

 

a) Les animaux étaient apparemment inconscients tout de suite après l’assommement.

 

b) L’EEG a montré une douleur intense immédiatement après l’assommement.

 

c) Le cœur de l’animal assommé par le pistolet en question a pris plus de temps pour s’arrêter de battre que dans le cas des animaux abattus selon la méthode islamique, ce qui mène au maintien de plus de sang dans la viande, ce qui n’est pas sain pour le consommateur.

 

Louange à Allah qui nous a guidés vers ceci. Nous n’aurions pas été guidés, si Allah ne nous avait pas guidés.

 

اللهم ارنا الحق حقا وارزقنا اتباعة وارنا الباطل باطلا وارزقنا اجتنابه

(Ô Allah, montre nous la Vérité telle qu’elle est et aide nous à la suivre,

et montre nous l’erreur telle qu’elle est et aide nous à l’éviter)

Allahumma arinal-haqqa haqqan wa-rzoqna ittibaa’ahu, wa arinal-baatila baatilane wa-rzoqna ijtinaabahu

 

Article compilé par le frère Wad Al Akh Abdallah(Hafidahu Allah)
copié de twitter.com/AbMaria1

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:51
Chat qui me perturbe quand je prie (vidéo)

Question :

 

Nous avons un chat à la maison et lorsque l'on prie, il commence à sauter sur le tapis et casse la prière (salah) ou quelque chose comme ça, donc je voudrais savoir si cela rompt la prière ou non ?

 

Réponse :

 

D'après ce qui est habituel du chat est qu'il joue et distrait, qui est de son habitude et il ne rompt pas la prière même s'il passait devant la personne qui prie.

 

copié de minhaj sunna

 

 

decorative-lines-17 large2 

 

Questionneur :

 

Que la paix la miséricorde d Allah et Ses bénédictions soient sur vous.

 

Est-ce interdit que mon chat passe devant moi quand je prie ?

 

Réponse :

 

Que la paix la miséricorde d Allah et ses bénédictions soient sur vous.

 

Non , ce n'est pas interdit.

 

السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته فاضلة شيخ احسن الله إليكم

يحرم قطتي يمر لي بينما أنا أصلي؟

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته لا لا يحرم

 

Question posée par notre frère Abdelmalik Abou Amatoullah Al-Younani du groupe Ad-dinou Al-Qayyim sur Whats app de Cheikh

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 15:34
Le chat noir et le chien noir (audio)

 

Question :

 

Est-ce que le chat noir est un chaytan (diable) ?

 

Réponse :

 

Non.

 

C’est le chien noir qui est un chaytan.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

السائل: هل القطة السوداء شيطان؟
الجواب الشيخ: لا ، ذاك هو الكلب الأسود شيطان

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Animaux - الحيوانات