268 articles avec coran - القرآن الكريم

تأملات في سورة الغاشية (dossier-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

تأملات في سورة الغاشية (dossier-vidéo)

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

كلمة توجيهية لحفظة كتاب الله (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

كلمة توجيهية لحفظة كتاب الله (dossier)

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Une histoire touchante... La tragédie qui l'a amené au bonheur ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Une histoire touchante... La tragédie qui l'a amené au bonheur ! (audio)

 

La guidance et le bonheur, sont deux choses inséparables et deux compagnons indissociables, celui donc qui est guidée, est heureux, et celui qui est égaré, est malheureux, car le malheur est le compagnon inséparable de l’égarement.

 

Lorsqu’il y a de l’égarement, il y a du malheur et lorsqu’il y a de la guidée, il y a du bonheur.

 

Gloire à Allâh !

 

Ceci est quelque chose que les gens réalisent :

 

Celui qui était loin d’Allâh et de Son obéissance et était loin de se tenir droit sur Sa religion, puis ensuite a été guidé, sent dans son cœur un plaisir qui était perdu et une douceur qui était inexistante et un goût, qu’il ne sentait pas.

 

Lorsqu’Allah سبحانه و تعالى l’a comblé en le Guidant, il a alors goûté à la douceur et a trouvé le goût du bonheur. Ainsi que la consolation, le repos de l’esprit et l’apaisement de l’âme, des choses qu’il ne trouvait pas auparavant.

bugvu

Et je vous raconte en cette occasion, une histoire étonnante :

 

Un homme m’a contacté il y a des années après salat al-asr et m’a dit : « J’ai une question, mais avant de poser la question, je t’informe de ma situation. »

 

Il dit : « j’ai atteint l’âge de 27 ans et je ne peux bouger de mon corps que ma tête. »

 

Je dis : « Depuis quand es-tu dans cette situation ? »

 

Il répondit : « Depuis deux ans. »

 

Je lui ai dis : « Et quelle est la raison de cela ? »

 

Il dit : « Un accident de voiture. »

 

je lui dis : « Où te trouves-tu ? »

 

Il dit : « A tel endroit. »

 

Je lui dis : « Je désires te visiter ».

 

Je le fis le jour même.

 

Il me raconta son histoire en longueur, je m’assis avec lui pendant plus d’une heure et demie.

 

J’écoutais et prenais des bénéfices, pendant la majorité de ce temps, car il y a dans sa vie une leçon.

 

Il m’a dit une parole qui est le témoin argumentatif de cette histoire et je ne me ferais pas long en détail.

 

Il me dit : «Par Allâh, je jouis d’un bonheur dont j’ai marché longtemps avec mes pieds le cherchant sans jamais le trouver.»

 

Avant l’accident, il était négligent et après l’accident, il est devenu (quelqu’un) de tourner vers Allah, priant et récitant le Qorân.

 

Une noble personne lui a a amené un ordinateur qui fonctionne par le son, car il ne peut bouger sa main.

 

Il l’essaya devant moi en parlant à l’ordinateur qui ouvre la sourate qu’il veut, il parle à la machine, qu’il lui ouvre le verset qu’il veut, il parle à la machine, qui ouvre l’exégèse qu’il veut.

 

Devant lui, se trouve le Qorân qu’il lit, mémorise et lit l’exégèse, sans avoir besoin de tourner les pages de sa main ou devoir appeler quelqu’un pour lui tourner ( les pages ) du Mushâf.

 

Il demande directement le verset qu’il veut et s’il veut l’exégèse, il la demande directement aussi.

 

Et il dit : «Par Allâh, j’ai trouvé un bonheur dont j’ai marché longtemps avec mes pieds le cherchant sans jamais le trouver.»

bugvu

Que celui qui est bonne santé en tire des leçons, car la guidée et le bonheur ne peuvent être obtenus qu’avec le livre d’Allâh سبحانه وتعالى.

 

Et celui qui la cherche dans autre chose que le livre d’Allâh عز وجل n’obtiendra que la perte et la ruine et la perdition dans ce bas-monde et dans l’au-delà :

 

فَإِمَّا يَأْتِيَنَّكُم مِّنِّي هُدًى فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ فَلَا يَضِلُّ وَلَا يَشْقَى

sens approximatif du verset :

 

"Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera ni ne sera malheureux." Taha, v. 123.

