compteur de visite

Catégories

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 14:41
Le jugement des parcs d'attractions (audio)

Question :

 

Les parents emmènent souvent leurs enfants dans ce que l'on appelle «parcs d'attractions pour enfants» au sein desquels se trouvent des transgressions religieuses telle que l'exhibition de certaines femmes.

 

Et les enfants apprécient énormément de se rendre à ces parcs.

 

Quel est donc le jugement religieux de s'y rendre ?

 

Réponse : 

 

Ces parcs, comme l'a évoqué notre frère questionneur, renferment des actes blâmables.

 

Ainsi, lorsqu'un lieu contient des actes blâmables, alors : 

 

Si la personne a la capacité de mettre fin à ces actes blâmables, il lui est alors obligatoire de s'y rendre afin d'y mettre fin. 

 

Et si elle ne peut pas (ndt : y mettre fin), il lui est alors interdit de s'y rendre. 

 

Et à ce moment, nous disons : Fais sortir tes enfants au barr (ndt : lieu désertique/isolé, campagne...), et cela est suffisant. 

 

Par contre, les emmener dans ces parcs où se trouvent la mixité, les impudents qui courtisent les femmes, et les vêtements qui ne sont pas autorisés à la femme de porter, il ne lui est alors pas permis de s'y rendre.

 

Sauf s'il serait capable de mettre fin au blâmable. 

 

Alliqaa' achahrii, 75/ q.8. 

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

سئل الشيخ ابن عثيمين رحمه الله : يكثر ذهاب أولياء الأمور بأطفالهم إلى ما يسمَّى بـ " ملاهي الأطفال "، وفيه من المخالفات الشرعية من تبرج بعض النساء، والأطفال فيهم حرص شديد على الذهاب إلى هذه الملاهي ، فما الحكم الشرعي في الذهاب إلى هناك ؟

فأجاب : هذه الملاهي - كما ذكر أخونا السائل - فيها منكرات ، وإذا كان المكان فيه منكرات : فإن استطاع الإنسان أن يزيل هذه المنكرات : وجب عليه الحضور لإزالتها، وإذا لم يستطع حرم عليه الحضور ، وحينئذٍ نقول : اخرج بأولادك إلى البرِّ ، وكفى ، وأما أن يؤتى بهم إلى هذه الملاهي ، وفيها الاختلاط ، وفيها السفهاء الذين يغازلون النساء ، وفيها الثياب التي لا يحل للمرأة لبسها : فإنه لا يحل أن يأتي إليها إلا إذا كان قادراً على إزالة المنكر

اللقاء الشهري - 75 / السؤال رقم 8

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 10:26
Un père ordonne la prière à ses enfants, dès 9 ans jusqu'à ce qu'ils atteignent 15 ans et après cela, ses enfants n'obéissent plus à leur père (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement quant à celui qui ordonne la prière à ses enfants, dès 9 ans jusqu'à ce qu'ils atteignent 15 ans.

 

Après cela, ces enfants-là n'obéissent plus à leur père.

 

Que conseillez-vous donc aux pères concernant cette responsabilité dans l'assiduité de la prière ?

 

Réponse :

 

Je pense que celui qui craint Allâh عز وجل et suit la guidée du Prophète صلى الله عليه وسلم et ses directives quant à ordonner à ses enfants, garçons et filles, la prière à 7 ans et les frapper pour celle-ci à 10 ans, et qu'il demande à Allâh pour eux la guidée (alors) je ne pense pas qu'Allâh عز وجل le déçoive en ses enfants, et ils seront droits.

 

Mais le problème est que certaines personnes négligent ce dépôt et ne s'en préoccupent pas (que) leurs enfants aient prié ou pas, qu'ils sont vertueux ou pervers, qu'ils sont droits ou déviants.

 

Puis lorsqu'ils grandissent, il est châtié par leur désobéissance envers lui.

 

Car il n'a pas craint Allâh les concernant, alors ils n'ont pas craint Allâh le concernant.

 

Donc je ne pense pas qu'une personne puisse craindre Allâh concernant ses enfants et suivre le chemin de la Législation dans leur conduite, sans qu'Allâh سبحانه وتعالى ne guide ses enfants.

 

Série de fataawa Nour 3ala l-darb - Casette n°375

 Traduit par le Cercle des Sciences - telegram.me/cercle_sciences

 

 السؤال : جزاكم الله خيراً. في آخر أسئلة السائل يقول: ما حكم من يأمر أبناءه بالصلاة من سن التاسعة حتى يبلغوا سن الخامسة عشر بعد ذلك لا يستجيبون هؤلاء الأطفال أو الأبناء لآبائهم، فبماذا توجهون الآباء نحو هذه المسئولية في المحافظة على الصلاة ؟

 الجواب : الشيخ: إني أظن أن من أتقى الله عز وجل، وأتبع هدي النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم وإرشاده في أمر أولاده من ذكور وإناث في الصلاة لسبع وضربهم عليها لعشر، وسأل الله لهم الهداية لا أظن أن الله عز وجل يخيبه في أولاده، وأما هم سيستقيمون

لكن المشكل أن بعض الناس يهمل هذه الأمانة ولا يبالي بها صلى أولاده أم لم يصلوا، صلحوا أم فسدوا، استقاموا أم جاروا، ثم إذا كبروا عوقب بعقوقه إياه؛ لأنه لم يتق الله فيهم، فلم يتقوا الله فيه، فلا أظن إن أحداً اتقى الله في أولاده وسلك سبيل الشريعة في توجيههم إلا أن الله سبحانه وتعالى يهدي أولاده. نعم

 المصدر: سلسلة فتاوى نور على الدرب - الشريط رقم - 375

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 09:15
L'éducation des enfants face à leur venue dans les mosquées (audio)

 

Questionneur :

 

Notre cheikh, si vous le permettez.

 

Parfois, il se peut que le petit garçon sans discernement (il n'a pas atteint l’âge du discernement entre le bien et le mal) demande à aller à la mosquée pour la prière.

 

Quel en est le jugement : Par exemple, le père peut-il permettre à celui qui n'a pas atteint l’âge de discernement de prier et d'aller avec lui à la mosquée ?

 

Cheikh Al Albani :

 

Je pensais que tu allais demander : Est-il permis au père qu'il le prenne sans qu'il ne le lui ait demandé ?...

 

Questionneur :

 

Non, moi sur cela, je suis d’avis de ne pas le prendre tant qu'il n'a pas atteint l’âge de 7 ans.

 

Cheikh :

 

Je pensais que tu disais : Est-il permis au père de prendre l'enfant à la mosquée sans que l'enfant ne l’ait demandé ?...

 

Quel est ton avis : Est-ce permis ou n’est-ce pas permis ?

 

Questionneur :

 

Pour prier ou tout simplement aller à la mosquée ?

 

Cheikh :

 

Peu t’importe, choisis ce que tu veux.

 

Questionneur :

 

Non, le prendre pour aller à la mosquée, il n’y a pas d’empêchement.

 

Quant à la prière, c’est autre chose.

 

Cheikh :

 

La prière n’est-elle pas prioritaire à toute autre chose ?

 

Questionneur :

 

Même en dessous de 7 ans ?

 

Cheikh :

 

C'est ce sur quoi nous sommes en train de faire une recherche.

 

Questionneur :

 

Oui.

 

Cheikh :

 

Ne sais-tu pas Ô professeur que les premiers salaf...

 

Questionneur :

 

Oui.

 

Cheikh :

 

...et à leur tête, notre Prophète صلى الله عليه و سلم...

 

Questionneur :

 

صلى الله عليه و سلم

 

Cheikh :

 

...permettaient à leurs enfants d’entrer dans sa mosquée عليه الصلاة السلام.

 

Et ne te rappelles-tu pas de l'histoire que l'un des compagnons a rapporté, qu'un jour il priait derrière le Prophète صلى الله عليه و سلم la prière de l'asr et le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم a allongé la prosternation lors de sa prière, prolongation qui ne faisait pas partie de ses habitudes.

 

Alors, ce compagnon leva sa tête pour se rassurer au sujet de son prophète, craignant que  sa certitude (la mort) ne lui soit venue.

 

Questionneur : 

 

Oui.

 

Cheikh :

 

Et à surprise il trouva une scène étrange, il le trouva en prosternation, et à cheval sur lui se trouvait al Hassan ou al Hussein.

 

Quoi qu’il en soit, le compagnon fut rassuré et il retourna en prosternation.

 

Après qu'il  عليه الصلاة السلام ait salué de sa prière, ils lui dirent :

 

"Ô Messager d'Allâh, tu t'es prosterné dans ta prière et tu as l'a prolongée"

Alors il عليه الصلاة السلام répondit :

"Certes, mon enfant (ndt: son petit-fils) que voici chevauchait sur mon dos et j'ai détesté le fait de le presser".

 

Cet enfant était à la mosquée pour la prière et il était comme tu disais, "sans discernement".

 

Questionneur :

 

Oui.

 

Cheikh :

 

Et il ne faisait pas parti de sa guidée عليه السلام de mentionner aux prieurs - qu'ils soient hommes ou femmes - de ne pas amener leurs enfants avec eux à la mosquée mais plutôt, il les approuvait en cela, contrairement au hadith célèbre dont la chaine de transmission n'est pas authentique : "Préservez vos mosquées de vos enfants, de vos fous, de vos vendeurs et vos acheteurs".

 

Et ce, même si la dernière partie en est authentique - son authenticité étant prouvée par d'autres hadiths comme cela ne vous ai pas caché, إن شاء الله.

 

Le témoin argumentatif est qu'il ne leur interdisait pas (d'amener leurs enfants à la mosquée) mais plutôt, il approuvait cette situation, et il a même amené une règle spécifique tenant compte du sentiment des mères qui étaient derrière lui عليه السلام en prière et dont le fils pleurait.

 

Le Prophète remarqua - alors qu’il était en train de converser avec son Seigneur - qu'il y avait une femme en train de prier et dont l’enfant était avec elle.

 

Il est entré en prière comme il dit :

 

"Certes je suis entré en prière et je voulais l'allonger puis j'ai entendu les pleurs d’un enfant.

Donc je l'ai abrégée afin de libérer sa mère pour lui "

 

Ainsi, bien qu’une longue lecture était de son habitude عليه السلام, il y récita en la raccourcissant afin de libérer la mère pour son enfant.

 

Il aurait été possible de dire comme le disent beaucoup d'imams ignorants : "Pourquoi amenez-vous vos enfants à la mosquée, ils nous dérangent et et..." et ainsi de suite.

 

Il n'a rien fait de cela.

 

Se basant sur cela, il est préférable pour l'enfant s’il a grandi sur une éducation islamique et qu’il a envie d'aller à la mosquée, et ce même si c'est pour jouer, et ce, même si c'est pour jouer !

 

s’il demande à son père d'aller avec lui à la mosquée alors le père doit répondre à la demande de l'enfant parce qu’il y a en cela, pour lui, un entraînement afin qu'il fréquente le meilleur des endroits sur lequel le Messager a été questionné عليه السلام par un questionneur demandant :

"Quel est le meilleur endroit et quel est le pire des endroits"

 

Alors il عليه السلام a répondu :

 

"Le meilleur des endroits sont les mosquées et le pire des endroits sont les marchés"

 

Donc, si le garçon a grandi sur cette éducation et qu’il souhaite aller à la mosquée au lieu de vouloir sortir dans les rues, c’est un bienfait et une très grande nouvelle.

 

Donc, le père doit et même la mère doivent tirer profit de ce phénomène et lui faciliter le champ (de possibilité) de se rendre à la mosquée.

 

Ensuite, s’il apparait de lui et cela arrivera inévitablement, une chose qui n'est pas digne des mosquées qui fasse parti des jeux et des amusements.

 

Et quel amusement voulez-vous qui soit plus grand que le chef de l'humanité ait été pris comme monture et qu'on monta à cheval sur lui.

 

Et malgré cela, il ne l’a pas réprouvé mais plutôt, il a également érigé ici un jugement spécifique comme il l'avait fait pour la mère de l'enfant : il avait allongé la prosternation.

 

Si cela avait été fait aujourd’hui, il y aurait eu des cris dans tous les coins de la mosquée:

 

"Tu as fait la prière trop longue pour nous, Ô Cheikh" ,

(l’imâm aurait alors répondu) : "Doucement ! L’enfant est monté sur mon dos",

(et eux de s’écrier) : "Et pourquoi as-tu amené l’enfant ?".

 

Ils ne connaissent pas la guidée du Prophète عليه السلام

 

Questionneur :

 

صلى الله عليه و سلم

 

Cheikh :

 

Ils ne connaissent pas sa bonté et sa compassion envers sa communauté, et Allâh a dit vrai lorsqu’Il a dit (traduction rapprpochée) :

 

"qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants."

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

 Publié par cheikhalalbani.com

 

ما حكم ذهاب الولد الذي لا يميز إلى المسجد برفقة أبيه.؟ و هل وجود الصبيان الذين لا يميزون بين الصفوف يقطعها.؟

السائل : شيخنا لو سمحت أحيانا ربما الصبي غير المميز يطلب الذهاب للمسجد للصلاة فما الحكم يعني هل الوالد مثلا يسمح له مادام غير مميز يصلي و يذهب معه إلى المسجد ؟

الشيخ : أنا ظننت راح تسمح هل يجوز الولد أن يأخذه بدون طلب

السائل : لا أنا هذا عندي أن لا يأخذ مادام ما بلغ السابعة

الشيخ : أنا ظننت أن تقول هل يجوز للوالد أن يأخذ الولد إلى المسجد بدون طلب من الولد شو رأيك يجوز و إلا لا ييجوز

السائل : يصلي أو مجرد للمسجد

الشيخ : ما يهمك خذها على ما تشاء

السائل : يأخذه للمسجد ما فيه مانع أم إن يصلي شيء أخر

الشيخ : أليس الصلاة أولى من أي شيء آخر ... قلته

السائل : دون السابعة ؟

الشيخ : نحن هذا بحثنا

السائل : إيه ههه

الشيخ : هههه ما أنت تعرف يا أستاذ بأن السلف الأول

السائل : نعم

الشيخ : و على رأسهم نبينا صلى الله عليه و سلم

السائل : صلى الله عليه و سلم

الشيخ : كانوا يسمحون لأولادهم أن يدخل مسجده عليه الصلاة السلام و ما أنت ببعيد الذاكرة عن القصة التي رواها أحد الصحابة أنه كان يصلي وراء النبي صلى الله عليه و سلم يوما صلاة العصر فأطال رسول الله صلى الله عليه و سلم السجود في بعض صلاته إطالة لم تكن من عادته فرفع هذا الصحابي رأسه ليطمأن على نبيه خشية أن يكون قد جاءه يقينه

السائل : نعم

الشيخ : و إذا به يجد منظرا غريبا يجده ساجدا و قد إمتطاه الحسن أو الحسين المهم الصحابي اطمأن و رجع ساجدا و بعد أن سلم عليه الصلاة و السلام من صلاته قالوا له يا رسول الله لقد سجدت سجدتا أطلتها في صلاتك فقال عليه الصلاة و السلام

( إن ابني هذا كان قد ارتحلني فكرهت أن أعجله )

هذا الولد حظر المسجد من أجل الصلاة هو كما قلت غير مميز

السائل : نعم

الشيخ : و ما كان من هديه عليه السلام أن يذكر المصلين سواء كانوا رجالا أو نساء بأن لا يستصحبوا أولادهم معهم إلى المسجد بل كان يقرهم على ذلك خلافا للحديث المشهور و الذي لا يصح إسناده جنبوا مساجدكم صبيانكم و مجانينكم و بيعكم و شراءكم و إن كان الشطر الأخير منه صحيحا دل على صحته أحاديث أخرى كما لا تخفى عليكم إن شاء الله فالشاهد ما كان ينهاهم بل كان يقر هذا الوضع بل كان يرتب حكما خاصا مراعاة لشعور الأمهات اللاتي يكونون وراءه عليه السلام في الصلاة و يكون ولدها يبكي فينتبه الرسول عليه السلام و هو يناجي لربه إلى أن هناك امرأة تصلي و ولدها معها فيدخل كما قال

( إن لأدخل في الصلاة أريد إطالتها فأسمع بكاء صبي فأوجز فيها لكي أفرغ له أمه )

إذا هي من القراءة الطويلة التي من عادته عليه السلام أن يقرأها بيخففها مشان يفرغ الأم لابنها كان بالإستطاعة كما يفعل الكثير من جهلة الأئمة ليش عم تجيبوا أولادكم للمسجد و ثشوشوا علينا و و و إلى آخره ما فعل شيئا من ذلك و على هذا فأولى أن الولد إذا كان نشأ منشأ إسلاميا فيتوق إلى أن يحظر للمسجد حتى و لو للعب حتى و لو للعب إذا طلب من أبيه أن يذهب معه إلى المسجد فعلى الوالد أن يلبي دعوة الولد لأن في ذلك تمرينا له على أن يرتاد خير البقاع التي سئل الرسول عليه السلام عنها من سائل قال ما هي خير البقاع و ما هي شر البقاع فأجاب عليه السلام

( خير البقاع المساجد و شر البقاع الأسواق )

فإذا كان الولد نشأ هذه النشأة يرغب أن يذهب إلى المسجد و أن لا يخرج إلا الأزقة هذه نعمة و بشرى كبيرة جدا فعلى الوالد بل و الوالدة أن تستغل هذه الظاهرة و أن يفسحوا له المجال للذاهب إلى المسجد ثم إذا ظهر منه و هذا لابد أن يظهر منه شيئا لا يليق بالمساجد من العبث و اللهو و أي عبث تريدون أكثر من أن سيد البشر يتخذ دابة و يركب عليه ومع ذلك ما أنكر ذلك بل أجرى حكما خاصا أيضا هنا كما فعل هناك مع أم الولد أطال السجدة لو فعل هذا اليوم لقامت الصياحات من جوانب المسجد إي طولت علينا يا شيخ إي طولوا بالكم الولد ركبني !! ليه تجيب الولد ما يعرفون هدي الرسول عليه السلام

السائل : صلى الله عليه و سلم

الشيخ : ما يعرفون لطفه و رأفته بأمته و صدق الله حين يقول

(( بالمؤمنين رؤوفا رحيما ))

تفضل

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 12:01
Une erreur commise par les parents ayant des enfants intelligents (audio)

 

Parmi les erreurs communes commise par certains éducateurs ou parents dans l’éducation de leurs enfants : Si ils découvrent que leur fils est intelligent, ils le dirigent vers l'acquisition des nouvelles sciences mondaines.

 

Ils disent : "Mon fils est intelligent, donc il ne lui convient pas que je l'inscrive autre part que dans une université de médecine ou d'ingénierie"... comme si la science légiférée avait un statut moindre comparé à la médecine ou à l’ingénierie.

 

Et c'est incorrect !

 

Si tu vois que ton fils est intelligent alors dirige-le vers ce qui est le meilleur pour lui et pour la communauté musulmane.

 

Et il n'y a de bien pour la oummah que par le biais de la science légiférée.

 

Et il n'y a pas d’amélioration chez les croyants excepté par le biais des savants.

 

Nous voulons donc informer les gens car de nos jours ils pensent que ceux qui étudient la médecine, l’ingénierie et les autres sciences mondaines ont un statut plus élevé que ceux qui étudient la science légiférée.

 

Et cet état d'esprit s'est propagé chez les musulmans afin de détourner nos enfants de la science légiférée. 

 

Oui, on a besoin des sciences mondaines mais pas autant que de la science légiférée.

 

 يَرْفَعِ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ دَرَجَاتٍ

 

(traduction rapprochée)

 

{Allâh élèvera de plusieurs rangs ceux d'entre vous qui ont la foi et qui ont reçu la science.} 

 

هَلْ يَسْتَوِي الَّذِينَ يَعْلَمُونَ وَالَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ
 

(traduction rapprochée)

 

{Sont-ils égaux, ceux qui ont reçu la science et ceux qui ne l'ont point reçue?}

 

Le besoin de la oummah pour ce qui va rectifier son cœur est plus important que le besoin de la oummah pour ce qui va réparer son corps, ses routes et ses maisons. 

 

Il y a une différence entre ce qui réparent les cœurs des gens et ce qui traitent la maladie du corps.

 

Ces sciences nouvelles sont demandées ; Nous ne disons pas que c'est blâmable, plutôt, c'est une obligation pour la communauté (fard kifâya).

 

Mais la recherche de la science est une obligation propre à tout individu (fard 'ayn).

 

Translated by Rasheed ibn Estes Barbee 

Traduit de l'anglais par assalafiyat.blogspot.fr

Cheikh Abdullah Ibn Salfîq Al-Dhufayri  - الشيخ عبدالله بن صلفيق القاسمي الظفيري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:52
Parmi les causes de l'atteinte de l'enfant par le djinn

Ce que font certaines personnes des gens de la masse (gens ignorants, à l'esprit simple) sur leurs enfants, les effrayant et leur faisant peur par des choses tel que : "Untel va venir pour toi (Le loup va venir te chercher ou le monstre, etc)"

 

L'enfant devient alors effrayé et cette frayeur s'ancre dans son cœur et s'aggrave, l'enfant devient toujours apeuré et angoissé. 

 

Cela est un crime du père envers son enfant et un crime de la mère envers son fils ou sa fille, et parmi les ignorants certains ont rapporté que si l'enfant commet une faute, ils l'enferment dans une chambre seul et l'enfant se met à pleurer, crier et à hurler et le parent ne lui accorde aucune miséricorde et ne lui ouvre pas la porte et cela fait partie des causes de l'atteinte de l'enfant par les djinns. 

 

Comme un djinn a dit par le biais d'une personne : "Je suis entrée en lui quand son père l'a enfermé dans une pièce seul et qu'il se mit à hurler", alors le djinn a pris possession de son corps. 

 

Donc il faut prendre des précautions concernant les causes qui apporte cette peur, cette frayeur et peuvent être une cause menant à cette catastrophe (possession du djinn) qui touche beaucoup de personnes à notre époque et qui en plus sont de fausses histoires qui sont imaginaires et non existantes.

 

Alors placez votre confiance en Allâh et remettez vous-en en Allâh pour vous éloigner de ces mauvaises choses qui peuvent être la cause de ces frayeurs.

 

بيان حقيقة صرع الجن للإنس

 Publié par la page Bayna Akhawât

 

من أسباب تسلط الجن على الطفل

أما السبب الخامس: فهو ما يفعله بعض الناس الجهلاء البسطاء في أولادهم الصغار حيث يخوفونهم ويرهبونهم بأشياء جاءك كذا جاءك كذا فيبقى الصبي خائفاً ويبقى هذا الخوف والذعر في قلبه وينطبع في قلبه ويكون دائماً في ذعر وخوف وقلق وهذا تكون جناية من الأب على ابنه ومن الأم على ابنها وبنتها بل من السفهاء من قيل لنا إنه إذا أخطأ الصبي حبسه في الحجرة وحده وأغلق عليه الباب وصار الصبي يصرخ ويصيح ولكن لا يرحمه ولا يفتح له الباب وهذا من أسباب تسلط الجن عليه كما نطق بذلك بعض الجن في المصروعين وقال إنه دخل فيه حين أغلق عليه أبوه الباب وجعل يصيح ويصرخ فتلبس به الجني إذاً يجب أن نحذر الأسباب التي تكون سبباً لهذه الفاجعة التي استولت على كثير من الناس اليوم وليس ذلك عن أمر واقع حقيقة أي ليس كثير منه عن أمر واقع حقيقة وإنما هي أوهام وخيالات فاعتمدوا على الله توكلوا على الله افعلوا ما هو سبب لدرء هذه الشرور واستعينوا بالله عز وجل

بيان حقيقة صرع الجن للإنس - مواعظ عامة ومواضيع متفرقة للشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله تعالى

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 21:37
Inviter des gens à la 'aqîqa fait-il partie de la sounna ? (audio)


Question :

 

Concernant la aqiqa de la petite fille, Ô shaykh, devant la multitude des gens présents, son père a voulu sacrifier un autre mouton.

 

Y a-t-il dans cela une transgression à la sunna ?

 

Réponse :

 

Il ne s'y trouverait pas de transgression à la sunna si lui connaissait la sunna.

 

Mais je pense qu'il ne connait pas la sunna.

 

Car beaucoup de gens pensent que la aqiqa, on doit (obligatoirement) y inviter les gens.

 

Or, cela ne fait pas partie de la sunna.

 

سلسلة الهدى و النور شريط 209

 Traduit par le Cercle des Sciences - telegram.me/cercle_sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 15:47
Les étudiantes qui se lèvent pour l'enseignante

Question :

 

Quel est l'avis de la charia sur le fait que les étudiantes se tiennent debout par respect pour leur maîtresse ?

 

Réponse :

 

Le fait que les étudiantes se lèvent à l'arrivée de leur maîtresse et que les étudiants se lèvent à l'arrivée de leur professeur est une question qui n'est pas obligatoire et le moindre avis religieux qu'on peut émettre là-dessus est que cela est tellement abhorré, vu les propos de 'Anas رضي الله عنه :  

 

"Personne n'était plus aimée par eux (il veut dire les compagnons qu'Allâh soit Satisfait d'eux) que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et ils ne se levaient pas à son arrivée parce qu'ils savaient qu'il détestait qu'ils le fassent." 

 

Et selon le hadith suivant du Prophète صلى الله عليه وسلم :   

 

"Celui qui aime que les hommes se lèvent à son arrivée, qu'il s'apprête à occuper sa place en Enfer".

 

Ce jugement est aussi applicable aux hommes qu'aux femmes.

 

Qu'Allâh accorde la réussite à tous dans ce qui Le satisfait.

 

Qu'Il nous épargne les causes suscitant Son courroux et nous éloigne de Ses interdits, et qu'Il accorde à tous le savoir utile ainsi que la mise en pratique de ce savoir, car Il est Magnanime et Généreux.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 349)

 Publié par alifta.com

 

حكم قيام الطالبات للمدرسة

ما حكم قيام الطالبات للمدرسة احتراما لها؟

إن قيام البنات للمدرسة والبنين للمدرس أمر لا ينبغي وأقل ما فيه الكراهة الشديدة؛ لقول أنس رضي الله عنه

لم يكن أحد أحب إليهم -يعني الصحابة رضي الله عنهم- من رسول الله صلى الله عليه وسلم ولم يكونوا يقومون له إذا دخل عليهم، لما يعلمون من كراهته لذلك

ولقول النبي صلى الله عليه وسلم

من أحب أن يتمثل له الرجال قياما فليتبوأ مقعده من النار

وحكم النساء حكم الرجال في هذا الأمر. وفق الله الجميع لما يرضيه وجنبنا جميعا مساخطه ومناهيه ومنح الجميع العلم النافع والعمل به، إنه جواد كريم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:16
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 11:58
Ces parents qui se plaignent que leur enfant ne prie pas, à qui la faute ? (audio)

 

Questionneur :

 

Ma dernière question est quel est le jugement d'un homme qui a un fils qui a abandonné la prière et il (le père) l'enjoint à la prière, il l'enjoint à la prière mais sans succès ? 

 

Cheikh Al Albani :

 

Quel âge a t-il ? 

 

Questionneur :

 

Il est grand. 

 

Cheikh :

 

Quel âge a t-il? 

 

Questionneur :

 

C'est-à-dire il a 18-19 ans. 

 

Cheikh :

 

Tayyib, il est certain que son père lorsqu'il (son fils) était âgé de 8 ans au lieu des 18 ans (aujourd'hui), il ne lui avait pas ordonné la prière parce qu'il est possible que son père ne priait pas et Allah est le Plus Savant.

 

Ou qu'il priait mais était négligent dans l'application du noble ordre prophétique :

 

"Ordonnez à vos enfants la prière quand ils ont sept ans, et frappez les pour elle (la prière) quand ils ont dix ans et séparez entre eux (les filles des garçons) dans leurs lits" 

 

Je ne peux pas imaginer qu'un père et une mère menant à bien le développement de l'enfant et son éducation, qu'il soit un garçon ou une fille, dans les limites des règles légiférées, parmi elles qu'il lui ordonne de prier quand ils (les enfants) ont sept ans, de la meilleure manière : Son père l'appelant à la mosquée en le prenant avec lui afin de l'habituer à la prière, de l'habituer aux ablution, à la purification, etc... il atteint l'âge de dix ans et il ne prie pas, il commence à le frapper (pour qu'il fasse la prière) et ni pitié ni miséricorde ne prennent le père et la mère envers leur enfant parce que la shariah lui ordonne cela. 

 

Donc lorsque l'enfant atteint l'âge des hommes, l'âge de responsabilité de ses actes, alors il n'est plus question désormais d'ordre ni d'interdit...

 

Pourquoi ?

 

Parce que depuis le début, il ne lui a été ni ordonné ni interdit.

 

Et c'est pourquoi, nous portons le blâme, tout le blâme sur les parents qui se plaignent de leurs enfants après qu'ils aient atteint l'âge de la responsabilité puisque avant (que l'enfant n'ait atteint l'âge de la responsabilité) le père ne donnait aucun ordre  à son enfant et ceci c'est par rapport à ce qui fait parti de la shariah.

 

Quant à ce qui fait partie de l'obéissance alors c'est obligatoire.

 

A ce moment-là, on dit selon un vieux proverbe arabe : في الصيف ضيعتِ اللبنTu as laissé le lait se perdre durant l'été

 

Maintenant, après qu'il ait atteint cet âge de dix huit ans et qu'il ne prie pas, par Allah si tu le frappes il te frappes, si tu le combats, il te combat.

 

Par conséquent tu es conscient de cela, donc tu ne peux  rien faire hormis (dire) il n'y a de puissance et de force qu'en Allah, hormis que tu te plaignes de la situation à ceux de confiance parmi tes amis, et il n'y a pas de bienfait pour lui.

 

Pourquoi ?

 

Cet enfant est comme un jeune arbre doux (fraîche tendre) que tu as planté et il a commencé à quoi?

 

Tu l'as vu penché à l'est à l'ouest, au nord, au sud et toi tu veux qu'il pousse tout droit sur son tronc sans courbe alors que tu l'as abandonné et négligé alors que si pendant que tu le voyais se courber un peu (alors) tu l'aurais remis aussitôt droit ainsi jusqu’à ce qu'il devienne complètement droit comme tu le voulais.

 

Puis c'est un plaisir pour toi de le regarder et de l'apprécier que ce soit en le regardant ou en mangeant de ses fruits.

 

Mais si après que l'arbre ait atteint l'âge de la stabilité (un âge avancé) et qu'il est courbé sur la droite ou sur la gauche ....etc.

 

Que pouvons nous faire pour cet arbre (pour le redresser et le mettre droit) ?

 

C'est terminé (tu as laissé le lait se perdre durant l'été).

 

L'important pour celui qui est éprouvé par un tel enfant (qui ne fait pas salat après l'âge de la responsabilité) est que si il (le père) a fait son obligation dans le fait d'ordonner de faire la prière et de le frapper pour la prière comme a ordonné le Messager عليه السلام alors il est déchargé auprès d'Allah عزّ وجل, puis il a l'exemple de Noé عليه السلام avec son fils qui lui a désobéi et Noé a dit à son fils (traduction rapprochée) :

 

"Ô mon enfant, monte avec nous (sur l'arche)"  (Sourate Hud verset 42) 

 

Et qu'il (son fils) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau" (Sourate Hud verset 43) 

 

En bref afin qu'il (le père) soit excusé.

 

L'important est qu'il éloigne de lui le fait de contredire la Shariah.

 

Quant à ce qu'il soit lui en réalité comme je (Al-Albani) le pense, c'est a dire c'est lui (le père) qui à eut des manquements (dans l'éducation de son enfant), et qu'il est la cause de l'égarement de l'enfant, de sa désobéissance et son refus de répondre à l'ordre de son père quant à la prière quant il a atteint l'âge de 18 ans.

 

Enfin, il n'a plus rien à faire si ce n'est qu'invoquer Allah عزّ وجل afin qu'il le guide au droit chemin.

 

Traduit Par Abdoullaah Abu Edem

✅ Publié par cheikhalalbani.com

 

السائل : سؤالي الأخير ما حكم رجل له ابن تارك الصلاة ويدعيه إلى الصلاة يدعيه إلى الصلاة ولكن لا فائدة ؟

الشيخ : قديش عمرو ؟

السائل : كبير

الشيخ : قديش عمرو؟

السائل : يعني بالغ ثمانية عشر تسعة عشر

الشيخ : طيب , أيه هذا أكيد أبوه لما كان عمرو بدل ثماينة عشر ثمان ما أمره بالصلاة لأنو أبوه كان يمكن ما يصلي والله أعلم أو كان مصليا لكن كان مقصرا في تطبيق الأمر النبوي الكريم

(مروا أولادكم بالصلاة وهم أبناء سبع , واضربوهم عليها وهم أبناء عشر وفرقوا بينهم في المضاجع)

أنا لا أكاد أتصور أبًا وأمًا يقومان على تنشأة الولد وتربيته سواء كان ذكرا أو أنثى في حدود الأحكام الشرعية منها أن يأمروه بالصلاة وهم ابن سبعة بالتي هي أحسن , أبوه بيروح عالجامع بيأخذه معه بيتعود على الصلاة بيتعود على الوضوء على الطهارة إلى آخره يبلغ السن العاشرة وهو لا يصلي بيشتغل الضرب به ولا تأخذه الأب والأم في ولده رأفة ولا رحمة ليه لأنو الشرع أمره بذلك فإذا ما بلغ هذا الولد سن الرجال سن التكليف صار بقا ما عاد يمشي الحال فيه أمر ونهي ليه لأنو من قبل لم يُؤمر ولم يُنه ولذلك فنحن نصب اللوم كل اللوم على الأباء الذين يشكون من أولادهم بعد أن يبلغوا سن التكليف حيث لا أمر للوالد عليه أي من ناحية شرعية أما من حيث الطاعة فيجب , فحينئذٍ يقال المثل العربي القديم

(في الصيف ضيعتِ اللبن)

الآن بعد أن بلغ هذا السن ثمانية عشر سنة وهو لا يصلي والله إذا ضربته بيضربك إذا قتلته بيقتلك , ولذلك أنت شاعر بهذا فما بتعمل شيء إلا لا حول ولا قوة إلا بالله إلا أن تشكو الأمر إلى من تثق به من أصدقاءك ولا فائدة ليه كان هذا الولد متل الشتلة الغضة الطرية زرعتها وبدأت إيش رأيتها تميل شرقا غربا شمالا جنوبا وأنت تريد أن تنشأ قائمة على سوقها مستقيمة فتركتها وأهملتها بينما كل ما شفتها عوجت شوية هيك بتجيبها هيك وهكذا لحتى تستقيم على الجادة كما تريد حينئذٍ يطيب لك أن تنظر إليها وأن تتمتع بها سواء بالنظر إليها أو بالأكل من ثمارها أما بعد ما أيش بلغت سن الاستقرار يمينا أو يسار ونحو ذلك شلون بدنا نساوي في هالشجرة هاي خلاص في الصيف ضيعت اللبن المهم من ابتلي بمثل هذا الولد إن كان قام بواجب الأمر بالصلاة والضرب على الصلاة كما أمر الرسول عليه السلام فهو غير مؤاخذ عند الله عزّ وجل ثم له مثل بنوح عليه السلام وابنه إللي عقه وقلّو اركب معنا قال سآوي إلى جبل يعصمني من الماء الخلاصة بكون هو معذور والمهم هو يكون خلّص حالو من مخالفة الشرع أما إذا كان هو في الحقيقة كما اعتقد هو إللي قصر وهو سبب ضلال هالولد وعصيانه وعدم استجابته لأمر أبوه بالصلاة بعد ما بلغ هالسن سن ثمان عشر هذا الذي ينبغي , وأخيرا ليس له إلا أن يدعو الله عزّ وجل له بأن يهديه سواء السبيل

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:08
Questions-réponses pour les enfants sur la 'aquidah

Question 1 :

 

Quel est le premier devoir du musulman ?

 

Réponse 1 :

 

Le premier devoir du musulman est la connaissance d'Allâh par l'unicité (le tawhid) 

 

س1:  ما هو أول واجب على العبد؟

ج : أول واجب على العبد هو معرفة الله بالتوحيد

 

Question 2 :

 

Quelle est la chose pour laquelle Allâh nous a créé ?

 

Réponse 2 :

 

Allâh nous a créé pour l'adorer Seul sans associé 

 

س2:  ما هو الأمر الذي خلقنا الله من أجله؟

ج : خلقنا  الله لعبادته وحده لا شريك له

 

Question 3 :

 

Quels sont les degrés de la religion ?

 

Réponse 3 :

 

Les degrés de la religion sont de trois : Al Islam (la soumission), Al Iman (la foi), Al Ihsan (l'excellence)

 

س3:  ما هي مراتب الدين؟

 ج : مراتب الدين ثلاثة:الإسلام والإيمان والإحسان

 

Question 4 :

 

Quels sont les piliers de l'Islam ?

 

Réponse 4 :

 

Les piliers de l'islam sont de 5 : 

 

-L'attestation qu'il n'y a pas de divinité digne d'adoration si ce n'est Allâh, et que Muhammad صلى الله عليه و سلم est son messager

-L'établissement de la prière 

-S'acquiter de la Zakât

-Le pèlerinage à la Maison (d'Allâh)

-Le jeûne du Ramadan 

 

س4:  ما هي أركان الإسلام؟

ج : أركان الإسلام خمسة:شهادة أن لا إله إلا لله وأن محمداً رسول الله, وإقام الصلاة, وإيتاء الزكاة, وحج البيت, وصوم رمضان

 

Question 5 :

 

Que signifie " La ilaha illa Allâh" ?


Réponse 5 :

 

Cela signifie qu'il y a pas de divinité digne d'être adorée en dehors d'Allâh 

 

س5: ما معنى لا إله إلا الله؟

ج : معناها لا معبود بحق إلا الله

 

Question 6 :

 

Quelles sont les conditions de "La ilaha illa Allâh" ?

 

Réponse 6 :

 

Ses conditions sont de 8 :

 

-La science

-La véracité 

-L'obéissance et la soumission à ce qu'implique cette parole 

-L'acceptation

-L'amour

-La sincérité 

-La certitude

-Le rejet de tout ce qui est adoré en dehors d'Allâh

 

س6: ما هي شروط لا إله إلا الله ؟

ج : شروطها ثمانية:العلم والصدق والانقياد والقبول والمحبة والإخلاص واليقين والكفر بالطاغوت

 

Question 7 :

 

Que signifie l'attestation que Muhammad صلى الله عليه و سلم est le messager d'Allâh ?

 

Réponse 7 :

 

Sa signification est la croyance formelle que Muhammad صلى الله عليه وسلم est le serviteur d'Allâh et son messager. 

 

س7: ما معنى شهادة أن محمداً رسول الله

ج : معناها التصديق الجازم بأن محمداً هو عبدالله ورسوله

 

Question 8 :

 

Quels sont les piliers de la foi ?

 

Réponse 8 :

 

Les piliers de la foi sont de 6 :

 

-Croire en Allâh

-En ses anges 

-En ses livres 

-En ses messagers 

-Au jour du jugement 

-Et au destin qu'il soit bon ou mauvais

 

س8: ما هي أركان الإيمان؟

ج : أركان الإيمان ستة :الإيمان بالله, وملائكته, وكتبه, ورسله, واليوم الآخر, والقدر خيره وشره

 

Question 9 :

 

Qu'est-ce que la foi en Allâh ?

 

Réponse 9 :

 

C'est la croyance formelle en son unicité dans sa seigneurie, son adoration et en ses noms et attributs.

 

س9: ما هو الإيمان بالله؟

ج : هو التصديق الجازم بتوحيد الله في ربوبيته وألوهيته وأسمائه وصفاته

 

Question 10 :

 

Qu'est-ce que l'unicité dans la Seigneurie ? (tawhid ar rububiyyah)

 

Réponse 10 :

 

C'est le fait d'unifier Allâh dans la création, la royauté et dans l'administration de toute chose (c'est à dire qu'Il est celui qui gère toute chose).

 

س10: ما هو توحيد الربوبية ؟

ج : هو إفراد الله بالخلق والملك والتدبير

Question 11 :

 

Qu'est-ce que l'unicité dans l'adoration ? (tawhid al uluhiyyah)

 

Réponse 11 :

 

C'est le fait d'unifier Allâh dans l'adoration apparente et cachée.

 

س11: ما هو توحيد الألوهية؟

ج : هو إفراد الله بالعبادة الظاهرة والباطنة

 

Question 12 :

 

Qu'est-ce que l'unicité d'Allâh dans les noms et attributs ? (tawhid asma wa siffat)

 

Réponse 12 :

 

C'est l'affirmation des noms parfaits et des attributs divins d'Allâh, sans donner de ressemblance, sans décrire le comment, sans altération et sans dévier le sens qu'il (l'attribut) implique.

 

س12: ما هو توحيد الأسماء والصفات؟

ج : هو إثبات الأسماء الحسنى والصفات العلى لله وحده بلا تمثيل ولا تكييف ولا تعطيل ولا تحريف

 

Question 13 :

 

Quel est le péché le plus dangereux ?

 

Réponse 13 :

 

Le péché le plus dangereux est d'associer Allâh (le chirk).

 

س13:  ما هو أخطر الذنب؟

ج : أخطر الذنوب الشرك بالله تعالى

 

Question 14 :

 

En combien de catégories se divise l'association ? (le chirk)

 

Réponse 14 :

 

Il se divise en deux catégories : 

 

-La première : L'association majeure, et c'est le fait de vouer l'adoration à autre qu'Allâh

-La deuxième : L'association mineure, comme le fait de jurer par autre qu'Allâh

 

س14: كم قسم ينقسم الشرك؟

ج : ينقسم على قسمين
الأول الشرك الأكبر وهو صرف العبادة لغير الله. والثاني الشرك الأصغر: كالحلف بغير الله

 

Question 15 :

 

Qu'est-ce que l'excellence ? (Al-ihsan)

 

Réponse 15 :

 

L'excellence (Al-ihsan) est d'adorer Allâh comme si tu le voyais, car si tu ne le vois pas, Lui te voit.

 

س15: ما هو الإحسان ؟

ج : الإحسان: أن تعبد الله كأنك تراه فإن لم تكن تراه فإنه يراك

 

Question 16 :

 

Quel est le droit des compagnons رضي الله عنهم sur nous ?

 

Réponse 16 :

 

Le droit des compagnons رضي الله عنهم sur nous est que nous devons croire en leurs vertus, les aimer, invoquer pour eux, les prendre comme exemples, ne pas les insulter, et détester ceux qui les insultent. 

 

س16:  ما هو حق الصحابة علينا ؟

ج : حق الصحابة علينا: أن نعتقد فضلهم,وأن نحبهم ودعوا لهم, ونتأسى بهم, ولا  نسبهم ونبغض من يسبهم

 

Question 17 :

 

Quel est le droit des gens de la maison du prophète صلى الله عليه و سلم sur nous ?

 

Réponse 17 :

 

Leur droit sur nous est que nous devons les aimer, détester ceux qui les détestent, et ne pas exagérer envers eux.

 

 س17: ما هو حق آل بيت النبي علينا ؟

ج : حقهم علينا أن نحبهم ونتولاهم ونبغض من يبغضهم ولا نغلوا فيهم

 

Question 18 :

 

Quel est notre devoirs envers les gouverneurs musulmans ?

 

Réponse 18 :

 

Notre devoir envers eux est : de les respecter, de les écouter et leur obéir dans le licite, de s'attacher à leur groupe et de les conseiller en secret.

 

س18: ما هو واجبنا تجاه ولاة أمر المسلمين؟

ج : واجبنا: احترامهم والسمع والطاعة لهم بالمعروف ولزوم جماعتهم والنصح لهم سراً

 

1ère partie de la série de questions/réponses pour les enfants sur la 'aquidah et la biographie du prophète صلى الله عليه وسلم

ثلاثون سؤالاً وجواباً للأطفال في العقيدة والسيرة

Traduit par Oum Hafsah 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Ahmed Al-Mazrou'y  - الشيخ أحمد بن قذلان المزروعي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال