compteur de visite

Catégories

20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:52
Parmi les causes de l'atteinte de l'enfant par le djinn

Ce que font certaines personnes des gens de la masse (gens ignorants, à l'esprit simple) sur leurs enfants, les effrayant et leur faisant peur par des choses tel que : "Untel va venir pour toi (Le loup va venir te chercher ou le monstre, etc)"

 

L'enfant devient alors effrayé et cette frayeur s'ancre dans son cœur et s'aggrave, l'enfant devient toujours apeuré et angoissé. 

 

Cela est un crime du père envers son enfant et un crime de la mère envers son fils ou sa fille, et parmi les ignorants certains ont rapporté que si l'enfant commet une faute, ils l'enferment dans une chambre seul et l'enfant se met à pleurer, crier et à hurler et le parent ne lui accorde aucune miséricorde et ne lui ouvre pas la porte et cela fait partie des causes de l'atteinte de l'enfant par les djinns. 

 

Comme un djinn a dit par le biais d'une personne : "Je suis entrée en lui quand son père l'a enfermé dans une pièce seul et qu'il se mit à hurler", alors le djinn a pris possession de son corps. 

 

Donc il faut prendre des précautions concernant les causes qui apporte cette peur, cette frayeur et peuvent être une cause menant à cette catastrophe (possession du djinn) qui touche beaucoup de personnes à notre époque et qui en plus sont de fausses histoires qui sont imaginaires et non existantes.

 

Alors placez votre confiance en Allâh et remettez vous-en en Allâh pour vous éloigner de ces mauvaises choses qui peuvent être la cause de ces frayeurs.

 

بيان حقيقة صرع الجن للإنس

 Publié par la page Bayna Akhawât

 

من أسباب تسلط الجن على الطفل

أما السبب الخامس: فهو ما يفعله بعض الناس الجهلاء البسطاء في أولادهم الصغار حيث يخوفونهم ويرهبونهم بأشياء جاءك كذا جاءك كذا فيبقى الصبي خائفاً ويبقى هذا الخوف والذعر في قلبه وينطبع في قلبه ويكون دائماً في ذعر وخوف وقلق وهذا تكون جناية من الأب على ابنه ومن الأم على ابنها وبنتها بل من السفهاء من قيل لنا إنه إذا أخطأ الصبي حبسه في الحجرة وحده وأغلق عليه الباب وصار الصبي يصرخ ويصيح ولكن لا يرحمه ولا يفتح له الباب وهذا من أسباب تسلط الجن عليه كما نطق بذلك بعض الجن في المصروعين وقال إنه دخل فيه حين أغلق عليه أبوه الباب وجعل يصيح ويصرخ فتلبس به الجني إذاً يجب أن نحذر الأسباب التي تكون سبباً لهذه الفاجعة التي استولت على كثير من الناس اليوم وليس ذلك عن أمر واقع حقيقة أي ليس كثير منه عن أمر واقع حقيقة وإنما هي أوهام وخيالات فاعتمدوا على الله توكلوا على الله افعلوا ما هو سبب لدرء هذه الشرور واستعينوا بالله عز وجل

بيان حقيقة صرع الجن للإنس - مواعظ عامة ومواضيع متفرقة للشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله تعالى

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 21:37
Inviter des gens à la 'aqîqa fait-il partie de la sounna ? (audio)


Question :

 

Concernant la aqiqa de la petite fille, Ô shaykh, devant la multitude des gens présents, son père a voulu sacrifier un autre mouton.

 

Y a-t-il dans cela une transgression à la sunna ?

 

Réponse :

 

Il ne s'y trouverait pas de transgression à la sunna si lui connaissait la sunna.

 

Mais je pense qu'il ne connait pas la sunna.

 

Car beaucoup de gens pensent que la aqiqa, on doit (obligatoirement) y inviter les gens.

 

Or, cela ne fait pas partie de la sunna.

 

سلسلة الهدى و النور شريط 209

 Traduit par le Cercle des Sciences - telegram.me/cercle_sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 15:47
Les étudiantes qui se lèvent pour l'enseignante

Question :

 

Quel est l'avis de la charia sur le fait que les étudiantes se tiennent debout par respect pour leur maîtresse ?

 

Réponse :

 

Le fait que les étudiantes se lèvent à l'arrivée de leur maîtresse et que les étudiants se lèvent à l'arrivée de leur professeur est une question qui n'est pas obligatoire et le moindre avis religieux qu'on peut émettre là-dessus est que cela est tellement abhorré, vu les propos de 'Anas رضي الله عنه :  

 

"Personne n'était plus aimée par eux (il veut dire les compagnons qu'Allâh soit Satisfait d'eux) que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et ils ne se levaient pas à son arrivée parce qu'ils savaient qu'il détestait qu'ils le fassent." 

 

Et selon le hadith suivant du Prophète صلى الله عليه وسلم :   

 

"Celui qui aime que les hommes se lèvent à son arrivée, qu'il s'apprête à occuper sa place en Enfer".

 

Ce jugement est aussi applicable aux hommes qu'aux femmes.

 

Qu'Allâh accorde la réussite à tous dans ce qui Le satisfait.

 

Qu'Il nous épargne les causes suscitant Son courroux et nous éloigne de Ses interdits, et qu'Il accorde à tous le savoir utile ainsi que la mise en pratique de ce savoir, car Il est Magnanime et Généreux.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 349)

 Publié par alifta.com

 

حكم قيام الطالبات للمدرسة

ما حكم قيام الطالبات للمدرسة احتراما لها؟

إن قيام البنات للمدرسة والبنين للمدرس أمر لا ينبغي وأقل ما فيه الكراهة الشديدة؛ لقول أنس رضي الله عنه

لم يكن أحد أحب إليهم -يعني الصحابة رضي الله عنهم- من رسول الله صلى الله عليه وسلم ولم يكونوا يقومون له إذا دخل عليهم، لما يعلمون من كراهته لذلك

ولقول النبي صلى الله عليه وسلم

من أحب أن يتمثل له الرجال قياما فليتبوأ مقعده من النار

وحكم النساء حكم الرجال في هذا الأمر. وفق الله الجميع لما يرضيه وجنبنا جميعا مساخطه ومناهيه ومنح الجميع العلم النافع والعمل به، إنه جواد كريم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:16
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 11:58
Ces parents qui se plaignent que leur enfant ne prie pas, à qui la faute ? (audio)

 

Questionneur :

 

Ma dernière question est quel est le jugement d'un homme qui a un fils qui a abandonné la prière et il (le père) l'enjoint à la prière, il l'enjoint à la prière mais sans succès ? 

 

Cheikh Al Albani :

 

Quel âge a t-il ? 

 

Questionneur :

 

Il est grand. 

 

Cheikh :

 

Quel âge a t-il? 

 

Questionneur :

 

C'est-à-dire il a 18-19 ans. 

 

Cheikh :

 

Tayyib, il est certain que son père lorsqu'il (son fils) était âgé de 8 ans au lieu des 18 ans (aujourd'hui), il ne lui avait pas ordonné la prière parce qu'il est possible que son père ne priait pas et Allah est le Plus Savant.

 

Ou qu'il priait mais était négligent dans l'application du noble ordre prophétique :

 

"Ordonnez à vos enfants la prière quand ils ont sept ans, et frappez les pour elle (la prière) quand ils ont dix ans et séparez entre eux (les filles des garçons) dans leurs lits" 

 

Je ne peux pas imaginer qu'un père et une mère menant à bien le développement de l'enfant et son éducation, qu'il soit un garçon ou une fille, dans les limites des règles légiférées, parmi elles qu'il lui ordonne de prier quand ils (les enfants) ont sept ans, de la meilleure manière : Son père l'appelant à la mosquée en le prenant avec lui afin de l'habituer à la prière, de l'habituer aux ablution, à la purification, etc... il atteint l'âge de dix ans et il ne prie pas, il commence à le frapper (pour qu'il fasse la prière) et ni pitié ni miséricorde ne prennent le père et la mère envers leur enfant parce que la shariah lui ordonne cela. 

 

Donc lorsque l'enfant atteint l'âge des hommes, l'âge de responsabilité de ses actes, alors il n'est plus question désormais d'ordre ni d'interdit...

 

Pourquoi ?

 

Parce que depuis le début, il ne lui a été ni ordonné ni interdit.

 

Et c'est pourquoi, nous portons le blâme, tout le blâme sur les parents qui se plaignent de leurs enfants après qu'ils aient atteint l'âge de la responsabilité puisque avant (que l'enfant n'ait atteint l'âge de la responsabilité) le père ne donnait aucun ordre  à son enfant et ceci c'est par rapport à ce qui fait parti de la shariah.

 

Quant à ce qui fait partie de l'obéissance alors c'est obligatoire.

 

A ce moment-là, on dit selon un vieux proverbe arabe : في الصيف ضيعتِ اللبنTu as laissé le lait se perdre durant l'été

 

Maintenant, après qu'il ait atteint cet âge de dix huit ans et qu'il ne prie pas, par Allah si tu le frappes il te frappes, si tu le combats, il te combat.

 

Par conséquent tu es conscient de cela, donc tu ne peux  rien faire hormis (dire) il n'y a de puissance et de force qu'en Allah, hormis que tu te plaignes de la situation à ceux de confiance parmi tes amis, et il n'y a pas de bienfait pour lui.

 

Pourquoi ?

 

Cet enfant est comme un jeune arbre doux (fraîche tendre) que tu as planté et il a commencé à quoi?

 

Tu l'as vu penché à l'est à l'ouest, au nord, au sud et toi tu veux qu'il pousse tout droit sur son tronc sans courbe alors que tu l'as abandonné et négligé alors que si pendant que tu le voyais se courber un peu (alors) tu l'aurais remis aussitôt droit ainsi jusqu’à ce qu'il devienne complètement droit comme tu le voulais.

 

Puis c'est un plaisir pour toi de le regarder et de l'apprécier que ce soit en le regardant ou en mangeant de ses fruits.

 

Mais si après que l'arbre ait atteint l'âge de la stabilité (un âge avancé) et qu'il est courbé sur la droite ou sur la gauche ....etc.

 

Que pouvons nous faire pour cet arbre (pour le redresser et le mettre droit) ?

 

C'est terminé (tu as laissé le lait se perdre durant l'été).

 

L'important pour celui qui est éprouvé par un tel enfant (qui ne fait pas salat après l'âge de la responsabilité) est que si il (le père) a fait son obligation dans le fait d'ordonner de faire la prière et de le frapper pour la prière comme a ordonné le Messager عليه السلام alors il est déchargé auprès d'Allah عزّ وجل, puis il a l'exemple de Noé عليه السلام avec son fils qui lui a désobéi et Noé a dit à son fils (traduction rapprochée) :

 

"Ô mon enfant, monte avec nous (sur l'arche)"  (Sourate Hud verset 42) 

 

Et qu'il (son fils) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau" (Sourate Hud verset 43) 

 

En bref afin qu'il (le père) soit excusé.

 

L'important est qu'il éloigne de lui le fait de contredire la Shariah.

 

Quant à ce qu'il soit lui en réalité comme je (Al-Albani) le pense, c'est a dire c'est lui (le père) qui à eut des manquements (dans l'éducation de son enfant), et qu'il est la cause de l'égarement de l'enfant, de sa désobéissance et son refus de répondre à l'ordre de son père quant à la prière quant il a atteint l'âge de 18 ans.

 

Enfin, il n'a plus rien à faire si ce n'est qu'invoquer Allah عزّ وجل afin qu'il le guide au droit chemin.

 

Traduit Par Abdoullaah Abu Edem

✅ Publié par cheikhalalbani.com

 

السائل : سؤالي الأخير ما حكم رجل له ابن تارك الصلاة ويدعيه إلى الصلاة يدعيه إلى الصلاة ولكن لا فائدة ؟

الشيخ : قديش عمرو ؟

السائل : كبير

الشيخ : قديش عمرو؟

السائل : يعني بالغ ثمانية عشر تسعة عشر

الشيخ : طيب , أيه هذا أكيد أبوه لما كان عمرو بدل ثماينة عشر ثمان ما أمره بالصلاة لأنو أبوه كان يمكن ما يصلي والله أعلم أو كان مصليا لكن كان مقصرا في تطبيق الأمر النبوي الكريم

(مروا أولادكم بالصلاة وهم أبناء سبع , واضربوهم عليها وهم أبناء عشر وفرقوا بينهم في المضاجع)

أنا لا أكاد أتصور أبًا وأمًا يقومان على تنشأة الولد وتربيته سواء كان ذكرا أو أنثى في حدود الأحكام الشرعية منها أن يأمروه بالصلاة وهم ابن سبعة بالتي هي أحسن , أبوه بيروح عالجامع بيأخذه معه بيتعود على الصلاة بيتعود على الوضوء على الطهارة إلى آخره يبلغ السن العاشرة وهو لا يصلي بيشتغل الضرب به ولا تأخذه الأب والأم في ولده رأفة ولا رحمة ليه لأنو الشرع أمره بذلك فإذا ما بلغ هذا الولد سن الرجال سن التكليف صار بقا ما عاد يمشي الحال فيه أمر ونهي ليه لأنو من قبل لم يُؤمر ولم يُنه ولذلك فنحن نصب اللوم كل اللوم على الأباء الذين يشكون من أولادهم بعد أن يبلغوا سن التكليف حيث لا أمر للوالد عليه أي من ناحية شرعية أما من حيث الطاعة فيجب , فحينئذٍ يقال المثل العربي القديم

(في الصيف ضيعتِ اللبن)

الآن بعد أن بلغ هذا السن ثمانية عشر سنة وهو لا يصلي والله إذا ضربته بيضربك إذا قتلته بيقتلك , ولذلك أنت شاعر بهذا فما بتعمل شيء إلا لا حول ولا قوة إلا بالله إلا أن تشكو الأمر إلى من تثق به من أصدقاءك ولا فائدة ليه كان هذا الولد متل الشتلة الغضة الطرية زرعتها وبدأت إيش رأيتها تميل شرقا غربا شمالا جنوبا وأنت تريد أن تنشأ قائمة على سوقها مستقيمة فتركتها وأهملتها بينما كل ما شفتها عوجت شوية هيك بتجيبها هيك وهكذا لحتى تستقيم على الجادة كما تريد حينئذٍ يطيب لك أن تنظر إليها وأن تتمتع بها سواء بالنظر إليها أو بالأكل من ثمارها أما بعد ما أيش بلغت سن الاستقرار يمينا أو يسار ونحو ذلك شلون بدنا نساوي في هالشجرة هاي خلاص في الصيف ضيعت اللبن المهم من ابتلي بمثل هذا الولد إن كان قام بواجب الأمر بالصلاة والضرب على الصلاة كما أمر الرسول عليه السلام فهو غير مؤاخذ عند الله عزّ وجل ثم له مثل بنوح عليه السلام وابنه إللي عقه وقلّو اركب معنا قال سآوي إلى جبل يعصمني من الماء الخلاصة بكون هو معذور والمهم هو يكون خلّص حالو من مخالفة الشرع أما إذا كان هو في الحقيقة كما اعتقد هو إللي قصر وهو سبب ضلال هالولد وعصيانه وعدم استجابته لأمر أبوه بالصلاة بعد ما بلغ هالسن سن ثمان عشر هذا الذي ينبغي , وأخيرا ليس له إلا أن يدعو الله عزّ وجل له بأن يهديه سواء السبيل

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:08
Questions-réponses pour les enfants sur la 'aquidah

Question 1 :

 

Quel est le premier devoir du musulman ?

 

Réponse 1 :

 

Le premier devoir du musulman est la connaissance d'Allâh par l'unicité (le tawhid) 

 

س1:  ما هو أول واجب على العبد؟

ج : أول واجب على العبد هو معرفة الله بالتوحيد

Question 2 :

 

Quelle est la chose pour laquelle Allâh nous a créé ?

 

Réponse 2 :

 

Allâh nous a créé pour l'adorer Seul sans associé 

 

س2:  ما هو الأمر الذي خلقنا الله من أجله؟

ج : خلقنا  الله لعبادته وحده لا شريك له

Question 3 :

 

Quels sont les degrés de la religion ?

 

Réponse 3 :

 

Les degrés de la religion sont de trois : Al Islam (la soumission), Al Iman (la foi), Al Ihsan (l'excellence)

 

س3:  ما هي مراتب الدين؟

 ج : مراتب الدين ثلاثة:الإسلام والإيمان والإحسان

Question 4 :

 

Quels sont les piliers de l'Islam ?

 

Réponse 4 :

 

Les piliers de l'islam sont de 5 : 

 

-L'attestation qu'il n'y a pas de divinité digne d'adoration si ce n'est Allâh, et que Muhammad صلى الله عليه و سلم est son messager

-L'établissement de la prière 

-S'acquiter de la Zakât

-Le pèlerinage à la Maison (d'Allâh)

-Le jeûne du Ramadan 

 

س4:  ما هي أركان الإسلام؟

ج : أركان الإسلام خمسة:شهادة أن لا إله إلا لله وأن محمداً رسول الله, وإقام الصلاة, وإيتاء الزكاة, وحج البيت, وصوم رمضان

Question 5 :

 

Que signifie " La ilaha illa Allâh" ?


Réponse 5 :

 

Cela signifie qu'il y a pas de divinité digne d'être adorée en dehors d'Allâh 

 

س5: ما معنى لا إله إلا الله؟

ج : معناها لا معبود بحق إلا الله

Question 6 :

 

Quelles sont les conditions de "La ilaha illa Allâh" ?

 

Réponse 6 :

 

Ses conditions sont de 8 :

 

-La science

-La véracité 

-L'obéissance et la soumission à ce qu'implique cette parole 

-L'acceptation

-L'amour

-La sincérité 

-La certitude

-Le rejet de tout ce qui est adoré en dehors d'Allâh

 

س6: ما هي شروط لا إله إلا الله ؟

ج : شروطها ثمانية:العلم والصدق والانقياد والقبول والمحبة والإخلاص واليقين والكفر بالطاغوت

Question 7 :

 

Que signifie l'attestation que Muhammad صلى الله عليه و سلم est le messager d'Allâh ?

 

Réponse 7 :

 

Sa signification est la croyance formelle que Muhammad صلى الله عليه وسلم est le serviteur d'Allâh et son messager. 

 

س7: ما معنى شهادة أن محمداً رسول الله

ج : معناها التصديق الجازم بأن محمداً هو عبدالله ورسوله

Question 8 :

 

Quels sont les piliers de la foi ?

 

Réponse 8 :

 

Les piliers de la foi sont de 6 :

 

-Croire en Allâh

-En ses anges 

-En ses livres 

-En ses messagers 

-Au jour du jugement 

-Et au destin qu'il soit bon ou mauvais

 

س8: ما هي أركان الإيمان؟

ج : أركان الإيمان ستة :الإيمان بالله, وملائكته, وكتبه, ورسله, واليوم الآخر, والقدر خيره وشره

Question 9 :

 

Qu'est-ce que la foi en Allâh ?

 

Réponse 9 :

 

C'est la croyance formelle en son unicité dans sa seigneurie, son adoration et en ses noms et attributs.

 

س9: ما هو الإيمان بالله؟

ج : هو التصديق الجازم بتوحيد الله في ربوبيته وألوهيته وأسمائه وصفاته

Question 10 :

 

Qu'est-ce que l'unicité dans la Seigneurie ? (tawhid ar rububiyyah)

 

Réponse 10 :

 

C'est le fait d'unifier Allâh dans la création, la royauté et dans l'administration de toute chose (c'est à dire qu'Il est celui qui gère toute chose).

 

س10: ما هو توحيد الربوبية ؟

ج : هو إفراد الله بالخلق والملك والتدبير

Question 11 :

 

Qu'est-ce que l'unicité dans l'adoration ? (tawhid al uluhiyyah)

 

Réponse 11 :

 

C'est le fait d'unifier Allâh dans l'adoration apparente et cachée.

 

س11: ما هو توحيد الألوهية؟

ج : هو إفراد الله بالعبادة الظاهرة والباطنة

 

Question 12 :

 

Qu'est-ce que l'unicité d'Allâh dans les noms et attributs ? (tawhid asma wa siffat)

 

Réponse 12 :

 

C'est l'affirmation des noms parfaits et des attributs divins d'Allâh, sans donner de ressemblance, sans décrire le comment, sans altération et sans dévier le sens qu'il (l'attribut) implique.

 

س12: ما هو توحيد الأسماء والصفات؟

ج : هو إثبات الأسماء الحسنى والصفات العلى لله وحده بلا تمثيل ولا تكييف ولا تعطيل ولا تحريف

 

Question 13 :

 

Quel est le péché le plus dangereux ?

 

Réponse 13 :

 

Le péché le plus dangereux est d'associer Allâh (le chirk).

 

س13:  ما هو أخطر الذنب؟

ج : أخطر الذنوب الشرك بالله تعالى

Question 14 :

 

En combien de catégorie se divise l'association ? (le chirk)

 

Réponse 14 :

 

Il se divise en deux catégories : 

 

-La première : L'association majeure, et c'est le fait de vouer l'adoration à autre qu'Allâh

-La deuxième : L'association mineure, comme le fait de jurer par autre qu'Allâh

 

س14:كم قسم ينقسم الشرك؟

ج : ينقسم على قسمين
الأول الشرك الأكبر وهو صرف العبادة لغير الله. والثاني الشرك الأصغر: كالحلف بغير الله

Question 15 :

 

Qu'est-ce que l'excellence ? (Al Ihsan)

 

Réponse 15 :

 

L'excellence (Al-Ihsan) est d'adorer Allâh comme si tu le voyais, car si tu ne le vois pas, Lui te voit.

 

س15:  ما هو الإحسان ؟

ج : الإحسان: أن تعبد الله كأنك تراه فإن لم تكن تراه فإنه يراك

Question 16 :

 

Quel est le droit des compagnons رضي الله عنهم sur nous ?

 

Réponse 16 :

 

Le droit des compagnons رضي الله عنهم sur nous est que nous devons croire en leurs vertus, les aimer, invoquer pour eux, les prendre comme exemples, ne pas les insulter, et détester ceux qui les insultent. 

 

س16:  ما هو حق الصحابة علينا ؟

ج : حق الصحابة علينا: أن نعتقد فضلهم,وأن نحبهم ودعوا لهم, ونتأسى بهم, ولا  نسبهم ونبغض من يسبهم

Question 17 :

 

Quel est le droit des gens de la maison du prophète صلى الله عليه و سلم sur nous ?

 

Réponse 17 :

 

Leur droit sur nous est que nous devons les aimer, détester ceux qui les détestent, et ne pas exagérer envers eux.

 

 س17: ما هو حق آل بيت النبي علينا ؟

ج : حقهم علينا أن نحبهم ونتولاهم ونبغض من يبغضهم ولا نغلوا فيهم

Question 18 :

 

Quel est notre devoirs envers les gouverneurs musulmans ?

 

Réponse 18 :

 

Notre devoir envers eux est : de les respecter, de les écouter et leur obéir dans le licite, de s'attacher à leur groupe et de les conseiller en secret.

 

س18: ما هو واجبنا تجاه ولاة أمر المسلمين؟

ج : واجبنا: احترامهم والسمع والطاعة لهم بالمعروف ولزوم جماعتهم والنصح لهم سراً

1ère partie de la série de questions/réponses pour les enfants sur la 'aquidah et la biographie du prophète صلى الله عليه وسلم

ثلاثون سؤالاً وجواباً للأطفال في العقيدة والسيرة

 Traduit par Oum Hafsah 

Cheikh Ahmed Al-Mazrou'y  - الشيخ أحمد بن قذلان المزروعي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 15:41
Comment éduquer les filles sur la sunna ? (vidéo)

Question :

 

Qu'Allâh vous récompense et vous bénisse.

 

Il dit : j'ai des filles, comment les éduquer sur la sunna ?

 

Réponse :

 

Nul doute Ô frères, que l'éducation des filles fait partie des plus grandes (causes) de rapprochement (à Allâh), et quiconque a reçu don de deux filles, aura parfait leur charge, et parfait leur éducation, jusqu’à ce qu'il les marie, sera avec le Prophète صلى الله عليه وسلم au paradis.

 

Et cela, uniquement parce que c’est dans la nature des gens qu’ils penchent vers les garçons bien plus qu’ils ne penchent vers les filles.

 

Dans une règle subtile que les savants évoquent, ils disent : «Lorsque le répressif moral faibli, le répressif religieux s’intensifie», c’est-à-dire que si la morale n’incite pas à la chose, alors l’incitation lui vient sévèrement dans la Législation.

 

C’est-à-dire que l’éducation des garçons et l’attention portée aux garçons, c’est en général la nature des gens qui y appelle.

 

Mais l’attention portée aux filles, la nature (des gens) n’y appelle pas, alors que subhânaLlâh, les filles sont plus compatissantes envers les pères et les mères que les garçons !

 

Mais telle est la nature de l’Homme subhânaLlâh.

 

Il est donc venu une incitation sur l’éducation des filles, et la motivation envers elles.

 

Et nul doute que la plus grande éducation n’est l’éducation sur la religion.

 

L’éducation sur la religion.

 

Certains disent à leurs filles : «Moi, je vais t’éduquer jusqu’à ce que tu deviennes une jeune mariée !».

 

L’éducation exigée, la base et l’obligation, c’est que le garçon et la fille soient éduqués sur la religion.

 

Et j’ai dit maintes et maintes fois, que l’éducation c’est la persuasion, et la persuasion est que tu ensemences cette éducation depuis l’enfance.

 

Tu éduques la fille - car la question (posée) concerna la fille- sur la sunna, sur l’amour de la sunna.

 

Et la première des choses est que tu sèmes l’amour de Mohammad صلى الله عليه وسلم dans son cœur, tu fasses en sorte qu’elle honore lors de l’évocation du Prophète صلى الله عليه وسلم, un honneur légiféré, qu’elle accorde une immense importance aux paroles du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et non pas comme certains musulmans lorsque leur parvient une chose de la sunna, ils disent «Non cela ça n’est que des épluchures !».

 

La sunna du Prophète صلى الله عليه وسلم est des épluchures ?

 

Que nous reste-t-il ?! 
 
Qu’elle honore la sunna du Prophète صلى الله عليه وسلم dans son cœur, et elle sera telle que lorsqu’elle entendra le nom du Prophète صلى الله عليه وسلم, elle priera sur lui, elle l’honorera d’un honneur légiféré, elle respectera ses paroles d’un respect légiféré.

 

Ensuite après cela, tu lui enseignes la sunna selon son âge, dans ce qui se rapporte à la croyance, dans ce qui se rapporte à l’apprentissage.

 

Et je l’ai dit plusieurs fois : prends garde à ce qu’un autre que toi te devance dans l’éducation de tes enfants.

 

Par exemple al fâtiha, précipite toi que ce soit toi qui enseigne à ton fils al fâtiha, ou à ta fille al fâtiha, avant l’enseignant qui lui enseignera le Qur’ân et avant l’enseignant de l’école.

 

Pourquoi ?

 

Parce que cet enfant, chaque fois qu’il lira al fâtiha, tu seras récompensé, chaque fois qu’il priera tu seras récompensé.

 

Tu mourras certes, et l’enfant continuera de prier et tu seras récompensé encore et encore.

 

Et probablement il enseignera lui-même à ses enfants et toi, tu en seras récompensé.

 

Et ainsi de suite. 
 
Et lorsqu’elle se rapproche (de l’âge) du hijab, tu l’éduques sur le hijab avec ce qui lui fera aimer le hijab.

 

Certains éduquent leurs filles sur le hijab avec ce qui leur fait détester le hijab.

 

Et c’est pour cela que lorsqu’elle sort avec (son hijab), un démon parmi les démons humains vient à elle et lui dit :

 

«Ce hijab-là, ce n’est pas une obligation», jusqu’à ce qu’elle le retire.

 

Mais, il l’éduque avec ce qui lui fait aimer le hijab.

 

Certains viennent à la fillette âgée de 7 ans et leur mettent le hijab en les forçant.

 

Et elle voit des petites filles jouer sans hijab et elles sont assises.

 

Cela n’apportera rien !

 

Cela n’apportera rien !

 

Fais lui porter le hijab en lui disant «Si on va au magasin, tu portes le hijab, et si tu es avec des filles, alors ce n’est plus la peine, il n’y a pas de mal», jusqu’à ce qu’elle s’habitue.
 
Bien sûr, je parle de la petite fille de 7 ans, petit à petit fais lui aimer le hijab.

 

Elle portera le hijab car Allâh l’agréé, car Allâh sera satisfait d’elle par sa cause (hijab), et ainsi on l’éduque et même si elle arrive à l’âge du hijab, ce sera elle qui se voilera.

 

Mais certains de nos frères, qu’Allâh les guide, s’il voit une fille de 10 ans, une fille de 11 ans, une fille de 12 ans et qui porte le hijab, il lui dit : «Tu n’es qu’une petite fille, tu te ligotes toi-même, tu portes…»

 

Non !

 

Et peut-être qu’elle a atteint la puberté et il lui dit : «Elle n’est encore qu’une petite fille, elle joue avec les filles».

 

Non, Ô mon frère !

 

Sèmes en elle l’amour du hijab d’une bonne façon, et non pas avec des choses qui lui font détester le hijab, et non plus en délaissant cette affaire.

 

Et de même, fais lui écouter les paroles des gens de science, avec ce qui convient à son âge.

 

Qu’elle ne vive pas et qu’elle ne s’éduque pas sur les chansons d’untel et untel, et unetelle chante et unetelle ne chante pas !

 

Qu’elle vive sur «Allâh a dit, le Messager d’Allâh a dit», avec l’absence de toute gêne dans les choses mondaines (permises).

 

Et j’ai maintes et maintes fois dit une règle : «Si tu veux être obéi dans ce que tu ordonnes, alors facilites dans ce qui est permis».

 

Si tu veux qu’on t’obéisse dans ce que tu ordonnes, alors facilite dans ce qui est permis !

 

Amadoue-les, allège les, facilite leur dans ce qui est permis, et éduque les, une éducation religieuse sur la sunna.

 

Tu trouveras en cela un bien immense. 

 

Traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences - telegram.me/cercle_sciences

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 18:31
Livre à faire mémoriser aux enfants : منهاج المسلم الصغير (dossier)

Le Livre "Minhaj al-muslim as-saghir" du Cheikh 'Abdullah Ibn Muhammad Sai'd Raslân (fils de Chelkh Raslan) est une compilation de hadiths basée sur le livre "Sahih al-jami' as-saghir" du Cheikh Al-Albany.

 

Ce livre est divisé en dix niveaux (à partir de l'âge de 3 ans).

 

Chaque niveau regroupe un ensemble de hadiths (authentiques) adaptés à l'âge de l'enfant.

 

Les hadiths sont classés selon leur taille et selon le nombre et la complexité des mots qu'ils comportent.

 

L'enfant devrait atteindre l'âge de 12 ans en ayant mémorisé plus de 600 hadiths.

 

1 - 3 ans : 60 hacliths
2 - 4 ans : 60 hadiths
3 - 5 ans : 60 hadiths
4 - 6 ans : 60 hadiths
5 - 7 ans : 60 hadiths
6 - 8 ans : 60 hadiths
7 - 9 ans : 61 hadiths
8 - 10 ans : 59 hadiths
9 - 11 ans : 61 hadiths
10 - 12 ans : 65 hadiths

Cheikh 'Abd Allah ibn Muhammad Sa’îd Raslân  - الشيخ عبد الله بن محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:27
Le bienfait d'avoir des filles (audio)

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah, le Seigneur de l'Univers, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, et j'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'être adorée à l'exception d'Allah, seul, sans associé, la Vérité évidente, et j'atteste que notre Prophète est Mouhammed, qu'Allah le couvre d'éloge et le salue, ainsi que sa famille, ses compagnons, les tâbi3î, et tout ceux qui les ont suivi dans le bien jusqu'au jour des comptes.

 

Serviteurs d'Allah, craignez Allah comme il se doit, et cramponnez-vous à l'anse la plus solide de l'Islam.

 

Certes, la crainte pieuse d'Allah ne pénètre pas dans le cœur d'une personne sans que celle-ci ne réalise ces souhaits.

 

Et elle est la recommandation d'Allah adressée aux premiers et aux derniers, comme l'affirme le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

{« Craignez Allah ! » Voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes} s4 v131

 

Serviteurs d'Allah, Allah le Très Haut dit (traduction rapprochée) : 

 

{Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s'assombrit et une rage profonde [l'envahit] Il se cache des gens, à cause du malheur qu'on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l'enfouira-t-il dans la terre ? Combien est mauvais leur jugement !} s16 v58-59

 

Dans ces deux versets, Allah nous illustre la comportement des gens de l'époque anté-islamique à la naissance d'une fille chez l'un d'entre eux.

 

Cet éclaircissement de leur attitude est fait en guise de réprimander, et parce que cette conduite est abominable, et [aussi] pour avertir contre cela et contre leur répugnance.

 

Lorsqu'une fille venait au monde chez l'un d'entre eux, son visage s'assombrissait et s'obscurcissait, et son cœur s'emplissait de rage et de colère à l'égard de celle qui lui a apporté cette calamité, selon sa prétention erronée.

 

Elle est mise à l'abri des regards et cachée des gens, et il se trouve dans un grand embarras ; est-ce qu'il la garde vivante au risque d'être humilié comme il se l'imagine, ou est-ce qu'il l'enterre vivante pour se débarrasser de son mal, de son affront et des dépenses qui lui sont liées ?

 

Qatâdah – qu'Allah lui fasse miséricorde – dit, concernant ces deux versets :

 

«Cela fait partie des habitudes des polythéistes arabes et Allah le Très Haut les a informé de la perversité de leur acte.

Quant au croyant, il est de son devoir, d'accepter ce qu'Allah lui a préparé et décrété, et ce qu'Allah a décrété est meilleur que ce que la personne décide pour elle-même, et il ignore vraiment que c'est un bien.

Il se peut qu'une fille soit meilleure pour ses proches qu'un garçon. 

Allah vous a informé de leur cas afin que vous y preniez garde et que vous cessiez.»

 

Ô vous les musulmans, de nos jours, cette attitude a commencé à se répandre au sein de nombreuses sociétés, et c'est une chose mauvaise et néfaste.

 

Elle manifeste un désaccord avec Allah et Son Messager et constitue une transgression des lois d'Allah et (traduction rapprochée) : 

 

{Quiconque transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même} s65 v1

 

Et c'est une protestation contre le destin d'Allah et Son décret divin, car la question de la descendance est entre les mains d'Allah ; Il fait don de filles et de garçon à qui Il veut, comme Il le dit dans Sa parole (traduction rapprochée) : 

 

{À Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu'Il veut. Il fait don de filles à qui Il veut, et don de garçons à qui Il veut, ou bien Il donne à la fois garçons et filles ; et Il rend stérile qui Il veut. Il est certes Omniscient et Omnipotent} s42 v49-59

 

Tout le monde connaît le danger de l'opposition au destin d'Allah et à Son décret divin.

 

Il nous est parvenu dans un hadith :

 

«Celui qui agrée obtiendra l'agrément, et celui qui se met en colère obtiendra la colère»

 

c'est-à-dire que celui qui déteste le commandement d'Allah et s'oppose à Son décret divin s'attire la colère d'Allah, et si Allah se courrouce contre lui alors il court à sa perte, à sa ruine et à sa destruction.

 

Et il y a dans cette objection au décret d'Allah et à Son destin, du mépris envers Allah dans le fait que Ses actes seraient dépourvus de sagesse, alors qu'Il n’accomplit rien qui soit sans intérêt.

 

Il les accomplit pour une sagesse grandiose dont certains aspects apparaissent aux gens et d'autres plus nombreux, leur échappent (traduction rapprochée) : 

 

{Et le commandement d'Allah est un décret inéluctable} s33 v38

 

Celui qui se pare de cette attitude odieuse qui consiste à être mécontent [d'avoir] des filles, ressemble donc aux gens de l'époque anté-islamique dans leur mœurs et leurs pratiques.

 

Quelle mauvaise chose qu'il a commise et que ses mains ont perpétré !

 

Et si cette irritation et cette objection sont accompagnés d'une crainte de ne pouvoir subvenir aux besoins de cette fille, alors le péché est encore plus grand et plus grave, car Allah s'est porté garant de la subsistance de toutes les créatures.

 

(traduction rapprochée) : 

 

{Il n'y a pas de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à Allah} s11 v6

 

et Allah a proscrit le meurtre d'enfants par crainte de [nous pas pouvoir] dépenser pour eux (traduction rapprochée) : 

 

{et ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux} s6 v151 et s17 v31

 

Un homme qui se trouvait assis auprès de 3abdeLlah ibn 3omar se mit à souhaiter la mort de ses filles, ce qui mit 3abdeLlah ibn 3omar dans une colère noire, et lui dit :

 

«Est-ce toi qui leur accorde leur subsistance ?».

 

Serviteurs d'Allah, vous ne savez pas ce qui vous est plus profitable.

 

Il se peut que les filles soient meilleures pour leur parents que plusieurs garçons, comme le dit Allah au sujet des femmes (traduction rapprochée) : 

 

{Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien} s4 v19

 

Ibn Qayyim a dit :

 

«Tout comme c'est le cas pour les femmes, il en est de même pour les filles. Il se peut qu'il les déteste, alors qu'il y a en elles un grand bien».

 

Ô toi le frère musulman, si Satan prend le dessus sur toi et qu'il introduit dans ton cœur des insufflations des gens de l'époque anté-islamique ou qu'il te fait ressentir en toi, de l'aversion au sujet des nouveau-nés féminin, rappelles-toi que la progéniture, mâle et femelle, est un bienfait d'Allah qu'Il octroie à qui Il veut parmi Ses serviteurs.

 

Et rappelles-toi tes frères qu'Allah a privé de descendance et de progéniture, afin que tu reconnaisses les bienfaits d'Allah sur toi.

 

Les enfants sont la beauté de ce bas-monde, qu'ils soient garçons ou filles, comme nous l'a informé Allah [dans Sa parole : (traduction rapprochée) : {Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde} s18 v47]

 

Et rappelles-toi sans cesse que les prophètes d'Allah – qu'Allah les couvre tous d'éloges et les salut - avaient des filles (littéralement : étaient des pères de filles) comme l'a dit l'imam Ahmed - qu'Allah lui fasse miséricorde :

 

«Les prophètes avaient des filles».

 

Parmi les bienfaits d'avoir des filles, ce que vous venez d'entendre, craignez-donc Allah, serviteurs d'Allah, et demandez-lui l'intention et la descendance pieuse, et louez-le pour ce qu'il vous a accordé comme enfants, garçons ou filles.

 

Lorsque 3âïsha – qu'Allah l'agrée – était informée d'une naissance, elle demandait :

 

«Est-il en bonne santé ?»,

 

Si on lui répondait par l'affirmative, elle demandait : «est-ce un garçon ou une fille ?».

 

Elle s'informait d'abord sur la santé du nouveau-né car il y a dans sa bonne santé un grand intérêt et c'est une grande faveur de la part d'Allah.

 

Si la personne devait choisir entre un un garçon déformé et une fille en bonne santé, il choisirait très certainement la fille en bonne santé.

 

Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le sublime Coran, et qu'Il nous fasse profiter de ce qu'il renferme comme signes et sages rappels. Je dis cette parole et je demande pardon à Allah l'Immense, le Majestueux, pour tous les péchés, pour vous et moi, et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, Il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.

 

2ème sermon

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah pour sa bienveillance, le remerciement est à Lui pour Son soutien et Sa gratitude, j’atteste qu’il n’y a de divinité digne d'être adoré à l'exception d'Allah, Seul et sans associer, en proclamant son immensité, et j’atteste que notre Prophète est Mouhammed, qu'Allah le couvre d'éloges ainsi que ses compagnons, et le salue d'une manière abondante.

Ceci dit :

 

Certains prédécesseurs – qu'Allah leur fasse miséricorde - ont dit :

 

«Les garçons sont un bienfaits d'Allah et les filles sont des bonnes actions, et Allah demande des comptes sur les bienfaits et Il récompense pour les bonnes actions »

 

et ceci est véridique.

 

Celui qui médite les textes se rend compte de l'immense mérite des filles et de l’énorme récompense de celui qui s'en occupe et qui patiente sur elles.

 

Dans le sahih Mouslim [n° 2631], d'après Anas – qu'Allahl’agrée – le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui s'occupe de deux filles jusqu'à leur puberté, nous serons lui et moi au Paradis, comme ces deux là»

 

et il rassembla l'index et le majeur.

 

Il est confirmé dans sounane Abi Daoud, d'après Ibn 3abbas – qu'Allah les agrée tout les deux – que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui a eu une fille, qui ne l’a pas enterré vivante, ni ne l’a déshonoré et n’a pas non plus donné préférence à ses fils sur elle, Allah le fera entrer au paradis». 

 

Et il est également rapporté dans le mousnad que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui a trois filles et qui se montre miséricordieux envers elles, tout en leur offrant hébergement, nourriture et vêtement, le Paradis lui est dû».

On demanda : «Et celui qui en a deux ?»

«Et celui qui en a deux [aura aussi la même récompense]», répondit le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Certains voient que si on lui aurait demandé pour une seule fille, il aurait également confirmé la récompense du Paradis pour une seule.

 

Regardez le bienfait d'avoir des filles ainsi que l'immense récompense les concernant, et la grande rétribution.

 

Louez-donc Allah à leur sujet et remerciez-le pour Ses bienfaits, en public et en secret.

 

Enfin, sachez, chers serviteurs d'Allah, qu'Allah vous a donné un ordre, en le débutant par Son propre Être, et le faisant suivre par Ses anges, et enfin par vous-même chers croyants, en effet Il dit (traduction rapprochée) : 

 

{Certes, Allah et Ses anges font les éloges du Prophète; Ô vous qui croyez, invoquez pour lui et adressez-lui vos salutations} s33 v56

 

La retranscription écrite (tefrîgh) a été faite à partir de l'audio vu qu'elle n'a pas été trouvée sur la toile arabophone.

 Traduit par abdelmaleek57@gmail.com

 

 فضل البنات

الله ربّ العاامين الرحمن الرحيم ملك يوم الدين واشهد أن لا إله إلّا الله وحده لا شريك له الحق المبين وأشهد أن نبيينا محمد صلى الله عليه وسلم وعلى آله وأصحابه والتابعين ومن تَبِعهم بإحسان إلى يوم الدين

أمّا بعدُ عباد الله: إتقوا اللَه جلّ وعلا حقَّ التقوى واستمسِكوا مِن الإسلام بالعروة الوثقى فإنّ تقوى الله جلّ وعلا ما جاوَرت قلبَ امرِءٍ إلّا أدرك المنى فهي وصيّةُ اللهِ للأوّلين والأخِرين كما قال تعالى

{وَلَقَدْ وَصَّيْنَا الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ مِنْ قَبْلِكُمْ وَإِيَّاكُمْ أَنِ اتَّقُوا اللَّه}

عباد الله، يقول الله تعالى ذِكرُه

{ وَإِذَا بُشِّرَ أَحَدُهُمْ بِالأُنثَى ظَلَّ وَجْهُهُ مُسْوَدّاً وَهُوَ كَظِيمٌ * يَتَوَارَى مِنَ الْقَوْمِ مِن سُوءِ مَا بُشِّرَ بِهِ أَيُمْسِكُهُ عَلَى هُونٍ أَمْ يَدُسُّهُ فِي التُّرَابِ أَلاَ سَاء مَا يَحْكُمُونَ}

في هاتين الآيتين يبيّنُ اللهُ جلّ وعلا حالَ أهلِ الجاهليةِ عندما يولَدُ لأحدِهم بنت, وهذا البيانُ لحالهم إنّما هو على سبيل الذَّمِّ لهم والتقبيح لفعلهم والتحذير منه والتنفير عنه، فإنّ أحدَهم إذا وُلِدَت له بنتٌ إسودَّ وجهُه واكفَهَر وامتلأَ قلبُه غَيذاً وحَنَقاً على تلك المراءَ التي جَلَبَت له هذه المصيبةَ علي حَدِّ زعمه الفاسِد وتَخَفّى عن الأعيُن وتَوارى عن الناس واحتار حَيرةً كبيرةً في هذه البنت، أيُبقِيها حيّا مع ما سيلحقه مِن عارها كما يتصوّر أم يَئِدُها ليستريح من شرّها وعارها ونفقاتها

يقول قتادةُ رحمه الله تعالى على هتاين الآيتين

 هذا صنيع مشرك العرب أخبرهم الله تعالى ذِكرُه بِخُبث صنيعتهم، فأمّا المؤمن فهو حقيقٌ بأن يَرضى بما قسم الله له وقضاءُ الله خير من قضاء المراء لنفسه ولعَمري ما يدري أنّه خير لَرُبَّ جارِيةٍ خيرٌ لأهلها مِن غُلام وإنّما أخبركم الله جلّ وعلا بخبرهم لتحذروه ولتنتهوا عنه

أيها المسلمون، لقد بدأت هذه الظاهِرةُ في الإنتشار بين أوساط كثير من المجتمعات في هذه الأيام وهي ظاهِرةُ شرٍّ وبلى فيها مُشاقّةٌ لله ورسوله صلى الله عليه وسلم وفيها تَعَدٍّ لحدود الله

{ومَن يتعدَّ حدودَ الله فقد ظلم نفسَس}

وهي إعتراضٌ على قضاء الله جلّ وعلا وقدَرِه فإنّ أمرَ الذرّيّةِ بيد الله يَهَبُ لمن يشاءُ إناثاً ويَهَبُ لمن يشاءُ الذكور كما قالى الله جلّ وعلا

{لِلّهِ مُلْكُ السّمَاوَاتِ وَالأرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَآءُ يَهَبُ لِمَن يَشَآءُ إِنَاثاً وَيَهَبُ لِمَن يَشَآءُ الذّكُورَ * أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَاناً وَإِنَاثاً وَيَجْعَلُ مَن يَشَآءُ عَقِيماً إِنّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ }

وقد علِمَ الجميعُ خطرَ الإعتِراضِ على قضاء الله وقدَره، فقد جاء في الحديث

أنّ مَن زَضِيَ فله الرِضا ومَن سخِطَ فله السُخط

يعني مَن سخِطَ أمرَ الله واعترض على قضائِه تعالى فإنّ ذلك مَدْعاةٌ إلى سخط الله جلّ وعلا عليه وإذا سخِط الله عليه فقد هلك وخاب وخسِر، وفي هذا الإعتِراض على قضاء الله وقدره إستِهامٌ لله جلّ وعلا بعدم الحكمة في أفعاله وهو جلّ وعلا لا يفعلُ شيءً عبثا بل يفعلُه لحِكَمٍ عظيمة قد يَظهَرُ بعضُها للناس وقد يَخفى كثيرٌ منها على الناس

{وكان أمرُ الله قدراً مقدوراً}

فالمُتَحَلِّ بهده الخَصْلة الذميمة وهي التسخُّطُ من البنات قد شابَهَ أهلَ الجاهليةِ في أخلاقهم وصنيعهم فبِئس ما فعل وبئس ما اقترفت يداه وإذا كان هذا التسخُّطُ وهذا التذمُّر مُصاحِباً للخوف مِن الإنفاق على هذه البنت فإنّ الجُرم يَزدادُ شرّاً ويَستفحلُ جِدا بأنّ الله جلّ وعلا تكفّلَ برزق المخلقات كلِّها {وما مِن دابّةٍ في الأرضي إلّا على الله رِزقُها}، ونها جلّ وعلا عن قتل الأولاد خشيةَ الإنفاق عليهم {ولا تقتلوا أولادكم مِن إملاق نحن نرزقكم وإياهم}، وقد كان رجلٌ جالساً عند عبدالله ابن عمر رضي الله عنهما وكان له بنات فتمنّى مَوتَهنّ فغضِبَ ابنُ عمرَ غضباً شديداً وقال: " أنت ترزقُهنّ؟"

عباد الله، لا تدرون أيُّهم أقربُ لكم نفعاً قد تكون البناتُ خيراً لأبائهم وأُمّهاتهم مِن كثير مِن الذكور كما قال جلّ وعلا في شأْن النساء

{فَإِنْ كَرِهْتُمُوهُنَّ فَعَسَى أَنْ تَكْرَهُوا شَيْئاً وَيَجْعَلَ اللَّهُ فِيهِ خَيْراً كَثِيراً }

قال ابن القيّم

"هذا كما أنّه في النساء فإنّه يكون في البنات، فقد يَكرهوهُنّ المرء والله جلّ وعلا جعل فيهنّ جيراً كثيرا"

أيُّها الأخُ المسلم، إذا تسلَّطَ الشيطانُ عليك والقى في قلبك نفثاتِ أهلِ الجاهليّة واحتَسَّ مِن نفسك الكراهةَ للبنت المولودة فتذكّر أنّ الذرّيّةَ ذُكوراً وإناثاً نعمةٌ مِن الله سبحانه وتعالى يَهَبُها لمن يشاءُ مِن عباده وتذكّرْ إخوانَك الذين حرمهم الله جلّ وعلا مِن الإنجاب والذرّيّة لتعلمَ فضلَ الله سبحانه وتعالى عليك
فإنّ الذرّيّة هم جمالُ الدنيا بنيناً أو بناتاً كما أخبر الله سبحانه وتعالى [حيث قال : {الْمَالُ وَالْبَنُونَ زِينَةُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا} ] وتذكّر دائماً أنّ أنبياءَ الله صلوات الله وسلامه عليهم أجمعين كانوا أباءَ بنات كما قال الإمام أحمدُ رحمه الله تعالى

"الأنبياءُ أباءُ بنات"

وقد وَرَدَ في فضل البنات ما علِمتم، فتقوا الله جلّ وعلا عباد الله, واسألوا الله جلّ وعلا صلاحَ النية والذرّيّة واحمدوه على ما وهبكم مِن ذرّيّة إناثاً كانت أم ذكوراً

فقد كانت عائشةُ رضي الله عنها إذا بُشِّرت بوِلادةٍ سألت:

" أسليمٌ هو" فإن قيل سليم قالت : "أذكرٌ أم أُنثى؟" فبدأت بالسؤال عن سلامة الخِلقة لأنّ الخِلقة في سلامتها نفعٌ عظيمٌ وهي مِنَّةٌ كُبرى مِن الله جلّ وعلى، ولو خُيِّرَ المرءُ بين ذكرٍ مُشوَّه وبنتٍ سليمة لختارَ بِنتاً سليمة

بارك الله لي ولكم في القران العظيم ونفعني وإياكم بما فيه من الآيات والذكر الحكيم أقول قول هذا وأستغفر الله العظيم الجليل لي ولكم ولسائر المسلمين من كلّ ذنب فاستغفروه وتوبوا إليه إنّه هو الغفور الرحيم

الحمد لله على إحسانه والشكر له على توفيقه وامتنانه، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له تعظيمًا لشأنه، وأشهد أن نبيَّنا محمدٌ صلى الله عليه وأصحابه وسلم تسليما كثيرا إلى يوم الدين, أمّا بعد

عباد الله، يقول بعضُ السلف رحمهم الله تعالى

" البنونُ نِعمٌ مِن الله والبناتُ حسنات، واللهُ يُحاسبُ على النِعم ويُجازي على الحسنات "

، وهذا حقّ. فإنّ المُتأَمِّلَ في النصوص يرى فضلَ البنات كبيراً عضيما وأجرَ مَن عالَهُنّ وصبر عليهنّ أجراً كبيرا، ففي صحيح مسلم عن أنس رضي الله عنه أنّ النبي صلى الله عليه وسلّم قال

" مَن عال جارِيَتَين حتى تَبلُغا كُنتُ أنا وهو في الجنَّةِ كهاتَينِ"، وضَمَّ بين السبّابة والوُسطى"

وثبت في سنن أبي داود عن إبن عباس رضي الله عنهما أنّ النبي صلى الله عليه وسلّم قال

"مَن وُلِدَت له ابناة فلم يَئِدْها ولم يُهِنْها ولم يُؤْثِر ولدَه عليها أَدخَله اللهُ الجنّة"

، وثبت في المسند أيذاً أنّ النبي صلى الله عليه وسلّم قال

"مَن كان له ثلاثُ بناتٍ يُؤْوِيهُنَّ ويَكفُلُهُنَّ ويَرحَمُهُنَّ وَجَبَت له الجنّة", قيل فإن كانت إثنتين قال: " وإن كانت إثنتين"

، قال فرأَ بعضُ القوم أن لو قال واحدةً لقال واحدة، فأُنضروا إلى فضل البنات وما جاء فيهنّ مِن الأجر العظيم والثواب الجزيل، أحمدوا الله جلّ وعلا عليهنّ وأشكروه على نِعَمه سبحانه وتعالى ظاهرتاً وباطناً

واعلموا عباد الله, أن الله جل وعلا أمركم بأمر بدأ به بنفسه وثنّى به بملائكته وثلّث بكم أيها المؤمنون, فقال تعالى

{إِنَّ اللَّهَ وَمَلَائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا}

 

Cheikh 'Abdas Salam Ibn Barjass - الشيخ عبد السلام بن برجس آل عبد الكريم


لله ربّ العاامين الرحمن الرحيم ملك يوم الدين واشهد أن لا إله إلّا الله وحده لا شريك له الحق المبين وأشهد أن نبيينا محمد صلى الله عليه وسلم وعلى آله وأصحابه والتابعين ومن تَبِعهم بإحسان إلى يوم الدين، 
أمّا بعدُ عباد الله: إتقوا اللَه جلّ وعلا حقَّ التقوى واستمسِكوا مِن الإسلام بالعروة الوثقى فإنّ تقوى الله جلّ وعلا ما جاوَرت قلبَ امرِءٍ إلّا أدرك المنى فهي وصيّةُ اللهِ للأوّلين والأخِرين كما قال تعالى: {وَلَقَدْ وَصَّيْنَا الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ مِنْ قَبْلِكُمْ وَإِيَّاكُمْ أَنِ اتَّقُوا اللَّه} 

 
عباد الله، يقول الله تعالى ذِكرُه: { وَإِذَا بُشِّرَ أَحَدُهُمْ بِالأُنثَى ظَلَّ وَجْهُهُ مُسْوَدّاً وَهُوَ كَظِيمٌ * يَتَوَارَى مِنَ الْقَوْمِ مِن سُوءِ مَا بُشِّرَ بِهِ أَيُمْسِكُهُ عَلَى هُونٍ أَمْ يَدُسُّهُ فِي التُّرَابِ أَلاَ سَاء مَا يَحْكُمُونَ} في هاتين الآيتين يبيّنُ اللهُ جلّ وعلا حالَ أهلِ الجاهليةِ عندما يولَدُ لأحدِهم بنت, وهذا البيانُ لحالهم إنّما هو على سبيل الذَّمِّ لهم والتقبيح لفعلهم والتحذير منه والتنفير عنه، فإنّ أحدَهم إذا وُلِدَت له بنتٌ إسودَّ وجهُه واكفَهَر وامتلأَ قلبُه غَيذاً وحَنَقاً على تلك المراءَ التي جَلَبَت له هذه المصيبةَ علي حَدِّ زعمه الفاسِد وتَخَفّى عن الأعيُن وتَوارى عن الناس واحتار حَيرةً كبيرةً في هذه البنت، أيُبقِيها حيّا مع ما سيلحقه مِن عارها كما يتصوّر أم يَئِدُها ليستريح من شرّها وعارها ونفقاتها 

يقول قتادةُ رحمه الله تعالى على هتاين الآيتين: " هذا صنيع مشرك العرب أخبرهم الله تعالى ذِكرُه بِخُبث صنيعتهم، فأمّا المؤمن فهو حقيقٌ بأن يَرضى بما قسم الله له وقضاءُ الله خير من قضاء المراء لنفسه ولعَمري ما يدري أنّه خير لَرُبَّ جارِيةٍ خيرٌ لأهلها مِن غُلام وإنّما أخبركم الله جلّ وعلا بخبرهم لتحذروه ولتنتهوا عنه. 

 
أيها المسلمون، لقد بدأت هذه الظاهِرةُ في الإنتشار بين أوساط كثير من المجتمعات في هذه الأيام وهي ظاهِرةُ شرٍّ وبلى فيها مُشاقّةٌ لله ورسوله صلى الله عليه وسلم وفيها تَعَدٍّ لحدود الله {ومَن يتعدَّ حدودَ الله فقد ظلم نفسَس} 

 
وهي إعتراضٌ على قضاء الله جلّ وعلا وقدَرِه فإنّ أمرَ الذرّيّةِ بيد الله يَهَبُ لمن يشاءُ إناثاً ويَهَبُ لمن يشاءُ الذكور كما قالى الله جلّ وعلا: {لِلّهِ مُلْكُ السّمَاوَاتِ وَالأرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَآءُ يَهَبُ لِمَن يَشَآءُ إِنَاثاً وَيَهَبُ لِمَن يَشَآءُ الذّكُورَ * أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَاناً وَإِنَاثاً وَيَجْعَلُ مَن يَشَآءُ عَقِيماً إِنّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ } وقد علِمَ الجميعُ خطرَ الإعتِراضِ على قضاء الله وقدَره، فقد جاء في الحديث أنّ مَن زَضِيَ فله الرِضا ومَن سخِطَ فله السُخط يعني مَن سخِطَ أمرَ الله واعترض على قضائِه تعالى فإنّ ذلك مَدْعاةٌ إلى سخط الله جلّ وعلا عليه وإذا سخِط الله عليه فقد هلك وخاب وخسِر، وفي هذا الإعتِراض على قضاء الله وقدره إستِهامٌ لله جلّ وعلا بعدم الحكمة في أفعاله وهو جلّ وعلا لا يفعلُ شيءً عبثا بل يفعلُه لحِكَمٍ عظيمة قد يَظهَرُ بعضُها للناس وقد يَخفى كثيرٌ منها على الناس {وكان أمرُ الله قدراً مقدوراً} 

فالمُتَحَلِّ بهده الخَصْلة الذميمة وهي التسخُّطُ من البنات قد شابَهَ أهلَ الجاهليةِ في أخلاقهم وصنيعهم فبِئس ما فعل وبئس ما اقترفت يداه وإذا كان هذا التسخُّطُ وهذا التذمُّر مُصاحِباً للخوف مِن الإنفاق على هذه البنت فإنّ الجُرم يَزدادُ شرّاً ويَستفحلُ جِدا بأنّ الله جلّ وعلا تكفّلَ برزق المخلقات كلِّها {وما مِن دابّةٍ في الأرضي إلّا على الله رِزقُها}، ونها جلّ وعلا عن قتل الأولاد خشيةَ الإنفاق عليهم {ولا تقتلوا أولادكم مِن إملاق نحن نرزقكم وإياهم}، وقد كان رجلٌ جالساً عند عبدالله ابن عمر رضي الله عنهما وكان له بنات فتمنّى مَوتَهنّ فغضِبَ ابنُ عمرَ غضباً شديداً وقال: " أنت ترزقُهنّ؟".

عباد الله، لا تدرون أيُّهم أقربُ لكم نفعاً قد تكون البناتُ خيراً لأبائهم وأُمّهاتهم مِن كثير مِن الذكور كما قال جلّ وعلا في شأْن النساء: {فَإِنْ كَرِهْتُمُوهُنَّ فَعَسَى أَنْ تَكْرَهُوا شَيْئاً وَيَجْعَلَ اللَّهُ فِيهِ خَيْراً كَثِيراً }، قال ابن القيّم: "هذا كما أنّه في النساء فإنّه يكون في البنات، فقد يَكرهوهُنّ المرء والله جلّ وعلا جعل فيهنّ جيراً كثيرا". شششششششششششششششااششششششششششششششششششااا

 
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:05
L'éducation des filles aujourd'hui est plus difficile que celle des garçons (audio-vidéo)

 

L'éducation des filles est aujourd'hui plus difficile que celle des garçons. 
 

Car elles se sont mises à sortir vers les écoles, vers des fonctions, à aller travailler.
 

Alors préservez-les lors de leurs sorties.
 

Qu'elles ne sortent pas embellies qu'elles ne soient pas dévoilées, quelles ne soient pas débauchées.
 

Liez-les par une protection, la pudeur et la honte. 
 

Qu'elle ne monte pas seule avec un chauffeur qui ne lui est pas un mahram, car c'est un isolement interdit. 
 

Et combien de causes arrivent pour que la fille monte en voiture avec un chauffeur qui n'est pas de ses mahram ! 
 

Combien de catastrophes et de turpitudes sont arrivées.
 

Craignez Allah, serviteurs d'Allah! 
 

Préservez vos enfants, garçon et fille, car vous serez interrogés à leur sujet devant Allah سبحانه و تعالى. 
 

Et car leur dépravation/pervertissement sera une perte pour vous ici-bas et dans l'au-delà.
 

Alors craignez Allah, serviteur d'Allah ! 
 

Préservez votre descendance.

 

وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَٱتَّبَعَتۡہُمۡ ذُرِّيَّتُہُم بِإِيمَـٰنٍ أَلۡحَقۡنَا بِہِمۡ ذُرِّيَّتَہُمۡ وَمَآ أَلَتۡنَـٰهُم مِّنۡ عَمَلِهِم مِّن شَىۡءٍ۬‌ۚ

 

(Traduction rapprochée)

 

"Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs oeuvres." (sourate At-Tur verset 21)

 

traduit par دورة العلوم - Les cercle des sciences

Retranscription par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال