225 articles avec apprentissage - طلب العلم

La méthode pour maîtriser ce que l’on a appris consiste en la répétition

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La méthode pour maîtriser ce que l’on a appris consiste en la répétition

«La méthode pour maîtriser ce que l’on a appris consiste en la répétition.

 

Et les gens différents en cela :

 

certains ont peu besoin de répéter,

d’autres ne peuvent apprendre qu’en répétant de très nombreuses fois.

 

Il faut donc réviser souvent afin de conserver ce qu’on a mémorisé.»

 

Al-Hath 'ala Hifdh al-'Ilm - p.13

Publié par citationssalafssalih.com

قال الإمام ابن الجوزي

الطريق في إحكامه كثرة الإعادة ، والناس يتفاوتون في ذلك : فمنهم من يثبت معه المحفوظ مع قلة التكرار ، ومنهم من لا يحفظ إلا بعد التكرار الكثير ؛ فينبغي للإنسان أن يعيد بعد الحفظ ، ليثبت معه المحفوظ

الحث على حفظ العلم لابن الجوزي،  ص 13

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

L’importance et les mérites de la quête du savoir

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’importance et les mérites de la quête du savoir

-Zirr Ibn Hubaysh rapporte :

 

« Je suis allé voir Safwan Bin ‘Assâl al-Muradî رضي الله عنه   qui me dit :

« Qu’est-ce qui t’amène ? ». 

Je dis : « Je viens puiser du savoir ».

Il dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dire : 

 

« Chaque fois qu’une personne sort de chez elle en quête de savoir, les anges lui déploient leurs ailes, par signes d’agréments pour ce qu’il fait. » 

[At-Tirmidhi, Ibn Maja, Ibn Hibban et Al-Hakim]

 

-Abû Umâma رضي الله عنه rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

« Toute personne qui se rend à la mosquée uniquement dans le but d’apprendre le bien ou de l’enseigner aura la récompense d’un pèlerin (hajj) dont le pèlerinage est parfait. » 

[At-Tabarani]

 

-Abû Hurayra رضي الله عنه rapporte : « J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dire : 


« Toute personne se rendant à ma mosquée-ci, dans le seul but d’apprendre le bien ou de l’enseigner, aura le même rang que le Mujâhid [personne combattant pour la cause d’Allah] ; quand à celui qui s’y rend dans un autre but, il est au rang de celui qui regarde les biens d’autrui. » 

[Ibn Maja, Al-Bayhaqy]

 

-Anas رضي الله عنه rapporte que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

« Toute personne qui sort de chez elle en quête de savoir, est dans le sentier d’Allah (fî sabil-Ilah) jusqu’à ce qu’il revienne. » 

[At-Tirmidhi]

 

« Le Savoir : son Statut et ses Mérites »  p.28-30 

copié de rappel01.fr

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Lorsque tu ne tires aucun profit de la science, elle te nuit !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Lorsque tu ne tires aucun profit de la science, elle te nuit !

L' imam Sufyan ibn 'Uyeyna رحمه الله a dit : 

 

"Si mes journées sont comparables à celles d' un faible d' esprit et mes nuits à celles d' un ignorant, en quoi ma science est-elle bénéfique ?  

 

Les véritables gens de science sont ceux qui la mettent en pratique. 

 

Le savant n' est pas celui qui connait le bien et le mal, le savant est celui qui connait le bien et en tire profit, et connait le mal tout en s' en éloignant. 

 

L' apprentissage de la science se fait en écoutant puis en se taisant, puis en apprenant les textes par coeurs puis en la mettant en pratique puis en la propageant. 

 

Lorsque tu ne tires aucun profit de la science, elle te nuit. "

 

Paroles tirées de hilyatul awliya de l' imam Abou Nu'aym  رحمه الله

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Inscription en ligne à l'université de médine

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Inscription en ligne à l'université de médine

Faites votre demande d'admission au programme universitaire pour les étudiants boursiers.

L'application se fait aussi en langue française.

 

Lien pour s'inscrire

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Malheur aux voleurs (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Malheur aux voleurs (audio)

 

Question :

 

Nous avons des logiciels qui sont distribués sous forme de cassettes (cd), et sur ces cd est écrit « droits réservés » (copyrights).

 

Certains frères les achètent (en payant le prix), mais ils ont le choix de le garder ou de le rendre. Ce qu’ils font, c’est qu’ils les achètent et en font une copie, puis ils les rendent comme ils l’ont acheté en disant : cela ne convient pas, ou cela ne m’a pas plus, ce n’est pas ce que je cherche, ou d’autres excuses encore, et il peut mentir, comme il peut être véridique (dans ses excuses).

 

Pour ce qui est d’acheter ce logiciel, de le copier et de le rendre, ou dans le vocabulaire religieux : le fait d’acheter un chose spécifique pour une utilité qu’elle contient, copier cette chose sans endommager le cd, sans rien en enlever, et rendre le cd comme il était en continuant à profiter de ce qu’on a pris comme utilité, quel est le jugement sur cela ?

 

Réponse :

 

Malheureusement mon frère, cela était le comportement des mécréants et c’est devenu le comportement des musulmans.

 

Le prophète (salallahu ’alayhi wasalam) nous a éduqués et instruits de la meilleure manière et parmi les choses qu’il nous a appris : 

 

« Donne son dépôt à celui qui te l’a confié et ne trahit pas celui qui te trahit ».

 

Si un musulman achète cette cassette (cd) sur laquelle est inscrit « copie interdite » (ou droits réservés, copyrights), qu’il en fait une copie, même sans la rendre, et vend les copies, cela n’est pas permis.

 

Alors qu’en est-il de celui qui va en faire une copie et la rendre en prétextant ce que tu as rappelé et qui est un mensonge.

 

Cela est une tromperie et il ne convient pas que cela vienne d’un musulman, malheureusement certains musulmans ont dépassé la règles instaurée par les juifs : la fin justifie les moyens.

 

Ceux qui font ça justifient leur acte en disant qu’il y a un bien dans la copie de cette cassette (cd) et nous ne l’avons pas endommagé.

 

Ils ne veulent pas voir et je ne pense pas qu’ils ne savent pas qu’ils ont causé du tort au propriétaire (producteur, éditeur, concepteur)...

 

Comme certains éditeurs qui publient des ouvrages, parfois de plusieurs volumes et qui engagent des frais d’impression, ensuite quelqu’un vient et prend (vole) ce livre et le publie sans l’accord de l’auteur ou de l’éditeur, ceci est une traîtrise et une tromperie qui n’est pas permise au musulman.

 

Et le hadith précédent est suffisant : 

 

« Donne son dépôt à celui qui te l’a confié et ne trahit pas celui qui te trahit ».

 

Le vendeur t’a vendu cette cassette à condition que tu ne le trompes pas, que tu ne la copies pas.

 

Et celui qui le fait a trompé et cela n’est aucunement permis en islam.

 

Et s’il y a près de toi des musulmans qui sont loin de leur pays et de leur religion, conseille-leur qu’ils s’éloignent de cette escroquerie.

 

Question :

 

Et je ne dois pas les aider, si l’un d’entre eux me le demande ?

 

Réponse :

 

Non, tu les aiderais dans le mal si tu le faisais.

 

Question :

 

Et si le vendeur présume, je ne dis pas qu’il est certain, mais il présume que celui qui lui rapporte un cd l’a copié.

 

Réponse :

 

La supposition ne suffit pas, tant qu’il est écrit (sur le cd) ce que tu as rappelé auparavant (droits réservés).

 

Question :

 

Certains disent : si j’achète un livre, n’importe quel livre, cet achat est licite (sahih), et il m’est permis ensuite de le vendre, et c’est une deuxième vente, car il m’appartient.

 

Je peux le vendre et il n’y a rien de mal.

 

Réponse :

 

Comment ça il n’y a rien de mal… il l’a acheté d’une manière légale, mais il n’a pas acheté les droits d’édition… la situation est claire, il possède et peut profiter de ce livre, mais il ne possède pas ce qui peut résulter de la publication (copie) de ce livre.

 

Publié par salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Conseil à tous ceux qui disposent d'une petite part dans la science‏

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Conseil à tous ceux qui disposent d'une petite part dans la science‏

La question :

 

Quel est votre conseil aux personnes qui accusent les étudiants en science salafis de fanatisme envers leurs machayikh du fait qu'ils acceptent les critiques de leurs machayikh vis à vis de certains contemporains qui contredisent la voie des pieux prédécesseurs ?

 

La réponse :

 

Mon conseil à ceux qui disposent d'une petite part dans la science est :

 

-qu'ils préservent leurs langues contre le fait de porter atteinte aux étudiants en sciences salafis,

 

-et contre le fait de manger leurs viandes avec des critiques blessantes comme le fait qu'ils les accusent de fanatisme bâtit sur le suivi aveugle et d'appartenir à un parti

 

Et qu'ils sachent que les étudiants en sciences ont :

 

-des machayikh de qui ils prennent la science,

 

-de qui ils apprennent les recommandations,

 

-et ils rapportent d'eux ce qu'ils ont appris chez eux parmi les règles de la législation et parmi les questions scientifiques car ils ont confiance en eux.

 

Et ceci est la coutume entre le savant et l'apprenti depuis l'envoi du Prophète Mohamed -salla Allah wa salama- jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Et parmi les sujets qui font partie de la science que reçoivent les étudiants en sciences de leurs savants :

 

-la science de la critique et de l'éloge

 

-la connaissance de la sounna et de l'innovation

 

Et les étudiants en sciences propagent ce qu'ils ont su et maîtrisé sur les gens et ceci avec véracité et loyauté, avec narration et savoir.

 

Il est interdit à quiconque de leur dire : "vous êtes des fanatiques de vos machayikhs" quand ils rapportent de leurs machayikhs la critique des majrouhin (personnes critiquées) et l'éloge des dignes de confiance vertueux.

 

Et comme ceci quand ils ramènent des savants que certains des gens de la sounna ont évoqué des gens de l'innovation, ils ne doivent en rien être blâmé dans ceci.

 

Et ceci ne fait partie en rien du fanatisme blâmable.

 

Et il faut prendre prendre garde de manière appuyée contre le fait de critiquer celui qui détient la vérité sans aucune preuve rationnelle ou religieuse.

 

Al ajwiba al athariya 'an al massa'il al minhajiya (page106)

 Publié par daahwaassalafiyat.over-blog.com

 

 

لسؤال : ما نصيحتكم لمن يرمي طلبة العلم السلفيين بالتعصب لمشايخهم بسبب قبولهم لجرحهم لبعض المعاصرين من المخالفين لمنهج السلف؟

الجواب : نصيحتي لمن قلّ نصيبهم من العلم أن يحفظوا ألسنتهم من الوقوع في أعراض طلاّب العلم السلفيين ، وأكل لحومهم بالإنتقادات الجارحة ، كرميهم لهم بالتعصب الذميم القائم على التقليد الأعمى ، وعلى الانتماء ، وليعلم هؤلاء أن لطلاب العلم مشايخ يأخذون عنهم العلم ، ويحفظون وصاياهم ، ويروون عنهم ما حفظوه عنهم من أحكام الشرع ، ومسائل العلم الشرعي لثقتهم فيهم ، وذلك دأب العالم والمتعلم من يوم البعثة المحمدية إلى يوم القيامة ، ومن جملة مسائل العلم التي يتلقّاها طلاب العلم عن مشايخهم علم الجرح والتعديل ، ومعرفة السنة والبدعة ، وينشرون ما علموه وأتقنوه في الناس بصدق وأمانة ، ورواية ودراية ، فلا يجوز لأحد أن يقول لهم : أنتم متعصبون لمشايخكم ، عندما ينقلون عن مشايخهم جرح المجروحين وتعديل الأمناء العدول الصالحين ، وهكذا إذا نقلوا عنهم فذكر قوم من أهل السنة قوما من أهل البدع فلا تثريب عليهم في ذلك كله ، وليس من التعصب المذموم في شيء ، فالحذر الحذر من انتقاد المحقّ بدون برهان من عقل أو نقل

المصدر : الأجوبة الأثرية عن المسائل المنهجية 106

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

L'amour de la science

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'amour de la science

Alî ibn Abû Tâlib رضي الله عنهم disait :

 

«  La patience au niveau de la foi est semblable à la tête au niveau du corps, et il n’y a aucun bien dans un corps sans tête.

 

Il existe trois catégories de personnes : (1)

 

-le savant qui a une grande science et une grande pratique,

 

-la personne qui veut apprendre pour être sauvée

 

-et celle qui fait partie de la populace et de la tourbe, et qui suit toute personne qui croasse et qui suit chaque vent qui souffle ; elle ne s’éclaire pas avec la lumière de la science et elle ne se réfugie pas auprès d’un pilier solide.

 

La science est meilleure que l’argent, car la science te protège, alors que l’argent, c’est toi qui le protège.

 

La science augmente par la pratique, alors que l’argent diminue par les dépenses.

 

La science est un juge alors que l’argent se fait juger.

 

Les avantages de l’argent disparaissent avec sa disparition, alors que l’amour de la science est un acte avec lequel on se rapproche d’ALLAH.

 

Les thésauriseurs d’argent sont des personnes mortes parmi les vivants, alors que les savants sont toujours présents, leurs êtres sont absents mais leurs paraboles sont présentes dans les cœurs.

 

La science les a assaillis sous sa vraie forme, et ils ont trouvé souple ce que les opulents ont trouvé dur.

 

Ils sont à l’aise avec la chose pour laquelle les ignorants ressentent de la répulsion.

 

Ils ont vécu sur terre dans des corps dont les âmes étaient attachées aux êtres de l’au-delà, ah ! et ce, par désir ardent de les voir.

 

Certes, j’ai vu les compagnons de Mohammed (paix et bénédiction d'Allah sur lui), mais aujourd’hui, je ne vois rien qui leur ressemble.

 

Au petit matin, ils avaient les cheveux ébouriffés et ils étaient jaunes, ils avaient de la poussière sur eux et ils avaient des traces de larmes entre les yeux, ils passaient la nuit prosternées et debout, ils lisaient le Livre d’ALLAH, ils alternaient entre leurs fronts et leur pieds, et au matin, ils invoquaient ALLAH en se balançant comme se balance l’arbre un jour venteux, et leurs yeux coulaient de larmes au point de mouiller leurs vêtements ; par ALLAH ! c’est comme s’ils avaient passé la nuit inattentifs ».

 

(1) Ibn Al-Jawzî les a mentionnées dans Sifatu Safwa d’après Kamîl ibn Zayâd.

 

L’histoire des compagnons et des pieux prédécesseurs - Page 89-90

copié de rappel01.fr

 

Imam Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

Prendre la science chez les gens de la sounnah (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Prendre la science chez les gens de la sounnah (dossier)

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Hamad Ibn Ibrahim Al Outhmân - الشيخ حمد بن إبراهيم العثمان

Partager cet article

La femme a besoin d’exhortations et de conférences

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La femme a besoin d’exhortations et de conférences

Question :

 

Est-il permis pour les femmes de se rendre à la mosquée et d’assister aux conférences ?

 

Réponse :

 

Oui, il est permis à la femme de se rendre à la mosquée et d’assister aux conférences, ceci dit, en étant couverte et en se tenant derrière les hommes, comme le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) l’a dit :

 

« Le meilleur rang pour les hommes est le premier et le plus mauvais est le dernier ; et le meilleur rang pour les femmes est le dernier et le plus mauvais est le premier. »

Rapporté par Muslim

 

C’est une bonne chose que les femmes se rendent aux mosquées pour assister aux conférences religieuses, en veillant à se séparer des hommes.

 

Il est demandé aux prêcheurs de réserver une exhortation spécialement aux femmes, comme le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) consacrait spécialement aux femmes une exhortation le jour de « al-‘Aîd », après avoir fait le sermon pour les hommes, il allait faire un sermon, appuyé sur bilâl, pour les femmes.

 

Il faisait donc un sermon qui était un sermon spécifique aux femmes.

 

Cela est une preuve que les femmes ont besoin d’exhortations et de conférences.

 

Il est possible d’éviter les risques en séparant d’un rideau entre l’intervenant et les participantes, afin que ce dernier ne puisse pas les voir.

 

Il lui est tout à fait possible d’écouter leur question et d’y répondre à travers ce rideau qui sert de séparation et d’obstacle. 

 

Al-Mountaqa min Fatâwa du SHeikh Sâlih al-Fawzân, 3/439

Publié par manhajulhaqq.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

شرح كتاب حلية طالب العلم (audio en arabe)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

شرح كتاب حلية طالب العلم (audio en arabe)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Conseil en or aux étudiants en science (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Conseil en or aux étudiants en science (vidéo)

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان الرحيلي

Partager cet article

Le comportement du demandeur de science (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le comportement du demandeur de science (audio)

(آداب طالب العلم - aadabu taalibati l-3ilm) de l'imaam ibn al Qayyim al Jawziyyah

 

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Ammar Abou Nawas de Médine

Partager cet article

Soyez comme l'abeille ! (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Soyez comme l'abeille ! (vidéo)

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Lire seul

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Lire seul

Question :

 

Certaines personnes disent que lire des livres seul ne profite pas et qu'il faut lire (c'est-à-dire étudier) avec un savant.

 

Est-ce correct ou non ?

 

Réponse :

 

Oui, si la personne est une personne commune qui n'a pas les outils de science et n'a pas appris ce qui lui permettra de faire des recherches dans les livres.

 

Ainsi, une telle personne n'obtiendra pas le bénéfice désiré.

 

Il peut en profiter s'il comprend l'arabe, si le livre est en sa langue et s'il comprend.

 

De même, il profitera de la Parole d'Allah quand il lit le Qur'an.

 

Il profitera s'il est dans la langue qu'il comprend.

 

Cependant, il n’obtiendra pas le grand et complet bénéfice, à moins qu'il n'apprenne avec les gens de science qui sont connus pour leur bonne et correcte 'aqida (croyance) et la voie salafi (c'est-à-dire la méthodologie) qui a été suivie par As-Salaf As-Salih (les pieux prédécesseurs) et ils sont les compagnons du prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) et ceux qui les ont suivis dans la bonté.

 

Ce savant vous donnera la compréhension et vous guidera à ce qui pourrait vous être caché du Livre d'Allah et de la Sunna de Son messager et il vous aidera à comprendre ce qui est correct.

 

En ce qui vous concerne (en étudiant), vous ferez certainement beaucoup d'erreurs, particulièrement si vous n'avez pas appris les principes de base qui vous guideront à la compréhension des textes et si vous ne vous êtes pas assis avec les gens de science.

 

Celui qui s’est assis dans les assises des savants, a suivi les cercles de science et a profité, alors certes, il est capable de faire des recherches et de lire (dans les livres) et d’en obtenir un bénéfice.

 

Donc, nous vous conseillons de combiner entre ceci et cela :

 

-lire les livres que vous comprenez, méditez les sens du Qur'an, prêtez attention à la lecture du Qur'an, utilisez de votre intellect et (aussi)

 

-demandez aux gens de science ce que vous ne comprenez pas. Et ne comptez pas sur vous seul.

Plutôt vous devez demander aux gens de science qui sont connus pour leur droiture, vertu, adhésion religieuse, adoration et croyance correcte.

 

Voilà ce qui est exigé.

Question :

 

Qu’Allah vous bénisse.

 

Il serait bon si votre éminence pourrait mentionner les choses qui donneront à la personne les aptitudes pour tirer avantage de la lecture seul ou sans avoir un shaikh (le savant), comme ils disent.

 

Réponse :

 

Qu’il révise les livres de Tafsir (explication) du Noble Qur'an et apprenne les principes de base des gens de science, la science des sources fondamentales de Fiqh (Usul ul-Fiqh) - il les lit et les révise- et la science du Hadith, pour qu'il puisse profiter.

 

Et en tout cas, il n’en tirera un véritable bénéfice sans un savant ('alim) pour lui donner des conseils.

 

Il n'y a aucune voie autre que cela.

 

Parce que ces principes et fondements nécessitent quelques explications et clarifications.

 

Et celui qui essaie d'étudier tout seul depuis le début, ne réalisera pas ce qu’il veut, même s'il est naturellement intelligent et même s'il est Arabe.

 

Il doit connaître les terminologies techniques par la voie des gens qui les connaissent.

 

Cependant, il n'est pas empêché de méditer le Qur'an, d’apprendre les hadith et de lire des livres avantageux.

 

En vérité, il obtiendra certainement quelque avantage, mais il ne doit pas se suffire de cela.

 

Nous lui conseillons de ne pas se sentir suffisant. Plutôt, il doit chercher la science dans les cercles de connaissance et dans les assises de science qui sont bonnes et fiables, et en visitant les savants chez eux et dans leur masajid pour les interroger et rechercher la clarté.

 

Voilà comment est l'étudiant science.

 

Article tiré du site assalafi.com

Source : Extrait d’un programme radio

Traduction par Aqil Walker

 Publié par salafs.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Est-ce que les étudiants en science religieuse rentrent dans l'expression : «Les gens de science - أهل العلم» ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Est-ce que les étudiants en science religieuse rentrent dans l'expression : «Les gens de science - أهل العلم» ? (audio)

 

Question :

 

Est-ce que les étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm) rentrent dans l’expression « Les gens de science (Ahlou-l-’Ilm) » ?

 

Réponse de Cheikh Souleyman Ar-Ruheylî :

 

Oui, les étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm) rentrent dans l’expression « Les gens de science (Ahlou-l-’Ilm) », car la science est une mer qui ne s’épuise pas et qui n’a pas de fin.

 

Et tous ceux qui y sont l’étudient.

 

Mais, certains ont mérité d’être désignés comme savants de par la grande part qu’ils en ont acquis.

 

Et d’autres leurs sont inférieurs (en science) et sont désignés comme étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm).

 

Mais, ils font tous partie des gens de science (Ahlou-l-’Ilm).

 

Question :

 

Oui. Barakallahou fikoum.

Cheikh Al-'Outheymine a dit dans on livre «كتاب العلم», au début, quand il cite les bénéfices de l'apprentissage de la science :

 

5- Le fait que Ahlou-l-’Ilm (les gens de science) sont une des deux catégories de gens détenant le commandement, qu’Allah (nous) a ordonné d’obéir dans Sa parole :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنكُمْ  

traduction relative et approchée

 

« Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager (Mouhammad) et à ceux d’entre vous (musulmans) qui détiennent le commandement. » (Sourate 4 verset 59)

 

Ainsi, ceux qui détiennent le commandement, ici, englobe aussi bien ceux qui détiennent le commandement parmi les émirs et les gouvernants, que les savants et les étudiants en science religieuse (Toulabou-l-’Ilm).

 

Ainsi, l’autorité des gens de science (Ahlou-l-’Ilm) est dans le fait d’éclaircir la législation d’Allah, ainsi que d’y appeler les gens.

 

Quant aux gouvernants, cela consiste à faire appliquer la législation d’Allah et de l’imposer aux gens.

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان الرحيلي

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 > >>