 

Prête attention à la parole :

 

…فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ

sens approximatif du verset :

 

"…quiconque suit Mon guide…"

 

Car ce qui est demandé au sujet du Qorân, c’est de le suivre et pas seulement de le lire et de donner des droits à ses lettres, car le Qorân n’a été révélé que pour qu’il soit mis en pratique, non pas juste en donnant les droits à ses lettres tout en perdant ses limites, c’est pour cela qu’il est dit :

 

…فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ

 

sens approximatif du verset :

 

"…quiconque suit Mon guide…"

 

Le sens qui a pour conséquence le bonheur, c’est le suivi de la guidance et pas seulement de mémoriser le Qorân ou de mémoriser les lettres du Qorân.

 

Le suivi de la guidance du Livre d’Allâh découle de la compréhension et de la méditation du Qorân :

 

كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُوْلُوا الْأَلْبَابِ

sens approximatif du verset :

 

"[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent !" Sâd, v. 29.

 

Ce sont donc des choses obligatoires afin d’obtenir le bonheur :

 

-La récitation du Qorân.

-La méditation de ses versets.

-Sa mise en application

-Ainsi, que le suivi de sa guidance.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

 

والهداية والسَّعادة أمران متلازمان وقرينان لا ينفكَّان ؛ فمن كان مهتديًا فهو سعيد ، ومن كان ضالًّا فهو شقي، والشَّقاء قرين الضَّلال الذي لا ينفكُّ عنه ، فمتى وُجِدَ الضَّلال وُجِدَ الشَّقاء، ومتى وُجدت الهداية وُجدت السَّعادة

وسبحان الله !! هـٰذا أمر يُدركه النَّاس ، من كان في بُعدٍ عن الله وطاعته والاستقامة على شرعه ثم اهتدى يُحسّ في قلبه لذَّةً كانت مفتقدة ، وحلاوةً كانت معدومة ، وطعمًا كان لا يشعر به ، فلمَّا أكرمه الله ومَنَّ عليه سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى بالهداية ذاق الحلاوة ووجد طعم السَّعادة وقرَّة العين وراحة البال وسكون النَّفس أمرًا لم يكن يجده قبل ذلك

وأحكي لكم في هـٰذا المقام قصَّةً عجيبةً : اتصل بي قبل سنوات رجل بعد صلاة العصر وقال عندي سؤال ؛ ولـٰكن قبل السُّؤال أخبرك بحالي ، قال: أنا أبلغ من العمر سبعًا وعشرين سنة ولا يتحرَّك فيَّ من بدني إلَّا رأسي فقط . قلت: منذ متى وأنت على هـٰذه الحال ؟ قال: منذ سنتين ، قلت: وما سبب ذلك ؟ قال: حادث سيَّارة. قلتُ له : أنت في أيّ مكان ؟ قال: في المكان الفلاني ، قلتُ: أرغب في زيارتك ، وزرته في اليوم نفسه ، وأخذ يتحدَّث لي عن قصَّته حديثا مطوَّلا جلست معه ساعة ونصف ، وفي غالب ذلك الوقت كنتُ مستمعًا ومستفيدًا لأنَّ حياته فيها عبرة ، قال لي كلمة وهي موضع الشَّاهد من القصَّة ولا أطيل بتفاصيلها ، قال لي : « والله إنَّني أحسُّ بسعادة مشيتُ على قدمي كثيرًا أَبحث عنها لم أجدها » ، كان قبل الحادث مفرِّطا، وبعد الحادث أصبح مُقبِلاً على الله ذاكرًا مصلِّيًا تاليًا للقرآن ، أحضر له أحد الأفاضل جهاز كمبيوتر يشتغل بالصَّوت ؛ لأنَّ يده لا تتحرك، وجرَّب أمامي يخاطب الجهاز فتنفتح السُّورة التي يُريد ، يخاطب الجهاز فتنفتح الآية التي يريد ، يخاطب الجهاز فينفتح التَّفسير الذي يريد ، وأمامه القرآن ويقرأ ويحفظ ويقرأ التَّفسير ولا يحتاج إلى تقليب صفحات باليد، أو ينادي أحدًا يقلب له المصحف ، الآية التي يريدها يطلبها مباشرة ويريد تفسيرها أيضًا يطلبه مباشرة ، ويقول: « والله إنَّني أجد سعادةً مشيت على قدمي كثيرا أبحث عنها لم أجدها »

فليعتبر الإنسان الصحيح وليتعظ ؛ فالهداية والسَّعادة إنَّما تُنال بكتاب الله سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى ، ومن طلبها من غير كتاب الله عزَّ وجلَّ لا يُحَصِّل إلّا ضياعًا ولا ينال إلّا تبابًا وخسرانًا في دنياه وأخراه

 فَإِمَّا يَأْتِيَنَّكُمْ مِنِّي هُدًى فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ فَلَا يَضِلُّ وَلَا يَشْقَى

وتنبَّه هنا لقوله: ﴿ فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ ﴾ لأنَّ المطلوب في القرآن اتَّباعه لا مجرَّد تلاوته وإقامة حروفه ، فالقرآن إنَّما أُنزل ليُعمل به لا لمجرَّد إقامة حروفه مع إضاعة حدوده ، ولهـٰذا قال: ﴿ فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ ﴾ ؛ فالمعنى الّذي تترتَّب عليه السَّعادة اتِّباع الهدى لا مجرَّد حفظ القرآن أو حفظ حروف القرآن . واتِّباع هدى كتاب الله عزَّ وجلَّ فرعُ فهم القرآن وتدبُّره ﴿كِتَابٌ أَنْزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ﴾[ص:29] فهي أمورٌ لابدّ منها لتُنال السَّعادة ؛ تلاوةٌ للقرآن ، وتدبُّرٌ لآياته ، وعملٌ به واتِّباع لهداه

bugvu

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

Ecouter une femme lire le coran

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ecouter une femme lire le coran

Question :

 

Quel est l'avis religieux relatif au fait d'écouter l'enregistrement d'une récitation féminine du Coran ?

 

Réponse :

 

Il est permis aux femmes de l'écouter.

 

Cela est également permis aux hommes si cela ne donne lieu à aucune séduction (fitna).

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 5 de la Fatwa numéro (3863)

Publié par alifta.net

رفع المرأة صوتها في القراءة

س5: ما حكم سماع قراءة المرأة المسجل؟

ج5: يجوز سماعها للنساء، ويجوز للرجال إذا لم يترتب عليه فتنة

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 3863

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Celui qui récite certains versets sans les prononcer correctement

Publié le par العلم الشرعي - La science legiferee

Celui qui récite certains versets sans les prononcer correctement

Question :

 

Je suis un yéménite qui vit en Arabie Saoudite depuis plus de dix ans.

 

Je suis orphelin des deux parents et j'aime réciter le Noble Coran.

 

La majeure partie du temps, je le lis à la mosquée. Mais il y a certains versets que je ne prononce pas bien, parce que je n'ai jamais été à l'école.

 

Est-ce que la récitation du Noble Coran, avec une prononciation erronée de certains versets est-elle permise?

 

Suis coupable d'un péché pour cela ou pas ?

 

Veuillez me donner un éclaircissement à ce sujet.

 

Réponse :

 

Il vous convient d'essayer de corriger votre récitation, en apprenant la récitation du Coran avec un récitateur réputé.

 

Il vous convient de vous appliquer à réciter davantage les versets que vous maîtrisez, dans la mosquée ou ailleurs.

 

Et tant que vous fournirez des efforts, pour cela, Allah facilitera vos affaires.

 

En effet, il fut authentiquement rapporté que le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Celui qui récite habilement le Coran sera en compagnie des Anges nobles et obéissants; tandis que celui qui le récite péniblement en bégayant, recevra une double récompense."

