compteur de visite

Catégories

1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 17:58
Enseignement des sourds-muets

Question :

 

Si j'avais un frère sourd-muet (ni il entend ni il parle) et qui ne connaissait rien sur la prière, le jeûne, l'aumône obligatoire, ni sur les règles de l'Islam, ni sur le coran, comment puis-je l'orienter dans ce cas-là ?

 

Réponse :

 

Il faut lui apprendre selon son degré de conscience, avec des gestes s'il est voyant.

 

Il faut lui apprendre la prière de manière pratique, son tuteur ou autre prie devant lui, en lui expliquant avec les gestes de faire de même, et en lui apprenant de façon à ce qu'il comprenne l'heure des prières, ou en faisant devant lui chaque prière à son heure, ceci après qu'il soit en âge de distinction.

 

S'il comprend l'écriture, alors il faut lui écrire le dogme islamique et les piliers de l'Islam, avec l'explication de la signification des deux attestations de foi, et ainsi le reste des règles de la religion.


Parmi celles ci les règles de la prière en commençant par les ablutions, les grandes ablutions, les heures de prière, ses piliers, ses obligations, et ce qui est légiféré à faire durant la prière.

 

Il convient également de lui indiquer les prières surérogatoires (adh-ouhâ, al-witr, etc..), et tout ce dont a besoin la personne responsable "moukallaf", puisse-t-il en profiter.
 

Dés qu'il commence à distinguer d'une manière quelconque, il fait désormais partie des responsables "moukallaf", et ceci peut être par l'un des signes de la puberté, il doit alors appliquer les règles imposées aux personnes responsables, proportionnellement à sa science et à son aptitude.

 

Par contre s'il apparaît de son état qu'il est inconscient, alors il n'a rien à assumer, car il n'est pas responsable, comme il nous est parvenu dans le hadith authentique :

 

"La plume est levée pour trois (personnes) :

le jeune enfant jusqu’à ce qu'il atteigne la puberté,

le fou jusqu’à ce qu’il retrouve la raison

et le dormeur jusqu’à ce qu'il se réveille."

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 281)

 Publié par alifta.net

 

تعليم الأصم والأبكم

س : إذا كان لدي أخ أصم وأبكم فهو لا يسمع ولا يتكلم كما هو معلوم، وطبعا لا يعرف شيئا عن الصلاة ولا الصوم ولا الزكاة ولا يعرف شيئاً عن أحكام الإسلام، ولا يعرف شيئا من القرآن. كيف يكون التوجيه والحالة هذه؟

جـ: هذا لا بد أن يفعل معه ما يعلم به عقله بالإشارة إذا كان بصيراً. وينبغي أن يعلم الصلاة بالفعل؛ فيصلي عنده وليه أو غيره ويشار له أن يفعل هذا الفعل، مع بيان الأوقات بالطريقة التي يفهمها أو بتعليمه الصلاة كل وقت بالفعل بعد أن يُعْلم أنه عاقل، ويُكتب له إن كان يعرف الكتابة حقيقة العقيدة الإسلامية، وأركان الإسلام مع بيان معنى الشهادتين. وهكذا بقية أحكام الشرع توضح له كتابة
ومن ذلك أحكام الصلاة من الوضوء والغسل ومن الجنابة وبيان الأوقات وأركان الصلاة وواجباتها وما يشرع فيها، وبيان السنن الراتبة وسنة الضحى والوتر إلى غير ذلك مما يحتاجه المكلف لعله يستفيد من الكتابة
ومتى علم عقله بأي وسيلة، ثبت أنه من المكلفين إذا بلغ الحلم بإحدى علاماته المعلومة ولزمته أحكام المكلفين حسب علمه وقدرته. أما إن ظهر من حاله أنه لا يعقل فلا حرج عليه، لأنه غير مكلف، كما جاء في الحديث الصحيح

(رفع القلم عن ثلاثة الصغير حتى يبلغ، والمعتوه حتى يفيق، والنائم حتى يستيقظ)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 17:38
Programme audio pour les frères francophones qui reviennent à la voie des pieux prédécesseurs (audio)

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Toutes les louanges reviennent à Allâh, nous Le louons et demandons Son aide et nous cherchons refuge en Lui contre nos propres maux et contre nos mauvaises actions ; 

Celui qu’Allâh guide personne ne peut l’égarer et celui qu’Allâh égare personne ne peut le guider. 

J’atteste qu’il n’y a de divinité adorée avec vérité qu’Allâh, Lui Seul, Il n’a aucun associé ; Et j’atteste que Mohammad صلى الله عليه وسلم est Son serviteur et Son Messager. 

La (traduction du sens de la) parole d’Allâh dit : "Ô les croyants ! Craignez Allâh comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission." [ al ‘Imrân : 3 : 102] 

La (traduction du sens de la) parole d’Allâh dit : "Ô Hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allâh au Nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez Allâh de rompre les liens du sang. Certes Allâh vous observe parfaitement." [An-Nisâ : 4 : 1] 

La (traduction du sens de la) parole d’Allâh dit : "Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et parlez avec droiture, afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allâh et à Son messager obtient certes une grande réussite." [Al-Ahzâb : 33 : 71-72] 

Ensuite : La meilleure parole est la parole d’Allâh et la meilleure guidance est la guidance de Muhammad صلى الله عليه وسلم

Les pires choses sont celles qui sont inventées (dans la religion), et toutes les choses inventées (dans la religion), sont des innovations (religieuses), et toutes les innovations (religieuses) sont des égarements, et tous les égarements sont en Enfer.

Ceci étant dit :

 

Voici un programme audio pour les frères francophones qui désirent apprendre ce qui leur est obligatoire et nécessaire de connaître pour affirmer leur appartenance à la salafiyah, sans prétention, mais en réalité.

 

Car malheureusement beaucoup de frères francophones n'étudient pas la croyance islamique authentique, et encore moins les fondements du Minhaj des Salafs Salihs, et prétendent pourtant être salafi.

 

Et il ne faut surtout pas croire certaines paroles venant tout droit de la hyzbiyah que le musulman est salafi de base.

 

Non, et ceci en aucun cas !

 

L’origine chez le musulman n’est pas la salafiya, mais c'est une caractéristique supplémentaire qui doit être attestée avec preuve, comme nous l’a rappelé notre Cheikh WasiouLlâh ´Abbas (qu’Allâh le préserve). (Ecouter Cheikh WasiouLlâh 'Abbas Ici)

 

Et sachez que la salafiyah n'est pas une affirmation d'appartenance dénuée de science, comme l'a expliqué le grand savant de Ryad : Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-Fawzan (Qu'Allâh le préserve) lors d'une conférence donnée dans une université d'Arabie Saoudite ; Il a dit :

 

"Ce n'est pas la prétention qui est à prendre en considération, mais c'est la réalité qui doit l'être !" 

 

Ceci exige de nous, toute notre attention, à savoir la connaissance de la voie des Salafs (prédécesseurs) et l’étude de cette voie dans la Croyance, dans l’éthique, dans la mise en pratique, dans tous les domaines que compte la voie des Salafs (prédécesseurs) ; Il s'agit de la voie sur laquelle était le Messager صلى الله عليه وسلم et sur laquelle étaient ses compagnons parmi les émigrés et les auxiliaires et ceux qui les ont pris comme exemple et qui les ont suivis sur le même chemin jusqu'à la dernière heure.

 

Il a aussi dit (Qu'Allâh le préserve) :

 

"Nous devons faire la différence entre l’appellation et la réalité, parce qu’il y a ceux qui s’accaparent l’appellation sans que pour autant cela soit la réalité, celui-là n’est pas un Salafi et les Salafs en sont innocents.

La voie des Salafs, c’est la science utile et la bonne action, fraternité dans la religion d’Allâh et entraide dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété ; Voilà ce qu’est la voie des pieux prédécesseurs..." 

 

Et il a aussi dit (Qu'Allâh le préserve) :

 

"Celui qui le désire véritablement et qui a suivi un enseignement correct, arrivera à cela et quant à celui qui s’en revendique sans que pour autant cela soit la réalité ou alors imite (aveuglément) celui qui se prétend être sur la Salafiya, bien qu’il n’est pas sur la voie des Salafs, cela ne lui apportera rien, bien au contraire, cela lui sera néfaste." 

 

Puis, il a fini par dire (Qu'Allâh le préserve) :

 

"Celui qui veut cette voie, il n’a plus qu’à la connaître, il doit l’apprendre, il doit avant tout - la mettre lui-même en application, il doit appeler à cette voie, il doit la montrer aux gens. Voilà le chemin du salut et voilà le chemin de la faction sauvée, celui des gens de la Sounna et du Consensus, ce sur quoi était le Messager صلى الله عليه وسلم et ses compagnons (sahabas) ; et fait preuve d’endurance sur ce chemin et reste ferme dessus et qui ne dévie avec les troubles ni avec les propagandes qui égarent et n’est pas saisit par les ouragans, mais qui au contraire, reste ferme sur ce chemin jusqu'à ce qu'il rencontre son Seigneur - à Lui la louange, Le Très Haut ; Qu'Allâh accorde la facilité à tous dans ce qu'Il aime et ce qu'Il agrée !"

 

Fin de citation (Conférence de Cheikh Al-Fawzan d'où sont extraites ces paroles Ici)

 

Aussi lorsqu'on lui a demandé qui est le vrai salafi ?

 

Voici ce qu'il a répondu : Son excellence, le Cheikh Salih ibn Fawzan al-Fawzan - qu'Allâh le préserve (membre du Comité Permanent de la Fatwa et de l'Organisation des Grands Savants) dit :

 

"[Allah le Très-Haut dit dans la traduction du sens :] «Les tout premiers parmi les Emigrés et les Auxiliaires, ainsi que tous ceux qui les ont suivis convenablement» [Le repentir ; 100].

"Convenablement" : C'est-à-dire avec perfection, non pas par simple prétention en disant "Je suis salafi", "Je suis sur la voie des salafs", puis lorsque tu l'interroges sur la voie des salafs qu'est-ce que c'est ?

[Il répond] : "WaLlâhi… Je ne sais pas… mais mon frère, je suis salafi".

Nous lui disons : "Eh bien, tu n'es pas salafi ! Tu ne connais pas la voie des salafs, donc tu n'es pas salafi. Comment peux-tu être affilié aux salafs alors que tu ne connais pas leur voie ?!".

[Allâh dit dans la traduction du sens :] «Ainsi que tous ceux qui les ont suivis convenablement», donc si tu veux être sur la voie des salafs, étudie la voie des salafs et le chemin qu'ils suivaient afin de t'y accrocher et de le suivre."

 

Fin de citation (Ecouter Cheikh Al-Fawzan Ici)

 

Et une des plus simples explications du véritable salafi est l'explication de l'illustre Cheikh Muhammad ibn Salih Al Outhaymin lorsqu'il a été questionné sur le grand mouhadith et réformateur de ce siècle Cheikh Muhammad Naser Ad-Dîn al Albani (Qu'Allâh leur fasse miséricorde à tous les deux).

 

Il dit (Qu'Allâh lui fasse miséricorde) :

 

"Il est un homme de la Sunnah.

Et ici j’attire l’attention sur le sens de la parole "Il est un homme de la Sunnah" chez les savants et quand est-ce que cette parole est dite ?

L’imam Al-Barbahârî -et d’autres parmi nos imams- a dit et c’est le sens de ce qu’il a dit :

"Et on ne dit pas d’un homme qu’il est un homme de la Sunnah jusqu’à ce qu’il regroupe toutes les caractéristiques de la Sunnah, jusqu’à ce qu’il ait une croyance correcte et jusqu’à ce qu’il soit conforme à tous les fondements de la Sunnah".

 

(Lire les paroles de Cheikh Al-Outhemine Ici)

 

J'aimerai aussi attirer l'attention sur une exhortation bénéfique qu'à pu donner l'honorable Cheikh Abu 'Abdillah Ahmad ibn Muhammad As-Shihhi dans une épître profitable qu'il a lu à Cheikh Rabi´ Al Madkhali (Qu'Allâh le préserve).

 

Il dit (Qu'Allah le préserve) :

 

"Sache, qu’Allâh t’accorde le succès, qu’il t’est impératif d’emprunter les moyens qui vont t’aider à corriger ton repentir par l'effort, l'ardeur, et la sincérité.

Et la première chose par laquelle tu dois commencer est : La recherche de la science est le fondement de base pour corriger ton repentir."

 

Plus loin il a dit (qu'Allâh le préserve) :

 

"Il t'est impératif, ô toi qui t'es repenti, puisse Allâh t’accorder le succès, de chercher la science bénéfique car c’est elle qui corrigera ton repentir, modifiera ta course et te mettra sur le chemin droit.

Tu seras protégé des ambiguïtés et des filets et pièges (des gens de l’égarement), par la permission d’Allâh."

 

Puis il a dit (Qu'Allâh le préserve) :

 

"Saches que la première des sciences par laquelle tu dois débuter est : Commence par l’apprentissage des fondements d’Ahl Sunnah wal Jama’a.

Saches, qu’Allâh t’accorde de Lui obéir, que je ne désigne pas par principes fondamentaux uniquement les trois sortes de tawhid.

Plutôt, les trois sortes de tawhid en premier, et deuxièmement, les autres fondements sur lesquels Ahl Sunna wal Jama’a sont unanimes et qui sont abandonnés et négligés par les gens de la bid’a (innovation) et de la division : Comme Al-Wala’ wal Barâ’a’ (l’alliance et le désaveu, aimer et détester pour la Satisfaction d’Allâh), recommander le bien et interdire le mal, la position par rapport aux Compagnons en les honorant et les défendant, la position par rapport aux gouvernants, la position par rapport à ceux qui commettent les péchés et ceux qui commettent les péchés majeurs, la position par rapport aux gens de l’innovation : parler sur eux, comment se comporter avec eux, et d’autres fondements parmi les fondements sur lesquels Ahl Sunna wal Jama’a sont unanimes.

Ils (Ahl Sunna wal Jama’a) les ont clairement rapportés (c’est à dire les fondements) dans leurs livres de ‘aqida, propageant ainsi la vérité et se détachant des gens de la déviation, des tribulations, des passions, et de la division même si à la base se sont des questions scientifiques et non dogmatiques.

Si tu saisis avec exactitude ces points et ces fondements, tu seras, par la permission d’Allâh, protégé contre beaucoup d’ambiguïtés qui ont soufflé sur le monde Islamique d’est en ouest.

Lorsque beaucoup de ceux qui se sont repentis ont négligé ce domaine et n’ont pas débuter leur repentir par l’apprentissage des principes fondamentaux d’Ahl Sunna wal Jama’a et leur méthodologie, la moindre ambiguïté les a rendus confus et hésitants.

Nous demandons à Allâh le salut et la protection.

Quiconque réfléchit sur leur condition verra beaucoup de cas et d’exemples de cette confusion et hésitation."

 

Fin de citation (Lire les paroles de Cheikh As-Shihhi Ici)

 

Donc suite au constat de la situation de beaucoup de frères francophones qui négligent le fait d'apprendre ce qui leur est impératif pour faire partie du groupe sauvé et victorieux, j'ai décidé d'écrire un programme en me basant sur les programmes et les paroles des savants concernant les livres à étudier dans le domaine de la croyance et du Minhaj des salafs Salih, tout en sélectionnant les audios, faits par les étudiants en science religieuse connus pour leur salafiyah, correspondant au livre choisi.

 

Car, beaucoup de frères et aussi de sœurs ont le désir d'apprendre la croyance authentique et les fondements et les règles du Minhaj des salafs Salih en langue française mais ne savent pas par quoi commencer... Ou ils commencent par des livres trop durs ne correspondant pas à leurs niveaux, ou approfondissent trop certains sujets et délaissent d'autres sujets, ou alors il ne choisissent pas les bons prêcheurs, comme pour ceux qui ne connaissent pas encore les étudiants en science religieuse salafi et francophones fiables.

 

Certains aussi se suffisent d'acheter des livres et de rentrer tout seul dedans sans professeur salafi ou cours audio d'étudiants en science, connus pour leur salafiyah, pour lui expliquer et clarifier les points qui n'a pas correctement compris, même si eux pensent avoir compris.

 

Ceux-là pensent peut-être que le livre parle ?

 

En bref, j'ai composé ce programme de 3 niveaux : Il est composé de 15 livres très importants et bénéfiques avec un lien audio pour chaque livre, et le nombre total s'élève au nombre de 593 cours audio.

 

Je conseille aux frères et sœurs motivés et endurants de faire 3 cours par jour, de sorte à ce qu'il (ou elle) puisse prendre des notes et les réviser ; A cette cadence, il finira ce programme bénéfique en un peu plus de 6 mois et demi environ.

 

Pour celui (ou celle) qui est moins motivé alors 2 cours par jour, il finira ce programme en 10 mois environ.

 

Et pour ceux qui sont beaucoup moins motivés, alors 1 cours par jour minimum, de sorte qu'il (ou elle) termine ce programme en 19 mois environ.

 

J'ai demandé au frère Abi Hafs Muhammad AbdAllâh, élève de Cheikh Abou 'AbdiLlâh Muhammad Saïd Raslân (depuis maintenant 8 ans, et qui est aussi chargé de la traduction des livres de Cheikh), de bien vouloir me conseiller et de vérifier ce programme ; En espérant qu'il convienne aux frères et aux sœurs qui désirent apprendre leur religion, et en espérant qu'il leur soit profitable et bénéfique.

 

Qu'Allâh accorde à tous la réussite dans ce qu'Il aime et agréé.

 

Et que les éloges d'Allâh et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

 

Fait le jeudi 20 novembre 2014, à Sobk al ahad, Achmoun, Mounoufiah, Égypte et révisé en janvier 2016

 Compilé par عبدالصمد ابو ابراهيم - @abou_ibra 

1 er niveau

 

1) Charh outhoul ath-thalatha 

De l'illustre Cheikh Al-Islam Muhammad Ibn ‘Abd al-Wahâb (Qu'Allah lui fasse miséricorde), avec le sharh de l'illustre Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (48 cours) audio fait par Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

2) Charh qawa´îd al-arba´ah

De l'illustre Cheikh Al-Islam Muhammad Ibn ‘Abd al-Wahâb (Qu'Allah lui fasse miséricorde) avec le sharh de l'honorable Cheikh ‘Abdoullah Al-Boukhârî (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explicitation très bénéfique en (13 cours) audio fait par Mehdi abou Abderrahman (Qu'Allah le préserve).

3) Charh oussoul-sitta

De l'illustre Cheikh Al-Islam Muhammad Ibn ‘Abd al-Wahâb (Qu'Allah lui fasse miséricorde), avec le sharh de l'illustre Cheikh 'Ubayd Al-Jabiri (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (15 cours) audio fait par Mehdi abou Abderrahman (Qu'Allah le préserve).

4) Charh Oussoul Al-Iman

De l'illustre Cheikh muhammad ibn Salih ibn al ´Outhaymin (Qu'Allah lui miséricorde).

En écoutant l'explication très bénéfique en (10 cours) audio fait par Cheikh Mhamed tchalabi (qu'Allah le préserve).

5) Charh nawaaqid al-islam

De l'illustre Cheikh Al Islam Muhammad Ibn 'Abd-Al-Wahaâb (Qu'Allah lui miséricorde)

avec le Charh de l'illustre Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve) .

En écoutant la traduction et explication très bénéfiques en (31 cours) audio fait par Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

6) Koun Salafyan ´Ala-Al-Jadda

De l'honorable Cheikh 'abdel salâm ibn sâlim As-Suhaymi (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (15 cours) audio de Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve). 

2 ème niveau

 

7) Charh kitab at-tawhid

De l'illustre Cheikh Al Islam Muhammad Ibn 'Abd-Al-Wahaâb (Qu'Allah le préserve), avec le Charh de l'illustre Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (154 cous) audio de Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

8) Kashf ash-shoubouat

De l'illustre Cheikhh Al Islam Muhammad Ibn 'Abd-Al-Wahaâb (Qu'Allah lui fasse miséricorde )

avec le Charh de l'illustre Cheikh Zayd Ibn Mohammad Ibn Haadi Al-Madkhali (Qu'Allah lui fasse miséricorde ).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (17 cours) audio de Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

9) 200 sou'âl wa jawâb

De l'illustre Cheikh Hâfizh Al-Hâkimi (Qu'Allah lui fasse miséricorde).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (46 cours) audio de Sadek abou Yahya (Qu'Allah le préserve).

10) Ad-Dourarou Adh-Dhahabiyatou Fi Oussoul Wa Minhajou Ad-Da´wati As-Salafiyah

De l'honorable Cheikh Hassan Al ´Iraqi (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (40 cours) audio de Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

 3 ème niveau

 

11) Qawâ´id al-muthla fi sifâti-Llahi wa asmâ'ihi wal-husnâ

De l'illustre Cheikh Muhammad ibn Salih Ibn Al ´Outhaymin (Qu'Allah lui miséricorde).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (25 cours) audio d' Abou Adam abdel-malik al-Firansi (Qu'Allah le préserve).

12) ´Aqidatou al-wassityah

De L'illustre Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya (Qu'Allah lui fasse miséricorde),

avec le charh de l'illustre Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-Fawzan(Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (38 cours) audio de Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

13) Fatwa al hamawyyah

De L’illustre Cheikh Al IslamIbn Taymiyya (Qu’Allah lui fasse miséricorde),

avec le charh de l’illustre Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-fawzan (Qu’Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l’explication très bénéfique (en 48 cours) audio de Abou Hamaad Soulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

14) Charh-sunna

De l'imam al-barbahari (Qu'Allah lui fasse misericorde),

avec le charh de l'illustre Cheikh Salih Al-Fawzan Ibn Abdillah Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication très bénéfique en (60 cours) audio de Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti (Qu'Allah le préserve).

15) Ad-Da´â'imou Minhaj An-Noubouwah

De l'honorable Cheikh Abou Abdillah Muhammad Saïd Raslan (Qu'Allah le préserve).

En écoutant la traduction et l'explication résume très bénéfique en (33 cours) audio de Abou ´Assim Abbel Karim (Qu'Allah le préserve).

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 23:30
Quelques cours (du frère Soulayman al-hayiti) téléchargeables en un clic (audio)

 Recherche effectuée par telegram.me/dourousmp3 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 15:47
Faire un tableau pour y cocher des actes d'adoration à accomplir

On interrogea son éminence cheikh  رحمه الله :

 

Certaines personnes suivent une méthode afin de faire leur bilan dans l’accomplissement des prières obligatoires et des sunan rawâtib ; Cela consiste à élaborer un tableau, ce tableau est l’équivalent du bilan de son accomplissement des prières durant une semaine, où il met devant chaque temps de prière deux carrés, un pour l’obligatoire et l’autre pour la sunna râtiba, s’il accomplit la prière en groupe il met un point à cette prière, et s’il prie la râtiba il lui met aussi un point, et s’il n’a pas prié il ne met pas de point… Etc.

 

Puis à la fin de la semaine il ressort l’ensemble des points, et la feuille comprend quatre tableaux pour un seul mois, et ces gens là disent : ce moyen aide à préserver l’accomplissement des obligations et des sunan.

 

Quel donc votre avis votre éminence au sujet de cette méthode ?

 

Est-elle légiférée ou non ?

 

Quel est votre avis quant à sa propagation ?

 

Qu’Allâh vous rétribue en bien.

 

Et ceci est la photo du tableau.

 

 

Il répondit ainsi :

 

Cette méthode n'est pas légiférée et est donc innovation, et cela peut dépouiller le cœur de la signification "l’adoration à Allâh تعالى", et les adorations seront tels des actes routiniers comme ils disent.

 

Et dans les deux authentiques, d’après Anas Ibn Mâlik رضي الله عنه, il a dit :

 

«Le Messager d’Allâh entra dans la mosquée, et il y avait une corde suspendu entre deux piliers, il dit alors "Qu’est-ce donc cela ?"

Ils répondirent : "Une corde pour Zaynab pour prier lorsqu’elle fatigue ou qu’elle faiblit, elle se tient avec."

Il dit alors : "Détachez-là, que chacun de vous prie selon sa force, et s’il fatigue ou faiblit alors qu’il s’assoit."»

 

Puis la personne peut être confrontée à des œuvres qui priment dans la base, puis qui seront méritoires pour sa part pour des raisons quelconques, s’il s’occupe donc d’honorer un invité et qu’il délaisse la râtiba de la prière de dhor, alors son occupation par cela sera meilleur que la râtiba.     

 

Et moi je conseille nos jeunes d’utiliser ces méthodes (tel que ci-dessus, c’est-à-dire primer une adoration sur une autre) dans la stimulation sur l’adoration, car le Prophète صلى الله عليه وسلم a averti contre cela lorsqu’il a incité au suivi de sa sunna et la sunna des califes bien guidés, et il a mis en garde contre les innovations, il a clarifié que toute innovation est égarement, c’est-à-dire même si ceux qui l’ont innové la jugent bonne, et qu’elle ne fait pas partie de sa guidée et ni de la guidée des ses califes et de ses compagnons qu’Allâh les agrée, telle que celle-ci. 

 

Majmou3 Alfataawa Ibn Utheymine - 1307/16

Traduit par Oum Omayr

تحذير الشيخ بن عثيمين -رحمه الله- من ما يُسمى بـ: (جدول محاسبة النفس) 7031 - سُئِل فضيلة الشيخ - رحمه الله تعالى -: يَتَّبِع بعض الناس طريقة لمحاسبة أنفسهم في أداء الصلوات المفروضة والسنن الرواتب؛ وهي أن يضع جدولاً، هٰذا الجدول عبارة عن محاسبة لأدائه الصلوات خلال أسبوع واحد؛ بحيث يضع أمام كل وقت صلاة مربعين؛ أحدهما للفرض والآخر للسنة الراتبة، فإذا صلى الفرض مع الجماعة وضع لصلاته تلك درجة، وإذا صلى الراتبة وضع لها درجة أيضًا، وإذا لم يصل لم يضع درجة.. وهٰكذا، ثم في آخر الأسبوع يخرج مجموع الدرجات، وتشتمل الورقة على أربعة جداول لشهر واحد؛ ويقول هؤلاء: إن مثل هٰذه الوسيلة تعين على المحافظة على أداء الفرائض والسنن، فما رأي فضيلتكم في هٰذه الطريقة؟ هل هي مشروعة أم لا؟ وما رأيكم في نشرها أثابكم الله؟ وهٰذه صورة الجدول

فأجاب فضيلته بقوله: هذه الطريقة غير مشروعة فهي بدعة، وربما تسلب القلب معنى التعبد لله تعالى، وتكون العبادات كأنها أعمال روتينية كما يقولون، وفي الصحيحين عن أنس بن مالك -رضي الله عنه- قال

دخل رسول الله صلى الله عليه وسلم المسجد فإذا حبل ممدود بين ساريتين؛ فقال: «ما هذا»؟

قالوا: حبل لزينب تصلي فإذا كسلت، أو فترت أمسكت به؛

فقال: «حلوه، ليصل أحدكم نشاطه فإذا كسل، أو فتر فليقعد»

ثم إن الإنسان قد يعرض له أعمال مفضولة في الأصل ثم تكون فاضلة في حقه لسبب فلو اشتغل بإكرام ضيف نزل به عن راتبة صلاة الظهر لكان اشتغاله بذٰلك أفضل من صلاة الراتبة

وإني أنصح شبابنا من استعمال هٰذه الأساليب في التنشيط على العبادة؛ لأن النبي صلى الله عليه وسلم حذر من مثل ذٰلك؛ حيث حثَّ على اتباع سنته وسنة الخلفاء الراشدين، وحذَّر من البدع، وبيَّن أنَّ كل بدعة ضلالة يعني وإن استحسنها مبتدعوها، ولم يكن من هديه ولا هدي خلفائه وأصحابه -رضي الله عنهم- مثل هذا

مجموع فتاوى ورسائل بن عثيمين -رحمه الله

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:21
Pourquoi «Khoutba al-hâja - خطبة الحاجة» est appelée par ce nom ? (audio)

 

Questionneur :

 

Assalaamou 'aleykoum

 

Cheikh :

 

wa 'aleykoum salaam wa rahmatoullah.

 

Questionneur :

 

Comment allez-vous?

 

Cheikh :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah.

Je vais bien et toi ?

 

Questionneur :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah Seigneur des mondes.

 

Cheikh :

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah Seigneur des mondes.

 

Questionneur :

 

J'ai quatre questions.

 

Cheikh :

 

Vas-y.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah augmente votre vertu.

 

Certains se demandent pourquoi khoutba al haaja est appelée par ce nom et qui commence par : "Toutes les louanges appartiennent à Allah que nous le louons et a qui nous demandons son aide..." et ainsi de suite?

 

Cheikh :

 

Je craignais que tu la termines (ndt: que le questionneur récite toute la khoutba al haaja) mais qu'Allah te récompense par un bien de l'avoir raccourcie.

 

Elle se nomme ainsi parce qu'elle est récitée pour accomplir un besoin.

 

Moi, par exemple, quand je suis présent à une assise dans ta maison ou dans une maison autre que la tienne et je veux que mes mots atteignent le profond de vos cœurs ; Alors j'ouvre mon discours par khoutba al haaja parce que j'ai besoin que ma parole atteigne vos coeurs et pas seulement qu'elle rentre dans une oreille et sorte de l'autre oreille.

 

C'est pour cela qu'elle se nomme ainsi.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

لماذا سميت خطبة الحاجة بهذا الاسم ؟

السائل : السلام عليكم
الشيخ : وعليكم السلام ورحمة الله
السائل : كيف حالكم
الشيخ : الحمد لله بخير وأنت
السائل : الحمد لله رب العالمين
الشيخ : الحمد لله رب العالمين
السائل : لدي أربعة
الشيخ : تفضل
السالئل : زاد الله فضلكم يسأل البعض لماذا سميت خطبة الحاجة بهذا الاسم والتي تبدأ بإن الحمد لله نحمده ونستعينه إلى آخره ؟
الشيخ : أنا خفت أنك تكملها لكن جزاك الله خير اختصرتها، سميت لأنها تخطب لقضاء الحاجة ، فأنا مثلاً حينما أحضر مجلساً في دارك أو في دار غيرك وأريد أن يصل كلامي إلى سويداء قلوبكم فأنا أفتتح كلامي بخطبة الحاجة لأن حاجتي أن تصل كلمتي إلى قلوبكم وليس فقط أن يدخل من أذن ويخرج من الأذن الأخرى ،لهذا سميت

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:02
L’homme qui enseigne aux femmes derrière un écran (vidéo)

Question :

 

Ici, une fois par semaine, nous organisons des cours sur la religion islamique pour les musulmans de Hongrie ou les hongrois qui veulent assister aux cours et nous l’avons annoncé.

 

Et le nombre (de participants) ne posait pas de problème.

 

Et la plupart du temps, les jeunes filles présentes étaient des jeunes filles musulmanes.

 

Et il y avait toujours une personne que l’on appelait Chihâb Ad Dine : il me parlait en arabe et moi, je traduisais en hongrois.

 

Jusqu’à maintenant, l’organisation des cours est qu’ils sont assis face à nous et nous, nous leur enseignons la religion.

 

Cela est-il permis ou doit il y avoir une séparation (entre eux et les femmes) ?  

 

Cheikh Al Albânî :

 

Je comprends de ta question qu’elles ont le visage découvert ?

 

Question :

 

Oui, portant le voile mais sans le niqâb. 

 

Cheikh Al Albânî :

 

Je t’ai donc dispensé de développement détaillé (du sujet).

 

Je t’ai dit « visage découvert ».

 

J’ai été questionné sur cette question à maintes et maintes reprises : qu’il n’est pas permis à celui qui enseigne aux femmes de leur enseigner sans qu’il n’y ait entre lui et elles un rideau/obstacle.

 

Cela n’est permis que dans un seul cas, qui serait de concrétiser l’état d’infaillibilité, celle qui ne se reproduira plus après le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et l’autre cas - et c’est celui qui peut se produire-  est si le professeur ou le prêcheur ou l’enseignant est une personne âgée, vénérable, avancée en âge et connue auprès des gens pour sa droiture et sa piété, au point que prédomine chez les gens que primo il ne soit pas possible qu’il soit lui-même tenté et que secundo, il ne soit pas possible à aucune des présentes d’être tentée par lui car c’est un shaykh âgé n’ayant nul intérêt quant à cet ici-bas.

 

Donc, si cette description ou cette condition se réalise alors c’est permis.

 

Si non : alors parmi la fermeture de la porte aux reproches, il faut que le professeur soit derrière un rideau ou derrière un obstacle, quel que soit le genre de cet obstacle.

 

Et plus particulièrement qu’il est aisé désormais de trouver des supports faisant parvenir la voix : qu’il soit alors dans une pièce et qu’elles soient elles dans une autre pièce.

 

C’est ce qui est obligatoire si l’enseignant est un jeune.

 

Et parmi les avantages de l’enseignement dans le pays de l’Arabie Saoudite, comme nous l’avons fait savoir, est que l’enseignant est un docteur qui n’enseigne pas aux filles face à face, mais seulement il s’exprime alors que sa parole est transmise par un téléviseur exclusif, afin qu’il soit vu et que lui ne puisse voir.

 

Et malgré cela, j’ai pris une leçon et une jurisprudence que j’ai inclus dans la condition précédente, lorsque j’ai dit si le professeur est une personne âgée dont on ne craint pas qu’il soit lui-même atteint par la tentation de l’une d’elles ou que l’une d’elles ne soit tentée par lui.

 

Il m’aurait suffit de dire la 1ère, mais l’autre est également très importante.

 

Et cette leçon bénéfique je l’ai prise de l’histoire qui suit.

 

Nous avons appris qu’un parmi les docteurs qui donnaient leurs cours à des étudiantes par le moyen de la télévision : lui ne les lui voyait pas et elles, elles le voyaient.

 

L’une d’elles s’éprit de lui et l’aima.

 

Et ce qui était apparent est qu’elle était une princesse et vous savez que les princesses, leur rôle et leur influence sont plus grandes que les autres (femmes).

 

Elle faillit s’interposer entre le mari (ndT : le docteur) convoité et je ne dis pas que lui était épris, de crainte que cela ne soit expliqué comme lui faisant l’action : il était seulement celui qui subissait la passion.

 

Elle faillit s’interposer entre le mari convoité par la princesse et son épouse à lui afin de libérer le chemin pour elle-même.

 

Puis, notre Seigneur ‘Azza wa Jall préserva le docteur susmentionné et il se sauva et retourna dans son pays.

 

Donc il n’est pas vrai, si nous supposons pour le professeur ce que nous appelons l’infaillibilité, et nous parlerons maintenant la langue des soufis qui distinguent entre l’infaillibilité et la préservation : ils disent « le saint est préservé mais il n’est pas infaillible ».

 

Nous disons donc - et il se peut que ce docteur soit préservé mais pas infaillible.

 

Mais vers qui s’est déplacée l’épreuve ?

 

Vers l’étudiante.

 

Puisque lui ne la voyait pas mais qu’elle, elle le voyait.

 

C’est pourquoi, afin d’empêcher les choses néfastes entre les deux genres - le professeur homme et les femmes qui reçoivent l’enseignement, il doit donc être derrière un obstacle (qui empêche de le voir).

 

J’espère t’avoir répondu ?

 

Question :

 

Complètement.

 

traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 18:01
Apprendre sa religion sur : «Whatsapp», «Viber» et internet (audio-vidéo)

Il dit (le questionneur) :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous Ô notre Cheikh !

 

Cheikh :

 

Âmîn, ainsi qu'à toi et ceux qui écoutent !

 

Le questionneur :

 

Parmi les nouvelles applications il y en a une qui s'appelle Viber et qui est identique à Whatsapp.

 

Cheikh :

 

Tu as décris l'eau par l'eau ! 

 

(Expression pour dire que la personne a décrit une chose inconnue par une autre inconnue)

 

Le questionneur :

 

Et parmi les particularités de cette application, les gens peuvent communiquer entre eux de façon permanente, et on trouve beaucoup de frères, et plus particulièrement des soeurs, sur leur téléphone pendant des heures, occupés par les "on-dit" et délaissant la science et les adorations.

 

Quelle est donc votre avis sur cette application et celles du même type, qui occupent les gens par les "on-dit" et les fait délaisser la science  ?

 

Réponse :

 

Allâhu al-Musta3ân c'est une catastrophe !

 

Que l'homme passe une ou deux heures au téléphone dans les "on-dit" à parler sans science ni profit...

 

Plutôt nous mettons en garde contre cette méthode dans la recherche de la science, car ces méthodes nouvelles écartent les étudiants en science des assises de science qui sont la base (dans l'apprentissage).

 

Certaines personnes, je pense que c'est le même procédé aussi, ce "Whatsapp", font un groupe et se proposent mutuellement un sujet sur lequel ils vont débattre, et chacun d'entre eux donne son avis.

 

Ceci n'est pas du tout une méthode d'apprentissage !

 

Mais la méthode d'apprentissage qu'il convient d'adopter est que tu t'assoies, et que tu apprennes dans les assises des savants, les mosquées, les centres de science et autres parmi les méthodes d'apprentissage.

 

Quant à cette méthode, que nous lisons sur "Facebook" et les réseaux sociaux...

 

Et maintenant elles sont dans les téléphones et sont entrées dans les foyers, et il est possible que la personne rentre chez soi et ne trouve de prêt, ni le déjeuner, ni le petit déjeuner, ni le dîner, car la femme est occupée par Whatsapp !

 

Et il se peut que shaytân se joue d'elle en lui disant : "Tu appelles à Allâh", il n'y a pas de mal à ce que tu appelles à Allâh.

 

Tu veux appeler à Allâh ?... Cuisine pour ton mari !

 

L'appel à Allâh ?... Lave la salle de bain et nettoie ta maison, et parfume-la !

 

Et lave les habits de ton mari, ceci fait parti de l'appel à Allâh, et fait parti de l'Islâm !

 

"Nettoyez vos paliers, car les juifs ne nettoient pas les leurs !" 

Hadîth

 

Mais quant à ce que la femme soit occupée avec internet, cela fait parti des choses les plus ignobles qui soient !

 

Que la femme s'occupe avec les réseaux sociaux et internet...

 

Qui croit sa femme à l’abri de tomber sur une photo dénudée ?

 

Ou sur la photo d'un homme qu'elle va ensuite regarder ?

 

Mais plutôt interdisez cela aux femmes Ô mes frères !

 

Tu es un homme dans ta maison ! 

 

Laisse-la seulement utiliser le téléphone et les choses de ce genre pour qu'elle communique avec sa famille et préserve les liens de sang.

 

Mais sinon qu'y a-t-il de bénéfique dans le fait que la femme soit sur les réseaux et internet ?!

 

Quel est l'intérêt ?

 

Dites Ô vous les frères !

 

Dites Ô vous les hommes, quel est le profit ?!

 

Alors ?!

 

Je demande aux frères dont les épouses ont ces choses là, quel est le profit ?!

 

Donnez-nous un seul bénéfice dans le fait que la femme soit sur les réseaux.

 

Il se peut qu'elle dise : "J'enseigne aux soeurs", mais toi as-tu appris pour enseigner aux soeurs ?

 

Celui qui ne possède pas une chose ne peut pas la donner.

 

Apprend en premier !

 

Et si tu veux enseigner aux soeurs, les mosquées sont présentes al-hamdulillâh, les mosquées sont présentes...

 

Viens enseigner aux soeurs, nous avons une mosquée pour femmes, soit la bienvenue.

 

Explique "al-Hâ'iyyah", explique "al-bayqûniyyah", explique "al-lâmiyyah", explique "al-mîmiyyah", explique n'importe quel poème ! 

 

Tu veux les poèmes (islamiques), les livres sont présents, enseignes-les !

 

C'est dans ces endroits là que l'on apprend la science, mais en ce qui concerne Whatsapp, Viber et toutes ces choses là, non !

 

Ce ne sont pas des méthodes pour enseigner, mais en réalité cela éloigne les gens de la science authentique, la science des salafs.

 

Nous n'avons jamais vu quelqu'un devenir savant avec Whatsapp ou avec "Cheikh Net" ! 

 

Y a-t-il un Cheikh appelé "Net" qui a formé un seul étudiant en science ?!

 

Ou un réseau social qui a formé un seul étudiant en science ?!

 

Tout ceci n'est que tromperie sur tromperie !

 

Et certains frères m'ont informé qu'ils se sont mariés avec des égyptiennes des villages, et ils m'ont dit : "La plus belle chose qu'il y a chez mon épouse, c'est qu'elle ne connait pas ce qui est appelé Net".

 

Est-ce bien cela Mahdî ?

 

L'interrogé :

 

Oui !

 

Cheikh :

 

Et d'autres que lui aussi !

 

Donc le meilleur qu'il y ait pour la femme, est qu'elle ne connaisse pas ces choses. 

 

Qu'elle soit affectueuse, c'est-à-dire qu'elle se rapproche de son mari, qu'elle aime son mari, et qu'elle ne trouve personne de plus beau que son mari.

 

Mais quant à ce qu'elle voit cela, qu'elle voit l'homme aux yeux bleus, l'homme aux yeux noirs, l'homme aux yeux noisettes, l'homme aux yeux "mouloûkhiyah" (plat tunisien de couleur verte), elle voit cela et cela.

 

Il est possible que les yeux de son mari ne lui plaisent plus, ou son nez ou sa barbe.

 

L'homme doit fermer cette porte, il doit la fermer de manière à ce qu'elle ne s'ouvre plus.

 

Il l'a ferme bien, pour que les problèmes causés par cela ne lui arrivent pas.

 

Et le refuge est auprès d'Allâh ! 

 

Et pour celui qui veut apprendre,  les mosquées sont présentes, les centres sont présents, et le bien est présent wa-l-Hamdu lillâh !

 

Quelques jours plus tard le Cheikh (qu'Allâh le préserve) fut questionné autour du même sujet...

 

Il dit [le questionneur] : 

 

Qu'Allâh vous bénisse Ô notre Cheikh, j'ai deux questions :

 

Mettez-vous en garde quant au fait que la femme aille sur internet de manière absolue, ou n'y a-t-il pas de mal à ce qu'elle y écoute les cours des savants, en particulier pour les soeurs vivants en pays de mécréance ?

 

Réponse :

 

Al-Hamdu lillâh elle peut se passer du net, car le fait d'y entrer peut entraîner des fléaux, parmi les images illicites, et les photos dénudées, et les tentations, et aussi les gens de l'innovation qui sont très nombreux sur internet... 

 

Et al-Hamdu lillâh il y a des CDs et des cassettes, elle peut demander à son mari qu'il enregistre ces choses et puis elle les écoute sur le lecteur ou sur n'importe quel autre outil en dehors d'internet.

 

Et la femme ne va pas sur internet ! 

 

Et internet a corrompu beaucoup de femmes !

 

Il les a corrompu et il y en a parmi elles qui sont devenues ce qu'on appelle "femmes libres" et maintenant cette femme parle comme l'homme !

 

Et al-Hamdu lillâh nos femmes n'ont pas connu internet et al-Hamdu lillâh il n'y a pas de problème ! 

 

Mais quand la femme a connu internet les problèmes sont arrivés, beaucoup de problèmes !

 

Et l'apprentissage se fait dans les mosquées al-Hamdu lillâh et dans les maisons d'Allâh, et en pliant les genoux devant les savants, et non pas sur internet ! 

 

Est-ce qu'il y a un étudiant en science qui a apprit sur internet ? 

 

Ibn Bâz est sorti d'internet ?

Ibn 'Uthaymîn est sorti d'internet ?

Sâlih al-Fawzân est sorti d'internet ?

 

Hein?!

 

Il y a un Cheikh sorti d'internet?

 

Il y a ?!... Il n'y a pas !

 

Nous n'avons jamais vu de Cheikh, savant, sortir d'internet... ça n'existe pas!

 

Il dit (la seconde question) :

 

Si quelques soeurs font un groupe sur Whatsapp et s'envoient entre elles des rappels bénéfiques sans débat, quel est donc votre avis sur cela ?

 

Qu'Allâh vous bénisse!

 

Réponse :

 

Rappels bénéfiques ?...

 

Et d'où savent-elles qu'ils sont bénéfiques ?

 

Ça peut être des innovations, ou des ahâdîth faibles, ou elles posent une question et se mettent à y répondre, ou se mettent à parler sur des sujets compliqués, et elles parlent de ça sur Facebook ou sur internet... 

 

Non !

 

L'apprentissage se fait dans les mosquées, dans les maisons d'Allâh, et dans les endroits légiférés pour l'apprentissage.

 

Traduit par Abû 'Abdillâh

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa - الشيخ علي بن عبدالعزيز موسى

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 20:51
Si l’homme a commencé à rechercher la science à un âge tardif, par quoi commence-t-il ? (audio)

 

Questionneur :

 

Concernant l'étude de la science si l'homme a commencé à rechercher la science à un âge tardif, c'est-à-dire comme (à l'âge) de 18 ans ou est-il meilleur pour lui qu'il achève la mémorisation du Qur'aan puis qu'il commence avec les autres sciences... ou quoi ? 

 

Pouvez-vous détailler ?

 

Réponse :

 

Si l'objectif de la recherche de la science est la science "kifaya" (ndt : non obligatoire à l'ensemble de la communauté, c'est à dire qu'il a acquis de science ce qui lui était obligatoire), c'est-à-dire qu'il a obtenu suffisamment de science pour corriger sa croyance et corriger ses adorations et sa conduite, mais il n'a pas développé/élargi dans cela donc il veut l'élargir alors il apprend la  science qui est une obligation collective et non une obligation individuelle alors nous lui disons que le bien est de continuer/persister à mémoriser le Qur'aan car c'est une obligation collective aussi et entre qu'il recherche la science et même si il est âgé comme tu l'as mentionné dans la question et certes dans de telle chose qu'est observé sa disposition innée/naturelle.

 

Peut être des personnes parmi les étudiants ont une disposition innée pour la mémorisation et pas de disposition innée de compréhension pour les règles légiférées et les maitriser aussi et les mémoriser, alors avec la condition qui a été expliqué auparavant qu'il a obtenu suffisamment de science parmi l'obligation individuelle alors il choisit entre la recherche de la science et même si il est a un âge avancé ou de continuerà mémoriser le Qur'aan et s'en occuper.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

السائل : بالنسبة لطلب العلم إذا بدأ الإنسان طلب العلم في سنّ متأخّرة يعني كالثامنة عشر أو فهل الأفضل له أن يتم حفظ القرآن ثم يبدأ بالعلوم الأخرى بالذات علوم الآلة أم ماذا ؟ نرجو التفصيل ؟

الشيخ : إذا كان المقصود بطلب العلم هو العلم الكفائي يعني هو حصل من العلم ما يصحح به عقيدته و يصحح عبادته و سلوكه و لكنه لم يتوسع في ذلك فهو يريد أن يتوسع فهو أي أن يقوم بالعلم الذي هو فرض كفائي و ليس فرض عيني حينئذ نقول له الخيرة في أن يستمر في حفظ القرآن لأنه فرض كفائي أيضا و بين أن يطلب العلم و لو كان تأخر كما ذكرت في السؤال و إنما على مثل هذا أن يلاحظ استعداده الفطري فرب أشخاص من الطلاب استعدادهم الفطري الحفظ و ليس استعدادهم الفطري الفهم للأحكام الشرعية و ضبطها أيضا و حفظها فإذن بالشرط الذي سبق بيانه إن كان حصل الفرض العيني من العلم فهو مخير بين أن يطلب العلم و لو على سن متأخر أو أن يستمر في حفظه للقرآن و العناية به

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 14:41
Moutoun avec prise de notes (dossier)

عمدة الفقه للإمام ابن قدامى المقدسي

ستة أصول عظيمة للشيخ محمد بن عبد الوهاب

نواقض الإسلام للشيخ محمد بن عبد الوهاب

ثلاثة الأصول وأدلتها للشيخ محمد بن عبد الوهاب

القواعد الأربعة للشيخ محمد بن عبد الوهاب

شروط الصلاة وأركانها وواجباتها للشيخ محمد بن عبد الوهاب

الأربعون النووية للنووي

قِصار المفصَّل من القرآن الكريم

تهذيب السيرة للنووي

الآجرومية لابن آجروم

الحائية لابن أبي داوود 

تحفة الأطفال للجمزوري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 23:31
Faire lever une personne de sa place

Question : 

 

J'ai étudié dans un markaz dans le but d'apprendre l'arabe.

 

Et il peut y avoir quelques élèves qui aiment s'assoir à un endroit particulier, de ce fait si un autre élève vient en avance et s'assoit sur une chaise il se peut qu'on lui dise:

 

"Lèves-toi de ma place akhy ! Je m'assois ici depuis 2 semaines!".

 

Un des professeurs a cité que le prophète صلى الله عليه وسلم a interdit cet agissement.

 

Est-il autorisé aux étudiants d'ordonner (aux autres) de se lever?

 

Est-ce que l'enseignant a dit vrai dans son istidlaal?

 

Jazaakoum Allahou Khayran.

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis de le faire lever (le camarade), sauf s'il est venu avant lui.

 

Le questionneur a ensuite reposé sa question concernant le hadith...

 

Cheikh a répondu :

 

Na3am, il est interdit de faire lever quelqu'un et s'assoir à sa place.

 

Whatsapp le 15 de Dhul qi'dah 1436

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته يا صاحب الفضيلة

درست في مركز تعلما العربية. و قد يكون بعض الإخوة يحبون أن يجلسوا في مكان معين، فإذا أتىى طالب آخر مبكرا و جلس على كرسي فقد يقال له

" !قم من مكاني يا أخي ! أجلس هنا منذ أسبوعين"

و ذكر أحد الأساتذة: إن النبي صلى الله عليه وسلم منع هذا التصرف

فهل يجوز للطلاب أن يأمروا بالقيام؟ و هل صدق المعلم في استدلاله ؟

جزاكم الله خيرا

جواب السؤال الأول : لا يجوز إقامته إلا إذا جاء قبله
جواب السؤال الثاني : نعم صح المنع من إقامة شخص والجلوس مكانه

 

Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Allah Al-Madany - الشيخ علي رضا بن عبدالله المدني 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم