compteur de visite

Catégories

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:21
Pourquoi «Khoutba al-hâja - خطبة الحاجة» est appelée par ce nom ? (audio)

 

Questionneur :

 

Assalaamou 'aleykoum

 

Cheikh :

 

wa 'aleykoum salaam wa rahmatoullah.

 

Questionneur :

 

Comment allez-vous?

 

Cheikh :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah.

Je vais bien et toi ?

 

Questionneur :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah Seigneur des mondes.

 

Cheikh :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah Seigneur des mondes.

 

Questionneur :

 

J'ai quatre questions.

 

Cheikh :

 

Vas-y.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah augmente votre vertu.

 

Certains se demandent pourquoi khoutba al haaja est appelée par ce nom et qui commence par : "Toutes les louanges appartiennent à Allah que nous le louons et a qui nous demandons son aide..." et ainsi de suite?

 

Cheikh :

 

Je craignais que tu la termines (ndt: que le questionneur récite toute la khoutba al haaja) mais qu'Allah te récompense par un bien de l'avoir raccourcie.

 

Elle se nomme ainsi parce qu'elle est récitée pour accomplir un besoin.

 

Moi, par exemple, quand je suis présent à une assise dans ta maison ou dans une maison autre que la tienne et je veux que mes mots atteignent le profond de vos cœurs ; Alors j'ouvre mon discours par khoutba al haaja parce que j'ai besoin que ma parole atteigne vos coeurs et pas seulement qu'elle rentre dans une oreille et sorte de l'autre oreille.

 

C'est pour cela qu'elle se nomme ainsi.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

لماذا سميت خطبة الحاجة بهذا الاسم ؟

السائل : السلام عليكم
الشيخ : وعليكم السلام ورحمة الله
السائل : كيف حالكم
الشيخ : الحمد لله بخير وأنت
السائل : الحمد لله رب العالمين
الشيخ : الحمد لله رب العالمين
السائل : لدي أربعة
الشيخ : تفضل
السالئل : زاد الله فضلكم يسأل البعض لماذا سميت خطبة الحاجة بهذا الاسم والتي تبدأ بإن الحمد لله نحمده ونستعينه إلى آخره ؟
الشيخ : أنا خفت أنك تكملها لكن جزاك الله خير اختصرتها، سميت لأنها تخطب لقضاء الحاجة ، فأنا مثلاً حينما أحضر مجلساً في دارك أو في دار غيرك وأريد أن يصل كلامي إلى سويداء قلوبكم فأنا أفتتح كلامي بخطبة الحاجة لأن حاجتي أن تصل كلمتي إلى قلوبكم وليس فقط أن يدخل من أذن ويخرج من الأذن الأخرى ،لهذا سميت

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:02
L’homme qui enseigne aux femmes derrière un écran (vidéo)

Question :

 

Ici, une fois par semaine, nous organisons des cours sur la religion islamique pour les musulmans de Hongrie ou les hongrois qui veulent assister aux cours et nous l’avons annoncé.

 

Et le nombre (de participants) ne posait pas de problème.

 

Et la plupart du temps, les jeunes filles présentes étaient des jeunes filles musulmanes.

 

Et il y avait toujours une personne que l’on appelait Chihâb Ad Dine : il me parlait en arabe et moi, je traduisais en hongrois.

 

Jusqu’à maintenant, l’organisation des cours est qu’ils sont assis face à nous et nous, nous leur enseignons la religion.

 

Cela est-il permis ou doit il y avoir une séparation (entre eux et les femmes) ?  

 

Cheikh Al Albânî :

 

Je comprends de ta question qu’elles ont le visage découvert ?

 

Question :

 

Oui, portant le voile mais sans le niqâb. 

 

Cheikh Al Albânî :

 

Je t’ai donc dispensé de développement détaillé (du sujet).

 

Je t’ai dit « visage découvert ».

 

J’ai été questionné sur cette question à maintes et maintes reprises : qu’il n’est pas permis à celui qui enseigne aux femmes de leur enseigner sans qu’il n’y ait entre lui et elles un rideau/obstacle.