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 89)

La première question de la Fatwa numéro (5948)

copié de alifta.net

 

س1: أنا يَمَنِيٌّ لي في السعودية أكثر من عشر سنوات، يتيم الأبوين وأحب قراءة القرآن الكريم، وكثيرًا ما أقرأ في المسجد، ولكني في بعض الآيات لا أنطقها نطقًا صحيحًا، وهذا راجع إلى أنني لم أدخل المدارس بتاتًا. فهل قراءة القرآن الكريم بهذه الصورة الغير سليمة في بعض الآيات جائز، وهل يلحقني ذنب أم لا؟ راجيًا توضيح ذلك

ج1: عليك أن تحاول تصحيح قراءتك، وذلك بأن تتعلم قراءته على أحد القراء المعتبرين، وتكثر قراءة ما أتقنته في المسجد وغيره، ومتى اجتهدت في ذلك يسر الله أمرك، فقد صح عن رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال:

 الماهر بالقرآن مع السفرة الكرام البررة، والذي يقرأ القرآن ويتتعتع فيه وهو عليه شاق له أجران

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 4، الصفحة رقم: 89)

السؤال الأول من الفتوى رقم - 5948

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Ecouter du coran depuis une radio alors que l'on est aux toilettes (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ecouter du coran depuis une radio alors que l'on est aux toilettes (audio)

 

Question :

 

Est-ce que l'écoute du Qor'ân depuis une radio alors que la personne est aux toilettes est un péché ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal dans le fait qu'il écoute.

 

Si le récitateur est en dehors des toilettes, si le son enregistré est en dehors des toilettes, si le poste radio est en dehors des toilettes et qu'il écoute le Qor'ân ou des ahâdîths profitables alors qu'il est dans cette situation, il n'y a pas de mal en cela.

 

Ce qui est détestable est uniquement qu'il parle ou qu'il récite. 

 

Quant au fait qu'il écoute d'un poste situé en dehors des toilettes ou d'une radio située en dehors des toilettes, qu'il profite de cette occasion, il n'y a pas de problème.

 

Et certains A'imah (pluriel de imâm) et je pense qu'il s'agit de Abâ l-3abbâs Chaykha l-Islâm bno Taymiyyah, ra7imaho LLAH, qui rapporte de son grand-père Al-Madjd qu'il ordonnait à certains de lui lire, en dehors des toilettes, pendant qu'il s'y trouvait, afin qu'il puisse écouter et que ne lui échappe pas une occasion pendant qu'il est aux toilettes.

 

Et ceci est dû à l'attachement énorme pour l'écoute de la science. 

 

Donc il n'y a pas de mal que l'étudiant en Science écoute la science ou le Qor'ân alors qu'il est aux toilettes depuis une radio ou un poste en dehors des toilettes.

 

Traduction : إلياس البيضاوي

 

حكم الاستماع للقرآن لمن كان في الحمام

السؤال : هل الاستماع إلى القران من أجهزة الراديو والإنسان في الحمام يأثم به على الاستماع أم غير ذلك

الجواب : لا حرج في ذلك كونه يستمع إذا كان القارئ خارج الحمام إذا كان الصوت المسجل خارج الحمام والمذياع خارج الحمام وهو يستمع لقرآن أو لأحاديث مفيدة وهو على حاله لا بأس بهذا إنما المكروه أن يتكلم أو يقرأه أما كونه يستمع في مسجل خارج الحمام أو في إذاعة خارج الحمام يستفيد من هذه الفرصة فلا بأس وقد ذكر بعض الأئمة وأظنه أبا العباس شيخ الإسلام بن تيمية رحمه الله عن جده المجد أنه كان يأمر بعض قرأه يقرأ خارج الحمام وهو في الحمام ليستمع حتى لا تضيع عليه فرصة وقت وجوده في الحمام وهذا من الحرص العظيم على سماع العلم فالمقصود أن طالب العلم يستمع للعلم أو للقرآن وهو في الحمام من المذياع الذي خارج الحمام أو المسجل خارج الحمام فلا بأس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Sourate At-Tawbah (سورة التوبة), sans la «Basmalah» ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Sourate At-Tawbah (سورة التوبة), sans la «Basmalah» ?

Question :

 

Nous espérons de Son Éminence un éclaircissement concernant la révélation de Sourate At-Tawbah sans Basmalah (Bismillah Ar-Rahmân Ar-Rahîm) ?

 

Réponse :

 

En effet, toutes les sourates du Qur'ân sont précédées de "Bismillah Ar-Rahmân Ar-Rahîm" hormis sourate At-Tawbah.

