375 articles avec communaute musulmane - أُمَّة

Utiliser l'argent du chômage pour l'étude de la science religieuse et la hijra (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Utiliser l'argent du chômage pour l'étude de la science religieuse et la hijra (audio)

Question posée le lundi 20 juillet 2015 à Cheikh Âdil Mansour (traduction rapprochée) :

 

Il y a ici en France un organisme étant responsable des chômeurs de France, et qui donne à ces chômeurs une somme mensuelle avec des conditions et parmi les conditions les plus importantes ce qui suit : 

 

1- Il est obligatoire au chômeur de faire des efforts dans sa recherche d'emploi. 

2- Il est obligatoire au chômeur d'accepter ce que l'organisme lui propose comme travail si elle en a trouvé un pour lui. 

3- Le chômeur à le droit à 5 semaine de vacances soit 35 jours dans l'année et il lui est obligatoire de prévenir l'organisme lorsqu'il prend ces vacances, sachant que s'il en prend plus sans en informé l'organisme il sera radié de la liste des demandeurs d'emploi et donc, ne percevra plus cette somme mensuelle .

4- Il est obligatoire au chômeur de remplir un formulaire chaque mois par le biais du site internet de l'organisme pour actualiser sa demande d'emploi en répondant à quelques questions lui étant posé pour être sûre qu'il soit toujours à la recherche d'un emploi et respecte les conditions. 

 

Ma question cheikh, beaucoup de frères et soeurs partent étudier dans des pays arabes sans en informer l'organisme et d'autres font la hijra en utilisant et vivant de cette somme mensuelle sans droit et sans respecter les conditions.

 

Quel est le jugement de ceci ainsi que votre conseil ? 

 

Qu'Allah vous préserve. 

 

Réponse :

 

Les musulmans sont ceux qui respectent leurs conditions.


Il est obligatoire d'être fidèle aux engagements et aux contrats.

 

Le mensonge, ainsi que la fraude envers eux dans le but de toucher cet argent ne sont donc pas permis.

 

Celui qui questionne :

 

Qu'Allah vous récompense de la meilleure façon, Ô notre cheikh. 

 

Est-ce que cet argent est licite ? 

 

Réponse :

 

Tout bien (argent) qu'une personne a pris sans motif valable religieusement ou pour une raison interdite par la religion est haram (interdit) et non halal (licite). 

 

Celui qui questionne :

 

Qu'Allah vous préserve. 

 

بسم الله الرحمن الرحيم

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته أحسن الله إليكم
 فضيلة الشيخ, توجد في فرنسا منظمة، و هي مسؤولة عن معطلي فرنسا. فتعطي لهؤلاء المعطلين مبلغا شهريا، لكن بشروط و أهمها ما يلي
1)

يجب على المعطل أن يجتهد في البحث عن العمل
2 )

 يجب على المعطل أن يقبل ما تعرض له المنظمة من العمل إن وجدت عملا
3 )
يستحق المعطل خمسة أسابيع من عطلة (أي 35 يوما) في السنة. و يجب عليه أن يبلغ المنظمة حينما يريد أن يأخذ هذه العطلة، علما بأن إذا أخذ المعطل أكثر من خمسة أسابيع دون أن يبلغ المنظمة، يستحق أن يلغى من قائمة المعطلين الذين يستحقون مبلغا شهريا
4 )
  يجب عليه تعبئة استمارة كل شهر عبر موقع إنترنت المنظمة، مبينا أنه ما زال يبحث عن عمل و يجيب على بعض الأسئلة المطروحة له، كي تتأكد المنظمة أن المعطل يلتزم بالشروط
فالسؤال شيخنا: كثير من الإخوة و الأخوات يذهبون لطلب العلم في البلدان العربية دون إخبار المنظمة و آخرون يهاجرون آخذين هذا المبلغ الشهري بغير حق، دون أن يحترموا هذه الشروط
فما حكم ذلك؟ و ما نصيحتكم لهؤلاء؟
بارك الله فيكم

الشيخ : وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته المسلمون عند شروطهم ويجب الوفاء بالعهود والعقود  ولا يجوز الكذب عليهم والاحتيال لاخذ الاموال
السائل : جزاكم الله خير الجزاء يا شيخنا و هل هذا المال حلال؟
الشيخ : كل مال اخذه الانسان من غير حق شرعي وكان منهيا عنه فهو محرم غير حلال
السائل : حفظكم الله

 

   

 

Question posée le mardi 21 juillet 2015 à Cheikh Badr Ibn Mohamed Al-Badr Al-'Anzy (Traduction rapprochée) :

 

Il y a ici en France un organisme étant responsable des chômeurs de France, et qui donne à ces chômeurs une somme mensuelle avec des conditions et parmi les conditions les plus importantes ce qui suit : 

 

1- Il est obligatoire au chômeur de faire des efforts dans sa recherche d'emploi. 

2- Il est obligatoire au chômeur d'accepter ce que l'organisme lui propose comme travail si elle en a trouvé un pour lui. 

3- Le chômeur à le droit à 5 semaine de vacances soit 35 jours dans l'année et il lui est obligatoire de prévenir l'organisme lorsqu'il prend ces vacances, sachant que s'il en prend plus sans en informé l'organisme il sera radié de la liste des demandeurs d'emploi et donc, ne percevra plus cette somme mensuelle .

4- Il est obligatoire au chômeur de remplir un formulaire chaque mois par le biais du site internet de l'organisme pour actualiser sa demande d'emploi en répondant à quelques questions lui étant posé pour être sûre qu'il soit toujours à la recherche d'un emploi et respecte les conditions. 

 

Ma question cheikh, beaucoup de frères et soeurs partent étudier dans des pays arabes sans en informer l'organisme et d'autres font la hijra en utilisant et vivant de cette somme mensuelle sans droit et sans respecter les conditions.

 

Quel est le jugement de ceci ainsi que votre conseil ? 

 

Qu'Allah vous préserve. 

 

Réponse :

 

و عليكم السلام و رحمة الله و بركاته

 

Nul doute qu'il ne convient pas au musulman de prendre de l'argent sans droit, surtout si cet argent est basé sur le mensonge, la tromperie et la triche.

 

Ainsi il convient au musulman d'être véridique dans ses transactions, qu'il recherche de l'argent licite et s'éloigne de l'argent illicite.

 

Celui qui questionne :

 

بارك الله فيكم و في علمكم

 

   

Par le frère Ja3far Abu Salih, qu'Allah le préserve, étudiant à l'université Um al-Qura de Mekkah. 

 

Cheikh Abou Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

Cheikh Badr Ibn Mohamed Al-Badr Al-'Anzy - الشيخ بدر بن محمد البدر العنزي

Partager cet article

Il est permis de passer le salut par «Salâm» ou «As-Salâm» (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il est permis de passer le salut par «Salâm» ou «As-Salâm» (vidéo)

Déterminer le terme as-salâm est permis * tout comme l'indéterminer l'est aussi

 

d'après un texte de l'Imam Ahmad.

 

وَ تَعْرِيفُـهُ لَفْـظَ الـسَّلَامِ مُجَـوَّزٌ * وَ تَنْكِـيرُهُ أَيْـضًا عَـلى نَـصِّ أَحْمَـدِ

 

Oui,

 

il est permis que tu dise as-salâm : السلام  avec le déterminant, avec le alif et le lâm (ال)

et il est permis que tu dise salâm : سلام sans le déterminant

 

les deux sont permis.

 

Et il est venu dans le Coran (Traduction rapprochée et approximative du sens du verset) :

 

إِذْ دَخَلُوا عَلَيْهِ فَقَالُوا سَلَامًا قَالَ سَلَامٌ قَوْمٌ مُّنكَرُونَ

 

"Quand ils entrèrent chez lui et dirent : "Paix !", il [leur] dit : "Paix, visiteurs inconnus"." [Adh-Dhariyat Verset 25]

 

Avec l'indétermination, na'am.

 

Explication de Sheikh Sâlih Ibn Fawzân Al-Fawzân du Sharh Moundhoûmat Al-Âdâb Al Char'iya As-Saghrâ de Sheikh Shams Ad-Dîn Mouhammad Ibn 'Adb Al-Qawiy Al-Mardâwi

Traduit par : Abou Isma'ïl Adam Al-Faransi

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

La réforme de l’âme vectrice de la réforme de la nation

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La réforme de l’âme vectrice de la réforme de la nation

Le besoin de la nation à l’alignement de ses membres derrière sa bannière

 

Louange à Allah, Maître des Mondes, et paix et salut soient sur celui qu’Allah a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :


Le besoin le plus prioritaire de la nation en ces temps est que ses membres s’alignent sous sa bannière de sorte que chacun d’eux ait un rôle actif dans son édifice et qu’il en forme alors un élément fort que la piété caractérisera.

 

Ainsi et peu à peu, la construction s’élèvera tout en se renforçant et en voyant ses bases se consolider.

 

La décadence d’une nation est due, en effet, à la dépravation des membres qui la composent. Inversement, sa qualité et sa grandeur sont intrinsèques à celles de ses membres.

 

Allah عزَّ وجلَّ a fait l’éloge de la meilleure génération et la meilleure communauté que l’humanité ait connue [celle des Compagnons].

 

Leurs qualités -inexistantes hors des contrées musulmanes- se sont manifestées d’abord en l’adoption dans le sens le plus absolu du terme du témoignage de foi « Lâ Illâha Illa Allâh, Mouhammad Rassoûl Allâh » (Il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et Mouhammad est son messager) et en son application de la façon voulue par Allah عزَّ وجلَّ.

 

Pour les membres de cette génération, cette expression ne fut jamais réduite à de simples mots dépourvus d’âme.

 

Ils ne se démarquèrent jamais des sens renfermés par ce témoignage de foi, ni de la voie qu’il trace -voie qui englobe tous les domaines de la vie-.

 

Elle ne fut jamais réduite à une futile question que les langues se répétaient tandis que les cœurs en étaient éloignés et leur comportement s’y opposait.

 

Au contraire, c’est en son sens le plus profond qu’ils la saisirent et ils lui accordèrent l’attention seyante à son importance.


C’est ainsi qu’Allah عزَّ وجلَّ dit :
 

كُنْتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ تَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَتَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَتُؤْمِنُونَ بِاللهِ - آل عمران: 110
 

﴾Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait apparaître aux hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah﴿ [Âl `Imrâne (La Famille d’Imrane) : 110].
 

Ils s’accordaient autour d’une même croyance, empruntant la même trajectoire sans le moindre écart, comme leur a ordonné Allah عزَّ وجلَّ :
 

وَأَنَّ هَذَا صِرَاطِي مُسْتَقِيمًا فَاتَّبِعُوهُ وَلاَ تَتَّبِعُوا السُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَنْ سَبِيلِهِ - الأنعام: 153
 

Sens du verset :
 

﴾Et voilà mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie﴿ [El-An`âm (Les Bestiaux) : 153].


Ainsi, ils formèrent une société croyante ayant des traits d’une rare force, réunis autour du monothéisme le plus strict, adhérant pleinement à sa doctrine et mettant en pratique ses enseignements.

 

Par le monothéisme se réalisa, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, une union basée sur une adoration exclusive d’Allah, et sur une obéissance sans faille au Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم considéré comme l’unique guide et modèle, et l’attachement à sa Sounna en appelant les autres à s’y attacher et à s’éloigner de toute innovation religieuse.

 

Ces qualités ont élevé cette communauté du plus bas niveau dans lequel elle se traînait jusqu’au rang de la seigneurie.

 

Par les actions de ses membres, Allah عزَّ وجلَّ a donné naissance à une victoire dont aucune semblable ne fut connue par l’Histoire ni avant ni après : l’Islam, en un demi-siècle, allait se propager de l’océan atlantique aux confins de l’inde.

 

Allah عزَّ وجلَّ dit :

 

وَعَدَ اللهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنْكُمْ وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَيَسْتَخْلِفَنَّهُمْ فِي الأَرْضِ كَمَا اسْتَخْلَفَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِهِمْ وَلَيُمَكِّنَنَّ لَهُمْ دِينَهُمُ الَّذِي ارْتَضَى لَهُمْ وَلَيُبَدِّلَنَّهُمْ مِنْ بَعْدِ خَوْفِهِمْ أَمْنًا يَعْبُدُونَنِي لاَ يُشْرِكُونَ بِي شَيْئًا - النور: 55
 

Le sens du verset :
 

﴾À ceux d’entre vous qui auront cru et fait le bien, Allah promet formellement de donner la suprématie sur terre, comme Il l’a donnée à d’autres les ayant précédés. Il établira, fermement à leur intention, le culte qu’Il a choisi pour être le leur. Il changera leur crainte en sécurité. Qu’ils M’adorent sans rien M’associer !﴿ [En-Noûr (La lumière) : 55]

L’intérêt donné par l’Islam à la réforme de l’âme
 

C’est à travers les caractéristiques de cette génération et de ses constantes originales que s’est développée l’attention de l’Islam vis-à-vis de la réforme intérieure des individus.

 

Car la réforme de l’âme constitue la base fondamentale de sa réforme et de la réforme de sa communauté.

 

C’est la pierre angulaire de sa droiture et de son bonheur en ce bas monde et dans l’au-delà.

 

L’esprit de la personne est composé -du point de vue force ou faiblesse- de deux côtés :


1 - Un aspect positif inné et originel qui fait que l’on aime la vérité et le bien et qui fait aussi que l’on est prédestiné à la recherche des réalités des choses et à en tirer pleine satisfaction et qui, aussi, fait que l’on répugne d’aller à l’encontre du vrai.


Sans l’influence d’éléments extrinsèques, ce caractère inné demeurerait intact, dans son état originel, droit et sain.


En effet, la force née de cet aspect de l’âme pousse naturellement à l’Islam et à ses préceptes.

 

Elle dicte la reconnaissance du Créateur سبحانه وتعالى et guide à son amour et à ne vouer de culte qu’à Lui.


Ibn Taymiya رحمه الله a dit dans ce sens :

 

« Allah a disposé dans le cœur de chaque être humain des connaissances innées qui le rendent apte à discerner entre le bien et le mal et entre la réalité des choses et apte à les comprendre.

N’était-ce cette aptitude innée, tout raisonnement, toute contemplation, toute déduction seraient vains.

Cela est pareil à la prédisposition créée par Allah des corps à se nourrir et à s’abreuver.

Et n’était-ce cette prédisposition, il n’aurait pas été possible de les nourrir et de les développer.

Tout comme les corps sont capables de discerner entre les bonnes nourritures de celles qui ne le sont pas, les cœurs sont dotés d’une faculté encore plus grande à faire la différence entre ce qui est vérité et ce qui n’est que chimère » (1)


2 - Un aspect négatif acquis non inné : l’instinct naturel est sujet à des facteurs extérieurs négatifs, qui peuvent être soit le contact avec des personnes maléfiques ou avec un environnement malsain et qui sont susceptibles de l’affaiblir et d’en altérer la flamme.

 

L’instinct peut, alors, se déformer au point d’induire l’individu à la mécréance.


Dans ce sens, un hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم énonce :

 

« Chaque enfant vient au monde en ayant la foi authentique.

Mais ce sont ses parents qui le judaïsent, le christianisent ou en font un mazdéen.

De même, tout animal naît dans toute son intégrité.

En avez-vous vu un animal quelconque naître les oreilles coupées ? » (2)


Les facteurs peuvent être aussi des impulsions démoniaques qui peuvent le dévier du droit chemin.


Dans ce contexte, le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم narre les paroles de son Seigneur :

 

« J’ai créé tous mes serviteurs dans un état de sainteté.

Les démons sont alors venus à eux les extirpant de leur religion, leur interdisant ce que je leur ai fait licite et leur ordonnant de m’associer dans leur culte ce que je ne leur ai point commandé » (3)

 

Ainsi, le destin de l’homme dans ce monde et dans l’au-delà est devenu dépendant de celui qui l’emporte des deux côtés : le bien et la piété, et le mal et l’impiété.

 

Ainsi, celui qui œuvre à purifier son âme par l’obéissance à Allah en s’éloignant des caractères vils et des actes détestables gagnera.


Mais qui, au contraire, négligera son âme et l’avilira en transgressant les commandements d’Allah عزَّ وجلَّ et en abandonnant son obéissance, celui-là perdra et connaîtra la déception.
 

Cette vérité est inscrite dans ces versets :
 

وَنَفْسٍ وَمَا سَوَّاهَا. فَأَلْهَمَهَا فُجُورَهَا وَتَقْوَاهَا. قَدْ أَفْلَحَ مَنْ زَكَّاهَا. وَقَدْ خَابَ مَنْ دَسَّاهَا - الشمس: 7-10
 

Le sens des versets :
 

﴾Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi, certes, celui qui la purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt﴿ [Ech-Chams (Le Soleil) : 7-10].
 

C’est pour cette raison qu’Allah a envoyé ses Messagers pour rappeler aux gens leur devoir consistant à veiller à leur pureté innée, qui se reflète en la connaissance d’Allah et se voit à travers l’amour, la sincérité et la préférence qui devraient Lui être voués exclusivement.

 

Cela se fait avec démonstration et détail.

 

Elle se reflète aussi en la connaissance des causes qui le détournent de la voie innée et l’empêchent de la suivre.

 

Leur mission fut également de mettre en garde contre la soumission aux pulsions démoniaques et aux caractères hideux qui s’emparent de l’âme et lui font diminuer la force, la jetant dans les confins de l’égarement et l’enfermant dans les cercles de l’égarement et de passion, l’éloignant, donc, du sentier d’Allah عزَّ وجلَّ.

 

Les Messagers ont œuvré à purifier les âmes de tous les vices qui les tachent.


Allah عزَّ وجلَّ:


فَأَقِمْ وَجْهَكَ لِلدِّينِ حَنِيفًا فِطْرَتَ اللهِ الَّتِي فَطَرَ النَّاسَ عَلَيْهَا لاَ تَبْدِيلَ لِخَلْقِ اللهِ ذَلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لاَ يَعْلَمُونَ - الروم: 30


Le sens du verset :


﴾Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes -pas de changement à la création d’Allah-. Voilà la religion de droiture, mais la plupart des gens ne savent pas﴿ [Er-Roûm (Les Romains) : 30].


Ibn El-Qayyim رحمه الله a dit :

 

« Telle est la vocation des religions que les messagers ont prêchées.

Elles ordonnent le bien, interdisent le mal, rendent licite ce qui est bon et illicite ce qui est mauvais, commandent la justice et proscrivent l’iniquité.

Et toutes ces vertus sont, à l’origine, ancrées d’une façon innée dans l’âme de tout individu.

La mission des Prophètes fut de les dévoiler et de les mettre en évidence » (4)


C’est sur la base de la voie prêchée par les Messagers d’Allah عزَّ وجلَّ que repose la prédication des réformateurs qui appellent à la réalisation du Tawhîd d’Allah عزَّ وجلَّ, Seigneur de l’univers, à Son adoration, à Son amour et à la vocation exclusive de tout rite à Allah عزَّ وجلَّ.

 

Tel est le fondement de la religion et le thème de la prédication de tous les Prophètes et messagers.

 

C’est la pierre angulaire des œuvres, la clé de la souveraineté en ce monde et du salut dans l’au-delà.


C’est par cette voie que la communauté sera soudée autour de son guide Mouhammad صلَّى الله عليه وسلَّم.

 

Point d’unité sans une croyance absolue en l’Unicité d’Allah et point d’union des rangs sans avoir pour guide unique Mouhammad صلَّى الله عليه وسلَّم.

Le champ de la réforme


Se charger de participer à la réforme exige de l’individu qu’il purifie son âme des éventuelles souillures et éléments qui pourraient en altérer la pureté originelle et qui seraient en contradiction avec le monothéisme pur.


Il doit, en outre, prendre garde de toutes les idéologies prêchant le retour des pratiques antéislamiques, de l’idolâtrie, et de toutes les sortes de superstitions et d’innovations religieuses.
 

Il doit, enfin, lutter contre les causes de la déviance par rapport à la religion innée, tout cela en faisant émerger la vérité, en ordonnant le bien et en combattant le mal par le biais du savoir religieux authentique qui forme le thème de l’Islam et sa substance et ce, en s’appuyant sur la méthode du Coran, de la Sounna et sur la tradition des Salafs (Pieux Prédécesseurs).
 

Le domaine de la réforme religieuse invite également ses partisans à s’attacher corps et âme à la Charia, qui comprend tous les domaines de la vie et sur lesquels repose leur bien-être dans ce monde et dans l’au-delà.

 

Ils doivent aussi prêcher l’attachement aux bonnes mœurs, aux concepts du bien et de bienfaisance, à œuvrer ensemble dans la vérité et le bien en employant la méthode de prédication enseignée dans le verset suivant :
 

ادْعُ إِلَى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُمْ بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ - النحل: 125
 

Le sens du verset :
 

﴾Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon﴿ [En-Nahl (Les Abeilles) : 125].
 

Le domaine de la réforme exige de ceux qui y adhèrent d’être de fins connaisseurs des méthodes de la prédication, d’avoir une connaissance parfaite de la religion, de ses hautes finalités et de ses nobles objectifs, tout cela associé à l’établissement de solides liens les attachant à Allah عزَّ وجلَّ, par la ferveur de leur foi.


Allah عزَّ وجلَّ dit :


قُلْ هَذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللهِ عَلَى بَصِيرَةٍ أَنَا وَمَنِ اتَّبَعَنِي وَسُبْحَانَ اللهِ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ - يوسف: 108


Le sens du verset :


﴾Dis : « Voici ma voie, j’appelle les gens [à la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, en nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah ! Et je ne suis point du nombre des associateurs »﴿ [Yoûssouf (Joseph) : 108].


Ils doivent, en outre, éviter tout mauvais caractère, toute sévérité, brutalité de comportement ou mauvaise manière.

 

En effet, les manières douces sont l’apanage de ceux qui prêchent la voie de la vérité.

 

Qu’ils fassent aussi attention à ne pas se rabaisser à courir après de vils desseins et qu’ils ne soient pas leurrés par le monde d’ici-bas.

 

Car s’ils ne le font pas et que ceci les distrait de la vie de l’au-delà, ce serait alors le début de la perdition.


Allah عزَّ وجلَّ dit dans ce sens :


يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تُلْهِكُمْ أَمْوَالُكُمْ وَلاَ أَوْلاَدُكُمْ عَنْ ذِكْرِ اللهِ وَمَنْ يَفْعَلْ ذَلِكَ فَأُولَئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ - المنافقون: 9


Sens du verset :


﴾Ô vous croyants ! Que le souci, de vos enfants, de vos richesses, ne vous distraie point de la pensée d’Allah ! Ceux qui s’en laisseront détacher auront tout perdu﴿ [El-Mounâfiqoûne (Les Hypocrites) : 9].


Ils doivent, enfin, s’en remettre, dans leur vie totalement à Allah, et s’armer de patience au cours de leur prédication du bien, de la morale et de leur appel au bien et à la gloire.

 

Qu’ils se rappellent la persécution qu’a supportée le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم pendant son appel au bien.

 

Qu’ils se rappellent aussi ce qu’il a rencontré comme hostilité, vulgarité et dépravation sous toutes leurs manifestations.

 

Il a enduré tout ceci et a patienté tout en s’accrochant à sa voie jusqu’à ce qu’Allah l’a consolidée puis l’a répandue en tous lieux.


Cette qualité que doivent avoir les prédicateurs -à savoir la patience et l’endurance- est vivement demandée et constitue une obligation.

 

Elle traduit leur aptitude à supporter les détractions des réfutateurs de leur voie, le mépris manifesté par les transgresseurs, ainsi que l’entêtement de ceux à qui ils s’adressent.


Elle est un signe distinctif des justes et pieux réformateurs dont Allah عزَّ وجلَّ rapporte les paroles en disant :


وَمَا لَنَا أَلاَّ نَتَوَكَّلَ عَلَى اللهِ وَقَدْ هَدَانَا سُبُلَنَا وَلَنَصْبِرَنَّ عَلَى مَا آذَيْتُمُونَا وَعَلَى اللهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُتَوَكِّلُونَ - إبراهيم: 12


Le sens du verset :


﴾Et qu’aurions-nous à ne pas placer notre confiance en Allah, alors qu’Il nous a guidés sur les sentiers [que nous devions suivre] ? Nous endurerons sûrement la persécution que vous nous infligez. Et ceux qui ont confiance en Allah s’en remettent entièrement à Lui﴿ [Ibrâhîm (Abraham) : 12].


Il est aussi un signe distinctif de personnages illustres auxquels on l’en emboîte le pas.

 

Allah عزَّ وجلَّ dit :


وَجَعَلْنَا مِنْهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا لَمَّا صَبَرُوا وَكَانُوا بِآيَاتِنَا يُوقِنُونَ - السجدة: 24


Sens du verset :


﴾Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu’ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets﴿ [Es-Sadjda (La Prosternation) : 24].


Cela dit, si ceci se réalise à l’échelle de l’individu et qu’il atteint un certain degré dans ses qualités, d’autres éléments, similairement forts et justes, se juxtaposeront à lui pour former l’édifice de la nation musulmane, qui sera une construction solide et bien ancrée.

 

Ses différents éléments se soutiendront, alors, les uns les autres, et combleront de satisfaction tous les croyants et défenseurs de l’Unicité d’Allah عزَّ وجلَّ, par leur cohésion, leur gloire, leur suprématie et leur majesté.

 

Cet édifice dominerait toutes les autres constructions propres aux différentes sociétés, quelle que soit leur époque ou leur situation.


Allah عزَّ وجلَّ dit :


إِنَّ هَذِهِ أُمَّتُكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَأَنَا رَبُّكُمْ فَاعْبُدُونِ - الأنبياء: 92


Sens du verset :


﴾Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc﴿ [El-Anbiyâ' (Les Prophètes) : 92]
 

L’éminent savant Ibn Bâdîs رحمه الله a dit :

 

« La réforme de l’âme entraîne la réforme de l’individu, et la réforme de l’individu entraîne celle de l’ensemble de la communauté.

L’attention accordée par la religion à l’individu se réduit particulièrement à la réforme de son intérieur, que ce soit d’une façon directe ou indirecte.

C’est ainsi qu’il n’est pas de chose prescrite par Allah عزَّ وجلَّ à Ses créatures, parmi les préceptes relatifs à la vérité, au bien, à la justice et à la bienfaisance sans que son adoption n’ait de conséquence positive sur l’âme en élevant ses qualités.

Par contre, il n’y a pas de chose qu’Allah n’ait interdite, étant contraire à la vérité ou étant mal, injuste ou mauvaise, sans que son adoption n’entraîne de fâcheuses conséquences à l’âme.

L’acheminement de l’âme humaine vers la perfection est le but ultime de la révélation des Livres saints, l’envoi des Prophètes et l’établissement des législations par Allah » (5)


Prions Allah de rétablir l’état de cette nation de la même façon qu’Il a rétabli celui des premières nations, et qu’Il nous permette de nous accrocher à Sa Religion.

 

Prions-Le pour qu’Il unisse notre parole par le lien de la piété et de la religion pour qu’Il nous fasse la faveur de Sa miséricorde, qu’Il nous fasse don du savoir, de la maturité et du bon sens, qu’Il donne succès aux prédicateurs dans leur mission de réforme, qu’Il guide leurs pas, et qu’Il fasse qu’ils s’entraident dans les œuvres de piété et de bienfaisance, et qu’ils se conseillent les uns les autres.

 

C’est Allah عزَّ وجلَّ Seul qui connaît les intentions des gens, et c’est Lui qui guide vers la bonne voie.


Notre dernière invocation est qu’Allah, le Seigneur des Mondes, soit loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Voir : Dar' Ta`âroudh El-`Aql Wan-Naql d’Ibn Taymiya (5/62).

(2) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre des « Funérailles » (3/219), concernant l’accomplissement ou non de la prière mortuaire pour les enfants morts après s’être convertis. Ce hadith est rapporté aussi par Mouslim, chapitre du « Destin » (16/207), concernant le sens du hadith « Tout enfant naît en ayant la foi authentique », et par Abou Dâwoûd, chapitre de « La Sounna » (5/86), concernant le statut des enfants des polythéistes, par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.

(3) Rapporté par Mouslim, chapitre du « Paradis et la description de ses délices et de ses habitants » (17/196), concernant les traits distinguant sur terre les gens destinés au paradis de ceux destinés à l’enfer ; et rapporté par Ahmad (hadith 1794) par l’intermédiaire de `Iyâdh Ibn Himâr El-Moudjâchi`i رضي الله عنه.

(4) Voir : Chifâ' El-`Alîl d’Ibn El-Qayyim (2/821).

(5) Voir : Ibn Bâdîs, Hayâtouh Wa Âthârouh (1/233).

 

Le 1 Djoumâda El-'Oûla 1428, Correspondant au 18 mai 2007

traduit par ferkous.com

 

الإصلاح النفسي للفرد، أساس استقامته وصلاح أمته
حاجة الأمة إلى انضواء أفرادها تحت لوائها
الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاةُ والسلامُ على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصَحْبِهِ وإخوانِه إلى يوم الدِّين، أمَّا بعدُ
فإنَّ أشدَّ ما تكون إليه حاجة الأُمَّة اليوم هو انضواءُ أفرادِها تحت لوائها بحيث يمثِّل كلُّ فردٍ منهم لَبِنَةً قويَّةً صالحةً، تشيِّدُ بناءَ الأُمَّةِ، وترسِّخُ دعائِمَهُ، وتُعلي صَرْحَهُ؛ لأنَّ فسادَ الأُمَّةِ بفساد أفرادِها، ومَنَاطُ صلاحِ الأُمَّةِ بصلاح أبنائها، وقد أثنى اللهُ تعالى على خيرِ جِيلٍ عرفَتْهُ البشريةُ يحمل صفاتٍ لم تبلُغْها أُمَّةٌ لَمْ تَنْعَمْ بنعمةِ الإسلام، اتَّصف باستيعاب «لا إله إلاَّ الله، محمَّدٌ رسول الله» على الوجه الذي أراده الله، فلم تكن عندهم كلمةً عابرةً، وهم بعيدون عن مقتضاها وعن منهجها الشاملِ لكلِّ مناحي الحياة، ولا قضيَّةً خفيفةَ الوزن يقولونها بألسنتهم وقلوبُهم غافلةٌ عنها، وسلوكُهم الواقعي مخالفٌ لها أتمَّ المخالفة، وإنما عرفوها حقَّ المعرفة وقدَّروها حقَّ قدرها، قال تعالى

كُنْتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ تَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَتَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَتُؤْمِنُونَ بِاللهِ - آل عمران: ١١٠

فكانوا أفرادًا متجانسين أهلَ مُعْتَقَدٍ واحدٍ، يسيرون على مسارٍ واحدٍ لا عِوَجَ فيه كما أمرهم ربُّهم سبحانه

وَأَنَّ هَذَا صِرَاطِي مُسْتَقِيمًا فَاتَّبِعُوهُ وَلاَ تَتَّبِعُوا السُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَنْ سَبِيلِهِ - الأنعام: ١٥٣

، ويؤلِّفون مجتمعًا مؤمنًا، له شخصيَّتُهُ الفذَّةُ القويَّةُ، وهم مُتكتِّلون على كلمة التوحيد الخالصِ استيعابًا وسُلوكًا وبصدقٍ وأمانةٍ، فتحقَّقتْ بعقيدة التوحيد أَوَّلُ وِحدةٍ في تاريخ البشرية قائمةٍ على تجريد العبادة لله وحده بجميع أنواعها، وتجريدِ متابعةِ رسولِ الهُدَى محمَّدٍ صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم، والاكتفاءِ به إمامًا وقدوةً، والعملِ بسُنَّته والدعوةِ إليها، وتحذيرِ الناس من الابتداع في دينِ الله تعالى، فكان أن ورَّث هذا التجريدُ وتلك المتابعةُ الصادقةُ ثمراتٍ حسنةً ارتفعوا بها عن الحضيض، واستحقُّوا التمكينَ في الأرض، فظهر على أيَدِيهِمْ فتحٌ من الله لا مثيلَ له في التاريخ من قبلُ ولا من بعدُ، حيث امتدَّ الإسلامُ -في خلال نصف قَرْنٍ من الزمان- من المحيط إلى ما وراء الهند، قال تعالى

وَعَدَ اللهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنْكُمْ وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَيَسْتَخْلِفَنَّهُمْ فِي الأَرْضِ كَمَا اسْتَخْلَفَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِهِمْ وَلَيُمَكِّنَنَّ لَهُمْ دِينَهُمُ الَّذِي ارْتَضَى لَهُمْ وَلَيُبَدِّلَنَّهُمْ مِنْ بَعْدِ خَوْفِهِمْ أَمْنًا يَعْبُدُونَنِي لاَ يُشْرِكُونَ بِي شَيْئًا - النور: ٥٥
عناية الإسلام بالعنصر النفسي للفرد
ومن خلال مقوِّمات هذا الجيلِ وثوابِتِهِ الأصيلةِ، تَبَلْوَرَتْ عنايةُ الإسلامُ بالعنصر النفسيِّ للفردِ؛ لأنَّ الإصلاحَ النفسيَّ للفرد هو القاعدةُ الأساسيةُ لصلاحه وصلاحِ أُمَّتِهِ، وهو الدِّعامةُ الأولى لاستقامته وسعادِته في الدارين، إذ إنَّ نفسَ الفرد مركَّبةٌ -من حيث القُوَّةُ والغَلَبةُ- من شِقَّين
• شِقٍّ فطري إيجابيٍّ أصيلٍ، جُبِلَتْ فِطرتُهُ على محبَّةِ الحقِّ والخيرِ، فهي مستعدَّة لإدراك معرفة الحقائق، وتسعد بإدراكها، وتأسى على مخالفتها، ولولا المعارض لبقيت على حالتها من السلامة والاستقامة، فهي مقتضيةٌ لدين الإسلام، ومستلزمةٌ للإقرار بالخالق سبحانه ومحبَّتِهِ وإخلاصِ الدِّين له، قال ابنُ تيمية -رحمه الله

لقد أودع اللهُ عزَّ وجلَّ في قلوبِ العباد من المعارف الفِطرية الضرورية ما يفرِّقون به بين الحقِّ والباطل، وما يجعلها مستعدَّةً لإدراك الحقائق ومعرفتها، ولولا ما في القلوب من هذا الاستعداد والتمكُّن لَمَا أفاد النظرُ والاستدلالُ ولا البيانُ، كما أنه سبحانه جعل الأبدان مستعدَّةً للاغتذاء بالطعام والشراب، ولولا هذا الاستعداد لَمَا أمكن تغذيتها وتربيتها، وكما أنَّ في الأبدان قوَّةً تفرِّق بين الغذاء الملائم والمنافي، ففي القلوب قوَّةٌ تفرِّق بين الحقِّ والباطل أعظم من ذلك

(١)
• وشِقٍّ سلبيٍّ عارِضٍ على الفِطرة التي قد تضعف ويَخْفُتُ نورُها فيعرِضُ لها ما يغيِّرها ويحوِّلُها إلى مِلَلِ الكفر والشِّرك بسبب مؤثِّراتٍ خارجيةٍ كالطبائع الشرِّيرة، والبيئة السيِّئة التي يتربَّى فيها الإنسان منذ صغره، ففي الحديث: «مَا مِنْ مَوْلُودٍ إِلاَّ يُولَدُ عَلَى الفِطْرَةِ فَأَبَوَاهُ يُهَوِّدَانِهِ وَيُنَصِّرَانِهِ وَيُمَجِّسَانِهِ كَمَا تُنْتَجُ البَهِيمَةُ بَهِيمَةً جَمْعَاءَ هَلْ تُحِسُّونَ فِيهَا مِنْ جَدْعَاءَ»(٢)، أو بسبب نزغاتٍ شيطانيةٍ طائشةٍ تميل به عن الجادَّةِ وتنحرف به عن سواء السبيلِ، وإلى هذا المعنى يشير النبيُّ صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم بقوله فيما يروي عن ربِّه تبارك وتعالى أنَّه قال: «إِنِّي خَلَقْتُ عِبَادِي حُنَفَاءَ كُلَّهُمْ، وَإنَّهُمْ أَتَتْهُمُ الشَّيَاطِينُ فَاجْتَالَتْهُمْ عَنْ دِينِهِمْ، وَحَرَّمَتْ عَلَيْهِمْ مَا أَحْلَلْتُ لَهُمْ، وَأَمَرَتْهُمْ أَنْ يُشْرِكُوا بِي مَا لَمْ أُنْزِلْ بِهِ سُلْطَانًا»(٣)، فارتبط مصيرُ الإنسانِ في دنياه وآخرته بِرُجْحَانِ أحدِ الشِّقَّين: شِقِّ الخير والتقوى، أو شِقِّ الشرِّ والفجور، فمن طهَّر نفسَه بطاعة الله، وأصلحها من الأخلاق الدنيئة والرذائل فقد أفلح وربح، ومن أخملها ودسَّاها حتى ركب المعاصي وترك طاعةَ الله فقد خاب وخسر، وأصلُ هذا المعنى قول الله تعالى

وَنَفْسٍ وَمَا سَوَّاهَا. فَأَلْهَمَهَا فُجُورَهَا وَتَقْوَاهَا. قَدْ أَفْلَحَ مَنْ زَكَّاهَا. وَقَدْ خَابَ مَنْ دَسَّاهَا - سورة الشمس: ٧-١٠
لذلك أرسل اللهُ الرسلَ لتذكِّر النفسَ بوجوب المحافظةِ على طهارة فِطرَتها المتجلِّية في معرفةِ الله ومحبَّتِهِ والإخلاصِ له وإيثارِه على غيره، وتُنبِّهُها عليه، مع التفصيل والبيان، وتعرِّفها الأسبابَ المعارضةَ لموجَب الفطرة المانعة من اقتفاء أثرها، كما حذَّرت من الاستسلام للنَّزَعات الشيطانية والطبائع الشرِّيرةِ الطارئة على النفس التي تُضْعِفُ من عزمها، وترمي بها في بُؤَرِ الضلال وساحات الهوى، وتنحرفُ بها عن سواء السبيل فدعت إلى تخليص الفطرة من كلِّ ما قد يُعَكِّرُ صفاءَهَا ويُذهب نقاءَهَا ممَّا يلابسها من الشوائب والعوالق المدنِّسة قال تعالى

فَأَقِمْ وَجْهَكَ لِلدِّينِ حَنِيفًا فِطْرَتَ اللهِ الَّتِي فَطَرَ النَّاسَ عَلَيْهَا لاَ تَبْدِيلَ لِخَلْقِ اللهِ ذَلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لاَ يَعْلَمُونَ - سورة الروم: ٣٠
قال ابن القيِّم -رحمه الله-: «وهكذا شأن الشرائع التي جاءت بها الرسل، فإنها أمرٌ بمعروفٍ، ونهيٌ عن منكر، وإباحةُ طَيِّبٍ، وتحريمُ خبيثٍ، وأمرٌ بعدلٍ، ونهيٌ عن ظُلْمٍ، وهذا كلُّه مركوزٌ في الفطرة، وكمالُ تفصيله وتبيينِه موقوفٌ على الرسل»

(٤)
وعلى أساس معايير الهداية التي جاءت بها الرسلُ تقوم دعوةُ المصلحين إلى توحيد الله ربِّ العالمين وعبادتِه ومحبَّتِهِ والإخلاصِ له، فهو أصلُ الدِّين، ودعوةُ جميعِ الأنبياءِ والمرسلين، وهو ركنُ الأعمال وشرطُ التمكين في الدنيا، والنجاةِ في الآخرة، وبه تتَّحدُ الأُمَّةُ وتجتمع على إمامها وقدوتها محمَّدٍ صَلَّى الله عليه وآله وسَلَّم، فلا وحدة بدون توحيدٍ، ولا اجتماع بدون اتِّباع
ميدان دعوة المصلحين
وميدانُ الإصلاح يدعو القائمين به إلى تطهيرِ الفطرةِ من الأخلاط والشوائب ممَّا يضادُّ التوحيدَ الخالصَ، والتحذيرِ من دعاوى الجاهليةِ ومظاهرِ الشرك وأشكالِ الخُرَافَةِ وأنماطِ البِدَعِ، ومحاربةِ كلِّ أسبابِ الانحرافِ عن دِينِ الفطرةِ بإظهار الحقِّ، والأمرِ بالمعروف والنهيِ عن المنكر بوسيلةِ العلم الشرعيِّ الصحيحِ الذي هو مادَّةُ الإسلامِ وموضوعُه، وبمنهجٍ مستمَدٍّ من الكتاب والسُّنَّةِ وما عليه سلفُ الأُمَّة
كما أنَّ ميدانَ الإصلاحِ ينادي أصحابَه إلى ربطِ النفوس بشريعة الله الشاملة لجميع ميادين الحياة فيما يحتاجه الناسُ لصلاح دنياهم وآخرتِهم، وغرسِ الأخلاق الفاضلةِ ومبادئ البِرِّ والإحسانِ والتعاوُنِ على الحقِّ والخيرِ بالأسلوب الدَّعَوِيِّ المُنْبَثِقِ من قوله تعالى

ادْعُ إِلَى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُمْ بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ - النحل: ١٢٥
كما أنَّ ميدانَ الإصلاح يتطلَّبُ من القائمين عليه من دعاة الحقِّ أن يكونوا على بصيرةٍ بالمجال الدعوي: من علمٍ دقيقٍ بالشرع ومقاصده العليا، ومراميه النبيلةِ، مع الصِّلة الوثيقةِ بالله تعالى

قُلْ هَذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللهِ عَلَى بَصِيرَةٍ أَنَا وَمَنِ اتَّبَعَنِي وَسُبْحَانَ اللهِ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ - سورة يوسف: ١٠٨

، وأَنْ يبتعدوا في مسيرتهم الدعويةِ عن الجفوة والغِلظة وسوءِ الأدبِ والمنقلب، فالرِّفقُ في الأسلوب من أبرز خصائص دعوة الحقِّ، وأن يتَنَزَّهوا عن الأغراض الدنيئة والاغترار بالدنيا؛ لأنَّ الانشغال بها والتلهِّيَ عن الآخرة أوَّلُ طريقِ الضَّيَاع، قال تعالى

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تُلْهِكُمْ أَمْوَالُكُمْ وَلاَ أَوْلاَدُكُمْ عَنْ ذِكْرِ اللهِ وَمَنْ يَفْعَلْ ذَلِكَ فَأُولَئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ - سورة المنافقون: ٩

، وأَنْ يلتزموا التوكُّلَ على الله والتحلِّيَ بالصبر على دعوتهم إلى الخير والرُّشْدِ والسُّؤْدُدِ، ويعتبروا بما واجه النبيُّ صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم من كلِّ أشكال الصدود والفجور، وكلِّ ألوان الكنود والجحودِ، فَصَبَرَ عليها وصابر ورابط حتى أتمَّ اللهُ دعوتَهُ، وانتشرت في الآفاق
إنَّ صَبْرَ الدعاةِ المصلحينَ على ما يصيبهم هو من عزائم الأمور؛ لأنه صبرٌ على استكبار الجاحدين، وجفوة العصاة، وعَنت المدعوِّين، وهو من علامات أهل الصلاح المتَّقين قال تعالى

وَمَا لَنَا أَلاَّ نَتَوَكَّلَ عَلَى اللهِ وَقَدْ هَدَانَا سُبُلَنَا وَلَنَصْبِرَنَّ عَلَى مَا آذَيْتُمُونَا وَعَلَى اللهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُتَوَكِّلُونَ - سورة إبراهيم١٢

، كما هو من صفات الأئمَّة المقتدى بهم، قال تعالى

وَجَعَلْنَا مِنْهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا لَمَّا صَبَرُوا وَكَانُوا بِآيَاتِنَا يُوقِنُونَ - سورة السجدة: ٢٤
هذا، وإذا تحقَّقت الدِّعامةُ الأولى لصلاح الفرد بإصلاح نفسه فقد استقامت لَبِنَةٌ لمجتمَعِهِ المسلمِ تنتظمُ إلى جانبها لَبِنَاتٌ قويَّةٌ صالحةٌ يُشَيَّدُ بها صَرْحُ أُمَّةِ الإسلامِ، كالبنيان المرصوص يشدُّ بعضُه بعضًا، تَقَرُّ بها أعينُ الموحِّدين في تماسُكها وعِزَّتها وتمكينها وهَيْمَنَتِهَا، وتحتلُّ صدارةَ المجتمعاتِ على مدى الزمان وفي كلِّ الأحوال، قال تعالى

إِنَّ هَذِهِ أُمَّتُكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَأَنَا رَبُّكُمْ فَاعْبُدُونِ - سورة الأنبياء: ٩٢
قال الشيخ العلاَّمة ابن باديس -رحمه الله-: «فصلاحُ النَّفْسِ هو صلاحُ الفَرْدِ، وصلاحُ الفردِ هو صلاحُ المجموعِ، والعنايةُ الشرعيَّةُ متوجِّهةٌ كُلُّهَا إلى إصلاحِ النفوسِ؛ إِمَّا مباشرةً وإمَّا بواسطةٍ، فما مِنْ شَيْءٍ مِمَّا شَرعَهُ اللهُ تعالى لعبادِه من الحقِّ والخيرِ والعدلِ والإحسانِ، إلاَّ وهو راجعٌ عليها بالصَّلاح، وما من شيءٍ نهى اللهُ تعالى عنه من الباطلِ والشَّرِّ والظُّلْمِ والسُّوءِ، إلاَّ وهو عائدٌ عليها بالفساد؛ فتكميل النَّفْسِ الإنسانيَّةِ هو أعظمُ المقصودِ من إنزالِ الكتبِ وإرسالِ الرُّسلِ، وشرع الشَّرَائِعِ»

(٥)
نسألُ اللهَ تعالى أن يُصلِح أمْرَ هذه الأمَّة كما أصلح أمْرَ أَوَّلِها، وأن يفتح علينا بالاعتصام بحبله المتين، وأن يجمعَ كلمتَنَا على التقوى والدِّين، وأن يهب لنا من لدنه رحمةً وعلمًا ورشدًا، وأن يُوَفِّقَ القائمين على الإصلاح في دعوتهم، ويُسَدِّدَ خطاهم، ويجمعَهم على التعاون على البِرِّ والتقوى والتواصي بالحقِّ والصبر، واللهُ من وراء القَصْدِ وهو يهدي السبيل
وآخر دعوانا أنِ الحمد لله ربِّ العالمين، وصَلَّى اللهُ على نبيِّنا محمَّدٍ، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، وسلَّم تسليمًا
الجزائر في: ١٩ شعبان ١٤٢٧ﻫ
الموافق ﻟ: ١١ سبتمبر ٢٠٠٦م

(١) «درء تعارض العقل والنقل» لابن تيمية (٥/ ٦٢
٢) أخرجه البخاري في «الجنائز» (٣/ ٢١٩) باب إذا أسلم الصبيُّ فمات هل يُصلَّى عليه؟ ومسلم في «القدر» (١٦/ ٢٠٧) باب معنى: كلُّ مولود يولد على الفطرة، وأبو داود في «السنَّة» (٥/ ٨٦) باب في ذراري المشركين من حديث أبي هريرة رضي الله عنه
٣) أخرجه مسلم في «الجنَّة وصفة نعيمها وأهلها» (١٧/ ١٩٦) باب الصفات التي يُعرف بها في الدنيا أهلُ الجنَّة وأهل النار، وأحمد: (١٧٩٤) من حديث عياض بن حمارٍ المجاشعي رضي الله عنه
(٤) «شفاء العليل» لابن القيِّم (٢/ ٨٢١
(٥) «ابن باديس: حياته وآثاره» (١/ ٢٣٣

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'az Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Est-ce autorisé de demander à son frère : «De quel pays vient ta femme ?»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-ce autorisé de demander à son frère : «De quel pays vient ta femme ?»

Question : 

 

Assalamu'alaykum wa rahmatullah.

 

Comment vas-tu, Ô notre Shaykh ?

 

Si tu le permet, je te transmets une question d'un frére de France.

 

(Voici Ia question du frére :)

 

Qu'AlLah soit bienfaisant envers vous. 

 

La question vient de France.

 

Beaucoup de freres ont pris l'habitude de questionner leur frére lorsqu'ils font conaissance avec lui : "De quel pays vient ta femme ?"

 

Y-a-t-il un mal en cette question ou cela rentre dans ce qui ne regarde pas le questionneur ?

 

Qu'AlIah vous récompense en bien.

 

Réponse :

 

Wa'alayka assalam wa rahmatullah.

 

[...] Cette question rentre dans les affaires personnelles de l'homme. 

 

Donc il ne convient pas de le questionner (sur cela).

 

D'aprés la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

من حسن إسلام المرء تركة ما لايعنيه

 

"Fait partie du bon islam de l'homme : De laisser ce qui ne le regarde pas."

 

Qu'AlLah t'accorde la réussite.

 

traduit par عبد الرحمن الكمبودي

 


Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي 

Partager cet article

Etrangeté excessive de l'islam vers la fin des temps

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Etrangeté excessive de l'islam vers la fin des temps

Question :

 

Il fut authentiquement rapporté d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans un long Hadith :

 

"Hâtez-vous avant que ne surviennent des périodes de troubles et de tentations telles les lambeaux de ténèbres nocturnes.

L’homme s’y trouvera croyant le matin et mécréant le soir, ou croyant le soir et mécréant le matin.

Il vendra sa religion en contrepartie des biens éphémères de ce bas monde".

 

Quel est le sens de la mécréance dans ce Hadith?

 

Et comment se fait-il que la religion soit vendue?  

 

Réponse :

 

Il fut authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:

 

"Empressez-vous d'accomplir des œuvres pies, avant que ne surviennent des troubles obscurs tels la nuit noire."

 

L'ordre "hâtez -vous" signifie "empressez-vous de faire des bonnes œuvres ".  

 

"Empressez-vous d'accomplir des œuvres pies, car il y aura des troubles aussi noirs qu'une nuit très sombre, où l'homme se réveillera croyant et se retrouvera le soir mécréant, et le soir il est croyant et se réveillera mécréant ;

Il fera un troc de sa religion contre les biens du bas monde "

 

Le sens de ce Hadith est que l'étrangeté de l'Islam s'intensifiera tellement que l’homme s’y trouvera croyant le matin et mécréant le soir, ou au contraire, il se trouvera croyant le soir et mécréant le matin.

 

Il vendra sa religion en contrepartie des biens éphémères de ce bas monde, et ce en proférant des paroles ou en entreprenant des actions qui l'entachent d'incrédulité, rien que pour rechercher son intérêt ici-bas.

 

A titre d'exemple, il se peut qu'il soit le matin croyant et quelqu'un vient lui dire : "blasphème Allah", ou: "blasphème le Messager d'Allah", ou: "Abandonne la prière et on te donnera en contrepartie tel ou tel", ou: "Prends pour licite la fornication ou la consommation de l'alcool et on te donnera en contrepartie tel et tel".

 

S'il y consent, il aura ainsi vendu sa religion contre quelques profits passagers de ce bas monde et finira par devenir, le lendemain matin ou même le soir de ce même jour, incrédule.

 

Il se peut de même qu'on lui dise: "Abandonne les croyants pour rejoindre les infidèles et on te donnera en contrepartie tel et tel", ce qui le tente à s'allier aux incrédules et devenir un de leurs partisans, voire de leurs auxiliaires, et ce en contrepartie des richesses qu'ils lui offriront.

 

C'est ainsi qu'il deviendra un des alliés des infidèles et des ennemis des croyants.

 

En effet, nombreux sont les types d'apostasie et ils sont généralement motivés par la convoitise des biens éphémères de ce bas monde et leur préférence au bonheur à l'Au-delà.

 

C'est ce qui explique pourquoi le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:  

 

"Il vend sa religion contre les biens de ce bas monde."

 

Dans ce même contexte, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit, selon une variante:

 

"Hâtez-vous de faire les bonnes actions avant d'en être empêchés par l'une de ces sept choses auxquelles vous devez vous attendre:

- Une pauvreté qui vous fait oublier (de les faire).

- Une richesse qui vous rend arrogant.

- Une maladie ruinant votre santé.

- Une vieillesse affaiblissant votre esprit.

- Une mort mettant fin à vos jours.

- L'arrivée du faux Messie et c'est le pire de ce que peut vous cacher l'avenir.

- L'arrivée de l'Heure et «l’Heure sera plus terrible et plus amère.»".

 

Pour conclure, il incombe au croyant de se hâter à accomplir de bonnes œuvres et de se mettre en garde car il risque de se voir éprouvé par la mort subite, inattendue, il risque d'être mis à l'épreuve par une maladie qui épuise ses forces et l'empêche de travailler, ou par une vieillesse qui arrive à grands pas, ou par toute autre épreuve.

 

C'est pourquoi, l'homme doit tirer profit de sa vie, de sa santé et de sa raison, et ce en accomplissant de bonnes œuvres avant que la voie ne lui soit barrée tantôt par des épreuves telles la maladie ou autres, tantôt par la convoitise des biens de ce bas monde, l'amour voué à cette vie d'ici-bas, la préférence de cette vie à celle de l'Au-delà, cette vie de ce bas monde qui ne cesse d'être enjolivée par les ennemis d'Allah et les partisans de l'incrédulité et de l'égarement.

 

(Numéro de la partie: 28, Numéro de la page: 192 à 194)

traduit par alifta.net

 

بيان اشتداد غربة الإسلام في آخر الزمان
ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم في حديث طويل

((يصبح الرجل مؤمناً ويمسِي كافراً، ويمسِي الرجل مؤمناً ويصبح كافراً، يبيع دنيه بعرض من الدنيا قليل))

ما المقصود بالكفر في الحديث وكيف يكون بيع الدين؟1

لقد ثبت عنه صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((بادروا بالأعمال فتناً كقطع الليل المظلم)) بادروا بالأعمال يعني الصالحة

((فتناً كقطع الليل المظلم، يصبح الرجل فيها مسلماً ويمسي كافراً، ويمسي مؤمناً، ويصبح كافراً، يبيع دينه بعرض من الدنيا قليل))2

المعنى أن الغربة في الإسلام تشتد حتى يصبح المؤمن مسلماً، ثم يمسي كافراً، وبالعكس يمسي مؤمناً، ويصبح كافراً، يبيع دينه بعرض من الدنيا، وذلك بأن يتكلم بالكفر، أو يعمل به من أجل الدنيا، فيصبح مؤمناً ويأتيه من يقول له: تسب الله وتسب الرسول، تدع الصلاة ونعطيك كذا وكذا، تستحل الزنا، تستحل الخمر، ونعطيك كذا وكذا فيبيع دينه بعرض من الدنيا، ويصبح كافراً، أو يمسي كذلك أو يقولوا: لا تكن مع المؤمنين نعطيك كذا وكذا لتكون مع الكافرين، فيغريه بأن يكون مع الكافرين وفي حزب الكافرين، وفي أنصارهم، حتى يعطيه المال الكثير فيكون ولياً للكافرين، وعدواً للمؤمنين، وأنواع الردة كثيرة جداً، وغالباً ما يكون ذلك بسبب الدنيا، حب الدنيا وإيثارها على الآخرة؛ لهذا قال: ((يبيع دينه بعرض من الدنيا)) وفي لفظ آخر

((بادروا بالأعمال الصالحة، هل تنتظرون إلا فقراً منسياً أو غنىً مطغياً، أو موتاً مجهزاً، أو مرضاً مفسداً، أو هرماً مفنداً، أو الدجال شر غائب ينتظر، أو الساعة فالساعة أدهى وأمر))3

المؤمن يبادر بالأعمال، يحذر قد يبتلى بالموت العاجل، موت الفجأة قد يبتلى بمرض يفسد عليه قوته، فلا يستطيع العمل، يبتلى بهرم، يبتلى بأشياء أخرى، على الإنسان أن يغتنم حياته وصحته وعقله، بالأعمال الصالحات، قبل أن يحال بينه وبين ذلك تارة بأسباب يبتلى بها، من مرض وغيره، وتارة بالطمع في الدنيا، وحب الدنيا، وإيثارها على الآخرة، وتزيينها من أعداء الله، والدعاة إلى الكفر والضلال
[1] من أسئلة حج عام 1415هـ، شريط 49/ 9
[2] أخرجه مسلم كتاب الإيـمان، باب الحث على المبادرة بالأعمال برقم 118
[3] أخرجه الترمذي في كتاب الزهد، باب ما جاء في المبادرة بالعمل برقم 2306

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Rendre le «salâm»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Rendre le «salâm»

Il a dit :

 

Moi je te passe le salâm et tu ne me réponds pas.

 

C'est à dire en privé par message instantané. 

 

J'ai dit :

 

Lorsque je lis ton salâm, je te réponds verbalement pour obtenir la récompense de sa prononciation.

 

Et l'adoration est basée sur la prononciation et non sur l'écrit.

 

Donc moi je réponds à ton salâm même si je n'écris rien. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

قال : أنا ألقي عليك السلام ولا ترده. يعني على الخاص في كتابة الرسائل الفورية
قلت : إذا قرأت سلامك فأنا أرده لفظاً، لأكسب أجر التلفظ به، والتعبد إنما هو باللفظ لا بالكتابة. فأنا أرد سلامك وإن كنت لا أكتب شيئاً

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

La femme qui s'assoit avec la famille de son mari en sa présence

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La femme qui s'assoit avec la famille de son mari en sa présence

Question :

 

Quel est le jugement concernant la femme qui s'assoit avec la famille de son mari en sa présence durant le déjeuner ou le dîner, ainsi que les parents et les frères tous réunis, sachant qu'elle couvre tout son corps sauf son visage et ses mains ?

 

Qu'Allâh vous bénisse.

 

Réponse :

 

Le fait de se réunir autour du repas n'est pas gênant, à condition que ce ne soit pas autour d'une seule table, et que les femmes soient d'un côté et les hommes de l'autre, même si c'est dans un même endroit.

 

Mais qu'ils se réunissent autour d'une même table, alors cela n'est absolument pas permis, parce qu'il lui est impossible de manger sans montrer son visage et si elle devait le dévoiler en présence du beau frère ou l'oncle de son mari ou quelqu'un qui s'y apparente, Al-Fitna (la séduction) aura lieu, et ne néglige point quelque chose du mal.

 

Combien d'hommes sont sous l'illusion qu'une fitna ne se produira pas entre lui et sa belle soeur, mais le chaitan suscite la séduction entre les deux.

 

Regarde les paroles de la créature la plus sage Mohammed عليه الصلاة والسلام quand il a dit :

 

"Il vous est interdit d'entrer dans [les endroits où se trouvent] des femmes..."

 

Et c'est une phrase d'avertissement.

 

"Il vous est interdit d'entrer dans [les endroits où se trouvent] des femmes,

Ils dirent (les compagnons) : Ô Messager d'Allâh que dis-tu du Hamw (beau-frère)?

Il a dit عليه الصلاة والسلامAl-Hamw (le beau-frère) c'est la mort".

 

C'est à dire : fuis-le comme tu fuis la mort.

 

Et ceux qui disent qu' Al-Hamw (le beau-frère) est inévitable tout comme la mort, ceci est faux, car tout le monde sait que cette expression (Al-Hamw - le beau-frère, c'est la mort) a pour visée l'éloignement, et que le Prophète عليه الصلاة والسلام l'a considéré comme la mort et qu'il faut absolument le fuir,  parce que Al-Hamw -est le proche du mari- et lorsqu'il est chez l'un de ses proches, on ne le rejette pas, ainsi il ne se gêne pas d'ouvrir la porte et d'entrer.

 

Il faut donc être prudent et la femme encore plus, et qu'elle soit consciente surtout des insufflations du chaitan.

 

Silsilat Al-Likaâ Al-Maftouh - Al-Likaâ Al-Maftouh (40)

 Publié par 3ilmchar3i.net

حكم أكل المرأة مع إخوة زوجها في سفرة واحدة

السؤال : ما حكم أن تجلس زوجة اﻷ‌خ مع العائلة في أوقات معينة كالغداء أو العشاء مع العلم أن زوجها موجود معنا، وأن الوالد والوالدة واﻹ‌خوان كلهم معنا ولكنها تغطي جميع جسدها ما عدا الوجه والكفين فقط، بارك الله لكم وبارك عليكم؟

الجواب : نرى أن اجتماع العائلة على الطعام ليس فيه بأس، ولكن ﻻ‌ يكونوا في سفرة واحدة، بل يكون النساء في جانب والرجال في جانب، ولو كان المكان واحداً
أما كونهم يجلسون على سفرة واحدة فﻼ‌ نرى ذلك إطﻼ‌قاً؛ ﻷ‌نه ﻻ‌ يمكن أن الواحدة تأكل بدون أن تكشف وجهها، وإذا كشفت وجهها عند أخ زوجها، أو عند عمه، أو ما أشبه ذلك، حصلت الفتنة، وﻻ‌ تحقرن من الشر شيئاً، كم من إنسان يستبعد كل البعد أن تقع فتنة بينه وبين زوجة أخيه ولكن الشيطان قد ينزغ بينهم
انظر إلى كﻼ‌م أحكم الخلق
عليه الصلاة والسلام لما قال

«إياكم والدخول على النساء»

 وهذه الجملة تحذير

«إياكم والدخول على النساء». قالوا: يا رسول الله! أرأيت الحمو؟ قال: «الحمو الموت»

 والمعنى: فِرَّ منه كما تفر من الموت، وأما من قال: الحمو الموت أي: ﻻ‌ بد منه، فهذا غلط، كل الناس يعرف أن المقصود من هذه العبارة هو التنفير، وإنما جعله الرسول عليه الصلاة والسلام بمنزلة الموت، وأنه يجب الفرار منه؛ ﻷ‌ن الحمو -وهو قريب الزوج- إذا دخل على بيت قريبه ﻻ‌ يستنكر الناس ذلك منه، وهو أيضاً ﻻ‌ يخجل إذا فتح الباب ودخل، فيجب الحذر من أقارب الزوج، وأن تكون المرأة منهم على حذر، و أن تخشى من نزغات الشيطان
المصدر: سلسلة اللقاء الشهري - اللقاء الشهري40

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les conflits entre les gens

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les conflits entre les gens

Question 6 :

 

Quel est l’avis religieux sur la dispute, les conflits et les rixes entre les gens ?

 

Renseignez-nous en détails, et dites-nous quel est l’avis religieux sur celui qui commet une transgression contre quelqu'un ?

 

Réponse 6 :

 

Tout musulman doit respecter les règles des bonnes mœurs, et de la bienfaisance, en traitant les musulmans dans les limites prescrites par la charia, c’est à dire qu’il ne commette aucune transgression contre autrui, que ce soit une atteinte portée contre le sang, les biens, la dignité ou autres, conformément aux paroles divines :  

 

"Et ne transgressez pas. Allah, (en vérité,) n’aime pas les transgresseurs." (sourate La table servie verset 87)

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 6 de la Fatwa numéro ( 8130 )

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 139)

copié de alifta.net


النزاع والخصومة مع الناس
س 6: ما حكم النزاع والخصومة والمضاربة مع الناس ؟ أفيدونا بالتفصيل، وما الحكم إذا اعتدى على أحد؟
ج 6 : على المسلم الالتزام بمكارم الأخـلاق وحسن العشرة في معاملة المسلمين، وذلك في حدود مـا شرعه الله، فلا يعتدي على أحد بدم أو مال أو عرض أو غيرها؛ لقوله تعالى

وَلاَ تَعْتَدُوا إِنَّ اللَّهَ لاَ يُحِبُّ الْمُعْتَدِينَ
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال السادس من الفتوى رقم - 8130

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 139)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Comment se comporter face à celui qui nous boycotte plus de 3 jours ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment se comporter face à celui qui nous boycotte plus de 3 jours ? (audio-vidéo)

 

Questionneur :

 

Il est mentionné qu'il n'est pas permis à l'Homme de boycotter son frère plus de trois jours.

 

Si une personne vient, a tendu sa main, l'a saluée et a essayé de parler avec lui mais que la seconde personne a refusé est-ce normal ?

 

Réponse :

 

Si cela est vrai, "C'est comme si tu les nourrissais avec des cendres chaudes" (1).

 

C'est à dire comme (si) tu jetais dans son oeil de la cendres chaudes.

 

Quant à toi, accomplis tes obligations et ce que tu as à faire (dans le fait de lui passer le salâm, tendre ta main, etc).

 

Questionneur :

 

Combien de fois dois je recommence cette action ?

 

Cheikh :

 

Toutes les fois que tu réitères, se multiplie la récompense pour toi et s'alourdit pour lui le fardeau.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah te récompense par un bien.

 

(1) Hadith en question :

وعن أبى هريرة رضي الله عنه أن رجلاً قال‏

 يا رسول الله إن لى قرابة أصلهم ويقطعونى، وأحسن إليهم ويسيئون إلى، وأحلم عنهم ويجهلون على‏!‏

فقال‏:‏ لئن كنت كما قلت فكأنما تسفهم المل ولا يزال معك من الله تعالى ظهير عليهم ما دمت على ذلك

‏‏(‏رواه مسلم‏)‏ وقد سبق شرحه في "باب صلة الأرحام"‏.‏

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com


السائل : ذكر أنه لا يجوز للإنسان هجر أخيه أكثر من ثلاث أيام ،فإذا جاء هذا الانسان ومد يده بدّه يسلم عليه وحاول يتكلم معه ورفض الثاني ايش يسوي ؟
الشيخ : اذا صح هذا فكأنما تسفه المل يعنى كانك ترمى فى عينه الرماد فانت قم بواجبك وما عليك
السائل : كم مرة أعيد هالشغلة مثلا ؟
الشيخ : كل ما تعيد بيتضاعف عليك الاجر واشتد عليه الوزر
السائل : جزاك الله خيرا

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Parmi les comportements à adopter lors des visites

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parmi les comportements à adopter lors des visites

D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

 

« Lorsque l'un de vous visite son frère et s'assoit auprès de lui alors qu'il ne se lève pas (*) tant qu'il ne lui a pas demandé la permission ».
(Rapporté par Abou Cheikh et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°182)

 

(*) C'est à dire pour s'en aller.

 

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم

إذا زار أحدكم أخاه فجلس عنده فلا يقومن حتى يستأذنه
(رواه أبو الشيخ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٨٢)

Partager cet article

Un ami qui t'aide à obéir à Allah

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Un ami qui t'aide à obéir à Allah

«Si tu as un ami qui t'aide à obéir à Allah, accroche toi à lui, car se faire un ami est difficile et le quitter est facile.»

 

Hiliya al-Awliya 4/101

Publié par 3ilmchar3i.net

"إذا كان لك صديق يعينك على الطاعة فشد يديك به فإن اتخاذ الصديق صعب ومفارقته سهل"

Imam Mohamed ibn Idrys Ach-Châfi'y - الإمام محمد بن إدريس الشافعي

Partager cet article

Les hommes qui posent trop de questions sur les épouses des frères (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les hommes qui posent trop de questions sur les épouses des frères (audio)

 

Question d’un frère :

 

Un jour nous avons parlé du fait de ne pas parler des qualités de son épouse devant autrui car cela peut lui mettre une certaine jalousie dans le cœur, par exemple se dire : « Si mon épouse était comme ça ou comme ci ».

 

Certains frères posent trop de questions sur l’épouse.

 

Par exemple un frère va demander la nationalité de l’épouse ou l’âge et pleins d’autres questions qui ne les regardent pas.

 

Comment doit-on se comporter avec ces frères-là et quelle est l’explication de la parole du Messager صلى الله عليه و سلام :

 

« Parmi la perfection de l’Islam d’une personne est de délaisser ce qui ne la regarde pas ».

 

Tfadal Cheikh

 

Réponse :

 

La personne qui a posé les questions a appliqué les adab (bons comportements) de la question en disant : «Un jour nous avons parlé...», il n’a pas dit : «Vous avez dit...» ; BaarakALlahou fiha.

 

Ensuite elle (la personne qui pose la question) dit : certains frères posent trop de questions sur l’épouse.

 

Je pense ALlahou a’lem, reprenez-moi si je me trompe, il veut dire par là (que c’est) pendant la mouqabala. 

 

(Cheikh Tchalabi lit les réponses des administrateurs)

 

Non (il parle) des amis, en privé entre frères.

 

(Cheikh Tchalabi demande des précisions)

 

Donc ce n’est pas comme dans la mouqabala d’après ce que j’avais compris. 

 

Et je pense que ceux qui posent des questions pareilles sont de deux sortes :

 

1.Ou bien c’est quelqu’un qui veut comprendre, qui se dit qu’il peut peut-être aider en quelque chose

2.Et il y a des gens qui posent des questions seulement par curiosité

 

Et ne pas poser de questions serait mieux à cause du hadith, qu’a cité ici la personne, du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

من حسن إسلام المرء تركة ما لايعنيه

 

«Parmi la perfection de l’Islam d’une personne est le fait de délaisser ce qui ne la regarde pas».

 

Que je sache moi maintenant ton épouse si elle est française ou allemande ou yougoslave etc, ça ne m’ajoute rien, et si je ne vais pas savoir cette chose ça ne va rien me retrancher (cela ne va rien m’enlever), ni dans mon din (religion) ni dans ma piété.

 

Donc ce sont des choses que la personne devrait éviter sauf s’il y a lieu de poser cela. 

 

Par exemple quelqu’un me dit : «Je voudrais venir faire hijra (émigration : quitter une terre de mécréance pour une terre d’Islam) dans votre pays, qu’est-ce que vous me conseiller ?»

 

C’est bien ici de lui demander : «Quelle est la nationalité de ton épouse ?».

 

(Par exemple) Pour savoir si elle algérienne, de lui dire : «C’est mieux d’aller (s’installer) un peu proche de sa famille (ou dans) la ville où elle est née.»

 

(Dans ce cas), si j’ai demandé sa nationalité, c’est pour un but.

 

Mais juste demander comme ça sans but, il vaut mieux éviter إن شاء الله تعالى et ça rentre dans la perfection de l’Islam.

 

Plus la personne ne cherche pas à comprendre et ne pose pas de question sans but, plus son Islam est parfait, plus elle est mieux que la personne qui pose des questions et demande beaucoup.

 

ALlahou 3azza wa Djal a’lem

 

(L’administrateur apporte une précision) :

 

Le frère demande s’il est permis de citer les qualités de son épouse devant d’autres frères ?

 

Quel est le jugement de cela ?

 

Réponse :

 

Naam, ce n’est pas interdit s’il sait qu’il ne risque pas d’attraper un mauvais œil ou quelque chose comme ça.

 

Et le hadith, vous le connaissez tous, dans le Sahih AL Boukhari et je pense même dans le Sahih Moslim, ce qu’a rapporté Aïsha radhiya ALlaho 3anha :

 

11 femmes se sont réunies et chacune a commencé à dire : « voilà comment est mon mari, voilà ce qu’il fait quand il rentre, voilà comment il est de caractère… », les 11 femmes.

Et à la fin, le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit à Aïsha :

 

«Je suis pour toi comme Abou Zar3 était pour Oummou Zar3» 

(sauf que je ne te divorce pas car l’autre avait divorcé son épouse). (1)

 

Et le Prophète صلى الله عليه و سلام, qui est témoin ici, n’a pas dit que ce qu’elles ont fait c’était haram (illicite), il n’a pas dit qu’elles ne devaient pas s’assoir comme ça et parler.

 

Si quelqu’un parle de son épouse en disant par exemple qu’elle sait cuisiner, il n’a rien dit de mal.

 

Ou qu’une femme dise de son mari par exemple qu’il travaille dans tel endroit ou qu’il n’aime pas aller travailler ou je ne sais pas quoi, ce n’est pas interdit.

 

Ou par exemple qu’il cuisine bien ou qu’il aide dans la cuisine, ce n’est pas interdit. 

 

Il faut juste voir si ce qu’on va dire ça peut être la cause d’un mauvais œil ou ça ne peut pas l’être, d’après la personne avec qui on discute بإذن الله تعالى.

 

(1) Note du webmaster : Voir le hadith

 

Paltalk lors des questions/réponses - avril 2015 

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

La maladie d'Ibliss : le nationalisme (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La maladie d'Ibliss : le nationalisme (vidéo)

C'est pour cela qu' Ibliss lorsqu'il lui a été demandé de se prosterner pour Adam.

 

Qu'a t'il dit ? 

أَنَا۟ خَيۡرٌ۬ مِّنۡهُ خَلَقۡتَنِى مِن نَّارٍ۬

 

« Je suis meilleur que lui ; tu m'as crée [de quoi ?] de feu. » (sourate Al-A'raf verset 12)

 

« Je suis meilleur que lui car je suis arabe » ; 

« Je suis meilleur que lui car je suis Qorayshî » ;

« Je suis meilleur que lui car je suis Hâshimî »

« Je suis meilleur que lui car je suis Qabalî »

 

« Je suis meilleur que lui... »

 

Ceci est une maladie d'Ibliss et le refuge est auprès d'Allah.

 

Ceci est une maladie d'Ibliss même si la personne grandit au sein d'une société qui prépare l'élève à un tel sens, il fait parti des obligations légiférées à la personne responsable de faire en sorte de détruire cet édifice du faux.

 

[faire en sorte de quoi ?] de détruire cette chose.

 

La fraternité n'est que :

إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ إِخْوَةٌ

« certes les croyants sont des frères »

 

La fraternité de la foi, non la fraternité du territoire, non la fraternité de l’organisation, non la fraternité du parti, non la fraternité de la tribu (clan), non la fraternité... Non !

 

 

Certes la véritable  fraternité est à travers l'amour en Allâh.

 

Cheikh Mohammad Outhmân Al Anjari - الشيخ محمد عثمان العنجري

Partager cet article

Rappel sur les fréquentations (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Rappel sur les fréquentations (audio)

 

Question d’un frère :

 

Par rapport aux fréquentations, certains salafs s’isolaient, ils ne fréquentaient pas beaucoup de personnes...

 

Est-il bien de ne pas fréquenter beaucoup de personnes pour se préserver, pour s’éloigner des problèmes et autres, ou faut-il obligatoirement avoir des fréquentations ?

 

بارك الله فيكم

Tfadal Cheikh

 

Réponse :

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit : 


المؤمن الذي يخالط الناس و يصبر على أذاهم خير من الذي لا يخالط الناس و لا يصبر على أذاهم

خْرَجَهُ ابن مَاجَهْ بإسنادٍ حسَنٍ

 

«Celui qui fréquente les gens et patiente (c’est-à-dire endure) est mieux que celui ne fréquente pas les gens et ne patiente pas».

Hadith Hassan rapporté par Ibn Mâjah

 

Il صلى الله عليه و سلام a dit : 

 

المؤمن القويُّ خيْر وأحبُّ إلى الله من المؤمن الضعيف وفي كلّ خير

واه مسلم في ‏‏صحيحه‏

 

«Le musulman fort est mieux que le musulman faible et dans les deux il y a du khir (bien) ».

Hadith Sahih rapporté par Mouslim

 

Ce qu’il faudrait savoir, c’est que ça dépend de la personne elle-même, de nous-même.

 

Ça dépend de nous et de la personne que l'on veut fréquenter.

 

Par exemple, si on est du genre fragile et que notre foi n’est pas bien travaillée, (que l') on n’a pas beaucoup de sciences, (que l') on a des choubouhat (ambiguïtés), dans ce cas ça devient obligatoire de ne pas fréquenter les gens de mal, et les gens de choubouhat et les gens des sectes.

 

Ça devient même interdit de les fréquenter car tu n’es pas vacciné et ils vont te prendre facilement.

 

Dans ce cas, ce qui serait bien et même obligatoire, c’est de fréquenter des gens qui sont ma sha-a ALlah , des gens de sciences, des étudiants en sciences (religieuses).

 

A la rigueur, si ce ne sont pas des étudiants, ce sont des gens qui aiment la science, qui aiment les savants, qui aiment les salafs, qui aiment les livres des salafs, qui aiment les dourouss (enseignements) des salafs, etc

 

Mais si par contre c’est une personne de mal, il faut l’éviter au maximum.

 

C’est pour ça que le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit dans un hadith authentique :

 

« l’exemple de celui qui fréquente quelqu’un de bien et de celui qui fréquente quelqu’un de mal, c’est comme le ferronnier et celui qui vend du musc. » (1)

 

Celui qui vend du musc

 

Quand tu le fréquentes ou tu vas chez lui, il a un petit magasin, tu rentres chez lui et tu t’assois. 

Que va-t-il se passer ?

 

-Ou bien tu vas lui acheter un parfum ma sha-a ALlah, donc tu sors avec un parfum ma sha-a ALlah dans ta poche que tu vas utiliser

 

-Ou bien c’est lui qui va t’en donner il te dit : « Tiens prend un peu fi sabili ALlah » ou bien même il te dit : « Essaye ce parfum » ou alors il t’en met un peu sur ta main ou sur ta barbe

 

-3e cas : ni il t’en vend ni il t’en donne, mais tu sors avec une bonne odeur car tu étais assis avec quelqu’un qui vend du parfum et du musc

 

Donc obligatoirement tu auras du parfum sur toi.

 

Et quand tu vas chez toi, on va te dire ma sha-a ALlah quelle bonne odeur !

 

Et la mauvaise fréquentation, c’est comme le forgeron

 

Le forgeron :

 

-Ou bien il va brûler tes vêtements

 

-Ou bien tu vas partir en ayant inhalé (respiré) son odeur répugnante.

 

Quand tu arrives à la maison on te dit : «C’est quoi cette mauvaise odeur.»

 

Regarde seulement quand tu t’assois avec des gens qui fument.

 

Quand tu vas à la maison on te dit : « Tu as fumé aujourd’hui ? »,

tu dis : « Non »

et on te dit : «Il y a l’odeur de la cigarette » donc tu t’es assis avec des gens qui fument la cigarette.

 

Donc c’est comme ça la bonne fréquentation et c’est comme ça la mauvaise fréquentation.

 

Ça veut dire que tu n’en sors pas indemne.

 

Si c’est la bonne fréquentation, ma sha-a ALlah tu sors gratifié.

 

Si c‘est la mauvaise fréquentation, tu sors comme une poule à qui on a enlevé quelques plumes ou bien un pigeon à qui on a enlevé quelques plumes.

 

Ça (n’a) pas (l’air) grave mais aujourd’hui quelques plumes, demain quelques plumes ensuite il ne pourra plus voler...

 

(1)D'après Abou Moussa Al Ach'ari (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« L'exemple du compagnon pieux et du mauvais compagnon est comme celui du vendeur de parfum et du forgeron.

Pour le vendeur de parfum, soit il va t'en donner, soit tu vas lui en acheter soit tu vas sentir de lui une odeur agréable.

Et pour le forgeron, soit il va brûler ton habit soit tu vas sentir de lui une mauvaise odeur ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5534 et Mouslim dans son Sahih n°2628)

 

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم

مَثَلُ الجليسِ الصَّالحِ والسَّوءِ كحاملِ المسكِ ونافخِ الكيرِ

فحاملُ المسكِ : إمَّا أن يُحذِيَكَ وإمَّا أن تبتاعَ منهُ وإمَّا أن تجدَ منهُ ريحًا طيِّبةً

ونافخُ الكيرِ : إمَّا أن يحرِقَ ثيابَكَ وإمَّا أن تجدَ ريحًا خبيثةً
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٥٣٤ و مسلم في صحيحه رقم ٢٦٢٨)

 

Réponse 257 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses 

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net


Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

«Si les coeurs sont rapprochés, l'éloignement des corps ne nuit pas» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«Si les coeurs sont rapprochés, l'éloignement des corps ne nuit pas» (audio)

Younous bnou 'Oubayd fut touché par une calamité et il fut questionné : ''Pourquoi Ibn 'Awf n'est pas venu te voir?".

 

Younous bnou 'Oubayd répondit : ''Si nous sommes sûrs de l'amour de notre frère alors ne nous nuit pas qu'il ne nous visite pas!''.

 

C'est-à-dire que celui qui a posé la question fut étonné de voir que le compagnon de Younous bnou 'Oubayd qui était Ibn 'Awf n'était pas venu le voir et la réponse de Younous bnou 'Oubayd fut une réponse sunni salafi car il lui a dit: ''Si nous sommes sûrs de l'amour de notre frère''.

 

Et c'est cela la caractéristique de la fraternité salafi sunnite et qui est qu'entre les frères il y a une confiance et un amour!

 

Parmi les signes de déviance dans les rangs des groupes politiques que tu ne trouves pas de confiance entre les frères : une relation qui n'est pas établie sur la confiance et il n'est pas possible à ceux qui ont concrétisé la fraternité en Allâh avec vérité sur la voie sunnite que ne s'établisse pas entre eux l'amour et la confiance.

 

Et c'est pour cela qu'il a dit : ''Si nous sommes sûrs de l'amour de notre frère alors ne nous nuit pas qu'il ne nous visite pas!''.

 

Et d'après Ishâq ibn Ibrâhîm qui rapporte qu'il fut dit à l'un de ces deux imams : 'Abder-Rahmân ibn Mahdî et Yahyâ bnou Sa'îd Al-Qattân qu'il n'y avait pas entre eux de rencontre, qu'ils se rencontraient peu et il fut dit: ''Pourquoi ne vous rencontrez-vous pas?''.

Il dit: 

إذا تقاربت القلوب فلا يضر تباعد الابدان

''Si les coeurs sont rapprochés, l'éloignement des corps ne nuit pas''.

 

Si les coeurs sont rapprochés, l'éloignement des corps ne nuit pas !

 

Donc le rapprochement des coeurs se fait par quoi mes frères ?

 

Par l'amour en Allâh Le Très-Haut !

 

Par la confiance qui s'est établie par la fraternité en Allâh !


Tiré du cours intitulé : "السني السلفي و المحبة في الله - le sunnite salafi et l'amour en Allâh"

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Outhmân Al-'Anjari - الشيخ محمد عثمان العنجري

Partager cet article

Celui qui parle sur le gouverneur et incite les gens à se rebeller contre lui est considéré comme étant un khariji (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui parle sur le gouverneur et incite les gens à se rebeller contre lui est considéré comme étant un khariji (audio)

 

Parole du savantissime Abdel-Mohsin Al-'Abbad au sujet de celui qui parle sur le Gouverneur et qui incite les gens [à se rebeller] contre lui [considéré] comme étant un Khariji (partisan de la secte des Khawarij) et un prêcheur à la révolte.

 

Question :

 

Faut il comme condition, pour qualifier quelqu'un de Khariji de façon absolue, qu'il prenne les armes ? N'êtes-vous pas d'avis que celui qui parle sur le Gouverneur et qui incite les gens [à se révolter] contre lui est considéré comme étant Khariji ?

 

Réponse :

 

Oui, il est un prêcheur à la révolte.

 

La révolte est l'acte direct en se révoltant et en prenant les armes.

 

Quant à ceci, c'est un appel à la révolte et une incitation des gens [à la révolte] ; C'est donc une révolte mais comme cela est connu, c'est moyen et ceci est un but en soi.

 

C'est-à-dire : la révolte par les armes est un but en soi ; Et cette incitation [à la révolte] est un moyen menant à ce but.

 

Question posée au cours du Sheykh le 24 de Mouharram 1436 de l'hégire

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

يتكلم في ولي الأمر ويهيج عليه خارجي

كلام العلاَّمة عبد المُحسِن العبّاد عمَّن يتكلم في وليّ الأمر
ويُهيِّج النَّاس عليه بأنه خارجيّ؛ داعية للخروج
(كان هذا في درس الشّيخ يوم: 24 / من شهر الله المُحرَّم / 1436هـ )
السّؤال:هل يُشترط في إطلاق كلمة الخوارج لابد لمن حمل السلاح؟ ألا ترون أن من يتكلم في ولي الأمر ويُهيج الناس عليه يُعتبر خارجيا؟
الجواب:نعم، هذا داعية للخروج، الخروج هو المباشرة بالخروج وحمل السلاح، وأما هذا فهو دعوة للخروج وتهييج الناس؛ فهو خروج، لكنه كما هو معلوم هذا وسيلة وذاك غاية، يعني: الخروج بالسلاح هذا غاية؛ وهذا التهييج هو وسيلة إلى تلك الغاية.اهـ
 من درس فضيلة الشّيخ العلاّمة: عبد المُحسِن بن حمد العبّاد -حَفِظَهُ اللهُ- في (شرح صحيح مُسلِم / باب ذكر الخوارج وصفاتهم) يوم 24 / من شهر الله المُحرَّم / 1436هـ، بالمسجد النّبويّ

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

Le comportent envers les dirigeants selon la sounnah - معاملة الحكام في ضوء الكتاب والسنة (audio-dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le comportent envers les dirigeants selon la sounnah - معاملة الحكام في ضوء الكتاب والسنة (audio-dossier)

✅ Traduit par Sulaiman Al-Hayiti

 

Cheikh 'Abdas Salam Ibn Barjass - الشيخ عبد السلام بن برجس آل عبد الكريم

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>