268 articles avec coran - القرآن الكريم

Etendre ses jambes face au coran

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Etendre ses jambes face au coran
Question :
 
Est-il permis de mettre ses pieds devant les livres du Coran et se mettre dos aux livres de Coran ?
 
Réponse :
 
S'il veut par là mépriser le Coran, il ne lui est pas permis d'étendre ses jambes face aux livres de Coran, mais s'il est éloigné et qu'il a besoin de faire cela ou qu'il oublie, il n'y a pas de mal.

Par contre s'il est proche, le mieux est de ne pas étendre ses jambes devant le livre du Coran, si le but n'est pas le mépris, cette question est vague, surtout s'il est éloigné des livres du Coran.
 
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Partager cet article

Celui qui lit 10 fois sourate al ikhlas - سُوۡرَةُ الإخلاص

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Celui qui lit 10 fois sourate al ikhlas - سُوۡرَةُ الإخلاص

Mou3adh ibn nass (radiyallahou 3anahou) a rapporté que le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a dit : ‬

 

" Celui qui lit dix fois :

 

«Dis : Il est Allah Unique» (sourate Al Ikhlass), Allah lui construira un palais au Paradis." 

 

Omar Ibn Al Khattab (radiyallahou 3anhou) dit :

 

"Nous multiplierons donc les récitations pour avoir plus de palais"

 

Le Prophète (salallah 3alayhi wa salant) dit :

 

"Ce que détient Allah est plus grand en nombre que vos bonnes oeuvres et Allah est Le plus Bon"

 

Rapporté par Ahmad, et authentifié par Al Albani

 

11

 Le monothéisme pur

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Dis: «Il est Allah, Unique. (1)

Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. (2)

Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. (3)

Et nul n’est égal à Lui». (4)


سُوۡرَةُ الإخلاص

بِسۡمِ ٱللهِ ٱلرَّحۡمَـٰنِ ٱلرَّحِيمِ
قُلۡ هُوَ ٱللَّهُ أَحَدٌ (١) ٱللَّهُ ٱلصَّمَدُ (٢) لَمۡ يَلِدۡ وَلَمۡ يُولَدۡ (٣) وَلَمۡ يَكُن لَّهُ ۥ ڪُفُوًا أَحَدٌ (٤

 

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

Partager cet article

Le coran et son mérite (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le coran et son mérite (vidéo)

Ô Gens ! 

 

Adorez Allah Le Très Haut !

 

Et remerciez pour les bienfaits d’Allah sur vous.

 

Il vous a désigné la communauté du Coran révélé par Allah ta3ala authentifiant les autres Livres entre Ses Mains et les prédominant.

 

Il l’a révélé à Mohammad, Il l’a anobli parmi Ses envoyés.

 

Pour qu’il l’affirme à sa communauté, anoblie parmi toutes les autres.

 

Votre Livre est le plus extraordinaire des livres 

 

Votre prophète est le préférable d’entre les prophètes

 

Vote religion est la plus régulière d’entre les religions

 

Vous êtes la meilleure communauté créée pour les gens 

 

Remerciez alors Allah pour cette grâce ! 

 

Reconnaissez sa valeur

 

Accomplissez envers elle votre devoir

 

Si vous vous rebellez, Il vous échangera contre un autre peuple différent de vous.

 

Ô Musulmans ! 

 

Parmi les bienfaits d’Allah sur vous :  Il a révélé ce Coran inépuisable.

 

Allah ta3ala lui a donné des attributs majestueux.

 

Il est la parole d’Allah 3azza wa jall.

 

Il l’a réellement prononcé.

 

Il l’a dicté à l’Archange Djibril (Gabriel), l’Esprit Honnête.

 

Ensuite, il (Djibril) l’a transmis au cœur du Prophète (salallah 3alayhi wa salam)

 

Pour qu’il soit parmi les avertisseurs, dans une langue arabe éloquente

 

Révélé par Allah au Prophète (salallah 3alayhi wa salam).

 

Pour montrer aux gens ce qui leur a été révélé.

 

Pourvu qu’ils raisonnent ! 

 

كِتَـٰبٌ أَنزَلۡنَـٰهُ إِلَيۡكَ مُبَـٰرَكٌ۬ لِّيَدَّبَّرُوٓاْ ءَايَـٰتِهِۦ وَلِيَتَذَكَّرَ أُوْلُواْ ٱلۡأَلۡبَـٰبِ (٢٩

 

"[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent!" (Sourate Sad - 29)

 

وَبِٱلۡحَقِّ أَنزَلۡنَـٰهُ وَبِٱلۡحَقِّ نَزَلَ‌ۗ وَمَآ أَرۡسَلۡنَـٰكَ إِلَّا مُبَشِّرً۬ا وَنَذِيرً۬ا (١٠٥) وَقُرۡءَانً۬ا فَرَقۡنَـٰهُ لِتَقۡرَأَهُ ۥ عَلَى ٱلنَّاسِ عَلَىٰ مُكۡثٍ۬ وَنَزَّلۡنَـٰهُ تَنزِيلاً۬ (١٠٦

 

"Et c’est en toute vérité que Nous l’avons fait descendre (le Coran), et avec la vérité il est descendu, et Nous ne t’avons envoyé qu’en annonciateur et avertisseur. (105) (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement." (Sourate Al Isra - 106)

 

۞ فَلَآ أُقۡسِمُ بِمَوَٲقِعِ ٱلنُّجُومِ (٧٥) وَإِنَّهُ ۥ لَقَسَمٌ۬ لَّوۡ تَعۡلَمُونَ عَظِيمٌ (٧٦) إِنَّهُ ۥ لَقُرۡءَانٌ۬ كَرِيمٌ۬ (٧٧) فِى كِتَـٰبٍ۬ مَّكۡنُونٍ۬ (٧٨) لَّا يَمَسُّهُ ۥۤ إِلَّا ٱلۡمُطَهَّرُونَ (٧٩) تَنزِيلٌ۬ مِّن رَّبِّ ٱلۡعَـٰلَمِينَ (٨٠

 

"Non!.. Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). (75) Et c’est vraiment un serment solennel, si vous saviez. (76) Et c’est certainement un Coran noble, (77) dans un Livre bien gardé (78) que seuls les purifiés touchent; (79) C’est une révélation de la part du Seigneur de l’Univers." (Sourate Al Waqi3a - 80)

 

يَـٰٓأَيُّہَا ٱلنَّاسُ قَدۡ جَآءَتۡكُم مَّوۡعِظَةٌ۬ مِّن رَّبِّڪُمۡ وَشِفَآءٌ۬ لِّمَا فِى ٱلصُّدُورِ وَهُدً۬ى وَرَحۡمَةٌ۬ لِّلۡمُؤۡمِنِينَ (٥٧) قُلۡ بِفَضۡلِ ٱللَّهِ وَبِرَحۡمَتِهِۦ فَبِذَٲلِكَ فَلۡيَفۡرَحُواْ هُوَ خَيۡرٌ۬ مِّمَّا يَجۡمَعُونَ (٥٨

 

"Ô gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. (57) Dis: «[Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent»." (Sourate Yunus - 58)

 

Ô Musulmans ! 

 

De ces gracieux versets il nous apparaît le gigantisme du majestueux Coran.

 

Il est l’Extraordinaire Livre révélé par Allah aux habitants de la terre.

 

Allah l’a décrit avec de fabuleux et généreux attributs. 

 

Il l’a qualifié par : 

 

Karim : Généreux 

 

3adhim : il est Gigantesque

 

Madjid : il est Majestueux 

 

Moubarak : il est Bénit 

 

Houdan, wa Nouroun, wa Fourqan : il est La Guidée, et Lumière, et L’Arbitre.

 

Il est Rappel (dhikroun) et Eclaireur (moubin)

 

Il est Eclaircissement pour toute chose

 

Il est Exhortation (maw3idatoun) et Remède (chifa'oun) pour les cœurs

 

Il authentifie les autres Livres qui sont entre Les Mains du Seigneur

 

Et il les prédomine. 

 

Et « L’Adoré, l’Exalté » a dit :

 

قُل لَّٮِٕنِ ٱجۡتَمَعَتِ ٱلۡإِنسُ وَٱلۡجِنُّ عَلَىٰٓ أَن يَأۡتُواْ بِمِثۡلِ هَـٰذَا ٱلۡقُرۡءَانِ لَا يَأۡتُونَ بِمِثۡلِهِۦ وَلَوۡ كَانَ بَعۡضُہُمۡ لِبَعۡضٍ۬ ظَهِيرً۬ا (٨٨

 

"Dis: «Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les uns les autres»." (Sourate Al Isra  - 88)

 

C’en est assez avec sa grandeur.

 

Comment douter ?! 

 

Il est la parole d’Allah 3azza wa djal.

 

Allah a défié les menteurs d’entre les arabes malgré qu’ils soient les maîtres de la langue et de la poésie.

 

Nul ne pourra formuler de texte pareil au Coran.  

 

Ni même dix versets.

 

Ni même une sourate.

 

Ni même moins !

 

Allah 3azza wa djall a dit : 

 

فَلۡيَأۡتُواْ بِحَدِيثٍ۬ مِّثۡلِهِۦۤ إِن كَانُواْ صَـٰدِقِينَ (٣٤

 

"Eh bien, qu’ils produisent un récit pareil à lui (le Coran), s’ils sont véridiques." (Sourate At-Tur - 34)

 

Ils n’en étaient pas capables, malgré la puissance linguistique de leurs orateurs. 

 

Il est rapporté du Prophète (salallah 3alayhi wa salam) du récit de  Ibn Massoud (radiyallahou 3anhou), il a dit : 

 

« Ce Coran est une invitation d’Allah. Alors répondez à Son invitation selon votre capacité.

Ce Coran est la corde d’Allah.

La lumière éclairante.

Le remède bienfaiteur.

Une protection pour celui qui s’y attache.

Et un secours pour celui qui le suit.

Il ne fait pas dévier.

Il ne déforme pas.

Ses merveilles sont infinies. Il est immuable à chaque répétition. »

 

Ô Musulmans ! 

 

Ce Coran est votre gloire.

 

Il est la gloire de cette communauté.

 

Sa fierté ! 

 

Sa dignité !

 

Son bonheur dans cette vie d’ici-bas et celle de l’au-delà. 

 

Celui qui cherche la magnificence sans lui, fléchis.

 

Celui qui cherche la fierté sans lui, se dégrade.

 

Celui qui demande l’honorabilité sans lui, se fait indigne.

 

Celui qui demande le bonheur avec une autre chose que lui, s’attriste.

 

C’est ça la vérité ! 

 

Ecoutez la parole d’Allah 3azza wa djall : 

 

فَإِمَّا يَأۡتِيَنَّڪُم مِّنِّى هُدً۬ى فَمَنِ ٱتَّبَعَ هُدَاىَ فَلَا يَضِلُّ وَلَا يَشۡقَىٰ (١٢٣) وَمَنۡ أَعۡرَضَ عَن ذِڪۡرِى فَإِنَّ لَهُ ۥ مَعِيشَةً۬ ضَنكً۬ا وَنَحۡشُرُهُ ۥ يَوۡمَ ٱلۡقِيَـٰمَةِ أَعۡمَىٰ (١٢٤) قَالَ رَبِّ لِمَ حَشَرۡتَنِىٓ أَعۡمَىٰ وَقَدۡ كُنتُ بَصِيرً۬ا (١٢٥) قَالَ كَذَٲلِكَ أَتَتۡكَ ءَايَـٰتُنَا فَنَسِيتَہَا‌ۖ وَكَذَٲلِكَ ٱلۡيَوۡمَ تُنسَىٰ (١٢٦) وَكَذَٲلِكَ نَجۡزِى مَنۡ أَسۡرَفَ وَلَمۡ يُؤۡمِنۢ بِـَٔايَـٰتِ رَبِّهِۦ‌ۚ وَلَعَذَابُ ٱلۡأَخِرَةِ أَشَدُّ وَأَبۡقَىٰٓ (١٢٧

 

"Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera ni ne sera malheureux. (123) Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement». (124) Il dira: «Ô mon Seigneur, pourquoi m’as-Tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais?» (125) [Allah lui] dira: «De même que Nos Signes (enseignements) t’étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd’hui tu es oublié». (126) Ainsi sanctionnons-nous l’outrancier qui ne croit pas aux révélations de son Seigneur. Et certes, le châtiment de l’au-delà est plus sévère et plus durable." (Sourate Taha - 127) 

 

Ce Majestueux Coran fût la fierté de cette communauté. 

 

Son honorabilité. Son bonheur. Sa magnificence.

 

Allah 3azza wa djalla met en valeur ceux qui le récitent.

 

Une récitation orale et comprennent ses sens.

 

Et une récitation gestuelle et appliquent ses lois.

 

Allah ta3ala dit : 

 

ٱلَّذِينَ ءَاتَيۡنَـٰهُمُ ٱلۡكِتَـٰبَ يَتۡلُونَهُ ۥ حَقَّ تِلَاوَتِهِۦۤ أُوْلَـٰٓٮِٕكَ يُؤۡمِنُونَ بِهِۦ‌ۗ وَمَن يَكۡفُرۡ بِهِۦ فَأُوْلَـٰٓٮِٕكَ هُمُ ٱلۡخَـٰسِرُونَ (١٢١

 

"Ceux à qui Nous avons donné le Livre, qui le récitent comme il se doit, ceux-là y croient. Et ceux qui n’y croient pas sont les perdants." (Sourate Al Baqara - 121)

 

Allah ta3ala dit : 

 

إِنَّ ٱلَّذِينَ يَتۡلُونَ كِتَـٰبَ ٱللَّهِ وَأَقَامُواْ ٱلصَّلَوٰةَ وَأَنفَقُواْ مِمَّا رَزَقۡنَـٰهُمۡ سِرًّ۬ا وَعَلَانِيَةً۬ يَرۡجُونَ تِجَـٰرَةً۬ لَّن تَبُورَ (٢٩) لِيُوَفِّيَهُمۡ أُجُورَهُمۡ وَيَزِيدَهُم مِّن فَضۡلِهِۚۦۤ إِنَّهُ ۥ غَفُورٌ۬ شَڪُورٌ۬ (٣٠

 

"Ceux qui récitent le Livre d’Allah, accomplissent la Ṣalāt, et dépensent, en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, espèrent ainsi faire un commerce qui ne périra jamais, (29) afin [qu’Allah] les récompense pleinement et leur ajoute de Sa grâce. Il est Pardonneur et Reconnaissant. (30)" (Sourate Fatir)

 

Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a revalorisé le croyant qui lit le Coran.

 

Il a alors dit : 

 

« L’exemple du croyant qui lit le Coran, est l’exemple d’un agrume, son odeur est bonne, son goût est bon. 

L’exemple du croyant qui ne lit pas le Coran, est l’exemple d’une datte. Elle n’a pas d’odeur. Son goût est bon. 

L’exemple de l’hypocrite (dans un autre récit : le désobéissant) qui lit le Coran est l’exemple d’un fruit aromatique. Son odeur est bonne et son goût est amer. 

Et l’exemple de l’hypocrite ou le désobéissant qui ne lit pas le Coran est l’exemple du melon amer.  Il n’a pas d’odeur et son goût est amer. » 

 

Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a dit : 

 

« Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne »

 

Et il (salallah 3alayhi wa salam) a dit : 

 

« Dès qu’un groupe de gens se réunit dans l’un des édifices d’Allah, récitent le Livre d’Allah, l’étudient entre eux.

Sans s’attarder l’apaisement les révèle. La miséricorde les envahit.

Et les anges les valorisent.

Et Allah les cite à ceux qui sont près de Lui » 

 

Et Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a ordonné la lecture du Coran et de faire un gage envers lui. 

 

Et il (salallah 3alayhi wa salam) a dit : 

 

« Lisez le Coran ! Il vient en intercesseur à ses lecteurs le Jour du Jugement. »

 

Et il (salallah 3alayhi wa salam) a dit : 

 

« Faites des promesses de régularité envers le Coran.

Je vous jure par Celui qui détient l’âme de Mohammad dans Sa main, sa mémorisation ressemblerait à des bêtes qui cherchent la raison. » 

 

Alors Ô Musulmans ! 

 

Lisez le Livre d’Allah et faites la promesse de ne pas l’abandonner. 

 

Comptez sur la récompense d’Allah pour sa lecture.

 

Pour chaque lettre, vous avez dix gratifications. 

 

Lisez le ! 

 

Lisez-le et appliquez-vous à articuler ses lettres du mieux que vous pouvez. 

 

Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a dit : 

 

« L’habile avec le Coran est avec les honorables, les nobles voyageurs. Celui qui récite le Coran et il lui est dur à articuler il a deux fois les gratifications. » 

 

Malheureusement certaines personnes durant des jours, et des mois ne lisent du Coran que ce qu’ils lisent pendant leurs prières.

 

Alors que si elles lisent du Coran d’autres versets ce serait plus complet pour une récompense. 

 

Si elles maintiennent la récitation journalière d’un nombre de versets, ceci (la lecture) leur sera facilitée. 

 

Et elles obtiendront la gratification de sa lecture et de son gage. 

 

Ô Musulmans ! 

 

Orientez vos garçons et vos filles vers l’apprentissage du livre d’Allah. 

 

Son apprentissage en bas âge est plus judicieux et fait qu’il reste dans la mémoire. 

 

Ibn Abbas (radiyallahou 3anh) a dit : 

 

« Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) est mort quand je suis parvenu à réciter Al Mouhkam (Le détaillé) » 

 

Il (Ibn Abbas) était à ce moment là jeune. 

 

Omar ibn Al-Khattab (radiyallahou 3anh) a toujours préféré faire répéter aux jeunes cinq versets par cinq versets parmi les versets moyens. 

 

Ô Frères ! Ô Musulmans ! Ô Jeunes ! 

 

A l’occasion de l’approche du mois de Ramadan. Le mois du Coran ! 

 

Je vous invite surtout vous les jeunes, à veiller à apprendre du Coran ce que vous pouvez pendant ce mois. 

 

Parce que la lecture du Coran pendant Ramadan est unique et plus gratifiée. 

 

L’Archange Djibril venait trouver le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) à chaque nuit de Ramadan, lui faire répéter le Coran (salallah 3alayhi wa salam).

 

Et vous les pères ! 

 

Incitez vos enfants garçons et filles à ça. 

 

S’ils sont bienfaiteurs, alors ils vous rendent service dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà. 

 

Le Prophète (salallah 3alayhi wa salam) a dit : 

 

«  Quand un musulman meurt, son œuvre s’interrompt sauf de trois sources : une aumône courante, une science utile,  une descendance pieuse qui invoque pour lui. » 

 

Soyez vigilant ô vous les musulmans ! 

 

A comprendre les exégèses du Coran depuis les exégèses sûres comme celle d’Ibn Khathir, 

 

L’exégèse de notre Cheikh Abd Ar’Rahman Bin Assa3di.

 

Aussi aux autres gens du savoir à qui la confiance est faite à  leur croyance et science. 

 

Etudiez entre vous ! Les annotations d’Allah ! 

 

Et ne dites pas ce que vous ne savez pas.

 

Vous mentirez sur Allah délibérément.

 

Allah ta3ala a dit : 

 

قُلۡ إِنَّ ٱلَّذِينَ يَفۡتَرُونَ عَلَى ٱللَّهِ ٱلۡكَذِبَ لَا يُفۡلِحُونَ (٦٩

 

"Dis: «En vérité, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas»." (Sourate Younous - 69)

 

Allah fais nous parmi Tes serviteurs qui récitent Ton livre comme il se doit d’être récité. 

 

Allah assure nous par son biais le bonheur, l’honorabilité, la fierté, l’avantage ici-bas, et dans l’au-delà.

 

Allah rend nous par son biais des croyants, acceptant ses récits.

 

Oeuvrant avec ses lois. Alignés, non divergents. Harmonieux, non adversaires. 

 

Allah !

 

Ne chavire pas nos cœurs après que Tu nous aies guidé. 

 

Offre nous par Ta Sagesse une Miséricorde. Tu es l’Allouant. 

 

Allah prie sur Ton serviteur et salue le, Ton messager Muhammad, sur sa famille, ses compagnons, et ceux qui les ont suivi jusqu’au Jour du Jugement.

Et ceux qui les ont suivi avec bonté.

 

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

سُوۡرَةُ الفُرقان - Le discernement (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

سُوۡرَةُ الفُرقان - Le discernement (vidéo)

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

L’assemblage du coran sur une seule variante

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’assemblage du coran sur une seule variante
Question :
 
Est-il authentique que [le Khalîf] 'Uthmân - l'Agrément d'Allâh sur lui- lorsqu'il assembla le Coran dans un seul livre (mushaf), [ordonna] la suppression de certaines variantes (litt. lettres /ahruf) et qu'il aurait confirmé (athbata) certaines lectures par rapport à d'autres ? 

Réponse :
 
Il a été confirmé du Messager d'Allâh -Prière et Salut d'Allâh sur lui- [la] parole : 
 
« Ce Coran a été révélé (anzala) selon sept variantes. Lisez ce qui vous est possible. » 
 
Les vérificateurs (muhaqqiqûn) parmi les gens de science ont dit [à propos de ces variantes] qu'elles sont proches dans leur signification (ma'nâ) et différentes (variées /mukhtalifah) dans leurs termes (alfâz).
 
Lorsque la divergence [dû aux variantes] chez les gens, parvint à 'Uthmân -l'Agrément d'Allâh sur lui- et queHudhayfah [Ibn Al-Yaman] vînt lui dire : « Les gens commence à prendre conscience. », il décida de consulter les Compagnons présents en son temps comme 'Alî, Talhah, Az-Zubayr et d'autres ... ils suggérèrent d'assembler le Coran [1], sur une seule et même variante (litt. lettre /harf) afin que les gens s'arrêtent de diverger.

Ainsi, il [ordonna] son assemblage -l'Agrément d'Allâh sur lui-, et [décida] la création d'une commission (ladjnah) [composée de] quatre [personnes] et [désigna] Zayd Ibn Thâbit pour la présider [2].

Ils rassemblèrent le Coran sur une seule variante, l'écrivirent et en répartirent [les copies] aux [différentes] provinces [territoriales] afin qu'elles soient adoptées [par les gens] et que disparaissent les différents (nizâ').

Quant aux sept ou dix versions de lectures (qira ât), elles sont présentent au sein même de la vulgate de 'Uthmân -l'Agrément d'Allâh sur lui- [comme] l'addition (ziyâdah), la réduction (naqs), [la] prolongation (madd) d'une lettre ou la vocalisation (chakl) du Coran.

Tout cela est inclus (dâkhil) dans l'unique variante que 'Uthmân a assemblé -l'Agrément d'Allâh sur lui- [3] et ce qui a été voulu [par son agissement], c'est la protection (hifz) de la parole d'Allâh et l'empêchement (man') aux gens de tomber dans la dissension (ikhtilâf) qui peut leur être négative et engendrée la sédition (fitnah) entre eux.

Allâh -Exalté et élevé soit-Il- n'exige pas [qu'on] lise [le Coran] sur les sept variantes mais plutôt [comme] l'a dit le Prophète -Prière et Salut d'Allâh sur lui- : « ... Lisez ce qui vous est possible. » 

Quant au rassemblement (djam') des gens sur une seule variante (lettre) est un acte ('amal) bon (tayyib) pour lequel 'Uthmân et les Compagnons sont loués -l'Agrément d'Allâh sur eux- pour ce qu'il y a comme facilité (taysîr), simplification (tashîl) et l'escompte (hasm) de l'objet (mâddah) de controverse (khilâf). 
 
[1] : A l'époque, les versets été écris sur différents matériaux.
[2] : Il s'agit de la version d'Al-Bukhârî. Les 4 Compagnons sont : Zayd Ibn Thâbit (scribe de la Révélation du temps du Messager), 'Abdu-llâh Ibn Az-Zubayr, Sa'îd Ibn Al-'Âs et 'Abd-Rrahmân Ibn Al-Hârith Ibn Hichâm.
[3] : En effet, beaucoup croient que les 7 variantes ou lettres mentionnées par le Messager correspondent aux 7 lectures... Au contraire, elles résultent de la variante que 'Uthmân a assemblé.

Les 7 grands lecteurs sont les suivants :

1-  Nâfi' de Médine
2-   Ibn Kathîr de la Mecque
3-   sim de Koufah
4-   Hamzah de Koufah
5-   Al-Kisâ î de Koufah
6-   Abû 'Amr de Bassorah
7-   Ibn 'Âmir de Syrie
8, 9, 10, ...

Chacun de ces lectionnaires a eu des transmetteurs connu comme les imâms Warch (lecture en Afrique du Nord), Hafs (lecture au Moyen Orient), Qalûn (en Lybie) ...
 
copié de mukhlisun.over-blog.com
 
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Le coran a été révélé pour être médité

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le coran a été révélé pour être médité
Pour ce qui est de la méditation du Qor'ân, elle consiste à concentrer le cœur sur ses significations, à concentrer l'esprit et la réflexion pour le comprendre, tel est le but de sa révélation et non pas seulement dans la simple récitation de son texte sans compréhension ni réflexion. Allâh - Ta'âla - a dit (traduction rapprochée) :
 
«[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent !» [Coran, 38/29]
 
Et (traduction rapprochée) :
 
«Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Où y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ?» [Coran, 47/24]
 
Et (traduction rapprochée) :
 
«Ne méditent-ils donc pas sur la parole (le Coran) ?» [Coran, 23/68]
 
Et Il - Ta'âla - dit (traduction rapprochée) :
 
«Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez.» [Coran, 43/3]
 
Al-Hassan a dit : 

«Le Qor'ân a été révélé pour qu'on le médite et qu'on agisse en conséquence. Faites donc de sa lecture une pratique.»

C'est-à-dire, que rien n'est plus bénéfique pour l'adorateur [d'Allâh] dans sa vie de tous les jours, dans la préparation de son retour final et dans l'obtention de son salut, que de réfléchir sur le Qor'ân, de méditer longuement sur son texte et de concentrer l'esprit sur le sens de ses versets.

Car cela fait découvrir à l'adorateur tous les sentiers du bien et du mal, leurs ramifications, leurs causes, leurs débouchés et leurs fruits ainsi que les issues pour ceux qui les pratiquent, et il met dans sa main les clés des trésors de la félicité et des sciences bénéfiques, ce qui est de nature à fortifier les bases de la foi dans son cœur, à construire son édifice et à assurer ses piliers.
 
En effet, la méditation du Qor'ân fait voir au serviteur dans son cœur l'image du bas monde, de la vie future, du Paradis et de l'Enfer, lui inculque des enseignements exemplaires, lui fait contempler la justice d'Allâh et Ses faveurs, lui fait connaître Son Essence, Ses noms, Ses attributs et Ses actes, ce qu'Il aime et ce qu'Il déteste, Sa voie droite qui mène à Lui, les obligations de l'itinérant sur ce chemin et les difficultés ainsi que les calamités qui menacent sur cette voie.

Elle lui fait connaître également l'âme et ses caractéristiques, ce qui corrompt les œuvres et ce qui les améliore.

Elle lui fait connaître aussi les gens du Paradis et les gens de l'Enfer ainsi que leurs œuvres, leurs états et leurs marques, ainsi que les rangs des gens heureux et des réprouvés, et la répartition des créatures.

En un mot, elle lui fait connaître le Seigneur vers lequel il est appelé, la voie qui mène à Lui, et la félicité qu'il aura en accédant auprès de Lui.


Kitâb « Madâradj as-Sâlikîn » de Ibn al-Qayyîm, 2/34-36

 Publié par manhajulhaqq.com

 

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Ahkam at-tajwid, les règles du tajwid (vidéo-logiciel)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Tajwid - Jouz 'Amma 
Lire, écouter et apprendre

 

001.  Sourate Al-Fatiha (L'ouverture)

096. Sourate Al-3alaq (L'adhérence)

078.  Sourate An-naba (La nouvelle)

097. Sourate Al-Qadr (La destinée)

079.  Sourate An-nazi3ate (Les anges qui arrachent les âmes)

098. Sourate Al-bayyinah (La preuve) 

080. Sourate Abassa (Il s'est renfrogné)

099. Sourate Az-zalzalah (La secousse)

081. Sourate At-takwir (L'obscurcissement)

100. Sourate Al-3adiyate (Les coursiers)

082. Sourate Al-infitar (La rupture)

101. Sourate Al-Qari3ah (Le fracas)

083. Sourate Al-moutaffifin (Les fraudeurs)

102. Sourate At-takathour (La course aux richesses)

084. Sourate Al-inshiqaq (La déchirure)

103. Sourate Al-3asr (Le temps)

085. Sourate Al-bourouj (Les constellations)

104. Sourate Al-houmazah (Les calomniateurs)

086. Sourate At-tariq (L'astre nocturne)

105. Sourate Al-fîl (L'éléphant)

087. Sourate Al-A3la (Le Trés Haut)

106. Sourate Al-Qouraysh (Les Qourayshites)

088. Sourate Al-ghashiyah (L'enveloppante)

107. Sourate Al-ma3oun (L'ustensile)

089. Sourate Al-fajr (L'aube)

108. Sourate Al-kawthar (L'abondance)

090. Sourate Al-balad ( La cité)

109. Sourate Al-kafiroun (Les infidèles)

091. Sourate Ach-chamss (Le soleil)

110. Sourate An-nasr (Les secours)

092. Sourate Al-layl (La nuit)

111. Sourate Al-massad (Les fibres)

093. Sourate Ad-douha (Le jour montant)

112. Sourate Al-ikhlass (Le monothéisme pur)

094. Sourate Ash-sharh (L'ouverture)

113. Sourate Al-falaq (L'aube naissante)

095. Sourate At-tîn (Le figuier)

114. Sourate An-nass (Les hommes)

Sans-titre-1-copie-16.gif

Logiciel expliquant les règles de Tajweed (en arabe)

Ahkam at-tajwid, les règles du tajwid (vidéo-logiciel)
Sans-titre-1-copie-16.gif  

Site de tajwid

Pour tous ceux et celles , qui aiment la science du tajwid, je vous propose de découvrir ce site
Sans-titre-1-copie-16.gif

Logiciel pour lire le Coran
 

logiciel.jpg

Partager cet article

Les sept lectures du coran (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les sept lectures du coran (vidéo)

Partager cet article

Ecrire des annotations sur le coran (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ecrire des annotations sur le coran (audio)
divider (21)
Question : 
 
Je suis enseignant de Coran dans une école élémentaire, et il m'arrive d'avoir besoin ou que l'étudiant ait besoin d'écrire sur la marge du livre du coran. 
 
C'est une écriture quotidienne, est-ce que cela est permis ? 
 
Sachant que ce livre du coran n'est pas conservé par l'étudiant à la fin de l'année ?
 
Réponse de Cheikh Ar-Râjihî :
 
Il n'est pas permis d'écrire sur le livre du coran (moushaf). 
 
Il n'écrit pas dessus mais sur une autre feuille.
 
Les feuilles sont très nombreuses et les cahiers également. 
 
Il faut prendre soin du livre du coran, comment ne pas en prendre soin ?! 
 
Tant qu'il est dans un bon état pour la lecture et qu'il n'est pas déchiré, il est obligatoire d'en prendre soin. 
 
Et s'il n'en a plus besoin, il le donne à quelqu'un qui lui sera profitable, qui le lira, sinon il le laisse dans la mosquée. 
 
Et s'il s'est déchiré, il faut le brûler ou l'enterrer dans un endroit pur.

 

✅ Traduit par fatawaislam.com

 

وكان السؤال : بعض الطلاب في المدارس يحتاجون إلى الكتابة على هامش المصحف يومياً، فهل يجوز ذلك، علماً بأن المصحف لا يحتفظ به الطالب بعد نهاية السنة ؟

الجواب : لا ينبغي الكتابة على المصحف ولو في جوانبه، وإنما يُكتب في ورقة، والأوراق متوفرة وأما المصحف فينبغي الاحتفاظ به، فإذا استغنى عنه فليعطه من ينتفع به ويقرأ فيه، أو يوضع في المسجد، وإذا تمزق فيحرق أو يدفن في أرض طاهرة

فتاوى منوعة الشريط (18) الدقيقة 14 :23

divider (21)

 
Question :
 
Est-il permis d'écrire quelques règles de tajwid au-dessus des versets sur le moushaf ?
 
Réponse de Cheikh Ibn Bâz :
 
Il n'est pas permis d'écrire quoique ce soit.
 
Rien ne doit être écrit sur le moushaf ; Il ne doit y avoir que la parole d'Allâh جل وعلا.
 
Il ne faut pas écrire d'annotations, ni de signes de tajwid ou autres parcequ'il est obligatoire de laisser le moushaf tel quel, et qu'il ne contienne que la parole d'Allâh عز وجل.
 
 Publié par 3ilmchar3i.net
 
كتابة بعض الأحكام التجويدية فوق الآيات في المصحف
هل تجوز كتابة بعض الأحكام التجويدية فوق الآيات في المصحف ؟
لا يجوز أن يكتب شيء، المصحف لا يكتب فيه شيء، مجرد إلا من كلام الله- جل وعلا-، لا يكتب حواشي, ولا علامات تجويدية ولا غير ذلك؛ لأن المصحف يجب أن يجرده، ويكون خالصاً لكلام الله- عز وجل
Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Avis sur le fait de psalmodier le coran (tajwid)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Avis sur le fait de psalmodier le coran (tajwid)

Question :

 

Quel est votre avis dans l'apprentissage du Tajwîd et son obligation ?

 

Et ce qui vous est attribué, votre éminence, à propos de l'arrêt au « ta » dans par exemple « as-salât » ou « az-zakât », est-ce juste ? 

 

Réponse : 

 

Je ne vois pas d'obligation d'apprendre les règles de Tajwîd expliquées dans les livres de Tajwîd, mais je pense que cela fait partie de ce qui permet d'améliorer la lecture. 

 

Anas ibn Mâlik rapporte qu'il fut interrogé :

 

« Comment était la lecture du Prophète ? » Il répondit : « Avec des allongements [madd]. » Puis il récita 'Bismillah ir-rahmân ir-rahîm' en faisant un prolongement à 'bismi-llah' puis à 'ir-rahmân' et à 'ir-rahîm'. 

 

L'allongement ici est naturel (normal), il ne nécessite pas d'intention préalable, et le récit précédent montre qu'il est plus qu'une simple habitude. 

 

Et si on dit que la science du tajwîd est une obligation, cela impliquerait qu'un péché sera compté à la majorité des musulmans de nos jours.

 

Et pour celui qui veut parler avec l'arabe littéraire (classique), nous disons : applique les règles de tajwid dans ta prononciation des ahadith et des livres des savants, ainsi que dans ton enseignement et tes exhortations. 

 

Et qu'il sache que dire que c'est une obligation nécessite d'apporter une preuve afin que soit rempli le devoir envers Allah d'une chose dont on n'a aucune preuve dans le Livre d'Allah, ni dans la Sunnah du Prophète et dans le consensus des musulmans. 

 

Notre Shaykh 'Abdirrahmân as-Sa'di a dit en répondant [à une question] que le Tajwîd dont les règles sont expliquées dans les livres de Tajwîd n'est pas une obligation. 

 

J'ai également lu une parole de Shaykh ul-Islâm ibn Taymiyyah sur le jugement du Tajwîd, page 50, volume 16 dans le Majmu' de Ibn Qâsim :

 

« Qu'il n'accorde pas son attention à ce que la majorité des gens ignore parmi les sciences du Quran, que ce soit dans le souci de bien prononcer les lettres, légèrement [tarqîq], avec emphase [tafkhîm], ou avec « imâlah », la prononciation du « madd » long, court ou moyen etc.

 

Tout cela constitue un obstacle pour les cœurs, car cela empêche la compréhension voulue par le Seigneur dans Ses paroles. 

 

C'est ainsi que la personne est préoccupée à prononcer « a-andhartahum » {أأنذرتهم}, elle met une « dhamma » sur le mîm de {عليهم} puis le fait suivre d'un « wâw » et met une kasra sur le « hâ » ou une dhamma etc.

 

Ceci pour maintenir la mélodie et embellir la voix. » [Fin de citation] 

 

Mais la parole que vous avez entendue selon laquelle je prononce le « tâ » comme dans « as-salât » et « az-zakât », cela est faux, car je m'arrête sur la « hâ » [hâ de Hind] (NDT : il ne prononce pas salât mais salâh)

 

« Kitâb ul-'Ilm » (Le Livre de la Science), page 170-171 

copié de alminhadj.fr

 

 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor : les étoiles (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor : les étoiles (vidéo)
سُوۡرَةُ الصَّافات
 
إِنَّا زَيَّنَّا ٱلسَّمَآءَ ٱلدُّنۡيَا بِزِينَةٍ ٱلۡكَوَاكِبِ
 
Les rangés 
 
"Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor : les étoiles" (6)
 
dffq
 
Qu’est ce qu’Allah veut dire par « Le ciel le plus proche » dans le verset : « Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor: les étoiles » 
 
Pourquoi Il l’a décrit par « Le ciel le plus proche » ? 
 
Premièrement, pour sa proximité.
 
Deuxièmement ? 
 
Parce qu’il est moins robuste (dynamique) que les autres cieux. 
 
Il est aussi moins immense.
 
Comme pour le cercle plus il s’étend et plus il est majestueux.
 
Comment dit-on « Nous avons décoré le ciel le plus proche » alors que nous avons arbitré que les étoiles gravitent dans des orbites entre le ciel et la terre ? 
 
C’est qu’on ne peut décorer quelque chose qu’avec un élément qui lui est extérieur. 
Qui en est détaché ! 
 
Donnons un exemple.
 
Le château et son portail.
 
Le portail ne fait pas partie du château.
Comme pour les lustres et autres.
 
Ils ne font pas partie du château mais s’y trouvent dedans. 
 
« D’un décor. Les étoiles. » contient deux sens, global et spécifique. 
 
Un sens global, c’est à dire que le décor est formé par la beauté des étoiles.
 
Et selon le sens spécifique, pour l’éclaircissement.
 
C’est à dire que le décor global formé par la beauté des étoiles se confond avec les étoiles elles-mêmes. 
 
Les étoiles sont alors le décor.
 
Si l’explication vient globale puis ensuite elle vient spécifique (illustrée), elle devient alors plus éloquente. 
 
Parce que si il parvient à l’esprit un sens global, ce dernier devient curieux du sens spécifique. 
 
Ce qui rend l’esprit avide d’éclaircissement, alors il devient plus explicite et éloquent pour le cœur. 
 
Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله
 
 
 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Sourate la fumée - سُوۡرَةُ الدّخان (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Sourate la fumée - سُوۡرَةُ الدّخان (vidéo)

 

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Partager cet article

Lire le coran ou écouter un récitateur à travers une cassette ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Lire le coran ou écouter un récitateur à travers une cassette ?
Question :


Vaut il mieux lire le Coran ou écouter un récitateur à travers une cassette? 
 

Réponse :
 
Le mieux c'est que la personne fasse ce par quoi son coeur en tire le plus de profit, et ce qui à le plus d'effet sur lui, que ce soit à travers la lecture du coran ou à travers le fait de l'écouter.

Car l'effet recherché à travers la lecture c'est la reflexion et la comprehension du sens, et l'application de ce vers quoi guide le livre d'Allah , comme Allah gloire a lui dit : 
 
كِتَابٌ أَنْزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ
"(Voici) un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent!" (S.38-V.29)
 
Et Allah a dit : 
 
إِنَّ هَذَا الْقُرْآنَ يَهْدِي لِلَّتِي هِيَ أَقْوَمُ
Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit,... (S.17-V.9)
 
Et Il dit gloire à lui : 
 
قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ
...Dis: "Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison".... (S.41-V.44)
 
أيهما أفضل قراءة القرآن أم استماعه عبر الأشرطة المسجلة
س : أيهما أفضل قراءة القرآن أم الاستماع إلى أحد القراء عبر الأشرطة المسجلة؟
ج : الأفضل أن يعمل بما هو أصلح لقلبه وأكثر تأثيرا فيه من القراءة أو الاستماع لأن المقصود من القراءة هو التدبر والفهم للمعنى والعمل بما يدل عليه كتاب الله عز وجل كما قال الله سبحانه : كِتَابٌ أَنْزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ وقال عز وجل إِنَّ هَذَا الْقُرْآنَ يَهْدِي لِلَّتِي هِيَ أَقْوَمُ الآية . وقال سبحانه قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ الآية
من ضمن الأسئلة الموجهة لسماحته المنشورة في رسالة : الجواب الصحيح من أحكام صلاة الليل والتراويح
Extrait de ddjawabou assahih min ahkami salat lleyl wa ttarawih 

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Ecouter le coran en lisant un livre

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ecouter le coran en lisant un livre
Question :
 
Qu'Allah vous récompense par le bien, une femme demande quel est le jugement de l'écoute du Coran tout en lisant un autre livre ? 
 
Réponse :
 
C'est un acte incorrect et non accepté, en effet Allah a dit dans Son livre (traduction rapprochée) : 
 

 (ما جعل الله لرجل من قلبين في جوفه)

 

« Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. » {Al-Ahzâb : 4}

 

Et (traduction rapprochée) :

(وإذا قرئ القرآن فاستمعوا إليه وأنصتوا)

 

« Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l'oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d'Allah). » {Al-A'râf : 204}

 

Si cette femme souhaite lire un autre livre, elle arrête d'écouter le Noble Coran afin qu'elle ne tombe pas dans le péché sans qu'elle le sache.

Mais si elle n'est pas occupée par une tâche ou une réflexion et qu'elle souhaite écouter le Coran sur cassette, alors il n'y a pas de mal à cela car l'auditeur en tire bénéfice, mais si ce récitateur arrive à un verset qui contient une « prosternation de récitation », est-ce que l'auditeur se prosternera ?

 

La réponse est NON pour deux raisons :

 

 La première est qu'il n'est pas légiféré à celui qui entend de se prosterner sauf si celui qui récite se prosterne, car celui qui récite se fait suivre mais ne suit pas.

 

Donc s'il ne se prosterne pas, l'auditeur non plus. 

 

Il est rapporté par Zayd ibn Thâbit qu'il a récité devant le Prophète sourate An-Najm et ne s'est pas prosterné [à l'endroit de la sajda dans cette sourate].

 

Il apparaît donc, et Allah sait mieux, que le Prophète (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) ne s'est pas prosterné non plus car c'était Zayd le lecteur et il n'a pas accompli la Sajdah .

 

 La deuxième raison réside dans le fait que celui qui écoute sur une cassette, le son n'est pas transmis directement (à l'instant présent) par le récitateur, ce n'est qu'une copie de sa voix. 

 

La prosternation n'est donc pas permise, et selon la parole [précédente] que c'est une version de voix et que ce n'est pas une récitation directe, il apparaît alors que ce que font la plupart des gens lorsqu'ils allument un lecteur de cassettes au début du temps de l'adhân, pour qu'il l'entende via un microphone, est une erreur et l'obligation communautaire (1) n'est pas remplie car ce n'est qu'une copie de voix, et elle n'a aucune utilité si ce n'est d'avertir de l'entrée du temps [de la prière]. 

 

Et il est connu que l'adhân est une invocation légiféré, faisant partie des meilleurs actes d'adoration et d'obéissance, et une obligation communautaire, donc on ne peut se contenter d'un enregistrement de voix au lieu d'un appel en direct du muezzin.  

 

(1) Il s'agit du « fard kifâyah », qui nécessite d'être accompli par un groupe de personne seulement, contrairement au « fard 'ayn » qui concerne chaque musulman (NDT)

 

السائل: جزاكم الله خيرا السائلة من المنطقة الجنوبية أبها ل ع أ تقول ما حكم الاستماع للقرآن والفتاة تقرأ في أي كتاب من الكتب؟

   الجواب الشيخ : هذا عمل لا ينبغي ولا يُرْضَى فإن الله تعالى قال في كتابه (ما جعل الله لرجل من قلبين في جوفه) وقال جل وعلا (وإذا قرئ القرآن فاستمعوا إليه وأنصتوا) فإذا كانت المرأة تريد أن تطالع في كتاب آخر فإنها تغلق الاستماع إلى قراءة القرآن الكريم لئلا تقع في الإثم من حيث لا تشعر أما إذا كانت فارغة ليس لها عمل لا عمل فكري ولا عمل بدني وأرادت أن تستمع إلى القرآن المسجل فإن ذلك لا بأس له لأنه ينفع المستمع لكن لو مر هذا القارئ عبر المسجل بآية سجدة فهل يسجد المستمع الجواب لا لسببين السبب الأول أنه لا يشرع للمستمع أن يسجد إلا إذا سجد السامع لأن السامع متبوع لا تابع فإذا لم يسجد فإنه لا يسجد وقد ذكر زيد بن ثابت رضي الله عنه أنه قرأ على النبي صلى الله عليه وسلم سورة النجم فلم يسجد فيها والظاهر والله أعلم أن النبي صلى الله عليه وسلم لم يسجد فيها لأن زيد وهو القارئ لم يسجد السبب الثاني أن ما يسمع عبر المسجل ليس هو الصوت المباشر للقارئ وإنما هو حكاية صوته فلا يشرع السجود حينئذ وبقول إنه حكاية صوت وليس صوتاً وليس صوتا يتبين أن ما يفعله بعض الناس من فتح المسجل عند حلول وقت الآذان ليسمع عبر الميكروفون خطأ ولا تحصل به الكفاية لأن هذا حكاية صوت وما فائدته إلا التنبيه عن دخول الوقت فقط ومن المعلوم أن الآذان ذِكرٌ مشروع من أفضل العبادات والطاعات بل هو فرض كفاية كما هو معلوم فلا يمكن أن يستغنى بحكاية الصوت عن صوت المؤذن المباشر

copié de fatawaislam.com

 
 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

As-tu lu quelque chose du coran aujourd’hui ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

As-tu lu quelque chose du coran aujourd’hui ?

article separator1

L’imam An-Nawawi رحمه الله disait : 

 

«Saches que la lecture du Coran est le meilleur des rappels,  c’est pourquoi il faut y être assidu et ne jamais le négliger de jour comme de nuit.» 

article separator1

Ibn Rajab رحمه الله a dit : 

 

«Parmi les meilleures façons pour l’individu de se rapprocher d’Allah :

le fait de beaucoup lire le Coran, de l’écouter, de méditer sur ses versets, et de chercher à les comprendre.» 

article separator1

Et Ibn el Qayyim رحمه الله a dit : 

 

«Il n’y a pas plus bénéfique pour le cœur que de lire le Coran avec concentration et méditation» 

article separator1

Allah تعالى dit : 

 

حَتَّىٰٓ إِذَا جَآءَ أَحَدَهُمُ ٱلۡمَوۡتُ قَالَ رَبِّ ٱرۡجِعُونِ (٩٩) لَعَلِّىٓ أَعۡمَلُ صَـٰلِحً۬ا فِيمَا تَرَكۡتُ‌ۚ

 

(traduction rapprochée)

 

«… Puis lorsque la mort vient à l’un d’entre eux il dit « Mon Seigneur ! Fais moi revenir (sur terre), afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais» (Sourate Al Mou'minoun, versets 99-100)  

article separator1

وَلَوۡ تَرَىٰٓ إِذِ ٱلۡمُجۡرِمُونَ نَاكِسُواْ رُءُوسِہِمۡ عِندَ رَبِّهِمۡ رَبَّنَآ أَبۡصَرۡنَا وَسَمِعۡنَا فَٱرۡجِعۡنَا نَعۡمَلۡ صَـٰلِحًا إِنَّا مُوقِنُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

«Si tu voyais alors les criminels (comparaître), têtes basses devant leur Seigneur ! «Notre Seigneur, nous avons vu et entendu, renvoie-nous donc afin que nous puissions faire du bien ; nous croyons (maintenant) avec certitude»» (Sourate Sajda, verset 12) 

article separator1

لَوۡ أَنزَلۡنَا هَـٰذَا ٱلۡقُرۡءَانَ عَلَىٰ جَبَلٍ۬ لَّرَأَيۡتَهُ ۥ خَـٰشِعً۬ا مُّتَصَدِّعً۬ا مِّنۡ خَشۡيَةِ ٱللَّهِ‌ۚ وَتِلۡكَ ٱلۡأَمۡثَـٰلُ نَضۡرِبُہَا لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمۡ يَتَفَكَّرُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

«Si nous avions fais descendre ce coran sur une montagne, tu l’aurais vu s’humilier et se fendre par crainte d’Allah. Et ces paraboles Nous les citons aux gens afin qu’ils réfléchissent.» (Sourate Al Hachr, verset 21) 

article separator1

أَفَلَا يَتَدَبَّرُونَ ٱلۡقُرۡءَانَ‌ۚ وَلَوۡ كَانَ مِنۡ عِندِ غَيۡرِ ٱللَّهِ لَوَجَدُواْ فِيهِ ٱخۡتِلَـٰفً۬ا ڪَثِيرً۬ا 

 

(traduction rapprochée)

 

«Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions !»  (Sourate An Nissa, verset 82) 

article separator1

وَلَوۡ أَنَّ قُرۡءَانً۬ا سُيِّرَتۡ بِهِ ٱلۡجِبَالُ أَوۡ قُطِّعَتۡ بِهِ ٱلۡأَرۡضُ أَوۡ كُلِّمَ بِهِ ٱلۡمَوۡتَىٰ‌ۗ 

 

(traduction rapprochée)

 

«S’il y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci).» (Sourate Ar Ra3d, verset 31) 

 

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 > >>