 

Cela n’est permis que dans un seul cas, qui serait de concrétiser l’état d’infaillibilité, celle qui ne se reproduira plus après le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et l’autre cas - et c’est celui qui peut se produire-  est si le professeur ou le prêcheur ou l’enseignant est une personne âgée, vénérable, avancée en âge et connue auprès des gens pour sa droiture et sa piété, au point que prédomine chez les gens que primo il ne soit pas possible qu’il soit lui-même tenté et que secundo, il ne soit pas possible à aucune des présentes d’être tentée par lui car c’est un shaykh âgé n’ayant nul intérêt quant à cet ici-bas.

 

Donc, si cette description ou cette condition se réalise alors c’est permis.

 

Si non : alors parmi la fermeture de la porte aux reproches, il faut que le professeur soit derrière un rideau ou derrière un obstacle, quel que soit le genre de cet obstacle.

 

Et plus particulièrement qu’il est aisé désormais de trouver des supports faisant parvenir la voix : qu’il soit alors dans une pièce et qu’elles soient elles dans une autre pièce.

 

C’est ce qui est obligatoire si l’enseignant est un jeune.

 

Et parmi les avantages de l’enseignement dans le pays de l’Arabie Saoudite, comme nous l’avons fait savoir, est que l’enseignant est un docteur qui n’enseigne pas aux filles face à face, mais seulement il s’exprime alors que sa parole est transmise par un téléviseur exclusif, afin qu’il soit vu et que lui ne puisse voir.

 

Et malgré cela, j’ai pris une leçon et une jurisprudence que j’ai inclus dans la condition précédente, lorsque j’ai dit si le professeur est une personne âgée dont on ne craint pas qu’il soit lui-même atteint par la tentation de l’une d’elles ou que l’une d’elles ne soit tentée par lui.

 

Il m’aurait suffit de dire la 1ère, mais l’autre est également très importante.

 

Et cette leçon bénéfique je l’ai prise de l’histoire qui suit.

 

Nous avons appris qu’un parmi les docteurs qui donnaient leurs cours à des étudiantes par le moyen de la télévision : lui ne les lui voyait pas et elles, elles le voyaient.

 

L’une d’elles s’éprit de lui et l’aima.

 

Et ce qui était apparent est qu’elle était une princesse et vous savez que les princesses, leur rôle et leur influence sont plus grandes que les autres (femmes).

 

Elle faillit s’interposer entre le mari (ndT : le docteur) convoité et je ne dis pas que lui était épris, de crainte que cela ne soit expliqué comme lui faisant l’action : il était seulement celui qui subissait la passion.

 

Elle faillit s’interposer entre le mari convoité par la princesse et son épouse à lui afin de libérer le chemin pour elle-même.

 

Puis, notre Seigneur ‘Azza wa Jall préserva le docteur susmentionné et il se sauva et retourna dans son pays.

 

Donc il n’est pas vrai, si nous supposons pour le professeur ce que nous appelons l’infaillibilité, et nous parlerons maintenant la langue des soufis qui distinguent entre l’infaillibilité et la préservation : ils disent « le saint est préservé mais il n’est pas infaillible ».

 

Nous disons donc - et il se peut que ce docteur soit préservé mais pas infaillible.

 

Mais vers qui s’est déplacée l’épreuve ?

 

Vers l’étudiante.

 

Puisque lui ne la voyait pas mais qu’elle, elle le voyait.

 

C’est pourquoi, afin d’empêcher les choses néfastes entre les deux genres - le professeur homme et les femmes qui reçoivent l’enseignement, il doit donc être derrière un obstacle (qui empêche de le voir).

 

J’espère t’avoir répondu ?

 

Question :

 

Complètement.

 

traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 18:01
Apprendre sa religion sur : «Whatsapp», «Viber» et internet (audio-vidéo)

Il dit (le questionneur) :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous Ô notre Cheikh !

 

Cheikh :

 

Âmîn, ainsi qu'à toi et ceux qui écoutent !

 

Le questionneur :

 

Parmi les nouvelles applications il y en a une qui s'appelle Viber et qui est identique à Whatsapp.

 

Cheikh :

 

Tu as décris l'eau par l'eau ! 

 

(Expression pour dire que la personne a décrit une chose inconnue par une autre inconnue)

 

Le questionneur :

 

Et parmi les particularités de cette application, les gens peuvent communiquer entre eux de façon permanente, et on trouve beaucoup de frères, et plus particulièrement des soeurs, sur leur téléphone pendant des heures, occupés par les "on-dit" et délaissant la science et les adorations.

 

Quelle est donc votre avis sur cette application et celles du même type, qui occupent les gens par les "on-dit" et les fait délaisser la science  ?

 

Réponse :

 

Allâhu al-Musta3ân c'est une catastrophe !

 

Que l'homme passe une ou deux heures au téléphone dans les "on-dit" à parler sans science ni profit...

 

Plutôt nous mettons en garde contre cette méthode dans la recherche de la science, car ces méthodes nouvelles écartent les étudiants en science des assises de science qui sont la base (dans l'apprentissage).

 

Certaines personnes, je pense que c'est le même procédé aussi, ce "Whatsapp", font un groupe et se proposent mutuellement un sujet sur lequel ils vont débattre, et chacun d'entre eux donne son avis.

 

Ceci n'est pas du tout une méthode d'apprentissage !

 

Mais la méthode d'apprentissage qu'il convient d'adopter est que tu t'assoies, et que tu apprennes dans les assises des savants, les mosquées, les centres de science et autres parmi les méthodes d'apprentissage.

 

Quant à cette méthode, que nous lisons sur "Facebook" et les réseaux sociaux...

 

Et maintenant elles sont dans les téléphones et sont entrées dans les foyers, et il est possible que la personne rentre chez soi et ne trouve de prêt, ni le déjeuner, ni le petit déjeuner, ni le dîner, car la femme est occupée par Whatsapp !

 

Et il se peut que shaytân se joue d'elle en lui disant : "Tu appelles à Allâh", il n'y a pas de mal à ce que tu appelles à Allâh.

 

Tu veux appeler à Allâh ?... Cuisine pour ton mari !

 

L'appel à Allâh ?... Lave la salle de bain et nettoie ta maison, et parfume-la !

 

Et lave les habits de ton mari, ceci fait parti de l'appel à Allâh, et fait parti de l'Islâm !

 

"Nettoyez vos paliers, car les juifs ne nettoient pas les leurs !" 

Hadîth

 

Mais quant à ce que la femme soit occupée avec internet, cela fait parti des choses les plus ignobles qui soient !

 

Que la femme s'occupe avec les réseaux sociaux et internet...

 

Qui croit sa femme à l’abri de tomber sur une photo dénudée ?

 

Ou sur la photo d'un homme qu'elle va ensuite regarder ?

 

Mais plutôt interdisez cela aux femmes Ô mes frères !

 

Tu es un homme dans ta maison ! 

 

Laisse-la seulement utiliser le téléphone et les choses de ce genre pour qu'elle communique avec sa famille et préserve les liens de sang.

 

Mais sinon qu'y a-t-il de bénéfique dans le fait que la femme soit sur les réseaux et internet ?!

 

Quel est l'intérêt ?

 

Dites Ô vous les frères !

 

Dites Ô vous les hommes, quel est le profit ?!

 

Alors ?!

 

Je demande aux frères dont les épouses ont ces choses là, quel est le profit ?!

 

Donnez-nous un seul bénéfice dans le fait que la femme soit sur les réseaux.

 

Il se peut qu'elle dise : "J'enseigne aux soeurs", mais toi as-tu appris pour enseigner aux soeurs ?

 

Celui qui ne possède pas une chose ne peut pas la donner.

 

Apprend en premier !

 

Et si tu veux enseigner aux soeurs, les mosquées sont présentes al-hamdulillâh, les mosquées sont présentes...

 

Viens enseigner aux soeurs, nous avons une mosquée pour femmes, soit la bienvenue.

 

Explique "al-Hâ'iyyah", explique "al-bayqûniyyah", explique "al-lâmiyyah", explique "al-mîmiyyah", explique n'importe quel poème ! 

 

Tu veux les poèmes (islamiques), les livres sont présents, enseignes-les !

 

C'est dans ces endroits là que l'on apprend la science, mais en ce qui concerne Whatsapp, Viber et toutes ces choses là, non !

 

Ce ne sont pas des méthodes pour enseigner, mais en réalité cela éloigne les gens de la science authentique, la science des salafs.

 

Nous n'avons jamais vu quelqu'un devenir savant avec Whatsapp ou avec "Cheikh Net" ! 

 

Y a-t-il un Cheikh appelé "Net" qui a formé un seul étudiant en science ?!

 

Ou un réseau social qui a formé un seul étudiant en science ?!

 

Tout ceci n'est que tromperie sur tromperie !

 

Et certains frères m'ont informé qu'ils se sont mariés avec des égyptiennes des villages, et ils m'ont dit : "La plus belle chose qu'il y a chez mon épouse, c'est qu'elle ne connait pas ce qui est appelé Net".

 

Est-ce bien cela Mahdî ?

 

L'interrogé :

 

Oui !

 

Cheikh :

 

Et d'autres que lui aussi !

 

Donc le meilleur qu'il y ait pour la femme, est qu'elle ne connaisse pas ces choses. 

 

Qu'elle soit affectueuse, c'est-à-dire qu'elle se rapproche de son mari, qu'elle aime son mari, et qu'elle ne trouve personne de plus beau que son mari.

 

Mais quant à ce qu'elle voit cela, qu'elle voit l'homme aux yeux bleus, l'homme aux yeux noirs, l'homme aux yeux noisettes, l'homme aux yeux "mouloûkhiyah" (plat tunisien de couleur verte), elle voit cela et cela.

 

Il est possible que les yeux de son mari ne lui plaisent plus, ou son nez ou sa barbe.

 

L'homme doit fermer cette porte, il doit la fermer de manière à ce qu'elle ne s'ouvre plus.

 

Il l'a ferme bien, pour que les problèmes causés par cela ne lui arrivent pas.

 

Et le refuge est auprès d'Allâh ! 

 

Et pour celui qui veut apprendre,  les mosquées sont présentes, les centres sont présents, et le bien est présent wa-l-Hamdu lillâh !

 

Quelques jours plus tard le Cheikh (qu'Allâh le préserve) fut questionné autour du même sujet...

 

Il dit [le questionneur] : 

 

Qu'Allâh vous bénisse Ô notre Cheikh, j'ai deux questions :

 

Mettez-vous en garde quant au fait que la femme aille sur internet de manière absolue, ou n'y a-t-il pas de mal à ce qu'elle y écoute les cours des savants, en particulier pour les soeurs vivants en pays de mécréance ?

 

Réponse :

 

Al-Hamdu lillâh elle peut se passer du net, car le fait d'y entrer peut entraîner des fléaux, parmi les images illicites, et les photos dénudées, et les tentations, et aussi les gens de l'innovation qui sont très nombreux sur internet... 

 

Et al-Hamdu lillâh il y a des CDs et des cassettes, elle peut demander à son mari qu'il enregistre ces choses et puis elle les écoute sur le lecteur ou sur n'importe quel autre outil en dehors d'internet.

 

Et la femme ne va pas sur internet ! 

 

Et internet a corrompu beaucoup de femmes !

 

Il les a corrompu et il y en a parmi elles qui sont devenues ce qu'on appelle "femmes libres" et maintenant cette femme parle comme l'homme !

 

Et al-Hamdu lillâh nos femmes n'ont pas connu internet et al-Hamdu lillâh il n'y a pas de problème ! 

 

Mais quand la femme a connu internet les problèmes sont arrivés, beaucoup de problèmes !

 

Et l'apprentissage se fait dans les mosquées al-Hamdu lillâh et dans les maisons d'Allâh, et en pliant les genoux devant les savants, et non pas sur internet ! 

 

Est-ce qu'il y a un étudiant en science qui a apprit sur internet ? 

 

Ibn Bâz est sorti d'internet ?

Ibn 'Uthaymîn est sorti d'internet ?

Sâlih al-Fawzân est sorti d'internet ?

 

Hein?!

 

Il y a un Cheikh sorti d'internet?

 

Il y a ?!... Il n'y a pas !

 

Nous n'avons jamais vu de Cheikh, savant, sortir d'internet... ça n'existe pas!

 

Il dit (la seconde question) :

 

Si quelques soeurs font un groupe sur Whatsapp et s'envoient entre elles des rappels bénéfiques sans débat, quel est donc votre avis sur cela ?

 

Qu'Allâh vous bénisse!

 

Réponse :

 

Rappels bénéfiques ?...

 

Et d'où savent-elles qu'ils sont bénéfiques ?

 

Ça peut être des innovations, ou des ahâdîth faibles, ou elles posent une question et se mettent à y répondre, ou se mettent à parler sur des sujets compliqués, et elles parlent de ça sur Facebook ou sur internet... 

 

Non !

 

L'apprentissage se fait dans les mosquées, dans les maisons d'Allâh, et dans les endroits légiférés pour l'apprentissage.

 

Traduit par Abû 'Abdillâh

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa - الشيخ علي بن عبدالعزيز موسى

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 20:51
Si l’homme a commencé à rechercher la science à un âge tardif, par quoi commence-t-il ? (audio)

 

Questionneur :

 

Concernant l'étude de la science si l'homme a commencé à rechercher la science à un âge tardif, c'est-à-dire comme (à l'âge) de 18 ans ou est-il meilleur pour lui qu'il achève la mémorisation du Qur'aan puis qu'il commence avec les autres sciences... ou quoi ? 

 

Pouvez-vous détailler ?

 

Réponse :

 

Si l'objectif de la recherche de la science est la science "kifaya" (ndt : non obligatoire à l'ensemble de la communauté, c'est à dire qu'il a acquis de science ce qui lui était obligatoire), c'est-à-dire qu'il a obtenu suffisamment de science pour corriger sa croyance et corriger ses adorations et sa conduite, mais il n'a pas développé/élargi dans cela donc il veut l'élargir alors il apprend la  science qui est une obligation collective et non une obligation individuelle alors nous lui disons que le bien est de continuer/persister à mémoriser le Qur'aan car c'est une obligation collective aussi et entre qu'il recherche la science et même si il est âgé comme tu l'as mentionné dans la question et certes dans de telle chose qu'est observé sa disposition innée/naturelle.

 

Peut être des personnes parmi les étudiants ont une disposition innée pour la mémorisation et pas de disposition innée de compréhension pour les règles légiférées et les maitriser aussi et les mémoriser, alors avec la condition qui a été expliqué auparavant qu'il a obtenu suffisamment de science parmi l'obligation individuelle alors il choisit entre la recherche de la science et même si il est a un âge avancé ou de continuerà mémoriser le Qur'aan et s'en occuper.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

السائل : بالنسبة لطلب العلم إذا بدأ الإنسان طلب العلم في سنّ متأخّرة يعني كالثامنة عشر أو فهل الأفضل له أن يتم حفظ القرآن ثم يبدأ بالعلوم الأخرى بالذات علوم الآلة أم ماذا ؟ نرجو التفصيل ؟

الشيخ : إذا كان المقصود بطلب العلم هو العلم الكفائي يعني هو حصل من العلم ما يصحح به عقيدته و يصحح عبادته و سلوكه و لكنه لم يتوسع في ذلك فهو يريد أن يتوسع فهو أي أن يقوم بالعلم الذي هو فرض كفائي و ليس فرض عيني حينئذ نقول له الخيرة في أن يستمر في حفظ القرآن لأنه فرض كفائي أيضا و بين أن يطلب العلم و لو كان تأخر كما ذكرت في السؤال و إنما على مثل هذا أن يلاحظ استعداده الفطري فرب أشخاص من الطلاب استعدادهم الفطري الحفظ و ليس استعدادهم الفطري الفهم للأحكام الشرعية و ضبطها أيضا و حفظها فإذن بالشرط الذي سبق بيانه إن كان حصل الفرض العيني من العلم فهو مخير بين أن يطلب العلم و لو على سن متأخر أو أن يستمر في حفظه للقرآن و العناية به

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 14:41
Moutoun avec prise de notes (dossier)

عمدة الفقه للإمام ابن قدامى المقدسي

ستة أصول عظيمة للشيخ محمد بن عبد الوهاب

نواقض الإسلام للشيخ محمد بن عبد الوهاب

ثلاثة الأصول وأدلتها للشيخ محمد بن عبد الوهاب

القواعد الأربعة للشيخ محمد بن عبد الوهاب

شروط الصلاة وأركانها وواجباتها للشيخ محمد بن عبد الوهاب

الأربعون النووية للنووي

قِصار المفصَّل من القرآن الكريم

تهذيب السيرة للنووي

الآجرومية لابن آجروم

الحائية لابن أبي داوود 

تحفة الأطفال للجمزوري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 23:31
Faire lever une personne de sa place

Question : 

 

J'ai étudié dans un markaz dans le but d'apprendre l'arabe.

 

Et il peut y avoir quelques élèves qui aiment s'assoir à un endroit particulier, de ce fait si un autre élève vient en avance et s'assoit sur une chaise il se peut qu'on lui dise:

 

"Lèves-toi de ma place akhy ! Je m'assois ici depuis 2 semaines!".

 

Un des professeurs a cité que le prophète صلى الله عليه وسلم a interdit cet agissement.

 

Est-il autorisé aux étudiants d'ordonner (aux autres) de se lever?

 

Est-ce que l'enseignant a dit vrai dans son istidlaal?

 

Jazaakoum Allahou Khayran.

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis de le faire lever (le camarade), sauf s'il est venu avant lui.

 

Le questionneur a ensuite reposé sa question concernant le hadith...

 

Cheikh a répondu :

 

Na3am, il est interdit de faire lever quelqu'un et s'assoir à sa place.

 

Whatsapp le 15 de Dhul qi'dah 1436

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته يا صاحب الفضيلة

درست في مركز تعلما العربية. و قد يكون بعض الإخوة يحبون أن يجلسوا في مكان معين، فإذا أتىى طالب آخر مبكرا و جلس على كرسي فقد يقال له

" !قم من مكاني يا أخي ! أجلس هنا منذ أسبوعين"

و ذكر أحد الأساتذة: إن النبي صلى الله عليه وسلم منع هذا التصرف

فهل يجوز للطلاب أن يأمروا بالقيام؟ و هل صدق المعلم في استدلاله ؟

جزاكم الله خيرا

جواب السؤال الأول : لا يجوز إقامته إلا إذا جاء قبله
جواب السؤال الثاني : نعم صح المنع من إقامة شخص والجلوس مكانه

 

Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Allah Al-Madany - الشيخ علي رضا بن عبدالله المدني 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 22:22
La meilleure chose entre : Lire le Coran et l’étude de la science

Question :

 

Asalemou aleykoum wa rahmatullahi wa barakatouh.

 

Quelle est la meilleure chose entre le fait que de lire le Coran et l’étude de la science ?

 

Barak Allahou fikoum.

 

Réponse :

 

Wa `alaykum as-salâm wa rahmatullah

 

L’étude de la science inclut la lecture du Coran, sa méditation et la réflexion à son sujet ; Et aide cela le Tafsîr d’ibn Kathîr, comme son résumé par Ahmad Shâkir.

 

De même, la Sunna du prophète - صلى الله عليه و سلم - comme les deux authentiques al-Bukhârî et Muslim, les quarante hadîth d’an-Nawawî avec l’explication de Shaykh ibn `Uthaymîn, et autre que cela parmi ce qui a été écrit suivant la doctrine des salaf.

 

Et ce qui est voulu par l’étude de la science, c’est la crainte révérencielle (al-khashya) d’Allah - Exalté soit-Il - ainsi que le rapprochement ; Il n’est pas voulu par cela la vanité et l’arrogance vis-à- vis des créatures.

 

Qu’Allah vous accorde le succès.

 

Traduction : @salafisound_fr

 

 

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 23:50
Quel est le remède au manque d'ambition dans l'étude de la science ? (audio)

 

Question :

 

Qu'Allah soit bienfaisant envers vous cheikh.

 

Quel est le remède au manque d'ambition dans l'étude de la science, c'est-à-dire que par moment la personne s'empresse dans la recherche, et à d'autres moments elle est touchée par le découragement et la grande faiblesse d'ambition.

 

Faites nous donc tirer profit, qu'Allah vous bénisse.

 

Réponse :

 

Cette situation est conforme à la nature humaine, et selon ce qui m'apparaît, ceci à des causes.

Parmi celles-ci :

 

-Le grand nombre de fréquentations qui ne donnent pas d'importance à la science et l'excès de leur fréquentation, ceci affaiblit.

 

-Le manque de compétence de l'enseignant, et son manque de qualification par laquelle il fait aimer les gens et les motive à être sérieux dans l'assiduité à l'étude de la science religieuse. 

 

-Parmi celles-ci également, le grand nombre d'occupations et la recherche du gain.

 

Mais je te conseille de faire des efforts pour atteindre l’objectif et de t'en approcher.

 

Ne multiplie pas la fréquentation du commun des gens sans que la situation ne l'impose comme avec les pères et mères, les frères et les sœurs.

 

Et si la fréquentation augmente, profite de cette occasion pour lire une chose qui va t'être bénéfique ainsi qu'a eux, de cette manière le bénéfice profitera à tous. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 15:57
Le bon comportement de l'étudiant en science

... Ensuite, Ô mes frères, abordons une chose qui va de paire avec la quête de la science, qui est : Le bon comportement. 

 

Le bon comportement dans l'acquisition de la science, le bon comportement envers les savants, et le bon comportement envers les personnes d'un âge avancé.

 

Il fut dit au roi AbdelAziz -qu'Allah lui fasse miséricorde-, et c'est un imam, : "De quelle manière considères-tu les gens ?"

 

Il dit : "Pour moi, les gens sont de trois catégories :

 

- Un homme plus âgé que moi, je le considère alors comme mon père. 

- Un homme de mon âge, je le considère alors comme mon frère.

- Et un homme plus jeune que moi, je le considère alors comme mon fils. "

 

La situation du musulman avec ses frères est ainsi, il met les gens à ces places-ci.

 

Et l'étudiant en science honore les personnes âgées, respecte les personnes de son âge et fait preuve de miséricorde avec les plus jeunes que lui.

 

Celui donc qui le dépasse dans l'âge, il le considère comme son père, et celui qui a le même âge que lui est son frère, et celui qui est plus jeune que lui, il le considère comme son enfant.

 

Et Abdallah Ibn Mubârak a dit : 

 

"Celui qui sous-estime les savants, sa religion s'en est allée, et celui qui sous-estime les émirs, sa vie d'ici-bas s'en est allée, et celui qui sous-estime ses frères, sa virilité s'en est allée."

 

Il nous incombe donc, Ô mes frères, de faire revivre ces bons comportements, et tout particulièrement les étudiants en science.

 

Les étudiants en science, Ô mes frères.

 

La relation de l'étudiant en science avec son professeur est uniquement dans le rang.

 

Une simple relation officielle !

 

Il écoute le cours, et si la cloche retentit, il bondit ! 

 

Comme s'il ne reconnaîssait rien ! 

 

Il ne le connait (le professeur) ni dans une maison, ni dans un autre lieu, ils disent alors : Les savants fuient des étudiants !

 

Il incombe aux étudiants d'adopter un bon comportement envers les savants, et de les visiter dans leurs maisons, veulent-ils que les savants courent après les étudiants ?! 

 

Ceci n'était pas connu des prédécesseurs, lorsque nous avons perdu le bon comportement, nous avons fait en sorte que les savants soient nos suiveurs.

 

Beaucoup de personnes aimeraient que les savants soient leurs suiveurs, qu'ils les guident comme ils guident les moutons, ni il n'écoute ni il ne voit sauf si tu viens à sa maison, et le savant n'a pas la capacité de poursuivre des milliers de gens afin de les faire profiter.

 

Quant au fait d'aller à la maison de tout le monde et de frapper à leur porte, ceci n'a pas été légiféré par Allah et Il ne l'a pas ordonné aux savants.

 

Maintenant, les jeunes disent : "Par Allah, les savants nous ont abandonnés."

 

Ô mon frère, par Allah c'est vous qui les avez abandonnés, et d'autres personnes les soutiennent, ils disent : "Les savants restent dans leurs maisons, pourquoi n'ont-ils pas connaissance de nos besoins?!"

 

Ô mon frère, si tu étais juste et que tu aimais la science, tu aurais certes voyagé à la recherche de la science auprès de ses détenteurs, et tu aurais donné envie au gens de voyager de longues distances vers les gens de science, dans leurs quêtes de la science.

 

Extrait du livre du shaykh : "Bienvenue Ô étudiant en science" p123-124

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

قال العلامة الشيخ ربيع حفظه الله

ثم يا إخوتاه نذهب إلى شيء من لوازم طلب العلم و هو: الأدب

الأدب في تحصيل العلم، الأدب مع العلماء و الأدب مع أكابر الناس. قيل للملك عبد العزيز رحمه الله و هو إمام: كيف تنظر للناس؟ قال: "الناس عندي ثلاثة: فرجل أكبر مني فهذا بمنزلة أبي، و رجل في سني فهذا بمنزلة أخي، و رجل دوني فهذا بمنزلة ولدي
فحال المسلم مع إخوانه تكون هكذا ينزل الناس هذه المنازل. و طالب العلم يوقر الكبار و يحترم أقرانه و يرحم من دونه، فالذي يكبره في السن بمنزلة أبيه، و الذي يساويه في السن أخوه، و الذي دونه بمنزلة ولده
قد قال عبد الله بن المبارك رحمه الله

"من استخف بالعلماء ذهب دينه و من استخف بالأمراء ذهبت دنياه و من استخف بإخوانه ذهبت مروءته"

فعلينا يا إخوتاه أن نحيي هذه الآداب و خصوصاً طلاب العلم، طلاب العلم يا إخوتاه علاقة الطالب بأستاذه هي في الصف فقط، علاقة رسمية، يسمع الدرس فإذا رن الجرس قفز! كأنه ما يعرف شيئاً، فلا يعرفه في بيت، و لا في مكان، فيقولون: العلماء نافرون من الطلاب!! يجب على الطلاب أن يتأدبوا مع العلماء، و أن يأتوا بيوتهم، يريدون من العلماء أن يركضوا وراء الطلاب؟! هذا ما عرفه السلف، فلما فقدنا الأدب فرضنا على العلماء أن يكونوا أتباعاً لنا
كثير من الناس يريدون من العلماء أن يكونوا أتباعاً لهم يقودونهم كما يقودون الخرفان، لا يسمع و لا يرى إلا إذا ذهبت إلى بيته، و العالم ما يستطيع أن يلاحق ألوف الناس فيفيدهم، أما يذهب إلى بيت كل واحد يقرع بابه فهذا ما شرعه الله و ما أوجبه على العلماء
الآن الشباب يقولون: و اللهِ العلماء تخلوا عنا. يا أخي، و اللهِ أنتم تخليتم عنهم، و ناس آخرون يؤيدونهم، يقولون: العلماء قاعدون في بيوتهم، لماذا ما يعرفون حاجاتنا؟! يا أخي لو كنت منصفاً و محبّاً للعلم لرحلت في طلب العلم من أهله و رغّبت الناس في شد الرحال إلى أهل العلم في طلب العلم المسافات الطويلة
منقول من كتاب الشيخ حفطه الله "مرحباً يا طلب العلم

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 18:12
L'intention... l'intention Ô demandeur de science !

«Celui qui recherche la science pour faire revivre l'Islam [avec cette science], alors il fait partie des véridiques et son rang est après le rang de la prophétie».

 

Miftãh Dãr As-Sa'ãdah (1/396)

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

 النية .. النية يا طالب العلم
يقول الإمام ابن القيم رحمه الله تعالى
"فمن طلب العلم ليُحيي به الإسلام فهو من الصّدّيقين ، ودرجتهُ بعدَ درجةِ النبوّة"
 مفتاح دار السعادة 
- 396/1

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم