compteur de visite

Catégories

23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 06:28
الهجرة - al hijrah (l’émigration)

Question :

 

Si le dirigeant apostasie et  dit: La législation Islamique n’est plus valable aujourd’hui,et que les musulmans sont dans l’incapacité  de le destituer.

 

Est ce que le Musulman doit émigrer dans un autre pays ?

 

Réponse :

 

Oui, si les Musulmans peuvent faire la hijrah (émigration) elle leur devient alors obligatoire.

 

Si le pays est un pays mécréant où le musulman ne peut pas résider, qu’il fasse la hijrah dès qu’il en est capable .

 

Et s’il fait partie des impuissants (moustad’afine) Allah l’excusera.

 

Allah عز و جل a rendu obligatoire la hijrah des pays mécréants à travers Sa parole (traduction rapprochée) : 

 

{Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion) – «Nous étions impuissants sur terre»} [ Sourate "Les Femmes" verset 97].

 

Ce verset est descendu sur certains croyants faibles qui sont restés à la Mecque et n’ont pas émigrés à Médine.

 

Allah عز و جل dit (traduction rapprochée) :

 

{Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion)}  [ Sourate "Les Femmes" verset 97]

 

Les anges s’adresseront à eux au moment de la mort.

 

(traduction rapprochée)

 

{«Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils. Alors les Anges diront: «La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?» Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination!} [Sourate "Les Femmes" verset 97]

 

Cela est une preuve que le fait de ne pas réaliser la hijrah et de rester dans un pays d’association (chirk) fait partie des grand péchés.

 

Puis Allah عز و جل a excusé les impuissants et dit (traduction rapprochée) :

 

{A l’exception des impuissants: hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie * A ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur} [Sourate "Les Femmes" verset 98-99]

 

Ceux-la sont excusés puisqu’ils ne peuvent pas [faire la hijrah].

 

Mais s’ils ne peuvent pas pratiquer leur religion ils leur est obligatoire d’émigrer selon leur capacités.

 

copié de sounnah-diffusion.com

       

إذا ارتد الإمام وقال: إن الشرع الإسلامي لا يصلح الآن؛ وعجز المسلمون عن خلعه، فهل يهاجر المسلم إلى بلد آخر؟

نعم، إذا استطاع المسلمون الهجرة فإنها تجب عليهم ، وإذا كانت البلاد بلاد كفر، وكان لا يستطيع المسلم أن يقيم فيها فيجب عليه الهجرة عند الاستطاعة , فإن كان من المستضعفين فقد عذره الله, والله تعالى أوجب الهجرة من بلاد الكفار بقوله:

إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلائِكَةُ ظَالِمِي أَنفُسِهِمْ قَالُوا فِيمَ كُنتُمْ قَالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفِينَ فِي الأَرْضِ -النساء:97

، وقد نزلت هذه الآية في بعض ضعفاء المؤمنين الذين بقوا في مكة ولم يهاجروا إلى المدينة، قال تعالى:

 إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلائِكَةُ ظَالِمِي أَنفُسِهِمْ قَالُوا فِيمَ كُنتُمْ -النساء:97

الملائكة تخاطبهم عند الموت,

قَالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفِينَ فِي الأَرْضِ قَالُوا أَلَمْ تَكُنْ أَرْضُ اللَّهِ وَاسِعَةً فَتُهَاجِرُوا فِيهَا فَأُوْلَئِكَ مَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَسَاءَتْ مَصِيرًا -النساء:97

دل على أن عدم الهجرة, وأن بقاءهم في بلد الشرك من كبائر الذنوب، ثم عذر الله المستضعفين فقال:

إِلَّا الْمُسْتَضْعَفِينَ مِنَ الرِّجَالِ وَالنِّسَاءِ وَالْوِلْدَانِ لا يَسْتَطِيعُونَ حِيلَةً وَلا يَهْتَدُونَ سَبِيلًا * فَأُوْلَئِكَ عَسَى اللَّهُ أَنْ يَعْفُوَ عَنْهُمْ وَكَانَ اللَّهُ عَفُوًّا غَفُورًا-النساء:98-99

فهؤلاء معذورون؛ لأنهم لا يستطيعون, فإذا كان لا يستطيع أن يقيم دينه، فيجب عليه أن يهاجر إذا استطاع

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 11:24
La hijrah en terre de mécréance : hijrah des oiseaux ! (audio)

 

Le lecteur de Shaykh :

 

(le questionneur) dit en commençant sa lettre: "je suis mouhajir en Italie."

 

Shaykh Abdelmouhsin (en coupant son lecteur) :

 

Mouhajir quoi? Mouhajir??!

 

Le lecteur :

 

Oui.

(puis il recommence à lire la question) : "Ici se trouve deux..."

 

Shaykh, à nouveau, coupe son lecteur :

 

Mouhajir quoi???

 

Le lecteur :

 

En Italie.

 

Shaykh :

 

En Italie ou bien de l'Italie ?

 

Le lecteur :

 

En Italie !

 

Shaykh :

 

Hein?

 

Le lecteur :

 

"en"

 

Shaykh :

 

Comment ça ?

 

Il a immigré en...

 

C'est un pays de mécréance !

 

Le lecteur :

 

Oui, c'est ça, il a immigré la-bàs !

 

Shaykh :

 

Cela veut dire qu'il a immigré vers un pays de koufr??

 

Le lecteur :

 

Naâm !

 

Shaykh :

 

Ce n'est pas la hijrah !

 

Ceci est la hijrah des oiseaux !

 

Question posée le 27 Dhoul Al-Qi'dah 1434 (2 octobre 2013), dans le masjid An-Nabawi

traduit par Abdellatif Abou Mouhammad de Médine

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 10:49
Les conditions de résidence dans un pays étranger (audio)

 

Question :

 

Qu’Allah vous récompense par le bien cheikh.  

Ceci est la 11 ème question, provenant de France.

Il demande : Quelles sont les conditions pour résider dans un pays étranger ?

 

Réponse :

 

Tu y résides uniquement pour une nécessité, seulement pour ce dont tu as besoin pour gagner ta vie, ou pour l’étude d’une science qui n’est pas présente dans ton pays et qui est nécessaire aux gens de ton pays.

 

Cela, tout en assurant la protection de ta religion, l’exercice des rites de l’islam qui te sont obligatoires, ainsi que la préservation des troubles (fitan).

 

Si tu n’es pas capable de cela ou que, par exemple, la période pour laquelle tu a quitté ton pays pour une de ces raisons s’est terminée, alors retourne dans ton pays ou dans un pays muslim dans lequel tu gagneras ta vie.

 

Na’am.

 

Traduit par l’équipe de Sounnah-Diffusion

 

السؤال : جزاكم الله خيرًا شيخنا وهذا السؤال الحادي عشر من فرنسا؛

يقول : ما هي شروط الإقامة في البلاد الأجنبية؟ 

الجواب : تُقيم حَسْبَ الحاجة، حسب ما تحتاج لكسب العيش، أو دراسة علم يحتاجه أهل بلدك، ولا يوجدُ في بلدك، مع المحافظة على دينك، إقامة شعائر الإسلام المُتحَتِّمة عليك، واتقِّ أيضًا الفتن، فإذا عجزت عن هذهِ، أو مثلًا انتهت مُدتك التي تركتَ بلدك من أجلها؛ فعُدْ إلى بلدك، أو إلى بلدٍ مسلم تكسب فيه العيش. نعم

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:36
La distinction entre un pays musulman et un pays mécréant

Cheikh el Islâm Mohammed Ibn Abdi el Wahhâb رحمه الله

 

والهجرة الإنتقال من بلد الشرك إلى بلد الإسلام

 

"Et l'immigration (légale) est de se déplacer d'un pays de polythéisme vers un pays d'islam" 

 

article separator1

Explication

 

Le pays de polythéisme est celui où on y accomplit les pratiques de la mécréance et ne s'effectue pas les pratiques de l'islam comme :

 

-l'appel à la prière,

-la prière en groupe,

-(les prières et fêtes) de l'Aïd

-et (la prière) du vendredi avec un aspect global et général.

 

Et si j'ai dit avec un aspect global et général c'est pour exclure ce qu'on effectue de ces rites d'un aspect resserré comme dans les pays des mécréants dans lesquels il s'y trouve la minorité de musulmans car on ne considère pas un pays en tant que pays d'islam, seulement, avec l'accomplissement de la minorité des musulmans aux rites de l'islam !

 

Par contre le pays de l'islam est celui dont les rites sont accomplis d'un aspect général. 

 

Commentaire du livre des trois fondements "thalâthatou el oussoùl" de Cheikh el Islâm Mohammed Ibn Abdi el Wahhâb

 

 وبلد الشرك هو الذي تقام فيها شعائر الكفر ولا تقام فيه شعائر الإسلام كالأذان والصلاة

جماعة والأعياد، والجمعة على وجه عام شامل ،وإنما قلنا على وجه عام شامل ليخرج ما تقام فيه هذه الشعائر على وجه محصور كبلاد الكفار التي فيها أقليات مسلمة فإنها لا تكون بلاد إسلام بما تقيمه الأقليات المسلمة فيها من شعائر الإسلام،أما بلاد الإسلام فهي البلاد التي تقام فيها هذه الشعائر على وجه عام شامل

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 00:30
Est-il légiféré pour elle d'aider son mari à rassembler de l'argent pour la hijra ? (audio)

 

Question :

 

Une questionneuse de France dit : je dépense pour mon fils lorsque mon mari est en voyage car ce qu’il me donne n’est pas suffisant pour mon fils.

 

Je ne l’informe pas de cela car il économise de l’argent pour faire la hijra vers un pays musulman.

 

Quel est le jugement ?

 

Est-ce une obligation pour moi d’aider mon mari à rassembler de l’argent pour faire la hijra ?

 

Réponse :

 

Ce n’est pas obligatoire, mais l’entraide entre les époux est légiférée, surtout pour accomplir cette obligation qui est de quitter la terre de mécréance pour se rendre dans un pays musulman.

 

L’entraide entre les époux est légiférée ainsi que l’aide financière et ce jusqu’à ce que leur soit possible, à eux ainsi qu’à leurs enfants, de quitter la terre de mécréance pour se rendre dans un pays d’Islam.

 

Elle est récompensée pour ses dépenses pour son fils en l’absence de son mari.

 

Elle est récompensée pour cela mais si elle souhaite, il lui est permis de demander à son mari de prendre en charge les dépenses.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:59
Résider en terre de mécréance (audio-vidéo)

 

Question :

 

Résider dans les pays de mécréance, comme cette question, la question concerne ce sujet, et ajouté à celà pour le peuple américain qui sont musulmans, les américains qui sont musulmans d'origine, leur incombe-t-il de faire la hijrah de là-bas ?

 

Cheikh Al-Albani :

 

Y a-t-il un quelconque doute sur celà, car à ces gens Il dit (traduction rapprochée): 

 

"La terre d'Allah n'est-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer" (an Nisaa-: 97)

 

Cependant, avant ta dernière question, la première partie, c'est quoi, je ne sais pas, insistes tu toujours pour la poser afin que nous y répondions ? 

 

Questionneur :

 

Je te serais reconnaissant si tu pouvais y répondre.

 

Cheikh :

 

Quoi ?

 

Questionneur :

 

Je te serais reconnaissant si tu pouvais y répondre.

 

Cheikh :

 

Je crois que la première partie de la question ne sera comprise qu'en incluant le fait de répondre à la deuxième partie de celle-ci cependant, peut-être parmi ce qui est le mieux pour expliquer ce qui est venu dans la Sunna parmi les ahadith authentiques qui avertissent le musulman de prendre comme patrie les pays de mécréance.

 

Il y a dans la science du fiqh et les Usool, un Qiyaas (analogie) appelé Al-Qiyaas Al-Awlawee.

 

Si les gens du pays naissent et sont héréditaire (de là bas), lorsqu'ils embrassent l'Islam, il leur incombe de faire la hijrah sur les terres de l'Islam.

 

Et alors plus que ça, celui qui est à l'opposé de cela, étant né sur les terres de l'Islam et ayant grandi et ayant été élevé, il n'est pas permis pour lui de voyager, et je ne dis pas faire la Hijra, dans les pays de mécréance.

 

Cela est encore plus vrai.

 

Cependant, avec ce que je dis, les hadiths viennent l'un après l'autre interdisant le musulman de se rendre dans les pays de mécréance :

 

-Parmi cela il y a le hadith rapporté par Abu Dawoud dans ses Sunan du Prophète صلى الله عليه وسلم ou Il a dit avec la meilleure forme d'expression:

 

"Celui qui est proche du polythéiste, alors il lui ressemble."

 

Et l'être proche mentionné se mélange ensemble, ce qui signifie vivre ensemble.

 

Et d'autres ahadith sont venus souligner ce sens avec la plus claire formulation.

 

-Il صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Le musulman et le polythéiste, leur feu ne doit pas apparaître à l'autre."

 

Le musulman et le polythéiste, leur feu ne doit pas apparaître à l'autre.

 

C'est une expression qui signifie qu'il incombe au musulman que sa résidence soit loin de la résidence du polythéiste, parce que les arabes parmi leur coutume, c'est qu'ils allumaient le feu devant leurs demeures, devant leurs tentes, afin que le feu apparaisse à celui qui approche de loin.

 

Donc, c'est comme si le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit la au musulman, reste loin, reste aussi loin que tu le peux d'avoir un mécréant polythéiste qui voit ton feu.

 

Le musulman et le polythéiste, leur feu ne doit pas apparaître à l'autre.

 

-Un troisième hadith insiste également sur cela, et c'est صلى الله عليه وسلم Sa parole:

 

"Je me désavoue de tout musulman qui réside parmi les polythéistes."

 

Ce sont des textes très clairs qui soulignent qu'il n'est pas permis au musulman de résider chez les polythéistes.

 

Et la sagesse y est très clair.

 

Non pas du point de vue analogique ou le point de vue intellectuel ou de l'expérience avisée, parce que c'est une question secondaire en ce qui concerne les textes traditionnels.

 

Il y a quelques ahadith qu'il est possible d'utiliser comme base pour l'utiliser comme une réponse à une question qui pourrait se produire chez certains esprits quand ils entendent ces ahadith.

 

Quel est le secret ?

 

Quel est le but ?

 

Quelle est la sagesse de l'interdiction du Messager صلى الله عليه وسلم pour le musulman de vivre ensemble avec le polythéiste ?

 

Il y a deux ahadith appropriés pour mentionner comme réponse à cette question :

 

-Le premier est Sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

« le cas du bon compagnon et du mauvais compagnon ressemble à celui du vendeur de musc et du souffleur du soufflet (le forgeron ).

Quant au vendeur de musc, soit il vous donne quelque chose du musc, soit vous le lui achetez, ou au moins vous partez ayant éprouvé sa bonne odeur...

Tandis que le (forgeron) brûlera vos vêtements, ou au moins vous partirez ayant éprouvé son odeur répugnante. »

 

Ceci est ce que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a amené comme exemple pour l'assise sur une échelle réduite.

 

Une assise à échelle réduite, tu t'assois avec une seule personne.

 

Alors, il te dit, s'il est bon, alors son exemple, c'est comme celui qui vend du musc, jusqu'à la fin du hadith, ou s'il est mauvais alors il est comme le forgeron.

 

Soit il va brûler tes vêtements ou tu vas sentir de lui une odeur nauséabonde.

 

-Le deuxième hadith met l'accent sur le premier hadith et la réalité est qu'il augmente en importance, c'est ce que l'imam Mouslim a rapporté et peut-être Al-Bukhari aussi dans le Sahih, le Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit :

 

"Parmi ceux qui vivaient avant vous il y avait un homme qui avait tué 99 personnes.

Il demanda quel était le plus grand savant de la terre.

On lui désigna un moine.

Il alla le trouver et lui dit qu'il avait tué 99 personnes.

Est-ce qu'il lui restait quelque possibilité de se repentir ?

Le moine dit aussitôt "Non".

Il le tua sur le coup et compléta ainsi à 100 le nombre de ses victimes.

 

Avant, il a été dirigé vers un raahib, ce qui signifie une personne ignorante absorbée dans l'adoration.

 

Alors il a rendu un verdict de son ignorance donc son résultat était qu'il fut ajouté à ceux assassinés avant lui.

 

La deuxième fois il s'est adressé à une personne de science.

 

Alors, il alla vers lui et lui dit:

 

«J'ai tué cent personnes injustement, existe il un repentir pour moi?

Il dit: Qui t'empêche de te repentir ?

Cependant, tu es dans un pays mauvais donc quitte pour telle ville et telle ville dont ses habitants sont vertueux. "

 

Il alla donc aller vers eux, jusqu'à la fin du hadith et il est bien connu insha Allah.

 

Le point décisif est que cette personne de science a une compréhension du Fiqh de ce hadith ou ces ahadith, cela ne dit pas qu'il est impossible que ces ahadith du Prophète صلى الله عليه وسلم aient été raconté pour nous, cela n'empêche pas cela de l'être de la compréhension des Prophètes auparavant car ils sont tous utilisés pour tirer une source de lumière (orientation).

 

Ainsi donc, cette personne de science comprend cette réalité, que l'atmosphère contaminée peut infecter la bonne personne quand il s'entremêle avec elle.

 

Ceci est un exemple du point de vue des maladies, les maladies qui sont contagieuses.

 

Et à cause de cela, il est venu pour ce point, la mise en quarantaine aujourd'hui bien connu et le Messager صلى الله عليه وسلم a mis en place son principe dans le hadith connu :

 

"Si la peste se déclare dans un pays et que vous êtes dedans alors ne le quittez pas, et si la peste se produit dans un pays et que vous n'y êtes pas alors n'y rentrer pas."

 

Par conséquent, le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم lorsqu'il a interdit aux musulmans de prendre les pays de mécréance comme patrie, c'est seulement pour protéger leur croyance, leur adoration, leurs manières.

 

Donc, à cause de cela, il ne l'a pas incombé sur les polythéistes, il s'agit d'une question importante aussi, rarement l'ai-je abordé quand je parle des choses comme cette question, le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم ou le Sage législateur, n'a pas fait seulement qu'il incombe aux polythéistes quand ils embrassent l'Islam qu'ils fassent hijrah sur les terres de l'Islam, plutôt Il a fait qu'incombe aux Bédouins de faire hijrah de leur vie nomade vers leur vie sédentaire.

 

Celà, dedans il y a sujet dans le même sens parce que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit dans certains ahadith :

 

"Quiconque devient Bédouin, devient dure"

 

Alors, quand le Bédouin est venu après avoir appris le Tawhid et appris ce qui lui incombait pour corriger sa foi et son islam alors il retournait à sa zone nomade et vivait là-bas, il pouvait être influencé par la dureté par la façon normale de vivre des Bédouins.

 

Donc, si le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a encouragé les Bédouins d'abord à revenir à la vie sédentaire, puis il l'a lié à une décision législative, et c'est qu'ils n'ont aucun droit sur le butin de guerre que les musulmans saisissent des combats contre les mécréants alors d'autant plus et d'autant plus et d'autant plus, il a fait qu'il incombe aux musulmans de rester sur leurs terres et qu'ils ne se déplacent pas dans les pays de mécréance, de polythéisme et d'égarement.

 

Surtout en ces jours parce que vous savez que les juifs et les chrétiens, même s'ils sont égarés en raison de leur contradiction d'abord concernant le Tawhid qui les a atteint au niveau de leurs prophètes et de nouveau en raison de leur refus de notre Prophète صلى الله عليه وسلم, ils avaient l'habitude d'être sur de bonnes manières et un bon caractère et ainsi de suite.

 

Et celui qui est de ma génération ou proche de celle-ci, sait que les femmes des chrétiens dans les terres d'Islam, avaient l'habitude de se couvrir avec un meilleur "hijaab" (couverture) que la plupart des femmes musulmanes d'aujourd'hui.

 

Le sens de cette parole est que chez les gens du livre, le péché et l'immoralité et la nudité n'étaient pas très répandus parmi eux la façon généralisée que les intellectuels, si il y a des intellectuels parmi eux parmi les mécréants, se plaindre au sujet de leurs terres.

 

Donc, à cause de cela comment peut-il être permis à un musulman de s'exposer à cette société contaminée par l'immoralité et cette décadence ?

 

C'est ce que j'ai à répondre pour cette question. 

 

Traduit par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 14:06
Faire la hijra puis revenir dans un pays de mécréance pour y faire du commerce (audio)

 

Une personne de France demande :

 

Quel est le jugement concernant le fait de revenir dans un pays mécréant après que la hijrah nous est éloignée de ce pays, dans le but de faire du commerce entre les deux pays ?

 

Ou pour visiter la famille, en y restant un mois par exemple?

 

Est-ce que la hijrah est valide, en laissant une personne investir ses biens dans un commerce défini dans ce pays, puis qu'il envoi par la suite les bénéfices de ce commerce ?

 

Et quel est le jugement du commerce dans un pays de mécréance, autre que celui dont la personne a émigrer ?

 

Réponse de son éminence cheikh 'Oubayd al Djabiri- qu'Allah le préserve :

 

La base dans les ventes -que ce soit dans les commerces ou autres-, la base est la permission, comme le Très Haut à dit (traduction rapprochée) :

 

{C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre} (sourate al-baqara verset 29)

 

et Il dit (traduction rapprochée) :

 

{Alors que Allah a rendu licite le commerce} (sourate al-baqara verset 275)

 

Ainsi la base en ce qui concerne les nourritures et les boissons est la permission.

 

Et ce que tu as mentionné n'est pas un retour de l’émigration (hijrah), mon fils.

 

Tant que le cœur de l'homme reste accroché à ce pour quoi il a émigré en terre d'islam.

 

Il n'y a pas de mal pour lui, même s'il va dans le pays de mécréant dont il a émigré ou dans un autre pays, pour gagner sa vie*.

 

Il n'y a pas de mal en cela incha-a Allah.

 

[*NDT: Le cheikh ne parle en aucun cas de s’installer définitivement dans un pays mécréant pour y gagner sa vie. Mais du cas de la personne qui a émigré en terre d'islam et qui est amenée à faire du commerce entre un pays musulman où elle réside et un pays de mécréants, wa Allahu a'lem]

 

Traduction: Abou Haroun AbdelMalik
 

السؤال: سؤال من فرنسا يقول: ما حكم الرجوع لبلد الكفر بعد أن نويت الهجرة من هذا البلد لقصد التجارة بين البلدين، أو لزيارة الأهل والمكوث لمدة شهر مثلًا؟

وهل تصحُّ الهجرة مع ترك شخص يستثمرُ بأموالي في تجارة معينة في ذلك البلد، ومن ثم يرسل إِليَّ فوائد البيع؟ وما حكم التجارة في بلد كافر غير البلد المهاجر منه؟

الجواب:الأصل في البيوع - سواءً تجارات أو غيرها - الأصل  الحِل، لقوله تعالى: ﴿هُوَ الَّذِي خَلَقَ لَكُم مَّا فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا﴾، وقال تعالى: ﴿وَأَحَلَّ اللَّـهُ الْبَيْعَ﴾، فالأصل في المآكلِ والمشارب الحِل، وما ذكرته ليس رجوع للهجرة يا ولدي، ما دامَ أنَّ المرء مرتبط قلبه بما هاجر إليه من بلدٍ مسلم، فلا بأسَ عليه حتَّى لو ذهبَ إلى البلد الكافر الذي هاجر منه، أو بلدٍ آخر لكسبِ المعيشة، فلا بأس بذلك - إن شاء الله تعالى

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 13:55
La résidence où est proclamé le polythéisme, la mécréance, la religion des chrétiens, et d'autres parmi les mécréants n'est pas autorisée !

L'Imâm Cheikh Ibn Bâz (qu'Allah lui fasse miséricorde ) a dit en réponse à une question d'un jeune frère Italien :

       

Et je t'informe que la résidence où est proclamé le polythéisme, la mécréance, la religion des chrétiens et d'autres parmi les mécréants, n'est pas autorisée, que ceci soit pour la résidence avec eux en raison du travail, du commerce, de l'enseignement ou pour d'autres causes !

 

Selon la Parole d'Allah Le Très Haut (traduction rapprochée du sens) :

 

« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : «Où en étiez-vous ? » (à propos de votre religion)

- «Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils.

Alors les Anges diront : «La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? »

Voilà bien ceux dont le refuge est l'Enfer.

Et quelle mauvaise destination !

A l'exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu'Allah donne le pardon.

Allah est Clément et Pardonneur. »

 

Et selon la parole du Prophète (que la Prière et Paix d'Allah soit sur Lui) :

 

«Je me désavoue de tout musulman qui réside parmi les polythéistes ! »

 

Et (à savoir) que cette résidence ne peut pas provenir d'un cœur qui a connu la réalité de l'islâm et de la foi, et a connu les devoirs des musulmans dans l'islam envers Allah.

 

Et (d'un cœur) qui est satisfait qu'Allah soit le Maitre, que l'islam soit une Religion et que le Messager (Que la prière et Paix d'Allah soit sur Lui) soit un Prophète et un Messager...

 

Madjmoù3 fatâwâ wa maquâlâtt moutanawwi3a lî samâhat Cheikh el 3llâma Abdel Azîz Ibn Abdi Llahi Ibn Bâz _Rahimahou Allah_ v/9 , page /403

 

وأفيدك بأن الإقامة في بلد يظهر فيها الشرك والكفر ، ودين النصارى وغيرهم من الكفرة لا تجوز ، سواء كانت الإقامة بينهم للعمل أو للتجارة أو للدراسة ، أو غير ذلك ؛ لقول الله تعالى

( إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلَائِكَةُ ظَالِمِي أَنْفُسِهِمْ قَالُوا فِيمَ كُنْتُمْ قَالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفِينَ فِي الْأَرْضِ قَالُوا أَلَمْ تَكُنْ أَرْضُ اللَّهِ وَاسِعَةً فَتُهَاجِرُوا فِيهَا فَأُولَئِكَ مَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَسَاءَتْ مَصِيرًا إِلَّا الْمُسْتَضْعَفِينَ مِنَ الرِّجَالِ وَالنِّسَاءِ وَالْوِلْدَانِ لَا يَسْتَطِيعُونَ حِيلَةً وَلَا يَهْتَدُونَ سَبِيلًا فَأُولَئِكَ عَسَى اللَّهُ أَنْ يَعْفُوَ عَنْهُمْ وَكَانَ اللَّهُ عَفُوًّا غَفُورًا )

ولقول النبي صلى الله عليه وسلم

( أنا بريء من كل مسلم يقيم بين أظهر المشركين )

وهذه الإقامة لا تصدر عن قلب عرف حقيقة الإسلام والإيمان ، وعرف ما يجب من حق الله في الإسلام على المسلمين ، ورضي بالله ربا ، وبالإسلام دينا ، وبمحمد صلى الله عليه وسلم نبيا ورسولا

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 11:47
Polygamie ou hijra ?

Question :

 

Est-ce qu'un frère marié et vivant en pays mécréant doit d'abord privilégier la hijra avant d'envisager de se marier avec une seconde épouse, en sachant que la raison principale pour laquelle il ne fait pas la hijra c'est un manque de moyen financier ?

 

Réponse :

 

Il priorise la chose qui lui fait préserver sa religion :

 

-S'il craint de tomber dans la fornication là ou il est, avec la possibilité de pratiquer sa religion, et qu'il ne crains pas les fitans, alors il priorise le mariage.

 

-Et s'il n'a pas la possibilité de pratiquer librement sa religion là ou il est, mais qu'il ne craint pas de tomber dans la fornication, alors il priorise la hijra.

 

et Allah est plus connaisseur.

 

Question posée et traduite par l'Equipe de oummietmoi.net
copié de nour-elislam.net

 

 أخ متزوج و قاطن ببلد كفر, هل يجب عليه إعطاء الاولوية للهجرة من ذلك البلد الى بلد الاسلام أم اتخاذ زوجة ثانية, علما بأن ما يعيق هجرته هو امكانياته المادية المحدودة؟ جزاكم الله خيرا

الذي يحفظ عليه دينه هو الذي يقدمه ، إذا كان يخشى على نفسه من الزنا ، وهو في البلاد التي يعيش فيها قادر على إقامة دينه ولا يخشى على نفسه من الفتن فيقدم الزواج

وأما إذا كان لا يستطيع أن يقيم دينه في البلاد التي هو فيها ، ولا يخشى على نفسه من الزنا فيقدم الهجرة

والله أعلم

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 01:13
L’obligation d’émigrer pour les faibles sur terre…

Question :

 

Certes, qu’Allah prolonge votre bienfaisance,

 

Une personne de Suède pose la question suivante :  

 

« concernant la parole d’Allah - gloire et pureté à Lui – dans Son ordre d’émigrer d’un pays de mécréance [Bilad Al Koufr] vers un pays islamique [Bilad Al Islam] (traduction rapprochée) :

 

" Voilà bien ceux dont le refuge est l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " [Sourate An-Nissa - 97]

 

Est-ce que cela signifie que cette obligation d’émigrer [Al Hijrah] concerne [également] notre époque ; et pour celui qui la délaisse, est-ce que cela l’expose au plus dur du châtiment ?

 

Est il considéré de ce fait comme entant mécréant selon le sens apparent du verset coranique ? »

 

Réponse :

 

Ce verset présente une promesse de châtiment [الوعيد - Wa’id], il comporte une promesse de punition  envers celui qui est resté parmi les mécréants et qui n’a pas émigré alors qu’il avait la possibilité de le faire, il a par conséquent commis un péché majeur [kabira], d’entres les péchés capitaux mais ne peut être considéré comme mécréant.

 

Cependant, il fait partie des gens qui leur est promis le châtiment.

 

Ce verset est descendu sur les faibles (d’entre les musulmans) se trouvant à la Mecque, qui n’ont pas émigré jusqu'à ce que vînt la bataille de Badr, forcés à sortir par les mécréants, bon gré, mal gré, pour participer à Badr.

 

Ainsi, ils les avaient placé dans le rang avec eux, de sorte que les croyants disaient : « nous craignons d’avoir tué nos propres frères » et si ils étaient tués, alors on entendait dire : « nous avons tué nos propres frères !», c’est alors qu’Allah à descendu ce verset (traductions rapprochées) :

 

-« …les Anges enlèveront leurs âmes.» c'est-à-dire lorsque surviendra la mort.

 

-« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes …» ils se firent du tort à eux-mêmes en commettant l’acte de désobéissance (ma’siya) le péché majeur [kabira], de sorte qu’en n’émigrant pas, Il était pour eux impossible de montrer leur religion.

 

-« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : "Où en étiez-vous?" (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent-ils.»

Les anges leur dirent : « " La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? " »

 

-Allah dit alors : « Voilà bien ceux...» ceux qui n’ont pas émigré, « …dont le refuge est l'Enfer. Et quelle mauvaise destination !».

 

Ensuite, Allah en a épargné l’impotent en disant : « A l'exception des impuissants.»

 

-L’impotent qui lui est pardonné est :

« …hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie.», « A ceux-là, il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur.» [Sourate An-Nissa – 97/98/99]

 

Ce qui vient appuyer ces dires, se trouve dans les récits prophétiques car le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit :

 

«Je me désavoue de tout musulman qui s’installent parmi les Associateurs [Moushrikîn], ils ne doivent pas apercevoir le feu de camp l’un de l’autre. »

[Rapporté par At-Tirmidhi, An-Nassai et Abou Daoud]

 

Et il (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi :

 

« Quiconque se mélange et vit avec l’Associateur [Moushrik] »

 

c'est-à-dire qu’il se mélange à lui dans un même pays ou réside avec lui « est comme lui» et ceci est en effet, un avertissement sévère.

 

Il est donc obligatoire pour l’homme d’émigrer du pays dans lequel il ne lui est pas possible de pratiquer sa religion.

 

Par contre, si celui-ci parvient à pratiquer la religion [Ad-Dine], alors il n’y a aucun mal, si [dans ce pays] il s’y trouve un centre…ou se trouve au alentour un centre islamique ou alors si il est un prédicateur [da’iya] et appelle à Allah, alors il n’y a aucun mal à cela.

 

Cependant, si celui-ci ne parvient pas à pratiquer sa religion, il lui est interdit de rester d’avantage, l’émigration devient alors une obligation pour lui.

 

Ce que nous entendons par "montrer" la religion, ne signifie pas l’accomplissement de la prière, le jeûne…[seulement], mais plutôt d’en accomplir [réellement] les rites, la personne doit être capable de répondre aux ambiguïtés qui se présentent à elle et lors de circonstances particulières, elle doit être capable de dévoiler chez les mécréants, montrer le faux sur lequel ils se trouvent à propos de la religion, voilà ce que veut dire "montrer" la religion …

 

Source : www.taimiah.org

Fatwa - Explication de Sharh Al Moukhatr Fi Ousoul As-Sounna de Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn 'Abd Allah Ibn 'Abd Ar-Rahman Ar-Rajhi (hafidhahou Allah).

Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy

copié de alghourabaa.com

 

أحسن الله إليكم. هذا سائل من السويد يقول: في قول الله عز وجل بأمره بالهجرة من بلاد الكفر إلى بلاد الإسلام :﴿ فَأُولَئِكَ مَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَسَاءَتْ مَصِيرًا ﴾ هل يدل على وجوب الهجرة في هذا الزمان ومن تركها، فهل هو متعرض لأشد العذاب؟ وظاهر الآية هل هو كافر 

هذه الآية من باب الوعيد، فيها الوعيد على من بقي بين أظهر الكفار ولم يهاجر وهو يستطيع الهجرة، وأنه مرتكب لكبيرة من كبائر الذنوب ليس كافرا، بل هو عند أهل العلم من أهل الوعيد.

وهذه الآية نزلت في المستضعفين في مكة الذين لم يهاجروا حتى جاءت غزوة بدر فأخرجهم الكفار كرها إلى بدر، وجعلوهم معهم في الصف فكان المؤمنون يقولون: نخشى أن نكون قتلنا إخواننا، وإذا قاتلوا: يقال: قتلنا إخواننا فأنزل الله هذه الآية : ﴿ 

يعني اجتمع معه في البلد أو سكن معه «فهو مثله» وهذا وعيد شديد يجب على الإنسان أن يهاجر من البلد التي لا يستطيع إقامة دينه إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلَائِكَةُ ﴾ يعني عند الموت ﴿ظَالِمِي أَنْفُسِهِمْ ﴾ ظلموا أنفسهم بالمعصية بالكبيرة؛ حيث لم يهاجروا وهم لا يستطيعون إظهار دينهم ﴿ إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلَائِكَةُ ظَالِمِي أَنْفُسِهِمْ قَالُوا فِيمَ كُنْتُمْ قَالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفِينَ فِي الْأَرْضِ ﴾ تقول لهم الملائكة ﴿قَالُوا أَلَمْ تَكُنْ أَرْضُ اللَّهِ وَاسِعَةً فَتُهَاجِرُوا فِيهَا ﴾ قَالَ اللَّهُ ﴿فأولئك ﴾ الذين لم يهاجروا ﴿مَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَسَاءَتْ مَصِيرًا ﴾ ثم استثنى الله العاجز فقال ﴿إِلَّا الْمُسْتَضْعَفِينَ ﴾ العاجز معفو عنه ﴿مِنَ الرِّجَالِ وَالنِّسَاءِ وَالْوِلْدَانِ لايَسْتَطِيعُونَ حِيلَةً وَلا يَهْتَدُونَ سَبِيلا ﴾ ﴿فَأُولَئِكَ عَسَى اللَّهُ أَنْ يَعْفُوَ عَنْهُمْ وَكَانَ اللَّهُ عَفُوًّا غَفُورًا ﴾ ويؤيد هذا الأحاديث قال عليه الصلاة والسلام :« أنا بريء من كل مسلم يقيم بين المشركين لا ترآى ناراهما» ]الترمذي : السير (1604) , والنسائي : القسامة (4780) , وأبو داود : الجهاد (2645) [وقال عليه الصلاة والسلام: «من جامع مشركا»

أما إذا كان يستطيع إقامة الدين فلا بأس؛ إذا كان فيه مركز. . أو حول مركز إسلامي أو كان داعية يدعو إلى الله فلا بأس به، ولكن إذا كان لا يستطيع إظهار دينه فلا يجوز له البقاء، بل يجب عليه الهجرة، وهو المراد بإظهار الدين ليس هو الصلاة والصيام بل يؤدي الشعائر ويستطيع أن يرد على الشبه التي ترد عليه، ويستطيع أن يبين بطلان ما عليه الكفرة من الدين عند المناسبات هذا هو إظهار الدين. نعم


Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة