385 articles avec communaute musulmane - أُمَّة

La femme qui répond au «salâm» d'un homme qui n'est pas son mahram (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La femme qui répond au «salâm» d'un homme qui n'est pas son mahram (audio)

Question n°4 :

 

Question d'une soeur qui demande : 

 

Qu'Allâh vous fasse miséricorde, Âmîn.

 

Concernant la femme quel est le jugement de répondre au salâm à un homme qui n'est pas son mahram ? 

 

Bâraka Llâhu fykoum yâ sheykh, c'est à dire dans la rue ou dans l’allée (me semble t-il vous en aviez déjà parlé dans un des cours).

 

Tafaddal ya sheykh wa djazaakaLlahu kheyran.

 

Réponse :

 

Donc je dis, en principe ce n'est pas la femme qui commence, ce n'est pas la femme qui commence.

 

Mais si quelqu'un commence, les savants ont dit, alors dans ce cas, elle est obligée de répondre sauf s'il y a fitna.

 

Certains ont dit, si il y a fitna ; Elle a peur de la fitna pour elle et également pour l'autre, qu'elle réponde pas.

 

Mais si elle est loin de la fitna, elle sait qu'elle a l'habitude d'y répondre, c’est juste un voisin ou quelqu'un d'âgé ou quelqu'un de très jeune ou quelqu'un,... Il n'y a aucun mal à y répondre بإذن الله تعالى.

 

Question posée par Bint Uthman - Gérante du site Dourouss As Salafiyatt

Le samedi 19 Safar 1438 - 19 Novembre 2016 

Questions/Réponses Paltalk «Lecture du Kitab Les Trois Fondements»

 Publié par telegram.me/dourousssalafiyatt

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Que veut dire : «Le fait d’être lésé dans son intégrité morale»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Que veut dire : «Le fait d’être lésé dans son intégrité morale»

Question :

 

A propos du hadith de l'Envoyé d'Allâh صلى الله عليه وسلم :  

 

"Que celui qui aura été lésé par un frère dans son argent ou dans son intégrité morale, demande compensation ce jour."

 

Nous savons bien ce que c’est que d’être "lésé dans son argent" ; C’est que quelqu’un s'approprie injustement des biens d’autrui, par le vol, ou autre.

 

Allâh en sait mieux.
 

Mais, qu’est-ce qu’on entend par le fait d’être lésé dans son intégrité morale ?

 

Comment se fait-il que l’on voie ses mauvaises actions étalées, après qu’Allâh les ait cachées ?

 

Qu'en est-il alors des effets néfastes ainsi engendrés et qui touchent à la personne ayant fait l’objet de la médisance, et sur sa famille qui sera bouleversée.

 

Il y a un hadith que je ne connais pas par cœur qui dit :  

 

"Quiconque se couvrant ou couvrant les secrets se son frère, Allâh le couvrira jusqu'au jour de la Résurrection"

 

Prière de nous expliquer ce hadith (mentionné plus haut) .

 

Réponse :

 

La lésion contre l’intégrité morale consiste à médire, à diffamer et à calomnier injustement une personne musulmane, selon cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Est illicite pour tout musulman le sang, les biens et l'honneur d'un musulman"

 

Et, sa parole, صلى الله عليه وسلم :

 

"Sachez que votre vie, vos biens et votre honneur, sont aussi sacrés que votre jour, votre pays et votre mois où vous vous trouvez à présent"

 

Ainsi, si la personne lésée refuse de pardonner le mal qu’on lui a infligé, dans le monde d’ici-bas, alors, le malfaiteur sera puni, au jour du Jugement Dernier, en voyant ses bienfaits retranchés pour être ajoutés au compte de sa victime.

 

D’ailleurs, si le malfaiteur est incapable d'acquérir le pardon auprès de celui dont il a médit, ou qu'il a calomnié, il devra donc évoquer ses vertus auprès des gens qui ont assisté aux réunions où il médisait de lui, tout en se repentant définitivement et sincèrement auprès d'Allâh.

 

Ainsi, il peut espérer qu’Allâh lui pardonne.


Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. .

 

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 19)

La Fatwa numéro (17688)

 Publié par alifta.net

 

المراد بمظلمة العرض
س : حديث رسول الله صلى الله عليه وسلم

 من كان له مظلمة عند أخيه من مال أو عرض فليتحللها اليوم

 ، فمظلمة المال معروفة لدينا، وهي: أخذ المال من أخيه بغير حق، من سرقة أو خلاف ذلك، والله أعلم
أما مظلمة العرض: من أي ناحية تعني هذه الكلمة؟ وكيف بعد أن ستره الله يكشف ستره، وما يرتب بعد ذلك من الضرر
الذي يلحق به، والمفعول بها، وتشتيت الأسرة. ويوجد حديث ولا أحفظه هو:  من ستر نفسه أو أخيه ستره الله يوم القيامة أفيدونا بشرح هذا الحديث

ج : المظلمة في العرض تشمل: الغيبة، والنميمة، والقدح في المسلم بغير حق؛ لقوله صلى الله عليه وسلم

 كل المسلم على المسلم حرام: دمه وماله وعرضه

 وقوله صلى الله عليه وسلم

 إن دماءكم وأموالكم وأعراضكم عليكم حرام، كحرمة يومكم هذا، في بلدكم هذا، في شهركم هذا

 ، فـإذا لم يسامح المظلوم في الدنيا فإنه يقتص له يوم القيامة من حسنات الظالم، فإذا لم يستطع استسماح أخيه عما حصل من الغيبة والنميمة فإنه يذكره بالصفات الطيبة التي يعلمها منه في المجـالس التي كـان يغتابه فيها، مـع التوبة إلى الله التوبة النصوح، وبذلك يرجى له من الله العفو
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 19)

الفتوى رقم - 17688

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Celui qui aime les actes d’un peuple

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui aime les actes d’un peuple

Celui qui aime les actes d’un peuple est comme celui qui les commet.

 

Si c’est du bien, il aura la même récompense qu’eux, et si c’est du mal, il endossera le même fardeau et péché qu’eux - et qu’Allâh nous en préserve.

 

De la même la manière, il est rapporté que celui qui souhaite être comme un savant, qui enseigne le bien aux gens, aura la même récompense que lui.

 

Et celui qui désire être comme la personne riche qui dépense ses biens sur le chemin d’Allâh, aura la même récompense du fait de sa bonne intention.

 

Il en est de même pour ce qui s’y oppose.

 

Celui qui souhaite être comme un criminel et le pêcheur sera complice dans le péché, ou qui souhaite et valide leurs idées, sera considéré comme eux, même s’il n’accomplit pas leurs actes, mais juste parce qu’il admet leurs idées et penche vers eux.

 

Les gens doivent craindre la destruction sans le savoir en ces moments de troubles et de discordes.

 

Tu ne dois dire que le bien, sinon garder le silence. 


إتحاف القاري بالتعليقات على شرح السنة - 2/113-114

Publié par manhajulhaqq.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Réfutation des takfiris : Les rois du Maghreb demandaient par nécessité, l'aide des mécréants contre les musulmans

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Réfutation des takfiris : Les rois du Maghreb demandaient par nécessité, l'aide des mécréants contre les musulmans

Les rois du Maghreb ont eu besoin de prendre des soldats dans cette nation habituée à la fermeté dans l'attaque, ce sont les Francs, de laquelle ils organisent leurs rangs près d'eux.

 

Ceci, malgré que cela soit demander l'aide des mécréants.

 

Ils ont négligé cela à cause de la nécessité que nous t'avons montré qui est la crainte de la fuite des rangs (proches) du gouverneur.

 

Les Francs ne connaissent que la fermeté dans cela car leur habitude dans le combat est l'attaque.

 

Ils sont donc plus aptes à cela que d'autres, malgré que les rois du Maghreb ne font cela que dans la guerre avec les arabes et les berbères, pour les obliger à leur obéir.

 

Quant au jihad, ils ne s'aident pas d'eux par crainte de leur ruse contre les musulmans.

 

Cela est la réalité de notre époque et nous t'avons montré sa cause.

 

Allâh est savant de toute chose.

 

Tarikh Ibn Khaldoun 1/338

Traduit et publié par Dévoilement des sectes - @antiHizbis

فاحتاج الملوك بالمغرب أن يتّخذوا جندا من هذه الأمّة المتعوّدة الثّبات في الزّحف وهم الإفرنج ويرتّبون مصافّهم المحدق بهم منها هذا على ما فيه من الاستعانة بأهل الكفر. وإنّهم استخفّوا ذلك للضّرورة الّتي أريناكها من تخوّف الإجفال على مصافّ السّلطان والإفرنج لا يعرفون غير الثّبات في ذلك لأنّ عادتهم في القتال الزّحف فكانوا أقوم بذلك من غيرهم مع أنّ الملوك في المغرب إنّما يفعلون ذلك عند الحرب مع أمم العرب والبربر وقتالهم على الطّاعة وأمّا في الجهاد فلا يستعينون بهم حذرا من ممالأتهم على المسلمين هذا هو الواقع لهذا العهد وقد أبدينا سببه والله بكلّ شيء عليم

الكتاب : ديوان المبتدأ والخبر في تاريخ العرب والبربر ومن عاصرهم من ذوي الشأن الأكبر

المؤلف : عبد الرحمن بن محمد بن محمد، ابن خلدون أبو زيد، ولي الدين الحضرمي الإشبيلي

Abd Ar-Rahman Ibn Khaldoûn al-Hadramy - عبد الرحمن بن محمد ابن خلدون الحضرمي

Partager cet article

Patiente sur les nuisances de ton frère !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Patiente sur les nuisances de ton frère !

"Celui qui n'accepte pas de patienter sur les nuisances de son frère n'aura jamais un vrai frère." 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

من لا يرضى الصبر على أذى أخيه لا ينال أخا حقيقيا

Cheikh Ahmed As-Subay'i - الشيخ أحمد السبيعي

Partager cet article

Le comportement à adopter avec les non-musulmans lors de certaines occasions

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le comportement à adopter avec les non-musulmans lors de certaines occasions

Question :

 

Comment devons-nous nous comporter avec les chrétiens qui nous sont associés au travail et avec ceux qui avoisinent nos maisons ?

 

Réponse : 

 

Comportez-vous, avec eux, de la manière dont ils se comportent avec vous.

 

Cela fait certes partie de l'équité qu'Allâh Le Très-Haut a ordonné.

 

Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) : 

 

«En vérité, Allâh ordonne l’équité, la bienfaisance et la libéralité envers les proches» (sourate Annahl, verset 90)

 

Et il n'y a pas de mal à être bienfaisant avec eux afin de leur faire aimer l'Islam (ndt: seulement), et non pas par affection, ni proximité avec eux, conformément à la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) : 

 

«Allâh ne vous interdit pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allâh aime les équitables» (sourate al Moumtahana, verset 8)

 

Par contre, il ne nous est pas permis d'éprouver de l'affection envers eux et de les soutenir, selon la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) :  

 

«Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allâh et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allâh et à Son Messager» (sourate al Moujaadalah, verset 22)

 

Et (également) la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) : 

 

«Ô vous qui avez cru! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l'amitié, alors qu'ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité» (sourate al Moumtahana, verset 1)

 

Et Sa parole (traduction rapprochée) : 

 

«Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens» (sourate al Maa'idah, verset 51)

 

Quant à les féliciter : S'il s'agit d'occasions religieuses propres à eux, nul doute alors que ceci est illicite car il en découle l'agrément de la mécréance dans laquelle ils sont, le fait de les y maintenir (ndt: sur cette mécréance) et d'égayer leurs cœurs par cela. 

 

Et s'il s'agit d'occasions non-religieuses, à l'instar de l'acquisition d'une fortune ou de la naissance d'un enfant, il n'y aura alors pas de mal pour ce qu'il y a comme équité et clémence, si eux-mêmes nous y félicitent.

 

Autrement, ne les félicite pas sauf si leur délaissement (ndt: des félicitations) engendrerait une nuisance à notre égard. 

 

Quant au fait de leur présenter nos condoléances, présentons-les leur s'ils font de même avec nous pour ce que cela contient comme équité et clémence.

 

Cependant, il est convenable que nos condoléances soient une clé afin de les exhorter et les appeler à l'Islam. 

 

Majmou3 al fataawaa, t.25, p.496.

Traduit et publié par l'équipe al Miirath : @al_miirath


س١٣٥:سئل فضيلة الشيخ- رحمه الله-: كيف نعامل النصارى المشاركين لنا في العمل والمجاورين لنا في المنازل؟

فأجاب بقوله: تعاملوهم بمثل ما يعاملونكم، فإن هذا من العدل الذي أمر الله تعالى به، قال تعالى

إِنَّ اللَّهَ يَأْمُرُ بِالْعَدْلِ وَالْأِحْسَانِ وَإِيتَاءِ ذِي الْقُرْبَى- سورة النحل، الآية: ٩٠

ولا بأس بالإحسان إليهم تأليفًا لهم على الإسلام لا توددًّا وتقربًّا إليهم لقول الله تعالى 

لا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ لَمْ يُقَاتِلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَلَمْ يُخْرِجُوكُمْ مِنْ دِيَارِكُمْ أَنْ تَبَرُّوهُمْ وَتُقْسِطُوا إِلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُقْسِطِينَ -  سورة الممتحنة، الآية: ٨
وأما مودتهم وموالاتهم فلا يحل لنا ذلك لقوله تعالى

لا تَجِدُ قَوْماً يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ يُوَادُّونَ مَنْ حَادَّ اللَّهَ وَرَسُولَهُ -  سورة المجادلة، الآية: ٢٢

وقوله تعالى

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لا تَتَّخِذُوا عَدُوِّي وَعَدُوَّكُمْ أَوْلِيَاءَ تُلْقُونَ إِلَيْهِمْ بِالْمَوَدَّةِ وَقَدْ كَفَرُوا بِمَا جَاءَكُمْ مِنَ الْحَقِّ - سورة الممتحنة، الآية: ١

وقوله

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لا تَتَّخِذُوا الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاءَ - سورة المائدة، الآية: ٥١

وأما تهنئتهم فإن كانت لمناسبات دينية عندهم فهذا حرام بلا شك؛ لأنه يتضمن الرضا بما هم عليه من الكفر، وتثبيتهم عليه، وإدخال السرور عليهم به، وإن كانت لمناسبات غير دينية كحصول
مال أو ولد فلا بأس به إذا كانوا يفعلون ذلك بنا لما فيه من العدل والإنصاف، وإلا فلا تهنئهم به إلا أن يتضمن ترك ذلك إضرارًا بنا
وأما تعزيتهم فنعزيهم إذا كانوا يعزوننا لما فيه من العدل والإنصاف، لكن ينبغي أن تكون تعزيتنا مفتاحًا لوعظهم ودعوتهم للإسلام

مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج٢٥ ص٤٩٦
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Tu aimes un homme qui n'est pas de tes proches...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Tu aimes un homme qui n'est pas de tes proches...

Tu aimes un homme qui n'est pas de tes proches, qui n'est pas de tes voisins avec lesquels vous vous entraidez dans vos propres intérêts, mais un homme qui est loin de ton foyer, loin de ta filiation.

 

On t'a informé qu'il était sur la sunnah, alors tu l'aimes en Allâh.

 

Si tu atteins ce niveau, alors tu es un croyant.

 

Fathou ar-rahîm - p 59

Traduit par Abdelmalik Abou Adam 

Publié par @Lesreperesdelasunnah

 ﻗــﺎﻝ ﺍﻟﻌﻼﻣﺔ ﺍﻹﻣﺎﻡ ﺃﺣﻤﺪ ﺑﻦ ﻳﺤﻴﻰ ﺍﻟﻨﺠﻤﻲ ﺭﺣﻤﻪ ﺍلله

ﺗﺤﺐ ﺍﻟﺮﺟﻞ ﺍﻟﺬﻱ ﻻ ﻳﻘﺮﺑﻚ ﻓﻲ ﺍﻟﻨﺴﺐ ، ﻭﻻ ﻣﻦ ﺟﻴﺮﺍﻧﻚ ﺍﻟﺬﻳﻦ ﺗﺘﻌﺎﻭﻥ ﻣﻌﻬﻢ، ﻭﻳﺘﻌﺎﻭﻧﻮﻥ ﻣﻌﻚ ﻋﻠﻰ ﺟﻠﺐ ﺍﻟﻤﺼﺎﻟﺢ ﺍﻟﻤﺸﺘﺮﻛﺔ ﺑﻴﻨﻜﻢ، ﻭﻟﻜﻨﻪ ﺭﺟﻞ ﺑﻌﻴﺪ ﻋﻨﻚ ﻓﻲ ﺍﻟﺪﺍﺭ ، ﺑﻌﻴﺪ ﻋﻨﻚ ﻓﻲ ﺍﻟﻨﺴﺐ، ﻳﺒﻠﻐﻚ ﻋﻨﻪ ﺑﺄﻧﻪ ﺻﺎﺣﺐ ﺳﻨﺔ، ﻓﺘﺤﺒﻪ لله ، ﺇﺫﺍ ﺑﻠﻐﺖ ﺇﻟﻰ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺤﺪ ؛ ﻓﺄﻧﺖ ﻣﺆﻣﻦ

ﻓﺘﺢ ﺍﻟﺮﺣﻴﻢ ﺍﻟﻮﺩﻭﺩ 59

 

 

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Sur le fait de percevoir des aides qui sont soumises à des conditions

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Sur le fait de percevoir des aides qui sont soumises à des conditions

Question :

 

Est-il permis à celui qui veut voyager en dehors de la France pour apprendre l’arabe ou la religion, de continuer à toucher les aides de l’état (telles que le RSA et l’APL), sachant que l’état émet comme condition pour pouvoir toucher ces aides de ne pas quitter le pays plus de trois mois et sachant que ces aides proviennent des caisses de l’état qui sont en grande partie alimentées par l’argent du peuple via les taxes et les impôts ?

 

Qu’Allâh vous récompense.

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Cela dit :

 

L’aide financière fournie par l’état français pour participer au paiement du loyer pour les sans-emploi et ceux dont les revenus sont limités relève du domaine des aumônes et des dons.

 

Dans ce genre d’aide financière, si le donateur (l’état) émet des conditions valables en contrepartie, alors ces conditions ont un effet sur le statut du contrat et sur ses conséquences, que celui qui émet ces conditions soit musulman ou mécréant, qu’il soit une personne morale ou une personne physique.


Ainsi, celui qui ne remplit pas une des conditions émises lors de l’accord n’a aucunement le droit d’en profiter, conformément à ce qui est établi dans le domaine des règles jurisprudentielles : Les droits s’arrêtent aux conditions.

 

En effet, la règle de base dans les biens est l’interdiction et il est interdit à quiconque de s’accaparer ou de manipuler les biens d’autrui si ce n’est avec sa permission ou pour une raison religieusement valable.


Si, donc, l’état [française] autorise les aides en raison des critères présentés, il sera permis à celui qui les touchera de profiter de ces aides et ce même si les caisses de l’état sont principalement alimentées par l’argent des impôts et des taxes.

 

Certes, l’argent acquis par ces procédés est illicite, si l’on se base sur l’avis le plus pertinent qui dit que les mécréants sont concernés par les questions d’ordre secondaires de la religion.

 

Cependant, il n’est illicite que pour celui qui le prend (c’est-à-dire ici l’état [française], ndt) et si son véritable propriétaire est inconnu, alors son jugement est qu’il doit être dépensé dans l’intérêt général et en faveur des pauvres et des nécessiteux et autres et c’est (pour eux) une part licite.


Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 14 de Rabi‘ Al-Awwal1432 H, correspondant 6 février 2012 G.

Fatwa n° 1127

Traduit et publié par ferkous.com

في حكم أخذ الهبة المشروطة

السؤال : هل يجوز لمن يريد مغادرة فرنسا لتعلُّم اللغة العربية وأحكام الدين أن يستمرَّ في الاستفادة من مساعدة الدولة، علمًا أنَّ الدولة تشترط عدم الغياب أكثرَ من ثلاثة أشهرٍ عن البلد للاستفادة من هذه المساعدات، مع العلم أنَّ مصدر هذه المساعدات من خزينة الدولة، والتي معظم الأموال الواردة إليها مصدرها الضرائب والمكوس والرسوم التي تفرضها الدولة على الشعب؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدِّين، أمَّا بعد
فالمنحة المالية التي تُسهم بها الحكومة الفرنسية في دفع الإيجار لفئة العاطلين أو ذوي الدخل المحدود تندرج في عموم التبرُّعات أو الهبات، وهذه الإعانة المالية إذا اشترط الواهب أو المتبرِّع شروطًا جعليةً صحيحةً فإنها تكون مؤثِّرةً في أحكام العقد ونتائجه، سواءً كان المشترط مسلمًا أو كافرًا أو شخصًا اعتباريًّا أو طبيعيًّا، ولا حقَّ يطالِب به المستفيد إذا ما أخلَّ بشرطٍ من الشروط الموضوعة في الاتِّفاق بناءً على ما تقرَّر في القواعد أنَّ «مَقَاطِعَ الحُقُوقِ عِنْدَ الشُّرُوطِ»، ذلك لأنَّ الأصل في الأموال التحريم، ولا يجوز لأحدٍ أن يأخذ مالَ غيره أو أن يتصرَّف فيه أو في حقِّ غيره إلاَّ بإذنه أو بسببٍ شرعيٍّ، وإذا حصل وأنْ رخَّص الطرف الحكوميُّ المسهم للمسوِّغات المقدَّمة جاز للمستفيد أن ينتفع بهذه الإعانات ولو كانت معظم مداخيل الخزينة العامَّة من الضرائب والرسوم والمكوس، لأنَّ المال المأخوذ بهذه الطرق حرامٌ تأسيسًا على أنَّ الكفَّار مخاطبون بفروع الشريعة على الأصحِّ، إلاَّ أنَّ الحرام على الآخذ، فإنْ جُهل مالكه الحقيقي فإنَّ حكمه أن يُدفع إلى المصالح العامَّة وأصحاب الحاجة من الفقراء والمساكين وغيرهم، وهو لهم حلالٌ
والعلم عند الله تعالى، وآخر دعوانا أن الحمد لله ربِّ العالمين وصلَّى الله على محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلَّم تسليمًا

الجزائر في: ١٤ ربيع الأوَّل ١٤٣٢ﻫ
الموافق ﻟ: ٠٦ فـبرايـر ٢٠١٢م

الفتوى رقم: ١١٢٧

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Conseil aux musulmans d'Amérique qui ont peur d'être opprimés car Donald Trump a été élu président

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conseil aux musulmans d'Amérique qui ont peur d'être opprimés car Donald Trump a été élu président

Question :

 

La plupart des musulmans en Amérique ont peur d'être opprimés car Donald Trump a été élu président.

 

Quel est votre conseil pour les musulmans en Amérique ?

 

Réponse :


Mon conseil est tout ce que nous avons précédemment mentionné dans le fait d'avoir confiance en Allâh.

 

Confiant, dépendant de Lui et s'appuyant sur Allâh, en Allâh Seul.

 

Et le hadith de Abdoullah ibn Abbas -qu'Allâh l'agréé-, le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم lui a dit :

 

"...Saches, que même si toute l'humanité se réunissait pour te faire du bien, elle ne pourrait te faire du bien que dans la mesure où Allâh l'a écrit dans le destin pour toi.

Et sache que si toute l'humanité se liguait pour te faire du mal, elle ne pourrait te faire du mal que dans la mesure où Allâh l'a écrit dans le destin pour toi.

Les plumes sont levées, les feuillets ont séché".

 

Donc, le musulman, le mouwahhid, place sa confiance en Allâh, pas en ses dirigeants.

 

Même si un tyran oppresseur devait être en charge d'une nation, c'est possible que les gens pourraient être à l'abri de son mal, et le contraire peut arriver, même si une bonne personne devait se charger d'une nation peut-être les gens seraient opprimé avec lui d'être le dirigeant de cette nation.

 

Donc, les personnes doivent placer leur confiance en Allâh, en Allâh Seul.

 

Et ça pourrait être (...) un infidèle, les gens seraient traités de manière juste sous son règne.

 

Nous voyons les compagnons -qu'Allâh les agréés tous-, ils ont été le meilleur exemple pour nous dans cette situation, et l'incident susmentionné dans lequel un certain nombre de polythéiste ce sont réunis pour mener une guerre sur eux et ils ont voulu les anéantir totalement, ils ont voulu tuer toute personne qui se disait musulman.

 

Et quel a été la réponse des sahaba ?

 

C'était : "حسبنا الله ونعم الوكيل - Hasbouna Allâh wa ni'ma al-wakil - Allâh nous suffit et quel meilleur garant".

 

Suffisant pour nous est Allâh, et quel grand gérant des affaires Il est !

 

Et car ils ont placé leur confiance en Allâh, Allâh dit (traduction rapprochée) :

 

"...Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d’Allâh et une grâce" (sourate 3 verset 174)

 

Allâh leur a donné beaucoup plus, même en dépit du fait qu'ils étaient en surnombre et l'ennemi avait plus d'arme, ils revinrent avec des bienfaits d'Allâh dans Sa grâce.

 

Et si un croyant ne devrait jamais avoir peur de shaytan, le shaytan ne devrait jamais faire peur et désespérer un croyant dans ce genre de situation

 

Source : التوكل على الله حقيقته و كيفية تحقيقه - La confiance en Allâh, sa concrétisation et comment la concrétiser ?

13 novembre 2016 (12 safar 1438)

Conférence diffusé par mpubs.org

Traduit de l'anglais par la page Fawaid ala-l manhaj as-salafi

Cheikh Bandar Ibn Soulaiman Al-Khaibairy -  الشيخ بندر بن سليمان الخيبري

Partager cet article

Établir sa religion dans les pays occidentaux (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Établir sa religion dans les pays occidentaux (audio)

 

Question :

 

Oum Anas dit qu’ils sont dans des pays occidentaux et qu’ils ont là-bas des écoles, la prière est accomplie dans ces écoles et autres choses de ce genre, ils établissent leur religion d’une manière excellente, ont-ils un péché pour leur établissement dans les pays des mécréants ?

 

Réponse :

 

Ma noble sœur, la base est que la personne ne s’établit pas dans les pays des non-musulmans.

 

Il lui est obligatoire, dès qu’il a obtenu l’objet de sa venue et qu’il a accompli son besoin, de revenir à son pays quoi qu’il en soit.

 

Même si la personne est en mesure d’établir sa religion là-bas.

 

La base est que la personne ne reste pas dans les demeures des mécréants car le prophète عليه الصلاة والسلام a interdit au musulman de s’établir entre les associateurs, il a dit :

 

«Leurs deux feux ne se voient pas».

 

Quant à ce qu’il pèse un danger sur la personne s’il revient à son pays, ou qu’il est exposé à une nuisance, il est possible qu’il soit tué ou autre…

 

Ceci est un cas exceptionnel.

 

Mais la personne non, délibérément et librement, non ; Il revient à son pays et dans les pays des musulmans se trouve un énorme bien.

 

02/06/2012 - 11m12

 Traduit et publié par Sawtiyyaat Salafiyya - @salafisound_fr

 

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Partager cet article

Poser la main sur sa poitrine lors de la salutation (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Poser la main sur sa poitrine lors de la salutation (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu'Allâh vous récompense et vous traite en bien.

 

Quel est le statut de poser la main sur le cœur lors de la poignée de main ?

 

Réponse :

 

C'est une habitude qui n'est pas blâmable mais qui n'est pas affiliable à la législation.

 

Ce qui est légiférée est la poignée de main.

 

Ô les frères, dans les salutations il y a des adorations et il y a des habitudes.

 

Il ne faut donc pas mélanger ces deux choses. 

 

La poignée de main c'est une adoration.

 

Et quant à ce que font certains personnes parmi les formes de salutations, comme l'accolade en dehors de celui qui arrive de voyage, ceci fait partie des habitudes des gens.

 

La manière dont ils se donnent l'accolade ceci fait partie des habitudes des gens.

 

Certaines personnes, lorsqu'ils se serrent la main, la posent sur leur poitrine comme marque d'affection.

 

Il rassemble donc le salut par la poignée de main et la marque d'affection par le geste c'est une habitude parmi les habitudes des gens. 

 

Elle n'est ni blâmable ni prescrite (dans la législation).

 

Si ceci est présent dans les habitudes des gens alors nous ne le blâmons pas, mais nous ne l'affilions pas à la législation, ni ne le considérons comme bon et ni ne disons que c'est meilleur.

 

Traduit et publié par "La science avant la parole et l'acte"

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

S’échanger le salâm : «Salâm 'alaykoum - سلامٌ علیكم» ou «As-salâm 'alaykoum - السلامُ علیکم»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

S’échanger le salâm : «Salâm 'alaykoum - سلامٌ علیكم» ou «As-salâm 'alaykoum - السلامُ علیکم»

Question :

 

Dans le Quraan, il y a les termes Salamoun ‘Aleykum (سلامٌ علیكم).

 

De la même manière, dans Sahih Ibn Hibban, Imam Damiyati a rapporté aussi dans Al Mutajar Ar-Raabah. La question est que, très souvent, au moment de se saluer, les gens se disent Salamu ‘Aleykum (سلامُ علیکم) alors que concernant la salutation, dans les ahadith on retrouve As-Salamu ‘Aleykum (السلامُ علیکم) comme rapporté très souvent par l’Imam Nawawi dans Ryadh As-Salihine.

 

Est-il permis de dire Salamu ‘Aleykum (سلامُ علیکم) ?

 

Réponse :

 

Il est préférable de dire As-Salamu ‘Aleykum (السلامُ علیکم) comme prouvé dans les ahadith mutawatir.

(voir par exemple Sahih Bukhari 6227, Sahih Muslim 2841/7163).

 

Il est aussi juste de dire Salamoun ‘Aleykum (سلامٌ علیکم) qu’on retrouve dans le Quraan.

(voir Sourate Al-An’am : 54, Sourate Al-A’raf : 46, Sourate Az-Zumar : 73)

 

Il est aussi établie de la même manière, seulement Salamoun (سلامٌ) et Salamann (سلاماً).

(voir par exemple Sourate Hud : 69)

 

Par contre il n’est apparu dans aucun verset ou hadith Salamou ‘Aleykum (سلامُ علیکم) et ces termes n’ont ni été transmis par les Salaf Salihine.

 

De ce fait, il ne faut pas dire Salamu ‘Aleykum (سلامُ علیکم) mais il faut plutôt dire As-Salamu ‘Aleykum (السلامُ علیکم) qui est plus préférable.

 

Rappelez vous que passer le Salam est une sunnah et y répondre une obligation.

 

De ce fait celui qui répond à la salutation, doit le faire d’une manière correcte et meilleure.

 

Par exemple, pour As-Salamu ‘Aleykum, on doit répondre avec les termes Wa ‘Aleykum As-Salam Wa Rehmatullah ou Wa ‘Aleykum As-Salam…

 

Les personnes qui répondent à la salutation d’un simple hochement de tête, sans utiliser les termes adéquats, sont sur une erreur évidente et sont même sujet aux péchés.

 

Point bénéfique : Le fait de dire As-Salamu ‘Aleykum Wa rehmatullahi Wa Barakatouh apporte 10 bonnes actions.

(voir Sunan Abi Dawud 5195 Sanad Hassan, Sunan Tirmidhi 2689 Hassan Sahih Gharib)

 

Fatawa ‘Ilmiya Volume 3 Page 278-279

 Publié par ilmpublications.wordpress.com

 

 

 

Cheikh Zubair Ali Zai - الشيخ زبير علي زئي

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>