268 articles avec coran - القرآن الكريم

La meilleure méthode pour réviser le Coran

Publié le par 3ilm.char3i

La meilleure méthode pour réviser le Coran

Question :

 

Quelle méthode conseillez-vous pour la révision du Qur'an ?

 

Conseillez-vous de lire le tafsir pendant la révision ?

 

Réponse :

 

La meilleure méthode en résumé :

 

Qu'il y ait ou cours de la journée, un temps pour la mémorisation et un temps pour la révision

 

Qu'il y ait également après avoir terminé la partie (le juzz), un examen qui doit être préparé ou préalable en révisant la partie (le juzz).

 

Et je conseille de lire le tafsir.

 

Celui de l’Imam ibn Sa'di est adapté aux débutants.

 

Tiré des questions/réponses

Publié par la chaîne Telegram - قناة كونـي سلفيّة على الجادة - @kounisalafiya

Cliquez pour agrandir

 

Cheikha Hayya As-Sabah - الشيخة هيا الصباح

Partager cet article

Prendre grand soin de la portion de lecture (du Coran) quotidienne

Publié le par 3ilm.char3i

Prendre grand soin de la portion de lecture (du Coran) quotidienne

D'après Abî Bakr bin 3amr bin Hazm, un homme demanda permission de rentrer chez Omar en milieu de journée.

 

Il l'en empêcha un long moment, puis il lui autorisa en disant :

 

"Je m'étais endormi sans lire mon chapitre, j'étais alors entrain de le rattraper"

(al-musannaf d'Ibn Abî Shayba 4782).

Le chapitre (al-hizb) est la lecture que l'Homme se fixe à lui-même, comme la portion quotidienne à lire (al-wird).

 

Le soin que les salafs lui portait était certes immense, et ils veillaient à ne pas l'interrompre une fois qu'ils l'avaient entamé.

 

Et compare cela à celui qui lit sa partie quotidienne, ou un peu de Qur'ân, via le moshaf qui se trouve dans son portable : combien de fois l'interrompt-il soit pour répondre à un appel entrant, ou un texto, ou même une vidéo envoyée, et c'est à Allâh que nous implorons l'aide.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

العناية بالورد

عن أبي بكر بن عمرو بن حزم، أن رجلا استأذن على عمر بالهاجرة فحجبه طويلا ثم أذن له فقال

إِنِّي كُنْتُ نِمْتُ عَنْ حِزْبِي فَكُنْتُ أَقْضِيهِ

المصنف لابن أبي شيبة - 4782

الحزب ما يجعله الرجُل على نفسه من قراءة كالورْد، وقد كانت عناية السلف به عظيمة وحرصهم على عدم قطعه بعد الشروع فيه، وقارن هذا بمن يقرأ ورده أو شيئأ من القرآن من خلال المصحف الذي في جواله كم يقطعه من مرة إما ردا على مكالمة واردة أو رسالة نصية أو حتى مقطع مرئي مرسل، والله المستعان

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Le Coran soigne le coeur maculé par le bas-monde... (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Le Coran soigne le coeur maculé par le bas-monde... (audio-vidéo)

Nous constatons que le Coran saisit l’ensemble des coeurs, la communauté, les gens, les lecteurs... Il les extirpe du bas-monde vers Allâh.

 

Les gens sont susceptibles d'oublier Allâh dans les stations et divertissements d'ici-bas.

 

Or, lorsqu’ils ouvrent le Coran, ils y trouvent le nom d' "Allâh" dans la plupart des versets.

 

Traductions rapprochées :

 

"Allâh est le défenseur de ceux qui ont la foi."

 

"Allâh ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "Al-Qayyum"."

 

"Il est Allâh" "Il est Allâh" "Il est Allâh" "Il est Allâh"

 

La vie n’existe que dans le but que nous appartenions à Allâh.

 

Et tout ce qui est en dehors de cela ne constitue qu'un moyen à notre disposition (de concrétiser cette visée).

 

Et le Coran nous oriente et nous extirpe de l’effervescence de la vie et de la dunya pour nous diriger vers Allâh.

 

Traduction rapprochée :

 

"Fuyez donc vers Allâh. Moi, je suis pour vous de sa part, un avertisseur explicite."

 

Et cette affaire grandiose, c'est la raison même pour laquelle sont multipliés dans le Coran les versets traitant du tawhid ar-rubûbiyyah (l’unicité de la seigneurie) et de la connaissance du Créateur, du Pourvoyeur, Celui qui donne la vie et la mort, qui fait don et prive, qui abaisse et élève, qui protège et n'a pas besoin d’être protégé.

 

Car dans ce bas-monde, les gens pensent ou peuvent penser, ou bien le Diable les amène a penser que l’Homme détient dans sa main toute chose (ndt : que tout dépend de lui).

 

Non !

 

Celui qui détient dans sa main toute chose, ce n’est autre qu'Allâh.

 

Et les êtres humains ne sont que des instruments, qui peuvent agir ou ne le peuvent pas.

 

Ainsi, lorsque tu vois dans le Coran la mention d'Allâh dans un verset, alors répète-le ; il soigne certes la souillure de la dunya dans le coeur.

 

En effet, comme a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم dans le hadith :

 

"La vie d'ici-bas est maudite, ce qui s'y trouve est maudit sauf la mention d'Allâh et ce qui s'ensuit".

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @SRawaea

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن محمد بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

Le Coran élimine donc les maladies engendrant les volontés corrompues

Publié le par 3ilm.char3i

Le Coran élimine donc les maladies engendrant les volontés corrompues

Le Qur'ân élimine donc les maladies engendrant les volontés corrompues, jusqu'à ce que le cœur se rectifie et ainsi sa volonté se rectifie, et il revient à sa saine nature sur laquelle il a été créé, tel que le corps revient à son état naturel.

 

Le cœur se nourrit de la foi et du Qur'ân avec ce qui le purifie et le soutient, tout comme le corps se nourrit de ce qui l'épanouit et le renforce.

 

Ainsi, la purification du cœur est à l'image de l'épanouissement du corps.

 

Madjmou3 Al Fatâwâ 96/10

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

فالقرآن مزيل للأمراض الموجبة للإرادات الفاسدة حتى يصلح القلب فتصلح إرادته ويعود إلى فطرته التي فطر عليها كما يعود البدن إلى الحال الطبيعي. ويغتذي القلب من الإيمان والقرآن بما يزكيه ويؤيده كما يغتذي البدن بما ينميه ويقومه فإن زكاة القلب مثل نماء البدن

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

Le verset sur lequel tombent mes yeux serait la réponse à ma question ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Le verset sur lequel tombent mes yeux serait la réponse à ma question ? (audio)

Parmi la recherche de bénédiction dans laquelle tombent certaines personnes à tort, voulant juger par celle-ci, il y a ce que fait une personne indécise dans une affaire : elle cherche refuge en ouvrant le mushaf.

 

Puis elle prend le jugement du verset sur lequel ses yeux sont tombés, prétendant tirer bénédiction du verdict du Qur’ân.

 

Prenons l’exemple d’un homme ayant demandé en mariage une femme et qui voulant conclure l’affaire, il chercha à avoir un verdict par le Qur’ân.

 

Il ouvrit le mushaf et ses yeux tombèrent sur Sa Parole تعالى (traduction rapprochée) :

 

"«Saisis-la et ne crains rien »"

 

Il pense alors qu’il s’agit d’un décret d’Allâh, en prenant bénédiction dans le Qur’ân, qu’il doit se marier.

 

Alors que le pauvre a oublié que ce verset concerne le serpent dont Moise avait eu peur, à l’origine bâton transformé en serpent alors qu’il n’en était pas un de base.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Salih Ibn Abdillah Ibn Hamadin Al Oussaymy - للشيخ  صالح بن عبدالله بن حمد العصيمي

Partager cet article

Si le Coran était mis dans une peau

Publié le par 3ilm.char3i

Si le Coran était mis dans une peau

D'après 'Oqba Ibn 'Amir (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

 

«Si le Coran était mis dans une peau puis était jeté dans le feu il ne brûlerait pas».

(Rapporté par Darimi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3562)

 

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم

لو جُعل القرآن في إهاب ثم أُلقي في النار ما احْتَرق

(رواه الدارمي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٥٦٢)

Le sens du hadith comme l'ont expliqué les savants est que celui qui connait le Coran et le lit avec sincérité pour Allah alors le feu ne le touchera pas.

(Voir la Silsila Sahiha vol 7 p 1522)
 

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Lire un tiers du Coran dans la nuit

Publié le par 3ilm.char3i

Lire un tiers du Coran dans la nuit

D'après Abou Darda رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«L'un de vous n'est-il pas capable de lire le tiers du Coran dans une nuit ?».

 

Ils ont dit : Et comment peut-il lire le tiers du Coran ?

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « -قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ - Qoul Houwa Allâhou Ahad - (*) équivaut au tiers du Coran ».

 

(*) Il s'agit de la sourate Al Ikhlas n°112

 

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5015 et Mouslim dans son Sahih n°811 et les termes sont ceux de Mouslim)

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

أيعجز أحدكم أن يقرأ في ليلة ثلث القرآن ؟
قالوا : وكيف يقرأ ثُلُثَ القرآنِ ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم :
قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ يعدِلُ ثُلُثَ القرآنِ

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٠١٥ و مسلم في صحيحه رقم ٨١١ و اللفظ لمسلم)

 

Partager cet article

Le jugement de poser le Coran sur le sol

Publié le par 3ilm.char3i

Le jugement de poser le Coran sur le sol

Question :

 

Quel est le jugement de poser le noble qur'an sur le sol que ce soit pour une courte ou longue durée ?

 

Et est-il obligatoire de le placer à un endroit surélevé d'au minimum un empan par rapport au sol ?

 

Réponse :

 

Le poser à un endroit surélevé est meilleur ; à l'instar de la chaise, de l'étagère murale ou d'une autre chose semblable à cela parmi ce qui le rehaussera par rapport au sol.

 

Et si elle (la personne) l'a posé à même le sol par nécessité et non pas par mépris, et sur une terre pure, il n'y aura alors pas de mal in châa Allâh ; à l'exemple du cas où elle prierait sans avoir à sa proximité un endroit surélevé, ou du cas où elle effectuerait une prosternation de récitation : je ne vois pas de mal en cela. 

 

Il est cependant plus prudent de le poser sur une chaise, un oreiller ou une autre chose semblable à cela, ou (même) sur une étagère.

 

En effet, il a été rapporté que, lorsque les Juifs avaient renié la lapidation, le Prophète صلى الله عليه وسلم avait réclamé la Thora et une chaise sur laquelle fut posée la Thora.

 

Il صلى الله عليه وسلم ordonna de feuilleter la Thora jusqu'à ce qu'ils trouvèrent le verset prouvant (l'existence de) la lapidation et, donc, le mensonge des Juifs. 

 

Par conséquent, si poser la Thora sur une chaise est légiféré pour ce qu'elle contient comme paroles d'Allâh, alors le qur'an est plus à même d'être placé sur une chaise car il a plus de mérite que la Thora. 

 

En conclusion : Poser le qur'an à un endroit surélevé, à l'instar d'une chaise, d'un bicht [1] - rassemblé et enroulé sur lequel il serait placé, d'une étagère ou d'un renfoncement mural, est meilleur ; et c'est ce qui est convenable.

 

Il y a (certes) par cela une élévation et un anoblissement du qur'an, et un respect de la parole d'Allâh.

 

Et nous ne connaissons pas de preuves interdisant le fait de poser le qur'an sur un sol pur et bon en cas de besoin. 

 

[1] : vêtement, semblable à une cape, porté par les hommes. 

 

Majmou3 al fatâwâ, 9/288. 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

س : ما حكم وضع القرآن الكريم على الأرض لفترة قصيرة أو طويلة، وهل يجب وضعه في مكان مرتقع عن الأرض بمقدار شبر على الأقل؟

ج : وضعه على محل مرتفع أفضل مثل الكرسي أو الرف في الجدار ونحو ذلك مما يكون مرفوعا به عن الأرض وإن وضعه على الأرض للحاجة لا لقصد الامتهان على أرض طاهرة بسبب الحاجة لذلك ككونه يصلي وليس عنده محل مرتفع أو أراد السجود للتلاوة فلا حرج في ذلك إن شاء الله ولا أعلم بأسا في ذلك، لكنه إذا وضعه على كرسي أو على وسادة ونحو ذلك أو في رف كان ذلك أحوط، فقد ثبت عنه صلى الله عليه وسلم عندما طلب التوراة لمراجعتها بسبب إنكار اليهود حد الرجم طلب التوراة وطلب كرسيا ووضعت التوراة عليه وأمر من يراجع التوراة حتى وجدوا الآية الدالة على الرجم وعلى كذب اليهود، فإذا كانت التوراة يشرع وضعها على كرسي لما فيها من كلام الله سبحانه فالقرآن أولى بأن يوضع على الكرسي لأنه أفضل من التوراة.
والخلاصة: أن وضع القرآن على محل مرتفع ككرسي، أو بشت مجموع ملفوف يوضع فوقه، أو رف في جدار أو فرجة هو الأولى والذي ينبغي، وفيه رفع للقرآن وتعظيم له واحترام لكلام الله، ولا نعلم دليلا يمنع من وضع القرآن فوق الأرض الطاهرة الطيبة عند الحاجة لذلك

مجموع فتاوى الشيخ ابن باز رحمه الله ج٩ ص٢٨٨

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Jugement de ne pas entretenir le Coran mémorisé (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Jugement de ne pas entretenir le Coran mémorisé (audio)

Question :

 

Quel est le jugement de celui qui a mémorisé quelques parties du Qur'ân, puis ce Qur'ân s'est échappé, qu'est-ce qui lui incombe ?

 

Réponse :

 

C'est un péché dont il doit se repentir à Allâh.

 

Et il doit se remettre à mémoriser ces sourates qu'il avait apprises, dans le hadith :

 

"entretenez le Qur'ân, par Celui qui détient l'âme de Mohammad dans Sa Main, il s'enfuit certes plus vite que le chameau ne s'enfuit de ses liens."

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

السؤال : ما حكم من حفظ بعض أجزاء القرآن، ثم تفلَّتَ هذا القرآن، ماذا عليه؟

الجواب : خطيئةٌ يتوبُ إلى الله منها، ويعود إلى ضبط هذه السور التي حفظها، ففي الحديث

«تَعَاهَدُوا الْقُرْآنَ فَوَ الَّذِي نَفْسُ مُحَمَّدٍ بِيَدِهِ لَهُو أَشَدُّ تَفَلُّتًا مِنَ الإِبِلِ مِنْ عَقْلِهَا»
 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Partager cet article

Combien as-tu lu du Coran aujourd’hui ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Combien as-tu lu du Coran aujourd’hui ? (audio-vidéo)

Ô frères, nous interrogeons aujourd’hui certaines personnes leur demandant : «Combien as-tu lu du Qur’ân aujourd’hui ?», et elles répondent : «Par Allâh, je n’en ai rien lu aujourd’hui».

 

- à quand remonte la dernière fois que tu en as lu?

- C’était vendredi. Vendredi, j’ai lu du Qur’ân.

- Ô mon frère, pourquoi tu ne le lis pas ?

- Je n’ai pas le temps !

 

Si nous comptabilisions le temps que les gens passent aujourd’hui à s’activer sur les réseaux sociaux, j’affirme que s’ils abandonnaient la moitié de ce temps au profit du Qur’ân, ils pourraient en lire 5 juzz dans la journée.

 

Traduit et publié par la chaîne Telegram Cercle des Sciences - @Cercle_des_Sciences

 

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Mémoriser et écouter le Coran (outil en ligne)

Publié le par 3ilm.char3i

Partager cet article

Quel est le plus méritoire : Multiplier la lecture du Coran ou soigner sa récitation et le méditer ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quel est le plus méritoire : Multiplier la lecture du Coran ou soigner sa récitation et le méditer ?

Ce qui est juste dans la question, c'est de dire que :

 

- la récompense de la lecture avec soin et méditation a une valeur (qualitative) plus majestueuse et plus élevée,

 

- et que la récompense de la lecture abondante est plus grande quantitativement parlant.

 

Ainsi,

 

le premier : est à l'image de celui qui a donné en aumône un joyau prestigieux ou qui a libéré un esclave estimable.

 

Le second : quant à lui, est à l'image de celui qui a donné en aumône une multitude de dirhams ou qui a libéré un nombre important d'esclaves de faible valeur. 

 

Zâd Al-Ma'âd - vol.1 p.328 (shamela)

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

والصواب في المسألة أن يقال

إن ثواب قراءة الترتيل والتدبر أجل وأرفع قدرا ، وثواب كثرة القراءة أكثر عددا

فالأول : كمن تصدق بجوهرة عظيمة ، أو أعتق عبدا قيمته نفيسة جدا

والثاني : كمن تصدق بعدد كثير من الدراهم ، أو أعتق عددا من العبيد قيمتهم رخيصة

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>