compteur de visite

Catégories

31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 23:12
Un long chemin...

Al-Wâlid Ibn Muslim dit : 

 

"J’ai interrogé Al-Awza'î, Sa'îd Ibn 'Abd 'Azîz et Ibn Jurayj en leur demandant pour qui ils avaient demandé la science ? 

 

"Pour ma propre personne" répondirent t-ils, sauf Ibn Jurayj qui me dit : "Pour les gens."

 

Je dis [Adh-Dhahabi] :

 

"Comme la franchise est plaisante !

Aujourd'hui on pourrait interroger un jurisconsulte inepte : Pour qui as-tu recherché la science ?

Il s'empresserait de répondre : pour Allah !

Alors qu'il ment et a recherché à travers elle le bas-monde.

Et combien sont peu ceux qui ont considéré ce point !"

 

(Syar, 6/328)

 

قال الإمام الذهبي في سير أعلام النبلاء

الوليد بن مسلم :سألت الأوزاعي وسعيد بن عبد العزيز وابن جريج: لمن طلبتم العلم ؟ كلهم يقول : لنفسي ، غير أنّ ابن جريج فإنه قال : طلبته للناس.

قلت : ما أحسن الصدق ، واليوم تسأل الفقيه الغبيّ : لمن طلبت العلم ؟ فيبادر ويقول : لله ، ويكذب ، وإنما طلبه للدنيا ، ويا قلة ما عرف ذلك.

6/328

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 21:36
Le délice du savoir et la nuit de noces

Le sheykh Sâleh Âl Ash-Sheykh dit dans sa conférence «La détermination des prédécesseurs dans l'étude du savoir» :

 

...La motivation d'Ibn Rajab relative au savoir était grande, au point que ses études auprès de ses professeurs dans sa jeunesse ont fait que son mariage s'attarde.

 

Quand il se maria, il fut rejoint par sa femme embaumée et parfumée qui se mit devant lui alors qu'il était plongé dans ses feuilles et ses livres.

 

Il leva sa tête vers elle et il dit : «Je l'ai regardée et elle était comme ceci et comme cela», il l'a décrit par rapport à sa préparation pour lui, sa parure, son parfum et son embellissement.

 

Il dit : «puis j'ai rabaissé ma tête vers mes feuilles pour finir. Ma femme s'énerva et s'en alla».

 

Car il ne lui accorda pas beaucoup d'importance.

 

Ce qui est obligatoire c'est que le droit de chacun lui soit donné, et ta femme possède un droit sur toi.

 

Mais parfois l'ardeur et le désir augmentent, l'individu patiente alors sur un savoir bien qu'il ait plus besoin d'autre chose.

 

Il choisit donc ce qui fortifie ce à quoi l'âme est attachée : le savoir, l'écriture, la recherche et la rédaction...

azer

Mohammad ibn 'Abd Allah ibn Hamîd, l'auteur du livre (Les nuages d'averses sur les tombes des Hanbalites - السحب الوابلة على ضرائح الحنابلة) dit dans la biographie de 'Abd Al Wahhâb ibn Mohammad Ibn Feyrouz (1172-1205 h.) volume 1, page 682 :

 

...Et il s'est plongé dans l'acquisition du savoir, en étant assidu à la lecture, la vérification, la révision et la recherche nuit et jour, rien d'autre ne le préoccupait.

 

Au point que quand il se maria par ordre de son père, la nuit de noces il prit avec lui son cartable.

 

Quand les gens s'en allèrent, il déposa la lampe et s'assit pour lire les cours qu'il voulait étudier le lendemain, en prévoyant qu'il irait cohabiter avec sa femme une fois la lecture finie.

 

Mais il fut absorbé par la lecture jusqu'à l'appel de la prière de l'aube.

 

Il fit les ablutions et sortit pour la prière.

 

Puis il assista aux cours de son père depuis leur début, alors que son père n'était pas au courant de cela car il était non-voyant.

 

A la fin des cours, son fils alla le voir et le salua.

 

Il le félicita donc ainsi que les personnes présentes le félicitèrent.

 

La deuxième nuit il fit la même chose que la veille, il n'approcha pas sa femme.

 

Sans avoir l'intention du délaissement, mais de par son occupation par la lecture, en se disant :

 

«je lis le cours ensuite je vais voir ma femme», mais le voilà occupé jusqu'à l'aube.

 

La femme informa alors son tuteur de cela, qui alla en informer son père.

 

Celui-ci l'appela, le réprimanda, lui prit son cartable et insista pour qu'il se rende auprès d'elle...

Rassemblement et traduction : Abou-L-Waqt Al Maghriby

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز آل الشيخ

Cheikh Mohammad ibn 'Abd Allah ibn Hamîd - الشيخ عبد الله بن محمد بن حميد

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 11:53
Le savoir : son statut et ses mérites

-Zirr Ibn Hubaysh rapporte : 

 

« Je suis allé voir Safwan Bin ‘Assâl al-Muradî (Radi Allahou anh) qui me dit : « Qu’est-ce qui t’amène ? ». Je dis : « Je viens puiser du savoir ». 

 Il dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah (sal Allahou ‘Aleyhi wa asalam) dire : 

 « Chaque fois qu’une personne sort de chez elle en quête de savoir, les anges lui déploient leurs ailes, par signes d’agréments pour ce qu’il fait. »

 [At-Tirmidhi, Ibn Maja, Ibn Hibban et Al-Hakim] 

 

-Abû Umâma (Radi Allahou anh) rapporte que le Prophète (sal Allahou ‘Aleyhi wa asalam) a dit :

 

« Toute personne qui se rend à la mosquée uniquement dans le but d’apprendre le bien ou de l’enseigner aura la récompense d’un pèlerin (hajj) dont le pèlerinage est parfait. »

[At-Tabarani] 

 

-Abû Hurayra (Radi Allahou anh) rapporte : « J’ai entendu le Messager d’Allah (sal Allahu ‘aleyhi wa asalam) dire : 

 

« Toute personne se rendant à ma mosquée-ci, dans le seul but d’apprendre le bien ou de l’enseigner, aura le même rang que le Mujâhid [personne combattant pour la cause d’Allah] ; quand à celui qui s’y rend dans un autre but, il est au rang de celui qui regarde les biens d’autrui. »

[Ibn Maja, Al-Bayhaqy] 

 

-Anas (Radi Allahou anh) rapporte que le Messager d’Allah (sal Allahou ‘aleyhi wa asalam) a dit :

 

« Toute personne qui sort de chez elle en quête de savoir, est dans le sentier d’Allah (fî sabil-Ilah) jusqu’à ce qu’il revienne. » 

 [At-Tirmidhi] 

 

« Le Savoir : son Statut et ses Mérites » p.28-30

 

 Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 14:55
Mes parents refusent que je voyage pour étudier la science

Question :

 

Est-il permis au musulman de voyager pour étudier auprès des gens de science si ses parents refusent qu’il voyage ?

 

Réponse :

 

-Si ces parents ou l’un d’eux est encore en vie et qu’il a besoin qu’il reste à son service et qu’il a déjà acquit ce dont il a besoin comme science, c’est-à-dire qu’il a appris ce qui est obligatoire de connaître pour tout musulman, alors il lui incombe de rester avec ses parents, ou l’un d’eux, et qu’il prodigue des efforts à leur service.

 

« Alors prodigue des efforts à leur service. »

 

Il ne doit pas les délaisser, que ce soit pour un combat dans le sentier d’Allah ou pour la quête de la science, car la quête de la science est une sorte de combat dans le sentier d’Allah incha Allah.

 

Ibn ‘Amr rapporte qu’un homme est venu voir le Prophète  صلى الله عليه وسلم et lui a demandé la permission de combattre dans le sentier d’Allah.

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم lui a alors demandé : «  Tes parents sont-ils vivants ? »

 L’homme répondit : « oui. »

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم lui a dit : « Alors prodigue des efforts à leur service. » [1]

 

-Mais s’il est ignorant, qu’il n’a aucune connaissance des obligations individuelles et qu’il n’y a pas de savants dans son pays auprès de qui il peut apprendre ces obligations, alors dans ce cas il lui est permis de voyager en quête de la science.

 

Car le fait qu’il reste ignorant de ces obligations est un énorme péché et « Il n’y a pas d’obéissance à la créature si cela implique de désobéir au Créateur. » [2] [3]

 

[1] Rapporté par Al Boukhary et Muslim.

[2] Rapporté par Muslim, d’après ‘Ali, qu’Allah l’agrée.

[3] Et ce hadith s’applique également dans le cas ou les parents refuseraient que leur enfant accomplisse la hijra.

       

السؤال: ما حكم من سافر إلى طلب العلم الشرعي على يد المشايخ الثقات ولكن أهله رفضوا ذلك السفر فهل يسافر أم لا ؟

الـجــواب: إن كان له أبوان أو أحدهما ويحتاج إلى خدمته وهو قد أخذ نصيبه من العلم الشرعي بأن يكون قد تعلم فروض الأعيان فهذا عليه أن يبقى مع والديه أو أحدهما و يجاهد فيهما ( ففيهما فجاهد) فلا يتركهما لا لجهاد ولا لطلب علم ,فطلب العلم نوع من الجهاد إن شاء الله

عن ابن عمرو قال : جاء رجل إلى النبي صلى الله عليه وسلم فاستأذنه في الجهاد فقال

( أحيٌّ والداك ؟ قال : نعم ,قال : ففيهما فجاهد ) (1)

وإذا كان جاهلا لا يعرف شيئا من فروض الأعيان وليس في بلده عالم يتعلم منه هذه الفروض فله أن يرحل في طلب العلم لأنّ بقاءه على الجهل بهذه الفرائض إثم عظيم و

( لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق )

(1) - أخرجه البخاري برقم (2842) ومسلم برقم (2549)

copié de daralhadith-sh.com

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 15:33
La science est un honneur pour son compagnon

-Cheikh Hamad al-Ansari رحمه الله :

 

"La recherche de la science est une adoration, de sorte qu'il n'est pas autorisé de la quitter en raison du fait d'avoir une mauvaise intention, car avec le temps, la recherche de la science va te guider vers le bien."

 

rapporté par son fils AbdoulAwal ibn Hamad al-Ansari dans son livre intitulé "al-Majmou3 Fii Tarjama al-Allama al-Muhaddith ach-Cheikh Hamad ibn Muhammad al-Ansari wa Siratahi wa Aqwalihi wa Rihlatihi"

 

-Son fils rapporte aussi :

 

"Mon père avait l'habitude de beaucoup conseiller les étudiants en science en disant :

 

"Je vous conseille d'avoir la Taqwa d'Allah تعالى en secret et en publique, et d'être préoccupé par la science, car la science est en effet un honneur pour son compagnon, Allah عز و جل dit:

 

إِنَّمَا يَخۡشَى ٱللَّهَ مِنۡ عِبَادِهِ ٱلۡعُلَمَـٰٓؤُاْ

 

" Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah " (sourate fatir, verset 28)"

 

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Hâmad Al-Ançary - الشيخ حماد الأنصاري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 11:13
Prendre soin de sa maison et de son mari ou consacrer son temps à la recherche de la science ?

Question :

 

Quel est le meilleur pour une femme musulmane, prendre soin de sa maison et de son mari, ou consacrer son temps à la recherche de la science, et ramener une servante pour prendre soin de la maison ?

 

Réponse :

 

Oui, il est obligatoire pour une femme musulmane de s'efforcer de comprendre sa religion, autant que possible, mais servir son mari, obéir à son mari et élever ses enfants sont également des obligations importantes.

 

Elle doit prendre le temps d'apprendre tous les jours, même si c'est seulement un peu.

 

Ou elle devrait mettre de côté un certain temps pour la lecture, puis le reste de son temps sera pour son travail quotidien.

 

De cette façon, elle ne sera pas négligente dans l'apprentissage et elle ne sera pas négligente envers son travail et ses enfants et ne les laissera pas à une servante pour s'en occuper.

 

Rechercher un équilibre dans cette question, en mettant un temps de côté pour apprendre, même si c'est peu, et un temps pour ses tâches ménagères, sera suffisant pour elle.

 

al-Fataawa al-Jaami’ah pour la femme musulmane,3ème partie, page 1085.

traduit par minhaj sunna


Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 14:04
«Tous droits réservés» (audio-vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de copier des enregistrements sur lesquels il y est mentionné : "Tous droits réservés" ?

 

Réponse :

 

-Si une personne copie seulement pour elle-même et non pour faire du commerce, il n'y a alors pas de mal à cela.

 

-Quant à celui qui fait ceci pour la vente et distribue, ceci est alors une transgression et ceci ressemble à une surenchère d'un musulman faite à son frère, et surenchérir sur son frère est illicite.

 

Publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:31
«Rien n’équivaut à la science, si elle est recherchée avec une bonne intention» (audio)

 

Rien n’équivaut à la recherche de la science.

 

Méditons ici sur une parole de l’Imam Ahmad, qu’Allah lui fasse miséricorde, qui a dit :

 

« Rien n’équivaut à la science, si elle est recherchée avec une bonne intention. »

Il lui a été dit :

« Et qu’est-ce qu’une bonne intention ? »

Il répondit : 

« C’est que tu ais l’intention d’éradiquer ton ignorance et l’ignorance des gens. » 

 

Ceci est la bonne intention dans la recherche de la science, que tu ais l’intention d’éradiquer ton ignorance et l’ignorance des gens.

 

Et on retrouve ce sens dans le récit de la délégation de ‘AbdilQayss qui est rapporté dans l’authentique d’Al Boukhary.

 

C’est le récit de ceux qui sont venus au Prophète (صلى الله عليه و سلم), il les a accueilli et leur a dit : 

 

«Bienvenue à ce peuple qui n’a pas subi d’humiliation ni exprimé de regrets.»

 

Ils lui ont dit : 

 

«Ô Messager d’Allah, les mécréants de mudar s’interposent entre toi en nous et nous ne pouvons venir à toi que pendant les mois sacrés. Ordonne nous donc des jugements décisifs afin que nous en informions notre peuple et qui nous feront entrer au Paradis.»

 

Ceci est la bonne intention de celui qui recherche la science.

 

Ils ont dit :

 

«…afin que nous en informions notre peuple et qui nous feront entrer au Paradis.»

 

C’est cette intention que doit avoir l’étudiant lorsqu’il recherche la science.

 

Ses objectifs doivent être : 

 

-Que la science soit la cause de son entrée au paradis

 

Et nous avons récemment parlé du hadith suivant : 

 

«Quiconque emprunte un chemin à la recherche de la science, Allah lui facilitera le chemin vers le Paradis.»

 

L’étudiant recherche donc la science pour qu’elle soit la cause de son entrée au paradis.

 

Ceci doit être son objectif lorsqu’il recherche la science.

 

Il ne doit pas rechercher la science pour la primauté, la gloire, la célébrité, la dounia ou autre.

 

Mais il ne recherche la science uniquement parce qu’il veut que cela le fasse entrer au paradis.

 

Ceci est son premier objectif.

 

-Qu’il libère les gens de l’ignorance

 

Méditons sur la situation de nombreuses personnes aux quatre coins du monde, sont-ils doués de clairvoyance au sujet de la religion d’Allah ?

 

Les choses sont-elles claires pour eux ?

 

Ou bien sont-ils pris par les ambiguïtés et abattus par les passions ?

 

Ils se sont affaiblis au niveau de l’adoration et l’égarement s’est répandu. Les gens ont donc grandement besoin de la science. 

 

Ceci encourage l’étudiant à faire des efforts dans sa recherche de la science afin de pouvoir éclairer les gens.

 

فَلَوْلاَ نَفَرَ مِن كُلِّ فِرْقَةٍ مِّنْهُمْ طَائِفَةٌ لِّيَتَفَقَّهُواْ فِي الدِّينِ وَلِيُنذِرُواْ قَوْمَهُمْ إِذَا رَجَعُواْ إِلَيْهِمْ 

 

« Pourquoi quelques hommes de chaque clan ne viendraient-ils pas s’instruire dans la religion, pour pouvoir à leur retour avertir leur peuple » [At-Tawbah, verset 122 ] 

 

C’est pour cela que nombreux sont ceux parmi les gens de science qui au début de leurs études ont voyagé vers les pays dans lesquels se trouvaient la science et les savants.

 

Puis ils sont revenus dans leurs pays en tant que savants, instruits, muftis ou juges.

 

Ils sont devenus influents, ont occupé de hautes positions et les gens ont beaucoup profité d’eux.

 

Leurs noms sont même mentionnés en bien au fil de l’histoire.

 

Le sujet est vaste et l’on se contentera de ce que l’on a mentionné.

 

Je demande à Allah de nous accorder une science profitable et des œuvres pieuses et de nous guider sur le droit chemin.

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com
 

Cheikh Aberrazzâq Ibn Abdel Mouçin Al-Abbâd - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 21:59
Pour les débutants en science religieuse (vidéo)

Question :

 

Quel conseil nous donneriez-vous si l'on veut acquérir la science ?

 

Sachant que nous sommes des débutants dans la recherche de la science.

 

Réponse :

 

Si tu es débutant dans la recherche de la science, alors construis-toi (ton parcours) en commençant avec

 

-les sciences fondamentales dans la croyance,

-l'exégèse,

-le hadith,

-la jurisprudence,

-les fondements de la jurisprudence,

-les fondements du ahadiths

-et la langue arabe.

 

Ensuite, lorsque tu as maîtrisé les fondements, entre alors dans ce que nous t'avons précédemment mentionné et répondu.

 

Il t'est alors obligatoire d'aller dans cette voie.

 

copié de minhaj sunna

 


Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 20:45
Quelques livres utiles qui aident à la compréhension de la religion

Question :

 

Quels sont les livres bénéfiques qu'il nous est obligatoire de consulter afin que nous puissions comprendre notre religion ?

 

Réponse :

 

Le Noble Coran et les livres de la Sunna comme :

 

-"Sahîh Al-Boukhârî",

-"Sahîh Mouslim",

-les quatre "Sounans"

 

et les livres traitant de la croyance authentique, par exemple:

 

-"Kitâb At-Tawhîd",

-"Fath Al-Madjîd",

-"Zâd Al-Ma`âd" d'Ibn Al-Qayyîm,

-"Al-`Aqîda Al-Wâssitiyya",

-"Charh At-Tahâwiyya"

 

et ce qui leur est semblable parmi les livres des savants de la Sunna.

 

Qu'Allah nous accorde la réussite et que la prière et la paix d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.

 

La question 4 de la Fatwa numéro ( 7443 )

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم