46 articles avec djihad - الجهاد في سبيل الله

Cheikh Al-Albany répond sur le djihad en Iraq durant Sadam (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cheikh Al-Albany répond sur le djihad en Iraq durant Sadam (audio)

 

Le frère :

 

Ô Shaykh, est-ce vrai que tu es revenu sur ta fatwa concernant le jugement du jihed en Iraq, comme quoi il serait devenu une obligation individuelle à tous musulman (fard al ‘ayn), en Iraq, en Afghanistan et en Palestine ?

 

Shaykh al Al Albany :

 

Quelle était mon Avis concernant L’Iraq, afin de pouvoir dire que je suis revenu sur mon Avis ?

 

Le frère :

 

En ce moment, Cette parole tourne ici en Algérie, puis je leur ai dit, je leur ai fait écouter, la cassette que j’ai enregistré avec toi du fait que tu dis : "Ce Jihed, n’est pas un Jihed individuelle mais un Jihed concernant les états (musulmans)" !

 

Shaykh al Al Albany :

 

Effectivement, mon avis n’a pas Changé concernant cela !

 

Le frère :

 

C’est ce que je leur ai dit !

 

Shaykh al Al Albany :

 

C’est Bien, et qu’Allah te récompense en bien !

 

Le frère :

 

Voilà donc, ce que je leur ai répondu concernant l’Iraq !

 

Shaykh al Al Albany :

 

Je dis, qu’Allah te récompense en bien, je n’ai pas changé (d’opinion) concernant cela !

 

Le frère :

 

Barak Allahu fika !

 

Shaykh al Al Albany :

 

Wa fika Barak !

 

référence : pris de silssilah al houda wa an nou

Traduction : mohamed salih 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Le djihâd à notre époque selon les grands savants

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le djihâd à notre époque selon les grands savants

Son éminence le Cheikh al Luhaydane a dit :

 

Le questionneur dit :

 

Est ce qu'il y a, à cette époque dans le monde, un djihâd islamique ?

 

(qu'Allah vous récompense en bien) ?

 

La réponse :

 

Il existe le djihed contre soi-même et le djihed contre les hypocrites par la réplique et par l'éclaircissement de leur hypocrisie.

 

Quant à celui qui a la capacité d'assister les opprimés en Tchetchénie et autres par l'argent, qu'il le fasse.

 

قال فضيلة الشيخ اللحيدان حفظه الله

يقول السائل : هل يوجد في هذا الزمان في العالم جهاد إسلامي وجزاكم الله خيرا ؟

الجواب : يوجد جهاد النفس وجهاد المنافقين بالرّد عليهم وبيان نفاقهم ومن قدر أن ينصر المظلومين في الشيشان أو غيرها بالمال فليفعل

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب السلفية

59309247

Son éminence le Cheikh Muhammed fils de Salih al 'Uthaymine (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

Il est à notre époque impossible d'accomplir le djihâd dans le sentier d 'Allah par l'épée et tous ce qui est semblable à ceci :

 

- à cause de la faiblesse des musulmans matériellement et moralement et par le fait de ne pas pouvoir apporter les causes de victoire réelle

 

- et cela également à cause de leur participations dans des contrats et promesses internationales.

 

Il ne reste plus que le djihâd de l’appel à Allah avec clairvoyance.

 

قال فضيلة الشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله

إنه في عصرنا الحاضر يتعذر القيام بالجهاد في سبيل الله بالسيف و نحوه , لضعف المسلمين ماديا و معنويا و عدم إتيانهم بأسباب النصر الحقيقية , ولأجل دخولهم في المواثيق و العهود الدولية , فلم يبق إلا الجهاد بالدعوة إلى الله على بصيرة

المصدر : مجموع فتاوى ابن عثيمين رحمه الله 18/388 

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب

59309247

Réponse de sa bienveillance le chikh 'abd al 'aziz fils de baz (qu'Allah lui fasse miséricorde) :

 

La question :

 

Certes, j'aime le djihâd et son amour s'est mêlé dans mon coeur et je ne peux pas patienter sans lui et j'ai certes demandé l'autorisation à ma mère mais elle n'a pas accepté, c'est pour cela que j'ai beaucoup été ému et je ne peux pas m'éloigner du djihâd.

 

Sa bienveillance le cheikh, j'ai pour voeu dans cette vie le djihâd dans le sentier d'Allah et que je sois tué dans son sentier et ma mère n'est pas d'accord.

 

Indique-moi le chemin qui correspond (qu'Allah vous récompense en bien).

 

La réponse :

 

Ton djihâd envers t'as mère est un énorme djihâd.

 

Reste avec ta mère, sois bienfaisant envers elle, empresse-toi pour le djihâd seulement si le détenteur du pouvoir t'ordonne de partir.

 

A cela la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Si vous êtes appelés au combat, empressez-vous "

Rapporté par al bukhari.

 

Mais temps que le détenteur du pouvoir ne te l'a pas ordonné, sois bienfaisant envers ta mère et fait lui preuve de miséricorde… ect 

 

جواب سماحة الشيخ عبد العزيز ابن باز ـ رحمه الله

سؤال : اننى احب الجهاد وقد امتزج حبه فى قلبى . ولا استطيع ان اصبر عنه , وقد استاذنت والدتى فلم توافق , ولذا تاثرت كثيرا ولا استطيع ان ابتعد عن الجهاد . سماحة الشيخ :ان امنيتى فى الحياة هى الجهاد فى سبيل الله وان اقتل فى سبيله وامى لا توافق . دلنى جزاك الله خيرا على الطريق المناسب ؟

 الجواب : جهادك فى امك جهاد عظيم , الزم امك واحسن اليها , الا اذا امرك ولى الامر بالجهاد فبادر ,لقول النبى صلى الله عليه وسلم " واذا استنفرتم فانفروا " رواه البخارى

ومادام وليى الامر لم يأمرك فاحسن الى امك , وارحمها..........الخ 

 المصدر : فتاوى الأ ئمة فى النوازل المدلهمة 

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب

59309247

 

Parole du Cheikh Muhammed fils de Ramzane alHadjiri :

 

Toutes participations en rapport avec n'importe quelle action de combat (djihedi), il est obligatoire qu'elle soit faite avec la connaissance du détenteur du pouvoir qui possède autour du cou la reconnaissance comme étant chef.

 

Et l'affiliation (au djihâd) sans son autorisation, qu'elle que soit la direction, est considérée comme une annulation de sa reconnaissance et si il meurt, sa mort est semblable à celle de l'époque préislamique (djahiliyyat)... ect

 

كلام الشيخ محمد بن رمزان الهاجري حفظه الله

إن المشاركات في أي عمل جهادي يجب أن تكون تحت علم ولي الأمر الذي له في الأعناق بيعة والالتحاق بغير أذنه بأي جهة يعتبر خلعاً للبيعة ولو مات لكان موته ميتة جاهلية.........الخ

(شعرجر يدة الريا ض) - شبكة سحاب السلفية

 

59309247 

Le mufti saoudien, le Cheikh 'Abd al 'Aziz fils 'Abd Allah al alCheikh :

 

Les jeunes qui quittent leurs pays dans le but du djihâd dans le sentier d'Allah (....) ils n'ont certes pas atteint un degré qui leur permet de distinguer entre le vrai et le faux.

 

Avant cela, nous avions mis en garde ainsi que d'autres contre le fait de partir à l'extérieur (du pays) pour cette raison (le djihâd) car la situation était confuse et ambiguë et les étendards pas clairs.

 

Et le résultat de la désobéissance de ces jeunes-là à leurs gouverneurs et savants et également leurs sorties qui se fait appeler "le djihâd à l'extérieur" est un grand mal.

 

Et la désobéissance à leurs gouverneurs et les décrets religieux en leur faveur est un péché parmi les grands péchés, le prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Celui qui obéi au gouverneur (musulman) m'a certainement obéi et celui qui désobéi au gouverneur m'as certes désobéi".

Rapporté par al bukhari wa muslim du recit de 'abd allah fils de 'umar رضي الله عنهما

 

مفتي السعودية العام الشيخ عبد العزيز بن عبد الله ال الشيخ

"الشبان السعوديون الذين يغادرون بلادهم قاصدين الجهاد في سبيل الله (...) لم يبلغوا في العلم مبلغا يميزون به بين الحق والباطل"

"سبق أن حذرنا، وحذر غيرنا، من الذهاب للخارج بهذه الحجة، لأن الأوضاع كانت مضطربة، والأحوال ملتبسة، والرايات غير واضحة. وقد ترتب على عصيان هؤلاء الشباب لولاتهم ولعلمائهم وخروجهم لما يسمى بالجهاد في الخارج مفاسد عظيمة عصيان ولي أمرهم، والافتيات عليه، وهذا كبيرة من كبائر الذنوب يقول النبي صلى الله عليه وسلم

من أطاع الأمير فقد أطاعني ، ومن عصى الأمير فقد عصان

شبكة سحاب السلفية

59309247

 

Série de dècrets religieux(fatawas) du savant le chikh salih fils de fawzen al fawzen (qu'Allah le preserve).

 

La référence de ces fatawas : extraits du livre du chikh Salih fils de fawzen al fawzen intitulé : الجهاد و ضوابطه الشرعية

 

Question numéro 1 :

 

Ces jours-ci, quelques jeunes partent au djihâd vers différentes régions et ont comme avis que ceci est une obligation individuelle, ceci avec le décret religieux de certains étudiants en science en leur faveur.

 

Est-ce que leurs actions sont justes ?

 

La réponse :

 

Il ne leur est pas permis de partir (au djihâd) hormis si il y a l'autorisation de l'imam (gouverneur),car ils sont certes gouvernés et le gouverné doit obéir à l'imam et si il leur autorise le djihâd, il reste également l'accord des parents.

 

Et il ne part pas hormis avec l'accord de ses parents, car :

 

« Un homme est venu au messager صلى الله عليه وسلم  et lui a demandé l'autorisation pour aller au djihâd et il dit : est-ce que t'es parents sont encore en vie ?

il dit: oui puis il dit صلى الله عليه وسلم  : fais ton djihâd envers eux.»

il صلى الله عليه وسلم  l'a renvoyé vers ses parents »

 

Ceci indique qu'il faut l'autorisation des parents après l'autorisation du gouverneur (musulman).

 

سلسلة فتاوى العلامة الشيخ صالح بن فوزان الفوزان حفظه الله

س1:يذهب بعض الشباب في هذه الايام إلى الجهاد في مناطق متفرقة و يرون أن ذلك فرض عين و ذلك بإفتاء بعض طلاب العلم لهم فهل فعلهم هذا صحيح؟

الجواب: لا يجوز لهم أن يذهبوا إلا بإذن الإمام لأنهم رعية و الرعية لا بد أن تطيع الإمام فإذا أذن لهم يبقى أيضا رضى الوالدين فلا يذهب إلا برضى والديه لأنه

( جاء رجل إلى النبي صلى الله عليه و سلم فاستأذنه في الجهاد فقال: أحي والداك؟ قال: نعم. قال: ففيهما فجاهد )

 رواه البخاري و مسلم من حديث عبد الله ابن عمر رضي الله عنهما

فأرجعه إلى والديه فدل على أنه لابد إذن الوالدين بعد إذن ولي الامر

 

59309247

 

Question numéro 2 :

 

Quel est le plus considérable, le djihâd par la science ou le djihâd par l'épée?

 

La réponse :

 

Premièrement, le djihâd par la science et il faut que la personne apprenne ce qui va le pousser à la droiture dans sa religion, le Très Haut dit au sens rapproché:

 

"Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité a part Allah, et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes .Allah connait vos activités (sur terre) et votre lieu de repos (dans l'au-delà)". (Muhammed verset 19.)

 

Il a commencé par la science avant la parole et avant l'action, donc la science premièrement, ensuite vient l'action et parmi celle-ci le djihâd et ceci jusqu'à ce que son djihâd soit fait avec science et clairvoyance et non pas avec ignorance et erreur.

 

س2 :أيهما أعظم جهاد العلم أم جهاد السيف؟

الجواب: جهاد العلم أولا فلابد أن الانسان يتعلم ما يستقيم به دينه

( فاعلم أنه لا إله إلا الله و استغفر لذنبك و للمؤمنين و المؤمنات و الله يعلم متقلبكم و مثواكم )

محمد 19

بدأ بالعلم قبل القول و العمل العلم أولا ثم يكون الجهاد حتى يكون جهاده على علم و على بصيرة و لا يكون على جهل على خطأ

 

59309247

 

Question numéro 3 :

 

Ces jours-ci, il y a une personne qui donne comme décret religieux (fatawa) aux gens, l’obligation du djihâd et il dit :

 

"le djihâd n'a pas pour condition avoir un imam et un étendard"

 

Quel est votre avis concernant cette parole?

 

La réponse :

 

Ceci est l'avis des khawâridjs quant aux gens de la sunnah ils disent :

 

Il faut avoir un étendard et un imam (gouverneur musulman).

 

Ceci est la voie des musulmans de l'époque du messager d'Allah صلى الله عليه وسلم     .

 

Quant à celui qui donne comme décret religieux, pas besoin d'un imam et d'un étendard et chacun suit ses passions, ceci est l'avis des khawâridjs.

 

س3 :في هذه الأيام هناك من يفتي الناس بوجوب الجهاد و يقول لا يشترط للجهاد إمام و لا راية فما رأي فضيلتكم في هذا الكلام؟ 

 

الجواب: هذا رأي الخوارج أما أهل السنة فيقولون: لابد من راية و لابد من إمام هذا منهج المسلمين من عهد رسول الله صلى الله عليه و سلم فالذي يفتي بانه لا إمام و لا راية و كل يتبع هواه هذا رأي الخوارج. 

 

59309247

 

Question numéro 4 :

 

Il y a celui qui dit :

 

"Certes, les détenteurs du pouvoir et les savants ont dans ces pays-là, anéanti le djihâd et ceci est une mécréance en Allah"

 

Quel est votre avis sur cette parole ?

 

La réponse :

 

Ceci est une parole sans science qui indique qu'il ne possède pas de clairvoyance et science et qu'il rend mécréant les gens.

 

Ceci est l'avis des Khawâridjs.

 

Ceux-là tournent autour de l'avis des Khawaridjs et des mu’tazilats.

 

Par contre ont n'a pas le mauvais soupçon envers eux donc nous disons, ceux-là sont des ignorants, il leur est obligatoire d'apprendre avant de parler.

 

Par contre, si ils ont de la science et ils disent cette parole, alors ceci est l'avis des Khawaridjs et des gens de l’égarement.

 

س4 :هناك من يقول: إن ولاة الامر و العلماء في هذه البلاد قد عطلوا الجهاد و هذا الامر كفر بالله فما رأيكم في كلامه؟

الجواب: هذا كلام جاهل يدل على أنه ما عنده بصيرة و لا علم و أنه يكفر الناس و هذا رأي الخوارج هم يدورون على رأي الخوارج و المعتزلة نسأل الله العافية لكن ما نسىء الظن بهم نقول هؤلاء جهال يجب عليهم أن يتعلموا قبل أن يتكلموا أما إن كان عندهم علم و يقولون بهذا القول فهذا رأي الخوارج و أهل الضلال

 

59309247

 

Question numéro 5 :

 

Son éminence, vous aviez fait l'éloge du livre qui s'intitule "l'orientation vers l'éclaircissement de la vérité sur le jugement du djihâd», est-ce que tu conseille ce livre, écrit par le noble Cheikh Ahmad al Nadjmy ? (qu'Allah lui fasse miséricorde)

 

Réponse :

 

Oui.

 

Le livre est une réplique contre certains qui s'affilient à la science et qui disent, il est obligatoire aux gens de partir et de faire le djihâd même si ses parents ne sont pas d'accord.

 

Le cheikh Ahmad a répliqué contre lui et a éclairci ses erreurs dans ce sujet et c'est un bon livre.

 

س5 : قام فضيلتكم بتقريض لكتاب بعنوان رسالة الإرشاد إلى بيان الحق في حكم الجهاد فهل تنصح بقراءة هذا الكتاب لفضيلة الشيخ احمد النجمي؟ 

الجواب: نعم الكتاب رد على بعض المنتسبين إلى العلم الذين يقولون يجب على الناس أن يذهبوا و يجاهدوا و لو لم يرض والدوهم فالشيخ احمد رد عليه و بين أغلاطه في هذه المسألة فهو كتاب جيد. 

 

59309247

 

Question numéro 6 :

 

Est-ce permis de partir au djihâd sans autorisation du gouverneur mais avec l'autorisation des parents ?

 

La réponse :

 

Le djihâd avec qui ?

Et qui est l' imam avec qui tu veux combattre sous son étendard ?

Et de plus, les pays ont entre eux des pactes, il t'est obligé d'avoir l'autorisation du gouverneur pour aller dans ces pays.

Ces sujets ont des fondements et ils ne sont pas désordonnés.

 

Et si le gouverneur t'a autorisé de même que t'es parents et que tu as la capacité alors il n’y a pas de mal.

 

 س6 :هل يجوز الخروج للجهاد بدون إذن ولي الأمر مع وجود رضا الوالدين؟ 

الجواب: الجهاد مع من؟ 

و من هو الإمام الذي تريد أن تجاهد تحت رايته؟

و أيضا الدول بينها معاهدات فلابد أنك تأخذ إذن الإمام بالخروج لتلك الدولة المسائل لها اصول ماهي فوضى فإذا أذن لك ولي الأمر و أذن لك والداك و عندك استطاعة فلابأس

 

59309247

 

Question numéro 7 :

 

Quelles sont les conditions du djihâd et sont-elles présentes aujourd'hui ?

 

La réponse :

 

Les conditions du djihâd sont connues, c'est que les musulmans ont une force afin qu'ils puissent combattre contre les mécréants.

 

Qu'ils possèdent une force et la possibilité et qu'ils puissent par ces deux points-ci, combattre les mécréants.

 

Par contre, s'ils ne possèdent pas la possibilité et la force, il n'y a pas de djihâd pour eux.

 

Le messager صلى الله عليه وسلم     et ses compagnons étaient à Mekka avant la hidjrat, or le djihâd ne leur a pas été légiféré car ils ne pouvaient pas combattre.

 

Et également, il faut que le djihâd soit sous une direction musulmane et avec l'ordre du détenteur du pouvoir, car ceci est de l'ordre du gouverneur des musulmans, c'est lui qui donne l’ordre, qui met de l’ordre, qui prend sa responsabilité et qui le contrôle.

 

Donc ceci est de l'ordre du gouverneur et non pas de l'ordre de chaque personne ou tous groupes qui partent ou qui font la guerre sans autorisation du gouverneur.

 

7 : ماهي شروط الجهاد و هل هي متوفرة الان؟ 

الجواب: شروط الجهاد معلومةأن يكون بالمسلمين قوة يستطيعون على أن يجاهدوا الكفار عندهم قوة و عندهم إمكانية يستطيعون بها قتال الكفار لابد من هذا

أما إذا كان ما عندهم إمكانية و لا عندهم قوة فإنهم لا جهاد عليهم و الرسول صلى الله عليه و سلم و أصحابه كانوا في مكة قبل الهجرة ماشرع عليهم الجهاد لأنهم لا يستطيعون و كذلك لابد أن يكون الجهاد تحت قيادة مسلمة و بأمر ولي الأمر لأنه من صلاحيات ولي الأمر المسلمين هو الذي يأمر به و ينظمه و يتولاه و يشرف عليه من صلاحيات و لي الأمر ماهو من صلاحيات كل واحد او كل جماعة تذهب او تغزو بدون إذن ولي الأمر

 

59309247

 

Question numéro 8 :

 

Est-ce que celui qui fait le djihâd sans autorisation du gouverneur puis est tué, est-il martyr ou pas ?

 

La réponse :

 

Il ne lui est pas autorisé d'aller à ce combat.

 

Donc son combat n'est pas légiféré et il ne m'apparait pas qu'il soit martyr.

 

8:هل من جاهد بدون إذن ولي الأمر ثم قتل فهل يكون شهيدا أم لا؟

الجواب: يكون غير مأذون له في هذا القتال فلا يكون قتاله شرعيا و لا يظهر لي أن يكون شهيدا

 

Traduction et compilation : mohamed salih

 

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد رمزان الهاجري

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le djihâd sans conditions... le point de vue des khawarij !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le djihâd sans conditions... le point de vue des khawarij !

Question :

 

Ces temps-ci, il y a [des personnes] qui donnent des fatawas aux gens concernant l'obligation du djihad, et disent qu'il n'y a pas de conditions pour le djihad, ni dirigeant ni étandard, quel est votre avis sur cette parole ?

 

Réponse :

 

Cela est le point de vue des khawarij.

 

Quant aux gens de la sounnah, ils disent qu'il faut [obligatoirement] un dirigeant et un étandard, et cela est la voie (minhaj) des musulmans depuis l'époque du messager d'allâh (sallallahu ' alayhi wa sallam) .

 

Quant à celui qui déclare qu'il ne faut ni dirigeant (imam) ni étandard, et bien tous suivent leur passion.

 

Et cela est le point de vue des khawarij.

 

fatwa tirée du livre s'intitulant:"al fatawa ach-char'iyya fî al qadâya al 'asriyya

(dar al akhyâr -ar-riyadh-deuxiéme édition) p.151

copié de alminhadj.fr

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le djihâd n'est pas seulement défensif

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le djihâd n'est pas seulement défensif

Lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم a fait l'appel à l'Islam en montrant la nullité de leurs divinités adorées en dehors d'Allah, tout en les guidant vers l'unicité d'Allah et la sincérité envers Lui, cela a été mal perçu par les habitants de La Mecque.

 

Ceci a été dur pour eux, puisqu'ils sanctifiaient ces divinités, d'ailleurs plusieurs d'entre eux voyaient dans cette adoration et cet attachement une préservation de leurs postes, leurs rangs et leur maîtrise sur les démunis.

 

Ainsi, ils avaient tenté de s'en défendre tout en tissant des mensonges sur le compte du Prophète صلى الله عليه وسلم de différentes façons, en poussant les gens à s'éloigner de lui, et disaient tantôt qu'il était poète, tantôt qu'il était sorcier et tantôt qu'il était menteur...

 

Ce qui n'est qu'un ensemble de paroles nulles et sans fondement, chose qu'ils savaient pertinemment, surtout leurs notables et chefs ainsi que les responsables parmi eux.

 

Comme Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Nous savons qu’en vérité ce qu’ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d’Allah, que les injustes renient."(6/33)

 

Sauf qu'ils n'avaient pas d'autre moyen que cela, de dire des purs mensonges, inventions et duperies aux plus faibles parmi les habitants de La Mecque ainsi que d'autres.

 

Mais Allah a décidé de compléter Sa Lumière, en démontrant la vérité et repoussant le faux malgré le refus des mécréants.

 

Il صلى الله عليه وسلم a continué à faire son appel à la religion, en discutant avec les gens, en leur lisant le Livre d'Allah, et les guidant vers ce qu'Allah l'a chargé de transmettre, tout en appelant vivement à l'ordre de Son seigneur (Gloire et Pureté à Lui), jusqu'au jour où l'appel est apparu à La Mecque et s'est répandu de façon à ce que tout le monde en eut connaissance, les Arabes et les autres dans les déserts et les villes.

 

Ainsi, de nombreuses délégations venaient voir le Prophète صلى الله عليه وسلم, le contactaient secrètement et prêtaient l'oreille à ses propos صلى الله عليه وسلم jusqu'à ce que l'Islam soit apparu aux habitants de La Mecque.

 

A ce moment, ils ont déclaré leur animosité et se sont mis à persécuter atrocement le Prophète ainsi que ses compagnons.

 

D'ailleurs leur cas est connu dans les livres de biographie et d'histoire, il y a parmi eux ceux qui ont été persécutés avec le sable chaud du désert chaud, alors que d'autres ont subi d'autres types de châtiment.

 

Avec la détérioration de la situation, le Prophète صلى الله عليه وسلم a donné la permission à ses compagnons qui ont été fortement préjudiciés, d'émigrer en Abyssinie.

 

Certains ont choisi pour destination l'Abyssinie, où ils ont demeuré longtemps.

 

Ensuite, ils ont appris que certains mécréants ont été plus indulgents.

 

On a même rapporté qu'ils se sont convertis à l'Islam lorsqu'ils se sont prosternés devant Allah avec le Prophète صلى الله عليه وسلم dans la Sourate An-Nadjm.

 

Ce qui a poussé certains à retourner vers sa patrie, mais ils y ont retrouvé le plus grand mal, ce qui les a poussé à faire une seconde émigration en Abyssinie, où ils ont demeuré jusqu'au jour où ils sont venus voir le Prophète صلى الله عليه وسلم l'année de Khaybar en provenance de l'Abyssinie et étant accompagnés de Dja`far Ibn Abî Tâlib (Qu'Allah soit satisfait de lui et d'eux).

 

Cet état d'oppression a continué de peser sur le Prophète صلى الله عليه وسلم à La Mecque ... .... couronné par ce qui est arrivé lors du siège mis devant lui au défile de la montagne de Abou Tâlib ainsi que d'autres types de maux subis.

 

Ensuite, Allah (Gloire et Pureté à Lui) lui a donné la permission d'émigrer vers Médine après lui avoir donné pour alliés certains parmi les Anssârs afin de l'aider, de le protéger et de lui offrir l'hospitalité.

 

Lorsque les Anssârs (Qu'Allah soit satisfait d'eux), des tribus de Al-`Aws et Al-Khazradj ont reçu l'appel, ils ont contacté le Prophète صلى الله عليه وسلم et l'ont rencontré auprès d' Al-`Aqaba à Minâ plusieurs fois, et lors la dernière rencontre, un groupe de plus de soixante-dix parmi eux, lui ont fait allégeance sur l'Islam, et lui ont promis de lui apporter soutien et protection au même titre que leurs femmes et enfants, tout en lui demandant d'émigrer vers eux.

 

Il صلى الله عليه وسلم a été d'accord et a donné la permission à ses compagnons d'émigrer, en restant à l'attente de recevoir l'ordre de son Seigneur pour émigrer vers Médine.

 

Que la louange et la grâce soient à Allah.

 

Il صلى الله عليه وسلم était à La Mecque, comme on le sait, où il ne faisait pas de Djihad ni par la main ni par l'épée, mais un Djihad par l'appel, l'orientation, la guidée, la clairvoyance, l'exhortation, le rappel et la récitation du Coran, tels qu'Allah (Le Très-Haut) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"et avec ceci (le Coran), lutte contre eux vigoureusement." (25/52)

 

De même que ses compagnons صلى الله عليه وسلم qui sont restés à La Mecque lorsqu'ils étaient en mesure d'appeler à la religion, ils le faisaient à ceux qui les contactaient par l'orientation, la guidée et le conseil, sauf que malgré tous ces efforts, les musulmans formaient une minorité par rapport aux mécréants qui possédaient le pouvoir et l'autorité à La Mecque, c'est pour cela que le poète a dit en racontant ceci à Hassân (Qu'Allah soit satisfait de lui):

 

Le Prophète élu a appelé une longue durée à La Mecque vainement

ayant le cœur et le discours doux

Mais lorsqu'il a appelé par son épée dégagée de son fourreau

On s'est converti, soumis et repenti

 

Ce fut le cas à La Mecque, seule une minorité répondit à l'appel et la majorité s'était abstenue à cause des richesses, de la présidence, de l'orgueil, de la jalousie, de la tyrannie, non pas par méconnaissance de la vérité ou l'envie de rester dans le faux, puisqu'ils savaient qu'il était le Messager d'Allah et qu'il était sincère, au point qu'ils le nommaient même "Al-Amîn" (Le digne de confiance); sauf que la jalousie, la tyrannie, l'autorité, et la domination sur le peuple empêchaient plusieurs personnes d'accepter la vérité.

 

Ce fut également le cas des Romains et des Perses ainsi que leurs chefs et notables qui connaissaient pertinemment la vérité, ses preuves et arguments, or, le pouvoir, l'autorité et la subordination des gens, ainsi, que tout ce qui se rapporte à cela les empêchaient de se soumettre à la vérité.

 

D'ailleurs, lorsque Héraclius a demandé à Abou Soufyân quelles étaient les qualités du Prophète صلى الله عليه وسلم, Abou Soufyân les lui a cité.

 

Il sut donc qu'il était le Messager d'Allah et appela aussitôt son peuple à cela.

 

Mais lorsqu'il a remarqué leur refus d'admettre l'appel, il s'est lui-même rétracté en revenant à sa première position, en disant: "Je n'ai fait ou dit cela que pour vous tester, et connaître votre attachement à votre confession".

 

Puis, il a continué sur la religion de son peuple, sa tyrannie et sa mécréance.

 

Implorons Allah de nous accorder le salut. Il a préféré la vie d'ici-bas à la vie de l'au-delà.

 

Cela est également le cas de ses semblables poussés par la tyrannie, la jalousie et la recherche du pouvoir en s'opposant à la vérité qu'ils prenaient en aversion ainsi que ses partisans, comme Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Nous savons qu’en vérité ce qu’ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d’Allah, que les injustes renient." (6/33)

 

Dans le même sens Allah (Exalté soit-Il) dit sur Pharaon et son peuple (traduction rapprochée) :

 

"Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc ce qu’il est advenu des corrupteurs." (27/14)

 

Selon Allah (Gloire et Pureté à Lui), Moïse (`Alaihi As-Salâtou Wa As-Salâm) a dit s'adressant à Pharaon (traduction rapprochée) :

 

"Il dit: "Tu sais fort bien que ces choses (les miracles), seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes;" (17/102)

 

Ces mécréants parmi les hautes personnalités et les notables connaissaient la vérité, ainsi que ce qu'ont apporté les Messagers était la vérité.

 

Mais, leur pouvoir, la domination de leurs peuples, l'injustice et la spoliation des richesses les empêchaient de l'accepter. Puisqu'ils savent que par leur admission de la vérité, ils deviendraient soumis alors qu'ils n'admettent pas cela, et préfèrent être suivis et rester des chefs autoritaires, tenant les rênes du pouvoir.

 

L'Islam est venu pour les combattre afin de dresser un Etat sain régi par de bons dirigeants qui donnent la priorité au fait de se conformer au droit d'Allah et de rendre justice parmi les gens, admettant ce que leurs frères admettent, sans tyrannie ni orgueil, mais en toute équité, déployant tout effort possible pour réaliser la réforme parmi les gens et partager avec eux les richesses sans les monopoliser.

 

Ce fut le Message dont Allah a chargé Son Prophète Mohammad صلى الله عليه وسلم avec une religion globale, un système équitable et une législation religieuse droite bannissant les systèmes de corruption, évinçant les règles des tyrans ainsi que les voies du vice et les mœurs des vicieux, tout en imposant aux musulmans de suivre ce système révélé dans le Livre d'Allah et la Sunna de Son Messager صلى الله عليه وسلم.

 

De même que cette législation les oblige à adopter les mœurs de l'équité et de la justice, tout en restant intègres et droits sur la Charia d'Allah en la préservant, faisant justice les uns aux autres, étant loyaux les uns envers les autres, et régissant leurs relations par la législation Divine tout en combattant la corruption, le vice, l'égarement, les voies de perdition et de débauche.

 

D'ailleurs, lorsqu'il صلى الله عليه وسلم a émigré et s'est installé à Médine, Allah lui a ordonné la piété ainsi que la purification de la terre de toute corruption et de tout corrupteur, vice et vicieux.

 

Ainsi, en s'installant dans cette ville sacrée entourée par les Anssârs et les Emigrés (Al-Mouhâdjiroun), il صلى الله عليه وسلم a continué à faire la Da`wa et à diffuser ce qu'Allah l'avait chargé de transmettre comme bonne voie, ensuite Allah lui a permis ainsi qu'à ses compagnons de faire la guerre et le Djihad, et Il (Gloire à Lui) a fait descendre cela dans Sa Parole (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :  

 

"Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir" (22/39)

 

Dans ce verset, Allah (Exalté soit-Il) leur a permis de faire le Djihad parce qu'ils ont été opprimés. Cela signifie qu'Allah (Gloire et Pureté à Lui) leur a donné la permission de combattre et de mener le Djihad, ensuite Il (Exalté soit-Il) l'a imposé et l'a rendu obligatoire dans Sa Parole (Le Très-Haut):  

 

"Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable." (2/216)

 

jusqu'à la fin du verset; ainsi, Il leur a imposé (Gloire et Pureté à Lui) la guerre et le Djihad, en révélant divers versets dans ce sens et en y incitant (Exalté soit-Il) et en l'imposant dans Son Livre Sacré ainsi que dans les Paroles de Son Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Au début, cela a été autorisé, ensuite cela est devenu un devoir et une obligation "Fard Kifâya" (si certain s'en charge le reste en sera exonéré) tel que cela a été rapporté par les Oulémas.

 

Mais, cela peut devenir une obligation "Fard `Ayn" (obligatoire pour chaque musulman) dans certains cas, si cela devient nécessaire comme lors du recrutement par l'armée pour engager la guerre, ou si le pays est assiégé ou sur ordre émis par l'Imam de mobiliser les troupes.

 

Ainsi, dans ces trois cas, la guerre s'impose, si l'on est présent lors de l'accrochage entre les deux rangs belliqueux, on n'est pas permis à s'en retirer ou à s'enfuir.

 

De même, suite à l'encerclement du pays par l'ennemi, la guerre s'impose à tous les habitants afin de défendre leur pays par toutes leurs forces dont ils disposent, ainsi que dans le cas de l'appel à la mobilisation, fait par l'Imam, il est impératif de répondre à cet appel tel que cela est établi.

 

Cela signifie qu' Allah a imposé le Djihad à titre de devoir incombant aux Musulmans.

 

C'est une obligation de type "Fard kifâya", c'est-à-dire que si elle est remplie par certains, le reste en sera exonéré, et leur devient donc une Sunna confirmée.

 

Il est possible que cela devienne une obligation pour chaque musulman pour des raisons qui l'imposent tel que susmentionné.

 

Il صلى الله عليه وسلم faisait la guerre s'il jugeait cela opportun et s'arrêtait pour un intérêt également.

 

Ensuite, Allah (Exalté soit-Il) lui a ordonné de faire la guerre à ceux qui la lui font, et de s'en abstenir dans le cas contraire.

 

Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs!" (2/190)

 

Certains Salafs (pieux prédécesseurs) ont dit concernant ce verset: Il y a été ordonné de faire la guerre uniquement à celui qui le combat sinon de s'en abstenir si l'ennemi s'abstient.

 

D'autres ont rapporté, par contre, concernant ce verset: Il ne comporte aucun signe dans ce sens, au contraire, il comporte un ordre de faire la guerre à tous ceux qui la font, dans le sens: on combat ceux qui sont aptes à combattre ainsi que ceux qui empêchent les gens de suivre la voie d'Allah (tous les mécréants), et cela concerne les hommes majeurs capables de faire la guerre; contrairement à ceux qui n'en sont pas aptes tels que les femmes, les très jeunes, les prêtres, les aveugles et les hommes d'âge avancé, ceux-là on ne doit pas les combattre car ils ne font pas partie des gens qui font la guerre et qui combattent.

 

Cette interprétation comme nous allons voir, est (Si Allah le veut) plus claire et plus en accord avec le sens du verset, c'est pour cela qu'Il l'a fait précéder par:  

 

"Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul." (2/193)

 

On a appris à travers cela qu'Il désignait la guerre à mener contre tous les mécréants, et non ceux qui font la guerre seulement, mais tous les mécréants afin de consacrer la religion dans sa totalité pour Allah, et pour éviter la tentation, dans le sens de l'association, et de la tentation de certains par d'autres, on désigne par tentation l'association.

 

Comme Allah (Le Très-Haut) a dit (traduction rapprochée) :

 

"l'association est plus grave que le meurtre." (2/191)

 

dans le sens de l'association.

 

On le dit également pour les actes de certains mécréants qui tuent certaines personnes et abusent d'eux en les poussant à ne pas croire en Allah (Exalté soit-Il).

 

Allah a donné l'ordre de leur faire la guerre afin de lutter contre l'association, ce qui signifie, lutter contre les causes du polythéisme dans la société, et lutter contre l'injustice exercée par les mécréants sur les musulmans en les repoussant et leur faisant la guerre afin qu'ils renoncent à la vérité.

 

Allah (Exalté soit-Il) a dit dans la Sourate An-Nissâ` (traduction rapprochée) :  

 

"Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,  excepté ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le cœur serré d’avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l’audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. (Par conséquent,) s’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu’ils vous offrent la paix, alors, Allah ne vous donne pas de chemin contre eux.  Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’Association, (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste." (4/89 à 91)

 

Ils ont dit: Ces versets comportent les évidences qu'Allah (Exalté soit-Il) a donné l'ordre à Son Prophète صلى الله عليه وسلم ainsi qu'aux musulmans de faire la guerre à ceux qui la leur déclarent, et de s'en abstenir en cas d'abstention de la part des mécréants, par la suite Allah a fait descendre le verset de l'épée dans la Sourate Barâ`a (Le Repentir) et c'est la parole d'Allah (Exalté soit-Il):  

 

"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (9/5)

 

Les Oulémas (Qu'Allah leur fasse miséricorde) ont dit: Ce verset abroge tous les autres versets contenant le pardon et la cessation de la guerre contre les mécréants qui s'en abstiennent, ceux qui comportent l'insinuation de cesser de mener la guerre contre ceux qui ne la déclarent pas.

 

Ils ont dit: Ce verset de l'épée, est également le verset de la guerre, du Djihad, le verset incitant à se mettre courageusement à la tâche, avec l'argent et la personne afin de faire la guerre aux ennemis d'Allah pour qu'ils rentrent dans la religion d'Allah en se repentant de leur polythéisme, accomplissant la prière et s'acquittant de la Zakât (aumône légale).

 

S'ils le font ils préserveront leurs sangs et richesses de tout sauf, avec le droit de l'Islam.

 

Cela est connu dans les paroles des Oulémas, exégètes du Coran ou autres, tous ont dit selon ce qu'on a appris et consulté de leurs paroles que ce verset ainsi que les autres versets ayant le même sens, viennent abroger ce qui l'a précédé comme versets qui contiennent l'ordre du pardon, la tolérance, la guerre uniquement contre ceux qui la déclarent et sa cessation pour ceux qui s'en abstiennent.

 

Dans le même sens, Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit dans la Sourate Al-Anfâl (Le Butin) (traduction rapprochée) :  

 

"Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah." (8/39)

 

de même Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit ensuite dans la Sourate Barâ`a (Le Repentir) ensuite (traduction rapprochée) :

 

"Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux." (9/36)

 

Dans le même cadre, Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés." (9/29)

 

Allah (Exalté soit-Il) a donné l'ordre de faire la guerre aux gens du Livre et n'a ordonné de la cesser que dans le cas où ils paieraient le tribut (Adj-Djizya, impôt que payent les non-musulmans) étant soumis.

 

Et Il n'a pas dit: jusqu'à ce qu'ils paient la Djizya ou cessent la guerre contre nous, mais Il a dit uniquement: jusqu'à ce qu'ils versent la Djizya en main propre dans un état d'humiliation, et Il (Exalté soit-Il) a dit dans le verset précédent, celui de l'épée (traduction rapprochée) :  

 

"Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre," (9/5)

 

Il (Gloire à Lui) a dit dans un autre verset (traduction rapprochée) :  

 

"Mais s’ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, ils deviendront vos frères en religion." (9/11)

 

Cela indique qu' il ne faut cesser la guerre contre les mécréants que lorsqu'ils se repentent de leur mécréance et retournent à la religion d'Allah, cramponnant ainsi à la Charia d'Allah (Sa législation).

 

Ce sont ceux-là contre lesquels on cesse la guerre, et qui seront régis par les même règles que nous, concernant les droits et obligations, Or, les gens du Livre qui paient la Djizya en main propre en état d'humiliation, on cessera la guerre contre eux, même s'ils ne se convertissent pas à l'Islam.

 

Par contre les autres, ils doivent se convertir ou subir la guerre, la règle s'applique aux gens du Livre et également aux Mages selon ce qui a été rapporté par Al-Boukhârî dans son Sahîh (Qu'Allah lui accorde la Miséricorde) d'après `Abd-Ar-Rahmân ibn `Awf (Qu'Allah soit satisfait de lui) :

 

"Le Prophète صلى الله عليه وسلم a pris le tribut des Mages, habitant Hadjar"

 

Ainsi, les Mages sont annexés aux gens du Livre, concernant la règle de la Djizya uniquement, et non pas dans la licéité de leurs nourritures et de leurs femmes.

 

Seules ces trois communautés versent la Djizya, cela a fait l'objet de l'accord des Oulémas, soit ils se convertissent, soit ils paient la Djizya, sinon ils subiront la guerre.

 

D'ailleurs vers la fin des temps, à la descente de 'Issa (Jésus) ('Alaihi As-Salâtou Wa As-Salam), cette règle sera annulée, car la Djizya est une règle provisoire dans le temps jusqu'à la descente de `Issa (`Alaihi As-Salât Wa As-Salâm).

 

Cela prendra fin et sera remplacé par la règle qui s'impose, soit l'Islam soit l'épée.

 

C'est ainsi que `Issa (Que le Salut d'Allah soit sur lui) régira par la Charia de Mohammad.

 

Et les Hadiths dans ce sens, indiquent que la perception de la Djizya est temporaire jusqu'à sa descente (`Alaihi As-Salât Wa As-Salâm).

 

En plus, notre Prophète صلى الله عليه وسلم a expliqué que la perception de la Djizya est temporaire jusqu'à la descente de `Issa, qui suite à cela régirait par la règle du choix entre l'épée ou l'Islam.

 

C'est la décision du Prophète صلى الله عليه وسلم et sa législation; parce que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a informé de cela en l'acquiesçant, ce qui prouve que cela se produira vers la fin des temps.

 

(Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 118 à 128)

traduit par alifta.net

 ليس الجهاد للدفاع فقط
ولما صدع النبي بالدعوة وبين بطلان آلهتهم التي يعبدونها من دون الله وأرشدهم إلى توحيد الله والإخلاص له، عظم على أهل مكة ذلك، واشتد عليهم الأمر؛ لأنهم يعظمون تلك الآلهة، ولأن كثيرًا منهم يرى في عبادتها والتعلق بها حفظًا لرئاسته ومنزلته وسيطرته على الضعفاء، وصاروا يحاولون الذود عنها ويكذبون على الرسول صلى الله عليه وسلم أكاذيب كثيرة وينفرون الناس عنه ويقولون عنه إنه شاعر وتارة مجنون وتارة ساحر وتارة كذاب إلى غير ذلك، وهي أقاويل كلها باطلة وهم يعلمون أنها باطلة، أعني أعيانهم ورؤساءهم وأهل الحل والعقد منهم، كما قال سبحانه:  قَدْ نَعْلَمُ إِنَّهُ لَيَحْزُنُكَ الَّذِي يَقُولُونَ فَإِنَّهُمْ لاَ يُكَذِّبُونَكَ وَلَكِنَّ الظَّالِمِينَ بِآيَاتِ اللَّهِ يَجْحَدُونَ  ، ولكن ليس لهم حيلة إلا أن يقولوا هكذا من الكذب والفرية والتزييف على الضعفاء من أهل مكة ومن غيرهم، فأبى الله إلا أن يتم نوره، ويظهر الحق ويدفع الباطل ولو كره الكافرون. فلم يزل يدعوهم عليه الصلاة والسلام، ولم يزل يناظر الناس ويتلو عليهم كتاب الله ويرشدهم إلى ما بعثه الله به، ويصدع بأمر ربه عز وجل، حتى ظهرت الدعوة في مكة وانتشرت وسمع بها الناس، العرب وغيرهم في البوادي والمدن، فصارت الوفود تأتي إلى النبي صلى الله عليه وسلم، ويتصلون به سرًّا، ويسمعون منه عليه الصلاة والسلام، حتى فشى الإسلام وظهر وبان لأهل مكة ، فعند ذلك شمروا عن ساعد العداوة وآذوا الرسول وآذوا أصحابه إيذاءً شديدًا، وأمرهم معروف في السير والتاريخ، فمنهم من عُذِّبَ بالرمضاء ومنهم من عُذِّبَ بغير ذلك.
فلما اشتد الأمر بأصحاب الرسول صلى الله عليه وسلم واشتد بهم الأذى أذن لهم صلى الله عليه وسلم بالهجرة إلى الحبشة ، فهاجر من هاجر إلى الحبشة ومكثوا هناك ما شاء الله، ثم بلغهم أن هناك تساهلاً من المشركين، وروي أنه بلغهم أنهم أسلموا لما سجدوا مع النبي صلى الله عليه وسلم في سورة النجم، فرجع من رجع منهم فاشتد عليهم الأذى، فهاجروا الهجرة الثانية إلى الحبشة، وبقوا هناك إلى أن قدموا على النبي صلى الله عليه وسلم عام خيبر من الحبشة مع جعفر بن أبي طالب رضي الله عنه وعنهم.
ثم استمرت الحال والشدة على الرسول صلى الله عليه وسلم في مكة ، وجرى ما جرى في حصاره في شعب أبي طالب وغير هذا من الأذى، ثم إن الله جل وعلا بعد ذلك أذن له بالهجرة إلى المدينة بعدما يسر الله له من الأنصار من يساعده ويحميه ويؤويه، فإن الأنصار رضي الله عنهم وأرضاهم، من الأوس والخزرج، لما بلغتهم الدعوة اتصلوا بالنبي صلى الله عليه وسلم واجتمعوا به عند العقبة في منى مرات، ثم في المرة الأخيرة بايعوه، بايعه منهم جماعة فوق السبعين، فبايعوه على الإسلام وعلى أن ينصروه ويحموه مما يحموا منه نساءهم وذرياتهم، وطلبوا منه أن يهاجر إليهم فوافق على ذلك عليه الصلاة والسلام. وأذن لأصحابه بالهجرة ثم انتظر أمر ربه، فأذن الله له بعد ذلك، فهاجر إلى المدينة فلله الحمد والمنة.
وكان صلى الله عليه وسلم في مكة - كما هو معلوم - لم يكن يجاهدهم باليد ولا بالسيف، ولكنه كان يجاهد بالدعوة والتوجيه والإرشاد والتبصير والعظة والتذكير وتلاوة القرآن، كما قال الله تعالى: وَجَاهِدْهُمْ بِهِ جِهَادًا كَبِيرًا  ، وهكذا كان أصحابه صلى الله عليه وسلم الذين بقوا في مكة كانوا هكذا إذا تمكنوا من الدعوة بذلوها لمن يتصل بهم في التوجيه والإرشاد والنصيحة، ولكن مع هذا كله فالمسلمون قليلون والكفار أكثر ولهم السلطة، ولهم اليد في مكة ، ولهذا قال الشاعر، ويروى ذلك لحسان رضي الله عنه
دعـا المصطفـى دهـرًا بمكة لم يجب    وقــــد لان منــــه جــــانب وخطـــاب
فلمــا دعـــا والســيف صلــت بكفــه    لــه أســـلموا واستســـلموا وأنــابوا

هكذا كانت الحال بمكة ، إنما أجاب القليل وامتنع الأكثرون بسبب المآكل والرئاسة والكبر والحسد والبغي، لا عن جهل بالحق ولا عن رغبة في الباطل؛ لأنهم يعرفون أنه رسول الله وأنه صادق، وكانوا يسمونه الأمين عليه الصلاة والسلام، ولكن الحسد والبغي وحب الرئاسة والتسلط على الأمة يمنع الكثير من الناس عن قبول الحق.
وهكذا فعل الروم وفارس ورؤساؤهم وأعيانهم، ليس يخفى عليهم الحق وأدلته وبراهينه، ولكن السلطان والرئاسة واستعباد الناس وما يلتحق بهذا يمنعهم من الخضوع إلى الحق. ولما سأل هرقل أبا سفيان عن صفات النبي صلى الله عليه وسلم وأخبره أبو سفيان بذلك، عرف أنه رسول الله، واتضح له أنه نبي الله ودعا أمته لذلك. فلما رأى منهم النفرة وعدم الاستجابة نكس على عقبيه ورجع عما أظهر وقال: " إنما فعلت هذا وقلت ما قلت لأمتحنكم وأعرف صلابتكم في دينكم " ثم صار على دين قومه واستمر في طغيانه وكفره. نسأل الله العافية فآثر الدنيا على الآخرة. وهكذا أشباهه ونظراؤه يحملهم البغي والحسد وحب الرئاسة على خلاف الحق وعلى التنكر له ولأهله كما سبق في قوله جل وعلا:  قَدْ نَعْلَمُ إِنَّهُ لَيَحْزُنُكَ الَّذِي يَقُولُونَ فَإِنَّهُمْ لاَ يُكَذِّبُونَكَ وَلَكِنَّ الظَّالِمِينَ بِآيَاتِ اللَّهِ يَجْحَدُونَ ،هكذا يقول ربنا عز وجل عن فرعون وقومه:  وَجَحَدُوا بِهَا وَاسْتَيْقَنَتْهَا أَنْفُسُهُمْ ظُلْمًا وَعُلُوًّا فَانْظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ  ، وقال الله عز وجل عن موسى عليه الصلاة والسلام أنه قال لفرعون : قَالَ لَقَدْ عَلِمْتَ مَا أَنْـزَلَ هَؤُلاءِ إِلا رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ بَصَائِرَ  . فهؤلاء الكفرة من الكبراء والأعيان يعرفون الحق وأن ما جاءت به الرسل هو الحق ولكن تمنعهم الرئاسات والتسلط على العباد وظلم العباد والاستبداد بالخيرات، يمنعهم ذلك من قبول الحق؛ لأنهم يعرفون أنهم إذا قبلوا صاروا أتباعًا وهم لا يرضون بذلك، إنما يريدون أن يكونوا متبوعين ورؤساء ومتحكمين ومتسلطين. فالإسلام جاء ليحارب هؤلاء ويقضي عليهم؛ ليقيم دولة صالحة بقيادة صالحة يؤثرون حق الله وإنصاف الناس، ويرضون بما يرضى به إخوانهم، ولا يتجبرون ولا يتكبرون؛ بل ينصفون إخوانهم ويسعون في صلاحهم وفلاحهم ويحكمون بينهم بالعدل، ويشتركون معهم في الخيرات ولا يستبدون بها عنهم
هكذا بعث الله نبيه محمدًا صلى الله عليه وسلم بدين شامل ونظام عادل وشرائع مستقيمة تكسح نظم الفساد وتزيل
أحكام الطغاة وتقضي على طرق الفساد وأخلاق المفسدين، وتوجب على المسلمين اتباع هذا النظام المنزل في كتاب الله وسنة رسوله صلى الله عليه وسلم. كما توجب عليهم هذه الشريعة أن يتخلقوا بالعدل والإنصاف وأن يستقيموا على ما شرعه الله لهم وأن يحافظوا على ذلك، وأن ينصف بعضهم بعضًا وأن يؤدي الأمانة بعضهم لبعض، وأن يحكموا فيما بينهم بشرع الله وأن يحاربوا الفساد والضلال وطرق الغي والغواية
فلما هاجر عليه الصلاة والسلام واستقر به القرار في المدينة المنورة أمره الله بالتقوى وتطهيرها من الفساد وأهل الفساد وعمارتها بالمصلحين والصالحين، فلما استقر به القرار في هذه البلاد المقدسة وحوله الأنصار والمهاجرون ، استمر في الدعوة عليه الصلاة والسلام ونشر ما بعثه الله به من الهدى، وأذن الله له ولأصحابه في القتال والجهاد، وأنزل في ذلك قوله سبحانه:  أُذِنَ لِلَّذِينَ يُقَاتَلُونَ بِأَنَّهُمْ ظُلِمُوا وَإِنَّ اللَّهَ عَلَى نَصْرِهِمْ لَقَدِيرٌ  ، ففي هذه الآية أذن لهم في الجهاد لأنهم مظلومون، والمقصود أن الله جل وعلا أذن لهم بالقتال والجهاد ثم فرض الله ذلك سبحانه وتعالى وأوجبه بقوله جل وعلا:  كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِتَالُ وَهُوَ كُرْهٌ لَكُمْ  الآية، وأوجب عليهم سبحانه وتعالى الجهاد والقتال وأنزل فيه الآيات الكثيرات، وحرض عليه سبحانه وتعالى وأمر به في كتابه العظيم وعلى لسان نبيه صلى الله عليه وسلم، فكان أولاً مباحًا مأذونًا فيه ثم فريضة على الكفاية كما قاله أهل العلم
وقد يجب على الأعيان إذا اقتضت الأسباب ذلك كما لو حضر الصف، أو حصر بلده أو استنفره الإمام، ففي هذه المسائل الثلاث يتعين القتال إذا حضر الصفين ليس له أن ينصرف ولا أن يفر. وكذلك إذا حاصر بلده العدو وجب عليه وعلى أهل البلد أن يقاتلوا ويدافعوا بكل ما يستطيعون من قوة، وكذلك إذا استنفره الإمام وجب النفير كما هو معروف في محله، فالمقصود أن الله فرض الجهاد وجعله فرضًا على المسلمين وهو فرض كفاية إذا قام به من يكفي سقط عن الباقين، وصار في حقهم سنة مؤكدة. وقد يجب على الأعيان للأسباب التي تقتضي ذلك كما سبق، فكان عليه الصلاة والسلام أولاً يقاتل إذا رأى المصلحة في ذلك ويكف إذا رأى المصلحة في الترك، ثم أمره الله سبحانه بقتال من قاتله وبالكف عمن كف عنه، كما قال الله جل وعلا:  وَقَاتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَكُمْ وَلاَ تَعْتَدُوا إِنَّ اللَّهَ لاَ يُحِبُّ الْمُعْتَدِينَ
قال بعض السلف في هذه الآية: إنه أمر في هذه الآية بقتال من قاتله والكف عمن كف عنه، وقال آخرون في هذه الآية: إن هذه الآية ليس فيها ما يدل على هذا المعنى وإنما فيها أنه أمر بالقتال للذين يقاتلون أي من شأنهم أن يقاتلوا... ويصدوا عن سبيل الله وهم الرجال المكلفون القادرون على القتال بخلاف الذين ليس من شأنهم القتال كالنساء والصبيان والرهبان والعميان والزمناء وأشباههم، فهؤلاء لا يقاتلون لأنهم ليسوا من أهل القتال. وهذا التفسير كما سيأتي إن شاء الله تعالى أظهر وأوضح في معنى الآية، ولهذا قال بعدها بقليل:  وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلَّهِ  . فعلم بذلك أنه أراد قتال الكفار لا من قاتل فقط بل أراد قتال الكفار جميعًا حتى يكون الدين كله لله وحتى لا تكون فتنة والفتنة الشرك، وأن يفتن الناس بعضهم بعضًا عن دينهم، فتطلق الفتنة على الشرك كما قال تعالى:  وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ  يعني الشرك، وتطلق على ما يقوم به بعض الكفار من قتل بعض الناس والتعدي عليهم وإلجائهم إلى أن يكفروا بالله عز وجل
فالله أمر بقتالهم حتى لا تكون فتنة، يعني حتى لا يقع شرك في الأمة وحتى لا يقع ظلم من الكفار للمسلمين بصدهم وقتالهم
حتى يرجعوا عن الحق، وقال عز وجل في سورة النساء :  وَدُّوا لَوْ تَكْفُرُونَ كَمَا كَفَرُوا فَتَكُونُونَ سَوَاءً فَلا تَتَّخِذُوا مِنْهُمْ أَوْلِيَاءَ حَتَّى يُهَاجِرُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَإِنْ تَوَلَّوْا فَخُذُوهُمْ وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ وَلاَ تَتَّخِذُوا مِنْهُمْ وَلِيًّا وَلاَ نَصِيرًا (89) إِلا الَّذِينَ يَصِلُونَ إِلَى قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُمْ مِيثَاقٌ أَوْ جَاءُوكُمْ حَصِرَتْ صُدُورُهُمْ أَنْ يُقَاتِلُوكُمْ أَوْ يُقَاتِلُوا قَوْمَهُمْ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ لَسَلَّطَهُمْ عَلَيْكُمْ فَلَقَاتَلُوكُمْ فَإِنِ اعْتَزَلُوكُمْ فَلَمْ يُقَاتِلُوكُمْ وَأَلْقَوْا إِلَيْكُمُ السَّلَمَ فَمَا جَعَلَ اللَّهُ لَكُمْ عَلَيْهِمْ سَبِيلا (90) سَتَجِدُونَ آخَرِينَ يُرِيدُونَ أَنْ يَأْمَنُوكُمْ وَيَأْمَنُوا قَوْمَهُمْ كُلَّ مَا رُدُّوا إِلَى الْفِتْنَةِ أُرْكِسُوا فِيهَا فَإِنْ لَمْ يَعْتَزِلُوكُمْ وَيُلْقُوا إِلَيْكُمُ السَّلَمَ وَيَكُفُّوا أَيْدِيَهُمْ فَخُذُوهُمْ وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأُولَئِكُمْ جَعَلْنَا لَكُمْ عَلَيْهِمْ سُلْطَانًا مُبِينًا  ، قالوا: فهذه الآيات فيها الدلالة على أن الله جل وعلا أمر نبيه صلى الله عليه وسلم والمسلمين أن يقاتلوا من قاتلهم وأن يكفوا عمن اعتزل القتال وكف عنهم، ثم أنزل الله بعد ذلك آية السيف في سورة براءة وهي قوله جل وعلا:  فَإِذَا انْسَلَخَ الأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ فَإِنْ تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلاَةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَخَلُّوا سَبِيلَهُمْ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ
قال العلماء رحمة الله عليهم: إن هذه الآية ناسخة لجميع الآيات التي فيها الصفح والكف عن المشركين والتي فيها
الكف عن قتال من لم يقاتل. قالوا: فهذه آية السيف هي آية القتال، آية الجهاد، آية التشمير عن ساعد الجد وعن المال والنفس لقتال أعداء الله حتى يدخلوا في دين الله، وحتى يتوبوا من شركهم ويقيموا الصلاة ويؤتوا الزكاة، فإذا فعلوا ذلك فقد عصموا دماءهم وأموالهم إلا بحق الإسلام. هذا هو المعروف في كلام أهل العلم من المفسرين وغير المفسرين، كلهم قالوا فيما علمنا واطلعنا عليه من كلامهم: إن هذه الآية وما جاء في معناها ناسخة لما مضى قبلها من الآيات التي فيها الأمر بالعفو والصفح وقتال من قاتل والكف عمن كف، ومثلها قوله جل وعلا في سورة الأنفال :  وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ  ومثلها قوله جل وعلا في سورة براءة بعد ذلك:  وَقَاتِلُوا الْمُشْرِكِينَ كَافَّةً كَمَا يُقَاتِلُونَكُمْ كَافَّةً وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ  ، ومثلها قوله جل وعلا:  قَاتِلُوا الَّذِينَ لاَ يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلاَ بِالْيَوْمِ الآخِرِ وَلاَ يُحَرِّمُونَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَلاَ يَدِينُونَ دِينَ الْحَقِّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حَتَّى يُعْطُوا الْجِزْيَةَ عَنْ يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ  فأمر الله سبحانه وتعالى بقتال أهل الكتاب ولم يأمر بالكف عنهم إلا إذا
أدوا الجزية عن صغار ولم يقل: حتى يعطوا الجزية أو يكفوا عنا بل قال: حَتَّى يُعْطُوا الْجِزْيَةَ عَنْ يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ واكتفى بذلك، وقال في الآية السابقة آية السيف:  فَإِنْ تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلاَةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَخَلُّوا سَبِيلَهُمْ  ، وقال في آية أخرى:  فَإِنْ تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلاَةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَإِخْوَانُكُمْ فِي الدِّينِ  . فدل ذلك على أنه لا يكف عن الكفار إلا إذا تابوا من كفرهم ورجعوا إلى دين الله واستمسكوا بما شرع الله. فهؤلاء هم الذين يكف عنهم ويكون لهم ما لنا وعليهم ما علينا، لكن أهل الكتاب إذا بذلوا الجزية عن يد وهم صاغرون كففنا عنهم وإن لم يسلموا. أما من سواهم فلا بد من الإسلام أو السيف ويلحق بأهل الكتاب المجوس؛ لما رواه البخاري في صحيحه رحمه الله عن عبد الرحمن بن عوف رضي الله عنه  أن النبي صلى الله عليه وسلم أخذ الجزية من مجوس هجر  . فصار المجوس ملحقين بأهل الكتاب في أخذ الجزية فقط لا في حل طعامهم ونسائهم. فهذه الطوائف الثلاث تؤخذ منهم الجزية ، هذا محل وفاق بين أهل العلم فإما أن يسلموا وإما أن يؤدوا الجزية، وإما القتال، وفي آخر الزمان إذا نزل عيسى عليه الصلاة والسلام زال هذا الأمر، فأخذ الجزية مؤجل ومؤقت إلى نزول عيسى، فإذا نزل عيسى عليه الصلاة والسلام انتهى هذا الشرع ووجب بعد ذلك إما الإسلام وإما السيف. هكذا يحكم عيسى عليه السلام بهذه الشريعة المحمدية، والأحاديث الواردة في ذلك تدل على أن أخذ الجزية مؤقت إلى نزوله عليه الصلاة والسلام، وقد أوضح عليه الصلاة والسلام أن أخذ الجزية مؤقت إلى نزول عيسى، فإذا نزل عيسى حكم فيهم بالسيف أو الإسلام وترك الجزية، وذلك بتقرير النبي صلى الله عليه وسلم وشرعه؛ لأن رسول الله صلى الله عليه وسلم أخبر بذلك وأقره فدل ذلك على أن هذا هو شرعه في آخر الزمان

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Rang élevé des moudjahiddines

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Rang élevé des moudjahiddines

Les hadiths sur le mérite du djihad, de celui des Moudjahiddines et l'énumération de ce qu'Allah a réservé aux Moudjahiddines sincères, entre autres :

 

les rangs élevés et la récompense considérable.

 

Il y est également des hadiths nombreux intimidant celui qui renoncera au djihad.

 

Il y a dans les deux derniers hadiths et ce qui va dans le même sens, des évidences selon lesquelles l'abandon du djihad et le fait de ne même pas y penser en son for intérieur, font partie des branches de l'hypocrisie.

 

Se détourner du djihad pour s'occuper du commerce, de l'agriculture et des pratiques usuraires font partie des causes de l'humiliation des musulmans et la domination de leurs ennemis, comme il en est dans la réalité des faits, et qu'ils ne se débarrasseront de cette humiliation qu'en retournant à leur religion et en se conformant à ses prescriptions et au djihad dans Son sentier.

 

Nous demandons à Allah d'accorder Sa grâce aux musulmans afin qu'ils reviennent à Sa religion, de guider leurs dirigeants et leurs entourages, d'unir leur mot sur la vérité, de leur accorder tous la compréhension de la religion, le djihad dans le sentier du Seigneur de l'univers jusqu'à ce qu'Allah les rende puissants et éloigne d'eux l'humiliation et leur destine la victoire sur leurs ennemis, Il est certes le Garant et capable de réaliser cela.

 

Fait également partie du djihad dans le sentier d'Allah, ce que font les musulmans aujourd'hui en combattant le dirigeant de l'Irak à cause de son agression, son injustice et son invasion du Koweït, et l'effusion de sang des innocents, le pillage de leurs biens, les viols des habitants, et son refus de se conformer en retirant son armée du pays.

 

Nul doute que la lutte contre lui est l'un des plus éminents types du Djihad dans le sentier d'Allah.

 

Ceci est, en fait, une obligation envers tous les musulmans afin de sauver leurs frères de son iniquité, de récupérer leur pays et de l'obliger par la force à se retirer, étant donné qu'il persiste dans l'injustice et les actes de violence et qu'il refuse de se conformer à la vérité et à s'éloigner de l'injustice, suivant cette parole d'Allah (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :  

 

"Et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux. Si l’un d’eux se rebelle contre l’autre, combattez le groupe qui se rebelle, jusqu’à ce qu’il se conforme à l’ordre d’Allah. Puis, s’il s’y conforme, réconciliez-les avec justice et soyez équitables car Allah aime les équitables." (sourate al-Houjourât 9)

 

Allah (Exalté soit-Il) ordonna dans ce noble verset de combattre le groupe qui se rebelle parmi les croyants jusqu'à ce qu'il se conforme à l'ordre d'Allah.

 

Si on est ordonné de combattre le groupe qui se rebelle parmi les croyants jusqu'à ce qu'il se conforme à la vérité, donc le fait de combattre celui qui se rebelle parmi les non-croyants comme le dirigeant de l'Irak et ses semblables est plus prioritaire et plus important.

 

On doit donc savoir que le combattre est un djihad islamique, et celui parmi les musulmans qui y sera tué fera partie des martyrs et aura une grande récompense, si Allah lui a octroyé une bonne intention.

 

Il n'y a aucun mal à recourir aux pays non-musulmans pour le combattre, étant donné qu'ils se sont sentis obligé de leur demander secours.

 

Ces pays-là œuvre à réprimer l'injuste mécréant et à accorder la victoire aux opprimés.

 

Il est authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Allah fortifie certes cette religion, (même) par l'aide d'un homme impie."

 

Allah (Exalté soit-Il) a fortifié Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avec l'aide de son oncle Abou Tâlib alors que ce dernier suivait la religion de son peuple à La Mecque et Allah (Exalté soit-Il) a aussi appuyé Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) après la mort de son oncle Abou Tâlib quand il a retourné à La Mecque après son déplacement dans l'optique d'inviter les habitants de Taëf à l'islam avec l'aide de Mot`âm ibn `Odayy alors que ce dernier était toujours mécréant attaché à la religion de son peuple.

 

Et Allah (Exalté soit-Il) dit dans Son livre glorieux:

 

"Alors qu'Il vous a détaillé ce qu'Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d'y recourir." (sourate al-an'am 119)

 

Des preuves qui vont dans ce sens sont nombreuses et les savants en ont expliquées dans le livre de djihad qui traite de ce sujet, et nous en avons rédigé une brochure dans laquelle nous avons éclairci les propos des savants sur ce sujet.

 

La Conférence islamique tenue à La Mecque Honorée le 21/2/ 1411 de l'hégire a confirmé ce que nous avions précité et ladite conférence a cité dans le document de La Mecque ce qui soutient cela.

 

Il y a en cela un éclaircissement de la vérité et une dissipation de la suspicion qui a créé chez certaines personnes une sorte de confusion.

 

Allah (Exalté soit-Il) est le Garant de la réussite.

 

(Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 289 à 291)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L'islam a-t-il été propagé par l'épée ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'islam a-t-il été propagé par l'épée ?

Question :

 

Pour plus de profits : Que diriez-vous à ceux qui affirment que l'Islam a été répandu par le biais de l'épée ?

 

Nous aimerions leur répondre d'une manière logique.  

 

Réponse :

 

Cette parole dans sa généralité est fausse.

 

L'Islam s'est propagé par la Da`wa (l'invitation à Allâh) et a été appuyé par l'épée.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a prêché l'Islam à La Mecque pendant treize ans puis à Médine avant d'avoir reçu l'ordre de combattre.

 

Les compagnons et les musulmans se sont répandus sur la terre et ont appelé vers Allâh.

 

Ils combattaient ceux qui s'y opposaient, car l'épée est la force exécutive, Allâh (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens" (sourate le fer verset 25)

 

et Il dit (traduction rapprochée) :  

 

"Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allâh." (sourate al-'Anfal verset 39)

 

Ils combattaient ceux qui s'opposaient à l'appel à l'Islam pour leur intérêt et leur salut, comme il est obligatoire d'emprisonner ou de battre une personne pour l'obliger à rendre ce qu'elle doit.

 

Cette personne n'est pas victime d'une injustice.

 

Comment renier ou s'étonner donc de voir obliger ceux qui doivent accomplir leurs devoirs envers Allâh, qu'en serait-il du devoir le plus important et le plus obligatoire qui est l'unicité d'Allâh (Exalté soit-Il) et d'abandonner le polythéisme.

 

Allâh (Exalté soit-Il), par Sa miséricorde, a prescrit la lutte contre les polythéistes jusqu'à ce qu'ils adorent Allâh Seul, et abandonnent le polythéisme.

 

Cela renferme leur bonheur et leur salut dans la vie de ce bas-monde et celle de l'au-delà.

 

Allâh est le Garant de la réussite.

 

(Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 420)

 Publié par alifta.net

 

 

 هل الإسلام انتشر بالسيف

س: لمزيد من الفائدة ما رأيكم في قول من قال: إن الإسلام انتشر بالسيف، ونريد أن نرد عليهم ردًّا منطقيًّا؟

ج: هذا القول على إطلاقه باطل، فالإسلام انتشر بالدعوة إلى الله سبحانه وتعالى وأيد بالسيف، فالنبي صلى الله عليه ويسلم بلغه بالدعوة بمكة ثلاثة عشر عامًا، ثم في المدينة قبل أن يؤمر بالقتال، والصحابة والمسلمون انتشروا في الأرض ودعوا إلى الله، ومن أبى جاهدوه؛ لأن السيف منفذ، قال تعالى

 وَأَنْـزَلْنَا الْحَدِيدَ فِيهِ بَأْسٌ شَدِيدٌ وَمَنَافِعُ لِلنَّاسِ

 وقال تعالى

وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ

 ، فمن أبى قاتلوه لمصلحته ونجاته، كما يجب إلزام من عليه حق لمخلوق بأداء الحق الذي عليه ولو بالسجن أو الضرب، ولا يعتبرمظلومًا فكيف يستنكر أو يستغرب إلزام من عليه حق لله بأداء حقه فكيف بأعظم الحقوق وأوجبها وهو توحيد الله سبحانه وترك الإشراك به، ومن رحمة الله سبحانه أن شرع الجهاد للمشركين وقتالهم حتى يعبدوا الله وحده ويتركوا عبادة ما سواه، وفي ذلك سعادتهم ونجاتهم في الدنيا والآخرة. والله الموفق

(الجزء رقم : 18، الصفحة رقم: 420)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La capacité est une condition du djihâd

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La capacité est une condition du djihâd

Les musulmans doivent avoir la capacité et la force de combattre.

 

S'ils n'ont pas la capacité de combattre, se jeter dans le combat reviendrait à courir à leur perte.

 

C'est pour cette raison qu'Allah n'a pas légiféré le combat alors qu'ils étaient à la Mecque, car ils étaient en position de faiblesse.

 

Lorsque par la suite ils émigrèrent à Médine et fondèrent un état islamique, le combat leur furent prescrit. 

 

Donc sans cette condition le djihad n'est pas prescrit comme le reste des actes, car toutes les obligations reposent sur la capacité d'après la parole d'Allah (traduction rapprochée) :

 

"et craignez Allah comme vous le pouvez" [64/16]

 

et (traduction rapprochée) :

 

"Allah ne charge pas une âme suprieur à sa capacité" [2/286]

 

source: sharh el mumti' 8/7 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Faire son examen de conscience et se critiquer

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Faire son examen de conscience et se critiquer

Musulmans et musulmanes !

 

Serviteurs et servantes d’Allâh !

 

Faites preuve de Taqwa vis-à-vis d’Allâh le Très-Haut.

 

Et sachez que la Taqwa d’Allâh Glorieux et Majestueux est la base de tout bien, de toute élévation et de toute réussite dans ce bas monde et dans l’au-delà !

 

Allâh Glorieux et Majestueux a dit :

 

وَتَزَوَّدُواْ فَإِنَّ خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَى وَاتَّقُونِ يَا أُوْلِي الأَلْبَابِ

 

« Et prenez vos provisions (avec vous) ; mais vraiment, la meilleure provision est la Taqwa. Et craignez-Moi, ô doués d’intelligence ! » (Sourate 2 verset 197)

 

Serviteurs et servantes d’Allâh.

 

Allâh, Glorifié et Exalté, a dit :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ

 

« Ô vous qui avez cru ! Craignez Allâh. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allâh, car Allâh est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (Sourate 59 verset 18)

 

Serviteurs et servantes d’Allâh, ce magnifique verset est considéré comme une base au sujet de l’examen de conscience et du fait de se critiquer.

 

Bien plus, il prouve qu’il est obligatoire de faire son examen de conscience, de la critiquer et la blâmer pour ses manquements et ses négligences à l’égard d’Allâh, elle prouve qu’il est obligatoire de rappeler à son âme le jour où elle rencontrera Allâh et qu’elle se retrouvera face à Lui, Purifié soit-Il.

 

Cela est clair dans sa parole :

 

وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَد

 « Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. » 

 

Allâh, Glorieux et Majestueux, a d’ailleurs rapproché ce jour et a informé de sa venue prochaine. Il l’a décrit ainsi :

وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَد

 « Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. » 

 

Ainsi, ce jour est proche !

 

Le Jour de la Résurrection aura lieu inévitablement !

 

La personne se retrouvera obligatoirement devant Allâh !

 

Allâh le jugera et lui demandera des comptes sur ce qu’il aura fait dans cette vie ! 

 

C’est pour cela qu’il est bon pour la personne de faire son propre examen de conscience avant qu’elle ne soit jugée, de peser son âme avant qu’elle ne soit pesée et de la préparer à être exposée à Allâh Glorieux et Majestueux.

 

Le Calife bien guidé ’Omar Ibnoul-Khattab, qu’Allâh l’agrée, a dit : 

 

« Faites votre propre examen de conscience avant que vous ne soyez jugés.

Pesez votre âme avant qu’elle ne soit pesée.

Et préparez-vous pour le jour où vous serez exposés à Allâh :

يَوْمَئِذٍ تُعْرَضُونَ لاَ تَخْفَى مِنكُمْ خَافِيَةٌ

« Ce jour-là vous serez exposés ; et rien de vous ne sera caché. » (Sourate 69 verset 18)

 

Quel conseil béni, serviteurs et servantes d’Allâh !

 

Notre âme a vraiment besoin qu’on prête attention à ce grand conseil et qu’on l’applique ! 

 

Combien est grand, serviteurs et servantes d’Allâh, le nombre de ceux parmi nous qui négligent leur âme, qui s’abandonnent aux désirs, passions, aux jouissances et aux caprices de leurs âmes.

 

Alors qu’il n’y a que peu de personne qui fait son examen de conscience et critique et blâme son âme pour ses manquements et ses négligences, ce qui le fait atteindre le niveau des pieux et le rang des véridiques avec Allâh !

 

Comme a dit Maymoun Ibnou Mahrane, qu’Allâh lui fasse miséricorde :

 

« La personne ne sera pieuse que quand elle examinera son âme plus que l’associé n’examine celui avec qui il s’associe ! » 

 

C'est-à-dire qu’il la critique, la blâme et qu’il analyse ses actes : si elle fait preuve de manquement, il complète et parachève les actes ; si elle fait preuve de désobéissance, il se repent et demande pardon à Allâh ; si elle fait preuve d’obéissance à Allâh, il loue Allâh et persévère dans Son obéissance !

 

Donc, l’examen de conscience, serviteurs et servantes d’Allâh, mène la personne vers tout bien, toute réussite et toute élévation ! 

 

Tandis que le fait de négliger son âme et de l’abandonner à ses désirs sans la priver de ses passions mène la personne vers la perte.

 

Et Allâh Glorieux et Majestueux, a dit :

وَنَهَى النَّفْسَ عَنِ الْهَوَى فَإِنَّ الْجَنَّةَ هِيَ الْمَأْوَى

 « Et celui qui aura préservé son âme de la passion, le Paradis sera alors son refuge. » (Sourate 79 verset 40-41)

 

Effectivement, serviteurs et servantes d’Allâh, pour accéder au Paradis, il faut préserver son âme de ses passions, de ne pas céder à ses caprices, à ses convoitises et à ses envies, il faut la tirer par les rênes de la vérité et des vertus, de l’obéissance à Allah, du suivi de Son Messager, il faut appliquer la loi d’Allah Glorifié et Exalté, faire des efforts pour amener son âme (djihad an-nafs) à accomplir des actes d’obéissance à Allah et à s’écarter des péchés.

 

Comme a dit notre Prophète, paix et bénédictions d’Allâh sur lui : 

 

« Le Moudjahid, c’est celui qui fait des efforts pour amener son âme à obéir à Allâh. » 

 

Et dans le Saint Coran, Allâh, Glorieux et Majestueux, a dit :

 

وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ

« Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allâh est en vérité avec les bienfaisants. » (Sourate 29 verset 69)

 

Et Djihad An-Nafss, serviteurs et servantes d’Allâh, est de quatre degrés : 

 

- le premier, faire des efforts pour que son âme apprenne la science utile 

- le deuxième, faire des efforts pour que son âme applique ce qu’elle aura appris 

- le troisième, faire des efforts pour que son âme appelle à cette science utile 

- le quatrième, faire des efforts pour que son âme fasse preuve d’endurance face aux épreuves qu’elle va subir lorsque qu’elle appellera à cela. 

 

Allâh Glorieux et Majestueux a d’ailleurs réuni ces quatre degrés dans Sa parole Glorieux et Majestueux :

 

وَالْعَصْرِ إِنَّ الإِنسَانَ لَفِي خُسْرٍ إِلاَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ 

وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ

« Par le Temps ! L’homme est certes en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. » (Sourate 103)

 

Serviteurs et servantes d’Allâh !

 

Il y a des choses importantes qu’il faut accomplir et qui aident la personne à réformer son âme, parmi lesquelles : 

 

- Premièrement, serviteurs et servantes d’Allâh, que la personne se dirige tout le temps vers Allâh Glorieux et Majestueux pour qu’Il lui réforme son âme et lui purifie son cœur.

 

Car certes, les cœurs sont entre les mains d’Allâh Glorieux et Majestueux, s’Il veut, il la guidera vers le droit chemin et s’Il veut, Il l’égare.

 

Et dans l’invocation transmise du Prophète, paix et bénédictions d’Allâh sur lui : 

 

« Ô Allâh, donne à nos âmes leur Taqwa, purifie les, personne ne peut les purifier à part Toi, Tu es leur seul allié et leur seul maître ! » 

 

Et les invocations venant de lui à ce sujet sont nombreuses.

 

- Deuxièmement, serviteurs et servantes d’Allâh, que la personne persiste à faire le djihad an-nafss sur son âme, de la contraindre à obéir à Allâh et de l’empêcher et de lui interdire les péchés, et ce, en appliquant la parole du Très-Haut :

 

وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ

« Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allâh est en vérité avec les bienfaisants. »

 

- Troisièmement, serviteurs et servantes d’Allâh, que la personne se rappelle qu’elle va se retrouver devant Allâh, qu’Allâh va la juger sur ce qu’elle a fait dans cette vie. Cela est tiré de la parole du Très-Haut :

 

وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ

« Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. »

 

Ainsi, si la personne pense à demain et au fait qu’elle va se retrouver devant Allâh, alors, ce bas monde éphémère ne le détournera pas de l’au-delà qui est éternel.

 

- Quatrièmement, serviteurs et servantes d’Allâh, il faut que la personne choisisse bien ses amis et ceux avec qui elle s’assoit.

 

Car certes, il est obligatoire que le compagnon tire et influence ceux avec qui il traine.

 

C’est pour cela que la Prophète, paix et bénédictions d’Allâh sur lui, a dit : 

 

« La personne est sur la religion de son ami.

Donc, regardez bien qui vous prenez pour ami ! » 

 

Certains salafs (pieux prédécesseurs) ont dit : 

 

« La personne ne doit pas s’asseoir avec qui elle veut. » 

 

Rentre dedans le fait de lire les biographies des personnes pieuses et des grands saints, ainsi que le fait de faire des efforts pour amener son âme à les imiter et à se parer de leurs qualités et leurs caractères.

 

Serviteurs et servantes d’Allâh ! Craignez Allâh le Très-Haut ! 

 

Serviteurs et servantes d’Allâh !

 

L’examen de conscience et le fait de blâmer son âme est encore plus confirmé quand se multiplient les tentations, les déviances et les oppositions aux ordres d’Allâh Glorieux et Majestueux, et tout cela est très répandu et très nombreux à notre époque !

 

Donc, dans ces temps de dissensions multiples et de déviances successives, il est encore plus confirmé pour la personne de faire des efforts sur son âme (djihad an-nafs) et de la blâmer. 

 

L’intelligent parmi les serviteurs d’Allâh, c’est celui qui fait un examen de conscience de son âme, et qui œuvre pour ce qu’il y aura après la mort.

 

Tandis que le faible d’esprit, c’est celui qui laisse aller son âme à ses désirs, et qui malgré cela se fait de faux espoirs vis-à-vis d’Allâh (en espérant entrer au Paradis sans se repentir ni demander pardon pour ses péchés).

 

Publié par 3ilmchar3i.net

إن الحمد لله، نحمده ونستعينه ونستغفره ونتوب إليه، ونعوذ بالله من شرور أنفسنا، ومن سيئات أعمالنا، من يهده الله فلا مضل له، ومن يضلل فلا هادي له، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له، وأشهد أن محمدًا عبده ورسوله، وصفيه وخليله، وأمينه على وحيه، ومبلغ الناس شرعه، فصلوات الله وسلامه عليه وعلى آله وصحبه أجمعين

أما بعد
معاشر المؤمنين عباد الله، اتقوا الله تعالى، واعلموا أنَّ تقواهُ جلَّ وعلا أساسُ كلِّ خيرٍ ورفعةٍ وفلاحٍ في الدنيا والآخرة، والله جل وعلا يقول

وَتَزَوَّدُواْ فَإِنَّ خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَى وَاتَّقُونِ يَا أُوْلِي الأَلْبَابِ

عباد الله؛ يقول الله تبارك وتعالى

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ

، عباد الله هذه الآيةُ العظيمة، تُعَدُّ أصلاً في بابِ مُحَاسَبَةِ النَّفسِ ومُعَاتَبَتِهَا، بل تَدُلُّ هذه الآيةُ على وجوبِ مُحَاسَبَةِ النَّفْسِ ومُعَاتَبَتِهَا ولَومِهَا على تَقْصِيرِهَا وتَفْرِيطِهَا في جَنْبِ الله، وتَذْكِيرِهَا بِيَومِ لِقَاءِ اللهِ والوُقُوفِ بين يَدَيهِ سبحانه، وذلك وَاضِحٌ في قوله:

وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ

، والله جل وعلا قَرَّبَ هذا اليومَ وأخبر عن دُنُوِ مَجِيئِهِ. فَوَصَفَهُ بهذه الصِّفَةِ، قال

وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ

، فيومُ غَدٍ قَرِيب، ويومُ القيامةِ آتٍ لا مَحَالَة، والعبدُ وَاقِفٌ بين يدَي اللهِ ولا بدّ، والله جل وعلا مُحَاسِبُهُ وسَائِلُهُ عما قَدَّمَ في هذه الحياة، فكان من الخيرِ للإنسانِ أن يُحَاسِبَ نَفْسَهُ قبل أن يُحَاسَبَ، وأن يَزِنَهَا قبل أن يُوزَن، وأن يُهَيئِهَا للعَرْضِ على الله جل وعلا.

قال الخليفةُ الراشدُ عمرُ بنُ الخطابِ رضي الله عنه"حَاسِبُوا أَنْفُسَكُم قَبْلَ أَنْ تُحَاسَبوا، وزِنُوهَا قَبْلَ أَنْ تُوزَنوا، وتَزَيَّنُوا لِيَومِ العَرْضِ على الله

يَوْمَئِذٍ تُعْرَضُونَ لاَ تَخْفَى مِنكُمْ خَافِيَةٌ

نصيحةٌ مباركةٌ عباد الله، ما أَحوَجَ نُفُوسَنَا إلى العِنَايةِ بِها وتطبيقِهَا، ما أكثرَ عبادَ الله، ما يُهْمِلُ الواحدُ منَّا نفسَهُ، ويَسْتَرْسِلُ مع رَغْبَاتِهَا وشَهَوَاتِهَا، وطَلَبِهَا لِحُظُوظِهَا ونَزَوَاتِهَا، وقَلَّ مِن عبادِ اللهِ من يَقِفُ مَعَ نَفْسِهِ مُحَاسِبًا مُعَاتِبًا، لاَئِمًا لها على تقصيرِهَا وتفريطِهَا، فيَبْلُغُ بذلك دَرَجَةَ الأَتْقِياءِ، ومنزلةَ الصَّادِقينَ مع الله. كما قال مَيمُونُ بنُ مَهْرَان رحمه الله تعالى: "لاَ يكونُ العبدُ تَقِيًّا حتى يكون مُحَاسِبًا لنفسِهِ أَشَدَّ مِن مُحَاسَبَةِ الشَّريكِ لشَرِيكِهِ"، أي: أنه يَلُومُهَا ويُعَاتِبُهَا ويَنْظُرُ في أعمالِهَا، فإن كانت تقصيرًا تَمَّمَ وكَمَلَ، وإن كان عِصْيَانًا تاب واستغفر، وإن كان طاعةً لله حَمِدَ اللهَ ودَاوَمَ على الطاعة

فمحاسبةُ النفسِ عباد الله، تَقُودُ الإنسانَ إلى كُلِّ خيرٍ وفلاحٍ ورِفْعَةٍ. وأما إِهْمَالُهَا والاِسْتِرْسَالُ مع شهواتِهَا وعدمُ مَنْعِهَا من أَهْوَائِهَا يُوقِعُ العبدَ في الْهَلَكَةِ، واللهُ جل وعلا يقول

وَنَهَى النَّفْسَ عَنِ الْهَوَى فَإِنَّ الْجَنَّةَ هِيَ الْمَأْوَى

نعم عباد الله، الجنةُ لا بدَّ لها من نَهِي لِلنَّفسِ عن هَوَاهَا، ومَنْعِهَا من نَزَوَاتِهَا وأَطْمَاعِهَا وشَهَوَاتِهَا، وأَخْذِهَا بزِمَامِ الحقِّ والفَضِيلَةِ، والطاعةِ والاتباع، ولزومِ شرعِ اللهِ تبارك وتعالى، ومُجَاهَدَتِهَا على فِعْلِ الطاعةِ والبُعْدِ عنِ المعصية، كما قال نبيُّنا عليه الصلاة والسلام

"المجاهد، من جَاهَدَ نفسَهُ على طاعةِ الله"

وفي القرآنِ الكريم، يَقُولُ اللهُ جل وعلا

وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ

وجِهَادُ النَّفسِ عبادَ الله، أَرْبَعُ مَرَاتِب
الأُولى: جِهَادُهَا على العلمِ النافع
والثانية: جهادها على العملِ به
والثالثة: جهادها على الدعوةِ إليه
والرابعة: جهادها على الصبر على الأذى فيه
وقد جَمَعَ اللهُ جل وعلا هذه المراتبَ الأربعةَ في قوله جل وعلا

وَالْعَصْرِ إِنَّ الإِنسَانَ لَفِي خُسْرٍ إِلاَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ

عباد الله، ويُعِينُ العبدَ على إصلاحِ نفسِهِ أمورٌ مهمَّةٌ لابدَّ منها
الأَوَّلُ عباد الله، أن يَلْجَأَ دَوْمًا وأَبَدًا إلى اللهِ جل وعلا، بأن يُصْلِحَ نفسَهُ ويُزَكِّيَ قَلْبَهُ. فالقلوبُ بِيَدِ اللهِ جل وعلا، إن شَاءَ أقامَهَا سبحانه، وإن شَاءَ أَزَاغَهَا. وفي الدعاءِ الْمَأْثُورِ عن نبيِّنا عليه الصلاة والسلام

"اللهم آت نفوسَنَا تقواها، زكها أنت خيرُ من زكاها، أنت وليها ومولاها"
والأدعيةُ عنه في هذا المعنى كثيرة

الأمر الثاني عباد الله؛ أن يُدِيمَ العبدُ مُجَاهَدَةَ نفسِهِ، وإلزامَهَا بطاعةِ الله، وكَفَّهَا ومَنْعَهَا من معصيتِهِ، عَمَلاً بقوله جعل وعلا

وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ

الأمر الثالث عباد الله؛ أن يَتَذَكَّرَ العبدُ وُقُوفَهُ بين يَدَي الله، ومُحَاسَبَةَ اللهِ له على ما قَدَّمَ في هذه الحياة، وهذا مُسْتَفَادٌ من قوله

وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ

. فإذا نَظَرَ العبدُ إلى غَدِهِ، ونَظَرَ إلى وُقُوفِهِ بين يَدَي اللهِ، لم تَشْغَلْهُ الدنيا الفانيةُ عنِ الآخرةِ الباقية.

الأمر الرابع عباد الله؛ تَخَيُّرُ الرُّفَقَاءِ والْجُلَسَاءِ، فإن الصَّاحِبَ سَاحِبٌ ومُؤَثِرٌ في جَلِيسِهِ ولا بد، ولهذا، قال صلى الله عليه وسلم

"المرء على دينِ خليلِهِ، فلينظر أحدُكم من يُخَالِل"
قال بعضُ السلفِ

"ليس للمرءِ أن يَجْلِسَ مع من شاء."
ويَدْخُلُ في هذا البابِ، قِرَاءَةُ سِيَرِ الصَّالحِين مِن عِبَادِ الله، والكُمَّلِ مِن أَولِياءِ الله، ومُجَاهَدَةُ النفسِ على التَّأَسِي بهم، والتَّحَلِّي بِخِصَالِهِم وخِلاَلِهِم

وإنا لنسألُ اللهَ عز وجل بأسمائِهِ الحسنى، وصفاتِهِ العليا، أن يُؤْتِيَ نُفُوسَنَا تَقوَاهَا، اللهم آت نفوسنا تقواها، زكها أنت خير من زكاها، اللهم إنا نَعُوذُ بك من شرورِ أنفسِنَا وسيئاتِ أعمالِنا، ونَعُوذُ بك من شرِّ كل دَابَةٍ أنت آخِذٌ بنَاصِيَتِهَا
أقول هذا القول وأستغفر الله لي ولكم ولسائر المسلمين من كل ذنب، فاستغفروه يغفر لكم إنه هو الغفور الرحيم

الحمد لله عظيم الإحسان، واسع الفضل والجود والامتنان، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له، وأشهد أن محمدا عبده ورسوله، صلى الله وسلم عليه وعلى آله وأصحبه أجمعين
أما بعد
عباد الله، اتقوا الله تعالى
عباد الله؛ وتَتَأَكَّدُ مُحَاسَبَةُ النَّفْسِ ومُعَاتَبَتُهَا، عندما تَكْثُرُ الفِتَنُ والصَّوَارِفُ والصَّوَادُّ عن طاعةِ اللهِ جل وعلا، وما أَكْثَرَهَا في زَمَانِنَا

ففي مِثْلِ هذه الفِتَنِ الكَثِيرَةِ، والصَّوَارِفِ الْمُتَلاَحِقَةِ، يَتَأَكَّدُ على العبدِ مُجَاهَدَتُهُ لِنَفْسِهِ ومُعَاتَبَتُهَا. والكَيْسُ مِن عِبادِ اللهِ مَنْ دَانَ نَفْسَهُ، وعَمِلَ لِمَا بعد الموت. والعَاجِزُ، مَنْ أَتْبَعَ نَفْسَهُ هَواهَا، وتَمَنَى على اللهِ الأماني

واعلموا رعاكم الله أن أصدق الحديث كلام الله، وخير الهُدَى هُدَى محمد صلى الله عليه وسلم، وشر الأمور محدثاتها، وكل محدثة بدعة وكل بدعة ضلالة وكل ضلالة في النار
وعليكم بالجماعة فإن يد الله على الجماعة
وصلوا وسلموا رعاكم الله على محمد بن عبد الله كما أمركم الله بذلك في كتابه فقال: ﴿إنَّ الله وملائكته يُصلُّون على النبي يا أيها الذين آمنوا صلُّوا عليه وسلِّموا تسليمًا﴾، وقال صلى الله عليه وسلم: "من صلى عليّ واحدة، صلى الله عليه بها عشرا"
اللهم صلِّ على محمد وعلى آل محمد كما صليت على إبراهيم وعلى آل إبراهيم إنك حميد مجيد، وبارك على محمد وعلى آل محمد كما باركت على إبراهيم وعلى آل إبراهيم إنك حميد مجيد
وارض اللهم عن الخلفاء الراشدين، الأئمةِ المهديين، أبي بكر وعمرَ وعثمانَ وعلي
وارض اللهم عن الصحابة أجمعين، وعن التابعين ومن تَبِعَهُم بإحسان إلى يوم الدين، وعنا معهم بمنك وكرمك وإحسانك يا أكرم الأكرمين
اللهم أَعِزَّ الإسلام والمسلمين، اللهم أعز الإسلام والمسلمين، وأَذِلْ الشرك والمشركين، اللهم انصر إخواننا المستضعفين في كل مكان، اللهم كن لهم ناصرا ومؤيدا، وحافظا ومعينا، اللهم أيِّدهم بتأييدك، واحفظهم بحفظك يا ذا الجلال والإكرام
اللهم عليك بأعداء الدين فإنهم لا يعجزونك، اللهم عليك بهم فإنهم لا يعجزونك، اللهم إنا نجعلك في نحورهم ونعوذ بك من شرورهم
اللهم آت نفوسنا تقواها، زكها أنت خير من زكاها، أنت وليها ومولاها
اللهم وفق ولاة أمور المسلمين لرضاك، واجعل عملهم في طاعتك، ووفقهم لما تحبه وترضاه من سديد الأقوال وصالح الأعمال
اللهم إنا نَتَوَجَّهُ إليك بأسمائك الحسنى، وصفاتك العليا، وبأنك أنت الله الذي لا إله إلا أنت، يا من وَسِعْتَ كلَّ شيءٍ رحمةً وعلمًا، اللهم إنا نسألك بأن لك الحمدُ وُحْدَكَ لا شريك لك، المَنَّانُ، بَدِيعُ السمواتِ والأرضِ، يا ذَا الجلالِ والإكرام، يا حيُّ يا قيوم؛ أن تغفر لنا ذَنْبَنَا كُلَّه، دِقَّهُ وجِلَّه، أَوَلَهُ وآخِرَه، سِرَّهُ وعَلَنَه
اللهم اغفر لنا ولوالدينا وللمسلمين والمسلمات والمؤمنين والمؤمنات، الأحياءِ منهم والأموات
اللهم إنا نستغفرك إنك كنت غَفَارا
اللهم أغث قلوبنا بالإيمان وديارنا بالمطر، اللهم سقيا رحمة لا سقيا هدم ولا عذاب ولا غرق
اللهم أعطنا ولا تحرمنا، وزدنا ولا تنقصنا، وآثرنا ولا تؤثر علينا
اللهم رحمتَك نرجو، فلا تُكِلْنَا إلاَّ إليك، وأَصْلِحْ لنا شَأْنَنَا كُلَّهُ، لا إله إلا أنت
وآخر دعوانا أن الحمد لله رب العالمين
وصلى الله وسلم وبارك وأنعم على عبده ورسوله نبينا محمد وآله وصحبه أجمعين

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

Préparation des forces

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Préparation des forces

Allah (Exalté soit-Il) ordonna Ses serviteurs croyants de préparer [pour lutter] contre les mécréants tout ce qu'ils peuvent comme force, et de prendre leurs précautions, conformément à Sa parole (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée):  

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force" (8/60)

 

et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"O les croyants! Prenez vos précautions" (4/71)

 

Tout cela indique la nécessité de déployer les efforts et de prendre les précautions nécessaires, pour se prémunir contre les stratagèmes de l'ennemi.

 

Et s'ajoute à cela, toutes sortes de préparatifs relatifs à l'armement et à l'entretien des recrues, y compris aussi tous les moyens spirituels et matériels, l'entraînement des Moudjahidin à utiliser divers types d'armes, et la façon de les diriger vers tout ce qui les rend aptes à faire face à leur ennemi et à éviter ses ruses employées pour surprendre, que ce soit par la fuite, le repli, sur terre, par air, en mer et dans tous les cas; puisque Allah (Exalté soit-Il) a donné l'ordre général de se préparer et de prendre les précautions et ne S'est pas limité à faire l'une des deux recommandations, en négligeant l'autre, ou à faire état d'une situation quelconque au détriment de l'autre, vu que les temps changent, les armes varient et le nombre de l'ennemi pourrait augmenter, comme il pourrait diminuer et qu'il pourrait devenir tantôt faible, tantôt fort.

 

Le djihad est parfois offensif et d'autres fois défensif.

 

C'est bien pour ces raisons ainsi que d'autres qu'Allah (Exalté soit-Il) a donné l'ordre général de se préparer, et de prendre les précautions, pour que les dirigeants musulmans, leurs experts et penseurs s'efforcent autant que possible de préparer la force pour combattre leurs ennemis et déjouer leurs stratagèmes.

 

Et il est authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"La guerre est un stratagème."

 

Et cela signifie que: l'un des deux adversaires peut vaincre l'autre par la ruse et la tromperie pendant la guerre, au lieu des armements et aux effectifs, sans toutefois manquer ni aux pactes ni engagements, ce qui a déjà été prouvé par l'expérience.

 

Le jour des coalisés, le stratagème mené contre les polythéistes et les juifs et les ruses qu'ils ont subi par la main de Nou`aym ibn Mas`oud (Qu'Allah soit satisfait de lui), avec la permission du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), avaient entraînés, entre autres, l'humiliation des mécréants, leur désunion, la divergence de leur mot, et avaient aidé, du même coup, à assurer la puissance des musulmans ainsi que leur victoire sur les mécréants.

 

Et cela par les grâces d'Allah, Son soutien pour Ses alliés et Son stratagème en leur faveur, comme Il (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Ils complotèrent. Mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes." (8/30)

 

De ce qui précède, on s'aperçoit qu'il est obligatoire de suivre les recommandations d'Allah, de se préparer pour faire face à ses ennemis, de déployer les efforts dans la prévoyance et la prudence, sans oublier le recours à tous les moyens permis, spirituels ou matériels soient-ils, tout en restant sincère envers Allah, en se fiant à Lui, en se conformant avec droiture à Sa religion et en Lui demandant le secours et la victoire.

 

Allah (Exalté soit-Il) est Celui qui accorde la victoire à Ses alliés et les assiste, s'ils Lui rendent Son droit, appliquent Ses recommandations et fassent sincèrement le djihad, tout en ayant pour objectif l'élévation de Son mot et le triomphe de Sa religion.

 

Allah (Exalté soit-Il) leur a promis cela dans Son livre glorieux et leur a informé qu'Il est le détenteur de la victoire, pour qu'ils placent leur confiance en Lui, comptent sur Lui, tout en déployant les efforts nécessaires.

 

Et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"O vous qui croyez! si vous faites triompher (la cause d’) Allah, Il vous fera triompher et raffermira vos pas." (47/7)

 

Et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"et c'était Notre devoir de secourir les croyants." (30/47)

 

Et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant,

 ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salât, acquittent la Zakât, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah" (22/40.41)

 

Et Il (Exalté-Soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'Il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien" (24/55)

 

Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu'ils font." (3/120)

 

Et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu’Il vous exauça aussitôt: «Je vais vous aider d’un millier d’Anges déferlant les uns à la suite des autres.»

Allah ne fit cela que pour (vous) apporter une bonne nouvelle et pour qu’avec cela vos cœurs se tranquillisent. Il n’y a de victoire que de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage." (8/9.10)

 

Ce sens a été déjà véhiculé dans le verset de la Sourate "As-Saff'' ( le rang) ou Allah (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"O vous qui avez cru! vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d’un châtiment douloureux?

Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d’Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez!

Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d’Eden. Voilà l’énorme succès  

et Il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants." (61/10 à 13)

 

Il y a plusieurs versets qui vont également dans ce sens. Lorsque nos prédécesseurs pieux ont effectué ce qu'Allah et Son Messager leur ont ordonné, ont été sincères dans le combat mené contre leur ennemi, Allah leur a accordé la victoire, les a soutenus, et leur a garanti la fin heureuse, et ce malgré leur petit nombre et leur manque de préparatifs en comparaison avec l'abondance de leurs ennemis, comme Allah (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse! Et Allah est avec les endurants" (2/49)

 

et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :

 

"Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S’Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours? C’est à Allah que les croyants doivent faire confiance." (3/160)

 

Et lorsque les musulmans ont changé leur façon de se comporter, se sont dispersés, ne se sont pas conformés aux enseignements de leur Seigneur - sauf ceux à qui Allah a accordé Sa miséricorde - et la plupart d'entre eux ont suivi leurs propres passions, ils ont été atteints par l'humiliation, la faiblesse et la domination des ennemi, comme ceci est évident pour tous.

 

Tout cela résulte des vices, des péchés, de la désunion, de la divergence, de l'apparition de l'association (Chirk), des innovations en religion et des actions illicites répandues dans la plupart des pays.

 

Ceci est dû également au fait que la majorité d'entre eux ne jugent pas suivant la Charia, comme a dit Allah (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :  

 

"C'est qu'en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même." (8/53)

 

Et Il (Exalté soit-Il) dit (traduction rapprochée) :  

 

"La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu’[Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah)." (30/41)

 

Lorsque les tireurs se disputèrent, le jour de Ohoud et leurs avis divergèrent et quittèrent la garnison qu'ils tenaient sur la montagne de Ohoud que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) leur avait ordonné d'y rester en alerte.

 

Sur ce, les musulmans, comme il est connu, ont été atteint par la tuerie, les blessures et la défaite, et quand les musulmans nièrent cela, Allah (Exalté soit-Il) fit descendre Sa parole:  Quoi! Quand un malheur vous atteint - mais vous en avez jadis infligé le double - vous dites: «D’où vient cela?» Réponds-leur: «Il vient de vous-mêmes».

 

Certes Allah est Omnipotent.

 

Et si quelqu'un pouvait s'épargner le mal des péchés et ses conséquences fâcheuses, le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses honorables compagnons auraient pu les éviter au jour de Ohoud.

 

Eux qui furent considérés comme étant les meilleurs gens sur terre, et qui d'ailleurs, combattirent même dans le sentier d'Allah, malgré cela, ils essuyèrent cet échec, à cause de la désobéissance des tireurs qui ont mal interprétés les paroles du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et n'ont pas fait exprès de lui désobéir ou de négliger ses ordres.

 

Mais lorsqu'ils constatèrent la défaite des polythéistes, ils crurent que le combat avait pris fin, et qu'il n'était pas nécessaire de continuer de monter la garde.

 

Pourtant ils devaient rester dans leurs positions jusqu'à ce que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) leur autorise de les quitter.

 

Mais Allah en a prédestiné autrement et ainsi s'est réalisé ce qu'Il a destiné, et ce pour des sages fins, des visées grandioses et des intérêts multiples qu'Il (Exalté soit-Il) a certainement élucidés dans Son livre et que les Croyants en ont pris connaissance.

 

Et c'étaient des preuves démontrant la véracité du Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et qu'il était le vrai Messager d'Allah, et qu'il était un être humain qui souffre de ce dont souffre les humains comme les blessures et les maux, etc.

 

Il n'est donc pas une divinité à qui l'on voue un culte exclusif et non plus le détenteur de la victoire, car celle-ci provient d'Allah (Exalté soit-Il) et Il l'accorde à qui Il veut.

 

Aucun moyen ne permet aux musulmans de retrouver leur honneur d'antan et de mériter la victoire sur leur ennemi, si ce n'est de revenir à leur religion et de s'y conformer, venir en aide à celui qui s'y conforme et détester celui qui s'y détourne tout en mettant en application la loi d'Allah (Exalté soit-Il) dans toutes leurs affaires, unir leur mot sur la vérité et s'entraider mutuellement dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété comme l'a dit l'imam Mâlik ibn Anas (Qu'Allah lui fasse miséricorde):

 

(Rien ne réformera les dernières générations de cette communauté que ce qui a reformé ses premières générations).

 

C'est l'avis partagé par l'ensemble des savants, et Allah (Exalté soit-Il) a réformé l'état des premières générations de cette communauté, en les faisant suivre Sa loi, se cramponnant à Son câble, avec sincérité et coopération, et la réforme de la dernière génération de cette communauté ne se fera également que de cette façon.

 

Nous prions Allah de permettre aux musulmans d'acquérir la compréhension de la religion, de leur accorder le Djihad dans Son sentier, de les guider tous, d'unifier leurs rangs et leur mot sur la vérité, de leur combler de grâce par le cramponnement à Son livre (le Coran) et à la Sunna de Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), de les faire appliquer Sa loi et s'y référer, de se réunir et de coopérer à cela et d'améliorer l'état de leurs leaders. Car Il est le Généreux, et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète, Mohammad ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 292 à 297)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L'obligation de faire la lutte contre soi-même (djihad an-nafs)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'obligation de faire la lutte contre soi-même (djihad an-nafs)

Question :

 

Quel est le remède pour une personne qui commet un péché, se repent puis récidive ?  

 

Réponse :

 

Il est obligatoire de lutter contre soi-même afin de demeurer sur la voie de la vérité et persister dans la repentance, car l'âme a besoin d'être combattue.

 

Allâh (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Et quiconque lutte, ne lutte que pour lui-même" (sourate al-ankabout verset 6)

 

Il (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allâh est en vérité avec les bienfaisants." (sourate al-ankabout verset 69)

 

La parole d'Allâh (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :  

 

"qui luttent pour Notre cause" (sourate al-ankabout verset 69)

 

signifie qui luttent contre leurs propres âmes, luttent contre les mécréants, les hypocrites, les pécheurs et le Satan.

 

Le sens du verset est général et englobe toutes les formes de Djihad, entre autres la lutte contre soi-même car Allâh, Exalté soit-Il, a retranché le complément d'objet dans le verset pour que ce dernier englobe toutes formes de Djihad.

 

L'âme a besoin d'être polie, de soins, de patience et de résistance.

 

Comme le dit le poète, dans ce contexte:

 

L'âme du jeune homme suit le penchant qu'il a, Si ses passions sont assouvies, 

 elle en désire davantage, et si elle en est privée, elle devient désintéressée

 

Un autre poète dit:

 

L'âme devient cupide, quand vous l'excitez

Si vous l'obligez à se satisfaire de peu, elle s'en persuade

 

Un troisième poète a dit:

 

L'âme est pareille à l'enfant, si tu le négliges, il grandit

en restant attaché à l'allaitement et si le sèvre, il s'en prive

 

Le croyant ferme est celui qui lutte contre ses mauvais penchants pour l'amour d'Allâh afin de suivre la voie de la rectitude et respecter les limites.

 

Allâh le guide ainsi dans Son droit chemin.

 

Le croyant devient donc parmi les bienfaisants au sujet desquels Allâh (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Allâh est en vérité avec les bienfaisants." (sourate al-ankabout verset 69)

 

Il (Exalté soit-Il) a dit à leur sujet (traduction rapprochée) : 

 

"Certes, Allâh est avec ceux qui [L’] ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants." (sourate an-nahl verset 128)

 

Allâh est le Garant de la réussite.

 

Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 427

Publié par alifta.net

وجوب جهاد النفس

س: ما العلاج لمن يعصي ويتوب ثم يرجع إلى المعصية ؟ 

ج: لا بد من جهاد النفس في لزوم الحق والثبات على التوبة؛ لأن النفس تحتاج إلى جهاد، يقول الله عز وجل:  وَمَنْ جَاهَدَ فَإِنَّمَا يُجَاهِدُ لِنَفْسِهِ  ، ويقول عز وجل:  وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ  ، ومعنى قوله سبحانه وتعالى:  جَاهَدُوا فِينَا  ، أي جاهدوا أنفسهم وجاهدوا الكفار وجاهدوا المنافقين وجاهدوا العصاة وجاهدوا الشيطان

فالآية عامة تشمل أنواع الجهاد، ومن ذلك جهاد النفس؛ لأنه سبحانه حذف المفعول ولم ينص عليه في الآية، حتى تعم جميع أنواع الجهاد، فالنفس تحتاج إلى تربية وعناية وصبر وجهاد، كما يقول الشاعر

ومـا النفس إلا حــيث يجعلهـا الفتـى فـــإن أطمعـــت تـــاقت وإلا تســلت

ويقول الآخر

والنفس راغبـــــــــة إذا رغبتهــــــــا وإذا تـــــرد إلـــــى قليـــــل تقنـــــع

وقال الآخر

والنفس كالطفل إن تهمله شب على حـــب الرضــاع وإن تفطمــه ينفطــم 

هذه ثلاثة أبيات جيدة مطابقة لأحوال النفس. فالمؤمن الحازم هو الذي يجاهد نفسه لله حتى تستقيم على الطريق، وتقف عند الحدود. وبذلك يهديه الله سبيله القويم وصراطه المستقيم. ويكون المؤمن بذلك من المحسنين، الذين قال فيهم سبحانه:  وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ  ، وقال فيهم عز وجل:  إِنَّ اللَّهَ مَعَ الَّذِينَ اتَّقَوْا وَالَّذِينَ هُمْ مُحْسِنُونَ  . والله ولي التوفيق

(الجزء رقم : 18، الصفحة رقم: 427)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Le djihâd, la loyauté et l’application des lois (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le djihâd, la loyauté et l’application des lois (vidéo)

- Quel est le statut du djihad pour la cause d’Allah ?

 

Le Djihad est une obligation par les biens, la personne et la parole, en fonction de la capacité de chacun. Allah Le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

 

{Légers ou lourds, lancez-vous au combat et luttez avec vos biens et vos personnes pour la cause d’Allah.} Sourate: Le Repentir (9) – verset 41

 

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit:

 

«Luttez contre les polythéistes, par vos biens, vos personnes, vos paroles.»

(Autant que vous le pouvez)

Rapporté par Abû Dâwûd, et le hadith est authentique.

 

- Qu’est-ce que la loyauté (ou l’alliance) (el walâ) ?

 

C’est aimer les croyants, les monothéistes et faire triompher leur cause.

 

Allah Le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

 

{Les Croyants et les Croyantes sont alliés les uns des autres.} Sourate: Le Repentir – verset 71

 

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit:

 

«Le croyant est pour l’autre croyant comme les murs d’une bâtisse, ils se soutiennent les uns les autres.»

Rapporté par Mouslim.

 

- Peut-on s’allier aux mécréants et les faire triompher ?

 

Non, il est interdit de s’allier aux mécréants et de leur porter secours.

 

Allah Le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

 

{Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs.} Sourate: La Table servie (5) – verset 51

 

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit:

 

«Les membres de la tribu untel [qui est mécréante] ne sont certainement pas mes alliés.»

Rapporté par Boukhary et Mouslim.

 

- Qui est l’allié d’Allah (waliy) ?

 

C’est le croyant qui craint Allah.

 

Allah Le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

 

{En vérité, les alliés d’Allah seront à l’abri de toute crainte et ne seront point affligés. Ceux qui sont croyants et craignent Allah.} Sourate: Yûnus (10) – verset 62-63

 

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit:

 

«Mes seuls alliés sont Allah et les croyants pieux.»

Rapporté par Boukhary et Mouslim.

 

- Par quoi les musulmans doivent-ils juger ?

 

Ils doivent juger par le Coran et les hadiths authentiques.

 

Allah Le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

 

{Juge donc parmi eux par ce qu’Allah a fait descendre [Le Coran et la Sunna].} Sourate: La Table servie (5) – verset 49

 

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit:

 

«Ô gens! Je ne suis qu’un être humain, je sens qu’un envoyé de mon Seigneur (l’Ange de la mort) va bientôt venir et je devrai répondre.

Je vous laisse donc deux lourdes responsabilités: la première le Livre d’Allah, il contient le Guide et la Lumière, prenez-le et accrochez-vous à lui.»

 

Ainsi il a incité les gens à s’accrocher au Coran.

 

Puis il dit:

 

«Et (la deuxième) les membres de ma famille.»

Rapporté par Mouslim.

 

Dans un autre hadith, le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit:

 

«J’ai laissé parmi vous deux choses, vous ne vous égarerez pas tant que vous vous cramponnerez à elle: Le Livre d’Allah et la Sunna de Son Messager.»

Rapporté par Mâlik, et El Albâni a jugé ce hadith authentique.

 

Résumé du dogme islamique

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Muhammad Ibn Jamil Zinou - الشيخ محمد بن جميل زينو

Partager cet article

Le djihâd est une obligation collective

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le djihâd est une obligation collective

Question :

 

Il ne vous est pas étranger votre Eminence, ce que les musulmans subissent en Bosnie-Herzégovine comme destruction, voulant ainsi exterminer la souche des musulmans en Europe.

 

Pouvons-nous après cette destruction, ce génocide et ces viols, douter encore de l'obligation individuelle du djihad dans cette terre ? (`A.F).

 

Réponse :

 

Nous avons précédemment expliqué que le djihad est une obligation collective et non une obligation individuelle, alors tous les musulmans doivent s'efforcer à aider leurs frères, physiquement, financièrement, par des armes, des invocations et des conseils.

 

Si une partie d'eux l'effectue, les autres en seront dispensés du péché et s'ils le laissaient tous, ils auraient péché, alors dans ce cas, tous les musulmans en Arabie Saoudite, en Afrique, au Maroc et ailleurs, devront déployer leurs efforts, du plus proche au plus proche.

 

Si un pays ou deux ou plus effectuent le Djihad, alors les autres en sont exonérés.

 

Ceux qui combattent, méritent la victoire et le soutien et il est obligatoire de les aider contre leur ennemi, car ils sont opprimés.

 

Allah a recommandé le Djihad à tous, ils doivent quant à eux s'efforcer à lutter contre l'ennemi d'Allah pour qu'ils aident leurs frères.

 

Et s'ils abandonnent, ils seront comptés parmi les pécheurs et si un certain nombre suffisant effectuent (Le Djihad) les autres en seront exonérés.

 

(Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 312)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Djihâd au Liban ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Djihâd au Liban ? (audio)

 

Question :

 

Une personne de France demande s’il y a un djihad au Liban contre les mécréants ?

 

Qu’Allah vous récompense par un bien.

 

Réponse :

 

Mes frères !

 

Je demande à Allah qu’Il accorde aux musulmans [l’accomplissement] d’œuvres pieuses.

 

Mes frères !

 

L’islam n’a donné qu’un seul objectif au djihad : celui qui combat pour que la Parole d’Allah soit la plus élevée, celui-ci [combat] sur le sentier d’Allah.

 

Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a été interrogé à propos de celui qui combat par courage ou par fougue, lequel d’entre eux était sur le sentier d’Allah ?

 

Il répondit :

 

«Celui qui combat pour que la Parole d’Allah soit la plus élevée, celui-ci [combat] sur le sentier d’Allah. »

 

Il ne combat sur le sentier d’Allah, seulement si le but de son combat est que la Parole d’Allah soit la plus élevée dans Son Unicité, l’application de Sa Législation et de ce que cela implique.

 

Tout autre but n’est pas considéré sur le sentier d’Allah : le patriotisme, la fougue ignorante ne sert aucunement ce but, l’unique chose qui lui sert est de combattre pour la fraternité en Allah, élever Sa Législation, appeler ne consacrer qu’à Lui la religion, l’application de Son Livre et de la Sunna de Son messager (salallahu’ alayhi wasalam).

 

[Si ils pratiquaient cela], ceux qui combattent seraient attachés au Coran et à la Sunna.

 

Mais lorsque cet attachement à l’islam est absent et que le terme islam ne reste qu’un nom sans aucune réalité, que le combat sert d’autres buts et desseins, et non à élever la Parole d’Allah, secourir la vérité, et adorer Allah de la manière qu’Il agrée, cela n’est aucunement un djihad.

 

La réalité de l’islam est une croyance du cœur, une parole de la langue, et des actes du corps.

 

Si ceux qui combattent sont sur le Tawhîd (l’Unicité d’Allah), la sincérité envers Allah, l’attachement à la Législation d’Allah, la croyance en cette Législation, que ce soit dans la croyance, la mise en application, ou le comportement, alors dans ce cas oui. 

 

traduit par salafs.com

 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Partager cet article

Avoir la permission des parents pour partir au djihâd

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Avoir la permission des parents pour partir au djihâd

D'après Abdallah Ibn Oumrou, un homme s'est rendu auprès du Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) et a demander la permission de partir au djihad.

 

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) lui a dit:

 

« Est-ce que tes parents sont vivants? »

L'homme a dit : Oui.

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Accomplis ton djihad auprès d'eux »

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3004 et Mouslim dans son Sahih n°2549)

 

 عن عبد الله بن عمرو بن العاص رضي الله عنهما قال جاء رجل إلى نبي الله صلى الله عليه وسلم فاستأذنه في الجهاد فقال

أحي والداك؟

قال: نعم

قال: ففيهما فجاهد

fdg

D'après Abou Said (qu'Allah l'agrée), un homme parmi les gens du Yémen a fait la hijra vers le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) qui lui a dit:

 

« As-tu quelqu'un au Yémen? »

L'homme a dit : Mes deux parents.

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « T'ont t-ils donné la permission? »

L'homme a répondu: Non.

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Retourne vers eux et demande leur la permission, si ils te donnent la permission alors fais le djihad sinon reste avec eux avec piété »

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2530 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

 

عن أبي سعيد رضي الله عنه أن رجلا من أهل اليمن هاجر إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال

هل لك أحد باليمن؟

قال: أبواي

قال: أذنا لك؟

قال: لا

Partager cet article

Les règles du djihâd

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les règles du djihâd

- Allâh a légiféré le djihâd dans son sentier pour élever sa parole, faire triompher sa religion et vaincre ses ennemis; Il a [aussi] légiféré [le djihâd] afin d'éprouver ses adorateurs (sens du verset) :

 

« Il en est ainsi, car si Allâh voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui sont tués dans le chemin d'Allâh, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.-4

Il les guidera et améliorera leurs actions.-5

et les fera entrer au Paradis qu'Il leur aura fait connaître. »-6 (sourate Mohammed verset 4 à 6) 

 

- Le djihâd dans le chemin d'Allâh est d’une grande importance en Islâm, il est le summum de l’Islâm, il est parmi les meilleures adorations, et certains savants le considèrent comme étant un sixième pilier parmi les piliers de l'Islâm. 

 

- Le djihâd dans le chemin d'Allâh est légiféré par le Coran (kitâb), la Sounnah et le consensus (ijmâ3): Allâh a dit (sens du verset) :

 

« Le combat vous a été prescrit » (sourate al baqara verset 216)

 

le Prophète (salallahu ’alayhi wa salam) a fait le djihâd et l'a ordonné, il a dit (salallahu ’alayhi wa salam):

 

« Quiconque meurt sans faire le djihad ni y penser, mourra en une filière d'hypocrisie. »

(Rapporté par Muslim numéro 4908 selon Abou Houreira). 

 

- Et le djihâd est le nom verbal « Masdar » [du verbe] «Djâhada» qui veut dire : exceller dans le combat avec l’ennemi.

 

Et au niveau de la Loi islamique [Char3ân] : combattre les mécréants, le [terme] « djihâd » englobe l’ensemble des combats. 

 

- L'érudit Ibn al qayim a dit:

 

" Le type de djihâd [considéré comme] une obligation individuelle est : soit avec le coeur, soit la langue, soit les biens ou soit avec la main.

Et tout musulman se doit de combatte par l'un de ces genres."

(zâd al mi3ad) 

 

- Le djihâd englobe aussi le combat contre l'âme, le diable (Chaytân), et les pervers: 

 

Quant au combat (moujâhada) contre l'âme (nafs): c'est apprendre les affaires de la religion, puis de les appliquer, puis ensuite de les enseigner. 

 

Quant au combat contre Chaytân : c'est le fait combattre le Chaytân, de repousser ce qu'il lance au serviteur comme ambiguités, et ce qu'il lui embellit comme passions. 

 

Quant au combat contre les mécréants: il se fait soit par la main, l'argent, la langue ou le coeur. 

 

Quant au combat contre les pervers: il est [tout d'abord] par la main, puis par la langue, puis par le coeur selon la possibilité [qu'il y a] dans les niveaux du blâme du répréhensible. 

 

- Et le djihâd est une obligation communautaire, si un nombre suffisant s'en acquitte, l'obligation est levée sur les restants, et cela devient une sunnah pour les autres. 

 

Et il est meilleur pour celui qui s'y porte volontaire, et son mérite est énorme.

 

Les textes [prouvant] son obligation et le recommandant tirés du coran et de la sunnah sont trés nombreux, parmi eux la parole du Trés Haut(sens du verset): 

 

"Certes Allâh a acheté des croyants,leurs personnes et leurs biens en échange du paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah: ils tuent et se font tuer.C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora; l'Evangile et le coran. Et qui est plus fidéle qu'Allâh à son engagement? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait: Et c'est là le trés grand succés." (sourate at-tawabah verset 111) 

 

- Il y'a des situations ou le djihad devient une obligation indivduelle (fard 3ayn) qui sont: 

 

Premiérement:

 

S'il est présent lors d'un combat, il lui est alors obligatoire de combattre, et il ne lui est pas permis de fuir. 

 

Deuxiémement:

 

Lorsque l'ennemi encercle le pays. 

 

Dans ces deux cas, le djihâd est un djihâd de défense et non un djihad de propagation.... 

 

Troisiémement:

 

Si les musulmans ont besoin d'une personne en particulier pour le combat et la défense. 

 

Quatriémement:

 

Si le dirigeant [demande] la mobilisation (du combattant). Certes le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :

 

"Si vous êtes mobilisez, élancez-vous "

(Bukhari, 1834 - Muslim, 3289). 

 

Allâh - Ta3âla - a dit (sens du verset): 

 

"Lorsque vous rencontrez une troupe (ennemie), soyez fermes" ( al Anfâl verset 45) 

 

Et Il - Ta3âla - a dit (sens du verset): 

 

"Qu'avez-vous? Lorsque l'on vous a dit: "Elancez-vous dans le sentier d'Allah"; vous vous êtes appesantis sur la terre." (At-tawbah verset 38) . 

 

Tiré du livre "al moulakhkhasou al fiqhiyyou"

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le statut du djihâd à notre époque (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le statut du djihâd à notre époque (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quel est le statut du Djihad à notre époque?

 

Est-ce une obligation communautaire ou individuelle [1] ?

 

Et s’il c’est une obligation communautaire, quand est-ce que c’est une obligation individuelle pour cette communauté ?

 

Réponse :

 

Premièrement, il faut que tu saches que le Djihad n’est jamais une obligation individuelle à tous les musulmans !

 

Cela est impossible !

 

Allah le Très-Haut a dit :

وَمَا كَانَ الْمُؤْمِنُونَ لِيَنْفِرُوا كَافَّةً فَلَوْلا نَفَرَ مِنْ كُلِّ فِرْقَةٍ مِنْهُمْ طَائِفَةٌ

 

-traduction relative et approchée- 

 

« Les croyants n’ont pas à quitter tous leurs foyers. Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-ils pas… » (Sourate 9 verset 122)

 

Et Il, purifié et exalté soit-Il, a montré la sagesse :

لِيَتَفَقَّهُوا فِي الدِّينِ وَلِيُنْذِرُوا قَوْمَهُمْ إِذَا رَجَعُوا إِلَيْهِمْ

 

-traduction relative et approchée- 

 

« …s’instruire * dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple » (Sourate 9 verset 122)

 

* C’est à dire : ceux qui sont restés et qui ne sont pas allés au Djihad. 

 

Car, si toute la communauté part au Djihad, le reste des préceptes et des rites seraient perdus. 

 

Mais, il peut être une obligation individuelle dans certains cas : 

 

- Le premier cas : si la personne se trouve dans les lignées lors d’un combat, alors, il lui est obligatoire d’aller jusqu’au bout.

 

Allah, Glorifié et Exalté, a dit :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا زَحْفاً فَلا تُوَلُّوهُمُ الْأَدْبَارَ * وَمَنْ يُوَلِّهِمْ يَوْمَئِذٍ دُبُرَهُ إِلَّا مُتَحَرِّفاً لِقِتَالٍ أَوْ مُتَحَيِّزاً إِلَى فِئَةٍ فَقَدْ بَاءَ بِغَضَبٍ مِنَ اللَّهِ وَمَأْوَاهُ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ

 

-traduction relative et approchée- 

 

« Ô vous qui croyez, quand vous rencontrez [l’armée] des mécréants en marche, ne leur tournez point le dos. Quiconque, ce jour-là, leur tounre le dos, - à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe – celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’enfer. Et quelle mauvaise destination ! » (Sourate 8 versets 15-16)

 

- Le deuxième cas : si l’ennemi assiège son pays, alors, dans ce cas, il lui est obligatoire de combattre pour se défendre ainsi que pour défendre son pays musulman. 

 

- Le troisième cas : si l’imam (celui qui détient le pouvoir, le gouvernant) le désigne, saisis bien le mot imam et écris le en grand, il est donc obligatoire qu’il y ait un imam qui dirige l’armée islamique.

 

Si l’imam le désigne, il lui est obligatoire de sortir (pour aller au Djihad).

 

Par exemple, il (l’imam) dit aux habitants : « Sortez au Djihad. », il leur sera obligatoire d’y sortir, car désobéir à ceux qui détiennent le commandement est interdit.

 

Donc, s’ils s’adressent à eux, ils devront l’accomplir. 

 

- Quatrième cas : si il y a besoin de lui, de sorte que cette personne soit la seule à savoir utiliser un certains types d’arme.

 

Donc, dans ce cas, il lui incombe de s’en occuper. 

 

En dehors de ces quatre cas, le Djihad n’est pas une obligation individuelle. 

 

De plus, ô mes frères, le Djihad doit être accomplit sous l’étendard d’un imam, car sinon, cela ne serait qu’une guérilla.

 

Il faut obligatoirement qu’il y ait un imam qui commande l’armée islamique.

 

C’est pour cela que tu vois que l’état de ce qui accomplissent le Djihad sans l’étendard d’un imam ne s’améliorent pas, il se peut qu’ils périssent.

 

Et si la victoire leur est destinée, alors, le conflit sera entre eux ! 

 

Quoi qu’il en soit, nous demandons à Allah de nous aider à accomplir le Djihad sur nous mêmes, car, actuellement, nous sommes dans le besoin du Djihad An-Nafss.

 

Les cœurs sont malades et discrodants, les membres sont négligents. Cela a besoin d’un Djihad (An-Nafss) avant quoi que ce soit. »

 

[1] L’obligation communautaire est celle qui, si un groupe parmi la communauté s’en charge, le reste de la communauté n’est plus chargé de s’en acquitter, mais tant que personne ne s’en charge, le péché retombe sur tous (ex. le Djihad, la prière sur le mort...). L’obligation individuelle est celle qui est obligatoire à tous, même si une partie sans charge, le reste sera quand même chargé de s’en acquitter (ex. : les cinq prières obligatoires).

 

حكم الجهاد في هذا الزمان ، وفي كشمير .... للشيخ العلامة محمد العثيمين

السؤال: ما حكم الجهاد في زمننا هذا هل هو فرض كفاية أم فرض عين؟ وإذا كان فرض كفاية متى يكون فرض عين على هذه الأمة؟

الجواب: أولاً يجب عليك أن تعلم أن الجهاد لا يكون فرض عين على جميع المسلمين, هذا شيء مستحيل, قال الله تعالى: وَمَا كَانَ الْمُؤْمِنُونَ لِيَنْفِرُوا كَافَّةً فَلَوْلا نَفَرَ مِنْ كُلِّ فِرْقَةٍ مِنْهُمْ طَائِفَةٌ [التوبة:122] وبين سبحانه وتعالى الحكمة فقال: لِيَتَفَقَّهُوا فِي الدِّينِ وَلِيُنْذِرُوا قَوْمَهُمْ إِذَا رَجَعُوا إِلَيْهِمْ [التوبة:122] أي: القاعدون, لأنهم لو انصرفت الأمة كلها للجهاد تعطلت بقية الشرائع والشعائر. لكن يكون فرض عين في مواضع

الموضع الأول: إذا حضر الإنسان صف القتال فإنه يجب عليه أن يكمل, قال الله تبارك وتعالى: يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا زَحْفاً فَلا تُوَلُّوهُمُ الْأَدْبَارَ * وَمَنْ يُوَلِّهِمْ يَوْمَئِذٍ دُبُرَهُ إِلَّا مُتَحَرِّفاً لِقِتَالٍ أَوْ مُتَحَيِّزاً إِلَى فِئَةٍ فَقَدْ بَاءَ بِغَضَبٍ مِنَ اللَّهِ وَمَأْوَاهُ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ [الأنفال:15-16

الموضع الثاني: إذا حصر العدو بلده, فهنا يجب عليه أن يقاتل دفاعاً عن نفسه وعن بلده الإسلامي

الموضع الثالث: إذا استنفره الإمام -واضبط كلمة الإمام واكتبها بحرف كبير- إذاً لابد من إمام يقود الجيش الإسلامي, إذا استنفره الإمام يجب أن يخرج, فمثلاً يقول لأهل البلد: اخرجوا للجهاد .. يجب أن يخرجوا؛ لأن معصية ولاة الأمور محرمة, ولما وجه الخطاب لهؤلاء وجب عليهم أن يقوموا بذلك

الموضع الرابع: إذا احتيج إليه بأن يكون هذا الرجل يعلم من استعمال هذا النوع من السلاح وغيره لا يعمله, فهنا يتعين عليه أن يباشر

في غير هذه المواضع الأربعة لا يكون الجهاد فرض عين, ثم الجهاد -يا إخواني- لابد من راية إمام, و إلا لكان عصابات, لابد من إمام يقود الأمة الإسلامية, ولذلك تجد الذين قاموا بالجهاد من غير راية إمام لا يستقيم لهم حال, بل ربما يبادون عن آخرهم وإذا قدر لهم انتصار صار النـزاع بينهم. فعلى كل حال نسأل الله أن يعيننا على جهاد أنفسنا, نحن الآن بحاجة إلى جهاد النفس, القلوب مريضة والجوارح مقصرة والقلوب متنافرة, هذا يحتاج إلى جهاد قبل كل شيء. سبحانك اللهم ربنا وبحمدك أشهد ألا إله إلا أنت أستغفرك وأتوب إليك, وإلى إشعار آخر إن شاء الله

من الشريط رقم (212) من لقاء الباب المفتوح

 

Tiré de la cassette 212 de la série Liqa ou l-babi l-maftouhi.

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

<< < 1 2 3 > >>