compteur de visite

Catégories

26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 14:13
La fraternité en Allâh… Quel grand bienfait ! (audio-vidéo)

Parmi les plus grands bienfaits d’Allâh envers l’Homme : La fraternité en Allâh.

 

Les pieux prédécesseurs étaient ardents quant à la fraternité en Allâh et à sa pérennité. 

 

Et cela est un chapitre grandiose.

 

Le plus important des rectificateurs  est que la fraternité soit en Allâh et qu’elle soit pour Allâh.

 

Et ce qui est pour Allâh perdure et reste lié.

 

Et ce qui est pour autre que lui se rompt et se sépare.

 

Il incombe donc à ce que nous soyons attentifs à ce que notre fraternité soit en Allâh et pour Allâh.

 

Et parmi ses rectificateurs : Que tu recherches ardemment après un ami accroché au Livre et à la sunna, qui t’appelle à la droiture et te met en garde contre les désirs et les ambiguïtés.

 

Il n’y a certes pas de bien en un ami qui t’appelle aux désirs ou en un ami qui lance des ambiguïtés dans ton cœur.

 

Prends garde à toi à t’asseoir avec ces deux-là et prends garde à les prendre comme ami : Au contraire, fuis-les comme si tu fuyais un lion.

 

Ainsi, si tu fais que ton amitié soit en Allâh et pour Allâh et que tu cherches après des compagnons qui te rapprochent d’Allâh et t’éloignent des désobéissances à Allâh et qui s’accrochent avec toi à la sunna du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم alors cette amitié sera prospère, utile, pérenne qui se prolongera ici-bas et sera utile et se prolongera dans l’au-delà.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 21:26
Utiliser le klaxon de la voiture à la place du «Salâm»

Et en ce qui concerne ce que font certains, en appuyant sur le klaxon lorsqu'ils passent devant toi, alors ceci n'est pas suffisant et ne fait pas partie de la sounnah.

 

Mais sauf que certaines personnes disent : «Je ne veux pas par cela (klaxon) le salâm, mais je veux qu'il prête attention ensuite je lui passe le "Salâm"», et pour ceci j'espère qu'il n'y a pas de mal.

 

Mais s'il fait de l'usage du klaxon une alternative au salâm alors ceci s'oppose à la sounnah sans aucun doute.

 

La sunnah c'est que l'homme passe le salâm avec sa langue - et si le son ne s'entend pas - il fait signe avec sa main jusqu'à ce que prête attention la personne éloignée ou sourde.

 

Sur la page Facebook de Cheikh Fawaz Al-Madkhali

Traduit par Muhammad Abou Maher - @OoMeditationoO

Publié par paroles des gens de science أهل السنة والجماعة - t.me/OomeditationoO

 حكم ضرب بوق السيارة الكلاكس! بدلاً عن السلام

 قال الشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله وغفر له

 وأما ما يفعله بعض الناس إذا مرّ وهو يركب سيارته فإنه يضرب البوق فإن هذا لا يكفي في السلام ، وليس من السنة، اللهم إلا أن بعض الناس يقول : ( أنا لا أريد به السلام ؛ لكن أريد أن ينتبه ثم أسلم عليه ) هذا أرجو ألا يكون به بأس ، وأما أن يجعله بدلاً عن السلام ، فإن هذا - لا شك - خلاف السنة ، ( فالسنة أن يسلم الإنسان بلسانه -وإذا كان الصوت لا يُسمع- فإنه يشير بيده ؛ حتى ينتبه البعيد أو الأصم

 شرح رياض الصالحين : ( ٤ / ٤٠٤ ) ، ١٣٢ - باب كيفية السلام

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 17:15
Cette base peut faire émerger, à tout instant, des fruits et des branches

Il n'est pas permis de mépriser le musulman pervers ni de le juger sous l'impulsion des rancœurs ou des soupçons, puisqu'il y a, dans son cœur, la base de la peur envers Allâh.

 

Cette base peut faire émerger, à tout instant, des fruits et des branches.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @mohamedmerabet7

 Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - @MashaykhDZ

المسلم الفاسق لا يجوز احتقاره أو الحكم عليه بالأحقاد والظنون، ففي قلبه أصل الخوف من الله

وقد يُنبتُ ذالك الأصل في أي لحظة ثمارا وأغصانا

Cheikh Abou Mou'âdh Mohamed Merâbet - الشيخ أبو معاذ محمد مرابط

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 15:40
Le rôle et l’utilité du croyant pour son frère

Le croyant est pour le croyant tel les deux mains : L’une lave l’autre avec douceur et s’il arrivait que l’une perdait l’autre, elle resterait alors forcément plus ou moins sale.

 

Et il arrive parfois qu’enlever la saleté sur la main nécessite une certaine friction.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @solyman24

Publié par Fawâ-id du chaikh Soulayman Ar Rouhayli

المؤمن للمؤمن كاليدين تغسل إحداهما الأخرى برفق وإذا فقدت أختها لابد أن يبقى فيها شيء من الوسخ وقد تحتاج إزالة الوسخ أحيانا لشيء من الفرك

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 12:16
L'importance du droit d'autrui en islam (audio-vidéo)

La louange est à Allâh.

La louange est à Allâh, d'une louange pure, bénie, comme l'aime notre Seigneur et l'agrée.

La louange est à Allâh jusqu'à ce qu'Il agrée et la louange est à Allâh lorsqu'Il agrée et la louange est à Allâh après l'agrément et la louange est à Allâh de toutes les situations, et nous nous remettons à Allâh de la situation des gens du feu.

Et je témoigne qu'il n'y a pas de divinité en dehors d'Allâh (qui mérite d'être adorée), Seul, sans associé, Le Seul et Le Contraignant.

Et j'atteste que Muhammad est Son prophète et messager, le prophète choisi, qu'Allâh prie sur lui et le salue tant que la nuit s'obscurcit ou que le jour s'éclaire.

Et qu'Allâh agrée sa famille purifiée ainsi que ses nobles compagnons choisis.

Ceci dit,

 

Ô croyants et croyantes, je vous salue par la salutation des gens de l'islam que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d'Allâh et sa bénédiction.

 

Ô croyants et croyantes, nous vivons certes dans ce bas-monde et cette vie nous distrait.

 

Nous vivons, et nos soucis concernant l'obéissance s'affaiblissent et notre désir de pêcher s'accroît et nous sommes négligents face aux droits des autres. 

 

Or, si nous avions médité un seul verset des versets de notre Seigneur, et nous l'avions appris, compris, alors nous nous serions écartés des pêchés et nous aurions embrassé l'obéissance d'Allâh exalté et élevé.

 

Et nous aurions donné de l'importance aux droits des créatures.

 

Allâh Exalté dit (traduction rapprochée) :

 

"Au jour de la résurrection, Nous dresserons des balances d'une extrême sensibilité, de manière à ce que nulle âme ne soit lésée fût-ce du poids d'un grain de sénevé, car tout entrera en compte, et les comptes que Nous établissons sont infaillibles." (Sourate 21 verset 47)

 

Allâh akbar !

 

La situation est colossale. 

 

Allâh Exalté et Élevé Soit-il, le Jour Dernier, dressera les balances, et les balances sont chez la majorité des savants une seule balance mais les savants ont dit : En illustration du nombre important de choses qui y seront pesées, ceux qui agissent seront pesés, tous les actes également y seront pesés, Allâh Exalté Soit-Il les a regroupé et il y a dans ceci mes bien-aimés, un signe grandiose, un signe de la puissance d'Allâh Exalté Soit-Il. 

 

Toutes ces choses qui nécessitent d'être pesées dans d'innombrables balances le seront dans une seule par Allâh le jour de la résurrection !

 

Et cette balance sera rigoureuse et équitable, aucune âme n'y sera lésée, Allâh n'y lèsera aucunement les Hommes.

 

Et cette balance sera rigoureuse et équitable, aucune âme n'y sera lésée, Allâh n'y lèsera aucunement les Hommes.

 

Allâh Exalté est certes Juge et Juste.

 

Les témoins, Allâh, les anges scribes, l'âme, les membres, et le Livre ne delaissera aucune petite ou grande (chose) sans les retranscrire.

 

Celui qui accomplit un bien l'y trouvera et celui qui accomplit un mal l'y trouvera.

 

(traduction rapprochée)

 

"et Nous suffisons largement pour dresser les comptes" (Sourate 21 verset 47)

 

Si nous savions ceci, et si nous y croyons ceci du plus profond de nos cœurs, nous aurions alors sans aucun doute peur de ce jour dans lequel nous rencontrerons notre Seigneur Exalté et Glorifié Soit-il et dans lequel seront établis ces balances et particulièrement en ce qui concerne les droits des créatures, nous avons été trop laxistes avec et encore plus si on est à l'abri d'une répercussion, si nous étions derrière une barrière, alors nous insulterions untel, toucherions à son honneur, etc...

 

Et nous nous cachons derrière des pseudonymes, et nous nous cachons derrière nos téléphones et nous sommes persuadés que rien ne nous arrivera, alors que nous oublions qu'Allâh nous voit, entend notre parole et qu'Allâh nous jugera.

 

Et nous sommes persuadés que rien ne nous arrivera, alors que nous oublions qu'Allâh nous voit, entend notre parole et qu'Allâh nous jugera.

 

Notre prophète صلى الله عليه وسلم dit un jour à ses compagnons :

 

"Savez-vous qui est le déficitaire (al-moufliss) ?"

"Le déficitaires parmi nous, dirent les illustres Compagnons رضي الله عليهم est celui qui ne disposez ni d'argent ni de jouissance".

Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit alors :

"Le déficitaire parmi ma communauté viendra le jour dernier en ayant avec lui prières, jeûnes et aumônes légales (zakât), et il viendra en ayant injurié untel, lésé untel, et consommé injustement l'argent d'untel et fait couler le sang d'untel et frappé untel...

Il sera alors pris de ses bonnes actions, jusqu'à ce que s'il ne lui reste plus de bonnes actions et qu'il n'ait pas fini de rembourser ce qu'il doit, il sera alors pris des fautes de ceux qu'il a lésé et elles lui seront déversées, puis il sera à son tour déversé au feu.

Ceci est le vrai déficitaire."

 

L'adorateur qui viendra avec de bonnes actions, acceptées !

 

Il viendra le jour dernier, ayant effectué la prière qu'Allâh aura agréé, il aura jeûné et donné une aumône qu'Allâh aura agréé, mais il n'a pas été regardant vis-à-vis du droit des créatures !

 

Il viendra le jour dernier et les gens auront auprès de lui des injustices, il sera alors pris de lui, comment sera-t-il pris de lui ?

 

Avec les bonnes et les mauvaises actions.

 

Il sera pris de ses bonnes actions pour (les remettre à) eux, et si ses bonnes actions ne suffisent plus pour rembourser tout ce qu'il doit, il sera alors pris de leur pêchés qui seront déversés sur lui et qu'Allâh nous préserve, puis il sera déversé dans le feu.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous informa d'une situation très préoccupante dans laquelle le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Allâh ressuscitera les serviteurs le jour dernier"

 

Et dans une autre narration : "Allâh ressuscitera les Hommes le jour dernier"

 

"Nus, non circoncis et "bouhma""

Les compagnons رضي الله عليهم demandèrent alors : "Que veut dire "bouhma" Ô Messager d'Allâh ?"

 

C'est-à-dire que nous savons que les gens nus sont ceux qui n'auront aucun vêtement sur eux, et nous avons également ce que sont les non circoncis, mais que signifie "bouhma" ?

 

Il leur dit صلى الله عليه وسلم :

 

"Ils ne détiennent rien avec eux."

 

L'être humain viendra certes le Jour Dernier faible, ne détenant rien, ne détenant aucune richesse, argent ou autre parmi les choses de ce bas-monde.

 

Puis Allâh parlera, Il dira, d'une intonation que pourra entendre celui qui est éloigné comme celui qui est rapproché :

 

"Je suis Le Roi, Je suis l'Éternel, il n'incombe pas à un habitant de l'enfer qu'il y rentre alors qu'il doit prendre son droit de quelqu'un du paradis sans que Je ne le lui donne."

 

"Et il n'incombe pas à un habitant du Paradis qu'il y entre alors qu'un habitant de l'enfer attend son droit sans que Je lui donne, même si ce n'est une bouchée."

 

Ils répondirent alors :

 

"Comment Ô Messager d'Allâh ? Alors que nous serons nus, non circoncis et sans aucun bien (bouhma) ?"

 

Il leur dit صلى الله عليه وسلم : "Les bonnes et mauvaises actions."

 

Allâh akbar ! 

 

Même les gens de l'enfer, il leur sera donné leurs droits même des gens du Paradis !

 

Il n'incombe pas à un habitant de l'enfer qu'il entre alors qu'il doit prendre son droit de quelqu'un du Paradis jusqu'à ce qu'Allâh le lui donne.

 

Et il n'incombe pas à un habitant du Paradis qu'il y entre alors qu'un habitant de l'enfer attend son droit sans qu'il ne lui soit donné.

 

Que dire alors du droit des croyants ?

 

Nul doute que la situation est très préoccupante.

