109 articles avec appel a la religion - الدعوة الإسلامية

Sommaire : الدعوة الإسلامية - Appel à la religion

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

 

Les coupeurs de route ! (audio)

Conseil aux étudiants qui cherchent à faire tomber leurs frères (audio-vidéo)

Ceux qui prennent les conseils des savants et tapent sur les gens avec ! (audio)

Ils font de la nassiha une voie pour affirmer une position et s'accaparer des statuts dans le domaine de la prédication

Pourquoi te persécutent-ils ?

Appeler à Allâh

Le conflit dans la religion entre prédicateurs

Les coupeurs de route ! (audio)

Le problème avec ces gens est comportemental ou psychologique

Et que chacun s’infatue de sa propre opinion ? (audio)

Parmi les points qui ont le plus nui au prêche de la sounna et à l’appel à Allah

Si la prédication salafi était restreinte aux jeunes, elle serait alors une prédication de désordre

Parmi les choses les plus nuisibles qui ont nui à l'appel à la sunna et l'appel à Allâh

Cette science se puise et se propage de génération en génération

Ne retranscrire que la parole des savants

Nous ne trahirons pas notre religion et notre pays !

Celui qui prêche et veut que les gens lui fasse des éloges...

Certains pays pensent que le remède contre le terrorisme réside dans l'éloignement par rapport à la religion...

Tu n'es pas un étudiant en science (religieuse) - لست طالب علم ! (audio-vidéo)

Certains étudiants en science sont devenus des empêcheurs sur le chemin du bien (audio-vidéo)

Aux prédicateurs qui font de la politique et qui occupent les gens par cela

La sincérité et la science

Ne le rabaisse pas et ne pousse pas les gens à s'écarter de sa science !

Deux catégories de personnes ont fait irruption dans le milieu de la science et de la prédication

Ce qui est conforme au musulman, s'il entend une fâ'ida, c'est qu'il la transmette à autrui !

Le devoir des prédicateurs face à l'accusation portée à leur encontre par les médias internationaux d'extrémisme, de terrorisme et de fondamentalisme

Comment reconnaître un prétentieux au savoir ?

Encourager les jeunes religieux et les orienter vers la douceur et la modération

Commencer à prêcher les gens aux nobles comportements ? (audio)

Les catégories de prédicateurs

Pouvons-nous empêcher certaines personnes de faire da’wa aux gens de la masse en raison de leur mauvaise méthode/technique ? (audio)

Les gens ont besoin de toi, Ô étudiant en science !

Message à ceux qui calomnient l'Association de la Mosquée Sounnah à Bordeaux (audio)

Lorsque l’étudiant en science prend les devants (dans le prêche) alors qu’il n’est pas apte à cela !

Les feinteurs dans la science (audio-vidéo)

Comment l'islam s'est propagé et est rentré dans les coeurs ?

L'éducation et la clarification (audio-vidéo)

S'abstenir de faire fuir les gens dans l'appel à Allâh (audio)

L'argent corrompt la prédication et l'appel à Allah (audio)

Celui qui instaure un bien...

Comment enseigner les questions de minhaj aux gens ?

Ceci est notre prêche - أصول دعوتنا (audio-dossier)

Prêche selon ton savoir ! (audio)

Ô enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés

Félicitations au porteur de la voie claire !

Prêches-tu en vue du visage d'Allâh ? Ou prêches-tu en direction de ta personne ?

Est-ce que la base dans le prêche à Allâh est la douceur ou la dureté ? (audio-vidéo)

Pour réussir la prédication islamique

La da'wa à sa famille et aux étrangers

Quelle est ton intention dans la da'wa ? Le visage d'Allâh ou les éloges des gens ? (audio)

Appelez les gens à l'islam de la meilleure manière...

Appeler les gens avec clairvoyance (vidéo)

Les prêcheurs au double visage... (audio)

A ceux qui sont éprouvés par l’amour de la célébrité (audio-vidéo)

Cette époque est une époque de patience, douceur et sagesse

Trop d’exhortations tuent l’exhortation !

Le mérite d'inviter les gens à Allâh

Les sentiers qui aident le prêcheur à appeler vers Allâh عز و جل (audio-vidéo)

La voie pour appeler à Allâh - منهاج الدعوة إلى الله

Le viatique du prédicateur musulman - زاد الداعية إلى الله (dossier)

La base de tout doit être la guidance des gens et les sauver de tout ce qui est faux

On te traitera de fou... (audio)

Les qualités du prédicateur efficace

Etudier les sciences religieuses et revenir dans son pays pour faire la da'wa

A propos de l’enthousiasme qui mène à l’extrémisme

Les prêcheurs qui n'ont pas étudié chez les savants ! (audio)

L'appel à Allâh تعالى  et l'enseignement du bien (citations)

Les pièces de théâtre dans le but de faire da'wa (audio-vidéo)

Explication du hadîth "La religion c'est le conseil" (الدين النصيحة - Ad-dîn un-nacîhah)

Acheter des livres et des cassettes pour les distribuer ? (audio)

Conseil à celui qui se permet d’appeler à Allâh تعالى  sans science et sans instruction ! (audio-vidéo)

Conseil destiné aux soeurs qui prêchent...

Le comportement à avoir dans le rappel aux gens

Parole bénéfique sur la patience dans la da'wa 

La connaissance avant l’invitation des gens à Allâh

La douceur dans la da'wa et ses fruits (vidéo)

L’exhortation à la sagesse et à l’harmonie dans la da’wa (vidéo)

L'enseignement (التعليم) avant les exhortations (vidéo)

La méthodologie du prêche à Allâh - منهج الدعـوة إلى الله

Paroles du coeur - كلمات من القلب (audio)

Certes Allâh défend parfois cette religion par le biais d'un homme pervers (vidéo)

Quels moyens utiliser pour appeler à l'islam ?

La meilleure manière d’ordonner le bien et de réprouver le mal

Par quoi commencer quand on appelle à l'islam ?

Savoir appeler à l’islam

Les qualités du prédicateur

Les moyens de faire le prêche à notre époque

L’exhortation à la sagesse et l’harmonie dans la da’wa et la mise en garde contre la discorde (dossier)

Secrets de la considération et du respect du prêcheur

La manière de conseiller et d’interdire le mal

L’expression « da’wa salafiya »

Prêcher sans science (vidéo)

Le mérite de la da'wa (audio)

Retourner dans mon pays en Iraq pour faire la da'wa

Mentir dans la prêche à la religion d'Allâh ?

Quel conseil peut être donné aux frères qui sont si occupés par les affaires de da'wa qu'ils négligent les droits de leur famille ?

Qui est le fondateur de la da'wa salafiya ?

Le fait d'ordonner le bien et d'interdire le blâmable ne laisse, au croyant, aucun ami

Etre aimable avec les mécréants pour les appeler vers l'islam

Appeler à Allâh par tous les moyens ?

Notre da’wa

Comparaison entre la da’wa salafia et la da’wa des ikhwan et des tabligh

Les caractéristiques de celui qui invite les gens à l'islam

Comment prêcher la salafiya à un musulman ordinaire ?

Ordonner le bien même si le conseiller se met en colère

Réformer le mal avec la main et celui qui doit s’en charger

Partager cet article

Les coupeurs de route ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Les coupeurs de route ! (audio)

Question :

 

Certains de nos frères salafiyyin ont acquis un peu de science et propagent cela parmi les gens, en privé et en publique -qu'Allâh fasse qu'ils soient bénéfiques-.

 

Particulièrement en ce qui concerne le tawhîd et ce qui l'annule ou la sounnah et ce qui s'y oppose.

 

Mais ils doivent faire face à des groupes de frères qui leur disent : «Occupez-vous de vos propres personnes... Cette époque est une époque de troubles... Celui qui parle ne doit le faire qu'à contre cœur et il doit s'en tenir au stricte minimum dans la prédication ...».

 

De par leur attitude et leur parole, ils les accusent d'avoir du tasaddour (1), de se démarquer des pieux prédécesseurs, qui eux optaient pour la préservation du cœur et préféraient ne pas se montrer.

 

Quelle est donc votre orientation concernant cela ?

 

Réponse :

 

Je dis : celui qui affirme ce genre de propos n'a pas vu juste.

 

Quand quelqu'un voit que les gens profitent d'un étudiant en science -en particulier dans les chapitres du tawhid et de sa concrétisation, ou du chirk et de son interdiction, ou de l'innovation et de sa dénonciation, ou de la sounnah et de l'appel à celle-ci, à la fermeté sur celle-ci et à sa propagation parmi les gens- il doit obligatoirement épauler son frère, le soutenir, l'aider, l'encourager et le renforcer.

 

Et non pas chercher à le briser en disant ce genre de choses.

 

S'il n'est pas capable de faire cela, alors le minimum est qu'il se taise, s'il fait preuve de faiblesse, qu'il laisse donc d'autres le faire.

 

Et il lui incombe, dans cette situation, de craindre Allâh et de ne pas obstruer la voie du bien aux gens.

 

Car certes ses frères transmettent aux gens le bien le plus éminent.

 

En particulier si l'affaire est telle que l'a décrite l'individu qui a posé la question : le chapitre du tawhid, qui est la plus grande des obligations, la première chose qu'Allâh a faite obligatoire aux serviteurs et qu'Il leur a imposée.

 

Ensuite la mise en garde contre ce qui s'y oppose : le chirk.

 

Ensuite ce qui suit cela qui est l'appel des gens à la sounnah et la mise en garde contre son opposé qui est l'innovation.

 

C'est la base de l'islâm, il ne t'est pas permis de chercher à casser le prédicateur qui appelle à cela, qui l'enseigne aux gens et qui propage ceci parmi eux.

 

Plutôt, il est obligatoire que tu te réjouisses du bien qui parvient à tes frères musulmans et il est obligatoire également que tu le soutiennes.

 

Si tu ne le fais pas, le minimum et que tu le laisses en paix et ne que tu ne t'occupes pas de ses affaires, garde le silence si tu ne te sens pas capable.

 

Par contre que tu l'attaques avec ce genre des propos fallacieux ; alors c'est pour toi qu'il faut craindre, car c'est toi qui commet un péché en coupant la route qui permet au bien de parvenir aux gens – et nous cherchons refuge après d'Allâh contre cela -.

 

Et mon conseil à ceux qui rencontrent cela est de persévérer, de placer leur confiance en Allâh et de continuer l'appel à Allâh sans relâche, et d’enseigner le tawhid aux gens, de le propager parmi eux, de leur apprendre la sounnah, de la propager parmi eux et de mettre en garde contre l'innovation.

 

Et ne prêtez pas attention à ceux qui disent ce genre de paroles, ils ne pourront alors pas vous nuire sans la permission d'Allâh جل جلاله, [celui qui fait ça] ne se fera du tord qu'à lui même.

 

(1) Tassadour vient du verbe Tassadara qui veut dire : Se mettre en avant, le sens voulu ici est de s’avancer précocement dans le domaine de la prédication.

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la chaîne Telegram - L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam - @lasounnah

Cheikh Mohammad Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Conseil aux étudiants qui cherchent à faire tomber leurs frères (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Conseil aux étudiants qui cherchent à faire tomber leurs frères (audio-vidéo)

....Certains petits étudiants jugent les mashayikh qui les ont précédé et les grands savants.

 

Untel a des fautes, untel a des fautes, untel a des fautes, untel a des fautes... ils sont devenus comme les takfiris.

 

Les takfiris c’est comme la gale - Je me réfugie auprès d'Allâh -.

 

Ils rendent les musulmans mécréants jusqu'à ce qu'il ne reste plus personne.

 

Un takfiri égyptien a dit : "Je ne connais pas d'autres musulmans sur terre hormis moi, ma femme et un homme en Inde."

 

Et ils croient que cela fait partie des méthodes des savants pour défendre la sunnah.

 

Par Allâh, ceci n'a jamais été la méthode des savants pour défendre la sunnah.

 

Les savants regardent (dans les sujets religieux), et lorsqu'ils trouvent une erreur, ils empruntent le chemin légiféré.

 

Et il se peut qu'ils patientent de longues années, alors qu'ils connaissent l'erreur.

 

Ceci en espérant que cette erreur disparaîtra, qu'elle ne se dévoilera pas, et qu'elle ne nuira pas à la communauté.

 

Cheikh Rabi' Al Madkhali, qu’Allâh le préserve m'a dit : 

 

"Ô Soulayman, par Allâh, j'ai patienté sur un homme durant quinze ans, et je connaissais ses erreurs mais je l’ai conseillé sans dévoiler ses erreurs."

 

Quinze ans !  Pourquoi ?

 

Car ils veulent secourir la sounnah !

 

Cela montre qu'ils ne veulent pas faire tomber les gens, et qu'ils veulent défendre la sounnah, qu'ils ne cherchent pas à être connus, et qu'ils ne cherchent pas à se faire apparaître.

 

Ils cherchent à secourir la sounnah.

 

Mais à cette époque, les étudiants agissent même avec leurs frères qui sont sur le bien, et qui ont une da'awa : 

 

"Untel a ceci (comme erreur), untel a cela…"

 

Qui est celui qui n'a pas d'erreurs !?

 

Tout le monde a des erreurs !

 

Mais est-ce que cette manière de faire est le bon chemin ?!

 

Ils prennent maintenant les devants, ils prennent maintenant les devants.

 

Les étudiants, maintenant, traitent des sujets de la plus grande importance.

 

Puis certains parmi eux empruntent la méthodologie des gens de l'innovation, de sorte qu'ils ne questionnent que celui qui sera d'accord avec eux.

 

Un jeune homme - que l'on conseillait - est parti en Irak, on lui a dit : "As-tu consulté les savants ?"

 

Il a dit : "Oui, j'ai consulté tel docteur", - un homme de Médine qui est connu pour la précipitation et l'empressement -.

 

On lui demanda : "D'où viens-tu ?"

 

Il répondit : "De Ryad."

 

On lui a demandé : "Ne connais-tu pas Cheikh Salih Al Fawzân ?"

 

Il a répondu : "Oui je le connais, et il est dans mon quartier."

 

On lui a dit : "D’accord, le Cheikh Salih Al Fawzân fait parti de nos grands savants, pourquoi le délaisses-tu et tu ne le questionnes pas et tu vas jusqu’à Médine pour consulter ce docteur ?"

 

Il répondit : "Je sais déjà ce que va me dire Cheikh Salih Al Fawzân !"

 

On lui a dit : "Et également tu sais aussi ce que va te dire ce docteur !"

 

Ce docteur est connu par ses poésies de ce qu'ils prétendent être le djihâd - qui n’en est pas un -.

 

Actuellement certains jeunes qui pensent servir la Sounnah et la défendre, ne demandent de "Fatwa" qu'auprès de ceux qu’ils pensent qu’ils vont être en accord avec eux.

 

Et pour cela, lorsqu’ils vont à Médine, ils ne vont pas chez Cheikh Rabi, ni chez Cheikh Oubeyd, ils ne vont pas chez les grands savants, mais ils vont chez untel, un étudiant, qui a pris la (science) d’un Cheikh qui (lui-même) a pris de Cheikh Rabi ou de Cheikh Oubeyd ou autre. 

 

Pourquoi ? 

 

Car c’est celui-ci (qu'ils ont consultés) qui peut être en accord avec eux.

 

Car (ils savent que) les shouyoukh vont les réprimander et leur interdire.

 

Et ceci est une fausse route, ce n’est pas la voie de celui qui cherche la vérité, ni celle des gens de science, ni la voie des gens de "Ahl elSounnah wal Jamaa" (les gens de la Sounnah et du regroupement).

 

Et ceux-ci se mettront en travers du chemin de la Sounnah et de la Salafiyah dans leur pays et les pays des musulmans, car ils ne délaissent personne (sans l’avoir critiqué). 

 

A tel point que l'un d'entre eux dira : "Je ne connais pas de salafi ou de gens de la Sounnah dans mon pays".

 

Puis le cercle va se restreindre petit à petit jusqu’à devenir : "Je ne connais personne de la Sounnah, sauf moi, ma femme et un homme dont Allâh est plus savant (sur lui)".

 

Ceci n’est en rien la voie des gens de science, ni celle des réformateurs, ni de ceux qui défendent la Sounnah.

 

La défense de la sounnah ne réside pas dans cela, mais ceci est plutôt un barrage sur le chemin de l’appel à la Sounnah.

 

Il incombe aux étudiants en science de craindre Allâh, et de se conformer à la Législation d’Allâh, et de se conformer à la voie des savants vertueux et de s’éduquer à craindre Allâh, et de remplir leurs coeurs par ce qui satisfait Allâh. 

 

Et qu’ils sachent que si aujourd’hui ils parlent, alors demain devant Allâh ils seront interrogés, ils seront interrogés sur leur paroles, ils seront interrogés sur les gens sur qui ils ont parlé.

 

Ils seront interrogés sur la Sounnah dont ils ont fait fuir les gens de cette manière.

 

Ils doivent être avec leurs frères, avec les étudiants en science, avec les grand savants, dans leurs pays - dans chaque pays il y a du bien - , et ils y reviennent.

 

Puis s’ils remarquent une chose sur leur Cheikh, alors qu’ils aillent le voir en disant : "Ô Cheikh tu as dis ceci et cela, et nous pensons que c’est une erreur. Peux-tu nous éclaircir cela ?"

 

…de cette manière-là.

 

Ils nous incombe, Ô frères, de louer Allâh pour cela (le Cheikh montre de ses mains l'assemblée qui est devant lui), louange à Allâh pour cette grande assemblée qui recherche la Sounnah, qui recherche la vérité. 

 

Nous devons préserver le capital, et ce bienfait, et d’unir la parole et de nous réunir sur la vérité ; d’unir la parole véridique à laquelle nous incitent les savants, et cela est la voie des salafs - qu’Allâh les agrées -.

 

Et que la chose qui divise les rangs soit (un fardeau) sur nous plus lourd que les montagnes, et nous ne devons jamais nous précipiter dans cela. 

 

Nous devons essayer d'enfouir ce qui peut conduire à la division, et aux troubles entre nous.

 

Traduit par Abou Ouweiyss Oussama et AbdAllâh Meziti el-Ibrahimi pour Nour Traductions

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Ceux qui prennent les conseils des savants et tapent sur les gens avec ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Ceux qui prennent les conseils des savants et tapent sur les gens avec ! (audio)

Question :

 

Cheikh qu'Allâh vous accorde le succès.

 

Quelqu'un dit :

 

"Certains étudiants en science, lorsqu'ils entendent les orientations des savants et les conseils qu'ils prodiguent aux étudiants, s'imaginent que ce ne sont pas eux qui sont concernés, mais les autres, ils ne font donc pas le bilan de leur propre personne et ne se remettent pas en question afin de corriger leur intention, avez-vous un conseil pour cela ?"

 

Réponse :

 

Oui c'est effectivement comme cela, il se peut même que nous soyons tous comme cela.

 

Lorsque nous entendons la promesse, la menace (de châtiment) et l'avertissement nous pensons que cela concerne les autres, nous ne pensons pas que cela nous est destiné, (c'est comme si) tout cela concernait les autres... "Ceci concerne les négligents, cela concerne les paresseux...", très bien !

 

Et toi ?

 

N'es-tu pas négligent ?

N'es-tu pas paresseux ?

N'as-tu pas de manquement ?

 

Il pense que ceci concerne les autres et c'est un fléau.

 

Lorsque nous entendons les textes qui mentionnent la menace (de châtiment) envers les mécréants, les pécheurs ou les hypocrites dans le Coran, nous pensons que cela ne nous concerne pas et nous ne faisons pas attention alors qu'il nous interpelle nous, c'est nous qui sommes interpellés, serait-ce ceux qui sont déjà partis ?

 

Ils ont déjà rencontré leur Seigneur, mais toi lorsque tu lis le Coran un argument se dresse contre toi et c'est à toi qu'il s'adresse.

 

Publié par la chaîne Telegram كن سلفي على الجادة - @Kun_salafi_3ala_aljaddah

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Ils font de la nassiha une voie pour affirmer une position et s'accaparer des statuts dans le domaine de la prédication

Publié le par 3ilm.char3i

 Ils font de la nassiha une voie pour affirmer une position et s'accaparer des statuts dans le domaine de la prédication

Les prétendants au conseil n'en font pas une voie pour gagner le cœur des croyants ni pour éclairer leur raison.

 

D'où leur vient cela ?!

 

En effet, le démuni d'une chose ne peut la donner à autrui.

 

Ils ne font de celui-ci qu'une voie pour affirmer une position et s'accaparer des statuts dans le domaine de la prédication.

 

Ils guettent les secrets, les dérapages, les lacunes et les bévues.

 

Ils rédigent ensuite des discours abjectes qui engendrent de la haine et de l'animosité.

 

Ils ramassent tout ce qui traîne, vivants ou morts, dans le but de dévoiler et d'anéantir l'entraide fraternelle fondée sur le bien et la piété.

 

Ayant recours à un style des plus rudes et à des expressions extrêmement crues lorsqu'ils écrivent afin de faire passer la raillerie, la diffamation, la persécution et l'outrage sur le dos du conseil.

 

Alors que ce qui les pousse à cela sont les passions et la vengeance ; et ce qui les motive sont les pulsions provoquées par la jalousie, la soif d'élévation, ainsi que leur envie irrésistible de mettre sous terre tout mérite éminent et d'éradiquer tout grand bien.

 

Conforme aux dires du poète :

 

صُمُّ إذا سمِعوا خيرًا ذُكِرتُ به وإنٰ ذُكِرتُ بسوءٍ عندهم أَذِنوا

 

Ils font les sourds lorsque l'on t'évoque en bien
Mais lorsque l'on t'évoque en mal les voilà à l'écoute

 

فطانةٌ فَطَنوها لو تكونُ لهم مروءةً أو تُقًى لله ما فطنوا

 

C'est une subtilité qu'ils auraient pu déceler s'ils avaient
des bonnes manières et de la crainte d'Allâh mais ils ne le peuvent

 

إنْ يسمعوا سيّئاً طاروا به فرحًا منِّي وما سمعوا من صالحٍ دَفَنوا

 

S'ils entendent une mauvaise rumeur sur moi ils la répandent de joie 
et ce qu'ils entendent de bon me concernant ils le dissimulent sous terre.

 

Majâlis at-tadhkîriyyah 'ala masaaîl minhaajiyyah page 404

Traduit par Abdillah Abi Khouzaymah

Publié par par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Pourquoi te persécutent-ils ?

Publié le par 3ilm.char3i

Pourquoi te persécutent-ils ?

Cheikh Ahmad Bin Omar Bâzmoul حفظه الله تعالى dit en y répondant :

 

Car tu invites les gens (à Allâh), et tu les mets en garde de deux côtés :

 

- du côté des désirs, et de ce fait les partisans du bas-monde te rejettent, ils rejettent ce sur quoi tu es, et ils te détestent

 

- et les partisans des ambiguïtés aussi te rejettent, ils rejettent ce que quoi tu es, et ainsi ils te combattent, et te persécutent

 

Et toi tu sais que tu n'agis que pour Allâh, et non pas pour ta propre personne.

 

Alors ce que tu subis comme persécutions pour Allâh, il n'y a pas plus doux, plus succulent et plus savoureux, car cela se produit pour Allâh عز وجل.

 

C'est pour cela que si tu te mets en colère lorsque tu es persécuté, alors tu te dois de te remettre en question...

 

- Est-ce que tu appelles à Allâh ?

 

Ou

 

- Est-ce que tu appelles à ta propre personne ?

 

Explication du matn des Trois Fondements, cours n°1

Traduit et publié par la chaîne Telegram @AlmeerathAnnabawiForNonArab

لماذا يؤذونك؟
الشيخ أحمد بن عمر بازمول - حفظه الله تعالى - مجيبًا
 لأَنَّكَ تَدْعُو النَّاسَ وَتُحَذِّرُهُمْ مِنْ جَانِبَيْنِ مِنْ جَانِبِ الشَّهَوَاتِ فَأَهْلُ الدُّنْيَا يَرْفُضُونَكَ يَرْفُضُونَ مَا أَنْتَ عَلَيْهِ وَيُبْغِضُونَكَ وَأَهْلُ الشُّبُهَاتِ أَيْضَاً يَرْفُضُونَكَ وَيَرْفُضُونَ مَا أَنْتَ عَلَيْهِ فَيُحَارِبُونَكَ وَيُؤْذُونَكَ وَأَنْتَ تَعْلَمُ إِنَّمَا تَعْمَلُ للهِ لَا لِنَفْسِكَ فَمَا تَعَرَّضْتَ فِيْهِ مِنَ الْأًذى للهِ فَمَا أَحْلَاهُ وَمَا أَلَذَّهُ وَأَطْعَمَهُ لِأَنَّهُ فِي ذَاتِ اللهِ -عَزَّ وَجَلَّ- ، وَلِذَلِكَ إِنْ كُنْتَ تَغْضَبُ إِنْ أُوذِيتَ فَأَنْتَ عَلَيْكَ أَنْ تُرَاجِعَ
هَلْ تَدْعُو إِلَى اللهِ
أَمْ تَدْعُو إِلَى نَفْسِكَ
المصدر : الدرس الأول من شرح متن الأصول الثلاثة

 

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Appeler à Allâh

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Appeler à Allâh

La première des conditions de celui qui invite à Allâh est :

 

la science.

 

Deuxième :

 

la sincérité dans la prédication, en appelant à Allâh et non pas à sa propre personne, en étant sincère pour Lui en cela, espérant la récompense d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Sur le compte Twitter - @DrSFawzan

 

معالي الشيخ د. صالح الفوزان

أول شروط الداعية إلى الله: العلم ثانيا: الإخلاص في الدعوة، بأن يدعو إلى الله لا يدعو إلى نفسه، مخلصا له في ذلك، يحتسب الأجر من الله سبحانه وتعالى

[لقاء مفتوح في مكة المكرمة 2 -12-1439هـ]

Il ne convient pas à l'ignorant d'être un prédicateur, même s'il a une intention, s'il a un amour pour la prédication, et qu'il a une volonté ardente.

 

Il doit forcément détenir une science par laquelle il s'exprimera, l'exposant aux gens répondant à leurs questions s'ils l'interrogent.

 

Il doit obligatoirement être apte avant de se tenir devant les gens.

 

Sur le compte Twitter - @DrSFawzan

 

 

معالي الشيخ د. صالح الفوزان

الجاهل لا يصلح أن يكون داعية وإن كانت عنده نية وعنده محبة للدعوة وعنده رغبة، لابد أن يكون له علم يتكلم به، يبينه للناس، يجيب عن أسئلتهم إذا سألوه، لابد أن يكون على استعداد قبل أن يقف أمام الناس

[لقاء مفتوح في مكة المكرمة 2 -12-1439هـ]

Appeler à Allâh requiert une aptitude scientifique, une aptitude physique, et une aptitude dans sa sincérité envers Allâh عز وجل.

 

Et appeler à Allâh constitue la meilleure des œuvres après le tawhid, après le fait de rendre Allâh unique dans l'adoration.

 

Sur le compte Twitter - @DrSFawzan

 

معالي الشيخ د. صالح الفوزان

الدعوة إلى الله تحتاج إلى استعداد علمي واستعداد بدني واستعداد في إخلاصه لله عز وجل والدعوة إلى الله أفضل الأعمال بعد التوحيد بعد إفراد الله بالعبادة

[لقاء مفتوح في مكة المكرمة 2 -12-1439هـ]

Appeler à Allâh compte parmi les meilleures oeuvres, ou plutôt constitue la meilleure des oeuvres, car il (le prédicateur) éclaire les gens au sujet de leur religion, il leur clarifie ce qui leur pose problème, et les dirige vers la croyance authentique, sur laquelle il bâtit sa religion.

 

Car la religion est fondée sur la croyance conforme et pure envers Allah عز وجل.

 

Sur le compte Twitter - @DrSFawzan

 

 

معالي الشيخ د. صالح الفوزان

الدعوة إلى الله من أفضل الأعمال أو هي أفضل الأعمال لأنه يبصّر الناس بدينهم ويوضح ما أشكل عليهم ويدلهم إلى العقيدة الصحيحة التي يبني عليها دينه لأن الدين ينبني على العقيدة الصالحة والخالصة لله عز وجل

[لقاء مفتوح في مكة المكرمة 2 -12-1439هـ]

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le conflit dans la religion entre prédicateurs

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le conflit dans la religion entre prédicateurs

Et parmi les troubles (fitan) :

 

La scission et le conflit dans la religion entre prédicateurs, un conflit produisant haine réciproque, détournement mutuel, rupture des liens, abandon des uns des autres, lancement de sobriquets et (qui conduit à) outrepasser les réfutations scientifiques bâties sur l'argumentation et la preuve, alliées à la pureté de la plume et de la langue présente dans tous les livres de réfutation des imams des prédécesseurs, pour les supplanter par l'échange d'injures et d’invectives et d’autres choses encore qu’il sied mal de mentionner.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

ومن الفتن

التفرق والتنازع في الدين بين الدعاة إلى الله تنازعاً يثمر التباغض والتدابر والتقاطع والتهاجر والتنابز بالألقاب وتجاوز الردود العلمية المبنية على الحجة والدليل مع نزاهة القلم واللسان المعهودة في كل كتب الردود لأئمة السلف إلى المسابة والمشاتمة وغير ذلك مما لا يحسن ذكره

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article

Cela n'est pas réservé aux hommes...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Cela n'est pas réservé aux hommes...

Parmi les femmes aussi il y a des croyantes, des prêcheuses, celles qui ordonnent le bien et interdisent le blâmable, cela n'est pas réservé aux hommes.

 

Que les femmes soient donc attentives à ce sujet, et qu'elles commencent dans leur foyer, par leurs filles, leurs enfants, elles commencent par eux en les éduquant sur l'obéissance.

 

التعليق على رسالة: وجوب الأمر بالمعروف صـ62

Sur le compte Twitter - @DrSFawzan

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

‏معالي الشيخ د. صالح الفوزان

النساء أيضا فيهن مؤمنات وفيهن داعيات وفيهن من تأمر بالمعروف وتنهى عن المنكر، ليس خاصا بالرجال، فلتنتبه النساء لهذا وتبدأ في بيوتها، في بناتها، في أولادها، تبدأ بهم فتربيهم على الطاعة

التعليق على رسالة: وجوب الأمر بالمعروف صـ62

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les coupeurs de route ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les coupeurs de route ! (audio)

Question :

 

Certains de nos frères salafiyyin ont acquis un peu de science et propagent cela parmi les gens, en privé et en publique - qu'Allah fasse qu'ils soient bénéfiques -.

 

Particulièrement en ce qui concerne le tawhîd et ce qui l'annule ou la sounnah et ce qui s'y oppose.

 

Mais ils doivent faire face à des groupes de frères qui leur disent : «Occupez-vous de vos propres personnes... Cette époque est une époque de troubles... Celui qui parle ne doit le faire qu'à contre cœur et il doit s'en tenir au stricte minimum dans la prédication...».

 

De par leur attitude et leur parole, ils les accusent d'avoir du tasaddour (1), de se démarquer des pieux prédécesseurs, qui eux optaient pour la préservation du cœur et préféraient ne pas se montrer. 

 

Quelle est donc votre orientation concernant cela ?

 

Je dis :

 

Celui qui affirme ce genre de propos n'a pas vu juste.

 

Quand quelqu'un voit que les gens profitent d'un étudiant en science - en particulier dans les chapitres du tawhid et de sa concrétisation, ou du chirk et de son interdiction, ou de l'innovation et de sa dénonciation, ou de la sounnah et de l'appel à celle-ci, à la fermeté sur celle-ci et à sa propagation parmi les gens - il doit obligatoirement épauler son frère, le soutenir, l'aider, l'encourager et le renforcer.

 

Et non pas chercher à le briser en disant ce genre de choses.

 

S'il n'est pas capable de faire cela, alors le minimum est qu'il se taise, s'il fait preuve de faiblesse, qu'il laisse donc d'autres le faire.

 

Et il lui incombe, dans cette situation, de craindre Allah et de ne pas obstruer la voie du bien aux gens.

 

Car certes ses frères transmettent aux gens le bien le plus éminent.

 

En particulier si l'affaire est telle que l'a décrite l'individu qui a posé la question : le chapitre du tawhid, qui est la plus grande des obligations, la première chose qu'Allah a faite obligatoire aux serviteurs et qu'Il leur a imposé.

 

Ensuite la mise en garde contre ce qui s'y oppose et c'est le chirk, ensuite ce qui suit cela et c'est l'appel des gens à la sounnah et la mise en garde contre son opposé et c’est l'innovation.

 

C'est la base de l'islâm, il ne t'est pas permis de chercher à casser le prédicateur qui appelle à cela, qui l'enseigne aux gens et qui propage ceci parmi eux.

 

Plutôt, il est obligatoire que tu te réjouisses du bien qui parvient à tes frères musulmans et il est obligatoire également que tu le soutiennes.

 

Si tu ne le fais pas, le minimum et que tu le laisses en paix et ne que tu ne t'occupes pas de ses affaires, garde le silence si tu ne te sens pas capable.

 

Par contre que tu l'attaques avec ce genre des propos fallacieux ; alors c'est pour toi qu'il faut craindre, car c'est toi qui commet un péché en coupant la route qui permet au bien de parvenir aux gens - et nous cherchons refuge après d'Allah contre cela -.

 

Et mon conseil à ceux qui rencontrent cela est de persévérer, de placer leur confiance en Allah et de continuer l'appel à Allah sans relâche, et d’enseigner le tawhid aux gens, de le propager parmi eux, de leur apprendre la sounnah, de la propager parmi eux et de mettre en garde contre l'innovation.

 

Et ne prêtez pas attention à ceux qui disent ce genre de paroles, ils ne pourront alors vous nuire sans la permission d'Allah - ‎جل وعلا -, (celui qui fait ça) ne se fera du tord qu'à lui même. 

 

(1) Tassadour vient du verbe Tassadara qui veut dire se mettre en avant, le sens voulu ici est de s’avancer précocement dans le domaine de la prédication.

Cheikh ici parle des accusations gratuites et dénuées de preuves, qui provoquent la discorde entre les salafiyyin et ternissent l'image de la da'wah salafiyyah.

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

Cheikh Mohammad Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>