 

Et les savants ont répondu à cela par 2 réponses :

 

-La première réponse : est que sourate At-Tawbah vient dans la continuité de sourate Al-Anfâl; c'est pour cela qu'elle n'est pas précédée de "Bismillah Ar-Rahmân Ar-Rahîm" car elle vient compléter sourate Al-Anfâl.

 

-La deuxième réponse : est que sourate At-Tawbah n'est pas précédée de la Basmalah car dans celle-ci (sourate At-Tawbah), on y fait mention du Djihâd, de tuer les mécréants.

On y fait mention de la menace qui pèse sur les hypocrites, de leurs actions honteuses, de leurs guerres (contre l'islam).

On dit "Bismillah Ar-Rahmân Ar-Rahîm" pour la miséricorde alors que dans ces passages (de sourate At-Tawbah), on y fait mention du Djihâd, des caractéristiques propres aux hypocrites et ces passages ne sont pas caractérisés par la miséricorde, au contraire, ce sont des passages de menace, d'intimidation.

C'est pour cela, que ne figure pas "Bismillah Ar-Rahmân Ar-Rahîm" en début [de celle-ci].

 

Source: Moutaqâ min Fatâwah As-Sheykh Sâlih Al-Fawzân, Tome 2, Page 26, Question 39

copié de sounnah-publication.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le mémorisateur du coran occupe le premier rang dans l’au-delà

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le mémorisateur du coran occupe le premier rang dans l’au-delà

Quiconque s'attache au Coran occupera un rang d'élite dans ce monde ici-bas, et dans l'au-delà.

 

Il fait partie des gens honorés et révérés ; en effet, `Omar ibn Al-Khattâb (Qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d’après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  

 

"Allah (l'Exalté) élève -grâce à ce Livre- des peuples et humilie d'autres"

rapporté par Mouslim

 

Et, selon Abou Mas`oud Al-Anssârî Al-Badrî (Qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"C’est celui qui récite mieux le livre d’Allah qui dirige la prière en commun."

jusqu'à la fin du hadith, rapporté par Mouslim.

 

D'autre part, Ibn `Abbâs (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit: Les récitants du Coran assistaient toujours à la réunion de `Omar (Qu'Allah soit satisfait de lui) qui les consultait, qu'ils soient âgés ou jeunes).

Et, selon Abou Moussa Al-Ach`arî (Qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Parmi les signes de la vénération d'Allah (l'Exalté), il y a le fait d'honorer le vieillard musulman, celui qui connaît le Coran par cœur sans ni exagération ni laxisme et l'homme juste qui possède le pouvoir"

rapporté par Abou Dâwoud et classé comme bon, par An-Nawawî .

 

D'autre part, selon Abou Moussa Al-Ach`arî (Qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"L’image du Croyant qui lit le Coran est celle de l’orange : son odeur est suave et sa saveur est suave.

L’image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n’a pas d’odeur et son goût est sucré.

L’image de l’hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son goût est amer.

L’image de l’hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n’a pas d’odeur et son goût est amer "

hadith confirmé par Al-Boukhârî et Mouslim .

 

Ce qui précède, constitue leur mérite dans ce monde ici-bas.

 

Mais, pour l'au-delà, la rétribution est plus grande encore, si l'on met en pratique ses enseignements.

 

Selon `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: 

 

"Celui qui récite habilement le Coran sera en compagnie des Anges nobles et obéissants; tandis que celui qui le récite péniblement en bégayant, recevra une double récompense."

rapporté par Mouslim et par Al-Boukhârî dans une version semblable .

 

Et, selon Abou Omâma Al-Bâhilî (Qu'Allah soit satisfait de lui), il a dit : J’ai entendu le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dire:  

 

"Lisez le Coran, car il viendra le Jour de la Résurrection comme intercesseur pour les siens (ses lecteurs assidus)"

rapporté par Mouslim .

 

Les gens du Coran occupent les plus hauts degrés de l'au-delà ; en effet, selon Djâbir ibn `Abd-Allah (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père):

 

"Le Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) enterrait deux à deux les martyrs de 'Ohoud (dans une même tombe). Il demandait (à ses Compagnons) lequel des deux connaissait le mieux le Coran pour l'enterrer le premier".

rapporté par Al-Boukhârî .

 

Celui qui connaît le Coran par cœur ne cessera de gravir les rangs les plus élevés au Paradis, autant qu'il connaît du nombre des versets du Coran.

 

En effet, selon Abou Omâma Al-Bâhilî (Qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d’après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) d'avoir dit:  

 

"(Au Jour de la Résurrection) On dira à celui qui récitait et déclamait le Coran: "Récite et monte (vers les hauts degrés du Paradis), psalmodie comme tu psalmodiais dans l'ici-bas, car ta place (au Paradis) sera là où tu réciteras le dernier verset."

rapporté par Abou Dâwoud et At-Tirmidhî. Selon lui, c'est un hadith jugé bon et authentique (hassan sahîh).

 

(Numéro de la page: 17.18.19)

copié de alifta.com
 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Partager cet article

Parmi les causes de l'oubli de ce qui a été appris du coran

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parmi les causes de l'oubli de ce qui a été appris du coran

-faiblesse dans al-ikhlâs lillah (sincérité envers Allah), 

-enchainement des péchés et des désobéissances, 

-attachement du coeur aux choses de la vie d'ici bas, 

-faible et rapide apprentissage,

-négligence de la révision et du tathbit (le fait d'ancrer le hifdh)

-moments imprévus pendant une longue periode qui entravent et font obstruction à la revision (comme la maladie par exemple....)

-faible mémoire, 

-âge avancé. 

 

tiré du livre: الدليل إلى تعليم كتاب الله الجلبل des filles du cheikh Al-Albani (tome 3 p.122-123)

copié de alhouda.forumactif.com

 

Hassanah et Sakinah bint Mohammad Nasir addin al Albani - حَسَّانَة وسكينة بنت محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Celui qui connaît les sept premières sourates du coran...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui connaît les sept premières sourates du coran...

D'après 'Aicha رضي الله عنها, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui connaît les sept premières sourates du Coran est un grand savant».

Rapporté par Ahmed et Ibn Nasr

Authentifié par Cheikh Al-Albani dans Silsila Sahiha n°2305

 

عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 من أخذ السبع الأول من القرآن فهو حبر 

Le sens des sept premières sourates est les sept longues sourates du début du Coran qui sont :

 

-Al Baqara 

-Ali Imran 

-Nissa 

-Al Maida 

-An An'am 

-Al A'raf 

-Al Tawba

 

Donc comme vous pouvez le voir Cheikh Al-Albani n'a mentionné ni la sourate Al Fatiha ni sourate Al Anfal.

 

Explication du sens du hadith  dans la silsila sahiha vol 5 p 358

 
-Ibn Qayyim
 
Ce n'est pas authentique (لا يصح)
Source: العلل المتناهية 1/111
 
-Adh-Dhahabi
 
Ce n'est pas authentique (لا يصح)
Source: تلخيص العلل المتناهية 40
 
Hadith faux
Source : ميزان الاعتدال 2/497
 
-Ibn Kathîr
 
Hadith étrange (غريب)
Source: تفسير القرآن 1/55
 
-As-Suyûtî
 
Authentique 
Source: الجامع الصغير 8350

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Mettre le coran et dormir (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mettre le coran et dormir (audio)

Question :

 

J'allume la Radio du Noble Coran lorsque je dors seul dans ma chambre, quel est le jugement ?

 

Réponse :

 

Si tu l'écoutes, c'est une bonne chose.

 

Mais si tu ne l'écoutes pas et que tu dors, alors il n'y a aucun intérêt.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

السؤال : ما حكم تشغيلي للقرآن الكريم على إذاعة القرآن الكريم خلال نومي في غرفتي لوحدي ؟

الجواب : إذا كنت تستمع له فهذا شيء طيب ، أما إذا كنت لا تستمع له وتنام فهذا لا فائدة منه

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L'impact du coran sur le coeur (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'impact du coran sur le coeur (audio)

تأثير القرآن على القلب

Allah Le Très Haut dit :

 

 إِنَّمَا ٱلۡمُؤۡمِنُونَ ٱلَّذِينَ إِذَا ذُكِرَ ٱللَّهُ وَجِلَتۡ قُلُوبُہُمۡ وَإِذَا

تُلِيَتۡ عَلَيۡہِمۡ ءَايَـٰتُهُ ۥ زَادَتۡہُمۡ إِيمَـٰنً۬ا وَعَلَىٰ رَبِّهِمۡ يَتَوَكَّلُونَ  


{Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et c’est en leur Seigneur qu’ils placent leur confiance} (sourate al-Anfal verset 2) 

 

Ceux-là sont les véritables croyants.

 

(traduction rapprochée)

 

{Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah.}

 

C'est-à-dire quand est mentionné Sa Grandeur, sa Majesté, Sa Suprématie, les cœurs prennent peur, et frémissent, et la personne se sent touché au point que certains Salaf lorsque leur était récités les versets procurant Al Khawf (la peur), ils  tombaient malade pendant des jours.

 

Mais nous nos cœurs sont dures, (nous demandons à Allah qu’Il attendrisse nos cœurs).

 

Si les versets inspirant peur nous sont récitées, ils passent comme si ce n’était qu’une boisson fraiche, nous demandons à Allah de nous en préserver.

 

Mais le croyant, c’est celui qui lorsque est mentionné Allah sont cœur frémit, et ressent de la peur.

 

Certains Salaf quand il leur est dit «crains Allah» prenaient peur au point de faire tomber ce qu’ils tenaient dans leurs mains.

 

Mais nous nos cœurs aujourd’hui sont des pierres, ou plus dure encore que cela.

 

On dit à une personne : « Crains Allah crains Allah crains Allah » mais elle n’en tire nullement profit. 

 

(traduction rapprochée)

 

{Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi} 

 

Lorsqu’ils entendent les paroles d’Allah Azza wa Jall leur foi augmente.

 

Leur foi augmente par deux voies :

 

-La première: Par la croyance en ce dont Allah a informé comme sciences de l’invisible passées et futures. 

-Le deuxième : Par l’acceptation et la soumission aux législations d’Allah.

 

Ils observent ce qu’Allah a ordonné et par cela ils augmentent leur foi.

 

Et ils délaissent ce qu’Allah a interdit afin de se rapprocher de Lui et par crainte de Lui leur foi augmente.

 

Ce sont ceux qui lorsque Allah est mentionné, leur foi augmente de ces deux façons.

 

Ainsi si tu vois que plus tu lis le Quran plus ta foi augmente, cela fait parti des signes de la réussite. 

 

Mais si tu lis le Quran et que tu n’es pas touché et ne ressent pas son influence sur ton âme, il te faut soigner ton âme.

 

Il te faut soigner ton âme !

 

Je ne te demande pas d’aller à l’hopital et de prendre des des  médicaments.

 

Mais il te faut soigner ton cœur !

 

Le cœur s’il ne tire pas profit du Quran et n’en tire pas de leçons, c’est que ce cœur est un cœur dure et malade.

 

Nous demandons à Allah de nous en préserver.

 

Toi mon frère, Lis le Quran et si tu vois que tu es touché au niveau de ta foi, de ton acceptation, et de ta soumission,  alors bonne nouvelle à toi, tu es croyant. 

 

Mais si ce n’est pas le cas [tu ne te sens pas touché], alors il te faut soigner ton âme.

 

Soigne ton âme !

 

Soigne ton âme avant que ne te vienne la mort sans aucune vie après elle.

 

Ceci est pour le cœur, mais pour le corps après la mort il y’à une vie, il y’à une résurrection, une rétribution, un Jugement. 

 

(traduction rapprochée)

 

{ Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et c’est en leur Seigneur qu’ils placent leur confiance} 

 

Et ils ne s’en remettent qu’à leur Seigneur uniquement.

 

Et ici {en leur Seigneur} devance le sujet afin d’exprimer l’exclusivité, et la restriction.

 

Et ils ne placent leur confiance qu’en Allah.

 

Car si tu t’en remets à autre qu’Allah, tu t’es alors remis à un être humain comme toi.

 

Et il ne veillera pas aussi bien à ton intérêt que toi tu peux le faire pour ta propre personne. 

 

Traduction : Mariem Oum Ubaydilleh

 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>