385 articles avec communaute musulmane - أُمَّة

La règle de saluer en premier et la réponse au salut

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La règle de saluer en premier et la réponse au salut

Question : 

 

Quelle est la règle du salut et le fait de le rendre ? 

 

Réponse :

 

Commencer à saluer quelqu’un est une sounna mouakada (sounna très recommandée), et la meilleur des personnes est celle qui salue en premier car le fait de répondre est obligatoire pour celui que l’on a salué.

 

Mais si une personne salue un groupe, alors il est suffisant qu’un seul d’entre eux réponde, car chez les gens de science le fait de rendre le salut est une obligation qui n’incombe qu’à une partie de la communauté (fardh kayfaya) et pas à chacun des membres (fardh ‘ayn). 

 

Fatâwa Nour 'ala ad-darb 2/24

Publié par 3ilmchar3i.net

 السؤال : ما حكم البدء بالسلام والرد؟

الشيخ : البدء بالسلام سنة مؤكدة وخير الناس من يبدأ بالسلام لأن الرد فرض على من سلم عليه أن يرد لكن إذا سلم على جماعة فإنه يكفي عن الرد منهم واحد يعني الرد عند أهل العلم فرض كفاية وليس فرض عين

 فتاوى نور على الدرب للعثيمين - 24/2

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Une construction solide

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Une construction solide

divider i by rbsrdesigns-d353f7e

D'après Abou Moussa رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 
«Un croyant pour un autre croyant ressemble à une construction solide (Bounyane - البنيان), une partie soutient l'autre.»  

Et ensuite il a entrelacé ses doigts pour montrer cela. 
 
Al-Bukhari n°481 et Muslim n°2585
 
 
 
عن أبي موسى - رضي الله عنه - عن النبي - صلى الله عليه و سلم - قال
"إنّ المؤمن للمؤمن كالبنيان يشدّ بعضه بعضا"
و شبّك أصابعه.   متفق عليه

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Les limites à l'alliance avec les ennemis d’Allah

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les limites à l'alliance avec les ennemis d’Allah

Question n°24 :
 

Quelles sont les limites à l'alliance avec les ennemis d'Allah et les transgresseurs, qui, une fois atteintes ou dépassées, excluent le musulman de la communauté [de l'Islam] ?
 
Et quelle est la frontière qu'il incombe au musulman de respecter dans ses relations avec les non-musulmans ?


Réponse :
 

L'alliance qu'Allah et son Prophète ont interdite est l'alliance avec les mécréants qui est l'expression d'un amour provenant du cœur.

Car on ne peut les aimer que si on estime [leurs croyances] fondées.

En revanche s'il les considère fausses, il les détestera pour Allah.

L'alliance interdite consiste à les aider et les secourir contre les musulmans, ou à prendre leur défense en justifiant leurs croyances ou en vantant les mérites de celles-ci.

Toutes ces choses sont des formes d'alliances illicites qui peuvent conduire à apostasier de l'Islam - qu'Allah nous en préserve.

Allah a dit (traduction rapprochée) 

« Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » (1)

Quant à ce qui nous est permis dans nos relations avec les mécréants, ce sont les relations autorisées telles que les transactions commerciales, l'importation de marchandises, l'échange de choses utiles, l'utilisation de leurs compétences, l'appel à des employés que nous rémunérons en contrepartie d'un travail comme l'ingénierie ou tout autre type d'expertise licite.

Voilà les limites permises dans nos relations avec eux.

Il faut cependant rester vigilant afin qu'ils ne prennent aucun pouvoir dans les pays musulmans, si ce n'est dans les limites de leur travail, ni n'aient d'autorité sur aucun musulman, et que l'autorité tout entière reste aux mains des musulmans.


(1) Sourate La table servie (Al-Mâ'idah), v.51.

 

Al-muntaqâ min fatâwâ al-Fawzân, t.2, p.251.
 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

La parole de la personne sur son compagnon

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La parole de la personne sur son compagnon

Question :

 

Certaines personnes repoussent la parole des gens de science à l'encontre de certains contradicteurs tels que Muhammad Surûr, 'Abd Ar Rahmân 'Abd Al Khâliq et autres en disant :

 

"Ceci fait partie de la parole des compagnons (qarîn) sur laquelle on passe l'éponge et qu'on ne rapporte pas."

 

Réponse :

 

Oui, mes frères !

 

Que pensez-vous donc mes frères -qu'Allah vous récompense en bien !

 

Il ne reste plus que des gens [attachés] à la vie présente, ceux qui ont des intérêts, ce sont eux qui disent ça !

 

Sinon, la réalité est claire, la réalité est claire, ô toi !

 

Est-ce que la parole des compagnons n'est pas acceptée ?

 

Je vous demande, ô mes frères !

 

La parole des compagnons n'est pas acceptée ?

 

Puis le shaykh (رحمه الله ) interroge un des élèves et dit :

 

La parole des compagnons, par rapport à ce que vous avez lu dans les livres de biographies (des rapporteurs) et les livres d'histoire, est acceptée ou pas ?

 

Un des étudiants répond :

 

La parole des compagnons, lorsqu'il apparait que c'est le fait d'une inimitié ou d'une jalousie, alors dans ce cas ce n'est pas accepté.

 

Le shaykh dit :

 

C'est vrai !

 

L'étudiant dit :

 

Et lorsqu'il le conseille et lui éclaircit la réalité de son affaire et de sa déviation, alors celui qui connait le mieux la personne est son compagnon.

 

Le shaykh dit :

 

C'est vrai !

 

L'étudiant dit :

 

Et cette règle : "on passe l'éponge et on ne rapporte pas" n'est pas générale.

 

Le shaykh dit  :

 

Oui, mes frères !

 

[Ton] compagnon te connait mieux que quiconque, alors il convient qu'il soit placé en premier.

 

Quel est donc le sens de la parole [des salafs] :

 

"Untel connait le mieux les gens de son pays" et "Untel connait le mieux les égyptiens" et "Untel connait le mieux les gens du Châm".

 

Oui.

 

Et s'il est connu qu'il y a entre eux une rivalité et de l'inimitié due à la vie présente, alors ce n'est pas accepté.

 

Et lorsqu'il le critique, et dit que c'est un menteur, et qu'il n'y a pas d'inimitié entre eux, alors la parole de la personne sur son compagnon est la plus ferme et la plus haute car il est plus savant de sa situation, plus savant que Yahyâ Ibn Ma'în (1) qui dit que Abân Ibn Abî 'Iyyâch est faible.

 

Combien y a-t-il entre Yahyâ Ibn Ma'în et Abân Ibn Abî Iyyâch ?

 

Oui.

 

Mais celui-ci est son contemporain.

 

L'imam Ahmad dit sur celui dont il est le contemporain, il s'agit de Yahyâ Ibn 'Abd Al Hamîd Al Hamânî, Ahmad dit: "Il mentait de façon apparente."

 

Oui.

 

(1) NdT: un des imams de la critique et de l'éloge.

 

Tiré de: "Al Ajwibah An Nadiyyah 'Alâ l Asilati l Hulandiyyah."

23 Rabî' Al Awwal 1420

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Conseil à la communauté musulmane (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Conseil à la communauté musulmane (vidéo)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Le fait de porter plainte auprès des tribunaux d’un pays non musulman

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le fait de porter plainte auprès des tribunaux d’un pays non musulman

Question 3 de la fatwa n° 5236 :

 
Nous vivons sous l'autorité d'un gouvernement non musulman qui gouverne avec des lois instaurées par les hommes. Nous est-il permis d'y porter plainte ?

 

Réponse 3 :
 
Il n'est pas permis au musulman de porter plainte auprès des gouvernements non musulmans.
 
Le Très-Haut a dit :
وَمَن لَّمْ يَحْكُم بِمَا أَنزَلَ اللّهُ فَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْكَافِرُونَ


-traduction relative et approchée-
 

« Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, ceux-là sont des mécréants (kafiroun) » (Sourate 5 versets 44)


Et cela est clair, et toute la louange est à Allah. 

C'est Allah qui accorde le succès. 

Qu'Allah prie et bénisse notre Prophète Mouhammad, sa famille et ses compagnons.

 

لايجوز للمسلم أن يتحاكم إلى حكومة غير مسلمة
س 3: نحن نعيش تحت حكومة غير مسلمة وهي تحكم القانون الوضعي، فهل لنا أن نرفع إليها قضايانا ؟
ج 3: لا يجوز للمسلم أن يتحاكم إلى حكومة غير مسلمة، قال تعالى: ومن لم يحكم بما أنزل الله فأولئك هم الكافرون وهذا واضح ولله الحمد. وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد, وآله وصحبه وسلم
السؤال الثالث من الفتوى رقم 5236

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

L'explication par Cheikh Outheymine sur ceux qui jugent par autre que les lois d'Allah (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'explication par Cheikh Outheymine sur ceux qui jugent par autre que les lois d'Allah (vidéo)

 La dernière fatwa de Cheikh Ibn 'Outheymine sur la question du takfir !

 

Voici l'explication de Cheikh Otheymîne sur les gouverneurs qui jugent par des lois autres que celles qu'Allah a légiféré.


Ceci une réfutation qui mettra un terme incha Allah à tous les mensonges attribués à notre noble Cheikh et un éclaircissement à ceux qui rendent apostat les gouverneurs musulmans selon leurs passions et leurs interprétations des textes.
 
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Jusqu'où la tolérance - التسامح ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Jusqu'où la tolérance - التسامح ?
Louange à Allah et paix et salut sur le messager d'Allah, notre prophète Mohammad صلى الله عليه وسلم ainsi que sur sa famille et ses compagnons et sur ceux qui se sont allié à eux.
 
Wa Ba'd :
 
Il est clair que notre religion est basée sur la tolérance, l'indulgence et le fait d'enlever les difficultés.
 
Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

« J'ai été envoyé avec le pur monothéisme tolérant d'Abraham (Al-Hanifiyyah As-Samhah). » 

Et Allah a dit (traduction rapprochée) : 

"Et Il ne vous a imposé aucune difficulté dans la religion" (Al-Hajj : 78)

Donc la tolérance et le fait de retirer tout embarras et difficulté sont de grandes caractéristiques de cette grande religion.

Contrairement aux lois révélées précédemment à l'Islam, parmi les règles difficiles qu'Allah avait prescrit a ces gens à cause de leur extrémisme et de leur désobéissance des règles d'Allah et de leur contradiction avec leurs prophètes.

La tolérance et la facilité dans la Shari'ah Islamique est dans ses commandements, dans ses interdictions, dans ses législations et ce non pas dans le fait de faire des concessions au sujet des règles de la Shari'ah.

Car de faire des concessions dans notre religion fait parti de transiger dans la religion d'Allah et cela n'a rien à voir avec la tolérance. 

Allah le Très haut dit 
(traduction rapprochée) 

"Est-ce au sujet de cette Parole que vous transiger ?"

Et Allah dit 
(traduction rapprochée)  : 

"Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi"

Et il dit 
(traduction rapprochée) 

"Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion." (An-Nisa : 120)

Et Il dit 
(traduction rapprochée) 

"Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux !" (An-Nisa : 89)

Et la discussion avec eux de la meilleure façon est une chose encouragée par la Shari'ah dans le but de les convaincre de la vérité, excepté si la discussion devient inutile avec eux, ou bien qu'ils souhaitent de notre part que nous faisions des concessions dans notre religion, alors dans un cas pareil on ne dois pas être gentil avec eux pour ne pas qu'ils convoitent [de vous faire dévier].

En fait, il faut être dur avec eux dans notre parole pour qu'ils perdent l'espoir dans leurs requêtes.
Allah le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

"O Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux" (Tawbah : 73)

Et Il dit 
(traduction rapprochée) :

"Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d'entre eux qui sont injustes." (Al-'Ankabout : 46)
 
Car de mettre de la douceur dans un cas pareil, c'est de ne pas mettre les choses à leurs bonnes places.

Comme le dit le poète Al-Moutanabbi :
 
Si tu fais preuve de générosité envers le noble tu le possèdes.
Mais si tu fais preuve de générosité envers un avare il se rebelle.
 
On entend souvent nos discoureurs et prêcheurs, inciter à la tolérance envers les ennemis de l'Islam et dire que notre religion est une religion de tolérance et d'amour.

Et cette parole n'est pas entièrement acceptable, car cela risque d'être utilisé de manière malhonnête par certaines personnes qui entendent ou qui lisent ces paroles et cela pourrait leur donner des fausses impressions...

Il est donc une obligation de faire attention à cela et il faut mettre les choses à leurs bonnes places.

Combien de fois avons-nous répété ces paroles sans que cela ne fasse changer l'attitude des Kouffars vis-à-vis de notre religion - et il n'y a pas trop longtemps, ils déchiraient les Masaahifs et les jetaient dans les toilettes et ils insultaient notre prophète Mohammad (paix et salut sur lui) :

"Et ce que cache leurs cœurs est plus grand encore"

Et leurs actions envers les musulmans parlent plus fort que leurs paroles, surtout quand on regarde ce qui s'est produit en Afghanistan, en Iraq et en Bosnie.

Et Allah a certes dit vrai lorsqu'Il dit (traduction rapprochée) :

"Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu'à ce qu'ils vous détournent de votre religion s'ils le peuvent." (Al-Baqarah : 217)

"S'ils vous dominent, ils seront des ennemis pour vous et étendront en mal leurs mains et leurs langues vers vous ; et ils aimeraient que vous deveniez mécréants." (Al-Moumtahanah : 2)

Ecrit par le Sheikh Salih Ibn Fawzaan Al-Fawzaan Membre du comité des grands savants de l'Arabie Saoudite.
Traduit en Français par Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti, le 03/10/2006. Montréal, Québec.
copié de alminhadj.fr
 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Aimer et détester la même personne (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Aimer et détester la même personne (audio)

 

" ne vous détestez pas les uns les autres"

 
Ceci concerne les croyants.

Il n'est pas permis à l'homme de détester son frère et cela car c'est son frère.

Cependant, si ce frère fait partie des désobéissants, des pervers, il ne t'est pas permis de le détester d'une manière absolue, mais déteste le pour ce qu'il a comme désobéissance et aime le pour ce qu'il a comme foi.

Il est connu que si nous trouvons un musulman qui boit de l'alcool, qui fume la cigarette etc.. nous le détesterons pas comme nous détestons le mécréant.

Et celui qui le déteste comme il déteste le mécréant a certes inversé la fitra.

Comment peux tu mettre au même niveau un musulman désobéissant pervers et un kaffir.

Ceci est une énorme faute.
Le croyant, peu importe dans quel état il se trouve, est meilleur que le kafir.
 
Et si tu dis :
comment peut se réunir amour et haine dans une même chose ?

Nous disons :
Oui, cela est possible.
Prends comme exemple le médecin qui te prescrit un médicament amer et à l'odeur désagréable mais malgré cela il te dit " bois et tu guériras avec la permission d'Allah".

Aimeras tu ce médicament d'une manière absolue ?
Non, car il est amer et d'une mauvaise odeur.

Mais tu l'aimeras car il est une cause de ta guérison.
Et tu le détesteras du point de vue de sa mauvaise odeur et de son goût amer. 
 
Il en est ainsi du croyant désobéissant : aime le pour ce qu'il a comme foi et déteste le pour ce qu'il commet comme désobéissance. 
 
charh de ryad salihin

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Montrer du respect pour l’hymne national

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Montrer du respect pour l’hymne national
Question :
 
Est-ce qu'il est permis de se mettre au garde-à-vous pour montrer du respect pour l'hymne national ou le drapeau du pays ?
 
Réponse : 
 
Il n'est pas permis au musulman de se mettre debout pour montrer du respect pour l'hymne national ou le drapeau de pays, car ceci rentre dans les innovations blâmables qui n'existaient pas à l'époque du Messager d'Allah, prière et salut d'Allah sur lui, ou des Califes biens guidés, qu'Allah soit satisfait d'eux.
 
De plus, cet acte s'oppose directement avec l'obligation de suivre le pur monothéisme et de vouer le respect et la vénération à Allah Seul, et cela constitue également un moyen qui mène vers l'associationnisme.
 
D'autre part, le respect voué à l'hymne national ou au drapeau du pays est une ressemblance aux mécréants et une imitation dans leurs mauvaises traditions, un excès de respect qu'ils montrent envers leurs hommes de pouvoir et leurs protocoles, alors que le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a interdit toute ressemblance et imitation des mécréants.
 
Et Allah est le Détenteur du succès et qu'Allah prie sur notre Prophète sur sa famille et ses Compagnons et les salue.
 
Fatwa du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de l'Iftâ - Page 149 
copié de fatawaislam.com
 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Les causes permettant le secours de la ouma (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les causes permettant le secours de la ouma (vidéo)

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le prophète nous avait pourtant prévenu... (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le prophète nous avait pourtant prévenu... (vidéo)

 
Cheikh Salah Ibn Mohamed Al-Boudéïr - الشيخ صلاح البدیر

Partager cet article

La mixité sur les forums (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La mixité sur les forums (audio)

Fatwa du Chaykh Ar-Radjihi sur le fait de dire à son mari "Akhi" ou à sa femme "Oukhti", sur la participation des femmes avec les hommes dans les forums islamiques sur internet et sur le fait qu'une soeur dise à un frère : " Je t'aime pour Allah "

article separator1

 

En résumé :

 

-Pour la première question, sur le fait de dire à son mari AKHI ou à son épouse OUKHTI, le Chaykh dit que si cela est dit en voulant parler de la fraternité islamique, il n'y a pas de mal à cela, comme l'a fait Ibrahim, paix et bénédictions d'Allah sur lui, lorsqu'il dit au roi injuste en Egypte que sa femme était sa soeur.

Mais qu'il est préférable et meilleure de délaisser cela car c'est ambigu. 
 
-Pour la deuxième question, sur la participation des femmes avec les hommes dans les forums islamiques sur internet et en les remerciant en disant par exemple " Djazakallahou Khayrane ", le Chaykh dit qu'il n'y a pas de mal à ce que la femme participe avec les hommes sur le net, que cela fait partie de la da'wa à Allah, qu'elle réponde à ceux qui se trompent et montrent la vérité, à condition qu'elle ne mette pas sa photo ou son image à l'écran (webcam) et qu'elle ne parle pas au micro, qu'elle réponde à l'écrit, qu'elle dissimule son nom si elle peut afin de se préserver des fitnas qu'elle pourrait avoir si son nom apparaissait.

Donc, qu'elle réponde aux paroles fausses et éclaircissent la vérité, cela fait partie de la da'wa à Allah et il n'y a pas de mal dans cela. Mais sans que sa voix ou son image n'apparraisse et il est préférable que son nom soit dissimulé. 
 
-Pour la troisième question, sur le fait qu'une soeur dise à un frère : " Je t'aime pour Allah ", le Chaykh dit que s'il n'y a pas de fitna, que cela n'est pas douteux, il n'y avait pas de mal à cela.

Mais qu'il ne faut pas qu'il y ait d'isolement entre les deux, et qu'il est préférable que cela se fasse à l'écrit, au travers de l'écran. 
 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Partager cet article

Ne transmettez pas ce genre d'histoire !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ne transmettez pas ce genre d'histoire !
Mes chers frères faites attention à ce genre de sujet qui se transmet de e-mail en e-mail et de msn en msn.
 
Je suis rentré involontairement sur un site où des gens rigolaient sur les musulmans en apportant les preuves de ce qu'ils racontaient et les preuves était très fortes.
 
Un de ces jeunes expliquait les procédés de falsification sur ces histoires :
 
- les arbres qui glorifie allah 
 
- une jeune fille qui s'est moqué du coran et qui a été transformé en chèvre 
 
- l'islam de michael jakson 
 
- les traces du châtiment de la tombe visible sur une personne déterrée après 3heures 
 
Ces histoires se sont propagées sur les sites et entre de milliers de gens et viennent les koufars qui rigolent et se moquent sur les bêtises de quelques muslimins ; Car c'est une manipulation faite par les athées et cela dans un seul but : se moquer et éloigner les gens du vrai islam
 
Et on découvre après que ce n'était que supercherie et voici quelques exemple qui ont été démontrés :
 
- la photo de la jeune fille transformé en chèvre était l'oeuvre d' une artiste française 
 
- la dépouille de la jeune fille était en fait une mort par accident 
 
- l'image du sois disant djin qu'un jeune koweiti aurais pris en photo et qui serais mort tout de suite après, n'était en fait qu'une statue lié a des fils électriques pour faire ressortir les yeux rouges 
 
- le fameux jardin en Allemagne dont les branches dessinaient la shahada et ou on disait qu'après les allemand avait fermé le parc; n'etait en fait qu'une oeuvre d'artiste d'où on avait enlevé le nom 
 
- michael jakson dit qu'il respecte l'islam... mais refuse d'y rentrer (إِنَّ الله غَنِيٌّ عَنِ الْعَالَمِينَ) 
 
Mes chers frères en islam la religion musulmane a été parachevée par la mort de nabi صلى الله عليه وسلم nous n'avons pas besoins de ce genre d'histoires et de balivernes pour convaincre les gens !!!
 
Nous demandons à chacun, de toujours s'assurer de ce qu'il reçoit avant de le distribuer.
 
copié de sahab.net

Partager cet article

Les droits et les devoirs des hommes et des femmes en islam (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les droits et les devoirs des hommes et des femmes en islam (dossier)

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 > >>