 

Puis le Prophète صلى الله عليه وسلم leur mentionna des exemples, dont je vais en citer quelques-uns. 

 

Parmi eux le fait que le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Celui qui accuse son servant de fornication sera flagellé Le Jour Dernier sauf si son servant a réellement forniqué."

 

Savez-vous ce qu'est le servant ?

 

Le servant est le domestique d'une personne, il peut le vendre ou en faire don et malgré ceci, s'il l'accuse de fornication il sera alors flagellé Le Jour Dernier sauf si son servant a en effet forniqué. 

 

Qu'en est-il alors de l'accusation des autres ?

 

Comment l'être humain peut-il accuser autrui parmi les croyants en disant : "Untel est fornicateur, untel est sodomite, untel est comme ceci, untel est comme cela."

 

Également...

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit aussi :

 

"Celui qui frappe son petit sujet injustement en le fouettant, il lui sera rendu Le Jour Dernier."

 

Celui qui frappe son servant, qu'il détient, injustement, d'un seul coup de fouet, il lui sera rendu le Jour Dernier.

 

Et les savants disent : "Et il rentre dans ce cadre, toute personne en frappant une autre injustement, même le père s'il frappe son fils injustement."

 

Est-ce possible qu'un père puisse frapper son fils et que ceci soit vu comme injuste ?

 

Oui !

 

Car les savants disent : "Il est permis au père de corriger son fils d'une tape non blessante pour l'éducation (seulement)."

 

Pour l'éduquer seulement à condition qu'il ne lui fracture pas un os, ne l'humilie pas, ne le blesse pas.

 

Mais il applique une tape éducative en dernière solution.

 

Quant à ce que font certains pères, car ils sont forts, et que leurs enfants sont faibles, ils les battent très fort pour calmer ses propres ardeurs comme ils disent.

 

Ceci est une injustice ! 

 

Et il a été promis qu'il lui sera rendu le Jour Dernier.

 

Plutôt écoutez donc cette histoire :

 

"Un homme est venu au Prophète صلى الله عليه وسلم  et lui a dit : "Ô Messager d'Allâh, je détiens des domestiques qui m'appartiennent, il me mentent, et me trahissent ainsi je les frappe et les avilis.

Quel est mon statut face à eux ?

Ce sont donc des servants menteurs, qui lui mentent, le trahissent, et lui désobéissent, et lui les frappe et les avilit, qu'en est-il donc de lui ?

Le Prophète صلى الله عليه وسلم répondit : 

"Il sera jaugé Le Jour Dernier, si ta punition est égale à leur péchés alors elle s'annulera, il sera ni pour toi ni contre toi.

Si ta punition est à hauteur de leur péché, elle s'équivaudra, il sera ni pour toi ni contre toi.

Si ta punition est inférieure à leur péché alors le mérite te reviendra.

Et si ta punition est supérieure à leur péché alors il sera pris de ton mérite pour leur donner à eux."

L'homme se mit alors à pleurer et à crier, car il craint la rencontre d'Allâh Exalté et Glorifié Soit-il, et il craint qu'il lui soit rendu la pareille. 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui dit : "N'as-tu pas lu la parole d'Allâh (traduction rapprochée) :

"Au jour de la résurrection, Nous dresserons des balances d'une extrême sensibilité" Le verset (Sourate 21 verset 47) 

L'homme dit alors : "Ô Messager d'Allâh, je ne trouve rien de mieux pour moi et pour eux que de les affranchir, je te prends à témoin que je les libère tous !"

 

L'être humain, tout ce qu'il fera dans ce bas-monde, et plus particulièrement en ce qui concerne le droit des créatures, il sera pesé sur la balance et là nous verrons les péchés et bonnes actions, même les gens du Paradis, lorsqu'ils dépasseront l'enfer, ils seront arrêtés sur un pont entre le paradis et l'enfer et il se rendront les injustices qu'ils se sont faites dans le bas-monde.

 

Puis une fois qu'ils se seront affranchis et payés il leur sera alors permis d'entrer au paradis.

 

Et Ô combien est importante la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Vous rendrez certes les droits Le Jour Dernier."

 

Aucune personne n'aura de droit sur toi sans que tu ne lui l'acquittes le Jour Dernier.

 

Ainsi, Ô croyant, dans toute ta vie, dans tes adorations, tes interactions, souviens-toi toujours de la parole d'Allâh Le Très-Haut (traduction rapprochée) :

 

"Au jour de la résurrection, Nous dresserons des balances d'une extrême sensibilité, de manière à ce que nulle âme ne soit lésée fût-ce du poids d'un grain de sénevé, car tout entrera en compte, et les comptes que Nous établissons sont infaillibles." (Sourate 21 verset 47)

 

Souviens-toi de cette situation très préoccupante, et souviens-toi également de la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Aucun d'entre vous n'échappera au jour dernier au fait qu'Allâh l'interpella directement, sans qu'il y ait entre lui et son Seigneur un interprète, l'Homme regardera alors sur sa droite et il verra que ce qu'il a avancé (comme actions) et il regardera sur sa gauche et ne verra que ce qu'il a avancé puis il verra en face de son visage et n'y verra que du feu, craignez donc l'enfer ne serait-ce qu'avec la moitié d'une datte."

 

Nous devons, Ô frère, nous rappeler cette affaire, attacher de l'importance au droit des créatures et craindre la rencontre d'Allâh سبحانه وتعالى et ne soyons pas dupés en croyant que les gens ne sont pas en mesure de reprendre leurs droits.

 

Allâh certes est juge et équitable, et les gens prendront tous leurs droits Le Jour Dernier.

 

Je demande à Allâh Exalté qu'Il fasse de ma vie et de la vôtre un bien pour nous, et qu'Il nous décompte parmi ceux qui se rapprochent d'Allâh Exalté.

 

Ils adorent Allâh Exalté, obéissent à Allâh Exalté, craignent Allâh Exalté et qui rendent le droit aux créatures. 

 

Et que nous soyons de ceux qui détiennent des droits sur les gens et non de ceux dont les gens détiennent des droits sur nous.

 

Et Allâh Élevé est plus Élevé et plus Sachant, et que la prière et le salut soient sur notre prophète.

 

Retranscrit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Traduit et publié par Jannah Télévision - jannahtv.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 14:10
Nous ne défendons pas l'injustice mais la sounnah !

Ceci est notre 'aqidah par rapport aux gouverneurs des musulmans.

 

Nous ne justifions pas leurs erreurs volontaires, ni leur injustice, ni la corruption qu'ils sèment et nous ne les défendons pas dans cela.

 

Nous ne nous conformons qu'à l'ordre d'Allâh et à l'ordre de Son messager صلى الله عليه وسلم à leur égard, et nous craignons Allâh en ce qui concerne la vie des musulmans.

 

Nous avons peur pour elle et sommes attentifs à sa préservation.

 

Et si nous avions comme projet de suivre nos passions, nous aurions emprunté votre voie et nous serions avec vous, car votre voie est celle des passions et des désirs éphémères.

 

Mais non, nous avons préféré l'au-delà à ce bas-monde, nous avons suivi l'ordre d'Allâh et de Son Messager et avons abandonné nos passions derrière nous.

 

La corruption de votre voie est apparue clairement à toute personne possédant deux yeux, lorsque se sont réalisées, dans les pays musulmans, les conséquences de votre dépassement des consignes des savants et de votre soumission aux gens des passions.

 

Ceux qui ont propulsé les musulmans dans les troubles pour leurs propres intérêts ainsi que les intérêts de leur secte.

 

L'imam al Barbahari رحمه الله (mort en 329 de l'hégire) a dit :

 

"Et il n'est pas permis de combattre les gouverneurs ni de se révolter contre eux même si ils sont injustes, ceci en raison de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم à Abi Dhar :

"Patientez même si c'est un esclave éthiopien (qui vous gouverne)." 

et sa parole adressée aux Ansar :

"Patientez jusqu'à ce que vous me rencontriez au bassin"."

 

Il ne fait pas partie de la sounnah de combattre le gouverneur en raison de ce que cela entraîne comme perte religieuse et mondaine.

 

Et Ibn AbdilBarr رحمه الله (mort en 463 de l'hégire) l'imâm des gens du maghreb arabe de son époque رحمه الله a dit :

 

"Le groupe des gens de la sounnah et leurs imams ont dit qu'il était préférable que le gouverneur soit méritant, savant, juste, bienfaisant, fort dans sa tâche comme cela est requis pour la gouvernance.

Mais s'il ne l'est pas, alors la patience et l'obéissance sont prioritaires sur le fait de sortir contre lui, ceci car le disputer et se révolter contre lui consiste à échanger la sécurité contre la peur, les effusions de sang, la guerre civile et le refuge dans des trous.

Tout ceci sera subi par les musulmans et cette corruption sur terre est plus grande que de patienter sur l'injustice du gouverneur."


On rapporte de Abdi Rahman ibn Mahdi de Soufyan At-Thawry, de Mohammad ibn Mandakar qu'il dit : Ibn Omar رضي الله عنهما dit lors de l'allégeance à Yazid :

 

"S'il est un bien nous en serons satisfaits et s'il est une épreuve nous patienterons".

 

Traduit et publié par la page Al Firqatou An-Nâjiyatou

هذه عقيدتنا في الحكام المسلمين يا جاهل، لا نبرر لهم أخطاءهم المتعمدة ولا ظلمهم وفسادهم، ولا ندافع عنهم في ذلك، ولكننا نمتثل أمر الله وأمر رسوله صلى الله عليه وسلم فيهم، ونتقي الله في دماء المسلمين ونخاف عليها ونحرص على حفظها، ولو أردنا اتباع الهوى لسلكنا طريقكم وكنا معكم؛ لأن طريقكم طريق الهوى وطلب الدنيا ، ولكننا آثرنا الآخرة على الفانية، فاتبعنا أمر الله وأمر رسوله، وتركنا أهواءنا خلف ظهورنا
وقد ظهر واستبان فساد طريقتكم واتضح لكل ذي عينين بعدما جرى في بلاد المسلمين نتيجة الخروج على كلام العلماء، والسماع لأهل الأهواء، الذين رموا بالمسلمين في الفتنة لنيل مصالحهم ومصالح أحزابهم

قال البربهاري رحمه الله

ولا يحل قتال السلطان والخروج عليه وإن جاروا، وذلك لقول رسول الله صلى الله عليه وسلم لأبي ذر

«اصبر، وإن كان عبدا حبشيا»

وقوله للأنصار

«اصبروا حتى تلقوني على الحوض»

وليس من السنة قتال السلطان؛ فإن فيه فساد الدين والدنيا

وقال ابن عبد البر إمام أهل المغرب العربي في وقته رحمه الله

وأما جماعة أهل السنة وأئمتهم فقالوا هذا هو الاختيار أن يكون الإمام فاضلا عالما عدلا محسنا قويا على القيام كما يلزمه في الإمامة، فإن لم يكن فالصبر على طاعة الإمام الجائر أولى من الخروج عليه؛ لأن في منازعته والخروج عليه استبدال الأمن بالخوف وإراقة الدماء وانطلاق أيدي الدهماء وتبييت الغارات على المسلمين والفساد في الأرض وهذا أعظم من الصبر على جور الجائر

روى عبد الرحمن بن هدي عن سفيان الثوري عن محمد بن المنكدر قال قال ابن عمر حين بويع ليزيد بن معاوية 

إن كان خير رضينا وإن كان بلاء صبرنا

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 12:25
"Jibril n'a cessé de me recommander le voisin au point où j'ai cru qu'il allait avoir une part dans l'héritage". (Boukhari n°6015 et Mouslim n°2624)

"Jibril n'a cessé de me recommander le voisin au point où j'ai cru qu'il allait avoir une part dans l'héritage". (Boukhari n°6015 et Mouslim n°2624)

Le voisin a un droit, et cette urbanisation (vie de ville) qui a pris le dessus sur les gens dans plusieurs pays musulmans, jusqu'à ce qu'ils ont négligé les droits du voisinage, donc leur voisinage est devenu comme le voisinage des morts.

 

N'as-tu pas vu les gens (habitants) des tombes ? Entre chaque tombe et tombe il y a un empan.

 

Et aujourd'hui, les gens de cette urbanisation, le voisin ne connait pas son voisin, il ne connait pas son nom, ni son affiliation, ni sa santé, ni sa maladie, ni sa pauvreté, ni sa richesse.

 

Sauf celui à qui Allâh جلَّ وعلا a fait miséricorde.

 

Publié sur la chaîne telegram فوائد ش/مصطفى مبرم - @fawaidmbrm

 الجار له حقّ، وهذه المدنيَّة الَّتي طغت على النَّاس في كثير من بلاد المسلمين حتَّى ضيَّعوا حقوق الجوار  فصارت جيرتهم كجيرة الأموات

أرأيت أصحاب المقابر بين كلِّ قبرٍ وقبر شبر

واليوم أهل المدنيَّة هذه لا يعرف الجار جاره ولا يعرف له اسمًا ولا نسبًا ولا صحَّة ولا مرضًا ولا فقرًا ولا غنى

إلاَّ ما رحم الله جلَّ وعلا

Cheikh Mostafa Mabram - الشيخ أبي يوسف مصطفى مبرم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 11:08
Des preuves aussi claires que la clarté du soleil ! (audio)

Sais-tu Ô serviteur d'Allâh, que si tu oeuvres dans la fitnah (les troubles), alors :

 

chaque sang versé,

chaque bien amassé,

chaque honneur bafoué,

chaque ravage causé aux pays et aux populations,

chaque oppression infligée par les ennemis,

 

Sais tu Ô toi qui a participé à la fitnah, que tu en portes le fardeau et le péché ?! 

 

Car tu y a participé en participant à la fitnah !

 

(...Audio de 0 mn 34 à 2 mn 28 non traduit...)

 

N'allons-nous pas tiré une leçon de la Syrie ?!

N'allons-nous pas tiré une leçon de l'Irak ?!

N'allons-nous pas tiré une leçon du Yémen ?!

N'allons-nous pas tiré une leçon de la Tunisie ?!

N'allons-nous pas tiré une leçon de la Libye ?!

N'allons-nous pas tiré une leçon de l'Egypte ?!

 

Où est passée notre raison ?

Où est passée notre foi ?

 

Les preuves sont aussi claires que la clarté du soleil, concernant l'interdiction de se révolter contre le détenteur de l'autorité !

 

Les preuves sont aussi claires que la clarté du soleil, concernant l'interdiction de faire couler du sang !

 

Les preuves sont aussi claires que la clarté du soleil, concernant l'interdiction de se mêler aux troubles !

 

Les preuves sont aussi claires que la clarté du soleil, concernant le fait que la révolte contre le détenteur de l'autorité est la voie des khawarij, les imposteurs, les injustes, les haineux, les fanatiques !

 

Ne va-t-on pas craindre Allâh dans nos propres personnes ?

Ne va-t-on pas craindre Allâh dans le sang des musulmans ?

 

L'imam Ahmad رحمه الله a été emprisonné et frappé.

 

Certaines personnes sont alors venues à lui et lui ont dit : "Si tu le demandais à ceux-là, ils se révolteraient certes contre le gouverneur et le tueraient !"

 

Qu'a répondu l'imam Ahmad, tandis qu'il était en prison, qu'il a été frappé et torturé ?

 

Il a dit : "Non, par Allâh, le sang, le sang..."

 

C'est-à-dire que : Je n'oeuvrerai pas à faire couler du sang.

 

Et eux (les khawarij), la chose qui leur est la plus facile est de tuer des musulmans.

 

Certains d'entre eux disent même que si des millions de musulmans mouraient dans le but de libérer ces pays de leurs gouverneurs injustes, alors cela n'aura pas été du gâchis.

 

Très bien, alors vas-y toi et tue ta propre personne !

 

Et prends tes fils, tes filles et tes femmes et tue-les aussi !

 

Mais non !

 

Toi, tu te trouves plutôt dans des châteaux élevés et ce sont les enfants des musulmans qui se font tuer !

 

Explication de Al-bayqoûniyyah - cours 3 page 21 et 23-24 / Audio à partir de 50 mn 8 s

Traduit par Oum Suhayl

Publié par 3ilmchar3i.net

                   

 

تفريغ الدرس الثالث من شرح متن البيقونية

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 21:11
Dire lors des salutations entre musulmans : «Salâm» ou «As-salâmou 'aleyk», à la place de «As-salâmou 'aleykoum» (audio)

Cette question est une question importante, il incombe à ce que nous examinions certaines chose parmi les règles du "Salâm".

 

Donc le "Salâm" est la salutation des musulmans.

 

Et sa formulation est que le musulman dise : "As-salaamou 'aleyk" si il salue une personne seule ou "As-salâmou 'aleykoum" si il salue un groupe, et en s'adressant donc à une ou plusieurs personnes par : "As-salâmou 'aleyk" ou "As-salâmou 'aleykoum" et il est permis d'utiliser l'expression pour le salâm par : "Salâmoun 'aleyk" et "Salâmoun 'aleykoum".

 

Et si il limite sa parole avec juste : "As-salâm" alors il n'y a rien de mal, car Ibrahim عليكم سلام, en réponse au "Salâm" des anges lorsqu'ils ont dit : "Salâman", il a répondu : "Salâmoun", c'est à dire : "'Aleykoum salâm".

 

Par conséquent pour commencer celui qui salue dit : "Salâm", c'est à dire "Salâmoun 'aleykoum" ou "As-salâm", c'est à dire "As-salaamou 'aleykoum", il n'y a rien de mal à cela...

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

Publié par telegram.me/CheikhAlAlbani

هذا السؤال سؤالٌ مهم ينبغي أن نلم بشيء من أحكام السلام، فالسلام تحية المسلمين، وصيغته : أن يقول: السلام عليك إن كان يسلم على واحد، أو السلام عليكم إن كان يسلم على جماعة، ويكون بلفظ التعريف؛ السلام عليكم، أو السلام عليك، ويجوز أن يكون بلفظ سلام سلامٌ سلامٌ عليكم، وإن اقتصر على قوله السلام، فلا بأس؛ فإن إبراهيم عليه الصلاة والسلام لما ردَّ السلام على الملائكة حينما قالوا: سلاماً. قال: سلامٌ؛ أي عليكم سلام، وكذلك الابتداء يقول المسلم السلام سلام؛ يعني سلامٌ عليكم، أو السلام؛ يعني السلام عليكم، ولا بأس في هذا

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:21
Que répondre à celui qui te dit : «Untel te passe le salâm» ? (audio-vidéo)

Il, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a dit : 'AbdAllâh nous a rapporté et a dit : "Al-Layth m'a rapporté et a dit : Younoûs m'a rapporté d'Ibn Shibâb qu'il a dit : Aboû Salamah a dit que 'Aishah, qu'Allâh l'agréée, a dit : Le Messager d'Allâh, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue, a dit :

 

"Ô 'Âish ! Voici Jibril qui te passe le salâm.

Alors j'ai répondu, poursuit-elle : Wa 'alayhi as-salâm wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh.

Toi tu vois ce que moi je ne vois pas."

Et par là elle voulait parler du prophète, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue."

 

حدثنا يحيى بن بكير حدثنا الليث عن يونس عن ابن شهاب قال أبو سلمة إن عائشة رضي الله عنها قالت

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم يوما يا عائش هذا جبريل يقرئك السلام فقلت

وعليه السلام ورحمة الله وبركاته

ترى ما لا أرى تريد رسول الله صلى الله عليه وسلم

 

Puis lorsqu'il (l'imâm Al-Bukhâry), qu'Allâh Le Très-Haut lui fasse miséricorde, a rapporté ce hadîth, le hadîth de 'Âishah, qu'Allâh l'agréée, et est le sens de ce hadîth est déjà passé précédemment mais l'auteur, qu'Allâh lui fasse miséricorde, l'a énoncé (encore) afin de clarifier la façon de rendre le salâm.

 

Afin de clarifier la façon de rendre le salâm et ceci est dans la réponse de 'Âishah au salâm dont le prophète, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue, lui a transmis de Jibrîl.

Il, le prophète, a dit :

 

"Voici Jibrîl qui te salue."

 

Elle, 'Âishah, répondit :

 

"Wa 'alayhi as-salâm wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh."

 

Et son similaire est également parvenu dans le hadîth de Khadîjah où elle répondit :

 

"'Alayka wa 'alayhi as-salâm."

 

Et aussi nous avons récemment passé (le récit) de l'homme qui a transmis le salâm eu prophète, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salue, de la part de son père.

 

Il, le prophète, répondit :

 

"'Alayka wa 'alayhi as-salâm."

 

Par conséquent sa parole "Comment rendre le salâm ?" lorsque le salâm est émis et rapporté à un individu.

 

Ainsi il répond de cette manière, tu peux dire : "عليك وعليه السلام - 'Alayka wa 'alayhi as-salâm."

 

Et tu peux dire : "وعليه السلام - Wa 'alayhi as-salâm"

 

Et si tu ajoutes : "ورحمة الله وبركاته - Wa rahmatouLlâh wa barakâtouh", alors ceci est plus complet.

 

Alors ceci est plus complet.

 

Ainsi tu rends le salâm de cette manière.

 

Par conséquent la façon de rendre le salâm émis (par une personne) se fait de cette manière.

 

Soit tu dis : "وعليه السلام ورحمة الله - Wa 'alayhi as-salâm wa rahmatouLlâh"

 

C'est-à-dire sur celui qui m'envois le salâm.

 

ou tu dis : "وعليك وعليه السلام - Wa 'alayka wa 'alaihi as-salâm"

 

Ainsi tu inclus par la réponse, l'émissaire et l'expéditeur.

 

L'émissaire et l'expéditeur.

 

Donc ceci est permis et cela est permis et dans tous les deux la sounnah a été rapporté.

 

Retranscrit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 Traduit et publié par Fafirru 'ila Allah

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة